Archive | BISTRO Flux RSS de cette section

Vous Croyez Vraiment Que Je Délire ?

Internet

Les vieux votent mal ?

Faisons en sorte que leurs voix comptent moins !

Les Anglais ont mal voté et cela ne doit pas se produire en Suisse :

C’est ce que pense, assurément, la conseillère d’État et conseillère nationale zurichoise « Jacqueline Fehr » à propos du « oui » au « Brexit » pour lancer semblable proposition !

Les « vieux » seraient, selon les derniers sondages anglais, responsables du « oui » au Brexit ?
Salauds de vieux !
Les voix de ces abrutis soi-disant « de facto moins concernés » que les jeunes – qui auraient plébiscité le maintien de leur pays dans l’Union européenne – n’ont qu’à compter deux fois moins !
Et toc !
C’est ce qu’on apprend de l’interview de ladite conseillère accordée au « Tages-Anzeiger ».

En voilà une idée qu’elle est bonne, aurait dit Coluche !
La dame se montre même plus précise :
Si chaque voix des 18 à 40 ans devrait compter double, celle des 40 à 65 se réduirait à 1,5 et les plus de 65 ans à 1.
À ce rythme-là, peut-être bien qu’à 80 ou 70 ans (pourquoi pas) il deviendrait interdit de voter.
Remarquez, en France, nous avons bien un « Jacques Attali » qui préconisait une méthode radicale :
l’euthanasie à 65 ans…

« Un malus vieillesse », en quelque sorte, en opposition à un « bonus jeunesse » à l’argumentaire complètement fallacieux.
Selon la socialiste « Fehr » – qui se targue, sans état d’âme, de décréter pourtant « équivalentes » les visions du monde de l’une et de l’autre -, si la démocratie ne peut plus s’exprimer correctement, c’est donc à cause d’un trop-plein de « vieux » dont les voix « étouffent » celles des jeunes, les seuls (paraît-il) à apporter « des objectifs, des aspirations ».
Quelle avancée par rapport au suffrage censitaire, en 1789, qui n’autorisait à voter que les chefs de famille de plus de 25 ans payant l’impôt !

Mais la socialiste « Fehr » a plus d’un tour dans son sac.
Comme elle doute – quand même un peu – de la mise en pratique de cette idée, elle émet celle d’accorder le droit de vote à 16 ans et de l’ouvrir aux étrangers.
Tiens donc, on a déjà entendu ça chez nous !
Qui finirait par compter double, aussi ?
Et le vote des femmes, des homosexuels, des écolos, des journalistes, des enseignants, ils ne pourraient pas compter triple, quadruple, pendant qu’on y est ?
Et comment savoir, lors du dépouillement, qui est quoi, dans cette histoire ?
Peut-être bien qu’un jour, voter ne sera plus anonyme…
peut-être bien qu’un jour, voter sera devenu obsolète ou plutôt transformé en une grande farce !

Vous croyez que je délire ?
Pas du tout !

D’ailleurs, « Jacqueline Fehr » s’est certainement inspirée d’ « Avenir suisse », un « think tank » comme on les aime.
Pour « Avenir suisse », la solution est simple.
Sous couvert de défendre « une démocratie directe » prétendument déséquilibrée à cause, donc, du nombre croissant de « vieux » par rapport au nombre de jeunes, « les analystes libéraux » plaident pour « une plus grande éducation civique » et l’idée d’un droit de vote… des enfants dès leur naissance, qui serait exercé par leurs parents !

On ne s’esclaffe pas !

Créer des citoyens de seconde et troisième zone :
C’est beau, le socialisme suisse !
On ne ferait pas ça chez nous…

Caroline Artus

http://www.bvoltaire.fr  du 04/07/2016

Êtes vous sure Caroline ?
Ils dissimulent tant de choses aux « sans dents » qu’ils doivent bien avoir un dossier à ce sujet…
et depuis pas mal de temps…
nous n’aurions pas « l’éducation nationale » (fonctionnaires compris) que nous avons actuellement !

Quelques « Oublis » De Nos Médias !

top secret

Révélés quand même !

Gendarmerie

Après la Porsche de « David Douillet » dont la carte grise était au nom de l’association « Les Pièces Jaunes »

Un peloton de gendarmerie de HAUTE SAVOIE a procédé à l’arrestation d’un conducteur au volant d’une Ferrari roulant à 240 km/h sur l’autoroute !
Ce conducteur fort connu, ancien Ministre, se nomme « Bernard KOUCHNER »
Les gendarmes lui ont retiré son permis de conduire,
… encore heureux !!!
Mais lorsqu’ils ont contrôlé la carte grise du véhicule en question, ils ont constaté que celle-ci était enregistrée au nom de l’association  « Médecins sans Frontières » !

Moralité de cette histoire :

n’hésitez pas à faire des dons,..

cet argent est entre de bonnes mains !

 

Les 3 Suisses

 

                            -Quelques
As-tu reçu leur nouveau catalogue ?

Ils viennent soutenir la politique de Hollande….
et payent leurs impôts en Suisse… !!!!!!!

sauf Noah dont la FRANCE a effacé sa dette de 100 millions d’impôts dûs,
pour avoir pris la direction du « tennis Français » .

Bravo et merçi, nous payons pour tous ces cons là…
Pardon, je me suis trompé, les cons c’est nous !!!

Autre Que Réseau Social

Notre Beau Monde Se Dévergonde.

Lettre

Interdit aux lecteurs sensibles !

 

carla-bruni-aime-susciter-l-etonnement-lors-de-ses-interventions_5625883

« Les confessions déjantées de la tigresse Carla »

L’on vous devine, Madame, si petitement vêtue d’un affriolant négligé arachnéen, tranchant la gorge de l’infidèle qui vous cocufia éhontément.
Digne héritière des Borgia, vous confessâtes à une gazette que votre époux, « Nicolas le Bref », dormait sans pyjama, abîmé dans le sommeil vertueux d’un mari qui n’a rien à craindre de la vindicte d’une femme bafouée.
Nous fûmes ébaubie d’apprendre que « le Bref » se trouve présentement rangé des voitures.
Avouez, Madame, qu’il ne mérite point d’éloges pour cet exploit!
Qu’il vienne en effet à sombrer de nouveau dans le marivaudage, qu’aussi sec, vous lui tranchez la gorge ou les oreilles durant son sommeil.
Par le Ciel, Madame, vous nous fîtes chuter de notre méridienne, à lire vos propos sur votre propre condition de bâtarde, condition que vous aimez au point d’en affubler votre mari.
L’ancien roi « Nicolas le Bref », un bâtard!
Un sang mêlé, un esclave affranchi qui, selon vos propres mots, ne fait point partie de l’establishment !
Une sorte de corsaire, de Spartacus, un mulâtre révolté, convenablement ciré, couvert de chaînes, fouetté au sang par les sbires d’un latifundiaire bordelais, avide et cruel :
un nobliau hiératique sans cesse à prononcer de terribles sentences, rendues d’une voix caverneuse.
Cet allusion à l’establishment, établissement devrait-on dire à présent que les « Rosbifs » ont décidé de nous snober, cette allusion toute de perfidie, Madame, qui visait-elle au juste ?
Monsieur de Juppé, archétype de l’énarchie régnante, tout le contraire de votre époux, valeureux héros de la « Puszta », dont vous louez la gueule de métèque.
Votre Raymond, ainsi que vous le chantâtes, « Tu es ma came, je t’aspire, je t’expire et je me pâme », serait-il réchappé de Koh-Lanta, triomphant des éléments hostiles d’une implacable jungle, royaume d’une tigresse aux crocs acérés, assoiffée de sang ?
Nous nous pâmâmes également à vous lire :
ce remake des « Feux de l’amour » nous enchanta :
Ce fut un délice !

 Bâtarde !

Quel plaisant divertissement !
Ces confessions brûlantes, d’une richesse inouïe, nous ont donc appris qu’à l’instar de « Madame de Maintenant », vous êtes une bâtarde.
Une bâtarde qui a réussi, tout au contraire de son ancêtre qui avait du faire son content d’un mariage morganatique, à ce que l’on raconte en gloussant.
Mais nous nous interrogeâmes sur la pertinence d’un entretien aussi déjanté.
Et nous flairâmes le coup de com’:
habile, mais un peu cousu de corde à puits.
Sous couvert d’évoquer votre vie conjugale de façon si peu conventionnelle, vous tentâtes de nous faire gober que votre mari n’était point de cette engeance « enarchique » que la vulgate brocarde à tout va.
Vous fîtes d’une pierre deux coups:
flétrir Monsieur de Juppé, le doge de Bordeaux, tout ainsi que le Flou, lui-même issu de ce sérail tant décrié.
Monsieur de Sarcosie, Lucky Luke.
Jusques alors, ses ennemis le peignaient plutôt comme Joe Dalton :
Du progrès dans le casting…
Mais avez-vous seulement confessé, Madame, que vos sulfureux propos vous avaient valu de recevoir pléthore de cadeaux d’un goût plus ou moins exquis ?
L’on jabote en Cour :
- Monsieur de Juppé vous aurait (fait) porter une dague, assortie d’un écu, à des fins de conjurer le mauvais sort.
- Monsieur Le Maire, avec ses airs d’enfant de choeur un peu polisson, vous aurait fait tenir un poignard adoré de scènes de chasse.
Avec un petit mot galant :
« Vise la carotide, Carla, d’un coup sec! ».
- Madame d’Alliot-Marie, « envapée » de ses séjours en Cyrénaïque, se serait fendue d’un cimeterre au manche couvert d’éclats de nacre.
- Monsieur de Fillon, moins entiché de salamalecs, aurait choisi un Opinel, jugeant que le meurtre du « Bref » ne valait point qu’il sacrifiât à la dépense.
- La baronne Morano aurait quand à elle chipé un couteau de cuisine :
la roture a elle aussi son étiquette.
Ainsi donc gréé de toutes ces lames dressées, le plumard du « Bref » ressemblerait à présent à un tapis de fakir.
Peut lui chaut!
Le voici aux anges, à exulter!
Son étoile brille de nouveau au firmament, tout alors que celle de Monsieur de Juppé prend des allures de luciole.
Le voici à chanter :
« Le Flou dans les choux, le Vieux à l’asile ».
Vous a-t-il suggéré de mettre en musique cette ritournelle de fan zone ?

source :   »Hervé Karleskind » sur  » http://blogs.lexpress.fr/chroniques-politiques-marquise-sevigne« 

http://actu.orange.fr  du 30/06/2016

Après Le « Désastre » Anglais, Shocking !

je-ne-suis-pas-dupejpg-1 (1)

Passées, présentes, futures !

