Archive par auteur

Avis Militaire Compétent

FAIRE CIRCULER

UN MAXIMUM !

 

QUELQUES ELEMENTS DE REFLEXION SUR L’AFFRONTEMENT AVEC LES ISLAMISTES.

Il me semble que la plupart des consultants et journalistes auto proclamés spécialistes ès Afrique ou ès stratégie tournent beaucoup en rond .
Peu nombreux sont ceux qui nous rappellent que nos ennemis ont une mentalité qui n’a rien à voir avec la nôtre.
Que pour eux la vie humaine et la vérité ne comptent pas.
Ainsi…

Au Nord du Mali, une forte troupe d’islamistes puissamment armés décide d’attaquer une patrouille de reconnaissance Française.
Bien qu’elle dispose de l’avantage de l’attaquant ( terrain favorable, etc…) et de l’effet de surprise, son bilan est lamentable : 1 soldat Français tué, une trentaine d’islamistes abattus.
Pour les soldats Français, qui honoreront leur camarade comme il le mérite, ce n’est pas une défaite.
Les journalistes , eux, insisteront davantage sur la perte de ce soldat, certes tragique, 2ème mort au Mali, etc…
Certains mêmes insinueront un peu perfidement que si nous avons mis hors de combat une vingtaine d’ennemis ( chiffre réduit on se demande pourquoi ) c’est grâce aux hélicoptères et à l’aviation.
Et alors, une roquette contre un nid de mitrailleuses ou un dépôt de munitions serait-elle moins propre qu’une bombe en ville ?
Les journalistes préfèreraient-ils déloger les mitrailleuses au corps à corps, comme en 14-18 ?
Quant aux islamistes qui se moquent de leurs pertes ( ce sont des martyrs en route pour leur paradis) , ils crient victoire…Un légionnaire tué, ça va se fêter dans les foyers où le héros n’est pas le soldat Français mais l’assassin Mérah .

En Somalie, les Forces Spéciales Françaises interviennent pour libérer un otage :
Elles vont se heurter à une force dont le volume, la rapidité et la violence de la réaction laissent supposer qu’elle avait été alertée… L’otage est assassiné, 2 soldats Français seront tués et une vingtaine de djihadistes éliminés.
Pour les soldats Français c’est un échec, parce que la mission, qui était de libérer l’otage, n’a pu être menée à bien.
Les commentateurs eux, parleront d’échec, de catastrophe, mentionneront à peine la vingtaine de terroristes tués et ne se demanderont pas pourquoi ce pauvre otage était aussi bien gardé, par des gens aussi bien armés et en alerte maximale, sans que nos forces s’en doutent :
Ont-ils eu peur de ce qu’ils pourraient découvrir?
Pour les islamistes, ce seront des hurlements de victoire ( c’est pour cela sans doute, qu’alertés, ils n’ont pas fui comme le firent naguère Kadhafi à Tripoli devant les Américains ou le hezbollah à Baalbec devant les Français, espérant causer de lourdes pertes aux Français), de nouveaux martyrs et des you-you dans les chaumières.

Alors, me direz-vous, que faire ?
1 Ouvrir les yeux et admettre une bonne fois pour toutes que les islamistes ont déclaré la guerre à l’occident, avec la France en première ligne.
Se persuader que cette guerre ne se fera pas sans mort, sans prise d’otages et autres attentats , qu’elle se fera aussi chez nous et donc qu’il faudra nous montrer plus vigilant et moins vulnérable y compris émotionnellement.
Savoir que notre ennemi trouvera parmi nous des sympathisants et des complices dans tous les milieux et en plus grand nombre que ce ne fut le cas pour le FLN.
2 Cesser de reculer devant les exigences toujours plus grandes de ces extrémistes et de leurs complices, qui, en affaiblissant notre culture et en imposant la leur, cherchent surtout à tester et à saper notre esprit de résistance.
3 Agir en portant le fer là où apparait un furoncle :
- une immigration débridée qui rend insolubles les problèmes du logement, du chômage, de la dépense publique, çà se contrôle !
- des barbus, des imams ou des rappeurs qui appellent à la guerre sainte, à la haine et au crime, çà se sanctionne !
- des quartiers qui caillassent les représentants de l’état, qui rackètent les artisans, çà se neutralise !
- de discrètes écoles coraniques qui forment les djihadistes de demain, çà se ferme !
- des clandestins, çà s’expulse, surtout les délinquants !
- des subventions à toutes ces associations qui font leur beurre dans l’anti France , çà se supprime !
- et …on revoit nos programme d’histoire, on jette la repentance aux orties, on laisse la transparence aux vitriers…etc…etc.

Et ne me dîtes pas qu’il s’agit là de racisme, de fascisme ou d’extrême droite, il s’agit de légitime défense et de résistance dans le respect de la loi, ni plus, ni moins !

Vous pensez sans doute que ce n’est pas demain la veille…
Je crois néanmoins que, sans un sursaut, le pays de la douceur de vivre, le plus beau pays du monde, risque fort de disparaitre dans d’atroces soubresauts ou dans une coupable et morne résignation, pour être remplacé par un autre que certains, et pas des moindres, semblent appeler de leurs voeux on se demande pourquoi, et qui commence à faire peur..
Mais je me trompe peut-être…J’aimerais tellement avoir tort…
Enfin, réfléchissez, ne soyez ni sourds, ni aveugles, ni muets !!

Général Antoine-Roch Albaladéjo

Gentil Cheval De Troie

L’IMMIGRATION, CHEVAL DE TROIE DES PUISSANCES ETRANGERES

L’immigration est un boulet.
Un boulet pour l’économie : elle pèse sur les déficits, elle aggrave le chômage.
Un boulet social : elle tire les salaires à la baisse.
Un boulet sécuritaire : inutile d’en dire plus…

L’immigration est aussi devenue un vecteur d’influence pour les puissances étrangères.
Les grandes métropoles régionales et les principales villes moyennes se couvrent de minarets coiffant de grandes mosquées.
Cet islam conquérant n’est en rien spontané.
Derrière chaque construction et chaque imam, il y a l’argent et l’influence d’une puissance étrangère : Maroc, Algérie, Turquie, pétromonarchies du Golfe persique.
Le petit Qatar – peuplé à plus de 80 % d’immigrés sans le moindre droit — est encore allé plus loin :
Il s’est engagé à financer le développement d’entreprises ethniques en Seine-Saint-Denis.

