Archive | 15/07/2016

La France Restera Aux Vrais Français.

Lettre ouverte mais restée morte.

C’est par une lettre ouverte que le Président du Bloc identitaire et fondateur de Novopress, « Fabrice Robert », a souhaité s’adresser aux supporteurs de l’équipe d’Algérie.
Prenant acte des émeutes successives impliquant les supporteurs de l’équipe d’Algérie à chaque rencontre des “Fennecs”, Fabrice Robert en appelle au courage et à la cohérence des populations algériennes installées sur le sol français.

Lettre ouverte aux supporteurs de l’équipe d’Algérie.

Quelques semaines avant le coup d’envoi de la Coupe du Monde de football, le Bloc identitaire a demandé à l’Etat français des mesures préventives contre les débordements dont vous, supporteurs algériens, êtes, hélas, trop souvent coutumiers sur notre sol national.

Cette demande vous a peut-être choqué.
Vous l’avez perçu comme une stigmatisation, pour employer les mots de la novlangue socialiste, de la communauté algérienne.
Vous vous êtes sans doute interrogé sur nos objectifs.

Ce courrier a pour but de vous apporter quelques éléments de réponse.

Nos propositions sont-elles liberticides ?
Non.
Elles sont calquées au mot près sur les textes de lois appliqués depuis plusieurs années à l’encontre des supporteurs stéphanois, marseillais, niçois, lyonnais ou parisiens
, et ce sans que nul ne s’en émeuve. Lorsqu’il s’agit de lutter contre les excès éventuels à la sortie de stade de Français de souche, le silence est absolu.
Ni les médias, qui prennent votre défense, ni les associations prétendument antiracistes qui nous accusent maintenant de discrimination, n’ont contesté ces dispositifs.
En les appliquant aux supporteurs de l’Algérie, nous avons simplement souhaité mettre les autorités face à leurs responsabilités.
Comme l’immense majorité des Français, nous en avons assez des violences commises par certains des vôtres à chaque rencontre des « Fennecs ».

En effet, depuis 2001 et le match France-Algérie, on ne compte plus les émeutes ni les actes de vandalisme de toutes sortes commis en France par les supporteurs de l’Algérie.
Une violence qui reste à ce jour totalement impunie, alors qu’à l’inverse, les supporteurs français de football subissent une répression démesurée.
Raison pour laquelle nous considérons aujourd’hui que les gouvernements successifs appliquent une véritable préférence étrangère dans l’application des lois.

Il est temps pour vous, supporteurs de l’équipe d’Algérie, de comprendre le ras-le-bol des Français face à de tels débordements. 
Nous sommes un peuple tolérant, peut-être le plus tolérant du monde, mais les conséquences de l’immigration dont le football n’est qu’un petit volet, deviennent insupportables pour notre peuple.
Accepteriez-vous sincèrement que des centaines de milliers de Français, d’Egyptiens ou de Marocains défilent sur votre sol avec leur drapeau, insultant votre nation et saccageant des villes comme Alger, Oran ou Constantine ?

Certains d’entre vous pourraient peut-être se sentir agressés par l’emploi de l’expression « préférence étrangère ».
Mais, entre nous, est-ce que vous vous sentez réellement Français ?

Cette interrogation nous paraît légitime lorsqu’on vous entend siffler la Marseillaise ou accrocher des drapeaux algériens au fronton de certaines mairies.
Oui, nous avons de quoi nous poser des questions lorsqu’on vous voit défiler avec les couleurs algériennes dans les rues de France.
C’est d’ailleurs pour cela que nous avons lancé la campagne :
« L’Algérie, c’est ton pays ? Retournes-y ! ».
Nous vous demandons simplement de faire preuve de cohérence.
Croyez-vous vraiment que vos ancêtres étaient les Gaulois ?

Vous aimez l’Algérie ?
Alors partez vivre là-bas !
Soyez courageux !

Ce pays a des ressources naturelles énormes, c’est à vous de les exploiter et de contribuer au développement de l’Algérie.
Ce que nous vous proposons, c’est une remigration dans la dignité sur le sol de vos ancêtres et dans l’intérêt de nos deux peuples.
Nous, Français, ne souhaitons pas un conflit communautaire.
Vous, Algériens, avez tout à gagner à vous ré-enraciner.
Car l’identité hors-sol n’existe pas.
Elle conduit aujourd’hui, en France, à une schizophrénie porteuse de violence et de racisme entre les communautés.

La remigration est-elle impossible ?
Non et l’histoire l’a montré

En 1962, plus d’un million d’Européens ont quitté en un mois l’Algérie pour un voyage sans retour.
Pourtant, depuis 130 ans, on leur disait qu’ils étaient chez eux là-bas.
Et pourtant, ils ont du partir.
Alors pourquoi le retour de millions d’Algériens – de manière pacifique – sur la terre de leurs ancêtres serait impossible aujourd’hui ?

Vous pouvez donc faire le choix de l’honneur et de la raison en repartant chez vous, ou bien celui de la honte et de la fuite en avant en adoptant une attitude d’ultra-patriote algérien sur le sol français tout en profitant des richesses et de l’hospitalité bienveillante de vos hôtes.
Mais sachez que, plus tôt que vous ne le croyez, cette générosité et cette patience risquent de prendre fin.

