Archive | FRANCIA Flux RSS de cette section

La France Déborde De Migrants !

calais

Pauvres Français !

Dans le nord de la France, les milliers de migrants qui cherchent à gagner clandestinement le Royaume-Uni vivent dans des camps de fortune.
Ils sont environ 3.000 dans le nouveau camp de Grande-Synthe, à quelques dizaines de kilomètres seulement de la « jungle » de Calais, considérée comme le plus grand bidonville de France.

Avec l’aide de Médecins sans frontières (MSF), le maire de la ville se bat pour en faire un camp humanitaire aux normes internationales et offrir aux migrants des conditions de vie décentes.

Image de prévisualisation YouTube

Camp de Grande-Synthe

 

source : http://www.fdesouche.com

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 26/01/2016

La France Fait Honte Au Mondialisme !

 EDF-GDF

GDF-Suez devient Engie !

La mondialisation jusque dans les mots !

Les dirigeants du groupe « GDF-Suez » ont annoncé en avril 2015 le changement de nom de leur groupe pour le rebaptiser « Engie », sans qu’aucune opération de cession ou d’acquisition ne le justifie en modifiant le périmètre ou la nature de ses activités.
Il s’agit donc d’une décision de pure communication.

Au-delà du consternant manque d’imagination de ceux qui ont accouché de ce « sobriquet », plus proche d’un tube estival que de celui d’une grande entreprise industrielle, il faut dénoncer le symbole.

Cette nouvelle appellation répond à une logique, dont ont été victimes depuis des années les grandes entreprises Françaises :
Il faut supprimer toute racine ou référence historique à la France pour offrir le visage lisse et aseptisé qui sied à l’économie mondialiste.

Finies les sociétés dont on percevait la nationalité ou le métier au travers du nom.

Comme il y a quelques années « France Telecom » devenu « Orange », fini donc « Gaz de France » et l’héritière de la compagnie du canal de Suez, hommage lointain aux épopées de « Ferdinand de Lesseps » qui ont pourtant transformé le commerce international.

Désormais, pour séduire l’investisseur chinois, russe ou américain et les grandes banques d’affaires, il faut des noms déracinés, des codes mnémotechniques que les traders de la planète pourront s’approprier aisément, du globish planétaire.

Rappelons que plus de 50% du capital des entreprises du CAC 40 appartiennent à des non-résidents, et même plus de 70% pour Total, Michelin ou Gemalto.

Messieurs les dirigeants de nos grandes entreprises, allez-vous bientôt également débaptiser « Air France » ou « EDF » ?
Allez-vous supprimer ce mot France qui semble pour vous plus un handicap qu’un motif de fierté ?

Bernard Monot

http://www.frontnational.com    du 22/01/2016

Dis, Mamie, C’Est Quoi « La Patrie » ?

képis blancs

Honneur et Fidélité

Je vous propose un texte écrit par « Claude BOUGEOT », Soldat de France.

Dis, Mamie, C’est quoi « La Patrie » ?

La Patrie, mon petit, c’est…
C’est une grande famille…
Ta grande famille !

Mais, Mamie, ma famille… c’est…
C’est ma Maman, mon Papa, ma sœur, mon frère…
C’est, aussi, toi Mamie, ainsi que Papy…
Et l’autre Mamie et l’autre Papy !

Mon petit, ta famille, est bien plus grande…
Elle se compose… et ne l’oublie jamais…
De toutes celles et de tous ceux qui nous ont précédés…
De toutes celles et de tous ceux…
Sans qui nous ne serions pas ici, aujourd’hui.

Mais, Mamie, quel rapport entre ma famille et « La Patrie » ?

La Patrie, ta Patrie, est une belle construction…
Bâtie par tes ancêtres…
Bâtie par nos ancêtres…
Ancêtres venus de diverses contrées,
Avec pour seules volontés :
Vivre ensemble !
Partager un même idéal !
Tu vois cette inscription :
« Liberté – Égalité – Fraternité »
Elle figure sur la Maison Commune
La Maison Commune à tous les habitants de notre village…
La Mairie !

Je la vois, Mamie…
Je vois, aussi, sur le monument :
« Morts pour la Patrie »

Sur le monument as-tu remarqué ce nom…
Ce nom, parmi beaucoup d’autres…
C’est celui de ton arrière-grand-père…
Celui de mon Papa…
Le nom que je portais avant d’épouser Papy…
La Patrie c’est une grande maison…
Dans laquelle se retrouvent…
Tous les descendants de ceux qui l’ont bâtie…
De tous ceux qui l’ont défendue…
De tous ceux qui sont morts pour elle !
La Patrie c’est une grande maison…
Dans laquelle y sont bienvenus…
Toutes celles et tous ceux qui partagent les mêmes valeurs…
Je te les rappelle :
« Liberté – Egalité – Fraternité »
La Patrie est une grande maison :
Où l’on vit, travaille, prend du repos…
On s’y amuse, on s’y instruit, on s’y soigne…
On s’y abrite des intempéries…
On y reçoit les amis !
On ouvre les fenêtres…
Pour s’ouvrir sur l’extérieur…
On regarde le paysage, les gens…
Les malheureux que l’on se doit d’aider…

Mais, Mamie, si c’est cela la Patrie…
Pourquoi on meurt pour elle ?

Petit, je ne veux pas te traumatiser…
Mais une belle maison attire, parfois, la convoitise…
De voleurs, pire d’assassins…
Ta Patrie a connu ces dangers :
Il a fallu la défendre…
Défendre tous ses membres…
Protéger tous ses membres…
Tous les membres de cette grande famille…
Vivant sous ce même toit :
LA PATRIE !
TA PATRIE !
Espérons qu’il ne sera plus nécessaire…
Pour ce faire…
De faire la guerre…
Que les guerres ne seront plus une fatalité…
Le devoir de mémoire est important !
Ne pas commettre les mêmes erreurs…
« Se souvenir » !
C’est pour cela que sont organisées les cérémonies
Devant le monument aux « Morts pour la France ».
Lors de ces commémorations,
De ces moments de recueillement,
Tu vois des vieux messieurs :
« Les anciens combattants »,
En compagnie de plus jeunes hommes :
« Les Soldats de France »
Tu vois, aussi, une partie de la population,
Celle qui rend hommage aux « Morts pour la Patrie ».

Mais, Mamie, j’ai entendu prononcer le mot de « ringard »…
C’est quoi « ringard » ?

Le mot « ringard » a plusieurs sens…
Espérons que ceux qui le prononcent…
Évoquent l’instrument qui sert à attiser le feu…
Pas le feu de la violence…
Mais la flamme du souvenir !

Jean-Francois Cerisier

http://ripostelaique.com   du 16/01/2016

Eglises En Feu Mais Thé A La Mosquée

F.HOL.traitre

Les Eglises Brûlent ?
Réception
A La Grande Mosquée !

Quelques heures avant que notre Président n’aille à la Grande Mosquée rendre son respectueux hommage au recteur Boubakeur, deux églises étaient incendiées et une immense croix de pierre était abattue dans la région de Fontainebleau, à une encablure de l’Élysée, de la place Beauveau et de ladite Grande Mosquée.

Sans doute mal renseigné par les chaînes de télévision pour qui de tels faits sont mineurs, François Hollande ne s’est même pas fendu d’un communiqué.
Et notre ministre de l’Intérieur et accessoirement ministre des Cultes – mais surtout d’un seul -, Bernard Cazeneuve, s’il s’était empressé de se rendre à Ajaccio pour le mini-saccage d’une salle de prière coranique pourtant clandestine, s’est contenté d’envoyer le préfet de Seine-et-Marne déplorer des dégâts considérables.
Il finira par s’y rendre en personne 36 heures plus tard

Saint-Louis de Fontainebleau

Autel profané et détruit

Dégâts considérables et même irréparables en ce qui concerne l’église Saint-Louis de Fontainebleau puisque ont disparu dans les flammes criminelles, alimentées par un bûcher de chaises, une vierge du XIVe siècle et un autel du XVIIe qui avaient appartenu au château voisin.
Trois départs de feu ayant été constatés à l’intérieur de l’édifice religieux, l’intention criminelle ne fait aucun doute.

Ciboires volés, hosties jetées à terre…

À dix kilomètres de là, et quelques heures après, c’est l’église de Veneux-les-Sablons qui a été presque entièrement détruite.
Comme il ne fallait pas mettre de l’huile sur ce feu-là, le préfet en nie l’origine criminelle.

Le hasard serait-il satanique ?

Car ce n’est pas fini, et ce même dimanche, entre les deux églises, une croix de pierre de 2 mètres de haut, dite « Croix de Guise », a été sciée sur son socle, en pleine forêt, comme elle l’avait été une première fois en 1793.

Les révolutionnaires se seraient-ils réveillés, ou ces trois faits sont-ils des actes christianophobes dus à une nouvelle guerre de religion ?

L’Observatoire de la christianophobie de notre ami « Daniel Hamiche » a relevé sur son site, pour les onze premiers mois de l’année passée, 251 actes antichrétiens qui vont de la profanation de tombes à des tabernacles détruits en passant par des graffitis odieux et des débuts d’incendie, crèches détruites ou interdites, et aujourd’hui des incendies tout court.
On se souvient de cette église en partie détruite par la furie destructrice de « jeunes » qui avaient mis le feu à trois voitures sur le parking qui jouxtait l’église de Saint-Martin-le-Beau en Touraine, ou encore de cette voiture-bélier lancée en flammes contre les portes d’une église de Tourcoing en février dernier…

La liste est longue des 251 actes christianophobes dont nos chers policiers aux ordres trouvent rarement les coupables cachés…
251 lieux de culte vandalisés ou profanés.
Sans que ne soient comptabilisés les gestes ou comportements de certains « radicaux » envers les chrétiens.

Le pouvoir en place, comme les médias à ses ordres et ses journalistes aveugles, comptabilisent beaucoup plus aisément les rares vrais actes d’islamophobie répertoriés sur le site du CCIF.
En 2014, 764 actes contre l’islam ont été relevés par cet observatoire.
Un mauvais regard porté à une femme illégalement voilée de la tête aux pieds est signalé comme un tel acte, désormais considéré comme un délit.
En revanche, rouer de coups un prêtre comme ce fut le cas d’un « petit gris » de la communauté Saint-Jean, est-ce vraiment si grave ?
Pas d’amalgame, surtout.

C’est ainsi que la France, hier fille aînée d’une Église qui l’a façonnée, devient de plus en plus laïco-islamophile, jusqu’à complexer nos évêques qui n’osent même plus protester contre la christianophobie ambiante…

Floris de Bonneville

http://www.bvoltaire.fr   du 12/01/2016

Les Juifs De France Déménagent, Où ?

synagogue

« mobilité géographique »
des juifs de France.

Aujourd’hui, plus que jamais, les juifs de l’Hexagone sont sur le départ.
Mais tous ne mettent pas le cap sur Israël.
Depuis une quinzaine d’années, ils sont des dizaines de milliers à avoir changé de quartier,
poussés par l’hostilité de leurs voisins arabes,
ou entraînés par une ascension sociale fulgurante.

Les quartiers multiethniques se vident peu à peu de leurs juifs.
Ces quinze dernières années, le mouvement migratoire s’est accéléré :
Des communautés entières ont déserté les banlieues multiraciales de la capitale.
Beaucoup ont quitté la France, entre autres pour Israël – les immigrants en provenance de l’Hexagone constituant désormais le plus grand groupe d’arrivants de l’Etat juif.
Mais plus nombreux encore sont ceux qui ont changé de lieu de résidence pour rester en France, avec l’émergence de communautés flambant neuves dans des quartiers aisés comme l’élégant 17e arrondissement de Paris.
Ce grand changement de population est particulièrement vrai en ce qui concerne la Seine-Saint-Denis, au nord de la capitale.
Un grand nombre de juifs en sont partis en raison de l’insécurité ressentie après de multiples incidents de harcèlement, de pressions ou d’agressions physiques pures et simples, explique « Sammy Ghozlan », président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme, l’un des principaux groupes de défense de la communauté juive.

« Partout dans la zone, en particulier au cours de la seconde Intifada en Israël [2001-2005], il y a eu des incendies de synagogues, des agressions de rabbins, des voitures béliers qui fonçaient sur les fidèles quittant la synagogue à Kippour, des bus scolaires incendiés.
Les incidents continuent et, dans la majorité de ces lieux, le phénomène de l’antisémitisme de banlieue doit beaucoup au fait que les maires de nombre de ces localités étaient des communistes qui poussaient les Arabes à soutenir les Palestiniens »
,

poursuit « Ghozlan », commissaire de police à la retraite, également président du Conseil des communautés juives de Seine-Saint-Denis.
Et de préciser :

« La Seine-Saint-Denis est le premier département musulman de France [environ 40 % sur 1,6 million d’habitants] avec des mosquées qui peuvent accueillir 6 000 à 8 000 fidèles. »

Conséquence des tensions inévitables dans un tel environnement, les communautés juives de banlieues telles que La Courneuve, Aubervilliers, Stains, Pierrefitte-sur-Seine, Trappes, Aulnay-sous-Bois, Le Blanc-Mesnil et Saint-Denis sont en train de disparaître.

« En raison de l’insécurité, dans des endroits comme La Courneuve où il y avait 600 à 700 familles juives, il y en a maintenant moins de 100.
Et, à Saint-Denis même, là où il y avait 500 familles juives, ils ont de la difficulté à réunir un « minyan » pour Kippour »
,

pointe Ghozlan.
C’est d’ailleurs dans un quartier délabré du centre de la localité que la police française a perquisitionné, le 18 novembre dernier, l’appartement dans lequel « Abdelhamid Abaaoud » – le cerveau islamiste présumé du massacre de 130 personnes quelques jours plus tôt à Paris – s’était retranché.
C’est là qu’il a été traqué et tué, avec deux de ses complices.

« Dans quelques années, il n’y aura plus un seul juif dans le département »,

affirme Ghozlan, qui partage désormais son temps entre la France et Israël.
Les attaques du 13 novembre, au Bataclan, au Stade de France et dans plusieurs cafés et restaurants populaires parisiens, n’ont pas eu lieu dans des quartiers juifs ou dotés d’institutions notables de la communauté.
Peut-être parce que les synagogues et les écoles juives, protégées par des soldats Français équipés de fusils d’assaut, n’auraient pas constitué une cible aussi « facile » que ces lieux de loisirs et divertissement, laminés sans opposition à l’arme automatique.

Quitter la banlieue à tout prix

Plus de 70 % du demi-million estimé de juifs de France sont des Séfarades, débarqués entre 1956 et 1962, au moment où leurs terres ancestrales d’Algérie, du Maroc et de Tunisie obtiennent leur indépendance.
Souvent sans le sou à leur arrivée, beaucoup s’installent dans les banlieues relativement défavorisées du nord et de l’est de Paris, où ils créent d’importantes communautés juives fortes de dizaines de synagogues et de centres communautaires.
Mais les Arabes musulmans les rejoignent, fuyant les difficultés économiques de ces mêmes pays qu’ils ont quittés.
Rapidement, ils les dépassent en nombre.
On estime aujourd’hui à quelque six millions les musulmans de France, soit environ 10 % des 66 millions d’habitants du pays.
Si les premiers immigrants arabes, en général, s’engageaient peu en politique et préféraient ne pas s’attirer d’ennuis, beaucoup de leurs enfants n’ont pas eu de tels scrupules :
Nés sur le sol français, ils bénéficient automatiquement de la nationalité et ne peuvent être expulsés.
En désaccord avec la société française dans son ensemble, se sentant victimes de discriminations en tous genres, nombre d’enfants d’immigrants arabes musulmans des deuxième et troisième générations ont eu à cœur de venger la cause palestinienne, lorsque la seconde Intifada a éclaté en Israël et dans les territoires palestiniens en 2000.
Ils n’ont depuis cessé de rendre la vie misérable à nombre de juifs vivant autour d’eux.
Résultat :
Beaucoup de juifs français ont fait le choix de venir en Israël.
Pour la première fois, en 2014, la France a pris la tête des pays d’origine des nouveaux immigrants, avec près de 7 000 arrivées, soit le double des 3 400 enregistrées en 2013.
Entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2014, 36 800 juifs français ont fait leur « aliya ».
Et près de 8 000 pour la seule année 2015.
Des chiffres qu’il faut toutefois mettre en balance avec les estimations officieuses selon lesquelles ils seraient jusqu’à 30 % à repartir en France dans les cinq ans qui suivent leur arrivée, généralement en raison de difficultés d’intégration.
Parallèlement, environ 4 000 juifs français se dirigent chaque année vers d’autres destinations, comme la province canadienne de langue Française du Québec.
Environ 20 000 des 93 000 juifs de Montréal sont des Séfarades d’Afrique du Nord, immigrés de France.
Londres constitue une autre porte de sortie.
Ces derniers temps, elle attire des milliers de jeunes juifs hautement qualifiés qui y trouvent des emplois dans le secteur financier.
La capitale britannique et son économie dynamique agissent comme un aimant sur les jeunes Français, toutes origines confondues, et compte aujourd’hui entre 300 000 et 400 000 expatriés Français.
Selon « Albert Myara », militant de la communauté juive, sur quelque 350 000 juifs de la région parisienne, environ 60 000 ont déménagé ces dix-quinze dernières années, soit pour quitter leurs voisins arabes, soit tout simplement parce qu’ayant étoffé leurs revenus, ils peuvent désormais se permettre d’habiter des secteurs plus aisés.

