Archive par auteur

Ils Veulent Un Conflit En Syrie !

F.HOL. Obama

Obama et son caniche !

Les États-Unis et leurs alliés menacent d’intensifier la guerre en Syrie !

Les ministres des Affaires étrangères des grandes puissances, dont Washington et Moscou, ont terminé une réunion du Groupe international de soutien à la Syrie (GISS) à Vienne sans qu’une date soit proposée pour la reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement syrien et l’ensemble des milices islamistes soutenues par l’Occident qui constitue l’«opposition armée».
Les soi-disant rebelles avaient quitté la précédente série de pourparlers à Genève, accusant les forces gouvernementales de continuer à attaquer leurs positions en violation de l’accord du 27 février sur la cessation des hostilités négociée par les États-Unis et la Russie.

Le gouvernement du président « Bachar Al-Assad » et ses alliés, la Russie et l’Iran, ont insisté sur le fait que la poursuite des opérations ont été menées contre l’État islamique d’Irak et de la Syrie (EI) et le Front Al-Nosra, la filiale syrienne d’Al-Qaïda, qui sont tous les deux désignés comme des groupes terroristes par le Conseil de sécurité des Nations Unies et restent exclus du fragile cessez-le-feu.

Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion de Vienne, les États membres du GISS ont averti que si la cessation des hostilités n’était pas pleinement mise en œuvre, cela «pourrait signifier le retour de la guerre totale».

Même si le communiqué a averti tous les participants des conséquences d’une violation de l’accord, y compris «l’exclusion de ces participants des dispositions de la cessation et la protection qu’il leur accorde», il n’a donné aucune indication des mesures concrètes qui en découleraient.

Ce qui est bien évident, cependant, est que les violations alléguées par les forces loyales au gouvernement « Assad » pourraient provoquer des représailles des États-Unis, dont les avions de combat sont déjà engagés dans des frappes contre des cibles de l’État islamique en Syrie.
Au moins 250 soldats des forces spéciales ont également été déployés sur le terrain, sans l’autorisation de Damas et en violation du droit international.

Une frappe aérienne américaine contre la ville d’Al-Bukamal dans la province de Dayr Al-Zawr près de la frontière syrienne avec l’Irak aurait tué trois enfants et une femme lundi.

Les violations par les soi-disant rebelles, par contre, sont ignorées par leurs patrons occidentaux et ne seraient punies que par le gouvernement et son allié, la Russie.

Ceci est clairement une formule pour une intensification d’un conflit qui a déjà coûté la vie à plus de 250.000 personnes et qui a forcé quelque 11 millions de Syriens à fuir leur foyer.

Elle crée également les conditions pour l’élargissement du conflit syrien en une guerre plus large opposant les États-Unis à la Russie.

Washington n’a pris part au «processus de paix» syrien qu’afin de gagner du temps dans des conditions où l’intervention russe au côté du gouvernement « Assad » avait renversé le cours de la bataille contre les milices islamistes soutenues par l’Occident et avait semé le désordre dans la guerre pour le changement de régime à Damas orchestrée par les États-Unis.

Dès le début, le gouvernement Obama a menacé de recourir à un «plan B» si les négociations à Vienne et Genève ne parvenaient pas à atteindre l’objectif initial de Washington en attisant la guerre sanglante en Syrie : Le renversement du gouvernement d’Assad et l’imposition d’un régime fantoche occidental plus malléable.
Le mois dernier, de hauts fonctionnaires anonymes américains ont fait savoir que le «Plan B» comprendrait la fourniture d’armes plus sophistiquées aux «rebelles», y compris des « MANPADS », des missiles portables tirés depuis l’épaule qui pourraient abattre des avions russes.

Le secrétaire d’État John Kerry, parlant aux médias aux côtés du ministre russe des Affaires étrangères « Sergueï Lavrov » et l’envoyé spécial de l’ ONU « Steffan de Mistura » à la clôture de la conférence de Vienne, a menacé directement « Assad » en déclarant :

«Il ne devrait pas se méprendre sur la détermination du président Obama à faire ce qu’il faut à tout moment quand il le juge nécessaire.»

Pour sa part, Monsieur « Lavrov » a accusé les alliés régionaux clés de Washington, y compris la Turquie, de livrer des armes en masse en Syrie pour alimenter le conflit.
Dernièrement, a-t-il dit, il y a eu livraison de chars aux «rebelles».

La «principale ligne de ravitaillement pour les extrémistes», a dit le ministre russe des Affaires étrangères, est un tronçon de 90 kilomètres de la frontière turco-syrienne contrôlé d’un côté par l’armée turque et de l’autre, par l’État islamique.
Il a soutenu qu’il existait «un vaste réseau créé par la Turquie de son côté de la frontière pour continuer à effectuer ces ravitaillements en secret».

Kerry a passé le week-end précédant les négociations de Vienne à Riyad, réuni à huis clos avec des représentants de la monarchie saoudienne, un allié régional clé des États-Unis et le principal soutien des forces islamistes en Syrie.
Le régime saoudien était l’organisateur du soi-disant « Haut Comité des Négociations », qui a été formé pour représenter ces milices djihadistes salafistes aux pourparlers avec le gouvernement syrien.

Prenant la parole lors de la conférence à Vienne, le ministre saoudien des Affaires étrangères « Adel Al-Jubeir » a préconisé une escalade rapide de la guerre pour le changement de régime en Syrie.

«Nous croyons que nous aurions dû mettre en œuvre un “plan B” il y a longtemps»,

a déclaré « Adel Al-Jubeir » aux journalistes.

«La décision de passer à un autre plan, d’intensifier le soutien militaire [à l'opposition] repose entièrement sur le régime de « Bachar »…
Il sera chassé, soit par le biais d’un processus politique, soit par la force militaire.»

Pendant ce temps, la Turquie, membre de l’OTAN et alliée de Washington et aussi un soutien clé des «rebelles», a menacé mardi de procéder à une intervention militaire unilatérale en Syrie.

Le président « Tayyip Erdogan » a déclaré lors d’une réunion à Istanbul que l’armée turque agirait seule, prétendument pour faire face aux attaques de missiles de l’État islamique en provenance de la frontière syrienne qui touchent la ville de Kilis.

«Nous allons résoudre ce problème nous-mêmes si nous ne recevons pas d’aide pour empêcher ces missiles d’atteindre Kilis»,

a-t-il dit.

«Nous avons frappé à toutes les portes pour obtenir une zone de sécurité à notre frontière sud.
Mais personne n’est d’accord avec cette mesure.»

La déclaration d’Erdogan a fait écho à celle faite par le premier ministre turc, « Ahmet Davutoglu », plus tôt ce mois-ci :

«Si nécessaire, la Turquie pourrait lancer d’elle-même une opération militaire terrestre en Syrie.»

Les remarques d’Erdogan ont indiqué clairement que sa préoccupation n’est pas l’État islamique, qu’Ankara arme et ravitaille, mais plutôt la puissance croissante des forces kurdes syriennes près de la frontière turque.
Dans une critique à peine voilée du soutien américain pour ces forces, il a déclaré :

«Les États qui exercent un contrôle sur l’industrie de l’armement du monde donnent leurs armes aux terroristes.
Je les mets au défi de le nier.»

Le gouvernement turc est partie prenante dans la guerre pour le changement de régime en Syrie et a démontré, après avoir abattu un avion de combat russe en novembre dernier, sa volonté de pousser ce conflit vers un affrontement armé avec Moscou.

Il fait peu de doute que les régimes saoudien et turc plaident ouvertement pour une politique qui a l’appui de puissantes sections de l’« establishment » américain et de l’appareil militaire et de renseignement.

Une escalade du bain de sang syrien a également le soutien des principaux candidats des partis démocrate et républicain, mais il est presque certain que celle-ci sera reportée après novembre afin d’éviter que le sujet de la guerre ne soit soulevé lors de l’élection présidentielle américaine.

source : Bill Van Auken pour https://www.wsws.org

http://www.wikistrike.com  du 21/05/2016

Hollande Sait S’ Adresser Aux Français ?

france-deuil

 

Un gendarme du GIGN a été tué samedi à Gassin (Var) lors d’une intervention menée pour maîtriser un forcené de 80 ans qui, grièvement blessé après avoir retourné l’arme contre lui, est mort en fin d’après-midi.

Le gendarme tué à Gassin, né en avril 1978, était marié et père de  deux enfants, a précisé la gendarmerie nationale.
Il était chef de groupe à l’antenne du GIGN d’Orange.

Le forcené s’était retranché samedi matin à son domicile, une villa située dans un quartier résidentiel de Gassin, après avoir tiré sur sa compagne avec une arme de chasse.

Légèrement blessée, son épouse est parvenue à s’enfuir puis elle avait donné l’alerte à la gendarmerie.
Des gendarmes de l’antenne du GIGN d’Orange, ont été dépêchés sur place vers 09H00.

Le pensant dans la maison, deux gendarmes ont été surpris par le tireur alors qu’ils allaient prendre position à l’extérieur de la maison, a précisé le procureur de la République de Draguignan, « Ivan Aureil ».

L’homme a surgi et tiré une cartouche de fusil de chasse sur les gendarmes, touchant mortellement au cou et au visage l’un d’entre eux, avant de retourner l’arme contre lui.

« Il les attendait près d’une palissade.
Il s’est caché et a tiré sur le premier élément qu’il voyait et tout de suite après il s’est tiré dessus »
,

a expliqué un officier de communication de la gendarmerie à la presse.

Une première source avait indiqué que le forcené avait d’abord essayé de mettre le feu à sa maison avant de s’enfuir dans les environs puis de se tirer une cartouche dans la bouche.

Grièvement blessé, la mâchoire arrachée, le forcené a fait un arrêt cardiaque mais a pu être réanimé, avant d’être évacué par hélicoptère vers l’hôpital de Nice où il est mort en fin d’après-midi.

L’octogénaire avait déjà eu un rappel à la loi, après des violences contre son épouse.
Cette dernière, hospitalisée en état de choc, devrait être interrogée dans les prochaines heures par les gendarmes.

Le président François Hollande a adressé ses « plus sincères condoléances » à la famille du gendarme et à ses proches « dans ces circonstances douloureuses » et les a assurés de « la solidarité de la nation », dans un communiqué.

« Respect et gratitude » -  »Profondément attristé par le décès d’un gendarme à Gassin.
Entier soutien envers tous ceux qui interviennent dans des conditions périlleuses »
,

a réagi dans un tweet le Premier ministre Manuel Valls.
Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a fait part, dans un communiqué, de son émotion et annoncé qu’il présiderait « tout prochainement » une cérémonie d’hommage au gendarme.

« Chaque jour, des policiers et des gendarmes exposent leur vie pour protéger celle des autres, et à ce titre, ils méritent le respect et la profonde gratitude de nos concitoyens »,

a écrit le ministre.

« Nous avons à déplorer un mort de plus aujourd’hui (…) Il s’agit du cinquième gendarme décédé en deux jours dans la zone sud, ce qui est pour nous est un drame absolu »,

a déploré, sur place, le général « David Galtier », commandant de la région gendarmerie Paca, en référence à l’accident d’hélicoptère qui a coûté la vie à quatre gendarmes dans les Hautes-Pyrénées vendredi.

« Nous avons à déplorer un mort de plus aujourd’hui (…) au cours d’une opération lourde qui était menée pour neutraliser un individu qui se rendait coupable de violences dans le cadre d’un différend familial »,

a déclaré le directeur général de la gendarmerie nationale, « Denis Favier », qui s’est également rendu sur place.

Le gendarme décédé était adjudant,  père de deux enfants et appartenait à l’unité spécialisée dans les techniques d’interventions délicates.

Au moins 20 membres des forces de l’ordre sont morts durant des interventions depuis dix ans, dont au moins onze policiers ou gendarmes tués par balle.

http://actu.orange.fr/france  du 21/05/2016

 

Il faut bien se manifester auprès des « sans dents », campagne présidentielle oblige !
Valls ne s’est fendu que de style télégraphique…et encore pour ceux qui sont sur « twitter ».
Mais l’hôte de l’Elysée ne prendra pas la parole sur les sujets qui nous intéressent vraiment !

La Dictature Est Vraiment En Marche !

web (1)

Dieu merci !
Internet est neutre !

Le gouvernement veut traduire en justice les sites « complotistes » !

Le dimanche 15 mai 2016, l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) de « Sacha Reingewirtz » organisait les « Secondes Assises de la lutte contre la haine sur Internet ». « Gilles Clavreul », député interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et donc membre du gouvernement, s’y est illustré en tenant des propos qui rapprochent un peu plus la France de la dictature assumée.

« Il s’agit surtout d’identifier qui sont les leaders d’opinion sur Internet [...],
ils s’appellent Soral, ils s’appellent Dieudonné,
ils s’appellent maintenant Henry de Lesquen. [...]
Heureusement, il arrive, si je puis dire heureusement, il arrive que même quelqu’un comme « Alain Soral », qui est maintenant à la tête d’une véritable PME, déborde, dérape, et c’est comme ça qu’on arrive à le déférer devant la justice, mais il est vrai que sinon, son site Égalité & Réconciliation dans l’ensemble est tout le temps à la ligne jaune, mais il ne la franchit pratiquement jamais.
Et on a le même problème avec un certain nombre de sites « conspirationnistes », je dirais que je suis même encore plus inquiet et préoccupé par le fait que l’on n’arrive pas, tout simplement faute de moyens légaux, à traduire devant la justice des sites qui ont développé par exemple les théories alternatives sur les attentats de Saint-Denis ou du Bataclan. »

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

source : http://www.egaliteetreconciliation.fr

http://www.wikistrike.com  du 20/05/2016

Mais que veut dire anti sémitisme ?
Être contre une sous-race blanche la race sémite.
C’est bizarre, je croyais qu’il n’y avait pas de races…du moins pour certains soit-disant philosophes !
Mais qui fait partie de la race sémite ?
Là, il faudrait un assez long cours de géographie, d’histoire aussi, d’archéologie sans doute.
Mais pourquoi les juifs se réclament-ils de ce sémitisme ?
Tous les juifs ne sont pas sémites et tous les sémites ne sont pas juifs !
Un paysan de mes relations me dirait qu’il y a anguille sous roche !
Qu’est-ce qui se prépare réellement ?

Homme, Debout ! France, Debout !

franc (1)

Réponse à Black M
et aux patriotes

 

Image de prévisualisation YouTube

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

 

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu  du 20/05/2016

Policiers Agressés, Gauchisants Protégés !

cazeneuve-et-le-djihad

Cazeneuve doit démissionner.

Au lendemain des manifestations de policiers contre la « hainte anti-flic », à l’heure où les langues se délient au sein des forces de l’ordre pour dénoncer les instructions de laisser faire les casseurs d’extrême gauche dont les videos des exactions ne cessent de se partager sur les réseaux sociaux, Bernard Cazeneuve se retranche derrière l’Etat de Droit, le plus tranquillement du monde, sur BFM TV, pour justifier son incompétence.

