Archive | FRANCIA Flux RSS de cette section

La Menace De La Quenelle Municipale.

quenelle pour tous

Le « PS » pourrait être en difficulté dans les quartiers difficiles

L’affaire « Dieudonné » aura des répercutions politiques.
Certains au « PS » s’en inquiètent.
Ils estiment que la procédure judiciaire engagée contre « Dieudonné » pourrait être un « boomerang » politique.
En effet  pour de nombreux électeurs issus de la diversité dans les quartiers difficiles, l’acharnement du pouvoir contre « Dieudonné » est la preuve que la république Française privilégie la sensibilité et la dignité de la communauté juive et s’incline devant les sionistes.

Que cela soit vrai ou faux n’est certes pas le problème.
Quand on reprend les chiffres de la présidentielle, le poids du vote immigré en faveur de Hollande a été déterminant.
Il a pesé très fort également dans certains scrutins législatifs.
Quand on projette ces résultats sur les municipales, ce vote est sans doute l’un des atouts du parti socialiste pour conserver certaines villes et éviter le pire.
Or, les amateurs de la quenelle se trouvent en priorité dans cette population issue de l’immigration très anti-sioniste, parfois anti-sémite.

L’extrême droite radicale rejoint certes ce public de Dieudonné en dépit des contradictions raciales, mais au niveau électoral elle est beaucoup plus marginale même si elle ne vote pas forcément pour Marine Le Pen.
Ce n’est certes pas cet électorat en tout cas qui est un problème pour le PS.
C’est l’autre, le sien, qui vacille.
Traiter de racistes et diaboliser ceux qu’on envoyait aux urnes au nom de l’anti-racisme et de la solidarité communautariste est une erreur politique objective….
Une connerie pour un élu PS.

Au lendemain des municipales, Manuel Valls pourrait en payer le prix mais il a pris tous les risques au nom de valeurs, ce qui est respectable.
Sauf tout de même qu’il s’en prend à la liberté d’expression préventivement et non aux propos tenus après coup, ce qui est totalement anti-démocratique.
Surtout que la saisine du conseil d’état dans l’urgence a donné l’impression que le pouvoir n’acceptait pas une décision de justice et voulait imposer sa loi par le plus haut tribunal administratif.
Cela conforte les complotistes, ceux qui pensent qu’il y a une connivence entre les politiques et tous les rouages d’un état soumis à une victimisation prioritaire et tabou par rapport aux autres.
D’ou le gène évident de madame Taubira.

Quand à l’extrême-droite, elle constate que tout cela va finalement déboucher sur un renforcement de la loi « Gayssot » et de la mise sous tutelle judiciaire d’Etat de l’histoire ainsi que sur l’aggravation des sanctions pénales contre les discours déviants sur certains sujets de plus en plus tabous.
C’est le défi à ce tabou qui explique bien sûr la diabolisation  de « Dieudonné ».
En comparaison du laxisme vis à vis des profanations des « femen », comment ne pas exciter une droite catholique déjà révulsée par le mariage gay et qui estime que le pouvoir socialiste est totalitaire et pratique le respect de la dignité à géométrie variable.
L’hystérie qui a gagné le pouvoir autour des provocations  du polémiste humoriste est-il  le signe d’un réveil républicain face à des provocations ou l’aveu d’une soumission  idéologique ?

La première perception est médiatiquement majoritaire, presque unanime d’ailleurs.
La deuxième, plus politique, pourrait avoir des conséquences dans les urnes en commençant par les municipales.
C’est le début des dégâts collatéraux sans oublier le risque curieusement sous-estimé d’émeutes urbaines et d’affrontements communautaires juifs/musulmans causés par la stratégie Valls contre le quenellier du diable.

 

Raoul Fougax

http://metamag.fr  du 10/01/2014

Manolo Se Prend-il pour Dieu Repris ?

pantin1-203x300

Le pouvoir se sert de Dieudonné pour interdire la liberté d’expression.

Manuel Valls vient d’apposer sa signature au bas de la circulaire-couperet déclarant valide la mise à mort de nos libertés.
http://www.youscribe.com/catalogue/tous/actualite-et-debat-de-societe/la-circulaire-de-valls-aux-prefets-2379332

C’est au prétexte que l’humoriste Dieudonné tiendrait des propos racistes, ou plutôt antisémites, ce qui est plus grave encore puisque les associations dites antiracistes distinguent bien les deux notions, et que Dieudonné n’a jamais été poursuivi pour ses propos douteux concernant les Camerounais, les pygmées ou les Chinois…
On peut s’en étonner d’ailleurs.

Cette circulaire s’appuie sur le décret Benjamin du 19 mai 1933 indiquant que « le maintien de l’ordre public doit être mis en balance avec le  »nécessaire respect de la liberté de réunion »».
Il nous est indiqué que le Conseil d’Etat a toujours maintenu le principe de cette jurisprudence.
Il appartient à la police de vérifier qu’une telle mesure est adaptée et proportionnée.

Pour en revenir au combat contre le racisme à deux vitesses, que penser du tollé médiatique invraisemblable après la représentation de Christiane Taubira en guenon, par opposition avec le silence assourdissant qui suit les propos du photographe « Jean-Claude Elfassi » qui traite Dieudonné de « singe », envisageant de le renvoyer dans « sa jungle » et traitant sa femme de « viande à nègre » et de  putain juste bonne « pour les arabes » ?..

Dans le premier cas, c’était inadmissible, raciste, inacceptable, mais dans le second cas, le noir en question étant Dieudonné, il devient acceptable de le traiter de singe et d’insulter dans la foulée sa femme et tous les arabes…

On mesurera l’ampleur de la régression liberticide dans laquelle nous plongeons à pic, en relisant le très impertinent Desproges qui écrivait à cette époque bénie où l’on avait encore le droit de rire de tout :
« Parmi les grands hommes qui ont contribué à la création de l’Etat d’Israël, il faut citer « Monsieur Ben Gourion », dit le Lion du désert (pourquoi « le lion » ? Parce que « le renard », c’était déjà pris par Rommel). (…)
On voit donc à la lumière du témoignage ci-dessus que les Israéliens ne sont pas complètement nuls
 ».
(« Les étrangers sont nuls » – Pierre Desproges – Editions Points)
Desproges cite Rommel visitant Auschwitz, ce qui, selon Aurélie Filippetti, était drôle.

Que penser de l’indignation d’un « BHL » qui veut s’en prendre aux sites hébergeurs du « pseudo humoriste qui ne fait plus rire personne » ?
Lui-même a poussé à une guerre générant un génocide épouvantable sur les populations noires en Libye par les islamistes, et qui a fait de ce pays un territoire du chaos et du vrai racisme avec des viols, des meurtres, des tortures, qu’en penser ?
Désormais en Libye, on trouve des maisons sur lesquels sont inscrits des « mort aux nègres ».
Bernard-Henri Lévy peut bien s’indigner après cela…

Que penser d’un appel à troubler l’ordre public par la famille « Klarsfeld », le fiston « Arno » en tête, quand c’est justement ce trouble public qui va servir de caution à la mise dans le coma artificiel de la liberté d’expression ?
On se souviendra de son geste de sale gosse attardé lorsqu’il a jeté au visage de « Robert Ménard » son verre d’eau, simplement parce qu’il n’avait rien d’argumenté à répondre à ce dernier.
Sans doute lui en voulait-il d’avoir dénoncé cette monstrueuse loi Gayssot dont « Noam Chomsky » lui-même dénonçait le caractère liberticide :
« La loi Gayssot comme complètement illégitime et en contradiction avec les principes d’une société libre, tels qu’ils ont été compris depuis les Lumières.
Cette loi a pour effet d’accorder à l’Etat le droit de déterminer la vérité historique et de punir ceux qui s’écartent de ses décrets, ce qui est un principe qui nous rappelle les jours les plus sombres du stalinisme et du nazisme. 
»

Qui a détourné le sens de la quenelle originale en la faisant passer pour un geste antisémite ?
Pourquoi, alors qu’il fait ce geste depuis plusieurs années, décide-t-on que c’est maintenant qu’il est urgent de sévir ?
Et comment est-il possible d’accuser Dieudonné d’antisémitisme quand la majorité de son public est composé de… sémites ?
Car les Maghrébins, jusqu’à preuve du contraire, sont sémites !

Si Dieudonné tient des propos inacceptables, il suffit de porter plainte contre lui et s’il est condamné et ne s’acquitte pas de ses amendes, il y aura lieu éventuellement de le mettre au frais.
Mais interdire ses spectacles dont ni les médias ni les politiques ne nous restituent jamais les propos antisémites qu’il aurait prononcés, est-ce de cette façon que les choses doivent se passer dans une démocratie ?
Il est vrai que lorsqu’on entend un « Christophe Barbier » revendiquer le muselage d’internet dans notre pays sous prétexte que des dictatures comme la Chine le font et que si ça marche chez eux, il n’y a pas de raison que ça ne marche pas chez nous, on est en droit de se poser des questions.
Les dissidents torturés chinois et tibétains apprécieront sans aucun doute…

Que penser encore du « CRIF » et de la « LICRA » (anciennement « LICA ») qui entendent interdire la parole d’un homme au nom de «la mobilisation républicaine» ?
Mais c’est se moquer du monde !
Dieudonné ne croit pas à tout ce qui se dit sur l’holocauste ?
Et après, qu’est-ce que ça peut faire qu’il n’y croit pas ?
C’est son problème.
Depuis quand a-t-on l’obligation de croire en quelque chose ?
Certains ne croient pas en Jeanne d’Arc, d’autres ne croient pas à Jésus, en Dieu ou au génocide arménien.
Il n’y a pas de quoi en faire tout un foin, on débat, on hausse les épaules, on s’engueule et voilà tout.
Mais interdire à quelqu’un de travailler parce qu’il ne croit pas en un fait spécifique, même si c’est l’holocauste, c’est tout simplement inacceptable et délirant.

Où sont donc le CRIF, la LICRA, Valls et compagnie

lorsque des rappeurs tiennent des propos racistes

contre les Français ?

« La France aux Français, tant qu´j´y serai, ça sera impossible. Leur laisser des traces et des séquelles avant de crever. Faut leur en faire baver v´la la seule chose qu´ils ont mérités. T´façon j´ai plus rien à perdre, j´aimerais les faire pendre 
Mon seul souhait désormais est de nous voir les envahir » (Sniper)

« Quand j’vois la France les jambes écartées j’l’encule sans huile.
Z’ont dévalisé l’Afrique…
J’vais piller la France
Tu m’dis « la France un pays libre » (…) attends-toi à bouffer du calibre.
J’rêve de loger dans la tête d’un flic une balle de G.L.O.C.K. » (Lunatic)

« Guerre raciale, guerre fatale, œil pour œil dent pour dent, organisation radicale, par tous les moyens il faut leur niquer leurs mères Gouers (Français), c’est toi qui perds…
Flippent pour ta femme, tes enfants, pour ta race…
on s’est installés ici, c’est vous qu’on va mettre dehors
 » (Smala)

Serait-ce l’expression d’un racisme moins grave et moins urgent à traiter ?
Cela ne mérite pas l’interdiction ?
C’est de l’art, de la liberté d’expression ?
Là, la « dignité de la personne humaine » n’aurait pas lieu d’être préservée ?
Le racisme anti « de souche » n’intéresse vraiment plus personne, à croire que nous n’existons déjà plus.

Et lorsqu’on tue des Français parce qu’ils sont blancs, lorsqu’on profane des tombes parce qu’elles sont chrétiennes, pourquoi n’use-t-on pas du même zèle ?
Là, ce sont des actes bien concrets pourtant, pas de simples paroles.

Et lorsqu’un spectacle dûment subventionné est donné avec un Christ baignant dans l’urine, n’est-ce pas « un message insoutenable » et insultant envers la communauté des chrétiens ?
Manuel Valls, le « CRIF » et la « LICRA » s’en étaient-ils émus lorsque les chrétiens s’en indignaient ?
Que nenni.

Sommes-nous à ce point devenus

des citoyens de seconde zone ?

Par cette circulaire ignoble, le régime tente tout simplement de mettre à mort une liberté d’expression devenue beaucoup trop gênante alors qu’elle fait partie des fondements de notre civilisation, de nos valeurs.
C’est pour cela que cette histoire de vieille quenelle nous est brandie comme la menace suprême, un geste « barbare » m’a-t-on même dit ces jours-ci.
J’ai répliqué que les tortures infligées à « Ilan Halimi » relevaient de la barbarie, mais une quenelle…

Tout va donc être mis en place pour créer un trouble à l’ordre public qui pour l’instant n’existe pas mais que le régime est en train de créer.
Monsieur « Klarsfeld », la « LDJ » et peut-être d’autres vont se charger de faire « mal tourner » le trouble.
La « LDJ » organise des expéditions punitives afin de remettre les idées en place à ceux qui se touchent le bras, comme nous l’indique cet article du Progrès :
« Une instruction a été ouverte pour « violences volontaires en réunion, enlèvement ou séquestration, participation ou provocation à un attroupement armé ».
Les deux expédition punitives ont été menées samedi et dimanche par des groupes de jeunes gens se proclamant justiciers de la communauté juive.
Elles visaient à priori des auteurs du salut dit de la « quenelle ».
Les victimes auraient été ciblées sur les réseaux sociaux, recherchées et suivies.
Un homme a été battu, un hôtel victime d’une intrusion massive
. »

Depuis quand les communautés religieuses ont-elles le droit de se faire justice elles-mêmes ?
Ca ne suffit pas qu’on nous inflige des territoires de charia ?
Il va aussi falloir accepter d’autres territoires avec leurs propres règles religieuses ?
C’est la France ici, pas le Liban.

« Christophe Barbier » doit s’en frotter les mains de satisfaction, son rêve est en train de prendre forme…

« Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses idées, et celui de rechercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontières, les informations par quelque moyen que ce soit.»
(Déclaration internationale des droits de l’homme par l’ONU, le 10 Décembre 1948)

Les Français ont la liberté tellement chevillée au corps qu’ils sont littéralement vent debout pour prendre la défense de Dieudonné, dont, par ailleurs, ils déclarent pour l’immense majorité ne pas soutenir les propos, ce qui montre qu’ils sont fidèles à leur tradition du débat et de la liberté d’expression, même avec ceux avec lesquels ils ne sont pas d’accord.
C’est ça ma France, c’est ça mon pays.

En faisant le jeu du « CRIF » et de la « LICRA », le régime est en train de déclencher une hostilité qui prend une ampleur assez terrible, et dont il ne semble pas mesurer la puissance.
Si la virulence des propos contre l’islam dépassait rarement le cadre de l’entre soi, le rejet des Français contre les instances communautaristes qui entendent faire régner leurs lois et où se bousculent avec zèle nos dirigeants, de droite comme de gauche, est totalement décomplexé.
Grâce au « CRIF » et à la « LICRA », les Français sont en train de se demander si par hasard on ne serait pas en train de les poignarder par derrière.

Caroline Alamachère

 

 

Quenelle-de-Pierre-Bergé

 A quand les représailles de Manuel Valls sur Pierre Bergé ?

Connaissons Donc Nos Vrais Ennemis.

correct-

Le politiquement correct, voilà notre ennemi !

La France est dirigée par une caste dévouée au politiquement correct.
Cette idéologie importée des États-Unis postule que certaines minorités sont injustement maltraitées.
Pour rétablir une égalité, il faudrait accorder des compensations.
Ainsi, les États-Unis ont instauré dans les années 60 une discrimination raciale pour l’accès aux universités. Cette politique a l’inconvénient de remettre en cause le fondement de la République qui postule l’égalité des droits et des devoirs des citoyens.
La France a été contaminée par cette idéologie antirépublicaine et une clique de politiciens se fait un devoir de la mettre en œuvre dans notre pays.

Les minorités « opprimées » sont arbitrairement choisies par une élite experte en politiquement correct.
Les homosexuels ont été sélectionnés et ils ont obtenu le droit de se marier.
La prochaine étape pour réparer leur « sort injuste » sera de louer légalement des ventres de mères porteuses. La secte du politiquement correct n’a eu aucun respect pour une tradition millénaire, seul compte son obsession égalitariste.

Dans la foulée, les prostituées ont été choisies.
Elles étaient injustement pénalisées par le délit de racolage passif.
Il fallait donc les remettre dans la case des victimes.
Elles n’avaient rien demandé et certaines ont protesté contre la loi prévoyant la pénalisation des clients.
Mais l’idéologie politiquement correcte a une dimension totalitaire, elle doit s’appliquer universellement malgré les protestations ponctuelles.
Les prostituées ont été considérées uniquement comme des objets sexuels, l’élite a nié leur libre arbitre et a décidé « pour leur bien » de les protéger.

Les délinquants sont également considérés comme des victimes de la société par l’idéologie politiquement correcte.
Ainsi cette minorité doit être excusée pour tous les actes commis.
La politique pénale mise en œuvre consiste à vider les prisons en invoquant tous les prétextes imaginables.
La prochaine étape en préparation vise à empêcher les condamnés à des peines inférieures à 5 ans d’aller en prison.
Ils pourront arborer leur bracelet électronique comme un trophée prouvant leur toute puissance et la déliquescence de la justice française.
L’élite politiquement correcte n’a que mépris pour les victimes des délinquants.

L’élite politiquement correcte a élevé Hitler au rang de maître à penser.
Elle s’est enchaînée au cadavre d’Hitler et elle a sombré dans la folie !

Les immigrés constituent aussi une minorité « injustement maltraitée ».
Il faut donc absolument les respecter.
La secte politiquement correcte dispose d’inquisiteurs auto-proclamés qui imposent le silence à tous ceux qui osent critiquer les immigrés.
Ils sont idéalisés et la xénophilie est devenue une composante essentielle de la morale politiquement correcte. Cette posture a sa source dans les événements de la Seconde Guerre mondiale.
Le régime national-socialiste allemand a présenté la pureté raciale comme le moyen d’atteindre la société parfaite.
A contrario, les adeptes du politiquement correct présentent le métissage comme le moyen d’atteindre la société paradisiaque.
On passe d’un extrême à l’autre !

La société multiraciale et multiculturelle est présentée comme un progrès et une chance.
Un apport de sang neuf doit permettre de régénérer les vieilles nations.
Mais les Français ne sont pas dégénérés par manque de métissage !
Ce discours est nauséabond.
Il traduit simplement une obsession raciale.
Il est de la même veine que celui d’Hitler.
L’idéologie politiquement correcte est devenue un délire parfaitement décadent.
En s’appuyant sur le rejet du nazisme, les serviteurs du politiquement correct nous entrainent vers la désintégration de la nation causée par un afflux incontrôlée de migrants.
Hitler était antisémite et xénophobe, donc il faut être ouvert aux minorités et xénophile !

On assiste au spectacle pathétique de militants antifascistes qui traquent les fascistes et les néo-nazis alors que le régime hitlérien a disparu en 1945.
Les antifas sont prisonniers des années 30 et 40.
Il s’agit d’un bel exemple d’une fixation obsessionnelle sur un passé révolu.
Mais le pire pour la France est la domination d’une élite politiquement correcte indigne qui rabaisse les Français soi-disant pour mieux accueillir les immigrés.
Les Français sont sommés de se repentir de leur passé colonial, ils doivent renier leurs racines chrétiennes, ils doivent oublier leur histoire glorieuse et la grandeur de leur civilisation pour mieux s’abaisser devant les barbares qui colonisent la France.
Il faudrait se mettre à poil pour être au même niveau que les gueux incultes qui arrivent.
Tel est le programme de l’élite politiquement correcte :
Désintégration de la nation, déracinement du peuple et déculturation des jeunes Français !

Il est temps de rejeter cette élite ignoble qui entraîne la France vers l’anéantissement au prétexte de lutter contre le fascisme.

Qui est obsédé par Hitler ?

Qui se contente de dire le contraire de ce qu’il disait ?

En vérité, l’élite politiquement correcte a élevé Hitler au rang de maître à penser.

Elle s’est enchaînée au cadavre d’Hitler et elle a sombré dans la folie !

 

Jean-Luc Tari

 

http://www.ndf.fr/poing-de-vue  du 05/01/2014

 

 

 

 

La Quenelle Est Pourtant A.O.C. !

tyrannie-mediatique-230x350

Les gros sabots de l’apprenti dictateur Manuel Valls.

