Archive | mai 2016

Le Futur N’ Est Plus Ce Qu’ Il Etait !

attention1

Et les aléas naturels ?

« Didier Schmitt » rappelle ici la nécessité d’anticiper, de construire l’avenir, en se projetant sur le long terme pour pouvoir faire face aux bouleversements – « tant géopolitiques que technologiques » – auxquels nous ne sommes pas préparés.

« Didier Schmitt » est responsable diplomatie, sécurité et politique spatiale au Service européen pour l’action extérieure.
Il est l’auteur d’un ouvrage intitulé « Antéversion : ce qu’il faut retenir du futur ».

Marcher requiert de regarder légèrement devant soi pour éviter de trébucher.

Courir nous force à scruter bien plus loin.
Ce simple bon sens peut s’appliquer à la prospective.
Nous courons de plus en plus vite dans le monde des sciences, de la technologie et de l’innovation, et paradoxalement nous devons regarder toujours plus loin afin de guider les choix de société.

Un œil nouveau

Le livre « « Antéversion » : ce qu’il faut retenir du futur », qui vient de paraître, a pour objectif de nous sensibiliser à cette notion.
Il dépeint des changements sociétaux futuristes d’ici une à deux générations.
Ses brèves histoires ne sont pas pour autant de la science-fiction, mais plutôt une « fiction scientifique »… elles déchirent le rideau du présent pour nous dévoiler ce qui se profile à un horizon raisonnable.
« Antéversion » est aussi un changement de paradigme dans le style, car il ambitionne à la fois d’être un éclaireur pour les décideurs et pour « l’homme de la rue ».

Une vision de société bousculée par la technologie

Non seulement les décideurs, mais aussi chaque citoyen devraient se soucier de ce que les prochaines décennies vont nous apporter.
Il y a une nécessité, en particulier pour les jeunes, d’entrevoir leur monde d’après-demain afin d’orienter leurs choix pour éviter une économie chroniquement déprimée.
Étant donné que les adolescents actuels prendront leur retraite autour de 2080 – si cela fait encore sens à ce moment-là – et certains occuperont des emplois que nous pouvons à peine imaginer aujourd’hui.
Alors, quid de se préparer dès maintenant à l’éducation et la formation sans enseignants ou à une révolution dans la synthèse et la représentation de l’information.
Bien d’autres aspects vont être chamboulés, comme :
- une santé préventive sans médecin,
- des guerres sans soldats,
- des enquêtes sans enquêteurs,
- voire des Jeux olympiques bioniques,
- des vêtements polymorphes,
- ou de communiquer des sentiments par la pensée.

La confluence technologique ne fait que commencer

Nous avons vu ce que donne la convergence des technologies, comme dans les « Smartphones », qui fait que nous avons des centaines de brevets dans la paume de la main.
La prochaine révolution sera une confluence de pans technologiques entiers, comme :
- l’intelligence artificielle, – la robotique avancée, – les capteurs ubiquitaires,
- les manipulations génétiques sans limites
- et les nano-neuro-biotechnologies.
Ces bouleversements sans précédent nous jettent dans un monde auquel nous ne sommes pas préparés.
Pas même pour les emplois qui disparaîtront et encore moins pour ceux qui apparaîtront.
Par exemple, allons-nous toujours délivrer des licences de taxis à vie alors que les voitures sans chauffeur sont déjà une réalité, ou former des traducteurs lorsque des algorithmes d’auto-apprentissage sont sur le point d’engendrer une deuxième révolution numérique ?

La politique en retard d’un train

Les dirigeants sont essentiellement focalisés sur le court terme et les réélections, comme le sont leurs conseillers.
En ce sens, cette focalisation sur 4 à 5 années de mandat devient un sérieux handicap dans une société qui avance déjà plus vite que les décisions politiques.
Nous ne pouvons plus nous permettre d’avoir des politiques publiques seulement réactives !
Certes, gouverner c’est prévoir…mais prévoir s’est restreint aujourd’hui à l’avenir du passé.
Nous avons besoin de prospective, car avec l’accélération du temps nous devons échapper aux idées préconçues. La prospective est là pour révéler le futur du futur.

Au-delà des frontières

Il y a des instabilités à tous les niveaux : géopolitique, économique, financière et sociale.
La seule certitude est le rythme exponentiel de la science et des technologies.
Cela signifie que la planification au niveau national ne suffit plus à façonner notre avenir…notamment face aux monopoles dans les services à l’échelle mondiale.
Comme l’avenir se rapproche de plus en plus vite, nous devons utiliser la « Technosphère » pour façonner une « Europhère », surtout à un moment où l’euroscepticisme perdure.
L’Europe, qui si souvent doute d’elle-même, a pourtant un rôle crucial à jouer au travers de son capital culturel et historique qui saura constamment replacer l’homme au centre de cette course effrénée.

Épilogue

Comme l’a écrit « Claudie Haigneré » – ancienne ministre française de la Recherche – dans la préface du livre « Antéversion » :

« il est de la responsabilité de notre humanité, de maitriser ces innovations, de se les approprier, pour configurer l’avenir en un futur souhaité. »

Le futur est optimiste…en ne voulant pas l’appréhender, nous sombrons trop facilement dans le pessimisme. L’anticipation est une passerelle vers l’optimisme, car seul le futur a de l’avenir.

Didier Schmitt

http://www.euractiv.fr  du 31/05/2016

Et l’espèce humaine, comme tout ce qui existe dans cet univers… sur notre planète que nous maltraitons avec tant de frénésie, devra, une fois de plus, ne pas oublier de compter avec les aléas naturels qui ne sont pas calculables.
Dame Nature agit comme bon lui semble et non sur nos ordres…elle se fâche contre un mondialisme prétentieux !

Les Bactéries S’adaptent Aux Soins !

pharmacie (1)

Les antibiotiques inefficaces !

Déjà connue en Europe et en Chine, une super-bactérie résistante aux antimicrobiens a été découverte aux Etats-Unis et renforce les inquiétudes concernant la perte d’efficacité des antibiotiques.

Une super-bactérie résistant aux antimicrobiens a été identifiée pour la première fois aux Etats-Unis.
Une femme de 49 ans souffre d’une infection urinaire provoquée par une souche mutante de la bactérie E. Coli qui résiste à tous les antibiotiques, y compris celui considéré comme la dernière ligne de défense appelé « Colistine », selon une étude publiée jeudi dans la revue médicale Antimicrobial Agents and Chemotherapy.

Une « bactérie cauchemardesque »

« C’est un antibiotique ancien mais le seul encore efficace contre cette *bactérie cauchemardesque* qui appartient à la famille des carbapenem-resistant Enterobacteriaceae (CRE) »,

a expliqué le Docteur « Thomas Frieden », directeur des Centre de contrôle et de prévention des maladies (« CDC »).

Cette bactérie super-résistante appelée « mcr-1″, récemment découverte, a déjà été trouvée en Europe et en Chine chez des humains et des animaux.
La détection de ce redoutable agent pathogène pour la première fois aux Etats-Unis « est un signe avant-coureur de l’émergence d’une bactérie résistante à tous les antibiotiques », écrivent les auteurs de l’étude.

La moitié des personnes touchées en meurent

Avec un taux de mortalité pouvant aller jusqu’à 50%, elle est considérée par les « CDC » comme l’une des plus grandes menaces de santé publique.
Pour le Docteur « Frieden », qui intervenait devant le « Club de la Presse » à Washington, « nous risquons de revenir à un monde pré-antibiotique ».

« Nous devons faire de très gros efforts pour protéger l’efficacité des antibiotiques pour notre génération et celle de nos enfants »,

a-t-il ajouté, lançant un appel au développement de nouvelles classes d’antibiotiques et à des mesures pour sensibiliser à un meilleur usage de ces médicaments largement sur-prescrits par des médecins.

D’où vient la résistance microbienne ?

La « Colistine » est commercialisée depuis 1959 pour traiter des infections provoquées par des bactéries E. coli, la salmonelle et des acétobacters responsables de la pneumonie et de graves infections du sang.
Elle avait été abandonnée pour traiter les humains dans les années 1980 en raison de sa forte toxicité pour les reins mais a continué à être largement utilisée pour le bétail, surtout en Chine.

Jusqu’à 30% des antibiotiques oraux prescrits en consultation par des médecins aux Etats-Unis sont inappropriés, selon une récente étude publiée dans le « Journal of the American Medical Association »(« JAMA »).
Ce mauvais usage des antibiotiques est la principale cause du développement de la résistance microbienne qui touche deux millions de personnes aux Etats-Unis et fait 23 000 morts par an.

source : http://www.lexpress.fr avec AFP

http://www.wikistrike.com  du 30/05/2016

Quelle Connerie Cette Loi Du Travail !

tele-realite

Pas tout le monde !
Pas ce foot envahissant !
Pas ces Pubs pour bobos !

J’ai vérifié , c’est vrai  !!! …

Ces salopards des télés se gardent bien de nous en informer !!!

LOI EL KHOMRI
attendez vous à savoir ce que la télé ne vous dit pas……

Au début, quand j’ai eu l’information, j’ai cru que c’était une blague …
un « hoax » comme on dit !

Si vous voulez vérifier, tapez “Loi El Khomri salles de prières” dans GOOGLE !
Vous serez édifiés !

Partant du principe établi et vérifié en cette période ( surtout en cette période…) d’incompétence et de mensonges, à savoir qu’il n’y a peut-être pas de fumée sans feu, j’ai donc vérifié sur internet !
Je les savais fourbes, incapables, incompétents, irresponsables ( vous voyez de qui je veux parler …) …
mais abrutis et vendus à ce point à l’Islamisme…, je ne me l’imaginais pas !

He oui, notre chère Ministre Socialiste «  El Khomri » a « glissé » dans son texte de loi sur le nouveau code du travail , l’obligation de mettre à disposition dans les entreprises de plus de 50 personnes des salles de prière(S)(c’est 5 fois par jour pour eux !), pour les musulmans !
Du délire ? …non pas du tout, vous pouvez vérifier sur internet , c’est malheureusement exact !
Vous en aviez entendu parler à la télé ( « organe de désinformation du peuple Français ») ?
Non ?
Moi non plus !

Loi EL KHOMRI, la fin de nos origines…!

Le projet de Loi EL KHOMRI renferme bien d’autres secrets avec, entre autre, la suppression des jours fériés liés à la religion chrétienne !

En effet, ces fêtes traditionnelles sont « d’un autre temps et ne correspondent plus au principe de la laïcité ».

Afin d’adapter le calendrier aux diverses communautés religieuses françaises, et suite au Décret de Loi datant du 1er Avril 2015, il sera établi à partir de 2017 un nouveau calendrier Républicain sans fête religieuse.

Seules subsisteront les fêtes nationales.
(De quelles nations et de quels français ? – pelosse)

(Mais ils  se croient en 1793 avec le calendrier Révolutionnaire ?…………)

L’Observatoire National du Culte Musulman voit cela comme une avancée intéressante et juste ……..

 

FAITE SUIVRE,
IL FAUT QUE CELA SE SACHE !

Autre Que Réseau Social

Bien sur que je fais suivre !
Le peuple en a ras le bol de ces envahisseurs qui s’imposent partout chez nous.
Mais ils ne réussiront pas à nous empêcher de nous écrire…comme il le font eux-mêmes,
par internet, la terre est ronde et le nombril n’est pas le mondialisme capitaliste et financier !
Les vrais Français n’ont pas de pétrole (comme « certains ») mais ils ont toujours eu des idées !
Vous allez avoir du travail « les métèques de la parade » (vous vous êtes nommés ainsi…) !

Quizz « La Grande Parade Métèque » ?

masques-300x300 (1)

C’est Carnaval !

Jusqu’à présent, j’associais plutôt parade et cirque.
Certes je connaissais la parade amoureuse de certains animaux, la parade militaire sur les Champs-Elysées… mais la parade des métèques, ça c’est une innovation.

Les Athéniens qui faisaient l’honneur aux étrangers de leur permettre de vivre dans leur Cité avec un statut particulier -celui de métèque- doivent se retourner dans leur tombe.
Un métèque n’est ni inférieur ni supérieur, il est un « non-citoyen ».
Ce qui ne l’empêche pas de vivre bien, en harmonie avec les citoyens.
Un métèque ne défile pas pour se prétendre athénien.
Ou alors c’est qu’il n’est pas métèque mais qu’il est devenu un citoyen athénien…
Tout change, ma pauvre madame Michu… Rome n’est plus dans Rome.
Les étrangers ne sont plus à l’étranger.
Les citoyens se prennent pour des métèques et les métèques pour des citoyens…
La Seine Saint-Denis n’est plus en France…

Voici donc le cirque de l’immigration.
Naturellement « Télérama » en fait des gorges chaudes et soutient activement le projet.
J’ai longtemps été abonnée à « Télérama », alors même que je n’avais pas – et n’ai toujours pas- la télé parce que leurs pages livres et cinéma permettaient de découvrir quelques pépites ici et là.
Mais j’ai peu à peu compris à quel point, derrière le projet culturel il s’agissait d’une manipulation indigne des esprits.
Leur compte-rendu du livre de « Sylvain Goughenheim » ,« Aristote au Mont-Saint-Michel », putassier à souhait, a mis le feu aux poudres.
Je les ai quittés.
Définitivement.

Entretien express avec « Damien Villière », membre du comité de pilotage de cette manifestation qui se déroule en Seine-Saint-Denis, et dont l’objectif est de “s’emparer du débat autour de l’immigration de façon festive”.
(http://www.telerama.fr/sortir/grande-parade-meteque-sortir-de-ce-fantasme-de-l-immigration-vu-comme-un-probleme,142996.php)

D’où vient l’idée de la Grande Parade métèque ?

Elle a germé il y a environ quatre ans. C’était avant les attentats et la percée du FN aux régionales, mais déjà nous trouvions que le débat autour de l’immigration devenait nauséabond, que les politiques ne portaient plus ce sujet. Nous avons donc décidé, en tant que citoyens du 93, voisins, amis, de nous en emparer et de le porter sur la place publique de façon festive, avec la volonté de sortir de ce fantasme de l’immigration vue comme un problème, alors qu’elle est dynamique, rapporte de l’argent.

C’est quoi la Grande Parade (métèque)?

Ce n’est pas une manifestation contre quelque chose :
On fait la fête des Métèques pour revendiquer avec fierté nos origines, nos composantes.
C’est aussi un événement où l’on mise sur le participatif :
Deux mois avant, on ouvre des ateliers où ceux qui le souhaitent viennent construire des éléments de la parade.
(Comme le carnaval de Rio ou « Halloween » d’outre-Atlantique ! Encore des manifestations que veulent imposer les mondialistes à des citoyens fiers de leurs traditions et résistants malgré toutes leurs manœuvres – pelosse)

Gageons que demain se presseront à la Grande Parade une majorité de bobos et islamo-collabos qui n’habitent pas la Seine Saint-Denis (pas fous, hein !) mêlés à quelques militants haineux des Indigènes de la République... mais que les authentiques immigrés, avec leurs « niqabs », leurs « kamis » et leur halal ne viendront pas se mélanger à des Koufars descendant de Français d’origine, de Portugais ou d’Italiens.

Faut pas mélanger les torchons et les serviettes, quoi qu’on en dise.
Ou plutôt quoi que veuillent nous faire croire les organisateurs de cette parade… politique.
Et rien d’autre.

Christine Tasin

http://ripostelaique.com

Ils sont dessus depuis deux mois et nos médias n’en ont pas soufflé mot ?
Craignent-ils de ne pas avoir de casseurs à envoyer dans ce genre de manif ?
C’est bizarre quand ils nous pompent l’air avec le foot à la moindre occasion.
A moins qu’ils craignent un attentat…les mahométans ne sont pas tous d’accord mais se servent des mêmes armes !
Il n’y a rien eu, l’honneur gouvernemental est sauf !
Et ils disent qu’ils sont fauchés, faudrait peut-être aller faire des contrôles.

