Archive | octobre 2016

Soutenons Les Policiers Manifestants !

policierschassés

Sauvons Nos Défenses !

La peur doit changer de camp !

Les policiers aujourd’hui, comme les militaires de tout temps, risquent leur vie.
On vient les assassiner chez eux.
On les achève lorsqu’ils sont blessés.
On leur lance des cocktails Molotov quand on ne leur tire pas dessus.
Des manifestants violents les prennent directement pour cibles.
Des slogans meurtriers sont lancés à leur encontre.
Des magistrats semblent plus enclins à les poursuivre et à les condamner qu’à donner suite rapidement et efficacement aux procédures qui leur ont demandé beaucoup de travail.

Leur hiérarchie et le pouvoir politique prétendent interdire aux policiers d’exprimer leur sentiment de révolte lorsqu’un des leurs lutte entre la vie et la mort après une agression d’une rare violence.
Nos politiciens, dont le bilan n’est pas glorieux, n’ont pas compris, avec leur suffisance infondée habituelle, qu’ils avaient fait déborder la coupe des humiliations et des frustrations.
Le langage lénifiant du ministre de l’Intérieur Cazeneuve trahit l’incompréhension du problème :
il annonce des moyens supplémentaires pour les policiers « en souffrance » devant les « sauvageons », comme si la question était quantitative.
Elle est qualitative :
il faut que les policiers aient la possibilité d’agir et de réagir, et que les juges les soutiennent.

On se souvient de la phrase de Charles Pasqua :
la peur doit changer de camp !

De nos jours, le paysage effarant dessiné par nos dirigeants politiques montre, au contraire, des policiers qui ont peur plus que jamais.
Ils ont peur des délinquants qui règnent sur de nombreux quartiers auxquels ils imposent leur loi par la violence.

Les armes y sont nombreuses.
Elles sont souvent plus performantes que celles des policiers ou des gendarmes et leurs détenteurs n’hésitent pas à les utiliser quand les forces de l’ordre craignent de le faire parce qu’ils ont reçu des consignes contraires et que la crainte de poursuites administratives ou judiciaires les inhibe.
Le passage de la délinquance au terrorisme a accru encore le risque puisque les terroristes semblent ignorer la mort, la leur comme celle des autres.
Et pourtant, la question de la légitime défense n’a pas évolué.
Parce qu’en 1986, un manifestant dialysé est mort à la suite d’une intervention policière, il semble désormais interdit à un policier de tuer ou de blesser gravement un agresseur qui ne l’attaque pas avec une arme à feu. C’est évidemment le monde à l’envers, où celui qui détient l’usage légitime de la force répugne à l’employer face à la violence.

Peu à peu, chez les magistrats et chez beaucoup de politiques, une dérive s’est produite.

Le droit n’est pas une fin en soi, c’est un moyen pour assurer la cohésion sociale, la paix civile, le bien commun des citoyens, la dignité des personnes et la protection de leurs intérêts légitimes.
Quand ces buts ne sont pas atteints par respect vétilleux pour la lettre du droit, celui-ci et ceux qui prétendent le servir trahissent évidemment leurs missions.
Il est frappant de constater, à les entendre, que certains magistrats ont tendance à confondre le droit avec la règle d’un jeu dont les joueurs devraient être traités à égalité.
La proportion exigée dans la reconnaissance de la légitime défense appartient à cette étonnante dérive.
Un cocktail Molotov n’est pas nécessairement mortel.
La balle d’une arme à feu risque davantage de l’être.
Le policier ne doit donc pas tirer sur celui qui menace de le blesser ou de le brûler grièvement.
Ce raisonnement est pitoyable car il réduit curieusement la proportion à l’égalité.
Il n’y a aucune égalité entre un représentant de l’ordre et un voyou violent.
La justice est, dans ce cas, non l’égalité mais la proportion, l’équité qui donnent au détenteur de l’autorité légitime un droit plus grand qu’à un malfaisant.

La société n’est pas un jeu entre gendarmes et voleurs.

Peur des voyous,
peur des BARBARES,
peur des chefs,
peur des juges…
La peur doit effectivement changer de camp !

Christian Vanneste

http://www.bvoltaire.fr  du  23/10/2016

Le Cul De Sac Dû Au Ras Le Bol Policier !

policiers

Police Nationale En Colère !

Les manifestations policières
mettent Caseneuve dans l’impasse !

La révolte qui gronde chez les fonctionnaires de la police nationale revêt un caractère particulier qui met le gouvernement, et en première ligne Bernard Cazeneuve, dans une situation inédite.

En effet, si le mouvement de protestation des policiers, le 17 octobre à Paris, semble avoir pris de court le ministère de l’Intérieur, sa particularité tient au fait qu’il s’agit d’une initiative lancée délibérément en dehors de toute représentation syndicale.

Ce désaveu peut s’expliquer par deux reproches adressés par les policiers à leurs syndicats :
celui de passer plus de temps à s’entre-déchirer qu’à défendre leurs intérêts,
et celui d’être coresponsables de la situation qui est aussi la leur, en ce qu’ils gèrent collectivement avec l’administration, par le biais des commissions administratives paritaires, le fonctionnement de la police nationale.

En ligne de mire :
l’autorité hiérarchique accusée de ne pas soutenir les policiers, constat corroboré par l’ahurissante décision prise par le directeur général de la police nationale, Jean-Marc Falcone, de condamner la manifestation et de diligenter une enquête en vue de sanctionner les fonctionnaires de police qui auraient manqué à leur obligation de réserve.

Il n’en fallait pas plus pour aggraver la situation et, dès le lendemain, près de 400 policiers se réunissaient devant l’hôtel de police d’Évry, en soutien aux quelques chefs de groupe de la brigade anticriminalité de l’Essonne, convoqués pour d’éventuels suites disciplinaires.

Le véhicule, à bord duquel se trouvait le DGPN « Jean-Marc Falcone », a fendu la foule des policiers rassemblés sous les huées et les sifflements, aux cris de « démission ».

Du jamais vu de mémoire policière !

Depuis lors, Bernard Cazeneuve a convoqué les responsables des syndicats de police au ministère de l’Intérieur, annonçant un plan de concertation dans chaque département.
Sans succès.

