Archive | 06/07/2016

L’ Union Laisse Violer L’ Européenne !

 à faire circuler

Viols de masse,
les Suédoises après les Allemandes !

Karlstad est une ville de l’ouest de la Suède.

Jeudi et vendredi dernier, lors d’un festival en centre ville, elle a été le théâtre d’agressions sexuelles multiples.
Pas à proprement parler des viols, mais des attouchements multiples sans équivoque.
Et le week-end précédent, c’était la ville de Brevalla, toujours en Suède, qui elle a connu des viols.
A Norrköpping, toujours pendant un festival au même moment, des viols nombreux.
Mais naturellement on essaie de minimiser.
(http://www.sudinfo.be/1615393/article/2016-07-05/multiples-agressions-sexuelles-sur-mineures-lors-d-un-festival-en-suede)

Les choses se passent toujours de la même manière :
Encerclement de filles très jeunes (parfois 12 ans) par, il faut bien le dire bien que ce soit interdit, « des migrants ».

Pour dire les choses crûment, selon une victime, « on » les a attrapées par les seins, les fesses et les parties génitales.

Ces « malheureux migrants » sont pressés de goûter tous les charmes de nos cultures et convaincus que les Suédoises n’attendent qu’eux depuis toujours et que comme toutes les femmes d’Europe, elles ne rêvent que d’une chose, être tripotées par eux, voire plus si possible.
L’Europe comme chacun sait est un grand marché de femmes à prendre et en manque d’étreintes viriles, en veux-tu-en-voilà.
Même pas besoin de leur demander leur consentement.

« Elin Krantz » était une jeune femme militante pro-migrants, jusqu’à ce qu’on la retrouve désarticulée et la tête fracassée dans un sous-bois, du fait des « oeuvres » de l’un d’entre eux.
La photo d’elle « après » est tout simplement impossible à regarder.
Mais la voilà « avant » :

Capture.ElinKrantzPNG

Mais il interdit en Suède de parler de l’origine des violeurs car on risque alors d’être condamné pour dénigrement ethnique… un journaliste en a fait les frais.

La liberté d’expression semble encore plus amochée en Suède qu’en France et ce n’est pas peu dire.
Ayant une amie suédoise qui m’écrit de temps en temps, je constate qu’elle compatit très volontiers à nos malheurs mais qu’en Suède tout va très bien, Madame la Marquise.
Non non, pas de problèmes en Suède…en tout cas Mesdames, si vous prévoyez de visiter les fjords suédois cet été, prenez garde à vous.
Sachez que la Suède est le pays où on viole le plus et ce, du fait des migrants  :
(http://fr.gatestoneinstitute.org/7320/suede-viol)

Selon l’auteur de cet article du 28 janvier 2016, qu’on ne peut que citer :

« Depuis 2000, il n’y a eu qu’un seul rapport de recherche sur la criminalité des immigrants.
Cela a été fait en 2006.
Il est apparu que, en 2002, 85% des personnes condamnées à au moins deux ans de prison pour viol par « Svea hovrätt », une cour d’appel, étaient nées à l’étranger ou étaient des immigrants de deuxième génération.
Un rapport de 1996 du Conseil National Suédois pour la Prévention du Crime est arrivé à la conclusion que les immigrants en provenance d’Afrique du Nord (Algérie, Libye, Maroc et Tunisie) étaient vingt-trois fois plus susceptibles de commettre des viols que les Suédois ».

Capturesuède

En Suède, on essaie donc de cacher l’origine des violeurs.

En France n’en doutons pas on essaie aussi.
Ce qui est incroyable, c’est qu’en France on pousse des cris stridents et joue l’étonnement.
Le passé récent ne nous a donc rien appris ?
Pourtant tout le monde sait au moins depuis la fin de la guerre d’Algérie, que les immigrants non éduqués en provenance d’Afrique du Nord sont très portés sur « la chose » et très… collants.
Qu’on m’excuse de ce témoignage personnel, mais je me souviens personnellement, dans une ville pourtant calme, de retours d’école devenus terrifiants pendant quelques mois à l’âge de 9 ans car il fallait louvoyer entre eux pour éviter des contacts pas vraiment souhaités…
C’est donc une chose que je sais depuis toujours, et je ne dois pas être la seule…

En Suède, certaines femmes teignent leurs cheveux blonds en brun dans l’espoir que les migrants les laissent tranquilles.

Des journalistes suédois pensent même que c’est aux femmes à éviter d’être violées.

Comme en Suisse où des fillettes en tenue de sport ont dû changer de chemin pour éviter de tenter des migrants.

Comme en Allemagne,  où une femme politique, après les viols de Cologne, s’est  permis de conseiller des tenues vestimentaires ad hoc.

C’est le même langage que celui des imams, qui estiment que les femmes n’ont qu’à rester chez elles ou sortir en burqa à la tombée de la nuit (pour ne pas être vues), autorisées par leurs maris, en regardant le sol et dûment accompagnées.

On voit que la charia avance…partout.
Mais surtout, ne disons rien.
C’est aux victimes de s’excuser, pas aux violeurs.

Les femmes n’ont donc personne pour les protéger et sont livrées aux violeurs par des gouvernements dégénérés.

Honte, honte à eux !

Sophie Durand

http://ripostelaique.com  du 06/07/2016

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43