Mais les pays musulmans ne sont pas les seuls à jouer à ce petit jeu.
L’hyperpuissance américaine est aussi omniprésente dans les banlieues françaises.
Nommé à Paris, en 2009, par Obama, l’ambassadeur Rivkin s’est donné pour priorité d’exercer l’influence des États-Unis sur les banlieues de l’immigration.
Les sites islamiques Oummah et Saphir ont reconnu leurs bonnes relations avec l’ambassade américaine.
Le « Bondy blog », qui bénéficie d’une notoriété médiatique parfaitement artificielle, a reçu la visite médiatisée de l’ambassadeur américain accompagné de l’acteur noir Samuel Johnson.
Les voyages transatlantiques payés par le département d’État ou les agences américaines se multiplient : rappeurs américains venant en banlieue, jeunes pousses économiques et politiques invitées aux États-Unis.
La ministre Najat-Belkacem est elle-même un produit de la « French american foundation ».

Dans son activité d’influence en direction des milieux immigrés, l’ambassadeur est assisté par Mark Taplin : un diplomate d’expérience spécialiste du « soft power » qui a exercé ses talents en Russie (à l’époque d’Eltsine) puis en Ukraine, Moldavie et Biélorussie de 1999 à 2004 (à l’époque de la « révolution de couleur » en Ukraine).
Voilà qui est clair !

Jean-Yves Le Gallou

Source : « bdvoltaire.fr »

Tribunal Pour B.H.L.

PROCES DE BERNARD-HENRI LEVY, POURSUIVI POUR DIFFAMATION.

Aujourd’hui, mardi 12 mars à 13h30, journalistes et caméras devaient être présents pour BHL, mais non pour assumer une énième promotion du soi disant philosophe mais surtout apprenti- sorcier va-t-en-guerre.
En effet, BHL est poursuivi pour diffamation à l’égard du Bloc identitaire.
Pour « défendre l’honneur des musulmans » menacé par l’organisation des Assises contre l’islamisation de la France, BHL n’avait pas hésité à qualifier le Bloc Identitaire de « groupuscule néo-nazi », dans une tribune parue en décembre 2010 dans Le Point.
A la suite d’un droit de réponse publié dans Le Point du 13 janvier 2011, BHL avait signé une nouvelle tribune dans laquelle il s’en prenait à Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire.
Ce qui lui en coûte puisqu’il avait rendez-vous cet après-midi au Palais de justice, après une année d’instruction.

Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, nous a indiqué :
« Je me réjouis de ce rendez-vous judiciaire avec Bernard-Henri Levy car nous l’attendions depuis un certain temps.
En effet, après sa tribune dans Le Point, nous avions porté plainte en janvier 2011.
Après plusieurs mois d’instructions, BHL avait enfin été mis en examen au mois de janvier 2012.
Il aura donc fallu attendre un an de plus pour que celui-ci réponde de ses propos diffamatoires devant la XVIIème chambre du Tribunal correctionnel de Paris.
Adepte de la « reductio ad Hitlerum » pour disqualifier ceux qu’il combat, BHL a cette fois-ci commis une grossière erreur en qualifiant le Bloc identitaire de “groupuscule néo-nazi”.
Sauf que le Bloc identitaire n’est ni néo-, ni archéo-, ni nazi tout court (et qu’il est profondément antitotalitaire).
Si BHL s’était un peu mieux renseigné, il aurait constaté que les Identitaires ne se reconnaissent dans aucun des mouvements apparus au XXème siècle, dont la plupart, d’essence totalitaire, ont entraîné l’Europe dans une épouvantable guerre civile. »

De plus, a précisé Fabrice Robert, « pour tenter de faire diversion, [BHL] avait pointé du doigt mon passé d’activiste de la droite radicale.
Peut-il admettre que l’on n’est pas forcément, tout au long de sa vie, ce qu’on a été à ses vingt ans ?
Et lui qui prétend “défendre l’honneur des musulmans” dans sa tribune parue dans “Le Point” devrait alors aussi comprendre que le sens de l’honneur fait que je n’ai pas à renier ce que j’ai été. »
« Si “défendre l’honneur des musulmans”, c’est favoriser l’instauration de la charia comme on l’a vu avec l’intervention en Libye, je ne sais pas si l’action de BHL est, finalement, très positive pour l’image de l’islam en France… », a conclu le président du Bloc identitaire.

Source : « fr.novopress.info » du 11/03/2013

P.S. En date du 14/03/2013, il peut être ajouté :
Le jugement est mis en délibéré et sera rendu le 23 avril. Me Dassa reste confiant quant à la condamnation de BHL, estimant que sa plaidoierie a apporté les éléments nécessaires pour établir le caractère diffamatoire des propos du “philosophe”.

Après avoir attendu des mois, que seront quelques semaines de plus ?
Restons confiants !

Qui Sème Le Vent …

 

 

 

RECOLTE LA TEMPETE ! NOTRE PRESIDENT SORT ENFIN AFFRONTER LE PEUPLE DE FRANCE POUR TENTER D’EXPLIQUER SES PROMESSES IRREALISABLES

L’opération reconquête de l’opinion entreprise par François Hollande a mal débuté lors d’un déplacement de deux jours à Dijon, où le chef de l’Etat a été interpellé et où peu d’habitants ont pu l’approcher.
Pour tenter de rompre avec les tournées fortement sécurisées de son prédécesseur Nicolas Sarkozy, l’Elysée avait affirmé qu’aucune barrière n’isolerait le président des Français.
Mais le zèle de policiers a brouillé lundi le message en Côte-d’Or.
L’opposition a dénoncé une mise en scène de la part d’un président devenu symbole d’impuissance, au moment où il atteint un plus bas historique de confiance de 31% dans un sondage Ipsos diffusé lundi.
En dépit des critiques qui montent dans son propre camp, François Hollande a réitéré mardi sa volonté de dialogue, expliquant qu’un seul déplacement de ce type ne pouvait résumer sa relation avec les Français et qu’il ne redoutait rien.

« Tous ceux qui veulent m’interpeller peuvent le faire, je ne crains ni ne redoute rien.
Chaque fois qu’on peut avoir un dialogue respectueux, c’est bien », a-t-il dit en marge de la visite de l’entreprise Urgo, dans l’agglomération dijonnaise.
« Il y a des moments de doutes, d’impopularité, et alors ?
Moi je dois montrer où nous allons et ce que nous pouvons réussir, c’est le but de ce déplacement ».
Visant Nicolas Sarkozy, il a ajouté :
« Passer deux jours, c’est justement aussi un signe de respect, pas simplement arriver, repartir, faire une annonce et être protégé.
Moi je ne demande aucune protection ».

Les socialistes, alors dans l’opposition, reprochaient à l’ancien président UMP de ne s’exprimer que devant un public trié sur le volet et dans des lieux protégés par un imposant dispositif policier.
Au moins trois militants dont un syndicaliste de Solidaire et deux autres brandissant des portraits de Jean Jaurès ont été expulsés lundi à Dijon sur le parcours de François Hollande.