Où est l’Etat de Droit lorsqu’au quotidien tous les symboles de la République ne cessent d’être bafoués ?

Où est l’Etat de Droit lorsque celles et ceux qui sont en charge d’assurer la sécurité des Français ne cessent de dénoncer leur désarroi face au laxisme de l’exécutif ?

Où est l’Etat de Droit lorsque l’on constate que les milices d’extrême gauche, parfaitement identifiées, qui mettent nos villes à feu et à sang, ne sont pas dissoutes, comme cela aurait du être le cas dès les premières violences ?
http://www.leparisien.fr/faits-divers/voiture-de-police-brulee-a-paris-la-video-du-terrible-assaut-des-casseurs-18-05-2016-5807453.php

Où est l’Etat de Droit lorsque les affiches intolérables d’un syndicat de gauche (la CGT), jetant de l’huile sur le feu en incitant à commettre des violences envers les forces de l’ordre ne sont pas interdites ?

Où est enfin l’Etat de Droit lorsque nos concitoyens sont soumis à des scènes de guerilla urbaines et ne peuvent plus circuler librement dans leur propre ville ?

Non, nous ne sommes plus dans un Etat de Droit, et il est temps de comprendre que Bernard Cazeneuve a des comptes à rendre aux Français qu’il est censé servir et dont il est incapable d’assurer la plus régalienne des prérogatives de l’Etat : la sécurité.

Ce n’est pas en « condamnant » publiquement l’inacceptable que l’on gouverne un pays.

Bernard Cazeneuve doit démissionner,
ce qui est la moindre des choses, et ne sera (hélas) pas suffisant,
mais redonnera un sens à la notion de responsabilité qu’il convient plus que jamais de réhabiliter chez nos dirigeants politiques.

Sébastien JALLAMION

http://ripostelaique.com  du 20/05/2016

L’ Europe Sur Le Front Nucléaire U.S. ?

 missiles

Missiles américains
en Roumanie ?

Dans la rencontre avec les gouvernants de Suède, Danemark, Finlande, Islande et Norvège, le 13 mai à Washington, le président Obama a dénoncé «la présence croissante et la posture militaire agressive de la Russie dans la région baltique/nordique », en réaffirmant l’engagement des Etats-Unis pour la « défense collective de l’Europe ».
Engagement démontré par les faits la veille justement, quand à la base aérienne de Deveselu en Roumanie a été inaugurée la « Aegis Ashore », installation terrestre du système de missiles Aegis des Etats-Unis.

Le secrétaire général de l’Otan « Jens Stlotenberg » -présent à la cérémonie avec le vice-secrétaire à la Défense « Robert Work » et le premier ministre roumain « Dacian Ciolos »- a remercié les Etats-Unis parce qu’avec une telle installation, « la première de son genre avec une base à terre », ils accroissent notablement la capacité de « défendre les alliés européens contre des missiles balistiques de l’extérieur de l’aire euro-atlantique ».
Il a ensuite annoncé le début des travaux pour réaliser en Pologne une autre « Aegis Ashore », analogue à celle qui vient d’entrer en fonction en Roumanie.
Les deux installations terrestres s’ajoutent à quatre navires lance-missiles du système Aegis qui, déployés par l’US Navy dans la base espagnole de Rota, croisent en Méditerranée, Mer Noire et Mer Baltique…ainsi qu’à un puissant radar Aegis installé en Turquie et à un centre de commandement en Allemagne.

Affirmant que « notre programme de défense missilistique représente un investissement à long terme contre une menace à long terme », le secrétaire général de l’Otan assure que « ce site en Roumanie, comme celui de Pologne, n’est pas dirigé contre la Russie ».
Il fournit ensuite une explication technique :
La base en Roumanie, qui « utilise une technologie presque identique à celle utilisée sur les navires Aegis de l’US Navy », est déployée « trop près de la Russie pour pouvoir intercepter les missiles balistiques intercontinentaux russes ».

Quelle est la technologie à laquelle se réfère « Stoltenberg » ?
Aussi bien les navires que les installations terrestres Aegis sont dotés de lanceurs verticaux « Mk41″ de « Lockheed Martin », c’est-à-dire des tubes verticaux (dans le corps du navire ou dans un bunker souterrain) d’où sont lancés les missiles intercepteurs « SM-3″.

C’est ce qui est appelé « bouclier », dont la fonction est en réalité offensive.

Si les USA réussissaient à réaliser un système fiable capable d’intercepter les missiles balistiques, ils pourraient tenir la Russie sous la menace d’une « first strike » nucléaire, en se fiant à la capacité du « bouclier » de neutraliser les effets de représailles.
En réalité cela est impossible au stade actuel, parce que la Russie et même la Chine sont en train d’adopter une série de contre-mesures, qui rendent impossibles d’intercepter toutes les têtes nucléaires d’une attaque de missiles.

A quoi sert alors le système Aegis basé en Europe, que les USA sont en train de potentialiser ?

C’est la firme « Lockheed Martin » elle-même qui nous l’explique.
En illustrant les caractéristiques techniques du système de lancement vertical « Mk 41″ -celui qui est installé sur les navires lance-missiles Aegis et maintenant aussi dans la base de Deveselu- elle souligne qu’ile est en mesure de lancer « des missiles pour toutes les missions :
- anti-aériennes,
- anti-navire,
- anti-sous-marins
- et d’attaque contre des objectifs terrestres ».

Chaque tube de lancement est adaptable à n’importe quel missile, y compris « ceux plus grands pour la défense contre les missiles balistiques et ceux pour l’attaque à longue portée ».
On spécifie même les types : « le Standard Missile 3 (SM-3) et le missile de croisière Tomahawk ».

A la lumière de cette explication technique, la précision apportée par « Stoltenberg », à savoir que l’installation missilistique de Deveselu est déployée « trop près de la Russie pour pouvoir intercepter les missiles balistiques intercontinentaux russes », est tout sauf rassurante.
Personne ne peut en effet savoir quels missiles il y a réellement dans les lanceurs verticaux de la base de Deveselu et dans ceux qui sont à bord des navires qui croisent à la limite des eaux territoriales russes.
Ne pouvant pas contrôler, Moscou tient pour sûr qu’il y ait aussi des missiles d’attaque nucléaire.

L’inauguration de l’installation missilistique étasunienne à Deveselu peut signer la fin du Traité sur les forces nucléaires intermédiaires qui, signé par les USA et l’URSS en 1987, permit d’éliminer les missiles de bases à terre et de portée comprise entre 500 et 5500 km :
les SS-20 basés en URSS, les Pershing 2 et les Tomahawk étasuniens déployés en Allemagne et en Italie.

L’Europe revient ainsi à un climat de guerre froide, tout à l’avantage des Etats-Unis qui peuvent ainsi accroître leur influence sur les alliés européens.
Ce n’est pas un hasard si dans la rencontre à Washington, Obama a mis en évidence le consensus européen pour le maintien des sanctions contre la Russie, en faisant les louanges notamment de « Danemark, Finlande et Suède qui, comme membres de l’Ue, soutiennent fortement le Ttip, traité que je réaffirme vouloir conclure avant la fin de l’année ».

Dans les lanceurs verticaux de « Lokheed » il y a aussi le missile « Ttip ».

 Manlio Dinucci pour http://ilmanifesto.info
Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

source : http://www.mondialisation.ca

http://www.wikistrike.com/2016  du 20/05/2016

L’Appât Du Fric Empoisonne Notre Santé !

pharmacie (1)

Toujours pour du fric !

 

Falsification des données prouvant les liens entre vaccin ROR et  l’autisme !
Tout d’abord la traduction d’un article paru le 29 juillet 2015 sur le site de « Sharyl Attkinson », journaliste indépendante, qui a été la première à révéler au public cette manipulation des données par le « CDC ».

Suit la traduction d’un appel lancé par la « Weston A. Price Foundation », et qui revient sur les derniers développements de cette affaire.

Un scientifique de haut niveau travaillant au « Center for Disease Control » (« CDC ») a fait une déclaration sans précédent :
Ses collègues et lui se sont rendus coupables de fraude scientifique en occultant l’existence d’un lien significatif entre les vaccins et les cas d’autisme chez les enfants noirs.
Tout aussi ahurissant, le scientifique du « CDC », le docteur « William Thompson », déclare que :

«Les coauteurs de l’étude ont prévu une réunion pour détruire les documents relatifs à l’étude.
Les quatre coauteurs se sont réunis et ont amené une grande poubelle dans la salle de réunion, ont passé en revue toutes les copies papier des documents que nous avons estimés devoir écarter, et les ont mis dans une énorme poubelle.»

Malgré ce témoignage, que le docteur « Thompson » a fourni au député « Bill Posey » (Républicains, Floride), il y a peu de chances qu’une enquête sérieuse puisse voir le jour.
Dans un environnement médiatique qui ne serait pas sous influence, ces allégations feraient les gros titres de la plupart des organes de presse et déclencheraient des enquêtes fédérales.
Toutefois, les intérêts de la puissante industrie pharmaceutique sont puissamment représentés au Congrès et dans les médias, que ce soit par l’intermédiaire de lobbyistes, de la propagande, et des dollars de la publicité.

Les données supprimées suggéraient que les risques d’autisme étaient accrus pour les afro-américains mâles qui recevaient le vaccin ROR avant l’âge de 36 mois – Dr. William Thompson, scientifique au CDC.

C’est pourquoi le député « Cosey » s’est résolu ce jour à tout simplement lire certaines des déclarations du docteur « Thompson » devant la Chambre des Représentants… y compris la partie dans laquelle « Thompson » déclare avoir conservé certaines des preuves jetées à la poubelle, dans le cas improbable où une institution scientifique ou une commission d’enquête neutres souhaiteraient en prendre connaissance.
Posey cite Thompson :

« Comme j’ai supposé que c’était illégal, et que ceci violerait à la fois des demandes « FOIA » [Freedom of Information Act] et du « DOJ » [Department of Justice], j’ai conservé des copies papier de tous les documents dans mon bureau, ainsi que tous les fichiers informatiques associés.»

Le « CDC » et le coauteur de l’étude avec « Thompson », le docteur « Frank DeStefano », directeur de la sécurité immunitaire au « CDC », ont défendu l’étude controversée telle qu’elle a été publiée à l’origine.
Le docteur « DeStefano » l’explique ici en détails.

Pour conclure, le député « Posey » déclare sans ambiguïté qu’il est favorable aux vaccins.
Toutefois, les campagnes de propagande décrivent faussement quiconque s’inquiète des problématiques de sécurité liées aux vaccins, comme étant opposé aux vaccins.

Voici l’appel

D’après de nombreuses sources fiables, le docteur « William Thompson », scientifique de haut niveau et lanceur d’alerte au « CDC », va bientôt publier une rectification des données contenues dans une étude controversée publiée pour la première fois en 2004.
Si cela est vrai, c’est extrêmement inquiétant.
Pendant plus d’une décennie, les officiels ont cité cette étude pour réfuter tout lien entre le vaccin contre la « Rougeole, la Rubéole et les Oreillons » (« ROR ») et l’autisme, et pour refuser toute compensation aux parents dont les enfants ont été les victimes du vaccin ROR.

Le docteur « Thompson » a admis, dans des conversations téléphoniques enregistrées et dans une déclaration transmise par l’intermédiaire de son avocat, que lui et les autres auteurs de l’étude, parmi lesquels des cadres de haut niveau du « CDC », ont manipulé les données et violé les protocoles expérimentaux pour cacher leurs découvertes liant le vaccin ROR et l’autisme.
Dans ce qu’on ne pourrait qualifier que de fraude scientifique, le docteur « Thompson » est donc sur le point de publier « une rectification » des données, une tentative évidente pour tenter d’exonérer le vaccin ROR.

Cette rectification intervient peu après la sortie du documentaire « Vaxxed: From Cover-Up to Catastrophe », qui expose les fraudes, les obstructions à la justice et les mensonges du « CDC » eut égard au vaccin ROR.

« Vaxxed » a reçu une couverture médiatique internationale et a ouvert les yeux des américains sur les activités criminelles du « CDC ».
Il est suspect que « Thompson » et le « CDC » décident aujourd’hui, vingt mois après que « Thompson » ait pour la première fois pointé les fraudes et les mauvaises intentions du « CDC », de prendre des mesures et de publier une rectification des données.

Bien que le CDC prétende ne pas connaître d’un lien entre le ROR et l’autisme, la déclaration du dr. Thompson au membre du Congrès Bill Posey (Républicain – Floride), lorsqu’il a remis des milliers de documents à ce dernier, est pourtant sans ambiguïté : « Nous avons posé que si nous trouvions des effets significatifs sur le plan statistique aux seuils de 18 ou 36 mois, alors nous conclurions que la vaccination précoce des enfants avec le vaccin ROR pourrait entraîner des caractéristiques ou traits s’apparentant à l’autisme. »

En réalité, les données du CDC ont bien montré des effets significatifs sur le plan statistique au seuil des 36 mois, preuve que le CDC savait que leur étude a révélé un lien causal entre le vaccin ROR et l’autisme. Le CDC a réagi à cette découverte en manipulant les données pour supprimer cette découverte.

L’agence et le dr. Thompson pratiquent du « ratissage de données », en utilisant des données scientifiques collectées dans un but précis pour remplir d’autres objectifs. Ces pratiques démontrent l’absence totale d’éthique scientifique du CDC, une agence fédérale chargée de protéger la santé publique.

D’après le député Posey, après avoir camouflé le lien entre le vaccin ROR et l’autisme dans leur étude, les auteurs se sont retrouvés dans une salle de réunion du CDC pour détruire les documents.

Les données et les analyses de 2004 sont corrompues et il n’est donc ni responsable ni opportun de dépenser l’argent du contribuable pour réanalyser ce qui a déjà été manipulé de manière illégale. De plus, en tant que partie prenante auto-proclamée à cette manipulation, le dr. Thompson ne peut être considéré comme fiable pour toute donnée ou analyse, particulièrement alors qu’il est toujours employé par le CDC.

Tous ces éléments démontrent que le CDC n’est pas digne de confiance. Lorsque le CDC martèle que le vaccin ROR ne provoque pas l’autisme ou qu’ils n’ont en leur possession aucune étude qui démontre que les vaccins sont en lien avec ou causent l’autisme, ils font preuve d’un comportement criminel et se rendent complices de la détérioration de la santé d’enfants dans le monde entier.

Il est clair que le CDC n’est pas digne de confiance et qu’il a sciemment commis une fraude scientifique. Nous, les sous-signés, demandons au Congrès et au Département de la Justice que les dirigeants du CDC et les auteurs de l’étude, les docteurs Frank DeStefano, Coleen Boyle, William Thompson, Tanya Karapurkar Bhasin, et Marshalyn Yeargin-Allsopp, répondent de leurs actes criminels.