À Marseille, Nice, Paris, Toulouse, Nancy et d’autres villes de France, les policiers ont décidé de se réunir chaque soir, sans désemparer, pour dénoncer leur « ras-le-bol » lié à leurs conditions de travail, que certains n’hésitent pas à résumer comme étant un choix permanent entre « le cercueil ou la prison ».

Ce vent de révolte, auquel une grande partie de l’opinion (Française de souche-ndlr) semble adhérer, ou pour le moins comprendre les motivations, est un véritable casse-tête pour Bernard Cazeneuve, qui se retrouve dans l’impossibilité de donner raison aux policiers sans avouer l’échec de sa politique, tout en ayant l’impérieuse nécessité de gérer le conflit en passant par des interlocuteurs qui ne sont pas les bons.

Les fonctionnaires de police, déterminés à ne rien lâcher, semblent vouloir s’adresser d’abord et avant tout à l’opinion et à l’ensemble des candidats aux élections à venir, comprenant que leur sort dépend plus de ces derniers que du gouvernement en sursis.

L’enjeu concerne l’ensemble de nos concitoyens, puisqu’il s’agit, ni plus ni moins, de la sécurité publique dont les acteurs dénoncent les carences de ce qui est censé la garantir partout et pour tous : l’État.

Sébastien Jallamion

http://www.bvoltaire.fr  du 22/10/2016

Nos Médias Sont Bien Mal Orientés !

Lettre

Peuples d’Europe,
Debout !

Votre résistance, européens, est admirable :
Envahis par des centaines de milliers de personnes ne partageant ni ne respectant ni votre mode de vie ni votre culture,
chaque jour agressés, violés, bafoués, humiliés, tués,
aveuglés au point de ne pas voir que vos gouvernements non seulement ne vous défendent pas mais défendent ceux qui vous envahissent,
vous restez passifs, ne pensant qu’à profiter des quelques restes de ce que fût votre confortable mode de vie d’il y a quelques dizaines d’années.

Et pourtant, tout ceci n’est rien à côté de ce qu’il se pointe à l’horizon, à un horizon proche, très proche !

Peuples d’Europe, ne voyez-vous pas que vos gouvernements vous entrainent vers une guerre voulue, décidée et organisée par les Etats-Unis ?
Tout se met en place, tout est quasiment déjà prêt pour que les américains attaquent les troupes Russes en Syrie et/ou aux frontières européennes, point de départ d’un conflit généralisé.
Vous êtes membres de l’OTAN, vous devrez donc participer à cette guerre et en payerez alors les conséquences : Le déferlement des chars et l’assaut des parachutistes Russes,
la mise hors service de vos infrastructures civiles (Eau, électricité, transports) fera passer l’invasion des « migrants » pour une douce plaisanterie !

Tout comme pour les « sanctions » contre la Russie qui en fait largement profitent aux entreprises américaines alors que vos entreprises européennes en sont lourdement pénalisées,
vous allez participer à une guerre qui n’est faite que dans l’intérêt des nord-américains ! La propagande anti-Russe qui vous est servie par chacun de vos medias ne sert qu’à vous endormir et à vous faire accepter l’inacceptable.

Vos gouvernements pour la plupart ne sont soutenus que par une infime minorité de citoyens, alors que vos pays sont censés être des « démocraties » !
L’heure pour vous n’est plus à attendre d’hypothétiques changements électoraux :
Les années passées démontrent avec éclat que vos élections n’amènent aucun réel changement.
Vos classes politiques sont noyautées par le lobby américain dont le seul intérêt est de profiter de votre faiblesse et de vous utiliser pour contrer les rares pays qui osent encore résister à sa volonté d’hégémonie.
Vous devez prendre votre destin en main :
Il ne tient qu’à vous de renverser vos gouvernements pour porter à votre tête des hommes et des femmes qui ne se laisseront pas manipuler par Washington !
Qu’attendez-vous ?
Lorsque les missiles s’abattront partout en Europe, lorsque vos maisons seront détruites et vos familles décimées, il sera alors trop tard :
Vous payerez le prix imposé par Washington, prix que vous aurez accepté par votre passivité !

La Russie ne veut pas la guerre et l’a clairement montré en ne répondant pas aux multiples provocations militaires ces dernières années tant dans l’est de l’Europe qu’en Syrie.
Mais les limites ont désormais été franchies par les américains qui chaque jour profèrent de nouvelles menaces et se préparent à passer à l’attaque.
Nous riposterons, nous défendrons nos concitoyens, notre territoire et nos Alliés.
Nos forces militaires sont prêtes, notre Peuple est prêt.

Et vous, Peuple d’Europe, êtes-vous prêt à mourir pour satisfaire les rêves des mégalomanes de Washington ?

Le temps presse !
Des révolutions en Europe pourront contrarier les plans américains et la guerre sera, peut-être évitée !
Dans tous les cas, vous n’aurez pas à y participer aux côtés des Etats-Unis.
Vous avez, c’est certain, des hommes et des femmes capables de prendre votre destin en main :
Portez-les à la place des voyous et crapules qui vous gouvernent avant qu’il ne soit trop tard !

Le temps presse !

source : https://rusreinfo.ru/fr/2016/10/peuples-deurope-debout

Autre Que Réseau Social

La Vie Des Sans-Dents En France !

ne vole pas

Le quotidien devient
infernal !

Dans Paris, une lycéenne abordée, frappée, dépouillée et jetée dans la Seine !

Il était 21 heures, mercredi, quand la soirée de cette jeune fille de 17 ans a viré au cauchemar.
Alors qu’elle pique-niquait sur un banc de l’île Saint-Louis, à Paris, elle a été violemment agressée par un groupe d’individus qui ont fini par la jeter dans la Seine, rapporte « Le Parisien » jeudi 20 octobre.

Au début, les cinq jeunes – quatre garçons et une fille âgés d’environ 18 ans -, lui demandent « normalement » une cigarette.
Ensuite de l’argent.

Puis, ils commencent à la gifler, lui donner des coups de poing et de pieds.
Ils vont jusqu’à lui arracher les cheveux, « selon » « Le Parisien ».
L’adolescente est finalement jetée à terre, son sac arraché.
Les cinq individus la poussent dans la Seine, avant de s’enfuir en courant, emportant son portefeuille contenant ses papiers d’identité et ses cartes bancaires.