CONSIGNES PLUS EXPLICITES À L’AVENIR

Des militants socialistes ont reconnu parallèlement avoir eu des consignes pour accueillir le chef de l’Etat.
L’entourage de François Hollande a admis un « excès de zèle », affirmant qu’à l’avenir, les consignes données aux forces de l’ordre seraient « plus explicites ».
« C’est la première fois que cela arrive, cela n’est jamais arrivé avant, c’est une fois de trop », a-t-on ajouté, réaffirmant que le président tenait absolument à avoir « un rapport direct » avec les Français.
Le ministre du Travail, Michel Sapin, a refusé de dramatiser la contestation autour de ce déplacement, jugeant que le mécontentement s’expliquait avant tout par les difficultés économiques et que le gouvernement avait besoin de temps.
« Je ne vois pas de virulence, je ne vois pas de haine, ni vis-à-vis de la personne, ni vis-à-vis de l’équipe », a-t-il estimé sur France info.
Pour nombre de responsables socialistes, le contact un peu rude du président avec la réalité n’a rien avoir avec l’hostilité flagrante qui avait marqué le voyage de Nicolas Sarkozy il y a un an à Bayonne.
Mais pour l’opposition de droite, François Hollande, qui disait vouloir donner à l’occasion de ce voyage du sens à sa politique, n’a pas de message à envoyer et est incapable de tenir un cap.

« INCARNATION DE L’IMPUISSANCE »

« Ce président est en train de devenir l’incarnation de l’impuissance », a estimé la députée UMP Nathalie Kosciusko-Morizet sur BFM-TV et RMC.
« Au lieu d’être (…) dans l’urgence et dans l’action, il fait un tour de France de la propagande », a-t-elle ajouté, dénonçant une « mise en scène ».
Pour le député UMP Eric Ciotti, François Hollande a « tellement menti aux Français pendant la campagne électorale qu’aujourd’hui, il est complètement pris à contre-emploi de défaut, de déni de ces promesses. »
« La crise est là, il avait nié, tout était de la faute de Sarkozy.
Et aujourd’hui, on a ce gouvernement incapable de tenir un cap, c’est ça qui est dangereux », a-t-il dit sur RFI.
Le doute semble également percer parmi les socialistes.
« Le Parti socialiste, la communauté socialiste n’est pas à la hauteur du combat à engager pour donner du sens », avait ainsi déclaré lundi le député PS Jean-Christophe Cambadélis, reprochant à François Hollande de trop parler.
L’ex-député socialiste Julien Dray a estimé sur son blog qu’il fallait « donc être sacrément optimiste pour envisager imperturbablement de continuer la même politique ».
Le maire PS de Lyon, Gérard Collomb, juge pour sa part les messages du chef de l’Etat « contradictoires » et lui demande de « fixer un cap », notamment pour les entreprises.
« La gauche est fragmentée, c’est vrai, mais si François Hollande se laisse enfermer dans les contradictions qui la divisent, il va se retrouver paralysé.
La seule façon de les dépasser est d’aller de l’avant », dit-il dans Le Monde.
« On peut construire un discours positif sans tomber dans de folles chimères », ajoute-t-il en défendant un « socialisme de l’offre » qui implique, selon lui, de « changer de braquet ».

Source : « bdvoltaire.fr » du 12/03/2013

Toutes les chaînes nationales ont consacré leurs journaux d’information pendant près d’une heure aux intempéries, paraît-il « historiques » alors que les mésaventures de notre chef d’état ont été pratiquement passées sous silence, le conclave débutant aujourd’hui évoqué en quelques minutes.
Il ne se passe donc rien chez nous…ou bien n’a-t-on droit qu’à des programmes (journaux y compris !) soporifiques, anesthésiants, prosélytes du mondialisme ?
Regarder la télé n’est tout de même pas gratuit, sans compter les heures de publicité -néanmoins parfois pratiques pour la pause pipi !- nous pourrions avoir des programmes de choix ainsi que de réelles informations, non ?
Nous payons bien la redevance audiovisuelle, même les personnes âgées ayant des revenus modestes en raison des planchers, pourquoi ?
Pour être gavés comme des canards par des documentaires, des films, des télé-réalités, des journaux apurés de toute démocratie, en un mot qui ne nous intéressent pas ?

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Tant De Questions !

Je suis Française et retraitée mais je ne cesse de me demander quelle société évolue maintenant sur le sol de ma patrie

A tout bout de champ, insidieusement l’une ou l’autre des questions qui suivent me vient à l’esprit, lancinante, pénible, sans réponse, avant qu’une autre vienne prendre la place :

- Où est la justice sociale quand on repousse l’âge légal de la retraite alors que tout étranger de 65 ans n’ayant jamais travaillé ni cotisé en France, a droit à une retraite de 780 euros par mois dès son arrivée ?

- Où est la justice sociale quand une femme de paysan ayant travaillé 50 ans à la ferme, n’a pas droit à ces 780 euros au prétexte que son mari et elle dépassent le plafond de 1200 euros de minimum vieillesse pour un couple ?

- Où est la justice sociale quand la sécu en faillite continue de payer à l’étranger, sans le moindre contrôle, des retraites à d’innombrables centenaires disparus depuis des lustres ?

- Où est la justice sociale quand l’Aide Médicale d’Etat soigne 220000 sans papiers chaque année, à raison de 3500 euros par malade, alors que la sécu ne dépense « que » 1600 euros par affilié qui travaille et cotise ?

- Où est la justice sociale quand des étrangers bénéficient de la CMU et d’une mutuelle gratuite, alors que 5 millions de Français n’ont pas de mutuelle, trop riches pour bénéficier de la mutuelle CMU mais trop pauvres pour s’en payer une ?
30% des Français ont différé leurs soins en 2011 !

- Où est la justice sociale quand on sait que 10 millions de fausses cartes Vitale sont en circulation et permettent de soigner des milliers d’étrangers sous une fausse identité, au détriment des « ayant droit » ?

- Où est la justice sociale quand la France entretient des milliers de polygames, certains d’entre eux percevant plus de 10 000 euros par mois sans travailler, alors que la polygamie est interdite et que nos comptes sociaux sont dans le rouge ?

- Où est la justice sociale quand une famille nombreuse étrangère est prioritaire pour un logement social, alors qu’un jeune couple français doit attendre sept ou huit ans son premier logement pour avoir un enfant ?

- Où est la justice sociale quand on sait qu’un million de faux passeports, donnant droit à la manne sociale, sont en circulation sur les sept millions de passeports biométriques soi-disant « infalsifiables » ?

