Archive | FRANCIA Flux RSS de cette section

Tous Unis Contre Le Suicide Paysan !

france-deuilNotre industrie agricole
est assassinée !

Dans le Vaucluse, suicide d’un agriculteur dont l’exploitation était en difficulté !

Un agriculteur âgé d’une cinquantaine d’années s’est suicidé mercredi matin avec une arme à feu, sur un chemin situé sur la commune d’Orange (Vaucluse),
à proximité de son exploitation agricole d’une dizaine d’hectares.
L’alerte a été donnée par un passant vers 8 heures.

Selon « Yves Badorc », procureur de la République à Carpentras, l’homme a vraisemblablement mis fin à ses jours à cause des difficultés que rencontrait son exploitation maraîchère de Caderousse.

« C’est une exploitation qui était en difficultés, et ce serait susceptible d’expliquer son geste, mais il n’a pas laissé de mot »,

a précisé le procureur à l’AFP.

« Il était dans une situation difficile depuis plusieurs années,
il avait cumulé les ennuis et l’élément déclencheur,
c’est sûrement la crise de la salade »
,

a estimé le président de la chambre d’agriculture du Vaucluse, « André Bernard ».

L’agriculteur avait récemment augmenté la surface dédiée à la culture de la salade, secteur qui a rencontré cet hiver « une crise profonde », selon « André Bernard », en raison de la surproduction liée aux températures douces et à l’arrivée sur le marché français de la production maraîchère du Portugal et de l’Espagne, à la suite de l’embargo russe.

http://www.bvoltaire.fr/breves   du 31/03/3016

Elle est belle l’union européenne avec ses envahisseurs et son embargo !
Nous n’en voulons pas !

Pas De Chance Pour Nos Gouvernants !

censures

Regardez, Ecoutez, Taisez Vous !

Alors qu’il lançait une grande campagne contre le « racisme »,
entendez « le racisme des méchants blancs qui refusent la diversité »,
une bande de « jeunes » un peu plus turbulente qu’à l’ordinaire,
mettait Bruxelles à feu et à sang !

Toute honte bue, les médias ont vendu cette propagande gouvernementale comme si elle était la réalité « vraie »,
sans parler de la menace terroriste, autrement réelle celle-ci !

Comprenne qui pourra

On croyait pourtant avoir compris, comme nous le montrent les clips du gouvernement, que c’étaient les petits blancs ignares et les méchants skins et identitaires à front bas qui menaçaient la République

Mais est-ce envisageable que les individus qui nous gouvernent,
« compétents et sérieux »,
aient pu se tromper à ce point-là sur les dangers qui planent sur nos têtes ?

Il faudra que l’on nous explique un jour tout de même, pourquoi, quatre mois après le Bataclan, personne au gouvernement n’a songé, pour illustrer la « haine de l’autre », à montrer quelques fanatiques barbus en train d’éructer leur haine contre les mécréants ? Le gouvernement doit certainement avoir de bonnes raisons pour cela, des raisons subtiles et secrètes qui dépassent l’entendement des gens du commun…

Mais ce qui est encore plus difficile à comprendre pour les esprits ordinaires, c’est le rôle des journalistes, « si dévoués à la qualité de l’information » :
On se demande encore pourquoi les médias ont présenté ces vidéos comme s’ils étaient les portes paroles du gouvernement, son service « com », en quelque sorte.

Pourquoi aucune distanciation à l’antenne par rapport au sujet ?

« Il faut contextualiser »

explique-t-on aux apprentis journalistes, questionner le sujet :
qui, quoi, où, comment, pourquoi, on n’est pas là pour passer les plats, il faut mettre de la plus-value dans l’info !
Où est passée la déontologie ?

Il a fallu attendre que l’avocat médiatique « Gilles-William Goldnadel » mette les pieds dans le plat du politiquement correct, aux Grosses têtes de « RMC », en s’indignant de l’absence du racisme anti-blanc, pour que soit rompu, enfin, le ronron du consensus mou…avant que Bruxelles, tragiquement, enterre l’affaire.

Alors, pourquoi aucune question un tant soit peu dérangeante sur les intentions du gouvernement, pourquoi aucune question sur le contenu de cette campagne ?

Pourquoi aucun débat contradictoire pour montrer que le message que l’on nous impose comme une évidence, est peut-être plus lourd de sens par ce qu’il ne montre pas que par ce qu’il met en scène ?

Que de belles empoignades en perspectives, avec des politiques, des sociologues, des philosophes des historiens…
libres d’attaquer, ou d’approuver, la parole gouvernementale et qui se castagnent pour leur vérité.
Du spectacle, du vrai – c’est bon pour l’audimat – pour des médias avides de prouver leur liberté de ton et justifier leur titre de quatrième pouvoir…
On aurait pu imaginer un plateau avec « Zemmour » versus « BHL » dans un duel mortel, un corps à corps « Marion » la blonde contre Fourest la peste, le clash entre « de Villiers », l’aristo et le jacobin « Mélenchon », le choc entre « Mamère », pépère sévère, et « Ménard », père peinard, etc…, de quoi stimuler la créativité journalistique !

Des médias aux ordres ?

On pense, forcément, que si nos chers médias n’ont pas joué ce jeu-là, c’est qu’ils avaient de bonnes raisons pour ne pas le faire.
Préserver la paix civile exige, parfois, de sacrifier ses principes déontologiques, quoiqu’il puisse en coûter à votre conscience professionnelle.
C’est ça aussi le sens du devoir…

Car montrer des blancs victimes de racisme, n’est-ce pas encourager toutes les dérives xénophobes, véhiculer les préjugés et les fantasmes sur l’autre et ses différences ?
N’est-ce pas légitimer la peur de l’étranger, jouer sur les pensées « nauséabondes », remettre en cause le vivre ensemble qui fonde les valeurs de la République, stigmatiser les habitants des quartiers populaires, favoriser le repli sur soi de la France moisie face à la France de la diversité et de l’ouverture, ouvrir la porte au retour des heures les plus sombres de notre histoire, et surtout, prendre le risque de l’amalgame ennemi de l’altérité ?

Les journalistes sont des gens sérieux et sans concession, ils ne sont pas aux ordres, ils obéissent juste à leur conscience.
Et leur conscience en ces temps difficiles leur dit qu’il vaut mieux étouffer certains sujets si l’on veut rester au chaud.
Combien de temps ce déni durera-t-il ?
C’est toute la question

http://www.ojim.fr/medias   du 30/03/2016

Bel essai de plaidoyer !
Mais qui reste au chaud, les journalistes qui ne font pas de vagues ou les victimes de racisme anti-Blanc ?
Les journaleux font des concessions pour garder leur place et les « sans-dents » ne peuvent rien faire car ils n’ont pas la parole, ils peuvent seulement payer cette campagne nauséeuse !
Heureusement qu’il y a eu des impératifs pour les attentats de Bruxelles, payer une taxe pour l’audio-visuel pour ces torchons à longueur de journée m’aurait été insupportable !
Notre peuple Français a toujours rejeté l’islam et ne changera pas…tant qu’il vivra !
Nous sommes sous une dictature oligarchique !

Une Famille Passée A Tabac A Gray (70).

racisme anti-blancRacisme anti-Blanc ?
OUI !

Viviane et Richard portent encore les stigmates de la violente agression de samedi.

Visages tuméfiés, yeux brillants, mains qui tremblent, c’est une famille traumatisée qui témoigne aujourd’hui.
Richard, le père,
Pascale, la mère,
Viviane et Lucie, les filles,
Martin, le petit dernier.
Ce samedi après-midi, vers 15 heures, la famille entre dans un bar de Gray, pour manger une glace.
Alors qu’ils sont attablés, ils se font importuner par trois jeunes femmes qui lancent un projectile sur Richard.
Viviane raconte :

« Je leur ai demandé de s’excuser, elles m’ont répondu par des insultes et des doigts d’honneur.
L’une d’entre elles a sorti son téléphone pour nous prendre en photo.
Énervée, je lui ai dit que j’allais lui faire manger.
Elles ont alors commencé à téléphoner, comme pour appeler des amis.
On a décidé de sortir.
C’est là qu’un homme casqué et ganté, qui venait d’entrer dans le bar, est aussitôt ressorti pour frapper, par-derrière, mon beau-père dans le visage ».

L’intéressé explique :

« Il m’a dit : alors comme ça, on est des sales b… ?
Alors que je n’avais pas adressé la parole aux trois filles… »

« Ils frappaient en visant la tête »

Pascale, la maman, poursuit :

« Plusieurs jeunes sont sortis de je ne sais où et ont commencé à frapper, à quatre, mon mari qui était assis par terre, ­sonné, essayant de protéger son visage.
Ils frappaient avec leurs poings, leurs pieds, en visant sa tête.
J’étais ­pétrifiée, j’ai crié aux gens assis en terrasse d’appeler les gendarmes.
Aucun d’entre eux n’a bougé ».

Alors que Viviane essaie de porter ­secours à son beau-père, elle se fait frapper au visage.
Elle se souvient :

« Une des filles du bar me tenait par les cheveux pendant que les deux autres filles me frappaient.
Je me suis agrippée à mon sac, il y avait tous mes papiers dedans.»

Lucie, à son tour, tente de s’interposer, mais elle prend un coup sur la tempe.
Quant à Martin, il a disparu.
Il expliquera plus tard qu’il est parti se cacher derrière un camion.

Le calvaire prend fin lorsqu’une sirène se fait entendre, annonçant l’arrivée des gendarmes.
Pascale, pour qui l’agression aurait un mobile « raciste », indique :

« Deux jeunes qui n’ont pas porté la main sur nous faisaient le guet, ils ont prévenu nos agresseurs, qui se sont éparpillés comme une volée de moineaux.
Ils nous ont dit de ne pas parler aux gendarmes sinon ils allaient nous “achever”.
Les gendarmes nous ont précisé qu’il s’agissait de jeunes connus de leurs services.
On est allé à l’hôpital de Gray, car mon mari ne se sentait pas bien.
Le lendemain, on a déposé plainte à la gendarmerie de Mirebeau-sur-Bèze.
Une chose est sûre : on ne reviendra pas de sitôt à Gray. »

source : « Pierre Rouillard » pour « Le Bien Public »

http://www.citoyens-et-francais.fr   du  30/03/2016

Quels Vieux, La Pub Et La Politique ?

COUPLE PERSONNES AGEES

Ces vieux riches ?

Ils ont plus de 60 ans, sont surinformés, sont la cible des marques mais pas des partis.
Ils pourraient pourtant former un très bon barrage contre le FN.
(Pas du tout car leur fortune est aux mains de financiers et de familles avides.
De plus ils ne sont qu’une minorité en face de la foule de vieux vivotant avec de très maigres pensions.
Eux pleurent cette décadence de notre France et ne risquent pas de faire barrage au Front National ! – Pelosse)

Parlons des vieux pour une fois, même s’ils ne descendent pas dans la rue et même si leur situation est plus enviable – financièrement – que celle des jeunes, encore que…
Nous représentons – j’en suis – 20 % de la population, et nous nous rendons massivement aux urnes sauf quelques-uns dont l’auteur de ces lignes, irréductible abstentionniste, qui a jeté sa carte d’électeur par-dessus les moulins depuis un bail…mais mes coreligionnaires me remontent les bretelles et j’envisage de me réinscrire – grande nouvelle mais je ne suis pas la seule, vu le danger.
Nous sommes des vieux surinformés qui manquent le moins possible les « C dans l’air », « 28 Minutes », etc. plus nos deux quotidiens et l’indispensable « Un ».
Nous comprenons que les jeunes votent pour moitié extrême droite, pour moitié à gauche, qu’en conséquence leurs votes s’annulaient.
Comme on ne sait plus, en outre, où se situent la droite et la gauche, le paysage devient passablement embrouillé.
Tandis que le vote vieux – à consulter nos blogs respectifs – peut constituer un vrai contrepoids, à condition de se donner les moyens d’aller le chercher.

Quand on voit à quel point les publicitaires nous ciblent, nous suggérons aux politiques d’en faire autant.
Un exemple : j’écoute parfois «en fond d’écran» la chaîne Radio classique, radio des vieux d’après les pubs, qui ne causent à longueur de journée que d’appartements à vendre en viager (dès 500 000 euros), de vente des bijoux anciens – pour les riches – d’un meilleur remboursement des lunettes – pour les moins riches – de remèdes miracle contre l’arthrose, et d’assistance à la perte d’audition conseillée d’une voix chaleureuse par « Annie Duperey » – pour tous.

