Archive | 13/05/2016

Justice A Deux Poids Et Deux Mesures.

justice-de-gauche

Deux mois de prison  ferme.

Il avait volé du riz et des pâtes… parce qu’il « avait faim »  !

Le tribunal correctionnel de Cahors a condamné jeudi à 2 mois de prison ferme un jeune homme de 18 ans et demi poursuivi pour avoir volé du riz, des pâtes et une boîte de sardines dans une maison de Figeac dans laquelle il s’était introduit, a indiqué son avocate.

Le jeune homme, qui vivait dans la rue et dormait sous une tente, a indiqué au tribunal que ce jour de février 2016 il « avait faim » et a indiqué aux magistrats qu’il avait commis ce vol « par nécessité », ne volant rien d’autre.
La victime n’avait pas porté plainte, le carreau cassé étant remboursé par les assurances et le voleur n’ayant pas fait d’autres dégâts dans la maison.

Le jeune homme comparaissait par visioconférence depuis la prison de Lyon où il purge une peine pour d’autres faits.

Pour ce vol avec effraction, le procureur avait réclamé 5 mois de prison ferme.
L’avocate du prévenu, Maître Adeline Nesliat-Delhaye avait demandé la relaxe.

« J’ai rappelé la jurisprudence en matière d’état de nécessité,

a-t-elle indiqué à « France 3 Midi-Pyrénées ».

« J’ai fait référence à un nouveau chapitre des « Misérables » de « Victor Hugo », où « Jean Valjean » est condamné à 20 ans de bagne pour avoir volé un pain.
En 2016, ce n’est pas le bagne mais cela reste révoltant »

Mais le tribunal de Cahors ne l’a pas suivi.
Il a condamné le jeune homme à deux mois de prison ferme.
Le condamné, selon son avocate, devrait faire appel. 

source : http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/

 

http://www.wikistrike.com  du 13/05/2016

La Terre N’A Pas Encore Fini De Trembler.

san-adreas

Faille de San Andreas

La faille de San Andreas serait proche d’un séisme majeur, selon des experts.

Les principaux experts viennent d’alerter que la plus grande et la plus dangereuse faille de Californie – San Andreas – attend un tremblement de terre massif depuis trop longtemps.

La mise en garde pour la Californie du Sud a été expliquée au cours de la Conférence nationale des tremblements de terre, qui se tenait à Long Beach et qui a attiré des scientifiques internationaux.

« Verrouillé, et à bloc, prêt à lâcher !»

c’est ainsi que les scientifiques ont décrit San Andreas.

« Un tremblement de terre sur la faille de San Andreas affecterait vraiment toute la Californie du Sud »,

a déclaré « Mark Benthien » du Centre des Tremblements de Terre en Californie du Sud.

« Benthien » et d’autres experts à la conférence disent que la faille de San Andreas n’a pas soulagé les tensions qui se sont accumulées depuis plus d’un siècle, ce qui en fait depuis longtemps un tremblement de terre potentiel massif et fort d’une plausible magnitude 8,0.

« Moins vous avez eu un tremblement de terre sur une faille depuis longtemps, plus la pression s’accumule, et lorsque vous relâchez la pression, alors vous avez un tremblement de terre plus puissant»,

a déclaré « Benthien ».

Une simulation montre que la secousse pourrait se faire ressentir pendant près de deux minutes à travers la Californie du Sud au cours d’un possible tremblement de terre de magnitude 8,0 .

Et l’ « US Geological Survey » avertit qu’un tremblement de terre de cette taille pourrait causer plus de 1.800 morts, 50.000 blessés et 200 milliards $ de dégâts.

Il pourrait être 60 fois plus fort que le séisme de Northridge en 1994, qui a duré seulement 20 secondes.

Ce tremblement de terre n’a pas eu lieu sur le San Andreas, mais a tué des dizaines de personnes et a provoqué près de 40 milliards $ de dégâts.

Mais plus de deux décennies plus tard, les gens de Los Angeles doivent ils se préparer à quelque chose qui pourrait être beaucoup plus puissant ?

« Nous avons de l’eau emmagasinée dans le garage et toujours de la nourriture en conserve qui est toujours prête à être utilisée, mais il y a encore de la place pour en ajouter »,

a déclaré « Robert Rojas », qui se prépare à un tremblement de terre.

«Je me cache sous la table avec ma famille et prie que personne ne se blesse»,

a déclaré « Roderica Johnson », un autre résident.

Le dernier séisme majeur qui a frappé le sud de San Andreas était en 1857. Ce fut une magnitude de 7,9. Il est probable que cela explique pourquoi les scientifiques disent que c’est trop calme depuis trop longtemps.