- Où est la justice sociale quand un Français né à l’étranger doit prouver sa nationalité à l’administration, ce qui se traduit souvent par un véritable parcours du combattant, alors qu’on brade chaque année la nationalité française avec des milliers de mariages blancs ?

- Où est la justice sociale quand on veut donner le droit de vote aux étrangers, alors que nos élus ont confisqué aux citoyens leur « non » au référendum sur la Constitution européenne et que des millions d’électeurs, de droite ou de gauche, ne sont pas représentés au Parlement ?

- Où est la justice sociale quand on accueille chaque année plus de 200000 étrangers non qualifiés, dont notre économie n’a nul besoin, alors que la pauvreté augmente, que nous avons près de 5 millions de sans emplois et que le chômage atteint déjà 40% chez la population immigrée ?

- Où est la justice sociale quand le contribuable finance des associations qui ne combattent que le racisme à sens unique alors que le racisme anti français est systématiquement ignoré et les plaintes classées sans suite ?

- Où est la justice sociale quand on condamne un journaliste pour avoir énoncé une vérité sur la délinquance étrangère, alors que des rappeurs incitant à la haine ne sont jamais inquiétés au nom de la liberté d’expression ?

- Où est la justice sociale quand la délinquance explose et que les droits des voyous passent avant ceux des victimes ?

Car si l’intégration a totalement échoué, c’est tout simplement parce que nos dirigeants ont confondu anti racisme et acceptation de l’autre, avec le renoncement à nos valeurs.
Il ne fallait rien changer au moule républicain qui a permis depuis des siècles à des millions d’immigrés de devenir des citoyens français.
Les règles d’intégration qui ont fait leur preuve avec des générations d’immigrés, étaient la force de la République.
La faute majeure de nos élus est de les avoir ignorées.

Des Patrons Fraudeurs.

Arnaque à la Sécurité sociale, 1,65 million d’euros

Il s’agit d’une arnaque à la Sécurité sociale de Seine-Saint-Denis, mise en place par le gérant d’une société d’ambulances.
Cet homme d’origine marocaine employait de faux brancardiers et facturait des courses fictives.
Pendant plus de deux ans, l’escroc et son frère, à la tête de quatre sociétés différentes, se faisaient rembourser grâce à des bons de transport tamponnés par les Hôpitaux du département.
Le système était bien rodé :
Le gérant indélicat recrutait des brancardiers disposant d’un agrément et les licenciait très rapidement… tout en conservant leur numéro d’agrément.
Il faisait alors appel à des travailleurs clandestins qui utilisaient lesdits numéros, mais n’effectuaient pas la course.

L’Urssaf estime de son coté avoir été arnaquée de 513.139 € du fait du “travail” dissimulé non déclaré.

Les services de lutte contre la fraude aux prestations sociales ont diligenté une enquête et découvert qu’une partie de l’argent détourné était déjà bien au chaud dans des banques marocaines.

Source : « fr.novopress.info » du 11/03/2013

Bien sûr, nous seront informés que le « trou » de la Sécurité Sociale n’aura pas diminué car ils doivent avoir fait des émules.
Et ils auront mis deux ans pour s’en rendre compte ?
Ceux qui avaient été licenciés n’avaient donc pas retrouvé de travail, même avec un agrément ?

Tout Pour Les Autres !

Notre armée porte secours au Mali et, pendant qu’elle est au loin, notre nation subit de graves affronts !

“Vive l’Algérie & Fuck la France”
Nous sommes en France et parlons Français mais comprenons très bien ce message !
Le site internet du parc régional naturel du Pilat a été piraté dans la nuit de vendredi à samedi.
Le site du parc a été rétabli hier peu avant midi.
Ce parc est à cheval sur les départements de la Loire et du Rhône, et s’étend sur l’ensemble du massif du Pilat, dans les contreforts du Massif central.
C’est notre confrère « ledauphine.com » qui a révélé ce piratage hier.
Les « hackers » avaient mis des propos en arabe et en français “Vive l’Algérie & Fuck la France” et des photos.
Le drapeau de l’Algérie, avec le symbole classique de l’Islam (croissant et étoile), ornait la page d’accueil.
Œuvre d’islamistes ou d’algériens ?

La présidente du parc, Michelle Perez, a porté plainte à la gendarmerie.

Les piratages de sites internet par des islamistes ou des arabes se multiplient en France, en particulier sur les sites chrétiens (par exemple ici).
Symboles de conquête ?
En tous les cas il serait bon que les sites français se protègent davantage, d’autant plus que cela semble assez facile, ces « hackers » utilisant en général des méthodes très élémentaires.

Source : « fr.novopress.info » du 10/03/2013

Pourquoi dire « hackers » ?
N’avons-nous pas le mot « pirates » dans notre dictionnaire ?
Que d’autres utilisent la grossièreté américaine, peu nous chaud, mais nos journalistes de tous les médias devraient faire honneur à notre langue nationale en se servant de notre vocabulaire et en surveillant leur orthographe comme leur syntaxe !

Notre Nation Est Laïque

C’est à notre liberté que l’islam s’attaque en premier

Le débat autour de la question islamique continue et c’est tant mieux.
Dans un premier temps, Yacine Zerkoun expliquait qu’il ne fallait pas toucher au cœur de l’islam, confirmant ainsi la crainte des musulmans de voir leur religion mise à nu.
Pour Monsieur Zerkoun, dans le Coran, tout est bon.
J’y vois une sacralisation de la violence, telle qu’elle s’est inscrite dans l’histoire et dans la géographie, depuis les razzias de Mahomet jusqu’au 11 septembre 2001.
Dans un deuxième article, Monsieur Zerkoun fait une concession : il est disposé à sacrifier une partie des citoyens musulmans pour sauver l’islam.
Une manœuvre des plus classiques : toutes les générations ont su trouver des boucs malodorants chargés de racheter les ignominies prescrites par Allah et exécutées par son prophète.
À travers ces deux articles, notre défenseur de l’islam démontre qu’il a plus de respect pour le Coran et Mahomet qu’il n’en a pour leurs victimes — vecteurs — reproducteurs.
L’islam mène inéluctablement à ce type d’attitude et de comportements.

En arabe, islam signifie « soumission confiante aux décrets d’Allah ».
Le Coran et Mahomet font d’ailleurs fi de l’expérience judéo-chrétienne pour revenir à un archétype aussi barbare qu’Abraham.
Par amour d’un dieu avide de sang, ce patriarche s’était montré décidé à sacrifier un enfant.
À ce propos, le bain de sang planétaire qu’offrent les musulmans à Allah tous les ans est tout à fait éclairant.
Il nous rappelle l’emprise et la fascination que la mort et la violence ont toujours exercées sur notre humanité.
Allah est seigneur de la vie très courte et de la mort éternelle.
La mort est de toute puissance.
Mahomet est l’annonciateur de ces lapalissades.
Son enseignement tautologique est toujours vrai, quoi que vous fassiez.
L’islam rappelle aux musulmans la vanité de la vie ici-bas pour mieux valoriser l’outre-tombe.
Et c’est à travers la terreur que nous inspire la mort et sa violence que l’islam impose son ordre.
Ordre constitué avant tout de règles restrictives.