« Anne Hidalgo » vole au secours de « Sadiq Khan » !

anne-et-sadiq

« Les maires de Paris et de Londres appellent à se rapprocher encore plus » !

Euh, sur la photo, cela me parait déjà un brin suspect …
Si « Gala » ou « Voici » s’en empare, ça va jaser dans les chaumières !

On pensait avoir tout vu avec l’ex « Notre-Dame de Paris », parti depuis couler des jours heureux vraisemblablement dans un des pays de son Maghreb bien aimé, mais sa « successeuse » (ortograf estampillée NVB) est manifestement capable de bien pire !

Madame la mairesse de Paris qui, à l’instar de ses copains prétendus socialistes, se mêle de tout ce qui ne la regarde pas, au lieu de s’atteler au boulot pour lequel elle est bien grassement rémunérée, vient de se découvrir une passion émouvante :
aider son confrère de Londres !

Lequel pauvre homme vient de voir ses crétins de compatriotes britanniques
(pas ceux de Londres qui viennent de l’élire Maire il y a peu … non tous les autres),
voter pour sortir de l’Union Européenne, cette si belle création, mise au point par des esprits fins, humains et justes, visant au bonheur des peuples, en leur retirant tout soucis de décisions :

« payez, on s’occupe de tout pour vous » !

C’est à se demander si les citoyens britanniques n’ont pas succombé à une overdose de « tea », tellement cette décision est surprenante, à tel point que l’éminent-gris « BHL » avait cru devoir rassurer tout le monde avant l’heure en prévoyant … le contraire de ce qui est arrivé !

Les méchantes langues diront que de la part de cet illuminé imbu de sa seule personne, ce n’était pas étonnant…
Moi je rétorquerai que l’on ne tire pas sur une ambulance !

Il est vrai que Madame le maire de Paris a tout loisir de seconder le maire de Londres, puisque tout baigne à Paris :
Conformément à la tâche à laquelle elle s’est attelée, et pour laquelle elle ne ménage pas sa peine, la ville lumière se noie de plus en plus sous la crasse et la misère !

Il est tout aussi vrai que n’ayant aucun sens de la vraie valeur artistique, comme en sont naturellement nantis les gauchistes, nous n’avions déjà pas apprécié qu’on dénature la Place Vendôme avec un hideux et grotesque « plug anal »
(déjà rien que pour en avoir eu  l’idée, il faut être gravement taré, alors pour le réaliser !).

marianne-place-republique

Socle de la statue de Marianne, en juillet 2013, un mois après l’inauguration

Alors comment ne pas souffrir en constatant la transformation opérée en seulement trois ans, Place de la République et plus précisément sur la statue de Marianne !

Même endroit de nos jours, avec les inscriptions mémorielles suite aux attentats de janvier et novembre 2015, et après le passage des « Nuits debout » … tristesse et dégoût devant l’abandon des lieux livrés au vandalisme et au vagabondage !

statue-republique-2016

Et voilà le travail, trois ans plus tard !

(https://medium.com/@jeromegodefroy/le-cloaque-de-la-r%C3%A9publique-aff043786ef3#.obr9ynh3u

Tout ceci n’a pas l’air de contrarier « Hidalgo » qui a bien d’autres chats à fouetter que perdre son temps à s’occuper de l’intendance, alors qu’elle est tellement prise entre cocktails, inaugurations, congratulations, festivités ramadamesques … et voyages à Londres.

Pas plus que ne la préoccupe les positions de l’islamiste « Sadiq Khan ».

« Sadiq Khan, le nouveau maire musulman de Londres, a annoncé que les publicités montrant des « images de corps irréalistes ou en mauvaise santé » seraient interdites dans tous les transports en commun de la capitale britannique. »

« Personne ne doit se sentir sous pression » en utilisant les transports en commun pour atteindre des standards « irréalistes concernant leur corps ».

(http://www.islamisme.fr/islamiste/maire-de-londres/)

En clair, sous couvert de s’attaquer aux publicités vantant des corps de rêve, risquant de créer des complexes, surtout chez les adolescentes, la décision est tombée :

« pas de photos de femmes trop déshabillées sur les murs de Londres » !

Le mieux finalement, ce serait de toutes s’habiller de la même façon, en burqa par exemple, cette discrète tenue gommant toute anomalie ou différence…
ainsi personne ne se sentirait blessée par un corps imparfait …
lequel est, rappelons-le, destiné à « l’usage » exclusif des hommes, selon leur bon vouloir.

Mais qui a dit que « Sadiq Khan » est musulman ?
Pas « Hidalgo » en tous cas, du moment qu’on ne l’oblige pas elle…
les femmes du monde entier elle s’en fout !

Ce qui les passionne, « Hidalgo et Sadiq-Anne », au lendemain du « Brexit », c’est que le rapprochement et l’union de leurs deux villes permet d’être « un contrepoids puissant face à la léthargie des Etats-nations et à l’influence des lobbys. »

La léthargie des Etats-nations … qu’eux-mêmes et leurs complices de l’U.E. paralysent de maintes manières, comment pourraient-ils être guillerets et innovants en étant enchainés ?

L’influence des lobbys … alors qu’à mon sens ceux-ci roulent en général plutôt pour le pouvoir, pourquoi donc s’en plaindre ?
A moins que par lobbys, il faille comprendre « partis extrémistes » ?

Fallait oser, ils n’ont pas hésité une seconde !
(http://www.metronews.fr/info/brexit-les-maires-de-paris-et-de-londres-appellent-a-se-rapprocher-encore-plus/mpfA!xQR7BY5p0sW/)

Connaissant le goût prononcé d’ « Hidalgo » pour l’islam et ses « salamalecs », il n’y a pas à s’étonner de ce nouveau léchage de babouches, bien dans la ligne des traitrises envers les Parisiens !
En revanche pour celles et ceux qui contrairement à elle, n’ont pas pour « Sadiq Khan » les yeux de Chimène, voici quelques infos qui vous auraient peut-être échappées :

« En 2004, Khan a témoigné à la Chambre des communes en sa qualité de président du comité des affaires juridiques du « Muslim Council of Britain » (« MCB »).
Ce même « MCB » avait choisi de fermer les yeux sur l’assassinat récent d’un « Ahmadi » à Glasgow, en déclarant que les « Ahmadis » ne sont pas musulmans.

En sa qualité de représentant du « MCB », « Khan » a soutenu à la Chambre des communes que le Docteur « Yusuf Al-Qaradawi », religieux des Frères musulmans, « n’est pas l’extrémiste que l’on dépeint ».

Or « Qaradawi » est l’auteur d’un livre intitulé « Le licite et l’illicite dans l’islam » où il justifie la violence conjugale et examine la question de savoir si les homosexuels devraient être tués.

« Qaradawi » est également connu pour sa fatwa répugnante préconisant des attentats-suicides contre les civils israéliens, ce qui lui a valu de se voir refuser d’entrer au Royaume-Uni à l’instar d’individus comme Omar Bakri Mohammad. »

Mais bien sûr, « Sadiq Khan » n’est pas un musulman extrémiste … ayez confianssss !
(http://www.islamisme.fr/qui-est-sadiq-khan-le-premier-maire-musulman-de-londres/)

Alors, quand elle aura fait le tour de son nouveau « joujou » et que Londres et Paris seront totalement identiques en saleté et islamisées selon son goût, je suggère à madame la maire de Paris, de s’atteler à faire plaisir à monsieur « Moussa Mara », futur candidat à la présidence du Mali en 2018, qui considère que « l’immigration des Africains est une perte pour l’Afrique d’abord » (comme il a raison !) en lui renvoyant ses concitoyens installés en France, sans perdre un instant !

« …. De même, Moussa Mara tient un langage clair sur l’immigration.
Pour lui,
l’immigration des Africains est une perte pour l’Afrique d’abord.
Profitant de son passage en France, celui qui sera candidat en 2018 à la présidence de la République du Mali interpelle la diaspora malienne installée en France en s’écriant :
« Cessez de croire que vous trouverez mieux ailleurs qu’au Mali ». »
« TV Libertés ».

Dommage qu’on n’annonce aucune primaire pour la présidentielle du Mali, c’est avec grand plaisir que j’aurais voté pour ce candidat plein de bon sens !

https://www.youtube.com/watch?v=VEl00v7nwU4

Josiane Filio

http://ripostelaique.com du 27/06/2016

Est Ce Assez Proche De La Réalité ?

poucec-1 (1)

Réformes des cours
d’Histoire de France

 

Au lycée, dans le 9.3, en cours d’histoire, le professeur pose une question….


- Qui a cassé le vase de Soissons ?


- C’est pas moi, m’sieur ! dit Mohamed.


- C’est pas moi non plus ! crie Rachid.


- Ni moi ! crie Naïma !…

Et toute la classe braille et nie avoir cassé le vase, ce qui finit d’anéantir le pauvre prof…


Le soir même, après les cours, il va raconter au directeur ce qui s’est passé dans sa classe et le niveau catastrophique de ses élèves.


Le directeur dit :


- C’est trop grave, il faut prévenir l’Inspecteur d’Académie !


L’inspecteur vient le lendemain et après s’être fait relater les faits, dit :


- Ce manque de culture va trop loin, il faut en aviser le Ministère !


Le lendemain le recteur est à Paris au Ministère de l’Éducation Nationale.


Il rend compte de l’événement à la ministre, qui l’écoute avec attention.


Après un moment de réflexion, Najat Vallaud-Belkassem fouille dans son sac à main et en sort deux billets de 50 euros qu’elle tend au recteur d’académie en lui disant :


- Prenez cet argent, vous rachèterez un autre vase, vous le mettrez à la place du premier, vous ne dites rien à personne, et on étouffe l’affaire !

 

Autre Que Réseau Social

 

 

 

Le Sanglier Et La Mosquée !

laiciteautableau

Et le snackbar !

De nos jours, sous nos latitudes hexagonales, une paille dans l’œil musulman fait immanquablement s’ébrouer le marécage gauchiste, tandis qu’une poutre dans l’œil chrétien passe inaperçue. Sachant que « les conséquences d’un acte sont incluses dans l’acte lui-même » (Orwell), n’est-ce pas là une forme de négationnisme visant à briser le christianisme, ce rempart culturel gênant la mondialisation aux entournures, quitte à s’acoquiner avec un islam qui s’avérera, à terme, bien plus intransigeant sur la question de son identité ?