La Culture Du Viol Nous Est Cachée !

francedesinfo-300x300 (1)

La France ne dit rien !

Et une Allemande violée par l’Afghan qu’elle hébergeait,une !

Un Afghan de 26 ans vient d’être condamné à deux ans et demi de prison ferme par le Tribunal correctionnel de Cologne pour avoir sexuellement abusé pendant son sommeil d’une jeune Allemande de vingt ans qui l’avait pourtant hébergé…

Cet homme originaire d’Afghanistan, qui avait fui son pays d’origine il y a deux ans pour venir trouver asile en Allemagne, avait réussi à trouver un hébergement gratuit chez une jeune Allemande de 20 ans via les réseaux sociaux et surtout le site internet « Refugees Welcome« .

Le 25 octobre dernier, l’individu s’est introduit à tâtons pendant la nuit dans la chambre de sa victime pour en abuser sexuellement alors qu’elle dormait.
La jeune fille s’est néanmoins défendu et a réussi à se réfugier dans la chambre de son frère qui habitait le même appartement qu’elle.

Il y avait déjà eu une première tentative d’approche dans la chambre de la jeune fille quelques heures avant le viol ce qu’a vigoureusement contesté l’avocat de l’agresseur. « Mon client rejette toutes les accusations en bloc » a-t-il dit.

La Cour a qualifié le crime de particulièrement odieux, dans la mesure où le demandeur d’asile a abusé d’une jeune fille qui elle même vient en aide aux plus démunis.

source : http://www.rundschau-online.de

Tommy Fransen

Note de Christine Tasin

Personne, naturellement, n’est à l’abri en France.
Qu’on se souvienne de  « Jésuites » « Réfugiés Services » (« JRS ») auquel nous avions consacré un article l’automne dernier.
Je serais curieuse de savoir si c’est toujours l’extase à l’idée d’accueillir un soi-disant réfugié chez soi….

http://resistancerepublicaine.eu  du 29/05/2016

Hillary Clinton Confirme Et Signe !

unclesamaff2

Goliath et David !

Un nouvel email d’ « Hillary Clinton », rendu public récemment, confirme que l’administration Obama a délibérément provoqué la guerre civile en Syrie, car c’était la « meilleure manière d’aider Israël  ».

Preuve de sa nature psychopathe et meurtrière, elle a aussi écrit que c’était une« bonne chose  » de menacer personnellement de mort la famille de « Bashar Al-Assad ».

Dans cet email, publié par Wikileaks, la secrétaire d’État « Clinton » dit que la «meilleure manière d’aider Israël serait d’utiliser la force» en Syrie afin de renverser le gouvernement.

Le document en question fait partie des nombreux fichiers qui ont été déclassifiés par le Département d’État américain sous le numéro de dossier F-2014-20439, Doc NO. C05794498, suite au tollé suscité par la découverte du serveur email privé qu’elle utilisait chez elle, lorsqu’elle servait en tant que secrétaire d’État entre 2009 et 2013.

Bien que la transcription de Wikileaks date l’email du 31 décembre 2000, c’est une erreur de leur part, puisque le contenu de l’email (en particulier la référence aux tractations entre l’Iran et l’Occident à Istanbul au sujet du programme nucléaire au mois de mai 2012) démontre bien que cet email a en fait été envoyé le 31 décembre 2012.

Cet email montre clairement que depuis le tout début de la crise syrienne, la politique américaine a été de renverser violemment le gouvernement syrien – et ceci spécifiquement parce que c’était dans les intérêts d’Israël.

Hillary Clinton Confirme Et Signe ! dans MONDIALISME

«La meilleure manière d’aider Israël à gérer la capacité nucléaire grandissante de l’Iran est d’aider le peuple syrien à renverser le régime de « Bashar Assad »»,

annonce franchement « Hillary Clinton ».

Bien que les rapports des services secrets américains aient depuis longtemps abandonné l’idée que le programme nucléaire iranien se met en place aux fins d’obtenir la bombe atomique (cette conclusion est aussi soutenue par l’Agence Internationale de l’Energie Atomique),
Clinton continue de manier ces mensonges pour « justifier », la destruction de la Syrie au nom d’Israël.

Elle relie spécifiquement le programme légendaire de la bombe atomique iranienne à la Syrie parce que, dit-elle, le programme de « bombe atomique  » menace le « monopole  » d’Israël sur les armes nucléaires au Moyen-Orient.

Si l’Iran devait acquérir l’arme nucléaire, assure « Clinton », cela permettrait à la Syrie (et à d’autres « adversaires d’Israël  » comme l’Arabie Saoudite et l’Égypte) de « se mettre aussi au nucléaire », ce qui menacerait les intérêts d’Israël.
Aussi, d’après elle, la Syrie doit être détruite.

« Le programme nucléaire iranien et la guerre civile syrienne peuvent sembler déconnectés, mais ils ne le sont pas.
Ce dont les chefs militaires israéliens s’inquiètent – mais dont ils ne peuvent pas parler – est de perdre leur monopole nucléaire.

La capacité de l’Iran d’acquérir des armes nucléaires ne signifierait pas seulement la fin de ce monopole, mais pourrait aussi pousser d’autres adversaires, comme l’Arabie Saoudite ou l’Égypte à se mettre aussi au nucléaire.
Le résultat serait un équilibre nucléaire fragile dans lequel Israël ne pourrait pas répondre aux provocations par des frappes militaires conventionnelles en Syrie ou au Liban, telles qu’elles sont pratiquées aujourd’hui.

Si l’Iran devient un état à armes nucléaires, Téhéran trouvera bien plus simple d’appeler ses alliés en Syrie et le Hezbollah à frapper Israël, sachant que ses armes nucléaires dissuaderont Israël de lui répondre.  »

C’est, continue « Clinton », la « relation stratégique entre l’Iran et le régime de « Bashar Assad » en Syrie » qui permet à l’Iran de saper la sécurité d’Israël.

Elle n’implique pas une « attaque directe  » de l’Iran, admet « Clinton », car « durant les trente années d’hostilité entre l’Iran et Israël  », cela n’est jamais arrivé par son biais, mais par leurs « mandataires » supposés.

La fin du régime Assad entraînerait la fin de cette alliance dangereuse. Le commandement d’Israël comprend bien pourquoi vaincra Assad est maintenant dans ses intérêts.

Le déposer ne serait pas simplement une aubaine pour la sécurité d’Israël, cela calmerait aussi sa peur compréhensible de perdre son monopole nucléaire.

Ensuite, Israël et les États-Unis pourraient développer un point de vue commun quand le programme iranien serait si dangereux qu’une action militaire devra être garantie.

Clinton continue en affirmant que menacer directement « Bashar Al-Assad » « et sa famille  » par des actes de violence est la « bonne chose  » à faire :

En bref, la Maison-Blanche peut calmer la tension qui s’est développée avec Israël au sujet de l’Iran en faisant la bonne chose en Syrie.

Avec sa vie et celle de famille en risque, seule la menace ou l’usage de la force pourront changer l’état d’esprit du dictateur syrien « Bashar Assad » » .

L’email prouve – comme s’il en fallait une nouvelle preuve – que le gouvernement américain a été le sponsor principal de la croissance du terrorisme au Moyen-Orient, tout cela dans le but de « protéger Israël  ».

Cela fait par ailleurs réfléchir de considérer que la crise des « réfugiés » qui menace aujourd’hui de détruire l’Europe, a été directement déclenchée par l’action du gouvernement américain, dans la mesure où il y a d’authentiques réfugiés qui fuient la guerre civile en Syrie.

De plus, plus de 250 000 personnes ont été tuées durant le conflit syrien, qui s’est étendu en Irak, grâce à l’administration « Clinton-Obama » soutenue par les « rebelles » qui ont attisé la guerre en Syrie.

§§§§§§

La possibilité réelle et dérangeante qu’une psychopathe comme « Clinton » – dont la politique a infligé mort et misère à des millions de gens – pourrait devenir la prochaine présidente des Etats-Unis est la pensée la plus profondément choquante parmi toutes.

§§§§§§

Son affirmation publique que si elle était élue présidente, « la relation avec Israël passerait au niveau supérieur », place « Hillary Clinton » et Israël pas seulement comme les ennemis de quelques États arabes du Moyen-Orient, mais de tous les amoureux de la paix sur terre.

(traduction par « Enrique Malebranche »)

source : http://newobserveronline.com

http://www.wikistrike.com  du 28/05/2016

Les Mobiles Peuvent Être Très Nocifs !

à faire circuler

Les craintes sont fondées !

Une étude américaine renforce les soupçons d’un lien entre cancers et téléphonie mobile.

Ce ne sont pour l’heure que des résultats partiels, mais ils sont de mauvais augure.
Le « National Toxicology Program » (« NTP ») américain a mis en ligne, jeudi 26 mai au soir, la première partie d’une étude toxicologique de grande ampleur, suggérant un lien entre deux cancers rares et l’exposition à des radiofréquences de 900 MHz, modulées selon deux normes de téléphonie mobile : « GSM » et « CDMA ».

Les données rendues publiques mettent en avant une « incidence faible » de gliome cérébral et d’une tumeur très inhabituelle, le schwannome cardiaque, chez les rats mâles ayant été exposés à ces radiofréquences.
Aucun des rats du groupe témoin n’a développé ce type de cancers.

Le « NTP », un programme de recherche américain associant plusieurs agences publiques, n’a pas lésiné sur les moyens.

« C’est la plus vaste étude de ce type conduite à ce jour sur le sujet »,

dit le toxicologue « Christopher Portier », ancien directeur adjoint du « NTP ».
L’étude, conduite sur deux ans et demi a coûté plus de 20 millions de dollars.
Les groupes d’animaux étudiés comptaient chacun 90 individus, afin de maximiser la puissance statistique des résultats.
Outre les animaux témoins (non exposés), certains groupes ont été exposés à des niveaux de rayonnement de 1,5 Watt par kilogramme (W/kg), d’autres à 3 W/kg et à 6 W/kg.
Soit des niveaux d’exposition supérieurs à ceux des humains :
La plupart des téléphones portables commercialisés ont un débit d’absorption spécifique (« DAS ») inférieur à 1 W/kg.
En outre, les rats ont été soumis à un niveau d’exposition considérable.
Leur corps entier a été exposé, tout au long de leur vie, 18 heures par jour, selon un cycle régulier :
10 minutes d’exposition, suivies de 10 minutes sans exposition, etc.

Effet différencié en fonction du sexe

Pour les deux normes d’émissions testées (« GSM » et « CDMA »), les résultats indiquent une incidence des deux cancers qui croît globalement avec le niveau de rayonnement reçu par les animaux.
La proportionnalité de l’effet dose-réponse est en particulier claire pour le « schwannome ».
Les chercheurs du « NTP » notent d’ailleurs avoir « une plus grande confiance dans l’association entre radiofréquences et lésions cardiaques, qu’avec les lésions cérébrales ».
Mais, de manière surprenante, seuls les mâles sont touchés.
En fonction du rayonnement reçu, le taux d’animaux développant l’une des deux pathologies varie de 1,1 % (un animal sur 90) à 6,6 % (6 animaux sur 90).
Les femelles exposées dans des conditions identiques ne contractent pas ces maladies…

Cet effet différencié en fonction du sexe est inexpliqué.
A ce jour, précise « Christopher Portier » :

« il n’existe que des indices très limités de l’existence d’un mécanisme biologique à même d’expliquer la cancérogénicité des rayonnements non ionisants ».

Les rayonnements ionisants – émis par certains éléments radioactifs, par exemple – altèrent l’ADN des cellules et peuvent ainsi conduire certaines d’entre elles à devenir cancéreuses. Rien de tel avec les radiofréquences, qui n’ont pas d’impact sur l’ADN…

En dépit de cette absence de mécanisme clair, plusieurs études épidémiologiques ont suggéré une augmentation d’incidence des gliomes cérébraux chez les grands utilisateurs de téléphone mobile…. mais d’autres n’ont pas mis en évidence un tel lien. En 2011, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l’agence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) chargée d’inventorier et de classer les agents cancérogènes n’avait ainsi classé les ondes électromagnétiques que parmi les « cancérogènes possibles » (dit classement « 2B »).

L’ensemble des résultats attendu

L’affaire est donc très débattue mais les résultats préliminaires du « NTP », assez inattendus, viennent apporter de l’eau au moulin de ceux qui plaident pour plus de précaution.
Toutefois, le « NTP » précise que ces résultats ne sont que partiels et que d’autres, actuellement en cours de révision, viendront dans les prochains mois compléter et préciser le tableau.
Au « CIRC », on préfère attendre la publication de l’ensemble des résultats du « NTP » pour apporter des commentaires, mais on précise que :

« si cela s’avère nécessaire, en fonction de la nature des données qui seront apportées, le « CIRC » pourra réévaluer rapidement sa classification des ondes électromagnétiques des radiofréquences ».

Pour Monsieur « Portier », les résultats partiels présentés devraient suffire à ce que :

« les pouvoirs publics investissent plus, sans attendre, dans la recherche scientifique sur les impacts sanitaires de ces technologies ».

Car même si les effets mis au jour n’étaient que ténus, l’affaire serait importante.

« Vu l’usage mondial généralisé des appareils de communications mobiles, par des utilisateurs de tous âges, même une augmentation très faible de l’incidence d’une maladie résultant d’une exposition aux rayonnements électromagnétiques pourrait avoir des conséquences importantes pour la santé publique »,

notent en effet les chercheurs du « NTP » dans leur compte-rendu.

source : « Stéphane Foucart » pour « http://www.lemonde.fr/sante« 

http://www.wikistrike.com  du 28/05/2016

Le Changement De Sexe Pour Tous !

F.HOL.gay

Vous Connaissez ?

Mardi 24 mai, le Parlement a voté, « dans une loi de justice qui n’en a que le nom, » un amendement facilitant la modification de la mention du sexe à l’état civil.
Alors que les Français se voient matraqués d’impôts en attendant des trains qui n’arrivent plus,
- que le chômage ne cesse d’augmenter,
- que la France est menacée de l’intérieur comme de l’extérieur,
- que les tensions corporatistes et communautaristes n’ont jamais été aussi élevées,
nos gouvernants exhibent une fois de plus l’irréalité qui les habite.

Dorénavant, toute personne majeure qui démontre des faits – théoriques et illusoires puisque l’opération chirurgicale des organes génitaux n’est pas une condition – que la mention relative à son sexe à l’état civil ne correspond pas à celui auquel elle appartient peut en obtenir la modification par un juge.
Ce qui était considéré jusqu’alors comme une pathologie devient avec cet amendement une liberté, chacun pouvant choisir son identité sexuelle indépendamment de la réalité biologique et physique.
On ne peut, bien évidemment, ignorer la souffrance.
Il ne s’agit pas là ni de juger ni de montrer du doigt des ressentis difficiles à saisir, mais le droit reflète la réalité, il ne doit pas la changer.
On ne peut pas l’utiliser comme une réalité de substitution, totalement subjective.
On connaît la méthode.
L’histoire nous montre qu’une loi d’exception ou de pseudo-libertés individuelles en France n’est qu’un voile qui ne prend même plus la peine de cacher les démiurges qui se planquent derrière.
On facilite le changement de sexe et des noms sur l’état civil, pour mieux propulser l’apparition certaine d’un troisième sexe, figure de proue de l’indifférenciation.

