Archive | 24/02/2016

Pourquoi Nos Soldats Sont-Ils En Lybie ?

Armes françaises

Dépenses Inutiles !

Forces spéciales sur place, frappes ponctuelles ciblées et actions militaires « non-officielles ».
Voilà la méthode qui aurait été adoptée par François Hollande en Libye face à la menace terroriste de « Daesh », affirme un article du journal « Le Monde ».

Le quotidien français affirme dans un article avoir été averti de la présence de forces spéciales françaises dans l’est du pays depuis mi-février.
Celles-ci mèneraient ponctuellement des actions militaires en toute discrétion puisque, comme l’affirme un haut responsable de la Défense :

«La dernière chose à faire serait d’intervenir en Libye.
Il faut éviter tout engagement militaire ouvert, il faut agir discrètement.»

« Le Monde » affirme en outre que :

«la lutte contre les terroristes peut couvrir des opérations clandestines, menées par le service action de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE).
Les premières [les opérations des forces spéciales] engagent la France car ses soldats, même très discrets, agissent sous uniforme.
Les secondes [les opérations de la DGSE] sont aussi assurées par des militaires mais restent invisibles».

L’objectif de la France, à savoir ralentir la montée en puissance du groupe terroriste « Etat islamique », bien ancré en Libye, « semble » concorder avec l’agenda de Washington, dont les avions ont frappé un cadre tunisien de « Daesh » en Libye le 19 février.

Une autre frappe américaine contre l’Irakien « Abou Nabil », le plus haut responsable de « Daesh » en Libye, menée en novembre 2015, aurait «été initiée par Paris», assure le journal.

Jean-Yves Le Drian furieux
après les révélations

Le ministre de la Défense français a vivement réagi aux informations divulguées par le journal.
Il aurait ainsi demandé l’ouverture d’une enquête pour «compromission du secret de la défense nationale», rapporte « Jean Guisnel », journaliste au « Point ».
Le but serait de découvrir les sources, au sein de la Défense, qui ont révélé l’information confidentielle.

Selon le Code pénal, l’infraction est passible de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

https://francais.rt.com/France   du 24/02/2016

Quand le chat est parti en balade, les souris se chamaillent et sont déboussolées !

Alerte Générale Aux Djihadistes Infiltrés !

migrants

Attention A Ces Migrants !
Des Terroristes Sont Infiltrés !

Lors d’une interview accordée la semaine dernière au journal allemand « Neue Osnabrücker Zeitung », « Rob Wainwright », directeur d’ « Europol », a déclaré avoir lancé une alerte générale à tous les États européens sur la présence de « 3.000 à 5.000 djihadistes infiltrés » notamment parmi « les migrants » et dont l’identification est rendue pratiquement difficile et presque impossible.

Selon lui :

« L’Europe va faire face à la plus haute menace terroriste depuis plus de dix ans ».

Il estime que :

« de nombreuses attaques se préparent quelque part en Europe avec pour objectif de faire de nombreuses victimes parmi les populations civiles ».

Cet avertissement intervient alors que l’organisation « État islamique » vient de revendiquer la totalité des attentats perpétrés dimanche en Syrie et qui ont fait plus de 150 morts, selon l’OSDH.
(Observatoire syrien des droits de l’homme).

Les terroristes ont le libre choix de leurs cibles afin de s’adapter aux spécificités locales, et cela rend le travail opérationnel des forces de l’ordre et du renseignement particulièrement difficile, d’autant que ces cibles sont très nombreuses dans chaque pays menacé.

Cette menace est confirmée, notamment, grâce aux preuves apportées par l’examen approfondi des contacts téléphoniques d’un Belge de 26 ans d’origine maghrébine, « Ahmed Dahmani », en possession d’un faux passeport syrien, arrêté en Turquie lors de sa descente de l’avion en provenance d’Amsterdam, lourdement condamné.
(la Belgique a réclamé son extradition)

D’où l’absolue nécessité de saisir tous les téléphones portables aux migrants dès leur arrivée sur le territoire européen, et cela afin de ralentir les contacts.