Ainsi, dans sa récente déclaration à propos d’une mosquée profanée – restant à déterminer si déposer un sanglier devant ce lieu de culte relève plus de la profanation que de la provocation somme toute inoffensive ! –, Bernard Cazeneuve victimise une fois de plus une religion invasive tandis que cimetières chrétiens et églises sont régulièrement saccagés dans l’indifférence criante de la place Beauvau.

Ainsi, « la détermination du gouvernement à combattre et à sanctionner tous les actes haineux et antireligieux » frappe en réalité aussi sûrement la France chrétienne que le glaive qui, jadis, fit tomber la tête du premier évêque de Paris, saint Denis.
Bernard Cazeneuve peut bien affirmer que le principe de laïcité ne vise pas à « pénaliser certains Français en raison de leur religion » (déclaration du samedi 3 octobre 2015 à Strasbourg, aux états généraux du christianisme), la vérité reste accablante :

Lui et sa formation politique enterrent chaque jour un peu plus le christianisme quand ils adoubent une religion qui, depuis sa naissance dans le désert d’Arabie, n’a eu de cesse de combattre la chrétienté.

Une carcasse de sanglier ébranle donc l’âme sensible des socialistes quand un groupe de rap – « Negrescro » – peut, en 2012, produire un clip où s’exhibent des armes non factices et un drapeau algérien sur une église de Nice sans les émouvoir outre mesure.
A l’époque, « Les Inrockuptibles », sigisbée de la gauche, s’étaient d’ailleurs plus focalisés sur le Bloc identitaire, qui avait saisi la justice, que sur cet affront délibéré aux chrétiens : « Une posture qui permet au Bloc de créer régulièrement la polémique, et ainsi de faire entendre sa voix. »

Défendre son identité est donc une posture, sauf s’il s’agit de l’islam, vous aurez compris ! ! !

Et pendant que le ministre de l’Intérieur et ses comparses assaisonnent la France avec des condiments islamiques, voici quelques faits divers survenus en juin qui auraient dû attirer leur attention médiatique :
- 25 tombes du cimetière de Neuville (Calvados) vandalisées,
- vols en série d’œuvres d’art dans les églises du ,
- la chapelle Sainte-Gertrude de Selongey (Côte-d’Or), déjà vandalisée le 11 mars, subit un nouveau vol de dalles en pierre,
- etc… etc… etc…

Mais il est vrai que la terrible bête déposée devant la mosquée était « un sanglier, monstre énorme et superbe » » (La Fontaine), qui pouvait causer beaucoup de dégâts chez les fidèles « d’une religion de paix et d’amour » !

Charles Demassieux

http://www.bvoltaire.fr  du 16/06/2016

Les Sponsors De L’Euro 2016 Dérivent !

foot

Et son fric odieux !

Pour un maillot à 85 euros, l’ouvrier est payé 65 centimes !

Ils s’appellent « Nike », « Adidas » et « Puma ».

Ce sont les sponsors de l’Euro 2016 et les équipementiers des équipes nationales.
Leurs produits se vendent très chers, mais leurs coûts de fabrication sont réduits au maximum.
Au détriment des sous-traitants et des ouvriers.
Un rapport du collectif « Éthique sur l’étiquette », relayé par « Mediapart », souligne les dérives de ce système.

Des prix de vente élevés MAIS des coûts de fabrication très faibles !

L’écart entre le prix de vente et le coût de fabrication des maillots ou des baskets est impressionnant.
Selon « Mediapart », un maillot « acheté autour de 85 euros n’a coûté que 5,85 euros à produire.
Et les ouvriers qui l’ont fabriqué n’ont été payé en moyenne que 65 centimes d’euros pour le faire ».
Même chose pour les baskets de « Nike » :
pour fabriquer des Air Jordan, « Nike n’aura alloué que 2,4 euros en moyenne aux petites mains qui les ont cousues, alors que ces baskets de luxe sont commercialisées autour de 140 euros ».

D’après le rapport réalisé par le cabinet d’études « Basic », commandé par le collectif « Éthique sur l’étiquette », les prix de ces produits ont doublé en vingt ans, alors que le salaire des ouvriers n’a pas bougé.

« La part de la main-d’œuvre dans le prix des chaussures et maillots de sport de marque a donc été divisée par deux en vingt ans »,

constate « Mediapart ».

Les sponsors font des efforts MAIS c’est insuffisant !

Certes, les sponsors font « certains » efforts.

«  »Nike », « Adidas » et « Puma » ont édicté des codes de conduite, réalisé des audits sociaux réguliers chez leurs sous-traitants, tout en donnant davantage d’informations sur leur chaîne d’approvisionnement »,

écrit « Guillaume Duval », président d’ »Éthique sur l’étiquette » dans le rapport.

« Mais force est de constater qu’elles sont toujours très loin de faire ce qu’elles pourraient – et devraient – faire sur ce terrain.
En contradiction avec leur discours affiché de marques responsables, elles favorisent plus que jamais la logique financière et privilégient toujours plus les dépenses de marketing (…).
Elles maintiennent une pression toujours aussi forte sur leurs prix d’achats »
.

Les équipementiers quittent la Chine !

Dans cette logique de réduction de coûts, on apprend dans le rapport que les marques sont en train de quitter la Chine, en raison de la hausse des salaires, pour s’installer au Vietnam et en Indonésie.
A terme, les équipementiers iront en Birmanie, en Inde ou au Pakistan où les salaires sont encore plus faibles et ne permettent pas à ses ouvriers de couvrir leurs besoins essentiels.

C’est ce qu’on appelle la notion de « salaire vital ».
Il s’agit du salaire qui doit permettre de faire vivre une famille comprenant deux adultes et deux enfants (alimentation, logement, éducation, santé).
Or, d’après le rapport du collectif, les rémunérations dans les usines de confection sont 33% inférieures au salaire vital au Vietnam, 45% inférieures au Cambodge et 50% inférieures en Inde et en Indonésie.

S’aligner sur le « salaire vital » dans ces pays n’entraînerait pourtant que « quelques dizaines de centimes de plus sur le prix final ».

Bons matchs !

source : « Dan Israel » pour « facebook »

http://www.wikistrike.com  du 13/06/2016

Quizz « La Grande Parade Métèque » ?

masques-300x300 (1)

C’est Carnaval !

Jusqu’à présent, j’associais plutôt parade et cirque.
Certes je connaissais la parade amoureuse de certains animaux, la parade militaire sur les Champs-Elysées… mais la parade des métèques, ça c’est une innovation.

Les Athéniens qui faisaient l’honneur aux étrangers de leur permettre de vivre dans leur Cité avec un statut particulier -celui de métèque- doivent se retourner dans leur tombe.
Un métèque n’est ni inférieur ni supérieur, il est un « non-citoyen ».
Ce qui ne l’empêche pas de vivre bien, en harmonie avec les citoyens.
Un métèque ne défile pas pour se prétendre athénien.
Ou alors c’est qu’il n’est pas métèque mais qu’il est devenu un citoyen athénien…
Tout change, ma pauvre madame Michu… Rome n’est plus dans Rome.
Les étrangers ne sont plus à l’étranger.
Les citoyens se prennent pour des métèques et les métèques pour des citoyens…
La Seine Saint-Denis n’est plus en France…

Voici donc le cirque de l’immigration.
Naturellement « Télérama » en fait des gorges chaudes et soutient activement le projet.
J’ai longtemps été abonnée à « Télérama », alors même que je n’avais pas – et n’ai toujours pas- la télé parce que leurs pages livres et cinéma permettaient de découvrir quelques pépites ici et là.
Mais j’ai peu à peu compris à quel point, derrière le projet culturel il s’agissait d’une manipulation indigne des esprits.
Leur compte-rendu du livre de « Sylvain Goughenheim » ,« Aristote au Mont-Saint-Michel », putassier à souhait, a mis le feu aux poudres.
Je les ai quittés.
Définitivement.

Entretien express avec « Damien Villière », membre du comité de pilotage de cette manifestation qui se déroule en Seine-Saint-Denis, et dont l’objectif est de “s’emparer du débat autour de l’immigration de façon festive”.
(http://www.telerama.fr/sortir/grande-parade-meteque-sortir-de-ce-fantasme-de-l-immigration-vu-comme-un-probleme,142996.php)

D’où vient l’idée de la Grande Parade métèque ?

Elle a germé il y a environ quatre ans. C’était avant les attentats et la percée du FN aux régionales, mais déjà nous trouvions que le débat autour de l’immigration devenait nauséabond, que les politiques ne portaient plus ce sujet. Nous avons donc décidé, en tant que citoyens du 93, voisins, amis, de nous en emparer et de le porter sur la place publique de façon festive, avec la volonté de sortir de ce fantasme de l’immigration vue comme un problème, alors qu’elle est dynamique, rapporte de l’argent.

C’est quoi la Grande Parade (métèque)?

Ce n’est pas une manifestation contre quelque chose :
On fait la fête des Métèques pour revendiquer avec fierté nos origines, nos composantes.
C’est aussi un événement où l’on mise sur le participatif :
Deux mois avant, on ouvre des ateliers où ceux qui le souhaitent viennent construire des éléments de la parade.
(Comme le carnaval de Rio ou « Halloween » d’outre-Atlantique ! Encore des manifestations que veulent imposer les mondialistes à des citoyens fiers de leurs traditions et résistants malgré toutes leurs manœuvres – pelosse)

Gageons que demain se presseront à la Grande Parade une majorité de bobos et islamo-collabos qui n’habitent pas la Seine Saint-Denis (pas fous, hein !) mêlés à quelques militants haineux des Indigènes de la République... mais que les authentiques immigrés, avec leurs « niqabs », leurs « kamis » et leur halal ne viendront pas se mélanger à des Koufars descendant de Français d’origine, de Portugais ou d’Italiens.

Faut pas mélanger les torchons et les serviettes, quoi qu’on en dise.
Ou plutôt quoi que veuillent nous faire croire les organisateurs de cette parade… politique.
Et rien d’autre.

Christine Tasin

http://ripostelaique.com

Ils sont dessus depuis deux mois et nos médias n’en ont pas soufflé mot ?
Craignent-ils de ne pas avoir de casseurs à envoyer dans ce genre de manif ?
C’est bizarre quand ils nous pompent l’air avec le foot à la moindre occasion.
A moins qu’ils craignent un attentat…les mahométans ne sont pas tous d’accord mais se servent des mêmes armes !
Il n’y a rien eu, l’honneur gouvernemental est sauf !
Et ils disent qu’ils sont fauchés, faudrait peut-être aller faire des contrôles.

La « Fachosphère », C’est Un Délit ?

responsable (1)

 Nous sommes en France !