Cap sur le 17e, quartier chic

L’exceptionnel succès économique et professionnel de nombreux juifs séfarades, et leur ascension au sein de la société Française ont fait que certains quartiers cossus de Paris accueillent de nouvelles communautés juives sans cesse croissantes.
En particulier dans le très chic 17e arrondissement, à proximité de l’avenue des Champs-Elysées et de l’Arc de Triomphe.

« Je suis venue ici en 1983, j’ai acheté mon cabinet dentaire avenue Niel et j’ai vu le quartier évoluer.
Il y a deux ans, on a estimé la population juive du 17e à environ 40 000 personnes, soit à peu près 30 % des habitants de l’arrondissement.
Et dans certains quartiers du 17e, le pourcentage est encore plus important, par exemple aux Ternes.
Dès qu’une boutique se libère, elle est prise par un commerçant juif.
Aux Batignolles, cela commence aussi »
,

explique « Murielle Schor », adjointe au maire du 17e et vice-présidente du Consistoire israélite de Paris.
Le Consistoire ne dénombre d’ailleurs pas moins de 29 restaurants, charcuteries et boulangeries « cachers » dans l’arrondissement.
Un kiosque à journaux, installé sur l’élégante avenue de Wagram bordée d’arbres, affiche bien en évidence des publications juives comme Israël Magazine, L’Arche ou Actualité juive.
Et la rue Jouffroy d’Abbans abrite de savoureuses épiceries fines, comme Berbèche et Charles Traiteur, « cachers » et spécialisés dans les délices d’Afrique du Nord.
Sans oublier la librairie Beit Hasofer, qui vend des livres religieux et propose des services de vérifications de « mezouzot ».

« Il n’y a pas d’incidents – nombre de juifs se promènent librement avec des kippas, sans crainte »,

conclut « Schor ».
« Francine Zana », est un membre actif de la communauté juive.

« Je suis arrivée dans le quartier au milieu des années 1980, venant du 20e arrondissement où des bandes d’Arabes et de Noirs se bagarraient entre eux et harcelaient les juifs.
C’était très tendu.
Comme je gagnais bien ma vie, je suis venue dans le 17e »
,

explique-t-elle.
Et d’ajouter :

« Il y avait très peu de juifs ici à l’époque.
Mon mari, arrivé directement de Tunisie, avait créé une synagogue du nom de sa jeune sœur tuée dans un accident de voiture en Israël.
Au départ, il y avait une quarantaine de fidèles.
Aujourd’hui, nous sommes dix fois plus et de nouveaux membres se joignent à nous en permanence, originaires d’autres quartiers de Paris et de banlieue. »

Selon « Murielle Schor » :

« Le phénomène de l’ascension sociale de la communauté juive séfarade établie depuis les années soixante est fulgurant, on le mesure partout (…)
Dans les 16e et 17e arrondissements, sur les plaques des médecins – un nom sur deux est à consonance juive, les docteurs, comme les dentistes. »

Deux récents lauréats français du prix Nobel de physique, « Claude Cohen-Tannoudji » (1996), né à Alger, et « Serge Haroche » (2014), né à Casablanca, sont des Séfarades installés en France.
L’un des philosophes Français vivants les plus connus n’est autre que « Bernard-Henri Lévy », né en Algérie.
Et les noms juifs séfarades abondent dans l’industrie du film et dans les universités.
« Murielle Schor » note que les relations avec les églises locales sont excellentes.
Certains voisins non juifs se plaignent toutefois auprès de la municipalité de l’arrondissement de ces voitures garées en double voire triple file, à proximité des magasins d’alimentation juifs peu avant « chabbat ».

« Rue Barye, les gens rouspètent car les juifs font du bruit en sortant de la synagogue.
Ce n’est pas de l’antisémitisme, mais parfois, néanmoins, je ressens un peu le ras-le-bol des riverains quand les portes et les fenêtres des synagogues restent ouvertes.
Rue Fortuny, il y avait un immeuble où se tenaient les réceptions de mariages et de « bar-mitsvot ».
Les voisins étaient furieux quand les invités sortaient dans la rue le dimanche soir en faisant du bruit à deux heures du matin.
La rue était en ébullition. »

Pas tous des nantis

Si le 17e compte désormais la plus grande concentration de juifs de France, d’autres secteurs ont récemment engrangé d’importantes minorités juives.
C’est le cas de l’adjacent 16e arrondissement, avec près de 25 000 juifs, de la banlieue ultra-bourgeoise de Neuilly-sur-Seine, ou encore des localités de Boulogne et Levallois, toutes situées à l’ouest de Paris.
Et le caractère juif de la zone devrait encore s’intensifier en 2017 avec l’ouverture du Centre européen du judaïsme, une structure de 10 millions d’euros, qui combinera centre communautaire et synagogue sur une superficie de 5 000 mètres carrés sur l’animée rue de Courcelles, là encore, dans le 17e arrondissement. L’Etat Français a contribué au projet à hauteur de 2,7 millions d’euros, et le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a présidé en juin dernier, aux côtés de la maire de Paris Anne Hidalgo, un dîner organisé par la communauté juive dans le but de lever des fonds privés supplémentaires.
Une présence juive accrue est également à noter dans les banlieues sud-est que constituent Saint-Mandé, Saint-Maur, Vincennes et Charenton, où des dizaines de milliers de juifs se sont regroupés ces dernières années. Ainsi que dans le 12e arrondissement voisin, proche de la porte de Vincennes où s’est déroulé l’attentat de l’Hypercacher en janvier 2015.
A Saint-Mandé, banlieue verdoyante en bordure du bois de Vincennes, les dirigeants communautaires estiment qu’environ 40 % des habitants de la ville sont juifs.
Les incidents antisémites ne sont pas les seuls moteurs de ces mouvements géographiques.
Dans certains cas, les juifs font le choix de quitter les quartiers où les populations arabes musulmanes et originaires d’Afrique noire ont considérablement augmenté.
C’est le cas du Kremlin-Bicêtre, une banlieue vivante du sud de Paris, dont « Albert Myara » préside la communauté.
Il est également le secrétaire général du Conseil des communautés juives du Val-de-Marne et coordinateur des CCJ de la région parisienne.

« Ici, au Kremlin-Bicêtre, de nombreuses familles sont parties qui ne supportaient plus l’atmosphère ambiante.
Et nous ne sommes pourtant pas une des villes les plus sinistrées, l’immobilier reste cher, on y trouve un certain niveau de vie, mais la proportion d’immigrés musulmans est devenue très importante.
Sur 25 000 habitants, on compte facilement 25 % de musulmans.
Jusqu’aux années 1990, 10 % de la population était juive, aujourd’hui nous ne sommes que 5 ou 6 % »
,

explique « Myara ».
L’avenue de Fontainebleau, axe principal qui mène à Paris, est maintenant bordé de cafés et restaurants arabes, et un magasin expose les tenues traditionnelles des femmes musulmanes, y compris des robes de style « burqa ».
Beaucoup de passants conversent en arabe.

« Les juifs n’ont pas supporté ces changements de physionomie sociale, cette insécurité, et sont partis dans les beaux quartiers.
Ici, une dizaine de familles ont fait leur « aliya » et une cinquantaine ont déménagé vers des zones plus hospitalières, comme Neuilly, Levallois, Issy-les-Moulineaux, des quartiers où l’antisémitisme est tout à fait infime »
,

poursuit-il.
L’évolution démographique de la communauté juive Française a fortement affecté le système scolaire juif privé, autrefois florissant, ajoute « Michel Elbaz », directeur de l’action sociale au FSJU, qui chapeaute les associations d’entraide juive en France.
Avec le départ de certaines familles vers d’autres quartiers ou vers Israël, des écoles juives ont dû fermer ou regrouper des classes, explique-t-il.
On estime à 100 000 le nombre de jeunes juifs en âge d’être scolarisés en France.
Un tiers fréquente les écoles juives.
Mais selon « Elbaz », certains parents redoutent désormais d’y scolariser leurs enfants, inquiets de la présence de soldats et de policiers qui accentuent la visibilité de ces établissements.
Un second tiers est inscrit dans des établissements publics laïques, généralement dans des zones aisées où ils ne seront pas pris pour cible par des adolescents arabes.
Et le reste étudie dans des écoles privées catholiques, souvent dans des endroits sans structures scolaires juives, et où les institutions publiques comptent de nombreux musulmans.
Ces établissements catholiques sont également fréquentés par les enfants d’une certaine classe moyenne arabe émergente, qui veut assurer à ses enfants un diplôme et une scolarité sans problème.
Car il faut dire que nombre de jeunes musulmans des écoles publiques abandonnent le système scolaire en cours de route, et se retrouvent sans emploi. En outre, selon les statistiques officielles, près des trois quarts des détenus français sont d’origine musulmane.
Mais si une grande partie de la communauté juive a prospéré, environ 10 % sont encore trop pauvres pour quitter les zones potentiellement dangereuses où ils résident.
La communauté en a toutefois aidé des centaines à déménager vers des quartiers plus sûrs, en coordination avec les services sociaux du gouvernement français.

source : Bernard Edinger pour http://www.jpost.com/Edition-Francaise

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 09/01/2016

Taubira Danse A Contretemps De Valls !

valls-taubira

La « Vallsa Taubira »
Laborieux Piétinement !

Jeudi matin.
Au premier temps de la valse, Christiane Taubira, rentrant d’un séjour en Guyane, rentre aussi dans le rang. Les vacances porteraient-elles conseil ?
Oubliées, les déclarations fracassantes faites fin décembre, lorsque le ministre de la Justice confiait à « Radio Alger », tout à la fois,
son attachement au droit du sol,
son refus de la déchéance de nationalité pour les binationaux
et sa certitude que le président de la République y avait renoncé.

Madame le garde des Sceaux mange son chapeau et les couleuvres qui l’agrémentent.

Elle affiche sa loyauté au gouvernement dont elle fait partie, elle s’incline devant l’autorité du président de la République, de qui émane toute légitimité.
Bien mieux :
Dans la tribune, publiée dans l’après-midi par « Le Monde » – tribune qu’elle cosigne avec son collègue de l’Intérieur Bernard Cazeneuve -, elle affirme adhérer pleinement au projet de loi renforçant la lutte contre la criminalité, projet où elle voit même (et où elle est bien seule à voir) une avancée considérable des libertés publiques.
Conclusion édifiante des deux auteurs de ce texte :

« Nous sommes main dans la main contre le terrorisme. »

Jeudi soir.
Deuxième temps de la valse.
Alors qu’au même moment le Premier ministre expose et justifie sur « BFM TV » ce que « Le Monde » avait qualifié la veille de « mesures d’exception », Christiane Taubira, interviewée sur « i>Télé », réitère son « hostilité » et son « opposition » à la déchéance de la nationalité pour les seuls binationaux,
dont elle met en cause à juste titre l’efficacité,
dont elle fait remarquer avec raison qu’elle crée, entre Français de souche et Français d’acquisition récente, une inégalité en sanctionnant différemment le même crime suivant le statut de celui qui l’a commis,
et dont elle rappelle (c’est son affaire) qu’elle est incompatible avec ses valeurs et ses convictions.
Si les mots ont un sens – et Madame Taubira se vante assez de sa maîtrise du français -, quand on parle d’hostilité, on ne fait qu’exprimer un sentiment, quand on parle d’opposition, on entre en lutte contre ce à quoi on s’oppose.

Madame Taubira bafoue la règle, vieille comme les gouvernements, de la solidarité ministérielle.

Elle adopte la position du démissionnaire.
Si elle ne tire pas elle-même la conséquence de son attitude, il revient tout naturellement au chef du gouvernement et au chef de l’État, ouvertement défiés, de le faire pour elle et de lui signifier son exclusion de l’équipe dont elle ne saurait plus faire partie.

Vendredi matin.
Troisième temps de la valse.
La foudre de la déchéance ministérielle n’est pas tombée sur la dissidente.
Madame Taubira, s’asseyant une fois de plus sur ses principes, n’a pas démissionné et réaffirme avec audace sa « loyauté » au gouvernement dont elle rejette, sur un point essentiel, la politique.
Il est donc acquis, en l’état, qu’il reviendra, ès qualité, au ministre de la Justice et garde des Sceaux de présenter et de défendre devant l’Assemblée et le Sénat un projet de révision constitutionnelle et un projet de loi avec lesquels elle est notoirement et publiquement en désaccord.

Y a-t-il un précédent à une telle situation ?
Sur la scène politique, le théâtre de l’Élysée-Matignon présente son nouveau spectacle de Guignol.

P.S. Non, toutes les civilisations, toutes les cultures, toutes les coutumes ne se valent pas.
On ne peut mettre sur le même pied, on ne peut considérer comme de même valeur, de même dignité, de même avancement une civilisation qui repose sur le principe de l’égalité entre tous les êtres humains et une « civilisation » où les femmes (la moitié de l’humanité) sont moins bien traitées que les chiens.

L’histoire que met en scène « Lapidée » tire sa force extraordinaire de sa sobriété et de son authenticité.
L’héroïne et la victime en est une malheureuse Néerlandaise qui, amoureuse d’un camarade d’études, commet l’erreur fatale, après l’avoir épousé, de venir vivre avec lui dans son Yémen natal.
Les choses et les gens, à commencer par son seigneur et maître, n’y sont pas ce qu’elle avait cru.
Accusée, faussement, d’adultère, elle succombera au piège diabolique que lui a tendu son mari, fort des lois et des mœurs locales.
Donné juste en face de l’immeuble où furent assassinés il y a un an les journalistes de « Charlie », servi par des interprètes aussi convaincants que courageux, cette pièce saisissante tire des circonstances et des lieux une résonance singulière.
À voir absolument !

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr   du 09/01/2016

Les « S.D.F. » Sont Bien A Plaindre !

Happy New Year 2016 replace 2015 concept on the sea beach

Pauvres
S.ans D.ents F.rançais !

La mort violente d’un ancien facteur est un simple fait divers !

Le corps de la victime, un ancien facteur âgé de 64 ans, avait été retrouvé sur le parking de la gare de Blois.
Une autopsie a établi que le décès de « Michel Durand » était consécutif à une hémorragie cérébrale provoquée par une série de coups d’une grande violence portés principalement à la tête et au visage.

Les données contenues dans le téléphone portable de la victime ont mené à un adolescent de 16 ans, qui a été interpellé lundi en fin de journée et placé en garde à vue.

Au cours de ses auditions, le jeune homme a avoué être l’auteur des coups mortels.
Il a été mis en examen mercredi soir pour « extorsion accompagnée de violences ayant entraîné la mort », a indiqué le procureur de la République de Blois, Monsieur « Frédéric Chevallier ».

Le jeune garçon a déclaré avoir d’abord rencontré « Michel Durand » au buffet de la gare le soir du 31 décembre, puis l’avoir rencontré de nouveau dans la rue par hasard vers 22H00.

L’adolescent affirme que l’ancien facteur, qui était ivre, l’avait alors insulté, s’attirant un coup de poing au visage.
Toujours selon les aveux, la victime est tombée au sol, laissant échapper de son vêtement deux cartes bancaires.
Le jeune homme aurait alors entrepris de retirer de l’argent au distributeur de la gare en tentant à plusieurs reprises d’obtenir les codes des cartes en rouant de coups sa victime.
Il a indiqué avoir redoublé de violence après qu’une des cartes eut été avalée par le distributeur.

Selon le jeune garçon, le sexagénaire était conscient lorsqu’il l’a abandonné sur le parking de la gare.
(Néanmoins, les coups ont entraîné la mort de « Michel Durand » ! pelosse)

L’adolescent encourt une peine de réclusion criminelle.
Apprenti cuisinier il faisait l’objet d’une mesure d’assistance éducative en tant que mineur en danger.
Ses deux frères aînés majeurs ont été récemment condamnés,
l’un pour un violent braquage,
et le plus âgé pour une tentative de meurtre.

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers   du 06/01/2016

Des Bonnes Et Des Mauvaises Surprises !

Happy New Year 2016 replace 2015 concept on the sea beach

Un peu d’humour ne fait pas de mal !

Janvier 2016 est avancé,
et pour ceux qui pensaient que nous allions nous prendre le mur,
bonne nouvelle,
nous allons déjà nous prendre les portes .

vaseline

Accrochez-vous bien !

Et à chaque nouvelle année, il y a son lot de changements, et parfois,  pas des moindres !

Un petit résumé de ce qui va changer sans faire trop de bruits.

Commençons par les particuliers, beaucoup de choses vont changer :
le montant du SMIC qui se prend 0,6% alors que les députés européens ont vu leur salaire monter de 2,4%,
les prix du timbre ainsi que des taxis vont augmenter,
la fin de « Pacitel » qui empêchait certaines entreprises de vous démarcher par téléphone,
le passage des régions voulu et imposé pour la mise en place du TAFTA,
plein de choses changent, un vrai programme :

Smic, prime d’activité, prêt à taux zéro, litiges de la consommation, prix du timbre, tarifs des taxis, mutuelle d’entreprise, indemnité kilométrique vélo, gilet de sécurité pour les motards, fin de Pacitel, mise en place des nouvelles régions…
Retrouvez dans notre dossier une première sélection des changements prévus à partir du 1er janvier 2016.