C’est à notre liberté que l’islam s’attaque en premier.
Chaque fois que ses adeptes arrivent au pouvoir, ils réactivent les différentes gradations de menaces que fait peser l’ordre islamique sur les êtres humains :
Pas de caricature, pas d’offense à la religion, pas de dancings, pas de mariage avec les non-musulmans, pas d’alcool, pas de produits du terroir, pas de représentation du nu, pas de cheveux féminins au vent, pas de visages féminins à découvert, pas de regards féminins sans grillage, pas de… sinon humiliation, intimidation, châtiment, flagellation, amputation et mise à mort sur la place publique.

Mais avant d’en arriver là, n’oublions surtout pas que l’islam fait déjà sa loi dans nos quartiers populaires.
Ses ghettos matrimoniaux, sexuels, vestimentaires, commerciaux et sépulcraux sont déjà mis en œuvre.
Et c’est ainsi que les musulmans sont bien partis pour vivre à part et à l’écart sans que jamais le vivre-ensemble ne soit possible ni nécessaire.

Adieu le creuset de fusion que la France a toujours été, la belle France qui m’a tant fait rêver !

Pascal Hilout

Source : « bdvoltaire.fr » du 10/03/2013

Boire : Encore Permis !

Les Français auraient des raisons de fumer…mais c’est devenu un luxe, alors ils boivent, ils boivent même trop paraît-il !

Les Français boivent trop !
49.000 décès en 2009 selon une étude du service de biostatistique et d’épidémiologie à Institut Gustave Roussy de Villejuif…
2,7 verres d’alcool par jour en moyenne, ça serait trop.
Les Français boivent trop ?
Mais il faut les comprendre aussi !
Vous avez vu les programmes télé ?
Il vaut mieux déboucher une bonne bouteille que de justifier la redevance devant l’écran plat !
Vider des verres plutôt que de se vider la tête !
Non seulement le programme télé pousse au crime, mais encore plus le programme Hollande !
Là, ce n’est plus la bouteille qu’il faut déboucher, c’est la caisse entière !
Quitte à avoir la gueule de bois, autant en tirer un peu de plaisir…
Il y a intérêt à avoir une grande cave et faire des réserves, parce qu’il y a encore plus de 4 ans à tenir !

Quand on voit ce qui nous est promis, il faut quelques paradis artificiels liquides en stock !
Hausse de la TVA dans un an, fiscalisation des allocations familiales, nouveau plan de rigueur, nouveau report de l’âge de la retraite, nouvelle fiscalité écologique, nouveau radar invisible sur les routes… sans compter le prix du caddie, du carburant et les tensions communautaires orchestrées.
Si tout ça ne donne pas envie de boire pour oublier qu’on est dans la mouise…
Si vous avez quelques économies, faites un casse chez le caviste, ça ne sera pas perdu.
En plus, le bon vin est un placement intéressant, paraît-il : ça grimpe, et si jamais ça ne monte pas, il n’y aucun regret, on peut toujours le boire.
Ça c’est intelligent, plutôt que d’acheter des actions et autres dégénérescences boursières qui vous plument à tous les coups !

Les Français boivent trop ?
Plus de 2,7 verres par jour alors qu’il n’en faudrait pas plus d’un demi ?
À coup sûr, dans les prochains jours, on va pointer du doigt celui qui aime lever le coude, tandis qu’on dorlote, qu’on excuse et qu’on abrite dans des salles de shoot celui qui aime se piquer le bras.
On va nous donner mauvaise conscience d’user du dernier réconfort terrestre !
Laissez-nous donc picoler, on vous laisse bien gouverner.

Edouard Fremy

Source : « bdvoltaire.fr » du 10/02/2013

Nouvelle Donne ?

Jean-Marc Ayrault nous prend vraiment pour des demeurés…ou des analphabètes !

Dimanche, en Suisse, un référendum d’initiative populaire visant à supprimer les parachutes dorés a été massivement approuvé.
« C’est une excellente expérience démocratique où les Suisses montrent la voie.
Personnellement, je pense qu’il faut s’en inspirer », a estimé Jean-Marc Ayrault.
Pure coïncidence, chez nous, la semaine dernière, le Sénat a adopté les modalités d’application du « référendum d’initiative partagée » : les nouveaux alinéas 3 à 6 de l’article 11 de la Constitution précisent ainsi qu’un référendum pourra être organisé en France, à condition qu’au minimum 184 parlementaires et 4,5 millions de personnes en fassent la demande…
Parmi lesquels, sans doute, une femme à barbe, une mère de sextuplés, des frères siamois, une cantatrice chauve et un gagnant de l’euro-million ?
Et encore cette requête ne pourra-t-elle être formulée qu’un 29 février à minuit, par l’ensemble des impétrants réunis, tous vêtus d’un tutu rose et sautant à cloche-pied sous les fenêtres du gouvernement ?
Autant dire que les Français verront passer la comète de Halley plusieurs fois avant d’assister à l’organisation d’un référendum « d’initiative partagée ».

Quel farceur, ce Premier Ministre.

Si l’on suivait, comme il le dit joliment, la voie de l’expérience démocratique que les Suisses nous montrent et que l’on s’en inspirait, ce ne serait pas, toutes proportions gardées, 184 parlementaires et quatre millions et demi de personnes qu’il faudrait réunir — chiffre improbable et parfaitement inaccessible —, mais simplement 600 000.
Or on sait, n’est-ce pas, (cf. le Conseil économique social et environnemental ), ce que l’on fait en France d’une requête déposée par 600 000 Français en âge de voter lorsqu’elle est dérangeante.
On s’assoit dessus, on s’en bat les cuisses, on s’en tamponne le coquillard et on en fait des confettis.
Dans l’indifférence générale en plus.
S’inspirer de l’expérience démocratique des Suisses, mon œil.
Comme si les uns et les autres n’avaient pas vu l’effet du recours au référendum d’initiative populaire sur ces braves Helvétiques :
Eux que l’on ne connaissait que pour leur neutralité prudente, pour la discrétion de leurs banques, la précision de leurs horloges et le raffinement de leur chocolat, bref eux que l’on croyait aussi placides qu’une vache Milka, ont été promus, en 2009, par le seul usage du référendum, fleuron de la résistance contre la construction des minarets en Occident.
Le référendum d’initiative populaire, c’est un peu le viagra de la démocratie.
Et sur un peuple français déjà passablement excité ces derniers temps… on a comme l’intuition que la nature des questions ne porterait pas QUE sur la semaine de quatre jours.