« Ahmed Dahmani » était l’un des intermédiaires entre les passeurs et les terroristes entraînés par « Daech ».
Il a aidé de très nombreux terroristes à pénétrer en Europe.
Notamment les deux qui viennent d’être appréhendés en Allemagne, à Salzbourg, « Fozi B. », un Algérien de 28 ans, et « Faysal A. », un Pakistanais de 34 ans, débarqués sur l’île de Leros, en Grèce, le 3 octobre 2015, et qui se trouvaient en compagnie de deux des trois auteurs des attentats commis à Paris et près du Stade de France, à Saint-Denis, en novembre dernier.

« Europol » annonce le déploiement d’un centre européen de contre-terrorisme, installé à La Haye (Pays-Bas), dont la mission sera de fournir aux services français, belges et à tous leurs homologues européens la possibilité de regrouper le plus rapidement possible les informations et tenter de frapper préventivement les groupes et individualités terroristes.

Et l’on s’étonne que les Anglais souhaitent échapper le plus longtemps possible à ces « portes ouvertes » aux terroristes que sont devenues les frontières de l’Union européenne !

Manuel Gomez

http://www.bvoltaire.fr   24/02/2015

 

PROJET De Loi Plagié Bien A Droite !

Copie

Copie Périmée !

L’information a fait le « buzz » sur les réseaux sociaux :

« Le plan d’urgence contre le chômage du gouvernement est la photocopie du « plan Barre » de 1977. »

Ceux qui l’ont conçu à l’époque sont très certainement désormais à la retraite !
(même si les hauts fonctionnaires bénéficient de privilèges leur permettant de « jouer les prolongations »… « dans certains cas au-delà de 67 ans »…).
Leurs lointains successeurs auraient donc :
– soit retrouvé le dossier d’origine (en version papier forcément, ce qui serait un exploit, au fin fond des archives),
– soit, par je ne sais quel phénomène étrange de transmission de pensée à travers les décennies, auraient reproduit, à une mesure près, le même dispositif.
Le plus vraisemblable est beaucoup plus simple.

Les fonctionnaires qui rédigent les notes pour les ministres ont toujours les mêmes croyances.
A tout problème :
– un dispositif public…complexe, forcément complexe, ça donne l’air intelligent, qui s’ajoute au passage aux multiples strates précédentes,(?)
– de l’argent public…tel pour les médecins de Molière, qui saignaient à répétition le malade et s’étonnaient qu’il aille de plus en plus mal, on dépense toujours plus de deniers publics, et on s’étonne que la situation économique et sociale ne s’améliore pas !
– un suivi…évaluation des politiques publiques.

C’est tout bénéfice !

De l’emploi ?…
Surtout pour certains !

Les politiques montrent qu’ils ne sont pas passifs face aux problèmes (même si leurs initiatives précédentes ont contribué à les créer et/ou à les aggraver).
Cela assure aussi du travail aux fonctionnaires, chargés d’abord d’en élaborer les grandes lignes, puis les textes d’application, ensuite d’en contrôler la mise en oeuvre, et enfin d’évaluer le dispositif.

Plus c’est complexe, plus il faut vérifier, surtout s’il y a des primes à la clé, comme pour la mesure 2 (« Soutenir l’embauche ») !
Sinon, c’est bien connu, il y aura des effets d’aubaine, les chefs d’entreprise étant tous des chasseurs de prime plus que des développeurs d’affaires.

Mais aussi, plus c’est complexe, plus il y a d’acteurs impliqués, comme pour la mesure 3 (« Former deux fois plus de demandeurs d’emploi en 2016″), plus il faut coordonner.
Donc là aussi, les fonctionnaires ne risquent pas l’oisiveté.
Ira-t-on même nous expliquer qu’ils ne sont pas assez nombreux, et qu’il faut recruter ?

Certes, les mesures 4 (« Elargir l’offre de formation de l’apprentissage ») et 5 (« Mieux adapter l’apprentissage aux réalités ») paraissent enfin frappées au coin du bon sens.