Le « Monde » reproche à « Riposte Laïque » d’avoir quitté la France !

Au début de la création de « Riposte Laïque », il arrivait aux animateurs de ce site d’être – parfois – invités sur les plateaux de télévision, ou bien, plus souvent, sollicités par un journaliste au téléphone.
L’intention n’était pas toujours bienveillante, mais au moins on parlait de nous. Depuis les années 2011-2012, il a été décidé que le silence était préférable à la publicité négative.

Donc, quand « Résistance républicaine » organise la première marche, dans Paris, contre « le fascisme islamique », le 10 novembre 2012, pas un mot, seul un média américain relaie l’information.
Pas un coup de téléphone quand « Merah » tue, quand les drames de Charlie et le Bataclan montrent que les analyses de « Riposte Laïque » étaient justes.
Les consignes paraissent claires :
Surtout ne pas faire de publicité à notre site, ne pas permettre à nos animateurs de défendre leurs thèses, et laisser les « Pas d’amalgames » monopoliser les médias.

Parfois, très rarement, l’AFP se permet parfois une dépêche d’agence, par exemple si « Fabien Engelmann » publie un livre édité par RL.
Systématiquement, notre nom est accolé au terme « extrême droite » et au mot « fachosphère ».
Et le journaliste de l’AFP, repris par un copié-collé de dizaines de collègues, se sent obligé de préciser que « Pierre Cassen » et « Pascal Hilout » ont été condamnés pour incitation à la haine raciale, rien de moins.

Bref, entre le mot infamant « extrême droite », le terme « condamné » et la classification « haine raciale », tout est fait pour nous faire passer pour des gens infréquentables et sulfureux.

Nous avions également été sollicités, il y a un an, par une élève journaliste, « Pauline Verduzier », qui, dans le « JDD », avait fait un portrait à charge particulièrement crapuleux contre nous… et n’avait pas été déçue de la réplique, bien sûr !

Le jour où notre regretté avocat « Joseph Scipilliti » a tiré sur le bâtonnier de Melun, et mis fin à ses jours ensuite, par contre, là, ils ont retrouvé notre numéro de téléphone, à « Christine Tasin » et à moi.
Nous avons eu en une journée davantage de sollicitations qu’un cinq années réunies.
Bien évidemment, certains essayaient de nous faire condamner l’acte de notre ami, ce que nous nous sommes refusés à faire.
Mais associer « Riposte Laïque » à une tentative de meurtre, quelle aubaine !

Dans ce contexte, j’ai donc appris, dans la journée de jeudi, par un courriel de « Khadija » et un coup de téléphone de « Christine », qu’ »Olivier Faye », « journaliste au service politique, en charge de l’extrême droite » au « Monde » serait en train de faire un article sur « Riposte Laïque », et serait intrigué par le fait que nous soyons hébergés hors de France.

Nous nous doutions évidemment que le journal de « Bergé-Niel-Pigasse », s’il s’intéressait à notre site, ne le faisait pas pour nos beaux yeux, mais pour tenter de nous discréditer, voire de nous calomnier.
Néanmoins, notre ligne de conduite a toujours été de ne pas refuser les sollicitations médiatiques, et de répondre, ensuite, à l’article, ou à l’interview télévisée dans nos colonnes.

A chaque fois, nous remarquons l’incroyable différence entre les journalistes étrangers qui s’intéressent à nous, et sont respectueux, et ne s’intéressent qu’aux faits, et leurs collègues français, qui, systématiquement, multiplient amalgames et commentaires malveillants pour mieux nous discréditer.
Et à chaque fois, nous faisons, sur « Riposte Laïque », les mises au point nécessaires.

Nous n’allons pas déroger à la règle et allons donc, ci-dessous, répondre aux nombreuses malveillances, sournoiseries et inexactitudes comprises dans cet article d’ »Olivier Faye », en les commentant, en rouge, ci-dessous, entre les paragraphes.

Pierre Cassen

§§§§§§

 

LeMondeRL

§§§§§§

Le choix de la photo est déjà curieux. Christine Tasin n’est pas membre de la rédaction de Riposte Laïque, même si elle y publie fréquemment des articles, mais présidente de Résistance républicaine. Cela commence mal

Les militants d’extrême droite aiment se définir comme « enracinés » : dans une culture, une histoire, un territoire…
Mais il leur arrive parfois de prendre quelques libertés avec cet attachement revendiqué.
Depuis plusieurs années, certains sites Internet de la « fachosphère » – cette nébuleuse très active de sites, blogs et forums, qui s’évertue à prêcher la parole « patriote » sur la Toile – sont hébergés à l’étranger, dans le but à peine voilé d’échapper à la justice française.

Donc, selon Olivier Faye, le fait de prêcher la parole patriote sur la Toile doit vous faire classer dans la fachosphère, rien de moins.
On peut comprendre que travaillant au service politique « extrême droite », il défende son fond de commerce, en y classant quiconque ose défendre la France.
Il est même payé pour cela :
diaboliser ceux qui, souverainistes, refusent la mondialisation libérale et son pendant, l’immigrationnisme au service de l’islam.

Ensuite, cette introduction est parfaitement malhonnête, et représente une totale inversion des faits. Un lecteur mal informé comprendra que nous avons fait délibérément le choix de fuir la France pour échapper à nos devoirs de citoyens, qui avons, comme chacun, des comptes à rendre à la justice française.
Il ignorera les persécutions que font subir à nos sites les associations dites antiracistes, qui, s’appuyant sur des lois uniques au monde, criminalisent le débat démocratique.
Il ne saura rien du véritable procès en sorcellerie intenté par ces maîtres-censeurs, et des groupes musulmans, contre « Pascal Hilout » et moi, et l’ampleur d’une condamnation inique à notre encontre. 

Enfin, « Le Monde », est connu comme le journal de la bien-pensance et de l’idéologie dominante, qui soutient la concurrence libre et non faussée, doctrine de l’Union européenne, contre le repli nationaliste frileux.
A ce titre, il ne trouve rien à redire aux nombreuses délocalisations qui touchent nos entreprises, pas davantage à l’exil fiscal de nombre de privilégiés.
Mais que « Riposte Laïque » quitte la France pour aller en Suisse,  nous voilà passibles du poteau d’exécution… 

Le journaliste « Nicolas Hénin », otage en Syrie entre 2013 et 2014, connu pour son travail sur le « djihadisme », l’a découvert à ses dépens.
En février, il a porté plainte pour diffamation contre le site de l’association islamophobe « Riposte laïque » et l’un de ses contributeurs, coupable, selon lui, d’un « article ordurier » à son encontre.

« C’est un ancien médecin, qui met en avant cette qualité pour poser un quasi-diagnostic sur moi et dire que je suis soumis à l’islam.
C’est une attaque insupportable »
,

reproche Monsieur « Hénin ».

Première nouvelle, nous ignorions cette plainte.
Une de plus, donc.
Mais pour que les lecteurs aient tous les éléments, voilà l’article incriminé.
Nous avons beau regarder, nous ne voyons rien « d’ordurier » dans les écrits de « Thierry Michaud-Nérard ».
Il est même plutôt surprenant que « Nicolas Hénin » puisse considérer qu’affirmer qu’il est soumis à l’islam (ce qui est une évidence) serait une attaque insupportable.
Qu’en pensent les croyants musulmans qui affichent ouvertement leur soumission à ce dogme, et en sont fiers ? 

(http://ripostelaique.com/nicolas-henin-victime-de-lideologie-islamiste-syndrome-de-stockholm.html)

Seul hic :
à l’heure de porter plainte, le journaliste et son avocate ont peiné à trouver le nom du directeur de la publication – légalement responsable en droit de la presse – et ont réalisé que le « journal » était placé sous la coupe de l’association « Riposte laïque Suisse ».
Seul le nom d’une « responsable du site » est indiqué clairement, celui d’une Marocaine domiciliée… en Thaïlande.
De quoi compliquer le travail de la justice.
Sollicitée, la « responsable » n’a pas répondu au « Monde » pour cause de « déménagement ».
A Bangkok ou ailleurs, cela n’est pas précisé, mais le voyage continue.

Le nom du responsable du site est parfaitement en évidence, de manière légale, sur la page d’accueil, nous ne voyons pas pourquoi ils auraient « peiné ».
Le vrai scandale est que « Nicolas Hénin », un « Je suis Charlie », ose déposer plainte contre un article qui ne lui fait pas plaisir.
Curieuse conception, pour un journaliste, de la liberté de la presse, qui ne paraît pas choquer « Olivier Faye ».
Les amis socialistes de « Nicolas Hénin » seront fiers de lui, il fait le boulot. 

Le pare-feu n’est plus absolu

« Nous avons épousé le discours mondialiste et le multiculturalisme »,

explique avec ironie « Pierre Cassen », un des fondateurs de « Riposte laïque », groupuscule qui s’est affiché ces derniers mois aux côtés du mouvement allemand anti-islam « Pegida » ou du « Siel », petit parti associé au Front national.

Je l’avoue, j’aime bien faire le coup du mondialiste multiculturel à nos adversaires quand je leur explique que « Riposte Laïque » donne l’exemple dans son ouverture à l’autre :
Site en Suisse, présidente marocaine vivant en Thaïlande, qui dit mieux ?
Par contre, qualifier « Riposte Laïque » de « groupuscule » est une perfidie qui n’a comme seul but que celui de montrer que ce site ne représente rien.
Je précise donc au « journaliste du service politique chargé de l’extrême droite » « Olivier Faye’ que ‘Riposte Laïque’ n’est qu’un média, qui n’a pas d’adhérents, mais est lu chaque jour par plus de 30.000 lecteurs.
Je lui rappelle que nous avons co-organisé les « Assises internationales contre l’islamisation de nos pays, le 18 décembre 2010, avec un million d’internautes tout le week-end, et une salle de 1.500 personnes.
Et tout cela sans subvention…

Avec une pointe de fierté dans la bouche, Monsieur  »Cassen » revendique une quinzaine de plaintes contre son association, aussi bien pour diffamation que pour provocation à la haine.

