Archive | ENFUMAGE Flux RSS de cette section

Nos Médias Sont Bien Mal Orientés !

Lettre

Peuples d’Europe,
Debout !

Votre résistance, européens, est admirable :
Envahis par des centaines de milliers de personnes ne partageant ni ne respectant ni votre mode de vie ni votre culture,
chaque jour agressés, violés, bafoués, humiliés, tués,
aveuglés au point de ne pas voir que vos gouvernements non seulement ne vous défendent pas mais défendent ceux qui vous envahissent,
vous restez passifs, ne pensant qu’à profiter des quelques restes de ce que fût votre confortable mode de vie d’il y a quelques dizaines d’années.

Et pourtant, tout ceci n’est rien à côté de ce qu’il se pointe à l’horizon, à un horizon proche, très proche !

Peuples d’Europe, ne voyez-vous pas que vos gouvernements vous entrainent vers une guerre voulue, décidée et organisée par les Etats-Unis ?
Tout se met en place, tout est quasiment déjà prêt pour que les américains attaquent les troupes Russes en Syrie et/ou aux frontières européennes, point de départ d’un conflit généralisé.
Vous êtes membres de l’OTAN, vous devrez donc participer à cette guerre et en payerez alors les conséquences : Le déferlement des chars et l’assaut des parachutistes Russes,
la mise hors service de vos infrastructures civiles (Eau, électricité, transports) fera passer l’invasion des « migrants » pour une douce plaisanterie !

Tout comme pour les « sanctions » contre la Russie qui en fait largement profitent aux entreprises américaines alors que vos entreprises européennes en sont lourdement pénalisées,
vous allez participer à une guerre qui n’est faite que dans l’intérêt des nord-américains ! La propagande anti-Russe qui vous est servie par chacun de vos medias ne sert qu’à vous endormir et à vous faire accepter l’inacceptable.

Vos gouvernements pour la plupart ne sont soutenus que par une infime minorité de citoyens, alors que vos pays sont censés être des « démocraties » !
L’heure pour vous n’est plus à attendre d’hypothétiques changements électoraux :
Les années passées démontrent avec éclat que vos élections n’amènent aucun réel changement.
Vos classes politiques sont noyautées par le lobby américain dont le seul intérêt est de profiter de votre faiblesse et de vous utiliser pour contrer les rares pays qui osent encore résister à sa volonté d’hégémonie.
Vous devez prendre votre destin en main :
Il ne tient qu’à vous de renverser vos gouvernements pour porter à votre tête des hommes et des femmes qui ne se laisseront pas manipuler par Washington !
Qu’attendez-vous ?
Lorsque les missiles s’abattront partout en Europe, lorsque vos maisons seront détruites et vos familles décimées, il sera alors trop tard :
Vous payerez le prix imposé par Washington, prix que vous aurez accepté par votre passivité !

La Russie ne veut pas la guerre et l’a clairement montré en ne répondant pas aux multiples provocations militaires ces dernières années tant dans l’est de l’Europe qu’en Syrie.
Mais les limites ont désormais été franchies par les américains qui chaque jour profèrent de nouvelles menaces et se préparent à passer à l’attaque.
Nous riposterons, nous défendrons nos concitoyens, notre territoire et nos Alliés.
Nos forces militaires sont prêtes, notre Peuple est prêt.

Et vous, Peuple d’Europe, êtes-vous prêt à mourir pour satisfaire les rêves des mégalomanes de Washington ?

Le temps presse !
Des révolutions en Europe pourront contrarier les plans américains et la guerre sera, peut-être évitée !
Dans tous les cas, vous n’aurez pas à y participer aux côtés des Etats-Unis.
Vous avez, c’est certain, des hommes et des femmes capables de prendre votre destin en main :
Portez-les à la place des voyous et crapules qui vous gouvernent avant qu’il ne soit trop tard !

Le temps presse !

source : https://rusreinfo.ru/fr/2016/10/peuples-deurope-debout

Autre Que Réseau Social

Docteur Jekyll Et Mister Valls ?

à faire circuler

 

Il y a le Valls/mister Hyde, celui qui affirmait, il y a trois mois :

« Si l’islam n’aide pas la République à combattre ceux qui remettent en cause les libertés publiques, il sera de plus en plus dur pour la République de garantir le libre exercice du culte. »

La menace était explicite :
Faites le ménage chez vous, sinon ça va barder.
Il appelait les musulmans à « un devoir de lucidité face à la montée de l’islamisme et du djihadisme mondialisé ».
Menton en avant, tous muscles saillants, notre Premier ministre allait en découdre avec la chienlit.

Puis il y a le Valls/docteur Jekyll, qu’une cure de sirop d’érable a adouci, dulcifié, emmiellé, celui qui susurrait, hier, de retour du Canada :

« L’islam est une part indissociable de nous-mêmes, de notre culture et désormais de nos racines. »

J’adore ce « désormais » !

Depuis quand, Monsieur le Premier Ministre, l’islam fait-il partie de nos racines ?

Depuis Merah, depuis Charlie, depuis l’Hyper Cacher, depuis Nice ?
Le premier jardinier venu vous dira que des racines ne poussent pas en huit jours, ni en huit ans.

Alors, vous pensez,
une religion !

Qu’est-ce qui a changé, en trois mois,
pour justifier un tel virement de bord ?

Dans ce laps de temps, il y a eu Hollande et son invraisemblable, grotesque et livresque suicide politique.
Hollande, l’homme qui pense blanc et qui fait noir et qui le regrette,
le Président qui n’a jamais présidé que des cérémonies funéraires,
le gars qui s’épanche en pleurnichant – « J‘ai pas eu de bol ! » – sur les épaules des journalistes goguenards.
Lorsque Hollande affirme « Il y a trop d’immigration qui ne devrait pas être là »,
et « En France, il y a un problème avec l’islam », Valls, maintenant, balaye autant l’ombre du crime de lèse-majesté que l’opprobre de la déloyauté…
il rétorque, superbe : « L’islam… pose des défis considérables à nossociétés, mais il n’est pas LE problème. »
En clair, cela signifie :
« Arrêtez de dire des sottises, Monsieur le Président ! »
Et ses amis en rajoutent une couche :
« Valls tient la boutique.
C’est lui qui porte les institutions de la Ve République »
, lâche le député PS du Val-d’Oise Philippe Doucet.
Cette affirmation sonne comme un clou de plus enfoncé dans le cercueil de monsieur Julie :
Hollande n’est plus qu’un mort-vivant, un zombie, un spectre qui hante encore les palais nationaux, mais dont la place, ouvertement convoitée par son Premier ministre, ragaillardi, est « désormais » au cimetière des éléphants.

Il y a, pile, deux ans, Hollande, remettant à Manuel Valls les insignes de grand-croix de l’ordre national du Mérite, lui adressait publiquement une vraie vacherie :
« On peut réussir sa vie sans être président de la République. »
Aujourd’hui, Valls réplique :
« On peut largement louper la sienne en étant Président ! »

Match nul, à tous les sens du terme !
Et pendant ces gamineries, la France est en guerre et flotte à vau-l’eau…(de Valls !)

Yannick Chauvin

http://www.bvoltaire.fr  du 20/10/2016

N’oublions pas que son mentor était Rocard !

Les Mandats Désastreux Pour La France !

projet PS 2012

Promesses alléchantes !
Résultats Catastrophiques !

Bien connaître son ennemi pour mieux le combattre demande patience, observation et surtout apprendre ses mécanismes idéologiques pour lui renvoyer un jour ses mensonges et autres forfaitures en pleine figure.

J’ai ressorti de ma bibliothèque le « projet du PS » de 2012 paru en avril 2011.
Et je ne peux m’empêcher d’esquisser un sourire en parcourant les pages de ce torchon de 123 pages.

Voyez sous la couverture quelques lignes tirées des pages 24 à 27 que je reproduis,
puis la réécriture par mes soins mises à jour au temps présent.
Je vous laisse juge de ce petit exercice.

Ps 2012 le changement ?

Projet PS 2012, page 24 à 27 :

« Si la France s’en sort moins bien que d’autres pays en Europe, c’est parce qu’elle a en plus le choc du Sarkozysme.

La présidence qui s’achève restera comme celle des promesses non tenues, du temps perdu et des inégalités accrues.
La déception est si grande que, comme jamais sous la Vème République, notre démocratie est abîmée et notre peuple divisé.

L’ECHEC DE L’UMP ET DE SON CHEF EST D’ABORD ÉCONOMIQUE ET SOCIAL :
LES RÉSULTATS NE SONT PAS LÀ.

La dette et le déficit public ont explosé bien avant la crise sous l’effet des baisses d’impôts accordées aux plus fortunés.
L’industrie a perdu près d’un demi-million d’emplois depuis 2002 (8 ans, Ndlr).
Notre déficit commercial se chiffre à plus de 50 milliards d’euros par an.
La stagnation du pouvoir d’achat rend la vie quotidienne de plus en plus chère et aggrave le surendettement des familles.

L’augmentation du chômage de longue durée signe la faillite de la défiscalisation des heures supplémentaires.
La grande pauvreté touche 8 millions de personnes, dont un million cinq cent mille enfants et un million de personnes âgées.

La dernière enquête de la Fondation Abbé Pierre a confirmé que 4 millions de Français sont mal logés et près de deux cent mille sans abri.
(Travailler plus, pour gagner moins), (tous propriétaires) – Les slogans sarkosystes n’ont duré que le temps d’une campagne électorale.

Le report de l’âge de la retraite de 60 à 62 ans a été décidé au détriment des salariés qui ont commencé a travailler tôt …..

Les fonctionnaires sont montrés du doigt, qu’ils soient professeurs ou magistrats, infirmières ou policiers.
Se soigner devient un luxe pour de nombreux Français qui ajournent des soins ou une intervention à l’hôpital.

Les inégalités fiscales atteignent un niveau inconnu depuis 1945 :
grâce aux niches fiscales que l’UMP leur a accordées depuis dix ans, les plus riches jouissent de taux d’imposition plus faibles que ceux des classes moyennes et des ménages modestes – comme si la France reniait la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen où il est inscrit, à l’article 13, que la contribution commune « doit être également répartie entre les citoyens en fonction de leurs facultés ». …

L’ÉCHEC EST AUSSI DÉMOCRATIQUE.

Évaporée, la « République irréprochable », envolé l’État impartial.
La fonction présidentielle est dépréciée …..
Le Parlement est réduit à la portion congrue,
les contre-pouvoirs, qu’il s’agisse des collectivités territoriales ou des organisations syndicales, sont tantôt ignorés, tantôt, méprisés.

Les médias sont soumis aux jeux des influences …….
Pour la première fois, un président a utilisé son mandat à affaiblir la République plutôt qu’a la renforcer
« . (Page 27) !

Fermez le ban !

Notez au passage que de projet, il n’y a aucune trace, mais seulement une attaque en règle contre le prédécesseur du sieur Hollande, je ne peux retaper l’intégralité de ce chef-d’œuvre de démagogie.

Alors voilà où nous en sommes aujourd’hui, octobre 2016 revisité par votre serviteur :

« Si la France s’en sort moins bien que d’autres pays en Europe, c’est parce qu’elle a en plus le choc du Hollandisme.

La présidence qui s’achève restera comme celle des promesses non tenues, du temps perdu et des inégalités accrues.
La déception est si grande que, comme jamais sous la Vème République, notre démocratie est abîmée et notre peuple divisé.

L’ECHEC DU PS ET DE SON CHEF HOLLANDE EST D’ABORD ÉCONOMIQUE ET SOCIAL :
LES RÉSULTATS NE SONT PAS LÀ.

La dette et le déficit public ont explosé bien après la crise sous l’effet des hausses d’impôts et TAXES imposés aux classes moyennes, salariés, retraités et artisans/commerçants brisant ainsi les pouvoirs d’achats pour les uns et la faillite pour les autres.
L’industrie a perdu près d’un million d’emplois depuis 2012 ( 4ans, Ndlr ).
Notre déficit commercial se chiffre à près de 50 milliards d’euros par an.
La diminution du pouvoir d’achat rend la vie quotidienne de plus en plus chère et aggrave le surendettement des familles.

OUI MAIS :
Le déficit commercial français s’est réduit de 21,6% l’an dernier, à 45,7 milliards d’euros, grâce notamment à une facture énergétique allégée par la chute du prix du pétrole.
Si le nombre d’exportateurs et les exportations progressent, le déficit du commerce extérieur hors énergie se creuse.

En savoir plus sur Les « échos »

L’augmentation du chômage de longue durée signe la faillite de la refiscalisation des heures supplémentaires.
La grande pauvreté touche plus de 8 millions de personnes dont un million cinq cent mille enfants et plus d’un million de personnes âgées qui ne peuvent QUE survivre, mais, en 4 ans, environ 800 000 personnes se sont ajoutées aux habitants vivant sous le seuil de pauvreté.

900 000 personnes n’ont pas de logement personnel, elles sont, soit sans-abri, soit dans des habitations de fortunes (caravane, mobile-home…).

Au total, près de 12 millions de personnes subissent la crise du logement dont 450 000 Français qui retournent vivre chez leurs parents, sans domicile fixe :
ils sont plus de 14 600 à vivre dans la rue !

La dernière enquête de la Fondation Abbé Pierre a confirmé que 4 millions de Français sont mal logés et près de deux cent mille sans abri.
« Travailler plus, pour gagner plus« , « tous propriétaires ?
HORREUR pour un socialiste » – Les slogans Hollandistes n’ont duré que le temps d’une campagne électorale – « Le changement ce n’est pas pour maintenant« .

Le report de l’âge de la retraite de 60 à 62 ans a été décidé au détriment des salariés qui ont commencé a travailler tôt … mais le « kamarad » Hollande n’est pas revenu là-dessus, les socialistes se sont fait oublier sur ce point !

Les fonctionnaires sont montrés du doigt, qu’ils soient professeurs ou magistrats, infirmières ou policiers. NON Hollande, pas tous les fonctionnaires !

Depuis 4 ans, se soigner devient un grand luxe pour des millions de Français qui ajournent des soins ou une intervention à l’hôpital,

les soins gratuits étant réservés aux migrants, immigrés et affidés aux partis de gauche !

Les inégalités fiscales atteignent un niveau inconnu depuis 1945 :
grâce aux niches fiscales (des journalistes) des fonctionnaires chouchous du pouvoir, les avantages des salariés des entreprises publiques, des régimes spéciaux de retraite etc. bref un électorat gauchiste particulièrement choyé que TOI Hollande et le PS leur a accordés ou protégés voire augmentés depuis 4 ans, les taux d’imposition plus hauts pour les classes moyennes et des ménages modestes – comme si la France reniait, ce que TOI Hollande et le PS avez fait, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen où il est inscrit, à l’article 13, que la contribution commune « doit être également répartie entre les citoyens en fonction de leurs facultés ». …

L’ÉCHEC EST AUSSI DÉMOCRATIQUE.

Évaporée, la « République irréprochable« , envolé l’État impartial.
La fonction présidentielle est dépréciée …..
Le Parlement est réduit à la portion congrue, les contre-pouvoirs, qu’il s’agisse des collectivités territoriales ou des organisations syndicales, sont tantôt ignorés, tantôt, méprisés
mais saignés à blanc.

Les médias sont soumis aux jeux des influences …….
Pour la, première fois, un président a utilisé son mandat à affaiblir la République plutôt qu’a la renforcer« .

Tu vois Hollande, toi et ton parti le PNS (Pari National Socialiste), tu dois te reconnaître là non ?

Bien sur je n’ai pas abordé le côté mafieux de tes gouvernements composés de « repris de justice », de tricheurs, de comploteurs, bref tous à ton image toi l’Entullé dont la seule réussite avant 2012 a été de ruiner la Corrèze.

Tout dire de Hollande et de ses spadassins mérite un volume entier, mes lecteurs doivent, déjà, avoir marre de lire ce billet.

HOLLANDE ? Je ne m’abaisserai pas à te saluer.

Henri SENE

http://hsene.over-blog.com  du 02/10/2016

Ne reprenons donc pas Sarkozy que nous avons hué en 2012 !
Persuadons Hollande que nous avons assez vu son PS, qu’il a encore plus abîmé notre France !
Les « sans dents » veulent oublier ce pantin irresponsable !
Assez de cette partie de ping pong où le seul perdant est notre peuple !
Souvenez vous qu’Ali Juppé a un passé judiciaire incompatible avec des fonctions de Président de Notre République !
Marine leur fait peur car elle retire la main et à la gauche et à la droite qui marchent de concert !

Est-ce Pour Son Âge Ou Ses Magouilles ?

ne vole pas

Il faut que cela cesse !

Alain Juppé est un symbole
d’un monde finissant !

Le dégoût et la méfiance pour la représentation politique sont des sentiments ultra-majoritaires chez les Américains comme chez les Français.

Chez ces derniers, un sondage « Cevipof » a montré que 87% estiment que les élus ne se préoccupent que de leur carrière.

Quand « Hervé Mariton », défenseur du droit du sang et opposant au mariage homosexuel, choisit ce mercredi de rejoindre Juppé dont il dit apprécier la sincérité, le sérieux et l’optimisme, le député (LR) de la Drôme se plie à des stratégies partisanes qui ne rehaussent pas la stature des opportunistes.

En réalité, Juppé est de ces hommes sans envergure que la politique produit dans ses pires moments.

Quand, dans « Le Monde » de samedi, le candidat se présente crânement en disant :

« Je suis le seul qui peut battre largement Marine Le Pen »,

il confirme qu’il n’a rien compris de l’exaspération de ses compatriotes menacés par la mondialisation et la colonisation islamiste.

Quand, dans ce même entretien, il se félicite de l’enquête de « l’Institut Montaigne « qui montre que plus des deux tiers des musulmans de France acceptent les lois de la République » », il déforme des conclusions qui pointent le séparatisme en cours.

Et quand, enfin, il assure :

« Il faut calmer le jeu…
si nous continuons comme ça, nous allons vers la guerre civile »
,

il laisse comprendre qu’il est prêt à mettre le prix pour acheter la paix civile, menacée par l’islam totalitaire.

C’est au nom de l’apaisement que Philippe Pétain avait suivi sa politique de collaboration avec le nazisme.

Il est temps d’en finir avec ce monde finissant, sans honneur ni courage !

Ivan Rioufol

source : http://www.delitdimages.org/verbatim-225/

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 29/09/2016

Les médias ne parlent surtout pas de ses frasques judiciaires !
Un président ne doit avoir aucune ombre sur son casier !

Méfiez Vous Des Sondages Théoriques !

muslis

Le parfum
des chaussettes sales !

Le tiers des « musulmans de France »
est pour la « charia » !

Alain Finkielkraut a défini un jour le politiquement correct comme le fait de ne pas voir ce qu’on montre.
Le traitement de l’étude sur les musulmans de France réalisée par l’Institut Montaigne sous la direction de « Hakim El Karoui » et publiée hier par le « JDD » nous en a fourni un exemple éclatant.
On dirait que les médias se sont concertés pour tenter de planquer la réalité sous des titres lénifiants.
« Musulmans de France, l’enquête qui surprend », annonçait le « JDD » à sa « une ».
« L’enquête qui terrifie » aurait été un titre plus adapté.

28% de fans de la charia

C’est la première fois, à ma connaissance, qu’un travail aussi sérieux tente d’établir un portrait idéologique et culturel des musulmans de France (trois quarts de Français, un quart d’étrangers).
On se disait bien qu’une partie d’entre eux avait quitté le monde commun – ou n’y avait jamais résidé – mais on pouvait encore espérer qu’il s’agissait d’une infime minorité.
Or, on apprend que 28 % des musulmans de France estiment que la charia prévaut sur la loi de la République. Oui, vous avez bien lu :
Près d’un tiers des musulmans vivant dans notre pays vivent mentalement dans une tout autre contrée.
Un tiers sur une population estimée (à la baisse) entre 3 et 4 millions, ça fait un million de personnes, souvent jeunes.
Combien seront-ils, dans dix ans, à être passés de la charia au djihad ?
Seulement 1 %, soit “seulement” 10000 ?
Voilà qui rassurera certainement les 70 à 80 % de Français que l’islam inquiète.

La réalité se révèle
pire que les fantasmes

On pourrait se réjouir de ce que 70 % des musulmans vivant dans notre pays soient devenus des laïques comme les autres.