Traduction et adaptation de  »la Terre du Futur« 

source : http://losangeles.cbslocal.com/

http://www.wikistrike.com  du 06/05/2016

Paru initialement sur le blog transitoire « Réalités de Francie » le 06/05/2016

Un Trop Pitoyable Naufrage National !

Policieragresse

Défense de rire  !

Cazeneuve est intraitable avec les casseurs !

Nuit debout, c’est l’image déplorable de la véritable France de 2016, véhiculée dans le monde entier.
Un pitoyable naufrage national, malheureusement bien réel.
La France est un pays à la dérive, livré aux casseurs et aux « islamo-gauchistes » qui font la loi dans la rue et dans les banlieues.

Il n’y a plus d’Etat.

Non seulement des pans entiers du territoire sont abandonnés par la République, mais c’est au tour des forces de l’ordre d’être lâchées par un pouvoir aux abois, tétanisé par la mort de « Rémi Fraisse » au barrage de Sivens et par le spectre de la mort de « Malik » Oussékine en 1986.
C’est ainsi que par peur de la bavure, l’Etat préfère renoncer à l’ordre républicain et laisse s’installer depuis un mois la violence et l’anarchie dans toutes les villes de France.

Bien que l’état d’urgence prévoie l’interdiction de manifester, notre gouvernement de poules mouillées préfère se coucher devant l’ultra violence des casseurs.

Derrière un discours musclé totalement mensonger, Bernard Cazeneuve ne sait que donner des ordres de retenue à ses policiers et gendarmes, les livrant aux agressions musclées d’individus cagoulés, casqués et armés, venus pour blesser et tuer. Face à ce déchainement de férocité, les forces de l’ordre n’ont aucune possibilité de se défendre efficacement et de mettre au pas cette racaille.
En un mois 300 membres des forces de sécurité ont été blessés, sans que cela n’émeuve la classe politique ou les médias.
Bien au contraire, ce sont les policiers qui sont mis au banc des accusés par les ignobles affiches de la CGT, nous montrant ces derniers piétinant une flaque de sang.
Le monde à l’envers.

Où est donc la réponse pénale de l’Etat pour incitation à la haine des policiers ?

On est loin des applaudissements de la foule quand le RAID et le GIGN débarrassaient le pays des terroristes en janvier 2015.
C’est le retour de mai 68 et du slogan “CRS SS”.
Nuit debout n’est qu’un contre modèle de démocratie.
Quatre vingts ans ont passé mais les manifestants raisonnent encore avec leur logiciel de 1936.
La lutte des classes reste le moteur inusable des manifs.

Armés de harpons, de bouteilles d’acide, de cocktails Molotov et même de boules de pétanque avec des lames de couteau soudées dessus, les casseurs se sentent pousser des ailes, encouragés par la lâcheté des autorités et l’absence de réponse pénale. On a même entendu, alors qu’un policier blessé était à terre, des barbares hurler : “On va l’achever”…

Car cette violence préméditée, visant à mutiler et tuer des policiers, n’est JAMAIS condamnée.

Cazeneuve a beau bomber le torse en clamant qu’il y a eu 1000 arrestations, aucune n’a donné lieu à une sanction sévère.
Pourtant, si on touchait au portefeuille des casseurs et de leurs familles, en les privant de leurs droits sociaux, cela calmerait réellement le jeu.
Car pour la racaille, écoper de deux mois de prison est un haut fait d’armes, de même qu’un bracelet électronique est un trophée qui en impose.
Tout le contraire d’une peine dissuasive.

Malheureusement, courage et bon sens sont des vertus inconnues de l’exécutif.

En 1914 on écopait de 50 ans de bagne pour un vol de bicyclette.
En 2016, vouloir tuer un policier est puni d’un stage de citoyenneté, ou au pire de deux mois de prison, qui ne seront jamais exécutés, puisque seules les peines supérieures à deux ans conduisent à une incarcération.
Une justice passée d’un extrême à l’autre, mais toujours aussi injuste !
On aimerait la tolérance zéro, on a droit au laxisme à 100%.

C’est ce que notre inénarrable ministre de l’Intérieur appelle “être intraitable avec les casseurs”.
A se plier de rire si le sujet n’était pas aussi grave.
La mansuétude de Cazeneuve n’est rien d’autre que de la complicité, comme le dit « Eric Ciotti », qui a demandé l’interdiction de Nuit debout.

La violence, l’Etat l’encourage.