Nous demandons également au Congrès que toute supervision des vaccins soit retirée au Department of Health and Human Services. Nous demandons au Congrès d’abroger immédiatement le National Childhood Vaccine Injury Act, qui accorde l’immunité juridique aux fabricants de vaccins, et supprime ainsi toute incitation à garantir l’innocuité des vaccins. Finalement, et par-dessus tout, nous demandons aux législateurs des états d’abroger immédiatement toutes les lois contraignant à la vaccination à travers le pays, car c’est le droit inaliénable de chaque individu de déterminer ce qui est introduit dans leur corps et dans celui de leurs enfants.

Weston A. Price Foundation

A Voice for Choice

Age of Autism

Alliance for Natural Health

Children’s Medical Safety Research Institute (CMSRI)

Green Med Info

Thinking Moms Revolution

Dr. Toni Bar, MD, Co-Producer of Bought

Producers of The Greater Good

source : http://triangle.eklablog.com

http://www.wikistrike.com  du 17/05/2016

Clap de Fin Pour «Ce Soir Ou Jamais !».

tele-realite

France Télévisions

Après 10 années de débats, l’émission culte «Ce soir (ou jamais !)» va être supprimée dès la rentrée.

Un nouveau programme phare qui ne passera pas entre les mailles du filet de la restructuration de « France 2″.
« Ce soir (ou jamais!) », animée par « Frédéric Taddeï » tous les vendredis, va s’arrêter définitivement en juin, a annoncé le groupe.

L’émission sera remplacée par une autre émission culturelle intitulée « Stupéfiants! »produite par « Bangumi » (qui produit également le « Petit Journal » de « Canal + »).
De son côté, « Frédéric Taddeï » animera un programme mensuel sur la même chaîne, « Hier, aujourd’hui, demain », présenté comme étant un « magazine des idées ».
Celui-ci sera produit par MFP, la filiale de production de « France Télévisions ».

De 2006 à 2011, « Ce soir (ou jamais !) » était diffusé quotidiennement sur « France 3″, du lundi au jeudi.
En 2011, le programme avait déjà fait les frais de l’abandon de la culture et du débat d’idées en devenant hebdomadaire.
Aujourd’hui, cette « restructuration » sonne le glas de l’un des rares espaces de discussion qui était, il y a quelques années encore, digne d’intérêt.

« France Télévisions » tentant de « moderniser » son image, il est donc cohérent de faire disparaître tout ce qui pouvait élever, dans une certain mesure, le débat et sa pluralité..

http://www.ojim.fr  du 19/05/2016

Le Stupéfiant Sondage Caché Révélé !

emoticone sondage

La presse française
nous cache tout !

La publication des résultats de l’enquête publiée chaque année dans le Monde, menée par l’institut « Opinionway » et le « Centre de Recherche Politique de Sciences Po », intitulé « Baromètre de la confiance politique ».

C’est la 5e édition mais, pour la première fois cette année, le 13 janvier, la presse n’en a dévoilé que 41 pages sur 84.

Cela a mis la puce à l’oreille de « Valeurs actuelles » qui s’est demandé ce qu’on voulait nous cacher, et s’est procuré les résultats de l’enquête, qu’elle publie dans son n° 4026.

Les résultats sont stupéfiants.

En voici le résumé fidèle :

1. 75% des Français ne font plus confiance à l’État, ni à la république.
2. 88% rejettent catégoriquement les partis politiques.
3. 87% jugent que Hollande n’a pas l’étoffe d’un président, ça c’est moins étonnant.
4. 61% sont prêts à manifester, alors qu’ils n’étaient que 30% en 2010
5. 71% ne font pas confiance aux syndicats.

Mais :

1. 50% ne croient plus à la démocratie et souhaitent avoir à la tête du pays un homme fort (ou une femme) qui n’a pas à se préoccuper du parlement ni des élections.
Traduction en clair :
Un roi ou un dictateur, ou du moins un pouvoir personnel fort ?

2. 12% souhaitent même que l’armée dirige le pays !
C’est du jamais vu depuis 200 ans et ça montre la crise où ces gouvernements d’énarques coupés des réalités du pays, et d’hommes politiques profiteurs de droite ou de gauche ont plongé le pays.

Sans surprise :

1. 30% placent Sarkozy en tête,
2. 34% Marine Le Pen,tous les autres hommes politiques de tous bords sont très loin derrière.
3. 67% pensent qu’il y a trop d’immigrés en France,
4. 50% sont pour le rétablissement de la peine de mort (ils n’étaient que 35% en 2011).

Quelles que soient les réflexions que nous suggèrent ces résultats,
on voit en tout cas à quel degré de crise profonde
nous a mené la politique de ces dernières décennies.

Youpi !

source : http://lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.skynetblogs.be

http://www.citoyens-et-francais.fr/2016/05/le-stupefiant-sondage-cache-revele.html

Laissons Donc Pourrir La Situation !!!

poing-254x300 (1)

Et que fait l’Elysée ?

REGARDEZ !

Image de prévisualisation YouTube

Ils sont Français…
et HAÏSSENT la France !

C’est en hurlant des slogans subversifs et haineux qu’une meute enragée a voulu pénétrer dans le « Musée de l’Armée ».

Cette vidéo tourne sur les réseaux sociaux depuis hier.

Il faut la faire tourner partout, qu’elle soit vue par tous les Français patriotes.

Sur toute la toile !

Encore Des Promesses Fades Et Fétides !

france-en-faillite

Cochons de retraités !

Si vous êtes à la retraite, il n’y aura pas d’impôts nouveaux (votés) en 2016,
notez bien la nuance d’un Enarque : « Impôts nouveaux » !
Il ne parle pas des Taxes, surtaxes en tout genre dont il nous gave généreusement !!!
Un sujet oublié par Hollande, le fumiste ou l’enfumeur, c’est au choix, sur Europe 1 (comme il n’y a pas de choses positives à annoncer, il n’a finalement qu’enfumé les quelques auditeurs qui ont perdu leur temps pour l’écouter, avec des inexactitudes et des approximations) !

En 2015, il annonce solennellement qu’il n’y aura pas d’impôts nouveaux en 2016 !
Vous vous souvenez ?
Non ?
MOI si !

Bien sur, tous les citoyens ayant quelque peu retenu la sincérité des déclarations de ce Hollande ne l’ont pas cru 1 seconde depuis ses grandes déclarations de « Moi JE ….. » !

Alors Pépère a dit pas d’impôts nouveaux en 2016 ?
Peut-être, car il faut se méfier de la parole des Enarques, surtout si le 1er d’entre eux s’appelle Hollande, le menteur professionnel, le roublard, le vicieux pervers !

Vous noterez que ce matin sur Europe 1 le morfalou Hollande a même promis des baisses d’impôts en 2017, moi j’attends de voir, car cet abruti est en train de couler la France et va refiler la patate chaude à son successeur de droite, n’en doutons pas !

Donc, il ne faut pas oublier que le Porcinet Sudoripare Hollande, matraque, depuis 4 ans, toutes les classes moyennes – pour faire des cadeaux à ses obligés forts nombreux – dont ……. les RETRAITES !

Alors comme il trouve que nous ne sommes pas assez tondus, son porcelet Sapin nous invente lui des impôts sur des sommes que nous ne touchons pas et des ……. TAXES !

Impôts 2016 : normalement au 1er juin, le taux de CSG
(Le voyou Hollande dira sans doute que la CSG n’est pas un impôt mais une contribution … nuance que seul un énarque peut comprendre) augmente pour les retraites qui dépassent 1 300 EURO.

Conséquence, près de 460 000 retraités verront leur taux de CSG passer de 6,8% à 10,6% au 1er JUIN 2016, c’est-à-dire une baisse de leur retraite de 2.8 % !

Soit :

- 436 euros de moins par an pour une retraite de 1 300 EURO !

- 672 euros de moins par an pour une retraite de 2 000 EURO !

- 1 008 euros de moins par an pour une retraite de 3 000 EURO

De plus, la part de la CSG déductible n’étant que de 4.2 % sur les 6.6 %, les retraités paieront l’impôt sur le revenu sur les 2.2% de la CSG non déductibles restants ?

Oui, vous payez ou paierez des impôts sur des sommes que vous n’avez pas touchées !! Fantastique non ?
Bon sens de politicard gauchiste qui, lui, vit dans l’opulence sans soucis du lendemain !!!

Et ce n’est que le début !
Bientôt augmentation de la TVA et suppression pour les retraités des 10 % sur le calcul de l’impôt sur le revenu !

Mais il n’y aura pas d’impôts supplémentaires en 2016, qu’il a dit, le Bouffon Hollande, et surement une baisse en 2017, car élections obligent, il faut bien promettre et signer des chèques en bois !!!

On en reparle en Juin ?

OUI, vous, braves retraités qui, majoritairement, n’avez pas voté pour ce Pied Nickelé de Hollande, depuis 4 ans vous êtes les souffre douleur de ce sinistre personnage et de son parti de dégénérés !

Mais, continuez à dormir braves gens …
Je fais le pari que ce monstre de Hollande ou pire au PS repassera en 2017 !

Mais je ne veux pas troubler votre sommeil avec des histoires à #DormirDebout !

Falempin

http://hsene.over-blog.com  du 18/05/2016

Hollande Toujours Caniche D’ Obama !

obama-daesh

A vos ordres !

Les forces spéciales américaines opèrent depuis des mois secrètement en Libye !

Citant les déclarations anonymes d’officiers américains, le « Washington Post » a rapporté la semaine dernière que des commandos des forces spéciales américaines opéraient depuis l’an dernier en Libye.

Ils le font à partir de bases secrètes installées totalement à l’insu du public, l’an dernier, près de Benghazi et de Misrata, dans l’est et l’ouest de la Libye.
Selon le « Post », les troupes américaines font du travail d’éclaireurs pour définir des cibles et recruter des forces intermédiaires, faisant partie d’« équipes de contact ».

Des membres de l’armée américaine avaient « commencé à se rendre en Libye au printemps dernier et établi des avant-postes jumeaux six mois plus tard, » ont indiqué des sources militaires au « Post ».
De plus, le personnel américain « a développé des relations au sein de forces se mobilisant pour un éventuel assaut du bastion de l’Etat islamique à Syrte. »

Le 9 mai, le ministère italien des Affaires étrangères a annoncé que Rome mènerait des pourparlers, censés débuter ce lundi à Vienne et visant à consolider l’engagement d’une coalition de gouvernements à une intervention bien plus vaste de l’OTAN en Libye, afin d’y inclure plusieurs milliers de soldats italiens comme troupes au sol.

Il n’y a pas de liste disponible des participants au sommet libyen mais le ministre tunisien des Affaires étrangères a assuré aux médias que «des ministres des Affaires étrangères de la région et d’autres figures importantes ser[aient] présents.»

Ces préparatifs de guerre sont justifiés par les slogans mensongers de « soutien au gouvernement d’union nationale » et de « guerre contre l’Etat islamique. »

En réalité, les puissances impérialistes cherchent une feuille de vigne légale pour des opérations prédatrices destinées à garantir diverses ambitions ou intérêts néocoloniaux dans ce pays ruiné qui a sombré dans le chaos et la violence fratricide depuis sa destruction totale par la guerre menée par l’OTAN en 2011 pour renverser le gouvernement de « Mouammar Kadhafi ».

L’affirmation des gouvernements américain et européens qu’ils interviennent pour combattre l’EI sont particulièrement cyniques.
La destruction de la Libye en 2011 s’est faite avec le soutien précisément des milices islamistes extrémistes considérées à présent comme l’ennemi mortel.
Ces éléments furent d’abord mobilisés au nom de la guerre contre « Kadhafi », puis contre le régime d’ « Assad » en Syrie, où des forces mandataires « appuyées par les Etats-Unis » furent massées et équipées dans le cadre d’opérations secrètes, supervisées par l’antenne de la CIA à Benghazi.

La révélation que des forces américaines opèrent depuis des mois en Libye survient quelques jours seulement après que des informations ont circulé que des troupes américaines au sol avaient été secrètement déployées, il y deux semaines, dans le sud du Yémen.
Ces deux opérations, lancées sans même un semblant de débat public ou de processus démocratique ne furent reconnues qu’après coup dû aux divulgations anonymes faites aux médias.

Le gouvernement Obama et la direction du Pentagone sont en train de procéder, dans le plus grand secret, à un développement quantitatif du militarisme et des actes de guerre américains dans le monde, qui englobe des territoires de plus en plus vastes de l’Afrique et de l’Eurasie.

Le président Obama, après avoir mis en avant son héritage africain dans sa campagne présidentielle de 2008, a supervisé la croissance exponentielle de garnisons néocoloniales et d’avant-postes américains, de la Libye au Congo et de la Somalie au Sénégal, reliées par un «sentier d’hippopotame» composé de plate-formes logistiques, de bases et d’infrastructures, et serpentant à travers pas moins de 12 pays africains nominalement souverains.

Selon un ex-officier de haut rang du Département de la Défense chargé des opérations spéciales, « William Wechsler », les opérations américaines en Libye, révélées jeudi pour la première fois au public, ne sont qu’un exemple du nombre croissant d’interventions américaines et de guerres non déclarées dans des pays qualifiés en jargon interne de « zones hors hostilités actives. »

En Libye, et dans un nombre croissant de régions d’Afrique occidentale, centrale et du nord, des unités militaires et de renseignement sont «en train de dresser la carte des réseaux locaux hostiles et non hostiles,» a dit « Wechsler ».

Les dirigeants de l’armée américaine parlent ouvertement dans les grands journaux d’une extension imminente de guerres menées par des commandos américains partout en Afrique occidentale et dans le bassin du lac Tchad.

Le général « Bolduc » a qualifié dernièrement les pays limitrophes du lac Tchad de « ground zero pour l’Etat islamique en Afrique. »

Des responsables militaires américains ont averti en avril que l’EI était en train de développer ses liens avec « Boko Haram », le groupe islamiste du nord-est du Nigeria qui a servi de principal prétexte au Pentagone pour renforcer les forces américaines à l’intérieur et autour du Nigeria, actuellement premier producteur de pétrole et moteur économique du continent.

L’an dernier, Washington a orchestré au Nigeria une invasion par procuration menée par les armées tchadienne et camerounaise.
Ces forces jouissent de l’appui de conseillers américains et sont de plus en plus souvent équipées d’armes de haute technologie.
Cela fait partie d’un renforcement militaire constant de la part des Etats-Unis, qui inclut des centaines de leurs soldats et de ceux de l’OTAN, quelque 200 millions de dollars de fonds pour l’entraînement des forces de sécurité dans quelques Etats d’Afrique centrale et 50 millions de dollars pour la construction d’une base pour drones à Agadez, au Niger.