Certes, aucun lecteur de « Riposte Laïque » ne se faisait d’illusions sur le bonhomme.
http://ripostelaique.com/le-respect-et-la-dignite-des-francais-pas-plus-que-leur-securite-ninteressent-manuel-valls.html
Et chacun savait qu’il était là pour mettre en musique la politique « hollandienne » et donner l’impression d’un « renâclement » épisodique afin de mieux faire avaler le brouet décidé en commun à l’Elysée, à Matignon, Place Beauvau et place Vendôme…
Tous ces gens-là se serrent les coudes et jouent la même partition, chacun à son créneau…

Aussi l’épisode Dieudonné-quenelle ne doit-il pas nous étonner et son développement actuel peut-il nous inquiéter .

Lors d’une interview à « Europe 1″ :
http://www.lefigaro.fr/politique/2014/01/03/01002-20140103ARTFIG00339-valls-decide-a-se-battre-sur-tous-les-terrains-contre-dieudonne.php
Le « bodybuildé » de Beauvau s’est senti pousser les ailes d’un vulgaire « Béria » d’opérette au point de déclarer, tout de go, et sans frémir, qu’il serait bon qu’il y ait quelques manifestations (sans doute) violentes lors des prochains spectacles de Dieudonné, comme le demande l’israélo-français « Arno Klarsfeld » (il se mêle de quoi, celui-là ? Cherche-t-il une gloire médiatique et sans danger? )… afin d’avoir des prétextes pour interdire l’expression publique et « en réseau » de cet humoriste !

Un ministre de l’Intérieur, chargé de l’ordre public, qui souhaite « le feu » et demande même qu’ »on » le mette, avouons le, ce n’est pas banal …!
« On »?Tout de suite a répondu à l’appel la tribu des Klarsfeld et inféodés, tout heureuse sans doute de l’aubaine pour occuper l’espace public et faire fructifier un fonds de commerce qui s’épuisait
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/04/97001-20140104FILWWW00193-dieudonne-les-klarsfeld-appelle-a-manifester.php?pagination=2#nbcomments
… mais ensuite, si besoin, surgiront les supplétifs du pouvoir actuel que sont ceux qu’on appelle des « antifas », protégés soigneusement par la puissance publique malgré leur violence et leur nocivité intellectuelle et physique, et que le Ministère de l’Intérieur activera s’il le faut…

Et il le lui faudra, eu égard à ce qu’il doit gérer…

Ce qu’il doit gérer, c’est l’aggravation de la situation économique, financière, fiscale de la France…
-C’est l’insécurité galopante (Trois Français autochtones tués par arme blanche la nuit de la Saint Sylvestre  ça n’émeut nullement ce petit ministre olfactivement détestable…).
-C’est l’immigration tous azimuts, avec notamment l’arrivée massive (et légale) des travailleurs de Bulgarie et de Roumanie (pour occuper quels emplois ?)…
-C’est le communautarisme agressif des mosquées où se prêchent la primauté de la « charia », l’antisémitisme inhérent à la parole islamique et le refus de la démocratie laïque française…

Vous avez aimé 2013 ?

Vous adorerez 2014 :
Le pire est devant nous, même les tenants du système le prévoient.
http://www.jeanmarc-sylvestre.com/2013/01/29/faillite-de-la-france-les-3-verites-que-le-gouvernement-continue-de-cacher
Et ce pire va se conjuguer, pour le pouvoir en place, avec une série de 5 élections sur 2 années…

Alors, comme ce pouvoir sait pertinemment que tout va aller plus mal, que l’enfumage permanent, auquel il se livre en sortant de sa besace de bateleur de foire des sujets marginaux pour détourner le regard, s’estompe de plus en plus, (enfumage poussé jusqu’au ridicule avec la promotion amoureuse de la Taubira dans « Paris Match », un « must » de l’ineptie sans doute concocté par la concubine ruineuse de l’Elysée !),
http://www.lefigaro.fr/politique/2014/01/03/01002-20140103ARTFIG00384-roland-delannon-la-blessure-de-christiane-taubira.php
il lui faut mettre en place tous les moyens pour empêcher la plus petite contestation et brider au maximum la parole populaire… à défaut de pouvoir manipuler les suffrages, mais rien n’est exclu !

Car gouverner par décrets et ordonnances, si ça peut effacer le Parlement, ça n’efface pas les citoyens !

Aussi l’épisode « Dieudonné » (auquel ce dernier participe avec une complaisance pleine de sous-entendus) est-il servi jusqu’à plus soif pour devenir efficient et donner au pouvoir la base « jurisprudentielle » pour peser sur les libertés publiques et traquer les opposants jusque sur les réseaux « Internet » afin que le seul discours audible soit celui du pouvoir mondialiste, européiste, atlantiste en place et que la caisse de résonnance médiatique écrite et parlée, aux ordres et à la soupe, puisse oeuvrer sans limites et sans opposition.

Faut pas « rêver », dit-on familièrement… le combat qui  est engagé est essentiel et sans merci.

Aussi, tous ceux qui voient clair, tous ceux qui veulent « casser » le système, tous ceux qui refusent la mondialisation libérale et libertaire, l’Europe des financiers, des technocrates, des destructeurs de la Nation et des Peuples historiques, tous ceux qui souhaitent le renforcement de notre Nation, de sa souveraineté, des valeurs qui l’ont construite, tous ceux  qui exigent que le travail des Français revienne aux Français feraient bien de mettre un mouchoir sur leurs humeurs quotidiennes, leurs querelles intestines et d’oublier leurs « prés carrés »  afin d’unir au moins leurs suffrages et d’assurer la défaite du camp des dominants, l’UMPS et  alliés.

Empédoclatès

http://ripostelaique.com  du n° 337, le 06/01/2014

 

 

 

 

 

Les Ecrans De Fumée Se Succèdent.

Famille-justice

Les groupes « LGBT » veulent censurer l’image de la famille normale.

Après la guerre des mots voici la guerre des images.
Depuis le vote de la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux homosexuels, les militants gays font la chasse aux images représentant une famille normale.
Selon l’ »Inter‑LGBT », représenter une famille composée d’un père, d’une mère et d’enfants, serait un acte homophobe.

C’est l’incontournable logo de la « Manif pour tous » qui est ainsi directement visé.
En effet, ce logo ou des logos semblables étaient présents à de nombreux endroits, notamment sur une page du site du ministère de la Justice.
Il est vrai que la « Manif pour tous » n’avait fait que reprendre une image classique de famille normale, utilisée par des entreprises diverses, notamment dans leurs campagnes publicitaires.
Mais pour l’ »Inter‑LGBT », ce modèle ne représente plus la famille française d’aujourd’hui, en dépit du fait que les enfants élevés par des homosexuels constituent une infime minorité dans la société.

Ces entreprises et autres institutions se laissent‑elles intimider par ce terrorisme intellectuel ?

Par peur d’être assimilés à la « Manif pour tous », et traqués par des militants « LGBT » hystériques, plusieurs enseignes ont décidé de supprimer les images représentant la famille traditionnelle.
Les notaires ont déclaré que le logo de leur prochain congrès refléterait « l’égalité des sexes ».
Certains publicitaires appellent à substituer une « représentation métaphorique des vertus du foyer » à une représentation courante de la famille.
Selon « Ludivine de la Rochère », derrière la revendication de la neutralité se cachent de réelles intimidations ainsi qu’une volonté de détruire le modèle familial.

 

Famille-SNCF

 

La SNCF (copie d’écran ci-dessus) changera-t-elle le logo de la carte familles nombreuses et s’excusera-t-elle comme l’a fait la banque Société Générale, après l’intervention de Cash ! , l’association « LGBT » des métiers de la finance ?

 

http://fr.novopress.info  du 04/01/2014

En Avant Pour Les Destructions Daubées.

non

Après le mariage pour tous, le divorce du même nom !

Christiane Taubira est en train de nous inventer la justice automatique sans juge.
Notre ministre de la Justice fait encore parler d’elle aujourd’hui, encore une fois pour éviter du travail aux juges, paraît-il, surchargés.
Il s’agit maintenant de supprimer purement et simplement les juges de la procédure de divorce par consentement mutuel.
Le greffier (pas le chat, bien sûr) sera le seul garant de la procédure, ce qui fait bondir les avocats spécialistes de la famille.
On peut d’ailleurs se demander si cette décision est bien constitutionnelle…
Déjà que nous avons les P.-V. automobiles qui sont devenus automatiques, sans aucune possibilité d’appel, où va-t-on ?

La télévision nous a imposé depuis bien longtemps les émissions en boîte pour éviter le direct, Christiane Taubira est en train de nous inventer la justice automatique sans juge.
Les délinquants ne seront plus jugés mais grondés avec les gros yeux, les condamnés éventuels (ceux qui verront un juge) n’iront pas en prison, et les couples pourront se séparer sans aucune autre forme de procès qu’un dossier bien ficelé.
Tout ceci procède d’une volonté affirmée de détruire les bases de notre société, la machine est en route et ceux qui ne veulent pas y croire déchanteront.
D’un côté, nous avons la déconstruction des enfants avec les théories fumeuses du gender défendues par des féministes acharnées et idéologues, de l’autre une Education nationale qui veut prendre la place des parents pour « éduquer » avec la parole socialiste.
Enfin, la justice mise à mal par tout ce qui se prépare et qui nous réserve des lendemains qui seront de plus en plus difficiles.

Ne croyez pas que ces mesures soient là pour aider les couples déjà formés et leur permettre des économies.
Le ministre de la Justice, la famille « normale », elle s’en fout !
C’est uniquement parce que le mariage pour tous, avec l’adoption pour tous et la « PMA », sont des idéologies qui doivent être totalement facilitées.

L’État s’est rendu compte que ses pauvres petits protégés « LGBT » allaient être obligés de divorcer « comme tout le monde » après le mariage pour tous.
Il y en a même déjà eu, des divorces, et là, les juristes sont un peu dans l’impasse.
L’imbroglio provoqué par cette réforme de la famille, profonde et destructrice, n’a pas été prévu dans le Code civil.
Nous sommes donc bien en face d’une disposition qui est prise pour ceux qui se sont mariés à la va-vite après la nouvelle loi et qui rechignent à payer le prix nécessaire de leur divorce.
De plus, un juge irait peut-être chercher des choses qu’il ne faut pas voir aujourd’hui.
Vous connaissez la phrase « après moi, le déluge », c’est ce que pratique notre gouvernement en ce moment.
Alors, loin de se préoccuper de ce que cette mesure peut poser comme problème pour les gardes d’enfant, les partages de patrimoine et autres choses importantes dans un divorce (même par consentement mutuel), l’urgence est de permettre aux homosexuels qui réfléchissent après le mariage pour tous de le faire à moindre coût.

Je me pose la question :
Combien de ministres sont militants « LGBT » ?

 

http://www.bvoltaire.fr/patrickcrasnier/  du 04/01/2014

Hollande ? Ils Y Ont Cru…

Flanby

Hollande n’avait pas, et n’a toujours pas la carrure.

« Le changement, c’est maintenant », disait-il.
On s’en souvient tous, c’était il n’y a pas si longtemps.
François Hollande, avant d’arriver au pouvoir en 2012, nous promet monts et merveilles.
La preuve :
Un peu plus de 18 millions de Français y ont cru et c’est ce qui a permis son élection.

Que de paroles en période électorale.
Que de désespoir en période de pouvoir.
Que d’indignation en période prérévolutionnaire.
Parce que c’est peut-être là qu’on en est :
Le climat économique et social est propice au déclenchement d’une crise populaire de grande ampleur dans les années, voire les mois qui viennent.
On me disait encore hier «On y a cru ».
Et pourtant, la situation ne cesse de se dégrader, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois.
Pour cause : Hollande n’a, en fin de compte, ni charisme, ni autorité, et n’est, en fin de compte, pas l’homme providentiel que les Gaulois attendent.

Il n’a que montré, lors de son exercice du pouvoir, et particulièrement en 2013 qui aura été l’année de la débandade, une impuissance folle, une soumission parfois telle que de Gaulle a dû se retourner dans sa tombe (quoique ce ne serait pas la première fois), un amateurisme et une incompétence constatée.
Il avait promis de faire des « PME » une priorité, il les asphyxie aujourd’hui alors que ce sont elles qui font notre économie.
Il avait promis la lutte contre la précarité, le nombre de pauvres ne fait qu’augmenter et on vient d’apprendre que les banlieues pauvres deviennent de plus en plus pauvres.
Et ce n’est qu’une ébauche de ce à quoi on a eu droit en France.
Il a cependant tenu l’une de ses paroles :
« Je rassemblerai les Français ».
Il l’a fait, assurément, lors de laManif pour tous qui, les bien-pensants pourront crier comme ils voudront, était un grand mouvement sociétal.

Hollande n’avait pas, et n’a toujours pas la carrure.
Je l’ai dit, et ce, dès le début, avant qu’on me réplique :
« C’est un homme simple. Laisse-lui le temps. »
Du temps, il n’en a eu que trop jusqu’à maintenant pour démontrer son inadaptation au pouvoir et son incapacité à gouverner : couacs en cascade, entourage véreux, affaire Cahuzac et Cie.
Certains me diront là encore : « Ce n’est pas la faute de Hollande. »
Non, mais c’est la faute d’une certaine gauche dont provient Hollande.

En 2014, notre pouvoir d’achat va encore baisser.
La précarité va s’accroître.
Beaucoup de PME vont faire faillite.
La faute à qui ?
Je vous dis, en cette fin d’année 2013, qu’il serait peut-être temps d’avoir du courage, Monsieur le Président. Il serait peut-être temps d’arrêter de vous coucher devant vos maîtres de Bruxelles ou de Washington.
Peut-être même temps de démissionner…

http://www.bvoltaire.fr/loicburgun  du 27/12/2013

Dieudonné, Le Dernier Bouc Emissaire.

télé

Valls envisage d’interdire les spectacles de Dieudonné !

Les masques tombent entraînant avec eux la fin de l’illusion démocratique en France.
Historiquement, on se souviendra qu’un humoriste aura tenu tête à une coalition des pouvoirs médiatiques et politiques inféodée au « lobby » sioniste.
Chapeau bas…

Le ministère de l’Intérieur a annoncé vendredi qu’il envisageait d’interdire les spectacles et réunions publiques de l’humoriste français Dieudonné en raison des « propos racistes et antisémites » qui y sont tenus.

L’humoriste défraye la chronique dans ses sketches télévisés et dans ses spectacles donnés dans son théâtre de la Main d’Or à Paris, où il professe un antisionisme qui, selon ses détracteurs, n’est rien d’autre que de l’antisémitisme.

« Malgré une condamnation pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale, « Dieudonné M’Bala M’Bala » ne semble plus s’embarrasser de la moindre limite », peut-on lire dans un communiqué de Manuel Valls.

« Dans ces conditions, le ministre de l’Intérieur a décidé d’étudier de manière approfondie toutes les voies juridiques permettant d’interdire des réunions publiques qui n’appartiennent plus à la dimension créative mais contribuent, à chaque nouvelle représentation, à accroître les risques de troubles à l’ordre public », ajoute le ministre de l’Intérieur.

C’est un reportage filmé en caméra cachée dans son théâtre et diffusé mi-décembre sur « France 2″ qui a mis le feu aux poudres.

Le présentateur de la matinale de « France Inter », « Patrick Cohen », qui s’était interrogé sur l’opportunité d’inviter « Dieudonné » dans les médias, a fait l’objet de sa vindicte.

« Tu vois, lui, si le vent tourne, je ne suis pas sûr qu’il ait le temps de faire sa valise », a dit « Dieudonné ».
« Moi, tu vois, quand je l’entends parler, « Patrick Cohen », je me dis, tu vois, les chambres à gaz… dommage ».

« Radio France » a annoncé le 20 décembre avoir porté à la connaissance de la justice les « propos ouvertement antisémites » tenus par « Dieudonné » à l’encontre de « Patrick Cohen ».
« SOS Racisme » et la « Licra » envisagent aussi de porter plainte.

« De déclaration en déclaration, comme l’ont démontré plusieurs émissions télévisées, il s’attaque de façon évidente et insupportable à la mémoire des victimes de la Shoah », poursuit Manuel Valls dans son communiqué.

« Dieudonné » est également à l’origine de la « quenelle », un geste qui se propage de manière virale en France, notamment parmi les jeunes qui, placés parmi les spectateurs sur les plateaux de télévision, l’exécutent devant les caméras.

Pour les associations juives, ce bras tendu vers le bas, la main de l’autre bras étant portée à l’épaule, n’est rien d’autre qu’un salut nazi déguisé, ce que « Dieudonné » conteste.

Les longues « causeries » de l’humoriste diffusées sur internet sont vues par plus de deux millions de personnes et rassemblent un public hétéroclite, essentiellement des jeunes opposés au « système » mais aussi un public d’extrême droite.

Une de ses chansons, « shoananas », est également perçue par la communauté juive comme une provocation antisémite.

« Dieudonné » a, à plusieurs reprises, invité sur la scène de ses spectacles le militant négationniste français « Robert Faurisson », condamné pour contestation de crime contre l’humanité.
Cet historien de 84 ans affirme que les chambres à gaz utilisées par le régime hitlérien pour exterminer les juifs pendant la Seconde Guerre mondiale n’ont pas existé.

Yves Clarisse

http://france.eternelle.over-blog.com  du 27/12/2013

Les Agresseurs Profitent Des Fêtes !

valls-300x232

Valls Le Fainéant

Pendant les fêtes, les agressions continuent et Valls s’en fout !

En même temps que s’alourdit le minable et catastrophique bilan du ministre de l’Intérieur, fort occupé à cirer les pompes des puissants et lécher les babouches de la communauté musulmane à qui il ne refuse rien …
s’allègent considérablement les chances pour les candidats « socialos » de remporter ou même garder leur siège aux prochaines municipales, et ça n’est que justice !

VALLS INTERVIEWE

Petit rappel uniquement des dernières heures, sur le degré d’insécurité régnant un peu partout sur notre territoire, en raison de la nullité absolue du gouvernement de grigous mis en place par « moi président, la République sera irréprochable » !
Ce serait à mourir de rire si tout ce qui suit n’était pas si tragique.

Mis en ligne le 26 décembre :

Nice : 
«Trois semaines d’incapacité temporaire de travail (ITT).
C’est le préjudice corporel estimé par le médecin légiste qui a ausculté mardi soir le bijoutier niçois victime en début d’après-midi d’un aussi rapide que braquage dans sa petite échoppe de la rue Gounod, près de la gare centrale de Nice dans le quartier des Musiciens ».

http://www.nicematin.com/nice/a-nice-le-bijoutier-braque-est-bien-amoche.1564828.html

Villeurbanne:
« Les Agresseurs Profitent Des Fêtes ! dans FRANCIA dans FRANCIA Un boucher et sa famille ont été braqués à leur domicile jeudi matin à Villeurbanne (Rhône) par trois hommes armés qui ont vidé son coffre et tiré sur la police en prenant la fuite, sans faire de blessé… Environ 80000 euros et des bijoux ont été volés au boucher, dont l’épouse a reçu plusieurs coups de crosse, selon une source judiciaire. »
http://www.leparisien.fr/faits-divers/rhone-un-boucher-et-sa-famille-ligotes-et-braques-a-villeurbanne-26-12-2013-3441297.php

Clugnat (Creuse) :
«C’est la troisième fois qu’elle est agressée.
À 80 ans passés, Jeanine tient toujours le café que tenaient avant elle ses parents. 
(…) 
La Creuse compte encore une poignée de ces petits commerces restés hors du temps et tenus par des personnes âgées.
Elles sont vulnérables, l’époque est sans merci. »

http://www.lamontagne.fr/limousin/actualite/2013/12/26/la-tenanciere-d-un-bistrot-de-campagne-molestee-et-devalisee-a-80-ans_1816271.html

Région Parisienne :
R.E.R. :

 « Il y a ceux qui offrent des cadeaux.
Et ceux qui dépouillent.
Dans la nuit de Noël, vers 1 heure du matin, quatre majeurs ont été interpellés en gare de Juvisy-sur-Orge pour des vols d’affaires personnelles.
À chacune de leur station, les personnes signalaient les faits à la police qui a ainsi pu arrêter les auteurs présumés à Juvisy ».

http://www.leparisien.fr/essonne-91/des-usagers-du-rer-depouilles-durant-la-nuit-de-noel-25-12-2013-3439281.php
Malakoff (92) :
«  Voilà une soirée de réveillon  qui lui laissera un souvenir cruel.
Un jeune homme a reçu une balle dans un testicule, mardi soir vers  22 heures. 