Source: Service-public.fr/particuliers

Il y a également des changements pour les professionnels qui ne vont pas être beaucoup aidés pour le coup pour s’en sortir mieux en ces temps de crise :

Le point sur les principales nouveautés qui concernent les entreprises et les professionnels à partir du 1er janvier 2016 : interdiction des sacs de caisse en plastique à usage unique, mutuelle d’entreprise obligatoire, généralisation de la DSN…

  • Légère hausse des cotisations sociales des auto-entrepreneurs :
    Avec la hausse des cotisations vieillesse et la réduction de la cotisation des allocations familiales dues par les employeurs et les travailleurs indépendants.
    Le prélèvement social forfaitaire du régime micro-social des auto-entrepreneurs est modifié à partir du 1er janvier 2016.
    Légère hausse des cotisations sociales des auto-entrepreneurs en 2016
  • La gratification horaire des stagiaires reste à 3,60 € en 2016 :
    Un employeur qui accueille un stagiaire au-delà de 2 mois doit lui verser une gratification minimale, dont le taux horaire reste fixé à 3,60 € pour les conventions signées à partir du 1er janvier 2016.
    La gratification horaire des stagiaires reste à 3,60 € en 2016
  • L’employeur doit proposer une mutuelle d’entreprise à ses salariés :
    Une couverture complémentaire santé collective (mutuelle d’entreprise) doit être proposée par l’employeur à tous les salariés, n’en disposant pas déjà, en complément des garanties de base d’assurance maladie de la Sécurité sociale.
    Mutuelle d’entreprise : les obligations de l’employeur
  • La déclaration sociale nominative (DSN) généralisée :
    La déclaration sociale nominative (DSN) devient progressivement obligatoire pour les employeurs.
    La DSN remplace l’ensemble des déclarations sociales adressées par les employeurs aux organismes de protection sociale, pour leur permettre de calculer les cotisations, contributions sociales et certaines impositions dues, ainsi que les droits des salariés en matière d’assurances sociales, de prévention de la pénibilité et de formation.
    La généralisation de la DSN qui devait intervenir pour tous les employeurs le 1er janvier 2016 devrait être aménagée en tenant compte de la taille de l’entreprise.
    La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016 a acté ce déploiement progressif qui doit s’achever en juillet 2017.
    Généralisation progressive de la déclaration sociale nominative (DSN) en 2016
  • Tarifs des taxis :
    Pour 2016, les tarifs maximaux ne sont pas modifiés pour les taxis non parisiens.
    Seuls les taxis parisiens peuvent revaloriser leurs tarifs dans la limite 0,5 % par rapport aux tarifs 2015.
    Nouveaux tarifs pour les taxis
  • Le fichier des interdits de gérer opérationnel : À partir du 1er janvier 2016, sera mis en œuvre le fichier national des interdits de gérer, créé par la loi du 22 mars 2012, avec pour objectif de lutter contre les fraudes et permettre l’application des condamnations pénales portant interdiction de gérer.
    Le fichier des interdits de gérer opérationnel en 2016
  • Plan vélo : réduction fiscale pour l’employeur : Une entreprise qui met, de façon facultative, à disposition de ses salariés des vélos, pour leurs déplacements domicile-lieu de travail, peut réduire du montant de son impôt sur les sociétés les frais générés par cette mise à disposition gratuite, dans la limite de 25 % du prix d’achat de la flotte de vélos.
    Plan vélo : réduction fiscale pour l’employeur
  • Litiges de la consommation : généralisation de la médiation : Les professionnels ont jusqu’au 1er janvier 2016 pour se conformer à la nouvelle possibilité qu’a tout consommateur de passer par la médiation afin de faciliter le règlement à l’amiable des litiges avec un professionnel.
    Litiges de la consommation : généralisation de la médiation au 1er janvier 2016
  • Bornes de recharge des véhicules électriques obligatoires dans les bâtiments industriels et commerciaux :
    L’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides est obligatoire dans tous les bâtiments neufs à usage tertiaire (bâtiment industriel, local commercial, immeuble de bureaux, entrepôt, complexe de cinéma…) comprenant des places de stationnement destinées aux employés ou à la clientèle.
    Les demandes de permis de construire déposées à partir du 1er janvier 2016 doivent prévoir le pré-câblage permettant le rechargement des voitures électriques et hybrides.
    Rechargement des véhicules électriques obligatoire dans les nouveaux bâtiments construits à partir de 2017
  • Bureau de change : vérification de l’identité du client pour toute opération de plus de 1 000 € :
    Le professionnel dit « changeur manuel » qui procède à l’échange de devises, sous forme de billets, de monnaies ou de chèques de voyage libellés en devise autre que l’euro, est tenu de vérifier l’identité de tout client occasionnel dès lors que le montant échangé dépasse 1 000 €.
    Bureau de change : vérification de l’identité du client pour toute opération de plus de 1 000 €
  • Nouveaux seuils de marchés publics : À partir du 1er janvier 2016, de nouveaux seuils de procédures formalisées de marchés publics sont applicables.
    Nouveaux seuils de marchés publics à partir du 1er janvier 2016
  • Suppression des tarifs réglementés de vente de gaz pour les clients professionnels :
    Dans le cadre de l’ouverture du marché du gaz à la concurrence, en conformité avec le droit européen, les tarifs réglementés de vente (TRV) proposés par les fournisseurs historiques (GDF-Suez et les entreprises locales de distribution) sont progressivement supprimés pour les consommateurs non résidentiels.
    Les tarifs réglementés de vente de gaz supprimés pour les clients professionnels
  • Les délais de paiement entre professionnels sont réglementés.
    Des dérogations existent pour certains produits, notamment périssables, et, à partir du 1er janvier 2016, dans certains secteurs d’activité.
    Quels sont les délais dérogatoires pour le paiement entre professionnels ?

Source: Service-public.fr/professionnels-entreprises

Quoi d’autre….

Car il n’y a pas que cela ?

Non, il y a également :

  • La TVA sur les tampons féminins va baisser :
    La mobilisation a payé.
    La TVA sur les protections hygiéniques féminines va passer de 20% à 5,5%.
    Le coût pour l’Etat sera de 55 millions d’euros par an.
    Reste à voir si cette baisse sera répercutée sur les prix.
    Les associations féministes ont averti qu’elles allaient rester vigilantes.

  • Les taxes sur le gazole augmentent au total de 3,5 centimes d’euro (taxe carbone et réduction de l’avantage fiscal), et de 2 centimes pour l’essence sans plomb 95.
    Une hausse qui pourrait être compensée par la chute des prix du pétrole.

  • Tous les véhicules diesel immatriculés avant le 1er janvier 2006 sont éligibles à la prime de conversion pour l’acquisition d’une voiture essence neuve ou d’occasion.

  • Un certificat de qualité de l’air
    Un nouveau dispositif doit faciliter l’identification des véhicules les moins polluants par le biais d’une pastille de couleur apposée sur le véhicule et intitulée certificat qualité de l’air (crit’air).

  • Les sacs plastique de caisse à usage unique seront désormais interdits.
    Pour les sacs destinés aux fruits et légumes, la date butoir est fixée au 1er janvier 2017.
    En 2020, ce sera au tour de la vaisselle jetable en plastique (gobelets, verres et assiettes jetables) d’être interdits.

  • Une nouvelle chaîne d’information sur la TNT gratuite « LCI » deviendra la 26e chaîne de la TNT gratuite au début de l’année.
    La chaîne du groupe « TF1″ a promis de se démarquer de ses concurrents « BFMTV », « iTÉLÉ » et de la future chaîne d’information du service public en proposant davantage de magazines et des sujets plus légers.

  • A compter de juillet, les plateformes collaboratives, de type « Airbnb » (location d’appartement) ou « Drivy » (location de voiture), devront envoyer à leurs usagers un récapitulatif annuel des recettes générées.
    L’objectif, clarifier la frontière entre les « activités assimilables à celles d’un travailleur indépendant » et celles relevant « de l’économie du partage ».

    Issu d’un article de France3-regions.francetvinfo.fr

Mais tout cela est indiqué par le gouvernement, en officiel, en clair, il y a d’autres informations qui étrangement sont moins mises en avant, comme le fait par exemple que votre argent n’est plus tellement protégé, et que les banques vont pouvoir puiser sur le compte de leurs clients en toute légalité, c’est la directive « BRRD » :

La directive « BRRD » permet à une banque en situation de faillite de ponctionner les comptes de ses clients pour se renflouer, et elle entre en vigueur en France, nous l’avons dit.
Mais au-delà de sa présentation générale, il faut se plonger dans le texte la directive pour mieux appréhender les risques qu’elle fait peser sur nos comptes bancaires.

Qui est visé,
quels produits financiers sont concernés,
voici les informations à connaître à l’avance plutôt que de les découvrir le jour même.

Les mots clés à retenir, que l’on retrouve tout au long de ce texte, sont « comptes couverts » et « comptes éligibles ».

Ils sont explicités dans le considérant 111 :

« Si les dépôts couverts sont protégés des pertes en cas de résolution, d’autres dépôts éligibles sont potentiellement disponibles aux fins de l’absorption des pertes. »

Les « comptes couverts » sont les comptes protégés de toute ponction, ceux comptant moins de 100.000 euros.
Nous avons déjà expliqué ici l’aspect illusoire de cette garantie, n’y revenons pas. Les « comptes éligibles » sont précisément ceux dépassant cette somme et qui seront donc soumis à des ponctions plus ou moins importantes.
Voici pour le vocabulaire.

Ensuite, quels types de placements sont concernés ?
L’article 44 (« Champ d’application de l’instrument de renflouement interne »), dans son point 2, exclut, si on lit bien, les OPCVM.
Cela semble logique :
Vendre massivement les portefeuilles d’actions ferait chuter les cours de bourse, ce n’est pas la peine de rajouter une crise à une autre !
De plus, vendre les actions de ses clients se révèle, pour une banque, une opération plus complexe qu’une simple ponction de leurs comptes, elle s’expose à des recours juridiques (il s’agit d’une vente forcée).
Dans la même logique, même si nous n’en avons pas trouvé explicitement mention, l’assurance-vie semble exempte de cette menace.
La vente massive de ce produit affecterait le marché des obligations souveraines, ce qui ne manquerait pas de mécontenter l’Etat.
Ce sont donc bien les comptes courants et les livrets qui sont concernés.

Autre élément à prendre en compte :
Les entreprises n’y échapperont pas, enfin plus précisément les PME, même s’il est recommandé de ne pas les viser en premier.
Le considérant 111 précise ainsi :

« Afin d’assurer un certain niveau de protection aux personnes physiques et aux micro, petites et moyennes entreprises, les dépôts éligibles qu’ils détiennent au-delà des dépôts couverts devraient bénéficier d’un niveau de priorité plus élevé que les créances des créanciers ordinaires non garantis et non privilégiés en vertu du droit national régissant les procédures normales d’insolvabilité. »

La formulation « micro, petites et moyennes entreprises » se retrouve à de nombreuses reprises dans le texte de la directive, elle désigne les entreprises de moins de 250 personnes et dont le chiffre d’affaires annuel n’excède pas 50 millions d’euros selon la définition de l’UE…elles ne passeront donc pas à travers les ponctions.
Etonnement, la formule « grande entreprise », ou un synonyme, ne s’y trouve pas, elles semblent ainsi complètement protégées.
Il est vrai que si leur trésorerie, qui se compte en millions ou en milliards d’euros, risquait de disparaître du jour au lendemain, elles chercheraient à s’installer ailleurs.
On le voit, la directive protège les « gros » (l’Etat, les grandes entreprises, cotées ou non), et vise les « petits » (particuliers et TPE/PME).

On nage en plein « capitalisme de connivence », faut-il s’en étonner ?

Philippe Herlin pour Goldbroker.fr

source : http://www.wikistrike.com

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 03/01/2016

Parlons Plutôt Des Spahis De Valence.

spahis

Sur les théâtres d’opération, « les Spahis de Valence » ont souvent sacrifié leur vie pour que Vive la France.

L’émotion est vive à Valence, où la population affectionne le 1er régiment de Spahis, commandé par le Colonel « Maxime Do Tran », dont la devise est « Faire face ».
D’autant plus que ce régiment d’élite a déjà payé un lourd tribut, de par le sang versé, en luttant contre le terrorisme en Afrique, en Afghanistan, au Sénégal, au Mali, en Irak.
Depuis quelques mois, les différents escadrons du Régiment sont projetés en Afrique, mais aussi à Paris, pour assurer l’opération Sentinelle.
Tous les réservistes ont été rappelés afin de tenter de reconstituer le 5e escadron (une unité composée de réservistes).

Alors, lorsqu’une voiture folle, immatriculée en Savoie, conduite par un individu à la mine patibulaire, fonce délibérément sur quatre soldats du 1er Spahis, renverse les militaires à qui on a imposé une présence statique devant la mosquée de Valence, l’indignation des premières minutes fait place à la colère, et de nombreuses familles de Valence, dont les enfants sont scolarisés dans les mêmes écoles que les enfants des militaires, expriment par téléphone leur solidarité aux familles du 1er Spahis.

Une émotion qui n’est pas relayée par le quotidien « Le Dauphiné Libéré », qui titre sur son site internet « des militaires de Sentinelle tirent sur une voiture qui leur fonçait dessus… »
Au lieu de relater les faits de manière objective « Projetés à terre à deux reprises par une voiture qui voulait les tuer, les militaires ripostent… ».

Avec discernement, puisque trois militaire (le 4e était blessé à terre) veillent à neutraliser le conducteur fanatique en visant des parties non vitales (jambe et bras), afin qu’il puisse être interrogé.
Et c’est là qu’on perçoit le professionnalisme des Spahis, parfaitement entraînés aux situations d’urgence, aux tirs de précision, alors qu’il y avait dans la zone plusieurs dizaines de civils.

Selon le Maire de Valence « Nicolas Daragon », « le véhicule a foncé à 2 reprises sur les 4 militaires les projetant au sol ».
En somme une attaque violente.
A la préfecture, « Frédéric Loiseau », secrétaire général, a rendu « hommage aux militaires de Sentinelle, victimes d’une attaque gratuite et dangereuse devant une mosquée calme ».
Le Préfet par intérim en ce premier de l’an a compris que les militaires avaient permis d’éviter le pire.
Mes habitants de Valence aussi.
Il suffit de participer, chaque année, aux portes ouvertes du régiment, comme en septembre dernier, pour constater l’affluence de civils dans les murs du 1 er Spahis.
Une sorte de reconnaissance.

J’ai encore en mémoire le tragique décès, le 29 juin 2011 au Sénégal du Capitaine « Jean-Michel THOMAS », qui a laissé une veuve et 5 enfants, après avoir été percuté par un camion.
Au même moment, le Lieutenant « Rudy BESSARD » était grièvement blessé et son pronostic vital était engagé et un Spahi de 1re classe était également grièvement blessé.

Nous pourrions multiplier les sacrifices consentis par ce régiment sur les différents théâtres d’opération.
Missions d’intervention, d’assistance, d’aide aux populations, de sécurité intérieure, de souveraineté, d’interposition aux quatre coins de la planète !
Sur AMX 10 RCR à Djibouti puis en Afghanistan.
Sur véhicule blindé léger (VBL au Liban et en unité proterre dans les départements et territoires d’outre-mer (Guyane).
Le régiment a participé à la plupart des opérations extérieures, Centrafrique, Gabon, Golfe Persique, ex-Yougoslavie, Tchad, Liban, Djibouti, Kosovo, Bosnie, Afghanistan, Côte d’Ivoire, Sénégal.

Mais, jamais, au grand jamais, nous n’aurions pu imaginer, voici quelques années, que des Saphis risqueraient leur vie en France métropolitaine, dans une région touristique, en gardant de manière statique une mosquée.
Ce qui en faisait des cibles faciles.
Si le conducteur fanatique avait été armé, les jeunes Spahis auraient pu être tués….

A ce stade, une question :

QUI a demandé une garde statique devant la mosquée de Valence ?
Cette présence statique nous rappelle hélas, le drame de Charlie Hebdo, où le policier, mis en veille statique devant le journal, a été « abattu comme un chien » par des tueurs déterminés !

Francis GRUZELLE

http://ripostelaique.com   du 02/01/2016

Boubakeur Est Un Islamiste Sournois

mosquees-en-france-300x300 (1)

Retour à l’ expéditeur !

Pour ceux qui ont tardé à comprendre, Dalil Boubakeur l’avait déjà dit lors de l’édition 2005 du congrès de l’UOIF :

« nos objectifs sont tous convergents, seules nos méthodes peuvent différer »
(http://www.islamisation.fr/archive/2012/07/31/boubaker.html)

Le parangon de « l’islam modéré » n’a jamais dénoncé la branche française des Frères Musulmans, mouvement totalitaire et violent dont les branches armées dénommées « Fajr » en Libye, « Hamas » en Palestine, « Liwa al Tawid » en Syrie, imposent par le « jihâd » l’établissement de la « charia ».
En Egypte, porté au pouvoir en intimidant les votants et en bourrant les urnes en 2011, le mouvement suscita une révolution populaire en 2013 envers laquelle il opposa les armes avant d’être arrêté « in extremis » par l’armée.
(détails dans ce livre : « Histoire secrète des frères musulmans » – Chérif Amir).
Au contraire, « Dalil Boubakeur » était encore cette année au Rassemblement des Musulmans de France, pour clamer qu’il faut « doubler le nombre de mosquées d’ici deux ans ».