Alors comment faire lorsque l’on s’est fait le chantre de la démocratie participative pour couper par avance la chique de ceux qui n’ont que des choses désagréables à dire ?
Instituer le référendum édulcoré au bromure (inventé sous Sarkozy en 2008) :
Un référendum dont on a évacué le mot « p…opulaire » par trop cousin de celui de « p…opuliste » pour le remplacer par celui de « p…artagé » (champ lexical chargé d’ondes positives), et qui revient en fait à « p…rends-nous (encore) pour des demeurés ! »

Gabrielle Cluzel

Source : « bdvoltaire.fr » du 07/03/2013

Qui doit prendre la décision d’un référendum, le peuple ou le gouvernement ?
Il semblerait que notre premier ministre veuille faire cadeau de cette initiative, logiquement démocratique, mais sous une forme plutôt toxique, franchement indigeste !
Prenez la parole mais sous mes conditions… bref, ce n’est pas demain que vous pourrez vous exprimer !

Transfusion Radicale !

La démolition de l’Identité Française par l’intégration forcée!

Sous le titre « La grande nation pour une société inclusive » a été discrètement publié par Matignon le rapport Thierry Tuot sur la politique d’intégration des allogènes en France.
L’auteur du rapport Thierry Tuot est conseiller d’Etat.
Bien sûr, les rapports des conseillers d’Etat se doivent de respecter le devoir de neutralité et de réserve incombant à tout fonctionnaire. Pourtant, Thierry Tuot a reconnu que ce rapport n’était pas vraiment conforme à ce devoir de réserve.
Il le justifie par le droit de rêver en déclarant :
« Il est permis de penser que l’affichage d’un peu de lyrisme, le retour d’un peu de rêve, les échos joyeux d’une grandeur qui ne serait plus martiale, mais sociale pourraient s’avérer plus efficaces que la compassion digne […].
En ce qui concerne les immigrés et l’intégration, on l’a compris, la République nous appelle. »

Le rapport propose de remplacer la politique d’intégration par une politique inclusive, c’est‑à‑dire qui rejette tout « compartimentage ». Concernant la mise en œuvre de cette nouvelle politique, le rapport Tuot consiste à la transférer presque exclusivement aux associations, le rôle de l’État consistant seulement à les subventionner.
Quand on connaît les associations actives en matière d’immigration, le risque du totalitarisme associatif est très élevé.
Un des autres dangers de cette proposition a été souligné par Malika Sorel, membre du Haut conseil à l’intégration, à savoir la prise de contrôle de l’argent public par des groupes de pression communautaires.
« L’intégration, dit‑elle, ne peut être réduite à sa seule dimension socio‑économique, en laissant de côté les composantes les plus concernées que sont l’éducation, l’instruction, la famille, les affaires intérieures, l’emploi, les affaires étrangères et les armées. »

Le rapport va même jusqu’à clairement mettre la charrue avant les bœufs, puisqu’il propose de naturaliser les étrangers pour mieux les intégrer.
Des propositions plus improbables les unes que les autres défilent dans le rapport.
Elles vont de la régularisation automatique des clandestins en mesure de prouver qu’ils vivent en France depuis plus de cinq ans, à la naturalisation de tous les immigrés ayant suivi une scolarité en France, mais aussi de tous les parents d’étrangers nés en France pourvu qu’ils y soient installés depuis plus de vingt ans.

Avec un tel programme, plus besoin d’intégration des étrangers puisque la disparition des Français de souche sera en bonne voie.

Source : « fr.novopress.info » du 08/03/2013

C’est bien ce que je pensais, le mariage gay n’était qu’une mise en bouche !
Les plats plus consistants qui vont nous rester sur l’estomac ne commencent qu’à faire leur apparition.
Nos entreprises disparaissent comme neige au soleil alors que nous accueillons toujours plus de chômeurs immigrés puisqu’il n’y a même plus de travail pour les autochtones.
Quand va-t-on nous pondre un beau petit rapport au sujet de la double nationalité tellement pratique pour passer certaines frontières extra-européennes ?

Minaret Symbolique !

Finalement, elle sera construite, la MOSQUÉE au premier étage de la Tour Eiffel…

Merci Monsieur Bertrand Delanoe, notre Tour Eiffel va devenir un minaret !
Mais a-t-on demandé l’avis à tous les Français de toutes confessions ?

L’information vient de tomber :
Une petite mosquée sera finalement construite au premier étage de la Tour Eiffel.

Le projet était en gestation depuis 3 Ans, sous la pression de plus en plus forte des musulmans français et étrangers dont le nombre de visites ne fait que progresser depuis 10 ans.
Impossible en effet pour les adeptes de l’islam de prier lorsque la dame de fer est pacifiquement conquise.
La mosquée, d’une capacité d’accueil de cinquante personnes, sera orientée vers La Mecque et donc construite entre le pilier sud et le pilier est de la tour.
Le Président du Conseil Français du Culte Musulman et le Recteur de la Grande Mosquée de Paris ont été les principaux acteurs du projet et du montage financier dont 50% des fonds sont publics et 50% proviennent d’un grand pays du Golfe Persique – le coût étant resté confidentiel.
Merci Monsieur Bertrand Delanoe, notre Tour Eiffel va devenir un minaret !
Mais a-t-on demandé l’avis à tous les Français de toutes confessions ?

Y a t il déjà une chapelle, un temple et une synagogue ?
NON

Pauvre France…néanmoins, on peut espérer que la vieille dame de fer ne risque pas d’attentat terroriste…seulement qui sait ?
Mais pourquoi, dans un Etat laïc, des dépenses pour un aménagement religieux dans un patrimoine culturel national est-il accepté, d’une part, payé à hauteur de 50% par des fonds publics, d’autre part ?
Pour couronner le tout, les payeurs n’ont même pas le droit de savoir combien ils devront débourser !
Serions-nous pris pour des pigeons ?

Après Tout Pourquoi Pas

Les zoophiles réclament leurs droits !

Il est toujours intéressant de prêter attention aux faits, gestes et dires des vieux « soixante-huitards », même, et peut-être surtout, de ceux qui débloquent le plus.
Dans leurs délires, ils nous en disent long sur l’air du temps, sur une époque permissive qui encourage la libre expression des désirs et la satisfaction des pulsions.

Michael Kiok aime les bêtes.