Les circonstances du ou des tirs sont encore obscures.
La victime se trouvait dans le hall de son immeuble à Malakoff (Hauts-de-Seine), cité Paul-Vaillant Couturier, quand elle a été visée par une arme à feu…
D’après les premiers éléments de l’enquête, «cela ressemble à une embrouille de voisinage».
Le parquet de Paris
 a confié l’enquête à la PJ des Hauts-de-Seine. »
http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/hauts-de-seine-une-balle-en-plein-testicule-pour-le-reveillon-25-12-2013-3439245.php
Nanteuil le Haudoin (Oise) :
« Ce mardi, à 16 heures, un homme de 25 ans s’est introduit dans les locaux de la gendarmerie de Nanteuil-le-Haudouin (Oise), une commune proche de Senlis.
Pour une raison encore méconnue, il a agressé un gendarme à l’aide d’un couteau, le blessant à un bras.
Puis l’individu a pris la fuite, menaçant les passants dans le centre du bourg. 

Un policier en civil, affecté à Roissy (Val-d’Oise), qui se trouvait sur place, a alors sorti son arme de service, et a tiré sur l’agresseur du gendarme. » 

http://www.leparisien.fr/oise-60/a-nanteuil-le-haudouin-il-poignarde-un-gendarme-et-se-fait-tirer-dessus-24-12-2013-3437501.php
La Ferté sous Jouarre :
« À cause d’une simple rumeur, une collégienne de 13 ans de La Ferté-sous-Jouarre a été tabassée par quatre autres élèves âgées de 12 à 14 ans.
Elles ont été interpellées lundi et sont convoquées fin janvier au tribunal.
Les faits remontent au 12 décembre dernier.
À la sortie de l’établissement, la victime est prise à partie par quatre autres élèves qui lui reprochent de faire circuler une rumeur. 

Elles l’entraînent dans un parc pour la rouer de coups.
L’intervention d’un surveillant a permis de mettre fin au calvaire de la jeune fille, qui a eu droit à cinq jours d’incapacité totale de travail (ITT) et reste traumatisée par l’agression. »

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/la-ferte-sous-jouarre-les-adolescentes-avaient-tabasse-une-collegienne-24-12-2013-3437541.php

Ces sept faits divers, regroupés en une seule parution sur le site « Dreuz Info », ne sont qu’un petit échantillonnage de ce que vivent nos concitoyens aux quatre coins du pays.
Et une fois de plus il faut s’étonner de la grande pudeur des journaux, qui pas une seule fois ne précisent la nationalité ou le nom des agresseurs … ce qui n’est pas le cas lorsqu’il s’agit de rapporter la stigmatisation d’un gentil immigré montré du doigt parce que perturbant la vie de nauséabonds FDS.

Il est bien silencieux Manu ces temps derniers, lui qui nous a habitués à l’entendre glapir au moindre petit fait divers subi par ses amis les extrémistes-envahisseurs.
On s’étonne de son silence devant ces si révoltants et  nombreux brigandages …
Que se passe-t-il ?
Il a une extinction de voix ?
Il a enfin reçu une conscience pour Noël et ne maitrise pas encore bien le mode d’emploi ?
Ou bien il réfléchit au moyen de retourner à son avantage, et à celui de ses amis les puissants, tout ce qui indéniablement est une démonstration de son cuisant échec ?

Peu importe !
En fait on s’en fout totalement qu’il déclame ou qu’il gobe les mouches, nous ce qu’on veut vraiment, c’est qu’il déguerpisse au plus vite, en emmenant avec lui tous ses complices, et faire place nette pour de vrais dirigeants ayant aptitudes et conscience des réalités pour débuter l’immense chantier de réparation des dégâts causés par vingt mois de gabegie socialiste, ajoutés aux quatre décennies d’exactions UMPS !

 

 THEORIE DE CICERON

Josiane Filio
http://ripostelaique.com  du 28/12/2013

Manuel Valls repart en guerre dès avant la fin de l’année…il ne veut vraiment pas se laisser oublier !
Il s’en prend à Dieudonné !

Liens Entre Les Racailles Et Les Muslis.

hlm

La violence des racailles n’est pas semblable à celle des islamistes

Souvent on met les deux dans le même sac, mais il s’agit là d’un amalgame facile.
La violence et délinquance des « racailles » et la violence des islamistes sont bel et bien différentes.
La plupart des racailles passant leur vie à jurer sur la Mecque et le coran, ne sont pas vraiment islamistes, ils n’appliquent et ne pratiquent pas l’islam.

Mais alors pourquoi cet amalgame ?
Pourquoi ce lien entre racaille et islamisme ?
Pas pour rien, il n’y a jamais de fumée sans feu.
La culture de « Scarface » et la culture de l’islam ne sont pas les mêmes.
Hier les racailles s’appelaient « Bertrand Dupont », aujourd’hui c’est « Momo Abelbatil ».

Le premier lien entre racaille et islamisme est qu’il s’agit bien souvent de personnes aux noms ayant la même consonnance orientale.
Le deuxième lien est que ces racailles bien que n’appliquant pas l’islam, sont musulmanes.
Ce qui fait que lorsqu’une Française voilée intégralement se fait contrôler à Trappes, toutes les racailles de la ville viennent la défendre, elle, la bonne musulmane qui applique bien l’islam.
Ce lien est même le plus important à mes yeux, le fait que la majorité de ces racailles, bien que n’appliquant pas l’islam eux-mêmes, sont le bras armée de l’islamisme.
Comme nous l’avons vu à Trappes lors des émeutes, lors de cette chaude nuit d’émeute, il y avait majoritairement des racailles et quelques islamistes, le bras armé n’était pas les musulmans appliquant l’islam à la lettre mais bien les racailles n’appliquant pas l’islam mais jurant du matin au soir sur le coran.
Le troisième lien est que là où la misère règne, là où la pauvreté règne, la violence y a une grande place, mais la religion aussi !
Regardez les favelas latines.. la religion (chrétienne) y est très présente (à noter qu’on voit aussi une expansion de l’islam dans les favelas), à croire que violence et religion sont aussi liées d’une façon ou d’une autre.
Le quatrième lien est que certains méfaits sont aussi considérés par des islamistes comme un acte islamique, exemple :
-Braquer un commerce pour de l’argent et utiliser cet argent pour la cause du « jihad » (gang de Roubaix par exemple).
-Voler le bien des mécréants et le considérer comme un « ghanima » (un butin de guerre!).
Alors certains vont venir t’arracher ton sac, ton portable et se dire « cool j’ai fait mon « jihad », « hamdoullilah », c’est « ghanima », j’ai le droit de faire ça ».
Le cinquième lien c’est que beaucoup de petits délinquants du dimanche après un passage en prison deviennent des islamistes terroristes du vendredi.
Pas de fumée sans feu, il y a des liens plus ou moins évidents, même s’il y a plein de paradoxes, mais dans une telle idéologie schizophrénique, on n’est plus à un paradoxe près.
Néanmoins reprocher aux autres leurs paradoxes et contradictions flagrants, ne doit pas nous empêcher de nous questionner nous-mêmes sur nos possibles paradoxes et contradictions, dans le but d’évoluer, si nécessaire, afin de ne pas être nous-mêmes schizophréniques reprochant aux autres ce qu’eux-mêmes pourraient nous reprocher également.
Autrement dit (si ça peut faire plaisir aux chrétiens) :
La paille dans l’œil du voisin et la poutre dans le sien, ou en langage plus laïque (car c’est riposte laïque et pas catholique soi-dit en passant) :
L’hôpital (ou les restos du cœur) qui se fout de la charité.

Voyons un peu le point de vue des autres, des intéressés.
Voyez cet article d’un musulman http://chroniquedunjeunemusulman2011.overblog.com/-filles-gar%C3%A7ons-de-quartier-votre-mentalit%C3%A9-5 (a priori de tendance salafiste non jihadiste**), une personne issue d’un quartier et qui parle un peu de cette mentalité de quartier, qui n’est pas forcément liée à l’islam.
strong>(Un Peu d’information :)
(Salafisme est divisé en deux branches principales, en gros :
- 1 – Ceux adeptes de « l’islam tranquille », n’étant pas pour le « jihad », suivant les savants du palais saoudien.
- 2 – Les salafistes pro jihad, pro alqaida, rejetant les savants saoudiens les traitant de vendus.)
Ce salafiste non jihadiste y parle de la violence, de cette mentalité misogyne, cette mentalité où le respect se résume à ne pas regarder de travers sinon ça peut mal finir, cette mentalité où le respect des filles consiste à ce qu’elles restent à la maison, cette mentalité où la virilité signifie s’embrouiller, se battre, tenir les murs, faire le mac sur un scooter, draguer une fille, la mettre dans son lit et faire tourner son numéro ou pire sa vidéo le lendemain sur le net.
- Des mentalités où c’est normal de frapper sa sœur.
- Des mentalités où caillasser les flics c’est normal, pire caillasser des pompiers, secouristes.
- Des mentalités où guetter au lieu d’aller au collège c’est normal.
- Des mentalités où les parents délaissent l’éducation de leur enfants.
- Des mentalités pleines d’absurdités.
Des filles en jogging qui crachent et se battent ce n’est pas lié à l’islam (car en islam, la femme se tait, elle reste à la maison, se couvre, etc.), mais ces filles en jogging se la jouant garçons manqués, sont une conséquence de la misogynie outrancière (qui elle même est une conséquence de l’islam et son apartheid envers les femmes).

Dans la mentalité des quartiers une fille a 3 possibilités :

- se voiler (et encore ça ne suffit pas toujours).

- se la jouer garçon manqué en jogging qui crache partout (et encore ça ne suffit pas toujours).

- se la jouer très fine, très discrète, sortir peu, étudier à fond, ne pas se voiler mais ne jamais mettre de jupe… et puis partir du quartier dès que possible (souvent en se mariant et souvent tristement en choisissant le mauvais prince charmant… ce sont d’autres histoires tout ça.) pour un avenir meilleur (si ce ne sont pas les études, le travail et un bon emploi permettant l’émancipation et l’indépendance) ou peut-être pire (si c’est par le mauvais mariage…).

Ce terrain, cette atmosphère, cette ambiance, ces quartiers, sont un terrain idéal pour l’islamisation !
Saviez-vous qu’il existe une campagne encourageant la « dawaa » (prêche) envers les personnes les plus fragiles (milieux violents, misères, prostitués, drogues, etc) ?
Car évidemment la fragilité de certaines situations et environnement rend les gens plus malléables, plus réceptifs à certaines idées.

Si la violence des racailles et celle de l’islam sont bien deux choses différentes, il n’en reste pas moins que de façon plus ou moins directe, plus ou moins importante, ceci n’est pas sans lien et sans rapport.

Le fait de tout mélanger peut vous discréditer mais au contraire le fait de savoir nuancer et équilibrer peut vous avantager.

Sabrina Azar

http://ripostelaique.com  du n° 335, le  28/12/2013

Ne pas Ecrire Qu’ Au Père Noël !

ecrire-e1382193574203

Lettre ouverte à Messieurs Manuel Valls et Vincent Peillon

Monsieur le Ministre,

Il suffit d’ouvrir son journal pour comprendre que tous les morts n’ont pas la même valeur.
Certaines tragédies donnent lieu à des feuilletons à rallonge.
Mais, quand une jeune femme qui n’avait rien demandé est fauchée par un chauffard, on a tout juste droit à une brève et on passe à autre chose.
Est-ce que, dans notre société prétendument civilisée, les victimes innocentes de la violence routière sont à ranger dans la case « pertes et profits » ?
Les assassinats automobiles font-ils partie des aléas normaux, banals de la vie ?
En bref, ne nous reste-t-il plus qu’à prier de passer entre les gouttes ?

Ma femme et moi avons fait quatre enfants, aujourd’hui âgés de 22 à 27 ans.
Rien de très original, je vous le concède.
En revanche, ce qui est déjà un peu moins ordinaire, c’est que nous nous en sommes occupés.
Nous avons fait le maximum pour les élever en conscience.
Aujourd’hui, ils sont bien dans leur peau et rendent service à la société française.
A mon avis – très subjectif, je vous le concède –, ce sont de belles personnes.

Entendons-nous, je ne prétends pas nous donner en exemples, j’indique juste que, pendant vingt-sept ans, ma femme et moi avons consacré à nos enfants beaucoup de temps, d’énergie et d’amour.
Si l’un de mes enfants mourait d’une leucémie à l’âge de 25 ans, je serais anéanti mais je me dirais que cela fait partie de l’inévitable loterie de la vie.
Si l’un de mes enfants mourait de sa passion d’alpiniste à l’autre bout du monde, je serais détruit mais je me dirais qu’il a assumé des risques.
En revanche, si l’un de mes enfants était écrasé au hasard par un abruti mal élevé et essentiellement mu par sa moelle épinière, je ne le supporterais pas.
Dans les deux premiers cas, je serais infiniment triste.
Dans le troisième, je serais infiniment triste et infiniment en colère.
A quoi bon donner le maximum pendant tant d’années pour que cela se termine prématurément par un massacre aveugle et une douleur vertigineuse ?

Je suis sûr que vous comprenez.
La grande question est de savoir que faire.
Comme je ne suis pas angélique, je ne crois pas que les barbares de la route puissent modifier leur comportement.
Pour moi, c’est trop tard.
Dans leur cas, seule une répression accrue les empêchera de nuire.
Une double répression : préventive, avec plus de contrôles en amont, et punitive, quand malheureusement le mal est déjà fait.

On ne peut pas non plus attendre des assassins qu’ils restent sur le lieu de leur méfait pour demander pardon et assurer les premiers soins.
Tout le monde s’étonne de cette lâcheté mais la fuite est logique, elle n’est que la coda d’une lâcheté de bien plus grande ampleur.
La première lâcheté consiste à prendre le volant après avoir bu ou fumé un joint.
La deuxième lâcheté consiste à céder à son petit plaisir grisant en pensant, bien sûr, qu’on conduit mieux que les autres.
Une troisième lâcheté consiste à évoquer le racket de l’Etat quand on n’a plus de points sur son permis.

Je suis un fervent défenseur de la prévention.
Or celle-ci doit commencer le plus tôt possible.
De nombreux psychologues expliquent que tout se joue avant 6 ans.
Que faire, donc, pour que les enfants de moins de 6 ans ne deviennent pas un jour des irresponsables qui prendront leur voiture pour le prolongement symbolique de leur pénis et transformeront des outils délicats et dangereux en jouets mortels ?
L’idéal serait qu’ils ne soient plus élevés dans cette culture de la toute-puissance qui fait tant de ravages. Malheureusement, ne sont pas légion les parents qui ont la conscience et le courage de frustrer légitimement leurs enfants (entre 18 mois et 3 ans) afin qu’ils intègrent les limites.
Beaucoup de pères ne sont même plus là pour remplir cette fonction.
Comme le dit Stromae, on sait comment faire des bébés mais on ne sait pas comment faire des papas.
Non contents de ne pas contrer la toute-puissance naturelle de leur enfant, certains parents vont même jusqu’à la renforcer.
« Vas-y, mon fils, tu es le centre de l’univers, sers-toi, fais ce qu’il te plaît, tu as tous les droits. »

Reste l’école.
A l’école de la République française, on gave les enfants de règles, de chiffres et de dates.
Certes, il est capital de leur apprendre à lire, écrire et compter.
Mais n’y a-t-il pas des richesses encore plus importantes à acquérir ?
Ce n’est pas un hasard si l’Education Nationale ne s’appelle pas l’Instruction Nationale.
Il y est bien question d’éduquer les enfants, pas uniquement de les instruire.

Et si nous apprenions aux enfants qui fréquentent nos écoles primaires (maternelle + élémentaire) à dire bonjour, à dire merci ?
Encore mieux, à demander pardon ?
Cela paraît banal et pourtant…
Combien d’humains, parvenus à l’âge adulte, sont capables d’exprimer de la gratitude ou de présenter des excuses ?
Rien que répondre à un courrier semble insurmontable pour beaucoup de nos congénères.
Puisque ces notions ne sont pas enseignées dans de nombreuses familles, qu’on le fasse à l’école.

Dans le même ordre d’idée, et si nous contrions la toute-puissance des enfants dans l’école de la République ? Et si nous apprenions à tous les enfants que le monde n’est pas et ne sera pas à leurs pieds, qu’il existe des limites, des règles, des cadres qui sont faits pour le bien de tous,  y compris, parfois, des transgresseurs ?

Vous me direz que tout cela est déjà accompli dans nos écoles.
C’est en partie exact.
Un ancien commissaire de police m’a confié un jour que les instituteurs de maternelle et les éducateurs de jeunes enfants font un travail d’apaisement social inestimable.
Sans eux, de nombreux foyers, dans tous les milieux socio-culturels, seraient de fertiles pépinières à délinquants.
Cent fois par jour, dans les maternelles, les adultes empêchent les enfants de régler leurs comptes en faisant ce que leur ont suggéré leurs propres parents, c’est-à-dire en frappant.
« S’il te parle mal ou s’il te bouscule, c’est bien simple, tu le tapes ».

Je propose que l’école de la République aille beaucoup plus loin dans son rôle d’éducateur social.
Qu’elle bourre un peu moins le crâne de nos enfants et qu’elle leur apprenne le civisme.
Mais pas par des mots, des affichettes ou des cours magistraux d’instruction civique.
Quand on donne une leçon de morale à quelqu’un, il apprend plus à faire la morale aux autres qu’à se l’appliquer à lui-même.

Il faut inculquer les valeurs du vivre ensemble en utilisant les deux seules fonctions efficaces pour les apprentissages : le ludique et l’émotionnel.
En d’autres termes, les jeux de rôle.
En mettant les enfants en situation fictive, en créant chez eux une identification (soit comme acteur, soit comme spectateur), on peut leur apprendre à repérer, nommer et maîtriser leurs émotions, à gérer leur frustration, à envoyer aux autres des messages-je (qui traduisent un ressenti personnel : « Je me sens abandonné ») plutôt que des messages-tu (qui accusent : « Tu m’abandonnes »), à gérer les conflits intelligemment, à apprendre que vivre en société implique des droits mais aussi des devoirs, à comprendre dans leur chair (et non dans leur tête) qu’aucune liberté n’est infinie, que la liberté de chacun s’arrête où commence celle des autres.

En marge de l’école destinée aux enfants, une deuxième grande piste est la formation destinée aux parents.
Les écoles pour parents existent déjà mais :
-1- elles sont trop peu nombreuses,
-2- elles ne sont pas fréquentées par ceux-là mêmes qui en ont le plus besoin,
-3- elles interviennent trop tard dans la vie des parents.
Elever un enfant est l’une des activités humaines les plus difficiles qui soit et, curieusement, l’une des rares à ne faire l’objet d’aucun apprentissage.
Enfin… ce n’est pas tout à fait vrai.
En réalité, nous avons tous suivi un apprentissage (inconscient) au métier de parent mais il s’agit de notre propre éducation, qui est rarement une réussite.

Trop de gens font des enfants sans se poser de questions, mus par leur seul instinct biologique.
Trop de parents s’imaginent qu’un enfant contribuera à ressouder leur couple ou réparera leurs propres traumatismes infantiles.
Il faut leur dire une bonne fois pour toutes que cela ne marche pas et que faire un enfant implique des responsabilités.
« N’ayez pas d’enfant si vous ne pouvez lui garantir dix-huit ans de parentage » est la première règle énoncée par le transactionnaliste « Claude Steiner » sur l’éducation des enfants.
Les pouvoirs publics doivent en faire dix fois plus pour assister les jeunes parents.
En créant plus de soutiens, en repérant mieux les enfants en difficulté (dès la crèche et la maternelle), en sollicitant les parents à la dérive, en lançant de vastes campagnes de sensibilisation dans les médias.
Et, surtout, en donnant des cours de parentage en classe de Seconde.
A l’école élémentaire, on apprend bien aux enfants à se brosser les dents.
Parfois, on leur propose des campagnes de sensibilisation aux abus sexuels.
Dans les collèges, des gendarmes font des initiations sur la sécurité.
Dans ces conditions, pourquoi des psychologues n’interviendraient-ils pas dans les lycées pour inspirer les futurs parents ?

On n’atteindra jamais le risque zéro.
Mais ce serait tout à l’honneur de notre société « civilisée » de faire le maximum pour empêcher qu’un enfant mal élevé réduise à néant, en quelques secondes, le long investissement de milliers de pères et de mères. L’école (primaire + secondaire) est le lieu idéal pour ce noble chantier.
Et tant pis si nos enfants en savent un peu moins sur les compléments d’objet indirects ou le Mont Gerbier de Jonc.

