Archive | INSOLITE Flux RSS de cette section

Quel Nid De Guêpes Ces Mondialistes !

pelossenoire

Pelosse reste aux aguets !

Mais il faut vous expliquer pourquoi il n’y a plus d’actualités.
Au niveau de notre peuple, rien n’a changé si ce n’est empiré !
Au niveau mondial, rien n’a changé non plus, c’est toujours la guerre larvée tant souhaitée par les USA qui n’arrivent pas à la faire déclencher par d’autres afin d’arriver en sauveurs.
Au niveau politique ça bouge !
Mais ils vont tous, sauf qui vous savez, vers un gouvernement mondial et leur partie de « catch arrangé » bien orchestrée n’est absolument pas intéressante.
Pelosse prend un peu de recul et de repos au dessus de ce foutoir au milieu duquel on ne sait plus qui sauvera notre pays et notre peuple européen, qui dit ce qu’il pense vraiment, qui n’a pas été acheté, qui sera encore vivant dans quelques mois, pendant que nos oligarques se fatiguent, pour une fois, mais aussi s’empifrent pour rafler des voix aux concurrents.

Si notre peuple pouvait les décevoir !

Tous les maçons sans tablier, ouvrez les yeux !
Tous les petits, secouez-vous !
Nos politicards, menteurs, fraudeurs, tricheurs, amuseurs publics, et j’en passe, veulent garder leur place bien douillette, bien confortable, entretenue par les pigeons que vous connaissez.

Je n’oublie pas mon blog mais il y a trop de cirque en ce moment, comme pour des soldes, je reviendrai régulièrement quand la foire sera un peu passée.

En attendant, il y a plus de deux mille articles, prémonitoires pour certains, instructifs pour d’autres, qui peuvent être consultés.

Je reste en contact.

Pelosse

Nous Découvrons Encore L’ Univers !

ciel

Une planète X !

La planète X est responsable des extinctions massives sur Terre, selon des astrophysiciens.

« Daniel Whitmire » et « John Matese », astrophysiciens de l’Université de l’Arkansas (Etats-Unis), estiment que les extinctions massives qui se répètent sur Terre environ tous les 27 millions d’années sont provoquées par la rotation sidérale de la planète X, rapporte la revue scientifique « Monthly Notices of the Royal Astronomical Society ».

D’après les chercheurs, l’orbite de la planète X s’incline lentement par rapport au Soleil au cours de sa rotation, si bien que tous les 27 millions d’années, l’astre traverse la « ceinture de Kuiper » (une zone du Système solaire s’étendant au-delà de l’orbite de Neptune, entre 30 et 55 unités astronomiques, ndlr), ce qui provoque inévitablement des perturbations gravitationnelles susceptibles de projeter des comètes depuis la « ceinture de Kuiper » directement vers le centre du Système solaire.

Ainsi projetées, les comètes entrent en collision avec d’autres corps célestes, y compris notre planète.
Au fur et à mesure qu’elles s’approchent du Soleil, les comètes se divisent en plusieurs fragments capables d’empêcher la lumière solaire d’atteindre les astres, dont notamment notre Terre.

Cette théorie, poursuivent les scientifiques, constitue l’explication la plus probable des extinctions massives de la faune terrestre à certaines époques géologiques.
Parmi d’autres causes plausibles de l’extinction figurent :
la présence d’une seconde étoile auprès du Soleil
et les oscillations verticales du Soleil observées au cours de sa rotation autour du centre de notre Galaxie.
Cependant, ces deux théories n’ont pas encore été prouvées du point de vue paléontologique, soulignent les chercheurs.

La planète X est un corps céleste dont la masse est d’environ 10 fois celle de la Terre.
Elle se trouve sur une orbite vingt fois plus éloignée que celle de Neptune et tourne autour du Soleil sur une orbite ayant une période de révolution de 10.000-20.000 années.

Ce sont les astronomes « Konstantin Batygin » et « Mike Brown » de l’Institut de technologie de Californie (Caltec) qui ont découvert l’existence de cette planète.
Sa découverte pourrait devenir l’évènement le plus sensationnel de cette décennie.

source : https://fr.sputniknews.com/sci_tech

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 03/04/2016

Le Pétrole Peut Manquer, L’Eau Non !

océan souterrain

 La terre est riche d’eau !

Des chercheurs russes, français et allemands ont découvert un immense océan souterrain qui s’est formé il y a presque trois milliards d’années.

Situé entre 410 et 660 kilomètres de profondeur, ce réservoir d’eau contient l’équivalent de TROIS FOIS le volume de tous les océans de la planète, rapporte une étude publiée par la revue « Nature ».

L’océan souterrain s’est formé sous l’effet de hautes pressions et de températures élevées (1530°C).
Après avoir analysé des échantillons de lave pétrifiée, les chercheurs ont conclu qu’il s’agissait d’un réservoir ayant une structure cristalline minérale.

Découverts sur le territoire du Canada, les minéraux étudiés représentent des coulées de « komatiite » prisonnières de certaines roches rares, dont l’ »olivine ».
L’analyse des échantillons a permis d’évaluer les quantités d’eau se trouvant sous la surface de la Terre.

Les chercheurs soupçonnaient depuis longtemps l’existence d’un océan souterrain, mais ils en ignoraient la taille.
Tout porte à croire que cet immense réservoir d’eau est apparu aux étapes initiales du développement de notre planète.

source : https://fr.sputniknews.com

http://www.wikistrike.com   du 31/03/2016

Image de prévisualisation YouTube

 Sous la surface de la Terre

Le Passeport, Une Histoire En Couleurs.

Pesseports

 Rouge, Bleu, Vert, ou Noir !

Pourquoi existe-t-il seulement quatre couleurs traditionnelles pour les passeports?

La couleur du passeport est l’un des symboles d’un gouvernement.
Le « design » des documents est régi par des règles internationales, en particulier par des standards introduits par l’ « Organisation de l’aviation civile internationale » (« OACI »).

Mais ce sont les États eux-mêmes qui choisissent la couleur de la couverture en se basant sur leurs préférences politiques et culturelles.
Même s’il existe tout un éventail de variantes, en pratique seulement quatre couleurs sont le plus souvent utilisées:
Le rouge, le bleu, le vert ou le noir.

D’après « Business Insider », le choix d’une couleur est parfois motivé par l’appartenance d’un pays à une région.
Par exemple, les États des Caraïbes utilisent plutôt le bleu.
(les habitants du continent américain aiment cette couleur en général)

​Des couleurs non-traditionnelles sont parfois utilisés pour des passeports temporels, livrés exclusivement à l’occasion de voyages urgents (blanc au Canada, beige Royaume-Uni).

Les couvertures des passeports ont peu changé au fil du temps.
Cependant, afin de diversifier leur « design », certains gouvernements ont décidé d’innover.
Au Canada, par exemple, les pages du nouveau passeport se transforment sous la lumière ultraviolette.
​Et en Finlande, si on feuillette rapidement les pages, une image animée d’élan apparaît.

Image de prévisualisation YouTube

Performances de passeports

source : https://fr.sputniknews.com/insolite/

Les pays de l’Union européenne préfèrent le bordeaux.
Cette couleur a été validée par une résolution signée par les pays membres en 1981.
Il a fallu des années pour définir la couleur finale.
Dans les années 1970, le lilas et le bordeaux foncé avaient été proposés.
On y a ensuite renoncé.

Le rouge est associé au communisme, passé (Russie) ou présent (Chine).
Le vert est traditionnellement associé à la religion musulmane, mais il est aussi utilisé dans certains pays d’Afrique et du Proche-Orient.

D’autres facteurs contribuent au choix.
Par exemple, en Suisse, le passeport est rouge vif, comme le drapeau.
La Turquie a changé la couleur de son passeport, passant du vert au bordeaux, après qu’elle ait entamé les négociations pour intégrer l’Union européenne.

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 05/03/2016

La Tradition De Notre Musique Classique.

musique

 Orchestre Philharmonique de Vienne

Après l’insipide et la vacuité, grandeur et tradition.

Quoi de plus thérapeutique, après avoir subi, « ad nauseam », les vœux présidentiels de la veille, que de savourer, « ad libitum », tel un antidote à tant de suprême médiocrité, le lendemain, le « Neujahrskonzert », concert du Nouvel An de Vienne, interprété par l’Orchestre philharmonique de la ville du même nom dans la Salle dorée du « Musikverein », concert principalement consacré à l’œuvre de la famille « Strauss » – Johann Strauss, le père, Johann II, Josef et Eduard, les fils -, retransmis dans plus de 90 pays,
et événement le plus diffusé au monde dans le domaine de la musique classique.

Plus que centenaire et affublé par les critiques du genre du titre de meilleur orchestre européen, il est composé notamment de violonistes, violoncellistes, clarinettistes, trompettistes, contrebassistes babtous et faces de craie,sans oublier les joueurs de hautbois et cor typiquement viennois.
Cette année, le concert, dont une partie des bénéfices – Aylan oblige – sera versée au profit des migrants, accueille les Petits Chanteurs – babtous et faces de craie – de Vienne dans certaines des œuvres interprétées, sans oublier les danseurs et danseuses, -babtous et faces de craie-, celles-ci plus ravissantes les unes que les autres.

Insensibilité ostentatoire à toute discrimination positive, aux richesses de la diversité importée, car point d’Arabe ou de voilée au sein de cette formation…
le multiculturalisme semble y être banni, malheureusement même pas de doux barbu en kamis pour égayer cette monotone fanfare politiquement incorrecte, pas une seule victime de la 5e génération de la traite négrière ou un stigmatisé de la 4e cuvée de l’invasion coloniale au sein de cet affront symphonique au vivre ensemble…
aucun petit protégé nord-africain de Jack Lang dans la chorale, de repris de justice de Taubira ou même de cousin lointain à Najat…
point de représentant des minorités ethniques dites visibles, trop visibles en apparence, pas de tag ou de décor grandiose en forme de bouchon anal, pas plus qu’un vagin d’impératrice autrichienne dans la grande salle.
Nada.
Si si, que des teints clairs, blafards, parfois même avec des yeux bleus.
Nauséabonde récurrence contemporaine de la part d’une institution qui a tâté à l’innommable aux heures les plus sombres de notre Histoire.

Pourtant, en réponse aux critiques qui reprochaient le caractère « ethnique européen » de la composition de cet orchestre discrétionnaire, « Dieter Flury », ancien première flûte et actuellement directeur, déclarait, déjà en 1996 :

« Depuis le début nous avons parlé des qualités viennoises particulières, de la manière dont la musique se fait ici.
La façon dont nous faisons de la musique ici n’est pas liée seulement à une capacité technique, mais aussi avec quelque chose qui a beaucoup à voir avec l’âme.
L’âme ne se sépare pas des racines culturelles que nous avons ici en Europe centrale.
Elle n’admet pas non plus d’être séparée du genre.
Ainsi, si l’on pense que le monde devrait fonctionner avec des quotas, il est naturel d’être irrité par le fait que nous soyons un groupe de musiciens mâles blancs, qui joue exclusivement de la musique de compositeurs mâles blancs.
C’est une irritation d’ordre raciste et sexiste.
Je crois que cela peut se poser ainsi.
Si l’on établit un égalitarisme superficiel, on perdra quelque chose d’essentiel.
Toutefois, je suis convaincu que cela vaut la peine d’accepter cette irritation raciste et sexiste, parce que quelque chose produit par une compréhension superficielle des droits de l’homme ne pourrait avoir les mêmes standards. »

Image de prévisualisation YouTube

Concert du Nouvel An 2016

À l’instar d’un orchestre, une nation souveraine a notamment besoin d’un chef qui la dirige.

Contemplez nos élus, hiérarques et autres caciques et apparatchiks de la République exemplaire…

Bouchez-vous les oreilles sans oublier vos narines, et courez vite aux toilettes !

Pierre Mylestin

http://www.bvoltaire.fr   du 04/01/2016

Quatrième Dimanche De L’ Avent !

sapin illumine

« Tous-contre-le-FN. »

Monseigneur, vous trahissez la France et l’Église !

Je suis prêtre, et je m’adresse à vous, Monseigneur, en espérant que beaucoup d’autres le feront aussi.

Avec de très nombreux Français et de vrais patriotes, je suis outré du coup d’État digne d’une république bananière en ces dernières élections régionales.
Et un matraquage idéologiquement nord-coréen.

Vous, les évêques « catholiquement corrects », n’avez-vous pas collaboré à cette machination depuis des années en dénonçant la montée d’un FN « populiste » et « xénophobe » ?

Vous avez ainsi calomnié et diabolisé le FN alors que la doctrine sociale de l’Église reconnaît le droit de limiter l’accueil des immigrés selon des conditions précises :
respect du pays,
intégration
et participation au développement !
(Catéchisme de l’Église catholique n° 2241)
C’est vrai que notre pape « François » semble lui-même l’oublier.

Vous avez déclaré le FN comme contraire aux valeurs évangéliques, quand ce sont les représentants FN qui ont le plus soutenu la famille et « la Manif pour tous ».

-Quand ce sont eux les plus nombreux à défendre nos valeurs traditionnelles,
donc la loi naturelle si chère à notre Église.

-Quand la division et la guerre (!) proviennent bel et bien d’une projection-transfert de la gauche fasciste.

-Quand les frontistes sont les seuls à se faire taper dessus depuis des années, et sans aucun profit, tandis que les oligarques et bouffeurs de la France prospèrent en toute impunité !

-Quand les maires FN (« Fabien Engelmann », « Julien Sanchez », « Robert Ménard ») sont largement plébiscités dans leur localité.

-Quand « Marion Maréchal-Le Pen » est incontestablement la plus proche des valeurs évangéliques, au point de nous rappeler notre Jeanne d’Arc nationale.
(Mais celle-ci fut trahie et condamnée par l’évêque « Cauchon » et son tribunal…l’histoire se répète !)

Vous ignoriez donc cela, évêques (et curés) qui avez prôné le barrage au FN ?

Aveugles ou gauchisants, vous avez trahi la France et même l’Église !