Fabrice Robert
Président du Bloc identitaire

http://www.bloc-identitaire.com/  du 23/06/2014

http://fr.novopress.info/  du 24/06/2014

posté initialement le 29/04/2014

Il faut réagir !

Une « Francité » Sans Religion !

Pas de coran chez nous !

Quand le chef de la DGSI prédit des “affrontements intercommunautaires” !

« Je pense que nous gagnerons contre le terrorisme »,

a prédit en mai dernier « Patrick Calvar » devant la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de 2015.

Nous gagnerons, mais comment ?
On ne sait pas vraiment.
Certainement parce qu’encore une fois, nous sommes les plus forts.

Mais le patron de la DGSI de troubler ensuite les esprits :

«Je suis en revanche beaucoup plus inquiet de la radicalisation de la société et du mouvement de fond qui l’entraîne,(…)
Encore un ou deux attentats et cette confrontation adviendra.
Il nous appartient donc d’anticiper et de bloquer tous ces groupes qui voudraient, à un moment ou à un autre, déclencher des affrontements intercommunautaires

poursuit-il.

Quels groupes ?

Le chef des renseignements français évoque « une confrontation entre l’ultra droite et le monde musulman – pas les islamistes mais bien le monde musulman ».
C’est bon, chef, on tient nos méchants.
Ils sont fachos et ils veulent manger du bon musulman.
L’invocation d’une menace imaginaire est un grand classique de tout Etat,
policier ou non,
totalitaire ou non,
pour asseoir sa domination et se poser en protecteur de l’honnête citoyen.
Sans remonter à la Révolution culturelle du président Mao, on pourra songer aux « lois scélérates » qui à la fin du XIXe siècle français prétendaient lutter contre la menace anarchiste.

Que la droite soit aux affaires et elle brandit le spectre de l’ultragauche… ainsi du fameux « groupe de Tarnac » sous Sarkozy,
que la gauche prenne les manettes, et elle secoue l’épouvantail de l’ultra droite.
C’est le jeu, un peu nul mais admissible, des institutions républicaines.

Ce n’est pas ici ce qui choque.
Non, le vrai scandale dans ces propos provient de l’évocation de « communautés » présentes et recensées sur le territoire français, comme si c’était naturel dans une République qui fait profession depuis deux cents ans de ne reconnaître que des citoyens et des individus.
Et encore ne s’agit-il pas dans ce fatras pas si innocent qu’il en a l’air, ni de communautés locales, comme l’on parlerait de Corses ou de Picards, ni de communautés religieuses, comme l’on opposerait catholiques et protestants.
Non, il s’agit d’opposer aux musulmans, pris en bloc, des « groupes » qui constitueraient eux-mêmes une communauté, seulement réunie si l’on comprend bien par l’exaspération et « l’ultradroitisme ».

Qu’en déduire ?
Qu’ils sont blancs, racistes, suprémacistes, nazis ?
L’explication manque.
On dirait que nos gouvernants se croient aux Etats-Unis ou sous les grandes heures de l’apartheid sud-africain.
L’identification au modèle anglo-saxon n’a jamais été aussi claire.
Pourtant, que l’on sache, la France n’a jamais été, jusque là, le théâtre d’affrontements ethniques ou raciaux, sans doute parce que son modèle glorieux a toujours été celui de l’universalisme.
Des guerres religieuses, il y en eut, mais elles se sont éteintes au XVIIe siècle, et de la pire des manières, avec le centralisme destructeur de Louis XIV.
Les catholiques se souviennent aussi des persécutions et humiliations que leur fit subir la République.
On croyait pourtant que c’était enterré et dépassé.

L’universalisme serait donc
devenu un particularisme ?

Mais non, nous dit-on, il existe encore ou à nouveau des « communautés » qui risquent de s’affronter.
Essayons de trouver lesquelles, puisqu’on ne nous le dit pas.
Il se peut en effet qu’il existe, dans certains lieux, une communauté musulmane, ou plus précisément « salafiste » ou relevant des Frères musulmans, qui impose sa loi, ses rites, ce qui ne manque pas de logique puisqu’il s’agit d’une religion fondamentalement ritualiste.
Remarquons que cette communauté religieuse est à 99% d’importation, et l’on n’aura pas la cruauté de demander encore une fois qui l’a établie ici sans rien exiger d’elle.

Mais en face ?
Des Français qui aiment leur pays,
sa liberté de conscience et de religion,
sa libération des femmes,
son soin des pauvres et des faibles,
sa langue,
ses arts,
son architecture et sa littérature,
sa mode vestimentaire !
Constituent-ils soudainement une communauté autre que nationale ?
Alors qu’eux-mêmes n’ont pas l’impression d’avoir changé ?
A moins que dans ce monde complètement renversé, notre universalisme soit par concurrence mimétique devenu un particularisme communautariste, sans que nous nous en soyons rendu compte ?

Au-delà du fantasme de ces petits maîtres au pouvoir qui ont besoin plus que jamais de brandir une menace fasciste pour justifier leur incurie, ce discours est insupportable :
La « Francité » n’est pas une particularité, sa défense et son illustration ne constituent pas un communautarisme.

Refusons, encore une fois, cette insulte !

Jacques de Guillebon

http://www.causeur.fr  du 14/07/2016

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43