Soldats et personnel de renseignement américains sont actifs dans tous les pays d’Afrique et des contingents militaires ont été déployés dans de nombreux pays dont, entre autres, la Somalie, l’Ouganda, le Cameroun, le Nigeria, le Niger, la République démocratique du Congo, le Sud-Soudan, le Mali et le Burkina Faso.

La présence de l’armée américaine est complétée par une collaboration approfondie avec les dictatures les plus réactionnaires du continent.
Le gouvernement Obama donne une direction politique à l’escalade et s’efforce de porter au pouvoir au Nigeria l’ancien dictateur pro-impérialiste « Muhammad Buhuri »…
il resserre les liens avec le dictateur tchadien, le président « Idriss Deby » qui a reçu le mois dernier la visite personnelle de la fondé de pouvoir de la Maison Blanche « Samantha Powers ».

Le nouveau découpage de l’Afrique fait partie d’un processus généralisé de réaction mondiale grâce auquel les anciens pays coloniaux sont ramenés à des conditions de gouvernement direct par les armées impérialistes en association avec des dictatures militaires pro-impérialistes d’extrême droite et des satrapes locaux.

La guerre initiale des Etats-Unis et de l’OTAN contre la Libye avait été prévue comme le moyen « d’enfoncer la porte » pour un nouveau partage impérialiste de l’Afrique et pour ouvrir la voie à une énorme expansion des opérations militaires de l’Occident jusque dans le sud du continent.
Au lendemain de la guerre en Libye, le Sahara et les régions subsahariennes furent inondés de mercenaires et d’armement, suivis peu de temps après, lors d’une intervention dirigée par la France, par les armées impérialistes qui envahirent le Mali moins de deux ans après le début de la guerre de 2011.

Des milliers de soldats français ont ensuite assuré une présence permanente dans la zone du Sahel.

Il ne fait guère de doute que les projets qui seront manigancés la semaine prochaine à Vienne entraineront davantage d’exactions sanglantes contre la Libye et l’ensemble du continent, perpétrées par les armées et les services de renseignement américains et européens.

source :  Thomas Gaist pour https://www.wsws.org

http://www.wikistrike.com  du 17/05/2016

Le Double Désarroi Des Juifs Français.

juifs-france-tenou’a

Depuis des siècles
sur notre sol !

Tandis que les agressions et les départs pour Israël occupent le devant de la scène médiatique dès lors qu’il s’agit d’évoquer la situation des juifs de France, la revue «Tenou’a», issue du Mouvement juif libéral de France et sous la direction de la femme rabbin « Delphine Horvilleur », vient contrer le discours dominant en publiant un recueil de vingt-cinq «lettres à la France».
A travers elles, des juifs lucides s’adressent à leur pays sur la situation de leur communauté tout en laissant transparaître un profond attachement à la nation et aux valeurs qui lui sont propres.

La cuvée printemps 2016 de Tenou’a (« mouvement » en français), c’est d’abord un paradoxe.
Au début du magazine est publiée une étude, comme un air de déjà-vu malheureux, où l’on retrouve le même sentiment d’insécurité ressenti par une grande partie des juifs de France, lequel s’accompagne de chiffres prégnants qui illustrent un profond ancrage des préjugés les concernant au sein de la société.
Ainsi, ce sondage, réalisé par l’institut « Ipsos » à la demande de la Fondation du judaïsme français, nous apprend que ;
- 53% des personnes interrogées pensent que les juifs « sont plus attachés à Israël qu’à la France », ,
- 59% estiment que « les juifs ont une responsabilité dans la montée de l’antisémitisme »,
- ou encore 69% des juifs « éprouvent des craintes pour leur sécurité ».

strong>Publiée fin janvier dans « le Journal du Dimanche », l’étude a provoqué l’indignation de plusieurs responsables politiques et de nombreux internautes, qui dénonçaient le caractère anxiogène et stigmatisant de la méthode.
En s’arrêtant là, on pourrait s’attendre à ce que les pages suivantes soient consacrées à l’Agence juive, « vantant » ses moyens d’intégration en Terre promise ou bien aux discours post-Merah et post-HyperCacher de Bibi Netanyahu, qui appelait les juifs meurtris à rejoindre « leur foyer ».
Sauf que ce n’est pas le cas.

En réalité, la suite est un recueil de vingt-cinq lettres de « gens du Livre » à destination de la France, leur foyer.
Qu’ils (ou elles) soient rabbins, philosophe, professeur, blogueur ou psychanalyste, chacun se livre à Marianne…non pas pour lui parler de leur peur et leur mal-être en France, comme le sondage pourrait prêter à penser, mais pour lui exprimer aussi bien leur gratitude que leur désarroi, leur amour que leur déception.

Terre d’accueil
et de culture

Dans ces lignes, point de prosélytisme ni d’appel à l’alyah.
Les références religieuses n’en sont néanmoins pas absentes…le célèbre rabbin « Rachi de Troyes », qui vécut au XIe siècle, y est abondamment cité.
Ce dernier fut l’un des premiers théologiens à commenter la Bible en français alors que l’hébreu et l’araméen étaient largement plébiscités par ses pairs à l’époque.
Symbole d’une certaine émancipation de la langue française vis-à-vis de ses racines latines, l’apport culturel de « Rashi » reste une fierté pour la communauté juive de France.

L’attachement des auteurs à la France s’en ressent d’autant plus en sachant que les juifs y furent reconnus citoyens à part entière au lendemain de la Révolution, en 1791.
C’est cet événement majeur qui a, en partie, contribué à la création d’une importante communauté juive française, dont le territoire fit office de refuge pour les juifs d’Europe de l’Est puis pour ceux d’Afrique du Nord.
Et c’est l’histoire personnelle des différents auteurs qui les relie d’autant plus à la France, malgré la Shoah, puis la création d’Israël, pourtant érigée en nation protectrice des juifs du monde.

« Patrick Chasquès », le directeur général de la Fondation du judaïsme français, en fournit l’exemple le plus parlant :

« Mes parents sont devenus français après la guerre.
A l’époque, notre nom était, m’a-t-on dit, imprononçable.
On l’a donc francisé quand j’avais 6 ans.» 

Accepter de changer son patronyme et donc, de perdre une partie de son identité personnelle au profit d’une identité nationale, n’est-ce pas le signe d’une volonté d’intégration sans égal de ces juifs, meurtris par la Shoah, dans un pays qui a pourtant collaboré à leur extermination quasi-totale ? Votre serviteur en sait quelque chose.
L’histoire de mon grand-père qui, après avoir échappé à la Catastrophe, décida de revenir dans ce pays qui l’a vu naître puis de franciser son nom à l’aune des années 1960 dans une volonté d’assimilation, ne peut que servir cette idée.
Bien que cela soit aussi lié au poids d’un antisémitisme persistant dans la France de l’après-guerre.

La place culturelle et linguistique de la France dans l’Histoire y est aussi sans doute pour beaucoup dans ces décisions.

«Nous autres juifs, gens du livre que les mauvaises langues appelaient autrefois « colporteurs », faisons circuler depuis mille ans sur votre sol et dans le monde, ce que la France a de meilleur : une culture incarnée dans une langue, le français »,

écrit « Rosie Pinhas-Delpuech », écrivain et traductrice, qui place « Rachi » comme point de départ de ce processus.
C’est un amour inconditionnel porté à la littérature française qui ressort d’un grand nombre de ces correspondances :
Hugo, Aragon, Zola, Proust, Pascal, Racine – et bien d’autres – y sont cités à foison.

Bien que l’attachement de ces juifs à Israël se ressente dans bon nombre de ces textes, la proéminence de la culture française dans la vie de ces personnes semble prendre le pas sur l’attachement idéologique lié à la Terre promise.

Un certain judaïsme
à la française

La multitude de départs des juifs français pour Israël soulève bien des questions, à commencer par celle portant sur la place des juifs en France.
A la lecture de ces vingt-cinq lettres, l’on ressent un profond sentiment d’appartenance à la France et aux valeurs qu’elle véhicule.
Même les textes les plus critiques témoignent d’une certaine singularité d’un judaïsme à la française.
« Noémie Benchimol », normalienne en philosophie partie habiter en Israël, le résume en une phrase :

« Qu’ils me pardonnent de prier tous les jours, en hébreu, à Jérusalem, un Dieu dont je veux qu’on puisse le blasphémer librement, le dessiner chiant, pétant et pleurant.»

Voilà.
Rester chevillé aux notions de laïcité et de liberté d’expression chères au peuple tout en pratiquant son culte, c’est ça le judaïsme à la française.
« Francis Lentschner », le président de « Tenou’a », suit un raisonnement similaire :

« Jamais je n’ai eu le sentiment que ma pratique religieuse pouvait être en contradiction avec le principe de laïcité tel que défini dans la loi de 1905. »

Mais là où cette singularité s’en ressent le plus, c’est lorsque la notion de peuple est abordée.
Pas le juif, le français.

Soyons sincère, son état n’est pas fameux…mais à chaque fois qu’ils l’évoquent, ces juifs se sentent concernés et se retrouvent face aux mêmes questionnements que leurs compatriotes non-juifs.
Ce n’est pas une société disparate, comme on pourrait l’observer aux Etats-Unis, où le communautarisme est la règle et où, même s’il existe un sentiment d’appartenance aux Etats-Unis, chacun a droit à son « block ».
Chez nous, le peuple, souvent léthargique, se réveille parfois, quand ça va mal.
Comme un certain 11 janvier.

«Il faisait bon en être et on sentait la France dans ce qu’elle a de meilleur (…) L’espace d’une journée, il y eut un sursaut.
Puis le désarroi est revenu»
,

écrit « Salomon Malka », journaliste et écrivain.
Le président de l’Union libérale israélite de France, « Jean-François Bensahel », estime de son côté que :

« nous ne savons plus ce que c’est d’être un peuple.
Nous ne pouvons plus nous imaginer comme tel.
Nous versons incoerciblement dans le populisme et ses dérives dangereuses.»

Le parallèle saute aux yeux :
Quand les Français s’interrogent sur leur identité, sur la spécificité de la France, les Français juifs en rajoutent une interrogation sur la dimension juive de leur identité.
Le judaïsme français, appuyé sur la plus grande communauté juive de l’Europe, ne peut pas échapper à un sentiment de déclin.

Entre les deux grands centres juifs que sont les Etats-Unis et Israël, quelle est la place, quelle est la contribution spécifiquement française ?
Existe-il une « école française » dans l’interprétation de la « Halakha », la « Loi juive » ?
Comment faire face à l’offre abondante – pour les orthodoxes aussi bien que pour ceux qui ne vont pas à la synagogue –  proposée par Israël et les Etats-Unis, deux pôles du judaïsme contemporain où il y a beaucoup de façons de vivre son appartenance ?
La langue d’un « Rachi » du XXIe siècle ne serait-elle pas l’hébreu ou l’anglais plutôt que le français ?

Comme leurs compatriotes non-juifs, les Français juifs sont fiers d’un passé riche et glorieux nourri à la fois des traditions de l’Afrique du Nord et de l’Europe de l’Est autant que celles typiquement françaises, et ils ne peuvent que constater leur statut actuel de ci-devant puissance…
Ces constats montrent qu’ils ne restent pas insensibles à la situation générale, ni focalisés sur le sort de leur propre communauté.

Sauront-ils faire des spécificités françaises – ce qu’on appelle la laïcité, la tradition de liberté et d’émancipation, la culture – conjugués à l’unicité de la communauté juive française (le fait par exemple que ses membres soient issus d’Afrique du Nord comme des contrées « ashkénazes », sans que cela ne crée de tensions aussi fortes qu’en Israël) quelque chose d’original qu’on ne trouve nulle part ailleurs et qui enrichira et la France et le judaïsme ?

Voilà le défi insinué par les diverses réflexions de ce numéro riche et intéressant de « Tenou’a ».

Vadim Rubinstein

http://www.causeur.fr   du 14/05/2016

 

Des Chrétiens Qui Ont Du Courage !

patriarche

Le Patriarche « Kirill » proclame
la Guerre Sainte

Le chef de l’Eglise Orthodoxe Russe a appelé la lutte contre le terrorisme « Guerre Sainte » et lancé un appel urgent à l’unité et à l’abandon des double standards pour vaincre ce mal.

« Aujourd’hui alors que nos troupes se battent au Moyen Orient nous savons que ce n’est pas une agression, une occupation ou une tentative d’imposer notre idéologie à d’autres Peuples, ça n’a rien à voir avec soutenir ou non un gouvernement »,

a déclaré le Patricarche « Kirill » à Moscou le 6 mai 2016 lors d’une messe en mémoire des combattants de la seconde guerre mondiale.

« C’est un combat contre un Mal redoutable qui ne menace pas seulement le Moyen Orient mais l’ensemble de l’Humanité […]
C’est pourquoi la guerre contre le terrorisme est une « Guerre Sainte ».
Je prie Dieu pour que l’ensemble du monde comprenne ceci et cesse de différencier les terroristes entre ‘bons’ et ‘mauvais’, et cessent par ailleurs d’utiliser cette guerre avec leurs propres objectifs cachés ».

Le Patriarche « Kirill » a demandé aux croyants orthodoxes de prier pour que l’armée Russe reste fidèle à sa quête spirituelle qui autorise l’usage des armes contre les forces du Mal, pour la Justice et sauver des vies humaines.

Traduit de « La Russie aujourd’hui »

https://jeanfouche.wordpress.com  du 09/05/2016

Aucune Information En France !

netanyahou

Hollande  a encore gaffé !

 

La lettre de réprimande de Benyamin Netanyahou à François Hollande !

Il faut aller sur des sites sionistes pour découvrir comment le président de la France, héritier de Charles de Gaulle, se fait enguirlander par Natanyahou.

Et comment il obtempère illico pronto.

Pauvre France !

Si Israël est reconnu en tant qu’Etat juif selon l’initiative française, Israël réexaminera sa position.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, doit arriver en Israël samedi, et s’entretenir dimanche matin avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou à Jérusalem avant de rencontrer dans l’après-midi le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah, en Cisjordanie, afin de relancer le processus de paix au Proche-Orient.

Mais selon la chaîne israélienne « Channel 2″, une autre raison motive l’arrivée du ministre français.
Il s’agit de la lettre envoyée la semaine dernière par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou au président français François Hollande, contestant le soutien de la France à la résolution présentée par l’Unesco.

Il y a un mois, l’institution a adopté une proposition rejetant tout lien historique entre les Juifs et le mont du Temple
(nommé esplanade des Mosquées par les arabes), une résolution soutenue notamment par la France.

Netanyahou a envoyé une lettre à Hollande lui faisant savoir qu’il s’agissait d’une « parodie historique » et d’une résolution « déformée et extrêmement dommageable ».