Pourquoi les politiques ne nous courtisent-ils pas autant, de manière plus pointue s’entend ?
Les vieux votent à droite disent les politologues : prenons en acte et tâchons de les convaincre de voter pour le vieux Juppé ou le jeune Lemaire peu importe, ou pour tout autre qui se débrouillera pour être au second tour.
Mais pas à l’extrême droite, tentation dangereusement «tendance» chez les cheveux blancs.
Au lieu de bourrer le mou de nos marionnettes politiques qui ne parlent, à droite comme à gauche, qu’à base d’éléments de langage tels
«changer de paradigme»,
«invente de nouveaux logiciels»,
«faire bouger les ligne»
(stéréotypes d’une pauvreté confondante à croire qu’ils sortent tous de la même école de rhétorique pour les nuls),
leurs chargés de com devraient consulter notre site TSM («tout sauf Marine») relayé par nos tweets sur le thème les vieux parlent aux vieux.
Cela leur permettrait aux uns comme aux autres de se préparer, grâce au vote vieux, à gagner l’élection présidentielle.
Il est temps d’y travailler au-delà de tel ou tel sujet d’actualité, important mais transitoire car un sujet chasse l’autre, et des sujets, il y en a et en aura à foison.
C’est jouable dès maintenant à condition de ne pas s’enliser dans des querelles d’ego, égaux en médiocrité bavarde.
Nous serons là dès les éliminatoires.
Il faudra compter avec nous, les vieux.
Et sur nous.

source : Geneviève Delaisi de Parseval pour « http://www.liberation.fr »

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 29/03/2016

« Libération » s’embourgeoise et pas n’importe où !
Madame « de de » devrait quitter les salons de thés huppés pour visiter les rues de nos bourgs de province.
Nos vieux ne vivent pas tous dans un cocon !
Ils sont confrontés aux difficultés actuelles quotidiennes et appellent un changement radical…vraiment différent !
Pourquoi stigmatiser le Front National qui n’a jamais été vu à l’œuvre ?
Peur qu’il réussisse là où les autres ont échoué ?

Ils Mettent Les Bouchées Doubles !

assemble-nationale

Les députés y siègent…
s’ils sont présents !

L’Assemblée Nationale modifie
les règles de l’élection présidentielle…

dès 2017 !

Dans un climat survolté, les députés ont « réformé » :
les modalités du recueil des 500 signatures,
de l’heure de fermeture des bureaux de vote
et du temps de parole dans les médias.

Les députés ont adopté jeudi soir en nouvelle lecture la proposition de loi organique modifiant les « règles applicables à l’élection présidentielle ».
Applicable pour la prochaine élection présidentielle en 2017, la proposition de loi socialiste modifie profondément certaines règles marquantes du concours présidentiel, comme par exemple l’obligation pour tous les candidats de rendre public les fameux 500 parrainages d’élus.

Une autre disposition, beaucoup plus polémique, concerne la modification de la stricte égalité du temps de parole dans les médias entre les différents candidats.
Pour beaucoup de députés d’opposition, ce texte conduit à affaiblir les petits candidats.

Les précisions de Valérie Brochard (vidéo)

source : http://www.lcp.fr

http://www.wikistrike.com   du 26/03/2016

Vous pouvez voir qu’ils étaient peu nombreux dans l’hémicycle.
Il faut dire que, depuis les attentats de fin novembre et à l’insu des « sans-dents », ils ont planché sur la question pour nous en donner la primeur juste après les attentats de Bruxelles !
Les vidéos « malsaines »(…islam en beur)refleurissent mais il faut zapper !

Patriotes Unis Contre Racistes Haineux !

racisme-anti-blancs-588x303

 C’est mon peuple
qu’on assassine !

Les attentats de Bruxelles viennent de provoquer une victime collatérale :
la campagne dite « antiraciste » du gouvernement !
N’en déplaise aux vidéos obscènes du pouvoir socialiste, la haine a un visage, et ce n’est pas celui des petits Blancs bêtes et méchants que montre la propagande gouvernementale.
Nous n’avons plus d’existence officielle.
Nous ne sommes même plus des sous-hommes,
mais des non-êtres,
des êtres niés !

Cette propagande a atteint un tel degré d’ignominie dans la stigmatisation d’une population qu’elle s’est retournée contre ses promoteurs.
Il faut entendre le misérable « pathos » du délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, un certain « Gilles Clarveul », sur l’antenne de « RMC », pour justifier l’absence du racisme anti-Blanc dans les vidéos, face à la charge implacable de « Gilles-William Goldnadel » qui s’indignait de l’occultation du racisme anti-Blanc.
Nous n’avons pas mis les Roms non plus, bafouillait-il, les exemples étaient trop nombreux, il fallait faire un choix, mais, évidemment, nous dénonçons toutes les formes de racisme !
Comme par hasard, ce choix, tout à fait neutre et impartial bien sûr, n’a pas retenu les victimes blanches.
Pas de chance !

Ils nous prennent vraiment pour des billes.
Nous pratiquons le devoir de mémoire, et nous n’oublions pas que depuis plus de 30 ans la stratégie à la « Touche pas à mon pote » construit une représentation hideuse et tronquée de la réalité française, sur le mode de l’union « black-beur-feuj » contre le racisme des beaufs indigènes.
Ce racisme d’Etat, tranquille et légal, a servi d’idéologie  officielle à l’asservissement d’un peuple.

Le film, « La Haine », au cœur des années 1990, a incarné pour une génération cette vision haineuse de la France blanche.

La génération précédente, en 1975 exactement, sur le même thème, avait son « Dupont la Joie », chronique de la haine ordinaire du Blanc populaire.

Le parti de la haine.

Aujourd’hui, la génération Bataclan a le droit aux clips d’une propagande d’Etat grossière que ne renieraient ni les nazis ni les bolcheviks, et que nous finançons avec nos deniers.
Plus besoin même de raconter une histoire bidon, l’image réduite à sa plus simple expression brute suffit. Pauvre génération qui hérite des désastres que ses aînés laissent derrière eux !

Où s’arrêteront-ils, ceux qui nous gouvernent, jusqu’où descendront-ils ?
Ils sont devenus fous !
Quatre mois après le Bataclan, et des centaines de jeunes Français massacrés – dans un continent dont les frontières ont rompu sous la pression d’une « immigration-invasion » –  ils osent nous rejouer le coup du racisme blanc contre les « pauvres » minorités, alors que le citoyen  ordinaire, chaque jour, subit les violences de la diversité imposée et ne sait plus où se planquer pour les éviter !

Mais où vivent-ils, dans quels quartiers sont-ils, où sortent-ils, quels moyens de transport utilisent-ils, dans quelles écoles vont leurs enfants, pour que cette réalité, jamais, ne leur saute aux yeux comme un coup de pied au derrière ?

Dans quelle logique infernale sont-ils enfermés pour nier avec autant d’arrogance une réalité qu’il n’est plus possible de ne pas croiser ?
Cette logique infernale, on la connaît finalement :
Elle n’a rien à voir avec la naïveté, ni avec la cécité, mais tout avec la haine de soi…jusqu’au désir d’anéantir sa propre matrice civilisationnelle.
Cette haine froide, désormais, forme le substrat mental de la caste dominante, comme une seconde nature inconsciente.

Comment ont-ils pu ne pas comprendre que leur campagne de propagande ne pouvait qu’aller à l’encontre de leurs intentions, tant elle contredit violemment les réalités que les gens vivent et perçoivent ?

Pour plagier Audiard :
«Décidément, ils osent tout… et font tout pour que l’on les reconnaisse» !

Pauvre Valls, commanditaire de cette initiative « citoyenne », ses nerfs doivent le trahir :
Face à la concurrence d’un Macron, fin et fluide, qui, inexorablement, bouche son espace politique, il ne sait plus quoi inventer pour reprendre la main.

C’est la faute à
la statistique

Cauteleux et sinueux, le délégué interministériel, lui, pour justifier cette manipulation infâme, se retranche derrière la statistique, évoquant le fait que le gouvernement a juste respecté la réalité chiffrée des violences racistes, qui, explique-t-il, montre bien que ce sont les Arabes, les Juifs et les Noirs qui sont les plus agressés.

Le mensonge s’ajoute au mensonge pour justifier le mensonge !

Et pour cause, Monsieur « Clarveul » oublie juste de nous préciser que la catégorie « racisme anti-Blanc », ou « anti-Français », n’est pas prise en compte dans les statistiques.
La multitude des agressions du quotidien subie par le Français « lambda » n’est donc jamais comptabilisée dans les évaluations des violences racistes.

Depuis plus de 20 ans, le rapport annuel du « CNCDH » (« Commission nationale consultative des droits de l’homme »), qui sert de document officiel sur le racisme en France, n’intègre pas ce type de violence comme une catégorie en soi.

Comment peut-on alors comparer quelque chose qui existe à quelque chose qui n’existe pas ?

Un organisme de la République institutionnalise ainsi une discrimination raciale pour fonder sa définition du racisme, sans qu’aucune autorité politique ou morale n’ait jamais dénoncé cette supercherie.
Tout cela est passé comme une lettre à la poste.
Et chaque année, au retour du printemps, les médias, pieusement, font leur Une sur la « montée inquiétante du racisme en France », sur une base statistique tronquée qu’ils avalisent comme un seul homme.

Nous n’avons plus d’existence officielle.
Nous ne sommes même plus des sous-hommes, mais des non-êtres, des êtres niés.
On ne peut plus être nommé et il est interdit de nous nommer nous-mêmes.
C’est une première dans l’histoire :
La disparition par la négation – on pourrait presque dire « en douceur » !
Et tout ça, « au nom des grands principes, en vertu des bons sentiments », comme le chantait le poète…

« Didier Beauregard »

http://www.polemia.com/racisme-cest-mon-peuple-quon-assassine   du 25/03/2016

Enfin Des Informations Sur L’Insécurité !

argenteuil

 Evénement Trop Fréquent !

Opération antiterroriste ce jeudi soir dans le Val d’Oise.
Une importante opération policière se déroulait ce jeudi soir au niveau du boulevard du Général Delambre, à Argenteuil (Val d’Oise) où des logements ont été évacués et plusieurs rues coupées à la circulation.

A 22 h 30, Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, s’est exprimé depuis la place Beauvau et a expliqué que cette opération fait suite à l’interpellation ce jeudi matin d’un « français » impliqué «à un haut niveau dans un projet d’attentat conduit à un stade avancé».
Cet individu serait engagé dans un réseau terroriste qui avait l’intention de frapper sur le sol Français, a expliqué le ministre de l’Intérieur.
«Aucun élément tangible» ne permet de faire le lien avec les attentats de Bruxelles et de Paris, a toutefois précisé le ministre.
A la suite de cette arrestation menée grâce à «une enquête minutieuse de plusieurs semaines», des perquisitions ont été ordonnées par un juge antiterroriste.
Depuis 17h30, les habitants de l’immeuble situé au 185 boulevard Delambre ont été évacués et une cinquantaine de personnes -avec les enfants – s’étaient rassemblées devant la maison de quartier à proximité.
Vers 22 heures, les démineurs ont demandé l’évacuation complète du boulevard et les accès en ont été bloqués à environ 200 mètres des lieux de l’opération.
Des précautions prises pour permettre aux enquêteurs de travailler en toute sécurité et de perquisitionner l’appartement, le parking et les parties communes, a précisé Bernard Cazeneuve.

Le fruit de plusieurs
semaines d’enquête

«On a vu de nombreux camions de police arriver vers 17 h 30, confie un riverain, qui habite sur le boulevard Delambre.
La police nous a dit de rester chez nous sans donner plus d’explication.
Des agents sont cagoulés.
Vu le contexte, les gens ont peur.
Mon fils m’a déjà dit qu’il ne voulait pas aller à l’école demain.
»

Dans un premier temps, aucune information sur la nature de cette intervention n’avait  filtré du côté des élus, des forces de l’ordre et de la préfecture.

«Cette arrestation est le fruit d’une enquête minutieuse conduite depuis plusieurs semaines, qui a mobilisé d’importants moyens de surveillance physique et technique, ainsi qu’une coopération étroite et constante entre services européens»,

a encore précisé Bernard Cazeneuve.

Les investigations confiées à la DGSI sont conduites sous l’autorité d’un juge d’instruction antiterroriste, a confirmé le parquet de Paris qui n’a souhaité communiquer aucun élément supplémentaire pour préserver l’enquête en cours.

source :  »Frédéric Naizot » pour http://www.leparisien.fr

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 24/03/2016

Il faut bien que les services, chez nous, donnent l’impression de faire quelque chose !
Les frontières sont des passoires, il y a des zones de « non-droit », les « ricains » se moquent de nous, les Belges nous donnent une leçon d’union dans leur douleur, Erdogan revendique, « AU NOM DES KURDES », les bains de sang en Europe -quand ce sont des salafistes !-… il faut en finir avec ce cancer islamique qui pourrit notre vieille Europe !

Le Cancer Islamique Pourrit L’ Europe !

Musulman-extremiste-musulman-modere

Quatre mois après les attentats musulmans qui ont fait 130 morts à Paris, le 13 novembre 2015, la barbarie musulmane a de nouveau frappé l’Europe.
(http://ripostelaique.com/les-massacres-musulmans-a-paris-etaient-annonces-islam-hors-de-france.html)
En ce mardi 22 mars 2016, deux explosions ont tué au moins 14 personnes dans l’aéroport de Bruxelles, à 7h58 du matin, puis deux autres explosions ont tué au moins 20 personnes dans la station de métro de Maelbeek, à 9h11.
(http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/attentats-de-bruxelles/carte-ou-ont-eu-lieu-les-attaques-de-bruxelles_1370211.html)
Plusieurs de ces explosions étaient dues à des terroristes qui ont fait exploser les bombes qu’ils portaient. On dénombre aussi plus de 270 blessés, dont de nombreux dans un état gravissime.
(http://www.lemonde.fr/europe/live/2016/03/22/en-direct-double-explosion-a-l-aeroport-principal-de-bruxelles_4887504_3214.html)
Une nouvelle fois, nous sommes témoins de ce que l’islam apporte avec lui partout où il s’implante : Attentats, bombes, explosions, flaques de sang, corps déchiquetés, morts par dizaines, massacres massifs, barbarie effroyable.
Et cela n’est que le début, car le pire est à venir.
(http://ripostelaique.com/attentats-musulmans-le-pire-est-a-venir.html)

La trahison de Hollande,
de Valls et de Cazeneuve

Malgré ces attentats musulmans qui se multiplient en Europe, les dirigeants de nos pays occidentaux continuent à refuser de dénoncer l’islam.
Ainsi, le président français, François Hollande, a fait une déclaration depuis l’Elysée, quelques heures après les attentats de Bruxelles, selon laquelle « le terrorisme a frappé la Belgique, mais c’était l’Europe qui était visée », sans employer une seule fois les mots « islam » et « musulman ».
(http://www.itele.fr/monde/video/bruxelles-le-terrorisme-a-frappe-la-belgique-mais-cest-leurope-qui-est-visee-et-cest-tout-le-monde-qui-est-concerne-158431)
Cette formulation est un véritable déni de la réalité, un véritable acte de négationnisme en direct, car ce n’est pas le terrorisme qui a frappé la Belgique, mais c’est l’islam qui a frappé la Belgique !
Tout comme c’est l’islam qui a frappé la France, le 13 novembre dernier !
Quant à lui, le premier ministre français, Manuel Valls, vient de déclarer, à l’Assemblée Nationale :

« ce n’est pas un combat des chrétiens contre les musulmans, les victimes sont de toutes les couleurs, de toutes les religions ».