Incapable de rétablir l’ordre républicain face à la racaille cagoulée, et de faire respecter l’état d’urgence, on voit mal comment le gouvernement pourrait lutter efficacement contre le terrorisme.
L’exécutif ne sait que se coucher et courir aux abris au moindre mouvement social.

Quant aux dégâts, ils sont énormes.
Mobilier urbain détruit, vitrines cassées, boutiques pillées, voitures incendiées, distributeurs de billets saccagés.
Le ras-le-bol des riverains empire de jour en jour.

Mais qui s’en soucie ?

En définitive, la loi El Khomri sera un énième fiasco pour François Hollande, dans la lignée de tout ce qu’il a entrepris, depuis le pitoyable épisode Léonarda, jusqu’au naufrage de la déchéance de nationalité. Tout ce qu’il touche devient catastrophe.

Un sondage « Ipsos » de 2013 nous disait que 87% des Français voulaient un homme fort pour remettre de l’ordre dans le pays.
Trois ans plus tard, ils sont servis !

Mais la France va mieux, nous dit notre président.
Il est tellement content de lui qu’il prépare déjà sa campagne de 2017.
Avec 13% d’opinions favorables en fin de mandat, il se prend pour un grand président, sans voir que le pays est dans un état pré-insurrectionnel.
Il pavoise sur les ruines fumantes de son quinquennat, totalement inconscient du désastre qu’il a engendré.

Mais le pire, dans ce tableau peu réjouissant, c’est que la droite molle ne fera pas mieux ! Elle s’est largement disqualifiée par le passé.

Ne comptons pas sur l’imprévisible Sarközy pour restaurer l’ordre républicain.
Il  n’a rien trouvé de mieux, après les graves émeutes de 2005, que de supprimer des escadrons de gendarmerie mobile et des compagnies républicaines de sécurité.
Quel visionnaire !

Le résultat est que les forces de police, sollicitées et surexposées comme jamais avec  Vigipirate, la crise des migrants et la COP21, se demandent dans quel état elles vont aborder l’Euro 2016 dans quelques semaines. Epuisés, malaimés et en sous effectifs, nos « robocops » sont à bout.

Quant à Juppé, qui souhaite “marcher vers une identité heureuse”, il n’a toujours pas compris que 87% des Français veulent un homme fort, pas un « bisounours » qui veut se faire plaisir et rêve de la magistrature suprême pour finir en beauté…(pour faire oublier le repris de justice – pelosse)

Le salut pourrait venir de Marine Le Pen, véritable patriote qui a la trempe d’une « Golda Meir » ou d’une « Margaret Thatcher », et dépasse en courage toute la classe politique masculine actuelle. Mais seule contre tous, elle aura encore bien du mal à convaincre une majorité de Français en 2017.

Jacques Guillemain

http://ripostelaique.com  du 05/05/2016

Paru initialement sur le blog transitoire « Réalités de Francie » le 05/05/2016

Les Mensonges Médiatiques De M.S.F. !

Alep

Photo aérienne d’Alep

Moscou dément des frappes aériennes sur un hôpital d’Alep

Les autorités russes ont rendu publiques des photos qui prouvent qu’aucune frappe aérienne n’avait été effectuée le 27 avril dernier, contrairement à ce qui est prétendu.
Le ministère russe de la Défense a démenti les informations selon lesquelles un hôpital aurait été la cible d’un raid aérien à Alep, dans le nord de la Syrie le 27 avril, selon le général de brigade « Igor Konachenkov ».

« La nouvelle sur le bombardement d’un hôpital d’Al Quds a été présentée par un grand nombre de médias internationaux comme un exemple de violation des accords américano-russes sur le cessez-le-feu.
Nous avons vérifié ces informations et aujourd’hui nous allons vous présenter l’état des choses réel »
,

a déclaré Monsieur « Konachenkov ».

Monsieur « Konachenkov » a présenté des photos qui prouvent que les informations sur un nouveau bombardement de l’hôpital n’étaient qu’une falsification.

Une photo faite en avril 2016 montre un hôpital détruit.
Une seconde photo de l’hôpital prise en octobre 2015 montre un bâtiment dans le même état, ce qui prouve qu’il n’y a pas eu de bombardement depuis.

Fin avril, l’organisation « Médecins sans frontières » (« MSF ») a fait état d’une frappe aérienne de l’hôpital d’Al Quds, à Alep.
Selon MSF, près de 50 personnes sont mortes dont des médecins et des patients.
Les Etats-Unis ont imputé la responsabilité de cette frappe aérienne aux autorités syriennes et ont appelé Moscou à faire pression sur Damas.