C’est l’ultime limite que l’on repousse.
À force de nier la différence sexuelle, pourtant unique empreinte de la nature dans le social, on se la crée soi-même pour finalement la jeter comme un vieux mouchoir usagé.
C’est au nom de l’identité, emmaillotée de progrès et de justice pour tous, nous expliquent-ils.

Mais qu’est-ce que l’identité, sinon l’une des rares choses permanentes, fondamentales et singulières, si elle devient réversible selon « l’expérience intime de chacun » ?

C’est justement en tuant l’irréversibilité de l’identité qu’on n’en a plus. 
C’est en légiférant les envies individuelle de devenir un autre que l’on nous condamne tous à ne devenir personne.

Mais pour ces chantres de l’égalitarisme, qu’y a-t-il, finalement, de plus égalitaire que le néant ?
C’est au nom de cette lutte factice contre les discriminations et pour l’intérêt général de certain que le projet rêvé de tout état totalitaire se met en place :
La création de l’Homme nouveau, sans racines, sans histoire, sans déterminisme et donc sans identité.

Arthur de Watrigant

http://www.bvoltaire.fr  du 28/05/2016

Un Viol Collectif Posté sur Internet !

web (1)

Qui prône la culture du viol ?

Des internautes à la présidence en passant par la presse, le Brésil s’est élevé vendredi contre le viol collectif d’une adolescente à Rio de Janeiro, qui a été filmé et posté sur internet avec des commentaires vantards.

La vidéo était apparue mercredi sur les réseaux sociaux, sur le compte d’un certain « Michel », accompagnée du message :

« Ils ont ruiné la fille, vous voyez ce qu’on veut dire ou pas ?
Ah ah ah ! ».

Dans ce petit film tourné avec un téléphone portable, on voit une femme allongée sur un lit, manifestement inconsciente, les parties intimes exposées et saignantes.

« Elle a été engrossée par plus de trente mecs ! »,

dit une voix masculine.

« T’as compris ou pas ?
Plus de trente ! »
,

ajoute-t-il en riant.
Cette jeune fille de 16 ans, présentée par la presse brésilienne comme toxicomane et mère d’un enfant de trois ans, a, selon sa famille, été victime le week-end dernier de l’acte de vengeance d’un ex-petit ami, qui l’aurait attirée dans un traquenard, droguée et violée, puis donnée en pâture à une trentaine d’autres hommes.

L’adolescente, hospitalisée jeudi pour recevoir des traitements préventifs contre les MST, a affirmé à la police avoir été violée par « 33 hommes » armés dans une favela de la zone ouest de Rio.

Selon sa grande-mère citée par le quotidien « O Globo », elle était en état de choc quand elle est réapparue au sein de sa famille, n’arrêtait pas de pleurer et disait ne se souvenir de rien.

« Il existe de très forts indices montrant que la jeune fille a effectivement été violée »,

a déclaré vendredi le chef de la police civile de Rio, « Fernando Veloso », qui attend les preuves pour confirmer le viol, et qui ne savait pas « si les agresseurs étaient 30, 33 ou 36″.

La police dit avoir identifié quatre personnes soupçonnées d’avoir participé « directement ou indirectement » aux faits.
Le site internet « G1″ donnait les noms de ces quatre hommes, âgés de 18 à 41 ans.

Cette sordide affaire a suscité l’indignation générale.

« Je dénonce avec la véhémence la plus absolue le viol de l’adolescente à Rio de Janeiro.
C’est une folie qu’en plein XXIe siècle on soit confronté à des crimes barbares comme celui-là »
,

a tweeté vendredi le président du Brésil par intérim, « Michel Temer ».

Il a convoqué pour mardi une réunion de tous les responsables de la sécurité des Etats du Brésil et promis la création d’un département de la police fédérale spécialisée dans la répression des violences faites aux femmes.

« Dilma Rousseff », présidente écartée au moins provisoirement du pouvoir dans le cadre d’une procédure en destitution, a également exprimé son indignation face à cette « barbarie ».

Culture du Viol

La vidéo, devenue virale, avait aussi été « retweetée » au moins 198 fois et reçu plus de 500 « likes » avant d’être retirée du réseau.

Des centaines d’appels au numéro vert du Parquet ont dénoncé, depuis mercredi, la vidéo, les photos et les commentaires vantant le viol collectif présumé.

Dès sa mise en ligne, cette vidéo a provoqué une avalanche de réprobations qui popularisaient notamment le slogan : « Je lutte pour la fin de la culture du viol ! ».

La jeune femme a remercié ces soutiens sur sa page « Facebook ».

« Nous pouvons toutes passer par un jour comme celui-là.
Ca me fait plus mal à l’âme qu’à l’utérus, qu’il existe des personnes aussi cruelles qui soient impunies !! »
,

a-t-elle écrit.

Le viol collectif « n’est pas hors norme parce que la culture du viol est très forte au Brésil, elle fait partie de notre quotidien, même si on le nie », a réagi auprès de l’AFP « Luise Bello », porte-parole de l’association féministe « Think Olga ».

Des manifestations étaient convoquées pour ce vendredi à Rio et pour mercredi à Sao Paulo.

Selon l’ONG Forum de sécurité publique, la police brésilienne a enregistré une agression sexuelle toutes les 11 minutes en 2014.
Sachant que seuls 10% des cas sont signalés aux autorités, selon la même association, le nombre des viols au Brésil pourrait dépasser les 500.000 par an, sur une population totale de 204 millions d’habitants.

Dans le seul Etat de Rio, 13 viols par jour en moyenne ont été officiellement répertoriés sur les quatre premiers mois de 2016.

Snowden Et Tout Ce Qu’ Il Dévoile !

uncle-sam

D’accord avec leurs caniches !

Edward Snowden explique comment la « NSA » surveille les journalistes !

Lors d’une vidéoconférence à Göteborg (la deuxième plus grande ville de Suède), « Edward Snowden » a dévoilé les méthodes utilisées par les services spéciaux américains pour détecter les sources des journalistes.

L’ex-collaborateur de l’Agence nationale de la sécurité des Etats-Unis (NSA) « Edward Snowden » a raconté, à l’occasion d’une vidéoconférence pour les journalistes-investigateurs à Göteborg, comment les services spéciaux pouvaient détecter les sources des journalistes, rapporte le journal suédois « Dagens Nyheter ».

Selon Monsieur « Snowden », ils effectuent des cyberattaques contre les journalistes et piratent leurs ordinateurs.

« Les services de renseignement détectent le journaliste peu de temps après la fuite »,

a déclaré « Edward Snowden », cité par le journal.

Ensuite, ils analysent tous ses contacts.
Une fois la famille et les amis supprimés de la liste, les services de renseignements épluchent les contacts restants pour détecter la source, a souligné l’ex-collaborateur de « NSA ».

« Ils examinent toute les communications pour étudier les conversations du journaliste.
La liste se réduit et ils détectent enfin la source »
,

a-t-il dit.
Pour apprendre cette information, la « NSA » n’a besoin que de métadonnées, c’est-à-dire des informations sur les contacts du journaliste et des dates de ses conversations.
Autrement dit, la « NSA » n’a pas besoin de contrôler les appels téléphoniques ou les messages du journaliste.

« Les journalistes sont toujours piratés par l’intermédiaire de leurs courriers électroniques.
Au moment où ils ouvrent des messages avec des fichiers malveillants, les services de renseignement les piratent »
,

a-t-il expliqué.

A la question de savoir si les services spéciaux auraient pu éviter les attaques terroristes de Paris et de Bruxelles s’ils avaient contourné les systèmes de sécurité cryptographique des terroristes, Monsieur « Snowden » a répondu que les terroristes ne recouraient jamais au cryptage.
D’après « Edward Snowden », ils utilisent du matériel simple qu’ils jettent à la poubelle après leurs crimes.

En 2013, « Edward Snowden » a transmis au « Washington Post » et au « Guardian » plusieurs documents classifiés concernant un programme informatique secret, baptisé « PRISM », qui permettait aux Etats-Unis de surveiller les échanges électroniques des utilisateurs d’Internet tant sur le sol américain que dans le reste du monde.

Il a ensuite quitté les Etats-Unis pour Hong Kong, d’où il a pris un vol à destination de Moscou.

Une fois sur le sol russe, il s’est retrouvé coincé pendant quelque temps dans la zone de transit de l’aéroport car les autorités américaines avaient annulé son passeport, l’empêchant ainsi de quitter immédiatement le territoire de la Fédération de Russie.

En août 2014, la Russie lui a accordé un permis de résidence pour une durée de trois ans à condition qu’il mette fin à son activité contre les Etats-Unis.

https://fr.sputniknews.com/international/201604091024093538-snowden-nsa-journalistes/  du 09/04/2016

§§§§§§

Le journal en ligne « Intercept » s’apprête à élargir l’accès aux documents obtenus et révélés par « Edward Snowden », ex-employé de la « National Security Agency » (« NSA ») américaine.

Le grand public ferait bien de se préparer à des révélations choc, estime le journaliste « David Miranda », dans une interview accordée à la chaîne « RT ».

La publication par le journal « Intercept » de nouveaux documents obtenus et classifiés par Monsieur « Snowden » a été annoncée par l’ex-employé de la « NSA » le 16 mai dernier.
Selon Monsieur « Miranda », le nombre très élevé de surprises sont présentes dans ces documents, dont une partie n’a pas encore été utilisée.

Selon l’interlocuteur de la chaîne « RT », les journalistes ont été soumis à une pression constante, parce que beaucoup de gens voulaient connaître le contenu des documents.
Monsieur « Miranda » explique que les discussions sur la nécessité de cette publication sont allées bon train au cours des dernières années, mais la décision a finalement été prise.

Pour Monsieur « Miranda », elle s’explique par le besoin d’avertir le monde et l’opinion publique.

Il souligne l’existence d’une pression de la part des autorités qui ne veulent pas voir ces documents publiés.

Cependant, le journaliste croit que seuls les documents qui sont utiles « pour la société » sont rendus publics.

source : https://fr.sputniknews.com/international

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 27/05/2016

Sans Papiers Dans La Police U.E. ?

angelamerkel

Le Grand Bazar !

La police bavaroise est prête à embaucher des migrants sans exiger la citoyenneté allemande !

La nouvelle a été annoncée par le ministre bavarois de l’Intérieur, « Joachim Herrmann », qui a évoqué le lancement de la campagne le 23 mai dernier à Nuremberg.

«Notre expérience a montré que des employés de souche étrangère réussissent plus à trouver une meilleure approche avec les migrants»,

a déclaré le ministre.

En Bavière, une campagne pour embaucher des policiers étrangers même s’ils n’ont pas de passeport allemand a été lancée.
Le mouvement a pour but d’aider à résoudre des crimes impliquant des migrants.
selon la station de radio « Bayerische Rundfunk ».

Ils développent «une ligne directe» avec des étrangers parce qu’ils parlent la même langue et savent comment ils pensent, a ajouté le ministre, rapporte le média « Merkur ».

«Je suis optimiste qu’ainsi nous pourrons améliorer notre capacité à résoudre les crimes et à réduire les conflits»,

s’est félicité le ministre.

Le lancement de cette campagne a été décidé après une vague de meurtres de migrants perpétrés par un groupe local néo-nazi, bien que l’idée était apparue avant la réalisation de ces crimes, a indiqué Joachim Herrmann. «Nous devons réaliser que ce ne serait pas une mauvaise chose d’avoir plus de collègues étrangers», a-t-il déclaré.

La police ne favoriserait pas les migrants qui ont déjà un passeport allemand par rapport à ceux qui n’en ont pas.
Par ailleurs, la police bavaroise embauche des étrangers depuis 1993.
Ainsi, au cours de ces 23 années, 159 policiers sans passeports allemands ont été embauchés.
Ce sont pour la plupart les Turcs (57), des Italiens (17) et des Croates (16).

Mais indépendamment de sa nationalité, une personne qui veut intégrer la police bavaroise doit passer de sévères tests d’entrée.
Ces règles d’admission ne changeront pas pour les candidats étrangers, prévient toutefois « Joachim Hermann ».

source : https://francais.rt.com/international

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 27/05/2016

Nagasaki Ou La Vengeance De Yahvé !

nucléaire

Pourquoi Nagasaki ?

Le bombardement de Nagasaki, totalement inutile d’un point de vue stratégique après l’atomisation d’Hiroshima, était en fait une vengeance de Yahvé, dieu des juifs, car pendant des siècles Nagasaki avait été un haut lieu de crucifixion de l’envahisseur judéo-chrétien.

De 1587 à 1873 des missionnaires, des prédicateurs et des traîtres convertis à cette religion racialement étrangère avait régulièrement été crucifiés afin d’aller plus vite rejoindre leur dieu juif dont, affirment-ils eux-même, toute souffrance les rapproche. 
Les autorités japonaises leur imposaient plusieurs promenades d’infamie avec l’annonce publique de leur délit et la sentence écrite devant le cortège.
Puis ils recevaient des châtiments corporels :
les soldats japonais leur tranchaient une partie de l’oreille gauche, châtiment atténué inspiré de celui qu’on appliquait aux malfaiteurs au Japon, lequel consistait à amputer du nez et des oreilles.
Ensuite, à leur arrivée sur une colline dominant Nagasaki et la mer, ils étaient attachés à des croix par des carcans métalliques autour des chevilles, des poignets et du cou, élevés à la verticale et exécutés par deux ou trois coups de lance qui, traversant les flancs, transperçaient le cœur.
D’après la sentence et suivant les lois japonaises, les corps devaient rester en croix jusqu’à ce qu’ils tombent d’eux-mêmes, l’exhibition brutale des corps suppliciés étant à même d’inspirer la terreur et le rejet pour les autorités japonaises puisque la peine de mort attendait ceux qui adopteraient le judéo-christianisme.
Peines justifiées et plutôt légères comparées à la lente agonie des crucifiés en Orient.

Les effroyables tourments imposés aux Asiatiques par les judéo-chrétiens furent immensément supérieurs !
75 000 des 240 000 habitants de Nagasaki furent tués sur le coup, mais autant d’habitants décédèrent des suites de leurs maladies ou de leurs blessures — non seulement des Japonais mais aussi 13 000 Coréens, travailleurs forcés dans leur grande majorité, et même 200 prisonniers de guerre alliés !!!
L’Empereur « Hiro-Hito » avait donc fait preuve de sagesse et de logique en s’alliant avec le Blanc antichrétien Hitler contre les Blancs judéo-protestants anglo-américains :
Racisme oui, xénophobie non !

Autre Que Réseau Social

De L’Education Aux Picaillons !

bonnet d'âne

Des Dégâts Partout !

Le vote purement consultatif a eu lieu mardi 24 mai 2016 à la quasi unanimité, après une levée de bouclier des organismes de recherche ainsi que de chercheurs de renom.

Mardi 24 mai 2016, « Najat Vallaud-Belkacem », ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a répondu à une question au Gouvernement sur le budget de la Recherche.

La tribune des huit chercheurs de renom (7 Prix Nobel et un titulaire de la Médaille Fields, la plus haute distinction en mathématiques), suivie par une levée de bouclier des conseils scientifiques de plusieurs organismes de recherche, semble avoir porté leur fruits.

La commission des finances de l’Assemblée Nationale a émis mardi 24 mai 2016 un avis quasi unanime (à 4 voix près) défavorable à un projet visant à réduire de 256 millions les budgets alloués à la recherche.
Un vote qui toutefois demeure purement consultatif.
Dans le collimateur de cette proposition sont visés les crédits devenus sans emploi (à la suite de la reprogrammations d’opérations immobilières) ou devenus sans objet, ainsi que ceux mis en réserve.
Par ailleurs était prévue une baisse à hauteur de 134 millions d’euros des dotations versés aux organismes :
- CEA (64 millions),
- CNRS (50millions),
- INRA (10 millions),
- INRIA (10 millions),
- ainsi que 26 millions répartis sur d’autres acteurs.