Là encore, cette formulation relève purement et simplement du négationnisme le plus scandaleux, car ces attentats, commis par des terroristes musulmans, visent bel et bien à tuer le plus de non-musulmans possibles, comme les musulmans le font depuis près de 1400 ans !
(http://www.politicalislam.com/tears-of-jihad/)
En s’obstinant à utiliser cette langue de bois politiquement correcte, Hollande, Valls et Cazeneuve prouvent qu’ils se refusent à nous protéger réellement contre les terroristes musulmans qui nous massacrent.

Car comment peut-on lutter efficacement contre un ennemi que l’on refuse de nommer ?

Plus grave encore, Hollande, Valls et Cazeneuve continuent à laisser entrer en France des milliers d’immigrés musulmans chaque semaine, alors même que les attentats musulmans se multiplient.
(https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=zxfAyMlGNMSM.kkt_lGgNyeAs)

Les dirigeants qui favorisent
l’invasion de l’Europe
par les musulmans

Mais Hollande, Valls et Cazeneuve ne sont pas les seuls responsables.

En effet, nous ne pouvons que dénoncer la responsabilité capitale de la chancelière allemande,  Angela Merkel, qui appelle des millions de clandestins musulmans à envahir l’Europe,
celle du premier ministre grec, Alexis Tsipras, qui a donné des instructions officielles pour que soient reçus dans son pays tous les clandestins musulmans venant de Turquie,
et celle du président-dictateur turc, Recep Tayyip Erdogan, qui envoie délibérément des hordes de musulmans barbares chez nous, afin qu’ils nous exterminent !

La guerre contre l’islam

Puisque c’est l’islam qui veut nous tuer, puisque c’est l’islam qui nous a déclaré la guerre, ce n’est pas d’une guerre contre le terrorisme dont nous avons besoin, mais d’une guerre contre l’islam.

Et cette guerre doit être menée chez nous, dans nos pays occidentaux, au cœur de nos villes et de nos quartiers.

Car les assassins sont parmi nous !

1) Fermeture de toutes les mosquées

La première mesure à prendre, pour mettre fin au terrorisme musulman, doit être la fermeture de toutes les mosquées.
En effet, dans l’islam, les mosquées sont considérées comme des casernes de soldats musulmans.
Ainsi, en 1999, le président-dictateur turc, Erdogan, déclarait :

« Les minarets seront nos baïonnettes, les coupoles seront nos casques, les mosquées seront nos casernes et les croyants [les musulmans] seront nos soldats ».

(https://fr.wikipedia.org/wiki/Recep_Tayyip_Erdo%C4%9Fan#L.27ascension_politique)
Toutes les mosquées étant des casernes de terroristes musulmans, toutes les mosquées qui existent en France doivent être fermées, définitivement.
Elles devront être rasées, ou reconverties quand cela est possible.
(après en avoir effacé toute trace musulmane)

2) Arrestation de tous les imams

Dans toutes les mosquées du monde, les imams enseignent les versets du coran, un livre de haine qui prône noir sur blanc l’extermination des non-musulmans.
( Voir la liste :
- des 396 versets coraniques haineux, belliqueux, esclavagistes, anti- chrétiens, anti-juifs, appelant à tuer les apostats et les infidèles,
- des 129 versets coraniques qui prônent la guerre et le djihad,
- et des 41 versets coraniques misogynes et qui associent la femme au mal et au diable)
http://la-voie-de-la-raison.blogspot.com/2015/07/versets-coraniques.html

Les imams soutiennent donc le génocide de l’ensemble des non-musulmans.
Tous les imams doivent donc être arrêtés comme ennemis de la France, interrogés sans ménagement par nos forces de sécurité pour en extraire tous les renseignements utiles dans la lutte contre le terrorisme musulman, puis expulsés hors de notre pays, définitivement.

3) Interdiction aux musulmans
d’entrer en Europe

Comme l’a dit Donald Trump (candidat à l’investiture du parti républicain pour l’élection présidentielle américaine de 2016), après les attentats de Paris, il nous faut impérativement fermer nos frontières pour empêcher toute nouvelle entrée de musulmans chez nous.
Car, parmi ces millions de musulmans qui submergent nos pays occidentaux, se trouvent d’innombrables terroristes qui viennent pour nous assassiner.

4) Expulsion de
tous les musulmans

Pendant plus de 4 mois, le terroriste musulman Salah Abdeslam, l’un des organisateurs des attentats de Paris, a pu se cacher en plein centre de Bruxelles, dans le quartier islamisé de Molenbeek, alors que toutes les polices belges le recherchaient et menaient des dizaines de perquisitions, ce qui prouve qu’il a bénéficié de la complicité et de la solidarité d’innombrables musulmans qui vivent dans ce quartier.
Peu après l’arrestation de ce terroriste musulman, « Philippe Moureaux », l’ex-bourgmestre de Molenbeek, accusé d’avoir favorisé durant des années l’islamisation de ce quartier de Bruxelles, a lui-même été obligé de reconnaître ce fait :

« J’ai notamment rencontré un jeune [de Molenbeek] qui m’a dit : ‘moi je condamne tout à fait ça [les attentats de Paris], c’est scandaleux, mais si je vois Salah, je suis bien obligé de le protéger’ ».

(http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/salah-abdeslam-arrete-je-suis-etonne-que-salah-abdeslam-n-ait-pas-ete-sous-surveillance-declare-philippe-moreau-7782485441)
Ainsi, tous les musulmans « modérés » sont des relais potentiels pour les terroristes musulmans :
ils sont potentiellement prêts à protéger, aider, loger, nourrir, secourir, sauver des terroristes musulmans en fuite, recherchés par toutes les polices.

Le réseau terroriste musulman, c’est l’ensemble des musulmans !

Les musulmans « modérés » représentant donc un danger mortel pour tous les non-musulmans, tous les musulmans doivent être déchus de la nationalité française et expulsés hors de France, définitivement.
(Depuis plusieurs années, le dirigeant hollandais « Geert Wilders » (fondateur et dirigeant du Parti pour la Liberté) prône l’expulsion en masse des musulmans hors d’Europe)
Et tant pis si, pour cela, la France doit dénoncer les « traités internationaux » que ses dirigeants précédents ont signés, qui nous ligotent et prétendent nous interdire de choisir notre destin de peuple souverain :
Il est plus important de sauver la vie des Français, menacés d’extermination par les musulmans, que d’obéir à d’absurdes « traités » !

Le but des terroristes musulmans est le génocide des Français !

Si rien n’est fait aujourd’hui pour mettre fin à l’invasion musulmane de nos pays occidentaux, les musulmans feront en France, et plus largement en Europe, dans 20 ou 30 ans, ce qu’ils font en ce moment en Syrie et en Irak :
Ils décapiteront par milliers les Européens et réduiront par milliers les Européennes en esclavage !
L’État Islamique a clairement annoncé que son but est de réaliser un génocide en Occident et d’exterminer les 500 millions d’Européens.

Mais ce but est celui de tous les musulmans pratiquants, puisque le coran dit aux musulmans d’exterminer tous les non-musulmans.
(http://www.atlantico.fr/pepites/etat-islamique-voudrait-planifier-holocauste-nucleaire-occident-et-exterminer-500-millions-personnes-2359208.html)
Jamais les terroristes musulmans n’arrêteront, tant qu’ils ne seront pas parvenus à leurs fins !
Jamais les terroristes musulmans n’arrêteront, tant qu’un seul Français sera vivant !
Pour éviter ce génocide annoncé, il n’y a qu’une solution :
L’islam doit être éradiqué de notre pays, et tous les musulmans expulsés !

Maxime Lépante

http://ripostelaique.com   du 23/03/2016

Carte-de-l-invasion-migratoire-en-France-21-03-16

Carte de l’invasion migratoire en France

La Haine Les Unit Tous Contre La France.

humour de gauche

Traduction Erronée !
Piteux Humour Noir !

Trois millions d’euros, c’est la bagatelle dépensée pour faire croire au racisme des Français, des blancs, des« de souche », dans une campagne de six spots titrés «Tous unis contre la haine» et montrant des méchants blancs de culture chrétienne, bien évidemment, insulter ou frapper des braves divers qui ne leur ont rien fait du tout.

La stratégie fait partie du sinistre «plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme», ce « machin » qui va coûter 100 millions d’euros.
Ca fait un peu cher le bourrage de crâne mais comme disait l’autre :

«Ca ne nous coûte rien, c’est l’Etat qui paie».

Notre ami « Renaud Camus », manifestement ravi de participer à celle lutte active et ô combien nécessaire, y est même allé de sa petite contribution…

Camus3

Le slogan de la campagne claque comme des tirs de « kalach » au Bataclan :

«Ça commence par des mots.
Ça finit par des crachats, des coups, du sang ».

D’ailleurs, c’est suite aux attentats de novembre 2015 que Manuel Valls a demandé la réalisation de cette « chose » afin de ne pas stigmatiser les tueurs mais de stigmatiser plutôt le peuple français orphelin de 130 victimes.
Logique socialiste.

Tri-des-non-musulmans-attentats

Cette propagande vomitive, dont le « Parisien » nous avertit *non sans humour* qu’elle serait « hyperréaliste » car « inspirée de faits réels » (c’est vrai, on a juste interverti 2-3 bricoles, trois fois rien) et dont les commentaires sur « YouTube » ont été désactivés tellement le bide est patent, va vous être présentée dans la petite boîte à « laver les cerveaux », entre les causeries philosophiques de « Touche Pas à Mon Poste » et un concert des « Enfoirés », lesquels n’ont d’ailleurs émis aucune objection au fait que des électeurs FN puissent acheter leurs DVD…

Dans la foulée, on apprend que, dès le mois prochain, de faux CV seront envoyés aux entreprises afin de déterminer si certains candidats sont écartés en raison de l’origine de leur nom et « dans quelle ampleur »
C’est bien, ça va occuper les RH qui n’ont que cela à faire, de gérer ces fausses candidatures.

Le calendrier est bien fait car depuis ce lundi a débuté la Semaine d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme.
Mais le moins que l’on puisse dire c’est que l’opération incontestablement loufoque est un vaste flop au moins aussi retentissant que les ventes de livres de Manuel Valls, initiateur du plan et désormais éternellement lié à lui, c’est vous dire si c’est la Bérézina !
Les commentaires sont quasiment unanimes contre cette propagande aussi grossière que vulgaire.

Ah mais c’est qu’ils résistent ces sales blancs !

On voit sur ces spots les agresseurs d’un pauvre musulman dépeints comme étant des « skins » auxquels le réalisateur a cependant oublié de rajouter la fameuse crête rose caractéristique.
On évitera néanmoins de le vexer en lui faisant remarquer que depuis les années 80 on ne voit plus guère de skins dans les rues de France…
Mais ce n’est qu’un détail et puis, ma foi, on nous a bien prévenu que c’était juste « inspiré ». Combien de morts causés par l’islamophobie déjà ?

Donc on l’aura compris, seul le blanc est raciste, ce méchant blanc catho ou son jumeau originel l’athée, émancipé de religiosité, mais culturellement tombé dedans depuis tout petit quand même.
100% des agressions racistes seraient donc le fait de blancs  !?!

Dingue !

Caroline Alamachère

http://ripostelaique.com   du 22/03/2016

 

Ce jour, la « Dèche » a revendiqué les attentats de Bruxelles !
Nos gouvernants se sont fendus de nouveaux discours, toujours aussi creux.
C’est bien la Bérézina !

 

Halte A La Terreur Et La Barbarie !

 

bruxelles

Bruxelles

 

Tous unis contre

 

Le terrorisme !

 

§§§§§§

http://www.mesopinions.com/message/tous-unis-contre-le-terrorisme   du 22/03/2016

 

Il faut annihiler ce « djihad » qui persécute le peuple de toute notre Europe !

L’Etat Central Prétend Décentraliser !

alsace

Régions et Patrie !

Cette prétention est une vaste galéjade !
Inutile d’expliquer le ridicule de cette pseudo-décentralisation pour qui s’intéresse un peu au sujet et jette un œil même furtif chez nos voisins.
En France la décentralisation n’est qu’un mot.
Jamais un acte.
Les régions fonctionnent comme un leurre qui n’a  pour but que de décharger l’Etat.