En sortant de l’eau, la jeune victime appelle la police.

« J’ai fait le 17 pour appeler la police.
Les policiers ont décroché, mais ils ne m’entendaient pas car mon portable avait pris l’eau »
,

explique-t-elle au quotidien local.

Ce sera une passante qui l’aidera à se relever et à appeler les secours.

L’adolescente est alors transportée à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière…

source : http://actu.orange.fr  du 21/10/2016

Docteur Jekyll Et Mister Valls ?

à faire circuler

 

Il y a le Valls/mister Hyde, celui qui affirmait, il y a trois mois :

« Si l’islam n’aide pas la République à combattre ceux qui remettent en cause les libertés publiques, il sera de plus en plus dur pour la République de garantir le libre exercice du culte. »

La menace était explicite :
Faites le ménage chez vous, sinon ça va barder.
Il appelait les musulmans à « un devoir de lucidité face à la montée de l’islamisme et du djihadisme mondialisé ».
Menton en avant, tous muscles saillants, notre Premier ministre allait en découdre avec la chienlit.

Puis il y a le Valls/docteur Jekyll, qu’une cure de sirop d’érable a adouci, dulcifié, emmiellé, celui qui susurrait, hier, de retour du Canada :

« L’islam est une part indissociable de nous-mêmes, de notre culture et désormais de nos racines. »

J’adore ce « désormais » !

Depuis quand, Monsieur le Premier Ministre, l’islam fait-il partie de nos racines ?

Depuis Merah, depuis Charlie, depuis l’Hyper Cacher, depuis Nice ?
Le premier jardinier venu vous dira que des racines ne poussent pas en huit jours, ni en huit ans.

Alors, vous pensez,
une religion !

Qu’est-ce qui a changé, en trois mois,
pour justifier un tel virement de bord ?

Dans ce laps de temps, il y a eu Hollande et son invraisemblable, grotesque et livresque suicide politique.
Hollande, l’homme qui pense blanc et qui fait noir et qui le regrette,
le Président qui n’a jamais présidé que des cérémonies funéraires,
le gars qui s’épanche en pleurnichant – « J‘ai pas eu de bol ! » – sur les épaules des journalistes goguenards.
Lorsque Hollande affirme « Il y a trop d’immigration qui ne devrait pas être là »,
et « En France, il y a un problème avec l’islam », Valls, maintenant, balaye autant l’ombre du crime de lèse-majesté que l’opprobre de la déloyauté…
il rétorque, superbe : « L’islam… pose des défis considérables à nossociétés, mais il n’est pas LE problème. »
En clair, cela signifie :
« Arrêtez de dire des sottises, Monsieur le Président ! »
Et ses amis en rajoutent une couche :
« Valls tient la boutique.
C’est lui qui porte les institutions de la Ve République »
, lâche le député PS du Val-d’Oise Philippe Doucet.
Cette affirmation sonne comme un clou de plus enfoncé dans le cercueil de monsieur Julie :
Hollande n’est plus qu’un mort-vivant, un zombie, un spectre qui hante encore les palais nationaux, mais dont la place, ouvertement convoitée par son Premier ministre, ragaillardi, est « désormais » au cimetière des éléphants.

Il y a, pile, deux ans, Hollande, remettant à Manuel Valls les insignes de grand-croix de l’ordre national du Mérite, lui adressait publiquement une vraie vacherie :
« On peut réussir sa vie sans être président de la République. »
Aujourd’hui, Valls réplique :
« On peut largement louper la sienne en étant Président ! »

Match nul, à tous les sens du terme !
Et pendant ces gamineries, la France est en guerre et flotte à vau-l’eau…(de Valls !)

Yannick Chauvin

http://www.bvoltaire.fr  du 20/10/2016

N’oublions pas que son mentor était Rocard !

Quelles Chances Pour La France ?

musliscalais

Une honte pour la France !

PIQUE NIQUE AU CIMETIÈRE DE CALAIS !

Essayez de faire la même chose
dans l’un de leurs pays !!!

EN  SECOND  PLAN,    VOYEZ  LA  POLICE  INACTIVE , RESPECTANT LES ORDRES ,  LES  REGARDANT  PIQUE NIQUER 
(peut-être pour interdire l’intervention des gens du coin…? )

Aucune info ni à la TV !
C’est ce que l’on appelle…
« Les chances pour la France » !

Réfléchissez, juste un instant, en vous disant que les tombes de ce cimetière pourraient être celles de vos parents.
Mais, ce n’est pas important, cela se passe à Calais, et ça ne vous concerne pas parce que vous ne les connaissez pas.

Alors, c’est vous qui voyez :
supprimez ou diffusez.

Sous la bienveillance des gardiens de l’ordre public qui ont des ordres stricts de ne pas intervenir !

Essayez donc de pique-niquer sur une tombe musulmane dans un pays arabe (musulman) et vous verrez si vous ne serez pas égorgés !

D’ailleurs ça ne vous viendrait même pas à l’idée d’aller pique niquer sur des tombes.

Purement et franchement scandaleux.

La police a ordre de laisser faire.

La HONTE de la France !

Autre Que Réseau Social

Des envahisseurs irrespectueux du pays qui accepte de soulager leur misère !
Ils arrivent cul nu et se comportent moins bien que des animaux qui ont, au moins, la reconnaissance du ventre !

Quel Nid De Guêpes Ces Mondialistes !

pelossenoire

Pelosse reste aux aguets !

Mais il faut vous expliquer pourquoi il n’y a plus d’actualités.
Au niveau de notre peuple, rien n’a changé si ce n’est empiré !
Au niveau mondial, rien n’a changé non plus, c’est toujours la guerre larvée tant souhaitée par les USA qui n’arrivent pas à la faire déclencher par d’autres afin d’arriver en sauveurs.
Au niveau politique ça bouge !
Mais ils vont tous, sauf qui vous savez, vers un gouvernement mondial et leur partie de « catch arrangé » bien orchestrée n’est absolument pas intéressante.
Pelosse prend un peu de recul et de repos au dessus de ce foutoir au milieu duquel on ne sait plus qui sauvera notre pays et notre peuple européen, qui dit ce qu’il pense vraiment, qui n’a pas été acheté, qui sera encore vivant dans quelques mois, pendant que nos oligarques se fatiguent, pour une fois, mais aussi s’empifrent pour rafler des voix aux concurrents.