Durant une séance de questions au Gouvernement, « Najat Vallaud-Belkacem », ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a tenu a assurer « l’engagement total de ce gouvernement depuis le début du quinquennat à la sanctuarisation des fonds pour la recherche quel que soit le contexte budgétaire ».
La ministre a opposé que « les annulations prévues dans le cadre de ce décret d’avance n’auront aucun impact sur les activités des organismes de recherche » et assuré qu’il ne s’agissait que d’un « recalibrage des fonds de roulement et des trésoreries de ces organismes sans que jamais les dépenses de ces organismes, l’exécution de leurs budgets, les conditions de travail des chercheurs ne soient affectés ».
Toutefois, dans un entretien au journal les Echos, « Alain Fuchs », président du CNRS, conteste cette version :

« ceux qui pensent que le CNRS aurait un matelas budgétaire dans lequel on pourrait puiser se trompent.
C’est faux.
Nous avons un fonds de roulement, de quelques centaines de millions d’euros, qui correspond à un mois et demi de fonctionnement courant du CNRS.
Nous avons besoin de ce fonds, comme tout établissement public ».

explique-t-il.

« Par ailleurs, ce fonds est de l’argent actif et tournant, il ne dort pas.
Chaque euro de ce fonds de roulement correspond à des opérations à venir.
Et le ministère du Budget a ces informations.
Il n’y a pas de réserve.
Notre compte de résultat est d’ailleurs quasiment nul. »

« Je m’engage ici, si ces 134 millions d’euros venaient à manquer aux organismes dans la conduite de leur projet, à prendre les mesures nécessaires pour *réabonder* leurs crédits »,

assure la ministre qui promet par ailleurs une enveloppe supplémentaire de 65 millions d’euros pour « permettre à l’ANR de retenir d’avantage de projets en 2016″, puis 120 millions l’année suivante.

« Les propos de Najat Vallaud-Belkacem montrent qu’on est dans une phase de recherche de solutions ».

a réagi dans les Echos « Alain Fuchs ».

« On est en train de trouver des solutions techniques pour éviter d’arrêter des opérations scientifiques. Ces mesures sont encore en discussion »

précise-t-il.
L’une de ces solutions pourrait être de basculer la ponction de ces prélèvement sur la trésorerie en jouant sur des décalages de paiement.

Les huit signataires de la tribune publiée dans le monde seront reçus à l’Élysée le 30 mai 2016.

http://www.sciencesetavenir.fr/  du 25/05/2016

Après Le « TTIP » Voici Le « TiSA » !

avaler-n-importe-quoi-225x300 (1)

Encore une couche !

Le site « Wikileaks » a publié mercredi un nouveau lot de documents confidentiels concernant les négociations sur l’Accord sur le Commerce des Services (« TiSA »).

Le traité « TiSA » vise à libéraliser le commerce des services entre les Etats-Unis, l’Union européenne et d’autres pays.
Ces parties représentent environ trois quarts des services mondiaux.

La nouvelle version du traité est complétée par une annexe, « précédemment inconnue » au chapitre de base du traité et qui concerne les entreprises d’Etat (SOE).
Cette annexe vise à obliger les entreprises publiques à agir comme des entreprises privées, ce qui peut être considéré comme une étape de leur privatisation, selon « Wikileaks ».

D’autres documents divulgués concernent les amendements à d’autres chapitres du traité, y compris ceux sur la réglementation intérieure, la transparence, les finances, les télécommunications et les services professionnels, le commerce électronique et le mouvement des personnes physiques.

Selon le site, les chapitres sur la réglementation et la transparence nationales mettent en lumière de nouvelles tentatives des sociétés internationales de déréglementer les marchés intérieurs.

23 Etats participent aux négociations sur ce traité qui se sont ouvertes en 2013.

Au total rien moins que 16 séries de négociations se sont tenues sur les trois dernières années.
Le projet de traité est protégé par copyright suite au dépôt des droits par les Etats-Unis, ce qui interdit sa diffusion ou sa publication partielle comme intégrale.
En ce qui concerne la date butoir, elle n’est pas précisée, selon la Commission européenne.

« Wikileaks » est une organisation non-gouvernementale fondée par Julian Assange en 2006 et dont l’objectif est de publier des documents ainsi que des analyses politiques et sociales à l’échelle internationale.

source : https://fr.sputniknews.com/international

http://www.wikistrike.com  du 25/05/2016

Nous sommes en France et, à défaut de parler en sigles comme le veut la mode « ricaine », essayons de comprendrece que veulent dire ces sigles :
« TiSA » signifirait, en américain donc, »Trade in Services Agreement », ou « Accord sur le commerce des services » en français.
Vous pouvez en savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/07/09/tisa-les-trois-dangers-du-nouvel-accord-mondial-de-liberalisation_4452743_4355770.html#P1zwVYyPI9c0Djp5.99.
Bien sur, il s’agit toujours de services financiers !
Nos médias nous bassinent avec la révolte qui gronde mais omettent bien de nous en parler.

Un Panier De Crabes Bien Ecoeurant !

islam-565x250-1

Un trafic de cannabis « organisé au plus haut niveau » de l’Etat ?

Un témoignage publié par « Libération » ce lundi met en cause « François Thierry », l’ancien numéro 1 de l’Office central de répression du trafic de stupéfiants, accusé d’avoir laissé entrer en France des dizaines de tonnes de cannabis.

« François Thierry », l’ex-patron de la lutte antidrogue, a-t-il facilité l’importation en France de plusieurs dizaines de tonnes de cannabis ?
Un témoignage publié par Libération ce lundi le met en cause.

TÉMOIGNAGE « JUGÉ CRÉDIBLE PAR LA JUSTICE »

Contacté par le quotidien, « François Thierry » « n’a pas donné suite aux demandes » des journalistes.

Ce témoin a été entendu par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) et une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris à la suite de ce témoignage« jugé crédible par la justice », selon « Libération ».

Le témoin, « Stéphane V. », 52 ans, se présente comme un « infiltré », inscrit comme informateur au Bureau central des sources en 2007.

« UN TRAFIC ORGANISÉ AU PLUS HAUT NIVEAU »

Stéphane V. dit avoir effectué « plusieurs missions pour l’Etat » avec pour agent traitant François Thierry, ex-patron de l’Ocrtis (Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants).

Il affirme avoir travaillé également pour l’agence antidrogue américaine (DEA) et dénonce« les méthodes de l’Office des stups depuis des années » en France. « J’ai été témoin d’un trafic organisé au plus haut niveau, au motif de démanteler des réseaux », dénonce-t-il.

« LE CANNABIS ARRIVAIT DANS DES *ZODIAC* »

Plus précisément, il raconte qu’entre mars et avril 2012, « *François Thierry* (lui) a demandé d’aller garder une villa à Estepona » en Espagne.

Là, selon lui, « pendant vingt jours, cinq hommes se sont relayés pour charger et décharger des paquets de drogue sur la plage.
*François Thierry* me les a présentés comme des policiers français.
J’en avais déjà vu certains à l’Ocrtis »
, affirme « Stéphane V ».

« Le cannabis arrivait du Maroc dans des Zodiac » et « en tout, 19 tonnes ont transité par la villa au cours de ce seuls séjour.
La drogue remontait vers la France par *go-fast*.
Seule une partie des voitures étaient interceptées »
,

ajoute le témoin.

UN « RÔLE CENTRAL »

D’après l’enquête de « Libération », « François Thierry », qui a récemment quitté ses fonctions à la tête de l’Ocrtis, aurait ainsi joué un « rôle central » dans l’importation de « plusieurs dizaines de tonnes de cannabis » au bénéfice d’un présumé trafiquant de drogue, interpellé le 22 février en Belgique.

Cet homme de 40 ans, « Sofiane H. », était recherché dans l’enquête sur la prise record de sept tonnes de cannabis à Paris en octobre 2015.

Selon « Libération », « Sofiane H ». aurait été recruté comme informateur par « François Thierry » et a réussi à « s’imposer comme le plus gros trafiquant de l’Hexagone grâce à la protection »de l’ex-patron de l’Office central des stups.

« Une protection en haut lieu qui lui permettait de poursuivre ses activités sans jamais être inquiété », note le quotidien.

source : http://www.varmatin.com

 

 

http://www.wikistrike.com  du 25/05/2016

Etat Islamophile Contre Nos Patriotes !

Nobel

Les Français sont sacrifiés !

Désarmer les Français qui voudraient se défendre face aux « kalachnikov » !

« Patrick Calvar » est le directeur général de la Sécurité intérieure.
Il a été nommé en mai 2012.
Il était auditionné, ce 10 mai, par la Commission de la défense et des forces armées.

Il a expliqué que la France était le pays le plus menacé par « Daech » et « Al-Qaïda ».
Il a tenu ces propos :

« Si les attentats de novembre dernier ont été perpétrés par des kamikazes et par des gens armés de kalachnikov ayant pour but de faire le maximum de victimes, nous risquons d’être confrontés à une nouvelle forme d’attaque :
une campagne terroriste caractérisée par le dépôt d’engins explosifs dans des lieux où est rassemblée une foule importante, ce type d’action étant multiplié pour créer un climat de panique. »

Il a expliqué que la piste des migrants était utilisée par les terroristes.
Ne laissant aucune ambiguïté sur ce qui nous attend, il a affirmé :

« Pour finir, la question relative à la menace n’est pas de savoir si, mais quand et où. »

On aurait donc pu attendre d’un tel homme que, s’adressant à la représentation nationale, il pose quelques questions incontournables.

Après le Bataclan et Bruxelles, peut-on continuer à avoir des frontières ouvertes, et donc laisser entrer de possibles futurs terroristes ?

Doit-on laisser en liberté sur le territoire national des adeptes de la charia, qui peuvent passer à l’action à tout moment ?

Peut-on continuer à laisser des mosquées prêcher la haine contre les infidèles, au nom des textes coraniques ?

Ne doit-on pas avoir une réflexion sur des forces politiques hostiles à notre pays et à ses forces de l’ordre ?

Manifestement, ce ne sont pas les priorités de celui qu’on présente comme le « patron » de la Sécurité intérieure.


Ainsi, il conclut son audition par ces propos ahurissants :

« Cela d’autant que l’Europe est en grand danger :
Les extrémismes montent partout et nous sommes, nous, services intérieurs, en train de déplacer des ressources pour nous intéresser à l’ultra-droite qui n’attend que la confrontation.
Vous rappeliez que je tenais toujours un langage direct… eh bien, cette confrontation, je pense qu’elle va avoir lieu.
Encore un ou deux attentats et elle adviendra.
Il nous appartient donc d’anticiper et de bloquer tous ces groupes qui voudraient, à un moment ou à un autre, déclencher des affrontements intercommunautaires. »

« Calvar » a compris que « Je suis Charlie », les bougies et les fleurs ne survivront pas à un, voire deux prochains attentats.
Mais sa hantise est une révolte du peuple de France contre les assassins, ce qu’il appelle des affrontements inter-communautaires.

Il va donc retirer des effectifs utilisés jusqu’à ce jour contre les terroristes pour les mobiliser contre ce qu’il appelle « l’ultra-droite », autrement dit les groupes patriotiques qui refusent l’immigration de masse, celle qui entraîne l’islamisation, et ensuite le terrorisme.

Devons-nous comprendre que la priorité du « patron » de la Sécurité intérieure va être de traquer les sites de la réinfosphère, de demander de nouvelles dissolutions d’organisations patriotiques et de désarmer les Français qui, anticipant « la guerre civile qui vient », comme l’écrivait « Ivan Rioufol » dans son dernier livre, se sont équipés en conséquence pour faire face aux « kalachnikov » ?

Devons-nous comprendre que le message de Calvar est ?

« Français, nous ne sommes plus capables de vous protéger, beaucoup d’entre vous vont mourir, mais nous vous interdirons de vous défendre » 

J’ai bien peur que oui…

Pierre Cassen

http://www.bvoltaire.fr/  du 24/05/2016

La « Fachosphère », C’est Un Délit ?

responsable (1)

 Nous sommes en France !

Le « Monde » reproche à « Riposte Laïque » d’avoir quitté la France !

Au début de la création de « Riposte Laïque », il arrivait aux animateurs de ce site d’être – parfois – invités sur les plateaux de télévision, ou bien, plus souvent, sollicités par un journaliste au téléphone.
L’intention n’était pas toujours bienveillante, mais au moins on parlait de nous. Depuis les années 2011-2012, il a été décidé que le silence était préférable à la publicité négative.

Donc, quand « Résistance républicaine » organise la première marche, dans Paris, contre « le fascisme islamique », le 10 novembre 2012, pas un mot, seul un média américain relaie l’information.
Pas un coup de téléphone quand « Merah » tue, quand les drames de Charlie et le Bataclan montrent que les analyses de « Riposte Laïque » étaient justes.
Les consignes paraissent claires :
Surtout ne pas faire de publicité à notre site, ne pas permettre à nos animateurs de défendre leurs thèses, et laisser les « Pas d’amalgames » monopoliser les médias.

Parfois, très rarement, l’AFP se permet parfois une dépêche d’agence, par exemple si « Fabien Engelmann » publie un livre édité par RL.
Systématiquement, notre nom est accolé au terme « extrême droite » et au mot « fachosphère ».
Et le journaliste de l’AFP, repris par un copié-collé de dizaines de collègues, se sent obligé de préciser que « Pierre Cassen » et « Pascal Hilout » ont été condamnés pour incitation à la haine raciale, rien de moins.

Bref, entre le mot infamant « extrême droite », le terme « condamné » et la classification « haine raciale », tout est fait pour nous faire passer pour des gens infréquentables et sulfureux.

Nous avions également été sollicités, il y a un an, par une élève journaliste, « Pauline Verduzier », qui, dans le « JDD », avait fait un portrait à charge particulièrement crapuleux contre nous… et n’avait pas été déçue de la réplique, bien sûr !

Le jour où notre regretté avocat « Joseph Scipilliti » a tiré sur le bâtonnier de Melun, et mis fin à ses jours ensuite, par contre, là, ils ont retrouvé notre numéro de téléphone, à « Christine Tasin » et à moi.
Nous avons eu en une journée davantage de sollicitations qu’un cinq années réunies.
Bien évidemment, certains essayaient de nous faire condamner l’acte de notre ami, ce que nous nous sommes refusés à faire.
Mais associer « Riposte Laïque » à une tentative de meurtre, quelle aubaine !

Dans ce contexte, j’ai donc appris, dans la journée de jeudi, par un courriel de « Khadija » et un coup de téléphone de « Christine », qu’ »Olivier Faye », « journaliste au service politique, en charge de l’extrême droite » au « Monde » serait en train de faire un article sur « Riposte Laïque », et serait intrigué par le fait que nous soyons hébergés hors de France.

Nous nous doutions évidemment que le journal de « Bergé-Niel-Pigasse », s’il s’intéressait à notre site, ne le faisait pas pour nos beaux yeux, mais pour tenter de nous discréditer, voire de nous calomnier.
Néanmoins, notre ligne de conduite a toujours été de ne pas refuser les sollicitations médiatiques, et de répondre, ensuite, à l’article, ou à l’interview télévisée dans nos colonnes.

A chaque fois, nous remarquons l’incroyable différence entre les journalistes étrangers qui s’intéressent à nous, et sont respectueux, et ne s’intéressent qu’aux faits, et leurs collègues français, qui, systématiquement, multiplient amalgames et commentaires malveillants pour mieux nous discréditer.
Et à chaque fois, nous faisons, sur « Riposte Laïque », les mises au point nécessaires.