Avec le concours des mosquées de l’UOIF donc.
En 2012, alors que six conférenciers étrangers invités par l’UOIF s’étaient vu interdire de séjourner en France -suite aux révélations de l’Observatoire de l’islamisation- « Dalil Boubakeur » avait pris clairement la défense de l’UOIF et de ses cheikhs appellent à tuer les Juifs, tuer les homosexuels et conquérir l’Europe :

« L’UOIF compte des cheikhs internationaux en son sein, je ne jette pas la pierre comme cela a été fait durant le congrès du Bourget, même si cela fait peur à une certaine presse ou à la classe politique, je n’ai rien vu d’illégal à cela.(…)
L’UOIF est composé de musulmans très rigoureux pour lesquels j’éprouve respect et fraternité, notamment pour « El Hadj Brez Touhami » qui est un homme que j’estime beaucoup.
Je suis profondément musulman et désireux de me rapprocher de mes frères qui pratiquent leur religion  avec rigueur. (…)
Nous avons besoin de vérité, et pour moi, la vérité se situe plus dans la position de mes frères de l’UOIF. »
(http://www.islamisation.fr/archive/2012/07/31/boubaker.html)

En se solidarisant ainsi avec les islamistes, « Dalil Boubakeur » et la Grande Mosquée de Paris (« GMP »), dont le programme de formation pour imam référence le cheikh psychopathe « al Qaradawi » recherché par Interpol, doivent être considérés comme des suppôts de l’islamisme international.

Il est grand temps de geler toute construction de mosquées en France, la fédération de la « GMP » en contrôlant déjà 700, et l’ »UOIF » 400 (salles de prières + grandes mosquées).

Renvoyer « Dalil Boubakeur » dans son pays, l’Algérie, avec les centaines d’imams fonctionnaires de l’Algérie qui gèrent les mosquées de la « GMP », serait d’une élémentaire précaution.

L’Algérie qui applique un islam totalitaire, a encore arrêté un chrétien pour possession de bibles récemment.

http://www.islamisation.fr/  du 07/04/2015

 §§§§§§§§§§

« Boubakeur » indésirable en France

Excellent article de « Joachim Veliocas », sur le site « islamisation.fr », qui se termine pas la seule conclusion possible :
il faut renvoyer Dalil Boubakeur en Algérie.

Par ailleurs, n’en déplaise à tous les idiots utiles qui ont cru voir en « Boubakeur » un musulman modéré, ce dernier a toujours été du côté de l’islam, contre nos valeurs démocratiques, dont la liberté d’expression.

Faut-il rappeler qu’il a approuvé la fatwa de l’ayatollah Khomeiny contre Salman Rushdie, et qu’il était en première ligne dans la plainte déposée en 2006 contre Charlie Hebdo ?
Aussi, quand « Caroline Fourest », qui, à un moment, proposait au recteur de la Mosquée de Paris de faire sa communication, découvre en 2015 que Boubakeur et l’UOIF jouent ensemble, cela laisse perplexe…

fouresttwittboubakeur

En ayant osé cette revendication ahurissante et provocatrice (deux fois plus de mosquées en deux ans !), le recteur liberticide a mis dans l’embarras tous les apologistes de l’islam de France, qu’il incarnerait.

Les masques sont tombés et c’est tant mieux.

« Boubakeur » est musulman, et donc il souhaite que la France devienne musulmane, d’où la revendication des mosquées, pour une conquête de visibilité et d’endoctrinement.
Il est parfaitement dans son rôle, et nous confirme que l’islam est incompatible avec la République et la France…

C’est pourquoi un gouvernement digne de ce nom l’aurait renvoyé en Algérie dès dimanche soir, comme il expulserait tous ceux qui, en se réclamant de l’islam, se comportent comme une cinquième colonne et menacent notre pays.

Paul Le Poulpe

http://ripostelaique.com/  du n° 402 le, 07/04/2015

§§§§§§

DOSSIER BOUBAKEUR

Caricatures danoises :
-quand Boubakeur menaçait ouvertement Charlie Hebdo

http://ripostelaique.com/2006-caricatures-danoises-quand-boubakeur-menacait-ouvertement-charlie-hebdo.html

Lettre ouverte de Sami Aldeeb à Dalil Boubakeur :
-revoir intégralement les enseignements de l’islam

http://ripostelaique.com/lettre-ouverte-de-sami-aldeeb-a-dalil-boubakeur-revoir-integralement-les-enseignements-de-lislam.html

Dalil Boubakeur et les dures exigences du mensonge

http://ripostelaique.com/dalil-boubakeur-et-les-dures-exigences-du-mensonge.html

Le recteur liberticide Boubakeur l’avoue :
l’islam n’est pas une religion comme les autres

http://ripostelaique.com/le-recteur-liberticide-boubakeur-lavoue-lislam-nest-pas-une-religion-comme-les-autres.html

Rassemblement Boubakeur :
les médias auraient tant aimé que leur belle histoire soit vraie

http://ripostelaique.com/rassemblement-boubakeur-les-medias-auraient-tant-aime-que-leur-belle-histoire-soit-vraie.html

« Dalil Boubakeur » ou la docilité bien récompensée

http://ripostelaique.com/Dalil-Boubakeur-ou-la-docilite.html

http://ripostelaique.com/  du n° 402 le, 07/04/2015

 

 

Article initialement publié le 07/04/2015

Nous sommes en 2016 maintenant et « Dalil Boubakeur » ajoute la perversité à la sournoiserie !

Au Sujet De La Déchéance de Nationalité.

bien et mal

Lutte Eternelle

Une tempête dans un verre d’eau,
cette déchéance de nationalité !

Il va sans dire que j’y suis totalement favorable, bien qu’il ne s’agisse uniquement que d’un symbole et en aucun cas une menace dissuasive susceptible d’empêcher un terroriste de passer à l’action.

Il est évident que celui-ci se moque totalement de sa nationalité française, et de la France.

Mais pas du tout au semblant de « déchéance de nationalité » qui nous est proposé par le président de la République et son premier ministre.

Une déchéance de nationalité qui ne s’appliquerait qu’aux Français bi-nationaux, après qu’ils aient été lourdement condamnés et après qu’ils aient exécuté la totalité de leur peine, ou presque !

Et, surtout, à la condition que « son autre pays » accepte de l’accueillir ?
Et quel pays serait heureux d’ouvrir ses portes à un assassin, un terroriste, même après qu’il ait purgé sa condamnation ?

Non, le véritable symbole serait une déchéance de nationalité qui s’appliquerait immédiatement à tout Français bi-national qui quitterait le sol français pour rejoindre des ennemis de la France où que ce soit dans le monde.

Il serait certain, dès son départ, de ne plus jamais pouvoir revenir sur notre sol, en France.

Et cette déchéance de nationalité ne doit pas frapper uniquement les assassins, les terroristes, les djihadistes, qui combattent la France de l’intérieur ou de l’étranger, et, bien entendu, pas uniquement les assassins ayant commis des crimes et qui seraient condamnés, mais elle doit être également appliquée aux récidivistes de viols, aux assassins de droit commun, en une phrase :
A tous ceux qui ne méritent pas d’être Français !

Par exemple :
Est-ce que l’épouse de « Samy Amimour », l’un des trois kamikazes du 13 novembre, qui claironne à tous vents la fierté qu’elle éprouve pour l’acte héroïque réussi par son « martyr » de mari, qui a assassiné quelques dizaines de Français innocents, mérite de conserver sa nationalité française ?
Aura-t-elle le droit de revenir un jour dans le pays qui était le sien, pays que son « héros » de mari a ensanglanté, massacré ?
Pays – cela ne fait aucun doute – qu’elle hait ?

Et ce monstre de « Youssef Fofana », et tant d’autres, la liste serait trop longue.

Il est vrai que la France, à travers divers gouvernements successifs, a su dérouler le tapis rouge pour des tueurs de Français comme « Yacef Saadi », responsable des meurtres du FLN, et « Zohra Driff-Bitat », la poseuse de bombe du « Milk-Bar » (3 femmes tuées et 12 blessés, dont des enfants amputés) mais également offrir des situations confortables à un « Georges Bourdarel », ce communiste, responsable du camp 113 du Viet-Minh qui a torturé et fait exécuter 278 prisonniers français, et à une « Djamila Amrane-Minne », poseuse de bombe du FLN à « l’Otomatic » et au « Coq Hardi » (4 morts et 60 blessés, dont de nombreux amputés).

« Manuel Gomez » pour « Dreuz.info ».

http://www.dreuz.info   du 29/12/2015

Quel coup nous réserve encore le père François ?
Les « Sans Dents Français » grondent et en ont marre !

Nous sommes les « S.D.F. » en otage !

La Vendetta Règnerait Donc A Ajaccio ?

Drapeau F

Ici C’est Chez NOUS !

 

Non ! Il s’agit de légitime défense !

Je donne 100% raison au peuple corse qui refuse la soumission,
qui dit non au renoncement permanent et
qui entend défendre son identité contre toutes formes d’agressions,
malgré les trahisons de l’Etat démissionnaire.

Ne confondons pas cause et conséquences.
Pas question d’assimiler un guet-apens soigneusement prémédité par des racailles cagoulées, armées de battes de base-ball et de barres de fer pour attaquer les représentants de l’Etat, pompiers ou policiers au service des habitants, à l’expédition punitive de citoyens révoltés, qui ne croient plus à la justice républicaine, tant elle est défaillante et partiale.
Sans agression des pompiers il n’y aurait pas eu de représailles à Ajaccio.
Et si les Corses se font justice eux mêmes, c’est parce que l’Etat les a abandonnés et se montre incapable de faire régner l’ordre et la justice.

Quand il s’agit d’envoyer les policiers devant la police des polices, l’Etat fait du zèle, mais pour faire régner la loi, il se dérobe.

Jamais Ajaccio ne sera le 9-3 de la Corse.
Jamais !
Et si le gouvernement a peur d’envoyer les forces de l’ordre restaurer la loi républicaine dans les cités, dans un éternel “souci d’apaisement” qui n’est rien d’autre qu’une monstrueuse lâcheté, les Corses s’en chargeront eux mêmes pour mettre au pas la racaille.

Car la Corse n’est pas le continent.
On n’y accepte pas la lâcheté politique, le laxisme judiciaire et la victimisation des malfrats.
On n’y accepte pas la justice du mur des cons qui se moque des victimes et relâche les voyous arrêtés cent fois.

Les Corses ont leurs défauts, mais ils ont une immense qualité, celle de se faire respecter.

La lâcheté de l’Etat, depuis plus de trente ans, nous conduit à la guerre civile.

Chaque année, plus de 700 lieux de culte et cimetières chrétiens sont profanés en toute impunité.
Chaque année, 1600 pompiers sont agressés et près de 400 véhicules de sapeurs-pompiers sont détruits ou endommagés.
En 2014 ce sont plus de 7600 policiers et gendarmes qui ont été blessés, 20 par jour et ces chiffres ne cessent d’augmenter tant l’impunité des agresseurs est devenue la règle.

Alors assez de jérémiades au cri de  “pas d’amalgame”.

Que les musulmans fassent le ménage dans leurs cités et mettent leurs propres enfants au pas.

Trop facile de se poser en victimes de l’amalgame quand on est incapable d’élever ses enfants dans le respect des lois.
Que ces loubards qui se croient tout permis, aillent attaquer des pompiers ou des policiers à Alger, Tunis ou Rabat et ils m’en diront des nouvelles !
Assez d’hypocrisie et de mensonges.
Nous courons droit à la catastrophe avec nos comportements de mauviettes, sans courage ni honneur…
(ceux auxquels nous contraignent des gouvernants islamophiles et mondialistes !pelosse)

Dans les années soixante, avant l’invasion de masse, il n’y avait pas d’agressions de pompiers, de policiers ou de médecins.
On ne brûlait pas 45000 voitures par an,
on n’attaquait pas les commissariats,
on ne saccageait pas les cités,
on ne profanait pas les sépultures par centaines,
on ne brûlait pas le drapeau français
et on ne sifflait pas la Marseillaise.

L’immigration détruit la nation, c’est cela la vérité.
Et toutes les lois iniques qui musellent les citoyens n’y changeront rien.
Le ras-le-bol du peuple français finira par exploser.

Les Corses disent ne pas vouloir finir comme le continent et ils ont raison.
Il n’y a plus d’Etat.
Et que nos hommes politiques ne cessent de nous bassiner avec LEURS valeurs républicaines.
Ils sont incapables de les défendre et leurs incantations sans lendemain en deviennent indécentes.
Car dans les cités il n’y a plus de valeurs républicaines.
Il y a uniquement les valeurs des caïds ou des imams qui imposent leur propre loi, un point c’est tout. Système mafieux et charia sont le lot des cités.

La réalité est que les poltrons et irresponsables qui nous gouvernent depuis trente ans, ont privilégié la diversité sur l’unité nationale, l’intérêt des minorités sur le bien général, le droit à la différence sur l’intégration républicaine.
Où est donc la communauté de destin qui rapproche les citoyens d’une nation ?
Le mal est si profond que l’Etat a perdu totalement le contrôle de la situation et n’ose plus intervenir par peur d’une insurrection généralisée.

A force de nier l’échec de l’intégration, la France est devenue otage de ses immigrés !!!

Courber l’échine, raser les murs, détourner le regard, tel est le nouveau crédo des politiques qui ont bradé le pays.
Ils ont peur et ça se voit.
Ils ont peur et ça se sait !
Au point que de plus en plus de citoyens les méprisent et n’attendent plus rien d’eux.

Voilà où nous a menés la lâcheté des gouvernants.
Non seulement les émeutes de 2005 ne leur ont pas ouvert les yeux, mais ces esprits supérieurs n’ont rien trouvé de mieux que de sabrer les effectifs et les budgets de l’armée et des forces de sécurité !
C’est dire le niveau de leur clairvoyance.
Il a fallu mobiliser 120000 hommes pour passer un Noël en paix !
Du jamais vu.
Entre Noël et le Jour de l’An, 100% des effectifs de police auront été mobilisés !
[...]

La sinistre vérité est que nos élites restent les bras ballants devant la décomposition de la nation.

Notre République “Une et indivisible” est totalement désintégrée.

Il faut donc s’attendre à des lendemains tragiques, avec la radicalisation et la haine qui se propagent dans les zones de non droit, toujours plus nombreuses et abandonnées par la République démissionnaire.

En attendant, les Corses entendent se faire respecter et ils ont raison.
Et, une fois n’est pas coutume, l’Etat serait bien avisé de retrouver les auteurs du guet-apens d’Ajaccio et de les condamner.
Sinon ce sera la population qui s’en chargera à sa manière, pour suppléer à la pitoyable défaillance de l’Etat poltron.

Jacques Guillemain

http://ripostelaique.com   du 29/12/2015

Les Corses sont chez eux, ils feront, à leur manière « persuasive », le nécessaire pour le rester.
Les médias n’ont pas creusé le fait que « Les jardins de l’empereur » était un quartier vétuste et insalubre.
On ne va tout de même pas obliger les Ajacciens à entretenir des appartements dont les murs appartiennent aux occupants qui ont l’habitude de vivre ainsi ?
L’argent des copropriétaires ne doit pas servir que pour leurs vacances au bled !
Un exemple parmi d’autres…

Prospère Massalia, Marseille Mafieuse !

marseille

Dans la calanque du Lacydon.

Quand Massalia, la plus ancienne ville de France, rayonnait sur toute la Gaule et, préparant la voie à Rome, inventait avec les Celtes, les bases de ce qui deviendrait, un jour, la France…

 I : Bref rappel historico-géographique… :

Les premiers occupants connus de la Provence sont des tribus Ligures.
Au IVème siècle av J-C, les Celtes envahissent le territoire de l’actuelle Provence.
Ils sont peu nombreux mais plus guerriers que les Ligures, ils prennent le pouvoir et constituent une civilisation Celto-Ligure qui va subsister jusqu’à l’invasion Romaine.

Les Salyens (ou Salluviens) sont installés en Basse Provence, les Cavares dans le Comtat-Venaissin, les Voconces dans la Drôme, les Oxybiens dans le Var et les Déciates dans les Alpes-Maritimes.
Ils sont entourés au nord et à l’ouest par des tribus Celtes :
les Allobroges en Dauphiné et les Arvernes dans le Massif Central.

maquette

Maquette de Marseille grecque au Musée d’histoire du Centre bourse.

La ville est enserrée par un rempart :
au premier plan, la corne du port, aujourd’hui comblée, dans le jardin de la Bourse.
L’entrée principale de la ville est juste devant.
Derrière, la rue principale (aujourd’hui Grand rue et rue Caisserie) qui sépare en deux parties la ville.
A droite la ville haute, et à gauche la ville basse.
Sur la colline on distingue les deux temples d’Apollon et d’Artémis.

Autour de 600 avant J-C, des navigateurs grecs, originaires de « Phocée » (« Phokea », en grec, la ville du phoque), une cité grecque d’Ionie, en Asie Mineure (près de l’actuelle « Izmir », sur la côte ouest de la Turquie), pénètrent dans la calanque du Lacydon (Lakaydon, en grec), aujourd’hui occupée par le Vieux-Port (maquette ci dessus).