« Deux tiers des musulmans pensent que la laïcité permet de vivre librement sa religion »,

affirme « Hakim El Karoui ».
Alors, il doit y avoir maldonne sur le sens du mot laïcité.
En effet, douze ans après le vote de la loi interdisant les signes religieux à l’école,
- 60 % des personnes interrogées estiment que les filles devraient pouvoir porter le voile à l’école…
- 48 % pensent qu’on doit pouvoir affirmer son identité religieuse au travail…
- 58 % des hommes et 70 % des femmes sont favorables au port du voile – hijab.
Autrement dit, même au sein de la majorité que l’on dit intégrée, on n’entend pas renoncer à ce signe de rupture avec le modèle français qu’est la dissimulation du corps féminin.

Les promoteurs de l’étude espéraient sans doute que la réalité scientifiquement établie permettrait de trancher le cou des fantasmes sur l’islam.
Or, la réalité se révèle pire que les fantasmes.
Comment « déradicalisera-t-on » les 20 % de musulmans et 28 % de musulmanes qui, dans notre pays,  approuvent le port de la burqa ?
Combien de générations faudra-t-il pour les convaincre qu’une femme libre n’est pas souillée par le regard d’un homme ?

Ces questions ne seront évidemment pas posées, comme le montre le titre hilarant du « Monde » sur le sujet :
« Les musulmans de France, une population jeune et diverse ».
Les perroquets du tout-info et tous les autres fossoyeurs du réel s’emploient déjà à expliquer qu’on a mal compris :
l’intégration progresse.
Quant à ceux pour qui elle ne progresse pas, ils sont révoltés plus que musulmans.
Fort bien.
Et qu’est-ce qu’on fait, avec tous ces révoltés ?

Elisabeth Levy

http://www.causeur.fr  du 24/09/2016

Encore Des Paroles Dans Le Vent !

 Islam-Danger1

Une ultime « promesse » ?

Préparatifs tous azimuts dans l’optique du démantèlement de la « Jungle » de Calais !

L’opération est d’une complexité inédite :
Pour réussir le démantèlement de la « Jungle » de Calais (Pas-de-Calais), où s’entassent des milliers de migrants, le gouvernement accélère ses préparatifs, face à une droite vent debout contre le projet.

Combien de personnes vivent sur la « Jungle » ?

Il y a aujourd’hui à Calais « entre 6.500 et 7.500 migrants » qui vivent dans une « extrême précarité », a assuré mercredi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.
Selon le comptage de deux associations, leur nombre serait de 10.000.
Pour résoudre ces différences récurrentes, un diagnostic sera « partagé » entre les services de l’Etat et les associations.

Une date est-elle fixée ?

Il n’existe pas de calendrier précis pour cette opération de démantèlement, logistiquement et politiquement complexe, et dont la perspective suscite l’opposition virulente d’une partie de la droite et de l’extrême droite.

Elle se fera « avant que l’hiver n’arrive », s’est contenté d’indiquer Bernard Cazeneuve cette semaine.

Mais il faut pour cela que les hébergements aient été trouvés en nombre suffisant — d’autant qu’à l’automne doit aussi ouvrir un « centre de pré-accueil » pour migrants à Paris, qui suppose aussi des structures d’accueil en aval.

Quel type d’opération prévoit-on ?

Début septembre, Bernard Cazeneuve a parlé d’une opération « la plus rapide possible ».

« Si ça dure trop longtemps, on prend le risque d’une réinstallation » des migrants,

explique une source proche du dossier.

L’Etat compte mettre les moyens pour réussir cette opération, assure une autre source, alors que les effectifs des forces de l’ordre sont déjà de 2.100 dans le Calaisis.

Où iront les migrants de Calais ?

Ils relèvent à 80% du droit d’asile, martèlent les services de l’Etat, et à ce titre peuvent être orientés en Centres d’accueil et d’orientation (CAO, ces structures créées pour leur permettre de réfléchir à une démarche d’asile).

Mais « si on veut accueillir ceux qui doivent l’être, on doit reconduire ceux qui n’ont pas vocation à rester sur le territoire national », répète Bernard Cazeneuve.

L’enjeu est de convaincre les migrants éligibles à l’asile de renoncer à passer en Grande-Bretagne, et ensuite, une fois arrivés dans les CAO, de s’engager effectivement dans la démarche pour ne pas retourner à Calais.

Emmanuelle Cosse et Bernard Cazeneuve ont multiplié les contacts cette semaine avec associations et représentants des cultes, pour les convaincre du caractère « humanitaire » de l’opération.

« Les personnes qui sont en CAO auront la possibilité d’une manière ou d’une autre de réintégrer un parcours d’asile en France.
Elles ne seront pas renvoyées dans un autre pays »
,

assurait-on cette semaine au ministère du Logement.

Quid des mineurs isolés ?

Les mineurs sont « de l’ordre de 900 à 950″ à Calais, selon Monsieur Cazeneuve, et à ce sujet notamment, un dialogue « extrêmement ferme » et « clair » a été ouvert avec les Britanniques, qui ont déjà accepté plusieurs dizaines mineurs environ au titre du rapprochement familial.
Par ailleurs une discussion est ouverte avec les départements sur « les conditions qui permettront d’accueillir dans de bonnes conditions les mineurs isolés ».

Combien de places seront nécessaires ?

Les pouvoirs publics ont chiffré à 9.000 le nombre de places supplémentaires à trouver en CAO, pour les porter à 12.000 au total.
A peu près la moitié auraient été identifiées, selon une source proche du dossier.

Cela peut être « un centre de loisirs, un lieu à remettre en état comme un hôpital désaffecté, une caserne… », voire dans certains cas du modulaire, indique-t-on au ministère du Logement, en parlant de « foncier Etat principalement », mais aussi de centres de loisirs de comités d’entreprise (La Poste, SNCF…)

Comment les centres sont-ils choisis ?

Des centres doivent être disséminés dans les régions,
ce qui suscite des inquiétudes sur le terrain,
relayées par l’extrême droite.

Cela n’a « aucun sens » d’installer « des CAO de grande taille dans des bourgs de petite taille », a assuré Monsieur Cazeneuve, qui a parlé d’un « croisement de critères » :
efforts déjà consentis, disponibilité des structures, « capacité du tissu associatif à se mobiliser »…
La répartition se fera dans la « concertation avec les élus » et sur la base des « propositions des collectivités locales elles mêmes ».

http://actu.orange.fr/france  du 23/09/2016

Alain Juppé Ferait Bien De Se Taire !

avaler-n-importe-quoi-225x300 (1)

Sa candidature est malsaine !

I. Alain Juppé n’a pas été condamné à la place de Jacques Chirac !

Pour attaquer – indirectement - Nicolas Sarközy, Alain Juppé a déclaré que « la justice est indépendante » le 5 septembre 2016 suite à la mise en examen de l’ancien Président pour dépassement du seuil de dépenses électorales en 2012.

Si l’on prend au mot Alain Juppé et cette déclaration au sérieux, la condamnation d’Alain Juppé par le tribunal de grande instance de Nanterre, à 18 mois de prison avec sursis et dix ans d’inéligibilité -le 30 janvier 2004 était sans doute justifiée puisqu’il n’a rien à redire sur le fonctionnement de la justice.

Voici ci-dessous les principaux attendus de la condamnation d’A.Juppé.

« Attendu que les valeurs de la République et les valeurs du service public constituent le cœur de l’enseignement dispensé dans les grandes écoles de la République, qu’Alain Juppé a précisément été formé dans celles-ci, qu’il a ensuite exercé comme haut fonctionnaire puis joué un rôle éminent dans la vie publique notamment comme membre du Parlement, ceci excluant qu’il ait ignoré l’état du droit au regard des faits dont il est déclaré coupable [...]

Attendu qu’aux termes de l’article 4 de la Constitution « les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage.
Ils se forment et exercent leur activité librement.
Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale… »…
qu’ainsi est notamment rappelé leur soumission à la loi, expression de la souveraineté nationale, devant laquelle « tous les citoyens » sont égaux…
qu’Alain Juppé dans la quête de moyens humains lui apparaissant nécessaires pour l’action du RPR a délibérément fait le choix d’une certaine efficacité en recourant à des arrangements illégaux [...]

Que la nature des faits commis est insupportable au corps social comme contraire à la volonté générale exprimée par la loi…
qu’agissant ainsi, Alain Juppé a, alors qu’il était investi d’un mandat électif public, trompé la confiance du peuple souverain. [...] »

Et contrairement à une légende urbaine, Alain Juppé n’a pas été puni à la place de Jacques Chirac.
Ce dernier a d’ailleurs été aussi condamné.

En effet, Alain Juppé a profité, en étant nommé à de nombreuses et hautes fonctions officielles, de la puissance du parti RPR directement issue des détournements.

Et voici maintenant la diva Juppé.
Alain nous fait dans le « regardez comme je suis sympa, tout en rondeur … » ….
Avec Juppé, on nage dans le vivre ensemble, l’immigration heureuse.
A fond dans la démagogie.

II. Juppé « oublie » son projet de mosquée et ses déclarations sur l’islam !

Mais, ce que veut le peuple français c’est une administration qui soit dure avec les islamistes et la progression de la charia et là un gros doute pèse sur Alain Juppé.

En effet, Juppé a fait des déclarations inquiétantes depuis 20 ans et ment par omission :
il a notamment affirmé le 12 juin dernier sur « TF1″ qu’il n’y avait pas de projet de financement de mosquées à Bordeaux.
Certes…
mais il oublie au passage les délibérations votées en conseil d’administration d’Euratlantique et en Conseil municipal du 29 avril 2013 qui prévoyaient qu’une propriété, puisse être cédée quasi gratuitement (via un bail emphytéotique – source) à la Fédération des musulmans de Gironde (UOIF proche des frères musulmans).
La mairie de Bordeaux n’a annulé ce projet de mosquée en 2014 que suite à un dépôt de recours administratif.

Toutefois, Alain Juppé a (enfin ?) pris conscience de la difficulté du fait de l’absence d’un clergé hiérarchisé à la tête de l’islam.
Et il reconnaît qu’il est difficile de faire le tri parmi plus de 400 versets du coran en conflit avec le droit français.
(source : www.lepoint.fr)

Par ailleurs, il convient de rappeler quelques autres faits de Juppé sur l’islam/immigration.

- Le Parisien 27 août 2011 :

« En Syrie, ne stigmatisons pas a priori tous ceux qui se qualifient d’islamistes »

- Qu’il faut faire leur deuil du concept d’«assimilation» qui consiste à vouloir «effacer les origines, nier toute différence».
Il faut «comprendre et accepter» la fidélité des immigrés à leurs origines, «source d’une diversité qui enrichit notre patrimoine».
(Les « 12 travaux de l’opposition » publié le 10 septembre 2014).
- «Le regroupement familial est un droit»
(source : Le Figaro 27 avril 2016).
- Toujours, en matière de regroupement familial, Alain Juppé dénonce l’attitude « pas humaine » de Nicolas Sarkozy
(source : www.bfmtv.com/politique – été 2016).
- L’Europe, en déclin démographique, a «besoin d’apports de main-d’œuvre étrangère»
(Le Monde 1/10/1999).
- Le 1er octobre 1999, dans Le Monde :

«il faut accueillir de nouveaux immigrés».

- « Rien dans l’islam ne justifie l’inégalité entre les hommes et les femmes » (sic).
Et pourtant, Juppé reconnaissait le 25 mars 2015 qu’il n’avait jamais lu le coran
(source : Europe1).
D’ailleurs (et notamment) la sourate IV.38 dans lequel allah affirme « Les hommes sont supérieurs aux femmes …» le contredit.
- Le premier janvier 2013, Tareq Oubrou, imam de Bordeaux, était promu au grade de chevalier de la légion d’honneur.
Ce soir, ce dernier était décoré personnellement par le maire de Bordeaux, Alain Juppé.
Membre d’une des organisations proches des frères musulmans (UOIF : Union des organisations islamiques de France), dont la devise est « Le Coran est notre Constitution », Tareq Oubrou est également l’ancien président de l’association « Imams de France ».
(source : www.infos-bordeaux.fr www.sudouest.fr)
- Jeannette Bougrab a aussi déclaré dans Marianne le 5 février 2013 :

« J’essayais, et je réussissais, à ne pas croiser Alain Juppé.
Je savais qu’il avait été fou de rage. (…)
je déclarais qu’il n’existait pas de
«charia light».

- Autre déclaration récente (septembre 2016) en apparence plus anecdotique :

« La France serait-elle la France sans Marie Curie venue de Varsovie, Apollinaire né sujet polonais de l’empire russe, Picasso qui vit le jour en Espagne ? »

(source : www.atlantico.fr)
Cette déclaration prouve vraiment qu’il n’a pas compris l’ampleur et l’écart civilisationnel de la menace.

III. L’attentat à Notre-Dame n’a pas été déjoué mais plutôt raté !

L’attentat devant Notre-Dame n’a pas été déjoué comme le laisse entendre les médias mais il a plutôt été raté et extrêmement mal géré.

L’attentat devant Notre-Dame n’a pas été déjoué (source France Info, Le Point …) comme le laisse entendre les médias toujours à plat ventre mais il a plutôt été raté.
Comme « Eric Verhaeghe » écrit :

«Dissipons d’abord un malentendu que les services de police au sens large sont parvenus à instiller dans les esprits :
l’attentat devant Notre-Dame aurait très bien pu avoir lieu et la police a été, dans cette affaire, tout à fait lamentable.»

Il poursuit :

« Rappelons les faits:
Dans la nuit de samedi à dimanche (à 3h33 exactement), le “commando” place une Peugeot 607 sans plaque d’immatriculation (et les clignotants d’urgence allumés) à cent mètres de la cathédrale Notre-Dame.
La voiture contient plusieurs bonbonnes de gaz prêtes à exploser.
La police intervient à 7h15 du matin, c’est-à-dire plusieurs heures après l’installation du véhicule, pour le fouiller.
La maire du Vème arrondissement se fend d’ailleurs d’un « courrier » pour se plaindre des délais d’intervention. »

( Eric_Verhaeghe)

source : https://www.facebook.com/groups/ladroitelibre

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 20/09/2016

Oui, Les USA Soutiennent Bien Daesh !

URGENT: Russia Says 62 Syrian Army Troops Killed in US-Led Strikes

Les USA sont des menteurs !

Ce n’est plus un secret mais une nouvelle preuve du soutien des USA à l’Etat Islamique ont été fournies ce samedi 17 septembre, lorsque les américains ont bombardé en 2 vagues successives les positions de l’armée syrienne.

Ce bombardement a été suivi d’une offensive *immédiate* de l’Etat Islamique, ce qui montre une coordination exemplaire.

L’armée américaine a déclaré avoir frappé « par erreur » :
« Des données erronées » seraient à l’origine de cette frappe, ont annoncé les médias américains.
Quand au « fuhrer » noir de Washington, la Maison Blanche a présenté des « excuses » à la Syrie.

Si cela est réellement une erreur, elle est la cause directe du refus des Etats-Unis de coordonner ses frappes avec la Russie qui dispose d’une cartographie beaucoup plus précise des positions des diverses forces en présence sur le terrain.

Bilan :
Plus de 60 morts et 100 blessés dans l’armée syrienne, une avancée de l’Etat Islamique qui était jusqu’alors en pleine déroute, et bien entendu la trève, déjà toute relative, mise à mal.

La Russie a tenté de contrer l’avantage pris par l’Etat Islamique en bombardant les terroristes, à la demande expresse de la Syrie:

«Je vous prie de continuer les frappes contre les positions des terroristes de Daech afin de soutenir l’armée syrienne »,

a prié un représentant du commandement syrien le général « Sergueï Roudskoï », chef du Commandement opérationnel principal de l’Etat-major de l’armée russe.

Obama semble décidement vouloir terminer son mandat dans le sang !

https://rusreinfo.ru/fr  du 19/09/2016

L’ Esclavage Est Né Chez Les Africains !

esclavage_moderne-1

Les Africains étaient
les marchands d’esclaves !

Le CRAN exige que la France indemnise les descendants d’esclaves.
Aux USA, des Afro-Américains font effectuer par des laboratoires spécialisés des analyses ADN afin de déterminer le lieu d’origine de leurs aïeux.
Ils se retourneront ensuite contre les entreprises héritières des compagnies maritimes qui ont procédé au transport des esclaves.
On connaît, en effet, l’endroit où ces entreprises chargeaient leur sinistre cargaison.
Ils espèrent, ainsi, obtenir de juteux dédommagements.

L’Afrique indépendante a vu « renaître » l’esclavage interafricain.
« Afrik.com » vient de sortir un article sur une pratique du Bénin,
mais qu’on retrouve dans nombre de pays voisins sous une forme similaire :
le « VIDOMEGON ».

Des enfants de 7 ans sont confiés à des proches par leurs familles.

Ceux qui les recueillent sont censés leur donner l’éducation que leurs parents sont incapables de leur fournir en échange de « services » domestiques.
On remet 23 euros au départ aux parents, assortis d’un menu versement annuel prouvant qu’il s’agit, en fait, d’une « vente ».
On trouve, bien sûr, des foyers qui traitent « convenablement » l’enfant qu’ils hébergent, c’est-à-dire le nourrissent normalement, lui donnent un lit correct, l’envoient à l’école et limitent le travail demandé.
Le « vidomegon » est une tradition ancestrale qui permettait, autrefois, la promotion sociale de ceux qui en bénéficiaient.
Malheureusement, cette pratique a dérapé et beaucoup abusent et trouvent ainsi des esclaves qu’ils exploitent sans vergogne au maximum.

Selon l’UNICEF, 20.000 enfants seraient victimes de cette traite honteuse.
Le Bénin est la plaque tournante d’un trafic d’êtres humains.
Car les enfants ne sont pas seulement destinés au marché de l’ex-Dahomey.
On les « exporte » vers le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Togo.
Comme le constatent ceux qui luttent contre ce fléau, il faut changer les mentalités car cette tradition semble normale à trop de personnes, y compris chez celles qui fréquentent régulièrement les églises.

Christian de Moliner

http://www.bvoltaire.fr  du 18/09/2016

La Gangrène Ne Cesse De S’ Etendre !

Europe islamisée

L’invasion continue !

Louis Aliot a eu raison de sortir son communiqué :

« La droite et la gauche planifient une immigration de peuplement en Europe ».

C’est ce que les partis européistes font !
Cette invasion laisse à nos enfants et petits-enfants la situation infernale d’un continent ruiné,
couvert de dettes et de chômeurs,
et miné par la violence et le terrorisme islamiste.

Pour « Federica Mogherini »

« l’immigration est un phénomène qui va subsister ».

Dans son délire, la vice-présidente de la Commission européenne affirme que « nous continuerons à avoir besoin de migrants » et que ces derniers « constituent une chance incroyable pour ceux qui les accueillent ».

On en parlera aux femmes allemandes violées le jour de l’An,
aux spectateurs du Bataclan ou aux Niçois,
aux habitants de Calais qui ne peuvent plus sortir la nuit,
aux habitants du centre de Rennes terrorisés par 200 migrants violents
et aux contribuables matraqués d’impôts pour aider ces pauvres !

Entre le 4 et le 6 septembre derniers, les Italiens ont récupéré 13.000 « pauvres migrants », et 110.000 depuis le début de l’année.
Le flot s’accélère !

Les médias du système se gardent de l’annoncer.
Pour que le bon peuple croit que la crise des migrants est terminée !
La classe politico-administrative européenne est d’une lâcheté invraisemblable et maintient nos pays dans un mensonge stalinien.

Staline parlait des résultats glorieux du « réalisme socialiste » alors que 30 millions de Russes mouraient de faim dans les années 30 après la nationalisation des terres !

Les réfugiés arrivent en Italie, où ils reçoivent peu d’aides, et cherchent à passer en France ou en Allemagne, pays plus généreux.
La seule solution consisterait à fermer la frontière à Vintimille.
Ce qu’aucun parti non populiste ne fera.
Voici le résultat de la folle politique de Madame Merkel et de la Commission européenne.

Pour accueillir ces réfugiés, parmi lesquels se cachent de nombreux partisans de l’État islamique, le gouvernement français a trouvé la solution :
créer des mini-Calais sur tout le territoire.
Une pure folie !
Vous avez un gros incendie…
Vous décidez de déplacer les bûches incandescentes aux quatre coins de votre terrain.