« L’organisation chargée de la préservation du patrimoine mondial historique s’est totalement détériorée au point de réécrire une partie fondamentale et incontestable de l’histoire du monde »,

s’est insurgé Netanyahou dans cette lettre.

« Bien que nous n’ayons aucun doute sur les intentions de l’ONU et son engagement pour la vérité et l’honnêteté, nous avons cependant été véritablement surpris de voir que nos amis français ont voté en faveur de cette décision honteuse »,

a-t-il ajouté.

« Par ailleurs, le soutien international aux efforts palestiniens visant à nier l’histoire juive et à perpétuer le mythe des agressions juives sur le mont du Temple est non seulement immoral mais il est également dangereux »,

a-t-il poursuivi.

Suite à cette lettre, le Premier ministre français Manuel Valls avait déclaré que le soutien français à la décision de l’UNESCO était « une erreur et avait dénoncé un acte « malheureux et maladroit ».

Netanyahou devrait à nouveau évoquer l’incident lors de sa rencontre avec le ministre français des Affaires étrangères dimanche.

En outre, bien que le but de la visite de Jean-Marc Ayrault est de promouvoir l’initiative française pour la paix, Israël a déjà annoncé publiquement qu’il rejetait cette initiative et propose à la place une reprise immédiate de négociations bilatérales sans condition préalable.

Toutefois, des responsables du ministère israélien des Affaires étrangères ont laissé entendre que si l’initiative prenait en compte la reconnaissance d’Israël en tant qu’Etat juif, Israël réexaminerait sa position.

source:http://www.i24news.tv/fr

http://www.wikistrike.com

Le Verdun De Nos Abeilles Non Médiatisé.

le-foll-ma-tuer

Selon le plan Le Foll !

Vote en catimini de l’extermination des abeilles

Rama Yade, ancienne administratrice du Sénat, et son mari « Joseph Zimet », qui est à l’origine de la programmation de « Black M à Verdun », occultent, dans les médias, comme l’affaire « Piquemal » devant la justice, le « Verdun de l’Apiculture ».

Des écrans de fumée médiatiques et diaboliques pour exterminer des milliards d’abeilles Françaises…

Le Verdun de l’apiculture est passé inaperçu dans les médias.
Pendant que la France se divise sur la venue de « Black M à Verdun », alors que le patron de la Mission du Centenaire de Verdun est un certain « Joseph Zimet » (source), militant socialiste de confession juive, qui n’est autre que le mari de Rama Yade, franc-maçonne sénégalaise à la taille de « guêpe » !?!

(Voir le portrait de « Joseph Zimet » sur « L’Internaute »)

(Voir le portrait de « Rama Yade » par « Emmanuel Ratier »)

De nombreux sénateurs, aux ordres des multinationales de l’insecticide et de leur VRP « Stéphane Le Foll », ont voté, en toute discrétion, l’autre nuit, l’extermination de plusieurs millions de ruches d’abeilles, soit des dizaines de milliards d’abeilles Françaises, officialisant la « shoa »  de l’apiculture bleu-blanc-rouge.

Le 17 mars dernier, suite à l’engagement d’un certain nombre de médias, dont « Riposte Laïque » (http://ripostelaique.com/foll-beurre-tuant-9-milliards-dabeilles.html), des principaux syndicats de défense de l’apiculture, dont l’Abeille Ardéchoise et Drômoise : défense des abeilles, des apiculteurs , tard dans la nuit, l’Assemblée Nationale avait adopté l’interdiction des néonicotinoïdes en 2018.
Deux heures de débats pour une interdiction obtenue à l’arrachée, grâce à l’engagement des députés qui se battent aux côtés des apiculteurs, depuis plus d’un an.
Après deux heures de débats, les élus ont acté l’interdiction par 30 voix contre 28.

Cette victoire précaire a été bradée par plusieurs centaines de sénateurs soudoyés par les multinationales Américaines, Suisses, Allemandes, qui fabriquent les pesticides et insecticides les plus dangereux de la planète.

Comme dans « Star War », la masque de l’infâme Sénat est tombé.

« Ils ont pris modèle sur Jérôme Cahuzac »,

lâchait, hier, un apiculteur désabusé ayant perdu 90 % de ses colonies d’abeilles.

Les « sénateurs prédateurs des abeilles » occasionnent plus de dégâts dans les ruches Françaises que les ours bruns dont ils ont voté et financé la réimplantation en France, il y a quelques années.

Néonicotinoïdes

Pour les sénateurs grassement surpayés, la survie des abeilles ne compte pas !

Le 12 mai 2016, dans le cadre des discussions sur la loi biodiversité, les sénateurs ont pour la deuxième fois refusé d’interdire les insecticides néonicotinoïdes, qui ont détruit plusieurs millions de ruches en France.

L’Union Nationale de l’Apiculture Française dénonce avec colère le vote d’un Sénat pathétique, composé de plusieurs centaines de retraités de la politique, grassement surpayés, empreints d’une vision passéiste de l’agriculture et gangrené par les lobbies.

Au lieu de prendre la décision claire, légitime et responsable d’interdire ces produits, les sénateurs ont préféré s’en remettre à l’ « ANSES » pour que celle-ci retire éventuellement l’autorisation sur tel ou tel usage, avec telle ou telle molécule, au cas par cas…

En réalité, l’agenda indiqué, 2016 et 2018, n’engage en rien l’ « ANSES » et procède seulement d’un artifice de communication pour masquer le lamentable manque de courage du Sénat.
Hormis les firmes et les sénateurs acquis à leurs causes, plus personne ne nie les impacts des insecticides néonicotinoïdes sur les abeilles et l’environnement, surtout pas la communauté scientifique dont l’unanimité sur le sujet est aujourd’hui incontestable.
(Publications scientifiques sur les impacts environnementaux de ces produits :

http://www.unafapiculture.info/IMG/pdf/commun_neonicotinoidesetenvironnement_042016_vdef.pdf)

Les sénateurs prétendent que l’interdiction de ces pesticides engendrerait des conséquences graves sur les rendements de l’agriculture alors que de nombreuses études démontrent qu’il n’y a pas de différences de rendement entre cultures traitées et non-traitées.
(-<http://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/commun_alternativesneonicotinoi_des_042016_vdef.pdf>
-<http://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/commun_alternativesneonicotinoi_des_042016_vdef.pdf)

Pourtant une réflexion tournée vers l’agronomie auraient dû les conduire à se poser la question des conséquences du maintien de ces produits sur les rendements agricoles, en raison de leur impact négatif sur la faune pollinisatrice.
Car la valeur économique mondiale de la pollinisation est estimée à plus de 153 milliards d’euros par an et 85% des espèces cultivées en Europe dépendent des abeilles.

 

AV ESSAIM 8

En France, 15 000 apiculteurs ont disparu ces dix dernières années,
70 % des abeilles ont été anéanties et exterminées ces dernières années,
et les derniers essaims d’abeilles vont souvent se poser sur la sépulture de leur maître !

Pour « Gilles Lanio », Président de l’Union Nationale de l’Apiculture Française,

« Compte tenu de la multitude et de la convergence des éléments scientifiques,
comment le Sénat peut-il se retrancher derrière « la science » pour refuser d’interdire ces produits ?
Le Sénat reste dramatiquement coincé dans des modèles d’agriculture obsolètes en guerre avec le vivant et demeure aveugle face au foisonnement d’initiatives qui prouvent qu’il est posible de se passer de ces pesticides (3 et 4).
(-<http://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/commun_alternativesneonicotinoi_des _042016_vdef.pdf>
-<http://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/commun_alternativesneonicotinoi_des_ 042016_vdef.pdf>
-<http://www.certifiedbeefriendly.org>www.certifiedbeefriendly.org)

Depuis 1995, 300 000 ruches périssent chaque année en France et ces pesticides en sont en grande partie responsables.
Si la Commission Mixte Paritaire ou l’Assemblée Nationale ne corrigent pas le tir, l’hécatombe va se poursuivre et des centaines de milliers de colonies vont périr au grand dam des apiculteurs.
Mais pour les sénateurs, ce n’est pas grave… »
.

L’UNAF restera extrêmement attentive à la suite des discussions en commission mixte paritaire, fin mai.
Cette dernière devra tenter de trouver un compromis sur le sujet entre l’interdiction par les députés en 2018 et le vote d’aujourd’hui par le Sénat.

Le vrai Verdun, « le Verdun de l’apiculture » illustre la décomposition de la société politique Française, la mise à mort, par quelques centaines de nantis surpayés et inutiles, de l’agriculture et de l’apiculture Françaises.
Des élus nationaux confinés dans « ce machin » (le Sénat) que le Général de Gaulle voulait supprimer, par référendum, en 1969, pour éviter les désastres qui surviennent aujourd’hui.

Francis GRUZELLE

http://ripostelaique.com  du 14/05/2016

Silence Assourdissant Des Médias !

francedesinfo-300x300 (1)

Les « RAFALES » de Hollande
étaient des mirages !

L’Inde a annulé sa commande de « RAFALES »

Il faudra rendre des comptes tôt ou tard !

Voilà vengé l’affront que le président Hollande avait fait au président Poutine en annulant la commande de ces deux porte-hélicoptères « Mistral » !
Ils auront, en fin de compte, coûté à la France quelques milliards d’euros.

L’Inde souveraine a décidé d’annuler l’achat de 126 « Rafales ».

Silence total des communicants élyséens si bruyants alors !
18 milliards d’euros qui tombent à l’eau.

Et quel est l’heureux élu :
« Vladimir Poutine », l’ennemi juré de notre mal-aimé Président qui sera très heureux de livrer 128 avions de combat « made in Russia ».

Faut-il voir dans cette annulation la main mystérieuse du Kremlin ?
Notre ami « Manuel Gomez » avait déjà évoqué la possibilité de ce désastre politico-économique.

Politique, car c’est bien entendu la politique désastreuse du Quai d’Orsay et le non-sens de la politique ukrainienne de François Hollande qui est en cause.

Économique, car en dehors du contrat du siècle, comme l’avait dénommé « Dassault », de la perte financière subie par l’avionneur et les 500 entreprises qui auraient travaillé sur ces avions de combat, la politique absurde anti-russe de Hollande, ce sont des centaines de millions d’euros que les agriculteurs français ne toucheront jamais à cause de l’embargo imposé par l’Élysée.

Ainsi ces « Rafales » devenus mirages ne font que creuser un peu plus le puits sans fond des bêtises gouvernementales.
Une incompétence qui entraîne la France dans ce puits qu’il faudra des décennies pour boucher.
Car :

* que ce soit l’islam, dont on voit tous les jours les problèmes qu’il pose (cette immigration exponentielle mortifère),

* que ce soit l’incroyable déstabilisation de notre justice qu’il faudra bien un jour balayer de toutes ses « taubir-âneries »,

* que ce soient les chiffres du chômage qui atteignent des sommets,

cette politique sociale et économique qui nous enterre, cette dette qui, tous les jours, s’aggrave de 460 millions d’euros et nous mène inexorablement à la faillite façon grecque, et j’en passe, le Président par intérim et par défaut n’aura agi que contre les intérêts supérieurs de la France, compromettant gravement l’avenir de nos enfants.

Hollande et son gouvernement n’auront été, somme toute, qu’un gigantesque mirage.

Le temps d’une trop longue rafale.

Floris de Bonneville

Journaliste

Ancien directeur des rédactions de l’Agence Gamma

 

 

faire suivre car les médias à la solde du gouvernement se gardent bien de nous informer !!!

 

Autre Que Réseau Social

Rien A Voir Entre Franciens Et Beurfrancs.

coq-autruche-300x185(2)

 Quelle honte !

Quelle infâme espèce que le « babtou », ce Français qui se dit « De Souche » !

Quelle infâme espèce que le « babtou », le « Français de souche » !
La « Twittosphère » regorge de sujets de conversation qui varient sans cesse, à la faveur de l’actualité.
Il en est pourtant un qui est récurrent :
le « babtou », venant de « toubab », et servant à désigner le blanc ou le Français de souche, est un « hashtag » des plus usités dans les conversations.
Le constat est aisé.
Il suffit de taper « babtou » (ou « #babtou ») dans la barre de recherche de « Twitter ».
L’on peut même, en cliquant sur l’onglet « Tout » obtenir les résultats les plus récents sur le sujet.
Les heures de diffusion de programmes culturels de haut niveau (Les Anges de la téléréalité, Confessions Intimes…) sont autant de moments particulièrement fastes où les « tweets » abondent.
Il s’agit d’abord de déchiffrer, non sans difficulté, un langage parfois « quelque peu atrophié » des conventions habituelles.
L’on apprend alors les choses les plus diverses sur cette infâme espèce qu’est le « babtou ».
Fragile et sale, il est bon à être frappé car enflé d’agaçantes manies :

Le « babtou » « prend trop la confiance », surtout s’il lui vient l’arrogante audace de se quereller avec le représentant d’une race supérieure à la sienne.
L’on apprend, dès qu’une preuve de mauvais goût se manifeste (consanguinité, usage des toilettes publiques), qu’il n’y a « que les « babtous » pour faire ça ».
L’on apprend aussi que le « babtou » devenu parent a besoin de « Pascal le Grand Frère » pour éduquer ses enfants, contrairement aux « renois » et aux « rebeus » qui savent se faire respecter de leur progéniture, dont l’apparence est d’ailleurs un tantinet plus agréable.
Le mot « babtou », l’on ne sait trop comment, se retrouve souvent accolé au terme « fils de pute » qui dénote sans doute une affection sans borne et un profond respect.
La « babtou femelle » est, quant à elle, une fille faible, hypocrite et laide car dépourvue de tous les précieux attraits qui font la beauté des femmes orientales et africaines :
L’opulence de lèvres pulpeuses et de fessiers rebondis, l’abondance de mélanine et de tempérament sont autant de charmes qui lui font cruellement défaut et qu’elle tente vainement de copier, consciente qu’il n’y a de salut esthétique que dans l’imitation d’une splendeur dont la nature l’a privée.
Constatons tout de même que l’usage du mot n’est pas toujours péjoratif et qu’il est même quelques âmes pour prendre la défense des pauvres « babtous » outragés.

Ces propos sur les blancs ne me choquent pas outre mesure et il ne viendrait jamais à mon esprit peu autoritaire l’idée d’interdire à qui que ce soit de dire ce qu’il pense.

L’amertume me vient de ce qu’il adviendrait si l’inverse avait l’audace de se produire.

En ces temps où le mot « race » est un gros mot qui sera supprimé, avant l’été, de la Constitution française, constatons, non sans ironie, que ceux qui s’acharnent à le perpétuer sont ceux que l’on prétend défendre en le supprimant.