Mais quelque chose m’échappe !

Depuis 30 ans, on vante le « modèle allemand » de l’apprentissage, si vertueux.
Depuis le temps, j’étais persuadé que nos gouvernements successifs avaient pu construire un plan solide, cohérent et efficace.
J’ai dû manquer quelque chose.
Et je me demande comment, si toutes les tentatives passées ont échoué, cette fois-ci ça va marcher.

Demi-tour… ?

Mais ne soyons pas injustes.

Saluons quand même les mesures 6 (« Lever les freins à l’entreprenariat ») et surtout 1 (« introduction d’un plafonnement des indemnités de licenciement »).
Pour ce qui concerne la mesure 6 (« Lever les freins à l’entreprenariat »), on se demande quand même pourquoi le gouvernement a fait l’inverse au début du quinquennat en multipliant les initiatives contrariant l’entreprenariat, et « maintenant » se donne des airs modernes en découvrant que ce sont les entreprises qui créent l’emploi.
Mais au moins, tout cela aura donné du travail aux agents publics…

D’abord pour faire,
Ensuite pour défaire !

Enfin, la mesure 1 est presque révolutionnaire.
Mais d’une part, de nombreuses exceptions ont été prévues,
(les fameuses « atteintes graves au droit du travail »),
ce qui permettra toujours à certains plaideurs de contester le motif de licenciement — et là où le chef d’entreprise pensait pouvoir provisionner un coût connu, il pourrait avoir une mauvaise surprise.
Et d’autre part, la mesure paraît si osée à de nombreux soutiens de la majorité actuelle qu’il est bien possible qu’elle finisse à la trappe.

On a beaucoup ironisé sur un plan qui vise surtout à garantir l’emploi du président sortant en 2017.
Toutes les idées qui circulaient et reconnues comme vraiment efficaces,
(transfert des charges sociales sur la TVA, contrat unique, dynamitage des seuils sociaux, consolidation ambitieuse du statut d’auto-entrepreneur, etc.)
sont absentes.
On peut donc être dubitatif sur les effets réels de ce programme.
Mais au moins il assurera, comme la plupart des mesures gouvernementales, un plan de charge pour les fonctionnaires.
La baisse des impôts financée par des économies de dépenses publiques n’est pas pour demain.

Alors que les acteurs privés ont déjà vu tout le profit qu’ils pouvaient tirer de la généralisation du processus d’ « uberisation » et du développement des plateformes internet qui mettent en contact vendeurs et acheteurs de prestations, et que nous vivons un contre-choc pétrolier, la puissance publique ressort un plan conçu au lendemain du premier choc pétrolier.

Nouvelle illustration
d’un système à bout de souffle.

Lorsque les élites trahissent, par incompétence ou par avidité, leur mission, les peuples changent d’élites.

source : « Olivier Myard » pour http://www.economiematin.fr

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 24/02/2016

Décidément, aucune originalité dans ce PROJET qui, s’il passait, ne porterait pas le nom de celui qui l’a élaboré !
Nous n’avons pas de pétrole et nos idées sont toujours volées, plagiées, copiées !

Une Primaire De Toutes Les Droites ?

juppé

 

J’ai rêvé d’une primaire
… sans Juppé !

L’idée est saugrenue, mais après tout, pourquoi laisser aux socialistes et aux Républicains l’exclusivité d’une primaire dont on sait qu’elle aboutira, au final, à l’élection d’Alain Juppé ?

Une nouvelle élection par défaut.
Sachant que leur candidat Hollande sera éliminé dès le premier tour, nombreux seront, en effet, les électeurs de gauche qui iront voter Juppé aux primaires des Républicains afin d’éliminer Sarkozy !