Nous n’allons pas déroger à la règle et allons donc, ci-dessous, répondre aux nombreuses malveillances, sournoiseries et inexactitudes comprises dans cet article d’ »Olivier Faye », en les commentant, en rouge, ci-dessous, entre les paragraphes.

Pierre Cassen

§§§§§§

 

LeMondeRL

§§§§§§

Le choix de la photo est déjà curieux. Christine Tasin n’est pas membre de la rédaction de Riposte Laïque, même si elle y publie fréquemment des articles, mais présidente de Résistance républicaine. Cela commence mal

Les militants d’extrême droite aiment se définir comme « enracinés » : dans une culture, une histoire, un territoire…
Mais il leur arrive parfois de prendre quelques libertés avec cet attachement revendiqué.
Depuis plusieurs années, certains sites Internet de la « fachosphère » – cette nébuleuse très active de sites, blogs et forums, qui s’évertue à prêcher la parole « patriote » sur la Toile – sont hébergés à l’étranger, dans le but à peine voilé d’échapper à la justice française.

Donc, selon Olivier Faye, le fait de prêcher la parole patriote sur la Toile doit vous faire classer dans la fachosphère, rien de moins.
On peut comprendre que travaillant au service politique « extrême droite », il défende son fond de commerce, en y classant quiconque ose défendre la France.
Il est même payé pour cela :
diaboliser ceux qui, souverainistes, refusent la mondialisation libérale et son pendant, l’immigrationnisme au service de l’islam.

Ensuite, cette introduction est parfaitement malhonnête, et représente une totale inversion des faits. Un lecteur mal informé comprendra que nous avons fait délibérément le choix de fuir la France pour échapper à nos devoirs de citoyens, qui avons, comme chacun, des comptes à rendre à la justice française.
Il ignorera les persécutions que font subir à nos sites les associations dites antiracistes, qui, s’appuyant sur des lois uniques au monde, criminalisent le débat démocratique.
Il ne saura rien du véritable procès en sorcellerie intenté par ces maîtres-censeurs, et des groupes musulmans, contre « Pascal Hilout » et moi, et l’ampleur d’une condamnation inique à notre encontre. 

Enfin, « Le Monde », est connu comme le journal de la bien-pensance et de l’idéologie dominante, qui soutient la concurrence libre et non faussée, doctrine de l’Union européenne, contre le repli nationaliste frileux.
A ce titre, il ne trouve rien à redire aux nombreuses délocalisations qui touchent nos entreprises, pas davantage à l’exil fiscal de nombre de privilégiés.
Mais que « Riposte Laïque » quitte la France pour aller en Suisse,  nous voilà passibles du poteau d’exécution… 

Le journaliste « Nicolas Hénin », otage en Syrie entre 2013 et 2014, connu pour son travail sur le « djihadisme », l’a découvert à ses dépens.
En février, il a porté plainte pour diffamation contre le site de l’association islamophobe « Riposte laïque » et l’un de ses contributeurs, coupable, selon lui, d’un « article ordurier » à son encontre.

« C’est un ancien médecin, qui met en avant cette qualité pour poser un quasi-diagnostic sur moi et dire que je suis soumis à l’islam.
C’est une attaque insupportable »
,

reproche Monsieur « Hénin ».

Première nouvelle, nous ignorions cette plainte.
Une de plus, donc.
Mais pour que les lecteurs aient tous les éléments, voilà l’article incriminé.
Nous avons beau regarder, nous ne voyons rien « d’ordurier » dans les écrits de « Thierry Michaud-Nérard ».
Il est même plutôt surprenant que « Nicolas Hénin » puisse considérer qu’affirmer qu’il est soumis à l’islam (ce qui est une évidence) serait une attaque insupportable.
Qu’en pensent les croyants musulmans qui affichent ouvertement leur soumission à ce dogme, et en sont fiers ? 

(http://ripostelaique.com/nicolas-henin-victime-de-lideologie-islamiste-syndrome-de-stockholm.html)

Seul hic :
à l’heure de porter plainte, le journaliste et son avocate ont peiné à trouver le nom du directeur de la publication – légalement responsable en droit de la presse – et ont réalisé que le « journal » était placé sous la coupe de l’association « Riposte laïque Suisse ».
Seul le nom d’une « responsable du site » est indiqué clairement, celui d’une Marocaine domiciliée… en Thaïlande.
De quoi compliquer le travail de la justice.
Sollicitée, la « responsable » n’a pas répondu au « Monde » pour cause de « déménagement ».
A Bangkok ou ailleurs, cela n’est pas précisé, mais le voyage continue.

Le nom du responsable du site est parfaitement en évidence, de manière légale, sur la page d’accueil, nous ne voyons pas pourquoi ils auraient « peiné ».
Le vrai scandale est que « Nicolas Hénin », un « Je suis Charlie », ose déposer plainte contre un article qui ne lui fait pas plaisir.
Curieuse conception, pour un journaliste, de la liberté de la presse, qui ne paraît pas choquer « Olivier Faye ».
Les amis socialistes de « Nicolas Hénin » seront fiers de lui, il fait le boulot. 

Le pare-feu n’est plus absolu

« Nous avons épousé le discours mondialiste et le multiculturalisme »,

explique avec ironie « Pierre Cassen », un des fondateurs de « Riposte laïque », groupuscule qui s’est affiché ces derniers mois aux côtés du mouvement allemand anti-islam « Pegida » ou du « Siel », petit parti associé au Front national.

Je l’avoue, j’aime bien faire le coup du mondialiste multiculturel à nos adversaires quand je leur explique que « Riposte Laïque » donne l’exemple dans son ouverture à l’autre :
Site en Suisse, présidente marocaine vivant en Thaïlande, qui dit mieux ?
Par contre, qualifier « Riposte Laïque » de « groupuscule » est une perfidie qui n’a comme seul but que celui de montrer que ce site ne représente rien.
Je précise donc au « journaliste du service politique chargé de l’extrême droite » « Olivier Faye’ que ‘Riposte Laïque’ n’est qu’un média, qui n’a pas d’adhérents, mais est lu chaque jour par plus de 30.000 lecteurs.
Je lui rappelle que nous avons co-organisé les « Assises internationales contre l’islamisation de nos pays, le 18 décembre 2010, avec un million d’internautes tout le week-end, et une salle de 1.500 personnes.
Et tout cela sans subvention…

Avec une pointe de fierté dans la bouche, Monsieur  »Cassen » revendique une quinzaine de plaintes contre son association, aussi bien pour diffamation que pour provocation à la haine.

Là encore, que de perfidie dans le propos.
Laisser penser que le fondateur de « Riposte Laïque » est « fier » que le site qu’il a créé se prenne nombre de procès, qui n’ont pour seul but que de le ruiner, est d’une rare malveillance, celle qui consiste à penser que finalement, ces procès, on les chercherait.
L’exemple de la plainte déposée par son confrère « Nicolas Hénin », les quatre plaintes de « Cazeneuve », les deux plaintes d’ »Hidalgo », celle de « Bergé » (celui qui fait le chèque tous les mois à « Olivier Faye ») menacent ni plus ni moins l’existence et l’avenir du site.
Notre dessinatrice « Ri7″ a appris ce jour qu’elle serait de nouveau convoquée par la Brigade de Répression de la Délinquance à la Personne, suite à une plainte de « Cazeneuve » contre un dessin le représentant en lèche-babouches.
Le dessin n’est pas signé, et pourtant elle est de nouveau harcelée.
J’ai déjà été convoqué une dizaine de fois par des policiers ou des gendarmes.
J’ai été victime d’une perquisition où on m’a confisqué mon téléphone portable et mon ordinateur.
Mais la seule approche du journaliste du « Monde », c’est que nous serions des provocateurs fiers d’être traînés devant les tribunaux !
Quelle inversion des faits, là encore ! 

Mais l’expatriation ne représente plus un pare-feu absolu.
Le responsable suisse de « Riposte laïque Suisse », « Alain Jean-Mairet », a été condamné en avril par la 17chambre du tribunal correctionnel de Paris pour un article violent contre les musulmans.
Une première pour le site depuis son transfert de l’autre côté des Alpes, qui a fait appel.

Décidément, il y en a de plus en plus qui ont des problèmes avec la géographie.
« Cécile Duflot » classait le Japon au Sud, Manuel Valls la Réunion dans l’Océan pacifique…
A présent, « Olivier Faye » confond les Alpes avec le Jura, l’Italie avec la Suisse !

Le tribunal a estimé être compétent, puisque les propos litigieux étaient accessibles en France.

« Etre à l’étranger ne simplifie pas la tâche de la justice, mais ça n’a pas l’air de l’arrêter non plus,

déplore « Christine Tasin », épouse de Monsieur « Cassen » et animatrice de « Riposte laïque ».
Nous, les anti-islam, nous ne sommes pas bien vus, ils peuvent être prêts à tout. »

Allons bon !
Je veux bien qu’au « Monde » on ait milité farouchement pour « Le Mariage pour Tous », avec une grosse pression de « Pierre Bergé » derrière, mais tout de même !
Il demeure en France des hétérosexuels qui ne sont pas mariés.
J’informe donc « Olivier Faye » que « Christine Tasin » n’est pas mon épouse, et qu’à cause de son amateurisme, je reçois plein de coups de téléphone d’amis qui me reprochent de ne pas les avoir invités au mariage…

Le site « Fdesouche », véritable navire amiral de la « fachosphère », dont « Marine Le Pen » a publiquement pris la défense par le passé, se réfugie, lui aussi, à l’étranger pour tenter d’échapper à la justice.
La plate-forme est hébergée au Canada.
Son directeur de la publication est un Indien, un certain « Tilak Raj », que la police locale a échoué à localiser.

L’homme se soucie a priori peu des préoccupations franco-françaises contenues dans les articles relayés quotidiennement par « Fdesouche » sur l’insécurité, l’islam ou les questions identitaires, qui forment un cocktail volontairement anxiogène.

« Peut-être que son cousin vendait des marrons chauds à la gare de l’Est et qu’il s’est fait agresser »,

plaisante « Pierre Sautarel », véritable animateur du site, dans un livre à paraître à l’automne, écrit par les journalistes « Dominique Albertini » et « David Doucet » (La Fachosphère, Flammarion).

Les animateurs de « Fdesouche », de qui nous sommes solidaires, sauront, s’ils le souhaitent, répondre à ce passage. Nous lirons avec intérêt ce prochain livre, et le commenterons avec notre bienveillance habituelle…

Voilà donc, en rouge, la trame de ce qu’un journaliste indépendant, neutre, aurait pu écrire.
Il se serait vraiment intéressé aux verdicts de la justice française, aux plaintes déposées par les associations dites antiracistes, à la grave judiciarisation du débat politique français, et aurait peut-être cherché à comprendre vraiment pourquoi des sites patriotes comme « Fdesouche » ou « Riposte Laïque » ne sont plus hébergés en France, ce qui fend le coeur de leurs fondateurs respectifs.
Mais ce n’est pas pour écrire cela que « Bergé-Niel-Pigasse » paient « Olivier Faye » et ses confrères…

(http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/05/20/la-fachosphere-s-expatrie_4923247_823448.html#bLCJzsesW2uYUPf7.99)

http://ripostelaique.com/monde-reproche-a-riposte-laique-davoir-quitte-france.html

Fachosphère ?
Mais qui se montre « facho » vis à vis des pauvres « sans dents » en les tenant dans l’ignorance de ce arrive réellement dans notre pays ?
Ce n’est pas l’extrême droite qui a servi de bouc émissaire pendant des décennies.
Ce sont tous ces médias subventionnés qui nous disent ce qu’ils veulent, comme ils veulent, aussi s’ils ont le droit de le faire, allégeance oblige.
Nous sommes facistes, parlons un Français correct, parce que nous voulons rectifier les mensonges ou les non dits de ces médias à la botte du mondialisme et du fric.
Non !
Nous sommes Français et las d’entretenir une utopie qui se transforme en cauchemar.
Ceux qui croyez à cette utopie, vous n’êtes que des maçons sans tablier, vous n’allez pas tarder à déchanter car elle n’est réservée qu’aux grades supérieurs.
Il y a aussi le porte-monnaie de chacun.
Celui de la France se porte mal, les prix étrangers sont plus alléchants.
Pourquoi serions les premiers à nous priver, si tant est que nous soyons les premiers ?
Les hébergeurs étrangers sont moins chers, leurs pays ne votent pas des lois répressives à tout bout de champ, pourquoi ne pas en profiter ?
Le monde est vaste, il y a le choix malgré les états déjà acquis au mondialisme !

Les U.S.A. Jouent Les Vautours !

top secret

Les boîtes noires localisées !

Les militaires égyptiens participant à la recherche et à la collecte des débris de l’Airbus d’EgyptAir ont localisé ses boîtes noires, a communiqué une source proche du dossier.

« Cette zone est située à 3 ou 4 milles marins (environ 5,6 — 7,4 km) de l’endroit où l’avion s’est abîmé »,

a précisé la source citée par le site du journal égyptien « Al-Ahram ».

Selon la source, les enregistreurs sont recherchés par des sous-marins et des navires de la marine égyptienne dotés d’équipements spéciaux.

« Trouver les enregistreurs de vol est prioritaire, c’est pourquoi les débris ne seront pas repêchés avant que leur emplacement ne soit pas déterminé car, en mer, tout bouge, et sans savoir l’emplacement exact des débris il sera impossible de retrouver les boîtes noires immergées »,

a dit la source.

Un Airbus A320 de la compagnie égyptienne EgyptAir assurant le vol MS804 entre Paris et Le Caire a disparu au-dessus de la Méditerranée dans l’espace aérien de l’Egypte dans la nuit du 18 au 19 mai.
Il avait à son bord 66 passagers et membres d’équipage.

Les opérations de recherche sont menées par les forces aériennes et navales de l’Egypte, de la Grèce, de la France et des Etats-Unis.
Vendredi 20 mai, les militaires égyptiens ont annoncé avoir découvert des débris d’avion et des effets personnels des passagers  à 290 km au nord d’Alexandrie.
Selon le ministère de l’Aviation d’Egypte, il n’y a pas de survivants.

§§§§§§

« Nous abattrons cet avion ».

Selon le « New York Times », cette inscription a été gravée par les partisans de l’organisation islamiste Frères musulmans.
Une inscription menaçante a été inscrite sur le fuselage de l’avion A320 appartenant à la compagnie EgyptAir qui s’est abîmé jeudi au large d’une île grecque, lit-on dans le
« New York Times ».

Selon  le journal, l’inscription en arabe disait: « Nous abattrons cet avion ».
Elle a été gravée il y a deux ans à peu près par des employés de l’aéroport international du Caire soutenant l’organisation Frères musulmans reconnue comme terroriste par plusieurs pays du monde.

Les services de sécurité de l’aéroport ont alors expliqué l’incident par la situation complexe régnant en Egypte suite au renversement en 2013 du président islamiste « Mohammed Morsi », chef du mouvement « Frères musulmans » de l’époque, fait savoir l’édition.

Par la suite, EgyptAir a licencié plusieurs employés soupçonnés d’avoir des liens avec les Frères musulmans et d’être des partisans de « Morsi ».
Une démarche similaire a été suivie par d’autres compagnies aériennes.

Le « New York Times » indique que, par mesure de précaution, deux employés des services de sécurité égyptiens en civil se trouvent à bord de tous les vols EgyptAir.
A bord du A320 qui s’est écrasé jeudi, il y en avait trois.
On ignore pour l’instant les raisons d’un tel renforcement des mesures de sécurité.

