BISTRO, Médias, Politique

Tous Unis Contre Ce Genre De Fraudeurs !

corruption

Fraudes en tous genres !

Avez-vous regardé les questions au gouvernement du 5 avril ?
Cette séance valait son pesant de cacahuètes !

Socialistes, balayez avant d’ouvrir votre porte.
« Bernadette Laclais », députée socialiste de Savoie, a posé sa petite question autour de la fraude fiscale, affaire « Panama Papers » oblige.
À ce propos, elle a remercié les lanceurs d’alerte – « George Soros », peut-être ? – sur cette affaire qui révèle :

« une nouvelle fois que les paradis fiscaux restent très fréquentés par des personnes et des entreprises totalement déconnectées des populations et de leurs difficultés ».

Et de l’entendre, la pauvrette, s’apitoyer sur le sort des Français « qui payent leurs impôts, qui travaillent, cotisent », participent à « l’effort national » pendant que d’autres ne pensent qu’à frauder ou à fiscalement s’évader.
Mais là, stupeur !
Alors que la gentille députée PS dévide sagement sa question, qui vois-je en arrière-plan, juste derrière elle ?
Cette blonde « comac », ne serait-ce point « Sylvie Andrieux » ?
Tout à son aise, l’air détaché, et qui finit par discuter avec son voisin comme si elle n’était pas intéressée par les propos de sa consœur ?

Pas de doute, c’est bien elle :
« Sylvie Andrieux », députée ex-socialiste (et non ex-députée socialiste) des Bouches-du-Rhône, reconnue coupable d’avoir, entre 2005 et 2008, distribué, à des fins électorales, 716.000 euros de subventions à des associations fictives.
« Sylvie Andrieux », condamnée, en septembre 2014, à quatre ans de prison, dont un ferme. Mince, alors !
Elle a payé sa dette à la société ?
Son casier judiciaire serait-il redevenu vierge ?
Pas exactement.
Notre justice permettant la non-exécution de la peine, comme l’avait annoncé la présidente du tribunal, un député peut ainsi continuer de siéger avec… un bracelet électronique !
Il est vrai, aussi, qu’elle s’est pourvue en cassation.

Ce qui n’empêche nullement l’ingénue « Bernadette Laclais » de s’interroger sur la présence et sur le maintien de fraudeurs au sein de nos grands ordres nationaux – Légion d’honneur et ordre national du Mérite – car pour la députée, lutter contre la fraude est non seulement un impératif financier mais aussi un impératif moral.
À ces mots « impératif moral », madame « Andrieux » ne semble visiblement pas concernée…

Ah oui, Madame « Laclais » peut bien parler de « la sourde et profonde colère » de ses concitoyens face aux fraudes en tous genres quand, dans le même temps, sa collègue, nourrie au biberon socialiste, continue de trôner sur les bancs de l’Assemblée.
Cette collègue « qui se foutait de savoir si ce qu’on finançait était bon ou pas à partir du moment où ça augmente sa popularité », selon les propos de son ancien assistant parlementaire.
Cette collègue – socialiste depuis le berceau sur lequel s’était penché feu « Gaston Defferre » – pour qui l’argent distribué à ces pseudo-associations servait à acheter scooters ou voitures pour certains habitants des « quartiers », avouera un prévenu, lors du procès.

C’est bien de cadrer son discours comme l’a fait Madame « Laclais ».
Le problème, c’est que Madame « Laclais » ne maîtrise pas le cadrage des images.
Des images plus éloquentes que sa petite leçon de morale !
Balayer devant sa porte, elle a jamais entendu cette expression populaire, cette madame « Laclais » ?
On peut même aussi le faire derrière soi…

Caroline Artus

http://www.bvoltaire.fr   du 07/04/2016

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43