EDUCATION, FRANCIA, Islam

La Culture Française N’est Pas Islamique !

Muslis menteurs

Le coran ? Pas en France !

corantoilettes

Je n’ai jamais lu le Coran, et je n’en ai pas honte !

Avez-vous lu le Coran ?
Moi non plus.
Mais au moins avez-vous honte ?
Moi non !

Vous me direz :
A l’heure où la France s’islamise à grands pas avec la complicité active (ou passive) de nos élites gouvernantes, au point même que les commandes de l’Education nationale se trouvent aujourd’hui entre des mains mahométanes (merci, Monsieur Hollande), chaque Français n’a-t-il pas l’impérieux devoir de lire, sinon d’apprendre par cœur, le Coran de A jusqu’à Z ?

Eh bien, je suis d’avis contraire.
Il me semble que plus l’islam devient pesant, oppressant, omniprésent dans notre pays, plus il est urgent que nous résistions à cette sournoise imprégnation qui nous menace jusque dans notre être même.
Nous avons d’excellents spécialistes qui nous ont mis en garde contre les ferments de violence et de fanatisme présents dans le livre « sacré » des musulmans.
Ecoutons ce qu’ils nous disent, et ne nous laissons pas décerveler.

L’islam est-il compatible avec la République, comme voudrait nous le persuader un Alain Juppé (le même qui trouve le Coran « illisible ») ?
Je n’en sais rien, mais qu’il soit compatible avec la France, j’ai du mal à le croire.
Je m’abstiendrai de remonter à « Charles Martel », pour ne pas fâcher l’irascible Monsieur Mélenchon, qui regrette publiquement que la bataille de Poitiers ne se soit pas soldée par une victoire des envahisseurs.
Je n’évoquerai pas non plus les Croisades, sauf pour rappeler qu’elles furent davantage des guerres de reconquête que de conquête.
Non, je me contenterai d’observer par exemple que nos chansons de geste, enfance de notre littérature, s’inscrivent sur l’arrière-plan obsédant de la lutte contre les Sarrasins.
Qu’on le veuille ou non, c’est ainsi que notre poésie se forgea.

Pendant des siècles, le christianisme régna sans partage sur la pensée française, avant que la Renaissance ne vînt tempérer l’influence de la Bible par celle de l’Antiquité païenne.
Un alliage heureux qui aboutit au Grand Siècle.
Mais de Coran, point.
On lut avec ravissement les contes des Mille et une Nuits, on s’enticha de la belle Shéhérazade, mais de Mahomet peu.
L’orientalisme fut à la mode.
« Gustave Flaubert » ramena d’Egypte une belle et bonne syphilis, mais pas les saintes sourates.
Le vicomte de « Chateaubriand » releva que « tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet »,
tandis que l’enfant grec de « Victor Hugo » (nous l’avons tous appris à l’école, quand il y en avait une) réclamait « de la poudre et des balles ».
Bref, une France islamisée serait le contraire même de la France, ce serait tout simplement un non-sens.
Et pas besoin d’avoir lu le Coran pour savoir cela.
Mais après tout, je le lirai peut-être un jour.
Ce sera quand j’aurai épuisé la très riche bibliothèque de ces classiques qui ont fait de la France ce qu’elle fut naguère, un phare de l’humanité, la « mère des arts, des armes et des lois », pour citer « Joachim du Bellay ».
Et je n’oublie pas notre héritage gréco-latin.
Certains livres sont plus dangereux que d’autres.
Jugeons l’arbre à ses fruits.
A-t-on jamais vu un exalté revêtu d’explosifs se jeter sur une foule en criant Homère Akbar ?
ou Virgile Akbar ?
ou Horace ?
ou Ovide ?
C’est pourquoi, sans doute, il faut chasser le grec et le latin de nos écoles, et les remplacer par l’arabe…

Denys Asconius

http://ripostelaique.com  du 08/07/2016

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43