Altana Otovic

« bdvoltaire.fr » du 29/03/2013

J’ai assurément été inspirée le jour où j’ai décidé de ne plus avoir aucun compte sur aucun réseau social, « Facebook », « Twitter » ou autre !
On respire tellement mieux quand on n’en fait pas partie !
On parle du mariage « gay » tant et plus, non sans raison d’ailleurs, mais que le mot « race » soit supprimé de la Constitution Française avant l’été, aucun média n’en dit mot.
Que serons-nous alors, tous des « babtous » ou bien des autres ?
Ce que décide l’Elysée est une chose mais ce que veut le Peuple en est une autre !
Que les français de fraîche date nous surnomment « babtous », peu nous chaud, ils ne parlent qu’une langue étrangère, mais que ceux qui nous dirigent ne fassent plus qu’un « pot-pourri » de toute la population de notre nation, ils jouent avec le feu et leur « pot » commence à sentir vraiment le « pourri » !

Donnons un coup de jeune aux articles publiés sur « Réalités de France » en gardant leur date de publication initiale.(09/05/2016)

Nos Belles Et Savoureuses Tubercules !

emoticone clin

Bien Intégrées Chez Nous !

Si vous connaissez les pommes de terre…vous allez aimer ce texte !

Mais pour vous convaincre définitivement de ses qualités,
je ne peux mieux faire que la comparer à une femme !

J’ai toujours été frappé par l’utilisation fréquente
de noms féminins pour en désigner les variétés,
comme les Charlottes,
les Mona Lisa ou les Belles de Fontenay,
ou surtout les modes de cuisson.

Mesdames et chères amies,
Vous n’êtes pas des pommes de terre, et cependant…
Que vous soyez en robe de chambre ou en chemise,
Sans pelure ou drapées de Mousseline.
Vous restez toujours Duchesse ou Dauphines !
Parfois atteintes de Vapeur, mais rarement soufflées,
Vous gardez la ligne allumette et la taille noisette !
Vous êtes délicieuse à croquer, tant que vous n’avez pas germé !
Vous êtes délicieuses à croquer, surtout dorées.
Mais meilleures encore quand vous êtes sautées !

Quand de vos maris, j’épluche la conduite,
Je découvre qu’avec vous, ils ont la frite.
Ils sortent sans pelure, même s’ils pèlent de froid.
Pour eux, même si vous n’êtes plus des primeurs,
Vous demeurez d’éternelles nouvelles !
Pour vous, ils se laissent arracher les yeux,
Friper la peau et meurtrir la chair :
Car comme les pommes de terre,
Ils ont des yeux, une peau et une chair !
Sans vous, ils sont dans la purée,
Sans vous, ils en ont gros sur la patate,
Alors que de la société, ils sont le gratin !
Pommes de terre, je vous aime !

Autre Que Réseau Social

Initialement publié le 29/03/2013

Arrivées en Europe après le Moyen-Âge, discrètes, elle ont été adoptées par notre peuple, notre cuisine et surtout notre appétit qu’elles calment. Elles ne sont pas dispendieuses, prennent peu de place, on les aime, elles !

Donnons un coup de jeune aux articles publiés sur « Réalités de France » en gardant leur date de publication initiale.(09/05/2016)

Droite Ou Gauche, Même Politique !

F.HOL.traitre

Gouverner, c’est trahir !

Les gouvernements se suivent… et nous réchauffent  toujours les mêmes plats !

 « Nous avons été entendus »
…il y a des baisers qui tuent !

«  La direction qui a été donnée par le gouvernement est la bonne. » Ce « satisfecit » dans la bouche de « Laurence Parisot » qui, jusqu’à preuve du contraire, préside aux destinées et défend les intérêts du MEDEF.
« Pierre Laurent », secrétaire général du Parti communiste et cogérant du Front de gauche, ne partage pas l’enthousiasme de la petite dame patronnesse aux yeux bleus.
Pour lui, le plan de redressement décidé par le président de la République et annoncé par le Premier ministre est « un coup de massue contre le pouvoir d’achat. » 
Il est certain, quoi qu’on en pense du reste, que ce n’était pas la peine de changer de gouvernement si c’était pour voir celui qui se réclame du socialisme :
- décréter de nouvelles coupes dans les dépenses publiques,
- alléger les charges des entreprises
- et décider une hausse de la TVA, cet impôt qui, comme le disait très justement un certain François Hollande, est injuste puisqu’il pèse également sur tous et donc aussi bien sur les plus pauvres que sur les plus aisés. C’est bien pourquoi, candidat à l’Élysée, le représentant du peuple de la gauche et de la Corrèze réunies s’était engagé à ne pas en relever le taux.
On peut évidemment se féliciter qu’en charge de la France, François Hollande découvre les dures réalités de la vie et de l’économie.
On peut aussi s’étonner qu’il mette sous le boisseau certains des engagements qu’il avait pris, tels le droit de vote des étrangers ou le non-cumul des mandats et qu’à défaut de tenir ses promesses, il tienne celle des autres, et nommément d’un certain Nicolas Sarkozy.

« Gouverner, c’est prévoir »,

avait écrit « Emile de Girardin », ancêtre un peu oublié de la presse à grand tirage.

« Gouverner, c’est choisir »,

avait déclaré « Pierre Mendès France ».

Une autre maxime résume mieux le principe commun à tous les gouvernements, qu’ils soient de droite ou de gauche :

« Gouverner, c’est trahir. »

Introduction à la vie des votes
Les coups les plus durs et, à l’occasion, les plus bas ont été échangés au long de la longue campagne présidentielle américaine, entre les deux candidats et surtout entre leurs comités de soutien ou leurs supporters sous la forme de clips, de montages, de rumeurs et de calomnies en tous genres.
Force est de constater qu’aussitôt le résultat acquis, respectant une forte tradition anglo-saxonne d’élégance et de « fair play », le vainqueur comme le vaincu ont rendu au suffrage universel, pilier de la démocratie, l’hommage qui lui est dû, le premier en saluant la campagne de son adversaire, le second en adressant ses vœux de réussite à son heureux rival.
Élégance et discrétion caractérisent également le fonctionnement de la démocratie populaire chinoise.
Dans cet heureux pays, on n’assomme pas le peuple souverain d’affiches, de slogans, de meetings, de débats, on ne gaspille pas des milliards dans des campagnes d’un coût scandaleux, bien mieux on épargne aux citoyens la fatigue et le dérangement inhérents aux opérations de vote.
C’est entre une dizaine de seigneurs de la guerre, et derrière le rideau, que se règle, pour dix ans, la question du pouvoir.
Là, tous les coups sont permis, coups tordus, coups fourrés, coups de poignards, voire coups d’État, mais nul n’en saura rien et, le jour venu, les heureux mal élus arboreront devant les caméras un visage apaisé et un sourire impénétrable.
L’UMP se situe à mi-chemin entre les deux.
Aux Américains, et accessoirement au Parti socialiste, le grand parti de gouvernement de la droite a emprunté le système des primaires, accommodé à sa propre sauce.
Mais le vote n’a pas encore eu lieu que déjà les insinuations et les accusations fusent entre les deux candidats et néanmoins amis.
Le secrétaire général est soupçonné d’utiliser à son seul profit les fonds dont il dispose et les fichiers dont il interdit l’accès à l’ancien Premier ministre.
On met en doute de part et d’autre la transparence et la sincérité du scrutin.
Déjà on redoute et l’on dénonce les manipulations, les bourrages d’urnes, les truquages de toutes sortes qui se préparent au sein des fédérations.
Que voulez-vous, la triche est depuis toujours dans les gènes du mouvement « gaulliste » et ce n’est pas Charles Pasqua ou Jacques Chirac que cela surprendra.

Boucs émissaires
Accusé à tort et finalement bénéficiaire d’un non-lieu, Laurent Fabius a vu pendant un quart de siècle son nom, sa réputation et finalement sa carrière associés à l’affaire du sang contaminé alors qu’il était justement celui qui, en tant que Premier ministre, avait le premier pris conscience de l’ampleur du scandale et y avait mis un terme.
La mise en examen de Martine Aubry dans l’affaire de l’amiante est totalement injustifiée au regard de la chronologie, des fonctions qu’elle occupait en 1987 à la direction des relations du Travail, puis du rôle qu’elle a joué au contraire, dès 1997, en tant que ministre de l’Emploi et de la Solidarité dans l’interdiction d’un matériau longtemps considéré comme miraculeux avant d’être, à juste titre, dénoncé comme directement responsable de la maladie et de la mort de dizaines de milliers de salariés cyniquement exposés au fléau par la direction d’Eternit.
Il y a suffisamment de reproches politiques à faire à la dame des 35 heures.
N’allons pas charger sa barque d’un faux procès.

Dominique Jamet

« bdvoltaire.fr » du 27/03/2013

J’en conclus que ni droite ni gauche, leurs représentants vieillisants ou leurs jeunes loups « beurfrancs », toutes leurs cuisines frelatées, ne doivent prétendre s’occuper de la destinée de notre pays.
Mais nous restons là sur notre faim !
Dans ce bourbier qu’est devenu la France, nous sommes impatients de voir surgir le héros ou l’héroïne qui nous sortira de ce bien mauvais pas.

Donnons un coup de jeune aux articles publiés sur « Réalités de France » en gardant leur date de publication initiale.(08/05/2016)

Les Honnêtes Gens Poussés A Fuir !

Islam-Danger1

Danger !

Quand on organise la fuite des honnêtes gens !

Entendu dans les heures d’insomnie du petit matin, vers 5 heures.
C’est la meilleure plage horaire pour la radio, celle où l’on entend des choses qui ne filtrent pas dans la journée.
Il ne faut pas coller la trouille à papa quand il se rase ni à maman à l’heure du maquillage, ils risqueraient de se suicider à coups de rasoir et de crayon à paupières.
Sur « France Info » donc, station pourtant peu réputée pour son audace, reportage sur « l’expérience ZSP », les nouvelles zones de sécurité prioritaires de Manuel Valls.
Direction la cité de La Grande Borne, à Grigny (Essonne).
On retrouve les policiers de la BAC en plein « briefing » dans la cour du commissariat de Juvisy.
Une urgence.
Ils sont « des dizaines », armés jusqu’aux dents, équipés de « flash-ball », de grenades détonantes, de gilets pare-balles et de casques blindés.
Tout ça pour un seul homme, dit le reporter, un gardien d’immeuble de La Grande Borne.
La commissaire adjointe « Hanem Hamouda » expose les faits :

« C’est pas compliqué :
En gros, on va faire une assistance au grand bailleur de La Grande Borne parce qu’il y a un de ses gardiens qui a été menacé… des grosses menaces de mort sur lui et ses enfants…
En gros, il est accusé d’être une balance.
Il est reclus depuis cinq jours dans son appartement.
Donc il faut l’extraire en urgence, sachant que samedi sa loge a été incendiée, même s’il n’y est plus depuis quelques jours.
Il y a un tour de veille qui est fait devant chez lui par les jeunes du quartier, donc le bailleur nous demande d’aller sécuriser le déménagement pour le sortir de là et l’évacuer du quartier. »

Quinze minutes plus tard, ils retrouvent les CRS, déjà sur place.
Le bailleur social est là.
Il crache ce qu’il a sur le cœur :

« La situation est intenable.
Si on a extrait des gardiens parce qu’ils ont mis le doigt dans la confiture, là c’est pas son cas.
Au contraire.
A priori, il a refusé de coopérer, et voilà… »

Le commissaire ajoute :

« On a un précédent en matière d’agression de gardien dans des circonstances similaires.
Un gardien qui avait été accusé de ne pas être coopératif face au trafic local.
Sa femme et lui ont été agressés sauvagement.
On lui a cassé les deux jambes.
Donc, depuis cet événement-là, on est particulièrement présent. »

Il paraît que ça étonne les caïds du quartier qui « assistent médusés à la scène » dit fièrement la dame, « mais ils comprennent bien qu’on ne lâche pas nos victimes (sic) ».
Et ça, dites donc, ça doit leur foutre une sacrée trouille !

Donc, résumons.
Si l’on comprend bien la philosophie de « l’expérience ZSP », il ne s’agit pas, contrairement à ce que l’on suppose, d’instaurer la sécurité dans la cité, mais de sécuriser par la police et l’armée la fuite en rase campagne des honnêtes gens.
Ils doivent être drôlement contents, les criminels locaux :
Une fois le terrain dégagé de la brebis galeuse qui ne se laisse pas corrompre, la voie est libre.
Pour ceux qui ne connaissent La Grande Borne que par les faits du jour, on rappellera que cette immense cité d’environ 13 000 habitants aujourd’hui, construite par « Emile Aillaud », fut l’un des fleurons architecturaux des années 1970.
Avec ses bâtiments aux couleurs pastel, « La Grande Borne se voulait une réponse humanisée et poétique à la problématique du logement social de masse en même temps que la cité de l’enfant. »
C’était si beau qu’on y amenait de toute la France les étudiants en urbanisme et en architecture.

Quarante ans plus tard, c’est devenu un coupe-gorge et l’on ne conseillerait à personne d’aller arpenter la rue du Labyrinthe, même pour méditer sur les « utopies construites ».

Marie Delarue

« bdvoltaire.fr » du 27/03/2013

Les Transports Publics (comme le RER récemment) vont-ils devenir des « zones de sécurité prioritaire » et puis, dans la foulée, tout notre territoire ?
Mais où allons-nous aller, ne sommes-nous pas dans notre pays ?

Donnons un coup de jeune aux articles publiés sur « Réalités de France » en gardant leur date de publication initiale.(08/05/2016)

Ce Siècle Qui Commence Sera Infernal !

à faire circuler

L’islam a déclaré la guerre.

«Le XXIème siècle sera religieux ou il ne sera pas.»
Bien qu’il ait souvent démenti le terme de « religieux », préférant celui de « mystique », « André Malraux » en parlait déjà quelques années après la fin de la seconde guerre mondiale.

Il serait grand temps que nous nous apercevions ENFIN qu’une nouvelle guerre de religion a éclaté et, cette fois, à l’ échelle planétaire.
Les Islamistes massacrent les chrétiens en Égypte, en Irak, aux Philippines, en Indonésie, au Pakistan, au Nigeria, un peu partout.

On a bien l’impression que ce siècle qui commence va voir le déchaînement sans pitié d’un Islam renaissant, voulant dominer le monde et faire payer à la civilisation chrétienne les quelques siècles pendant lesquels elle a régné sur la planète.
Cette haine du chrétien dépasse de beaucoup tous les problèmes de la foi.
En s’attaquant aux églises, aux prêtres, aux religieuses, aux fidèles, les islamistes veulent abattre la civilisation occidentale, la démocratie, le capitalisme, ce qu’ils appellent le « néo-colonialisme », la parité hommes-femmes, les Droits de l’Homme, le progrès tel que nous le concevons.
Le XXème siècle a été marqué par l’affrontement Est-Ouest, le bloc communiste contre les pays « libres ». Marx, Lénine et Staline se sont effondrés d’eux-mêmes sous les incohérences, bien souvent monstrueuses, de leur idéologie.
Mais ils ont aussitôt été remplacés par Allah et son Prophète.
Le Coran a pris la place du Communisme, le drapeau vert de l’Islam celle du drapeau rouge, les imams prédicateurs des mosquées celle des commissaires politiques.