Vous avez étouffé l’âme patriotique de bien des cathos.

Vous les avez poussés dans les bras de ceux qui les plument et les méprisent depuis trop longtemps.
Vous vous êtes prostitués avec ce socialisme historiquement destructeur de l’humanité (communisme) et son âme damnée, la franc-maçonnerie, avec leurs pseudo-valeurs perverties égalitaristes (LGBT), droit-de-l’hommistes (migrants), multiculturalistes (islam), laïcardes (anticatholicisme), mondialistes (USA et son caniche UE).

Vous êtes les idiots utiles de cet « islam-religion-de-paix » qui l’est autant qu’un loup déguisé en agneau…complices de notre colonisation islamique, « Ponce Pilate » dans votre abandon des chrétiens persécutés, dans votre mission d’évangéliser les musulmans ou de les accueillir dans la foi chrétienne.

Vous aurez des comptes à rendre devant l’Histoire et devant l’Éternel.

Et devant l’Église, car vous l’avez compromise et ridiculisée.

Certains évêques font heureusement exception.
Tel Monseigneur « Rey », qui a invité « Marion Maréchal-Le Pen » en août à la Sainte-Baume – sous le tollé de la conférence épiscopale ! -,
ou Monseigneur Aillet avec sa position sur la question des migrants.

Et d’autres évêques, en France ou ailleurs, qui ont le courage de la vérité, laquelle n’est jamais conformiste, que ce soit sur l’islam, sur les migrants et sur le reste.

Foin des pasteurs soumis (dhimmis) à la gauche ou à l’islam.
Foin des conférences épiscopales et de leurs accommodements raisonnables !

On veut des serviteurs de la vérité et de la justice – pas de paix sans cela -,
rebelles à tout totalitarisme et à toute lâcheté politique.

« Les tièdes,
je les vomirai de ma bouche »

déclare le Seigneur.
(« Apocalypse » 3,16)

soutanes-eveques

Gérard Langeroc
Prêtre en Afrique

http://www.bvoltaire.fr  du 20/12/2015

L’ Humanité Irrite Trop Dame Nature.

seismes-468x300 (1)

Bref séisme à Tokyo.

Pas de risque de tsunami…(pour le moment!)

Un bref séisme de magnitude 5,4 s’est produit samedi matin à Tokyo, faisant fortement trembler les bâtiments de la capitale et de sa banlieue mais sans entraîner de risque de tsunami, a indiqué l’Agence nationale de météorologie.

Le tremblement de terre s’est produit à 05H49 locales (vendredi 20H49 GMT) et son épicentre se situait dans la baie de Tokyo, à une profondeur de 57 kilomètres, d’après l’agence japonaise qui a évalué la magnitude à 5,2, contre 5,4 pour l’institut de surveillance géologique américain USGS.

La capitale a été secouée pendant environ 10 secondes, une partie ressentant des secousses de niveau 5 sur l’échelle japonaise, signifiant qu’une personne peut trouver difficile de se maintenir debout.
Dans la commune de Chufu, située dans la préfecture de Tokyo, les secousses n’avaient pas été aussi fortes depuis celles du 11 mars 2011, déclenchées par un mégaséisme de magnitude 9.0 au large des côtes nord-est qui avait provoqué un gigantesque et meurtrier tsunami et la catastrophe nucléaire de Fukushima.

« Il n’y a pas eu de dégâts rapportés dans l’immédiat »,

a indiqué la chaîne de télévision « NHK », qui a interrompu ses programmes pour les consacrer à ce séisme.

Quelques personnes ont cependant été bloquées dans des ascenseurs et au moins 11 auraient été légèrement blessées, dont une femme âgée en tombant de son lit et d’autres en étant touchées par des chutes d’objets, selon la NHK citant les services de secours.

« Il faut être vigilant car des répliques peuvent se produire dans les trois ou quatre jours à venir »,

a déclaré un sismologue de l’Agence nationale de météorologie.

Les trains et métros de la capitale ont été arrêtés momentanément pour vérifier les voies.

« Il faut aussi veiller aux risques accrus de glissements de terrain, du fait des sols fragilisés par les fortes pluies de la semaine »,

a ajouté le spécialiste de l’agence.
Le Japon vient de connaître les pires pluies depuis des décennies, qui ont fait trois morts et plusieurs disparus dans l’Est.

Tokyo redoute « à tout moment dans les prochaines décennies » un très fort séisme de magnitude 7 ou supérieure dont l’épicentre se trouverait sous la capitale et qui, selon l’expert de l’agence de météorologie, serait d’une ampleur 1.000 fois supérieure.
Des plans de secours sont prêts et des exercices effectués régulièrement.
Les constructions de la mégapole sont dotées de systèmes parasismiques censés permettre de résister à une séisme très violent (niveau le plus élevé des secousses ressenties sur l’échelle nippone).
Le Japon est situé à la jonction de quatre plaques tectoniques et enregistre chaque année plus de 20% des tremblements de terre les plus puissants recensés dans le monde.

http://www.bvoltaire.fr/  du 12/09/2015

§§§§§§

la-mecque-300 (1)

Drame à La Mecque

Au moins 107 personnes ont été tuées et 238 blessées vendredi lorsqu’une grue s’est effondrée sur la Grande mosquée de La Mecque, dans l’ouest de l’Arabie saoudite, à une dizaine de jours du grand pèlerinage des musulmans.

Le royaume va accueillir des centaines de milliers de pèlerins pour le « hajj » – qui doit débuter le 21 ou le 22 septembre -, l’un des cinq piliers de l’islam que tout fidèle est censé accomplir au moins une fois dans sa vie s’il en a les moyens.

Selon l’agence officielle saoudienne SPA, près de 800.000 pèlerins sont déjà arrivés dans le pays.

Cité par l’agence de presse iranienne « Irna », le directeur de l’Organisation du « hajj » a indiqué que 15 pèlerins iraniens avaient été blessés.
Trois ont notamment eu des membres fracturés, selon « Saeid Ohadi ».

Le porte-parole des deux saintes mosquées (La Mecque et Médine), « Ahmed ben Mohamed al-Mansouri », cité par l’agence saoudienne SPA, a indiqué que la grue était tombée à 17H10 (14H10 GMT) « en raison de vents violents et de fortes pluies ».

Abdel Aziz Naqour, qui a dit travailler à la mosquée, a déclaré à l’AFP qu’il avait vu la grue tomber après qu’elle eut été frappée par les intempéries.

« S’il n’y avait pas eu le pont Al-Tawaf, le bilan des victimes aurait été pire »,

a-t-il dit en référence à un passage couvert qui entoure la Kaaba et qui a amorti la chute de la grue.

La Kaaba est un imposant édifice en forme cubique dont les pèlerins font sept fois le tour pendant le pèlerinage, et en direction de laquelle les musulmans prient cinq fois par jour.

Le gouverneur de la région de La Mecque, le prince « Khaled al-Faiçal », a ordonné l’ouverture d’une enquête, et se dirigeait vers la mosquée, selon le compte officiel « Twitter @makkahregion ».

« Irfan al-Alawi », co-créateur de la Fondation pour la recherche du patrimoine islamique basée à la Mecque, estime que les autorités ont fait preuve de négligence face au danger que représentait ces grues.

« Ils ne se préoccupent pas du patrimoine et ils se moquent de la santé et de la sécurité »,

a-t-il déclaré à l’AFP.

http://www.bvoltaire.fr/  du 12/09/2015

volcan (1)

Que Penserait Le Défunt Ian Fleiming ?

 moore (1)

Un « James Bond »
mélanoderme !

Conséquence d’une mondialisation galopante ?

La niaiserie des ligues de vertu antiracistes ne connaît plus de frontières.
Ainsi, l’acteur « Pierce Brosnan » qui, à quatre reprises, endossa le smoking de l’agent 007, assure, dans un entretien accordé au magazine américain « Details », qu’il verrait d’un assez bon œil un James Bond noir ou gay.
Il a même son idée sur l’éventuel casting :
l’Anglais « Idris Elba ».

Interrogé sur la question, un autre « James Bond », « Roger Moore », estime qu’un tel personnage ne saurait être incarné que par un « Anglais anglais », avant de se rétracter devant le tollé médiatique qu’on imagine.
Il est un fait qu’ »Idris Elba » est Anglais, mais aussi un peu fruit des amours d’un père sierra-léonais et d’une mère ghanéenne…
Ce qui n’est pas un crime en soi, mais qui nous éloigne singulièrement des origines helvético-écossaises du plus célèbre agent de Sa Gracieuse Majesté.

Bref, tout cela est très con.

Un peu comme si, au nom de la diversité heureuse, on proposait à « Steevy Boulay » de reprendre le rôle de « Shaft », naguère immortalisé par « Richard Roundtree » dans « Les Nuits rouges de Harlem », de « Gordon Parks », symbole de la « blaxploitation » des seventies du précédent siècle.
Ou à envisager un remake du « Blacula » de « William Crain » avec un « Justin Bieber » endossant la cape vampirique de « Mamuwalde », le suceur de sang africain…

Ça serait effectivement tout aussi con.

Après, un « James Bond » qui serait de la jaquette flottante, comme on aurait dit au bon temps d’ »Audiard » ?
Voilà qui ne serait pas forcément raccord avec les épisodes précédents.
Adieu, James Bond girls ?
Bienvenue aux James Bond boys !
Remarquez que, de par sa lignée écossaise, 007 est déjà adepte de la jupe…pardon, du kilt.
Nonobstant, il y a sûrement un concept à creuser :
Louboutin à réaction, rouge à lèvres avec missile intégré, plug anal piégé et sac à main plein à ras bord de gadgets de destruction massive (crème de nuit au polonium, gloss façon Gloc  et pince à épiler transformable en canon à confettis.)
(Le pistolet Glock, de fabrication autrichienne, est une des armes favorites des espions et terroristes en tous genres, puisque réputée indétectable aux rayons X.)
Avec un tel arsenal, « James Bond » ne sera jamais trop aidé et pourra donc exceller à défendre ce Commonwealth, dont « Her Majesty The Queer » demeure l’emblématique symbole.

Ces choses dites, ce révisionnisme « jamesbondesque » flaire un peu le lobbying à petit bras.
On nous parle de compétitivité et d’économies d’échelle ?
Pourquoi ne pas fusionner ?
Cette simple idée, en passant :
Pourquoi pas un 007 présentant un surcroît de mélanine et qui jouerait aux jeux de l’amour tout en inversant les rôles ?

On dit qu’un « Magloire » ou qu’un « Vincent Mc Doom » auraient quelques trous dans leur actuel planning.
Cela permettrait, effectivement, de faire d’une pierre deux coups.
Et aux « bondophiles » hexagonaux de pouvoir enfin applaudir aux exploits d’un 007 français.

Qu’en penserait le défunt Ian Fleming ?

C’est une autre histoire.

Nicolas Gauthier

http://www.bvoltaire.fr/  du 28/08/2015

Plus De Tabou Quant Au Fric Gagné ?

cheque-300x168 (1)

Mauvais rapport qualité/prix !

Dans son édition du jeudi 16 juillet, « le Parisien » révèle les coûts des émissions  phares du « PAF » ainsi que les salaires des chroniqueurs qui y participent.
(« PAF », dans ce siècle irrespectueux des sigles déjà réservés depuis longtemps, signifie, je suppose : « Paysage Audiovisuel Français » – pelosse)
En tête de classement, « On n’est pas couché » sur « France 2″ coûterait, par émission, 190 000 euros.
Les chroniqueurs de la saison passée, Léa Salamé et Aymeric Caron, gagnaient 1 500 euros brut par numéro, soit 6 000 euros par mois.
Vient ensuite l’émission de Thierry Ardisson sur « Canal+ », « Salut les terriens », qui coûte 180 000 euros, puis « Le Grand Journal » avec 120 000 euros par numéro.

Concernant les revenus des chroniqueurs de l’émission phare de la chaîne cryptée, ils oscilleraient selon que l’on s’appelle « Mathilde Serell » (5 500 euros brut par mois) ou Jean-Michel Aphatie (15 000 euros brut par mois).

« La nouvelle édition », toujours sur « Canal+ », arrive en quatrième position avec un coût (très inférieur aux précédents) de 49 000 euros, suivi de près par « C à vous » sur « France 5″ (40 000 euros par numéro et 350 à 500 euros brut par chroniqueur) et « Touche pas à mon poste », présentée par Cyril Hanouna sur « D8″.

Pour cette dernière, les chroniqueurs tels que « Valérie Benaïm », « Énora Malagré » ou encore « Thierry Moreau » gagneraient 300 et 600 euros brut par émission.

http://www.ojim.fr/  du 17/07/2015

§§§§§§

« Le marché télévisuel »

Alors que « le mercato télé » est en pleine ébullition après le séisme qui a secoué « Le grand journal » (« Canal + ») animé par « Antoine de Caunes », mis à la trappe par « Vincent Bolloré », le vrai coup des « talk-shows » revient sur le devant de la scène.
« Le Parisien » a publié ce 16 juillet 2015 une enquête sur le sujet.
De nouveaux chiffres sont publiés sur les salaires des chroniqueurs, notamment ceux de « Touche pas à mon poste », talk-show à grand succès dirigé par « Cyril Hanouna » sur « D8″.

Comme souvent quand il est question d’argent - sujet tabou, semble-t-il dans le milieu télé - les sommes exactes ne sont pas connues, on a juste des fourchettes.
« Valérie Benaïm », « « Thierry Moreau »«  ou encore « « Isabelle Morini-Bosc »«  et « « Enora Malagré » toucheraient ainsi des sommes variant entre 300 et 600 € brut par émission.
Des sommes pas nécessairement effarantes, mais qui, en s’additionnant, permettent à l’un ou l’autre de ces chroniqueurs, s’il est présent pour toutes les émissions d’un mois donné - soit 20 émissions — de toucher un cachet compris entre 6 000 et 12 000 € brut.
« Cyril Hanouna » lui, en avril 2015 annonçait des salaires  aux alentours de « 500 € par émission » mais pondérait sur le nombre de présences réelles sur le plateau :

« Ca fait 6 500 € par mois« 

expliquait le « boss » de « TPMP ».
(Pour les initiés, « TMTP » est, bien sur, « touche pas à mon poste »- pelosse)
Une fourchette « basse » qui, chiffres du « Parisien » ou de « Cyril Hanouna », correspond à peu près à ce que touchent mensuellement par exemple « Léa Salamé » ou « Aymeric Caron » dans le « On n’est pas couché » de « Laurent Ruquier ».