Un Airbus A320 d’EgyptAir reliant Paris au Caire s’est abîmé jeudi au large d’une île grecque avec à son bord 66 personnes, dont 30 Egyptiens et 15 Français.
Le contact avec l’avion, mis en service en juillet 2003, a été perdu 16 kilomètres après l’entrée de l’appareil dans l’espace aérien égyptien et alors qu’il volait à 11.280 mètres d’altitude.

On ignore jusqu’à présent les causes du crash.

source : https://fr.sputniknews.com

http://www.wikistrike.com  du 22/05/2016

Ils Veulent Un Conflit En Syrie !

F.HOL. Obama

Obama et son caniche !

Les États-Unis et leurs alliés menacent d’intensifier la guerre en Syrie !

Les ministres des Affaires étrangères des grandes puissances, dont Washington et Moscou, ont terminé une réunion du Groupe international de soutien à la Syrie (GISS) à Vienne sans qu’une date soit proposée pour la reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement syrien et l’ensemble des milices islamistes soutenues par l’Occident qui constitue l’«opposition armée».
Les soi-disant rebelles avaient quitté la précédente série de pourparlers à Genève, accusant les forces gouvernementales de continuer à attaquer leurs positions en violation de l’accord du 27 février sur la cessation des hostilités négociée par les États-Unis et la Russie.

Le gouvernement du président « Bachar Al-Assad » et ses alliés, la Russie et l’Iran, ont insisté sur le fait que la poursuite des opérations ont été menées contre l’État islamique d’Irak et de la Syrie (EI) et le Front Al-Nosra, la filiale syrienne d’Al-Qaïda, qui sont tous les deux désignés comme des groupes terroristes par le Conseil de sécurité des Nations Unies et restent exclus du fragile cessez-le-feu.

Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion de Vienne, les États membres du GISS ont averti que si la cessation des hostilités n’était pas pleinement mise en œuvre, cela «pourrait signifier le retour de la guerre totale».

Même si le communiqué a averti tous les participants des conséquences d’une violation de l’accord, y compris «l’exclusion de ces participants des dispositions de la cessation et la protection qu’il leur accorde», il n’a donné aucune indication des mesures concrètes qui en découleraient.

Ce qui est bien évident, cependant, est que les violations alléguées par les forces loyales au gouvernement « Assad » pourraient provoquer des représailles des États-Unis, dont les avions de combat sont déjà engagés dans des frappes contre des cibles de l’État islamique en Syrie.
Au moins 250 soldats des forces spéciales ont également été déployés sur le terrain, sans l’autorisation de Damas et en violation du droit international.

Une frappe aérienne américaine contre la ville d’Al-Bukamal dans la province de Dayr Al-Zawr près de la frontière syrienne avec l’Irak aurait tué trois enfants et une femme lundi.

Les violations par les soi-disant rebelles, par contre, sont ignorées par leurs patrons occidentaux et ne seraient punies que par le gouvernement et son allié, la Russie.

Ceci est clairement une formule pour une intensification d’un conflit qui a déjà coûté la vie à plus de 250.000 personnes et qui a forcé quelque 11 millions de Syriens à fuir leur foyer.

Elle crée également les conditions pour l’élargissement du conflit syrien en une guerre plus large opposant les États-Unis à la Russie.

Washington n’a pris part au «processus de paix» syrien qu’afin de gagner du temps dans des conditions où l’intervention russe au côté du gouvernement « Assad » avait renversé le cours de la bataille contre les milices islamistes soutenues par l’Occident et avait semé le désordre dans la guerre pour le changement de régime à Damas orchestrée par les États-Unis.

Dès le début, le gouvernement Obama a menacé de recourir à un «plan B» si les négociations à Vienne et Genève ne parvenaient pas à atteindre l’objectif initial de Washington en attisant la guerre sanglante en Syrie : Le renversement du gouvernement d’Assad et l’imposition d’un régime fantoche occidental plus malléable.
Le mois dernier, de hauts fonctionnaires anonymes américains ont fait savoir que le «Plan B» comprendrait la fourniture d’armes plus sophistiquées aux «rebelles», y compris des « MANPADS », des missiles portables tirés depuis l’épaule qui pourraient abattre des avions russes.

Le secrétaire d’État John Kerry, parlant aux médias aux côtés du ministre russe des Affaires étrangères « Sergueï Lavrov » et l’envoyé spécial de l’ ONU « Steffan de Mistura » à la clôture de la conférence de Vienne, a menacé directement « Assad » en déclarant :

«Il ne devrait pas se méprendre sur la détermination du président Obama à faire ce qu’il faut à tout moment quand il le juge nécessaire.»

Pour sa part, Monsieur « Lavrov » a accusé les alliés régionaux clés de Washington, y compris la Turquie, de livrer des armes en masse en Syrie pour alimenter le conflit.
Dernièrement, a-t-il dit, il y a eu livraison de chars aux «rebelles».

La «principale ligne de ravitaillement pour les extrémistes», a dit le ministre russe des Affaires étrangères, est un tronçon de 90 kilomètres de la frontière turco-syrienne contrôlé d’un côté par l’armée turque et de l’autre, par l’État islamique.
Il a soutenu qu’il existait «un vaste réseau créé par la Turquie de son côté de la frontière pour continuer à effectuer ces ravitaillements en secret».

Kerry a passé le week-end précédant les négociations de Vienne à Riyad, réuni à huis clos avec des représentants de la monarchie saoudienne, un allié régional clé des États-Unis et le principal soutien des forces islamistes en Syrie.
Le régime saoudien était l’organisateur du soi-disant « Haut Comité des Négociations », qui a été formé pour représenter ces milices djihadistes salafistes aux pourparlers avec le gouvernement syrien.

Prenant la parole lors de la conférence à Vienne, le ministre saoudien des Affaires étrangères « Adel Al-Jubeir » a préconisé une escalade rapide de la guerre pour le changement de régime en Syrie.

«Nous croyons que nous aurions dû mettre en œuvre un “plan B” il y a longtemps»,

a déclaré « Adel Al-Jubeir » aux journalistes.

«La décision de passer à un autre plan, d’intensifier le soutien militaire [à l'opposition] repose entièrement sur le régime de « Bachar »…
Il sera chassé, soit par le biais d’un processus politique, soit par la force militaire.»

Pendant ce temps, la Turquie, membre de l’OTAN et alliée de Washington et aussi un soutien clé des «rebelles», a menacé mardi de procéder à une intervention militaire unilatérale en Syrie.

Le président « Tayyip Erdogan » a déclaré lors d’une réunion à Istanbul que l’armée turque agirait seule, prétendument pour faire face aux attaques de missiles de l’État islamique en provenance de la frontière syrienne qui touchent la ville de Kilis.

«Nous allons résoudre ce problème nous-mêmes si nous ne recevons pas d’aide pour empêcher ces missiles d’atteindre Kilis»,

a-t-il dit.

«Nous avons frappé à toutes les portes pour obtenir une zone de sécurité à notre frontière sud.
Mais personne n’est d’accord avec cette mesure.»

La déclaration d’Erdogan a fait écho à celle faite par le premier ministre turc, « Ahmet Davutoglu », plus tôt ce mois-ci :

«Si nécessaire, la Turquie pourrait lancer d’elle-même une opération militaire terrestre en Syrie.»

Les remarques d’Erdogan ont indiqué clairement que sa préoccupation n’est pas l’État islamique, qu’Ankara arme et ravitaille, mais plutôt la puissance croissante des forces kurdes syriennes près de la frontière turque.
Dans une critique à peine voilée du soutien américain pour ces forces, il a déclaré :

«Les États qui exercent un contrôle sur l’industrie de l’armement du monde donnent leurs armes aux terroristes.
Je les mets au défi de le nier.»

Le gouvernement turc est partie prenante dans la guerre pour le changement de régime en Syrie et a démontré, après avoir abattu un avion de combat russe en novembre dernier, sa volonté de pousser ce conflit vers un affrontement armé avec Moscou.

Il fait peu de doute que les régimes saoudien et turc plaident ouvertement pour une politique qui a l’appui de puissantes sections de l’« establishment » américain et de l’appareil militaire et de renseignement.

Une escalade du bain de sang syrien a également le soutien des principaux candidats des partis démocrate et républicain, mais il est presque certain que celle-ci sera reportée après novembre afin d’éviter que le sujet de la guerre ne soit soulevé lors de l’élection présidentielle américaine.

source : Bill Van Auken pour https://www.wsws.org

http://www.wikistrike.com  du 21/05/2016

Hollande Sait S’ Adresser Aux Français ?

france-deuil

 

Un gendarme du GIGN a été tué samedi à Gassin (Var) lors d’une intervention menée pour maîtriser un forcené de 80 ans qui, grièvement blessé après avoir retourné l’arme contre lui, est mort en fin d’après-midi.

Le gendarme tué à Gassin, né en avril 1978, était marié et père de  deux enfants, a précisé la gendarmerie nationale.
Il était chef de groupe à l’antenne du GIGN d’Orange.

Le forcené s’était retranché samedi matin à son domicile, une villa située dans un quartier résidentiel de Gassin, après avoir tiré sur sa compagne avec une arme de chasse.

Légèrement blessée, son épouse est parvenue à s’enfuir puis elle avait donné l’alerte à la gendarmerie.
Des gendarmes de l’antenne du GIGN d’Orange, ont été dépêchés sur place vers 09H00.

Le pensant dans la maison, deux gendarmes ont été surpris par le tireur alors qu’ils allaient prendre position à l’extérieur de la maison, a précisé le procureur de la République de Draguignan, « Ivan Aureil ».

L’homme a surgi et tiré une cartouche de fusil de chasse sur les gendarmes, touchant mortellement au cou et au visage l’un d’entre eux, avant de retourner l’arme contre lui.

« Il les attendait près d’une palissade.
Il s’est caché et a tiré sur le premier élément qu’il voyait et tout de suite après il s’est tiré dessus »
,

a expliqué un officier de communication de la gendarmerie à la presse.

Une première source avait indiqué que le forcené avait d’abord essayé de mettre le feu à sa maison avant de s’enfuir dans les environs puis de se tirer une cartouche dans la bouche.

Grièvement blessé, la mâchoire arrachée, le forcené a fait un arrêt cardiaque mais a pu être réanimé, avant d’être évacué par hélicoptère vers l’hôpital de Nice où il est mort en fin d’après-midi.

L’octogénaire avait déjà eu un rappel à la loi, après des violences contre son épouse.
Cette dernière, hospitalisée en état de choc, devrait être interrogée dans les prochaines heures par les gendarmes.

Le président François Hollande a adressé ses « plus sincères condoléances » à la famille du gendarme et à ses proches « dans ces circonstances douloureuses » et les a assurés de « la solidarité de la nation », dans un communiqué.

« Respect et gratitude » -  »Profondément attristé par le décès d’un gendarme à Gassin.
Entier soutien envers tous ceux qui interviennent dans des conditions périlleuses »
,

a réagi dans un tweet le Premier ministre Manuel Valls.
Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a fait part, dans un communiqué, de son émotion et annoncé qu’il présiderait « tout prochainement » une cérémonie d’hommage au gendarme.

« Chaque jour, des policiers et des gendarmes exposent leur vie pour protéger celle des autres, et à ce titre, ils méritent le respect et la profonde gratitude de nos concitoyens »,

a écrit le ministre.

« Nous avons à déplorer un mort de plus aujourd’hui (…) Il s’agit du cinquième gendarme décédé en deux jours dans la zone sud, ce qui est pour nous est un drame absolu »,

a déploré, sur place, le général « David Galtier », commandant de la région gendarmerie Paca, en référence à l’accident d’hélicoptère qui a coûté la vie à quatre gendarmes dans les Hautes-Pyrénées vendredi.

« Nous avons à déplorer un mort de plus aujourd’hui (…) au cours d’une opération lourde qui était menée pour neutraliser un individu qui se rendait coupable de violences dans le cadre d’un différend familial »,

a déclaré le directeur général de la gendarmerie nationale, « Denis Favier », qui s’est également rendu sur place.

Le gendarme décédé était adjudant,  père de deux enfants et appartenait à l’unité spécialisée dans les techniques d’interventions délicates.

Au moins 20 membres des forces de l’ordre sont morts durant des interventions depuis dix ans, dont au moins onze policiers ou gendarmes tués par balle.

http://actu.orange.fr/france  du 21/05/2016

 

Il faut bien se manifester auprès des « sans dents », campagne présidentielle oblige !
Valls ne s’est fendu que de style télégraphique…et encore pour ceux qui sont sur « twitter ».
Mais l’hôte de l’Elysée ne prendra pas la parole sur les sujets qui nous intéressent vraiment !

La Dictature Est Vraiment En Marche !

web (1)

Dieu merci !
Internet est neutre !

Le gouvernement veut traduire en justice les sites « complotistes » !

Le dimanche 15 mai 2016, l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) de « Sacha Reingewirtz » organisait les « Secondes Assises de la lutte contre la haine sur Internet ». « Gilles Clavreul », député interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et donc membre du gouvernement, s’y est illustré en tenant des propos qui rapprochent un peu plus la France de la dictature assumée.

« Il s’agit surtout d’identifier qui sont les leaders d’opinion sur Internet [...],
ils s’appellent Soral, ils s’appellent Dieudonné,
ils s’appellent maintenant Henry de Lesquen. [...]
Heureusement, il arrive, si je puis dire heureusement, il arrive que même quelqu’un comme « Alain Soral », qui est maintenant à la tête d’une véritable PME, déborde, dérape, et c’est comme ça qu’on arrive à le déférer devant la justice, mais il est vrai que sinon, son site Égalité & Réconciliation dans l’ensemble est tout le temps à la ligne jaune, mais il ne la franchit pratiquement jamais.
Et on a le même problème avec un certain nombre de sites « conspirationnistes », je dirais que je suis même encore plus inquiet et préoccupé par le fait que l’on n’arrive pas, tout simplement faute de moyens légaux, à traduire devant la justice des sites qui ont développé par exemple les théories alternatives sur les attentats de Saint-Denis ou du Bataclan. »

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

source : http://www.egaliteetreconciliation.fr

http://www.wikistrike.com  du 20/05/2016

Mais que veut dire anti sémitisme ?
Être contre une sous-race blanche la race sémite.
C’est bizarre, je croyais qu’il n’y avait pas de races…du moins pour certains soit-disant philosophes !
Mais qui fait partie de la race sémite ?
Là, il faudrait un assez long cours de géographie, d’histoire aussi, d’archéologie sans doute.
Mais pourquoi les juifs se réclament-ils de ce sémitisme ?
Tous les juifs ne sont pas sémites et tous les sémites ne sont pas juifs !
Un paysan de mes relations me dirait qu’il y a anguille sous roche !
Qu’est-ce qui se prépare réellement ?

Homme, Debout ! France, Debout !

franc (1)

Réponse à Black M
et aux patriotes

 

Image de prévisualisation YouTube

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

 

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu  du 20/05/2016

Policiers Agressés, Gauchisants Protégés !

cazeneuve-et-le-djihad

Cazeneuve doit démissionner.

Au lendemain des manifestations de policiers contre la « hainte anti-flic », à l’heure où les langues se délient au sein des forces de l’ordre pour dénoncer les instructions de laisser faire les casseurs d’extrême gauche dont les videos des exactions ne cessent de se partager sur les réseaux sociaux, Bernard Cazeneuve se retranche derrière l’Etat de Droit, le plus tranquillement du monde, sur BFM TV, pour justifier son incompétence.

Où est l’Etat de Droit lorsqu’au quotidien tous les symboles de la République ne cessent d’être bafoués ?

Où est l’Etat de Droit lorsque celles et ceux qui sont en charge d’assurer la sécurité des Français ne cessent de dénoncer leur désarroi face au laxisme de l’exécutif ?