Le XXIème siècle sera une guerre sans merci car les foules immenses du Tiers-monde islamisé (et des banlieues de nos grandes métropoles) sont autrement plus dangereuses que ne l’ont jamais été les chars du Pacte de Varsovie.

Nous pleurons, avec nos larmes de crocodiles habituelles, les coptes massacrés à Alexandrie et les chrétiens assassinés à Bagdad.
Mais nous restons les bras ballants.
Il faut bien dire qu’on voit mal ce que nous pourrions faire.
Ce n’est plus guère le temps des croisades et nos dernières expériences en Afghanistan ou en Irak (où nous commençons à regretter la belle époque de Saddam Hussein qui savait, lui, au moins, faire respecter la laïcité baasiste) n’ont pas été très concluantes, c’est le moins qu’on puisse dire.
Il est bien loin le temps où Napoléon III pouvait envoyer un corps expéditionnaire protéger les maronites du Liban que massacraient les Druzes.

Mais au moins restons lucides et surtout arrêtons de ressortir une fois de plus la fameuse « repentance » qui nous sert désormais pour maquiller toutes nos lâchetés.

Hier, un imbécile de service nous a longuement expliqué à la télévision que si les islamistes égyptiens massacraient les coptes c’était parce que ces chrétiens de la vallée du Nil étaient « les représentants de l’Occident », les ambassadeurs de la culture européenne », les symboles vivants du capitalisme, du néocolonialisme, du dollar et du coca-cola.
En un mot, les ultimes survivants de l’époque coloniale.
Autant dire, à l’en croire, que les Islamistes avaient parfaitement raison de vouloir éliminer ces survivances d’un passé détesté.
*L’imbécile était, en plus, un inculte*.
Les coptes sont les descendants du peuple des pharaons.
« Copte » veut dire « égyptien ».
Ils étaient sur les bords du Nil bien avant la conquête arabe et musulmane.
S’ils sont plus nombreux au sud, entre Assiout et Assouan, c’est précisément parce qu’ils ont fui les cavaliers conquérants venus d’Arabie.
avaient leurs églises bien avant que nous ne construisions nos cathédrales.
On peut d’ailleurs dire exactement la même chose de tous les chrétiens d’Orient qu’ils soient catholiques (de rite d’Antioche, de rite syriaque comme les maronites libanais, de rite byzantin, de rite arménien, de rite d’Alexandrie) ou « non chalcédoniens » comme les coptes, ou orthodoxes (ayant leur patriarcat soit à Istanbul, soit à Alexandrie, soit à Jérusalem, soit à Damas).
Tous sont « chez eux » dans ces pays-là depuis des millénaires, certains parlant encore l’araméen, la langue du Christ.

En faire des ambassadeurs de l’Occident, des représentants du capitalisme colonial est évidemment une absurdité, même si, en effet, ils sont « de culture chrétienne ».

Mais ils l’étaient avant nous.
Nous ne pouvons rien faire pour les protéger, mais au moins ne les trahissons pas en reprenant à notre compte les accusations odieuses de leurs assassins.
Nous pouvons les accueillir, comme nous nous devons d’accueillir tous ceux qui sont persécutés.
Beaucoup ont déjà fui leur pays.
Mais, en tous les cas, ne continuons pas à nous boucher les yeux, à parler de «l’amitié islamo-chrétienne », d’un « Islam à l’occidentale», de « la cohabitation harmonieuse des trois monothéismes ».
Soyons intransigeants avec les règles de notre laïcité, mais ne nous laissons entraîner ni vers la stigmatisation ni vers la discrimination (surtout si elle devait être « positive », comme le souhaitent certains), car ce serait, évidemment, faire le jeu des fanatiques.

Aujourd’hui, la grande mode est d’évoquer, d’invoquer à tout bout de champ « les années les plus sobres de notre histoire ».
C’est souvent absurde et parfois odieux.
Mais s’il y a une leçon qu’il ne faut jamais oublier c’est bien celle de Munich, Churchill avait dit : « Ils ont préféré le déshonneur à la guerre et ils auront les deux. »

Il ne faut jamais tenter de pactiser avec ceux qui vous ont déclaré la guerre !

Thierry Desjardins

«Le Figaro» du 25/03/2013

Faut-il que notre peuple soit plongé artificiellement dans un état de somnolence pour ne rien voir ni ne rien entendre depuis tant de décennies ?

Donnons un coup de jeune aux articles publiés sur « Réalités de France » en gardant leur date de publication initiale.(07/05/2016)

Quatrième Cérémonie Des Bobards D’Or.

bobard d'or

Les Meilleurs Bobards

Une thèse magistrale présentée en douze points sur la désinformation médiatique.

1 – Dans l’absolu, il n’y a pas d’information.
Une information, c’est un fait que les médias décident de porter à la connaissance de leur public en le présentant sous un certain angle.
Le même type de fait peut être caché ou, au contraire, présenté en « une ».
Le même acte peut être excusé ou criminalisé.
La désinformation vient du biais répété dans la sélection des faits et la manière dont ils sont anglés.

2 – Tout fait, avant d’arriver à la connaissance du public, est filtré par les médias.
C’est-à-dire par ceux qui les font (les éditocrates et les journalistes), ceux qui les possèdent (les patrons de presse), ceux qui les payent (les agences de publicité et de communication).

3 – Les journalistes travaillent en troupeau.
Le mimétisme est leur règle.
Ils se copient/collent beaucoup.
Et copient/collent beaucoup l’AFP, source unique, source inique.
Leur règle, c’est le moutonnisme : ils bêlent ensemble.

4 – Les orientations politiques des journalistes sont très décalées par rapport à celles des Français :
A l’élection présidentielle de 2012, près de 40% des journalistes (et élèves journalistes) ont marqué leur préférence pour l’extrême gauche (et les écologistes), près de 40% pour les socialistes, le reliquat se partageant entre Bayrou et Sarkozy.

5 – Les journalistes s’identifient au camp du bien :
Leur critère d’interprétation est moins de distinguer le vrai du faux que le bien du mal.
La « moraline » coule à flots dans les salles de rédaction.

6 – Les patrons de presse cherchent moins à gagner de l’argent qu’à acquérir de l’influence.
Les grands médias sont la propriété des banques et des multinationales.
- « Rothschild » à Libération,
- « Lazard » au Monde,
- Le Crédit mutuel et le Crédit agricole pour une partie de la presse quotidienne régionale,
- « Pinault » aux Echos,
- « Dassault » au Figaro,
- « Bouygues » à TF1
- En lire plus …

Ne Touchez Pas A Notre Histoire !

Une Histoire Recyclée dans DIVERS martelpoitiers-300x255

Charles Martel A Poitiers

N’omettez pas « Charles Martel », grand-père de « Charlemagne » !

La guerre des manuels scolaires est ouverte depuis longtemps.
Exit Clovis, Louis XIV ou Napoléon.
Mieux vaut étudier l’empire dogon au Mali ou les mouvements de population en Chine.
Un forum de jeux vidéo s’interrogeait récemment sur les probabilités de voir « Nabila » entrer un jour dans les manuels scolaires.
On rêve !
Mais en ce qui concerne les anciens héros « réac » des manuels, la sentence tombe telle un couperet.
Tous au placard !
Et qu’on ne parle surtout pas de Charles Martel, remplacé par des joueurs de foot et des rappeurs dans l’inconscient collectif des futures élites de la nation.
L’image ne manque pas de panache.
Charles, sur son cheval cabré, brandissant son arme, une hache ou un martel.
Autour de lui, ses hommes affrontent leurs ennemis.
La scène est héroïque et l’issue du combat paraît incertaine.
Et pourtant, la victoire est au bout de la lutte.
La bataille de Poitiers que l’on date souvent du 25 octobre 732 a longtemps illustré les livres des écoliers.
Le maire du palais Charles Martel et Eudes, le duc d’Aquitaine, remportent une victoire décisive contre le califat omeyyade dont le chef périt lors du combat.
Pour plusieurs générations, la victoire de Charles incarna celle de la chrétienté contre l’islam.
Au fil des siècles, la bataille accède au rang de symbole dans l’affrontement de deux mondes, de deux civilisations et de deux dieux.

Dès la fin du XIXe siècle, des voix s’élèvent pour mettre en doute l’importance de la bataille.

Poitiers n’aurait été que la conséquence d’une razzia des Arabes qui n’avaient d’autre ambition que de venir piller les richesses franques.
Certains y voient même la victoire de la barbarie des Francs opposée à la civilisation musulmane.
Il n’en reste pas moins que les Omeyyades sont en pleine expansion à l’époque.
Un temps, leur poussée paraît même irréversible.
La péninsule Ibérique, la Sicile, la Sardaigne tombent dans l’escarcelle au croissant… un monde est sur le point de basculer.
Par-delà tous les doutes légitimes liés à l’importance de la bataille, au lieu précis de son déroulement ou aux motivations profondes du combat, Poitiers 732 n’en reste pas moins un symbole fondateur de l’Histoire de France.
Il a longtemps enseigné aux écoliers le rôle fondateur de la lutte contre les musulmans dans la définition de l’Europe et du futur royaume de France.
Il a aussi replacé au cœur de l’Histoire le personnage de « Charles Martel », maire du palais et grand-père de Charlemagne.

Ces dernières années, l’évocation de la bataille de Poitiers fait de plus en plus débat.
Elle apparaît même comme l’une des images d’Épinal de l’Histoire de France les plus sulfureuses.
Revendiquée par les groupes nationalistes et identitaires, elle échappe peu à peu à la sphère consensuelle à laquelle elle appartenait il n’y a pas si longtemps encore.

Jugée trop politiquement incorrecte, elle déserte même les livres d’histoire.
Quitte à provoquer une amnésie historique pour servir la « nouvelle doxa ».

Patrick Weber

« bdvoltaire.fr » du 23/03/2013

Donnons un coup de jeune aux articles publiés sur « Réalités de France » en gardant leur date de publication initiale.(06/05/2016)

Qui Aurait Donc Pu Chasser Pelosse ?

noire
Mon fidèle avatar !

J’ai retrouvé mon tableau de bord !

Les articles vont pouvoir reprendre !

 

§§§§§§

Pelosse Mon Fidèle Avatar.

 

pelosse

 

A propos de pelosse

 

Française,

née de parents Français,
sur le sol Français,
d’identité Française !

Tous les articles parus sur le blog transitoire « Réalités de Francie », commencé le 28/04/2016, ont maintenant été transférés, mon fidèle avatar fermait la marche !

Justice A Deux Poids Et Deux Mesures.

justice-de-gauche

Deux mois de prison  ferme.

Il avait volé du riz et des pâtes… parce qu’il « avait faim »  !

Le tribunal correctionnel de Cahors a condamné jeudi à 2 mois de prison ferme un jeune homme de 18 ans et demi poursuivi pour avoir volé du riz, des pâtes et une boîte de sardines dans une maison de Figeac dans laquelle il s’était introduit, a indiqué son avocate.

Le jeune homme, qui vivait dans la rue et dormait sous une tente, a indiqué au tribunal que ce jour de février 2016 il « avait faim » et a indiqué aux magistrats qu’il avait commis ce vol « par nécessité », ne volant rien d’autre.
La victime n’avait pas porté plainte, le carreau cassé étant remboursé par les assurances et le voleur n’ayant pas fait d’autres dégâts dans la maison.

Le jeune homme comparaissait par visioconférence depuis la prison de Lyon où il purge une peine pour d’autres faits.

Pour ce vol avec effraction, le procureur avait réclamé 5 mois de prison ferme.
L’avocate du prévenu, Maître Adeline Nesliat-Delhaye avait demandé la relaxe.

« J’ai rappelé la jurisprudence en matière d’état de nécessité,

a-t-elle indiqué à « France 3 Midi-Pyrénées ».

« J’ai fait référence à un nouveau chapitre des « Misérables » de « Victor Hugo », où « Jean Valjean » est condamné à 20 ans de bagne pour avoir volé un pain.
En 2016, ce n’est pas le bagne mais cela reste révoltant »

Mais le tribunal de Cahors ne l’a pas suivi.
Il a condamné le jeune homme à deux mois de prison ferme.
Le condamné, selon son avocate, devrait faire appel. 

source : http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/

 

http://www.wikistrike.com  du 13/05/2016

La Terre N’A Pas Encore Fini De Trembler.

san-adreas

Faille de San Andreas

La faille de San Andreas serait proche d’un séisme majeur, selon des experts.

Les principaux experts viennent d’alerter que la plus grande et la plus dangereuse faille de Californie – San Andreas – attend un tremblement de terre massif depuis trop longtemps.

La mise en garde pour la Californie du Sud a été expliquée au cours de la Conférence nationale des tremblements de terre, qui se tenait à Long Beach et qui a attiré des scientifiques internationaux.

« Verrouillé, et à bloc, prêt à lâcher !»

c’est ainsi que les scientifiques ont décrit San Andreas.

« Un tremblement de terre sur la faille de San Andreas affecterait vraiment toute la Californie du Sud »,

a déclaré « Mark Benthien » du Centre des Tremblements de Terre en Californie du Sud.

« Benthien » et d’autres experts à la conférence disent que la faille de San Andreas n’a pas soulagé les tensions qui se sont accumulées depuis plus d’un siècle, ce qui en fait depuis longtemps un tremblement de terre potentiel massif et fort d’une plausible magnitude 8,0.

« Moins vous avez eu un tremblement de terre sur une faille depuis longtemps, plus la pression s’accumule, et lorsque vous relâchez la pression, alors vous avez un tremblement de terre plus puissant»,

a déclaré « Benthien ».

Une simulation montre que la secousse pourrait se faire ressentir pendant près de deux minutes à travers la Californie du Sud au cours d’un possible tremblement de terre de magnitude 8,0 .

Et l’ « US Geological Survey » avertit qu’un tremblement de terre de cette taille pourrait causer plus de 1.800 morts, 50.000 blessés et 200 milliards $ de dégâts.

Il pourrait être 60 fois plus fort que le séisme de Northridge en 1994, qui a duré seulement 20 secondes.

Ce tremblement de terre n’a pas eu lieu sur le San Andreas, mais a tué des dizaines de personnes et a provoqué près de 40 milliards $ de dégâts.

Mais plus de deux décennies plus tard, les gens de Los Angeles doivent ils se préparer à quelque chose qui pourrait être beaucoup plus puissant ?