Bien qu’il s’agisse de sommes faisant légitimement rêver ceux qui s’échinent pour un SMIC et parfois moins, elles ne sont pas pour autant extravagantes.
Selon « Le Parisien »les chroniqueurs d’un des concurrents directs de « TPMP », le « C à vous » de « France 5″ gagnent en moyenne entre 350 et 500 € bruts par émission.
Par contre, notre confrère remarque que le défunt « Grand journal » avait mensualisé ses intervenants.
Avec de grosses différences puisque, pour un « Jean-Michel Apathie » touchant 15 000 €/mois, la chroniqueuse musique « Mathilde Serrell » touchait, quant à elle, 5 500 € bruts/mois.

Thomas Janua

http://www.telestar.fr/  du 17/07/2015

A La Toute Dernière Mode Du Siècle !

habitat-1-300x225 (1)

La Grande Pelade en France.

Comme je ne veux pas parler de la Grèce, un sujet sur lequel mes opinions risqueraient de passer ici pour de la provocation.
(deux notes en passant, cependant :
primo, « Samuel Huntington » était décidément un grand génie, ;
deuxio, Hölderlin et Heidegger avaient raison, les vrais Grecs modernes, ce sont les Allemands)
 ;
Et comme d’autre part ce sont plus ou moins les vacances, je vais aborder une question qui me tient fort à cœur mais dont je n’ai jamais traité ici, parce qu’elle n’est pas directement politique… encore que…
(la Grèce, ce serait plutôt la Grande Panade !)

J’appelle « Grande Pelade » la mode qui sévit en France depuis un demi-siècle et plus et qui défigure le pays :
Celle d’arracher systématiquement les enduits ou crépis sur les maisons anciennes, pour en exposer les pierres en désordre et donner aux façades l’air d’énormes tranches de veau vinaigrette ou de fromage de tête.
Cette mode est contemporaine du moment où l’on a commencé de construire autrement qu’en pierre, même dans les régions et les campagnes où elle avait été jusqu’alors le seul matériau.
Soudain il en apparaissait d’autres, notamment le parpaing et la brique creuse, beaucoup moins chers et moins nobles.
Du coup, la pierre devenait un objet de fierté, une matière précieuse, même là où l’on n’en avait jamais connu d’autre.
Et ceux qui en avaient ont voulu la montrer, pour se distinguer des tard-venus pour qui les enduits n’étaient qu’un cache-misère, pour pallier leurs divers « Siporex ».

L’ennui est que se sont inventés là une France, un style, un mode de s’exposer, pour les façades, qui n’avaient jamais, jamais existé.
Il y avait certes toujours eu des façades en pierre de taille, pour les bâtiments les plus riches, pour lesquels l’enduit serait un crime, et d’ailleurs nul n’y songe.
Il y avait eu aussi, et dans certaines régions il n’y avait même rien eu d’autre, des bâtiment en moellons, jamais revêtus du moindre enduit :
et il serait absurde de leur en donner à présent, ou de leur en laisser si par erreur ils en ont reçu. Mais enfin la très grande majorité des bâtiments français traditionnel étaient une combinaison inégale de pierre de taille, en particulier autour des portes et fenêtres, et partout ailleurs de moellons, que nos ancêtres n’auraient jamais imaginé de laisser en vue, sans compter les inconvénients de toute sorte qui en eussent résulté.
En arrachant les enduits là où il y en a toujours eu, on abolit la relation entre l’enduit et la pierre de taille qu’il était chargé de mettre en valeur.
On rend les façades inintelligibles, architecturalement.

On trahit totalement l’esprit qui a présidé à la construction, quand elle a eu lieu, et au long usage des siècles.

Disons, par effort d’objectivité, et pour faire à l’adversaire, la part belle, qu’il y a là conflit entre deux authenticités.
Authenticité du matériau, d’une part, dont on ne veut rien cacher, qu’on tient même fort à exposer, même s’il a toujours été dissimulé :
C’est en somme la transposition rustique des principes du théâtre de « Brecht », qui récuse l’illusion de la dramaturgie bourgeoise et veut laisser à découvert ses jeux et ses entrailles, jusqu’au plus profond des coulisses.
Authenticité du style, d’autre part, et en opposition formelle à la précédente :
car, dans la plupart des cas, les moellons n’ont jamais été exposés à la lumière et au regard, nos aïeux en auraient eu honte comme de se présenter en public en caleçon !
Et tout ce que le bâtiment a de caractère, d’appartenance stylistique à son époque, lui vient du rapport spécifique entre l’enduit et la pierre de taille, entre le plein et le vide, entre l’uni (l’enduit) et l’orné (la pierre de taille).
La première de ces authenticités est intemporelle, présentéiste, brutale, inculte (un peu comme le prétendu franc-parler des mufles). La seconde est historique, culturelle, géographique, civilisée.

Bien entendu, il y a des crépis affreux.
Ceux-là, il faut les remplacer par d’autres qui seraient beaux.
C’est hélas très difficile, parce que l’art des beaux enduits s’est en grande partie perdu.
C’est ce point, et le fait que les beaux enduits anciens deviennent de plus en plus beaux avec le temps, qui rendent si désolante la quantité prodigieuse des arrachages, aussi irréversibles que le changement de peuple, et dont le résultat est en général si laid.
Ils font ressembler la France à une octogénaire qui voudrait à tout prix, genre « Baby Jane », se vêtir comme une « Lolita ».
Quelle avantage y a-t-il à posséder une maison ancienne, si c’est pour lui donner l’air flambant neuf, avec ses moellons à vif, et la dépouiller des couleurs du temps, qui faisaient tout son charme propre ?

Heureusement, un mouvement de résistance s’ébauche, là aussi !
Peut-être même un renversement de tendance, très encouragés l’un et l’autre par les conservateurs du patrimoine des plus qualifiés.
On commence à observer d’assez de nombreuses restitutions d’enduits, et surtout il faut espérer que les désastreux arrachages vont cesser, à mesure que passera la mode funeste qui les a inspirés et qui a si fort enlaidi la France, au même titre que l’industrialisation de l’agriculture, la tôle ondulée, le parpaing, les centres commerciaux, les cimetières de voiture, l’artificialisation, l’élargissement sans fin de la banlieue, le développement démographique, l’immigration, la signalisation à outrance et j’en passe.
Je vois que de nouvelles lois sont passées pour réduire la publicité le long des routes.
C’est au moins un - petit - pas dans la bonne direction.

RENAUD CAMUS

http://www.bvoltaire.fr/  du 15/07/2015

Extraits Choisis Plus Que Centenaires.

circuler1-300x225 (1)

La pathologie de l’islam

Le type psychologique de l’islam ou de l’islamisme est diamétralement opposé à celui de la France et du Christianisme.
Pour expliquer cette différence, il me suffirait de faire la comparaison suivante :
La France est regardée dans le monde comme le chef-d’œuvre du Christianisme, d’où le titre de fille aînée de l’Église.
En d’autres termes, la France est la nation qui a le mieux mis en pratique les idées mères de la philosophie antique, qui a évolué, constamment, durant quarante siècles, dans l’orbite de la civilisation.
C’est elle qui a le plus travaillé, le plus produit, le plus lutté, le plus bâti, le plus orné, le plus perfectionné, etc.
Avec ses villes remplies de monuments et d’œuvres d’art de toutes les époques, de toutes les
proportions… avec ses villages, ses châteaux, routes, canaux, communications, chemins de fer,
télégraphes, ponts, ports de mer, son sol en continuelle production et labouré d’une extrémité à l’autre du territoire… enfin avec ses usines, ses manufactures, foyers industriels, foyers intellectuels, la France est bien le résultat des idées philosophiques de l’antiquité et du Christianisme.

Le Christianisme, ou si l’on veut le système philosophique, forme l’individu :
à produire un travail sur la surface de la terre, sur la mer et même dans les airs ; à surmonter toutes les difficultés, à parcourir les déserts les plus noirs et les plus brûlants, les pôles les plus inhospitaliers,
à dominer les éléments et les animaux,
à soulever des montagnes,
à creuser ou à combler des mers,
à pénétrer les forces physiques et les secrets de l’immensité.
Et chose curieuse !
Cette intelligence philosophique, si vaste, si élastique, si supérieure, se laisse aveuglément dominer par ce qu’il y a de plus grossier et de plus bas, de plus abject, de plus faux et de plus traître : l’israélitisme et l’islamisme.

L’islam ne peut produire aucun travail, ni bâtir aucune ville, ni labourer la terre, ni creuser un canal, ni naviguer, ni créer une industrie, ni élever un monument, ni étudier une science, ni porter secours à ses semblables, ni soigner un malade, ni combattre une épidémie, ni embellir une portion de terre, ni faire des routes, ni former des individus laborieux, ni organiser une société, ni constituer une famille, ni faire rien d’utile.
Tout son génie se résume en trois mots :

dominer, exploiter, détruire

Le principe fondamental de l’islam consiste à s’emparer violemment de tout ce qu’il trouve sur son passage, à le subjuguer, hommes ou choses, et à remplacer les noms et les dénominations de ces choses et de ces hommes par des noms et des dénominations de sa fantaisie.
Fait non moins étrange !
L’Islam a une puissance de décoloration extraordinaire, au point que tout homme ou toute chose qui tomberait sous sa dépendance ou sous son influence perdrait jusqu’à la dernière teinte de son origine, jusqu’aux traits caractéristiques de la physionomie.
Par exemple :
L’islam a pris des églises Chrétiennes, bâties par des Chrétiens, et en a fait des mosquées.
Il a changé le culte, la dénomination et a rendu l’édifice méconnaissable.
L’islam a contraint des individus laborieux et productifs à embrasser l’islamisme ?
Il a changé leurs noms, désagrégé leurs familles, altéré leurs facultés cérébrales, jusqu’à les faire douter qu’ils fussent jamais d’une autre origine.
L’islam exerce dans le cerveau humain l’action d’un poison narcotique qui atrophierait, avec une surprenante rapidité, les cases de la mémoire, comme un corrosif qui brûlerait certains lobes cérébraux qui en désorganiserait le mécanisme naturel, jusqu’à effacer le passé héréditaire de l’individu, et à le faire rétrograder vers une espèce particulière de bêtes fauves.

Les Musulmans, en général, ne peuvent être examinés autrement que comme une sorte de bêtes féroces : fauves, reptiles, rongeurs, à conformation humaine.[....]

L’islam ou l’islamisme ou le mahométisme, n’est pas à proprement parler, une religion comme le sont le Christianisme, le Judaïsme, le Bouddhisme, le Fétichisme.
Ces religions sont transformables mais indestructibles parce qu’elles dérivent et sont faites de tout un ensemble d’idées, d’instincts, de principes, d’habitudes systématisées, développées, fortifiées par une longue accumulation héréditaire…de traditions, étayées les unes sur les autres dans un passé de 50 ou 100 siècles…de coutumes cimentées, cristallisées, solidifiées.

L’islamisme, au contraire, n’est pas transformable mais il est destructible de fond en comble et, cette destruction peut s’opérer, dans le cerveau des 130 millions de Musulmans, avec la même spontanéité que celle qui l’a fait éclore, en 625, de l’ère chrétienne.

L’islamisme n’est pas une élaboration de l’esprit humain, ni le résultat du travail, des coutumes, des traditions, des principes d’une masse d’individus, ni l’œuvre de plusieurs générations successives.
L’islam est l’effet de la contagion d’une seule intelligence excentrique constituant une inversion morale, c’est l’œuvre d’un imposteur prodigieux sur un terrain sans obstacle, de l’espèce de « Cagliostro », de « Mesmer », de « Cornélius Herz », c’est le système cérébral d’un seul homme : « Mahomet », et d’un seul livre : le « Koran ».

Cette idée exige quelques développements.

L’islamisme n’a subi, depuis son apparition, aucune évolution, aucune amélioration, ne s’est adapté à aucun événement de l’histoire.
Il est tel qu’il fut à son début.
Les 130 millions de Musulmans d’aujourd’hui ont le même horizon intellectuel que les Musulmans du moyen-âge, le même que ceux de l’époque de Mahomet et tous, de nos jours comme dans les siècles antérieurs, sont formés au même moule ou si l’on veut, découpés sur le même patron que le Prophète.
Ils ont les mêmes passions, les mêmes manies, les mêmes vices, les mêmes extravagances, les mêmes défectuosités intellectuelles, les mêmes ardeurs, les mêmes impulsions, en un mot le même caractère, le même tempérament.

Tout Musulman, n’est qu’une silhouette de son prophète, sieur Mahomet 1.
( « Blaise Pascal » fait une réflexion curieuse (Art. XII)

« L’Alcoran (le Koran) dit que saint Mathieu était homme de bien.
Donc Mahomet était faux prophète, ou en appelant gens de bien des méchants ou en ne les croyant pas sur ce qu’ils ont dit de Jésus-Christ.
Ce n’est pas par ce qu’il y a d’obscur dans Mahomet, et qu’on peut faire passer pour avoir un sens mystérieux, que je veux qu’on en juge, mais par ce qu’il y a de clair, par son paradis et le reste.
C’est en cela qu’il est ridicule.
Tout homme peut faire ce qu’a fait Mahomet :
Nul homme ne peut faire ce qu’a fait Jésus-Christ. »)

Par exemple :
Mahomet ne savait pas naviguer et avait peur de l’eau.
Jamais l’islamisme n’a pu former des marins.
Il s’est cependant servi de marins non-musulmans.
« Men nezel elbahra morreyteni fkad kefer » — (celui qui s’embarque deux fois sur mer est un infidèle), dit dans le Koran, le Chamelier de la Mecque.
Mahomet avait une aversion pour la musique.
Jamais un Musulman n’a pu composer un petit morceau de musique quelque insignifiant qu’il fût.
Si les Musulmans n’ont aucune aptitude pour la mécanique, la navigation, les sciences, les arts, les travaux publics, la médecine, la botanique, l’astronomie, les mathématiques, l’architecture…s’ils sont obligés, pour l’administration de leurs finances, l’organisation de leurs armées, leur diplomatie, d’avoir recours aux chrétiens, aux persans, aux hindous, c’est parce que Mahomet ne connaissait rien de tout cela, et comme le Koran habitue l’homme à tourner de gauche à droite il est absurde de leur demander pourquoi ils ne tournent pas de droite à gauche.