Je vous signale en passant que contrer la toute-puissance naturelle des enfants en bas âge permettrait d’éviter une foule d’autres nuisances une fois qu’ils sont parvenus à l’âge adulte.
Car le sentiment de toute-puissance fait des dégâts considérables dans tous les domaines.

En attendant que notre société s’attaque sérieusement aux racines des incivilités les plus dramatiques, je continue à espérer que ma famille passe miraculeusement entre les gouttes et vous adresse, Monsieur le Ministre, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Yves Lavandier

http://ripostelaique.com  du n° 334, le 21/12/2013

Des Vidéos En Cadeaux Pour NOËL !

 

cadeaux

Une année d’informations que les médias nous ont cachées !

Image de prévisualisation YouTube

Alain Wagner sur Radio Courtoisie.

 

Image de prévisualisation YouTube

Lettre ouverte à Hollande et Ayraud

 

Image de prévisualisation YouTube

LECTURE DE LA DÉCLARATION DE BRUXELLES

 

http://youtu.be/6EbGOUNotx0Image de prévisualisation YouTube

    ou

Image de prévisualisation YouTube

Comment penser l’Islam ?

 

Image de prévisualisation YouTube

Alain Wagner parle de la Charia

 

Image de prévisualisation YouTube

 Le voile à la crèche introduit la Charia

 

Image de prévisualisation YouTube

 Ce que personne ne dit à propos du Halal

 

Image de prévisualisation YouTube

Le Casher est-il comparable au Halal ?

 

Image de prévisualisation YouTube

L’absurdité de l’égal traitement des religions

 

pour en savoir plus :

http://verite-valeurs-democratie.over-blog.com/

La Norvège N’ Est Pas Européenne !

muslim-e1374879486980

Les Norvégiens refusent les mosquées  !

Décidement, c’est l’Europe qui veut le Grand Remplacement !

Pas de Mosquées en Norvège :  Magnifique cadeau de Noël aux Norvégiens !!!
Le Gouvernement Saoudien et de Riches Donateurs privés d’Arabie Saoudite, voulaient financer des Mosquées en Norvège à hauteur de dizaines de millions d’euros.
Légalement, ils en ont le droit.
Conformément à la Loi Norvégienne il est permis aux Pays étrangers de soutenir financièrement les Communautés Religieuses, mais vu l’importance de ces sommes, le Gouvernement doit approuver le financement.
Or, le Ministère des Affaires Etrangères vient non seulement de refuser d’approuver ce financement, mais il a également répondu au « Centre Islamique Tawfiiq », qu’il serait Paradoxal et contre nature d’accepter le financement venant d’un pays qui n’accepte pas la liberté religieuse .

Le Ministre Norvégien des Affaires Etrangères « Jonas Gahr Støre » a déclaré au Journal « VG » :
 » Nous aurions pu simplement dire Non, le Ministère n’approuve pas.
Mais, nous avons profité de l’occasion pour ajouter que l’Approbation serait Paradoxale, tant que vouloir établir une Communauté Chrétienne en Arabie Saoudite sera considéré comme un Crime « .

 

Encore une Nouvelle qui nous parvient par le Net.

Elle est pourtant transmise par toutes les Agences de Presse !
Mais probablement sur une Fréquence
que les Services Audiovisuels Nationaux Français et Belge ne reçoivent Pas……

Alors Diffusons !

 

Autre Que Réseau Social

 

Je Suis Venu Te Dire Que Je M’en Vais.

burqapanneauinterdit-e1379978009218

“Le fossé se creuse de plus en plus entre

une France abritée et une France exposée”

Dans “Je suis venu te dire que je m’en vais” (Éditions Michalon), André Bercoff pousse un puissant coup de gueule contre l’hémorragie des talents français.
Il offre en outre à ses lecteurs un formidable exercice de dissection de la France telle qu’elle ne va pas, de cette France “en dormition”.

Entretien exclusif réalisé pour Novopress.

Sur le plan des causes de l’émigration française, vous vous attaquez à une fiscalité excessive et braconnière.
Vous ne contestez pourtant pas la légitimité de l’impôt.
D’où vient le fait qu’au-delà de son “volume”, il soit désormais inacceptable ?
Comment pourrait-il redevenir légitime aux yeux des Français ?

Ce qui est devenu inacceptable aux yeux des très nombreuses personnes que nous avons été amenés à rencontrer, c’est l’impression que le fisc est, de plus en plus, pour les princes qui nous gouvernent, l’horizon indépassable de notre temps et qu’il ne touche plus seulement les classes riches ou aisées, mais une classe moyenne en panne d’avenir et en précarisation plus ou moins forcée.
Beaucoup m’ont dit qu’ils comprennent très bien que l’on paye des impôts, à condition de savoir où va l’argent et à quoi et à qui il sert.
La légitimité ne pourra revenir qu’avec la transparence.

 

Je suis venu te dire que je m'en vais"  d'André Bercoff

 

Vous soulignez, à juste titre, l’injustice d’un système qui est incapable de frapper assez fort les extrêmement riches – soit les entreprises du CAC 40 et les “500″ du classementChallenges – et qui pourtant développe une énergie redoutable à traquer et matraquer les « PME » et les “Français moyens”.
Une hypocrisie de plus en France normale ?

Hypocrisie ? Non :
Ce qui reste quand on a tout oublié et qu’on ne veut ni dégraisser le mammouth, ni toucher véritablement à la dépense publique.
Les sympathiques héros du « CAC 40″ ont tout compris :
Ils appartiennent – pour plus de la moitié – à des investisseurs étrangers et 80% de leurs activités sont situées hors de France.
Ce qui leur permet de payer des impôts dans les herbes vertes d’une fiscalité plus légère, c’est-à-dire partout ailleurs qu’ici.
Reste à tondre les millions de moutons qui ne peuvent se permettre la transhumance vers des pâturages d’outre-frontières.

Il est rare d’entendre les médias évoquer l’insécurité et les conséquences négatives de l’immigration massive comme raisons de départ de milliers de Français.
C’est pourtant l’un des points que vous avez choisi de souligner …

C’est en effet ce que nous avons entendu à plusieurs reprises.
Des hommes et des femmes évoquaient le sentiment de n’être plus protégés, la nuit, dans les transports en commun ou ailleurs.
Un sentiment vague mais omniprésent.
Mais soyons clairs :
Ils ne liaient pas l’insécurité à l’immigration !
En ce qui concerne celle-ci, revenait souvent l’argument selon lequel ils ne comprenaient pas pourquoi l’aide publique allait aussi massivement à des primo arrivants, voire même aux clandestins qui bénéficiaient d’emblée de l’ »AME », ainsi que d’autres avantages, alors que des millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté. Sur ces sujets également, ils voudraient savoir le montant de ces dépenses, la répartition, bref, une fois de plus, une transparence cruellement absente.

La France, qui a pourtant mis au monde des personnalités d’élite pendant plus d’un millénaire, semble avoir désormais le dégoût de l’excellence.
D’où vient ce poison mortel ?
Est-il l’enfant coupable de 1789 et de 1968 ?

Je ne crois pas.
Il est toujours facile de désigner des boucs émissaires et il est d’autres dates qui sonnent beaucoup plus fort dans le renoncement national :
Par exemple 1940…
La « normalisation » vient à la fois du laxisme de l’Education nationale (90% de bacheliers), de la culture effrénée de l’assistanat et de l’énarchie, moule à fabriquer des élites qui n’ont rien de plus pressé, à 25 ans, que d’imiter leurs aînés sexagénaires.
La consanguinité et l’excellence font toujours mauvais ménage.
La grandeur ne naît que dans les chemins de traverse.

L’expatrié type nous parait facilement cernable :
Originaire d’un milieu “bourgeois”, élève des grandes écoles et désormais cadre sup’.
Après votre enquête, pouvez-vous nous décrire qui il est réellement ?

Cet archétype existe, bien sûr, mais ne représente pas du tout, aujourd’hui, la majorité des expatriés.
J’ai rencontré de nombreux jeunes de 20 à 25 ans qui n’avaient pas fait d’études poussées et qui partaient, non parce qu’ils n’aimaient pas la France, mais qu’ils se voyaient condamnés à un avenir sans limite, de stages et de CDD.
De San Francisco à Sydney, de Londres à Shanghai, vous avez des dizaines de milliers de Français dans des restaurants, des hôtels, des salons de coiffure, et pas seulement à la Bourse, dans le monde de l’entreprise ou dans la haute technologie.
J’ai rencontré une jeune femme, simplement bachelière, qui a fait fortune dans le macaron à Sydney…
La palette est large.

Deux concepts que vous avancez dans votre livre me semblent essentiels.
Tout d’abord celui de la nouvelle fracture sociale, non pas selon les “classes” traditionnelles mais selon les emplois “protégés” et les emplois “vulnérables”.
Ensuite, ce que vous appelez la France à trois vitesses.
Pouvez-vous revenir sur ces deux points ?

Il me semble effectivement que le fossé se creuse de plus en plus entre une France abritée et une France exposée.
Encore que la garantie de l’emploi est moins assurée qu’autrefois, mais surtout que si l’on additionne les bombes à retardement de la retraite, de la sécurité sociale et de la dette, l’avenir pousse de plus en plus de gens à ne compter que sur eux-mêmes.
Si, dans certains milieux, la lutte des places a remplacé la lutte des classes, on ne compte plus les chefs de petites entreprises qui se retrouvent en faillite et démunis, les cadres supérieurs qui connaissent de plus en plus le chômage, bref, une bourgeoisie désemparée et dont le statut est parti sans laisser d’adresse.
Trois niveaux donc :
-La France des méga-riches, de la haute fonction publique et des rentiers, qui peut continuer de dormir tranquille.
-celle de la classe moyenne en plein déclassement et précarisation.
- enfin le reste de la population que l’on aide légitimement de diverses manières, tout en faisant semblant de ne pas savoir que, comme disait « Michel Rocard », l’on ne pourra accueillir toute la misère du monde sans en payer le prix.

Même si vous en exposez, à plusieurs endroits, les conséquences négatives, vous n’envisagez à aucun moment de nous mettre en retrait du “jeu de la mondialisation”, pourquoi ?

Parce que, contrairement à beaucoup, je pense que mondialisation et identité sont les deux faces positives de la même médaille.
Le grand visionnaire des médias, « Marshall MacLuhan », affirmait :
« C’est parce que le monde est devenu un village global que va sonner le retour des tribus ».
C’est la mondialisation qui a permis à des centaines de millions d’Asiatiques de sortir de la misère, et c’est elle qui réveille les identités et surtout qui les fait connaître par le « Net » et les hautes technologies, et c’est très bien ainsi.

38 % des français qui voudraient quitter leur pays, ce sont 62 % qui souhaitent y rester, n’est-ce pas à la fois surprenant et encourageant ?

Soyons clairs :
Il ne s’agit en aucun cas, pour le moment, et heureusement, d’une émigration massive.
Dans mon livre, je cite des prospectives selon lesquelles il y aurait plus de trois millions d’expatriés en 2020.
Ce qui est beaucoup plus préoccupant, c’est la perception généralisée de cette envie de partir parce que l’avenir est bouché, envie qui trotte dans beaucoup plus de têtes que ne l’affirment les sondages.
C’est cela qu’il faut combattre en s’attaquant enfin au mal français.
Le temps n’est plus de le décrire, mais d’en finir.

Propos recueillis par Pierre Saint-Servant

http://fr.novopress.info  du 19/12/2013

« Charia » Pas Laïque Donc Pas Notre.

orient-occident

La liberté d’expression nourrirait-elle l’islamophobie  ?

L’ »Organisation de la coopération islamique » (« OCI »), a publié la dernière édition de son rapport annuel sur l’islamophobie, ce phénomène inquiétant qui rend la vie des musulmans en occident psychologiquement stressante, dans un environnement de plus en plus xénophobe.
Le sixième rapport de l’observatoire de l’ »OCI » sur l’islamophobie, couvrant la période d’octobre 2012 à septembre 2013 est un document de 94 pages censé offrir un tableau complet de l’islamophobie dans nos sociétés occidentales.
L’ »OCI », dont le siège est en Arabie Saoudite, pays célèbre pour sa tolérance envers les non musulmans, en particulier les chrétiens et leurs symboles comme la bible, la croix et l’église, est financée par des douzaines de pays musulmans qui persécutent ouvertement et de façon systématique les minorités non musulmanes, à commencer par les chrétiennes et les juives.
L’objectif principal de l’ »OCI » est de faire promulguer par les pays occidentaux une loi liberticide visant à pénaliser toute critique de l’islam, afin de lutter contre les stéréotypes négatifs diffusés sur l’islam, sources d’une islamophobie grandissante.

En réalité, l’ »OCI », avec la complicité de nos gouvernements, introduit peu à peu la « charia » en Occident.

La finance islamique, « si admirée par nos dirigeants », représente une autre façon d’imposer la « charia » en Occident, de manière plus subtile, mais tout aussi dangereuse.
Sous prétexte de lutter contre l’islamophobie qui n’est en rien un crime, mais l’expression d’une crainte envers une idéologie totalitaire, liberticide, tyrannique, et bafouant les droits humains les plus élémentaires, l’ »OCI » veut tout simplement imposer au monde libre sa vision des droits de l’homme selon la « charia », à commencer par l’interdiction de la liberté d’expression.
L’ »OCI » prétend imposer aux non-musulmans les normes et pratiques de sa religion, soi-disant d’origine divine, donc parfaite et, de plus, interdite à toute critique comme si leur dieu était si faible et fragile qu’il puisse en pâtir.

Dès lors, la moindre critique relève du crime de lèse-islam et devient de l’islamophobie. L’islam est l’idéologie qui a inspiré le nazisme, c’est une idéologie qui prône le pouvoir d’une communauté religieuse sur le reste de l’humanité et qui, de par sa nature suprémaciste et violente, n’hésite pas à l’imposer de force, quitte à recourir au génocide des minorités ayant le malheur de vivre en terre d’islam.
Dans ce contexte, le rapport annuel sur l’islamophobie fait partie de la stratégie de l’ »OCI » pour prouver l’existence d’une culture de l’intolérance envers l’islam et les musulmans en occident et ainsi faire pression sur les gouvernements occidentaux afin qu’ils interdisent toutes formes d’islamophobie, ce concept nébuleux, inventé selon certains, par « Khomeiny » dans les années quatre-vingt et selon d’autres par les « Frères musulmans » dans les années nonante – et qu’importe.




Le rapport de l’ »OCI » comprend cinq chapitres principaux et plusieurs annexes.
Il détaille les actes et paroles islamophobes visant à diffamer et à avilir les musulmans et leurs symboles sacrés, y compris les attaques contre les mosquées (en réalité des graffitis), les discours hostiles, les agressions physiques (rarissimes), principalement en raison de leurs traits culturels.
A noter que ce rapport hypocrite passe sous silence total la judéophobie et la christianophobie, qui, dans certains pays de l’ »OCI » se traduisent non seulement par la stigmatisation verbale des non musulmans, mais par la persécution, la torture, le meurtre des juifs, des chrétiens et de tous les islamo-réfractaires, sans oublier les destructions d’églises, encouragées par leurs leaders spirituels.
Le fil conducteur qui lie l’ensemble du document, c’est l’affirmation répétée par l’ »OCI » selon laquelle le principal coupable de l’institutionnalisation de l’islamophobie dans les pays occidentaux est la sacro-sainte liberté d’expression.

Cette liberté d’expression, l’une des valeurs fondamentales de nos démocraties, que les membres de l’ »OCI » aimeraient voir rayée de la charte de nos libertés.
Et ils ne sont pas apparemment les seuls :
l’Union Européenne verrait aussi d’un bon œil la suppression de la liberté d’expression, comme à la belle époque du fascisme, du nazisme, du communisme.
Le peuple écoute de moins en moins les élites faiseurs de la pensée unique, il ose remettre en question le politiquement correct, il doit donc être muselé.

Le fascisme islamique interdit la liberté d’expression à ses adeptes et cela explique peut-être en partie la fascination qu’exerce l’idéologie islamique sur nos gouvernements et les technocrates de l’ »UE ».

Selon l’ »OCI », la liberté d’expression protège les responsables de l’islamophobie.
Ces responsables cherchent à propager la crainte irrationnelle de l’islam et l’intolérance enver cette belle religion.
Les auteurs islamophobes suscitent des tensions injustifiées, des troubles à l’ordre public en calomniant la foi islamique, via une campagne de désinformation grossière et de fausses déclarations, disent-ils, alors qu’il n’est pas possible de déformer les contenus explicites du coran et de la « sunna ».

 

Le chapitre 1 du rapport traite de l’islamophobie, de l’intolérance et de la discrimination envers les musulmans.

« La liberté d’expression est responsable de la propagation de l’islamophobie et cette islamophobie est à l’origine de l’augmentation de crimes haineux à l’encontre des musulmans : violence verbale habituelle, discrimination, notamment dans les domaines de l’éducation et de l’emploi, multiplications d’agressions physiques, vandalisme, attaques contre les centres islamiques et profanation des mosquées et des cimetières. »

Le génocide des minorités non musulmanes dans la plupart des pays membres de l’OCI, les destructions d’églises, relèvent sans doute de l’imaginaire des islamophobes ?

L’exploitation malsaine de la liberté d’expression

« Dans ce contexte, l’acceptation de différentes formes d’intolérance, y compris les discours de haine et la propagation de stéréotypes négatifs contre l’islam et les musulmans dans certains pays occidentaux contribuent à la prolifération de sociétés intolérantes.
Ce processus est en outre soutenu par… l’exploitation malsaine de la liberté d’ expression et le maintien d’un contexte idéologique prônant un conflit inéluctable des civilisations.

Ce sont les musulmans, en occident, qui « exploitent de façon malsaine » la liberté d’expression, dont ils usent et abusent pour détruire nos démocraties, nos libertés.

« Un autre facteur favorisant l’intolérance est le rôle négatif joué par les grands médias, qui non seulement propagent les stéréotypes et les idées fausses sur l’islam, mais privent de la parole toute organisation ou groupes d’individus qui s’élèvent contre l’intolérance, la haine religieuse et la violence. Cette approche biaisée des médias a contribué à l’élaboration d’une image diabolisée, déshumanisée des musulmans dans l’esprit d’une certaine catégorie de personnes, prédisposée à la xénophobie, en raison d’une situation économique de plus en plus désastreuse ou tout simplement éprouvant une peur irrationnelle de l’autre. »

Reproche injustifié.
La plupart des médias sont islamophiles, de véritables lèche- babouches, qui cachent ses lois criminelles et encensent l’islam, notamment au moment du ramadan et de la fête de l’égorgement.

 

Le chapitre 2 du rapport traite des manifestations d’islamophobie en Occident.

Pour l’ »OCI », « le nombre d’incidents islamophobes ne cesse d’augmenter aux États-Unis, en raison de la propagande anti- musulmane.
Il est particulièrement inquiétant de constater que les sentiments anti-musulmans s’enracinent profondément et s’infiltrent davantage dans le système éducatif.
Parmi les cas et tendances les plus inquiétantes, signalons l’initiative prise par l’un des principaux leaders et puissant législateur, le représentant américain pour le deuxième arrondissement du Congrès de « NY », le Républicain « Peter King », de convoquer des audiences spéciales au Congrès sur la radicalisation de l’islam aux USA.
Lors des récentes élections présidentielles, le parti républicain avait également utilisé la carte anti-islam comme stratégie. »


« En ce qui concerne les tendances islamophobes en Europe, divers rapports et sondages ont révélé une perception erronée croissante vis-à -vis de l’islam et des musulmans.
Parmi les fausses idées, les plus communes et les plus récurrentes, citons les suivantes :

  • les musulmans sont enclins à la violence et à la vengeance ;
  • l’islam est une religion intrinsèquement expansionniste, qui vise à obtenir un pouvoir politique, et dont les adeptes sont obsédés par le prosélytisme ;
  • l’islam prive les femmes de leurs droits et encourage le fanatisme religieux et le radicalisme.
  • Selon ces mêmes sondages, seule une infime partie de la population voit l’islam sous un jour plus positif, comme étant une religion de paix qui prêche l’amour pour les voisins, la charité, l’ouverture et la tolérance.

Que ces faux naïfs se réveillent et comprennent qu’internet rapporte ce qui se passe en Afghanistan, en Irak, au Yemen, en Somalie, au Nigéria, au Soudan, en Iran, en Arabie Saoudite ou au Pakistan.
Toute la beauté de l’islam y est exposée :
Amour, tolérance, générosité, paix selon la charia.
Et il ne se passe pas plus de deux ou trois attentats terroristes par jour – un chiffre qu’ils considèrent probablement modéré.