Il le dit haut et fort, et d’ailleurs, il ne se contente pas de le proclamer, il passe à la pratique et s’engage sur le terrain politique.
Michael est à la tête du ZETA (Zoophiles Engagement für Toleranz und Aufklärung), le lobby qui, en Allemagne, regroupe les adeptes des relations sexuelles avec les animaux.
L’élue de son cœur s’appelle Cessy.
C’est une ravissante chienne. Elle appartient à la race (je crois qu’on peut le dire s’agissant des animaux) des bergers allemands.
À Berlin, le parlement vient d’adopter une loi littéralement réactionnaire.
Ce texte revient sur un « acquis » social, ou sociétal, vieux de 44 ans.
En 1969, alors que le vent bienfaisant de la libération des mœurs soufflait sur le pays, la zoophilie fut dépénalisée.
Sans doute parla-t-on, à l’époque, d’une « avancée ».
Le texte actuel, liberticide, prévoit une amende pouvant aller jusqu’à 25 000 euros pour les contrevenants.
La Cour Suprême de Karlsruhe va sans doute devoir se pencher sur la question ; Michael Kiok accorde de très nombreuses interviews, en Allemagne et hors d’Allemagne, pour promouvoir sa cause et dire sa souffrance d’être incompris ou mal compris.
Relisons certaines de ses déclarations récentes car il y a quelque logique dans ses raisonnements même si les prémisses sont discutables :
« Les actions intentées par la société contre nous sont à peu près les mêmes que celles qui visaient les homosexuels il y a une trentaine d’années.
Nous considérons les animaux comme des partenaires.
On n’exerce sur eux aucune contrainte.
Derrière le prétexte invoqué, à savoir la défense des animaux, se cache en fait un retour à l’ordre moral.
On prétend interdire le plaisir sexuel entre hommes et animaux, mais on autorise les abus sexuels dans l’industrie agro-alimentaire, par exemple la castration des porcins. » Michael Kiok affirme aussi qu’ « un animal sait très bien montrer ce qu’il veut et ce qu’il ne veut pas », précisant avec délicatesse que « les animaux sont parfois plus faciles à comprendre que les femmes ».
Si on l’en croit, Michael Kiok se bat pour le droit à la différence et au bonheur, pour la liberté et pour l’égalité entre tous les citoyens quelles que soient leurs préférences sexuelles.
C’est beau comme un discours de Christiane Taubira.
Simple habillage tactique ?

On le sait, les mots, ça compte énormément ; ça trompe énormément, aussi…

Ajoutons un argument que n’a pas encore, à ma connaissance, utilisé Michael Kiok : avec les progrès de la science, on peut espérer qu’une progéniture naîtra de ces unions. L’Allemagne souffre d’un déficit démographique très préoccupant et puisqu’on évalue à au moins 100 000 le nombre des zoophiles dans ce pays, il y a fort à parier qu’une bonne petite PMA contribuerait à redresser la situation.

Fabrice Le Quintrec, Journaliste.

Source : « bdvoltaire.fr » du 24/02/2013

Cela me rappelle notre grand Coluche faisant mine de se présenter aux présidentielles, à la différence qu’il parlait d’affaires publiques et qu’on débat de nos jours sur nos affaires privées !

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Palaces pour Détenus.

Après la prison des Baumettes, celle de Colmar pointée du doigt

Un rapport d’expertise judiciaire, établi à la demande d’un détenu, critique les conditions de vie dans la prison de Colmar (Haut-Rhin), trois semaines après la remise d’un rapport accablant sur celle des Baumettes, à Marseille.
Selon le rapport, les détenus vivent à trois dans des cellules de neuf mètres carrés, où l’aération est difficile et l’intimité presque inexistante, a souligné mardi Maître Fabien Arakelian, l’avocat du détenu, sur France info.
En outre, les douches de ce bâtiment très ancien, construit en 1791, sont dans un « état de vétusté avancé », et le chauffage est « très sommaire », a-t-il ajouté.

« Je vais désormais saisir le tribunal administratif de Strasbourg pour obtenir réparation des conditions de détention indignes imposées à mon client », a expliqué l’avocat, qui a déjà contraint l’Etat, en juillet 2011, à indemniser deux détenus des maisons d’arrêt de Nanterre (Hauts-de-Seine) et de Bois d’Arcy (Yvelines).
Maître Arakelian entend en outre saisir le même tribunal pour obtenir la mise en oeuvre de travaux de mise en conformité, alors qu’il existe un projet de construction d’une prison neuve pour le département.
La visite à Colmar de l’expert judiciaire, en octobre dernier, a été ordonnée par la cour administrative d’appel de Nancy.
La semaine dernière, le Conseil d’Etat a enjoint à l’administration pénitentiaire de dératiser et de désinsectiser la prison des Baumettes, à Marseille, dont le tribunal administratif a déjà ordonné une remise en état partielle.
Le contrôleur général des lieux de privation de liberté a récemment épinglé dans un rapport l’insalubrité « consubstantielle » au centre pénitentiaire des Baumettes, et saisi à ce sujet la ministre de la Justice.

Pour l’Observatoire international des prisons (OIP), qui prône la fermeture de la prison des Baumettes, l’ordonnance du Conseil d’Etat est nécessaire mais pas suffisante.

« Cela va dans le bon sens, mais c’est une demi-mesure largement insuffisante.
C’est un cautère sur une jambe de bois », a dit à Reuters Maître Lionel Febbraro, juriste de l’OIP.

Source : « bdvoltaire.fr »

Il y a quelques décennies, notre maréchaussée s’affairait à recueillir les quelques sans domicile fixe pour les mettre à l’abri à l’intérieur des murs de nos prisons pendant les mois de froidure.
Aujourd’hui, avec les mesures d’expulsion, les associations qui collectent de l’argent pour les famines extérieures à notre pays, le paupérisme grandissant, la délinquance galopante, le paysage social a totalement changé !
Qui sait ?
Bientôt, pour être bien logé, bien nourri aux frais des contribuables, retraités y compris, la solution sera de se faire « héberger » pour un prétexte plus ou moins futile.
Vous serez au propre, un avocat vous sera fourni par l’Aide Judiciaire puisque vous ne pourrez bien sûr pas le payer.
Reste une question :
Le travail diminue et le chômage augmente, qui va payer des impôts sur le revenu dans quelques années, quand nos retraités n’auront pratiquement plus de pension ou seront morts, quand il n’y aura que les riches qui travailleront mais se débrouilleront toujours pour exempter leurs bénéfices…comme le CAC 40 ?

Certains pensionnaires de maisons de retraite devraient contacter cet avocat pour qu’il fasse transformer leur « home » en prison quatre étoiles ! Il est bon de rappeler que ces pensionnaires n’ont commis ni crime ni délit , eux !!! Que dire aussi de tous ces retraités qui n’ont plus assez pour se chauffer, pour se nourrir, se loger, pour vivre !! La prison devrait leur sembler bien douce, pour y couler leurs vieux jours… heureux et confortables !