Le chef de l’expédition, « Protis », s’unit à « Gyptis », la fille du chef de la population locale celto-ligure, et fonde « Massalia » (on dira plus tard, en latin, Massilia).
Cette légende a sans doute une part de vérité historique.
Ci dessous, les limites de la cité au VI° siècle :
douze hectares, entourés d’eau sur presque trois côtés, dira César (l’eau recouvrait toute la partie hachurée, où se trouve la corne du port antique, visible aujourd’hui dans le Jardin des Vestiges)

BdR

Au début, les Celto-Ligures n’interviennent pas contre les établissements grecs qui se sont implantés sur la côte, ils font même du commerce avec ceux-ci.
Les relations changeront au milieu du IIème siècle av J-C, quand les Celto-Ligures deviendront agressifs, ce qui conduira la population Grecque à demander l’aide de Rome….

C’est par Massalia que va se développer l’influence grecque dans la région.
Massalia crée de nombreux comptoirs, surtout le long de la côte méditerranéenne:
Nikaïa (la victoire), Nice;
Antipolis (la ville d’en face), Antibes;
Monoïkos (Hercule Monoecos), Monaco;
Athénopolis (Saint Tropez);
Olbia (l’heureuse), Hyères;
Kitharistés (le rocher, du rocher du Bec de l’Aigle), La Ciotat et Ceyreste;
Tauroeïs, Le Brusc.
Agathé Tychée (la bonne fortune), Agde…

cote d'azur

Massalia étend son commerce trés loin :
En Egypte, vers la Bretagne et la Baltique (voyage de Pythéas) mais aussi l’Afrique (voyage d’Euthymènes)….et constitue un véritable Empire dont l’influence s’étend sur toute la côte, y compris vers l’Espagne actuelle.
Massalia y fondera de nombreux comptoirs :
Emporion (le marché), l’actuelle Ampurias;
Rhodé (Rosas);
Alonis (au nord d’Alicante);
Hemeropolis (à côté de l’actuelle Valence);
Hemeroscopeion (entre Denia et le Penon de Ifach);
Moenacé (dont le nom rappelle celui de Monoekos -  – à l’est de Malaga).
Et même un établissement à Barcelone.

Mais ces fondations en Espagne seront vite submergées et absorbées par les Carthaginois, à qui la Massalie se trouve bientôt confrontée (ainsi qu’aux Étrusques, également opposés aux Romains). Massalia s’allie alors avec la République de Rome et après une lutte à rebondissements les deux alliés sortent victorieux du conflit connu sous le nom de Guerres Puniques.

L’écrasement des Cimbres et des Teutons par « Caius Marius » rapproche encore plus Rome et Massalia :
mêmes ennemis, même danger, en face desquels se noue une solidarité et une collaboration sans failles.
Défendre Massalia, c’était défendre Rome, et réciproquement….

Devant la recrudescence d’incursions des tribus Celtes (Salyens), Marseille demande à Rome d’intervenir en Gaule.
Rome y est d’autant plus intéressée qu’elle vient de conquérir l’Espagne.
Le consul « Sextius Calvinus » s’empare d’Entremont, la capitale des Salyens, qu’il détruit.
Il édifie en remplacement une nouvelle ville qui prend le nom d’Aquae Sextiae (Aix-en-Provence).

Mais, en 49 av J-C, Massalia, amie et alliée de Rome, choisit de ne pas choisir dans la guerre civile entre les partisans de « Pompée » et et ceux de « César ».
Or, celui-ci, bien conscient de l’importance diplomatique, politique, statégique et économique de Massalia souhaite que la ville s’engage résolument à ses côtés.
Il interprète donc la neutralité de la ville comme une hostilité envers lui, ce qu’elle n’était nullement…

L’armée de César fait donc le siège de la ville : militairement, c’est un échec, et les Massaliètes repoussent victorieusement tous les assauts.
Il faudra attendre six mois, et que la faim aie raison des assiégés, pour que l’armée de César s’empare de la ville.
Elle est durement sanctionnée, une bonne partie de ses domaines sont attribuées à la ville qui a aidé César : Arelate (Arles).
C’en est fini de la grandeur de Massalia, désormais cité fédérée qui reconnaît la suprématie de Rome. La ville reste cependant un important centre intellectuel, qui diffuse la civilisation et la culture grecque dans le monde romain.

 II : L’importance et le rôle de Massalia, évoqués par les auteurs anciens… :

« Chateaubriand » se rendit à Marseille, en 1802.
Il raconte sa visite dans les Mémoires d’Outre-Tombe (La Pléiade, tome I, page 481) et rappelle deux éloges antiques de la ville:

« …D’Avignon je me rendis à Marseille.
Que peut avoir à désirer une ville à qui « Cicéron » adresse ces paroles, dont le tour oratoire a été imité par « Bossuet » :
« Je ne t’oublierai pas, Marseille, dont la vertu est à un degré si éminent que la plupart des nations te doivent céder, et que la Grèce même ne doit pas se comparer à toi. » (« Pro L. Flacco ».).
« Tacite », dans sa Vie d’ »Agricola », loue aussi Marseille, comme mêlant l’urbanité grecque à l’économie des provinces latines.
Fille de l’Héllenie, institutrice de la Gaule, célébrée par « Cicéron », emportée par « César », n’est-ce pas réunir assez de gloire ?… »

En fait, les deux plus anciens témoignages sur l’importance de la ville dans l’Antiquité sont l’ouvrage d’ »Aristote » (malheureusement perdu) sur la « République de Marseille », que « Strabon » a par ailleurs longuement évoquée, et l’édition massaliète des poèmes homériques.

Le passage de « Cicéron », cité par « Chateaubriand », est suivi d’un autre (toujours dans le « Pro Flacco ») :

« Je ne t’oublierai pas, ô Marseille, toi qui surpasse en sagesse et en science non seulement la Grèce mais je dirais tous les peuples de l’univers.
Toi qui es si bien gouvernée par le Conseil de tes principaux citoyens et dont il est plus facile de louer les lois que de les imiter ».

(Massalia n’a pas connu la démocratie, mais l’aristocratie sous sa forme oligarchique (les mots étant à prendre, évidemment, au sens qu’ils avaient à l’époque, et dans le contexte de l’époque).
Une Assemblée de 600 membres – les Timouques – gouvernait la ville.)

(Pour être Timouque, il fallait être père de famille et jouir du droit de cité depuis trois générations. Cette Assemblée d’Honorables (c’est le sens du mot, en grec) exerçait le pouvoir législatif, et il n’y avait pas d’autres juges dans la ville.)
(Quinze d’entre eux (les Quinze) assuraient l’exécutif: encore les quinze élisaient-ils trois d’entre eux, qui avaient préséance sur les autres et qui, à leur tour, élisaient un président…)

Quant à « Tacite », il se félicite que son beau-père, « Agricola », ait passé une partie de sa vie à Marseille  :

« où la politesse grecque est heureusement unie à la simplicité et à l’économie de la province ».

Pour « Tite live » :

« Marseille était aussi polie que si elle avait été au milieu de la Grèce ».

Pour « Pline », c’est « la maîtresse des études » et, revenons à « Cicéron », c’est « l’Athènes des Gaules ».

Dans le « De Officiis » (8), Cicéron raconte que, lorsque l’on vit à Rome le Triomphe de Jules César et l’image de Marseille « …tout le peuple romain plaignit le sort de cette ville fidèle et, quoique chacun eut à déplorer ses propres malheurs, il n’y eut personne qui ne prit part à l’infortune de Marseille lorsqu’on vit porter en triomphe l’image de cette ville, sans laquelle aucun de nos chefs n’aurait triomphé au-delà des Alpes… ».

« Pétrone » choisit Massilia, aux écoles de réthorique réputées, pour composer son « Satyricon »

Trois médecins grecs furent réputés à Massalia: « Crinas », « Charmis » et « Démosthène » le massaliote :
- Le premier pourrait peut-être être considéré sinon comme le père de la chrono-biologie, du moins comme l’un des tous premiers de ses initiateurs et de ceux qui en ont eu l’intuition :
Il réglait les heures des repas et les fonctions physiques de ses malades d’après les tables astronomiques !
Il fut appelé à Rome par Néron, dont il devint le médecin.
A sa mort, il fit don de dix millions de sesterces à sa ville pour qu’elle puisse rebâtir ses remparts, dont on voit toujours les restes très émouvants dans le  »Jardin des Vestiges ».
- Quant à « Charmis », il se tailla une solide réputation en propageant l’usage des bains froids en toute saison et devint (pour cette raison ?) l’un des médecins les plus célèbres de Rome….
- Enfin, « Démosthène », anatomiste et oculiste, eut droit aux plus grands éloges de « Galien », qui le cita en louant son savoir…

Ce trop rapide tableau serait bien évidemment incomplet si l’on ne mentionnait pas les deux hardis navigateurs, Pythéas et Euthymènes qui, en s’élançant sur des mers inconnues – au Nord pour le premier (ci dessous), au Sud pour le second – firent progresser la science et les découvertes d’une manière considérable.

pythéas

http://infog.free.fr/Pytheas/

Pythéas est le meneur de la première expédition scientifique connue.

De Michel Mourre :

« A partir de 325 environ avant J-C il entreprit des voyages lointains qui avaient sans doute pour objet principal de briser le monopole du commerce atlantique détenu par les Carthaginois.
« Pythéas » fut le grand découvreur du nord de l’Europe.
Ayant franchi le détroit de Gibraltar, il atteignit l’île d’Ouessant, parvint aux mines d’étain de Cornouailles, fit probablement la circum-navigation de la Grande-Bretagne et, au nord de l’Ecosse, recueillit des renseignements sur une certaine « île de Thulé », laquelle était sans doute la Norvège (ou l’Islande ?,ndlr).
D’Angleterre, il retraversa ensuite la Manche et longea les cotes de l’Europe septentrionale jusqu’à la rivière Thanaïs (peut-être la Vistule).
Il revint ensuite à Marseille.
« Pythéas » fut aussi un remarquable astronome :
Il sut calculer la latitude de Marseille à quelques minutes près, observa que l’étoile Polaire n’était pas située au pôle, signala le premier les rapports entre les marées et le mouvement de la lune ».
Sa description de la banquise est restée célèbre.
(du fragment conservé de son Tour de la Terre) :

« On n’y voit ni air, ni eau, ni terre, mais seulement un composé de ces trois éléments, tout semblable aupoumon marin ;
la mer et la terre sont suspendues sur cette substance ;
et elle sert de lien à toutes les parties de l’Univers.
Il est tout à fait impossible d’aborder en ce lieu-là ni à pied ni sur des vaisseaux… »

Quant à « Euthymènes », beaucoup moins bien connu, on sait toutefois qu’il a longé les cotes de l’Afrique, et découvert le Sénégal ainsi que le golfe de Guinée, repoussant lui aussi, vers le sud, comme le faisait « Pythéas » vers le nord, les limites du monde connu…

http://lafautearousseau.hautetfort.com/  du 11/04/2014

Publié initialement le 12/04/2014 sous le titre « La Plus Ancienne Ville De France ».

Pas D’ Islam En Corse !

Pas D' Islam En Corse ! dans FRANCIA ajaccio-300x123

Article de 2013 !

Tirs contre une boucherie islamique le jour de son ouverture à Propriano

 Une boucherie « halal » qui devait ouvrir ses portes à Propriano   ce jeudi 27 juin, a été la cible de plusieurs tirs dans la nuit de mardi à mercredi.

Deux impacts de balles ont été retrouvés sur la vitrine.

Constatations et enquête de voisinage sont en cours.

Plus d’informations dans l’ édition du 27 juin 2013 de Corse Matin.

Les commentaires des lecteurs de Corse Matin ne semblent guère condamner cet acte haineux envers la diffusion de la religion de la charia sur l’Ile de beauté.

Parmi eux on lit un odieux  »basta le halal » ; un délirant « à quand la mosquée ? » ; et un dépréciatif « regardez ce qu’est devenu Marseille » et d’autres commentaires peu versés dans l’interculturalité, tombant sous le coup de la loi que nous ne pouvons retranscrire.

Toujours est-il que les Corses semblent se replier frileusement sur leur identité millénaire en refusant d’ouvrir leur ile à la richesse de la culture islamique comme le fait avec grand succès la métropole.

(Observatoire de l’islamisation)

http://www.resistancerepublicaine.eu  du 28/06/2013

Bien sûr que l’île ne s’ouvrira pas à l’islam !
Que croient donc les muslis ? 

La retranscription n’a pu être faite, sans doute ,faute d’interprètes.  

Les Corses ne veulent pas des musulmans parmi eux,  comme en témoignent toutes les tours gênoises toujours entretenues.

______

publié en premier le 29/06/2013

Noël, Il Est Né Le Divin Enfant !

Noël

Venite Adoremus.

 

Passez une belle et sainte fête de Noël !

 

§§§§§§

 

Image de prévisualisation YouTube

Un Noël Spécial à Montréal

 

§§§§§§

 

Assurer Suffit-Il A Rassurer Les Gens ?

heilige-nacht-300x300

Noël… et le Nouvel An
sous haute surveillance !

Effectifs renforcés, « patrouilles dynamiques », « barriérages » aux abords de certains lieux de cultes…
Après les attentats du 13 novembre et à l’approche des fêtes,
l’ensemble des dispositifs de sécurité ont été renforcés.

Plus d’un mois après les attentats de Paris,
les mesures de sécurité n’ont jamais été aussi fortes.

Mardi, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a répété que « tout (était) fait » pour protéger les lieux de culte et les paroissiens.
Quelques jours auparavant, Bernard Cazeneuve avait déjà envoyé une note aux préfets et aux directeurs de police et de gendarmerie destinée à mettre en place un dispositif de sécurité renforcé dans les églises.
Noël, estimait le ministre de l’Intérieur, pourrait être une cible d’une « exceptionnelle force symbolique » pour des terroristes.
Avant les premiers offices de Noël, le « JDD » passe en revue les dispositifs en place.

Sécurité « démultipliée »
autour des églises.

Avec près de 45.000 églises catholiques (dont un certain nombre sans activité), la France détient un patrimoine cultuel chrétien important.
Cette année, ces dispositifs sont « démultipliés », explique au « JDD » « Philippe Lavenu », secrétaire national de la section Île-de-France du syndicat de police Alliance.
Concrètement, pour les églises et basiliques les plus affluentes, des opérations de filtrage et des fouilles seront effectuées à l’entrée.
Certains lieux de cultes d’ampleur feront également l’objet d’un « barriérage » à leurs abords, destiné à éviter les voitures-béliers.
Enfin, la cathédrale de Notre-Dame de Paris fera l’objet d’une attention particulière.

« Tout le parvis de Notre-Dame de Paris sera vidé pendant l’office »,

prévient « Philippe Lavenu ».
Côté effectifs, Bernard Cazeneuve compte s’appuyer sur des « patrouilles dynamiques », des équipes de police mobiles, chargées d’opérer des rondes et des contrôles aléatoires, notamment dans les lieux les moins fréquentés.
A l’inverse, des « points fixes » seront établis devant des lieux de culte le temps des offices les plus fréquentés.
Des dispositifs déjà utilisés pour protéger les synagogues depuis les attentats contre l’Hyper Cacher, en janvier.
En revanche, « aucune mesure particulière » n’a été prise concernant les mosquées, indique le syndicat de police Alliance.

« Tout le monde sur la brèche » pour le réveillon aux Champs Élysées
Après de longues hésitations de la part des autorités, le rituel du réveillon de la Saint-Sylvestre sur les Champs Élysées aura bien lieu, comme l’annonçait le « JDD ».
L’an dernier, près de 650.000 personnes s’y étaient retrouvées pour admirer le feu d’artifice tiré depuis l’Arc de Triomphe.

(Qui Paie ?)

saint-sylvestre

Le 31 décembre, « tous les policiers vont être sur la brèche », résume « Philippe Lavenu », qui indique que pour le secteur de l’Île-de-France, 80% des effectifs de police (soit le taux maximal prenant en compte les jours de repos hebdomadaire des fonctionnaires) seront mobilisés.
Avec, là encore, des patrouilles dynamiques et des points fixes.

« Aucun congé » pour
la Saint-Sylvestre

En première ligne depuis les attentats de janvier et la mise en place de l’état d’urgence, les forces de police s’efforcent de tenir la cadence.

Avec un risque de fatigue physique et morale toujours plus pressant.
A Paris :

« le ministère nous a demandé de ne poser aucun congé le 31 décembre ».
« Certains de nos collègues aimeraient aussi se reposer en famille. »

témoigne « Philippe Lavenu ».
En dehors du contexte post-attentat, les policiers doivent également assurer les missions du quotidien.

« Où est-ce que l’on trouve les effectifs pour faire tout cela ? »,

s’interroge l’officier.
Une question à laquelle le ministère de l’Intérieur compte bien répondre par la mise place d’un concours de recrutement exceptionnel en mars 2016.
« Une bonne chose » pour Philippe Lavenu, qui nuance néanmoins :

« En comptant le temps de formation, ces renforts n’arriveront qu’en septembre 2017.

D’ici là… »

Axel Roux

http://www.lejdd.fr   du 24/12/2015

« Vae Victis », Disait-On A Rome !

humour (1)

« Malheur aux vaincus ! »

Un jour, un aïeul « d’Astérix », le chef gaulois « Brennos », a dévasté Rome.
Le perdant s’est mis à chipoter sur le montant de la rançon à verser pour calmer le gagnant.
Le Gaulois, toisant le Romain, a augmenté la somme, du seul droit du vainqueur, en prononçant l’historique (?) apostrophe.