« Dès lors, les musulmans qui vivent dans des environnements xénophobes sont plus exposés au stress quotidien et à d’autres formes de préjudice moral dans leur vie quotidienne ».



L’ »OCI » conclut que « les journalistes et médias ont la responsabilité de ne pas encourager la rhétorique de la haine en agissant comme une plate-forme pour sa diffusion à grande échelle. »
Ils n’ont en revanche aucun état d’âme à encourager la haine d’Israël, de l’occident, et à dénoncer les « vices » de notre civilisation judéo-chrétienne.

 

Le chapitre 3 souligne les quelques évolutions positives en termes d’initiatives et autres mesures prises pour lutter contre l’islamophobie, à savoir :

« … La condamnation des discours de haine contre les musulmans par certains milieux sociaux, y compris de la part des chefs religieux non – musulmans.
L’interdiction de séjour de conférenciers islamophobes dans un certain nombre de pays, invités à participer à des manifestations ou à des conférences incendiaires anti-musulmanes. »

A signaler que les prêcheurs de haine islamistes, qui justifient les châtiments prescrits par la « charia », la lapidation des femmes adultères, le meurtre des apostats, des homosexuels, l’imposition de la « charia » à l’occident sont les bienvenus dans nos pays démocratiques, mais les défenseurs de nos libertés, comme « Robert Spencer », « Pamela Geller », « Geert Wilders », et d’autres qui n’appellent ni à tuer, ni à haïr, eux sont interdits de séjour.

« Il a été noté avec satisfaction qu’un certain nombre d’organisations internationales, y compris l’ »UNESCO », l’ »OSCE » et le Conseil de l’Europe, ont reconnu le danger posé par l’islamophobie et ont pris des mesures concrètes pour combattre ce fléau, notamment en établissant des lignes directrices pour les éducateurs sur la lutte contre l’intolérance et la discrimination contre les Musulmans. »

 

Le chapitre 4 porte sur les initiatives et les activités prises par l’OCI pour lutter contre l’islamophobie.

Cette lutte est axée sur les efforts en cours de l’ »OCI » pour promouvoir le processus d’Istanbul.
Ce processus pervers que les pays musulmans s’efforcent avec acharnement de concrétiser, vise à criminaliser au niveau international toute critique de l’islam.
L’objectif explicite du processus d’Istanbul est de faire inscrire dans le droit international une interdiction mondiale de tout examen critique de l’islam et de la loi islamique, la « charia ».
Au cours des dernières années, l’ »OCI » s’est engagé dans une offensive diplomatique sans précédent, afin de convaincre les démocraties occidentales de faire appliquer par le Conseil des droits de l’homme de l’ »ONU » la résolution (« HRC ») 16/18, qui appelle tous les pays à lutter contre « l’intolérance, les stéréotypes négatifs et la stigmatisation de la religion et de la croyance. »

L’appel est terriblement hypocrite, car la seule religion concernée par cette offensive est l’islam.
La résolution 16/18 avait été adoptée au siège du Conseil des droits de l’homme (« CDH ») à Genève en Mars 2011 avec le soutien de l’administration « Obama », en même temps que la résolution 66/16, qui fut discrètement approuvée lors de l’Assemblée nationale des Nations Unies le 19 décembre 2011 par les 193 membres.
Le rapport souligne l’importance de la résolution 16/18 comme un moyen pratique et efficace pour lutter contre le fléau de l’islamophobie, et toutes les formes d’intolérance, de stigmatisation, de discrimination.

 

Le chapitre 5 du rapport de l’OCI fournit un ensemble de conclusions et de recommandations.

Qui appellent les gouvernements occidentaux et les organisations internationales à prendre toutes les mesures nécessaires pour combattre la haine raciale ou religieuse, conformément à leurs obligations, établies par la Convention internationale sur les droits civils et politiques.

 » Lutter contre les crimes haineux islamophobes, qui sont alimentés par les discours de haine propagés par les médias et sur ​​l’Internet. » 
(Dreuz est visé)
Les prêches de haine, les appels à tuer les juifs et les chrétiens diffusés sur les sites islamistes et médias arabes, eux ne sont pas concernés.
Ils n’intéressent pas l’ »OCI », car l’ »OCI » ne cherche pas, en vérité, à combattre la haine raciale ou religieuse en général.
Il veut seulement faire interdire la haine dirigée contre l’islam, et entend continuer à encourager celle qui est dirigée contre les infidèles.

« Prendre toutes les mesures nécessaires pour vous assurer que les médias ne servent plus de plate-forme pour la diffusion de discours de haine… en associant l’extrémisme et le terrorisme à l’islam et aux musulmans, mais qu’ils présentent la vraie nature positive de l’islam. »

Demain on nous obligera à faire leurs louanges pendant qu’ils décapitent nos soldats dans les rues européennes en nous expliquant que l’islam, ce n’est pas ça.
Les terroristes se revendiquent clairement de l’islam, hurlent fièrement « allah akbar », et se définissent comme de vrais et pieux musulmans.
Ils obéissent aux injonctions du coran, ne manquent jamais une des cinq prières quotidienne, et suivent le coran à la lettre quand ils exécutent des attentats, qu’ils égorgent, amputent et violent les ennemis de l’islam.



 »Mettre en œuvre les dispositions de la résolution 16/18 du CDH par le mécanisme du processus d’Istanbul, car il offre une plate-forme favorable pour le débat, l’échange des meilleures pratiques de lutte contre l’islamophobie et le maintien d’une position commune et unifiée.
Le rapport déclare que l’ »OCI » et les États membres ne devraient faire preuve d’aucune complaisance, car le monde d’aujourd’hui est progressivement entraîné vers le précipice dangereux de l’intolérance galopante envers la diversité religieuse et culturelle, notamment l’islam et les musulmans. »

« L’OCI ne cesse d’avertir la communauté internationale sur ce danger clair et précis. »

« L’islamophobie doit être combattue au plus vite, afin d’assurer une coexistence pacifique, non seulement de nos jours, mais également pour les générations à venir, car son impact sur la paix et la sécurité régionale et mondiale suscite de graves préoccupations ».

Le rapport se termine par la transcription d’un discours du Secrétaire général de l’ »OCI », dans lequel il remercie l’Amérique et les leaders européens de le soutenir dans ses efforts pour limiter la liberté d’expression en Occident….

 

Enfin la vérité sur nos très démocrates islamophiles :

Ils collaborent avec l’OCI pour réduire, voire supprimer la liberté d’expression en Occident.

Ils feignent d’ignorer que les musulmans se servent de nos lois démocratiques pour les détruire.

 

 

Soren Kern – « Islamophobia in West »
Rosaly pour « Dreuz.Info » (Extraits traduits et adaptés)

http://www.dreuz.info  du 19/12/2013

Notre France Tuée Par Les Mondialistes !

panique-163x109-e1374775571574

L’immigration imposée n’a que des effets négatifs pour la France !

L’ encre de mon article dénonçant le rôle malfaisant joué par l’Eglise Vaticane dans le processus d’immigration de masse et d’islamisation qui accable nos sociétés  n’était pas encore sèche que la réalité, par malice sans doute, y apportait une succession de preuves à faire pâlir de rage un bobo parigot « droit de l’hommisme-socialo-bien pensant et multiculturellement compatible » …
http://ripostelaique.com/leglise-vaticane-complice-de-lislamisation-de-nos-pays-et-du-grand-remplacement.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ripostelaique%2FznSM+%28Riposte+Laique%29)

Qu’on en juge par ces quelques informations glanées dans la presse :
- la France est accablée par une immigration clandestine en progression exponentielle.
(http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/17/01016-20131217ARTFIG00224-immigration-clandestine-la-france-sous-pression.php)

- cette immigration illégale est pilotée par des réseaux mafieux de toutes les nationalités.
(http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/17/01016-20131217ARTFIG00233-depuis-le-portugal-des-centaines-d-indo-pakistanais-covoitures-a-paris.php)

- ces étrangers portent de manière excessive une part importante de la délinquance qui explose dangereusement et construit l’insécurité quotidienne.
(http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/16/01016-20131216ARTFIG00625-delinquance-les-etrangers-commettent-un-quart-des-vols-en-france.php)

- la commission européenne (organisme totalitaire non élu) et la Turquie ont signé un accord pour favoriser le déplacement des Turcs vers l’Europe, prélude, sans doute, à une « future intégration de la Turquie ».
(http://www.lefigaro.fr/international/2013/12/16/01003-20131216ARTFIG00622-l-union-europeenne-et-ankara-signent-un-accord-sur-l-immigration.php)

Tout est dit dans ces événements, qui conforte d’ailleurs ce que nous écrivons depuis de longues années dans « Riposte Laïque » :
L’immigration illégale suit les flux de l’immigration économique et de peuplement que l’Europe, le patronat européen, le « MEDEF »  (pour notre pays) demandent, et que les pouvoirs politiques « UMP » et socialo-écolo qui se partagent depuis 40 ans les responsabilités organisent de toutes les manières possibles.

Et ils les organisent avec l’appui permanent et actif de toutes ces associations « droits de l’hommisme » qui, comme l’a montré dans un article très précis notre amie « Anne Zélensky »,  s’engraissent (et engraissent leurs responsables) copieusement après avoir fait de l’immigration un fonds de commerce juteux.
(http://ripostelaique.com/france-terre-dasile-lhumanite-harlem-desir-elle-est-pas-belle-la-gauche-morale.html)
Fonds de commerce porté par une manne publique à laquelle les socialos-écolos au pouvoir abondent largement, au point même que ces associations se substituent au rôle et à la mission des fonctionnaires d’Etat en matière de gestion des flux migratoires…
Ainsi le contribuable paie 2 fois la mise en place pratique des choix politiques faits par les casseurs qui nous dirigent !

Et, bien entendu, tous ces flux, dont la réalité quotidienne nous apprend qu’ils sont conduits par des réseaux relevant de la grande criminalité, apportent sur notre territoire des gens qui ne travailleront jamais, sauf dans l’économie illégale, qui ne cotiseront jamais, qui seront forcément poussés à la délinquance par leur situation même, mais qui auront accès à toutes les aides et à tous les services de l’assistanat social (indemnités journalières, accès au logement, scolarisation des enfants, soins gratuits, aides sociales diverses, allocations familiales…) sans jamais avoir été prélevés du moindre euro!

On ne peut donc s’étonner de voir notre pays commencer à crouler sous le poids de ces illégaux qui se précipitent de la Terre entière vers ce qu’ils croient être un Eldorado !
Eldorado raciste d’ailleurs, si l’on en croit le bobo-parigot-socialo-écolo-bien pensant-multiculturellement compatible, mais qui n’est qu’un pays en crise, au chômage aigu, à la dette abyssale, aux besoins essentiels (logement, santé, éducation notamment) non assouvis pour une large part de sa population.

Il est donc temps de mettre le « holà » à ce dépérissement de notre espace politique, économique, sécuritaire, social, sociétal….

Tout d’abord, un moratoire de plusieurs années sur l’immigration quelle qu’en soit la forme.

Sortir de Schengen :
L’Europe ne serait pas d’accord?
Et alors, cela permettrait le retour à notre souveraineté nationale…
Ensuite, éradiquer l’immigration illégale en écumant les chantiers du « BTP », les établissements de services, les propriétés agricoles et en faisant la chasse aux « clandestins », renvoyés illico dans leur pays .
Puis, supprimer tout assistanat social, effacer le regroupement familial, renvoyer les étrangers en fin de contrat de travail dans leurs pays, supprimer le droit du sol et la nationalité multiple…
Imposer le respect des lois, des principes, des valeurs, de notre démocratie laïque pour ceux qui seraient amenés à rester en s’assimilant à notre substrat historique.

Et soumettre cette nouvelle politique migratoire à un référendum.
Car, quand il s’agit de mettre en place une politique qui touche à l’avenir de notre pays, de la Nation dans son ensemble, de tous ses citoyens, c’est l’opinion du Peuple qui doit prévaloir, et , pour cela, il y a le référendum!

Voilà, citoyens de France, ce que vous devez exiger de vos futurs représentants , ce que vous devez leur demander dès aujourd’hui, avant les scrutins à venir, afin d’envoyer aux « affaires » ceux qui seront vos vrais représentants , attentifs à ce que vous voulez que soit la Nation- France et son devenir.

Robert Albarèdes

http://ripostelaique.com  du n° 334, le 19/12/2013

 

 

 

Notre Peuple Est Violé Et Piétiné.

NOUVELLE MOBILISATION DES ANTIMARIAGE GAY

Une déclaration de guerre à la République Laïque, à notre peuple et au pays.

Le rapport que chacun peut lire sur le site de Matignon dit tout de l’idéologie mortifère de nos gouvernants.
En donnant à lire ces propositions qui pourraient devenir des lois, ils montrent leur détermination à nous faire disparaître avec notre héritage républicain et laïque.
En effet, l’essentiel des propositions pourrait se résumer  en quatre objectifs, préludes à la disparition de notre héritage, de notre culture, de nos valeurs et de notre pays.
C’est-à-dire de notre peuple, violé et piétiné.

-        Instaurer la discrimination positive et donc le privilège qui serait dû aux minorités indépendamment de la valeur et des efforts de l’individu.
L’on restaurerait ainsi une forme de privilèges que l’on croyait disparus depuis la nuit du 4 août.
On proscrirait ainsi l’égalité qui est notre devise.

-        Privilégier la langue et la culture de l’étranger, autrement dit développer le communautarisme.
Ce qui annihilerait  un autre de nos principes, la République une et indivisible avec une seule langue, le français.

-        Renoncer au principe d’intégration, c’est-à-dire considérer que la culture des accueillis vaut celle des accueillants.
Et cela même si cette dernière nie nos fondamentaux que sont l’égalité hommes-femmes ou la liberté de conscience et d’expression.
Ce serait nier toute citoyenneté et  tout sentiment d’appartenance, ce serait donc bien faire disparaître la nation, et, avec elle, l’Etat-nation.

-        Réécrire le passé en ajoutant à notre histoire celle de l’étranger et en supprimant de la nôtre ce qui pourrait gêner ce dernier, notamment nos héros fondateurs.
Ce serait supprimer tous nos points de repère et toutes nos racines, gréco-romaines, chrétiennes, humanistes ou issues des Lumières afin de faire de nos enfants des êtres sans culture et  sans tradition propre, tenus de s’identifier aux « Mouloud » et autres « Rachida » qui commencent à remplacer les « François » et « Nathalie » dans leurs livres de lecture et qui, eux, verraient leur culture magnifiée.

Toutes les préconisations du rapport sur l’intégration publié sur le site du gouvernement bafouent la République et, au premier chef, ce qui en est le poumon, la laïcité, qui, seule, permet le vivre ensemble, garantit l’indépendance du politique et du religieux et assure à chacun les libertés fondamentales.
Pour les remplacer par une société multiculturelle à l’anglo-saxonne qui ferait disparaître à jamais nos spécificités, nos traditions et la loi du 9 décembre 1905.

C’est pour les défendre que nous étions dans la rue le 8 décembre dernier.
L’actualité, hélas, prouve que nous avions raison et que la lutte ne fait que commencer puisque les Français sont trahis par ceux-là mêmes qui devraient être les garants de notre belle devise,Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité.

Résistance républicaine condamne avec virulence et détermination cette atteinte à nos principes républicains et fera tout ce qui est en son pouvoir pour la faire échouer.
Notre association participera d’ailleurs à la manifestation du 26 janvier qui réunira tous ceux qui, pour quelque motif que ce soit, veulent un autre gouvernement et une autre politique.

En ce Jour de Colère, nous dénoncerons l’inacceptable politique d’islamisation de la France qui a cours depuis le 6 mai 2012 et qui doit prendre fin, d’urgence.

Christine Tasin

http://ripostelaique.com  du n° 334, le 16/12/2013

Non A Une Patrie Française O.G.M.

la-ferme-des-animaux

Echec avec les immigrés d’afrique, il faut donc intégrer les autochtones !

C’est tellement gros qu’on se demande si ce n’est pas une provocation.
Ou alors ils sont devenus fous.
Le Premier Ministre français s’est fait remettre cinq rapports visant à une refondation de la politique d’immigration en France…
Ils sont disponibles sur le site de Matignon et leur titres sont déjà tout un programme :
-« Connaissance, reconnaissance ».
-« Faire société commune».
-« Mobilités sociales».
-« Protection sociale».
-« Intégration & amp, habitat»…

On pouvait s’attendre, compte-tenu des scores du Front National et des différents sondages, qui montrent que la population française en a clairement assez d’une immigration de peuplement, de remplacement même, que les mesures préconisées tendraient à faire baisser le feu sous une marmite au bord de l’explosion.

Que neni.

L’intégration est un échec, à de rares exceptions personnelles.
La masse des migrants, présente sur le sol français, n’a aucune envie de s’intégrer à une société permissive, sans valeurs et qui renie sa propre identité.
Pourquoi voulez-vous que les migrants renient la leur, c’est parfois la seule richesse qu’ils ont pu emporté avec eux.
Ils sont présents sur le sol européen, parce que l’Europe est faible.
S’il n’y avait les avantages sociaux distribués par les États, compensant des salaires précaires accordés chichement par des sociétés intéressées par une main d’œuvre meilleur marché, que celle offerte par les populations autochtones, beaucoup iraient chercher fortune ailleurs.
Dans leur pays d’origine, sans doute, s’ils n’étaient pillés et spoliés par les mêmes entreprises qui les font venir en Europe.

Mais ça, ce n’est pas compréhensible pour les cerveaux malades de « bobos » pervers, qui eux savent ce qui est bien pour ces pauvres immigrés entassés dans des villes-dortoirs et ce qui est bien pour les ploucs réfractaires au métissage, et à l’apport des « CPF », comprenez les Chances Pour la France.
Comment une société moderne où chacun peut jouir sans entrave et consommer à crédit pourrait-elle ne pas subjuguer ces masses incultes et primaires venues de l’autre côté de la Méditerranée ?
Vivre sans spiritualité, sans famille, sans morale, sans tradition, sans identité, n’est un modernisme que pour le monde unipolaire des sociétés anglo-saxonnes, et de leurs colonies européennes.
Si les « bobos » ne comprennent pas pourquoi, ils ont par contre bien compris que la sauce ne prenait pas.
La faute à cette société française, qui s’accroche trop à son histoire et à sa race.
Le Général de Gaulle, grand artisan de la décolonisation française, l’a dit en un temps pas si lointain, je cite :
« C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns.
Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle.
Mais à condition qu’ils restent une petite minorité.
Sinon la France ne serait plus la France.
Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne.
Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre.
Agitez la bouteille.
Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau.
Les Arabes sont les Arabes, les Français sont les Français.
Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de Musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante ?
Si nous faisons l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ?
Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! ». 

Fin de citation.

Quarante ans après, les « bobos » font le même constat, après bien des drames personnels et collectifs pour toutes les communautés.
L’intégration est impossible.
Mais incapables de se remettre en question, ces « bobos » en ont conclu que c’est l’intégration des immigrés qui est impossible.
Donc, il faut intégrer les autochtones.

D’où les propositions délirantes contenues dans les rapports présentés à Matignon, que je vous livre, sans commentaire.

Il faut assumer la dimension arabo-orientale de la France, notamment par une réécriture des livres scolaires pour une remise à plat de l’histoire de France.
Puisque, je cite :
« L’histoire enseignée se réfère à des figures incarnées qui demeurent très largement des grands hommes mâles, blancs et hétérosexuels ». Fin de citation.

Il faudra donc aussi enseigner l’arabe et les langues africaines à l’école, autoriser le port du voile y compris dans les enceintes scolaires.
Mais aussi ouvrir les prestations sociales qui sont discriminantes, ne riez pas, comme l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (« ASPA ») ou le « RSA » qui je cite :
« ne sont servis aux assurés ressortissants étrangers que s’ils justifient d’un séjour régulier de 5 ans au moins ».

Enfin, pour bien marquer le ridicule de la situation, alors que le Premier ministre Ayrault a déclaré je cite, que « La bataille pour l’intégration, c’est la bataille pour le modèle républicain » au moment de la remise du rapport, le rapport lui-même préconise de mettre un terme à l’utilisation du mot « intégration », puisque, je cite à nouveau :
« Symboliquement, l’abandon du terme intégration peut constituer un signal fort pour celles et ceux qui sont soumis à cette injonction au quotidien et à tort ».
« Et à tort »…

C’est bien ce que constatent les Français, après 40 ans de politique suicidaire.