Si notre peuple pouvait les décevoir !

Tous les maçons sans tablier, ouvrez les yeux !
Tous les petits, secouez-vous !
Nos politicards, menteurs, fraudeurs, tricheurs, amuseurs publics, et j’en passe, veulent garder leur place bien douillette, bien confortable, entretenue par les pigeons que vous connaissez.

Je n’oublie pas mon blog mais il y a trop de cirque en ce moment, comme pour des soldes, je reviendrai régulièrement quand la foire sera un peu passée.

En attendant, il y a plus de deux mille articles, prémonitoires pour certains, instructifs pour d’autres, qui peuvent être consultés.

Je reste en contact.

Pelosse

Une Lybie « Oubliée » Par Nos Médias !

Médias-manipulation

On ne nous dit pas tout !

Silence radio de la diplomatie française
après l’échec d’une réunion, à son initiative,
au sujet de la Lybie.

Décidée après la visite du chef du gouvernement de Tripoli à Paris, la réunion, dont le but était de «faire progresser l’unité» de la Libye, a échoué.

Aucun représentant libyen n’avait été invité et les pays en présence n’ont pas les mêmes intérêts.

La réunion avait été décidée le 27 septembre dernier lors de la visite officielle du Premier ministre du Gouvernement d’union nationale (GNA), dit gouvernement de Tripoli par opposition à son rival, le gouvernement dit de Tobrouk, lequel tient militairement l’Est du pays et ses champs pétrolifères.
Autour de la table, se sont penchés sur le cas libyen, entre autres, le Qatar, les Emirats arabes unis, l’Egypte, les Etats-Unis ou encore le Royaume Uni et l’Italie, l’ancienne puissance coloniale en Libye.

A l’initiative de la rencontre, Jean-Marc Ayrault s’était fixé pour but «que toutes les forces libyennes soient unies pour développer la Libye».

«Nous avons besoin d’une Libye stable [...] la Libye est un terrain de passage pour des dizaines de milliers de migrants»

avait ainsi martelé le chef de la diplomatie du pays qui est intervenu militairement en 2011 pour renverser le «régime» de Mouammar Kadhafi, plutôt stable, en l’occurrence, et qui contenait alors les flux migratoires africains en direction de l’Europe. 

Aussi, la réunion décidée quelques jours plus tôt seulement, a bien eu lieu – assez discrètement – dans l’après-midi de ce lundi 3 septembre, mais n’a abouti à aucun résultat concret, en raison de plusieurs manquements.

- Première option malheureuse de la diplomatie française :
Aucun représentant libyen n’a été invité, que ce soit le général « Khalifa Haftar », à la tête du gouvernement de Tobrouk, ou du gouvernement de Tripoli, dont le Premier ministre était en visite officielle en Algérie pendant ce temps-là.
- Deuxième faux pas :
La Ligue arabe, interlocuteur presque incontournable dans la région n’a pas non plus été invitée.
La faute à un calendrier rapide, s’est justifié le Quai d’Orsay.

Exercice de « réalisme » politique pour la France

Acteur principal des bombardements occidentaux en 2011 avec le Royaume Uni, la France tente de garder l’initiative sur le dossier libyen.
Seulement voilà, alors que Paris a tout misé sur le « gouvernement de Tripoli », la situation sur le terrain oblige à reconnaître le « gouvernement de Tobrouk » comme interlocuteur dans la recherche d’une solution politique au chaos libyen.
Le gouvernement d’union national de Tripoli ne parvient en effet toujours pas à exercer son autorité sur l’ensemble du territoire et son rival, basé à Tobrouk, gagne en légitimité diplomatique.
(Lire aussi :
La campagne de Sarkozy de 2007 aurait bien été financée par la Libye de Kadhafi)

Aussi, alors que François Hollande renouvelait sa «confiance» au Premier ministre du gouvernement de Tripoli, créé en 2015 sous l’égide des Nations unies, Jean-Marc Ayrault appelait de son côté à un compromis entre les deux gouvernements «parallèles» et rivaux libyens, évoquant la «menace terroriste et la prolifération des trafics», se disant prêt à travailler avec les puissances régionales telles que l’Egypte.

Seulement voilà, l’Egypte est l’un des fondateurs de la Ligue arabe qui n’a pas été invitée et elle ne cache pas sa préférence pour le gouvernement de Tobrouk et le général « Khalifa Haftar », appelant par ailleurs à la levée de l’embargo sur les armes à destination de la Libye.

Intérêts divergents de Rome et Paris

Et, parmi l’assemblage hétéroclite des pays conviés à cette réunion, l’Italie, dont la position géopolitique a été considérablement affaiblie par l’intervention militaire de la France et du Royaume Uni en 2011.
L’ancienne puissance tutélaire a conservé des intérêts en Libye, notamment dans l’industrie du pétrole, et voit d’un mauvais œil la progression militaire du gouvernement de Tobrouk.
(Lire aussi :
Pétrole : une possible pénurie de l’offre dans quelques années)

En septembre dernier, les forces militaires du général « Khalifa Haftar » se sont ainsi emparé de deux terminaux pétroliers dans l’Est de la Libye.

Et, échaudés par la fuite d’un email d’ »Hillary Clinton » indiquant que la «France détruisait l’Italie» en Libye, les dirigeants italiens se font méfiants quant à l’agenda que souhaite imposer Paris.

Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne mais aussi ex-ministre des affaires étrangères italienne n’a pas manqué de fustiger la France, regrettant l’absence du gouvernement d’union nationale dans la discussion.
(Lire aussi : En Libye, les frappes américaines contre l’EI durent plus longtemps que prévu)

source : https://francais.rt.com/france/27198-libye-silence-radio-echec-reunion

 

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 05/10/2016

Angela Merkel Ignoble Envers L’Europe !

politislam

Le politislam en Allemagne !

L’Allemagne compte libéraliser l’islam !

Alors que l’Allemagne a accueilli un nombre record de migrants et n’envisage pas de s’arrêter là, le gouvernement fédéral élaborera d’ici 2017 un projet de libéralisation de l’islam.
Le gouvernement allemand élaborera d’ici le premier semestre 2017 un projet visant à adapter l’islam aux valeurs libérales allemandes, a annoncé le journal russe « Izvestia » citant une source au sein de l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU).
La chancelière Angela Merkel a auparavant déclaré que « l’islam était inhérent à l’Allemagne », sans toutefois préciser quelle forme d’islam elle avait à l’esprit.

