Archive | 13/06/2016

Connaissez-vous Ismael et Israel ?

Cochon21

On n’est pas des crasseux…on ne mange pas de cochon !

 

Les curieux dérapages antisémites de l’extrême-gauche antiraciste et le silence des médias…

Les faits ne sont pas nouveaux mais semblent se multiplier, le dernier en date a eu lieu lors d’une manifestation organisée par « SOS Racisme » à Béziers et encadrée par le service d’ordre de la « CGT », pour s’opposer aux Rendez-Vous de Béziers organisés par le maire de la ville « Robert Ménard ».

Sous couvert d’« antiraciste », cette manifestation réunissait des adeptes de la quenelle ou encore un membre du service d’ordre de la « CGT » pour qui «  un bon juif est un juif mort » selon un communiqué du « CRIF » ou encore une certaine militante « antiraciste » adepte de la quenelle bien connue pour son soutien aux manifestations pro-palestiniennes.

L’information a été découverte par le site de ré-information « Fdesouche » mais n’a été reprise par aucun média, hormis le « CRIF » dans son communiqué.

On se souvient aussi de l’affaire de la profanation du cimetière juif de Sarre-Union très vite étouffée dès lors que les suspects et leurs accointances avec l’extrême-gauche furent dénoncés dans un article du « Monde », mais aussi de l’agression de deux hommes de confession juive par des colleurs d’affiche du « NPA » un certain 1er mai 2015 qui avait donné lieu à un assourdissant silence dans les médias…

Manuel Valls a dénoncé il y a quelques jours un certain islamo-gauchisme en visant tout particulièrement « Clémentine Autain », conseillère régionale d’Ile-de-France du Front de Gauche, pour ses connivences avec le parti des indigènes de la République et l’islam radical.
Celle-ci avait menacé de porter plainte contre Manuel Valls mais n’en a rien fait…

Cet antisémitisme s’était déjà tristement manifesté lors des nombreuses manifestations pour Gaza en 2014 sous fond d’ultra-violence et de slogans de haine anti-juif à Paris et dans certaines villes de la banlieue nord de Paris, dans lesquelles participaient de nombreux élus de gauche et d’extrême-gauche…

http://www.ojim.fr  du 13/06/2016

 

Les Sponsors De L’Euro 2016 Dérivent !

foot

Et son fric odieux !

Pour un maillot à 85 euros, l’ouvrier est payé 65 centimes !

Ils s’appellent « Nike », « Adidas » et « Puma ».

Ce sont les sponsors de l’Euro 2016 et les équipementiers des équipes nationales.
Leurs produits se vendent très chers, mais leurs coûts de fabrication sont réduits au maximum.
Au détriment des sous-traitants et des ouvriers.
Un rapport du collectif « Éthique sur l’étiquette », relayé par « Mediapart », souligne les dérives de ce système.

Des prix de vente élevés MAIS des coûts de fabrication très faibles !

L’écart entre le prix de vente et le coût de fabrication des maillots ou des baskets est impressionnant.
Selon « Mediapart », un maillot « acheté autour de 85 euros n’a coûté que 5,85 euros à produire.
Et les ouvriers qui l’ont fabriqué n’ont été payé en moyenne que 65 centimes d’euros pour le faire ».
Même chose pour les baskets de « Nike » :
pour fabriquer des Air Jordan, « Nike n’aura alloué que 2,4 euros en moyenne aux petites mains qui les ont cousues, alors que ces baskets de luxe sont commercialisées autour de 140 euros ».

D’après le rapport réalisé par le cabinet d’études « Basic », commandé par le collectif « Éthique sur l’étiquette », les prix de ces produits ont doublé en vingt ans, alors que le salaire des ouvriers n’a pas bougé.

« La part de la main-d’œuvre dans le prix des chaussures et maillots de sport de marque a donc été divisée par deux en vingt ans »,

constate « Mediapart ».

Les sponsors font des efforts MAIS c’est insuffisant !

Certes, les sponsors font « certains » efforts.

«  »Nike », « Adidas » et « Puma » ont édicté des codes de conduite, réalisé des audits sociaux réguliers chez leurs sous-traitants, tout en donnant davantage d’informations sur leur chaîne d’approvisionnement »,

écrit « Guillaume Duval », président d’ »Éthique sur l’étiquette » dans le rapport.

« Mais force est de constater qu’elles sont toujours très loin de faire ce qu’elles pourraient – et devraient – faire sur ce terrain.
En contradiction avec leur discours affiché de marques responsables, elles favorisent plus que jamais la logique financière et privilégient toujours plus les dépenses de marketing (…).
Elles maintiennent une pression toujours aussi forte sur leurs prix d’achats »
.

Les équipementiers quittent la Chine !

Dans cette logique de réduction de coûts, on apprend dans le rapport que les marques sont en train de quitter la Chine, en raison de la hausse des salaires, pour s’installer au Vietnam et en Indonésie.
A terme, les équipementiers iront en Birmanie, en Inde ou au Pakistan où les salaires sont encore plus faibles et ne permettent pas à ses ouvriers de couvrir leurs besoins essentiels.

C’est ce qu’on appelle la notion de « salaire vital ».
Il s’agit du salaire qui doit permettre de faire vivre une famille comprenant deux adultes et deux enfants (alimentation, logement, éducation, santé).
Or, d’après le rapport du collectif, les rémunérations dans les usines de confection sont 33% inférieures au salaire vital au Vietnam, 45% inférieures au Cambodge et 50% inférieures en Inde et en Indonésie.

S’aligner sur le « salaire vital » dans ces pays n’entraînerait pourtant que « quelques dizaines de centimes de plus sur le prix final ».

Bons matchs !

source : « Dan Israel » pour « facebook »

http://www.wikistrike.com  du 13/06/2016

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43