Mahomet et le Koran sont les deux uniques colonnes ou plutôt les deux supports sur lesquels est assis l’édifice de l’islam.

Si quelque pouvoir énergique détruisait l’un ou l’autre support, l’édifice islamique s’écroulerait comme une vieille baraque de vieux plâtre.

Cet écroulement ne produirait ni révolte, ni réaction, ni protestation.

La reconstitution en serait impossible.

Daniel Kimon

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k133728m

 

 

Des Prédictions Sont Déjà Réalisées !

voyance-300x3001

L’hémisphère politique
face à une impasse !

2015 en pleine effervescence politique et sociale…

De grandes rivalités, une population des plus exaspérée !

Une réalité plus forte que la fiction…

L’hémisphère politique face à une impasse !

Je ressens un séisme dans le monde politique…
La situation sera digne des plus grands films à suspens et pourrait même ressembler à de la science fiction !
Une année 2015 des plus ardues et surtout incontrôlable, pour un François Hollande dépassé, très effacé.
Ce président sera le seul à avoir autant de remous dans toute l’histoire de la politique.

2015 sera une année politique pleine de rebondissements et surtout avec de nombreuses difficultés.
Bien plus difficile que les années précédentes.
De nombreuses tensions se profilent.
La transformation tant attendue après les changements de gouvernement n’aura pas lieu !
Bien au contraire tout échappe à la présidence ainsi qu’au gouvernement.
Pourtant la phrase-phare sera :

«  » Tout est Beau, Tout est Rose «  »

Les belles pensées positives de l’état ne donneront pas plus confiance au peuple français désabusé.

Nous avions oublié l’idée d’une Ségolène Royal  à l’Elysée, mais pas elle…
Sa vacation ministérielle pourrait cesser, afin de se préparer à sa nouvelle campagne présidentielle, convaincue de pouvoir succéder à Monsieur Hollande.

« Mai 68 » sera extrêmement présent dans l’esprit des Français, sous de nouvelles formes et bien plus difficile !
La cote de popularité de l’exécutif et de François Hollande sera  en chute libre, et même vertigineuse !
Cette information n’est évidemment pas un scoop puisque cela se produit déjà depuis le début du quinquennat.
La grande question : un départ de la présidence ?
Le peuple mettra tout en œuvre pour provoquer le départ de François Hollande.

Toutes les mauvaises nouvelles vont se télescoper, dès le début d’année.
Chômage et personnes qui sombrent dans la précarité, pour ne pas dire dans la pauvreté qui sera en forte hausse !

Pour couronner le tout !
Beaucoup de monde découvrent avec stupeur que le président de la République mène volontairement une politique, à contre courant de sa propre ligne, supposée sociale.
Sa propre famille politique se mettra contre lui.
Les démissions du gouvernement se succèdent, en cascade, dans les premiers mois de l’année…dans ce tourment politique, un seul homme se rêve prendre la place de Manuel-Valls…
Personne d’autre que François Bayrou, voulant se faire passer pour un « Sauveur » !
Mais malheureusement pour lui, tous les rêves ne se réalisent pas forcément…
Un homme de l’opposition occupera se poste assez ingrat, une tactique de François Hollande pour décrédibiliser la droite, reprenant les terres ravagées par Monsieur Valls…

La présidence, ainsi que son premier ministre feront tout pour tenter de faire croire à un climat de « bien-être » en France, pour inverser l’état catastrophique des choses.
Mais rien ne fonctionnera.
Nous pourrons découvrir au printemps les tensions et fausses notes du couple Hollande– Valls , les coups seront donnés avec un premier Ministre que se voit déjà Président en 2017…
La question qui sera de mise : se sont-ils déjà entendus sur leurs idées politiques ?

Nous avons un Premiers ministre  qui sera combatif, pour tenir son poste.
Toutefois, nous aurons un président des plus impitoyables, pour garder son fauteuil.
Ce qui poussera François Hollande à demander une démission de Manuel Valls et de son gouvernement, sous la pression de certains politiques et surtout sous les menaces de la rue !

Au cœur des deux plus grands partis politiques, on rivalisera d’ingéniosité pour éblouir le peuple, avec d’irréalisables promesses.
Toutefois, la démocratie permet au peuple d’avoir le dernier mot, par l’expression des urnes.

François Hollande aura le privilège d’avoir la plus basse cote de popularité qu’un président puisse réaliser, de toute l’histoire de  la Vème République.
Voire même, de toute l’histoire de la politique française.

Des révélations chocs et dévastatrices seront de nouveau dévoilées sur un président affaibli…
Après le livre de « Valérie Trierweiler », la vie privée et publique sera encore mise à mal et emportera dans la tourmente de nombreuses personnes du monde politique.

Un François Hollande qui sera menacé politiquement mais aussi physiquement.

Une dissolution de l’assemblée Nationale réapparaitra dans la bouche des politiques, avec une Marine Le Pen qui incitera le peuple à réagir !

Le corps Hospitalier sera dans une grande colère !
Suite à une annulation de financement  de l’état, la Ministre de la santé devra prendre congé.
Tout ceci apporte de grandes remises en question dans certaines villes de France !
Les grands travaux de réhabilitations et constructions, engagés seront quasiment tous stoppés.

Une forme de licenciement arrive dans la Fonction publique !
Du jamais vu !
Un premier ministre qui tentera un tour de passe-passe avec la législation pour faire passer la pilule et réduire le nombre de fonctionnaires au maximum.

Un phénomène, semblable à une guerre civile, éclatera en France.
Un déploiement des forces militaires, après une police qui n’arrivera plus à maintenir l’ordre, sera nécessaire.

Ces attentats auront une portée beaucoup plus grave et dramatique que tout ce que nous avons connu jusqu’alors, une véritable révolution.

En France il planera une réelle frayeur…
Les cibles seront les aéroports, les métros, des lieux ultra-protégés logiquement…
Une attaque terroriste, profitant du grand désordre général en France, dans un grand magasin parisien est tout à fait possible, mais aussi dans le stade d’une très grande ville.

Les politiques tenteront de rassurer la population :
Ceci n’apportera ni calme, ni sérénité !

Dans un milieu sectaire des enfants et des femmes seront retrouvés ligotés, morts de faim, enfermés dans des pièces sans lumière…
Une longue enquête s’ouvrira…

Pour poursuivre sur le thème des enfants, on découvrira de grosses difficultés dans certaines structures d’accueil psychiatriques  dans lesquelles les enfants Handicapés devraient être théoriquement en sécurité…
De nombreux témoignages de viols, maltraitances et de choses atroces seront révélés au public.

François Lambert

http://www.timepredictions2015.com/  du 21/11/2014

Une Inconnue Dans Le Coran !

tomate-300x218 (1)

La tomate est-elle Chrétienne ?

Un groupe d’extrémistes musulmans a mis en garde contre la consommation de tomates.
Pas pour des raisons sanitaires, mais bien parce que les tomates seraient Chrétiennes…

Le groupe salafiste « Popular Egyptian Islamic Association » a appelé les fidèles à ne plus consommer de tomates.
La raison n’est pas une éventuelle contamination, mais plutôt religieuse.
En effet, lorsqu’on coupe une tomate en deux, on aperçoit une croix.
La tomate serait donc Chrétienne et de ce fait à bannir de « vraies » tables musulmanes, se justifie le groupe de salafiste.
Pour rappel, la tomate est un fruit ramené de la partie nord de l’Amérique du Sud par les Espagnols au XVIème siècle.
Si elle devait avoir une vie spirituelle, elle serait donc logiquement d’une religion précolombienne.
Diffusé via la page « Facebook » de l’association, le communiqué indique :

« il est interdit de manger des tomates parce qu’elles sont chrétiennes.
[La tomate] loue la croix au lieu d’Allah et dit qu’Allah est trois (ndlr, en référence à la Trinité).
[Qu']Allah nous vienne en aide.
Je vous implore de diffuser cette photographie, car une soeur de Palestine a eu une vision du prophète d’Allah.
Il s’écriait, mettant en garde sa nation contre leur consommation.
Si vous ne diffusez pas ce message, sachez que c’est le diable qui vous en aura empêché ».

Les commentaires ont immédiatement fusé sur « Facebook » et la dérision était de mise.

Un internaute a par exemple proposé aux membres de ce groupe de consommer des croissants au jambon à la place !

Revenant sur ses recommandations, l’association a précisé qu’elle n’interdisait pas la consommation de tomates, mais qu’elle enjoignait à ne pas couper ces dernières dans le sens laissant apparaître la croix.

Alexandre Huillet

http://www.levif.be/ du 03/07/2012

Les « Taxis » Qui Roulent Sous Terre

rerb-300x163 (1)

Une société socialisante !

J’ai vécu l’enfer hier dans le RER B, et toute ma compassion va aux utilisateurs quotidiens de la RATP.

Entassés comme des damnés dans une promiscuité et un inconfort insupportables.
Les nouvelles rames sont censées être « rafraîchies » sinon climatisées, mais je transpirais à grosses gouttes par une chaleur quasi tropicale.
Nous avions été poussés à l’intérieur de la rame par des agents « fluidificateurs de trafic », emplois-jeunes d’avenir !

Je ne peux m’empêcher de penser que les « travailleurs » qui se rendent chaque jour à leur poste méritent un autre traitement que ces « bétaillères » dans lesquelles ils s’entassent deux fois par jour et qui plombent instantanément les meilleures volontés et le dynamisme des plus optimistes !
Probablement y a-t-il des problèmes techniques qui s’opposent à une plus grande fluidité des rames de transport RATP, et des problèmes budgétaires pour la rénovation des stations, mais une société socialisante comme l’est la nôtre depuis l’après-guerre devrait avoir à cœur de se donner comme priorité le confort de ses travailleurs qui devraient aller plus gaiement gagner le salaire leur permettant de payer l’impôt… impôt qui, je le répète, devrait aller en particulier vers une modernisation des infrastructures utilisées par plus de 10 millions de personnes chaque jour en région parisienne.

Quand j’utilise ces rames bondées et vétustes qui circulent sous terre dans des tunnels noirs et sales,
– je pense au film d’ »Indiana Jones » où un peuple d’enfants était exploité dans des mines souterraines,
– je pense à madame « Agnès Saal » et à son chauffeur et aux notes de taxi,
– je pense que nous travaillons pour le train de vie de ces gens-là, qui ne savent même pas ce qui se passe sous terre, où ils ne sont jamais allés.

Je rêve d’une station Châtelet, la plus grande gare souterraine du monde (par laquelle transitent chaque jour plus de 750.000 personnes), propre, lumineuse, agrémentée d’œuvres d’art (protégées, bien sûr), mais n’est-ce pas au quotidien que nous devrions être confrontés à la beauté et non lors de trop rares visites au musée ?
On pourrait utiliser les fonds inexposés du Louvre et les faire tourner.
Cela témoignerait, de la part de nos « décideurs », d’une vraie vision sociale de l’utilisation de nos impôts, doublée d’un souci du bien-être et de l’éducation artistique des masses laborieuses actuellement abruties par la lutte pour l’accès à la rame et la laideur souterraine.

L’utopie n’est pas difficile à mettre en œuvre,
mais qui se soucie en haut lieu des « travailleurs » ?

Françoise Roussel

http://www.bvoltaire.fr/  du 28/06/2015

Notre France Fut Aussi Un Royaume !

chambord-republique-300x181 (1)

« Secrets d’Histoire »
célèbrerait-il trop
les rois ?

Après s’en être pris au « Métronome » de « Lorant Deutsch » ainsi qu’au jeu « Assassin’s Creed Unity », le front de gauche ressort sa guillotine médiatique.
Cette fois, c’est l’émission « « Secret d’Histoire » » présentée par « Stéphane Bern » sur« France 2″ qui s’est attirée les foudres révolutionnaires des héritiers de Robespierre.
Dans une lettre adressée à la nouvelle présidente de « France Télévisions« , « Delphine Ernotte » (pas encore en fonction), « Alexis Corbière » et « Jean-Luc Mélenchon » ont tenu à l’« alerter » sur les contenus de l’émission.

Prenant acte du succès de celle-ci, et lui reconnaissant une grande qualité de production, les deux hommes commencent leur plaidoirie en regrettant le portrait qui a été dressé, le mardi 19 mai, du roi Louis XVI, volontairement rebaptisé « Louis Capet » comme au bon vieux temps du tribunal révolutionnaire.

Dénonçant :

« les contenus idéologiques de ces émissions et le choix très orienté des sujets »,

le « Front de Gauche » constate que :

« depuis 2008, France 2 a diffusé 88 épisodes différents de “Secrets d’Histoire”.
Sur ces 88 opus, plus de 60% sont consacrés exclusivement à des monarques et leurs favorites.
Sur les moins de 40 % restant, dont l’essentiel est consacré à des artistes (écrivains et peintres), ou des personnages folkloriques et très secondaires de l’histoire universelle (…) seulement 5 émissions, soit 6% (!) de la totalité, ont été consacré à des personnalités ou des lieux liés à la République. »

Diantre !

La République ne serait donc qu’une petite partie, récente de surcroit, de l’histoire de France ?