Mais ils n’ont pas l’air de vivre dans la même société que ceux qui rédigent les rapports de Matignon.

http://www.prorussia.tv  du 16/12/2013

 

 

Ce sont nos dirigeants qui ne vivent pas dans notre Patrie à laquelle ils sont traîtres !
Nous ne voulons pas d’une France O.G.M. promue par un chef d’état qui donne notre Légion d’Honneur « à titre posthume » (ils n’ont donc pas pu la refuser pour triste voisinage !) après avoir décoré l’islamiste extrémiste « Tareck Oubrou » !
Non à cette France batârde, oui batârde et qui se révélera dégénérée !
Nos scientifiques le savent bien, les gènes Européens ne sont pas compatibles avec les gènes africains et entraînent un pourcentage élevé de malformations congénitales.

A moins que le but de ceux qui tirent les ficelles soit justement de créer une sous-race servile ?

LÉGION D’HONNEUR : Promotion 2013 !!!

cochon1-e1373992025650

Ceux qui ont élu Hollande peuvent être fiers !!!

Ce n’est pas une erreur, vous pouvez vérifier sur le Net.
Et oui « notre caramel mou » vient d’ajouter à son palmarès déjà bien fourni, une connerie de plus.
Mais celle-là est impressionnante, gratinée, car la légion d’honneur délivrée à un extrémiste musulman …
faut le faire quand même !!!!!

Décidément avec ce gouvernement on touche le fond !

LEGION D’HONNEUR Promotion 2013…………..à un « ISLAMISTE,  Recteur de mosquée » !!!!!!

Mais ou allons-nous ?

Tout ceci est malheureusement bien vrai.
Ce fait est vérifiable sur le JO du 1er janvier 2013 ou simplement en cherchant   »Tareck OUBROU » sur internet !
Le récipiendaire en question est nommé dans le cadre du Ministère de l’Intérieur sous le qualificatif de « Recteur de mosquée, 32 ans de service »

C’est triste !
Oui comme vous pouvez le constater ce n’est pas un ancien de 39-45 ou d’Indochine.

L’islamiste « Tareq Oubrou », nommé Chevalier de la Légion d’honneur !

Institué par Napoléon Bonaparte le 19 mai 1802, l’ordre national de la Légion d’honneur récompense « les mérites éminents militaires ou civils rendus à la Nation ».
Parmi les 681 personnes distinguées cette année, les bordelais auront la surprise de voir « Tareq Oubrou », promu au grade de chevalier.
Membre d’une des organisations les plus radicales de l’islam en France (« UOIF » : « Union des organisations islamiques de France ») dont la devise est « Le Coran est notre Constitution », » Tareq Oubrou » est également l’ancien président de l’association « Imams de France ».
Si un de nos lecteurs connait «les mérites éminents militaires ou civils rendus à la Nation» par « Tareq Oubrou », qu’il n’hésite pas à nous contacter.
Né au Maroc, il est un grand admirateur du fondateur des « frères musulmans », « Hassan Al Banna ».
Il y a plusieurs années, lors dune conférence publique, « Tareq Oubrou » déclarait :
«L’Islam touche à tous les domaines de la vie.
Comme le veut le Coran, C’est un Etat, c’est un pays, dans le sens géographique, c’est à dire qu’il regroupe toute la communauté dans une géographie où il n’y a pas de frontières.
La frontière entre deux pays musulmans est une hérésie méprisable par l’Islam…
La politique des Musulmans ce n’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge
».

Il est donc normal que ces islamistes n’aient aucun respect pour les Français et nous crachent dessus !

C’EST BIEN FRANCOIS, TOI ET TES AMIS SOCIALISTES, CONTINUEZ A TRAHIR VOTRE PAYS

Toi et ton gouvernement, ne méritez que la destitution et la révocation pour incompétence et trahison !!!!

Autre qu’un réseau social

C’est une information qui date du début de l’année mais elle ne fait surface qu’aujourd’hui.
Il faut dire que de bourde en bourde, notre gaffeur national n’a guère chômé et nous non plus !

Et Ca Se Passe En Terre Chrétienne !

musulmann

Quand les prêcheurs musulmans s’attaquent à nos fêtes de fin d’année

Nul besoin de traverser la Méditerranée pour entendre des messages de « vivre-ensemble » à la sauce islamiste puisqu’en France aussi sont délivrés de tels messages.

Deux exemples concrets.

A Aulnay-sous-Bois le 31 décembre 2011, dans les locaux municipaux loués par la mairie PS à l’association islamiste EMJF, un prédicateur, « Mehdi Kabir », disciple du cheikh tunisien pro-Ennahdha « Béchir Ben Hassen » qui sévissait à la mosquée de Villiers-sur-Marne et qui est reparti en Tunisie depuis qu’Ennahdha est au pouvoir (il y a lancé une fatwa visant à réprimer ceux qui célébraient le Nouvel an), lançait carrément que la majorité de l’Humanité qui s’apprêtait à fêter le Nouvel an allait non seulement désobéir à leur dieu allah, mais, pire encore, déclarer la guerre à allah.
Regardez cette vidéo intitulée « Sois fière de ta religion (sic) », le passage en question est à partie de 01’50″.

http://www.youtube.com/watch?v=mCk-mwsWbvo

Lors de l’« affaire » Merah, (le jihadiste algérien), « BFM TV » avait interviewé ce que la chaîne supposait être un imam pseudo-modéré, l’imam « Haroun Derba »l qui sévit dans la mosquée « Islah » au centre-ville de Marseille.
J’étais tombé sur son interview par hasard et avais enregistré avec les moyens du bord ses propos :

http://www.youtube.com/watch?v=RHoQlOtXUBM

Je résume en gros :
« Ca n’a rien à voir avec l’islam, le missage (sic) coranique, le missage de la religion c’est celui de la paix, de l’humanisme, « Merah » est un dilinquant (re sic); il faut éviter l’amalgame et la stigmatisation de l’islam ».

Mais voilà, le 23 décembre 2011, quelques mois donc avant l’affaire « Merah », ce même Haroun Derbal délivrait un bien curieux prêche dans sa mosquée (curseur à 20’30″, quelques secondes juste avant, on peut distinguer le mot « kouffar »):
« La cilibration (sic) des fêtes de fin d’année pour les musulmans n’est pas une affaire de péché mineur, ou majeur soit-il, mais c’est une affaire plus grave et plus profonde encore que cela, c’est une affaire qui peut mettre en danger notre islamité, notre foi et notre religion.
Elle peut nous faire sortir de la sphère de la croyance de l’islam pour nous faire dans une autre sphère qui est celle de la micriance (re sic) et de l’association
 ».

A 41’10″, il indique qu’un non-musulman voulant vivre sans problèmes au milieu de musulmans doit s’acquitter d’une taxe, la « djizia » (statut de dhimmi)…

Un vrai adepte du vivre-ensemble donc !

Combien de ces prédicateurs sévissent sur le sol français en totale impunité ???

Romuald

http://www.resistancerepublicaine.eu  du 14/12/2013

Et Les Racines Du Peuple De France ?

arbre

Ayrault veut accélérer la mort de la France et la disparition des Français !

10 millions d’immigrés supplémentaires dans l’intérêt de la France nous affirment deux femmes auteurs d’un livre  »« Les trente glorieuses sont devant nous »« .
Un livre particulièrement scandaleux du fait qu’il ne prend pas en compte les racines gréco-judéo-chrétienne de la France, sa culture, les acquis des Lumières, etc.

Pendant que d’autres, dans un rapport remis au Premier Ministre Ayrault s’évertuent à démontrer que le « déracinement du peuple de France » comme le dénonce « Malika Sorel », est nécessaire pour une meilleure intégration.

Nous sommes tous priés, de gré ou de force parfois, à coup d’émissions télévisées orientées, de livres formatés, de discours lessivés, de contraintes légales, d’essorage de la liberté d’expression, de commentaires « d’experts éclairés », de comprendre que l’immigration est la « richesse de la France ».
Tant pis si chaque jour, nous en voyons les bénéfices dans les colonnes de nos journaux,  entre les lignes surtout, et sous des appellations fantaisistes du type « Vladimir ».

Tant pis si plus de 6 millions de Français ou non, sont sans emploi en France et à la charge de ceux qui travaillent encore, ou à celle d’entreprises françaises qui maintiennent des effectifs.

Les auteurs de ce livre sont deux économistes, deux femmes,  »Karine Berger » et « Valérie Rabault » qui en profitent pour nous refaire le coup d’ »Emile Zola », immigré italien ayant donné à la France l’un de ces plus grands écrivains.
Bien entendu, elles ne tiennent pas compte que la France n’était pas celle d’aujourd’hui et que le flux migratoire n’avait rien à voir avec celui que nous subissons.
Elles osent même parler de « régénération » de notre société.
Un discours qui rappelle d’autres discours d’antan, d’une époque que l’on croyait révolue, celle de « Robespierre « régénérant la France par le sang des patriotes, celle des dictatures de sinistre mémoire, régénérants les peuples dans la guerre ou les révolutions permanentes, les meurtres chers aux staliniens et autres maoïstes.
Nous nous trouvons en face d’une immense manipulation des esprits à travers ce livre infâme.

Que penser de ce rapport cité plus haut, demandé par le premier ministre socialiste souhaitant une meilleure intégration qui, donne raison à « Renaud Camus » sur l’idée du « grand remplacement » ?
Un rapport qui affirme la dimension « arabo-orientale » de l’identité française.

Ce rapport est un mode d’emploi, une attaque en règle contre notre Histoire, notre culture millénaire, nos us et coutumes, nos fonctionnements afin que l’immigrant se sente bien en France sur un territoire vierge.

Plus question d’intégration et encore moins d’assimilation disent les auteurs de ce rapport:
Ne parlons plus d’intégration!, préconisent-ils en substance.
«Symboliquement, l’abandon du terme peut constituer un signal fort pour celles et ceux qui sont soumis à cette injonction au quotidien et à tort
».
Français mais uniquement de nationalité.
«Faire France en reconnaissant la richesse des identités multiples».
Toujours cette expression de « richesse » pour noyer un poisson de plus en plus pauvre.

«On veut changer la manière d’aborder l’intégration, explique-t-on à Matignon.
On s’oriente vers une politique fortement ancrée sur l’égalité des droits et la lutte contre les discriminations».
Et quoi de mieux que de réduire les droits des Français de souche pour les lisser aux droits du dernier arrivant ?
Le Français n’étant plus la langue apprise en premier dans nos écoles, l’Histoire de France abolie comme un outil de discrimination vis-à-vis de l’étranger, la culture générale comme étant l’apanage d’une classe sociale favorisée, etc.
Il suffit de constater le niveau culturel de notre jeunesse aujourd’hui à la sortie des Lycées pour réaliser les dégâts de cette politique d’abêtissement généralisé.
Ne parlons pas de ceux qui sortent après le « Brevet des collèges » et qui savent à peine lire et compter.

L’école devenant cette machine à braire, elle devra laminer les têtes de nos enfants, de moins en moins blondes, grâce à l’arrivée massive de 300 000 immigrés par an, que souhaitent les auteurs cités précédemment pour « sauver l’économie française » disent-elles.
Il est même proposé dans ce rapport, d’autoriser le voile islamique dans nos écoles laïque.
Ce qui en dit long sur l’abandon de l’intégration et l’égalité des sexes.

Et qui sauvera la France, notre France de ces malades socialistes et leurs complices ayant gouverné auparavant qui ont décidé, sous l’emprise des tenants du mondialisme, de globaliser les cultures et de tuer les nations.

Nous pouvons observer une accélération des décisions qui visent à rendre inéluctable l’arrivée du « Français nouveau », un Français sans racine et sans culture, individualisé et corvéable si ce n’est malléable à souhait.

Il n’est plus temps de se battre seulement contre un des éléments de la destruction de nos spécificités comme la lutte contre l’islam.
Il est temps de discerner et de globaliser les luttes et d’étendre le champ à travers des passerelles avec d’autres organisations associatives.
L’islam par sa nocivité est lui aussi un outil de destruction des cultures nationales en Europe et particulièrement en France.
Un outil de plus !

La réponse ne peut-être que globale et ciblée dans le même temps.
A travers des actions communes contre l’islam bien sûr, mais aussi contre les maires qui favorisent ce système totalitaire.
Qu’ils soient de droite ou de gauche.

L’action doit également  se faire en démontant les mécanismes et en expliquant pourquoi cette volonté de destruction des nations.
A commencer par celle qui consiste à globaliser les économies et à de donner le pouvoir réel à des personnes non élues par les peuples si ce n’est à des entreprises sans patriotisme ni nationalité.

Cela peut sembler un discours gauchisant au premier abord et se serait sans doute vrai si la gauche était la gauche idéale et si les adeptes de « Mélenchon » ne marchaient pas, main dans la main, avec les tenants de l’immigration à outrance ayant le désir d’éradiquer le fait national au nom d’un pseudo « humanisme » et autres « droits de l’homme » prétextes.

Mais les socialistes n’ont jamais été pour l’humanité un facteur de progrès.
Il suffit pour s’en convaincre de connaître les origines du communisme et de ses petites sœurs qu’étaient le fascisme et le national-socialisme.
L’homme nouveau n’est pas une idée des Lumières.

L’homme-raison est l’ennemi du socialisme.
L’homme est libre parce que responsable.
C’est une idée contraire au socialisme qui le souhaite massifié, uniformisé et obéissant.
En cela ils rejoignent les intérêts des tenants de l’économie mondiale.

L’immigration massive, l’éducation des masses dès la maternelle, dans l’acceptation de l’étranger sans condition, par la culpabilisation s’il le faut, par l’éradication de l’Histoire et de la culture française soulignant la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité sont, pour les socialistes et autres complices droite incluse, les moyens de rendre la France amnésique et totalement impuissante.
Il n’y a pas d’arbres sans racines disait « Victor Hugo ».
De même, il n’y a pas de peuple sans culture.
Le peuple de France est en danger grave et imminent.

Il faut se lever pour défendre la France avant l’euthanasie complète de notre pensée Française.

Gérard Brazon

http://ripostelaique.com  du n° 333, le 14/12/2013

Marre D’Etre Taxés De Racisme !

IMMIGRATION.

Nous casquons sans arrêt pour l’immigration africaine !

Madame « Taubira », avec toute sa clique « d’intellos-gauchos-bobos-méprisants », doit impérativement cesser de nous saouler avec le soi-disant racisme anti-noir, « pour elle il n’y a que celui-ci qui compte »… !
A votre avis madame la Garde des Sceaux, si les travailleurs-contribuables français, déjà largement ponctionnés en prélèvements sociaux, impôts et taxes divers, (dont le rythme croissant s’affole même en période dite « de pause fiscale » par l’injuste gouvernement auquel vous appartenez) n’avaient pas en plus, la générosité de donner encore et toujours aux « Restos du cœur », comment feraient donc ces pauvres femmes, engrossées la plupart du temps par des machos infantiles et irresponsables ne sachant pour beaucoup d’entre eux « travailler » uniquement qu’avec ce qui leur sert de cerveau, pour nourrir leur nombreuse progéniture ?
Un peu facile de considérer la femme uniquement comme un réceptacle à leur plaisir égoïste, et de la laisser ensuite assumer seule l’entretien et la (non) éducation des enfants,  dont ils se foutent comme de leur premier boubou,  surtout si ce sont des filles !
Mais pourquoi se gêneraient-ils puisque par exemple, comme le rappelle « Hervé Roubaix » dans « Dreuz Info »,  sur certains sites africains il est précisément indiqué les différentes combines pour venir s’installer en Europe, et notamment en France.
Et une fois sur place, qu’ils soient en situation régulière ou clandestins … grâce aux bons soins de la cynique « Duflot », avec son projet de loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (« Alur »… venant de la part de quelqu’un qui n’en a aucune, ce serait presque risible si ce n’était pas si tragique pour les contribuables), les clandestins non européens pourront exiger des autorités un toit pour leur famille, en vertu du droit opposable au logement.

Ce qui n’est pas précisé, mais il faut savoir lire entre les lignes, c’est que bien entendu, forts de leur bon droit, ces immigrés clandestins, seront forcément prioritaires sur les citoyens lambda … qui n’auront qu’à continuer à attendre indéfiniment qu’un appartement se libère miraculeusement pour eux… et à la cadence des immigrations qui nous sont imposées, ce ne sera pas demain la veille !

En attendant ces « vilains racistes français » iront se geler les fesses les matins d’hiver, pour se rendre à leur travail … pendant que les étalons étrangers, dûment soutenus par nos irresponsables officiels et leurs complices, attendront benoîtement que tombe la manne à laquelle « ils ont droit », car qu’ils soient lettrés ou non, s’il est une chose qu’ils connaissent tous parfaitement en mettant un pied sur notre sol, c’est la liste de leurs droits !
En revanche inutile de leur parler de leurs devoirs (entre autre de respecter nos lois et nos us et coutumes) sans se faire agonir d’insultes tournant toujours autour du même thème : sales racistes !
J’espère que les flops à répétition qu’ont endurés les différents concerts de pleureuses professionnelles, destinés à enfumer les électeurs au sujet d’un soi-disant racisme des citoyens français, auront prouvé à qui de droit, qu’ils ne font plus recette et qu’il va donc falloir trouver autre chose pour continuer à cracher sur ceux à qui dame « Taubira » et ses clones doivent pourtant leurs mirobolants salaires… ainsi que tous les avantages, privilèges et passe-droits dont ils bénéficient outrageusement.

Il est déjà extrêmement pénible d’assister impuissants à la gabegie de ce gouvernement, dont la ligne de conduite est « un besoin (pour eux) = un impôt nouveau (pour nous)« , pendant que rien n’est fait, ou si peu hormis des parlotes, pour régler des problèmes qui demanderaient pourtant qu’on se penche enfin sérieusement sur eux !
Alors se faire injurier à tous propos, rabaisser plus bas que terre, et désigner comme uniques responsables de tous les maux de la planète … c’est un peu fort de café, et sans plus tergiverser, je ne pense pas m’avancer beaucoup en me faisant l’interprète d’une grande partie des patriotes pour hurler en leur nom à tous :
«  Y EN A MARRE ! »

Surtout que la synthèse de la situation est toute simple :
Que ceux qui ont à se plaindre du comportement insupportable des citoyens français, fassent immédiatement leurs valises et repartent sans plus tarder dans leurs si beaux et si regrettés pays(au point de vouloir calquer ici les usages de là-bas)… ils cesseront ainsi enfin de souffrir, et nous serons soulagés de ne plus entendre leurs jérémiades … On se demande d’ailleurs pourquoi ils veulent tant venir ici, malgré la sale réputation qu’on nous fait ?
Pour les sous ?
Ah oui, j’oubliais…
J’entends d’ici l’armée des bobos compatissants :
« Mais de quoi vivront-ils, leurs pays sont si pauvres » ?
Parce que la France est riche peut-être ?
Et puis « Tonton Hollande » a été plus que généreux depuis dix-huit mois, non ?
Et que je te gomme une dette par ci, et que je te fais de généreux prêts (à perte de vue) par là, et que je t’envoie des soldats faire le ménage qu’ils n’ont pas le droit de faire ici …
Stop !

Dans la vie on ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre…
Et nous les Français nous n’aurons bientôt plus de quoi acheter du beurre… !
Alors tant qu’à avoir des « beurs » et autres immigrés sur les bras, autant qu’au moins ils aient l’air satisfaits et reconnaissants, et cessent une bonne fois pour toutes leurs pleurnicheries, ou alors retour à la case départ !
Et ça n’est pas négociable !

Josiane Filio

http://ripostelaique.com  du n°  333, le 11/12/2013

L’ Etat Brade Notre Terre A L’Islam !

nomosquethumb152

La mosquée de Charleville-Mézières (08) collecte des dons sur Google.

Afin de diversifier ses dons et financer la mosquée de la ville (plus de 4 millions d’euros H.T.), l’association  à l’origine du projet a lancé une campagne de publicité « originale » sur la Toile.

La quête entre deux prières ne suffit plus.
Ni les opérations spéciales, ni les appels à la générosité des musulmans (entre 13 et 15 000 pratiquants dans les Ardennes).
Pour construire la mosquée de Charleville, entièrement financée sur fonds privés, l’Association de la mosquée et du centre culturel des Ardennes (« AMCCA ») innove.
Elle passe depuis le mois dernier par l’intermédiaire du célèbre moteur de recherche Google, pour débusquer des donateurs aux quatre coins de la France et du monde, Internet n’ayant pas de frontière.