Dire que notre pays est centralisé est gentillet.

Croyons plutôt que la France est un pays, ou « LE » pays hyper-centralisé.

Que cela ait pu être une force après la Révolution pour unifier notre peuple, chacun est en droit de le penser.

Aujourd’hui
c’est une faiblesse.

Sur une carte de France il y a un point ridicule qui se trouve être la capitale et qui prétend que tout autour est un désert qu’il est concevable de nommer « province ».

Paris nous écrase.
Paris nous phagocyte.
Paris nous empêche de respirer.

Entendons-nous bien :
L’adjectif « ridicule » fait référence à la petite taille du point sur une carte représentant un pays de 552.000 km carrés, la taille d’une grande ville en somme (une capitale, soit).

Tout en France est à Paris, l’Etat y a tout installé et continue de le faire alors qu’il prétend le contraire.

Les délicieux experts qui habitent les bons et loyaux médias sont toujours prompts à taper sur les réalités françaises en comparant allégrement la France aux pays censés représenter des modèles.
Ils l’ont fait pendant longtemps en se référant à nos chers amis anglo-saxons.
Et puis selon les besoins, on passait au « modèle scandinave ».
Plus récemment la sujétion s’est déplacée pour aller souvent renifler son maître de l’autre côté du Rhin.

D’un modèle l’autre
et puis que dit-on ?

Il se trouve que ces prétendus modèles où l’on va chercher ce qui est intéressant et, quand ça intéresse, ils sont tous et, sans exception, issus d’un même ensemble, d’une même zone culturelle.

On parle ici de nations appartenant à l’ensemble culturel et linguistique germanique.

Nos experts, parisianistes cela va de soi, aimeraient nous tirer vers ce qu’ils estiment probablement être le haut mais ces pays du nord de l’Occident ont des sociétés différentes et des systèmes différents parce qu’ils ont des identités différentes.

Il serait peut-être temps de se rendre compte que le peuple français est un peuple latin.

Disons que la culture majoritaire est romane, ce qui n’exclut en rien les cultures et les langues régionales celte, basque et germanique…cela veut simplement dire que nous appartenons à un ensemble de pays de culture et de langue romanes, nous n’appartenons pas à un ensemble de pays, de culture et de langue germaniques.

Tous ces bons experts adoubés par les médias aux ordres de l’idéologie « mainstream » (dominante) ne comparent cependant jamais la France à ses voisins pour y trouver des exemples de régions véritablement décentralisées.

Car ici réside une partie du problème.
Ces experts idéologues opposés avant tout au débat nient l’aspect identitaire des choses.
Ils nient même que le peuple français ait une identité.

Pour eux le Français ne peut être autre chose que citoyen d’un pays universaliste et Français de souche est une insulte parmi les plus dégradantes.
Ces aboyeurs idéologues décident que les identités c’est sympa, c’est tout mignon mais quand ce sont celles des autres.
Elles sont alors aussi fabuleuses qu’exotiques.

L’exotisme ?

Hé oui ! L’exotisme se trouve parfois chez nos voisins directs.
Si le Français n’a pas d’identité, cette dernière ne peut pas être plus nationale que régionale (charnelle).

C’est bien là la matrice de ces régions
qui se décident sur un coup de dé,
qui s’échangent le matin suivant après le coup de fil d’un « ami »,
qui portent des noms qui ne sont pas des noms,
qui sont parfois des acronymes dont une partie ne désigne rien d’autre que des illusions touristiques, d’autres dont on ne sait quels bureaucrates, après quelque partie de cartes, choisiront leurs noms et par quel processus ils auront imposé leurs élucubrations.

Ni l’histoire, ni la culture, ni l’érudition, ni la langue millénaire et du cru et surtout pas le peuple local ne seront invités à ces jeux géopolitiques qui n’ont pour but que de plaire au reich ou à l’empire dont on ne sait plus si la capitale est Bruxelles, Berlin… ou « Washington ».

Ces régions nouvelles, conglomérats nouveaux d’inventions déjà anciennes, servent les intérêts de l’Union dite européenne et détricotent un peu plus l’identité française à travers sa sujétion à l’Union antinationale d’une Europe succursale étatsunienne mais détricotent aussi l’identité française en tricotant un nouveau patchwork où territoires de langue et de culture d’Oc et territoires de langue et de culture d’Oïl comme territoires de langue et de culture arpitane (franco-provençal) et territoires de langue et de culture germanique ( alsacien, francique, flamand) et territoires de langue et de culture catalane et de langue et de culture basque ne seront pas pris en compte.
Les Bretons attendent leur dernier morceau.
Les Corses sont épargnés.

Ne nous y trompons pas.
La défense de l’identité et le patriotisme ne se renforcent pas de l’élimination des cartes officielles des patries charnelles et régionales.
C’est tout le contraire.

Se lever contre ces affabulations géopolitiques intérieures, c’est se lever contre ceux qui ne voient qu’une république mais surtout sans peuple légitime.

Le peuple français, légitime sur sa terre, se renforcera en retrouvant son identité locale.
Sa langue régionale, sa patrie charnelle font de lui un Français.
C’est le peuple français qui est fait ainsi.

De la Provence à la Bretagne, de la Gascogne à l’Alsace, du Pays basque à l’Ile-de-France et du Pays niçois au Nord-Pas-de-Calais nous pouvons, éventuellement, être une république mais nous sommes surtout un pays, un peuple.

Ceux qui veulent remplacer nos régions, nos langues sont ceux qui veulent remplacer notre peuple.
Ceux qui s’opposent à ce crime mondialiste, ceux qui s’opposent à cette mort annoncée veulent garder leur identité.

Nous sommes
le peuple Français.

Pascal Pottier

http://www.polemia.com/regions-et-patrie/   du 21/03/2016

Flamby Part Déjà En Campagne ?

Et Le Racisme
Anti-Français ?

Une-campagne-

Tous Unis Contre la Haine
des Patriotes Français !

Le gouvernement lance à partir de ce dimanche une campagne choc afin de dénoncer les préjugés et provoquer une prise de conscience.

Une campagne « TousUnisContrelaHaine » est lancée pour lutter contre le racisme.

Six mini-films choc.
Le gouvernement lance à partir de dimanche une campagne « TousUnisContrelaHaine » pour dénoncer les préjugés et provoquer une prise de conscience.
Inspirés de faits réels, les six petits films réalisés à cette occasion sont tous bâtis sur le même principe : une agression filmée dans des conditions amateur, avec en surimpression sonore une conversation, qu’on devine autour d’une table, reprenant des clichés racistes couramment véhiculés sur la communauté concernée.

« Des crachats, des coups, du sang ».
Tête de porc sur la grille d’une mosquée, jeune Noir roué de coups, tag « mort aux Juifs » sur une porte de synagogue… :
au moment où le spectateur prend pleinement conscience de la gravité de l’agression filmée, une voix interrompt les propos haineux pour l’inviter à s’interroger sur la réalité des clichés.
« Le racisme/l’antisémitisme/les actes antimusulmans, ça commence par des mots.
Ca finit par des crachats, des coups, du sang »,
conclut le spot.

Une recrudescence du racisme en 2015.
La campagne, qui renvoie sur un site Internet (et le mot-dièse) « TousUnisContrelaHaine », est lancée à la demande du Premier ministre, alors que la France a connu une recrudescence de la haine raciste et antisémite l’an dernier.
Ces actes ont bondi de 22% en 2015, avec, notamment pour les actes antimusulmans qui ont plus que triplé en un an, un pic après les attentats de janvier et novembre.
Au total, 2.032 actions et menaces racistes, antisémites et antimusulmanes ont été enregistrées, selon les chiffres de la « Dilcra » (Délégation interministérielle de lutte contre le racisme et l’antisémitisme) communiqués en janvier.

« Avec la campagne « TousUnisContrelaHaine », le gouvernement souhaite faire prendre conscience du caractère inacceptable de cette situation »,
souligne un communiqué.
Après les attaques contre « Charlie Hebdo » et l’HyperCacher en janvier 2015, Manuel Valls avait martelé que les Français juifs « ne devaient plus avoir peur d’être juifs » et « les Français musulmans ne devaient plus avoir honte d’être musulmans ».

Un coût de trois millions d’euros.
Cette campagne, diffusée sur la plupart des chaînes de télévision jusqu’au 10 avril, coïncide avec la Semaine d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme, du 21 au 28 mars.
D’un coût de trois millions d’euros, elle s’inscrit dans le cadre du « plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme » doté de 100 millions d’euros sur trois ans.
En novembre dernier, les associations (SOS Racisme, LDH…) avaient lancé leur propre campagne média, dans le cadre de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme labellisée « grande cause nationale » en 2015.

Par Rédaction Europe1.fr avec AFP

Flamby Part Déjà En Campagne ? dans FRANCIA Redaction-Europe1.fr

Entre les programmes devenus débiles, les pubs trop fréquentes, une taxe que je ne devrais plus payer depuis longtemps et « ça », je vais finir par me débarrasser de mon poste de télévision.
Les chaînes radios, surtout régionales sont plus diverses et plus nombreuses !
On trouve ce qu’on veut, quand on veut, sur la toile, et la dictature mondialiste n’en a pas encore le monopole…pour le moment et ce sera bien difficile.

Pauvres gamins dans nos écoles !
Surtout, qui donc va supporter cette nouvelle dépense ?

19 Mars Noir De Tristesse En France !

hollandetraitre

C’est une infamie !

Comment accepter un président qui se voile dans un drapeau arabe et brandit un sabre de coupeur de tête ?

Comment continuer à aimer une France dirigée par un président coranisé qui prétend commémorer une date d’infamie qui a vu le meurtre de dizaines de milliers de ses enfants égorgés par des musulmans ivres de sang et de carnages ?

Mais comment croire que ce pays ne va pas vers une mort certaine quand on voit son président islamiser le pays à tour de bras et Juppé, son successeur désigné par des complices, commencer sa campagne par les pays du Maghreb ?

Comment accepter une taxe halal pour financer les mosquées prônée par NKM ?
Ne sait-elle pas la condition des femmes musulmanes ou a-t-elle pris conseil auprès de la femme d’Erdogan ?
Mais comment continuer à vivre dans ce pays qui va se laisser égorger sans rien faire comme lors de ce funeste jour de mars 1962 ?

france-deuil

La France est en deuil

Voilà ce dont je me souviens de ce joli mois de mars 1962 :

Avec une plainte qui semblait surgir du tréfonds de ses entrailles d’acier,
le navire s’écartait du quai qui l’avait gardé lié à lui durant plusieurs semaines.
Les aussières étaient larguées, il n’était plus attaché à l’Algérie.

« Ite missa est ».

La messe était dite pour l’ensemble des mille passagers qui se tenaient immobiles et muets sur les ponts, les yeux rivés au quai sur lequel personne n’agitait de mouchoir en guise d’au revoir.
Des larmes coulaient des yeux des femmes, les gorges des hommes étaient serrées, les enfants ne jouaient pas, conscients qu’il se passait quelque chose de terrible qu’ils ne comprenaient pas mais partageaient avec leurs aînés.

A grandes brassées puissantes, les hélices repoussaient la terre loin derrière la poupe du «Ville d’Oran» Le bruit des remous chassait les derniers espoirs de rester qui habitaient encore les crédules.
La sirène ne mugit pas quand l’étrave passa à l’amer du phare blanc et rouge et c’est en silence qu’elle fendit les premières eaux de la Méditerranée.

La ligne de terre avait disparu depuis longtemps à l’horizon quand les premiers bougèrent.
Ils semblaient revenir à la réalité après un long songe éveillé.
Les cris jaillirent violemment d’avoir été si longtemps oppressés dans les poitrines des femmes.
Les pères prirent les mains de leurs enfants dans les leurs et s’accroupissant devant eux, ils pleurèrent en silence, les larmes coulant le long de leurs joues grisées de barbe.
Ainsi quittaient-ils le pays de leurs aïeux pour un ailleurs incertain, une nouvelle terre non promise qu’il allait leur falloir à nouveau apprendre à aimer.

Hoplite

http://resistancerepublicaine.eu   du  19/03/2016

Salah Abdeslam A Enfin Eté Arrêté !

salahArrêté et Hospitalisé !

« Salah Abdeslam » a été arrêté aujourd’hui en Belgique.

L’un des auteurs des attentats du 13 novembre à Paris qui ont fait 130 morts a été blessé lors de l’opération qui a eu lieu dans la ville de Molenbeek.

Mardi, l’étau s’était déjà resserré autour de Salah Abdeslam après une perquisition dans la banlieue de Bruxelles.

Les policiers avaient abattu un individu, mais deux personnes avaient réussi à s’enfuir.

Des empreintes digitales de Salah Abdeslam avaient été retrouvées sur un verre.

« Salah Abdeslam » avait réussi à quitter la France dans la nuit après les attaques de novembre.

Une caméra de vidéosurveillance avait filmé l’homme avec deux complices dans une station-service de l’autoroute A2.

Cette arrestation marque la fin d’une cavale de quatre mois pour l’homme de 26 ans.

http://actu.orange.fr   du 18/03/2016 à 18:30

Du grain à moudre pour nos médias, ils pourront nous dissimuler les questions brûlantes actuelles, nous dire ce qu’il en est de la jungle de Calais, de ce qu’on décide pour les migrants, etc.

Mise En Oeuvre D’Une Fédération Kurde.

kurdes

Drapeau du Kurdistan !

Les Kurdes syriens créent une région fédérale, Ankara et Damas sont farouchement opposés.