Où est l’Etat de Droit lorsque l’on constate que les milices d’extrême gauche, parfaitement identifiées, qui mettent nos villes à feu et à sang, ne sont pas dissoutes, comme cela aurait du être le cas dès les premières violences ?
http://www.leparisien.fr/faits-divers/voiture-de-police-brulee-a-paris-la-video-du-terrible-assaut-des-casseurs-18-05-2016-5807453.php

Où est l’Etat de Droit lorsque les affiches intolérables d’un syndicat de gauche (la CGT), jetant de l’huile sur le feu en incitant à commettre des violences envers les forces de l’ordre ne sont pas interdites ?

Où est enfin l’Etat de Droit lorsque nos concitoyens sont soumis à des scènes de guerilla urbaines et ne peuvent plus circuler librement dans leur propre ville ?

Non, nous ne sommes plus dans un Etat de Droit, et il est temps de comprendre que Bernard Cazeneuve a des comptes à rendre aux Français qu’il est censé servir et dont il est incapable d’assurer la plus régalienne des prérogatives de l’Etat : la sécurité.

Ce n’est pas en « condamnant » publiquement l’inacceptable que l’on gouverne un pays.

Bernard Cazeneuve doit démissionner,
ce qui est la moindre des choses, et ne sera (hélas) pas suffisant,
mais redonnera un sens à la notion de responsabilité qu’il convient plus que jamais de réhabiliter chez nos dirigeants politiques.

Sébastien JALLAMION

http://ripostelaique.com  du 20/05/2016

L’ Europe Sur Le Front Nucléaire U.S. ?

 missiles

Missiles américains
en Roumanie ?

Dans la rencontre avec les gouvernants de Suède, Danemark, Finlande, Islande et Norvège, le 13 mai à Washington, le président Obama a dénoncé «la présence croissante et la posture militaire agressive de la Russie dans la région baltique/nordique », en réaffirmant l’engagement des Etats-Unis pour la « défense collective de l’Europe ».
Engagement démontré par les faits la veille justement, quand à la base aérienne de Deveselu en Roumanie a été inaugurée la « Aegis Ashore », installation terrestre du système de missiles Aegis des Etats-Unis.

Le secrétaire général de l’Otan « Jens Stlotenberg » -présent à la cérémonie avec le vice-secrétaire à la Défense « Robert Work » et le premier ministre roumain « Dacian Ciolos »- a remercié les Etats-Unis parce qu’avec une telle installation, « la première de son genre avec une base à terre », ils accroissent notablement la capacité de « défendre les alliés européens contre des missiles balistiques de l’extérieur de l’aire euro-atlantique ».
Il a ensuite annoncé le début des travaux pour réaliser en Pologne une autre « Aegis Ashore », analogue à celle qui vient d’entrer en fonction en Roumanie.
Les deux installations terrestres s’ajoutent à quatre navires lance-missiles du système Aegis qui, déployés par l’US Navy dans la base espagnole de Rota, croisent en Méditerranée, Mer Noire et Mer Baltique…ainsi qu’à un puissant radar Aegis installé en Turquie et à un centre de commandement en Allemagne.

Affirmant que « notre programme de défense missilistique représente un investissement à long terme contre une menace à long terme », le secrétaire général de l’Otan assure que « ce site en Roumanie, comme celui de Pologne, n’est pas dirigé contre la Russie ».
Il fournit ensuite une explication technique :
La base en Roumanie, qui « utilise une technologie presque identique à celle utilisée sur les navires Aegis de l’US Navy », est déployée « trop près de la Russie pour pouvoir intercepter les missiles balistiques intercontinentaux russes ».

Quelle est la technologie à laquelle se réfère « Stoltenberg » ?
Aussi bien les navires que les installations terrestres Aegis sont dotés de lanceurs verticaux « Mk41″ de « Lockheed Martin », c’est-à-dire des tubes verticaux (dans le corps du navire ou dans un bunker souterrain) d’où sont lancés les missiles intercepteurs « SM-3″.

C’est ce qui est appelé « bouclier », dont la fonction est en réalité offensive.

Si les USA réussissaient à réaliser un système fiable capable d’intercepter les missiles balistiques, ils pourraient tenir la Russie sous la menace d’une « first strike » nucléaire, en se fiant à la capacité du « bouclier » de neutraliser les effets de représailles.
En réalité cela est impossible au stade actuel, parce que la Russie et même la Chine sont en train d’adopter une série de contre-mesures, qui rendent impossibles d’intercepter toutes les têtes nucléaires d’une attaque de missiles.

A quoi sert alors le système Aegis basé en Europe, que les USA sont en train de potentialiser ?

C’est la firme « Lockheed Martin » elle-même qui nous l’explique.
En illustrant les caractéristiques techniques du système de lancement vertical « Mk 41″ -celui qui est installé sur les navires lance-missiles Aegis et maintenant aussi dans la base de Deveselu- elle souligne qu’ile est en mesure de lancer « des missiles pour toutes les missions :
- anti-aériennes,
- anti-navire,
- anti-sous-marins
- et d’attaque contre des objectifs terrestres ».

Chaque tube de lancement est adaptable à n’importe quel missile, y compris « ceux plus grands pour la défense contre les missiles balistiques et ceux pour l’attaque à longue portée ».
On spécifie même les types : « le Standard Missile 3 (SM-3) et le missile de croisière Tomahawk ».

A la lumière de cette explication technique, la précision apportée par « Stoltenberg », à savoir que l’installation missilistique de Deveselu est déployée « trop près de la Russie pour pouvoir intercepter les missiles balistiques intercontinentaux russes », est tout sauf rassurante.
Personne ne peut en effet savoir quels missiles il y a réellement dans les lanceurs verticaux de la base de Deveselu et dans ceux qui sont à bord des navires qui croisent à la limite des eaux territoriales russes.
Ne pouvant pas contrôler, Moscou tient pour sûr qu’il y ait aussi des missiles d’attaque nucléaire.

L’inauguration de l’installation missilistique étasunienne à Deveselu peut signer la fin du Traité sur les forces nucléaires intermédiaires qui, signé par les USA et l’URSS en 1987, permit d’éliminer les missiles de bases à terre et de portée comprise entre 500 et 5500 km :
les SS-20 basés en URSS, les Pershing 2 et les Tomahawk étasuniens déployés en Allemagne et en Italie.

L’Europe revient ainsi à un climat de guerre froide, tout à l’avantage des Etats-Unis qui peuvent ainsi accroître leur influence sur les alliés européens.
Ce n’est pas un hasard si dans la rencontre à Washington, Obama a mis en évidence le consensus européen pour le maintien des sanctions contre la Russie, en faisant les louanges notamment de « Danemark, Finlande et Suède qui, comme membres de l’Ue, soutiennent fortement le Ttip, traité que je réaffirme vouloir conclure avant la fin de l’année ».

Dans les lanceurs verticaux de « Lokheed » il y a aussi le missile « Ttip ».

 Manlio Dinucci pour http://ilmanifesto.info
Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

source : http://www.mondialisation.ca

http://www.wikistrike.com/2016  du 20/05/2016

L’Appât Du Fric Empoisonne Notre Santé !

pharmacie (1)

Toujours pour du fric !

 

Falsification des données prouvant les liens entre vaccin ROR et  l’autisme !
Tout d’abord la traduction d’un article paru le 29 juillet 2015 sur le site de « Sharyl Attkinson », journaliste indépendante, qui a été la première à révéler au public cette manipulation des données par le « CDC ».

Suit la traduction d’un appel lancé par la « Weston A. Price Foundation », et qui revient sur les derniers développements de cette affaire.

Un scientifique de haut niveau travaillant au « Center for Disease Control » (« CDC ») a fait une déclaration sans précédent :
Ses collègues et lui se sont rendus coupables de fraude scientifique en occultant l’existence d’un lien significatif entre les vaccins et les cas d’autisme chez les enfants noirs.
Tout aussi ahurissant, le scientifique du « CDC », le docteur « William Thompson », déclare que :

«Les coauteurs de l’étude ont prévu une réunion pour détruire les documents relatifs à l’étude.
Les quatre coauteurs se sont réunis et ont amené une grande poubelle dans la salle de réunion, ont passé en revue toutes les copies papier des documents que nous avons estimés devoir écarter, et les ont mis dans une énorme poubelle.»

Malgré ce témoignage, que le docteur « Thompson » a fourni au député « Bill Posey » (Républicains, Floride), il y a peu de chances qu’une enquête sérieuse puisse voir le jour.
Dans un environnement médiatique qui ne serait pas sous influence, ces allégations feraient les gros titres de la plupart des organes de presse et déclencheraient des enquêtes fédérales.
Toutefois, les intérêts de la puissante industrie pharmaceutique sont puissamment représentés au Congrès et dans les médias, que ce soit par l’intermédiaire de lobbyistes, de la propagande, et des dollars de la publicité.

Les données supprimées suggéraient que les risques d’autisme étaient accrus pour les afro-américains mâles qui recevaient le vaccin ROR avant l’âge de 36 mois – Dr. William Thompson, scientifique au CDC.

C’est pourquoi le député « Cosey » s’est résolu ce jour à tout simplement lire certaines des déclarations du docteur « Thompson » devant la Chambre des Représentants… y compris la partie dans laquelle « Thompson » déclare avoir conservé certaines des preuves jetées à la poubelle, dans le cas improbable où une institution scientifique ou une commission d’enquête neutres souhaiteraient en prendre connaissance.
Posey cite Thompson :

« Comme j’ai supposé que c’était illégal, et que ceci violerait à la fois des demandes « FOIA » [Freedom of Information Act] et du « DOJ » [Department of Justice], j’ai conservé des copies papier de tous les documents dans mon bureau, ainsi que tous les fichiers informatiques associés.»

Le « CDC » et le coauteur de l’étude avec « Thompson », le docteur « Frank DeStefano », directeur de la sécurité immunitaire au « CDC », ont défendu l’étude controversée telle qu’elle a été publiée à l’origine.
Le docteur « DeStefano » l’explique ici en détails.

Pour conclure, le député « Posey » déclare sans ambiguïté qu’il est favorable aux vaccins.
Toutefois, les campagnes de propagande décrivent faussement quiconque s’inquiète des problématiques de sécurité liées aux vaccins, comme étant opposé aux vaccins.

Voici l’appel

D’après de nombreuses sources fiables, le docteur « William Thompson », scientifique de haut niveau et lanceur d’alerte au « CDC », va bientôt publier une rectification des données contenues dans une étude controversée publiée pour la première fois en 2004.
Si cela est vrai, c’est extrêmement inquiétant.
Pendant plus d’une décennie, les officiels ont cité cette étude pour réfuter tout lien entre le vaccin contre la « Rougeole, la Rubéole et les Oreillons » (« ROR ») et l’autisme, et pour refuser toute compensation aux parents dont les enfants ont été les victimes du vaccin ROR.

Le docteur « Thompson » a admis, dans des conversations téléphoniques enregistrées et dans une déclaration transmise par l’intermédiaire de son avocat, que lui et les autres auteurs de l’étude, parmi lesquels des cadres de haut niveau du « CDC », ont manipulé les données et violé les protocoles expérimentaux pour cacher leurs découvertes liant le vaccin ROR et l’autisme.
Dans ce qu’on ne pourrait qualifier que de fraude scientifique, le docteur « Thompson » est donc sur le point de publier « une rectification » des données, une tentative évidente pour tenter d’exonérer le vaccin ROR.

Cette rectification intervient peu après la sortie du documentaire « Vaxxed: From Cover-Up to Catastrophe », qui expose les fraudes, les obstructions à la justice et les mensonges du « CDC » eut égard au vaccin ROR.

« Vaxxed » a reçu une couverture médiatique internationale et a ouvert les yeux des américains sur les activités criminelles du « CDC ».
Il est suspect que « Thompson » et le « CDC » décident aujourd’hui, vingt mois après que « Thompson » ait pour la première fois pointé les fraudes et les mauvaises intentions du « CDC », de prendre des mesures et de publier une rectification des données.

Bien que le CDC prétende ne pas connaître d’un lien entre le ROR et l’autisme, la déclaration du dr. Thompson au membre du Congrès Bill Posey (Républicain – Floride), lorsqu’il a remis des milliers de documents à ce dernier, est pourtant sans ambiguïté : « Nous avons posé que si nous trouvions des effets significatifs sur le plan statistique aux seuils de 18 ou 36 mois, alors nous conclurions que la vaccination précoce des enfants avec le vaccin ROR pourrait entraîner des caractéristiques ou traits s’apparentant à l’autisme. »

En réalité, les données du CDC ont bien montré des effets significatifs sur le plan statistique au seuil des 36 mois, preuve que le CDC savait que leur étude a révélé un lien causal entre le vaccin ROR et l’autisme. Le CDC a réagi à cette découverte en manipulant les données pour supprimer cette découverte.

L’agence et le dr. Thompson pratiquent du « ratissage de données », en utilisant des données scientifiques collectées dans un but précis pour remplir d’autres objectifs. Ces pratiques démontrent l’absence totale d’éthique scientifique du CDC, une agence fédérale chargée de protéger la santé publique.

D’après le député Posey, après avoir camouflé le lien entre le vaccin ROR et l’autisme dans leur étude, les auteurs se sont retrouvés dans une salle de réunion du CDC pour détruire les documents.

Les données et les analyses de 2004 sont corrompues et il n’est donc ni responsable ni opportun de dépenser l’argent du contribuable pour réanalyser ce qui a déjà été manipulé de manière illégale. De plus, en tant que partie prenante auto-proclamée à cette manipulation, le dr. Thompson ne peut être considéré comme fiable pour toute donnée ou analyse, particulièrement alors qu’il est toujours employé par le CDC.

Tous ces éléments démontrent que le CDC n’est pas digne de confiance. Lorsque le CDC martèle que le vaccin ROR ne provoque pas l’autisme ou qu’ils n’ont en leur possession aucune étude qui démontre que les vaccins sont en lien avec ou causent l’autisme, ils font preuve d’un comportement criminel et se rendent complices de la détérioration de la santé d’enfants dans le monde entier.

Il est clair que le CDC n’est pas digne de confiance et qu’il a sciemment commis une fraude scientifique. Nous, les sous-signés, demandons au Congrès et au Département de la Justice que les dirigeants du CDC et les auteurs de l’étude, les docteurs Frank DeStefano, Coleen Boyle, William Thompson, Tanya Karapurkar Bhasin, et Marshalyn Yeargin-Allsopp, répondent de leurs actes criminels.

Nous demandons également au Congrès que toute supervision des vaccins soit retirée au Department of Health and Human Services. Nous demandons au Congrès d’abroger immédiatement le National Childhood Vaccine Injury Act, qui accorde l’immunité juridique aux fabricants de vaccins, et supprime ainsi toute incitation à garantir l’innocuité des vaccins. Finalement, et par-dessus tout, nous demandons aux législateurs des états d’abroger immédiatement toutes les lois contraignant à la vaccination à travers le pays, car c’est le droit inaliénable de chaque individu de déterminer ce qui est introduit dans leur corps et dans celui de leurs enfants.

Weston A. Price Foundation

A Voice for Choice

Age of Autism

Alliance for Natural Health

Children’s Medical Safety Research Institute (CMSRI)

Green Med Info

Thinking Moms Revolution

Dr. Toni Bar, MD, Co-Producer of Bought

Producers of The Greater Good

source : http://triangle.eklablog.com

http://www.wikistrike.com  du 17/05/2016

Clap de Fin Pour «Ce Soir Ou Jamais !».

tele-realite

France Télévisions

Après 10 années de débats, l’émission culte «Ce soir (ou jamais !)» va être supprimée dès la rentrée.