Sous tous les cieux, sous toutes les latitudes, à toutes les époques, dans tous les pays, le droit du vainqueur prime le droit du vaincu.
Dans tous les pays ?
Non !
2.400 ans après Brennos, un petit pays résiste.
Dans ce pays, les vainqueurs sont rabroués et les vaincus tiennent le haut du pavé.
On appelle cette étrange coutume « l’exception française » !

Voyez le premier tour des régionales :
L’incontestable vainqueur, c’est le Front National.
Eh bien, ce n’est pas lui qui, au deuxième tour, est ceint de la couronne de laurier, mais ses adversaires battus.
Lui, le vainqueur dans le cœur de près de sept millions de Français, va se faire cuire un œuf.
« Vae victis » ?
Mon œil !

Nord, Sud et Est, trois régions.
Là encore, dans chacune, le gagnant haut la main est le Front National.
Panique à bord !
Les farouches ennemis d’hier aujourd’hui s’embrassent sur la bouche !

« Ah ! Que je t’aime »,

dit Bertrand à Hollande.

« Ah ! Que tu es belle »,

avoue Estrosi à Taubira.
Dans l’Est, c’est encore plus cocasse :
Les socialistes de la liste socialiste supplient les socialistes de ne pas voter socialiste, mais à droite, mais pas trop !
Les « zeureux zélus », la larme à la paupière, n’arrêtent pas de remercier ceux auxquels ils se sont, toute leur vie, opposés.
« Vae victis » ?
Mon œil !

Et puis voilà Bartolone !
Encore lui !
Le « saigneur » du 9-3.
Depuis sa somptueuse villa de « prolo » à deux millions d’euros, il rêvait de Paris, du Grand Paris, de l’immense Paris, où il aurait pu appliquer les méthodes qui ont si bien plombé sa Seine-Saint-Denis désormais ruinée, paupérisée, médiocrisée.
Le rêve s’est fracassé sur une mèche blonde retenue par un serre-tête.
L’Île-de-France a refusé le maquignon.
Plus vaincu que Bartolone, ce dimanche 13 décembre, y a pas !
Eh bien, ses copains l’ont acclamé pour qu’il remonte au perchoir.
« Vae victis » ? Mon œil !

Ce même Bartolone, tel un « Torquemada » de ruisseau, a fustigé d’un doigt vengeur et Neuilly et Versailles.
À l’image d’un vulgaire « Bouteflika », qui bave sur la France et vient se faire soigner au Val-de-Grâce en y laissant une ardoise, Bartolone, pour un pet de travers, se fait hospitaliser à Neuilly, Hôpital américain, s’il vous plaît.
Un individu dépourvu d’une certaine morale, vous dis-je.

Défaite = Victoire…
novlangue…
1984…
« Orwell ».

Brennos, reviens et vire-moi tous ces clowns tristes et remets la pyramide à l’endroit pour qu’enfin on puisse hurler pour de vrai « Vae victis » et reconstruire avec les vainqueurs.

Yannik Chauvin

http://www.bvoltaire.fr   du 23/12/2015

Où Est Passé Notre Noël Traditionnel ?

solitude-suicide

Reste la solitude après la fête !

Fin des crèches, du père Noël et de la galette des rois…

Il fut un temps où le monde était simple,
et le bonheur aussi sans doute.

Pour peu qu’on fût croyant, et même si on ne l’était guère, deux grandes fêtes marquaient l’année :
Noël et Pâques.
Le petit Jésus naissait à la première et s’offrait pour racheter nos péchés à la seconde.

Globalement, cela a duré au moins 16 siècles.

Dans ma petite enfance familiale, l’Avent et le Carême avaient un sens.
Pénitences enfantines, on rendait à maman le carré de chocolat du goûter, et l’on essayait de ne pas se chamailler avec les frères et sœurs.
Un cadeau à Noël (pas 36 !), une poupée pour toute l’enfance, le temps béni de désirer et de s’émerveiller…

Ce temps passe aujourd’hui pour terriblement sectaire et rétrograde, « fascisant » diront même certains.
Le grand brassage « multiculturel » est passé par là, censé nous apporter le sens de la fraternité.
Pas si simple, car pour accepter l’autre, il faut être assuré de ce qu’on est soi-même.
Pour goûter les autres cultures, connaître déjà la sienne et l’aimer.
Au lieu de cela, nous prétendons détricoter ce qui a mis des siècles à nous construire.
Dans la marmite où bouillonne non pas la potion magique mais le brouet des sorcières, on jette en vrac la crèche, le sapin, le bonnet rouge du père Noël, la fève de la galette…
On passe la chrétienté au tamis, on rajoute du E142 pour faire plaisir à l’islam et on noie tout cela dans un vaste bouillon de laïcité avant de passer le ragoût au mixeur.

C’est imbouffable !

Les « braves gens » du « Secours populaire » offrent chaque année à Noël des cadeaux aux nécessiteux.
Ce qu’ils ont fait ce lundi dans la « jungle » de Calais.
Émanation du PCF, on imagine que le Secours populaire ne fête pas la naissance de Jésus.
Peut-être celle de Staline, le « petit père des peuples » ?
D’aucuns signalent, en outre, que leurs « pères Noël » sont vêtus de vert et se demandent :

« est-ce pour ne pas froisser les musulmans ? »

Peut-être.
Ou pas.
Car avant d’être récupéré par Coca-Cola, le père Noël scandinave était en habit vert.
Qui le sait ?
C’est la couleur des origines, mais elle est désormais estampillée « barbus » pour un Noël halal…

Autres polémiques :
Après la guerre des crèches qui blessent le regard des laïcards, celle des « galettes des rois ».
Elles sont désormais interdites dans nombre de cantines au motif, là encore, qu’il faut respecter une stricte laïcité.
Sauf que le partage de la galette n’a rien à voir avec la religion !
Elle faisait partie des célébrations autour du solstice d’hiver, les « Saturnales » de l’époque romaine, jour de grand partage où étaient abolies toutes les barrières sociales.
Les chrétiens l’ont donc empruntée aux « barbares » pour la manger au jour de l’Épiphanie, le 6 janvier, en souvenir des rois mages venus offrir les cadeaux à l’Enfant-Jésus.

Et la fève, là encore, n’est pas une tradition chrétienne mais un rituel païen :
Symbole de fécondité, elle contient comme l’œuf un embryon, est le premier légume du printemps et représente le renouveau.
Néanmoins, si nos présidents perpétuent à l’Élysée la tradition de la galette, celle-ci ne contient pas de fève.
« Par tradition républicaine », cette fois :
Le président de la République ne veut pas risquer d’être couronné roi !
Et offre donc la « galette de l’Égalité », nommée ainsi par la Révolution.

Enfin, dans la tradition, celui qui gagnait la fève devait payer la tournée…
Et comme on sait, ce n’est pas le genre de la maison :
Si la République aime la galette, c’est pour la collecter, rarement pour la partager…!

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr    du 23/12/2015

Les médias ne parlent de Père Noël que pour les clowns se produisant dans les rues ou les grandes surfaces…et encore.
Sinon, c’est de plus en plus souvent, le bonhomme rouge…ou vert, selon son optique politique.

Le Musée des Tissus A Lyon Menacé !

Musée des tissus

Une pétition pour le sauver de la fermeture !

En quelques heures, les Lyonnais et les amoureux de la culture et des tissus se sont mobilisés.

Sur le site « Change.org », une pétition a été lancée pour sauver le Musée des Tissus et des Arts Décoratifs de Lyon, menacé de fermeture suite à la baisse des dotations de l’Etat.
Ce mercredi matin, plus de 6000 personnes avaient signé cet appel adressé à « Fleur Pellerin », la ministre de la Culture.

« Le Musée des Tissus de Lyon est une des plus prestigieuses et importantes (sinon la plus grande) institution au monde consacrée aux textiles en terme de qualité comme de quantité.
Il représente le patrimoine textile de la France et est une source inépuisable pour la recherche ainsi qu’un lieu d’inspiration pour la création textile actuelle.
Il doit exister et rester ouvert pour le bien de la ville, de la région et pour le rayonnement de la France »
,

lui indiquent les signataires.

Pour rappel, le Musée des Tissus ne pourrait bientôt plus pouvoir bénéficier du soutien financier de la « CCI » de Lyon.
Cette dernière lui octroyait une somme représentant les 3/4 de son budget annuel.

http://www.lyonmag.com/article/77179/musee-des-tissus-menace-une-petition-pour-le-sauver-de-la-fermeture  du 09/12/2015

PETITION

https://www.change.org/p/madame-fleur-pellerin-3-rue-de-valois-non-%C3%A0-la-fermeture-du-mus%C3%A9e-des-tissus-de-lyon?

 

Droite Et Gauche Se Chamaillent.

nulleau1

Quand Naulleau insulte De Villiers.

La guerre fait rage sur les plateaux télés et radios !
Cette guerre n’a pas pour objet la destruction de l’Etat islamique mais celle qui est menée par les médias contre ceux qui comme « Eric Zemmour » et « Philippe De Villiers » tentent de sauver la nation.
Dans l’émission de « Paris Première » en date du 17/12, nous retrouvons un « Nulleau » qui s’indigne à partir de 11:40.
(http://www.fdesouche.com/682041-philippe-de-villiers-vs-zemmour-naulleau)

Philippe De Villiers est simplement accusé de manifester « un patriotisme douteux » (vers 13:00)…
(« La fin de votre livre appelle à la guerre civile »)
Inspiration « Valsienne » ou ordres directs ?
Médias idiots ou aux ordres ?

Le « Nulleau » s’indigne aussi pour une estimation de 15% de musulmans dans l’armée française.
Cher monsieur Nulleau, regardez les menus sur le site officiel ici :
http://www.defense.gouv.fr/terre/equipements/materiel-individuel-et-alimentation/rcir

Il y a 50% de repas halal, pas 15%, non 50%, soit 7 menus sur 14.
Donc soit il y a 15% de musulmans qui mangent halal en grande quantité (50% des repas) versus les 85% de Français qui ne mangent que ce qui reste, soit il y a 50% de musulmans dans l’armée.
Reste à savoir pourquoi une partie de l’équipage du Clémenceau s’est mutinée en 1999 alors que des opérations de largage de bombes en Afghanistan chez leurs frères musulmans étaient programmées.

Autrement dit, ils sont musulmans d’abord, français de solde après.

Il y a eu d’autres incidents au même motif depuis, ce qui prouve notre fragilité.
10% d’un équipage qui fait grève sur le Charles de Gaulle et c’est toute une machine qui est bloquée !

Qu’en est-il réellement des effectifs musulmans dans nos forces militaires ?

Qu’en est-il dans la police, la gendarmerie ou les douanes ?

Et qu’en est-il dans les services de sécurité affectés aux aéroports ou sur les chemins de fer ?

On ne saura pas, les statistiques religieuses sont prohibées !
Sauf qu’on retrouve des tapis de prières et des tracts appelant au « Jihad » dans les vestiaires de l’aéroport Charles de Gaulle en 2015 alors que « Philippe de Villiers » en parlait il y a plus de 10 ans.

Voici encore un coupable d’avoir eu raison trop tôt.

Comment sommes-nous arrivés à ce point ?
Voici au moins trois raisons majeures :
1 – De Chirac à Hollande, les grands patrons n’ont eu de cesse de baisser les budgets militaires.
2 – Brandir un drapeau français est devenu ringard.
Sauf quand une andouille le demande pour honorer les victimes de sa politique.
3 – Le métier des armes, qui ne rapportait déjà pas beaucoup, n’a pas été réévalué depuis des années.
Risquer sa vie pour si peu désintéresse les volontaires.
L’armée recrute plus dans les cités que dans la « noblesse » française.
Par noblesse, j’entends des patriotes, ceux qui combattent pour la France, pour leurs enfants, leurs familles, leur histoire, leur culture.

Avons-nous encore une armée française ?
Peut être encore un peu mais nous basculons vers une armée de mercenaires qui n’ont ni notre culture ni notre histoire.
Ils peuvent se battre à condition de recevoir la solde et combattre un ennemi qui n’est pas de leur famille religieuse.

C’est parce Rome s’est dotée de légions de mercenaires qu’elle a disparu.
Il y a eu jusqu’à TROIS empereurs en même temps, chacun désigné par ses troupes.

Il y a de moins en moins de frères d’armes,
il y a de plus en plus de frères musulmans.

Joyeux Noël Chrétien !

Philippe Legrand

Hautes Les Cornes, Sorcier Menteur !

F.HOL.france

Il ne reste plus que le décor !

La France devient chaque jour davantage le village Potemkine de la démocratie.

Derrière la façade des institutions et des discours qui nous abreuvent de leurs grands principes, la réalité d’une oligarchie accrochée à ses pouvoirs se fait de plus en plus pesante.
Non seulement le décor résiste, mais dans ses coulisses, et lorsque le rideau du spectacle électoral tombe, la machinerie du pouvoir restreint un peu plus la vie démocratique.
Le peuple, réduit au rôle de spectateur, a quitté la salle pour parcourir les marchés de Noël.

Les affiches commencent à annoncer le prochain spectacle, celui des présidentielles.
Certains s’emploient déjà à repeindre les décors.
Voulant oublier le premier tour des régionales, celui où l’on choisit, pour le second où on élimine en ramenant le « ni-ni » à un seul « non », on ressort la vieille lune du « grand groupe central » de Giscard.

Face à la montée de la colère d’un peuple qui n’en peut plus de se voir trahi, le racolage à droite toute façon Buisson-Sarkozy a fait son temps :
Ce sera désormais le bunker baptisé « républicain » qui résistera à l’assaut.
Ses occupants n’en bougeront pas.
Ils s’interrogent seulement sur leur chef.
Que les vraies questions du pays,
comme l’immigration,
la destruction de la famille,
la dérive européenne,
la perte de compétitivité,
l’incapacité de réformer,
ne soient pas résolues leur importe peu.

Pour l’emporter, les relais dans la société civile sont puissants.
Un triangle est particulièrement redoutable.
Bien des vaisseaux y ont sombré qui portaient les couleurs de la liberté d’expression.
Des associations politiquement orientées et militantes, mais néanmoins subventionnées, traînent le dissident devant la justice qui condamne éventuellement et la presse annonce le coupable dérapage puis sa juste condamnation.
Elle se fait plus discrète lorsque des juges cessent d’être des censeurs pour être des défenseurs du droit.

« Éric Zemmour », « Renaud Camus » et « Christine Boutin », aujourd’hui même, figurent parmi les victimes de ce traquenard.
J’y ai échappé en gagnant sept procès, mais en perdant mon siège parlementaire, et une bonne partie de mes économies.
« Marine Le Pen » vient d’y essuyer un grain.
Cette fois, la presse a occupé deux des angles.
« Bourdin » a très clairement supposé une communauté de pensée entre le FN et l’État islamique.
Assez logiquement, les responsables politiques insultés ont réagi en soulignant le caractère diffamatoire de la comparaison et en publiant des photos des atrocités de « Daech ».
Immédiatement, le pouvoir a actionné la justice qui a ouvert une enquête.

Valls, qui doit être l’héritier de Don Bazile ou de Torquemada, a fulminé comme il l’avait fait contre… « la Manif pour Tous » avec un sens aigu de l’inversion des valeurs.
Ce qui est monstrueux, selon lui, ce n’est pas d’écraser un homme sous un char ou de le brûler vif, ce n’est pas de comparer un parti qui réunit 7 millions de Français à un groupe terroriste, auquel le gouvernement français fait une guerre bien molle, non, c’est d’oser se défendre en montrant des photos.
La presse dénonce, scandalisée, l’odieux dérapage.
J’avais subi ce mot pour avoir dit la vérité.

Plus que jamais la démocratie et son pilier, la liberté d’expression, sont menacés en France.

Christian Vanneste

http://www.bvoltaire.fr  du 20/12/2015

La position de chacune des mains de F.HOL. signifie :
« Je te jette un sort kaballistique de malédiction ! »
Ce sont les deux mains dirigées vers notre drapeau doublement maudit et notre République est baillonnée, ficelée sous son postérieur !
Pensez y tout au long de 2016, ce n’est pas un bon présage !

Le FN N’ Est Pas De La Dèche, Bourdin !

cazeneuve-et-le-djihad
Paroles de ministre socialiste !

Ce n’est pas choquant !

§§§§§§

EIpilotebrule

Pilote brûlé vif par djihadiste.

C’est choquant  !

§§§§§§

« Cazeneuve » condamne-t-il « Alain Resnais »
pour « Nuit et Brouillard » ?

« Nuit et Brouillard », film terrible sur les camps de concentration, montrant le sort atroce des déportés pendant la Seconde Guerre Mondiale.
Avec des photos épouvantables tirées de la réalité.
Projeté par certains professeurs d’histoire géographie en terminale, avec la bénédiction de l’institution depuis sa sortie en 1956.
Qui s’est posé la question du ressenti des familles de victimes ayant vu comment les leurs étaient traités, ayant reconnu sur les photos de chers disparus jamais revenus des camps ?

Personne.
Absolument personne.
Au nom du devoir de mémoire.
Pour que « plus jamais ça ».