La création d’une région fédérale dans les zones sous le contrôle des Kurdes dans le nord du pays sera mise en œuvre, ont annoncé des responsables des Kurdes de Syrie, cités par l’ « AFP ».

«Le système fédéral a été approuvé pour la région de Rojava (Kurdistan syrien) dans le Nord de la Syrie»,

a affirmé « Sihanouk Dibo », un responsable du Parti de l’union démocratique (« PYD »), principal parti kurde en Syrie, à l’issue d’une réunion à Rmeilane, dans le nord-est de la Syrie.

Une revendication
de longue date

Un responsable de la direction des Affaires étrangères de Kobané, « Idris Nassan », a indiqué mercredi que les zones contrôlés par les Kurdes porteront le nom de «Fédération de Syrie du Nord» et représenteront tous les groupes ethniques.
D’après lui, cette proposition existe depuis le début du conflit en 2011.

«Les Kurdes syriens ont une longue histoire d’opposition et de lutte pour les droits légitimes de son peuple dans le pays»,

a noté « Idris Nassan », expliquant que la lutte nationaliste a évolué dans une forme plus «développée» de combat pour les droits à l’égalité.

Un des responsables du parti irakien de l’Union patriotique du Kurdistan, « Mohsen al-Saadon », a annoncé à l’agence « Sputnik » soutenir la décision des Kurdes syriens sur la fédéralisation.

«Nous saluons cette étape importante, notamment aujourd’hui.
Le système fédéral en Irak ou en Syrie ne signifie pas la division ou la partition du pays»
,

a-t-il expliqué, en attendant le soutien de tous les autres pays puisque d’après lui, la mesure favorisera la stabilisation de la situation en Syrie.
Le gouvernement syrien estime de son côté que la création d’un système fédéral dans les zones contrôlées par les Kurdes n’a pas de conséquence politique ou légale, apprend-on dans les médias proches du pouvoir.

Moscou et Washington sur
la même longueur d’onde ?

La question de l’annonce des Kurdes syriens sur la fédéralisation doit être réglée par la Syrie en interne, estiment les représentants russes et américains dans leurs commentaires suivant la déclaration.

«Le système de fonctionnement du gouvernement syrien, c’est l’affaire des Syriens.
C’est un sujet qui doit se régler sur la base d’un processus ouvert à tous.
Tous les groupes confessionnels et ethniques vivant sur le territoire de la Syrie, que ce soit les Kurdes, les Chiites, les Sunnites ou les Alaouites, tous doivent participer à ce processus»
,

a estimé le secrétaire de presse du Kremlin « Dmitri Peskov ».
Le secrétaire de Poutine a aussi rappelé la position de Moscou, qui insiste sur la participation des Kurdes aux négociations de paix de Genève visant à régler la crise syrienne.

«C’est aux Syriens de choisir quel système sera mise en œuvre dans le pays»,

a-t-il conclu.

Le porte-parole du département d’Etat américain « Mark Toner » a de son côté expliqué la position de Washington, pour qui la question des Kurdes syriens doit être posée lors de la transition politique dans le pays.
Il a aussi annoncé que les Etats-Unis n’avaient pas l’intention de reconnaître des territoires kurdes «à moitié autonomes».

«Nous continuons à souhaiter l’unité et l’intégrité territoriale de la Syrie»,

a-t-il poursuivi.

La Turquie hostile

Ankara elle a exprimé son opposition à la formation de nouvelles structures administratives en Syrie, expliquant que des mesures unilatérales basées sur l’ethnicité ne pourront pas être prises.
La déclaration intervient après l’exclusion du parti kurde « PYD » des négociations de paix de Genève visant à régler la crise syrienne.

L’exclusion du « PYD » a été exigée par la Turquie, qui considère le parti comme une section du « PKK », un parti interdit et reconnu comme terroriste par Ankara.
C’est contre les militants de ce parti que l’armée turque a lancé une opération militaire en juillet 2015 dans le sud-est du pays, brisant ainsi l’accord de cessez-le-feu en vigueur depuis deux ans.
« Amnesty International » a annoncé en janvier qu’au moins 150 civils, dont des enfants, avaient déjà été tués dans les opérations d’Ankara dans le sud-est du pays, alors que plus de 200 000 personnes vivant dans ces régions sont en danger.

A l’heure actuelle, le gouvernement turc lutte contre les militants de « PKK », non seulement dans le sud-est de la Turquie, mais aussi au nord de la Syrie et en Irak, sans avoir été prié d’intervenir militairement, ni par Damas, ni par Bagdad.

source :https://francais.rt.com/international

http://www.wikistrike.com   du 17/03/2016

Les « Hauts-de-France »… Naturistes ?

nudistes

Ils ont volé notre Nom !

Sur ce site ou en d’autres colonnes, tout a été à peu près dit sur les fantasques propositions des noms de nos provinces de jadis.
Soit des noms qui n’en sont pas, puisque coupés de toutes formes de repères traditionnels et de réalités historiques.

À juste titre, « Éric Zemmour » rappelait ce mardi sur les ondes de « RTL » que toute cette affaire allait de pair avec une autre déterritorialisation, celle des prénoms qui, sortis du carcan du calendrier grégorien, voguaient au gré des modes et des vents, donnant lieu au passage à des marqueurs « sociaux et ethniques » des plus « stigmatisants ».
Il est un fait qu’on n’a jamais vu un « Kevin » ou un « Mohammed » à la tête du « MEDEF ».

Il est un autre fait que lorsqu’un ancien ministre telle que Cécile Duflot prénomme sa fille « Térébenthine », c’est un peu la porte ouverte à toutes les fenêtres.

Grâce à Jean-Pierre Raffarin, on connaissait la « France d’en haut », mais aujourd’hui, on connaîtra la défunte région Nord-Picardie sous son nouveau prénom de baptême « Hauts-de-France ».
Comme le notait encore le même « Éric Zemmour », l’ancien « Pays basque » devrait donc, en toute logique, bientôt devenir « Région en bas à gauche près de l’Espagne », tandis que la « Provence » chère à « Alphonse Daudet » aurait aussi vocation à être désignée comme « Région en bas à droite, près de l’Italie ».
Et la Corse, « Région encore plus en bas à droite mais pas vraiment en France ».

Pourtant, le gag amène la farce, le bidule crée le machin, et quand les crétins dansent en masse, il n’y a généralement plus personne dans la fosse d’orchestre.

La preuve par…
les clubs naturistes…

Si, si.
Là, ce n’est plus une blague, car « les Hauts-de-France naturistes », ça existe dans la région !

À poil, oui !

Mais à condition de ne pas être dénudés de cette appellation, déposée par ladite association depuis plus de vingt ans.

Un comble de vouloir conserver ces « hauts », pour des gens ayant bazardé le bas depuis belle lurette.
Enfin, ce gouvernement « hautiste » a quelques excuses quant à l’importance prise par cette nouvelle bataille d’Hernani sémantique :
Il ne se passe rien de grave en France, nos compatriotes sont tous fatigués d’être milliardaires et tout fonctionne « au poil », si l’on ose prétendre en la circonstance.

Remarquez, ce sont les mêmes qui, il y a quelques décennies déjà, parlaient d’« Hexagone »,
à croire que le vocable de « France » ait été susceptible de leur écorcher la gueule.

Pour le citoyen de base, quoique se situant au centre et entendant garder la tête haute, il y a de quoi s’en trouver sens dessus dessous, surtout s’il loge au-dessus de son voisin de dessous et que sa femme du dessus porte de beaux dessous, pour paraphraser le cher et irremplaçable « Raymond Devos ».

PS : papier écrit du « Hurepoix », pays du bas de l’Île-de-France, elle même en haut de la France d’en bas.

Nicolas Gauthier

http://www.bvoltaire.fr

Ce Que Peut Nous Promettre N.K.M. !

nkm-pas-claire

Nathalie Kosciuzko-Morizet.

NKM flirte avec les islamistes de l’UAM 93
L’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (« UAM 93″) fait état dans un communiqué retransmis par « l’Observatoire de l’islamisation » de la visite à l’UAM 93 de « Nathalie Kosciuzko-Morizet », députée et *présidente* du groupe « Les Républicains » au Conseil de Paris.
A la pêche aux voix, sans aucun doute, en quoi elle n’est pas la première, l’UAM 93 ayant déjà reçu François Fillon, le jeudi 9 octobre 2014 et Alain Juppé, le mardi 3 mars 2015.
L’amitié entre « LR » et l’ « UAM 93″ n’est pas nouvelle puisque « Oumma.com » reprochait déjà en 2012 une proximité de l’Union avec Sarközy.

NKM a promis à l’ « UAM 93″ qu’elle défendrait à l’occasion des primaires :

  • – une taxe halal pour assurer le financement du culte musulman et son indépendance
  • – la formation des imams de France en Alsace en profitant du cadre du concordat
  • – une valorisation de l’enseignement de la langue arabe
  • – la lutte contre la stigmatisation des musulmans de France

C’est ennuyeux, cette proximité de « LR » avec l’ « UAM 93″, car les militants de celle-ci font la promotion de la burqa, de la supériorité de la charia sur les lois de la république, et de la désobéissance à la police française.
« NKM » et « LR » cautionnent donc tout cela ?

source : « Marie-Béthanie » pour http://lesalonbeige.blogs.com

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 16/03/2016

On sait à quoi s’en tenir avec ce genre de *républicains* pour finir bien vite « le Grand Remplacement » !
Mais ce peuple d’autruches va se laisser faire par tous ces menteurs de gauche comme de droite ?

Les Plus Gros Mensonges Des Médias !

bobard d'orBobard D’ Or  2015

Une soirée organisée à Paris a tenu à révéler comment le public français est désinformé par la presse.

La 7e cérémonie parodique des Bobards d’or, organisée par la fondation « Polemia », s’est déroulée lundi au Théâtre du Gymnase.

Cette fondation est présidée par l’ancien député européen et essayiste « Jean-Yves le Gallou ».

La soirée se donne comme objectif de dénoncer la désinformation dans les grands médias.

Le prix du bobard d’or est décerné par le public et les différents jurys aux journalistes et médias accusés de la désinformation la plus éhontée de l’année.

Les différents bobards sont classés en catégories :
bobard raciste,
bobard historique,
bobard orwellien,
bobard christianophobe,
etc, etc !
La soirée voulait ainsi couronner une année riche en événements des attentats de janvier et de novembre, la crise migratoire, les viols de Cologne, et ainsi de suite.

Les jurys étaient composés des principaux médias de la « réacosphère » comme le site « Fdesouche », « Radio Courtoisie » ou « TV Libertés ».

« Nos compatriotes croient que la diversité apparente des moyens de communication valide l’information dès lors qu’elle est répétée par plusieurs médias différents »,

a déclaré à « Sputnik » « Bruno Gollnisch », cadre du Front National, qui était lui aussi présent à la soirée.

Les lauréats des Bobards d’or 2016 sont la journaliste « Géraldine Hallot » et « France Inter «  dans la catégorie « bobard orwellien ».
Celle-ci s’est en effet rendue coupable, après les attentats, d’avoir changé le titre d’un article, sur les terroristes parmi les migrants.

source : https://fr.sputniknews.com

plus :

La 7ème cérémonie parodique des Bobards d’or était organisée ce lundi par la fondation Polémia dans un Théâtre du Gymnase quasi comble.
Cette fondation qui se veut être le « think-tank » de la droite identitaire, est présidée par l’ancien député européen et essayiste Jean-Yves le Gallou.
Cette soirée se donne comme objectif de dénoncer la désinformation dans les grands médias.
Et le prix du bobard d’or est décerné par le public et les différents jurys, au journaliste et au média, accusés de la désinformation la plus éhontée de l’année.
La soirée qui était aussi rythmée par des caricaturistes qui faisaient rire aux éclats l’assistance. Différents bobards sont classés en thèmes :
il y avait lundi, le bobard raciste, le bobard historique, le bobard orwellien, le bobard christianophobe, etc….
La soirée voulait couronner une année riche en événements des attentats de janvier et de novembre, la crise migratoire, les viols de Cologne, etc…
Les jurys étaient composés des principaux médias de la réacosphère comme « FdeSouche », « Radio Courtoisie » ou même « TV Libertés ».
Et la cérémonie se déroulait de sorte à faire participer le public bon enfant.
On les entendait applaudir les différents intervenants ou siffler les Médias coupables de mensonges ou de manipulation.
Et les lauréats des Bobards d’or 2016 sont la journaliste « Géraldine Hallot » et « France Inter » dans la catégorie « bobard orwellien », coupables après les attentats, d’avoir changé le titre d’un article, sur les terroristes parmi les migrants.
C’était une soirée hétéroclite pour un public tout aussi hétéroclite qui souhaite dénoncer le caractère partisan et militant de la plupart des journalistes.
Ce milieu journalistique à qui la population française fait de moins en moins confiance…

Monsieur « Gollnisch », député européen, était présent et nous avons pu lui poser quelques questions.

source : https://soundcloud.com/sputnik_fr/bruno-gollnisch-les-bobards-dor

http://www.wikistrike.com   du 16/03/2016

Lumière Sur Les Pédophiles Enseignants !

Valls fonction

Et si Manuel Valls commençait par balayer devant sa porte !

La protection
des écoliers du « public »
importerait-elle moins que
celle des scouts catholiques ?