Un nouveau programme phare qui ne passera pas entre les mailles du filet de la restructuration de « France 2″.
« Ce soir (ou jamais!) », animée par « Frédéric Taddeï » tous les vendredis, va s’arrêter définitivement en juin, a annoncé le groupe.

L’émission sera remplacée par une autre émission culturelle intitulée « Stupéfiants! »produite par « Bangumi » (qui produit également le « Petit Journal » de « Canal + »).
De son côté, « Frédéric Taddeï » animera un programme mensuel sur la même chaîne, « Hier, aujourd’hui, demain », présenté comme étant un « magazine des idées ».
Celui-ci sera produit par MFP, la filiale de production de « France Télévisions ».

De 2006 à 2011, « Ce soir (ou jamais !) » était diffusé quotidiennement sur « France 3″, du lundi au jeudi.
En 2011, le programme avait déjà fait les frais de l’abandon de la culture et du débat d’idées en devenant hebdomadaire.
Aujourd’hui, cette « restructuration » sonne le glas de l’un des rares espaces de discussion qui était, il y a quelques années encore, digne d’intérêt.

« France Télévisions » tentant de « moderniser » son image, il est donc cohérent de faire disparaître tout ce qui pouvait élever, dans une certain mesure, le débat et sa pluralité..

http://www.ojim.fr  du 19/05/2016

Le Stupéfiant Sondage Caché Révélé !

emoticone sondage

La presse française
nous cache tout !

La publication des résultats de l’enquête publiée chaque année dans le Monde, menée par l’institut « Opinionway » et le « Centre de Recherche Politique de Sciences Po », intitulé « Baromètre de la confiance politique ».

C’est la 5e édition mais, pour la première fois cette année, le 13 janvier, la presse n’en a dévoilé que 41 pages sur 84.

Cela a mis la puce à l’oreille de « Valeurs actuelles » qui s’est demandé ce qu’on voulait nous cacher, et s’est procuré les résultats de l’enquête, qu’elle publie dans son n° 4026.

Les résultats sont stupéfiants.

En voici le résumé fidèle :

1. 75% des Français ne font plus confiance à l’État, ni à la république.
2. 88% rejettent catégoriquement les partis politiques.
3. 87% jugent que Hollande n’a pas l’étoffe d’un président, ça c’est moins étonnant.
4. 61% sont prêts à manifester, alors qu’ils n’étaient que 30% en 2010
5. 71% ne font pas confiance aux syndicats.

Mais :

1. 50% ne croient plus à la démocratie et souhaitent avoir à la tête du pays un homme fort (ou une femme) qui n’a pas à se préoccuper du parlement ni des élections.
Traduction en clair :
Un roi ou un dictateur, ou du moins un pouvoir personnel fort ?

2. 12% souhaitent même que l’armée dirige le pays !
C’est du jamais vu depuis 200 ans et ça montre la crise où ces gouvernements d’énarques coupés des réalités du pays, et d’hommes politiques profiteurs de droite ou de gauche ont plongé le pays.

Sans surprise :

1. 30% placent Sarkozy en tête,
2. 34% Marine Le Pen,tous les autres hommes politiques de tous bords sont très loin derrière.
3. 67% pensent qu’il y a trop d’immigrés en France,
4. 50% sont pour le rétablissement de la peine de mort (ils n’étaient que 35% en 2011).

Quelles que soient les réflexions que nous suggèrent ces résultats,
on voit en tout cas à quel degré de crise profonde
nous a mené la politique de ces dernières décennies.

Youpi !

source : http://lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.skynetblogs.be

http://www.citoyens-et-francais.fr/2016/05/le-stupefiant-sondage-cache-revele.html

Laissons Donc Pourrir La Situation !!!

poing-254x300 (1)

Et que fait l’Elysée ?

REGARDEZ !

Image de prévisualisation YouTube

Ils sont Français…
et HAÏSSENT la France !

C’est en hurlant des slogans subversifs et haineux qu’une meute enragée a voulu pénétrer dans le « Musée de l’Armée ».

Cette vidéo tourne sur les réseaux sociaux depuis hier.

Il faut la faire tourner partout, qu’elle soit vue par tous les Français patriotes.

Sur toute la toile !

Encore Des Promesses Fades Et Fétides !

france-en-faillite

Cochons de retraités !

Si vous êtes à la retraite, il n’y aura pas d’impôts nouveaux (votés) en 2016,
notez bien la nuance d’un Enarque : « Impôts nouveaux » !
Il ne parle pas des Taxes, surtaxes en tout genre dont il nous gave généreusement !!!
Un sujet oublié par Hollande, le fumiste ou l’enfumeur, c’est au choix, sur Europe 1 (comme il n’y a pas de choses positives à annoncer, il n’a finalement qu’enfumé les quelques auditeurs qui ont perdu leur temps pour l’écouter, avec des inexactitudes et des approximations) !

En 2015, il annonce solennellement qu’il n’y aura pas d’impôts nouveaux en 2016 !
Vous vous souvenez ?
Non ?
MOI si !

Bien sur, tous les citoyens ayant quelque peu retenu la sincérité des déclarations de ce Hollande ne l’ont pas cru 1 seconde depuis ses grandes déclarations de « Moi JE ….. » !

Alors Pépère a dit pas d’impôts nouveaux en 2016 ?
Peut-être, car il faut se méfier de la parole des Enarques, surtout si le 1er d’entre eux s’appelle Hollande, le menteur professionnel, le roublard, le vicieux pervers !

Vous noterez que ce matin sur Europe 1 le morfalou Hollande a même promis des baisses d’impôts en 2017, moi j’attends de voir, car cet abruti est en train de couler la France et va refiler la patate chaude à son successeur de droite, n’en doutons pas !

Donc, il ne faut pas oublier que le Porcinet Sudoripare Hollande, matraque, depuis 4 ans, toutes les classes moyennes – pour faire des cadeaux à ses obligés forts nombreux – dont ……. les RETRAITES !

Alors comme il trouve que nous ne sommes pas assez tondus, son porcelet Sapin nous invente lui des impôts sur des sommes que nous ne touchons pas et des ……. TAXES !

Impôts 2016 : normalement au 1er juin, le taux de CSG
(Le voyou Hollande dira sans doute que la CSG n’est pas un impôt mais une contribution … nuance que seul un énarque peut comprendre) augmente pour les retraites qui dépassent 1 300 EURO.

Conséquence, près de 460 000 retraités verront leur taux de CSG passer de 6,8% à 10,6% au 1er JUIN 2016, c’est-à-dire une baisse de leur retraite de 2.8 % !

Soit :

- 436 euros de moins par an pour une retraite de 1 300 EURO !

- 672 euros de moins par an pour une retraite de 2 000 EURO !

- 1 008 euros de moins par an pour une retraite de 3 000 EURO

De plus, la part de la CSG déductible n’étant que de 4.2 % sur les 6.6 %, les retraités paieront l’impôt sur le revenu sur les 2.2% de la CSG non déductibles restants ?

Oui, vous payez ou paierez des impôts sur des sommes que vous n’avez pas touchées !! Fantastique non ?
Bon sens de politicard gauchiste qui, lui, vit dans l’opulence sans soucis du lendemain !!!

Et ce n’est que le début !
Bientôt augmentation de la TVA et suppression pour les retraités des 10 % sur le calcul de l’impôt sur le revenu !

Mais il n’y aura pas d’impôts supplémentaires en 2016, qu’il a dit, le Bouffon Hollande, et surement une baisse en 2017, car élections obligent, il faut bien promettre et signer des chèques en bois !!!

On en reparle en Juin ?

OUI, vous, braves retraités qui, majoritairement, n’avez pas voté pour ce Pied Nickelé de Hollande, depuis 4 ans vous êtes les souffre douleur de ce sinistre personnage et de son parti de dégénérés !

Mais, continuez à dormir braves gens …
Je fais le pari que ce monstre de Hollande ou pire au PS repassera en 2017 !

Mais je ne veux pas troubler votre sommeil avec des histoires à #DormirDebout !

Falempin

http://hsene.over-blog.com  du 18/05/2016

Hollande Toujours Caniche D’ Obama !

obama-daesh

A vos ordres !

Les forces spéciales américaines opèrent depuis des mois secrètement en Libye !

Citant les déclarations anonymes d’officiers américains, le « Washington Post » a rapporté la semaine dernière que des commandos des forces spéciales américaines opéraient depuis l’an dernier en Libye.

Ils le font à partir de bases secrètes installées totalement à l’insu du public, l’an dernier, près de Benghazi et de Misrata, dans l’est et l’ouest de la Libye.
Selon le « Post », les troupes américaines font du travail d’éclaireurs pour définir des cibles et recruter des forces intermédiaires, faisant partie d’« équipes de contact ».

Des membres de l’armée américaine avaient « commencé à se rendre en Libye au printemps dernier et établi des avant-postes jumeaux six mois plus tard, » ont indiqué des sources militaires au « Post ».
De plus, le personnel américain « a développé des relations au sein de forces se mobilisant pour un éventuel assaut du bastion de l’Etat islamique à Syrte. »

Le 9 mai, le ministère italien des Affaires étrangères a annoncé que Rome mènerait des pourparlers, censés débuter ce lundi à Vienne et visant à consolider l’engagement d’une coalition de gouvernements à une intervention bien plus vaste de l’OTAN en Libye, afin d’y inclure plusieurs milliers de soldats italiens comme troupes au sol.

Il n’y a pas de liste disponible des participants au sommet libyen mais le ministre tunisien des Affaires étrangères a assuré aux médias que «des ministres des Affaires étrangères de la région et d’autres figures importantes ser[aient] présents.»

Ces préparatifs de guerre sont justifiés par les slogans mensongers de « soutien au gouvernement d’union nationale » et de « guerre contre l’Etat islamique. »

En réalité, les puissances impérialistes cherchent une feuille de vigne légale pour des opérations prédatrices destinées à garantir diverses ambitions ou intérêts néocoloniaux dans ce pays ruiné qui a sombré dans le chaos et la violence fratricide depuis sa destruction totale par la guerre menée par l’OTAN en 2011 pour renverser le gouvernement de « Mouammar Kadhafi ».

L’affirmation des gouvernements américain et européens qu’ils interviennent pour combattre l’EI sont particulièrement cyniques.
La destruction de la Libye en 2011 s’est faite avec le soutien précisément des milices islamistes extrémistes considérées à présent comme l’ennemi mortel.
Ces éléments furent d’abord mobilisés au nom de la guerre contre « Kadhafi », puis contre le régime d’ « Assad » en Syrie, où des forces mandataires « appuyées par les Etats-Unis » furent massées et équipées dans le cadre d’opérations secrètes, supervisées par l’antenne de la CIA à Benghazi.

La révélation que des forces américaines opèrent depuis des mois en Libye survient quelques jours seulement après que des informations ont circulé que des troupes américaines au sol avaient été secrètement déployées, il y deux semaines, dans le sud du Yémen.
Ces deux opérations, lancées sans même un semblant de débat public ou de processus démocratique ne furent reconnues qu’après coup dû aux divulgations anonymes faites aux médias.

Le gouvernement Obama et la direction du Pentagone sont en train de procéder, dans le plus grand secret, à un développement quantitatif du militarisme et des actes de guerre américains dans le monde, qui englobe des territoires de plus en plus vastes de l’Afrique et de l’Eurasie.

Le président Obama, après avoir mis en avant son héritage africain dans sa campagne présidentielle de 2008, a supervisé la croissance exponentielle de garnisons néocoloniales et d’avant-postes américains, de la Libye au Congo et de la Somalie au Sénégal, reliées par un «sentier d’hippopotame» composé de plate-formes logistiques, de bases et d’infrastructures, et serpentant à travers pas moins de 12 pays africains nominalement souverains.

Selon un ex-officier de haut rang du Département de la Défense chargé des opérations spéciales, « William Wechsler », les opérations américaines en Libye, révélées jeudi pour la première fois au public, ne sont qu’un exemple du nombre croissant d’interventions américaines et de guerres non déclarées dans des pays qualifiés en jargon interne de « zones hors hostilités actives. »

En Libye, et dans un nombre croissant de régions d’Afrique occidentale, centrale et du nord, des unités militaires et de renseignement sont «en train de dresser la carte des réseaux locaux hostiles et non hostiles,» a dit « Wechsler ».

Les dirigeants de l’armée américaine parlent ouvertement dans les grands journaux d’une extension imminente de guerres menées par des commandos américains partout en Afrique occidentale et dans le bassin du lac Tchad.

Le général « Bolduc » a qualifié dernièrement les pays limitrophes du lac Tchad de « ground zero pour l’Etat islamique en Afrique. »

Des responsables militaires américains ont averti en avril que l’EI était en train de développer ses liens avec « Boko Haram », le groupe islamiste du nord-est du Nigeria qui a servi de principal prétexte au Pentagone pour renforcer les forces américaines à l’intérieur et autour du Nigeria, actuellement premier producteur de pétrole et moteur économique du continent.

L’an dernier, Washington a orchestré au Nigeria une invasion par procuration menée par les armées tchadienne et camerounaise.
Ces forces jouissent de l’appui de conseillers américains et sont de plus en plus souvent équipées d’armes de haute technologie.
Cela fait partie d’un renforcement militaire constant de la part des Etats-Unis, qui inclut des centaines de leurs soldats et de ceux de l’OTAN, quelque 200 millions de dollars de fonds pour l’entraînement des forces de sécurité dans quelques Etats d’Afrique centrale et 50 millions de dollars pour la construction d’une base pour drones à Agadez, au Niger.

Soldats et personnel de renseignement américains sont actifs dans tous les pays d’Afrique et des contingents militaires ont été déployés dans de nombreux pays dont, entre autres, la Somalie, l’Ouganda, le Cameroun, le Nigeria, le Niger, la République démocratique du Congo, le Sud-Soudan, le Mali et le Burkina Faso.

La présence de l’armée américaine est complétée par une collaboration approfondie avec les dictatures les plus réactionnaires du continent.
Le gouvernement Obama donne une direction politique à l’escalade et s’efforce de porter au pouvoir au Nigeria l’ancien dictateur pro-impérialiste « Muhammad Buhuri »…
il resserre les liens avec le dictateur tchadien, le président « Idriss Deby » qui a reçu le mois dernier la visite personnelle de la fondé de pouvoir de la Maison Blanche « Samantha Powers ».

Le nouveau découpage de l’Afrique fait partie d’un processus généralisé de réaction mondiale grâce auquel les anciens pays coloniaux sont ramenés à des conditions de gouvernement direct par les armées impérialistes en association avec des dictatures militaires pro-impérialistes d’extrême droite et des satrapes locaux.

La guerre initiale des Etats-Unis et de l’OTAN contre la Libye avait été prévue comme le moyen « d’enfoncer la porte » pour un nouveau partage impérialiste de l’Afrique et pour ouvrir la voie à une énorme expansion des opérations militaires de l’Occident jusque dans le sud du continent.
Au lendemain de la guerre en Libye, le Sahara et les régions subsahariennes furent inondés de mercenaires et d’armement, suivis peu de temps après, lors d’une intervention dirigée par la France, par les armées impérialistes qui envahirent le Mali moins de deux ans après le début de la guerre de 2011.

Des milliers de soldats français ont ensuite assuré une présence permanente dans la zone du Sahel.

Il ne fait guère de doute que les projets qui seront manigancés la semaine prochaine à Vienne entraineront davantage d’exactions sanglantes contre la Libye et l’ensemble du continent, perpétrées par les armées et les services de renseignement américains et européens.

source :  Thomas Gaist pour https://www.wsws.org

http://www.wikistrike.com  du 17/05/2016

123

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43