La dame de fer a toutefois fait
l’objet de critiques sévères
suite à cette déclaration osée.

Le partisan le plus proche de la chancelière, le ministre allemand des Finances « Wolfgang Schäuble », s’est également exprimé en faveur d’un « islam allemand » dans une interview au journal « Welt am Sonntag ».
Le ministre a en outre expliqué qu’il avait en vue « l’autodétermination des musulmans vivant ici dans l’esprit de notre système libre et tolérant ».
« L’islam allemand » est le projet le plus vaste et le plus ambitieux du gouvernement allemand au cours des dernières décennies.
L’idée du programme appartient à la CDU/CSU.
Les initiateurs du projet envisagent de le mettre en œuvre au premier semestre 2017.

« C’est un programme d’intégration.
Plusieurs ministères et départements s’en chargeront.
Le rôle central reviendra cependant au ministère de l’Intérieur.
Pourtant, le ministère du Travail et des Affaires sociales ainsi que d’autres ministères seront également impliqués dans le travail sur le programme »
,

a annoncé la source au sein de la CDU.

source : https://fr.sputniknews.com/international/201610041028034044-allemagne-islam-liberalisation/

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 04/10/2016

La grande « copine » de Flamby est en train de lui glisser sous les pieds une bombe à retardement !
Nos voisins deviendraient, pendant les derniers mois de notre campagne présidentielle, un pays islamique ?
Heureusement que ce sont des « Länder », des Etats confédérés, car tous ne seront pas d’accord !
Bien sur, nos médias n’en ont pas dit un seul mot !

Les Mandats Désastreux Pour La France !

projet PS 2012

Promesses alléchantes !
Résultats Catastrophiques !

Bien connaître son ennemi pour mieux le combattre demande patience, observation et surtout apprendre ses mécanismes idéologiques pour lui renvoyer un jour ses mensonges et autres forfaitures en pleine figure.

J’ai ressorti de ma bibliothèque le « projet du PS » de 2012 paru en avril 2011.
Et je ne peux m’empêcher d’esquisser un sourire en parcourant les pages de ce torchon de 123 pages.

Voyez sous la couverture quelques lignes tirées des pages 24 à 27 que je reproduis,
puis la réécriture par mes soins mises à jour au temps présent.
Je vous laisse juge de ce petit exercice.

Ps 2012 le changement ?

Projet PS 2012, page 24 à 27 :

« Si la France s’en sort moins bien que d’autres pays en Europe, c’est parce qu’elle a en plus le choc du Sarkozysme.

La présidence qui s’achève restera comme celle des promesses non tenues, du temps perdu et des inégalités accrues.
La déception est si grande que, comme jamais sous la Vème République, notre démocratie est abîmée et notre peuple divisé.

L’ECHEC DE L’UMP ET DE SON CHEF EST D’ABORD ÉCONOMIQUE ET SOCIAL :
LES RÉSULTATS NE SONT PAS LÀ.

La dette et le déficit public ont explosé bien avant la crise sous l’effet des baisses d’impôts accordées aux plus fortunés.
L’industrie a perdu près d’un demi-million d’emplois depuis 2002 (8 ans, Ndlr).
Notre déficit commercial se chiffre à plus de 50 milliards d’euros par an.
La stagnation du pouvoir d’achat rend la vie quotidienne de plus en plus chère et aggrave le surendettement des familles.

L’augmentation du chômage de longue durée signe la faillite de la défiscalisation des heures supplémentaires.
La grande pauvreté touche 8 millions de personnes, dont un million cinq cent mille enfants et un million de personnes âgées.

La dernière enquête de la Fondation Abbé Pierre a confirmé que 4 millions de Français sont mal logés et près de deux cent mille sans abri.
(Travailler plus, pour gagner moins), (tous propriétaires) – Les slogans sarkosystes n’ont duré que le temps d’une campagne électorale.

Le report de l’âge de la retraite de 60 à 62 ans a été décidé au détriment des salariés qui ont commencé a travailler tôt …..

Les fonctionnaires sont montrés du doigt, qu’ils soient professeurs ou magistrats, infirmières ou policiers.
Se soigner devient un luxe pour de nombreux Français qui ajournent des soins ou une intervention à l’hôpital.

Les inégalités fiscales atteignent un niveau inconnu depuis 1945 :
grâce aux niches fiscales que l’UMP leur a accordées depuis dix ans, les plus riches jouissent de taux d’imposition plus faibles que ceux des classes moyennes et des ménages modestes – comme si la France reniait la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen où il est inscrit, à l’article 13, que la contribution commune « doit être également répartie entre les citoyens en fonction de leurs facultés ». …

L’ÉCHEC EST AUSSI DÉMOCRATIQUE.

Évaporée, la « République irréprochable », envolé l’État impartial.
La fonction présidentielle est dépréciée …..
Le Parlement est réduit à la portion congrue,
les contre-pouvoirs, qu’il s’agisse des collectivités territoriales ou des organisations syndicales, sont tantôt ignorés, tantôt, méprisés.

Les médias sont soumis aux jeux des influences …….
Pour la première fois, un président a utilisé son mandat à affaiblir la République plutôt qu’a la renforcer
« . (Page 27) !

Fermez le ban !

Notez au passage que de projet, il n’y a aucune trace, mais seulement une attaque en règle contre le prédécesseur du sieur Hollande, je ne peux retaper l’intégralité de ce chef-d’œuvre de démagogie.

Alors voilà où nous en sommes aujourd’hui, octobre 2016 revisité par votre serviteur :

« Si la France s’en sort moins bien que d’autres pays en Europe, c’est parce qu’elle a en plus le choc du Hollandisme.

La présidence qui s’achève restera comme celle des promesses non tenues, du temps perdu et des inégalités accrues.
La déception est si grande que, comme jamais sous la Vème République, notre démocratie est abîmée et notre peuple divisé.

L’ECHEC DU PS ET DE SON CHEF HOLLANDE EST D’ABORD ÉCONOMIQUE ET SOCIAL :
LES RÉSULTATS NE SONT PAS LÀ.