Nos dirigeants n’ont pas lu les livres de « Christophe Guilluy » ?
Il n’y a pas de « vivre ensemble ».
Les Français de la périphérie s’y sont réfugiés pour échapper à la réalité multiraciste et multiconflictuelle. Si les Européens ne changent pas leurs gouvernements, ils risquent de disparaître dans la misère (6,3 millions d’inscrits à Pôle emploi, 2,5 millions de RSA, 2.160 milliards d’euros de dettes) et la violence multiconfessionnelle.

Mylène Troszczynski

http://www.bvoltaire.fr  du 17/09/2016

Nos Médias Mentent Sur Nos Voisins !

à faire circuler

On veut nous enfumer !

Les médias allemands face au succès du parti « Alternative für Deutschland » (« AfD ») aux élections régionales en Mecklembourg-Poméranie Occidentale.

L’État fédéral de Mecklembourg-Poméranie Occidentale est sans doute l’une des régions les plus méconnues de la République Fédérale d’Allemagne.
Peuplée initialement par des tribus slaves elle a été progressivement germanisée dans le sillage du fameux « Drang nach Osten » (« Poussée vers l’est ») du XIème siècle jusqu’à la défaite des Chevaliers Teutoniques à Tannenberg (1410).
Elle a également subi une forte influence scandinave :
les Vikings suédois tout proches ont souvent ravagé ses côtes du VIIIème au XIème siècle…
Gustave-Adolphe Vasa en a conquis une bonne partie pour le compte de la Suède pendant la Guerre de Trente ans (Traité de Westphalie, 1648) jusqu’à ce que le « Grand Électeur » de Brandebourg, Frédéric-Guillaume von Hohenzollern la leur reprenne en infligeant aux Suédois la mémorable défaite de Fehrbellin (1675).
Mais cette région se distingue également par une côte sableuse aux contours tourmentés d’estuaires d’un romantisme à couper le souffle, des îles touristiques (Rügen, Usedom) et un arrière-pays bosselé (relief postglaciaire) pittoresque où alternent prairies, lacs et forêts d’une nature souvent intacte.
Exception faite de quelques grandes villes anciennes, c’est une région largement rurale qui n’a pas été défigurée par la révolution industrielle, par ailleurs très ouverte sur l’est de l’Europe en l’absence d’obstacles topographiques dans cette direction jusqu’à l’Oural.

Cette belle endormie vient d’être le théâtre d’un événement historique :
la spectaculaire percée du parti AfD avec 20% de suffrages lors des élections régionales.

Le parti « Alternative für Deutschland » (« AfD ») est un parti de droite conservateur, démocrate et libéral anti-islam.
La presse et les médias français n’ont cessé, dans leurs commentaires, de parler de « percée de l’extrême-droite » lors des élections brandebourgeoises et poméraniennes.
L’article en français dans Wikipédia est infiniment plus nuancé dans sa description :

« Considéré comme un parti « anti-establishment«  et classé plutôt du côté de la droite conservatrice, son appartenance à la tendance populiste est discutée — l’ »AfD » rejette cette classification, tout en déclarant n’être « ni de gauche ni de droite ».
Il adhère en juin 2014 au groupe des 
Conservateurs et réformistes européens, qu’il quitte en avril 2016 après la scission de l’Alliance pour le progrès et le renouveau l’année précédente. »

Aucun journal allemand ne désigne l’ « AfD » comme un parti d’extrême-droite.

Les termes utilisés sont généralement « rechtspopulistisch » et « konservativ », soit « populiste de droite » et « conservateur » – un terme qui ferait plutôt référence à une partie du néo-conservatisme américain, qui défend la démocratie et le libéralisme.

« Certains scientifiques voient dans son programme politique des tendances populistes de droite, mais ce parti est majoritairement considéré comme conservateur.
(Die Zeit, 05/09/2016).

Les autres médias « main stream » (« Süddeutsche Zeitung », « die Welt », « Die Zeit ») utilisent ce même qualificatif dans leurs articles, idem pour les médias audiovisuels.

Le qualificatif d’extrême-droite devrait nécessairement désigner une tendance politique visant à instaurer un État fort et autoritaire, centralisé, avec abolition de la démocratie, du pluralisme politique et de la liberté d’expression.

« Alternative für Deutschland » (« AfD ») défend farouchement la « Grundgesetz », la loi fondamentale démocratique allemande, nettement plus démocratique que les institutions de la Vème République française.
Le parti souhaite même la compléter en y introduisant des éléments de démocratie directe afin de prévenir toute confiscation du pouvoir à l’avenir.

La même chose vaut d’ailleurs du « FPÖ autrichien », de l’ « UDC suisse », du « PVV néerlandais », du « SD suédois », tous partis démocrates souverainistes, libéraux, « favorables au contrôle migratoire », « hostiles à l’islam » et pro-israéliens que les médias français évoquent tous en permanence comme étant « d’extrême-droite ».

http://www.ojim.fr  du 12/09/2016

Nous ne sommes pas le seul peuple européen qui ne veut pas être envahi par les africains !
Le parti de Marine Le Pen est qualifié « d’extrême droite » mais il est « populiste », pour le peuple et non les oligarques !

Que Fait Donc L’Education Nationale ?

Médias-manipulation

Pour démolir notre identité !

Quel gâchis !

L’état alarmant du niveau de l’illettrisme en France n’est pas une fatalité, mais c’est une réalité.
Plus qu’un sujet – un débat -, c’est une situation de souffrance confinant au handicap qui atteint 2,5 millions de nos compatriotes de 18 à 65 ans, 1 jeune sur 5 à 16 ans, 10 % des français.
Le dossier du « Parisien » qui tombe à l’occasion de la rentrée des classes est édifiant :
malgré l’instruction obligatoire pour tous jusqu’à 16 ans, malgré des « missions prévention et lutte contre l’illettrisme » dans les préfectures, malgré la « grande cause nationale contre l’illettrisme » lancée en 2013, le constat est inacceptable, révoltant.

Pour en finir avec les chiffres, ajoutons celui de l’OCDE :
sur 24 pays testés, la France occupe le 22e rang pour les compétences linguistiques des adultes de 16 à 65 ans issus du système éducatif français (la capacité de comprendre des textes écrits) et le 21e rang pour ce qui est des compétences scientifiques des adultes.

Ceci est révoltant parce que les plus touchés sont déjà les plus pauvres.
Révoltant parce que l’école, réforme après réforme, refuse de se remettre en cause et de mettre enfin un terme à des expérimentations et des méthodes qui produisent de l’exclusion.
Révoltant parce que les Français paient, par leurs impôts, cet échec manifeste.
On glose sur toute la gamme des valeurs de la République sans jamais bien savoir de quoi il serait question.
En l’espèce, c’est bien la République que l’on peut accuser de créer de la division au sein de la nation.
Car enfin, à l’exception notable de « Gilles de Robien », depuis 1946, pas un ministre ayant hérité de l’Éducation nationale n’a osé s’opposer au processus ininterrompu qui installa les méthodes globales et autres fantaisies socio-constructivistes.
Bayrou, Fillon, Pécresse, avant eux Jospin, Royal, Lang, ministre de l’Éducation ou secrétaire d’État, ils sont tous comptables devant ces hommes et ces femmes qui, aujourd’hui, se croient incapables alors qu’ils n’ont tout simplement pas reçu d’enseignement digne de ce nom.

Et s’il est exact que plus on est pauvre, plus le risque d’illettrisme est élevé, n’allez pas croire que la génétique soit à mettre au banc des accusés.
C’est tout simplement parce que plus on est riche, plus il sera possible de se passer de l’école pour apprendre.
L’instituteur « Marc Le Bris », devenu célèbre après son Et vos enfants ne sauront pas lire… ni compter !, raconte qu’il a fait son chemin de Damas le jour où il a réalisé que ses bons élèves ne l’étaient pas grâce à l’école mais malgré elle…
Tous avaient appris à lire avec leur maman en dehors du temps scolaire.
Encore faut-il avoir le luxe d’une mère au foyer.
Revenant à des méthodes structurées et classiques, ses élèves ont tous été mis à pied d’égalité.
N’ayant plus besoin des réseaux d’aides divers du rectorat, il a même été réprimandé pour insubordination car il ne fournissait pas son quota d’échec scolaire.

Plus vous êtes pauvre, plus on vous méprise.

Les hussards noirs n’avaient pas que des qualités, mais au moins ils ont su instruire des millions d’enfants d’analphabètes.

Clotilde Libert

http://www.bvoltaire.fr/clotildelibert  du 11/09/2016

Hollande Et Le Politislam A Calais !

enfumeur

La guerre civile imminente ?

Hollande va à Calais fin septembre ?

Les CRS parlent, la guerre civile est imminente !

Le Culbuto Hollande doit de rendre à Calais fin septembre, mais combien de centaines de CRS et autres forces de sécurité vont s’occuper de sa grande sécurité pour un si petit et insignifiant président ?

Surtout, combien de points va t-il gagner dans les sondages pour un voyage dont le seul but sera de se montrer pour y faire des déclarations de campagne fracassantes qui, comme d’habitude seront vides de sens mais lourdes financièrement pour le citoyen Con-tribuable.

Cet abruti de Hollande va compter, une fois de plus, sur sa parole inutile agrémentée, sans nulle doute d’une ou deux blagouzettes à deux balles en Off a ses petits copains journalopes !!!

Veuillez lire ce document, ne serait ce que pour être informés de ce que les médias vous cachent et vous cacheront dès son retour…

Voici le reportage «Journal d’un CRS» que vous ne trouverez nulle part ailleurs car totalement interdit !

Paroles de Policier :
(Prenez le temps de lire jusqu’au bout).

Ce journal de bord relate le quotidien des missions dont sont chargées nos CRS.
Il ne s’agit nullement d’un texte d’anticipation mais de la narration sur le vif du début de la guerre civile qui a commencé sur notre sol.
Pour le moment, cette guerre civile est contenue dans le périmètre de «La Jungle» à Calais.
Comme nous le prévoyons, attendez-vous à ce qu’elle se propage dès que sera donné le signal de l’assaut général.
Un assaut minutieusement préparé contre la France.
Contre notre civilisation.
Contre vous…

Ce CRS raconte :

« Au rassemblement, on nous demande une fois de plus de ne pas dire ce qui se passe ici aux gens que l’on connaît.
IL FAUT CACHER LA VÉRITÉ,
comme l’argent qui leur est donné chaque jour,
les 3 repas par jour offerts,
la nourriture distribuée directement au camp,
les vêtements souvent neufs,
le fait qu’ils aient tous,
je dis bien TOUT,
des Smartphones dernière génération
(ceux que l’on ne peut pas se payer en travaillant),
les soins gratuits à outrance…
− d’ailleurs je plains les pompiers du coin − le fait qu’ils détruisent une partie de la nourriture qui leur est offerte car ils n’ont pas ce qu’ils ont commandé … »

Une honte de les garder sur notre sol !

«La matinée a été longue.
Très longue.
Le manque de repos sur cette mission commence à se faire sentir.
Enchaînement incessant des services à différents horaires … De jour comme de nuit.
Qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il neige …
Enfin …
Nous ressentons du dégoût à ne pouvoir faire du travail de police, grandir, ici et là, dans des conditions dangereuses.
Nous sommes là et las».

En surveillance sur une bande d’arrêt d’urgence pendant six heures (endroit où l’on dit que la durée de vie est calculée statistiquement à moins de quinze minutes) constatant, impuissants, que les routiers de tous les pays empruntant cette voie, se moquent de nous, policiers présents …
Ils débouchent sur ces voies rapides sans prendre gare aux véhicules déjà sur cet axe, à toute allure, nous rasent sans ralentir, s’engagent devant nos yeux sans respecter les règles de sécurité, les règles de priorité ni le code de la route …

Nous sommes frôlés par ces semi-remorques lancés à plus de 90 km/h, ce qui rajoute au mauvais temps, une dimension surréaliste.
En d’autres endroits, nous jouons les «cônes de Lübeck», ces fameux cônes en plastique orange aux bandes blanches réfléchissantes, qui servent à matérialiser un accident, un danger ou des travaux, posés devant des trous dans le grillage qui coûte une fortune.
À chaque trou bouché ou pas, un ou deux policiers restent là, sous les caprices des éléments et du temps, à attendre une potentielle attaque !

Les migrants viendront.
Un sas de sécurité a été installé, des barrières gigantesques de 4 ou 5 mètres de haut, distantes en parallèle d’un mètre cinquante sur plus de 35 kilomètres…
J’en suis loin, je pense.
Chaque jour, ils cassent en différents endroits, là où nous ne sommes pas !
Les réparations elles aussi coûtent une fortune.
04:30 ― Réveil puis nous arrivons à l’heure du repas.
13:20 ― Nous n’avons vu personne.
Pas un migrant sur notre point.
Le temps de se restaurer, de reprendre la direction de notre hébergement, déchargement de l’armement collectif et douche sans traîner.
15:15 ― Dans 8 heures, nous reprenons le service.
La nuit prochaine, nous travaillons.
Ce soir, ce sera une prise de service à 23:30 pour terminer (en théorie) à 07:00 du matin…
Arrive l’heure de reprendre le service.
Les mines sont fatiguées.
Le bonjour jovial, reste marqué d’une fatigue flagrante qui se lit de plus en plus sur les visages, comme une écriture.
Au rassemblement, la température de la journée est donnée :
quelques grenades lancées, beaucoup d’activité sur les voies rapides, mais plus encore en soirée.

«En fond sonore, une radio embarquée dans l’un des véhicules-recueil est active :
« sur le point Golf-Alfa-2, ils sont au contact.
Ils lancent des barres de fer et des pierres. Un de chez nous est touché légèrement. Avons utilisé une dizaine de grenades MP7 [1].
» […]
Deux poids-lourds accidentés à cause de blocs de béton sur les voies rapides.
Les avons dégagés.
Demande renfort de 2 véhicules».

Pendant ce temps, nous est rappelé le cadre de l’utilisation du lanceur de balles de défense.
Le lanceur de 40 est une arme de défense intermédiaire dotée d’un viseur point rouge non projeté.
Il lance des balles de caoutchouc et touche à plus de 50 mètres.
Malgré tout, son utilisation est très réglementée et contraignante.
Il nous est rappelé également que dans le cadre de notre travail, il est autorisé aux gens de nous prendre en photo !

Anarchistes des groupes « NO BORDER » !

Les «NO BORDER» incitent les migrants à nous tendre des embuscades (bien qu’ils n’aient pas besoin de conseil pour le faire) pour prendre des photos et des vidéos pour dénoncer des “failles” dans notre manière d’intervenir ou des images pour nous mettre en cause.
Mais surtout, ils espèrent faire un maximum de blessés dans nos rangs.
/

Le chargement de l’armement collectif se fait au cul du camion-armurerie.
Des « blagounettes » sont lancées ici et là pour faire oublier que nous serions mieux dans un lit bien chaud, dans nos foyers et non sous ce crachin permanent qui nous recouvre petit à petit…

Femmes et enfants ou parents, pour beaucoup, sont la pensée du moment, mais seront relégués au second plan dans une minute ou deux.
Les rôles de chacun dans la vie réelle sont distribués.
« Qui est habilité LBD ? » – « Moi » répond Julien.
Comme les autres, je prends un LBD.
Moi, je dis : « Perso, je prends en compte le lanceur Cougar [5] ».
Il lance des grenades au coup par coup mais avec de l’habileté, il se manie très bien et se recharge vite.
Son bruit détonnant ressemble à celui d’un mortier. – « OK » lance le chef de bord.
« Qui veut des grenades à main ? »
Elles sont réparties dans les gilets tactiques (qui n’ont de tactique que le nom) censés nous protéger de coups éventuels, absorber des chocs, mais aussi permettre le transport de matériel supplémentaire.

La répartition des grenades et conteneurs lacrymo faite, je m’emploie à mettre le gilet de grenades pour le lanceur Cougar.
Il est lourd.
Il contient des grenades avec un dispositif de retardement [6] pour les lancer à 50 mètres, d’autres à 100 mètres.
La fermeture est cassée.
Sur les ondes, on apprend que les effectifs que nous allons relever sont pris à partie en de nombreux endroits.
Il va falloir faire vite.

Les jambières sont mises, les casques vont se visser sur nos têtes rapidement…
Le LBD et le Cougar sont alimentés d’une cartouche chacun, prêts à être utilisés au besoin.
À la radio, la station directrice ne sait plus où donner de la tête.
Il faut des renforts partout, sur presque tous les points.
Ordre nous est donné, bien que nous soyons en dynamique cette nuit, de renforcer ponctuellement un point situé juste derrière le camp des migrants : « la Jungle ».
00:15 ― À notre arrivée, l’atmosphère est tendue.
Le bleu des gyrophares inonde la nuit et se reflète sur nos visages à moitié protégés.
Les consignes sont prises.
Nous voilà seuls.
Deux VR montés de cinq hommes chacun, casque sur la tête.
À nos côtés, une vingtaine de personnes viennent à notre rencontre.
Certains sont en treillis camouflé, bonnet ou cagoule noire.
Ce sont les hommes et les femmes du collectif « Les Calaisiens en Colère » [7].
Ils tentent de protéger leurs biens, mais donnent aussi de bonnes informations sur les événements passés ou à venir, sans avoir peur, le cas échéant, de combattre aux côtés des Forces de l’Ordre !

La semaine avant notre arrivée, «Les Calaisiens en Colère» ont apporté une aide considérable aux collègues présents.
Assaillis de tous côtés, les policiers ont utilisé toutes leurs grenades et se sont retrouvés face à des migrants armés de couteaux et barres de fer.
N’écoutant que leur courage, « Les Calaisiens en Colère » sont venus se battre au coude à coude aux côtés des forces de l’ordre qui, bien qu’ayant informé la hiérarchie qu’elles n’avaient plus de moyens intermédiaires pour contenir les assauts répétés, ont reçu l’ordre de rester sur place.

Ça bouge sur un petit chemin plongé dans le noir complet, longeant la voie rapide.
Nous intervenons pour dégager des amas de barres de fer, de blocs de béton et je ne sais encore quels autres projectiles de fortune entassés et abandonnés par un groupe de migrants qui voulaient les lancer sur les voies de circulation.
01:20 ― La situation est calme pour nous.
Les pompiers interviennent dans le camp, escortés par une de nos patrouilles (5 hommes) pour secourir un individu blessé par arme blanche.
02:00 ― Au loin, des silhouettes traversent la petite route sur laquelle nous sommes implantés en direction d’habitations civiles. Ici et là, sur les ondes radio, on entend signaler des vagues de migrants de 40 ou 50 individus.
02:30 ― Les riverains et amis du Collectif quittent les lieux.
Nous sommes plongés dans le calme de la nuit, avec un éclairage faible.
02:45 ― Sur les ondes et partout alentours, on entend hurler que de nombreux camions sont arrêtés, assaillis par des vagues de 50 migrants, dont certains accidentés sur la voie rapide.
À pied en courant, nous venons prêter main forte à l’effectif originaire de l’information…dessous, une multitude de véhicules immobilisés, presque au contact les uns des autres qui, miraculeusement, ne se sont pas percutés les uns les autres.

Pareil à des Gremlins, de « petits démons noirs » surgissent de toutes parts des fourrés.
Ils prennent d’assaut les cabines de poids lourds, armés de barres de fer.

La Sécurité retirée, du haut du pont, quatre salves de 3 Cougars (soit 12 grenades) arrivent à mettre en fuite les assaillants qui se trouvent à 80 mètres.
Nous arrivons, malgré l’excitation collective, à ne toucher aucun camion avec nos projectiles !
Une fois les assaillants repoussés par des effectifs venus en renfort sur la voie rapide, le déblai des gravas peut commencer.

À notre tour, nous arrivons à bord du véhicule venu nous récupérer sur ce qui ressemble à une « zone de guerre », zigzaguant entre les véhicules arrêtés et des débris de toutes sortes.
Sur les ondes, ordre nous est donné de remonter sur le même axe pour prêter main forte aux collègues qui se trouvent en niveau bas de grenades, à quelque 300 mètres plus haut.
À leur hauteur, nous sautons de notre véhicule encore en marche car nous constatons qu’un effectif se trouve contre la rambarde de sécurité.
Des projectiles arrivent à les atteindre.
Les objets sont jetés depuis une zone boisée sans que l’on puisse distinguer les individus… Seuls des cris venant des fourrés dans des dialectes inconnus.
Parfois un NIQUE LA POLICE ou FUCK THE POLICE se mêle aux ALLAH AKHBAR !
Et à leur slogan favori : VIVE DAESH !