Là encore, que de perfidie dans le propos.
Laisser penser que le fondateur de « Riposte Laïque » est « fier » que le site qu’il a créé se prenne nombre de procès, qui n’ont pour seul but que de le ruiner, est d’une rare malveillance, celle qui consiste à penser que finalement, ces procès, on les chercherait.
L’exemple de la plainte déposée par son confrère « Nicolas Hénin », les quatre plaintes de « Cazeneuve », les deux plaintes d’ »Hidalgo », celle de « Bergé » (celui qui fait le chèque tous les mois à « Olivier Faye ») menacent ni plus ni moins l’existence et l’avenir du site.
Notre dessinatrice « Ri7″ a appris ce jour qu’elle serait de nouveau convoquée par la Brigade de Répression de la Délinquance à la Personne, suite à une plainte de « Cazeneuve » contre un dessin le représentant en lèche-babouches.
Le dessin n’est pas signé, et pourtant elle est de nouveau harcelée.
J’ai déjà été convoqué une dizaine de fois par des policiers ou des gendarmes.
J’ai été victime d’une perquisition où on m’a confisqué mon téléphone portable et mon ordinateur.
Mais la seule approche du journaliste du « Monde », c’est que nous serions des provocateurs fiers d’être traînés devant les tribunaux !
Quelle inversion des faits, là encore ! 

Mais l’expatriation ne représente plus un pare-feu absolu.
Le responsable suisse de « Riposte laïque Suisse », « Alain Jean-Mairet », a été condamné en avril par la 17chambre du tribunal correctionnel de Paris pour un article violent contre les musulmans.
Une première pour le site depuis son transfert de l’autre côté des Alpes, qui a fait appel.

Décidément, il y en a de plus en plus qui ont des problèmes avec la géographie.
« Cécile Duflot » classait le Japon au Sud, Manuel Valls la Réunion dans l’Océan pacifique…
A présent, « Olivier Faye » confond les Alpes avec le Jura, l’Italie avec la Suisse !

Le tribunal a estimé être compétent, puisque les propos litigieux étaient accessibles en France.

« Etre à l’étranger ne simplifie pas la tâche de la justice, mais ça n’a pas l’air de l’arrêter non plus,

déplore « Christine Tasin », épouse de Monsieur « Cassen » et animatrice de « Riposte laïque ».
Nous, les anti-islam, nous ne sommes pas bien vus, ils peuvent être prêts à tout. »

Allons bon !
Je veux bien qu’au « Monde » on ait milité farouchement pour « Le Mariage pour Tous », avec une grosse pression de « Pierre Bergé » derrière, mais tout de même !
Il demeure en France des hétérosexuels qui ne sont pas mariés.
J’informe donc « Olivier Faye » que « Christine Tasin » n’est pas mon épouse, et qu’à cause de son amateurisme, je reçois plein de coups de téléphone d’amis qui me reprochent de ne pas les avoir invités au mariage…

Le site « Fdesouche », véritable navire amiral de la « fachosphère », dont « Marine Le Pen » a publiquement pris la défense par le passé, se réfugie, lui aussi, à l’étranger pour tenter d’échapper à la justice.
La plate-forme est hébergée au Canada.
Son directeur de la publication est un Indien, un certain « Tilak Raj », que la police locale a échoué à localiser.

L’homme se soucie a priori peu des préoccupations franco-françaises contenues dans les articles relayés quotidiennement par « Fdesouche » sur l’insécurité, l’islam ou les questions identitaires, qui forment un cocktail volontairement anxiogène.

« Peut-être que son cousin vendait des marrons chauds à la gare de l’Est et qu’il s’est fait agresser »,

plaisante « Pierre Sautarel », véritable animateur du site, dans un livre à paraître à l’automne, écrit par les journalistes « Dominique Albertini » et « David Doucet » (La Fachosphère, Flammarion).

Les animateurs de « Fdesouche », de qui nous sommes solidaires, sauront, s’ils le souhaitent, répondre à ce passage. Nous lirons avec intérêt ce prochain livre, et le commenterons avec notre bienveillance habituelle…

Voilà donc, en rouge, la trame de ce qu’un journaliste indépendant, neutre, aurait pu écrire.
Il se serait vraiment intéressé aux verdicts de la justice française, aux plaintes déposées par les associations dites antiracistes, à la grave judiciarisation du débat politique français, et aurait peut-être cherché à comprendre vraiment pourquoi des sites patriotes comme « Fdesouche » ou « Riposte Laïque » ne sont plus hébergés en France, ce qui fend le coeur de leurs fondateurs respectifs.
Mais ce n’est pas pour écrire cela que « Bergé-Niel-Pigasse » paient « Olivier Faye » et ses confrères…

(http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/05/20/la-fachosphere-s-expatrie_4923247_823448.html#bLCJzsesW2uYUPf7.99)

http://ripostelaique.com/monde-reproche-a-riposte-laique-davoir-quitte-france.html

Fachosphère ?
Mais qui se montre « facho » vis à vis des pauvres « sans dents » en les tenant dans l’ignorance de ce arrive réellement dans notre pays ?
Ce n’est pas l’extrême droite qui a servi de bouc émissaire pendant des décennies.
Ce sont tous ces médias subventionnés qui nous disent ce qu’ils veulent, comme ils veulent, aussi s’ils ont le droit de le faire, allégeance oblige.
Nous sommes facistes, parlons un Français correct, parce que nous voulons rectifier les mensonges ou les non dits de ces médias à la botte du mondialisme et du fric.
Non !
Nous sommes Français et las d’entretenir une utopie qui se transforme en cauchemar.
Ceux qui croyez à cette utopie, vous n’êtes que des maçons sans tablier, vous n’allez pas tarder à déchanter car elle n’est réservée qu’aux grades supérieurs.
Il y a aussi le porte-monnaie de chacun.
Celui de la France se porte mal, les prix étrangers sont plus alléchants.
Pourquoi serions les premiers à nous priver, si tant est que nous soyons les premiers ?
Les hébergeurs étrangers sont moins chers, leurs pays ne votent pas des lois répressives à tout bout de champ, pourquoi ne pas en profiter ?
Le monde est vaste, il y a le choix malgré les états déjà acquis au mondialisme !

Nos Belles Et Savoureuses Tubercules !

emoticone clin

Bien Intégrées Chez Nous !

Si vous connaissez les pommes de terre…vous allez aimer ce texte !

Mais pour vous convaincre définitivement de ses qualités,
je ne peux mieux faire que la comparer à une femme !

J’ai toujours été frappé par l’utilisation fréquente
de noms féminins pour en désigner les variétés,
comme les Charlottes,
les Mona Lisa ou les Belles de Fontenay,
ou surtout les modes de cuisson.

Mesdames et chères amies,
Vous n’êtes pas des pommes de terre, et cependant…
Que vous soyez en robe de chambre ou en chemise,
Sans pelure ou drapées de Mousseline.
Vous restez toujours Duchesse ou Dauphines !
Parfois atteintes de Vapeur, mais rarement soufflées,
Vous gardez la ligne allumette et la taille noisette !
Vous êtes délicieuse à croquer, tant que vous n’avez pas germé !
Vous êtes délicieuses à croquer, surtout dorées.
Mais meilleures encore quand vous êtes sautées !

Quand de vos maris, j’épluche la conduite,
Je découvre qu’avec vous, ils ont la frite.
Ils sortent sans pelure, même s’ils pèlent de froid.
Pour eux, même si vous n’êtes plus des primeurs,
Vous demeurez d’éternelles nouvelles !
Pour vous, ils se laissent arracher les yeux,
Friper la peau et meurtrir la chair :
Car comme les pommes de terre,
Ils ont des yeux, une peau et une chair !
Sans vous, ils sont dans la purée,
Sans vous, ils en ont gros sur la patate,
Alors que de la société, ils sont le gratin !
Pommes de terre, je vous aime !

Autre Que Réseau Social

Initialement publié le 29/03/2013

Arrivées en Europe après le Moyen-Âge, discrètes, elle ont été adoptées par notre peuple, notre cuisine et surtout notre appétit qu’elles calment. Elles ne sont pas dispendieuses, prennent peu de place, on les aime, elles !

Donnons un coup de jeune aux articles publiés sur « Réalités de France » en gardant leur date de publication initiale.(09/05/2016)

Ne Touchez Pas A Notre Histoire !

Une Histoire Recyclée dans DIVERS martelpoitiers-300x255

Charles Martel A Poitiers

N’omettez pas « Charles Martel », grand-père de « Charlemagne » !

La guerre des manuels scolaires est ouverte depuis longtemps.
Exit Clovis, Louis XIV ou Napoléon.
Mieux vaut étudier l’empire dogon au Mali ou les mouvements de population en Chine.
Un forum de jeux vidéo s’interrogeait récemment sur les probabilités de voir « Nabila » entrer un jour dans les manuels scolaires.
On rêve !
Mais en ce qui concerne les anciens héros « réac » des manuels, la sentence tombe telle un couperet.
Tous au placard !
Et qu’on ne parle surtout pas de Charles Martel, remplacé par des joueurs de foot et des rappeurs dans l’inconscient collectif des futures élites de la nation.
L’image ne manque pas de panache.
Charles, sur son cheval cabré, brandissant son arme, une hache ou un martel.
Autour de lui, ses hommes affrontent leurs ennemis.
La scène est héroïque et l’issue du combat paraît incertaine.
Et pourtant, la victoire est au bout de la lutte.
La bataille de Poitiers que l’on date souvent du 25 octobre 732 a longtemps illustré les livres des écoliers.
Le maire du palais Charles Martel et Eudes, le duc d’Aquitaine, remportent une victoire décisive contre le califat omeyyade dont le chef périt lors du combat.
Pour plusieurs générations, la victoire de Charles incarna celle de la chrétienté contre l’islam.
Au fil des siècles, la bataille accède au rang de symbole dans l’affrontement de deux mondes, de deux civilisations et de deux dieux.

Dès la fin du XIXe siècle, des voix s’élèvent pour mettre en doute l’importance de la bataille.

Poitiers n’aurait été que la conséquence d’une razzia des Arabes qui n’avaient d’autre ambition que de venir piller les richesses franques.
Certains y voient même la victoire de la barbarie des Francs opposée à la civilisation musulmane.
Il n’en reste pas moins que les Omeyyades sont en pleine expansion à l’époque.
Un temps, leur poussée paraît même irréversible.
La péninsule Ibérique, la Sicile, la Sardaigne tombent dans l’escarcelle au croissant… un monde est sur le point de basculer.
Par-delà tous les doutes légitimes liés à l’importance de la bataille, au lieu précis de son déroulement ou aux motivations profondes du combat, Poitiers 732 n’en reste pas moins un symbole fondateur de l’Histoire de France.
Il a longtemps enseigné aux écoliers le rôle fondateur de la lutte contre les musulmans dans la définition de l’Europe et du futur royaume de France.
Il a aussi replacé au cœur de l’Histoire le personnage de « Charles Martel », maire du palais et grand-père de Charlemagne.