« Corbière » et « Mélenchon » semblent en tout cas le découvrir, avec d’autant plus d’aigreur que, comme ils l’ont rappelé eux-mêmes, l’émission de « Stéphane Bern », aussi centrée sur l’Ancien Régime soit-elle, attire 3 à 4 millions de téléspectateurs à chaque rendez-vous.
Réflexe victimaire oblige, le communiqué rappelle également que seul un tiers des émissions est consacré à des femmes, « qui ne sont souvent présentées qu’à titre de “femme de…” ou “favorite d’untel” », et regrette qu’aucun des personnages principaux ne soit de couleur.

Y aurait-il un roi de France « noir de peau » que « Stéphane Bern » occulterait ?

Et de poursuivre en regrettant que l’on consacre deux épisodes à Jésus, quelques autres à des sujets religieux, et aucun aux philosophes des Lumières, aux « figures du combat pour l’émancipation laïque », ou encore à la « grande famille intellectuelle du socialisme et communisme, qui a tant marqué l’histoire de France ».…..

« D’une façon déséquilibrée, chaque épisode valorise de façon quasi systématique et outrancière des rois et reines, et même la principauté d’opérette et paradis fiscal de Monaco, au détriment de tous ceux qui ont lutté pour l’égalité et la justice »,

estiment-ils avant d’exiger que la présidence de « France Télévisions »

« fasse un rappel à l’ordre aux producteurs et concepteurs de ces émissions ».

Et de conclure que :

« Finalement, “Secret d’histoire” tient plus de la basilique Saint Denis que du Panthéon ».

Dans un communiqué« France 2″ s’est défendu de ces accusations venues tout droit de la fin du XVIIIèmesiècle en rappelant que hormis « Secret d’Histoire », la chaîne proposait « régulièrement en première partie de soirée des grands documentaires événementiels » ou encore des fictions consacrés à des sujets plus « républiquement corrects ».
En résumé, non contents que la République règne sans partage depuis 1870, il faudrait désormais, pour Messieurs « Corbière » et « Mélenchon », qu’elle oublie totalement les siècles d’Histoire qui l’ont précédée.
En agissant de la sorte, les deux hommes se comportent,comme ils l’ont fait avec « Lorant Deutsch », en véritables petits commissaires politiques épurateurs de l’Histoire, donnant ainsi raison à la formule tristement célèbre de « Saint-Just » :

 « Ce qui constitue la République,
c’est la destruction totale
de ce qui lui est opposé. »

france2

http://www.ojim.fr/  du 01/06/2015

Mille fois merci à « Stéphane Bern » quand il nous permet de nous échapper d’un environnement chaotique, violent, polyglotte, inquiétant à toute heure et partout !
Nous retrouvons aussi quelques bribes de notre Histoire Nationale, Traditionnelle, Culturelle, Linguistique, qui disparaît au fur et à mesure des modifications concernant notre enseignement scolaire et au delà.
Heureusement que la « TNT » nous offre d’autres chaînes que celles de « France-Télevisions » pour, à de rares exceptions, ne pas regarder  des téléréalités fictives, des mises en conditions trop flagrantes, etc…ou des publicités devenues vraiment trop longues et trop fréquentes !

Le Carnaval des Diplomates !

masques-300x300 (1)

Diplomatie

Réussir une omelette sans avoir à casser des œufs, c’est le rêve, à ce jour encore inaccompli, de tout cuisinier…donc de tout diplomate.
En attendant qu’il devienne réalité, la moindre des qualités que l’on attend d’un ambassadeur est qu’il soit plus proche du chat que de l’éléphant, en d’autres termes qu’il soit capable de se déplacer dans un environnement fragile sans fracasser au passage toute la porcelaine.

J’avoue tout ignorer des critères qui ont amené le président Obama à choisir un certain Monsieur « Shapiro » pour être le ministre des États-Unis à Prague.
Compte tenu des pratiques nord-américaines dans ce domaine, il est probable que Monsieur « Shapiro » a contribué à alimenter les caisses du Parti démocrate.
Vu sa conduite, il est clair que ce personnage, qui se fait apparemment une haute idée de son pays et de ses fonctions, n’est pas plus fait pour représenter celui-là que pour assumer celles-ci.

Apprenant que le président de la République tchèque, « Miloš Zeman », assisterait le 9 mai prochain à Moscou aux cérémonies commémoratives de la capitulation du IIIe Reich, Monsieur « Shapiro », qui ignore peut-être que l’URSS a joué un certain rôle dans la défaite du régime nazi, mais qui a bien compris que Monsieur Poutine n’est pas dans les petits papiers de son gouvernement et qui considère visiblement comme quantité négligeable le pays même auprès duquel il est accrédité, s’est permis de trouver «étrange» que Monsieur « Zeman » ait accepté l’invitation du président russe.

À cette manifestation d’arrogance, le président tchèque a répondu comme il convenait. Il ne serait pas normal, a-t-il observé, que le représentant de la Tchéquie à Washington s’immisce dans le programme des voyages à l’étranger du président américain.
Pour ce qui concerne Monsieur « Shapiro », qu’il sache que la porte du château de Prague lui est désormais fermée et qu’elle le restera tant que Barack Obama n’aura pas réparé l’affront en recevant l’ambassadeur de Tchéquie à la Maison-Blanche.
On peut être le chef d’un État de second rang et avoir le sens et le souci de sa dignité.

Faut-il déduire de cet incident que la courtoisie doit l’emporter sur toute autre considération dans la pratique des relations internationales ?
En aucune façon, et le « pape François » n’a pas hésité à qualifier de «génocide» le massacre d’un million et demi d’Arméniens, il y a cent ans, par la Turquie, au risque d’irriter Ankara, où l’on persiste à nier le crime et à en accuser implicitement les victimes.
Voilà qui tranche, n’est-ce pas, avec la prudence et les manières feutrées que l’on prête ordinairement, non sans raison, à la diplomatie vaticane.
(La différence est tout de même d’importance ! Notre Pape est Chef d’Eglise – non représentant – et dans l’Etat du Vatican ! Ce n’est pas de la diplomatie, c’est une affirmation dont il n’est pas le premier Chef d’Etat à prendre la responsabilité. pelosse)

Au même moment, la Curie romaine prouvait pourtant qu’elle n’avait rien perdu de sa virtuosité légendaire dans la pratique du billard à deux ou trois bandes.
Alors que le souverain pontife avait donné un signe non équivoque d’ouverture et de tolérance en s’interrogeant sur le droit qu’il aurait de juger et de condamner l’homosexualité, les bureaux du Saint-Siège opposaient un silence éloquent à la demande d’accréditation de l’ambassadeur nommé par Paris tout en faisant « fuiter » des indiscrétions sur les mœurs prêtées à notre représentant.
«Étrange»attitude, peu compatible avec la déclaration du pape et avec la réalité.
Sans disposer de données statistiques précises, il paraît assez peu vraisemblable que Monsieur Stefanini soit le seul spécimen laïque ou religieux à Rome susceptible de pratiques sexuelles hétérodoxes.
Il fut du reste un temps où les couloirs, les coulisses, les caves et les ors du Vatican abritaient volontiers des amours qui n’osaient pas dire leur nom.
De Michel-Ange à Roger Peyrefitte, la liste en est fournie.
Mais il ne s’agit pas de cela :
En faisant barrage au diplomate français, c’est le pape lui-même et ses orientations novatrices dans ce domaine que vise une arrière-garde qui se veut gardienne de la tradition, et qui vient là de marquer un joli coup.

La politique étrangère ne souffre pas l’amateurisme dont notre classe politique et notre diplomatie donnent, hélas, quotidiennement l’exemple.
Dernière bévue en date :
A peine « Hillary Clinton » avait-elle annoncé sa candidature à la présidence des États-Unis, Nicolas Sarkozy, Manuel Valls et Christiane Taubira faisaient connaître leur soutien à l’ex et peut-être future première dame.
Pourquoi pas, dira-t-on, et ce genre d’ingérence n’a rien d’exceptionnel.
C’est exact, mais comment diable des professionnels de la politique intérieure aussi expérimentés n’ont-ils pas songé que, le jour venu et le cas échéant, un certain « Jeb Bush » saurait se souvenir de leurs prises de position ?

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr/  du 14/04/2015

Article resté aux oubliettes des « tout chaud », comme un certain nombre d’autres.
Il était publié le 14/04/2015

Mixtures Mortelles Dans Des Labos US.

anthrax-300x233 (1)

Que bricolent donc
ces labos militaires ?

Un laboratoire militaire américain a expédié par erreur des bacilles actifs de la maladie du charbon (anthrax) à au moins un laboratoire privé américain, bévue, a priori sans danger, qui a conduit au traitement par précaution de quatre employés, a indiqué le Pentagone mercredi.

Les bacilles se trouvaient dans un lot qui avait été irradié pour tuer tous les bacilles actifs, puis partagé en plusieurs échantillons pour être expédiés à différents laboratoires, selon les explications d’un responsable américain.

Au moins l’un de ces laboratoires, situé dans le Maryland (est), a constaté la présence de bacilles actifs le 22 mai dans son échantillon et donné l’alerte aux autorités.

Le Pentagone a indiqué que des laboratoires de neuf Etats américains avaient reçu des échantillons de ce lot, ainsi qu’un laboratoire militaire situé sur la base aérienne d’Osan, en Corée du Sud.

Le Pentagone ne pouvait confirmer si ces échantillons contenaient eux aussi des bacilles vivants, ou non.

Dans la base sud-coréenne, « 22 militaires ont peut-être été exposés » durant un entraînement, a indiqué l’armée jeudi.
Aucun de ces militaires ne présentait de symptôme de contamination.

Aux Etats-Unis, quatre employés de trois sociétés différentes « qui ont travaillé avec le bacille actif » ont reçu, par précaution, un traitement prophylactique.

Mais dans tous les laboratoires concernés, « il n’y a pas de risque identifié pour le public et il n’y a pas de cas confirmé ou suspecté de contamination », a insisté le colonel « Steven Warren », porte-parole du Pentagone.

Le laboratoire militaire américain à l’origine de l’envoi est le centre d’essai de Dugway, dans l’Utah (ouest).

Il participe actuellement à un programme de recherche militaire visant à fabriquer des tests de détection des menaces biologiques qui soient utilisables sur le terrain, a précisé le colonel « Warren ».

Dans le cadre de ces recherches, il envoie des échantillons inactifs à des laboratoires privés.

« Par mesure de précaution », le département de la Défense « a suspendu » ces expéditions, « dans l’attente des résultats de l’enquête », a précisé le colonel « Warren ».

Outre le Maryland, les laboratoires susceptibles de recevoir les échantillons de bacille irradié se trouvent en Californie (ouest), Virginie, Delaware, New Jersey, New York (est), Tennessee, Texas (sud), et Wisconsin (nord).

De son côté, la direction des Centres de contrôle et de prévention des maladies a indiqué avoir envoyé des agents dans les laboratoires potentiellement détenteurs d’échantillons actifs pour y conduire des investigations.

Il s’agit notamment de mener « une consultation épidémiologique », de vérifier les « mesures de sécurité pour les salariés » et « la gestion des déchets » des laboratoires, selon les CDC.

Les laboratoires publics américains ont avoué l’année dernière plusieurs erreurs de manipulation de bactéries dangereuses.

En juillet dernier, le directeur des CDC « Tom Frieden » avait reconnu devant le Congrès une série de manquements aux protocoles de sécurité dans ses propres laboratoires.

« Il y a eu une série de ratés dans des protocoles importants »,

avait-il admis, en pointant « un manque de culture » en matière de respect des procédures de sécurité.

Parmi les incidents recensés, qui n’avaient pas donné lieu à des contaminations, l’envoi dans trois laboratoires de bacilles de la maladie du charbon non désactivés, alors que ces laboratoires n’étaient pas équipés pour manipuler ces éléments dangereux.

Les laborantins pensaient que ces bactéries avaient été inactivées et ne portaient pas de combinaisons de protection.

La maladie du charbon, ou anthrax, est une infection aiguë qui touche aussi bien l’animal que l’homme. La bactérie responsable (Bacillius anthracis) peut être aussi utilisée comme arme bactériologique.

Le centre d’essai de Dugway, à l’origine des envois actuellement en cause, appartient à l’armée de terre américaine.
Il travaille à la lutte contre les risques chimiques, biologiques, radio-actifs ou explosifs, selon son site internet.

Source : AFP

 

http://www.linternaute.com/  du 28/05/2015

Les Sociétés Secrètes Sont Infernales.

francmacon (1)

Ne pas regarder
avant de dormir .

Image de prévisualisation YouTube

Le témoignage incroyable de   »Roger Morneau », un homme qui a fréquenté une société secrète luciférienne de la très haute société de Montréal, et le moins que l’on puisse dire c’est que ça fait froid dans le dos…

Attiré par la promesse de parler à sa mère décédée, « Roger Morneau » va se retrouver de fil en aiguille dans les rouages d’un culte élitiste secret.
Dans les beaux quartiers de Montréal, il découvre à travers le spiritisme le petit cercle de ceux qui profitent des grâces de Satan/Lucifer sur Terre.

En échange, les adeptes prennent part au combat aux côtés du Diable, qui téléguide via ses sociétés secrètes la guerre pour détruire les religions et imposer son culte….

Un seul mot et gardez le bien en tête :

Fuyez FUYEZ le « spiritisme » et tout ce qui tourne autour, de prés ou de loin ….

N’essayez JAMAIS de contacter des « esprits » JAMAIS, de quelque façon que ce soit !!!

« Z »

https://resistanceauthentique.wordpress.com  du 26/05/2015

 

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

§§§§§§

Encore Pires Menteurs Que Chez Nous

america-works-logo-300x161 (1)

Les U.S.A. et leur chômage !