  1. Bernard Cazeneuve s’adressant à des réfugiés… « Syriens » peut-être (?)

David, l’un de ceux que nous sommes venus appuyer par le tir, braque son faisceau lumineux et me demande d’envoyer une MP7 (lacrymo) dans la direction d’où il pense que partent les lancers.
Avec 3 tirs de Cougar, j’arrive enfin à saturer l’endroit et à mettre en fuite le petit groupe de perturbateurs.
Le vent nous est favorable.
On en profite, mais les effets psychologiques ne sont pas négligeables non plus.
Juste au dessus, 300 mètres pas plus, un groupe de 20 à 30 individus virulents, armés de barres de fer, prennent le temps de jeter des panneaux de signalisation, des poteaux métalliques arrachés plus loin et des poubelles par dizaines au milieu de la voie rapide.
Nous progressons avec un effectif de la section 3 : 2 Cougars et 2 agents munis de conteneurs lacrymo.
La progression se fait sous la protection de tirs Cougar.
Les migrants ripostent avec des objets métalliques qui s’écrasent à nos pieds en formant des étincelles et rajoutant des décibels au vacarme environnant.
Certains sont presque au contact.
Visage barbu pour les uns, imberbe pour les autres, âge moyen de 20 à 30 ans.
Robustes.
Regards pleins de haine.
Des yeux à la flamme meurtrière nous font face.

Il nous faut prendre cette partie haute.
Mais l’endroit d’où viennent les pierres nous est caché par la végétation qui les protège.
Avec le Cougar, le tir devient tendu pour tenter de pénétrer l’épaisse végétation.
Effet immédiat : ça les fait reculer et descendre jusqu’à l’entrée du camp.
Pendant que je m’occupe de cette partie, les autres, derrière moi, protègent mes arrières et mon latéral.
La place devenue nôtre.
Je me mets en protection avec le Cougar, le temps que les collègues sortent les nombreux débris accumulés.
En bas, une centaine d’individus (pour beaucoup masqués) vocifèrent, tendent les poings en notre direction et des barres de fer de plus de 1,50 m.
D’autres se sont regroupés sous le pont, juste en-dessous de nous.
Une bonne cinquantaine, qui attendent en guet-apens et ramassent de nombreux projectiles.
Un petit groupe de 5 individus rejoint les autres en courant, leur tendent les mains et se séparent à droite et à gauche du camp.

L’évacuation des gravats n’étant pas terminée, je reste sur le point fort, ce qui semble leur poser un problème quand tout à coup, venant de droite à l’entrée du camp, des projectiles sont lancés vers nous pendant que d’autres assaillants tentent de se rapprocher.
Une vraie stratégie de guérilla.
J’effectue un premier tir en cloche.
Mais la MP7 avec un DPR 100 mètres (dispositif de retardement) – il ne me reste plus que ça dans le gilet – tombe juste derrière eux.
Le vent ne m’étant pas favorable, je décide de tirer en direction des pieds à 10 mètres devant ceux qui arrivent au contact.
Le tir parfaitement exécuté, repousse les assaillants.
Rechargé rapidement, j’utilise une seconde fois le Cougar contre le groupe dont les projectiles arrivent jusqu’à nous.
Je réussis à l’aide du rebond sur un baraquement visé, à atteindre ma cible avant que les plots de lacrymo ne soient expulsés hors du corps de la grenade.
Un des individus tente de la saisir.
Trop tard. Boum !
Au passage, protégeant un groupe de chez nous venu en soutien sous le pont pour couper l’assaut des migrants en leur direction, je tire une grenade qui arrive droit sur un homme en train de jeter des pierres sur l’effectif d’en bas, le percutant vers le visage.
Le carton rouge étant brandi, ce dernier regagne les vestiaires sans demander son reste.
La situation est maîtrisée sur le point maintenant tenu par d’autres effectifs de chez nous.

Nous sommes requis par notre station directrice qui nous envoie en renfort d’un équipage de l’autre côté du camp, endroit où nous avons commencé à grenader en début de soirée.
Sur les lieux, nous effectuons encore des tirs sporadiques de MP7 sur des migrants qui nous arrivent dessus en courant et en hurlant.
06:50 ― La nuit se termine.
Nous sommes relevés.
Esprit calme.
Une nuit comme on aimerait passer plus souvent… (!)
La vacation suivante se révélera être beaucoup moins valorisante.
Le véhicule est posé sur un rond-point donnant vue sur 2 entrées du port, avec 2 effectifs au sol de 19:30 à 02:00 du matin.
Un vent d’au moins 120 km/h et une pluie battante n’épargnent même pas le dessous du pont juste à côté.
En tout et pour tout, un seul migrant est venu tenter sa chance sur notre point pendant que de l’autre côté de la ville, des grenades tombent à foison.

J’en passe… C’est trop long…. Je suis fatigué… »

[1] Type de lance-grenades utilisé par les Forces de l’Ordre.

[2] Réseaux anarcho-libertaires transnationaux investis dans les luttes pour la liberté de circulation et l’abolition des frontières, contre les politiques de contrôle de l’immigration. Apparition : 1999.

[3] Véhicules-Recueil.

[4] Lanceur de Balles de Défense (arme sublétale ou incapacitante, plus connue sous le nom de « Flash-Ball », marque commercialisée par Verney-Carron).

[5] Lance-grenade simple action de cal. 56 mm / portée : 50, 100 ou 200 mètres / poids : 3,7 kg.

[6] Le DPR (Dispositif de Propulsion à Retard, réglé en fonction de la longueur du lancement de la grenade).

[7] Voir la page Facebook des « Calaisiens en Colère »

Vous avez lu…
Libre à vous de diffuser ce témoignage à tous vos contacts…
Ne serait-ce que pour informer le maximum de Français de ce que vivent nos forces de l’ordre à Calais…
Et bientôt en France car, sans être outrancièrement alarmiste, il est indéniable que ce flot de migrants renferme bon nombre d’intégristes musulmans qui nous conduisent peu à peu vers une probable guerre civile, mais … chut … pas d’amalgame !

Publié le 17 Août 2016

Source : voixdupeuple.wordpress.com

https://flrassemblement.wordpress.com  du 09/09/2016

Les Français Asiatiques Bougent !

à faire circuler

On ne nous dit pas tout !

Les associations antiracistes sont pointées du doigt !

Le Blues des Chinois de Paris.

A Aubervilliers mais également à La Courneuve ou à Belleville, la communauté d’origine chinoise est endeuillée après l’agression et la mort de Chaolin Zhang.
Se sentant peu soutenue, elle voit la colère monter en son sein.

Ce fils raconte, en alternant entre le chinois et un français basique, l’histoire de son père, « Chaolin Zhang ».
Celle d’un couturier de 49 ans, père de deux enfants, immigré de la région de Wenzhou, dans le sud-est de la Chine, en 2003.
Il fait le voyage seul d’abord, puis sa femme et ses fils le rejoignent, un an plus tard.
L’homme réside dans le quartier de Colonel-Fabien, dans le Xe arrondissement de Paris, avant de déménager en 2011 à Aubervilliers.
C’est là, cinq ans plus tard, le soir du 7 août, qu’il est tué en pleine rue par trois individus qui ont été écroués mercredi soir.
Peu après 18 heures, « Chaolin Zhang » marche au côté d’un de ses amis, lui aussi chinois, dans les rues de la ville.
Ils viennent de quitter un café dans lequel ils ont bu une bière, et rejoignent un autre ami pour dîner dans un restaurant.
En passant par la rue des Ecoles, une ruelle à sens unique en apparence plutôt calme, trois hommes les attaquent par derrière et tentent de leur voler un sac en bandoulière.
Alors qu’il défend son ami, « Chaolin Zhang » est frappé violemment au sternum et projeté au sol.
Dans sa chute, sa tête heurte le macadam.
Quelques minutes plus tard, le couturier est pris en charge par les pompiers, puis conduit à l’hôpital Delafontaine.
« Chaolin Zhang » succombe à ses blessures cinq jours plus tard, après un coma profond.

«C’est une agression dont les motivations sont clairement racistes»,

clament des habitants de son quartier, quelques jours plus tard.
La maire de la ville, Meriem Derkaoui (PCF), appuie :

«Il est clair que certains voyous s’en prennent précisément à la communauté asiatique.»

«Dans l’imaginaire commun, les Chinois se baladent avec beaucoup de liquide, et ne portent pas plainte.
Du coup, ils se disent que nous sommes des cibles faciles»
,

explique Olivier Wang, l’un des responsables de l’Association des jeunes Chinois de France, également élu PS à la mairie du XIXe arrondissement.

A Paris et dans les communes de la petite couronne où résident des immigrés chinois, tous peuvent relater dans le détail les agressions dont ils ont été victimes.
Un riverain de la rue des Ecoles, lui aussi originaire de Wenzhou, se souvient :

«En dix ans, j’en ai connu trois.
La dernière a eu lieu cette année, on m’a volé mon portefeuille mais je n’avais pas d’argent dedans.
On a aussi agressé ma femme il y a quelques semaines.»

Le fils du défunt « Chaolin Zhang » lui-même se souvient avoir été agressé «quatre fois», en appuyant le chiffre d’un geste de la main.

«Deux mois après mon arrivée, en 2004, on m’a arraché mon portable.
Une autre fois, cinq personnes m’ont suivi, et m’ont volé les dix euros que je possédais.
On m’a aussi arraché ma veste, mais heureusement c’était une contrefaçon»
,

sourit-il, un peu gêné.

«Nous n’avons pas pour habitude de nous exprimer publiquement.
Surtout nous, les anciens issus de la première immigration.
Mais là, c’est nécessaire, c’est un problème qui dure depuis longtemps et qui ne s’arrêtera pas comme ça»
,

analyse Wang*, un autre résident d’Aubervilliers, arrivé il y a vingt ans.

Face à ces agressions à répétition, la communauté s’est organisée autour d’une revendication : plus de sécurité !
Deux rassemblements ont eu lieu depuis le décès de « Chaolin Zhang ».
Le premier, le 14 août, avait valeur d’hommage.
Le deuxième, le 21 août, a permis de porter leurs réclamations à la ville d’Aubervilliers.
Un troisième est prévu ce dimanche 4 septembre à Paris.

«Nous demandons plus de policiers et plus de caméras de vidéosurveillance»,

indique Olivier Wang.

«Concrètement, nous voulons que nos femmes et nos enfants n’aient pas peur de rentrer seuls.
La sécurité pour tous, ça veut dire que l’on souhaite vivre comme n’importe quel Français, qu’il n’y ait pas d’oubliés, peu importent leurs origines»
,

éclaire David*, rencontré en marge de la manifestation du 21.
La communauté chinoise d’Aubervilliers estime aussi que les autorités ne la prennent pas au sérieux.

«Lorsque l’on porte plainte, on nous fait attendre encore et encore.
Parfois, notre agresseur sort avant nous du commissariat.
On arrive à 17 heures, et on doit patienter de longues heures.
Parfois, le commissariat ferme et on nous dit “revenez demain”.
Alors certains ne reviennent pas»
,

relate Hua, un sexagénaire aux cheveux grisonnants.

La maire d’Aubervilliers, « Meriem Derkaoui », reconnaît :

«Il est vrai que parfois, lorsqu’ils ne parlent pas français, certains hésitent à porter plainte.
Ils imaginent qu’ils ne seront pas entendus, ou qu’on les renverra en Chine parce qu’ils n’ont pas leurs papiers.»

Pour Olivier Wang, le fait de ne pas aller au commissariat avantage les agresseurs :

«Ils se disent qu’ils ne risquent rien, s’ils agressent un Asiatique, parce qu’il ne portera pas plainte».

Pour améliorer l’accueil des plaignants, deux traducteurs ont pris fonction au commissariat d’Aubervilliers depuis début 2016.
Du coup, le nombre de plaintes issues de la communauté chinoise est passé d’une trentaine en 2015 à 105 de janvier à août 2016, «aussi parce qu’on incite les gens au sein de la communauté à ne plus se taire», explique l’un des riverains.

«Un recommencement.»

Pour Hai, un résident de Belleville depuis dix ans, les incidents à Aubervilliers ne sont «qu’un recommencement».
En juin 2010, puis en juin 2011, la communauté chinoise s’était déjà rassemblée après l’agression d’un riverain à Belleville.
A l’époque déjà, des faits similaires – un vol qui tourne mal – et les mêmes revendications – plus de sécurité.
Les riverains de ce quartier parisien s’étaient réunis par milliers lors de plusieurs manifestations.
Depuis, des initiatives ont été prises.
Une brigade spécialisée est désormais chargée d’assurer des patrouilles dans le quartier à des horaires bien précis.
Le mouvement a donné naissance à une association des commerçants de Belleville, censée entretenir un lien direct et régulier avec la préfecture.
Pour « Richard Beraha », auteur de la Chine à Paris, enquête au cœur d’un monde méconnu et fondateur d’une association d’insertion des Chinois, c’est surtout la mise en place d’initiatives éducatives et sociales qui a permis de réduire l’insécurité.

«Il y a eu une action policière plus rigoureuse, et des actions socio-éducatives de la part de la mairie.
Oui, il faut plus de policiers, c’est certain, il faut des caméras, c’est certain, mais il faut aussi mettre en place un travail plus long.
C’est ce qu’il reste à faire à Aubervilliers»
,

analyse-t-il.

A Belleville pourtant, certains riverains estiment que si la tension s’est apaisée, c’est surtout que la communauté a appris à vivre au quotidien avec l’insécurité.
Dans une rue proche de l’épicentre du quartier, un restaurateur se présentant sous le nom de « Pham Nguyen » dit avoir constaté des changements dans le comportement des Asiatiques du quartier :

«la plupart ne portent plus de chaîne autour du cou ni de bijoux, pour ne pas attirer les voleurs.
Et on ne décroche plus le téléphone dans la rue non plus.»

Autre fait marquant, selon lui, la disparition des touristes chinois dans le quartier.
Il sort de son commerce et pointe du doigt une petite rue à sens unique :

«Il y a quatre ans, c’était plein de gens.
Aujourd’hui, c’est vide, regardez.»

A le croire, ces facteurs expliquent aussi la baisse du nombre d’agressions, «de deux par jour, à une par mois environ».
Preuve que le stéréotype «Chinois = riche» a la vie dure, deux jeunes voisins, casquette sur la tête, balbutient un début d’analyse.

«Regardez les Porsche Cayenne et les Mercedes. Et observez qui les conduit. Ce sont à chaque fois des Asiatiques.
Je ne sais pas comment ils font d’ailleurs»
,

glisse l’un d’eux.

«Si on avait de l’argent,
on n’habiterait pas
dans ces quartiers !»

Yan, un résident de La Courneuve d’une trentaine d’années, débarqué de Wenzhou à l’âge de 12 ans, se gausse :

«Ce qui me fait rire, c’est que nos agresseurs croient qu’on a de l’argent.
Mais si on avait de l’argent, on n’habiterait pas dans ces quartiers !
Ça vient des films et des journaux télévisés, ça.»

Lui et ses voisins ont aussi vécu une série d’agressions à l’été 2015, «sept en un week-end, y compris sur des femmes enceintes».

Plutôt que d’attendre des initiatives de la mairie et des renforts policiers, ils ont décidé de se réunir en association.
Leur postulat de départ :
S’il se produit une agression, ils doivent descendre en bas de l’immeuble.
«Pour montrer qu’on n’a pas peur, explique Yan, le regard doit changer de sens.
Quand ils sont en groupe et qu’on est seuls, ils nous dévisagent.
Quand on est là en bas de l’immeuble, c’est nous qui les regardons.»

L’initiative, d’abord censée être ponctuelle, dure finalement depuis un an :
Yan et ses voisins se réunissent tous les soirs après le boulot.

Dans la petite cour entourée d’immeubles, éclairée par deux lampadaires jaunâtres et des néons blafards, des parents et des retraités discutent.
D’autres jouent au ping-pong et aux cartes dans le local prêté par la mairie.
La plupart sont d’origine asiatique, même si Yan aimerait rassembler des voisins, «peu importe leurs origines».
Quand il est arrivé en France, il ne parlait pas français.
Ses parents tenaient alors un restaurant en banlieue parisienne :

«J’ai arrêté l’école en seconde, parce que mes parents m’ont demandé de reprendre le restaurant.
Je leur en veux un peu : l’affaire n’a pas fonctionné et j’ai dû faire autre chose.
Maintenant je suis manutentionnaire et vendeur, mais si j’avais fait autre chose, j’aurais eu un peu plus d’argent et je ne serais pas à la Courneuve, c’est sûr.»

Pour lui, tous les résidents d’origine asiatique partiraient s’ils le pouvaient.
Quand les habitants d’Aubervilliers demandent plus de sécurité, ceux de la Courneuve, eux, réclament aussi des actions éducatives comme à Belleville.

«On se sent abandonnés.
La police nous accueille très mal lorsque l’on porte plainte, mais la mairie ne nous propose pas de solution concrète non plus.
On n’est pas pris au sérieux.»

Du coup, ils ont décidé de donner des cours de français dans le local, et pourquoi pas, d’inviter les jeunes en question à les rencontrer, «pour qu’ils comprennent que l’on vit la même chose qu’eux».

Et il y a effectivement des similitudes.

«Moi je me sens français, je parle français quasiment sans accent, alors que je suis arrivé ici à 12 ans.
Je travaille, et j’ai fait une demande de naturalisation.
Pourtant, les gens me traitent de Chinois, de « bol de riz », font des blagues et se brident les yeux en rigolant
»
,

explique-t-il en se tirant les yeux avec ses deux index.

«Mais pour les Chinois aussi, maintenant je suis un étranger.
Du coup, je n’ai pas d’identité, je n’ai pas de pays.»

L’un des élus de l’opposition à la Courneuve présent autour de la table ajoute :

«Comme eux finalement.
Ceux qui vous agressent, ils vivent la même chose…»
.

Yan regarde ses mains :

«oui, c’est ça le pire !»

Pour ne pas que ses enfants vivent la même chose que lui, il envisage de les scolariser à Belleville, là où résident ses parents, «quand l’aînée sera au collège, ce sera terrible… Pour l’instant elle est préservée de ça.»

Si leur action semble porter ses fruits, elle n’en a pas pour autant fait disparaître l’insécurité.
Le soir du 13 juillet 2016, des Asiatiques ont été visés par des coups de feu dans la cité des Six-Routes, non loin de là.
Sans que Yan et ses voisins ne puissent l’expliquer, l’incident a eu pour effet de provoquer aussi des affrontements dans leur quartier, entre la communauté chinoise réunie et des jeunes.

«Il y a eu un feu de poubelles, alors on l’a éteint ensemble, et on s’est dit qu’on resterait un peu plus tard que d’habitude»,

se souviennent Yan et un des voisins.
Les jeunes les provoquent, malgré l’intervention de la police.

«Très vite, les policiers ont dû partir en renfort ailleurs, et ils nous ont visés avec des mortiers, des pétards, et même des répliques de pistolets.
Ils tiraient des feux d’artifice en direction du local»
,

racontent les deux hommes.
Faute de protection, les «sept ou huit» copropriétaires présents ce soir-là décident de se défendre.

«Et on l’a fait dignement.
Avec des chaises, ou en leur renvoyant ce qu’ils nous envoyaient»
,

décrit Yan, sans pour autant en tirer de fierté.
Finalement, ils parviennent à discuter avec l’un des jeunes opposants, qu’ils connaissaient grâce à leur association, et les agresseurs se dispersent.
Depuis, le climat s’est apaisé, à l’exception de quelques œufs lancés du haut des immeubles, relate le président en pointant du doigt des traces au sol.
Il suffit pourtant que deux jeunes traversent la cour en vélib au milieu de notre discussion pour raviver les tensions.

«Regardez !
Ils nous provoquent en faisant ça, ces voyous !»

s’écrie l’un des résidents en écartant les bras.