Ces dernières années, l’évocation de la bataille de Poitiers fait de plus en plus débat.
Elle apparaît même comme l’une des images d’Épinal de l’Histoire de France les plus sulfureuses.
Revendiquée par les groupes nationalistes et identitaires, elle échappe peu à peu à la sphère consensuelle à laquelle elle appartenait il n’y a pas si longtemps encore.

Jugée trop politiquement incorrecte, elle déserte même les livres d’histoire.
Quitte à provoquer une amnésie historique pour servir la « nouvelle doxa ».

Patrick Weber

« bdvoltaire.fr » du 23/03/2013

Donnons un coup de jeune aux articles publiés sur « Réalités de France » en gardant leur date de publication initiale.(06/05/2016)

Qui Aurait Donc Pu Chasser Pelosse ?

noire
Mon fidèle avatar !

J’ai retrouvé mon tableau de bord !

Les articles vont pouvoir reprendre !

 

§§§§§§

Pelosse Mon Fidèle Avatar.

 

pelosse

 

A propos de pelosse

 

Française,

née de parents Français,
sur le sol Français,
d’identité Française !

Tous les articles parus sur le blog transitoire « Réalités de Francie », commencé le 28/04/2016, ont maintenant été transférés, mon fidèle avatar fermait la marche !

Justice A Deux Poids Et Deux Mesures.

justice-de-gauche

Deux mois de prison  ferme.

Il avait volé du riz et des pâtes… parce qu’il « avait faim »  !

Le tribunal correctionnel de Cahors a condamné jeudi à 2 mois de prison ferme un jeune homme de 18 ans et demi poursuivi pour avoir volé du riz, des pâtes et une boîte de sardines dans une maison de Figeac dans laquelle il s’était introduit, a indiqué son avocate.

Le jeune homme, qui vivait dans la rue et dormait sous une tente, a indiqué au tribunal que ce jour de février 2016 il « avait faim » et a indiqué aux magistrats qu’il avait commis ce vol « par nécessité », ne volant rien d’autre.
La victime n’avait pas porté plainte, le carreau cassé étant remboursé par les assurances et le voleur n’ayant pas fait d’autres dégâts dans la maison.

Le jeune homme comparaissait par visioconférence depuis la prison de Lyon où il purge une peine pour d’autres faits.

Pour ce vol avec effraction, le procureur avait réclamé 5 mois de prison ferme.
L’avocate du prévenu, Maître Adeline Nesliat-Delhaye avait demandé la relaxe.

« J’ai rappelé la jurisprudence en matière d’état de nécessité,

a-t-elle indiqué à « France 3 Midi-Pyrénées ».

« J’ai fait référence à un nouveau chapitre des « Misérables » de « Victor Hugo », où « Jean Valjean » est condamné à 20 ans de bagne pour avoir volé un pain.
En 2016, ce n’est pas le bagne mais cela reste révoltant »

Mais le tribunal de Cahors ne l’a pas suivi.
Il a condamné le jeune homme à deux mois de prison ferme.
Le condamné, selon son avocate, devrait faire appel. 

source : http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/

 

http://www.wikistrike.com  du 13/05/2016

Cazeneuve Gazé Comme Un Putois !

Eclatderire

Elle est bien bonne !

L’incident survenu à l’Hôtel de Ville de Lyon, le 28 avril en fin de journée, devait rester « secret »,
« confidentiel défense ».

Mais le gazage de   »R2-D2″ Cazeneuve, digne d’un putois dans un terrier, a fuité de la réunion privée organisée à l’Hôtel de Ville, dans le cadre de la réunion internationale « Technology against crime », réunissant les représentants de 47 pays.
Selon la version officieuse, un fonctionnaire de police a par inadvertance dégoupillé sa grenade lacrymogène.
Le geste malheureux a libéré un nuage de gaz poivre dans les salons de la mairie et a intoxiqué temporairement le ministre « R2-D2″ Cazeneuve et l’assemblée de notables socialistes présents sur les lieux.

Il a fallu ouvrir les fenêtres en grand pour dissiper les vapeurs irritantes, après quoi Bernard Cazeneuve a pu finalement s’adresser à son auditoire.

Alors qu’il ne voulait «plus voir à Lyon un seul putain de ministre de ce gouvernement de merde !», le maire de Lyon avait fait une exception le jeudi 28 avril en fin de journée pour Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur.
Une exception qui s’est soldée par le gazage de toute l’assemblée après qu’un fonctionnaire de police ait malencontreusement dégoupillé une grenade de gaz irritant dans le salon de l’hôtel de ville.
Fenêtres grandes ouvertes, le nuage de gaz s’est dissipé et le ministre a pu entamer son discours.

Bernard Cazeneuve venait annoncer l’arrivée de renforts pour les forces de l’ordre de Lyon.
Mais la « maladresse d’un agent » a retardé son discours.
Même s’il ne s’agissait pas de gaz sarin, certains témoins affirment que le ministre Cazeneuve vacillait, était vraiment indisposé et ils redoutent des séquelles.
Il aura au moins testé ce qu’endurent les patriotes victimes de sa police lors de manifestations démocratiques !

Décidément, « R2–D2″ Bernard Cazeneuve ne devrait pas conserver un grand souvenir de ce jeudi 28 avril 2016.
Alors que la pression montait à Paris autour des manifestations contre la loi travail, le ministre de l’Intérieur était en déplacement à Lyon afin d’assister au forum TAC (« Technology against crime », soit « lutte contre la criminalité grâce à la technologie » en français), lors duquel 47 pays étaient représentés.

Après ce rendez-vous international, le ministre de l’Intérieur, escorté par une nuée de gardes du corps, a rejoint l’hôtel de ville en compagnie de Gérard Collomb, le maire PS de Lyon, afin d’y annoncer, entre autres, l’arrivée de 249 policiers et gendarmes supplémentaires dans le département dès septembre, dont 75 à Lyon même.
Mais la négligence d’un agent de police a perturbé l’événement et retardé la prise de parole du ministre, révèle le site « lyoncapitale.fr ».

En effet, le fonctionnaire, qui sera peut être décoré en 2017, a, par inadvertance, dégoupillé sa grenade lacrymogène.
Le « geste malheureux », libérant un nuage de gaz poivre dans les salons de la mairie, a montré aux officiels présents l’efficacité des gaz, en intoxiquant temporairement l’assemblée présente sur les lieux.

Hors de question de relayer les « mauvaises langues » lyonnaises qui parlent d’un « premier règlement de comptes » entre un ministre de l’Intérieur mal aimé et sa police.
D’autres se réjouissent déjà sur le fait que « R2–D2″ Cazeneuve ne reviendra pas à Lyon.
Enfin, il y a ceux qui « rigolent à se taper le cul par terre » de l’image donnée par le falot ministre de l’Intérieur aux représentants de 47 autres pays, qui participaient à l’événement.

Francis GRUZELLE

http://ripostelaique.com   du 01/05/2016

Paru initialement sur le blog transitoire « Réalités de Francie le 02/05/2016

Merkel Complice Des Assassins A Munich.

pensee (1)

Sa tête est malade !

L’information tombe vers 9h du matin, ce Mardi 10 Mai 2016.
(http://www.lepoint.fr/europe/munich-4-blesses-dans-une-attaque-au-couteau-10-05-2016-2038129_2626.php)

Avec toutes les précautions d’usage, la presse, renseignée par un certain nombre de témoins, signale que l’homme qui a blessé au couteau quatre personnes, victimes dont une est décédée en fin de matinée, cet homme donc, « Allemand » de 27 ans, se serait clairement référé à Allah en portant ses coups.

Allah hou akbar !
La traduction en arabe de «Montjoie Saint-Denis », peut-être…?
Ou de «Honni soit qui mal y pense…»?
Allez savoir, on fait dire aux mots tant et tant de choses contraires, de nos jours.

Un mort, trois blessés.

Près de cinq heures plus tard, la même presse, écrite, parlée, télévisée, se rue sur le complément d’information qui, soudainement porté à sa connaissance, la met à l’aise :

«L’homme aurait des antécédents psychiatriques, voire une addiction à des drogues !»

Ouf, on a eu chaud !
Le type est dingue.

Il faut entendre, exhalé de la gorge de la caste médiatique comme l’eucalyptus du fumigateur, le soulagement de la majorité de ses membres.
Dire que l’on avait osé le mot « islamiste », ce qui était déjà le début d’une ébauche d’un commencement d’amalgame entre la religion de Paix, d’Amour et de Tolérance devant laquelle on se prosterne, et ses marges plus ou moins contrôlées par la hiérarchie.
Laquelle, on le sait, n’existe pas.

Pas de hiérarchie = Liberté pour les individus de porter le fer où bon leur semble.
On les appelle généralement loups solitaires, ce qui est bien pratique pour tout esprit désireux de retrouver le grand silence des profondeurs, celui où l’on n’entend pas le cri des suppliciés, à quelques mètres seulement du nid douillet où s’endorment les honnêtes gens.

Admirables simagrées.
Contorsions de vers.
Fuite devant la réalité.
Veuleries en tous genres.

L’égorgement rituel au nom d’un Dieu sans la moindre pitié pour quiconque, à commencer par ceux qui y croient, devient banalité sociale isolable entre les murs des hôpitaux psychiatriques.
On va même lui donner des noms commodes :
intégrisme,
fondamentalisme,
salafisme,
wahhabisme,
Daesh,
Nosra
et Qaïda…
(sont dans un bateau…), terrorisme, islamisme, n’en jetez plus, la cour (de la mosquée) est pleine !

Alors que, dans son irréfragable majesté, son irrédentiste splendeur, son irrépressible puissance et sa très irrationnelle capacité de fasciner les idiots, la dénominatrice commune de tous ces avatars, la source, la mère désormais incapable de freiner l’élan de ses fils vers l’absurdité planétaire de la conquête, se nomme tout simplement islam.

Jean Sobieski

http://ripostelaique.com  du 11/05/2016

Le « 49.3  » N’ A Rien De Démocratique !

Valls-loi

Dictatorial ?

L’opposition a déposé une motion de censure contre le gouvernement !

Les députés LR et UDI ont déposé mardi, après l’engagement de la responsabilité annoncé par Manuel Valls pour faire adopter sans vote le projet de loi travail, une motion de censure du gouvernement dénonçant « l’impasse dans laquelle François Hollande a mené (le) pays ».

La droite, qui avait annoncé par avance cette initiative, a usé de cette prérogative bien avant la fin des 24 heures imparties par l’article 49-3 de la Constitution.