Que s’est-il passé aux Etats-Unis depuis 2008 ? Plus de 10 millions d’actifs ont perdu leur emploi du fait de la crise et n’ont pas cherché à en retrouver un autre, en conséquence de quoi, ils ont été sortis des statistiques.
Pour sortir de la crise ils veulent faire croire aux pauvres qu’ils sont riches!
Encore Pires Menteurs Que Chez Nous dans FRIC

Chaque mois, lors de la publication des chiffres de l’emploi, le gouvernement nous fait son numéro de langue de bois.
Encore pouvons-nous nous estimer heureux d’avoir – du moins en ce qui concerne l’emploi – des statistiques relativement fiables.
Les Américains eux n’ont même pas cette chance, là-bas pas besoin de langue de bois, puisque les statistiques ont été habilement conçues pour tromper le public quand les choses vont mal, en voici deux exemples.

- Le 8 mars dernier le quotidien « Les Echos », reprenant les principaux titres de la presse américaine, nous annonçait que «Le plein-emploi fait son retour aux Etats-Unis» avec en sous-titre «Les chômeurs ne représentent plus que 5,5 % de la population active».
De quoi pavoiser en effet, sauf que – et Les Echos n’en disaient mot – la définition de la population active retenue par le « BLS » (Bureau of Labor Statistics) ne correspond pas à l’ensemble des personnes âgées entre 16 et 67 ans [définition retenue en Europe] mais à « l’ensemble de la population âgée de 16 ans ou plus employée ou bien à la recherche d’un emploi ».

Or que s’est-il passé aux Etats-Unis depuis 2008 ?

Plus de 10 millions d’actifs ont perdu leur emploi du fait de la crise et n’ont pas cherché à en retrouver un autre, en conséquence de quoi, ils ont été sortis des statistiques.

La réalité c’est qu’à périmètre de population active équivalent – en tenant tout de même compte des tranches d’âges et du vieillissement de la population – le chômage aux Etats-Unis est aujourd’hui près du double du chiffre officiel.

sondage usa

- Autre exemple, pas plus tard que ce mercredi 28 avril, toujours aux États-Unis, ont été annoncés les chiffres de l’activité économique au premier trimestre 2015 (PIB).
Depuis des mois, on nous rabâche que la reprise est forte, on invoque la hausse du pouvoir d’achat consécutif à la baisse du prix du pétrole, on annonce une remontée prochaine des taux d’intérêts, etc. Et bien entendu les experts avaient calé leurs anticipations sur le discours ambiant soit +1%. Patatras !
Nous avons eu + 0.2%.
Mais la réalité cachée est encore bien pire.
L’examen dans le détail des principaux postes contributeurs à cette (maigre) croissance fait ressortir la part extravagante des stocks.
Déjà situés à des niveaux historiquement élevés, les stocks des entreprises privés se sont accrus de 121 milliards de dollars, soit la plus grosse augmentation trimestrielle de l’histoire des Etats-Unis. Si les stocks étaient restés inchangés par rapport à leur niveau de décembre 2014, l’économie américaine aurait tout bonnement été en récession (PIB -2.6%).

Ces deux exemples servent à illustrer une idée à la fois simple et effrayante.

Dans un monde où la confiance est l’ingrédient indispensable sans lequel les particuliers hésitent à consommer et les industriels à investir, le gouvernement, les médias, les experts et les chefs d’entreprises, useront de toutes les ficelles pour dissimuler la vérité sur la situation économique si celle-ci est mauvaise.
Faire croire aux pauvres que demain ils gagneront plus pour que dès aujourd’hui ils consomment plus, tel est leur but, à grand renfort de publicité et de crédit à la consommation bon marché.

La crise économique est mondiale et systémique.

Nous y sommes entrés en 1975 et nous n’en sommes jamais sortis.

A cette époque la dette publique cumulée de tous les pays de l’OCDE représentait 25% du PIB soit un peu moins que la moyenne observée entre 1880 et 1914.

Aujourd’hui, ce chiffre atteint 120% du PIB soit le niveau le plus élevé de toute l’histoire, atteint une seule fois auparavant, c’était en 1943.

Christophe Servan

http://www.bvoltaire.fr/  du 01/05/2015

Le Québec Nous Fait Part D’ Idées !

nouvel-ordre-mondial-565x250-300x132 (2)

Comment vaincre
le Nouvel Ordre Mondial.

Afin d’avoir une bonne préparation mentale, il faut d’abord faire le plein de courage, car l’ennemi  que nous affrontons, de manière certaine, est la haute finance,l’alliée du crime organisé ,des sociétés secrètes ,des multinationales capitalistes diverses et des  …banquiers affamés de profits, donc cet ennemi est sans scrupule, meurtrier et complètement fou à lier.

Peu importe ce que l’on avancera comme preuves tangibles, nous, les  Chercheurs et Diseurs  de Vérités, serons définis devant l’opinion publique qu’ils manipulent, comme étant des « Ennemis de l’État, de dangereux terroristes  et des Utopistes ayant perdus contact avec la réalité ».

Pensons donc positivement en ayant à l’esprit cette magnifique petite phrase de « Louis Pauwels »,l’un des précurseurs du réalisme fantastique :

« Contre la peur, un seul remède : le courage. »
(Louis Pauwels)

aristote (1)

Aristote


Souvenez-vous aussi :

« Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres.»
(Aristote)

§§§§§§

Voici 8 façons que vous pouvez entreprendre afin d’ aider au développement de l’Ère Nouvelle tout en abolissant le pouvoir du Nouvel Ordre Mondial…de manière progressive.

1. Les Médias et l’Intelligence…

C’est le point majeur et le talon d’Achille  du Nouvel Ordre Mondial !
L’information ,le renseignement et le savoir, c’est le pouvoir – c’est là que tout commence.
Éteignez le téléviseur, arrêtez passivement de recevoir des informations qui  vous abrutissent.
Devenez  un homme (ou une femme )actif  et créatif  plutôt qu’un «idiot passif» assis devant sa  «boîte  à image».

Chaque minute que vous passer écrasé  devant la télé, est une minute de perdue dans votre précieuse vie.
À la fin de votre vie quand vous serez sur votre lit de mort, cela vous reviendra à l’esprit (toutes ces heures perdues).
-Commencez un blog ou un site web, distribuez un bulletin d’information de quartier, faites des émissions  de radio ou  d’un accès Web-TV publique ou  une chaîne YouTube.
-Écrivez au peuple du monde,branché sur le web  pour l’encourager  dans la lutte contre  la destruction de l’environnement, la malbouffe et la perte de nos droits sociaux.
-Faites des  lettres aux  entreprises que vous appréciez et exprimer vos préoccupations à celles que vous choisissez de boycotter.
-Faites quelque chose, quoi que ce soit pour accroître la sensibilisation et la compassion des gens autour de vous, car le temps compte et passe trop vite.
-Faire l’école à vos enfants à la maison, est une autre excellente façon d’aider à court-circuiter les influences négatives de la programmation systématique.
Fermez la télé et enseignez la Vérité à vos  enfants.
-Donnez leur du temps de Vie, plutôt que de le perdre inutilement, surtout si vous ne savez pas quoi faire.
-Même si vous n’êtes pas d’accord avec l’idée d’enseigner à la maison, ou n’êtes pas capable, il y a des concepts que vous pouvez aider à introduire dans votre école publique pour améliorer l’éducation.
-Allez de l’avant, préparez un dossier et proposez-le directement aux enseignants que vous jugez «évolués d’esprit».

Le renseignement (ou l’intelligence de l’état)- il existe des technologies pour déjouer la surveillance constante, ainsi que des solutions  «low-tech» à la tyrannie «high-tech».
L’Internet est utilisé pour la surveillance du  public, mais il fournit également une occasion pour le public de surveiller  et rapporter les vrais criminels.
Utiliser le système contre lui-même ,en détournant les circuits d’informations  pour dénoncer la corruption et les complots.

2. La Santé et  l’Agriculture

Pourquoi les systèmes  politiques tyranniques se mobilisent-ils ? 
Toujours pour dénoncer  des méthodes d’indépendance telles que l’agriculture, les vitamines, le lait cru et des médicaments naturels comme le cannabis en tant que systèmes de contrebande souterrains qui menacent la santé de la société.
Il est clair  que  c’est une des pierres angulaires de la liberté.
Apprenez à faire vos propres médicaments, le commerce dans le métro, le soutien d’autres Etats (et les pays) qui ont embrassé la liberté de l’indépendance alimentaire, et tenez  votre terre en formant  des mouvements de résistance des communautés locales contre  la tyrannie de  l’alimentation et des services de santé contrôlée par l’état gangstérisé.
Par ailleurs, il suffit de faire  en sorte que votre esprit et votre  corps  se renforcissent  en poursuivant ce qui est naturel et sain.
Cela vous donnera plus de pouvoirs physiques et mentaux  pour contester et combattre  le  Nouvel Ordre Mondial dans toutes les autres sphères d’activités de votre vie.

3. L’énergie et de la technologie

Soutenir un véritable développement économique et rechercher des solutions « open source » pour tous les problèmes technologiques qui peuvent affecter l’humanité sur la plus large échelle possible.
Ce sont les technologies qui ont été supprimées dans le passé, leurs créateurs détruits, mais maintenant il ya trop de gens poursuivant des buts pour libérer l’humanité.
Embrasser l’innovation et de la technologie, mais uniquement car elle conduit à l’autonomisation, l’autodétermination, et contribue véritablement la condition humaine et l’environnement.
Il y aurait de nombreux brevets d’énergie libre étant conservés par le public.
Ces technologies ne peuvent pas être gardés secrets pour toujours, tant que l’Internet reste libre et ouvert.
Soutenir tous les efforts visant à maintenir la liberté de l’Internet et le droit de poursuivre l’innovation.

4. Mobilité et flexibilité

Toujours être prêt à s’adapter et à se déplacer.
La structure de la tyrannie pourrait être global, mais il ya toujours des poches de liberté dont la tyrannie ne tient pas compte – normalement fondés sur l’intérêt économique.
Devenir adaptable, ne pas acheter dans le «rêve américain» d’avoir possessions de définir votre propre valeur.
Une fois que vous jetez les choses sans importance, cherchez certaines villes, états ou pays pour échapper à un déclin économique et celles qui défendent la liberté.
C’est une décision difficile à prendre de se déplacer, surtout quand vient le temps ou la famille s’est  élargie , mais discutez de vos idées et de la preuve de vos préoccupations ouvertement et honnêtement, et n’hésitez pas à être le premier à expérimenter l’édification d’un nouvel avenir – car si les choses commencent à s’effondrer sérieusement, vous allez bientôt être recherché par ceux et celles qui, une fois mis en doute votre raisonnement «fou», s’étaient éloigné de vous.

5. Se préparer au pire

Dans le même sens que d’être mobiles et flexibles, assurez-vous que vous stockez suffisamment de fournitures pour passer à travers quelques mois ou plus de moments difficiles.
Le système actuel repose sur votre dépendance et ils peuvent facilement contrôler ceux qui vivent « juste-à-temps »..sur leur paye.
La plupart des gens ne réalisent pas à quel point ils ont «besoin» du système jusqu’à ce que quelque chose comme une tempête de neige frappe sur leurs habitudes et efface les tablettes des épiceries.
Il est sage de conserver les aliments en réserve, avoir la capacité de produire de la nourriture, de rassembler les outils et autres articles nécessaires en cas de panne de courant ou d’autres catastrophes, et de poursuivre activement tout autre apprentissage de  survie (en se préparant au pire) et surtout des  techniques d’auto-suffisance alimentaires et énergétiques.

6. Créer de nouveaux systèmes bancaires

Nous avons vu comment  l’effondrement économique peut renverser  des pays comme des dominos dans le tiers monde, et maintenant c’est le tour des plus  puissants.
Ces accros de l’argent ne peuvent s’arrêter de rêver de faire de grands profits.
C’est à nous de développer des systèmes qui nous permettent de retirer complètement notre soutien au système actuel et à nous protéger des effondrements manipulés.
C’est peut-être le moyen le plus productif de se libérer de l’esclavage moderne, qu’il s’agisse de passer aux caisses locales, le stockage des métaux précieux (or,diamants,collections diverses)  au lieu d’argent, en s’engageant dans des systèmes de troc… ou de l’utilisation des monnaies alternatives, …ou de soutenir la réforme monétaire à part entière.

7. Apprendre un métier

Apprenez autant de compétences en dehors de votre travail  principal  que possible.
Cela peut être aussi simple que de donner plus d’attention à vos loisirs comme la pêche, la chasse, le jardinage, la peinture, les blogs, bricoler sur les voitures, construire des choses, la couture, la cuisine, etc .
Quelle que soit cette utile compétence  dont  vous êtes le (ou la) plus passionné, il faut en savoir plus à ce sujet , devenir un expert en la matière, et d’acquérir les outils nécessaires pour démarrer une entreprise de côté avec elle.
En faisant cela, vous allez réduire votre  dépendance à l’égard de votre travail et de trouver beaucoup plus de satisfaction dans la vie.
Rappelez-vous, les compétences sont la seule forme de richesse qui ne peuvent être prises auprès de vous. En outre,il y a  les clubs de formation  ou des partenariats, avec vos voisins .
Apprenez à  partager vos compétences et vos outils pour former une communauté plus forte qui sera résistante aux systèmes de contrôle qui seront jetés sur  votre chemin.

8. Boycott

Les militants ont connu de nombreuses victoires ces dernières années  par le « boycott », notamment l’élimination rapide de  viande provenant de grandes chaînes de supermarchés suivants les  tollés publics, une fois que les gens  ont pris conscience de la composition toxique de ce produit, dans notre alimentation.
Tout cela a  montré que le public détient toujours le pouvoir sur les sociétés, en général, mais les masses populaires  doivent  être éduqué avant qu’elles ne soient déplacés vers l’action, vers la mobilisation révolutionnaire.
Pas vous, bien sur!
Les lecteurs de ce post savent exactement quelles sont  les compagnies à « boycotter » et pourquoi.
Commencez à vivre  véritablement selon vos principes et selon vos  connaissances.

Voter avec vos dollars ne fonctionne que peu et pas toujours, mais une chose est certaine :
si la foule consciente refuse de faire son devoir historique de renverser le Nouvel Ordre Mondial et de vivre dans l’Ère Nouvelle, non seulement la civilisation actuelle sombrera dans le chaos, mais la grande communauté humaine s’effacera dans la Mort et la Froideur de la Nuit des Temps.