«Ce que l’on redoute, c’est que les agressions tournent au conflit communautaire.
Il ne faudrait pas que la communauté asiatique, jusque-là très coopérative, en vienne à se rebeller ou à pointer du doigt d’autres communautés»
,

analyse Meriem Derkaoui, la maire d’Aubervilliers.
Pour certains membres de la communauté chinoise, ce sont surtout les immigrés d’origine africaine qui les visent.
De quoi créer des tensions entre les résidents.
Près de Yan, un homme semble trépigner de s’exprimer.
David* est arrivé en France à l’âge de 17 ans en 1982 et réside à la Courneuve depuis trente ans.
Il livre très rapidement son analyse, évoquant une «maghrébinisation» de la France, d’immigrés qui trouvent ici «électricité, toit», alors que chez eux «il n’y a rien».
Et lorsqu’on lui fait remarquer que son analyse est largement grossière, il répond que les «Africains ne veulent pas travailler».
Lui qui confie avoir toujours voté Le Pen au premier tour, et préférer le père à la fille – «parce qu’il est plus intellectuel» – avait pourtant reproché quelques minutes plus tôt aux autres communautés de répandre un tas de clichés sur les Chinois.

«Ce ne sont pas forcément des Noirs ou des Arabes qui nous agressent.
Ce sont surtout des petits voyous de 14 ou 15 ans»
,

éclaire un autre voisin.

«Nous ne voulons pas de
récupération politique.»

Lors du deuxième rassemblement en mémoire à « Chaolin Zhang », le 21 août, beaucoup de manifestants s’étaient vu distribuer des drapeaux tricolores et des tee-shirts.
« Rui Wang », le président de l’association des jeunes Chinois de France, s’inquiète :

«Nous ne voulons pas de récupération politique.» 

Sur Twitter, des élus FN se sont félicités de leur action et ont soutenu le mouvement.
Florian Philippot, vice-président du Front national, postait en 140 caractères :

«Pourquoi parler de « Chinois » alors qu’ils sont manifestement Français et très fiers de l’être ?».

Wallerand de Saint-Just, président du groupe FN en Ile-de-France, a lui aussi voulu communiquer son soutien :

«Nous avons conscience du poids de cette violence sur votre moral, ainsi que sur vos conditions de travail dont l’activité commerciale contribue au rayonnement de notre département»,

écrit-il.

«Nous avons été appelés par Les Républicains, et par le FN, qui nous ont proposé leur aide.
Par le PS aussi, qui s’est sûrement senti obligé d’en faire de même»
,

explique « Rui Wang ».

«Cet emballement est malsain, tout le monde s’active quand il y a un mort.»

Pour les représentants de l’extrême droite, l’immigration chinoise serait l’exemple d’une intégration réussie, contrairement à d’autres communautés.

Selon « Richard Brehara », cela s’explique par les motivations de cette immigration :

«Ils sont 600 000 en France, pour moitié de la région de Wenzhou.
C’est une immigration récente et, contrairement à d’autres, ils n’ont pas fui un régime, ils ne sont pas venus ici parce qu’ils étaient pauvres, mais pour tenter leur chance, comme des jeunes Français partiraient aujourd’hui aux Etats-Unis.
D’ailleurs dans leurs rêves, la plupart rentreraient en Chine.»

Il poursuit :

«Pour toute une partie d’entre eux, ceux qui sont d’origine chinoise, mais viennent de pays d’Asie du Sud-Est, l’intégration s’est bien déroulée.
On observe un taux de mariage mixte important, et aujourd’hui les jeunes de la seconde génération se sentent Français.»

Contrairement aux autres immigrations, pas de passif historique lourd avec la France non plus.

«Les « Wenzhous » sont arrivés pour la première fois en France en 1917 pour travailler sur les voies ferrées.
A la mort de Mao, l’Etat chinois a décidé de mener une expérience sur cette région qui n’était pas très communiste : qu’est-ce qu’il se passerait si l’on n’y intervenait plus ?
Ça a plutôt bien fonctionné, beaucoup ont émigré, en France notamment, pour travailler.
Jusqu’en 2008, où l’immigration s’est arrêtée.»

Pour certains membres de la communauté, les associations de lutte contre le racisme n’ont pas non plus pris la mesure du phénomène.
Un jeune résident d’Aubervilliers, qui souhaite conserver l’anonymat, regrette leur absence dans le cortège du 21 août :

«Où sont-ils ?
Qu’ont-ils fait pour prendre notre défense ?
Depuis la mort de monsieur « Chaolin Zhang », ils ont appelé le comité de soutien pour proposer leur aide, mais avant ça, pas grand chose.
Ça aurait été un Juif ou un Arabe, ils seraient tous montés au créneau, c’est sûr !
Il n’y a qu’à voir toutes les actions qui ont eu lieu au moment de la mort d’ »Ilan Halimi » par exemple.»

« Rui Wang », le président de l’association des jeunes Chinois de France, tempère :

«Les équipes de « Dominique Sopo » par exemple (président de SOS Racisme, ndlr) nous ont contactés, nous allons voir ce que nous allons faire, mais encore une fois nous ne voulons pas de récupération de qui que ce soit.»

Du côté de l’association, on se défend :

«Le problème est pris très au sérieux, mais l’agression a eu lieu à la mi-août, quand les équipes étaient en vacances.
Nous avons tout de même communiqué sur les réseaux sociaux.
Il n’y a qu’à regarder sur notre site, nous communiquons souvent sur le sujet !»

Et à la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme), qui a publié un communiqué après l’annonce du décès, l’avocate et vice-présidente, « Sabrina Goldman », réfute aussi toute négligence :

«C’est un phénomène raciste sous estimé par tous.
La première chose est déjà d’en parler.
De le rendre public, et d’expliquer que ce racisme n’est pas sans conséquences.
Nous allons prendre contact avec la famille, et nous constituer partie civile.»

Si le gouvernement a mis du temps à réagir, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a finalement reçu les proches de « Chaolin Zhang ».
La maire d’Aubervilliers, « Meriem Derkaoui », avait écrit une lettre au ministre de l’Intérieur pour demander des renforts policiers dans sa ville, et appelait devant nous à une manifestation place Beauvau.

«Le gouvernement est plus occupé par le burkini, mais ils feraient mieux de s’intéresser à ce qu’il se passe ici aussi.
Il y a des abandonnés de la République»
,

clamait-elle, mi-août.
Le 22 août, il leur a offert des garanties.

«Que l’enquête serait menée avec rigueur, un renforcement du nombre de policiers et la mise en place de caméras, comme la communauté asiatique le réclamait»,

explique-t-on au cabinet de la maire, présente lors de l’entretien.
Dans un communiqué, daté du 22 août, son équipe précise :

«Le ministre de l’Intérieur leur a indiqué que les recrutements massifs décidés dans la police nationale allaient permettre de renforcer davantage les effectifs de police à Aubervilliers :
de nouveaux policiers seront affectés après leur sortie d’école en octobre.»

« Rui Wang », le président de l’association des jeunes Chinois de France, s’il s’en satisfait, relativise à nouveau :

«Je dirais que c’est une réponse de Normand.
Il n’a pas dit combien de policiers seraient affectées à Aubervilliers.
Et pour les caméras, nous n’avons pas de date non plus.
Nous allons surveiller ça avec vigilance.»

Avant de conclure :

«C’est un problème qui touche aujourd’hui la communauté chinoise, mais le problème est français.
Ce que nous voulons, en tant que citoyens, c’est la sécurité pour tous.»

L’enquête, quant à elle, s’est accélérée cette semaine.
Trois hommes, recherchés depuis l’agression de « Chaolin Zhang », ont été arrêtés et présentés à la justice mercredi.

«C’est peut-être le signe que les choses bougent, que les autorités nous prennent maintenant au sérieux»,

glisse-t-on à l’association de la Courneuve.

* Certains prénoms ont été modifiés.

Gurvan Kristanadjaja

http://www.liberation.fr/apps/2016/09/racisme-chinois

Mais les asiatiques agressent-ils les autres communautés ?
Nous en aurions entendu parler comme d’Halimi !

Qui Croire : Drone Us Ou Frappe Russe ?

tele_realite (1)

Nos médias nous mentent !

Le « numéro deux » de Daech tué dans une frappe russe !

40 terroristes ont été éliminés par une frappe russe près d’Alep, a annoncé le ministère russe de la Défense, confirmant en outre la mort du « numéro deux » et porte-parole de Daech « Abou Mohammed al-Adnani ».

Une frappe d’un chasseur russe Su-34 a éliminé quarante combattants de Daech, parmi lesquels figure « Abou Mohammed al-Adnani », « numéro deux » et porte-parole de l’organisation terroriste, a annoncé mercredi le ministère russe de la Défense.
Selon des informations confirmées par différents canaux du renseignement, parmi les terroristes éliminés figure le commandant « Abou Mohammed al-Adnani », plus couramment connu comme le « porte-parole » de l’organisation terroriste « Etat islamique », annonce le communiqué du ministère.
Le document fait par ailleurs remarquer que le « numéro deux » de Daech était connu pour ses appels à organiser des attentats dans les pays d’Europe occidentale et aux Etats-Unis.

https://fr.sputniknews.com  du 31/08/2016

Dame Nature S’Est Rappelée A Nous.

pelossenoire

Bonjour,

Ne parlons pas de la canicule ni du tremblement de terre en Italie, ils ont fait la une de tous les journaux autorisés.

Je suis étonnée qu’il ne soit plus fait mention de l’alerte contre le terrorisme, des migrations déferlant sur notre Europe, de la guerre en Syrie…exceptés les turcs qui tirent sur tout ce qui bouge !…même du soit disant réchauffement climatique quand on sait qu’on est en fin de mini période glaciaire, des burkinis soudainement disparus des colonnes, bref de ce qui nous intéresse.

Pelosse a constaté que les politicards de gauche comme de droite essaient de convaincre, par le biais des médias, les autruches de notre peuple, mais ils ne prononcent même pas le mot d’extrême droite comme si le premier et seul parti unifié de France n’existait pas.
Trop dangereux ?

Peu importe !
La rentrée s’annonce déjà houleuse !
Vous avez pu lire et relire les articles publiés pendant ce quinquennat funeste.
Réveillez-vous, il faut sauver notre civilisation et arrêter le piège infernal tendu depuis des décennies par un mondialisme machiavelique.

Vous ne pouvez voter que si votre casier judiciaire est propre.
Vous êtes-vous posé la question au sujet de ceux qui seront candidats à la présidence de notre République Française et surtout Laïque ?

Pelosse pense que le fric n’achète pas tout !

pelosse

DSK Referait-Il Surface Maintenant ?

avaler-n-importe-quoi-225x300 (1)

Du linge sale pour du fric !

La Russie dévoile les raisons de l’arrestation de DSK par les U.S.A. !

La Russie affirme que le directeur général du « FMI » a été emprisonné parce qu’il avait découvert que les réserves d’or des États Unis avaient disparu.

Un nouveau rapport préparé pour le Premier ministre « Poutine » par le « Service de sécurité fédéral » (« FSB ») dit que l’ancien chef du « Fonds monétaire international » (« FMI ») Dominique Strauss-Kahn a été inculpé et emprisonné aux États-Unis pour des crimes sexuels pour l’empêcher de révéler sa découverte du 14 mai :
L’or  des  États-Unis situé au Bullion Depository à Fort Knox etait  « manquant ou porté disparu ».

Selon ce rapport secret du « FSB », Monsieur Strauss-Kahn était devenu « de plus en plus gênant »
Plus tôt dans le courant du mois les États-Unis ont commencé à retarder la livraison promise au « FMI » de 191,3 tonnes d’or comme convenu dans le deuxième amendement de l’accord signé par le Conseil exécutif en avril 1978 qui devaient être vendus pour financer ce qu’on appelle les droits de tirage spéciaux (« DTS ») comme une alternative aux monnaies de réserve.

Ce nouveau rapport stipule que Strauss-Kahn avait soulevé la question avec des fonctionnaires du gouvernement américain proche du président Obama, il a été “contacté” par la  CIA  qui a apporté la preuve que tout l’or détenu par les États-Unis avait disparu.

Strauss-Kahn reçoit la preuve de la CIA.
Il prend donc des dispositions immédiates pour se rendre à Paris, mais lorsqu’il est contacté par les agents travaillant pour la France de la Direction générale de la sécurité extérieure (« DGSE ») et sachant que les autorités américaines étaient à sa recherche, il s’enfuit de New York vers l’aéroport JFK et les agents lui ordonnent de ne pas prendre son téléphone portable parce que la police des États-Unis pourrait suivre son emplacement exact.

Strauss-Kahn a été arrêté sur un vol Air France à destination de Paris, cependant, ce rapport dit qu’il a fait une «erreur fatale» en appelant l’hôtel à partir d’un téléphone dans l’avion et en leur demandant de lui faire parvenir sont téléphone portable qu’il avait oublié.
Ainsi les agents américains ont été en mesure de repérer son appel et de l’arrêter.

Durant la dernière quinzaine, le rapport stipule que Strauss-Kahn a demandé à son ami intime et banquier « Mahmoud Abdel Salam Omar » de récupérer aux États-Unis les éléments de preuves fournis par la CIA.

« Omar », cependant, et exactement comme Strauss-Kahn, a été accusé hier par les États-Unis pour délit sexuel envers une femme de chambre dans un hôtel de luxe, une accusation que les services du « FSB » a démenti.
« Omar » est agé de 74 ans et est un fervent musulman.

« Poutine », après la lecture de ce rapport secret a pris la défense de Monsieur Strauss-Kahn et  devient le 1er leader mondial à dire que le directeur du « FMI » a été victime d’un complot des États-Unis.
« Poutine » a ajouté :

“Il est difficile pour moi d’évaluer les politiques des motifs cachés mais je ne peux pas croire à la version des faits tels qu’ils ont été présentés.

Il est intéressant de noter, à propos de tous ces événements, que l’un des premiers membres du Congrès, et en 2012 candidat à la présidence, « Ron Paul » a longtemps affirmé sa conviction que le gouvernement américain a menti sur ses réserves d’or détenues à Fort Knox et accuse la Réserve fédérale de cacher la vérité au sujet des réserves d’or américaines.
Il a présenté un projet de loi à la fin 2010, mais qui a été ensuite annulé par les forces du régime Obama.

Lorsque la question a été  directement posée par des journalistes s’il croyait qu’il n’y avait pas d’or à Fort Knox, « Ron Paul » a donné la réponse incroyable :

”Je pense que c’est une possibilité.”

Il est également intéressant de noter qu’à peine 3 jours après l’arrestation de Monsieur Strauss-Kahn, le député « Paul » a fait un nouvel appel aux États-Unis de vendre ses réserves d’or en disant :

« Compte tenu du prix élevé et le problème de la dette énorme, il faut par tous les moyens vendre au prix le plus haut.»

Cependant, des rapports des États-Unis diffusés en 2009 affirment qu’il n’y a pas d’or à vendre, en 2009 :

“En Octobre 2009, la Chine a reçu une cargaison de lingots d’or.
L’or régule les échanges entre les pays pour payer leur dettes et le soi-disant équilibre du commerce.
La plupart de l’or est échangé et stocké dans des coffres sous la supervision d’un organisme spécial basé à Londres, le « London Bullion Market Association » (« LBMA » ).
Lorsque l’envoi a été reçu, le gouvernement chinois a demandé que des tests spéciaux soient  effectués pour garantir la pureté et le poids des lingots d’or.
Quatre petits trous sont percés dans les lingots d’or et le métal est ensuite analysé.

Pourquoi les effets pratiques sur l’économie mondiale devraient-ils être prouvés que les États-Unis, en effet, ont menti sur leurs réserves d’or ?
La Banque centrale de Russie hier a ordonné que le taux d’intérêt soit relevé de 0,25 à 3,5 pour cent et « Poutine » a ordonné l’interdiction d’exportation sur le blé et les céréales à partir du 1er Juillet pour remplir les coffres du pays avec de l’argent qui, normalement, aurait dû être versé aux États-Unis.

Les américains ont le droit de savoir que leur pays se prépare à un terrible effondrement économique de leur nation et ce sera plus tôt que prévu

Alain Mirak

source : http://www.onsaitcequonveutquonsache.com

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 21/08/2016

Les Médias Mondialistes Sont Pervers !

enfant syrien

On ne nous dit pas tout !

Les médias occidentaux entraînent les enfants dans leur propagande !

La Russie fustige les médias occidentaux qui profitent de la tragédie du peuple syrien pour tisser leur propagande antirusse.
Le porte-parole du ministère russe de la Défense « Igor Konachenkov » a démenti les informations selon lesquelles l’aviation russe aurait mené mercredi un raid sur un quartier résidentiel d’Alep et a qualifié de « crime moral » le fait que les médias occidentaux rendent responsable la Russie de la tragédie des enfants syriens, victimes de bombardements.

Les Forces aérospatiales russes « ne visent jamais les cibles situées dans l’enceinte d’agglomérations », a-t-il indiqué.

« L’état critique dans lequel se sont retrouvés (…) les enfants des quartiers orientaux d’Alep, pris en otages par les terroristes, est incontestablement une tragédie. Or, l’utilisation cynique de cette tragédie par certains médias occidentaux dans les matériaux de propagande orientée contre la Russie n’est autre qu’un crime moral »,

a-t-il indiqué.
La polémique est née à la suite de la publication de la photo d’ »Omran Daqneesh », un garçon syrien de cinq ans rescapé d’un bombardement sur un quartier d’Alep. Des secouristes syriens ont réussi à le retrouver dans les décombres d’un immeuble détruit par les frappes.

« Raf Sanchez », du « Telegraph », a pris en photo cet enfant en sang et couvert de poussière assis dans une ambulance.
​Le 17 août, le photographe a posté ce cliché sur son compte Twitter.
Depuis, ce post a été retwitté plus de 17.000 fois. Les internautes ont même proposé de faire d’ »Omran » le symbole de la guerre en Syrie.

Or, certains médias occidentaux ont accusé la Russie d’avoir mené un raid contre ce quartier.

source : https://fr.sputniknews.com/international

§§§§§§

enfant syrien

La propagande avant les soins !

Les casques blancs en Syrie sont-ils si bons ?

Ils filment un garçon en sang au lieu de le soigner…
Une vidéo montre la face obscure des secouristes.
Y a-t-il d’autres détails de cette histoire qu’on ne connaît pas ?

Les secouristes internationaux déployés en Syrie ne seraient pas si bons que cela, si on en juge par une vidéo sur les préparatifs de la session photo consacrée à un garçon de 5 ans, « Omran Daqneesh », rescapé d’un bombardement dans un quartier d’Alep.
Sur la vidéo, on voit le petit garçon désorienté et perplexe, en sang et couvert de poussière et apparemment blessé à la tête, assis à l’arrière d’une ambulance très bien équipée.
Les gens qui l’entourent ne prêtent pas attention à « Omran » et ne s’empressent pas à le soigner.
L’ambulancier qui s’occupe de la mise en scène place le garçon sur le siège sans cérémonies.
Les activistes cherchent à tout arranger pour bien filmer la scène.

Ils ont plus l’air de vouloir faire une bonne photo du petit que de s’occuper de lui.

Ces efforts ont porté leurs fruits.
Posté sur Twitter, le cliché de l’enfant a été partagé des dizaines de milliers de fois.
Les internautes ont même proposé de faire d’ »Omran » le symbole de la guerre en Syrie.
Certains médias ont profité de la tragédie du peuple syrien pour tisser leur propagande antirusse, rendant la Russie responsable des victimes civiles en Syrie.
Le porte-parole du ministère russe de la Défense « Igor Konachenkov » a démenti les informations selon lesquelles l’aviation russe aurait mené mercredi un raid sur un quartier résidentiel d’Alep.
Selon le responsable, les Forces aérospatiales russes « ne visent jamais les cibles situées dans l’enceinte d’agglomérations ».

source : https://fr.sputniknews.com/international

 

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 21/08/2016

Tenons Bon, Ils N’ Ont Pas Encore Gagné !

avaler-n-importe-quoi-225x300 (1)

La dictature est leur objectif !

Les véritables terroristes sont ceux qui « prétendent » le combattre !

Alors que seule la vérité doit nous intéresser, beaucoup de gens font fausse route par haine (légitime) de la racaille et tombent dans le panneau des médias alignés, du système.
Se focalisant uniquement sur ce que ces mêmes médias (menteurs) pointent du doigt !

11 septembre 2001, affaire Merah, attentats contre Charlie Hebdo, attentat du 13 novembre au Bataclan, attentat du 14 juillet à Nice, égorgement d’un prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray le 26 juillet…
Reprenons les cibles une à une :
- les tours jumelles (symbole du capitalisme),
- un journal satirique antireligieux (antimusulman et surtout antichrétien),
- un concert de rock de tendance satanique,
- le jour de fête nationale de la république française
- et enfin un prêtre c’est-à-dire un ministre de Dieu.
Toutes ces cibles sont autant de symboles qui ne doivent rien au hasard.

