Archive | 05/03/2016

Le Passeport, Une Histoire En Couleurs.

Pesseports

 Rouge, Bleu, Vert, ou Noir !

Pourquoi existe-t-il seulement quatre couleurs traditionnelles pour les passeports?

La couleur du passeport est l’un des symboles d’un gouvernement.
Le « design » des documents est régi par des règles internationales, en particulier par des standards introduits par l’ « Organisation de l’aviation civile internationale » (« OACI »).

Mais ce sont les États eux-mêmes qui choisissent la couleur de la couverture en se basant sur leurs préférences politiques et culturelles.
Même s’il existe tout un éventail de variantes, en pratique seulement quatre couleurs sont le plus souvent utilisées:
Le rouge, le bleu, le vert ou le noir.

D’après « Business Insider », le choix d’une couleur est parfois motivé par l’appartenance d’un pays à une région.
Par exemple, les États des Caraïbes utilisent plutôt le bleu.
(les habitants du continent américain aiment cette couleur en général)

​Des couleurs non-traditionnelles sont parfois utilisés pour des passeports temporels, livrés exclusivement à l’occasion de voyages urgents (blanc au Canada, beige Royaume-Uni).

Les couvertures des passeports ont peu changé au fil du temps.
Cependant, afin de diversifier leur « design », certains gouvernements ont décidé d’innover.
Au Canada, par exemple, les pages du nouveau passeport se transforment sous la lumière ultraviolette.
​Et en Finlande, si on feuillette rapidement les pages, une image animée d’élan apparaît.

Image de prévisualisation YouTube

Performances de passeports

source : https://fr.sputniknews.com/insolite/

Les pays de l’Union européenne préfèrent le bordeaux.
Cette couleur a été validée par une résolution signée par les pays membres en 1981.
Il a fallu des années pour définir la couleur finale.
Dans les années 1970, le lilas et le bordeaux foncé avaient été proposés.
On y a ensuite renoncé.

Le rouge est associé au communisme, passé (Russie) ou présent (Chine).
Le vert est traditionnellement associé à la religion musulmane, mais il est aussi utilisé dans certains pays d’Afrique et du Proche-Orient.

D’autres facteurs contribuent au choix.
Par exemple, en Suisse, le passeport est rouge vif, comme le drapeau.
La Turquie a changé la couleur de son passeport, passant du vert au bordeaux, après qu’elle ait entamé les négociations pour intégrer l’Union européenne.

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 05/03/2016

La Turquie Est-Elle Digne De L’ U.E. ?

Erdogan-syrie

Erdogan tue la Syrie !

La trêve en Syrie compromet les plans d’Ankara

Des combattants kurdes ont abattu un avion militaire turc S-70 Black Hawk qui bombardait leur territoire.
Six soldats ont été tués.
Ce ne sont pas les premières pertes infligées à Ankara, qui a préféré passer cet incident sous silence.

Un hélicoptère turc a été abattu au nord-ouest de la capitale du Kurdistan irakien, Erbil, causant la mort de six militaires turcs.
L’avion a été abattu le 16 février, mais l’information vient seulement d’être rendue publique, rapporte « The Kurdistan Tribune ».

Bien qu’Ankara ait passé sous silence cette information, des représentants du gouvernement turc ont confirmé l’incident.
Les militaires turcs effectuent des frappes régulières contre les Kurdes, y compris sur leur propre territoire, subissant logiquement des pertes.

De fait, les forces armées turques subissent des pertes presque chaque jour, mais ces informations sont censurées par Ankara.

Le cessez-le-feu décrété en Syrie n’a pas empêché une opération massive des Turcs contre les Kurdes, ces derniers faisant état de multiples bombardements depuis la Turquie.
Depuis plusieurs semaines, Ankara poursuit une opération militaire d’envergure, invoquant la nécessité de combattre les « terroristes » du « Parti des travailleurs du Kurdistan » (« PKK »).
Utilisant ce prétexte, les forces turques utiliseraient des chars et de l’artillerie contre les civils.

Suite au cessez-le-feu initié par Moscou et Washington et soutenu par l’Onu le 27 février à compter de minuit (22 heures GMT), les armes se sont tues dans la banlieue de Damas, dans la ville d’Alep (nord du pays) et dans sa banlieue ouest, contrôlée par les rebelles.
Les habitants profitent de ce moment de répit pour veiller dans les rues.

Le président syrien « Bachar el-Assad », une centaine de factions rebelles et les forces kurdes se sont engagés à respecter l’accord de cessez-le-feu conclu sous l’égide de la Russie et des États-Unis.

Cependant, les organisations djihadistes telles que « Daech » et le « Front al-Nosra » sont exclues de l’accord.
Damas et Moscou, ainsi que la coalition internationale dirigée par les États-Unis, pourront ainsi continuer dans les prochains jours à frapper l’« État islamique » et le « Front al-Nosra », qui contrôlent plus de la moitié du territoire syrien.

source : https://fr.sputniknews.com/international/

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 05/03/2016

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43