Mardi, Manuel Valls a demandé au cardinal Barbarin, qui fait l’objet d’une plainte pour « non-dénonciation de faits pédophiles », de « prendre ses responsabilités » :

« Je respecte la présomption d’innocence. Je ne suis pas juge », cependant, « j’attends non seulement des paroles mais aussi des actes ».

De fortes paroles.

Qu’on lui recommande de s’appliquer d’abord à lui-même !

Nous aussi, nous attendons non seulement des paroles mais des actes. Il dit qu’il respecte la présomption d’innocence ?

Qu’il le fasse, en se taisant !
Et en laissant la justice suivre son cours, en dehors de tout contexte cinématographique, médiatique, idéologique.

Nous aussi, nous attendons qu’il prenne ses responsabilités de chef du gouvernement !

Qui n’est plus un militant socialiste goguenard pour lequel l’Église est une cible facile en même temps qu’horripilante, comme tous les boucs émissaires courbant l’échine sans répondre – la littérature en est truffée -, qu’ils soient femme battue, esclave noir ou enfant du placard.

Qui ferait bien de commencer par balayer devant sa porte.

Il veut parler de pédophilie ?

Parlons-en.

Il y a un an, en mars 2015, éclatait le scandale de l’école de Villefontaine dans l’Isère – où le nouveau directeur, qui était aussi instituteur, a avoué avoir violé des fillettes de CP :
Il est apparu qu’il avait été condamné en 2008, pour possession d’images pédopornographiques, sans que cela n’empêche sa promotion – et aussi celui du professeur d’EPS d’Orgères, près de Rennes, dont l’ex-compagne avait alerté sans succès le ministère.

Il ne s’agit pas de faire un concours sordide.
Ni de minimiser les faits.

« C’est encore plus horrible quand c’est fait par un prêtre »,

a affirmé Monseigneur « Barbarin ».
Et les catholiques, dont je suis, partagent son avis, pour mille raisons, dont l’une, bien égoïste, est que leurs enfants sont les premiers concernés, et une autre encore que les coupables ne peuvent ignorer ces paroles de l’Évangile :

« Si quelqu’un scandalisait l’un de ces petits enfants qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et que l’on jette au fond de la mer. »

Il ne s’agit pas non plus d’exonérer sans savoir Monseigneur « Barbarin » – on ne peut reprocher à Manuel Valls de se substituer à la justice et l’imiter – mais de faire montre d’un minimum d’équité :

Manuel Valls a-t-il demandé à l’inspectrice, à Najat-Vallaud-Belkacem ou à tout autre échelon de la chaîne hiérarchique de l’Éducation nationale de démissionner ?

La protection des écoliers du « public » importerait-elle moins que celle des scouts catholiques ?

Rappelons que les derniers « attouchements » dans l’affaire lyonnaise ont eu lieu en 1991, soit 11 ans avant que Monseigneur « Barbarin »ne soit nommé archevêque, 17 ans avant qu’il n’en soit informé par la rumeur publique.

Si l’on veut remonter en arrière, remontons !
Mais pour tout le monde.
Dans un article de 2001 intitulé « École, le tableau noir de la pédophilie », « Libération » parle de « culture de l’étouffement » jusqu’à la fin des années 90, quand « le combat *laïque* était vif » et l’école *publique* préférait « tenir secrètes ses mauvaises histoires » en « refilant le mistigri » – entendez en mutant le problème. Et le papier fourmille d’exemples.

On le sait, le célibat des prêtres dans ce monde libertaire est une anomalie.
Suscite tous les fantasmes.
Il faut mettre les curés sur un bûcher, comme on brûlait, dit-on, les roux.
Que des études anglo-saxonnes, comme celle du professeur « Thomas Plante de Stanford », montrent que les prêtres sont statistiquement deux à quatre fois moins concernés que la population masculine en général par la pédophilie importe peu.
On connaît le comique de répétition…Il y a aussi la vérité de répétition !

À force d’entendre bruisser côte à côte les mots « prêtre » et « pédophile »,
ils finiront bien par former pléonasme, n’est-ce pas ?

Gabrielle Cluzel

http://www.bvoltaire.fr   du 16/03/2016

Le Grand Remplacement En Echec ?

remigration

Les migrants repartent !

Ils avaient fui la misère, la torture, la guerre pour « sauver leur peau », nous répète-t-on à l’encan.
Au péril de leur vie, ils avaient bravé les éléments, avec l’espoir, au bout du chemin, de trouver l’eldorado tant rêvé.
Mais d’autres, « essentiellement des Irakiens issus du Kurdistan, un territoire relativement sûr », selon les informations de « BFM TV », n’en peuvent plus d’attendre appartement ou entretien d’embauche.
Pour eux, « l’Europe, c’est l’enfer ».
Rien qu’à Berlin, depuis le début de l’année, ils sont à présent plus de cent, chaque semaine, à effectuer le trajet en sens inverse.
Sans même attendre l’aide au retour :
300 euros le billet d’avion pour Erbîl, agrémenté, par exemple, pour une famille de cinq personnes, d’un pécule de 1.700 euros.

Ballottés et entassés d’un camp de réfugiés à l’autre, souffrant d’oisiveté depuis des mois, sans aucun contact avec la population allemande, le mal du pays chevillé à l’âme, ce sont 90 % d’hommes âgés de 18 à 35 ans mais aussi de plus en plus de familles, qui, de retour au pays, soulagés, s’exclament :

« C’est bon d’être au milieu des siens […] »

C’est le cas d’un plumeur de poulets, suivi par « France 2″ au Kurdistan, qui a récupéré son emploi.
Mais son frère, alléché par les « On dit que, là-bas [en Europe], tu n’as qu’à t’allonger et que le gouvernement paye pour tes dépenses […] », ne tentera pas l’expérience.
C’est le cas de « Zohra », qui croyait bénéficier d’un traitement pour sa fille, aveugle. C’est le cas de « Kovan », coiffeur au Kurdistan – dont le père boulanger déplore ce phénomène « d’imitation, une erreur », dit-il sans détour -, qui ne supportait plus d’être parqué avec des Irakiens, des Afghans et des Pakistanais.
C’est le cas de cette famille, qui, depuis deux mois, réclame ses passeports parce que « tout est compliqué pour nous, ici », qu’elle préfère encore retrouver la guerre dans son pays.

Ces retours volontaires seraient-ils les prémices de l’échec des « migrations de peuplement », préconisées noir sur blanc par l’ONU, en mars 2000 ?
La preuve éclatante que les être humains ne sont en aucun cas des individus interchangeables, renonçant sans dommages à leurs racines, aux liens avec leur familles et à ceux tissés avec leurs semblables ?

« Je ne parle pas la langue, je ne me sens pas chez moi, je ne peux pas travailler, je ne fais rien de mes journées » :

constat tristement réaliste de ce père de famille, qui conclut :

« On repart chez nous. »

Le cri du cœur !

Et en France ?

Des Afghans, pris en charge par « l’Office français de l’immigration et de l’intégration » (« OFII »), ont renoncé à leur rêve d’Angleterre.

« Il vaut mieux retourner dans son pays parce que sans doute on a là-bas plus d’opportunité de rebondir »,

explique benoîtement un de ses responsables.

N’aurait-il pas fallu y penser avant ? !

Et « l’OFII » de se féliciter de « faire en sorte que le migrant reparte, non pas dans une position subie mais volontaire, humaniste […], avec sa fierté ».
La fierté du migrant, mais le loger dans de hideux baraquements ?
De plus en plus de migrants souhaitent le retour au pays :
est-ce l’indice que le « Grand Remplacement » ne se révèle pas si évident ?

Caroline Artus

http://www.bvoltaire.fr   du 14/03/2016

Peu importe l’humiliation, la colère, la gêne, ressenties par les autochtones…
l’honneur des gouvernants est sauf…les migrants qui repartent le font la tête haute !

La Récupération Politique Du 19 Mars !

france-deuil

Jour de Deuil en France !

François Hollande aux commémoration du 19 mars date de la « soi-disant fin des combats » de la guerre d’Algérie !

Le député « Jean-Frédéric Poisson », candidat à la primaire de la droite, écrit dans « Le Figarovox » :

« La présence officielle de François Hollande aux cérémonies de commémoration du 19 mars, faisant mémoire de la signature des accords d’Évian et de la soi-disant fin des combats de la guerre d’Algérie, est annoncée.
Chacun connait les controverses douloureuses dont cette date est entourée.
La participation du chef de l’Etat à cette commémoration sera une première pour un Président de la République. [...]
En décidant d’officialiser par sa présence la date – certes des accords d’Evian, mais combien douloureuse cependant – du 19 mars, François Hollande s’engage dans une récupération politique et provoque un large ressentiment.
Sans doute veut-il par cette décision inédite en faire un événement qui le placerait dans l’Histoire ?
Elle est en fait une insulte pour de nombreuses familles de soldats et de rapatriés au sang versé et aux larmes mêlées.
Cet acte illustre une forme de constance de son quinquennat :
Alors que le Président de la République devrait incarner l’unité nationale,
il n’aura eu de cesse de dresser les Français les uns contre les autres.
Pourquoi manipuler l’Histoire de notre pays en occultant ou niant sa réalité ?
Pourquoi insulter la mémoire de ceux de nos compatriotes qui se firent tuer dans ce conflit ?
Pourquoi cultiver ce déni de vérité d’un cessez-le-feu bafoué par des massacres d’après mars 1962 comme à Oran en juillet de cette même année ?
Pourquoi diviser une fois encore le peuple de France par une posture mémorielle idéologique ?
Pourquoi vouloir affranchir les Français à leur insu de leur devoir de reconnaissance envers les harkis, les rapatriés et leurs familles, éternels abandonnés de notre récente histoire, et qui ont connu dans leur chair meurtrie et par leur vie offerte le sacrifice pour la France? [...]« 

De leur côté, la  »Fédération nationale André Maginot » et « l’Union Nationale des Combattants » regrettent cette décision du président, en mémoire des 535 soldats Français morts après ce « cessez-le-feu », des milliers de pieds – noirs et de musulmans fidèles à la France massacrés après cette date notamment à Oran le *5 juillet 1962*, des harkis et des supplétifs de l’armée Française, abandonnés sans armes et pourchassés au – delà du 19 mars.

Honte

source : http://lesalonbeige.blogs.com

 

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 14/03/2016

Islam : Ni Paix, Ni Démocratie !

ISLAM-RELIGION

Mensonge Obscène !

Je suis outrée par l’impudence et les mensonges des musulmans français !

 

Monsieur le Premier Ministre

Vous devez bien vous douter que, en tant que républicaine de la droite modérée, engagée depuis des années dans la dénonciation des fondements de l’islam et de son incompatibilité – en l’état – avec la démocratie, je ne puis qu’exprimer ma colère et ma peine immense face au meurtre abominable dont a été victime un de nos compatriotes dont la famille est meurtrie à jamais.

Face aussi aux exactions dont sont victimes, dans le monde entier, au nom d’Allah et de son prophète, des millions de gens, musulmans ou pas et souvent majoritairement athées ou chrétiens.

Mais également face à l’impudence avec laquelle les Français de confession musulmane profitent de cette occasion qui aurait dû être celle du deuil, du recueillement y compris laïque (je suis athée) du respect silencieux, pour pleurnicher une fois de plus sur la manière dont ils seraient stigmatisés en Occident en général et en France en particulier.

Pour continuer de déverser dans nos médias leur sale propagande auto-validante qui défie l’histoire avérée et le bon sens :
Dire comme l’a proféré je ne sais quel imam ce soir devant la mosquée de Paris que l’islam a conquis la Chine sans verser une seule goutte de sang, c’est vraiment prendre les gens pour des imbéciles et je pèse ce mot.

Ou en être un soi même.
A moins qu’il ne s’agisse de  mauvaise foi et d’hypocrisie ?
Ou d’inculture ?
Ou de Taqqya ?

C’est oublier les 80 millions d’Hindous assassinés par l’islam conquérant.
La Chine a sans nul doute obtenu que les musulmans parvenus jusqu’en ses murailles se plient aux diktats de l’Empire, mais le temps d’arriver en cet immense pays, les musulmans avaient sur leur passage fait subir bien des outrages aux civilisations humaines rencontrées, pour leur malheur…

On n’a jamais demandé aux Français si cela les dérangeait ou pas de voir s’installer sur leur territoire une communauté venue d’ailleurs, avec des préceptes et règles d’un autre âge, une manière de rogner peu à peu nos fondements laïques qui devient visible de tous, une arrogance à réclamer justice à la moindre atteinte de lèse majesté à leur orgueil déplacé, alors que les accusés vers lesquels ils pointent le doigt sont innocents de tout crime et de toute intention autre que celle d’exprimer une opinion.

La fracture française viendra aussi de ce refus des politiques de regarder en face la vérité :
Islam et Démocratie resteront incompatibles et nos concitoyens «souchiens» – pour reprendre l’élégance du néologisme de certaines passionarias – verront de plus en plus d’un très mauvais oeil s’agrandir les quartiers dits de   »dar-al-islam », c’est-à-dire « la maison de l’islam ».

Ces citoyens français dont la culture n’a rien à voir avec la nôtre et qui ne lui apportèrent rien, ne leur déplaise, doivent mettre à profit l’occasion tragique qui leur est donnée pour entamer l’exégèse de leurs ouvrages religieux, gommer dans ces textes ce qui y heurte l’humanisme de base ou du moins accorder à leurs si nombreux passages d’une rare violence la place qu’ils méritent.
Contextualiser en un mot le coran et les « haddiths ».