L’opération passe par le service aux annonceurs Google Adwords, c’est-à-dire des liens publicitaires publiés sur la page d’accueil de Google, en fonction de mots-clefs.
Plus ces derniers sont ciblés (par exemple : la combinaison des mots « musulman », « mosquée », « Ardennes », etc.), plus la pub apparaît sur l’ordinateur de l’internaute.
On peut y lire :
« Vous êtes musulman – alors aidez-nous à finir la seule mosquée en construction chez nous ! »
Suit un renvoi vers la page de l’ »AMCCA » consacrée aux dons.
Bref une initiative simplissime (pour un webmaster), qui a permis de récolter plus de 2 000 euros depuis sa mise en place le mois dernier.

Cette démarche, l’ »AMCCA » la doit en grande partie à « Mohamed Lamrid », fils du trésorier de l’association, « Abdelouahad Lamrid ».
Carolo pur jus de 24 ans, ce jeune prodige est diplômé de « IFTS », option communication numérique et développement d’applications Internet.
Ces derniers mois, il a décidé de mettre son jeune âge et ses compétences au profit de la mosquée ardennaise.
« Si on veut toucher des jeunes, il faut innover.
On ne peut plus se passer des réseaux sociaux, de Google, et plus largement de toutes les possibilités qu’offre Internet. »

Une mosquée 2.0

Les collectes de dons traditionnelles, qui ont permis de recevoir plus de 600 000 euros depuis 2006, ne vont pas disparaître pour autant.
Elles restent indispensables.
Elles vont simplement accueillir et cohabiter avec une forme de collecte en phase avec son temps, et surtout capable de séduire des particuliers (et des jeunes) un peu partout dans le monde.
« Mohamed Lamrid » ne compte d’ailleurs pas en rester là.
Convaincu des bienfaits d’Internet sur le monde associatif, il a déjà créé la page Facebook et le compte Twitter de l’ »AMCCA », et s’apprête à lancer une newsletter.
« Elle sera destinée aux donateurs et permettra de leur montrer les avancées du chantier, ce qui les rassurera sur l’utilisation des fonds, et ce qui pourra donc entraîner de nouveaux dons. »
Ce cercle vertueux pourrait faire des émules.
Il existe à ce jour plus de 120 mosquées en construction en France et celle de Charleville, le long des voies ferrées de la gare de Mohon, fait partie des rares à draguer l’Internaute sur Google.
Ce projet de mosquée 2.0 lui vaut d’ailleurs les félicitations de la communauté musulmane, ainsi que la « Une » de certaines revues ou certains sites spécialisés.
C’est le cas de « al-kanz.org », qui couvre les nouvelles tendances du monde musulman.
On peut y lire :
« Ce qui est intéressant ici, au-delà de l’efficacité de la campagne de collecte de dons en elle-même, c’est la recherche de nouvelles sources de financement.
Espérons que d’autres mosquées agissent en ce sens et explorent elles aussi de nouvelles pistes. »

Guillaume Lévy

http://www.lunion.presse.fr/accueil  du 02/12/2013

 

Ils ne savent pas combien ils nous rendent service !
Comment nous empêcher de dire maintenant ce que nous pensons de l’islam sur internet si l’islam lui-même se sert d’internet pour une opération commercial par le biais d’une association ?
Nous sommes dans un état laïc, notre patrimoine historique religieux n’est pas entretenu mais les musulmans se permettent d’acheter notre sol qui devient terre d’islam pour construire leurs mosquées !
Où va notre culture ?
Non à cette invasion sournoise, la France a toujours lutté contre l’islam et cela continuera !
Les résultats sont déjà patents dans l’éducation scolaire des enfants et des adolescents, minable !

Sot Programme Pour La Garde Des Sots

non

Réinsérer les voyous est plus important que protéger la société !

De même que le bijoutier de Nice avait été largement soutenu par l’opinion publique, l’énorme élan manifesté sur les réseaux sociaux en faveur du bijoutier de Sézanne, qui a tué un braqueur multirécidiviste, en dit long sur le ras-le-bol des citoyens face à la montée de l’insécurité.

Pour la majorité des Français, qui ne demandent qu’à vivre et travailler en toute sécurité, c’est l’overdose d’un laxisme judiciaire permanent, avec un Etat qui ne légifère que pour accorder toujours plus de droits aux voyous au détriment des victimes.

Plus la violence explose et plus la justice caresse les délinquants dans le sens du poil. Cela est tellement vrai que la légitime défense n’est pratiquement plus reconnue, sauf à attendre que l’agresseur tire le premier avant de pouvoir « légalement » riposter !

Nous en sommes arrivés au point que l’Etat ne reconnait plus aux citoyens ce droit élémentaire de toute véritable démocratie, qui est le droit à la sécurité. En matière de laxisme, la réforme pénale voulue par « Christiane Taubira » est un modèle du genre, où l’aménagement des peines des malfrats prévaut largement sur la protection des citoyens. Un véritable encouragement à la délinquance et le signe évident d’un total mépris pour les victimes.

Pour notre Garde des Sceaux la priorité n’est pas de protéger la société contre la récidive des criminels, elle est de promouvoir la réinsertion des voyous en vidant les prisons ! Quand un gouvernement n’écoute plus la voix du peuple et quand il légifère sans arrêt contre sa volonté, il ne fait que semer les germes de la colère, porteurs de lendemains tragiques. Après le mariage pour tous imposé de force, après la réforme « Peillon » qui mécontente à la fois les maires et les familles, après la déferlante d’impôts et de taxes multiples, avec l’explosion du chômage et des déficits, la réforme pénale de « Christiane Taubira » est la goutte d’eau qui fera déborder le vase.

A ce jour, François Hollande est resté sourd aux grondements du peuple, mais à trop tirer sur l’élastique, tout ça pourrait très mal finir.

Jacques Guillemain

http://ripostelaique.com  du n° 332, le 03/12/2013

 

 

Notre République N’ Est Que Laïque.

musulmann

l’envahisseur !

Désolée, mais je ne vois qu’une solution, la guerre.

Insupportable !
On a guillotiné les rois pour moins que ça !!
Eux avaient des excuses !
Ces gens là n’en ont pas …
Ils sont aveugles et sourds, c’est ce qui causera leur perte.
Ils ne veulent pas voir que le Peuple de France en a ras le bol de l’islam qui s’installe.
Ils veulent nous forcer à avaler un brouet islamiste infâme.
Nous allons leur vomir à la figure.
- Nous devons supporter les bâchées, enfoulardées partout dans l’espace public,
- Nous devons supporter les barbus avec leur chemise de nuit, leurs mollets poilus, leur anoraks noirs et leur nike,
- Nous devons supporter les étalages de bouffe hallal,
- Nous devons supporter que les écoles et établissements publics ou privés prévoient du hallal,
- Nous devons supporter la construction exponentielle de mosquées dans un paysage non prévu pour ça,
- Nous devons supporter le fait que si nous critiquons l’islam nous soyons traité de racistes,
- Nous devons supporter de voir se développer dans certains quartiers les boucheries hallal et de ce fait d’être obligé de faire 4/5 km pour trouver une boucherie normale,
- Nous devons supporter Djamel Debbouze et ses conneries permanentes et parce qu’il est maghrébin,
se croit obligé de nous réciter sa philosophie de décérébré,
- Nous devons supporter les groupes de RAP avec leurs chansons ordurières et insultantes pour la France,
- Nous devons supporter la violence dans les quartiers menées par des petites frappes musulmanes, qui font régner leur loi avec l’assurance que grâce à Taubira ils n’iront pas en tôle.
- Nous devons supporter une équipe de France de foot menée par des « convertis » ou des musulmans qui n’en ont rien à foutre de la France et qui le font savoir
- Nous devons supporter des « journaleux » qui nous obligent à avaler leur mensonges en nous faisant croire que l’islam n’est pas « l’islam des terroristes » mais une religion comme les autres..et qui en profitent pour nous faire passer les « Merah » et autres « Dekarh » pour des gens d’extrême droite avant même d’avoir la bonne info.

Ma question est :
Jusqu’à quand allons nous supporter ça sans nous révolter, sans rien dire, en nous faisant insulter en permanence ?

Les Russes sous l’empire ont supporté 300 ans de tsarisme !
Ca fait beaucoup mais ils ont été très violents en 1918 avec le dernier tsar.
Ils ont également supporté 70 ans de communisme qu’ils ont quitté sans trop de violence en 1989 (chute du mur)
L’Europe a supporté 5 ans de nazisme, rude bataille pour s’en débarrasser mais nos parents y sont arrivés.
Cela fait bientôt 40 ans (depuis la loi sur le regoupement familial) que nous supportons la montée en puissance de cette merde verte qu’est l’islam, cela commence à faire beaucoup…

Alors encore une fois je pose la question : Qu’est ce qu’on fait ?
Il y a encore une chose qu’il faut savoir.
C’est qu’aucune discussion n’est possible.
La démocratie ils ne connaissent pas.
La philosophie non plus.
La réthorique non plus.
Désolée mais je ne vois qu’une solution.
La guerre.

Katouch

http://www.resistancerepublicaine.eu  du 01/12/2013

Abdel Dekhar, Le Tireur De « Libération » !

Abdelhakim-Dekhar

Catastrophe ! Horreur ! Le tireur de « Libération » est un islamo-gauchiste !

On nous avait déjà fait le coup avec l’affaire « Merah », sortant immédiatement les gousses d’ail contre « l’extrême drôaaate » accusée d’instaurer un climat nauséabond.
L’infâme, aussitôt ses tueries perpétrées, nous avait tout d’abord été décrit comme un abominable néonazi blond aux yeux bleus, avec des cicatrices pour faire encore plus « flipper » les enfants, avant d’apparaître au grand jour pour ce qu’il était :
Un beur parfaitement intégré et gentil comme tout, avec juste une petite tendance malheureuse à l’antisémitisme et au « djihad ».

On se rappelle avec une hilarité toujours vivace de la déception non feinte du journaliste du « Nouvel Obs » « Nicolas Chapuis » qui avait lâché un «putain je suis dégouté que ce soit pas un nazi ».

Et bim, v’là t’y pas que l’histoire se répète dites donc ! Quand la malchance s’en mêle… !

Après les coups de feu chez « BFM TV », à la « Société Générale » et surtout à la rédaction de « Libé » où un photographe a été gravement blessé, on nous a là encore immédiatement décrit un homme de type européen au crâne rasé et portant un manteau kaki…
On n’a tout de même pas osé le casque à pointe mais c’était limite.
Le fait qu’il ait utilisé des cartouches réservées habituellement pour la chasse au sanglier aggravait singulièrement son cas.
Fort de toutes les suppositions, le festival des pourfendeurs de libertés pouvait commencer, avec une ligne d’attaque parfaitement rôdée.
De partout fusèrent alors les accusations sur les atteintes à la démocratie, aux valeurs de la République, on appelait à limiter drastiquement la liberté d’expression.
« Patrick Mennucci » appelait à suivre son regard et évoquait d’un air entendu « les adversaires de la liberté d’expression ».
Sur « I-Télé », on amalgamait tous les poncifs habituels sur le climat nauséabond et le racisme chevillé au corps de ces indécrottables Français, le « FN » qui avait évidemment armé le bras du tireur fou, mais aussi « Taubira » et ses salades de fruits, et bien sûr l’islamophobie rampante.
« Nicolas Demorand », quant à lui, avait l’intime conviction que le coupable devait très certainement être un transfuge de la « Manif Pour Tous » génératrice de haine comme on l’aura bien compris.
Et « Mélenchon » sentait poindre « une ambiance », lui qui avait qualifié   »Libération » de « carpette boboïde » …

Même notre « bon président » avait sa petite idée sur l’origine forcément un peu gauloise du tireur :
« On laisse une phrase être prononcée, on laisse un acte être commis, un enfant dans une école parce qu’il est juif être moqué, un arabe parce qu’il est musulman pourrait être mis en cause pour sa religion, et après un ministre parce qu’elle a une couleur de peau ».
Bien entendu, les trucidés non juifs, non musulmans et non noirs ne méritaient pas de faire partie de la liste car, comme chacun l’a bien compris maintenant, le raciste est blanc et rien que blanc.
Rentrez-vous ça dans le crâne une fois pour toutes !
Mais bien sûr, que serait l’erreur d’appréciation sans la toujours fougueuse « Caroline Fourest », jamais dernière pour la déconnade ?
Elle aussi, dans le Huffington, dénonçait ce racisme ambiant touchant exclusivement les noirs, les juifs et les arabes.
Pour Caro tout ça c’est de la faute à la liberté d’expression que tout de même un jour il faudra songer à limiter, à modérer, voire à interdire.
La droite se rend coupable d’avoir « libéré une parole mortifère », mais le pire de tout c’est ce « FN » qui « vit de cette nausée » écrit-elle.
Décidément sûre de son fait, elle réclame de la part de son aile gauche un « antiracisme intelligent, qui soigne les passions communautaires et fédère au lieu de diviser »…
Deux jours après, que d’hilarité déclenchée par cette tirade !

Pauvre petite Caro, toujours si complètement à côté de la plaque… On en a mal pour elle.

Ainsi donc s’achève l’épopée du tireur aux baskets vertes dont l’ADN vient d’être identifié comme étant similaire à celui retrouvé, un certain Abdelhakim Dekhar, 52 ans, bien connu des services judiciaires puisqu’il avait été condamné à quatre ans de prison en 98 pour association de malfaiteurs suite à la mort de cinq personnes en l’espace de 25 minutes, dont trois policiers, quatre ans plus tôt.

« Abdelhakim Dekhar, un anarchiste très étrange »

« BFM TV » le décrit comme « islamo-gauchiste » et une journaliste de Libération qui l’avait connu comme « un anarchiste » « très étrange » qui se disait « piloté par le consulat d’Algérie » et considérait les médias comme « de la merde ».
D’après son avocat, « Dekhar » racontait « qu’il était piloté par son oncle, responsable des services secrets algériens.
Il prétendait avoir reçu pour mission d’infiltrer l’ultra gauche qui aurait eu des accointances avec les islamistes et le « GIA » algérien 
».

Mince, on est loin des thèses de l’extrême droite !

Forts de ces derniers développements, nous attendons maintenant avec une impatience non feinte les conclusions de « Caroline Fourest » ainsi que celles de « Nicolas Demorand ».
Monsieur Hollande aura probablement quelque chose à nous dire, de même que Monsieur Mennucci.
Mais que les autres ne se privent pas, nous serons ravis d’apprendre les soulagements de tout un chacun sur ce dénouement pour le moins inattendu.
N’est-ce pas Caro ?

Caroline Alamachère

http://ripostelaique.com  du n° 330, le 21/11/2013

 

« Tout laisse à penser que le tireur de Paris a agi seul » par rtl-fr

 

Il devait faire sombre où on a cru le voir, se tromper à ce point !
De mon côté, je me demande si ce n’est pas un coup monté…tout comme la victoire des bleus…tout comme cet otage qui s’évade de nulle part…
Bizarre, on n’entend plus personne maintenant, si on a ajouté qu’il était « fou ».
Il ne va pas avoir monopolisé les forces de l’ordre et de la police scientifique pendant plusieurs heures sans qu’il y ait un marché à la clé.
Dans le contexte actuel, il y a de grandes probabilités qu’il soit reconnu irresponsable et ne soit même pas inquiété.
Ce sont ça les « chances pour la France » ?

Qui Donc Est Ce Si Généreux « Pote » ?

Qui Donc Est Ce Si Généreux Même Régime Pour Les Voitures !

Hollande va-t-il supplier « Rachid Nekkaz » de rester français ?

On apprend que la loi française interdisant le « niqab » est délibérément et ouvertement bafouée puisque seules  8 contrevenantes sur 661 ont payé leur amende, prise en charge par « Rachid Nekkaz », (grand défenseur devant l’éternel et les mortels de Karim Achoui, « l’avocat des voyous »).

On apprend que le même « Nekkaz » s’est amusé à acheter un parrainage pendant la campagne des présidentielles de 2012.
On apprend dans le même article que son site s’appelle « Touche pas à ma constitution » (il n’est pas interdit de rire… ).
On apprend que cet individu, né en France de parents algériens est français mais que personne n’a eu l’idée de le déchoir de sa nationalité ni même d’intenter un procès pour entrave à la justice puisqu’il interdit, de fait, l’application de la loi « anti-burqa ».
Mais on apprend, et on s’en réjouit, que ce membre du parti socialiste français vient, enfin ! – de renoncer à la nationalité française pour postuler à la présidence de l’Algérie.

Bon vent !

Sauf que… on s’attend à voir Hollande larmoyant prendre la parole sur toutes les chaînes de télévision afin de  supplier « Nekkaz » de ne pas abandonner sa croisade islamique et l’aide énorme qu’il apporte au projet socialiste de remplacement de population.

Christine Tasin

http://www.resistancerepublicaine.eu  du  31/10/2013

 

§§§§§§§§§§

Qui est celui qui paie les amendes des femmes voilées ?

Promoteur immobilier controversé aux airs de « BHL », ex-candidat aux législatives, « Rachid Nekkaz » se dit contre le niqab, mais pour la liberté de circuler avec.
661 amendes ont été dressées depuis la loi de 2011 interdisant le port du voile intégral dans l’espace public.
« Rachid Nekkaz » dit en avoir payé 653.
La dernière, c’était celle de « Liala », mardi 23 juillet.
Il s’est déplacé en personne, pour aller déposer un chèque de 119 € à la trésorerie d’Evry.
« Chez Manuel Valls », nous dit-il au téléphone, d’une voix souriante.
Trois jours après les émeutes de Trappes, « l’homme qui paie les amendes des femmes en « niqab » » n’est pas mécontent de son nouveau pied de nez.
« Liala » a contacté « Rachid Nekkaz », directement, « en passant par le site de mon association Touche pas à ma constitution », assure-t-il.
Pour qu’il sorte le carnet de chèques, la jeune femme a dû lui envoyer « un petit courrier, s’engageant à ne pas faire preuve de violence envers des policiers ».

Une majorité de converties

« Rachid Nekkaz », qui paie aussi pour les femmes belges – seul pays avec la France et la Turquie à interdire le port du niqab –, a dit non une seule fois.
A une convertie de Bruxelles, verbalisée quatre fois d’affilée, et affiliée au groupe extrémiste Sharia for Belgium.
Un cas loin d’être représentatif selon lui :

« Les femmes qui portent le niqab sont des femmes normales, aux parcours de vie très différents. »

Un tiers de celles qu’il a rencontrées sont des célibataires et la majorité est convertie « Il y a même une « Linda Le Pen » qui a fait appel à moi », rigole t-il.

« Je m’oppose au niqab »

Sa femme à lui est une américaine, et catholique.
Il le répète partout, histoire de bien mettre les choses au clair :

« Je suis un musulman laïc, opposé au niqab.
Ce que je défends, c’est la liberté pour les femmes de le porter ou non. »

Pour lui, il s’agit de défendre une liberté fondamentale : pouvoir se déplacer dans la rue.
C’est sur ce principe qu’il s’est appuyé pour déposer un recours devant la Cour européenne des droits de l’homme, afin de faire invalider la loi de 2011.
Pour ce militant PS, qui assure être membre de la fédération du XVIearrondissement (le PS, interrogé par Rue89 dit que non), ce serait plus simple si le gouvernement avait le « courage » d’amender la loi :

« Il faut annuler l’interdiction de porter le niqab dans les espaces publics ouverts. Sinon, dans les mois à venir on va être confrontés aux mêmes débordements qu’à Trappes. »

En attendant, il est persuadé qu’en payant les amendes, il « neutralise sur le terrain » la loi de 2011.