Mais quand une  gourdasse malveillante comme « Ruth Elkrieff »  ose mettre sur le même plan « Marine Le Pen » et « l’Etat Islamique », ce n’est pas elle qui est décriée.
Quand « Bourdin » ose faire un parallèle entre les djihadiste et l’électeur FN, ce n’est ni « Bourdin » ni son invité « Kepel » qui sont décriés.
Non, pas du tout.
C’est « Marine Le Pen » qui ose se défendre, la bougresse.

« Je vais revenir sur les liens entre Daech et le Front National, enfin les liens… pas les liens directs entre Daech et le FN mais ce repli identitaire qui finalement est une communauté d’esprit, parce que l’idée pour Daech c’est de pousser la société française au repli identitaire , ».

a formulé Bourdin face à son interlocuteur.

Et pour se défendre elle publie les photos des horreurs commises par l’EI en demandant aux contempteurs de publier les mêmes, « présentant des victimes du FN ».
Bien joué, Marine.
Alors que les réactions d’indignation sur Twitter se multiplient, « Marine Le Pen » se défend.
Interrogée par Le lab d’Europe1, elle affirme :

« « Ah bon, ce n’est pas « Bourdin » qui va loin en faisant un parallèle entre ces barbares et le Front ? […]
C’est la deuxième fois qu’il se permet ce genre de comparaison, c’est inadmissible !
Madame « Elkrieff » a fait la même chose dimanche soir.
Il est manifestement bon de leur rappeler les atrocités de Daech pour qu’ils prennent conscience de l’énormité de leur comparaison.
 »
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/photos-de-daech-manuel-valls-denonce-la-faute-morale-de-marine-le-pen_1746439.html

Bien joué, sauf que Valls-Cazeneuve qui ont eu très très peur la semaine dernière, veillent et sont prêts à sauter sur le premier prétexte pour tuer le FN et sa Présidente, et même pourquoi pas, dissoudre le parti et l’interdire…

En tout cas, Cazeneuve signale à la police, à la section anti-terroriste les « horreurs » de « MLP » :

cazeneuve-mlp-daesch

Ben quoi, c’est vrai, ça.
Il suffisait d’y penser.
Montrer les méfaits des terroristes, n’est-ce pas de l’incitation au terrorisme ?

La boucle est bouclée.
Alain Resnais est mort l’an dernier.
Il a de la chance.
Avec la méthode Cazeneuve 2015, il se serait retrouvé poursuivi en justice, on lui aurait attribué une fiche S et une assignation de résidence.

Christine Tasin

http://ripostelaique.com/cazeneuve-condamne-t-il-alain-resnais-pour-nuit-et-brouillard.html

 

 

Et la télévision française qui ne nous raconte que des mensonges ?
Qui va être accusé de délit pour « images violentes » sur n’importe quelle chaîne ?
Ce ne sont que crimes, films de guerre, films pornographiques violents, publicités violentes aussi.
Les girouettes ont perdu la boussole !

Pas Normal Que La France Soit Malade.

F.HOL.5 ans

Quel foutu quinquennat !

Ils sèment le vent et s’étonnent que la tempête menace !
Les bras cassés composant l’équipe de bouffons qui nous gouverne, sont, non seulement, d’une incompétence et d’une arrogance rarement vues à ces postes prestigieux (dépassant même de cent coudées les plus minables parmi leurs prédécesseurs), mais ils poussent l’inconscience jusqu’à se croire intouchables …
même sans doute par les maladies, autrefois éradiquées par le travail des chercheurs mécréants, mais qui grâce au zèle déployé par ces indignes pour couler les nations en les noyant sous une mer de sauvages … font une réapparition en Europe, et particulièrement en France, dans les bagages de ceux qui fuient des pays de misère, inconfort, danger … pour venir saccager ceux qui, par le labeur de leurs citoyens, sont arrivés à un niveau de civilisation qui est intolérable à ces nuisibles.
http://lagauchematuer.fr/2015/06/19/des-scelerats-des-sectaires-des-arrogants-dans-le-quinquennat-de-la-honte/

Pourtant, s’il en est un qui devrait commencer à se faire du souci, c’est bien le sot (cf le Larousse : dénué d’esprit de jugement) ministre de l’Intérieur, admirablement croqué par le talentueux dessinateur « Tcho », accueillant avec force amabilités les hordes de migrants entrés illégalement sur notre territoire.
Parce que ce faisant, ce minable a peut-être chopé sans le savoir, un sale truc apporté en cadeau par ses copains, suffisamment civilisés pour savoir qu’on ne s’invite pas chez les gens les mains vides …

Oui, je sais, je risque de stigmatiser ces pauvres gens, mais ce n’est pas de ma faute, c’est parce que mon pharmacien est en rupture de stock de comprimés « Padamalgam » prescrits avec tellement de persuasion par notre premier ministre dès qu’il est question de pointer du doigt un de ses chéris … alors forcément je me vautre illico dans le nauséabond, mais j’assume !
http://www.rfi.fr/hebdo/20150828-france-maladies-disparues-pauvrete-immigration-vaccination-sante-gale-rougeole-tuber

En octobre dernier on évacuait un camp de migrants installé Porte de Saint-Ouen :

« La situation de ce camp faisait « courir des risques importants aux occupants du site, tant en terme de sécurité routière qu’en terme sanitaire », « plusieurs cas de gale » y ayant été repérés, avait justifié la préfecture de police de Paris dans son arrêté d’évacuation pris jeudi. » >

http://www.france24.com/fr/20151002-camp-migrants-syriens-porte-saint-ouen-paris-evacue

Le journaliste « Manuel Gomez » n’a donc pas tort de poser clairement le problème :

« Chaque fois que j’ai dû voyager en Afrique, au Moyen-Orient, et dans bien d’autres destinations du monde, j’ai dû me soumettre à différentes vaccinations, et je m’y suis plié très volontiers afin de ne pas prendre le risque d’attraper l’une de ces maladies très graves (Tuberculose, paludisme, variole, peste, syphilis, choléra, etc.) car, tout au moins je le suppose, c’est pour une telle prévention que l’on nous oblige à nous vacciner, et non pas pour éviter que nous transportions nos maladies vers ces pays ? » 

http://lagauchematuer.fr/2015/10/24/tuberculose-paludisme-variole-peste-syphilis-silence-sur-les-maladies-apportees-par-les-migrants/

« Beaucoup de migrants ont le SIDA, la syphilis, la tuberculose et de nombreuses maladies exotiques que nous, en Europe, ne savons pas comment traiter. »

Au sujet des migrants, cri d’alarme d’un médecin en Allemagne ! !
http://www.minurne.org/?p=4885
On a beau tenter de nous faire croire que des migrants venus d’Afrique auraient contracté le sida à leur arrivée en France
quand on connaît le degré d’hygiène qui règne dans les régions défavorisées de la plupart des pays africains et le manque criant de médecins,
nous sommes en droit de tousser … rigoler, ou rugir, selon notre degré d’ébahissement devant tant de mauvaise foi.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/12/01/2228901-vih-sida-des-migrants-contamines-apres-leur-arrivee-en-france.html

Parce que dans ce cas il faudrait nous expliquer sérieusement pourquoi l’Etat, sans nous demander notre avis (déjà qu’il ne nous le demande pas pour les importer) dépenserait autant, via l’A.M.E. (Aide Médicale d’Etat) destinée aux miséreux qu’il invite aux frais des contribuables, pendant que dans le même temps les remboursements des citoyens cotisants rétrécissent comme peau de chagrin … ne serait-il pas plus intelligent (challenge difficile pour des bouffons, je le reconnais) de faire soigner convenablement les autochtones afin qu’ils ne contaminent pas les « touristes » impatients de visiter notre si beau pays, voire de s’y installer définitivement ?

Alors évidemment, les premiers servis sont hélas les policiers dont le job est actuellement le plus grand pourvoyeur de dépressifs profonds et de suicidés, tellement leurs conditions de travail sont insupportables et inhumaines … dans l’indifférence ou l’ingratitude générale.

C’est ainsi qu’en juin dernier 5 cas de tuberculose sont constatés dans une compagnie de CRS de Limoges :

« Cinq cas de tuberculose ont ainsi été comptabilisés parmi les 200 hommes constituant la CRS 20.
Selon un témoignage rapporté par « France Bleu Limousin », un premier fonctionnaire a déclaré la maladie, rapidement suivi de quatre de ses collègues, sans que la hiérarchie ne prenne de mesures appropriées pour endiguer le phénomène. »

Mais la hiérarchie policière, préférant satisfaire les « désidérata » des gouvernants, se fout totalement de prendre ces cas au sérieux et « maintient que l’origine de cette épidémie de tuberculose provient de problèmes de santé privés, et que la maladie n’a pas été contractée dans le cadre du service » !

Autrement dit, « circulez, y a rien à voir ! »
Et hop, un problème étouffé, donc qui n’existe pas !

http://www.francesoir.fr/societe-sante/cinq-crs-de-limoges-malades-de-la-tuberculose-linquietude-grandit-chez-les-policiers.

Il est alors encore plus révoltant d’apprendre tout récemment la bassesse du premier ministre, annulant 850.000 € initialement prévus pour moitié aux policiers et aux gendarmes, pour les destiner en douce, à la « coordination du travail gouvernemental » !!!
Comprendre que ce dégoûtant personnage, qui a souhaité que les Français apprennent à vivre avec le terrorisme, n’a pas du tout l’intention de les en protéger …
contrairement aux allégations de ses discours après les tueries du 13 novembre !

http://www.legifrance.gouv.fr/eli/
decret/2015/11/20/FCPB1525740D/jo

Image de prévisualisation YouTube

Avec l’argent des autres

Que par ailleurs ce personnage, occultant superbement l’énorme poutre dans le sien, se permette de pointer du doigt une paille imaginaire dans l’œil d’un adversaire légitime mais qui le gêne parce que porteur de vérités, éructant sur lui des jugements mensongers et diffamatoires, devrait lui devoir d’être expulsé sans ménagement et immédiatement du poste prestigieux qu’il occupe indûment.
facho-isoloir

Je croise les doigts pour que ce jour arrive très vite !
La France n’a pas besoin de guignols à sa tête,
encore moins hystériques incompétents et menteurs !

Josiane Filio

http://ripostelaique.com   du 16/12/2015

Des Listes Mais Quels Programmes ?

corruption-1

Le peuple reste déboussolé !

Le trompe-l’oeil des régionales pourrait profiter au Front National.

Les enjeux nationaux ont pris le dessus durant toute la campagne des régionales.
Ce qui incite les « partis » à préparer une riposte au FN au sein de leur stratégie nationale.

Les 13 nouvelles régions françaises, dont la taille a été revue afin de mieux répondre aux besoins de la construction européenne, ne sont pas encore familières aux électeurs.
Elles ont d’ailleurs tenu une place très modeste dans les élections, dont le débat a surtout tourné autour d’enjeux nationaux .
Au lendemain de l’attaque terroriste du 13 novembre, l’enjeu de la sécurité a été récurrent dans les débats, alors que les régions n’ont aucune compétence sur le sujet.

« Jamais des élections régionales auront été aussi nationales en France » souligne « Bruno Cautrès », politologue et chercheur au « Cevipof ».
La lisibilité du scrutin est donc particulièrement compliquée, en raison de faux-semblants multiples.
Le désistement de la gauche dans deux régions où le Front National menaçait de gagner influence lourdement le résultat.

« Ce qui marque le plus, dans cette élection, c’est le premier tour, qui a vu 7 millions de voix attribuées au Front national. »

souligne l’expert.

2017 en toile de fond

Si l’on projette le résultat de cette élection au niveau national, l’enjeu des présidentielles de 2017 apparait binaire :
ce sera soit le Front National, soit un autre « parti ».
Car la mobilisation des électeurs au second tour des régionales, notamment pour faire barrage à l’extrême-droite, représente l’autre élément marquant de ces élections :
les retardataires se sont vraisemblablement mobilisés sur un enjeu national, et non régional.

« Le Front national pourrait tirer de la ressource de cet épisode qui l’a exclu des présidences de régions » prévient « Bruno Cautrès ».
Le « parti » qui a l’habitude de se nourrir de la théorie du complot UMPS trouve dans ces élections ratées un exemple parfait pour illustrer la faible représentativité du système électoral.

Le Front National a en effet obtenu plus de sièges que le « Parti socialiste », soit  358 contre 339 pour le PS. Or le PS hérite de la présidence de 5 régions, contre 0 pour le FN, en raison de la concentration des votes dans certaines régions. Les socialistes ont notamment obtenu de bons scores dans le Sud-Ouest de la France et la Bretagne, alors que le vote FN est plus concentré à l’Est du pays, avec des bastions forts comme le Nord et la région PACA autour de Marseille.

Face à cette bipolarisation de la vie politique, les « partis » se sont mis dès le lendemain des élections en ordre de bataille pour organiser la riposte -au FN.

La gauche veut riposter sur le terrain économique

Le tandem Valls-Macron a déjà commencé à plancher sur un « pacte d’urgence », qui s’attaquerait, une énième fois, à la question du chômage.

Un problème qui reste l’ennemi numéro du gouvernement, et à juste titre si l’on en croit le think-tank « Bruegel », qui a recensé une vaste littérature reliant crise économique et vote extrême.

Comme lors de la crise de l’entre-deux guerre, l’Europe se retrouve au sein d’une situation dans laquelle la grimpée continue du chômage ne cesse d’inquiéter.
Un autre élément historique souligné par « Manuel Funke » rappelle que le vote extrémiste augmente après les crises financières menaçant le système bancaire.

Des éléments d’explication avec lesquelles droite et gauche se débattent.
Selon l’AFP, le Premier ministre travaille déjà sur un  »pacte d’urgence » constitué de  »mesures choc » qui auraient vocation à s’appliquer de façon immédiate.

« L’emploi, la formation des chômeurs, l’apprentissage pour nos jeunes doivent mobiliser plus que jamais toute notre énergie » aurait précisé le Premier ministre.
Un vocabulaire qui fait craindre, à la gauche du « parti », de nouvelles mesures de flexibilité dans l’esprit des lois Macron, dont l’impact sur l’économie est loin d’être évident pour l’heure.

Cap à droite chez Les Républicains

A droite, c’est toute la ligne politique qui devrait faire l’objet d’un débat début 2016.
Le président du « parti », Nicolas SarkÖzy, souhaite se débarrasser des plus modérés, dont Nathalie Kosciuzko-Morizet et Jean-Pierre Raffarin, afin de mettre la barre à droite.
Les élections marquent en effet un échec pour les centristes :
l’UDI Hervé Morin a très péniblement remporté la région Normandie devant le Parti socialiste.

Or la structure du « parti » n’est pas un sujet anodin.
D’elle dépendra l’organisation des primaires qui doivent être organisées mi-2016 pour choisir le candidat aux élections présidentielles.
Si un large électorat est convié, il semble que le candidat Alain Juppé, plus modéré que Nicolas SarkÖzy, et aussi plus europhile, soit le candidat favori.

« Mais si moins d’un million de votants participent au scrutin, le gagnant sera sans doute SarkÖzy, qui est le candidat favori des militants de droite les plus fervents »

prévient « Bruno Cautrès ».
Avec 18 mois d’avance, il semble que les régionales aient donné le coup d’envoi des présidentielles.

Contexte

Les élections régionales de décembre 2015 ont vu le Front national établir un nouveau record absolu de voix avec près de 6,8 millions de suffrages sur un total de 25,7 millions de votants.
Si le PS a au final remporté 5 régions et les Républicains 7, le Front National emporte plus de sièges dans les conseils régionaux, avec 358 sièges, contre 339 pour le « Parti socialiste ».

Aline Robert

http://www.euractiv.fr   du 15/12/2015

Relaxe Après Cinq Ans De Calomnies !

marine

Pas d’incitation à la haine !

« Marine Le Pen » relaxée après avoir comparé les prières de rue de musulmans à une occupation

Le tribunal correctionnel de Lyon a relaxé mardi la présidente du Front National.
« Marine Le Pen » était poursuivie pour incitation à la haine après avoir comparé, fin 2010, les prières de rue de musulmans à l’ « o »ccupation nazie.
Quatre associations – la Licra, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), le Mrap et la Ligue judiciaire de défense des musulmans – étaient parties civiles.

Les magistrats ont suivi l’avis du parquet qui avait requis la relaxe à l’égard de Madame Le Pen, lors de l’audience le 20 octobre dernier.
Elle était jugée pour « provocation à la discrimination, à la violence ou à la haine envers un groupe de personnes à raison de leur appartenance à une religion », pour des propos tenus il y a cinq alors lors d’une réunion publique à Lyon, alors qu’elle était en campagne pour la présidence du FN face à Bruno Gollnisch.

Elle risquait un an de prison et 45.000 euros d’amende.
Le procureur Bernard Reynaud avait requis la relaxe, estimant que :

« Madame Le Pen, en dénonçant ces prières dans l’espace public, imputables non à l’ensemble de la communauté musulmane mais à une minorité, n’a fait qu’exercer sa liberté d’expression ».

« Je suis désolée mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la Seconde Guerre mondiale, s’il s’agit de parler d’Occupation, on pourrait en parler, pour le coup, parce que ça c’est une « occupation » du territoire »,

avait lancé « Madame Le Pen » un soir de décembre 2010, sous les applaudissements des militants.
Et d’ajouter:

« C’est une « occupation » de pans du territoire, des quartiers, dans lesquels la loi religieuse s’applique, c’est une « occupation ».
Certes, il n’y a pas de blindés, pas de soldats, mais c’est une « occupation » tout de même et elle pèse sur les habitants. »

La présidente du parti d’extrême droite a vivement réagi sur Twitter, dénonçant « cinq ans de calomnies ».