Les prêches devront rapidement se faire en français, les constructions de nouvelles mosquées financées par les émirats voyous gelées, les prédicateurs surveillés constamment, les ouvrages des écoles coraniques quand il y en a expurgés des appels à la haine entre chiites et sunnites ou entre musulmans, chrétiens et juifs.

Les familles qui ne surveillent pas leurs propres minorités décérébrées devront en répondre devant la justice.

Et  surtout, que l’on vire ces termes «musulmans de France» ou «musulmans en France».

On est FRANCAIS avant d’appartenir à une religion !
et cette appartenance devra désormais devenir secondaire !

Salutations républicaines,

Viviane Lamarlère

http://ripostelaique.com   du 12/03/2017

« Le Petit Bonhomme » Bien Normal !

degagez

Premier au hit-parade
depuis deux ans et demi  ! 

F.HOL chef

Normal Premier !

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Le Petit Bonhomme

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

C’est La Cata !

§§§§§§

Autre Que Réseau Social

La Sécurité Du Bataclan En Porte A Faux ?

pour le bataclan

Souvenirs du Bataclan !

Le chanteur des « Eagles of Death Metal », « Jesse Hughes », a porté de graves accusations envers la sécurité de la salle de spectacle, faisant allusion au fait que les terroristes auraient pu avoir des complices.

«Quand je suis arrivé pour la première fois, et que je suis entré, je suis passé devant le mec qui était censé assurer la sécurité des coulisses.
Il ne m’a même pas regardé.
Je suis immédiatement allé voir le promoteur et je lui ai dit :

« Qui est ce type ?
Je veux mettre un autre mec à sa place. »

Et il m’a répondu :

« Eh bien, les quelques autres gars ne sont pas encore là. »

Et finalement j’ai découvert qu’environ six d’entre eux ne se sont jamais pointés»,

a précisé « Jesse Hughes » dans une interview sur l’attentat au Bataclan confiée à « FOX Business Network’s Kennedy, quatre mois après la tragédie.

Le célèbre chanteur a ajouté qu’il ne comptait émettre de jugement définitif sur ce sujet car il respecte l’enquête policière en cours, mais pour lui, il semble assez évident que ces hommes «avaient une raison de ne pas venir».

Le groupe de cinq rockeurs jouait au Bataclan devant près de 1 500 personnes le 13 novembre 2015 quand des djihadistes sont entrés dans la salle de concert parisienne et ont ouvert le feu.
90 personnes sont décédées, dont l’un des responsables commerciaux du groupe, « Nick Alexander ».

Les propos de « Jesse Hughes », mettant potentiellement en cause des organes de sécurité sur le sol Français dans ces attaques, constituent une première de la part de quelqu’un qui se trouvait sur le lieu de l’attentat.

source : https://francais.rt.com/france

§§§§§§

FRANCE-ATTACKS-BATACLAN

Réactions !

Les gérants du Bataclan dénoncent les accusations du leader des « Eagles of Death Metal » !

Les responsables du Bataclan ont qualifié de «déclarations insensées» les propos de « Jesse Hugues », qui a suggéré que les terroristes du 13 novembre auraient été « aidés » (?) par le service de sécurité de la salle de spectacle.

«Je trouvais qu’il n’y avait pas assez de vigiles dans la salle. [...]
J’ai découvert qu’environ six d’entre eux ne se sont jamais pointés. [...]
Il semble assez évident qu’ils avaient une raison de ne pas venir».

Dans son interview pour la chaîne « Fox Business »,  »Jesse Hughes » laissait clairement entendre que les terroristes avaient pu profiter de complicités de membres du service de sécurité de la salle, lors des attentats du 13 novembre qui ont fait 130 morts dont 90 au Bataclan.

La virulence de ses propos n’a pas plu aux gérants du Bataclan qui ont tenu à réagir par le biais d’un communiqué, dénonçant de «graves accusations diffamatoires à l’encontre des équipes du Bataclan».
Prenant la défense de leurs employés, ils ont par ailleurs rappelé que :

«tous les témoignages recueillis à ce jour démontrent le professionnalisme et le courage des équipes de sécurité  *présentes* sur place le 13 novembre 2015».

Rappelant qu’une instruction judiciaire était en cours, les gérants ont estimé que les accusations de « Jesse Hughes » étaient à «mettre sur le compte du lourd traumatisme subi».

source : https://francais.rt.com/france

http://www.wikistrike.com   du 11/03/2016

Où est le professionnalisme des équipes de sécurité ABSENTES ?
Au moins un bon point pour un américain, traumatisé malheureusement !
Mais les gérants, qui ne semblent pas l’avoir été, devraient tenir compte et rapporter tous les éléments !

Nos Forces De Sécurité Sont En Danger !

islam-hydre

 Police, Gendarmerie, Armée,
L’islamisme attaque !

Une note confidentielle, rédigée fin décembre 2015 par la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération, vient d’être révélée par « Le Parisien ».
Elle a dénombré 17 cas de transgression du principe de laïcité entre 2012 et 2015, avec une accélération dès 2014 au sein de la police parisienne, forte de plus de 27.000 policiers et agents de surveillance.

Les incidents portaient surtout sur l’exercice de la religion musulmane au sein des commissariats, notamment sur les prières quotidiennes (cinq prières chaque jour).

La préfecture de police a décidé de recenser, désormais, chaque semaine ces comportements contraires à la laïcité et qui ne peuvent que porter préjudice au bon fonctionnement des forces de l’ordre :
refus de protéger une synagogue,
chants religieux en patrouille,
refus de participer à la minute de silence,
etc.

De ces constatations, il résulte donc que des fonctionnaires (policiers) armés se radicalisent.

Il s’agit là d’un nombre – limité, certes – de policiers qui se dirigent vers un fondamentalisme musulman.

Pour un tiers, ces policiers sont des femmes :
Elles affichent des signes extérieurs de religiosité, comme le voile !

Il a même été relevé une incitation à commettre des attentats et un appel au meurtre sur « Facebook », qui a conduit son auteur devant la justice !
(On ne sait pas quelle a été la sanction ou la condamnation !)
Les dérapages les plus importants se produisent sur les réseaux sociaux.

Quatre de ces affaires de radicalisation conduisent vers des convertis à l’islam.

Ces cas recensés concernent des fonctionnaires assez jeunes, entrés comme agent de sécurité au début des années 2000 et qui ont réussi le concours interne.

Ils ne concernent que des gardiens de la paix ou des brigadiers et, jusqu’à présent, aucun cas n’a été relevé dans les échelons supérieurs.

Ces policiers savent qu’ils s’exposent à des sanctions et, à terme, à des exclusions.

Cela semble extrêmement grave et plus que préoccupant car ces policiers ont accès aux fichiers des personnes recherchées (terroristes) et aux renseignements communiqués par les services officiels.

La chaîne anglaise d’informations « Sky News »< vient d’annoncer la remise de documents indiquant les noms de 22.000 djihadistes, dont certains non identifiés, se trouvant encore en Europe occidentale et, peut-être, en France.

Nous espérons que les services du ministère de l’Intérieur prennent très au sérieux ces radicalisations qui sont excessivement dangereuses car, si l’on en croit les services concernés, elles sont susceptibles de se poursuivre au cours des prochains mois

Il serait judicieux que la transparence existe également sur les cas de radicalisation dans la gendarmerie nationale et dans l’armée.

Manuel Gomez

http://www.bvoltaire.fr   du 11/03/2016

Des policiers radicaux islamistes ?
Des gendarmes radicaux islamistes ?
Des militaires radicaux islamistes ?
La protection du peuple Français DISPARAÎT !
Ce quinquennat finit sur une catastrophe !

Loi Scélérate Votée Dans Notre Dos !

gouvernanta

Assemblée Nationale !

Jamais aucune loi sur l’immigration n’a connu un destin aussi étrange que la loi n°2016-274 publiée le 8 mars 2016 au journal officiel.
Cette loi, en chantier depuis près de deux ans, a fait l’objet d’un silence absolu des médias, de la presse, du monde politique.

Le Front national, nourri depuis trente-cinq ans du thème de l’immigration est totalement muet.

Les Républicains n’en soufflent mot.
Le gouvernement et les socialistes ne fanfaronnent pas non plus. Lors du vote final de cette loi à l’Assemblée nationale, l’hémicycle était quasiment vide: un seul député de l’opposition (Les Républicains) pour une dizaine de socialistes, tandis que les deux députés d’extrême droite brillaient par leur absence… Or ce texte fondamental bouleverse le droit des étrangers dans le sens de l’ouverture et de l’accueil.

Ainsi, son article 59, élargit l’accès à la nationalité française par le droit du sol, en introduisant une innovation majeure qui modifie sensiblement le droit français de la nationalité.
Il ouvre la nationalité française à leur majorité, aux personnes vivant sur le territoire français «depuis l’âge de six ans et ayant suivi leur scolarité obligatoire en France […] lorsqu’elles ont un frère ou une sœur ayant acquis la nationalité française [par le droit du sol]
Cette loi crée ainsi une nouvelle forme d’acquisition de la nationalité française, un droit du sol dérivé, indirect, transmis par le lien de fratrie, qui ne nécessite pas d’être né sur le territoire français, mais d’avoir un frère ou sœur devenu lui-même français par le droit du sol.

Son article 13 concerne les personnes en situation irrégulière, malades sur le territoire français.
Il prévoit en faveur de tout étranger malade et en situation illégale, un droit à la régularisation si «eu égard à l’offre de soins et aux caractéristiques du système de santé dans le pays dont il est originaire, il ne pourrait pas y bénéficier effectivement d’un traitement approprié». Un étranger en situation irrégulière en France qui n’a pas les moyens personnels d’être soigné dans son pays d’origine, obtient ainsi le droit à une régularisation et donc celui d’être soigné en France.
L’intention est certes généreuse mais une telle mesure risque d’entraîner un appel d’air d’une ampleur inconnue.

L’article 17 de la loi crée une carte de séjour pluriannuelle de quatre (ou deux ans) qui sera délivrée «au terme d’une première année de séjour régulier».
Jusqu’alors, le système français reposait sur la délivrance d’une carte de séjour d’un an renouvelable pendant cinq ans, avant d’accéder au titre de résident de dix ans.
Les cinq ans de séjour temporaire constituaient une période probatoire, destinée à s’assurer d’une bonne intégration.
Désormais, dès l’expiration du visa de long séjour d’un an, l’étranger obtient le droit à un titre de séjour consolidé, ne nécessitant pas un renouvellement annuel, d’une durée de quatre années, avant l’obtention du titre de dix ans.

Article 33

L’article 33 chamboule le dispositif de lutte contre l’immigration irrégulière !
Il supprime la rétention administrative de cinq jours pendant laquelle le préfet peut décider de garder un étranger en situation irrégulière en rétention, le temps d’organiser son départ.
Celle-ci passe à 48 heures, une durée bien entendu insuffisante pour organiser le retour d’une personne dans son pays.
Seul le juge des libertés, traditionnellement ultralibéral en matière de droit des étrangers, pourra autoriser une prolongation de cette durée.
En outre, la nouvelle loi interdit, sauf exception, le placement en rétention des familles avec enfant.

En pleine crise migratoire européenne, la loi socialiste du 8 mars 2016 affaiblit l’Etat dans la lutte contre l’immigration illégale.

Aujourd’hui, seule une décision de reconduite à la frontière sur quatre prises par les préfets est appliquée (environ 15000 par an).
Avec le nouveau dispositif, la paralysie du système ne peut que s’aggraver.
Alors pourquoi une telle « omerta » sur un sujet aussi sensible ?
Le silence général face à cette réforme reflète la situation politique.
Le pouvoir socialiste n’est pas fier de cette concession à sa base militante, qui contraste si fortement avec ses postures de fermeté.
Si le porte- parole des Républicains, « Guillaume Larrivé » s’est battu ardemment contre le projet de loi (il est intervenu 204 fois contre le texte), les grands leaders de la droite sont préoccupés par autre chose, tout comme d’ailleurs ceux d’extrême droite, plongés dans la course à la «dédiabolisation».
Cette réforme, adoptée en catimini dans le dos des Français, alors que plusieurs pays d’Europe renforcent la rigueur de leurs lois sur l’immigration irrégulière, est un nouveau coup dur pour la démocratie.

source : « Alexis Théas » pour http://www.lefigaro.fr/vox

Non seulement les députés FN, comme la plupart de leurs collègues des Républicains et compagnie n’étaient pas là quand la loi a été votée mais, en sus, pas de communiqué de presse, pas de video de Marine le Pen…

Silence radio quand nos lois sont piétinées !

Silence radio quand ils rendent impossible l’expulsion des clandestins, rebaptisés migrants.

Silence radio quand ils offrent sur un plateau la naturalisation aux frères et soeurs  d’enfants nés sur notre sol.
Oui, vous avez bien lu.
Un seul enfant né en France permettra au restant de la fratrie (et vive les familles polythéistes) de devenir français…

Y a-t-il encore un député dans l’hémicycle ?

Y a t-il encore un politique digne de ce nom en France ?

Y a-t-il encore un espoir quelconque d’éviter la guerre terrible qui s’annonce par la voie des urnes ?

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu   du 09/03/2016

« Menaces » de démission de la part du premier ministre, « bruits de chiottes » dans la bouche de la chargée de NOTRE Education Nationale, beaucoup de fumée pour faire tranquillement voter une loi anti-Française !
Valls a réussi son coup…mais le vase va déborder cette fois !
Les députés ne sont pas payés pour être absents !
Les Français veulent que le référendum soit rétabli pour chaque décision prise par ce gouvernement malfaisant !