La dette et le déficit public ont explosé bien après la crise sous l’effet des hausses d’impôts et TAXES imposés aux classes moyennes, salariés, retraités et artisans/commerçants brisant ainsi les pouvoirs d’achats pour les uns et la faillite pour les autres.
L’industrie a perdu près d’un million d’emplois depuis 2012 ( 4ans, Ndlr ).
Notre déficit commercial se chiffre à près de 50 milliards d’euros par an.
La diminution du pouvoir d’achat rend la vie quotidienne de plus en plus chère et aggrave le surendettement des familles.

OUI MAIS :
Le déficit commercial français s’est réduit de 21,6% l’an dernier, à 45,7 milliards d’euros, grâce notamment à une facture énergétique allégée par la chute du prix du pétrole.
Si le nombre d’exportateurs et les exportations progressent, le déficit du commerce extérieur hors énergie se creuse.

En savoir plus sur Les « échos »

L’augmentation du chômage de longue durée signe la faillite de la refiscalisation des heures supplémentaires.
La grande pauvreté touche plus de 8 millions de personnes dont un million cinq cent mille enfants et plus d’un million de personnes âgées qui ne peuvent QUE survivre, mais, en 4 ans, environ 800 000 personnes se sont ajoutées aux habitants vivant sous le seuil de pauvreté.

900 000 personnes n’ont pas de logement personnel, elles sont, soit sans-abri, soit dans des habitations de fortunes (caravane, mobile-home…).

Au total, près de 12 millions de personnes subissent la crise du logement dont 450 000 Français qui retournent vivre chez leurs parents, sans domicile fixe :
ils sont plus de 14 600 à vivre dans la rue !

La dernière enquête de la Fondation Abbé Pierre a confirmé que 4 millions de Français sont mal logés et près de deux cent mille sans abri.
« Travailler plus, pour gagner plus« , « tous propriétaires ?
HORREUR pour un socialiste » – Les slogans Hollandistes n’ont duré que le temps d’une campagne électorale – « Le changement ce n’est pas pour maintenant« .

Le report de l’âge de la retraite de 60 à 62 ans a été décidé au détriment des salariés qui ont commencé a travailler tôt … mais le « kamarad » Hollande n’est pas revenu là-dessus, les socialistes se sont fait oublier sur ce point !

Les fonctionnaires sont montrés du doigt, qu’ils soient professeurs ou magistrats, infirmières ou policiers. NON Hollande, pas tous les fonctionnaires !

Depuis 4 ans, se soigner devient un grand luxe pour des millions de Français qui ajournent des soins ou une intervention à l’hôpital,

les soins gratuits étant réservés aux migrants, immigrés et affidés aux partis de gauche !

Les inégalités fiscales atteignent un niveau inconnu depuis 1945 :
grâce aux niches fiscales (des journalistes) des fonctionnaires chouchous du pouvoir, les avantages des salariés des entreprises publiques, des régimes spéciaux de retraite etc. bref un électorat gauchiste particulièrement choyé que TOI Hollande et le PS leur a accordés ou protégés voire augmentés depuis 4 ans, les taux d’imposition plus hauts pour les classes moyennes et des ménages modestes – comme si la France reniait, ce que TOI Hollande et le PS avez fait, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen où il est inscrit, à l’article 13, que la contribution commune « doit être également répartie entre les citoyens en fonction de leurs facultés ». …

L’ÉCHEC EST AUSSI DÉMOCRATIQUE.

Évaporée, la « République irréprochable« , envolé l’État impartial.
La fonction présidentielle est dépréciée …..
Le Parlement est réduit à la portion congrue, les contre-pouvoirs, qu’il s’agisse des collectivités territoriales ou des organisations syndicales, sont tantôt ignorés, tantôt, méprisés
mais saignés à blanc.

Les médias sont soumis aux jeux des influences …….
Pour la, première fois, un président a utilisé son mandat à affaiblir la République plutôt qu’a la renforcer« .

Tu vois Hollande, toi et ton parti le PNS (Pari National Socialiste), tu dois te reconnaître là non ?

Bien sur je n’ai pas abordé le côté mafieux de tes gouvernements composés de « repris de justice », de tricheurs, de comploteurs, bref tous à ton image toi l’Entullé dont la seule réussite avant 2012 a été de ruiner la Corrèze.

Tout dire de Hollande et de ses spadassins mérite un volume entier, mes lecteurs doivent, déjà, avoir marre de lire ce billet.

HOLLANDE ? Je ne m’abaisserai pas à te saluer.

Henri SENE

http://hsene.over-blog.com  du 02/10/2016

Ne reprenons donc pas Sarkozy que nous avons hué en 2012 !
Persuadons Hollande que nous avons assez vu son PS, qu’il a encore plus abîmé notre France !
Les « sans dents » veulent oublier ce pantin irresponsable !
Assez de cette partie de ping pong où le seul perdant est notre peuple !
Souvenez vous qu’Ali Juppé a un passé judiciaire incompatible avec des fonctions de Président de Notre République !
Marine leur fait peur car elle retire la main et à la gauche et à la droite qui marchent de concert !

Portrait D’ Un Criminel De Guerre !

 israel-1 (1)

Shimon Peres
Repose…En Paix !

Les nécrologies de Shimon Peres ont déjà été publiées, préparées sans aucun doute à l’avance, dès que la nouvelle de son hospitalisation est parue dans les médias.

Le verdict sur sa vie est très clair et a déjà été prononcé par le président américain Barack Obama :
Peres était un homme qui a changé le cours de l’histoire humaine dans sa recherche incessante pour la paix au Moyen-Orient.
Mon intuition est que très peu des nécrologies examineront la vie et les activités de Peres du point de vue des victimes du sionisme et d’Israël.

Il a occupé de nombreux postes en politique, postes qui ont eu un impact immense sur les Palestinien-ne-s où qu’elles et ils soient.
Il a été directeur général du ministère israélien de la Défense, ministre de la Défense, ministre du développement de la Galilée et du Néguev (Naqab), Premier ministre et Président.

Dans tous ces rôles, les décisions, qu’il a prises, et les politiques, qu’il a poursuivies, ont contribué à la destruction du peuple palestinien et n’ont rien fait pour faire avancer la cause de la paix et de la réconciliation entre Palestiniens et Israéliens.