D’ « Henri Guaino », que nous avons encore entendu chez « Zemmour » et « Naulleau », à « Marine Le Pen » en passant par « Nicolas Dupont-Aignan », « Thierry Mariani », « Nadine Morano », « Robert Ménard », « Jacques Myard », « Christian Vanneste », « Lionnel Luca », « Guillaume Peltier » et autres membres de la Droite Forte ou de Sens commun, d’accord sur à peu près tout, pourquoi vous défendre les uns et les autres ?

Pourquoi cet ostracisme les uns envers les autres ?
Vous êtes tous profondément de droite, mais vous avez peur de l’ogre, de la louve mariniste, peur d’une alliance qui vous ferait perdre votre âme.

Pourquoi, les uns après les autres, vous vous défilez alors que chacune de vos réponses correspond, peu ou prou, à ce que pense largement une majorité de Français qui espère un candidat d’union des droites ?
Pour nous, le commun des mortels, nous ne comprenons pas que vous vous enfonciez dans la pénombre alors que le pouvoir de réaliser enfin votre programme… commun est là, à votre portée.
À votre porte.

Il suffirait de pousser le portail de l’Élysée tous ensemble pour, enfin, sauver la France et les Français d’une catastrophe annoncée :
La réélection de Hollande, la pire des calamités, celle de Sarközy, le roi du Kärcher sans pression, ou l’élection d’un homme politique dont, ici même, a été analysée la désastreuse pratique gouvernementale et qui réjouit d’avance toute la gauche.

L’un dit :
Jamais je ne m’associerai au nom de « Le Pen ».
Un autre réplique :
L’extrême droite ? Jamais !
Un troisième :
Comment pourrait-on avoir le même programme puisque « Marine Le Pen » n’en a aucun ?
Mais vous perdez tous votre temps à vous combattre.

Vous aimez la France ?

Alors prouvez-le en unissant vos forces, quitte à enfermer votre amour-propre dans un placard cadenassé, le temps d’un quinquennat.
L’union fait la force.
Tel sera votre slogan gagnant.
Comme l’avait fait Mitterrand avec l’Union de la gauche qui lui avait offert l’Élysée sur un plateau.

Si c’est une affaire d’homme ou de femme, mettez-vous tous autour de la même table.

Vous craignez Marine, mais elle a un idéal : le vôtre !
Celui de sauver notre pays de la catastrophe dans laquelle 40 ans de politique aveugle l’ont plongé.
Et puis, si c’est « Marine Le Pen » qui pose problème, pourquoi ne pas décider des primaires entre vous tous qui refusez d’envisager un Président qui pourrait être, que dis-je, qui sera forcément Juppé, si vous ne vous unissez pas contre lui.

Arrêtez de penser à vos ambitions personnelles.
Vos différences n’intéressent pas les Français qui souhaitent une force unie pour combattre ce qui les hante et détruit leur pays :
la mondialisation, l’immigration, une Europe passoire et invertébrée, une politique sociale qui favorise l’étranger, des impôts insupportables, un gâchis de l’argent public invraisemblable, etc.

« Marine Le Pen » n’est pas Jeanne d’Arc.
Mais si elle n’entend pas la voix de l’ange Gabriel, elle entendra la voix du peuple Français.

Et qui vous dit qu’elle n’accepterait pas cette idée saugrenue d’une primaire, non pas une primaire fermée des « Républicains » mais une primaire de toutes les droites ?

Bon, voilà, c’était un rêve.
Un cauchemar, peut-être, pour certains.

Mais je voulais
le partager avec vous !

Floris de Bonneville

http://www.bvoltaire.fr   du 23/02/2016

Quel rêve vivifiant !
Nous en avons assez de tous ces politiciens , Juppé en tête, au passé judiciaire plus qu’encombré !
Pourquoi Juppé en tête ?
Il fait tout pour faire oublier que c’est un ancien condamné, avec sursis certes, mais dont le casier est entaché.
La France aurait fière allure s’il parvenait à l’Elysée !
Et nous ne savons pas tout…
Nous avons perdu notre parc industriel, notre parc agricole est en bien mauvaise santé mais c’est la richesse et le grand tintamarre chez nos traîneurs de casseroles !

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43