Nos Femmes Politiques Se… Vulgarisent !

valls-chiottes

 «Des bruits de chiottes» !

C’est par ces mots que Najat Vallaud-Belkacem, « visiblement énervée », a désigné sur « France Info » les rumeurs de démission de Manuel Valls circulant dans la presse.

Le journaliste qui l’interrogeait, passablement éberlué, a omis – comme c’est bête – de lui demander de développer sa pensée :
Mais encore ?
Des détails ?
Des précisions ?
Des onomatopées ?

On remarquera qu’en ce 8 mars, chez nos femmes politiques, l’heure était à la métaphore gaillarde, histoire sans doute d’enfin s’approprier cet attribut proprement viril si enviable : la grossièreté !

Un article du « Monde » nous apprend en effet, au même moment, que Nathalie Kosciusko Morizet, s’estimant plus courageuse que Fillon et Juppé, se décrit « en mode greffage de couilles ».
Attendu que, pendant ce temps-là, des députés, à l’instar de « Jérôme Guedj », prenaient la pose devant le photographe en arborant du rouge à lèvres, on peut se demander si la Journée de la femme ne s’est pas muée cette année en « Journée des trans ».

On notera surtout qu’en fait de « bruits de chiottes », c’est celui de la chasse d’eau qu’on entend, qui emporte une fois de plus à grands fracas la « République exemplaire », non sans que le gouvernement se soit au préalable confortablement assis dessus et torché avec.
Pour rester dans le même registre sémantique.

D’aucuns diront justement des « chiottes » qu’elles relèvent d’un champ lexical que des hommes de lettres comme « Céline », ou dans un autre style « Frédéric Dard », ont longuement labouré.

Mais jamais « San-Antonio » n’a prétendu être ministre de l’Éducation !
Pourquoi pas, aussi, « Serge Gainsbourg » ministre de la Santé ?
Un vieil adage énonce que lorsque le chef s’assoit, la base se couche.
Aux « chiottes » du ministre répondront en écho, de façon redoublée, comme légitimés, les propos orduriers des élèves adolescents, et ceux, relâchés, de tant de leurs profs « adulescents ».

On comprend, à la fébrilité de Najat Vallaud-Belkacem, que si Manuel s’en va, c’est elle aussi qui « Valls ». Et que cette perspective lui tord les boyaux et lui file la colique.

Quant à nous, si d’aventure nous pouvons rendre service, nous tiendrons volontiers la balayette :

Allez, ouste,
bon débarras !

Gabrielle Cluzel

http://www.bvoltaire.fr   du 09/03/2016

La « Grande Muette » Rompt Son Silence !

 Prise d armes

En avant, marche !
Les généraux se rebellent !

« Jean-Pierre Fabre-Bernadac » a analysé, ici, la lettre ouverte que trois généraux (en seconde section), et non des moindres, avaient envoyée au président de la République, leur supérieur hiérarchique, démontrant ainsi que la grande muette n’avait plus peur d’exprimer ce qu’elle ressent.
(lire : http://www.bvoltaire.fr/jeanpierrefabrebernadac/la-grande-muette-frappe-fort,242796)

Mais cette lettre ouverte n’est que le dernier maillon d’une fronde commencée très tôt sous le mandat de François Hollande.

Rappelons-nous,
en juin 2013.

Le général « Dary », qui venait de quitter le poste de Gouverneur militaire de Paris, rejoint « La Manif pour tous » pour en diriger la logistique.
Il accuse le gouvernement de truquer les chiffres, voire d’effacer sur les photos aériennes des milliers de participants.
Pratiquement en même temps, en juin 2013, un blogueur spécialiste des questions de défense, « Jean-Dominique Merchet », va imaginer dans la revue « Arsenal » que des généraux aussi importants que le sont  « Dary », « Villiers » et « Benoît Puga », chef d’état-major particulier du Président, pourraient très bien avoir des idées de « putsch ».
Un fantasme, certes, mais qui reflétait le malaise de nombreux officiers dont nombre d’entre eux avaient défilé contre le mariage gay.

Toujours est-il qu’un an plus tard, ce sont les quatre chefs d’état-major des armées qui menacent de démissionner si le Président ne revient pas sur sa décision de couper le budget de la Défense de 6 milliards d’euros sur trois ans.

Une menace
sans précédent !

Ces 4 cinq-étoiles étaient « Pierre de Villiers », frère du créateur du Puy du Fou, chef d’état-major des armées, « Bertrand Ract-Madoux », chef d’état-major de l’armée de Terre, l’amiral Bernard Rogel, patron de la Marine, et « Denis Mercier », chef d’état-major de l’armée de l’Air.

La démission de ces quatre hommes aurait été irréversible si Hollande n’avait pas cédé à leurs revendications légitimes.
Bercy voulait brader la Défense alors que la France n’a jamais eu autant besoin de financer son armée, ses hommes et un matériel qui arrive à bout de souffle.
Une vingtaine d’autres officiers généraux occupant les plus hautes fonctions dans les trois armées étaient prêts à emboîter le pas de leurs grands patrons.
C’est peu si l’on sait que la France compte 663 généraux d’active, mais on peut supposer que cette action aurait fait boule de neige à travers nos casernes.

On se souvient aussi du général « Bertrand Soubelet », numéro 3 de la gendarmerie nationale, qui a longuement protesté contre le laxisme du gouvernement, avec chiffres à l’appui, devant la commission parlementaire de lutte contre l’insécurité.
C’était en décembre 2013.
Six mois plus tard, il était mis dans un beau placard qui le voyait propulser à la tête de la gendarmerie de l’outre-mer !

Les écrits pertinents du  général « Antoine Martinez » envahissent régulièrement la Toile pour dénoncer les abus de l’idéologie multiculturelle et la faiblesse du gouvernement actuel.

Le général « Didier Tauzin », lui, a carrément pris la décision de faire acte de candidature à l’Élysée.
Fin février, il a publié son programme sous forme d’un petit livre de 120 pages « Rebâtir la France » et au cours de ses différentes interventions à la presse, il n’hésite pas à déclarer que « François Hollande est indigne de diriger la France », que le régime est à l’agonie et que la guerre religieuse nous menace.

Voilà donc plus qu’un quarteron d’officiers généraux qui, rassemblés, devraient mettre le pouvoir actuel en difficulté.
Le Président ne devrait pas oublier que ces généraux rebelles ne sont pas seuls.
Ils sont 5.500 officiers généraux, certes en retraite, mais qui sont maintenus en activité par le biais de leur statut dit de 2e section.
Cela fait beaucoup de monde potentiellement prêt à se rebeller…

Floris de Bonneville

http://www.bvoltaire.fr   du 07/03/2016

Vous avez aimé cet article ?
Partagez-le avec vos amis !

Un Servage Pervers D’Actualité !

fiscalité mondiale

Fiscalité des pays riches !

La France sous Hollande, médaille d’argent…
des pays les plus taxés !

Pour celui qui se disait parti en guerre contre la finance,

le résultat est
plutôt bien nul

« Aussi, un bon exemple vaudra mieux que de longs discours. »

Partons de l’hypothèse suivante :

Un débutant décide de réaliser son premier investissement immobilier.
Son choix s’arrête sur un bien présentant les caractéristiques suivantes :

  • prix d’achat de l’appartement : 60 000 euros
  • frais d’agence : 5500 euros
  • frais de notaire : 6000 euros
  • financement de l’opération : fonds propres, ce qui, évidemment, est à proscrire !
  • loyer : 500 euros
  • base du calcul : 20 ans

Dans cet exemple, vous allez voir que celui qui gagne facilement de l’argent n’est pas celui que l’on croit !

Notre investisseur est plutôt content de son acquisition qui lui permet de dégager une rentabilité d’environ 10 % brute :

Il conserve donc cet appartement durant 20 ans.

Durant ce laps de temps, voici ce que cette opération va rapporter au fisc :

  • TVA sur commission d’agence = 1078 euros (si TVA à 19,6%)
  • frais de notaire (part du fisc) =  3 900 euros, soit environ 65 % des frais dits « de notaire »
  • taxe foncière = 550 euros / an soit 11 000 euros au bout de 20 ans
  • impôts sur les revenus locatifs + prélèvements sociaux = 1200 euros par an ; partant du principe que notre investisseur laissera environ 20 % de ses revenus locatifs en impôts, soit 24 000 euros.
    Ceci sera évidemment fonction de la composition du ménage, des autres revenus, des éventuels crédits et réductions d’impôts…
  • taxe d’habitation 500 euros par an soit 10 000 euros, réglée par le locataire

Soit au total près de 50 000 euros !
À 10 000 euros près, c’est le prix de l’appartement !
C’est pourtant bien l’investisseur, personne privée, qui a pris le risque !!!

Il y aura encore une taxe sur la plus-value si, au bout de 20 ans, il décide de revendre, les biens n’étant exonérés de cette taxe qu’au bout de 22 ans et de 30 ans pour les prélèvements sociaux.
Tout dépendra du prix de revente, de la plus-value réalisée, des éventuels travaux à déduire…
Complexité fiscale oblige !

Source : « Lahire » pour http://lesalonbeige.blogs.com

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 04/03/2016

Le Président Est Plutôt Préoccupé !

F.HOL.triste

Encore une sale journée !

Il semble que,
plus le président français, François Hollande, coule dans un vaste lac politique de sables mouvants,
plus il essaie d’améliorer son image du « bon président »,
plus il est critiqué !

Aujourd’hui, le numéro un français est devenu une vraie star d’Internet.
Deux fois Monsieur Hollande a essayé de jouer la carte de la sincérité visant à gagner en popularité et deux fois il a échoué, faisant l’objet de soi-disant « trolling », d’insultes et de nombreuses réactions qui font sourire.

D’abord, ce matin, lors de la rencontre de Monsieur Hollande avec les salariés de l’entreprise « Showroom Privé » située à Saint-Denis, l’Elysée a décidé de lancer une diffusion en direct de cet événement, sur le compte « Twitter » via le service de vidéo « Periscope ».
Cependant, sans la possibilité de modérer tous les commentaires avant leur publication, au bout d’une demi-heure, il a pris la décision de mettre fin à la retransmission, car elle a été littéralement inondée par un flot de commentaires visant à railler le président de la République.
Les internautes ne se retenaient pas du tout pour l’insulter.

Après la mauvaise opération sur « Périscope », le président a partagé son anticipation de l’Euro de football, qui doit se dérouler en France, en « tweetant » à J-100 du coup d’envoi du célèbre championnat.
Et encore une fois, Monsieur Hollande a fait face à une vague de critiques.
Les « twitternautes » ont beaucoup apprécié la capacité du dirigeant français à savoir compter.

Certains se sont interrogés sur l’état du chômage dans 100 jours, d’autres ont moqué son départ du poste présidentiel, en décomptant le temps jusqu’aux prochaines élections.
Il y avait aussi ceux qui ont compté les jours restants avant la manifestation anti-loi El Khomri du 9 mars prochain.
Cet événement n’est pas passé inaperçu également dans les médias.
Le directeur de la revue « La Pensée Libre », « Bruno Drwenski » a partagé son avis au sujet de toute cette situation.

Premièrement, Monsieur « Drwenski » a exprimé son mécontentement que la retransmission ait été coupée.

« Je suis de l’avis qu’à partir du moment où on a décidé de jouer un jeu, on doit aller jusqu’au bout de la partie.
Et interrompre la partie, c’est pas du jeu ».

Ce faisant, il a exprimé l’idée que ce n’était pas la personnalité de François Hollande qui était l’objet de « trolling », mais l’institution de la présidence de manière générale.

« Sachant évidemment aussi que d’une certaine façon il n’en va pas seulement de la personne de Hollande mais qu’il en va aussi de la crédibilité de l’institution présidentielle ce qui peut éveiller chez certains citoyens un sentiment ambivalent parce que finalement :
Est-ce qu’on attaque Hollande ou l’on attaque le président de la république « et » l’institution ? ».

Le journaliste explique également que, dans sa course à la popularité, Monsieur Hollande n’a pas de choix en fait.

« Je pense qu’il essaye de jouer la carte de la franchise en essayant d’amadouer le peuple par cette carte, comme il l’avait fait lors du salon de l’agriculture où il avait été aussi perturbé par les manifestants.
Il essaye de jouer cette carte de la sincérité parce qu’évidemment il ne reste pas beaucoup de cartes pour améliorer son image auprès de la population ».

Selon lui, la raison des échecs et du « taux de sa popularité extrêmement bas » sont dus une accumulation de facteurs liés à la politique intérieure et extérieure du gouvernement.

« On a un état d’urgence où l’on arrête des gens qui ne sont pas responsables et l’enquête n’avance pas, (…)
des répressions antisyndicales ce qui augmente le mécontentement »
,

a estimé Monsieur « Drwenski » en soulignant que « la situation du chômage est sans doute un des éléments centraux de la question ».

Et en ce qui concerne la politique étrangère, l’interlocuteur de « Sputnik » a ajouté que :

« les Français sont conscients des coups des sanctions antirusses et des coups des interventions militaires comme en Lybie etc. qui ont coûté très cher ».

En conclusion, Monsieur « Drwenski » a proclamé que la politique actuelle « fait que les Français n’ont pas confiance dans l’avenir ».

http://fr.sputniknews.com/France/   du 02/03/2016

1...45678...24

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43