Né Szymon Perski en 1923, dans une ville qui faisait alors partie de la Pologne, Peres a émigré en Palestine en 1934.
Adolescent dans une école d’agriculture, il est devenu actif en politique au sein du mouvement travailliste sioniste qui a dirigé le sionisme, et plus tard le jeune Etat d’Israël.
Figure dominante des cadres du mouvement de jeunesse, Peres a attiré l’attention du haut commandement de la force paramilitaire juive de la Palestine sous mandat britannique, la Haganah.

Bombe nucléaire

En 1947, Peres a été pleinement recruté par l’organisation et envoyé à l’étranger par son leader, « David Ben Gourion », pour acheter des armes qui ont ensuite été utilisées lors de la « Nakba » de 1948, le nettoyage ethnique des Palestinien-ne-s, et contre les contingents arabes qui sont entrés en Palestine cette même année.
Après quelques années à l’étranger, principalement aux États-Unis où il était occupé à acheter des armes et à construire l’infrastructure pour l’industrie militaire israélienne, il est rentré pour devenir directeur général du ministère de la Défense.
Peres était actif dans l’établissement de l’entente entre Israël, le Royaume-Uni, et la France, pour envahir l’Egypte en 1956, invasion pour laquelle Israël a été récompensé par la France avec la capacité nécessaire pour construire des armes nucléaires.
En effet, c’était Peres lui-même qui a supervisé en grande partie le programme clandestin d’armement nucléaire d’Israël.
Le zèle que Peres a montré sous la direction et l’inspiration de Ben Gourion pour judaïser la Galilée n’était pas moins important.
Malgré le nettoyage ethnique de 1948, cette partie d’Israël faisait encore très campagne et paysage palestiniens.

Peres était derrière l’idée de confisquer des terres palestiniennes dans le but de construire des villes juives exclusives comme Karmiel et Haute Nazareth, et de baser l’armée dans la région de manière à perturber la continuité territoriale entre les villes et villages palestiniens.

Cette ruine de la campagne palestinienne a conduit à la disparition des villages palestiniens traditionnels, et à la transformation des agriculteurs en une classe ouvrière urbaine sous-employée et défavorisée.
Cette triste réalité est toujours d’actualité.

Le champion des colons

Peres a disparu un certain temps de la scène politique lorsque son maître Ben Gourion, le tout premier Premier ministre d’Israël, a été poussé vers la sortie en 1963 par une nouvelle génération de dirigeants.
Il est revenu après la guerre de 1967, et le premier portefeuille ministériel qu’il a occupé était celui de responsable des territoires occupés.
Dans ce rôle, il a légitimé, très souvent de façon rétroactive, la course à la colonisation en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
Comme beaucoup d’entre nous réalisent aujourd’hui, au moment où le parti « Likoud » pro-colonisation est arrivé au pouvoir en 1977, l’infrastructure des colonies juives, notamment en Cisjordanie, avait déjà rendu impossible une solution à deux Etats.
En 1974, la carrière politique de Peres est devenue intimement liée à celle de son ennemi juré, « Yitzhak Rabin ».
Les deux hommes politiques, qui ne pouvaient pas se supporter, ont dû travailler en tandem pour des raisons de survie politique.
Cependant, sur la stratégie d’Israël envers les Palestinien-ne-s, ils ont partagé la perspective coloniale sioniste, convoitant autant de terres de Palestine que possible avec le minimum de Palestinien-ne-s que possible.
Ils ont bien travaillé ensemble pour réprimer brutalement le soulèvement palestinien qui a commencé en 1987.
Le premier rôle de Peres dans ce partenariat difficile a été celui de ministre de la Défense dans le gouvernement Rabin de 1974.
La première véritable crise à laquelle a dû faire face Peres était une expansion majeure du mouvement colonial messianique « Gush Emunim » dans ses efforts de colonisation dans et autour de la ville de Naplouse, en Cisjordanie.
Rabin s’est opposé aux nouvelles colonies, mais Peres se tenait aux côtes des colons.
Les colonies qui désormais étranglent Naplouse sont là grâce à ses efforts.
En 1976, Peres a dirigé la politique gouvernementale en direction des territoires occupés, convaincu qu’un accord pourrait être trouvé avec la Jordanie, par lequel la Cisjordanie serait sous compétence jordanienne tout en restant sous domination effective israélienne.
Il a initié des élections municipales en Cisjordanie, mais à sa grande surprise et déception, les candidats liés à l’Organisation de libération de la Palestine ont été élus, et non ceux fidèles à la monarchie hachémite en Jordanie.
Mais Peres est resté fidèle à ce qu’il a appelé l’ « option jordanienne » quand il était leader de l’opposition après 1977, puis quand il est revenu au pouvoir au sein de la coalition avec le « Likoud » entre 1984-1988.
Il a poussé les négociations sur cette base jusqu’à la décision en 1988 du roi Hussein de cesser tout lien politique entre la Jordanie et la Cisjordanie.

Le visage international d’Israël

Les années 1990 ont exposé au monde un Peres plus mature et cohérent.
Il était le visage international d’Israël, que ce soit au gouvernement ou à l’international.
Il a joué ce rôle même après que le « Likoud » soit devenu la principale force politique du pays.
Au pouvoir dans le gouvernement Rabin au début des années 1990, puis comme Premier ministre après l’assassinat de Rabin en 1995, puis en tant que ministre dans le cabinet d’Ehud Barak entre 1999 et 2001, Peres a mis en avant un nouveau concept pour ce qu’il appelait la « paix ».
Plutôt que de partager le contrôle en Cisjordanie et dans la bande de Gaza avec la Jordanie ou l’Egypte, il voulait maintenant le faire avec l’Organisation de libération de la Palestine.
L’idée a été acceptée par le chef de l’OLP, « Yasser Arafat », qui avait espéré bâtir dessus un nouveau projet pour la libération de la Palestine.
Comme il était inscrit dans les accords d’Oslo de 1993, ce concept a été approuvé avec enthousiasme par les alliés internationaux d’Israël.

Peres a été le principal ambassadeur de cette mascarade de processus de paix, qui a fourni un parapluie international à Israël pour établir une politique du fait accompli sur le terrain, permettant de créer un plus grand apartheid israélien avec de petits bantoustans palestiniens dispersés en son sein.