À chaque attentat, la version médiatique est foireuse, entachée de mensonges.
Régulièrement les médias nous cachent des images et des témoignages qui contredisent leur thèse
(exemple : cette jeune fille qui a vu un homme armé sortir du camion)
ou font parler un faux héros comme le niçois Franck dont le témoignage est mensonger.

De l’inside job au chaos

À chaque attentat, non seulement nous ne sommes pas certains de l’identité des exécutants mais on ne remonte jamais aux commanditaires.
Car c’est surtout cela qui doit nous intéresser pour éradiquer le mal à la source.

Qui sont les commanditaires ?
Qui a suffisamment de puissance et de réseaux pour réaliser ces attentats à grande échelle sans se faire attraper ni condamner ?

Selon Aymeric Chauprade :

« Le terrorisme c’est d’abord un fait étatique, c’est d’abord le fait de services de renseignements qui utilisent des illuminés, des fanatiques pour mener à bien leurs opérations ».

Pour qu’ils fassent le sale boulot en quelque sorte.

Partant de ce principe, il est évident que l’État et les services de renseignements français sont complices dans ces divers attentats.
(Services de renseignements français qui sont sous contrôle du Mossad, selon Roland Dumas.)
Et qu’à chaque attentat, il s’agit très probablement d’un inside job.
Nous vivons actuellement la version française du 11 septembre 2001.
Les véritables terroristes sont ceux qui prétendent le combattre.
Incapables d’assurer la sécurité du peuple français, ces gens-là ne sont que des pompiers-pyromanes aux ordres d’une nation étrangère.

Depuis le 11 septembre 2001 jusqu’à aujourd’hui, car nous sommes dans la continuité du 911 ( Chiffre symbolisant l’éviction de Dieu pour les francs-maçons kabbalistes ), le message envoyé par les médias alignés est clair :

« l’islam radical » déclare la guerre à l’Occident « chrétien ».

Le schéma est très simple, et il se doit d’être très simple pour toucher l’ensemble de la population anesthésiée par le tube cathodique.

À en croire pas mal de réactions, dans les médias dominants comme sur Internet, l’ennemi, le danger n°1, c’est cet islam conquérant et destructeur.
Il n’y aurait donc pas de complot.
Cet ennemi agirait à visage découvert et défierait le monde occidentalo-chrétien qui, soit dit en passant, a majoritairement apostasié.

En France, depuis maintenant 18 mois, c’est donc Daesh qui sème la terreur et revendique chacun de ces attentats.

Simples questions :
Qu’est-ce que Daesh ?
Qui compose Daesh ?
Dans quel intérêt ?
Qui pilote Daesh ?
À qui profitent ces crimes en série que Daesh revendique ?

À toutes ces questions, nous n’avons aucune réponse précise ni preuve formelle.
Et très peu de certitudes sur Daesh comme sur les événements récents.
Les exécutants seraient tous arabo-musulmans, suivant l’idéologie wahhabite.
Certains seraient des voyous liés aux services de renseignements, d’autres des déséquilibrés alcooliques ou encore des fanatiques islamistes.
Tous sont, à l’évidence, de simples sous-traitants manipulés et utilisés par l’État.
(La technique du contrôle mental peut être utilisée dans pareil cas.)
Lequel prétend lutter contre le terrorisme, l’islamisme, tout en encourageant, depuis des décennies, l’entrée massive d’immigrés dont beaucoup sont… musulmans.
Cherchez l’erreur !

Si l’État français cherchait vraiment à lutter contre le terrorisme, l’islamisme, il s’y prendrait autrement !
Il n’encouragerait pas l’immigration afro-maghrébine, l’islamisation de la France et ne permettrait pas la construction de mosquées.
Mais comme ses effets d’annonce sont contredits par les faits, il n’a aucune crédibilité.

Revenons à Daesh dont le criminologue « Xavier Raufer » nous dit que « ce n’est pas un groupe terroriste »,  qu’il s’agit d’« une armée mercenaire.
Au service de qui ?
Dans la direction de l’État Islamique, il n’y a pas un seul islamiste. »
 

Selon lui, Daesh serait une organisation laïque pilotée de l’extérieur.
Et c’est bien cet extérieur qui nous intéresse au plus haut point.

Objectivement, Daesh est avant tout un outil de destruction dans les mains de la judéo-maçonnerie internationale, au service du grand Israël.

Chacun remarquera que Daesh, Al-Qaïda (légion arabe de la CIA, selon « W. Tarpley ») et Al-Nosra (Al-Qaïda en Syrie) sont des nébuleuses qui ne s’en sont jamais pris à Israël.

Ceci n’est peut-être qu’une coïncidence… ou pas.

Car quel État cherche la ruine et la destruction de tous les autres pour asseoir sa domination sur le monde ?
Quelle puissance cherche à faire de la planète un champ de ruines ?
Par haine, vengeance, afin de poursuivre son propre messianisme.
Qui chercherait à opposer l’Occident chrétien au monde arabo-musulman pour amener le chaos en France puis dans le monde ?
Poser ces questions, c’est avoir automatiquement la réponse au regard de l’étude du mouvement révolutionnaire mondial, ce complot de nature talmudo-maçonnique.

Instauration de la terreur

Le but de cette opération, de ces attentats en série, est clairement d’instaurer un climat de terreur en France.
C’est déjà le cas depuis Charlie Hebdo.
Il suffit d’écouter les gens dans la rue au quotidien, leurs craintes, leur peur de sortir de chez eux.

Cette terreur qui monte crescendo ressemble étrangement à celle de 1793 où les francs-maçons « Robespierre » (de son vrai nom : Rubinstein), « Danton », « Marat » et « Duport » (le planificateur des massacres) étaient à la manœuvre.
Cette terreur vise à faire accepter des décisions gouvernementales impopulaires qui vont à l’encontre de l’intérêt général (loi travail).

Cette terreur vise donc à l’instauration d’une dictature maçonnique, dictature maçonnique qui est le véritable visage de la démocratie

Elle vise aussi et surtout à amener une guerre civile, le chaos sur le sol français !

C’est ce qu’a annoncé, le mois dernier, Patrick Calvar.
Le patron de la DGSI (services de renseignements français) affirma de manière prophétique :

« Nous sommes au bord d’une guerre civile.
Cette confrontation (voulue notamment par l’ultra-droite), je pense qu’elle va avoir lieu.
Encore un ou deux attentats et elle adviendra. »

En conclusion, ce que l’on peut redouter, c’est une guerre civile en France opposant communautés chrétienne et musulmane ou tout simplement le chaos via des mercenaires venus de l’étranger qui mettront à feu et à sang le pays comme cela est arrivé en Syrie, en Libye… partout où l’axe atlanto-euro-sioniste est venu pour imposer la démocratie et les Droits de l’Homme.

Que faire dans pareil cas ?

Surtout ne pas s’engager dans un conflit où le peuple a tout à perdre et absolument rien à gagner.
Car humainement, sur le plan temporel, les dés sont jetés.
En attendant de connaître toute la vérité sur ces affaires, il nous faut plus que jamais garder la raison et ne pas céder aux sirènes médiatiques qui poussent à la guerre civile.
Faire preuve de prudence et, si l’on est croyant, outre son devoir d’état, se consacrer à la prière et à la pénitence.

Johan Livernette

source : https://johanlivernette.wordpress.com

https://lacontrerevolution.wordpress.com  du 01/08/2016

La Terreur Amplifiée Par Les Médias !

tele_realite (1)

Certains c’est sur !

Scandalisés par la couverture médiatique qui a été faite des attentats de Nice, notamment par France 2 et TF1, 41 élus de droite et du centre ont saisi le CSA.

Emmenés par le député « LR », « Hervé Mariton », les députés ont estimé qu’il revenait au Conseil supérieur de l’audiovisuel de :

« inviter les télévisions et les radios à la prudence et à la retenue afin de protéger la dignité humaine, la douleur des personnes ainsi que l’ordre et la sécurité ».

Pour eux,« deux séquences du traitement télévisuel de l’attentat de Nice le 14 juillet dernier méritent […] une mise en demeure au sens de l’article 42 de la loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication ».

En particulier, les signataires ont signalé l’édition spéciale de France 2, commencée une heure après l’attentat, dans laquelle la chaîne interrogeait un homme à côté du cadavre de sa femme.

« La chaîne retransmet en direct, dans le nuit du 14 au 15 juillet, l’interview d’un homme assis au pied du corps sans vie de sa femme, après avoir appris la mort de son fils. Comment imaginer plus fort vecteur de terreur ? »

se demandent les élus.

Concernant TF1, il est reproché à la chaîne privée d’avoir publié des photos personnelles du terroriste aux côtés de son camion.

« Des photos ‘selfie’ narquoises du terroriste issues de son téléphone portable et prises la veille sur le lieu du drame devant son tragique camion.
Comment imaginer plus forte glorification ? »
,

ajoutent les signataires.

Et de conclure en estimant que, dans les deux cas ;

« Par l’intermédiaire des rediffusions et des réseaux sociaux, ces images sont vues par des dizaines de millions de personnes dans le monde.
Pour un attentat terroriste, la qualité du traitement médiatique est essentielle.
Il s’agit d’informer sans glorifier […] d’informer sans terroriser.
Or la glorification et la terreur sont précisément les deux objectifs du terroriste.
Les médias, « à leur insu », en sont souvent les instruments. »

Le CSA s’était, jusqu’alors, contenté d’un simple rappel à l’ordre.

http://www.ojim.fr  du 25/07/2016

Les Retraités Sont Des Victimes !

france-565x250 (1)

Valls nous enfume encore !

 

Le comité de suivi des retraites déclare qu’un risque de pauvreté des retraités ressurgit !

Manuel Valls a présenté hier le troisième rapport du comité de suivi des retraites.
On peut noter une « amélioration lente mais sensible » du système des retraites et envisager avec « sérénité » l’avenir des retraites en France.
Les conclusions du rapport « confirment le très net rétablissement de notre système de retraites ».
Tout cela c’est très bien, mais personne, aucun média n’a noté une phrase très inquiétante de ce rapport officiel.

« Néanmoins la divergence d’évolution entre les revenus des actifs et ceux des retraités pourrait faire resurgir un risque de pauvreté ce qui appelle, pour l’avenir, une vigilance particulière ».

Mais malheureusement ce n’est pas un risque, c’est une réalité :
101 000 personnes supplémentaires de plus de 50 ans pauvres en 1 an !
(http://blog.seniorenforme.com/)

On peut bien se réjouir des bons résultats comptables, financiers de notre système des retraites !
Mais derrière les chiffres, il y a des hommes et des femmes, pour qui la retraite n’est pas une période facile.
Cependant, personne n’en parle, les « experts » préfèrent évoquer « que la France a su remettre son système de retraites sur la voie d’un équilibre financier durable ».

(http://blog.seniorenforme.com/categorie/retraite-2/)
Le Premier Ministre a dit :

« nos efforts pour préserver le système de retraites par répartition, un modèle de solidarité auquel les Français sont attachés, portent leurs fruits ».

Le rapport à la page 16 déclare :

« Le comité constate que l’objectif d’un niveau de vie satisfaisant des retraités est à ce jour assuré par le système de retraite ».

Satisfaisant, au fait cela veut dire quoi ?
Ça c’est l’emballage mais pour ce qui est de la pauvreté des retraités, on préfère mettre la poussière sous le tapis.

D’ailleurs dans ce rapport, nous pouvons voir des grandes et belles courbes sur l’évolution du taux de pauvreté de 1996 à 2013 mais pour les chiffres concrets, il faut aller voir dans les conclusions de l’INSEE et notamment dans leurs notes sur les revenus fiscaux et sociaux.

En l’espèce, malheureusement, ce n’est plus un risque de pauvreté des retraités mais une réalité. Jugez vous-mêmes :

-En 2013, 2 196 000 personnes de plus de 50 ans sont pauvres pour 2 095 000 en 2012. Soit 101 000 personnes supplémentaires de plus de 50 ans pauvres en 1 an !

-En 2013, 1 078 000 retraités sont pauvres pour 1 039 000 en 2012.
Soit 39 000 retraités pauvres en 1 an en plus dans notre pays.
Le taux de pauvreté des retraités était de 7,7% en 2012 et il est de 7,9% en 2013.
Soit une augmentation de 0,2% ! 

Personne n’en parle, personne ne l’évoque….

(http://blog.seniorenforme.com/categorie/retraite-2/)

Alors quand le rapport du comité de suivi des retraites déclare qu’il y a un risque de pauvreté, c’est faux, ce n’est plus un risque mais malheureusement c’est une réalité et ce n’est pas avec l’augmentation ridicule du minimum vieillesse de 80 centimes d’euros par mois qui va changer la donne…

Alors, quand le rapport du comité de suivi des retraites, préconise une vigilance particulière concernant la pauvreté des retraités, nous disons la vigilance c’est terminé, maintenant il faut de l’action et des mesures concrètes car la situation est préoccupante.
Il faut que les gouvernements arrêtent la procrastination et s’attaquent dès maintenant au sort du million de retraités pauvres.

Vigilance Non, Action Oui !

source : http://www.agoravox.fr/tribune-libre

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 12/07/2016

Manuel Valls Tournerait-Il Sa Veste ?

à faire circuler

Pas Possible !

Tafta, travailleurs détachés, frontières extérieures de l’Union…
Manuel Valls a estimé dimanche que le vote des Britanniques en faveur du départ de l’Union permettait de «clarifier» les débats pour construire un projet européen «refondé, rebâti».

Le Brexit «clarifie le débat et (permet) de porter un projet européen refondé, rebâti», a estimé le Premier ministre devant quelque 200 militants socialistes réunis à Belleville-sur-Mer (Seine-Maritime). François Hollande, qui est lundi à Berlin, avant un conseil européen mardi et mercredi, a lui-même promis des «initiatives».

Le Premier ministre a passé en revue plusieurs domaines de la thématique européenne qui suscitent l’inquiétude, en particulier à gauche.

Il s’est voulu ainsi catégorique concernant le projet de traité de libre-échange entre les Etats-Unis et l’Union européenne (Tafta ou TTIP) :

«je vous le dis franchement, il ne peut pas y avoir d’accord de traité transatlantique. Cet accord ne va pas dans le bon sens».

Les autorités françaises manifestent depuis plusieurs semaines une réticence croissante devant ce projet d’accord négocié, pour les Européens, par la Commission européenne et dont l’Allemagne souhaite une conclusion hâtive.

«Dorénavant, aucun accord de libre-échange ne doit être conclu s’il ne respecte pas les intérêts de l’Union.
L’Europe doit être ferme.
La France y veillera»
,

a prévenu le chef du gouvernement.
Selon lui, le Tafta imposerait «une vision qui ferait le lit non seulement des populismes, mais tout simplement une vision qui serait mauvaise pour notre économie».

Négocié dans le plus grand secret depuis mi-2013, l’accord vise à supprimer les barrières commerciales et règlementaires entre l’UE et les États-Unis pour créer une vaste zone de libre-échange censée doper l’activité économique.(?)

Bannir le dumping social

«Il faut bannir le dumping social, fiscal au sein même de l’Union, avec en particulier un même salaire minimum et des règles très claires sur le détachement des travailleurs»,

a poursuivi Manuel Valls.

Le Premier ministre a dénoncé à cet égard le travail détaché illégal (qui) fait des ravages.

«Cela ne peut pas continuer ainsi et si le changement de directive (sur les travailleurs détachés) tel que nous le proposons n’est pas accepté, alors il faudra poser cette question sur la table des discussions de l’UE et renoncer à ce qui aujourd’hui met à mal toute la relation entre les salariés en Europe»,

a fustigé Monsieur Valls.

Il a également abordé les thèmes des frontières extérieures de l’Europe et de l’espace Schengen, très sensibles après la pression migratoire sans précédent qu’a connue le continent l’année dernière, et l’élargissement de l’UE.

«L’Europe a des frontières. Oui.
Des frontières extérieures qui ne sont pas que des postes de douanes, mais aussi des limites symboliques, qui disent ce que nous sommes et ce que nous ne sommes pas.
L’Europe commence et s’arrête quelque part.
Cela ne peut pas être une course à l’adhésion vers d’autres grands espaces que nous respectons»
,

a-t-il souligné.

Quant à l’espace Schengen, «qui était considéré comme une grande opportunité, (il) est aujourd’hui ressenti comme une menace», a déploré Manuel Valls en souhaitant que les Européens puissent retrouver une «pleine maîtrise» de la question.

Au moment où des voix s’élèvent à droite pour réclamer un référendum sur un nouveau traité européen, Manuel Valls a livré un plaidoyer en faveur des parlements nationaux :
«quand l’Europe n’est pas le bon niveau de décision, alors elle doit s’effacer, et laisser les États décider».

«Un choix a été fait et à partir de ce choix, il faut refonder le projet européen»,

a dit enfin le Premier ministre à propos du « Brexit », en répétant que les procédures pour le départ de la Grande-Bretagne de l’UE devaient s’engager vite.

Selon un responsable gouvernemental, «même les partisans britanniques du « Brexit » ont actuellement la gueule de bois» devant les résultats du référendum.

http://www.euractiv.fr/section/royaume-uni-en-europe  du 27/06/2016

C’est Manuel Valls qui dit tout ça ?
Le temps ne se prête pas à ce qu’il ait pris une insolation !
Mais rien d’étonnant à ce qu’il change de discours, on dirait du « Front National » !

N’Achetez Plus D’Obligations Du Trésor !

gouffre-economie

Quatre ans de mensonges !

Le tour de passe-passe de Hollande pour maquiller la dette !

Pour contenir la dette publique avant la présidentielle, l’exécutif a recours à un stratagème fructueux à court terme, mais très coûteux à long terme.

Reporter l’addition à demain pour embellir la photo dès aujourd’hui.
Voilà en résumé le stratagème utilisé par l’exécutif pour contenir l’augmentation de la dette publique.
Selon le rapport sur l’exécution budgétaire que la Cour des comptes a publié le 25 mai, Bercy a recours depuis quatre ans à un artifice comptable qui lui permet de sauver les apparences sur l’évolution de la dette.

Le stratagème est décrit dans Le Canard enchaîné du 15 juin 2016.
Pour combler le trou laissé par le déficit du budget, Bercy émet chaque année des obligations du Trésor (OAT) comportant des taux de rémunération de 5 ou 6 %, sur lesquels se ruent les investisseurs.
Appâtés par la bonne occasion, ceux-ci n’hésitent pas à acheter ces obligations au-dessus de la valeur officielle d’émission, par exemple le double.

Tour de magie

« Résultat :
Quand l’État vend pour 1 milliard (valeur officielle) d’OAT « dopées », il encaisse 2 milliards – un pour la valeur faciale, un autre pour la prime »
,

constate « Le Canard enchaîné ».
L’opération a permis, rien qu’en 2015, de raboter la dette de 22,5 milliards.
« Un nouveau record », estime la Cour des comptes.

Et surtout un tour de magie qui a permis de « contenir » la dette à 95,7 % du PIB.
Sinon, elle aurait atteint 98 % du PIB en 2015 et devrait dépasser les 100 % en 2017.

Mais l’opération a un coût :
Ce que l’État gagne au moment de la vente, il le perd en servant des intérêts plus élevés.
Pour une émission de février 2015, citée par la Cour, chaque milliard emprunté à 6 % coûtera, pendant dix ans, 60 millions d’intérêt par an, contre 5 millions pour l’emprunt au taux normal émis le même jour.
Mais sauver les apparences à un an de l’élections présidentielle, cela n’a sans doute pas de prix.

source : Matthieu Lehot pour http://www.lepoint.fr/politique

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 17/06/2016

Casseurs Ukrainiens En France ?

eu-flag (1)

Belle image du « football » !

Que faisaient les Ukrainiens interpellés au milieu des supporters « russes » ?

La police de la ville de Lille, en France a interpellé deux supporters russes ET deux supporters ukrainiens.
De sérieuses questions surgissent au sujet de ces derniers.

Les forces de l’ordre françaises ont placé en garde à vue deux supporters russes et deux supporters ukrainiens à la veille du match entre la Russie et la Slovaquie, annonce la préfecture de Lille citée par « l’Express ».