EN CONCLUSION

De manière significative, ce sont toutes des choses que vous pouvez faire vous-même. Vous n’avez pas besoin d’influencer les politiciens, ou de déclencher une protestation de masse, ou attendre un soulèvement.
On n’attend pas que la cavalerie arrive.
Vous êtes le changement que vous cherchez.
Partez à l’aventure , apprenez à devenir plus autonomes et le système perd son emprise sur vous.
Si un nombre suffisant d’entre nous, faisait  cela, le système  s’écroulerait sur sa base.

Refusez d’être un esclave aujourd’hui et éveillez les autres en partageant cet article et  faites la promotion de la mise en œuvre des conseils figurant sur cette liste.

Vive le Mouvement Mondial  de Désobéissance Civile!

Mort au Nouvel Ordre Mondial!

Vive la Révolution Mondiale!

Vive la Vie !

 

Michel Duchaine dans son blog

http://michelduchaine.com/  du 05/04/2015

Lisons « Le Démocrate De L’ Aisne ».

democrate-300x168 (1)

Le dernier journal imprimé au plomb en France…et bénéficiaire !

A 170 kms au nord-est de Paris, Vervins est une petite ville tranquille nichée au find fond de l’Aisne, sur la route de la Belgique.
Située sur l’axe « Paris-Laon-Bruxelles », elle a sa gare, son église solide, ses imposantes institutions religieuses, sa sous-préfecture…et son journal.
Le dernier de France (et même peut-être d’Europe) imprimé au plomb.
Chaque semaine, 1100 exemplaires de ce jourmal fondé en 1906 sont tirés sur des machines d’un autre âge.
Une seule journaliste, qui gère aussi l’administratif et fait les paquets pour l’expédition.
Un rotatitiviste-typographe retraité et un lynoptypiste, le dernier de France…mais qui, à 23 ans, est là en apprentissage et bien décidé à prendre la relève.
un redac-chef, « Manuel Caré », un ancien de « L’Aisne Nouvelle ».
Et un atelier de 1875, qui abrite un journal sauvé deux fois de la faillite, en 1988 et 1999, mais aujourd’hui…rentable.

Tel est le quotidien du Démocrate de l’Aisne qui est le sujet de deux articles très intéressants du JDD et de L’Express il y a quelques mois.
L’hebdomadaire a un fax, mais pas de site internet, pas d’infographies, ni de cartes interactives.
Et ne prévoit pas d’en avoir.
Tout passe par le papier et le plomb.
Du papier de grammage 48.8 et de laize 80, alors que les autres journaux utilisent des laize 80, et du plomb recyclé.
Des résistances qui chauffent à 280° pour fondre le plomb.
Et des pièces détachées, désormais introuvables.
Ses 4 pages grand-format – chacune composée en un jour –  sont densément remplies comme les journaux d’antan :
les textes écrits petits, serrés, dans des colonnes verticales rangées par cantons, sans photos.
La première page traite d’informations nationales et départementales et la dernière passe les annonces légales.
Elles contiennent autant d’informations qu’un tabloïd de 16 pages.

C’est l’un des derniers journaux du monde imprimés au plomb.
En Russie, les derniers journaux et imprimeries nichés au fin fond des provinces et de la Sibérie qui s’accrochaient au plomb (hot-metal typesetting) l’ont lâché au tournant des années 2000.
En Nouvelle-Galles du Sud,  il existe le « Don Dorrigo Gazette » qui est le dernier journal d’Australie à être toujours imprimé au plomb, et ce depuis 1910, avec un tirage de 1150 exemplaires dont 150 expédiés par poste à des abonnés situés dans tout l’Etat.

Le « Democrate de l’Aisne » a été fondé en 1906 à l’initiative d’un jeune sous-préfet d’origine corse, Pascal Ceccaldi, qui souhaitait devenir député de la circonscription de Vervins.
Il défiait alors le Docteur « Destin Dupuy », bien plus âgé que lui et puissamment relayé par le « Grand Orient de France » et le« Libéral » de l’Aisne.
Il fonde alors son propre journal, un quotidien paraissant six jours par semaine.
Et gagne !
Alors qu’il est élu député, il n’a pas trente ans.
Réélu en 1910 et 1914, il part à la guerre comme sergent alors que la parution du journal est interrompue (et ce jusqu’en septembre 1919), est nommé sous-lieutenant à Verdun puis est blessé.
En 1917, président du conseil général de l’Aisne et député, il s’active sans relâche pour organiser le ravitaillement du sud de l’Aisne toujours français et du nord du département envahi.
Il meurt de la grippe espagnole le 6 novembre 1918, quelques jours avant l’armistice.
Son journal lui survit, et la famille Ceccaldi reste à sa tête jusqu’en 1987.
(le journal ne paraît pas non plus de la défaite de 1940 à septembre 1944.)
Géré depuis 1987 par une association présidée par Jacques Piraux – rédac-chef pendant 25 ans jusqu’en juillet 2013, il a un modèle économique bien établi qui dure depuis des décennies :
950 abonnés du cru et des gens de Vervins expatriés, quelques dizaines d’acheteurs au numéro qui le payent 60 centimes d’euro – bien moins cher que la plupart des hebdomadaires français pourtant imprimés sans plomb -, les annonces légales et les visites de l’imprimerie.
Le directeur de publication confie au JDD :

Nous avons clos le dernier exercice à plus de 180 000 euros contre 153 000 euros le précédent.
Notre résultat était bénéficiaire de 23 000 euros l’an passé
”,

soit 17.6% d’augmentation.
Un résultat que bien des médias pourraient lui envier.
L’hebdomadaire – qui passe des textes en picard – est surtout un monument local, auquel ses abonnés sont attachés depuis des générations.

http://www.ojim.fr/  du 02/04/2015

« Hesbollah » Agirait En Argentine ?

hezbollah_flag (1)

Qui a tué Alberto Nisman ?

Le 18 janvier 2015, la veille de son audition devant la commission de législation pénale de la Chambre des députés, le procureur, « Alberto Nisman », qui était chargé de l’enquête sur l’attentat de l’AMIA (« Asociación Mutual Israelita Argentina ») à Buenos Aires en 1994, est retrouvé mort d’une balle dans la tête à son domicile.
On commence par parler de suicide, puis comme personne n’y croit, la présidente « Kristina Kirchner » se range à l’avis général qu’il s’agit d’un meurtre, accusant les services secrets argentins qui auraient manipulé « Nisman » pour que ce dernier l’accuse elle.
Ensuite, ils l’auraient assassiné quand il ne leur était plus utile.

Un vent de scepticisme a soufflé sur cette hypothèse.

Étant donné que la présidente « Kirchner » avait signé avec l’Iran un protocole d’entente, le 27 janvier 2013, dans lequel il était question que les Iraniens participent à l’établissement de la «vérité», et puisque « Nisman » possédait un dossier l’incriminant, personne ne croit à son innocence.

Qui plus est, le fait qu’elle ait procédé à la dissolution des services secrets argentins ne joue pas non plus en sa faveur.

Mais dans tout cela, on a tendance à oublier « Carlos Menem », celui qui était président de l’Argentine lors des attentats contre l’ambassade israélienne en 1992, puis contre l’AMIA en 1994.

Or, d’après moi, il y a de bonnes raisons de s’intéresser à l’implication de « Menem ».

  1. « Carlos Menem » est le fils d’immigrants syriens musulmans ;
  2. En bon musulman, il a épousé une syrienne, « Zulema Fatima Yoma » en 1966 (il s’agissait d’un mariage arrangé par ses parents) ;
  3. « Alberto Nisman » l’a accusé d’avoir œuvré à la dissimulation des preuves qui auraient servi à inculper un homme d’affaires d’origine syrienne qui était mêlé à l’attentat de l’AMIA;
  4. En 1988, « Jacobo Timerman » (le père de l’actuel ministre des affaires étrangères en Argentine) avait accusé « Menem » (alors candidat à la présidence) de chercher à établir un port franc à l’Ile Martin-Garcia pour encourager le trafic de drogue et le blanchiment d’argent ;
  5. Or l’implication du « Hezbollah » dans le trafic de drogue en Amérique du Sud est bien connu ;
  6. Devenu président, « Menem » obtint que la cour suprême reprenne le procès qu’il avait intenté à « Timerman » pour diffamation ce qui provoqua la fuite de ce dernier en Uruguay.

Tout cela ne me donne que des présomptions, mais étant donné que « Carlos Menem » est encore l’objet d’enquêtes et d’accusations diverses, notamment de corruption, d’obstruction d’enquête, il me semble qu’on aurait tort de l’oublier.

Pourquoi « Jacobo Timerman » aurait-il pensé en 1988 que « Menem » était corrompu, alors qu’il a été reconnu coupable de contrebande en 2013 ?

Certes, « Cristina Kirchner » a cherché à court-circuiter l’enquête de « Nisman », mais elle avait au moins l’excuse de subir les pressions d’Obama.
En effet, il semble que le président Obama, soucieux d’arriver à une entente avec les Iraniens sur l’arrêt de leur programme nucléaire, aurait cédé quand ceux-ci lui ont demandé de faire enlever les noms d’Iraniens de la liste d’Interpol.
Comme Madame « Kirchner » cherchait à obtenir des banques américaines que la dette argentine soit effacée, l’appui d’Obama lui était précieux.
En échange, elle aurait tenté de faire effacer le rôle joué par les Iraniens dans l’attentat de l’AMIA.
Ce n’est pas bien, mais l’enquête de « Nisman » était pratiquement terminée en 2013…

Tandis que « Menem » a, de toute évidence, fait obstruction à l’enquête depuis le début….

Magali Marc pour « Dreuz.info »

http://www.dreuz.info/  du 25/02/2015

Si Vous Aimez Les Eclipses Solaires.

panneaux_3-300x165 (1)

Ce n’est qu’un phénomène naturel connu.

Le soleil est une source inépuisable d’énergie.
Sauf lorsqu’il disparait.
Et c’est ce qui va se passer le 20 mars prochain, au moins partiellement.
Une éclipse partielle du soleil va ainsi temporairement obscurcir le ciel européen.
Un petit évènement pour les admirateurs du ciel mais une grosse source d’angoisse pour les producteurs d’énergie.

« Le 20 mars, sous un ciel clair, environ 35.000 mégawatts d’énergie solaire, soit l’équivalent de 80 unités de production de taille moyenne, vont disparaître progressivement du système électrique européen pour revenir progressivement par la suite. »

explique une étude qui vient de paraître, réalisée par le réseau européen des gestionnaires de réseaux de transport d’électricité et de gaz (« Entsoe »).

Cela représente le tiers de la consommation d’un jour d’hiver pour un pays comme la France.

« Le risque d’un incident ne peut pas complètement être écarté »

précise ainsi l’étude qui parle d’un « test sans précédent. »
Des pays comme l’Allemagne ou l’Italie ont une grande part de leur énergie qui provient des panneaux photovoltaïques.

Pour prévenir l’incident, une coopération européenne devrait être mise en place et l’utilisation temporaire de gaz ou de charbon devrait être privilégiée.

L’éclipse pourra être observée  avec des filtres spécifiques dans la matinée du 20 mars.

La Dhimmitude Des Films Projetés.

timbuktu_une-400x240 (1)

Timbuktu

Le cinéma occidental à plat ventre devant l’islam.

Successivement, deux films critiques envers l’islam et l’impérialisme islamique viennent d’être refusés de diffusion en France :
«L’apôtre» de « Cheyenne Caron » et «Timbuktu», alias «Le chagrin des oiseaux» de « Abderhamane Sissako ». Tous deux ont été déprogrammés des salles de cinéma qui devaient les diffuser à Nantes, Neuilly, et Villiers Sur Marne.

Pourtant, tous deux ont été primés.
-« L’apôtre » a reçu le prix spécial de la fondation « Capax Dei » au festival « Mirabile Dictu »,
-et « Timbuktu » a été diffusé au festival de Cannes et a récolté sept oscars dont celui du meilleur réalisateur.

Chacun raconte une histoire très différente mais qui se rejoignent dans leur description de certains aspects de l’islam et des musulmans.
Le premier évoque la conversion d’un jeune musulman à la foi chrétienne ainsi que les réactions de rejet de sa famille.
Le second relate la vie d’un village soudanais sous l’emprise de djihadistes musulmans.
Même si ces films ne sont probablement pas les plus virulents contre l’islam, ils n’en contiennent pas moins des aspects critiques contre cette religion et ses pratiquants.

Leur déprogrammation n’est donc pas due au hasard, d’autant plus qu’elle est intervenue aussitôt après les attentats meurtriers contre Charlie-Hebdo.

Il s’agit encore d’une reculade, d’une capitulation sans condition, aussi lâche qu’irresponsable face au panislamisme mondial.
Ces évènements sont à rapprocher des attitudes vis-à-vis de « Nakoula Basseley Nakoula », réalisateur du petit film amateur «L’innocence des musulmans» en 2012.
Pour ce film d’assez mauvaise qualité d’environ 13 minutes, plusieurs jours d’émeutes eurent lieu.

Et les seuls reproches faits à « Nakoula », qui fut d’ailleurs arrêté par la police américaine, officiellement furent pour fraude.

Accusation fort opportune.

De fait, on peut aisément supposer qu’un film ouvertement critique envers l’islam et les musulmans a très peu de chance de voir le jour, ou, si c’est le cas, d’être distribué.

Pire encore, l’Occident a produit ces dernières années plusieurs films ouvertement islamophiles ou pro-arabes :
-« Le 13e guerrier » de « John Mc Tiernan »,
-« Kingdom of heaven » de « Ridley Scott »,
-« V for Vendetta » de « James Mc Teigue »,
-« L’italien » de « Eric Toledano »,
-« Les hommes libres » de « Ismael Ferroukhi »,
-« Hors la loi » de « Rachid Bouchareb ».
Autant de films du déshonneur qui illustre bien l’ »aplaventrisme » total de l’Occident face à l’islam conquérant et colonial.