Le fait qu’il ait gagné un prix Nobel de la paix pour un processus qui a accéléré la ruine de la Palestine et de son peuple, est un nouveau témoignage de l’incompréhension, du cynisme et de l’apathie des gouvernements du monde entier envers la souffrance palestinienne.

Nous sommes chanceux de vivre à une époque où la société civile internationale a exposé cette mascarade et a offert, à travers le mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions, ainsi que le soutien croissant pour une solution à un Etat, un chemin à terme plus encourageant et authentique.

Cana

En tant que Premier ministre, Peres avait une « contribution » supplémentaire à apporter à l’histoire de la souffrance palestinienne et libanaise.
En réponse aux escarmouches sans fin entre le « Hezbollah » et l’armée israélienne dans le sud du Liban, où le « Hezbollah » et d’autres groupes ont résisté à l’occupation israélienne qui a commencé en 1982 pour prendre fin en 2000, Peres avait ordonné le bombardement de toute la région en avril 1996.
Pendant ce qu’Israël a appelé l’opération « Raisins de la colère », les bombardements israéliens ont tué plus de 100 personnes – des civils fuyant les bombardements et des Casques bleus des Fidji – près du village de Cana.
Malgré une enquête des Nations unies qui a trouvé « peu probable » l’explication d’Israël selon laquelle le bombardement était un accident, le massacre n’a en rien écorné la réputation internationale de Peres comme étant un « artisan de la paix ».

Au cours de ce siècle, Peres était plus une figure de proue symbolique qu’un homme politique actif.

Il a fondé le Centre Peres pour la paix, construit sur une propriété de réfugié-e-s palestinien-ne-s confisquée à Jaffa, et qui continue de vendre l’idée d’un « Etat » palestinien avec peu de terre, d’indépendance ou de souveraineté, comme la meilleure solution possible.

Cela ne marchera jamais, mais si le monde continue d’être accroché à cet héritage de Peres, il n’y aura pas de fin à la souffrance des Palestinien-ne-s.

Shimon Peres a symbolisé l’embellissement du sionisme, mais les faits sur le terrain mettent à nu son rôle dans la perpétration de tant de souffrances et de conflits.

Connaître la vérité, au moins, nous aide à comprendre comment aller de l’avant et défaire tant d’injustices que Peres a contribué à créer.

Ilan Pappé

source : http://www.investigaction.net/shimon-peres-du-point-de-vue-de-ses-victimes/

http://www.wikistrike.com  du 01/10/2016

La Guerre Civile A Bel et Bien Commencé !

 musli

Notre France est
une « Terre de Guerre » !

Dans un livre récent, « La guerre civile qui vient », « Ivan Rioufol », pour qui j’ai une vive estime, évoque la possibilité d’une guerre civile en France si rien ne change de façon rapide et drastique.

Je pense désormais non seulement
que la guerre civile aura lieu,
mais qu’elle est déjà en cours !

Je pense que son dagnostic est pertinent :
La situation française est dramatique, et je ne peux que le souligner, semaine après semaine.
J’ai pensé depuis longtemps que la guerre civile ne surviendrait pas, car le peuple français est fatigué, démoralisé, largement brisé, vieillissant.
Je pense désormais non seulement que la guerre civile aura lieu, mais qu’elle est déjà en cours.

  • Que sont les zones de non-droit, devenues souvent zones de charia, sinon des zones conquises par une puissance étrangère, le « dar al islam », et constituant des enclaves sur le territoire du pays ?
  • Que sont les classes de tant de lycées où on ne peut plus enseigner la Shoah, où enseigner la guerre d’Algérie sans faire l’éloge du FLN est risquer sa vie, et où parler des crimes anti-juifs commis par les djihadistes palestiniens au Proche-Orient est la risquer plus encore, sinon d’autres zones conquises par la même puissance étrangère et d’autres enclaves sur le territoire du pays ?
  • Que sont les comportements des femmes en burqa ou en voile intégral sinon des exigences que la conquête se poursuive et que la soumission au dar al islam gagne du terrain ?
  • Et que sont les agressions de femmes portant des tenues légères par des hommes considérant que des femmes portant des tenues légères sont des prostituées, sinon d’autres façons que la conquête se poursuive et que la soumission au « dar al islam » gagne du terrain ?

Nous sommes dans le « dar al harb », le territoire de la guerre pour l’islam, et l’objectif est que la France intègre pleinement le « dar al islam ».
Nous sommes face à une civilisation conquérante et prédatrice qui considère qu’elle doit soumettre et régner sur la terre entière et que nous sommes des infidèles, des inférieurs, des dhimmis, des mécréants.

Ceux qui veulent nous conquérir ont déjà conquis l’esprit de millions de musulmans qui ont la nationalité française et à qui ils ont fait comprendre, par un travail de propagande insidieuse, qu’ils sont musulmans avant d’être français et que leur devoir était d’imposer aux autres français une France musulmane.

Ils ont, ce qui aggrave la guerre civile et la rend plus difficile à gagner, l’appui de compagnons de route et d’idiots utiles par millions :
- les gauchistes qui, par haine de l’Occident, souhaitent la victoire de l’islam…
- les journalistes imprégnés de « politiquement correct »…
- les abrutis qui ne comprennent rien à ce qu’est l’islam,
et pensent encore que celui-ci est une religion de paix…
- les agents stipendiés qu’on appelle « spécialistes de l’islam » dans les grands médias,
qui répètent que « l’essentiel des musulmans sont non violents »,
et font semblant de ne pas voir qu’un musulman non violent est un musulman à qui on n’a pas encore rappelé les devoirs de tout vrai musulman.
[...]

La guerre civile est en cours, oui !
Elle est très loin d’être gagnée !

Je considère qu’il sera très difficile de la gagner, tant les musulmans sont nombreux, et tant compagnons de route et idiots utiles sont eux-mêmes nombreux et disséminés partout.
Je ne veux pas désespérer.
Vivre hors de France ne m’éloigne pas de ce qui doit être dit.
Je dispose au contraire d’une liberté de parole plus grande.
J’en use et continuerai à en user.

Guy Millière

source : http://www.dreuz.info/2016/10/01/la-guerre-civile-a-commence.

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 01/10/2016

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43