La question se pose à nouveau: que faisaient des Ukrainiens, arrêtés pourtant pour port d’arme prohibée, au milieu de supporters rassemblés avant la rencontre entre la Russie et la Slovaquie ?

En outre, la police de Lille a demandé aux supporters de football russes de ranger leurs drapeaux sous peine d’interpellation.

Quant aux incidents à Marseille, des blogueurs français ont remarqué que les hooligans soi-disant russes qui seraient à l’origine des violences, n’étaient pas si russes que ça.
D’après leur physique, ils ressemblaient sur la majorité des photos plutôt à des supporters issus d’autres pays et « portaient des tatouages typiques des nationalistes ukrainiens ».

Mercredi, Lille accueillera le troisième match du groupe B du championnat Euro 2016.
Sur la pelouse du stade Pierre Mauroy, les Russes affronteront les Slovaques.
La ville voisine de Lens accueillant jeudi le match entre le Pays de Galles et l’Angleterre, un afflux de supporters de ces deux sélections est attendu.

Hier, les forces spéciales françaises ont arrêté un bus qui transportait à Lille 43 supporters russes.
Ils sont actuellement à Marseille et attendent la décision du procureur de la cité phocéenne.

Rappelons que de violents incidents ont éclaté le week-end dernier à Marseille en marge du match Angleterre-Russie, impliquant notamment des supporters russes et anglais, mais aussi des Français.

Mardi, la Russie s’est vu infliger une suspension avec sursis, ce qui signifie que le pays sera disqualifié en cas de nouveaux incidents.

source : https://fr.sputniknews.com

 

http://www.wikistrike.com  du 15/06/2016

Le Futur N’ Est Plus Ce Qu’ Il Etait !

attention1

Et les aléas naturels ?

« Didier Schmitt » rappelle ici la nécessité d’anticiper, de construire l’avenir, en se projetant sur le long terme pour pouvoir faire face aux bouleversements – « tant géopolitiques que technologiques » – auxquels nous ne sommes pas préparés.

« Didier Schmitt » est responsable diplomatie, sécurité et politique spatiale au Service européen pour l’action extérieure.
Il est l’auteur d’un ouvrage intitulé « Antéversion : ce qu’il faut retenir du futur ».

Marcher requiert de regarder légèrement devant soi pour éviter de trébucher.

Courir nous force à scruter bien plus loin.
Ce simple bon sens peut s’appliquer à la prospective.
Nous courons de plus en plus vite dans le monde des sciences, de la technologie et de l’innovation, et paradoxalement nous devons regarder toujours plus loin afin de guider les choix de société.

Un œil nouveau

Le livre « « Antéversion » : ce qu’il faut retenir du futur », qui vient de paraître, a pour objectif de nous sensibiliser à cette notion.
Il dépeint des changements sociétaux futuristes d’ici une à deux générations.
Ses brèves histoires ne sont pas pour autant de la science-fiction, mais plutôt une « fiction scientifique »… elles déchirent le rideau du présent pour nous dévoiler ce qui se profile à un horizon raisonnable.
« Antéversion » est aussi un changement de paradigme dans le style, car il ambitionne à la fois d’être un éclaireur pour les décideurs et pour « l’homme de la rue ».

Une vision de société bousculée par la technologie

Non seulement les décideurs, mais aussi chaque citoyen devraient se soucier de ce que les prochaines décennies vont nous apporter.
Il y a une nécessité, en particulier pour les jeunes, d’entrevoir leur monde d’après-demain afin d’orienter leurs choix pour éviter une économie chroniquement déprimée.
Étant donné que les adolescents actuels prendront leur retraite autour de 2080 – si cela fait encore sens à ce moment-là – et certains occuperont des emplois que nous pouvons à peine imaginer aujourd’hui.
Alors, quid de se préparer dès maintenant à l’éducation et la formation sans enseignants ou à une révolution dans la synthèse et la représentation de l’information.
Bien d’autres aspects vont être chamboulés, comme :
- une santé préventive sans médecin,
- des guerres sans soldats,
- des enquêtes sans enquêteurs,
- voire des Jeux olympiques bioniques,
- des vêtements polymorphes,
- ou de communiquer des sentiments par la pensée.

La confluence technologique ne fait que commencer

Nous avons vu ce que donne la convergence des technologies, comme dans les « Smartphones », qui fait que nous avons des centaines de brevets dans la paume de la main.
La prochaine révolution sera une confluence de pans technologiques entiers, comme :
- l’intelligence artificielle, – la robotique avancée, – les capteurs ubiquitaires,
- les manipulations génétiques sans limites
- et les nano-neuro-biotechnologies.
Ces bouleversements sans précédent nous jettent dans un monde auquel nous ne sommes pas préparés.
Pas même pour les emplois qui disparaîtront et encore moins pour ceux qui apparaîtront.
Par exemple, allons-nous toujours délivrer des licences de taxis à vie alors que les voitures sans chauffeur sont déjà une réalité, ou former des traducteurs lorsque des algorithmes d’auto-apprentissage sont sur le point d’engendrer une deuxième révolution numérique ?

La politique en retard d’un train

Les dirigeants sont essentiellement focalisés sur le court terme et les réélections, comme le sont leurs conseillers.
En ce sens, cette focalisation sur 4 à 5 années de mandat devient un sérieux handicap dans une société qui avance déjà plus vite que les décisions politiques.
Nous ne pouvons plus nous permettre d’avoir des politiques publiques seulement réactives !
Certes, gouverner c’est prévoir…mais prévoir s’est restreint aujourd’hui à l’avenir du passé.
Nous avons besoin de prospective, car avec l’accélération du temps nous devons échapper aux idées préconçues. La prospective est là pour révéler le futur du futur.

Au-delà des frontières

Il y a des instabilités à tous les niveaux : géopolitique, économique, financière et sociale.
La seule certitude est le rythme exponentiel de la science et des technologies.
Cela signifie que la planification au niveau national ne suffit plus à façonner notre avenir…notamment face aux monopoles dans les services à l’échelle mondiale.
Comme l’avenir se rapproche de plus en plus vite, nous devons utiliser la « Technosphère » pour façonner une « Europhère », surtout à un moment où l’euroscepticisme perdure.
L’Europe, qui si souvent doute d’elle-même, a pourtant un rôle crucial à jouer au travers de son capital culturel et historique qui saura constamment replacer l’homme au centre de cette course effrénée.

Épilogue

Comme l’a écrit « Claudie Haigneré » – ancienne ministre française de la Recherche – dans la préface du livre « Antéversion » :

« il est de la responsabilité de notre humanité, de maitriser ces innovations, de se les approprier, pour configurer l’avenir en un futur souhaité. »

Le futur est optimiste…en ne voulant pas l’appréhender, nous sombrons trop facilement dans le pessimisme. L’anticipation est une passerelle vers l’optimisme, car seul le futur a de l’avenir.

Didier Schmitt

http://www.euractiv.fr  du 31/05/2016

Et l’espèce humaine, comme tout ce qui existe dans cet univers… sur notre planète que nous maltraitons avec tant de frénésie, devra, une fois de plus, ne pas oublier de compter avec les aléas naturels qui ne sont pas calculables.
Dame Nature agit comme bon lui semble et non sur nos ordres…elle se fâche contre un mondialisme prétentieux !

De L’Education Aux Picaillons !

bonnet d'âne

Des Dégâts Partout !

Le vote purement consultatif a eu lieu mardi 24 mai 2016 à la quasi unanimité, après une levée de bouclier des organismes de recherche ainsi que de chercheurs de renom.

Mardi 24 mai 2016, « Najat Vallaud-Belkacem », ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a répondu à une question au Gouvernement sur le budget de la Recherche.

La tribune des huit chercheurs de renom (7 Prix Nobel et un titulaire de la Médaille Fields, la plus haute distinction en mathématiques), suivie par une levée de bouclier des conseils scientifiques de plusieurs organismes de recherche, semble avoir porté leur fruits.

La commission des finances de l’Assemblée Nationale a émis mardi 24 mai 2016 un avis quasi unanime (à 4 voix près) défavorable à un projet visant à réduire de 256 millions les budgets alloués à la recherche.
Un vote qui toutefois demeure purement consultatif.
Dans le collimateur de cette proposition sont visés les crédits devenus sans emploi (à la suite de la reprogrammations d’opérations immobilières) ou devenus sans objet, ainsi que ceux mis en réserve.
Par ailleurs était prévue une baisse à hauteur de 134 millions d’euros des dotations versés aux organismes :
- CEA (64 millions),
- CNRS (50millions),
- INRA (10 millions),
- INRIA (10 millions),
- ainsi que 26 millions répartis sur d’autres acteurs.

Durant une séance de questions au Gouvernement, « Najat Vallaud-Belkacem », ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a tenu a assurer « l’engagement total de ce gouvernement depuis le début du quinquennat à la sanctuarisation des fonds pour la recherche quel que soit le contexte budgétaire ».
La ministre a opposé que « les annulations prévues dans le cadre de ce décret d’avance n’auront aucun impact sur les activités des organismes de recherche » et assuré qu’il ne s’agissait que d’un « recalibrage des fonds de roulement et des trésoreries de ces organismes sans que jamais les dépenses de ces organismes, l’exécution de leurs budgets, les conditions de travail des chercheurs ne soient affectés ».
Toutefois, dans un entretien au journal les Echos, « Alain Fuchs », président du CNRS, conteste cette version :

« ceux qui pensent que le CNRS aurait un matelas budgétaire dans lequel on pourrait puiser se trompent.
C’est faux.
Nous avons un fonds de roulement, de quelques centaines de millions d’euros, qui correspond à un mois et demi de fonctionnement courant du CNRS.
Nous avons besoin de ce fonds, comme tout établissement public ».

explique-t-il.

« Par ailleurs, ce fonds est de l’argent actif et tournant, il ne dort pas.
Chaque euro de ce fonds de roulement correspond à des opérations à venir.
Et le ministère du Budget a ces informations.
Il n’y a pas de réserve.
Notre compte de résultat est d’ailleurs quasiment nul. »

« Je m’engage ici, si ces 134 millions d’euros venaient à manquer aux organismes dans la conduite de leur projet, à prendre les mesures nécessaires pour *réabonder* leurs crédits »,

assure la ministre qui promet par ailleurs une enveloppe supplémentaire de 65 millions d’euros pour « permettre à l’ANR de retenir d’avantage de projets en 2016″, puis 120 millions l’année suivante.

« Les propos de Najat Vallaud-Belkacem montrent qu’on est dans une phase de recherche de solutions ».

a réagi dans les Echos « Alain Fuchs ».

« On est en train de trouver des solutions techniques pour éviter d’arrêter des opérations scientifiques. Ces mesures sont encore en discussion »

précise-t-il.
L’une de ces solutions pourrait être de basculer la ponction de ces prélèvement sur la trésorerie en jouant sur des décalages de paiement.

Les huit signataires de la tribune publiée dans le monde seront reçus à l’Élysée le 30 mai 2016.

http://www.sciencesetavenir.fr/  du 25/05/2016

La « Fachosphère », C’est Un Délit ?

responsable (1)

 Nous sommes en France !

Le « Monde » reproche à « Riposte Laïque » d’avoir quitté la France !

Au début de la création de « Riposte Laïque », il arrivait aux animateurs de ce site d’être – parfois – invités sur les plateaux de télévision, ou bien, plus souvent, sollicités par un journaliste au téléphone.
L’intention n’était pas toujours bienveillante, mais au moins on parlait de nous. Depuis les années 2011-2012, il a été décidé que le silence était préférable à la publicité négative.

Donc, quand « Résistance républicaine » organise la première marche, dans Paris, contre « le fascisme islamique », le 10 novembre 2012, pas un mot, seul un média américain relaie l’information.
Pas un coup de téléphone quand « Merah » tue, quand les drames de Charlie et le Bataclan montrent que les analyses de « Riposte Laïque » étaient justes.
Les consignes paraissent claires :
Surtout ne pas faire de publicité à notre site, ne pas permettre à nos animateurs de défendre leurs thèses, et laisser les « Pas d’amalgames » monopoliser les médias.

Parfois, très rarement, l’AFP se permet parfois une dépêche d’agence, par exemple si « Fabien Engelmann » publie un livre édité par RL.
Systématiquement, notre nom est accolé au terme « extrême droite » et au mot « fachosphère ».
Et le journaliste de l’AFP, repris par un copié-collé de dizaines de collègues, se sent obligé de préciser que « Pierre Cassen » et « Pascal Hilout » ont été condamnés pour incitation à la haine raciale, rien de moins.

Bref, entre le mot infamant « extrême droite », le terme « condamné » et la classification « haine raciale », tout est fait pour nous faire passer pour des gens infréquentables et sulfureux.

Nous avions également été sollicités, il y a un an, par une élève journaliste, « Pauline Verduzier », qui, dans le « JDD », avait fait un portrait à charge particulièrement crapuleux contre nous… et n’avait pas été déçue de la réplique, bien sûr !

Le jour où notre regretté avocat « Joseph Scipilliti » a tiré sur le bâtonnier de Melun, et mis fin à ses jours ensuite, par contre, là, ils ont retrouvé notre numéro de téléphone, à « Christine Tasin » et à moi.
Nous avons eu en une journée davantage de sollicitations qu’un cinq années réunies.
Bien évidemment, certains essayaient de nous faire condamner l’acte de notre ami, ce que nous nous sommes refusés à faire.
Mais associer « Riposte Laïque » à une tentative de meurtre, quelle aubaine !

Dans ce contexte, j’ai donc appris, dans la journée de jeudi, par un courriel de « Khadija » et un coup de téléphone de « Christine », qu’ »Olivier Faye », « journaliste au service politique, en charge de l’extrême droite » au « Monde » serait en train de faire un article sur « Riposte Laïque », et serait intrigué par le fait que nous soyons hébergés hors de France.

Nous nous doutions évidemment que le journal de « Bergé-Niel-Pigasse », s’il s’intéressait à notre site, ne le faisait pas pour nos beaux yeux, mais pour tenter de nous discréditer, voire de nous calomnier.
Néanmoins, notre ligne de conduite a toujours été de ne pas refuser les sollicitations médiatiques, et de répondre, ensuite, à l’article, ou à l’interview télévisée dans nos colonnes.

A chaque fois, nous remarquons l’incroyable différence entre les journalistes étrangers qui s’intéressent à nous, et sont respectueux, et ne s’intéressent qu’aux faits, et leurs collègues français, qui, systématiquement, multiplient amalgames et commentaires malveillants pour mieux nous discréditer.
Et à chaque fois, nous faisons, sur « Riposte Laïque », les mises au point nécessaires.

Nous n’allons pas déroger à la règle et allons donc, ci-dessous, répondre aux nombreuses malveillances, sournoiseries et inexactitudes comprises dans cet article d’ »Olivier Faye », en les commentant, en rouge, ci-dessous, entre les paragraphes.

Pierre Cassen

§§§§§§

 

LeMondeRL

§§§§§§

Le choix de la photo est déjà curieux. Christine Tasin n’est pas membre de la rédaction de Riposte Laïque, même si elle y publie fréquemment des articles, mais présidente de Résistance républicaine. Cela commence mal

Les militants d’extrême droite aiment se définir comme « enracinés » : dans une culture, une histoire, un territoire…
Mais il leur arrive parfois de prendre quelques libertés avec cet attachement revendiqué.
Depuis plusieurs années, certains sites Internet de la « fachosphère » – cette nébuleuse très active de sites, blogs et forums, qui s’évertue à prêcher la parole « patriote » sur la Toile – sont hébergés à l’étranger, dans le but à peine voilé d’échapper à la justice française.

Donc, selon Olivier Faye, le fait de prêcher la parole patriote sur la Toile doit vous faire classer dans la fachosphère, rien de moins.
On peut comprendre que travaillant au service politique « extrême droite », il défende son fond de commerce, en y classant quiconque ose défendre la France.
Il est même payé pour cela :
diaboliser ceux qui, souverainistes, refusent la mondialisation libérale et son pendant, l’immigrationnisme au service de l’islam.

Ensuite, cette introduction est parfaitement malhonnête, et représente une totale inversion des faits. Un lecteur mal informé comprendra que nous avons fait délibérément le choix de fuir la France pour échapper à nos devoirs de citoyens, qui avons, comme chacun, des comptes à rendre à la justice française.
Il ignorera les persécutions que font subir à nos sites les associations dites antiracistes, qui, s’appuyant sur des lois uniques au monde, criminalisent le débat démocratique.
Il ne saura rien du véritable procès en sorcellerie intenté par ces maîtres-censeurs, et des groupes musulmans, contre « Pascal Hilout » et moi, et l’ampleur d’une condamnation inique à notre encontre. 

Enfin, « Le Monde », est connu comme le journal de la bien-pensance et de l’idéologie dominante, qui soutient la concurrence libre et non faussée, doctrine de l’Union européenne, contre le repli nationaliste frileux.
A ce titre, il ne trouve rien à redire aux nombreuses délocalisations qui touchent nos entreprises, pas davantage à l’exil fiscal de nombre de privilégiés.
Mais que « Riposte Laïque » quitte la France pour aller en Suisse,  nous voilà passibles du poteau d’exécution… 

Le journaliste « Nicolas Hénin », otage en Syrie entre 2013 et 2014, connu pour son travail sur le « djihadisme », l’a découvert à ses dépens.
En février, il a porté plainte pour diffamation contre le site de l’association islamophobe « Riposte laïque » et l’un de ses contributeurs, coupable, selon lui, d’un « article ordurier » à son encontre.

« C’est un ancien médecin, qui met en avant cette qualité pour poser un quasi-diagnostic sur moi et dire que je suis soumis à l’islam.
C’est une attaque insupportable »
,

reproche Monsieur « Hénin ».

Première nouvelle, nous ignorions cette plainte.
Une de plus, donc.
Mais pour que les lecteurs aient tous les éléments, voilà l’article incriminé.
Nous avons beau regarder, nous ne voyons rien « d’ordurier » dans les écrits de « Thierry Michaud-Nérard ».
Il est même plutôt surprenant que « Nicolas Hénin » puisse considérer qu’affirmer qu’il est soumis à l’islam (ce qui est une évidence) serait une attaque insupportable.
Qu’en pensent les croyants musulmans qui affichent ouvertement leur soumission à ce dogme, et en sont fiers ? 

(http://ripostelaique.com/nicolas-henin-victime-de-lideologie-islamiste-syndrome-de-stockholm.html)

Seul hic :
à l’heure de porter plainte, le journaliste et son avocate ont peiné à trouver le nom du directeur de la publication – légalement responsable en droit de la presse – et ont réalisé que le « journal » était placé sous la coupe de l’association « Riposte laïque Suisse ».
Seul le nom d’une « responsable du site » est indiqué clairement, celui d’une Marocaine domiciliée… en Thaïlande.
De quoi compliquer le travail de la justice.
Sollicitée, la « responsable » n’a pas répondu au « Monde » pour cause de « déménagement ».
A Bangkok ou ailleurs, cela n’est pas précisé, mais le voyage continue.

Le nom du responsable du site est parfaitement en évidence, de manière légale, sur la page d’accueil, nous ne voyons pas pourquoi ils auraient « peiné ».
Le vrai scandale est que « Nicolas Hénin », un « Je suis Charlie », ose déposer plainte contre un article qui ne lui fait pas plaisir.
Curieuse conception, pour un journaliste, de la liberté de la presse, qui ne paraît pas choquer « Olivier Faye ».
Les amis socialistes de « Nicolas Hénin » seront fiers de lui, il fait le boulot. 

Le pare-feu n’est plus absolu

« Nous avons épousé le discours mondialiste et le multiculturalisme »,

explique avec ironie « Pierre Cassen », un des fondateurs de « Riposte laïque », groupuscule qui s’est affiché ces derniers mois aux côtés du mouvement allemand anti-islam « Pegida » ou du « Siel », petit parti associé au Front national.