Ces derniers jours, Alep est au centre de nouveaux affrontements.
Des terroristes ont attaqué les positions de l’armée et des troupes des milices, mais les forces gouvernementales syriennes ont réussi à parer l’offensive des combattants terroristes.
Plus de 100 civils sont morts suite aux frappes à Alep.

Une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier suite à une entente intervenue entre la Russie et les Etats-Unis.
Toutefois, la trêve ne concerne pas les organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité de l’Onu.
Les frappes contre le groupe djihadiste « Etat islamique » (EI ou Daech), le « Front al-Nosra » et d’autres groupes terroristes se poursuivent.

source : https://fr.sputniknews.com/international/

http://www.wikistrike.com  du 05/05/2016

Paru initialement sur le site transitoire « Réalités de Francie » le 05/05/2016.

Autre Salle De Prière Incendiée En Corse !

Musulmansvousnousmentez

Vivre Ensemble
Impossible Chez Nous

Si la cause du sinistre n’est pas encore déterminée, la piste criminelle est privilégiée, indique le procureur de la République d’Ajaccio.

Un nouvel  acte antimusulman en Corse ?
Il est encore trop tôt pour le dire, mais les enquêteurs suspectent un acte criminel après la  destruction d’une salle de prière musulmane à Ajaccio.
Selon « France Bleu » « RCFM »,  l’incendie s’est déclenché vers 4 h 30 ce samedi matin et a été découvert peu après.
Les pompiers ont pu rapidement maîtriser l’incendie.
Cet espace est situé juste  derrière le stade du Gazélec d’Ajaccio, dans le quartier de Mezzavia (nord  d’Ajaccio).
C’est l’une des deux salles de prière les plus importantes de la  ville.
Les dégâts sont conséquents, une bonne partie de l’édifice serait endommagée.

Cazeneuve assure de sa « solidarité »

Très tôt, le procureur de la République d’Ajaccio, « Éric Bouillard », a indiqué que la piste criminelle était privilégiée, ce qu’a confirmé, sur place, le préfet de Corse « Christophe Mirmand », évoquant « des traces d’hydrocarbures » découvertes lors des premiers relevés.
Les agents de la police scientifique s’affairaient toujours en milieu de matinée dans et aux abords du bâtiment, tandis qu’un hélicoptère de la gendarmerie survolait les lieux.
L’enquête ouverte pour dégradation par incendie a été confiée à la police judiciaire et aux enquêteurs de la sécurité publique.

Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a fait part de sa « solidarité aux musulmans de Corse ».

« Si l’origine criminelle est confirmée, elle donnera lieu à la recherche active des auteurs, qui devront répondre de cet acte inacceptable devant la justice. Le ministre de l’Intérieur rappelle la détermination du gouvernement à assurer la protection de tous les lieux de culte, et à assurer la liberté de culte partout sur le territoire »,

a-t-il ajouté.

« Les dégâts sont très, très importants »,

a déploré auprès de l’AFP « Abdallah Zekri », le président de l’Observatoire contre l’islamophobie, qui « condamne avec force cet acte vil et odieux ». Monsieur « Zekri » demande aux autorités « en qui (il a) toute confiance » de « faire toute la lumière sur cet événement afin d’éviter l’escalade de la violence ».

« Il y a des gens qui veulent à tout prix mettre en péril le vivre-ensemble »,

a-t-il regretté, tout en appelant au calme.

Une salle déjà prise pour cible

Dans un communiqué distinct, le Conseil français du culte musulman (« CFCM ») a de son côté condamné « avec la plus grande vigueur ces actes intolérables qui visent des lieux de culte, lieux de prière et de sérénité ». Le « CFCM » s’est dit « profondément choqué par cette nouvelle attaque qui intervient quatre mois après le saccage d’une autre (mosquée) à Ajaccio au mois de décembre dernier », et « exprime son total soutien aux responsables et aux fidèles de la mosquée d’Ajaccio ».

Cette « salle de prière » a  déjà fait l’objet d’actes de vandalisme et de racisme.
Ainsi, des têtes de  sanglier avaient été retrouvées à deux reprises devant sa porte, rapporte « France  Info ».
L’enquête ouverte pour dégradation par incendie a été confiée à la police judiciaire et aux enquêteurs de la sécurité publique.
On se souvient qu’Ajaccio  avait déjà connu un épisode antimusulman en fin d’année 2015.
Une manifestation xénophobe  avait dégénéré en décembre.
Les manifestants avaient défilé aux cris de « On est chez  nous ! » ou « Arabi fora (les Arabes dehors) ! », et avaient tenté de brûler des exemplaires du Coran.
Le rassemblement s’était  poursuivi par le saccage d’une salle de prière.

source : http://www.lepoint.fr/faits-divers

Etonnante phrase de « Abdallah Zekri », président de l’Observatoire de l’islamophobie :

«Il y a des gens qui veulent à tout prix mettre en péril le vivre-ensemble»,

Ah bon, il y avait un vivre ensemble avec les séparatistes musulmans ?