« A défaut de majorité, le gouvernement, au pied du mur, fait donc le choix de piétiner les droits du Parlement.
Qu’il soit contraint d’engager sa responsabilité sur un projet de loi qui ne comporte plus aucune ambition de réforme témoigne de l’impasse dans laquelle François Hollande a mené notre pays »
,

selon le texte de la motion, transmis à l’AFP.

Notant que le gouvernement avait décidé de recourir à l’arme du 49-3, « pour la quatrième fois depuis le début du quinquennat, et à nouveau sur un texte qui a été présenté aux Français comme un grand texte réformateur », les députés LR et UDI critiquent un projet de loi devenu « l’ombre de lui-même » sous « la pression d’organisations syndicales plus ou moins représentatives et d’une partie de sa majorité, dans un climat social tendu ».

Pour la droite, ce texte est désormais « contraire aux intérêts de nos entreprises et des salariés »:
Il « se limite à une simple réécriture à droit constant » du code du travail, il ne comporte plus « les quelques mesures d’assouplissements de l’organisation du travail », « le monopole syndical en ressort verrouillé », et il « se contente de codifier » le licenciement économique au lieu de le « sécuriser ».

A l’opposé des déclarations du président de la République, les groupes présidés par « Christian Jacob » et « Philippe Vigier » considèrent que « la France ne va pas mieux » et « va même moins bien que ses voisins, que ses partenaires et que ses concurrents », étant donné ses niveaux de chômage, croissance, déficit, dette, prélèvements obligatoires.

« Si notre pays court aujourd’hui le risque du déclin, c’est parce que ce gouvernement conjugue une politique irresponsable avec des promesses non tenues »,

selon le texte de la motion de censure.

Pour les députés LR et UDI, « la situation de la France justifie des réformes profondes que le gouvernement est incapable de porter » et « son incapacité justifie la censure de sa politique économique et sociale ».

Cette motion de censure « est aussi celle de l’immense majorité de nos concitoyens », plaident-ils, convaincus qu’« à moins d’un an de l’élection présidentielle, les Français, désabusés, désenchantés par quatre années perdues, attendent un véritable sursaut politique ».

source : https://fr.sputniknews.com

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 10/05/2016

Valls Se Dresse Contre Le Peuple.

valls-49.3

La France est menacée !

Manuel Valls vient d’annoncer qu’il s’approprie le droit de passer une « loi  rétrograde sur le Travail », via son copain le 49.3 c’est-à-dire, sans l’aval des parlementaires qui, dois-je le rappeler, on été démocratiquement élus pour débattre de nos opinions et contradictions.

 Il est impératif de demander la censure du gouvernement sur une loi qui mérite un débat à l’Assemblée Nationale.

Pour ou contre, il est a priori presque certain que notre civilisation mérite une représentation quant aux décisions prises sur son outil de vie.
Il est également bon de rappeler à ce gouvernement que nous faisons face, ce soir, à une trahison populaire et démocratique.

Nous élisons des députés pour qu’ils débattent, justement, des choses importantes, n’est-ce pas ?
Or, le 49.3  fait injure, à eux, à nous tous, à  la  citoyenneté, et davantage, offre au monde un regard bien loin de leurs valeurs.

Deux fois en quatre ans !
Faut-il encore se déplacer pour glisser dans une urne un bulletin  qui ne sert qu’à lustrer le fessier ?

Personnellement, je ne voterai plus aux prochaines législatives.?

Les questions qui me viennent de suite sont :
Faut-il, pour sauver une nation,  lui marcher dessus ou bien se le prendre dans le derrière ?
L’économie est-elle devenue aussi ingérable qu’il faille se passer des critiques utiles d’un hémicycle ?

Ce 49.3 n’est pas une première !
Par contre, la loi en question qui représente l’ensemble du pays, s’est symboliquement transformée en un véritable fraternicide.

Le travail n’est vivant que pour faire une communauté.
Il doit être soutenu pour être en harmonie et efficace.

Alexander Doyle pour WikiStrike

N.B.
Le 49.3, utilisé pour sauver sa peau, est « une sorte d’élévation » vers la faiblesse.

http://www.wikistrike.com/2016  du 10/05/2016

Connaissez Vous Le Nom De Molenbeek ?

questions

Qui d’entre nous connaissait
seulement le nom de Molenbeek
avant ce tragique 22 mars ?

Pas moi, je l’avoue, et nous étions sans doute nombreux dans ce cas, avant que tous les projecteurs ne soient braqués sur cette partie de Bruxelles.
Aussi m’a-t-il semblé utile d’en savoir un peu plus.

Selon Wikipédia :
Molenbeek est l’une des 19 communes de Bruxelles-Capitale, densément peuplée, elle représente le double de la moyenne Bruxelloise, commune qui a connu de nombreuses vagues migratoires de diverses origines.
Dès les années 1800 Molenbeek voit l’installation de Belges flamands et francophones.
Durant le siècle suivant, viennent s’installer des communautés d’Italiens, d’Espagnols, de Portugais, suivies plus tard par des Arméniens (Ndlr : jusque-là tout va bien !) puis des Marocains, Turcs, Pakistanais, Africains et des populations des pays de l’Est.
Dans les années 2010, c’est une commune à forte population musulmane.

Molenbeek est connue pour être une commune belge à forte  population Marocaine, mais aussi la commune qui représente le plus grand taux de criminalité et de chômage en Belgique.
Dans les années 2010 c’est une commune à forte population musulmane.
(Tout rapprochement entre ces spécificités serait pure coïncidence)

L’ancien bourgmestre « Philippe Moureaux », ancien ministre, n’a eu de cesse pendant plus de vingt ans de prôner la multiculturalité, en laissant s’installer les prières de rue et les discours haineux.
Il a acheté la paix sociale en distribuant des logements sociaux aux Marocains, en leur accordant des commerces et en tissant des liens étroits avec les mosquées […]il passe l’essentiel de ses vacances au Maroc (
.
(Valeurs Actuelles).

Tout cela n’a-t-il pas pour nous un air de déjà vu ?

Dernier « détail » : « Philippe Moureaux » appartient à la sphère socialiste…

Le but ici, n’est pas d’accuser le gouvernement belge « de naïveté » comme l’a si élégamment fait l’ineffable « Michel Sapin », mais seulement de montrer que les mêmes causes produisent les mêmes effets, les mêmes utopies de vivre-ensemble donnent les mêmes résultats avec, une fois encore, la même ignorance crasse de l’islam.

Mais qu’en est-il sur notre territoire ?

Valeurs Actuelles titre:
« Les Molenbeek français, ces villes où les djihadistes font la loi ».
Il y en aurait une centaine sur notre territoire.
Plus ???

La ville de Roubaix, qualifiée aujourd’hui de Molenbeek Français, est en tête de cet inquiétant palmarès.
En 2013, une certaine « Alyssa J. Rubin », journaliste du « New York Times » avait commis un article, relayé par « La voix du Nord »  qui commençait par ces mots :

« Portant voiles et jupes longues, des femmes marchent tranquillement dans les rues de cette ville française défavorisée, pour se rendre à la prière du soir dans leur mosquée.
Comme leurs époux, frères, pères et fils, elles se sentent ici comme chez elles ».

Et continuait :
« Roubaix est un berceau, un symbole de l’immigration »,
ou encore :
« Roubaix est représentative d’un vivre-ensemble au niveau de l’immigration ».

Un tissu de stupidités et d’ignorance qui avait d’ailleurs fait l’objet d’un précédent article.

Une journaliste du New York Times veut que toutes les villes françaises ressemblent à Roubaix ! – Riposte LaïqueRiposte Laïque

Roubaix : 7 mosquées, près de 70% de boucheries halal…Les enseignes halal ont proliféré, comme les sandwicheries et autres viennoiseries bas de gamme, peu ou pas d’épiceries, de boucheries françaises.

Si ce n’est pas un remplacement de population, qu’est-ce-que c’est ???

Lunel, ville de 25 000 habitants, devenue tristement célèbre par le nombre de ses habitants partis faire le djihad. Entre 2013 et 2014, vingt-cinq jeunes sont partis pour la Syrie et l’Irak. un certain nombre a été tué par les missiles de l’aviation syrienne. Cette cité comportant un centre ancien avec de très jolies maisons aux murs épais a vu les artères de ce centre se décomposer les unes après les autres, en l’espace de vingt ans : 25% de logements sociaux dans son cœur historique. Très vite, tous ceux qui le pouvaient sont partis. Ne sont plus restés que les abonnés aux aides sociales…

Nantes a vu naître Forsane Alizza (Les cavaliers de la fierté) avec à sa tête un fou d’Allah, Mohamed Achamlane, condamné en 2015 à neuf ans de prison ferme. Des quartiers devenus majoritairement musulmans où les pompiers n’interviennent que sous la protection des forces de l’ordre.

Toulouse, avec ses quartiers de La Reynerie, du Mirail ou des Izards, dont était originaire Mohamed  Mérah, entre autres. Toulouse d’où presque cent personnes, parmi lesquelles quelques mineurs, sont parties en Syrie. Certaines sont revenues et vivent aujourd’hui sous contrôle judiciaire à la fiabilité toute relative.

Marseille : capitale du crime organisé, tout autant que capitale salafiste où s’alignent les taxiphones, marchands de kébabs, agences Western Union, et marchands de littérature islamiste.

Lyon : vingt des cent mosquées salafistes que compte la France se trouvent dans la cité rhodanienne. Cent personnes d’origine « lyonnaise » sont parties au califat. Un certain nombre rêve de faire sauter la raffinerie de Feyzin, d’autres nourrissent l’espoir de tuer dans les stations de métro lyonnaises.

Etc…Etc…Et que font nos dirigeants pour nous protéger, pour arrêter tous ces « fichés S », pour les empêcher de passer à l’acte, de commettre de nouveaux attentats sanglants ?? A part prendre des mines de circonstance – voire essuyer une petite larme – condamner fermement, et nous dire que nous devons nous « habituer » à vivre comme cela.

Ce que nous attendons ce ne sont pas des mots, mais des actes…fermes.

Winston Churchill a dit : « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre ».

Oriana Garibaldi

http://ripostelaique.com/combien-de-molenbeek-france.htm

Tintin-à-Molenbeek1

On est en Europe ?

Vite Chez Nous !

Tous Unis Contre Ce Genre De Fraudeurs !

corruption

Fraudes en tous genres !

Avez-vous regardé les questions au gouvernement du 5 avril ?
Cette séance valait son pesant de cacahuètes !

Socialistes, balayez avant d’ouvrir votre porte.
« Bernadette Laclais », députée socialiste de Savoie, a posé sa petite question autour de la fraude fiscale, affaire « Panama Papers » oblige.
À ce propos, elle a remercié les lanceurs d’alerte – « George Soros », peut-être ? – sur cette affaire qui révèle :

« une nouvelle fois que les paradis fiscaux restent très fréquentés par des personnes et des entreprises totalement déconnectées des populations et de leurs difficultés ».