Déjà poursuivie en diffamation, « Marine Le Pen » n’avait encore jamais comparu pour provocation à la haine, contrairement à son père, condamné plusieurs fois en particulier pour avoir dit que les chambres à gaz étaient un « détail » de l’Histoire.
Celle qui a précisément fait exclure son père du FN, cette année, pour ses dérapages à répétition, avait assuré au tribunal avoir seulement parlé « d’occupation », sans majuscule ni référence au nazisme.

« J’ai voulu m’intéresser aux problèmes des Français et non pas me lancer dans des références au passé ou à l’histoire, 70 ans en arrière »,

avait plaidé cette avocate de profession qui avait déjà entamé, fin 2010, sa stratégie de « dédiabolisation » du FN.

http://actu.orange.fr  du 15/12/2015

Et A Vomir Dans La France Des Unions !

holeindre

Ses Paroles :
« A Vomir ! »

Depuis les résultats du 1er tour des élections régionales, nous sommes soumis à un véritable bombardement médiatique qui ne tient en rien de l’INFORMATION…
mais tout de la propagande la plus haineuse…
la plus mensongère…
la plus insultante pour les électeurs !

A priori pourtant, il semble que les résultats d’un vote démocratique sans violence sont à prendre en compte tels qu’ils sont.
Quel que soit le vainqueur, le résultat reste démocratique et les conséquences politiques qui en découlent sont, elles aussi, démocratiques… et doivent donner lieu… sans aucune entrave… à la mise en place et au pouvoir (au prorata de ses scores), du parti qui a remporté ces suffrages.
Personne ne peut contester ces chiffres autrement que par un dépôt de plainte… pour irrégularité, dans l’enceinte même où aurait eu lieu… la triche… la magouille… ou le bourrage d’urnes (spécialité communiste durant des décennies dans ses fiefs de la “ceinture rouge” que lui avaient concédée les gaullistes à la Libération).

Toutes ces accusations, tous ces délires, ne sont donc que des mensonges éhontés qui disqualifient à jamais ceux qui en font leurs principaux slogans électoraux… éructant ces idioties avec des mines graves ou des airs de matamores guillotineurs…
Il ne leur manque plus que les chapeaux à plumes… de leurs prédécesseurs révolutionnaires de 1789… tuant et massacrant au nom des soi-disant valeurs de la République, imposées dans une mer de sang.

Malheureusement, tout cela est faux.
J’ai eu l’honneur d’être un des 35 députés “Front national – Rassemblement national” élus à l’Assemblée nationale, voici quelques années.
Notre arrivée, saluée par tout le petit personnel, aurait pu sonner définitivement le glas de la gauche et de l’extrême gauche…
Mais… dès le premier jour, les Chirac… Giscard… Pasqua et compagnie… intimèrent à leurs troupes… l’interdiction de voter nos propositions de loi… d’applaudir nos discours… et de faire en sorte que nos votes ne servent à rien. Nos propositions concernaient pourtant… déjà… le contrôle des frontières… la suppression de la double nationalité… l’apprentissage à 14 ans… et le salaire familial pour les mères françaises désirant en priorité élever leurs enfants.

Par la suite, élu Conseiller régional d’Île-de-France, j’ai vu et entendu, dans cette autre assemblée, les élucubrations budgétaires et antinationales des khmers verts… dont les exécutifs… droite molle ou socialistes… faisaient tout… de concessions en concessions délirantes… pour ne pas avoir à accepter les voix du Front national.

Bien sûr, pour tous “ces démocrates pur beurre”, le Front national, surfe (sic) sur les malheurs de la Nation… comme s’il en était responsable en quoi que ce soit.

Pendant des décennies, les votes de millions de citoyens français honorables et patriotes, ont été décomptés… et jetés dans les poubelles de la soi-disant République « une et indivisible ».

Faut-il rappeler aussi à ces messieurs, les tripatouilleurs et falsificateurs… que si… la semaine prochaine… le FN conquiert une ou plusieurs régions… cela sera le fait de la loi truquée… mise en place par les socialistes pour donner le maximum de sièges dans les régions… à la liste arrivant en tête.
Cela n’était mis en place que pour empêcher le FN d’en obtenir une seule !

J’ai écrit, il y a peu de temps, il m’arrive d’être trivial… qu’à force de « jongler avec des seaux de “merde” ces messieurs en prendraient prochainement quelques uns sur la gueule ».

Je pense que dimanche prochain, il y aura du monde dans les douches de certains partis politiques.

Faut-il, pour en finir avec ces truqueurs…ces voyous de la politicaillerie… élus à vie, qui se goinfrent dans les palais nationaux… que si rien n’a changé en France depuis la Libération, c’est parce que ces donneurs de leçons ont tout mis en œuvre pour que le procès du communisme (qui a trahi de 1938 à 1941… en Indochine… et en Algérie) n’ait jamais lieu.

Face à ces malfrats…
face à la déchristianisation de notre patrie…
face à l’émigration-invasion…
que Dieu nous aide…
et que Vive la France !

Il est temps d’entrer
en résistance !

Roger Holeindre

Source : http://synthesenationale.hautetfort.com

https://lacontrerevolution.wordpress.com   du 14/12/2015

Le « F. N. » Seul Face A Deux Unions.

tête de maure

Bravo Aux Nationalistes Corses !

Le Front National ne présidera dans aucune région, nos chaînes télé ne savent dire que cela.

Ce qu’elles cachent, c’est que ce Front National aura des élus dans TOUTES les régions, sans exception !

§§§§§§

Les régions gagnées par la liste d’ »union » de la droite :

– Provence-Alpes-Côte d’Azur :

FN : 45,22% / UD54,78 % – pas de UG

– Nord-Pas-de-Calais-Picardie :

FN : 42,23 / UD57,77 – pas de UG

– Auvergne-Rhône-Alpes : (triangulaire)

UD40,61% / UG36,84% /FN22,55% (34 sièges sur 204)

– Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine :(triangulaire)

UD48,40% / FN36,08%(46 sièges sur 169) / UG15,51%

– Pays de la Loire : (triangulaire)

UD42,70% / UG37,56% /FN19,74% (13 sièges sur 93)

– Normandie : (triangulaire)

UD36,43% / UG36,08% / FN27,50% (21 sièges sur 102)

– Ile de-France : (triangulaire)

UD43,80% / UG42,18% / FN14,02% (22 sièges sur 209)

§§§§§§

Les régions gagnées par la liste d’ »union » de la gauche :

– Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées :(triangulaire)

UG44,81% / FN33,87% (41 sièges sur 158) / UD21,32%

– Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes : (triangulaire)

UG44,27% / UD34,06% / FN21,67% (29 sièges sur 183)

– Centre-Val de Loire : (triangulaire)

UG35,43% / UD34,58% / FN30,00% (16 sièges sur 77)

– Bourgogne-Franche-Comté : (triangulaire)

UG34,68% / UD32,89% / FN32,44% (24 sièges sur 100)

– Bretagne : (triangulaire)

UG51,41% / UD29,72% / FN18,87% (12 sièges sur 83)

§§§§§§

Il reste la Corse  !

Ce sont les Nationalistes Corses qui ont gagné !
35,34% (24 sièges )
UG 28,49% (12 sièges)
UD 27,07% (11 sièges)
FN 09,09% (4 sièges)

§§§§§§

Il ne s’agit que des régions de la France continentale.

Les régions Françaises gardent toujours leurs coutumes, leurs traditions, leurs expressions locales malgré le remaniement administratif récent, pourtant leurs visages politiques a énormément changé…au moins l’espace de quelques jours comme le voudraient nos oligarques…comme ceux, démaquillés, d’une troupe de comédiens en tournée !

Ils mangent tous dans la même cantine…chèrement payée par nos impôts !

Nulle part, « les républicains » mais une « union de la droite »…interchangeable en fonction de la région.
Nulle part, « le parti socialiste » mais une « union de la gauche »…interchangeable en fonction de la région.
Dans toutes les régions, « le Front National »… qui ne déguise rien  mais ne démissionne pas, même en Corse !

Nous sommes dans la
France Des Unions…
mais le Front National veille !

pelosse

L’Etat Aide Les Etrangers, Pas Son Peuple.

manche

Quarante ans de mépris !

Il s’appelle Henri, a 61 ans, est veuf depuis 2004 et sans enfant.
Henri est au chômage depuis son licenciement par une importante société de nettoyage en mars 2015.

Bien évidemment, à son âge, il n’a aucune chance de retrouver du travail.
Je l’ai croisé dans une rue, assis par terre, emmitouflé dans sa veste de demi-saison, un petit sac avec toutes ses affaires à coté de lui, quelques euros étaient au fond de sa casquette posée devant lui.
Dans l’indifférence de la quasi totalité des passants.

Je me suis arrêté pour lui parler, le questionner et comprendre comment et pourquoi un homme de cet âge peut en arriver à une telle situation d’exclusion sociale ?
Henri vit avec 300€/mois.
Il en dépense 200 pour être hébergé la nuit dans un foyer et ne pas dormir dehors.
Il lui en reste 100 pour se nourrir pendant 30 jours.

Quel avenir pour un homme comme Henri ?

Alors que des bobos parvenus se soucient de pouvoir faire mourir leurs handicapés et leurs parents dans une prétendue dignité, qui se soucie de la dignité de cet homme à qui la vie n’a pas fait de cadeaux ?

Comment une société qui a divisé par deux sa dépense publique pour sa Défense depuis la fin de l’URSS afin de transférer toujours plus de milliards vers des politiques sociales et urbaines peut-elle encore produire de tels exclus et de telles souffrances humaines ?
Peut-être justement parce que les solutions ne résident pas seulement dans une approche comptable de chiffres et d’argent et de politiques publiques soumises à des administrations, mais dans une conversion individuelle des cœurs et dans l’action de chacun.

Comment peut-on vivre dans son petit confort personnel quotidien sans ressentir un profond malaise, sans se dire que si chacun agissait à son niveau, avec ses capacités, on pourrait réduire sensiblement le nombre de ces situations ?

À une personne qui lui demandait ce qu’il faudrait faire pour changer le monde, Mère Thérésa répondit :

« Commençons par changer notre cœur vous et moi. »

Eh bien oui, n’attendons pas toujours des solutions de la part de l’État mais commençons par changer notre regard sur les hommes et les femmes à qui la vie et la société n’ont pas fait que des cadeaux, par nous interroger sur ce que nous pouvons faire pour éviter de telles situations, par nous questionner sur les valeurs matérialistes qui nous entourent et qui permettent cela.

En cette époque où notre société va peut-être battre un nouveau record de dépenses dans des achats parfois bien futiles, où des millions de concitoyens vont fêter un Noël déchristianisé sans s’interroger sur le sens des choses et des actes, où des groupuscules anticléricaux obscurantistes s’évertuent à supprimer les crèches avec la Sainte famille qui sont encore visibles dans l’espace public et à détruire ce qui reste de fondements chrétiens de notre société, comment s’étonner de telles situations ?

Pour ma part, je ne laisserai pas Henri vivre Noël seul sur un trottoir.

Philippe Rodier

http://www.bvoltaire.fr  du 13/12/2015

C Complot O Ouvertement P Prosélyte ?

Fabius-pipeau
Laurent Fabius et son pipeau…
ou sa harpe !

La vérité scientifique doit se plier aux injonctions politiques et aux désirs de l’homme nouveau :
Qu’il y ait eu des variations prouvées et majeures en chaud ou en froid dans l’histoire du monde en dehors de toutes activités industrielles n’a pas d’importance !
Les légères variations des températures observées au 20 ème siècle (+ 0,8°) sont le fruit de la puissance humaine !
Et ce n’est pas parce que depuis 1998 la température est stable alors que pourtant le volume de CO2 continue d’augmenter et que seul 6 % du CO2 est produit par l’homme que l’on doit remettre en cause cette croyance !
Il n’y a aucune raison d’ébranler nos certitudes apocalyptoclimatéques !

Qu’on se le dise, une fois pour toute !
L’homme est le maître de la nature.
Il est plus fort que le soleil.

Il a le pouvoir de modifier le climat, de changer le temps, en bien comme en mal.
L’homme est la synthèse aboutie de Dieu et du Diable au travers de la puissance négative de l’homme occidental et de la puissance positive et salvatrice de l’homme universel tiers-mondialisé !
Voilà donc enfin réalisé le vieux rêve qui hante toutes les civilisations et orne les légendes :
L’homme est tout puissant, plus fort que Diable, plus sauveur que Dieu !

Mais pour se hisser à cette hauteur, l’homme doit expier.
Surtout les occidentaux et plus particulièrement la masse :
Il va de soi que les politiciens des nations et des organismes internationaux touchés par la grâce écologique conduiront la liturgie expiatoire en édictant des mesures contraignantes leur permettant de retrouver leur puissance perdue et de se poser en « Noé » moderne, sauveur du futur migrant climatique qui devra être accueilli les bras ouverts, comme « Merckel » en une de « Times magazine » !
Il va de soi aussi que les religions en profiteront pour redorer leurs bannières en participant à cette castration de l’homme trop industrieux et pas assez agenouillé devant les prélats.
Sans compter que les grands groupes industriels et les puissances financières récupèreront les impôts collectés pour la bonne cause afin d’augmenter leurs profits grâce aux ventes d’équipements d’énergies renouvelables financés à coup de subventions et d’augmentation de la note d’électricité et de gaz du « quidam » soumis par les prophéties mobilisatrice de la fin du monde.

Jusqu’à quand cette mascarade musellera-t-elle les foules ?

Il est vrai qu’on leur fait croire qu’ils sont les sauveurs de la planète !
C’est valorisant quand on a bien du mal à élever ses enfants dans ce monde déboussolé et à joindre les deux bouts.
Patience, la réalité a toujours le dernier mot, même si à force d’attendre, il s’écrit dans le sang et les larmes.

Pierre Lours

http://www.bvoltaire.fr   du 12/12/2015

La Lettre Du Front Du 11/12/2015

poucea

Le Peuple Français
ne se laissera plus faire !

La propagande anti-FN imposée à tous les Français n’aura pas empêché la vague patriote de déferler sur nos régions.
Premier parti de France, le Front national bénéficie aujourd’hui d’une dynamique de second tour spectaculaire.

Les minables combinaisons politiciennes de l’ex-UMP et du PS pour tenter d’écarter notre mouvement des exécutifs régionaux auront creuser un peu  plus encore le fossé entre ces prétendues « élites » et le peuple que nous défendons.
Au mépris de la démocratie, au mépris de leurs propres électeurs, le PS s’est livré à un véritable suicide collectif tandis que les têtes de liste UMP sont devenues les candidats assumés et officiels de la gauche et de ses supplétifs.
L’UMPS dans toute sa splendeur !

Soutenue par les médias, le « showbiz » et les syndicats du grand patronat et d’extrême gauche, la propagande d’Etat aura utilisé tous les moyens à sa disposition pour diaboliser les patriotes.
Ce à quoi on a assisté tout au long de cette dernière semaine de campagne est une véritable honte pour la démocratie.

Le site internet du magazine « l’Obs » est même allé jusqu’à publier une tribune d’un médecin appelant ouvertement au viol des électrices Front National !

Alors que la France est confrontée au péril islamiste, que notre pays a été frappé il y a moins d’un mois par des attentats qui ont fait 130 morts, Manuel Valls a de nouveau endossé le costume de directeur de campagne du PS, ostracisant d’un ton péremptoire tous ceux qui ne pensent pas comme lui.
Les injures, les poncifs, la logorrhée du vieux logiciel des  années 80 pour jouer sur les peurs à l’encontre d’un parti qui a réuni 30% des suffrages, soit plus de 6 millions d’électeurs, en disent long sur le sectarisme de la caste aux abois.

Pourquoi un tel acharnement ?

Parce que le FN est le seul mouvement politique non compromis dans la ruine de la France.
Si, parvenu aux responsabilités d’une région, le FN apportait la preuve qu’il est meilleur que tous les caciques de l’UMPS qui l’ont précédé et qui se succèdent depuis quarante ans, comme il l’a remarquablement démontré dans les villes qu’il dirige, alors c’en serait fini de cette  mascarade qui ne profite qu’à une petite minorité.

Tout au long de cette campagne régionale, les Français auront bien vu que la priorité des partis politiques du système qui se prétendent “républicains” ne consistait pas à lutter contre le chômage et l’immigration de masse, la paupérisation et le terrorisme islamiste, mais seulement à pérenniser leurs places et les avantages qui vont avec.

À l’heure où nous faisons face à une machine politico-médiatique absolument déchaînée, l’union des patriotes est, aujourd’hui et plus que jamais, une nécessité.
Rassemblés autour du même amour de notre patrie, de notre terre, de nos traditions, de notre culture, de notre terroir, de notre histoire glorieuse, nous vaincrons tous ensemble le règne de la caste au pouvoir. C’est l’espoir de retrouver une nation libre et un peuple respecté que les Français attendent et ont exprimé le 6 décembre.

Tous aux urnes pour transformer l’essai !

Tous aux urnes pour la victoire !

Nicolas Bay
Secrétaire Général du Front National

http://frontnational.cmail19.com  du 11/12/2015

 

https://www.facebook.com/video.php?v=10204969617670901&fref

Très Instructif  !

1...678910...24

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43