Zut alors on n’a pas réussi à le voir, malgré tous nos efforts !

Quant au reste, on ne se lasse pas de répéter que l’on n’impose pas impunément à un peuple des coutumes exogènes qui violent les siennes.
Que les Corses pètent les plombs n’est sans doute que les prémices de ce qui risque de se passer dans toute la France tôt ou tard.
Par la faute de nos gouvernants.

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/  du 02/05/2016

Paru initialement sur le site provisoire « Réalités de Francie » le 02/05/2016

Les Machines Dirigeront Les Hommes !

snowden

 Edward Snowden

Les gouvernements vont utiliser des drones pour surveiller la population.

Les drones à énergie solaire peuvent rester en l’air pendant des semaines tout en suivant les mouvements non de quelques individus mais de populations entières, prévient le lanceur d’alerte « Edward Snowden ».

«En exploitant la nécessité moderne d’être toujours connecté, certains gouvernements peuvent nous transformer en une sorte d’animaux étiquetés, la différence principale étant que c’est nous qui payons pour ces étiquettes qui sont dans nos poches»,

a souligné l’ancien employé de la CIA dans son article publié le 3 mai, ajoutant que les Etats-Unis envisageaient depuis longtemps de rendre leurs drones plus résistants.

«Une fois que c’est fait, il suffit alors d’y ajouter des dispositifs de recueil de divers signaux pour surveiller sans arrêt, par exemple, les adresses réseaux différentes de chaque ordinateur portable, téléphone ou iPod, pour ainsi connaître non seulement la ville où un dispositif particulier se connecte mais dans quel appartement chaque dispositif vit, où il va à un moment particulier et quel trajet il emprunte»,

a expliqué « Edward Snowden ».

Ainsi, avec un réseau de drones établi dans seulement quelques villes, les services de renseignement pourraient contrôler «les mouvements non pas de quelques individus, mais de la population entière», a-t-il indiqué.

«Sur le plan technique, c’est tellement facile à mettre en œuvre que je ne peux pas imaginer l’avenir sans de telles tentatives.
Au début, comme d’habitude, on va les limiter à des zones de guerre, mais les méthodes de surveillance ont cette tendance à pénétrer dans nos maisons»
,

a conclu le fameux lanceur d’alerte.

L’ancien employé de la CIA a consacré son article à l’occasion du nouveau livre du journaliste « Jeremy Scahill », basé sur les soi-disant «Drone papers», concernant les opérations des Etats-Unis en Somalie, Yémen et Afghanistan, divulguées en octobre 2015.

source : https://francais.rt.com/international/

http://www.wikistrike.com  du 04/05/2016

Paru initialement sur le blog transitoire « Réalités de Francie » le 04/05/2016

Mariage Des Socialistes Avec La Finance.

euro

Avec nos sous, bien sur !

François Hollande durant la campagne présidentielle de 2012 a déclaré que son ennemi était la finance.

Cette affirmation destinée à séduire son électorat cache mal une réalité différente :
les socialistes et la finance sont alliés.

La loi « El Khomri » sur le travail est une illustration de la mise en place de mesures libérales concernant les modalités de licenciement.

L’inspirateur de cette loi serait le ministre de l’économie « Emmanuel Macron », ancien banquier d’affaires de « Rothschild ».
La majorité du parti socialiste s’est convertie au libéralisme en 1983 afin de poursuivre la construction européenne.
La gauche est même devenue ultra-libérale concernant les réformes sociétales et la libre circulation des individus.
Les socialistes ont imposé le mariage homosexuel et laissé les frontières ouvertes à une immigration de peuplement.
La suppression des frontières est également le souhait de la finance qui peut ainsi bénéficier d’une main d’œuvre immigrée bon marché.

L’individualisation de la société est le second objectif commun des socialistes et de la finance.
L’idéal est de transformer tous les hommes en consommateurs hédonistes.
Ils doivent acheter des produits standardisés promus lors de campagnes publicitaires planétaires.
Les économies d’échelle permettent de minimiser les coûts et d’augmenter les bénéfices.
La gauche aide le grand capital en faisant l’apologie du « citoyen du monde » :
un individu sans racine, sans religion, sans race et sans patrie.
Les multinationales souhaitent un monde de consommateurs identiques et la gauche accompagne le mouvement avec son relativisme culturel.
Le désir individuel devient la valeur universelle.
Ainsi le mariage homosexuel, la gestation pour autrui et la procréation médicalement assistée deviennent acceptables puisqu’une demande existe.