Et de l’entendre, la pauvrette, s’apitoyer sur le sort des Français « qui payent leurs impôts, qui travaillent, cotisent », participent à « l’effort national » pendant que d’autres ne pensent qu’à frauder ou à fiscalement s’évader.
Mais là, stupeur !
Alors que la gentille députée PS dévide sagement sa question, qui vois-je en arrière-plan, juste derrière elle ?
Cette blonde « comac », ne serait-ce point « Sylvie Andrieux » ?
Tout à son aise, l’air détaché, et qui finit par discuter avec son voisin comme si elle n’était pas intéressée par les propos de sa consœur ?

Pas de doute, c’est bien elle :
« Sylvie Andrieux », députée ex-socialiste (et non ex-députée socialiste) des Bouches-du-Rhône, reconnue coupable d’avoir, entre 2005 et 2008, distribué, à des fins électorales, 716.000 euros de subventions à des associations fictives.
« Sylvie Andrieux », condamnée, en septembre 2014, à quatre ans de prison, dont un ferme. Mince, alors !
Elle a payé sa dette à la société ?
Son casier judiciaire serait-il redevenu vierge ?
Pas exactement.
Notre justice permettant la non-exécution de la peine, comme l’avait annoncé la présidente du tribunal, un député peut ainsi continuer de siéger avec… un bracelet électronique !
Il est vrai, aussi, qu’elle s’est pourvue en cassation.

Ce qui n’empêche nullement l’ingénue « Bernadette Laclais » de s’interroger sur la présence et sur le maintien de fraudeurs au sein de nos grands ordres nationaux – Légion d’honneur et ordre national du Mérite – car pour la députée, lutter contre la fraude est non seulement un impératif financier mais aussi un impératif moral.
À ces mots « impératif moral », madame « Andrieux » ne semble visiblement pas concernée…

Ah oui, Madame « Laclais » peut bien parler de « la sourde et profonde colère » de ses concitoyens face aux fraudes en tous genres quand, dans le même temps, sa collègue, nourrie au biberon socialiste, continue de trôner sur les bancs de l’Assemblée.
Cette collègue « qui se foutait de savoir si ce qu’on finançait était bon ou pas à partir du moment où ça augmente sa popularité », selon les propos de son ancien assistant parlementaire.
Cette collègue – socialiste depuis le berceau sur lequel s’était penché feu « Gaston Defferre » – pour qui l’argent distribué à ces pseudo-associations servait à acheter scooters ou voitures pour certains habitants des « quartiers », avouera un prévenu, lors du procès.

C’est bien de cadrer son discours comme l’a fait Madame « Laclais ».
Le problème, c’est que Madame « Laclais » ne maîtrise pas le cadrage des images.
Des images plus éloquentes que sa petite leçon de morale !
Balayer devant sa porte, elle a jamais entendu cette expression populaire, cette madame « Laclais » ?
On peut même aussi le faire derrière soi…

Caroline Artus

http://www.bvoltaire.fr   du 07/04/2016

Cot ! Cot ! Cot ! Un Gros Oeuf Rosâtre !

F.HOL.5 ans

Ils le voient candidat !
Ras Le Bol !

Les proches de François Hollande lancent l’opération reconquête pour 2017 !

François Hollande définitivement plombé par le chômage et les sondages ?

Pas du tout !
Celui qui a toujours cru en sa bonne étoile n’a pas renoncé à se présenter en 2017, bien au contraire.

« Bien sûr qu’il y va ! »

C’est presque un cri du cœur de la part de ce « vieil » « hollandais », compagnon de route du président depuis de longues années.

« Je n’ai jamais douté qu’il sera candidat »,

abonde la sénatrice « Frédérique Espagnac », qui voit très régulièrement le chef de l’Etat.
Malgré les échecs, malgré son impopularité ?

« J’en ai la conviction parce que je sais ce qu’il a fait pendant son mandat, et aussi ce qu’il veut faire après »,

assure un parlementaire.

Une petite musique qui se fait entendre
à l’opposé exact de celle qui donnait, il y a seulement un mois, le président hors jeu et pas candidat à sa réélection.

Au PS, certains ne cachaient plus qu’ils avaient fait une croix sur la victoire de François Hollande en 2017.

Dès lors, les écuries concurrentes commençaient à faire entendre que d’autres seraient mieux placés pour faire gagner la gauche.

Des apéros en forme de
début de campagne

Il était donc temps pour les « hollandais » de remettre en selle l’idée d’un président, certes concentré sur sa tâche, mais qui n’a en rien renoncé à se représenter.

« Il fallait répondre à une rumeur qui s’emballait, alimentée par ceux qui voulaient y aller eux-mêmes »,

confie un proche.
L’Elysée a d’ailleurs multiplié les rencontres informelles avec les parlementaires autour de « Vincent Feltesse », conseiller du président.
Des apéros qui prennent de plus en plus « des allures de début de campagne ».

Au-delà de ce contre-feu, les supporteurs du président ont déployé toute une série d’arguments.
Le premier, c’est la « logique institutionnelle » qui ferait de François Hollande, président sortant, le « candidat naturel » de la gauche en 2017.

« Il est président, il le sera jusqu’au bout.
Et, 
*logiquement*, il sera candidat. »

Ils s’appuient aussi sur le caractère du président :

« Je ne le vois pas lâcher »,

assure un de ceux qui l’ont toujours suivi, même avant 2011, quand François Hollande était surnommé « Monsieur 3% ».

« Ce n’est pas le genre à renoncer »,

abonde un conseiller.

Vous connaissez
« l’effet rorbu » ?

D’ailleurs, les sondages catastrophiques qui s’accumulent n’ébranlent pas « Stéphane Le Foll », l’un des « hollandais » les plus fidèles.
Le ministre de l’Agriculture appelle cela « l’effet rorbu », du nom de ces cabanes de pêche sur pilotis en Norvège.
(les « sans-dents » ne peuvent pas SE PAYER de vacances en Norvège et ne connaissent que les cabanons mais aussi les splendides régions de France dont les médias subventionnés par l’état devraient faire la promotion à la place de leurs publicités intempestives et ennuyeuses ! pelosse )

« Vous voyez les campagnes de promotion de la Norvège…
Le *rorbu*, posé sur un fjord, l’eau turquoise, à l’arrière le soleil couchant…
J’ai fait un tour de Norvège en vacances, 3 000 km à moto…
Eh bien en fait, il y a trois jours de soleil par mois, si tu n’as pas quatre potes et un jeu de cartes, vraiment tu t’ennuies ! »
,

Et de conclure :

« Une photo ne donne jamais la météo.
C’est pareil pour les sondages.
Un sondage n’est jamais incapacitant. »

Et puis, malgré le fiasco de la déchéance de nationalité,
malgré la mobilisation contre la loi El Khomri,
les « hollandais » veulent croire que la politique de l’exécutif commence à porter ses fruits.

« Avec l’abandon de la déchéance, on sait qu’on va se prendre des coups de poing de tous les côtés pendant quelque temps.
Mais on est en train de voir que la politique de François Hollande est la bonne politique. »

Et d’énumérer les indicateurs économiques qui, un à un, passeraient au vert :
le déficit qui se réduit,
le bâtiment qui repart,
les transactions immobilières en plein essor,
la consommation soutenue,
les entreprises qui ont reconstitué leurs marges…

« C’est le fond de notre raisonnement sur la politique de l’offre,

explique un ministre à « francetv info ».

« Cela dit, si les résultats sont meilleurs, ils ne le sont pas encore assez pour que cela puisse être perçu.
Mais il faut redonner la perspective de l’explication à ces résultats, qui ne tombent pas du ciel.
Il faut redonner le fil. »

« Vous en voyez un autre ? »

Reste, évidemment, le problème du chômage, dont la courbe ne se décide toujours pas à baisser.

« A un moment, même le chiffre mensuel des demandeurs d’emploi va réagir favorablement à cette météo économique et sociale »

moins morose, dit un conseiller de l’Elysée.
Tout en avouant être incapable de savoir quand cela arrivera, il ajoute :

« François Hollande ne devrait pas être empêché par ce chiffre-là. »

La baisse du chômage, dont le président a lui-même fait une condition sine qua non pour se représenter, ne serait donc pas un obstacle éternel…

Ultime argument :
Il serait le mieux placé pour rassembler son camp.

« Je ne vais pas vous dire qu’il n’y a pas de problème.
Mais vous en voyez un autre ?
« 

s’interroge un vieux compagnon de route du président.

Valls ?
Il n’est pas le point d’équilibre de la gauche.
Hamon ?
Non plus.
Macron ?
Trop jeune.
C’est mieux que ça soit lui. »

Et de conclure, fataliste :

« Ce n’est pas très glorieux.
Vous pouvez avoir une candidature en positif, ou par élimination des autres.
Mais, que vous soyez un ardent « hollandais » ou par élimination des autres, vous arrivez au même résultat. »

Pas question d’entrer
en campagne trop tardivement

Les conditions ne sont pas – encore ? – réunies, mais les hollandais réfléchissent déjà entre eux à la campagne de 2017 :

« Oui, 2017 fait partie des sujets sur la table.
Chacun y va de son couplet…
En ce moment, c’est surtout :
Comment on remonte la pente ?
Quelle stratégie ?
Quel calendrier ? »

Ils sont plusieurs à tabler sur une entrée en campagne après la primaire de la droite (20 et 27 novembre), peut-être en décembre.
Pas question de refaire la campagne éclair de Mitterrand en 1988, qui avait attendu mars pour se déclarer. Même celle de Nicolas Sarkozy, parti en février 2012, est jugée trop courte.
Comme le reconnaît un conseiller de l’Elysée : « Six mois, ça ne sera pas de trop. »

« Il ne faut pas de mélange des genres, entre le président en exercice et le candidat.
Mais il faut quand même prendre le temps d’être en campagne »
,

assure un parlementaire.
Cette stratégie serait-elle compatible avec une primaire à gauche, si celle-ci voyait le jour ?
En tout cas, le président ne serait « pas contre ».
Mais attention, poursuit un autre parlementaire,

« n’oubliez pas que François Hollande n’est jamais là où on l’attend.
Vous verrez… »

Sophie Brunn

http://www.francetvinfo.fr   du 02/04/2016

ils l’attendent candidat mais les « sans dents » sont las de ses promesses non tenues !
Nous verrons !

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43