De gros airs de « BHL »

Ça lui a coûté 119 000 euros, frais d’avocat compris.
Mais « Rachid Nekkaz » ne serait pas à ça près.
On le dit millionnaire.
Il esquive :

« J’ai suffisamment de biens immobiliers pour pouvoir payer des amendes pendant des années. »

A la sortie des trésories publiques, il pose souvent avec une jeune femme en « niqab », le récépissé de la contravention en main.
Sourire assuré, crinière grise, costume noir et chemise blanche ouverte, on croit voir le sosie de « BHL ».
Comme lui, « Rachid Nekkaz », est prêt à s’engager pour toutes « les atteintes faites à la liberté et aux droits de l’homme ».
En Chine par exemple, où il est allé rendre visite à des prisonniers politiques ouïghours, la minorité musulmane persécutée.
« Rachid Nekkaz » partage aussi ce souci de s’engager pour les causes qui sont au centre des débats médiatiques.
En 2010, alors que « Brice Hortefeux » expulse massivement de leur campements les Roms, « Rachid Nekkaz » déclare vouloir acheter en Auvergne, sur les terres de l’ex-ministre de l’Identité nationale, un terrain de seize hectares.
Il avait prévu de louer cette « République des Roms » un euro symbolique.
Mais « ça n’a rien donné concrètement », explique « Saimir Mile », le président de l’association « La voix des Roms » :

« Je ne sais pas s’il était vraiment prêt à signer le chèque, mais quand nous nous sommes rencontrés, je lui ai expliqué que cette proposition était irréalisable.
Les Roms sont en France pour gagner leur vie, pas pour prendre des vacances.
Personne n’avait envie d’aller s’installer loin de tout, au fin fond des montagnes d’Auvergne. »

« Il aurait pu avoir une carrière à la « Tapie » »

Depuis, « Saimir Mile » n’a plus revu « Rachid Nekkaz ».
Pour lui, c’est un « homme moderne, qui a très bien compris l’importance des coups médiatiques ».
« Son fonds de commerce, c’est l’image et la communication », confirme son ami « Moussa Khedimellah », sociologue de l’islam et des quartiers populaires :

«  »Nekkaz » est un lanceur d’alerte.
Il aurait pu avoir une carrière politique à la « Tapie », mais il a préféré utiliser son argent pour éveiller les consciences. »

Il ajoute :

« C’est un amoureux de la France, engagé depuis plus de vingt ans du côté des pauvres.
Sa démarche est à la croisée de celles de « Coluche » et de « Stéphane Hessel ». »

Marchand de sommeil ou bienfaiteur ?

« Rachid Nekkaz » est né en 1972 à Choisy-Le-Roi.
Neuf frères et soeurs, des parents immigrés algériens et analphabètes.
Leur fils fait de la philo à la Sorbonne, avant de s’engouffrer dans la bulle Internet, en créant une start-up à la fin des années 90.
Il la revend « bien » en 2000, et investit sa fortune dans l’immobilier.
Depuis, le riche propriétaire est soupçonné d’être un marchand de sommeil.
« Rachid Nekkaz » porte plainte pour diffamation, expliquant loger ceux qui n’ont pas accès aux logements sociaux :

« Vous croyez qu’ayant vécu 25 ans dans une cité de transit totalement délabrée, je vais profiter de la misère des gens ?
J’essaie d’aider ceux qui en ont besoin.
Mais de toutes façons en France, dès que vous faites quelque chose de bien on essaie de vous bloquer.
Surtout, si vous avez de l’argent et que vous vous appelez « Rachid ou Mamadou », vous êtes tout de suite suspect. »

C’est aussi comme ça qu’il interprète ses échecs politiques.
Les 500 parrainages pour être candidat à la présidentielle de 2007 jamais obtenus par exemple.
Une histoire « bizarre », qui n’a jamais été éclaircie, raconte « Moussa Khedimellah » :

« A quelques mois du dépôt des signatures, sa maison a été cambriolée et son ordinateur – où toutes les promesses de parrainages étaient enregistrées – a disparu. »

« Nous n’avons pas de lien avec ce monsieur »

« Rachid Nekkaz » essaie ensuite, sans succès, de se présenter aux primaires PS de 2011.
Candidat à l’élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, chez « Cahuzac », en juin 2013, il finit dernier avec 0% des voix.
Même dans les quartiers, les scores de celui qui s’était auto-proclamé « candidat des banlieues » sont catastrophiques.
Candidat dans la septième circonscription de Seine-Saint-Denis aux législatives de 2007, il obtient 156 voix (0,56% des voix exprimées).
Les collectifs qui contestent la loi de 2011 sur le niqab ne veulent pas non plus entendre parler de lui.
A l’évocation de son nom, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) coupe court :

« Nous n’avons pas de lien avec ce monsieur. »

« Abdelaziz Chaambi », le président de la Coordination contre l’islamophobie (CRI) préférerait qu’il rejoigne les initiatives existantes :

« Son combat serait plus crédible et plus efficace.
C’est bien de jeter l’argent par les fenêtres, ça permet de se faire sa pub, mais ça n’est pas suffisant.»

Le 14 juillet, il demande à ne plus être français

« Mohamed Mechmache », le président de l’Association collectif liberté égalité fraternité ensemble unis (ACLEFEU), est du même avis :

« On ne peut pas arriver sur des terrains où des gens luttent depuis 20 ou 30 ans juste parce qu’on a de l’argent.
Nous, on se bat contre les amalgames et les exclusions avec les outils de la citoyenneté, on a pas les moyens de payer des amendes. »

Moussa Khedimellah propose une autre interprétation :

« Rachid a toujours voulu faire différemment, mais quand on est iconoclaste, on en paie le prix. »

Il en fait un symbole de cette génération « extra-européenne qui a du potentiel mais à qui la France n’a pas fait de place ».
L’intéressé est en tout cas bien décidé à la quitter.
Le 14 juillet il a demandé la déchéance de sa nationalité.
Cela devrait aussi lui permettre de mener à bien son prochain combat :
il est candidat à l’élection présidentielle algérienne de 2014.
Sa première promesse de campagne : réserver le poste de vice-président à une femme.

Tiphaine Le Liboux

http://www.rue89.com  du 24/07/2013

 

 

Pour une fois, je souhaite que Normal 1er reste pareil à lui-même, effacé.

Quant au futur candidat, s’il est élu car ce n’est pas gagné, je pense qu’il aura encore plus à faire qu’en France…

C’est le problème de l’algérie maintenant, pas le nôtre !

 

On Dirait Que L’islam Est Dispersé !

On Dirait Que L'islam Est Dispersé ! dans FRANCIA manipulation-mentale-

Manipulation Mentale

Avec Hollande c’est la défrancisation à marche forcée

« La France n’est pas la France.
Elle ne l’a jamais été et ne devrait jamais l’être.
Et si jamais elle le fut à une certaine période de son histoire, cette période devrait inéluctablement être déconsidérée, honnie, révisée, discréditée ou réduite à son stigmate temporel le plus éphémère. »

C’est cet axiome qu’on nous ressasse « ad taubiram » depuis l’implémentation du régime de Hollande.
En effet, depuis l’avènement de celui-ci nous assistons à une accélération de ce processus de dé-Francisation imposée, sciemment voulue par la grande famille consanguine de notre caste politico-médiatico-culturelle.

Ce processus entame les divers aspects de la société anciennement connue sous le terme de société française.

Par exemple, chez nos jeunes « djeunes », assurance garantie nous dit-on de nos retraites futures et richesse locale à tempérament importé, nous assistons à une « Syrianisation » comportementale, sous forme de volontariat et de stages extra-Erasmus où ces jeunes « djeunes » allant s’enrichir de valeurs dans des contrées à fort potentiel coranico-didactique, seront, à leur retour au bercail, une valeur ajoutée à l’environnement originel duquel ils sont en théorie issus et dans lequel ils n’hésiteront pas à faire partager leurs expériences pratiques récemment acquises, la théorie ayant déjà bien assimilée dans les centres culturels financés par les « riyals » et « dinars » de la République.

Qui dit « Syrianisation » de la France, dit « Libanisation » de la France(synonyme : « Balkanisation »).
Etant donné que science sans conscience n’est que ruine de l’âme, ces jeunes “djeunes” érudits, voudront donc en toute bonne foi, développer au long cours et dans tous les recoins de la France leurs connaissances récemment acquises nonobstant les désagréments et les dommages collatéraux que devront subir leurs concitoyens mécréants de souche, et ce dans le but louable de bien inculquer ces nouvelles connaissances à ces « souchiens », à défaut de les convertir.
Que voulez-vous, qui aime bien châtie, décapite voire éviscère bien.
Et pour ceux qui ratent les travaux pratiques, une révision pédagogique est toujours visionnable sur « youtube ».

Sans transition, après la « libanisation », la « talibanisation » ou plus correctement l’« Afghanistanisation » et sa tendance vestimentaire à suivre de près – « mais de préférence de loin »- dans nos villes à forte pénétration musulmane (sic!).
Voile, burqa, niqab, hijab, une tendance au féminin – féminin?- qui se profile durablement dans notre paysage visuel et qui va de pair avec les qamis, djellaba et autres sarouel pour mâles en grève chronique de rasage.

Plus à l’ouest, et plus au sud de la France, l’« Irakisation » de Marseille.
A l’instar des irakiens qui bénéficient de la démocratie toute fraîchement inaugurée en grande pompe par le distingué « George Doubleyou » et qui coïncide avec le développement durable de règlements de compte interconfessionnels, nos amis phocéens qui ne sont pas encore « désouchés » -au fusil à pompe-, seront rassurés par les annonces pompeuses du rétablissement de la sécurité durable par notre « Doubleyou » national, notre sinistre ministre de l’intérieur.

En France le terme de stigmatisation rime avec « Iranisation ».
« Iranisation » qui adopte les attributs, dans la forme mais également dans le fond, d’ »ayatollahs » de la pensée unique, de l’antiracisme, du multiculturalisme imposés et de la démagogie des minorités.
« Ayatollahs » qui émettent à l’encontre des mécréants de souche les « fatwas » du politiquement correct dont l’issue rime toujours avec une lapidation médiatique, un lynchage social et  politique.
Ces « ayatollahs » peuvent être barbus, imberbes ou « dragqueen » et se regroupent souvent dans des associations subsidiées ou dans des « lobbys » à haut pouvoir de nuisance citoyenne.

Rajoutons à ceci la « Palestinisation » de nos organes médiatiques de propagande, transformant des terroristes suicidaires en des activistes enthousiastes, à l’instar de nos « antifas » du terroir métamorphosés en gais lurons partisans de la justice sociale.
Entre « antifa » et « intifada », la limite est parfois imprécise pour nos dévoués journalistes adeptes de la « taqqia » de la désinformation.

Est-il encore utile de rappeler la « Qatarisation » de nombreux aspects de l’économie française et la « Turquisation » de nos chères banlieues avec une montée inexorable de l’antisémitisme, où dans le pays d’ »Erdogan » le musulman modéré, « Mein kampf » se vend à 80.000 exemplaires annuellement et ce chiffre explose dans les autres pays musulmans où cet ouvrage riche en valeurs communes avec celui de la religion d’amour de tolérance et de paix est même recommandé dans divers salons du livre.

Pour terminer, la « Maroquinisation », l’« Algérisation », la « Tunisation » de la dernière élection présidentielle, associées à la « Syrianisation », la« Libanisation », l’« Afghanistanisation », l’« Irakisation », l’« Iranisation », la« Palestinisation », la « Qatarisation » … de ce qui fut la France, ne sont que de tragiques épiphénomènes de sa calamiteuse « Hollandisation ».

Pierre Mylestin

http://ripostelaique.com  du 29/09/2013

 

Un maître-mot  manque au milieu de toute cette islamisation…Hollandisation y comprise, il s’agit d’une bonne ORGANISATION qui ne peut se faire sans la POPULATION  DE  SOUCHE  FRANCAISE !

Regards Croisés Sur Islam & Musulmans.

 Regards Croisés Sur Islam & Musulmans. dans EDUCATION cochon-rit-e1379529560130

Les regards de « De Gaulle », « Hitler » et « Churchill » par le Docteur « Salem Benammar »…

Mais c’était il y a bientôt deux ans, début 2012, le monde n’a pas changé en mieux !(pelosse)

Ces trois hommes ont voulu donner chacun à sa manière un portrait du musulman qui s’avère, « in fine », guère flatteur pour les Muslmans mais qui ne sont pas sans rappeler ceux que brossent leurs descendants aujourd’hui nourris par par le fanatisme exacerbé et inquiétant dont font preuve les extrémistes musulmans sans que cela ne suscite émotion, colère, indignation, condamnation ou réprobation de la part de leurs coreligionnaires.
Il est difficle de croire que ces portraits sont exagérés et le fruit d’un relent d’islamophobie dont serait victime l’Islam qui ne fait rien non plus de conjurer cette violence devenue à force pathologique et qui le distingue des autres religions monothéistes.
Cette espèce de complaisance dont semble jouir, au sein du monde musulman, les tenants de l’islam violent, activiste, prosélyte, hégémonique, colonial, irrespectueux de l’ordre républicain, des valeurs universelles, mettant en péril la paix et la sécurité dans le monde, ne fait que jeter le trouble et semer le doute sur la vraie nature de la religion musulmane que beaucoup de musulmans se plaisent à l’associer à la paix.
Alors que le mot « Islam » veut dire littéralement soumission et assujettissement, allégeance, adhésion avec obligation stricte et absolue de se conformer et appliquer les prescrits de sa religion dans tous les aspects de sa vie.
Ce qui interdit toute possiblité pour un musulman de s’interroger lui-même sur le sens de ses propres actes, sur le bien-fondé des actes accomplis par d’autres au nom de l’Islam et au profit de la cause musulmane telle que la retrace le Coran qui recommande aux musulmans d’emprunter la seule voie de la vaillance et de la combativité pour atteindre le stade ultime de la félicité, excluant ainsi, la voie de la modération.
Comme si l’excès de zèle était le propre des vrais fidèles musulmans.
Il ne s’agit pas de rechercher les liens intrinsèques entre l’Islam et la violence quand bien même l’Islam refuse de faire lui-même sa propre introspection afin de se débarrasser de ses scories négatives qui lui sont inhérentes ou non et qui sont l’origine de frayeur et de peur justifiée ou non chez les non-musulmans, voire les musulmans eux-mêmes qui veulent vivre dans la modernité et qui luttent pour se dépêtrer du carcan de la religion, pour la réduire au seul champ de la spiritualité.
En tout état de cause, il s’agit moins de fantasmes qui sont le produit de préjugés anti-musulmans que d’une réalité observée et constatée ici et qui laisse à penser que les excès et dérives dont sont coupables les mouvements activistes musulmans qui constituent la nébuleuse islamiste qui rejaillissent sur tout l’ensemble du monde musulman qui ne cherche pas non plus à s’en démarquer ouvertement.
Comme s’il y a une espèce de schizophrénie où il se trouve partagé entre son désir de combattre le mal qui le ronge à l’intérieur et au même temps il est freiné par sa peur de vouloir éradiquer un mal qui n’en est pas un et qui n’est que l’expression du message politique et cosmique de l’Islam.
Ni phobie, ni préjugés défavorables, ni fantasmes négatifs, ni idées préconçues pour dénigrer la religion musulmane qui mérite tout le respect qui lui est dû en tant que catharsis, seule l’observation des comportements violents, velléitaires et bellicistes et l’analyse des discours extémistes donnent de l’Islam une image peu reluisante et rendant légitimes toutes ces appréhensions que l’on puisse éprouver dans le cas d’espèce.
Et avec tous les pogroms, autodafés et actes de barbarie perpetrés un peu partout dans le monde, et particulièrement en Irak et au Nord du Nigéria, que l’on peut effectivement se demander si l’Islam ne se trouve pas aujourd’hui dans sa période d’Inquisition à l’instar du Christianisme au Moyen Age.

Dans ce contexte, les descriptions de de Gaulle, Churchill et Hitler sont plus que jamais d’actualité :

-1)  » Les musulmans, vous êtes allés les voir ?
Vous les avez regardés avec leurs turbans et leur djellabas ?
Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français !
Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants.
Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre.
Agitez la bouteille.
Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau.
Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français.
Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ?
Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ?
Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! »
- De Gaulle-

2)« Certains musulmans peuvent montrer de splendides qualités, mais l’influence de la religion paralyse le développement social de ceux qui la suivent. Aucune force aussi rétrograde n’existe dans le monde. Loin d’être moribond le mahométanisme est une foi militante et prosélyte. [...] la civilisation de l’Europe moderne peut s’écrouler, comme s’est écroulée la civilisation de la Rome antique.”
- Winston Churchill-

-3)“On doit garantir à tous les membres musulmans des Waff*n-S* et de la police le droit indiscutable, prévu par leur religion, à ne pas manger de la viande de porc et à ne pas boire de boissons alcooliques.
Il faudra leur garantir des menus équivalents. (…) Je ne veux pas que, par la stupidité et l’étroitesse d’esprit de quelques individus isolés, un seul de ces héroïques volontaires eut à ressentir une gêne »
- Adolphe HITLER-

En conclusion, 70 ans après, le monde musulman n’a guère changé au plan de développement humain.
Il demeure plutot en régression.
Sauf la Tunisie et la Turquie.
Mais pas pour longtemps à causse de l’islamisation rampante des esprits.
Ces deux pays qui ont réussi à cantonner la religion et sa pratique à la seule sphère privée et personnelle, semblent être pris en otage par les mouvements islamistes et ils ne vont pas tarder surtout en ce qui concerne la Tunisie de rejoindre le rang des pays les plus rétrogrades et barbares de ‘ humanité.

En définitive, l Islam semble être plus un problème qu’une solution aux problèmes de déveleppement.

Il n’existe pas aujourd’hui un seul exemple de pays qui a fait de la religion musulmane son modèle de développement humain, économique, social qui a réussi.
A supposer évidemment que la religion ait cette vocation.
Le problème que l’Islam qui est une catharsis se veut un antidote aux maux des société humaines est perçu partout dans le monde comme une menace réelle ou supposée aux progrès humains.

pourfendeur

http://you.leparisien.fr/  du 23/09/2012

L’islam n’a rien à faire en Occident qui n’est pas Terre d’islam mais Terre de la Guerre, donc terre à conquérir et à asservir, pour l’ensemble des musulmans.
La France est une République laïque, elle ne doit pas se laisser piéger !

 

La Laïcité Exclut L’ Islam

muslim-e1377889337143

L’islam n’est pas une religion comme les autres….

C’est « Dalil Boubakeur » en personne qui le dit.

 « Mais l’administration doit réaliser que l’islam n’est pas une religion comme une autre, à traiter sous l’angle de la loi de 1905.
Le ministre Valls n’a pas pris en compte la dimension sociétale de l’islam.
Il doit voir que la vie des musulmans de France se détériore. »

C’est clair.
La loi de 1905, notre loi, essentielle pour la laïcité et donc le vivre ensemble, n’est pas soluble ni compatible avec l’islam.
« Boubakeur » le reconnaît.
Il avait déjà demandé un moratoire concernant l’application de la loi de 1905 à l’islam.
C’était, à l’époque, sous prétexte de donner à l’islam la possibilité de rattraper les églises en nombre de mosquées, la demande de finances publiques pour la construction de mosquées.

On n’en est plus là et le vrai visage de « Boubakeur » (et donc la « takkia » de sa proposition de 2008 ) apparaît clairement.
Nul besoin de moratoire, ce que l’islam demande, c’est un traitement spécial, une prise en compte de la dimension totale de ce système…
Non seulement une prise en compte mais l’imposition de l’islam dans la vie française.

On comprend fort bien ce que « Boubakeur » a en tête quand on lit la fin de l’interview.
Ce qui le gêne c’est que malgré les faux-nez, la « takkia »… des gens comme lui, les Français voient clair et refusent l’islam.
Et « Boubakeur » de tenter de nous faire croire que le problème ce serait « Mérah » et autres terroristes qu’il faudrait se contenter de dénoncer (ce qu’ils ne font guère, d’ailleurs, il a raison).

Or, le problème c’est la visibilité de l’islam que les Français refusent : voile, kami, halal, prénoms, mosquées….

Mais pour « Boubakeur » tout cela dépendrait de la volonté des pouvoirs publics :
Il leur appartiendrait de « donner de la présence et de l’audience aux mouvements modérés de l’islam« .
Autrement dit plus de place dans les institutions, plus de reconnaissance des « spécificités » de l’islam…
Ou, pour faire court, il n’y a qu’à imposer comme inévitable et obligatoire l’islam en France.

Or, que les mosquées soient algériennes ou marocaines, qu’elles soient petites ou grandes, elles restent des mosquées, des lieux où l’on forme des soldats de l’islam, où l’on apprend à ne pas respecter les lois françaises.

Et ça, les Français ne le veulent pas, que cela déplaise ou pas à « Dalil Boubakeur ».

Parce que l’islam non seulement n’est pas une religion comme les autres, mais n’est pas une religion du tout.

C’est un système totalitaire haïssable.

Christine Tasin

http://www.resistancerepublicaine.eu  du 27/06/2013

1...2021222324

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43