Le parti socialiste a le droit de se convertir au libéralisme.
Celui-ci a prouvé sa supériorité sur le socialisme comme modèle de société.
Mais les socialistes sont critiquables quand ils n’assument pas leur libéralisme.
Ils pratiquent la langue de bois au lieu de reconnaître que l’idéologie socialiste agonise.
Ils bernent leurs électeurs. Le parti socialiste pratique un clientélisme électoral pour séduire les minorités :
enfants d’immigrés, homosexuels, féministes…
Il est regrettable que les paysans ruinés, les ouvriers licenciés ou les victimes de délinquants ne fassent pas partie des minorités dignes d’intérêt.
Le parti socialiste est devenu le défenseur de certaines minorités identifiées par la gauche américaine des années 60 et il a abandonné les travailleurs français à leur sort.
D’ailleurs les frondeurs et l’extrême gauche dénoncent cette trahison.
Les restructurations, les délocalisations, la montée de la délinquance et l’islamisation des banlieues n’intéressent pas les socialistes américanisés.
La nouvelle gauche a trahi les travailleurs français au profit de certaines minorités et elle s’est mise à défendre les intérêts de la finance apatride !

http://www.ndf.fr/poing-de-vue   du  04/05/2016

Paru initialement sur le blog transitoire « Réalités de Francie » le 04/05/2016

Cazeneuve Gazé Comme Un Putois !

Eclatderire

Elle est bien bonne !

L’incident survenu à l’Hôtel de Ville de Lyon, le 28 avril en fin de journée, devait rester « secret »,
« confidentiel défense ».

Mais le gazage de   »R2-D2″ Cazeneuve, digne d’un putois dans un terrier, a fuité de la réunion privée organisée à l’Hôtel de Ville, dans le cadre de la réunion internationale « Technology against crime », réunissant les représentants de 47 pays.
Selon la version officieuse, un fonctionnaire de police a par inadvertance dégoupillé sa grenade lacrymogène.
Le geste malheureux a libéré un nuage de gaz poivre dans les salons de la mairie et a intoxiqué temporairement le ministre « R2-D2″ Cazeneuve et l’assemblée de notables socialistes présents sur les lieux.

Il a fallu ouvrir les fenêtres en grand pour dissiper les vapeurs irritantes, après quoi Bernard Cazeneuve a pu finalement s’adresser à son auditoire.

Alors qu’il ne voulait «plus voir à Lyon un seul putain de ministre de ce gouvernement de merde !», le maire de Lyon avait fait une exception le jeudi 28 avril en fin de journée pour Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur.
Une exception qui s’est soldée par le gazage de toute l’assemblée après qu’un fonctionnaire de police ait malencontreusement dégoupillé une grenade de gaz irritant dans le salon de l’hôtel de ville.
Fenêtres grandes ouvertes, le nuage de gaz s’est dissipé et le ministre a pu entamer son discours.

Bernard Cazeneuve venait annoncer l’arrivée de renforts pour les forces de l’ordre de Lyon.
Mais la « maladresse d’un agent » a retardé son discours.
Même s’il ne s’agissait pas de gaz sarin, certains témoins affirment que le ministre Cazeneuve vacillait, était vraiment indisposé et ils redoutent des séquelles.
Il aura au moins testé ce qu’endurent les patriotes victimes de sa police lors de manifestations démocratiques !

Décidément, « R2–D2″ Bernard Cazeneuve ne devrait pas conserver un grand souvenir de ce jeudi 28 avril 2016.
Alors que la pression montait à Paris autour des manifestations contre la loi travail, le ministre de l’Intérieur était en déplacement à Lyon afin d’assister au forum TAC (« Technology against crime », soit « lutte contre la criminalité grâce à la technologie » en français), lors duquel 47 pays étaient représentés.

Après ce rendez-vous international, le ministre de l’Intérieur, escorté par une nuée de gardes du corps, a rejoint l’hôtel de ville en compagnie de Gérard Collomb, le maire PS de Lyon, afin d’y annoncer, entre autres, l’arrivée de 249 policiers et gendarmes supplémentaires dans le département dès septembre, dont 75 à Lyon même.
Mais la négligence d’un agent de police a perturbé l’événement et retardé la prise de parole du ministre, révèle le site « lyoncapitale.fr ».