Je l’avoue, j’aime bien faire le coup du mondialiste multiculturel à nos adversaires quand je leur explique que « Riposte Laïque » donne l’exemple dans son ouverture à l’autre :
Site en Suisse, présidente marocaine vivant en Thaïlande, qui dit mieux ?
Par contre, qualifier « Riposte Laïque » de « groupuscule » est une perfidie qui n’a comme seul but que celui de montrer que ce site ne représente rien.
Je précise donc au « journaliste du service politique chargé de l’extrême droite » « Olivier Faye’ que ‘Riposte Laïque’ n’est qu’un média, qui n’a pas d’adhérents, mais est lu chaque jour par plus de 30.000 lecteurs.
Je lui rappelle que nous avons co-organisé les « Assises internationales contre l’islamisation de nos pays, le 18 décembre 2010, avec un million d’internautes tout le week-end, et une salle de 1.500 personnes.
Et tout cela sans subvention…

Avec une pointe de fierté dans la bouche, Monsieur  »Cassen » revendique une quinzaine de plaintes contre son association, aussi bien pour diffamation que pour provocation à la haine.

Là encore, que de perfidie dans le propos.
Laisser penser que le fondateur de « Riposte Laïque » est « fier » que le site qu’il a créé se prenne nombre de procès, qui n’ont pour seul but que de le ruiner, est d’une rare malveillance, celle qui consiste à penser que finalement, ces procès, on les chercherait.
L’exemple de la plainte déposée par son confrère « Nicolas Hénin », les quatre plaintes de « Cazeneuve », les deux plaintes d’ »Hidalgo », celle de « Bergé » (celui qui fait le chèque tous les mois à « Olivier Faye ») menacent ni plus ni moins l’existence et l’avenir du site.
Notre dessinatrice « Ri7″ a appris ce jour qu’elle serait de nouveau convoquée par la Brigade de Répression de la Délinquance à la Personne, suite à une plainte de « Cazeneuve » contre un dessin le représentant en lèche-babouches.
Le dessin n’est pas signé, et pourtant elle est de nouveau harcelée.
J’ai déjà été convoqué une dizaine de fois par des policiers ou des gendarmes.
J’ai été victime d’une perquisition où on m’a confisqué mon téléphone portable et mon ordinateur.
Mais la seule approche du journaliste du « Monde », c’est que nous serions des provocateurs fiers d’être traînés devant les tribunaux !
Quelle inversion des faits, là encore ! 

Mais l’expatriation ne représente plus un pare-feu absolu.
Le responsable suisse de « Riposte laïque Suisse », « Alain Jean-Mairet », a été condamné en avril par la 17chambre du tribunal correctionnel de Paris pour un article violent contre les musulmans.
Une première pour le site depuis son transfert de l’autre côté des Alpes, qui a fait appel.

Décidément, il y en a de plus en plus qui ont des problèmes avec la géographie.
« Cécile Duflot » classait le Japon au Sud, Manuel Valls la Réunion dans l’Océan pacifique…
A présent, « Olivier Faye » confond les Alpes avec le Jura, l’Italie avec la Suisse !

Le tribunal a estimé être compétent, puisque les propos litigieux étaient accessibles en France.

« Etre à l’étranger ne simplifie pas la tâche de la justice, mais ça n’a pas l’air de l’arrêter non plus,

déplore « Christine Tasin », épouse de Monsieur « Cassen » et animatrice de « Riposte laïque ».
Nous, les anti-islam, nous ne sommes pas bien vus, ils peuvent être prêts à tout. »

Allons bon !
Je veux bien qu’au « Monde » on ait milité farouchement pour « Le Mariage pour Tous », avec une grosse pression de « Pierre Bergé » derrière, mais tout de même !
Il demeure en France des hétérosexuels qui ne sont pas mariés.
J’informe donc « Olivier Faye » que « Christine Tasin » n’est pas mon épouse, et qu’à cause de son amateurisme, je reçois plein de coups de téléphone d’amis qui me reprochent de ne pas les avoir invités au mariage…

Le site « Fdesouche », véritable navire amiral de la « fachosphère », dont « Marine Le Pen » a publiquement pris la défense par le passé, se réfugie, lui aussi, à l’étranger pour tenter d’échapper à la justice.
La plate-forme est hébergée au Canada.
Son directeur de la publication est un Indien, un certain « Tilak Raj », que la police locale a échoué à localiser.

L’homme se soucie a priori peu des préoccupations franco-françaises contenues dans les articles relayés quotidiennement par « Fdesouche » sur l’insécurité, l’islam ou les questions identitaires, qui forment un cocktail volontairement anxiogène.

« Peut-être que son cousin vendait des marrons chauds à la gare de l’Est et qu’il s’est fait agresser »,

plaisante « Pierre Sautarel », véritable animateur du site, dans un livre à paraître à l’automne, écrit par les journalistes « Dominique Albertini » et « David Doucet » (La Fachosphère, Flammarion).

Les animateurs de « Fdesouche », de qui nous sommes solidaires, sauront, s’ils le souhaitent, répondre à ce passage. Nous lirons avec intérêt ce prochain livre, et le commenterons avec notre bienveillance habituelle…

Voilà donc, en rouge, la trame de ce qu’un journaliste indépendant, neutre, aurait pu écrire.
Il se serait vraiment intéressé aux verdicts de la justice française, aux plaintes déposées par les associations dites antiracistes, à la grave judiciarisation du débat politique français, et aurait peut-être cherché à comprendre vraiment pourquoi des sites patriotes comme « Fdesouche » ou « Riposte Laïque » ne sont plus hébergés en France, ce qui fend le coeur de leurs fondateurs respectifs.
Mais ce n’est pas pour écrire cela que « Bergé-Niel-Pigasse » paient « Olivier Faye » et ses confrères…

(http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/05/20/la-fachosphere-s-expatrie_4923247_823448.html#bLCJzsesW2uYUPf7.99)

http://ripostelaique.com/monde-reproche-a-riposte-laique-davoir-quitte-france.html

Fachosphère ?
Mais qui se montre « facho » vis à vis des pauvres « sans dents » en les tenant dans l’ignorance de ce arrive réellement dans notre pays ?
Ce n’est pas l’extrême droite qui a servi de bouc émissaire pendant des décennies.
Ce sont tous ces médias subventionnés qui nous disent ce qu’ils veulent, comme ils veulent, aussi s’ils ont le droit de le faire, allégeance oblige.
Nous sommes facistes, parlons un Français correct, parce que nous voulons rectifier les mensonges ou les non dits de ces médias à la botte du mondialisme et du fric.
Non !
Nous sommes Français et las d’entretenir une utopie qui se transforme en cauchemar.
Ceux qui croyez à cette utopie, vous n’êtes que des maçons sans tablier, vous n’allez pas tarder à déchanter car elle n’est réservée qu’aux grades supérieurs.
Il y a aussi le porte-monnaie de chacun.
Celui de la France se porte mal, les prix étrangers sont plus alléchants.
Pourquoi serions les premiers à nous priver, si tant est que nous soyons les premiers ?
Les hébergeurs étrangers sont moins chers, leurs pays ne votent pas des lois répressives à tout bout de champ, pourquoi ne pas en profiter ?
Le monde est vaste, il y a le choix malgré les états déjà acquis au mondialisme !

Encore Des Promesses Fades Et Fétides !

france-en-faillite

Cochons de retraités !

Si vous êtes à la retraite, il n’y aura pas d’impôts nouveaux (votés) en 2016,
notez bien la nuance d’un Enarque : « Impôts nouveaux » !
Il ne parle pas des Taxes, surtaxes en tout genre dont il nous gave généreusement !!!
Un sujet oublié par Hollande, le fumiste ou l’enfumeur, c’est au choix, sur Europe 1 (comme il n’y a pas de choses positives à annoncer, il n’a finalement qu’enfumé les quelques auditeurs qui ont perdu leur temps pour l’écouter, avec des inexactitudes et des approximations) !

En 2015, il annonce solennellement qu’il n’y aura pas d’impôts nouveaux en 2016 !
Vous vous souvenez ?
Non ?
MOI si !

Bien sur, tous les citoyens ayant quelque peu retenu la sincérité des déclarations de ce Hollande ne l’ont pas cru 1 seconde depuis ses grandes déclarations de « Moi JE ….. » !

Alors Pépère a dit pas d’impôts nouveaux en 2016 ?
Peut-être, car il faut se méfier de la parole des Enarques, surtout si le 1er d’entre eux s’appelle Hollande, le menteur professionnel, le roublard, le vicieux pervers !

Vous noterez que ce matin sur Europe 1 le morfalou Hollande a même promis des baisses d’impôts en 2017, moi j’attends de voir, car cet abruti est en train de couler la France et va refiler la patate chaude à son successeur de droite, n’en doutons pas !

Donc, il ne faut pas oublier que le Porcinet Sudoripare Hollande, matraque, depuis 4 ans, toutes les classes moyennes – pour faire des cadeaux à ses obligés forts nombreux – dont ……. les RETRAITES !

Alors comme il trouve que nous ne sommes pas assez tondus, son porcelet Sapin nous invente lui des impôts sur des sommes que nous ne touchons pas et des ……. TAXES !

Impôts 2016 : normalement au 1er juin, le taux de CSG
(Le voyou Hollande dira sans doute que la CSG n’est pas un impôt mais une contribution … nuance que seul un énarque peut comprendre) augmente pour les retraites qui dépassent 1 300 EURO.

Conséquence, près de 460 000 retraités verront leur taux de CSG passer de 6,8% à 10,6% au 1er JUIN 2016, c’est-à-dire une baisse de leur retraite de 2.8 % !

Soit :

- 436 euros de moins par an pour une retraite de 1 300 EURO !

- 672 euros de moins par an pour une retraite de 2 000 EURO !

- 1 008 euros de moins par an pour une retraite de 3 000 EURO

De plus, la part de la CSG déductible n’étant que de 4.2 % sur les 6.6 %, les retraités paieront l’impôt sur le revenu sur les 2.2% de la CSG non déductibles restants ?

Oui, vous payez ou paierez des impôts sur des sommes que vous n’avez pas touchées !! Fantastique non ?
Bon sens de politicard gauchiste qui, lui, vit dans l’opulence sans soucis du lendemain !!!

Et ce n’est que le début !
Bientôt augmentation de la TVA et suppression pour les retraités des 10 % sur le calcul de l’impôt sur le revenu !

Mais il n’y aura pas d’impôts supplémentaires en 2016, qu’il a dit, le Bouffon Hollande, et surement une baisse en 2017, car élections obligent, il faut bien promettre et signer des chèques en bois !!!

On en reparle en Juin ?

OUI, vous, braves retraités qui, majoritairement, n’avez pas voté pour ce Pied Nickelé de Hollande, depuis 4 ans vous êtes les souffre douleur de ce sinistre personnage et de son parti de dégénérés !

Mais, continuez à dormir braves gens …
Je fais le pari que ce monstre de Hollande ou pire au PS repassera en 2017 !

Mais je ne veux pas troubler votre sommeil avec des histoires à #DormirDebout !

Falempin

http://hsene.over-blog.com  du 18/05/2016

Le Verdun De Nos Abeilles Non Médiatisé.

le-foll-ma-tuer

Selon le plan Le Foll !

Vote en catimini de l’extermination des abeilles

Rama Yade, ancienne administratrice du Sénat, et son mari « Joseph Zimet », qui est à l’origine de la programmation de « Black M à Verdun », occultent, dans les médias, comme l’affaire « Piquemal » devant la justice, le « Verdun de l’Apiculture ».

Des écrans de fumée médiatiques et diaboliques pour exterminer des milliards d’abeilles Françaises…

Le Verdun de l’apiculture est passé inaperçu dans les médias.
Pendant que la France se divise sur la venue de « Black M à Verdun », alors que le patron de la Mission du Centenaire de Verdun est un certain « Joseph Zimet » (source), militant socialiste de confession juive, qui n’est autre que le mari de Rama Yade, franc-maçonne sénégalaise à la taille de « guêpe » !?!

(Voir le portrait de « Joseph Zimet » sur « L’Internaute »)

(Voir le portrait de « Rama Yade » par « Emmanuel Ratier »)

De nombreux sénateurs, aux ordres des multinationales de l’insecticide et de leur VRP « Stéphane Le Foll », ont voté, en toute discrétion, l’autre nuit, l’extermination de plusieurs millions de ruches d’abeilles, soit des dizaines de milliards d’abeilles Françaises, officialisant la « shoa »  de l’apiculture bleu-blanc-rouge.

Le 17 mars dernier, suite à l’engagement d’un certain nombre de médias, dont « Riposte Laïque » (http://ripostelaique.com/foll-beurre-tuant-9-milliards-dabeilles.html), des principaux syndicats de défense de l’apiculture, dont l’Abeille Ardéchoise et Drômoise : défense des abeilles, des apiculteurs , tard dans la nuit, l’Assemblée Nationale avait adopté l’interdiction des néonicotinoïdes en 2018.
Deux heures de débats pour une interdiction obtenue à l’arrachée, grâce à l’engagement des députés qui se battent aux côtés des apiculteurs, depuis plus d’un an.
Après deux heures de débats, les élus ont acté l’interdiction par 30 voix contre 28.

Cette victoire précaire a été bradée par plusieurs centaines de sénateurs soudoyés par les multinationales Américaines, Suisses, Allemandes, qui fabriquent les pesticides et insecticides les plus dangereux de la planète.

Comme dans « Star War », la masque de l’infâme Sénat est tombé.

« Ils ont pris modèle sur Jérôme Cahuzac »,

lâchait, hier, un apiculteur désabusé ayant perdu 90 % de ses colonies d’abeilles.

Les « sénateurs prédateurs des abeilles » occasionnent plus de dégâts dans les ruches Françaises que les ours bruns dont ils ont voté et financé la réimplantation en France, il y a quelques années.

Néonicotinoïdes

Pour les sénateurs grassement surpayés, la survie des abeilles ne compte pas !

Le 12 mai 2016, dans le cadre des discussions sur la loi biodiversité, les sénateurs ont pour la deuxième fois refusé d’interdire les insecticides néonicotinoïdes, qui ont détruit plusieurs millions de ruches en France.

L’Union Nationale de l’Apiculture Française dénonce avec colère le vote d’un Sénat pathétique, composé de plusieurs centaines de retraités de la politique, grassement surpayés, empreints d’une vision passéiste de l’agriculture et gangrené par les lobbies.

Au lieu de prendre la décision claire, légitime et responsable d’interdire ces produits, les sénateurs ont préféré s’en remettre à l’ « ANSES » pour que celle-ci retire éventuellement l’autorisation sur tel ou tel usage, avec telle ou telle molécule, au cas par cas…

En réalité, l’agenda indiqué, 2016 et 2018, n’engage en rien l’ « ANSES » et procède seulement d’un artifice de communication pour masquer le lamentable manque de courage du Sénat.
Hormis les firmes et les sénateurs acquis à leurs causes, plus personne ne nie les impacts des insecticides néonicotinoïdes sur les abeilles et l’environnement, surtout pas la communauté scientifique dont l’unanimité sur le sujet est aujourd’hui incontestable.
(Publications scientifiques sur les impacts environnementaux de ces produits :

http://www.unafapiculture.info/IMG/pdf/commun_neonicotinoidesetenvironnement_042016_vdef.pdf)

Les sénateurs prétendent que l’interdiction de ces pesticides engendrerait des conséquences graves sur les rendements de l’agriculture alors que de nombreuses études démontrent qu’il n’y a pas de différences de rendement entre cultures traitées et non-traitées.
(-<http://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/commun_alternativesneonicotinoi_des_042016_vdef.pdf>
-<http://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/commun_alternativesneonicotinoi_des_042016_vdef.pdf)

Pourtant une réflexion tournée vers l’agronomie auraient dû les conduire à se poser la question des conséquences du maintien de ces produits sur les rendements agricoles, en raison de leur impact négatif sur la faune pollinisatrice.
Car la valeur économique mondiale de la pollinisation est estimée à plus de 153 milliards d’euros par an et 85% des espèces cultivées en Europe dépendent des abeilles.

 

AV ESSAIM 8

En France, 15 000 apiculteurs ont disparu ces dix dernières années,
70 % des abeilles ont été anéanties et exterminées ces dernières années,
et les derniers essaims d’abeilles vont souvent se poser sur la sépulture de leur maître !

Pour « Gilles Lanio », Président de l’Union Nationale de l’Apiculture Française,

« Compte tenu de la multitude et de la convergence des éléments scientifiques,
comment le Sénat peut-il se retrancher derrière « la science » pour refuser d’interdire ces produits ?
Le Sénat reste dramatiquement coincé dans des modèles d’agriculture obsolètes en guerre avec le vivant et demeure aveugle face au foisonnement d’initiatives qui prouvent qu’il est posible de se passer de ces pesticides (3 et 4).
(-<http://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/commun_alternativesneonicotinoi_des _042016_vdef.pdf>
-<http://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/commun_alternativesneonicotinoi_des_ 042016_vdef.pdf>
-<http://www.certifiedbeefriendly.org>www.certifiedbeefriendly.org)

Depuis 1995, 300 000 ruches périssent chaque année en France et ces pesticides en sont en grande partie responsables.
Si la Commission Mixte Paritaire ou l’Assemblée Nationale ne corrigent pas le tir, l’hécatombe va se poursuivre et des centaines de milliers de colonies vont périr au grand dam des apiculteurs.
Mais pour les sénateurs, ce n’est pas grave… »
.

L’UNAF restera extrêmement attentive à la suite des discussions en commission mixte paritaire, fin mai.
Cette dernière devra tenter de trouver un compromis sur le sujet entre l’interdiction par les députés en 2018 et le vote d’aujourd’hui par le Sénat.

Le vrai Verdun, « le Verdun de l’apiculture » illustre la décomposition de la société politique Française, la mise à mort, par quelques centaines de nantis surpayés et inutiles, de l’agriculture et de l’apiculture Françaises.
Des élus nationaux confinés dans « ce machin » (le Sénat) que le Général de Gaulle voulait supprimer, par référendum, en 1969, pour éviter les désastres qui surviennent aujourd’hui.

Francis GRUZELLE

http://ripostelaique.com  du 14/05/2016

Silence Assourdissant Des Médias !

francedesinfo-300x300 (1)

Les « RAFALES » de Hollande
étaient des mirages !

L’Inde a annulé sa commande de « RAFALES »

Il faudra rendre des comptes tôt ou tard !

Voilà vengé l’affront que le président Hollande avait fait au président Poutine en annulant la commande de ces deux porte-hélicoptères « Mistral » !
Ils auront, en fin de compte, coûté à la France quelques milliards d’euros.

L’Inde souveraine a décidé d’annuler l’achat de 126 « Rafales ».

Silence total des communicants élyséens si bruyants alors !
18 milliards d’euros qui tombent à l’eau.

Et quel est l’heureux élu :
« Vladimir Poutine », l’ennemi juré de notre mal-aimé Président qui sera très heureux de livrer 128 avions de combat « made in Russia ».

Faut-il voir dans cette annulation la main mystérieuse du Kremlin ?
Notre ami « Manuel Gomez » avait déjà évoqué la possibilité de ce désastre politico-économique.

Politique, car c’est bien entendu la politique désastreuse du Quai d’Orsay et le non-sens de la politique ukrainienne de François Hollande qui est en cause.

Économique, car en dehors du contrat du siècle, comme l’avait dénommé « Dassault », de la perte financière subie par l’avionneur et les 500 entreprises qui auraient travaillé sur ces avions de combat, la politique absurde anti-russe de Hollande, ce sont des centaines de millions d’euros que les agriculteurs français ne toucheront jamais à cause de l’embargo imposé par l’Élysée.

Ainsi ces « Rafales » devenus mirages ne font que creuser un peu plus le puits sans fond des bêtises gouvernementales.
Une incompétence qui entraîne la France dans ce puits qu’il faudra des décennies pour boucher.
Car :

* que ce soit l’islam, dont on voit tous les jours les problèmes qu’il pose (cette immigration exponentielle mortifère),

* que ce soit l’incroyable déstabilisation de notre justice qu’il faudra bien un jour balayer de toutes ses « taubir-âneries »,

* que ce soient les chiffres du chômage qui atteignent des sommets,

cette politique sociale et économique qui nous enterre, cette dette qui, tous les jours, s’aggrave de 460 millions d’euros et nous mène inexorablement à la faillite façon grecque, et j’en passe, le Président par intérim et par défaut n’aura agi que contre les intérêts supérieurs de la France, compromettant gravement l’avenir de nos enfants.

Hollande et son gouvernement n’auront été, somme toute, qu’un gigantesque mirage.

Le temps d’une trop longue rafale.

Floris de Bonneville

Journaliste

Ancien directeur des rédactions de l’Agence Gamma

 

 

faire suivre car les médias à la solde du gouvernement se gardent bien de nous informer !!!

 

Autre Que Réseau Social

12

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43