« Nous avons de l’eau emmagasinée dans le garage et toujours de la nourriture en conserve qui est toujours prête à être utilisée, mais il y a encore de la place pour en ajouter »,

a déclaré « Robert Rojas », qui se prépare à un tremblement de terre.

«Je me cache sous la table avec ma famille et prie que personne ne se blesse»,

a déclaré « Roderica Johnson », un autre résident.

Le dernier séisme majeur qui a frappé le sud de San Andreas était en 1857. Ce fut une magnitude de 7,9. Il est probable que cela explique pourquoi les scientifiques disent que c’est trop calme depuis trop longtemps.

Traduction et adaptation de  »la Terre du Futur« 

source : http://losangeles.cbslocal.com/

http://www.wikistrike.com  du 06/05/2016

Paru initialement sur le blog transitoire « Réalités de Francie » le 06/05/2016

Un Trop Pitoyable Naufrage National !

Policieragresse

Défense de rire  !

Cazeneuve est intraitable avec les casseurs !

Nuit debout, c’est l’image déplorable de la véritable France de 2016, véhiculée dans le monde entier.
Un pitoyable naufrage national, malheureusement bien réel.
La France est un pays à la dérive, livré aux casseurs et aux « islamo-gauchistes » qui font la loi dans la rue et dans les banlieues.

Il n’y a plus d’Etat.

Non seulement des pans entiers du territoire sont abandonnés par la République, mais c’est au tour des forces de l’ordre d’être lâchées par un pouvoir aux abois, tétanisé par la mort de « Rémi Fraisse » au barrage de Sivens et par le spectre de la mort de « Malik » Oussékine en 1986.
C’est ainsi que par peur de la bavure, l’Etat préfère renoncer à l’ordre républicain et laisse s’installer depuis un mois la violence et l’anarchie dans toutes les villes de France.

Bien que l’état d’urgence prévoie l’interdiction de manifester, notre gouvernement de poules mouillées préfère se coucher devant l’ultra violence des casseurs.

Derrière un discours musclé totalement mensonger, Bernard Cazeneuve ne sait que donner des ordres de retenue à ses policiers et gendarmes, les livrant aux agressions musclées d’individus cagoulés, casqués et armés, venus pour blesser et tuer. Face à ce déchainement de férocité, les forces de l’ordre n’ont aucune possibilité de se défendre efficacement et de mettre au pas cette racaille.
En un mois 300 membres des forces de sécurité ont été blessés, sans que cela n’émeuve la classe politique ou les médias.
Bien au contraire, ce sont les policiers qui sont mis au banc des accusés par les ignobles affiches de la CGT, nous montrant ces derniers piétinant une flaque de sang.
Le monde à l’envers.

Où est donc la réponse pénale de l’Etat pour incitation à la haine des policiers ?

On est loin des applaudissements de la foule quand le RAID et le GIGN débarrassaient le pays des terroristes en janvier 2015.
C’est le retour de mai 68 et du slogan “CRS SS”.
Nuit debout n’est qu’un contre modèle de démocratie.
Quatre vingts ans ont passé mais les manifestants raisonnent encore avec leur logiciel de 1936.
La lutte des classes reste le moteur inusable des manifs.

Armés de harpons, de bouteilles d’acide, de cocktails Molotov et même de boules de pétanque avec des lames de couteau soudées dessus, les casseurs se sentent pousser des ailes, encouragés par la lâcheté des autorités et l’absence de réponse pénale. On a même entendu, alors qu’un policier blessé était à terre, des barbares hurler : “On va l’achever”…

Car cette violence préméditée, visant à mutiler et tuer des policiers, n’est JAMAIS condamnée.

Cazeneuve a beau bomber le torse en clamant qu’il y a eu 1000 arrestations, aucune n’a donné lieu à une sanction sévère.
Pourtant, si on touchait au portefeuille des casseurs et de leurs familles, en les privant de leurs droits sociaux, cela calmerait réellement le jeu.
Car pour la racaille, écoper de deux mois de prison est un haut fait d’armes, de même qu’un bracelet électronique est un trophée qui en impose.
Tout le contraire d’une peine dissuasive.

Malheureusement, courage et bon sens sont des vertus inconnues de l’exécutif.

En 1914 on écopait de 50 ans de bagne pour un vol de bicyclette.
En 2016, vouloir tuer un policier est puni d’un stage de citoyenneté, ou au pire de deux mois de prison, qui ne seront jamais exécutés, puisque seules les peines supérieures à deux ans conduisent à une incarcération.
Une justice passée d’un extrême à l’autre, mais toujours aussi injuste !
On aimerait la tolérance zéro, on a droit au laxisme à 100%.

C’est ce que notre inénarrable ministre de l’Intérieur appelle “être intraitable avec les casseurs”.
A se plier de rire si le sujet n’était pas aussi grave.
La mansuétude de Cazeneuve n’est rien d’autre que de la complicité, comme le dit « Eric Ciotti », qui a demandé l’interdiction de Nuit debout.

La violence, l’Etat l’encourage.

Incapable de rétablir l’ordre républicain face à la racaille cagoulée, et de faire respecter l’état d’urgence, on voit mal comment le gouvernement pourrait lutter efficacement contre le terrorisme.
L’exécutif ne sait que se coucher et courir aux abris au moindre mouvement social.

Quant aux dégâts, ils sont énormes.
Mobilier urbain détruit, vitrines cassées, boutiques pillées, voitures incendiées, distributeurs de billets saccagés.
Le ras-le-bol des riverains empire de jour en jour.

Mais qui s’en soucie ?

En définitive, la loi El Khomri sera un énième fiasco pour François Hollande, dans la lignée de tout ce qu’il a entrepris, depuis le pitoyable épisode Léonarda, jusqu’au naufrage de la déchéance de nationalité. Tout ce qu’il touche devient catastrophe.

Un sondage « Ipsos » de 2013 nous disait que 87% des Français voulaient un homme fort pour remettre de l’ordre dans le pays.
Trois ans plus tard, ils sont servis !

Mais la France va mieux, nous dit notre président.
Il est tellement content de lui qu’il prépare déjà sa campagne de 2017.
Avec 13% d’opinions favorables en fin de mandat, il se prend pour un grand président, sans voir que le pays est dans un état pré-insurrectionnel.
Il pavoise sur les ruines fumantes de son quinquennat, totalement inconscient du désastre qu’il a engendré.

Mais le pire, dans ce tableau peu réjouissant, c’est que la droite molle ne fera pas mieux ! Elle s’est largement disqualifiée par le passé.

Ne comptons pas sur l’imprévisible Sarközy pour restaurer l’ordre républicain.
Il  n’a rien trouvé de mieux, après les graves émeutes de 2005, que de supprimer des escadrons de gendarmerie mobile et des compagnies républicaines de sécurité.
Quel visionnaire !

Le résultat est que les forces de police, sollicitées et surexposées comme jamais avec  Vigipirate, la crise des migrants et la COP21, se demandent dans quel état elles vont aborder l’Euro 2016 dans quelques semaines. Epuisés, malaimés et en sous effectifs, nos « robocops » sont à bout.

Quant à Juppé, qui souhaite “marcher vers une identité heureuse”, il n’a toujours pas compris que 87% des Français veulent un homme fort, pas un « bisounours » qui veut se faire plaisir et rêve de la magistrature suprême pour finir en beauté…(pour faire oublier le repris de justice – pelosse)

Le salut pourrait venir de Marine Le Pen, véritable patriote qui a la trempe d’une « Golda Meir » ou d’une « Margaret Thatcher », et dépasse en courage toute la classe politique masculine actuelle. Mais seule contre tous, elle aura encore bien du mal à convaincre une majorité de Français en 2017.

Jacques Guillemain

http://ripostelaique.com  du 05/05/2016

Paru initialement sur le blog transitoire « Réalités de Francie » le 05/05/2016

Les Mensonges Médiatiques De M.S.F. !

Alep

Photo aérienne d’Alep

Moscou dément des frappes aériennes sur un hôpital d’Alep

Les autorités russes ont rendu publiques des photos qui prouvent qu’aucune frappe aérienne n’avait été effectuée le 27 avril dernier, contrairement à ce qui est prétendu.
Le ministère russe de la Défense a démenti les informations selon lesquelles un hôpital aurait été la cible d’un raid aérien à Alep, dans le nord de la Syrie le 27 avril, selon le général de brigade « Igor Konachenkov ».

« La nouvelle sur le bombardement d’un hôpital d’Al Quds a été présentée par un grand nombre de médias internationaux comme un exemple de violation des accords américano-russes sur le cessez-le-feu.
Nous avons vérifié ces informations et aujourd’hui nous allons vous présenter l’état des choses réel »
,

a déclaré Monsieur « Konachenkov ».

Monsieur « Konachenkov » a présenté des photos qui prouvent que les informations sur un nouveau bombardement de l’hôpital n’étaient qu’une falsification.

Une photo faite en avril 2016 montre un hôpital détruit.
Une seconde photo de l’hôpital prise en octobre 2015 montre un bâtiment dans le même état, ce qui prouve qu’il n’y a pas eu de bombardement depuis.

Fin avril, l’organisation « Médecins sans frontières » (« MSF ») a fait état d’une frappe aérienne de l’hôpital d’Al Quds, à Alep.
Selon MSF, près de 50 personnes sont mortes dont des médecins et des patients.
Les Etats-Unis ont imputé la responsabilité de cette frappe aérienne aux autorités syriennes et ont appelé Moscou à faire pression sur Damas.

Ces derniers jours, Alep est au centre de nouveaux affrontements.
Des terroristes ont attaqué les positions de l’armée et des troupes des milices, mais les forces gouvernementales syriennes ont réussi à parer l’offensive des combattants terroristes.
Plus de 100 civils sont morts suite aux frappes à Alep.

Une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier suite à une entente intervenue entre la Russie et les Etats-Unis.
Toutefois, la trêve ne concerne pas les organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité de l’Onu.
Les frappes contre le groupe djihadiste « Etat islamique » (EI ou Daech), le « Front al-Nosra » et d’autres groupes terroristes se poursuivent.

source : https://fr.sputniknews.com/international/

http://www.wikistrike.com  du 05/05/2016

Paru initialement sur le site transitoire « Réalités de Francie » le 05/05/2016.

Autre Salle De Prière Incendiée En Corse !

Musulmansvousnousmentez

Vivre Ensemble
Impossible Chez Nous

Si la cause du sinistre n’est pas encore déterminée, la piste criminelle est privilégiée, indique le procureur de la République d’Ajaccio.

Un nouvel  acte antimusulman en Corse ?
Il est encore trop tôt pour le dire, mais les enquêteurs suspectent un acte criminel après la  destruction d’une salle de prière musulmane à Ajaccio.
Selon « France Bleu » « RCFM »,  l’incendie s’est déclenché vers 4 h 30 ce samedi matin et a été découvert peu après.
Les pompiers ont pu rapidement maîtriser l’incendie.
Cet espace est situé juste  derrière le stade du Gazélec d’Ajaccio, dans le quartier de Mezzavia (nord  d’Ajaccio).
C’est l’une des deux salles de prière les plus importantes de la  ville.
Les dégâts sont conséquents, une bonne partie de l’édifice serait endommagée.

Cazeneuve assure de sa « solidarité »

Très tôt, le procureur de la République d’Ajaccio, « Éric Bouillard », a indiqué que la piste criminelle était privilégiée, ce qu’a confirmé, sur place, le préfet de Corse « Christophe Mirmand », évoquant « des traces d’hydrocarbures » découvertes lors des premiers relevés.
Les agents de la police scientifique s’affairaient toujours en milieu de matinée dans et aux abords du bâtiment, tandis qu’un hélicoptère de la gendarmerie survolait les lieux.
L’enquête ouverte pour dégradation par incendie a été confiée à la police judiciaire et aux enquêteurs de la sécurité publique.

Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a fait part de sa « solidarité aux musulmans de Corse ».

« Si l’origine criminelle est confirmée, elle donnera lieu à la recherche active des auteurs, qui devront répondre de cet acte inacceptable devant la justice. Le ministre de l’Intérieur rappelle la détermination du gouvernement à assurer la protection de tous les lieux de culte, et à assurer la liberté de culte partout sur le territoire »,

a-t-il ajouté.

« Les dégâts sont très, très importants »,

a déploré auprès de l’AFP « Abdallah Zekri », le président de l’Observatoire contre l’islamophobie, qui « condamne avec force cet acte vil et odieux ». Monsieur « Zekri » demande aux autorités « en qui (il a) toute confiance » de « faire toute la lumière sur cet événement afin d’éviter l’escalade de la violence ».

« Il y a des gens qui veulent à tout prix mettre en péril le vivre-ensemble »,

a-t-il regretté, tout en appelant au calme.

Une salle déjà prise pour cible

Dans un communiqué distinct, le Conseil français du culte musulman (« CFCM ») a de son côté condamné « avec la plus grande vigueur ces actes intolérables qui visent des lieux de culte, lieux de prière et de sérénité ». Le « CFCM » s’est dit « profondément choqué par cette nouvelle attaque qui intervient quatre mois après le saccage d’une autre (mosquée) à Ajaccio au mois de décembre dernier », et « exprime son total soutien aux responsables et aux fidèles de la mosquée d’Ajaccio ».

Cette « salle de prière » a  déjà fait l’objet d’actes de vandalisme et de racisme.
Ainsi, des têtes de  sanglier avaient été retrouvées à deux reprises devant sa porte, rapporte « France  Info ».
L’enquête ouverte pour dégradation par incendie a été confiée à la police judiciaire et aux enquêteurs de la sécurité publique.
On se souvient qu’Ajaccio  avait déjà connu un épisode antimusulman en fin d’année 2015.
Une manifestation xénophobe  avait dégénéré en décembre.
Les manifestants avaient défilé aux cris de « On est chez  nous ! » ou « Arabi fora (les Arabes dehors) ! », et avaient tenté de brûler des exemplaires du Coran.
Le rassemblement s’était  poursuivi par le saccage d’une salle de prière.

source : http://www.lepoint.fr/faits-divers

Etonnante phrase de « Abdallah Zekri », président de l’Observatoire de l’islamophobie :

«Il y a des gens qui veulent à tout prix mettre en péril le vivre-ensemble»,

Ah bon, il y avait un vivre ensemble avec les séparatistes musulmans ?

Zut alors on n’a pas réussi à le voir, malgré tous nos efforts !

Quant au reste, on ne se lasse pas de répéter que l’on n’impose pas impunément à un peuple des coutumes exogènes qui violent les siennes.
Que les Corses pètent les plombs n’est sans doute que les prémices de ce qui risque de se passer dans toute la France tôt ou tard.
Par la faute de nos gouvernants.

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/  du 02/05/2016

Paru initialement sur le site provisoire « Réalités de Francie » le 02/05/2016

1...56789...86

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43