En effet, le fonctionnaire, qui sera peut être décoré en 2017, a, par inadvertance, dégoupillé sa grenade lacrymogène.
Le « geste malheureux », libérant un nuage de gaz poivre dans les salons de la mairie, a montré aux officiels présents l’efficacité des gaz, en intoxiquant temporairement l’assemblée présente sur les lieux.

Hors de question de relayer les « mauvaises langues » lyonnaises qui parlent d’un « premier règlement de comptes » entre un ministre de l’Intérieur mal aimé et sa police.
D’autres se réjouissent déjà sur le fait que « R2–D2″ Cazeneuve ne reviendra pas à Lyon.
Enfin, il y a ceux qui « rigolent à se taper le cul par terre » de l’image donnée par le falot ministre de l’Intérieur aux représentants de 47 autres pays, qui participaient à l’événement.

Francis GRUZELLE

http://ripostelaique.com   du 01/05/2016

Paru initialement sur le blog transitoire « Réalités de Francie le 02/05/2016

Grand Péril Dans Les Rues De Lyon !

SebastienJallamionagresse

La violence barbare règne !

Notre ami « Sébastien Jallamion » vient de publier ces quelques lignes, sur sa page « Facebook ».

Agressé hier dans les rues de Lyon par au moins deux hommes « courageux » à l’accent maghrébin m’ayant attaqué par derrière, poussé au sol et roué de coups au visage sans que je ne puisse me défendre, je tiens à remercier l’automobiliste qui est intervenu et les a mis en fuite avant d’appeler les secours.

Je suis sorti ce jour de l’hôpital et déplore cinq fractures au niveau du visage dont deux à la machoire, qui devraient être opérées la semaine prochaine.

Il s’agit probablement d’une agression crapuleuse avortée par l’intervention d’un tiers (nous verrons ce que l’enquête conclura) il y a cependant des chances pour qu’on ne les retrouve jamais.

Quoi qu’il en soit, j’en profite pour dresser un nouvel état des lieux en matière de sécurité :
Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles

(Sébastien JALLAMION https://www.facebook.com/photo.php?fbid=830479363724628&set=a.267195850052985.48638.100002877166195&type=3&theater)

Nous connaissions la nouvelle depuis la veille, puisque Sébastien, avec qui nous avions mangé le midi même, a voulu nous informer au plus vite de cette intolérable agression.

C’est insupportable d’imaginer un ami, quelqu’un de bien, dans un quartier paisible de Lyon, se faire lâchement attaquer par derrière, et une fois au sol, massacrer à coups de poing et de pied, et sans doute avec un poing américain, quand on voit le résultat et qu’on connaît les conséquences (cinq fractures, dont une double à la mâchoire).

C’est insupportable de voir quelqu’un qu’on aime bien et qu’on respecte, dans l’état dans lequel on le découvre à travers cette photo, même si nous nous attendions au pire.

C’est insupportable de se dire que ce qui est arrivé à Sébastien peut, plus que jamais, arriver à n’importe lequel d’entre nous, dans une France livrée à l’ensauvagement de masse, où ce sont trop souvent des Gaulois qui sont victimes d’agresseurs maghrébins, souvent musulmans.

C’est insupportable de savoir que cette agression demeurera inconnue des médias, alors que si deux Gaulois avaient agressé un maghrébin avec la même violence, on aurait le coup de l’extrême-droite trois jours durant, sur l’ensemble des plateaux de télévision et les pages de couverture de l’ensemble des médias de propagande.

C’est insupportable de se dire que cet homme, « Sébastien Jallamion », a pu être mis à pied deux années durant de la police, suite à la délation d’une collègue, « Ouarda Laareg ». Comment accepter, dans une période où notre police manque cruellement d’effectifs, qu’on se prive des meilleurs d’entre eux, sur la délation d’une policière qui réclame la réintroduction du délit de blasphème.[...]

Mais c’est aussi insupportable de se poser des questions sur cette agression, et de s’interroger sur le fait qu’elle survienne juste 48 heures après que Sébastien, sur « Facebook », ait donné le nom de ceux qui, outre « Ouarda Laareg », ont oeuvré à sa mort sociale.
Comment ne pas penser, parmi les hypothèses, à un sordide règlement de compte de type barbouzard… en espérant nous tromper ?

Car la réalité cruelle, qu’a vécue Sébastien, est celle de milliers de nos compatriotes, de nos enfants aussi, qui, quotidiennement, sont sauvagement insultés, agressés, parfois mortellement, par des psychopathes qui nous mènent une guerre de tous les jours, en accord avec les textes sacrés d’un livre religieux.
Ils bénéficient de la complicité de magistrats aussi bienveillants avec eux qu’impitoyables avec les « Jallamion », « Le Lay », « Alamachère », « Jean-Mairet » et nombre de résistants moins connus, qui n’ont comme tort que celui de refuser la conquête de l’islam et de ses soldats sur notre territoire.