Jacky

Nos Régions Sur Ecrans

Les personnes qui répondent aux journalistes sont-elles ciblées ?

Je pense surtout aux journaux d’information sur ce qui se passe dans notre hexagone et à nos concitoyens que les journalistes semblent aborder au hasard ici ou là, selon les circonstances.
Si je ne me fie qu’à ce je ne peux voir que sur mon petit écran, je vous avoue que je prends vraiment peur !

Ces personnes qui parlent, mal Français souvent, avec de drôles d’accents, ce sont des gens qui sont dans mon pays ?
Peut-être, mais il doit bien y avoir , comme dans nos campagnes délaissées, encore quelques irréductibles du bon vieux Français du XXème siècle ( 13 ans ce n’est pas si loin !) qui peuvent bien répondre, sans que cela ne fasse aucune discrimination mais permette aux auditeurs de comprendre leurs semblables qui veulent bien parler.

Si ce n’est pas le cas, ces images qui défilent chaque jour, au long des semaines et des mois, instillent dans les mémoires de tous ce que devra être la population de la France de demain, ne serait-ce pas un savant travail de lavage de cerveau ?
Je suis contente de pouvoir capter des chaînes étrangères certainement moins mondialistes !

Je suis fière de l’ Histoire de la France, je suis soulagée pour moi-même de ne pas assister au triste avenir qu’ ON lui prépare méticuleusement !

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Autre Nation, Autre Action

 

 

 

Israël continue d’expulser des Soudanais

Israël à renvoyé au moins mille migrants soudanais vers leur pays d’origine, et ce à l’insu du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.
Israël est signataire de la convention sur le statut des réfugiés qui stipule qu’un Etat signataire ne peut expulser un réfugier vers un territoire où sa vie ou sa liberté serait en danger.
Or, le Soudan est un Etat ennemi d’Israël qui interdit à ses ressortissants de séjourner dans l’Etat juif.
Les migrants soudanais risquent donc de lourdes sanctions s’ils retournent au Soudan.
D’après Israël, ces migrants sont volontaires pour regagner leur pays, ce que réfute le Haut commissariat.
En effet, la loi de l’Etat d’Israël permet de placer sans procès les demandeurs d’asile en prison, où une décision « ne peut pas être librement prise » selon le Haut commissariat.

Source : « fr.novopress.info »

Où vont-ils tenter maintenant d’aller se réfugier…sans craindre de se faire expulser, vous n’avez pas une petite idée ?

 

 

 

Bonnet D’Ane Pour Nous !

 

 

 Vincent Peillon, a lancé son projet de réforme des rythmes scolaires, est-ce réellement la priorité pour sauver l’école française ?


La loi de refondation de l’école est en pleine discussion, nous étions donc légitimement en droit de nous attendre à ce que celle-ci s’attaque au cœur même du sujet. Or elle l’élude totalement !

Aujourd’hui, le principal souci de l’école française est l’enseignement de la lecture et de l’écriture.

Chaque année, le système français pousse près de 120 000 enfants jusqu’au collège, dont 40 % ne savent ni lire ni écrire correctement.

C’est d’ailleurs l’un des plus importants taux d’échec parmi les pays de l’OCDE.

S’attaquer aux rythmes scolaires est certes une bonne chose, mais une réforme de profondeur dans la manière d’enseigner m’aurait paru sans doute plus importante.

Les lois de refondation de l’école n’ont lieu qu’une fois tous les huit ans en moyenne, il serait idiot de laisser passer cette opportunité.

Que préconisez-vous ?

Il faut transmettre aux professeurs un nouvel art d’enseigner, et ce en revenant à la méthode syllabique dans l’apprentissage de la lecture.

Celle-ci est appliquée depuis quinze ans en Grande-Bretagne et a depuis porté ses fruits ; toutes les études internationales ont démontré son efficacité et sa supériorité.

Mais comme aucun gouvernement n’a jamais osé s’aventurer dans cette réforme, la situation se sclérose, et désormais le malaise est tel que les professeurs ont une peur panique d’avoir des classes de CP !

Pourtant, dans l’art d’enseigner, apprendre à lire et à écrire devrait être l’une des plus belles choses à réaliser…

De surcroît, pour légitimer l’échec scolaire, on a aujourd’hui tendance à qualifier beaucoup d’enfants de dyslexiques.

Or les orthophonistes sont unanimes :

95 % des enfants qu’ils reçoivent en cabinet n’auraient jamais franchi le pas de leur porte s’ils avaient appris correctement.

Dans votre constat, droite et gauche semblent avoir la même responsabilité…

Oui, les deux côtés de l’échiquier politique doivent admettre qu’ils ont échoué depuis des décennies.

Il est extrêmement dangereux pour n’importe quel ministre de l’Éducation de mettre le sujet de la lecture sur la table en France, sous peine de risquer son poste.

Et c’est là que le bât blesse !

Les gouvernements successifs ont donc eu des œillères durant des années et ont suivi à tort l’avis de certains bastions idéologiques qui considèrent que toutes les méthodes se valent.

Quant aux syndicats, on les entend beaucoup sur la question des rythmes scolaires, mais sur le contenu des enseignements jamais !

À terme, cette inertie française sera dangereuse ; la France est aujourd’hui en-dessous de la moyenne européenne au dernier classement PIRLS (sur les compétences en lecture des écoliers).

Il est grand temps d’agir !

Olivia Millioz – Source : « bdvoltaire.fr »

Les Vertus du Froid !

 

La Russie a pratiquement résorbé son déficit démographique.

Avec une immigration saine formée surtout de Russes venant des pays de l’ex-URSS, et un taux de fécondité en hausse, la population russe augmente de nouveau et a retrouvé son niveau de 2005. L’espérance de vie connaît également une hausse rapide, passant de 67 ans en 2002 à 71 ans en 2012.

La crise démographique ouverte en 1991 avec l’effondrement économique de l’Union soviétique a entraîné en 20 ans, une perte de 13,5 millions de Russes, soit la moitié des pertes de la 2e guerre mondiale.

Malgré l’amélioration du nombre d’enfants par femme, la prochaine décennie pourrait à nouveau voir une baisse du nombre de naissances puisqu’arrive en âge de procréer la génération (moins nombreuse) née durant la fin des années 90 et le début des années 2000.

Mais les prédictions apocalyptiques que certains se sont plus à faire sur la démographie russe ne sont désormais plus de mise.

Source : « fr.novopress.info »

En France, on sait bien qu’on préfère regarder les matchs de foot à la télé !

1...8283848586

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43