Au lendemain des attentats du Bataclan, « Philippe de Villiers » osait dire, avec justesse, devant une « Ruth Elkrief » éberluée, que ceux qui sont aux manettes du pays depuis 40 ans ont sur les mains le sang des victimes.

Comment ne pas compléter le propos en disant que nos gouvernants d’hier et d’aujourd’hui ont sur les mains le sang de « Sébastien Jallamion », et sur la conscience, ses fractures.

Comment ne pas compléter le propos en disant que nos dirigeants, incapables de protéger nos compatriotes, mettent délibérément en danger le peuple de France en lui imposant, à marche forcée, une invasion migratoire, constituée majoritairement d’hommes musulmans seuls.
Combien faudra-t-il de morts et de blessés graves pour qu’enfin les Français soient autorisés à se défendre, au lieu de subir, démunis, le type d’agression arrivé à un homme pourtant en pleine force de l’âge, et formé aux méthodes de combat ?

Naturellement, nous lui souhaitons un prompt rétablissement (qui prendra tout de même de longues semaines à Sébastien), et ne doutons pas que cette lâche agression, loin de le briser, renforcera sa détermination.

Haut les coeurs, l’ami.

Pierre Cassen et Christine Tasin

http://ripostelaique.com/linsupportable-mysterieuse-agression-de-sebastien-jallamion.html   du 29/04/2016

Paru initialement dans le blog transitoire « Réalités de Francie » le 01/05/2016.

Le Ton Monte Chez Les Finlandais !

finlande

 Sortie de l’Euro ?

Le 28 avril, les députés finlandais ont discuté d’une sortie de l’euro, un débat déclenché par une pétition signée par 53 000 citoyens.

Ce débat initié par une pétition, procédure peu usitée, illustre le mécontentement croissant de la population face aux difficultés économiques rencontrées par le pays, frappé par un fort taux de chômage et une politique gouvernementale d’austérité.

L’initiative populaire réclame également un référendum sur l’appartenance à l’euro, mais une telle consultation ne peut avoir lieu que si la Diète donne son accord, ce qui paraît très improbable. La pétition va être présentée à une commission parlementaire et devra passer plusieurs étapes avant un vote de l’assemblée en séance plénière.

Indépendance de la politique monétaire

La pétition a été lancée par l’eurodéputé « Paavo Väyrynen », huit fois ministre, qui agit en franc-tireur dans cette affaire.
Aucun parti finlandais ne propose en effet de renoncer à la monnaie unique européenne, mais les députés eurosceptiques déplorent le manque d’indépendance de la politique monétaire et estiment que la Finlande aurait dû organiser un référendum avant d’adopter l’euro en 1998.
C’est ce qu’on fait la Suède et le Danemark, qui ont voté contre l’euro quelques années plus tard.

« L’euro est très bon marché pour l’Allemagne et trop cher pour le reste de l’Europe, il ne remplit pas les critères d’une union monétaire optimale »,

a déclaré « Simon Elo », député du parti eurosceptique des Vrais Finlandais.

L’économie finlandaise a crû de 0,5% l’an dernier après trois années de contraction.
Cette stagnation s’explique par de nombreux problèmes, dont un coût du travail élevé, le déclin du groupe de téléphonie Nokia et la récession en Russie.

Avant 1992, la Finlande avait plusieurs fois dévalué sa monnaie, le mark finlandais, pour améliorer sa compétitivité à l’exportation, un outil qu’il ne peut plus utiliser avec l’euro.

Echec de la dévaluation interne

Depuis son arrivée au pouvoir en mai 2015, le gouvernement de droite, pro-austérité, essaie d’appliquer les recettes de la dévaluation interne (rigueur salariale et budgétaire), sans grand succès jusqu’ici.

Le gouvernement d’Helsinki reste officiellement attaché à l’euro et le ministre des Finances, « Alexander Stubb », a déclaré au Parlement qu’une sortie de l’euro aurait plus de conséquences négatives que d’avantages.

Dans un sondage publié en décembre, 54% des Finlandais disaient souhaiter le maintien du pays au sein de la zone euro, contre 31% qui préconisaient d’en sortir.

Euractiv avec Reuters

http://www.euractiv.fr   du 29/04/2016

Paru initialement sur le blog transitoire «Réalités de Francie» le 01/05/2016

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43