En fait, le seul film à grand spectacle médiatisé ayant été hostile à l’islam et aux pays arabes (et encore de manière allégorique) demeure «300» de « Frank Miller ».

En Europe, on peut compter sur la production italo-polonaise «11 septembre 1683» de « Renzo Martinelli », relatant la fameuse bataille de Vienne du point de vue de la coalition chrétienne.

L’enjeu est important, car la culture façonne en grande partie la mentalité des populations et le cinéma demeure l’élément le plus populaire et le plus influent de la culture de masse d’aujourd’hui.

En défendant l’islam, les musulmans et, plus largement, le panarabisme, le cinéma occidental défend ouvertement son pire ennemi, et se soumet à lui sans même avoir combattu.

Il semble loin le temps ou ce cinéma se permettait d’attaquer franchement ses ennemis et défendait son camp avec des films comme :
-«Black Sunday» de « John Frankenheimer »,
-« Aigle de fer », de « Sidney J Furie »,
-« Delta force » de « Menahem Golan »,
-« Navy Seals » de « Lewis Teague »
-ou « Ultime décision » de « Stuart Baird ».

En fait, le dernier film se permettant ce type de message fut «L’enfer du devoir» de « William Friedkin », avec « Tommy Lee Jones » et « Samuel Jackson », sorti en 2000, c’est-à-dire, rappelons-le, l’année de l’élection de « Georges W Bush » et l’année précédant les attentats du 11 septembre 2001.
Tout un symbole.

Depuis, tous les films à gros budget produits à Hollywood ont été systématiquement peu ou prou favorable aux arabes et aux musulmans, et fort critiques contre les interventions américaines (et par extension occidentales).
De même, tous les films produits sur le conflit israélo-palestiniens durant les vingt dernières années sont systématiquement sinon-anti-israéliens, du moins très critiques envers ce pays, la seule démocratie du Moyen-Orient, depuis «Hanna K.» de « Constantin Costa-Gavras », jusqu’à « Munich » de « Steven Spielberg ».

Là encore, il est loin le temps héroïque de «L’ombre d’un géant» de « Melville Shavelson ».

Or, parallèlement, les pays arabo-musulmans n’hésitent pas à produire de véritables films de propagande qui servent leur propre cause.

Ainsi, les Turcs ont produit les films «La vallée des loups-Irak» et «La vallée des loups-Palestine», ouvertement anti-américains et antisémites, ainsi que « Constantinople 1453 » qui revisite la célèbre prise de l’ancienne capitale byzantine, du coté ottoman bien sûr.

L’Iran produit depuis longtemps des séries télévisées ouvertement antisémites qui feraient pâlir les néo-nazis.

L’Algérie, qui avait déjà co-produit « Hors la loi », lance également « Algérie pour toujours », dont le synopsis devrait suivre le combat d’un algérien patriote contre les manigances d’un groupuscule de l’OAS (de nos jours !), réalisé par un français, « Jean-Marc Mineo », avec au casting « Smain » et l’ex-boxeur converti à l’islam « Mike Tyson » (sûrement un futur nanar).

Bref, on peut le voir, sur cet autre champ de bataille qu’est le cinéma, l’Occident semble également capituler.

Il faut espérer que dans les années à venir se constitue en Amérique ou en Europe, une véritable production indépendante qui soit capable de produire des films, de fiction et documentaires, courageux, intègres et de qualité sur l’islam, les musulmans et le panarabisme.
Le besoin en devient urgent.

François Préval pour « Dreuz.info ».

http://www.dreuz.info/  du 22/02/2015

Les Valentines et Valentins En 2015.

love_ (1)

Les origines libertines
de la Saint-Valentin.

Aujourd’hui, le jour de la Saint-Valentin, très populaire en occident, n’a rien à voir avec la fête d’origine qui autorisait l’arrivée d’une troisième personne dans le couple, généralement le temps d’une nuit.
Une habitude qui a progressivement disparue.

Les occasions de fêter l’amour sont nombreuses.
La Saint-Valentin le 14 février en est une qui tient toujours.
A l’origine, le rituel de la Saint Valentin était celui d’une fête qui encourageait le tiers dans la relation amoureuse !
C’est assez surprenant que la signification en ait été complètement détournée, par rapport au sens premier de sa création.
Je cite « Serge Chaumier » dans son excellent livre : « La Déliaison amoureuse », Payot, 1999 qui fait référence au « Valentin », le tiers :

« L’exclusion du tiers se réalise donc progressivement.
Il n’est qu’à considérer l’évolution de la Saint- Valentin.
Cette coutume venue du Nord, dite du « valentinage » concède aux épouses pour un jour -ou plus-, au vu et au su de leurs maris, toute familiarité avec un « valentin » ou « galantin« , célibataire, choisi par le sort.

« Vous m’aurez demain… cette nuit est à mon amant »,

dit une femme dans une chanson de l’époque. D’emblée le tiers est là. Il sera peu à peu exclu au profit du mari-amant. »

Les relations exclusives et la notion d’intimité datent du XVIIème siècle et c’est au XVIIIème siècle que la notion de « sphère intime » s’est imposée dans le mariage.

L’église y a largement contribué et s’est battue pour que le mariage devienne le lieu à la fois de la relation sentimentale et de la reproduction.
On voit bien alors comment le tiers dans la relation devient dangereux et n’a plus lieu d’être officiellement.
C’est alors qu’apparait l’amant et du coup le mari se transformera en « cocu ».
La relation extérieure au mariage n’est plus admise, mais n’a pas disparue pour autant, elle est donc dissimulée.
Le jeu d’alliances, qui était à l’origine le but pour inscrire la famille dans la succession des générations et garantir notamment les titres, les terres et les biens, ne se construisaient pas sur le sentiment amoureux.

L’amour est d’abord une construction sociale.
Il évolue en fonction de la société, de la culture, de la religion et des mœurs du moment.
De l’amour courtois à l’amour romantique en passant par la liberté amoureuse et le libertinage « l’amour toujours » revêt son habit stigmatisé par un cœur rouge.
Le conte du Prince charmant et de la Princesse continue d’être décliné dans les films, les livres, les séries et fait rêver, largement relayé par la « presse people », même si quelquefois c’est la Princesse qui fait de l’homme ordinaire son Prince : égalité des sexes oblige !
L’amour se réinvente, se renouvelle.
C’est ainsi depuis la nuit des temps comme en témoignent les mythes.
Il y a même un art d’aimer qui diffère selon les rites, les cultures, les pays tout au long des siècles.

Aujourd’hui à l’aube de la Saint-Valentin, l’institution du mariage est très bousculée.
Néanmoins l’ambiguïté subsiste entre un modèle d’amour fusionnel (archaïque) qui fait toujours rêver et un amour plus libre (moderne), où l’indépendance de chacun serait respectée.
Sécurité affective et indépendance sont assez difficiles à conjuguer.

Ainsi dans  la société anxiogène dans laquelle on évolue, on peut remarquer une réelle tendance à rechercher une sécurité affective que l’amour incarne toujours.
En témoigne la recrudescence des amours de jeunesse, d’enfance, dont les retrouvailles sont facilitées par les réseaux sociaux.
Elles ne sont plus liées au hasard d’une rencontre fortuite mais se réaniment avec un ou une « ex » sur le terrain nostalgique du temps d’avant où tout était encore possible, ce qui plaide en faveur d’une croyance au grand amour qui ne serait pas totalement éradiqué.

Il prend juste une autre forme d’espoir.

En parallèle aux retrouvailles ciblées, la tentation, illustrée par Adam et Eve, existe depuis la nuit des temps et est toujours d’actualité.
Dans la Bible, c’est une pomme qui incarne la tentation.
Aujourd’hui, cette même pomme est utilisée en publicité pour « tenter » les femmes à s’inscrire sur un site dédié aux couples mariés infidèles qui souhaitent « tromper » leur conjoint en toute tranquillité affective et surtout en toute déculpabilisation.
Ce site aurait pu  avoir l’idée de se saisir de la Saint-Valentin pour leur promotion, s’il en connaissait le sens !

En revanche, l’amour fait et fera toujours rêver l’humain et sera toujours le prétexte de nombreuses fêtes.
Le couple d’aujourd’hui, même s’il ne croit plus à l’amour éternel, continue d’en rêver, chacun avec sa sensibilité.
Des invariants existent dans les unions qui se constituent à partir du sentiment amoureux :
Par exemple, l’homme est plus inscrit dans la discontinuité des relations amoureuses alors que la femme s’inscrit davantage dans la continuité.

Tout appelle aujourd’hui homme comme femme sans distinction à conserver une grande part d’autonomie et d’indépendance.
La réalisation de soi est le mot d’ordre et le couple doit se renouveler et réinventer une nouvelle manière de vivre ensemble pour tenter d’y parvenir et éviter le huis clos.
Le sacrifice de soi, le devoir conjugal, la soumission, à quelques exceptions près ne sont plus à l’ordre du jour.
La frustration tend à ne plus être le modèle d’un schéma amoureux.
Même pour l’hystérique qui revoit aussi ses fondamentaux :
« Le désir du désir insatisfait » cher à « Lacan » va peut-être disparaitre de la nosographie !

Alors que ce soit le jour de la Saint Valentin ou un autre jour, force est de constater que la frustration, le manque et la baisse du désir jusqu’à l’absence totale de libido peut provoquer la pulsion, l’impulsion,  le désir de la rencontre avec un tiers, perspective d’un ailleurs possible ?

La Saint-Valentin circonscrivait le phénomène.
Aujourd’hui il est en partie entre les mains des sites de rencontres et des réseaux sociaux.
Ne renonçons pas à la magie de la rencontre, et provoquons le hasard.
Quelle que soit la signification de la Saint-Valentin, c’est une belle occasion de s’aimer !
Bonne fête.

Michelle Boiron

http://www.atlantico.fr/  du 14/02/2015

Ce Sont Vraiment Tous Des Charlots !

fluide-glacial-300x168 (1)

On a évité « la Troisième Guerre mondiale avec la Chine » !

Le dernier numéro du journal d’humour et de bande dessinées ne fait pas rire tout le monde.

« Péril jaune, et si c’était déjà trop tard ? »,

nouveau petit trésor de Fluide Glacial fait jaser la presse libre et indépendante, en Chine.
La couverture a pourtant toutes les raisons d’amuser :
Une caricature de français, béret sur la tête, tire un pousse-pousse avec un couple cosmopolite en diable…

Le « Global Times » a réussi un coup de force :
Alors que l’aventure « Charlie Hebdo » continue de provoquer des vagues de protestations et des manifestations violentes, auprès d’une minorité d’excités, c’est « Fluide Glacial » qui s’attire les foudres du journal chinois, proche du Parti communiste.

Dans un éditorial, la rédaction dénonce « un acte indécent » et de soupçonner un coup médiatique, pour tenter de profiter de l’éclairage dont bénéficie la France, depuis les attentats chez Charlie Hebdo.
Et avec une certaine condescendance, on affirme :

« les grands médias américains ont tous refusé de publier de nouvelles caricatures de Charlie Hebdo.
Cela suggère qu’il est temps de prendre du recul 
».

D’ailleurs, suivant les recommandations du média, la France aurait tout intérêt à ne pas faire de la liberté d’expression sa religion.

« Personne n’a l’intention de refuser la liberté d’expression »,

peut-on lire – venant d’un média proche d’un parti politique, cela prête déjà à sourire.
Mais le « Global Times » invite tout de même la société française à faire preuve d’un peu de retenue.

« Il est plus difficile pour les musulmans de changer leur foi que pour l’Europe d’ajuster son curseur sur la liberté d’expression. »

Et d’inviter la France à arrêter les caricatures de Mahomet, tout simplement parce qu’une nouvelle guerre sainte se profilerait gentiment.
Charb leur proposerait certainement d’aller se faire « enc*ler », mais ne faisons pas trop négligemment parler les morts.

Reste donc cette couverture de « Fluide » qui fait jaser.
Or, l’affaire prend un vilain tour parce qu’un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a pris connaissance de cette couverture.
Avec un sens aigu de la diplomatie, il demande que chacun fasse preuve « d’esprit d’ouverture et d’intégration ».
Mieux : il prône la tolérance, en se « fondant sur le respect mutuel », rapporte l’AFP.

La Troisième Guerre Mondiale est évitée.
Un soulagement

Alors, pourquoi s’en être pris aux Chinois dans ce numéro ?
Yann Lindingre, joint par téléphone, nous avoue s’être terré sous son bureau, de crainte, mais soulagé :

« de savoir que la Troisième Guerre mondiale a été évitée ».

Le rédacteur en chef de « Fluide » s’amuse surtout :

« de ce qu’un proche du parti a certainement décidé de laver l’honneur du pays.
Sauf que son ambassadeur a bien dit que cette histoire lui en touchait une, sans faire bouger l’autre ».

Plus sérieusement, le numéro avait été préparé en réaction au comportement du « FIBD ».
(« Festival International de la Bande Dessinée »)

« Nous avions proposé que, pour les 40 ans de « Fluide glacial », quelque chose de particulier soit fait.
Mais les organisateurs du Festival préféraient s’occuper de la délégation chinoise.
J’ai décidé qu’on allait accueillir la délégation à notre manière
. »

Le numéro contient d’ailleurs une prophétique histoire signée « Sanlaville », qui raconte l’attaque par… un terroriste chinois de la rédaction de « Fluide ».
Un gag préparé voilà deux mois, et qui méritait bien de figurer dans ce numéro.

« On n’aurait pas fait ça pour l’occasion, pas après Charlie. »

Le problème,

« c’est que tout est regardé par le prisme des attentats, désormais.
Sauf qu’on n’est pas un journal satirique qui réagit à l’actualité.
« Charlie » et « Siné » galéraient pour survivre.
Ici, c’est notre actionnaire « Gallimard » qui nous a sorti des moments durs qu’on a vécus.
Si l’on regarde dans la rue, y a pourtant des millions de personnes qui ont envie de se marrer avec « Charlie » 
».

Alors, promouvoir les auteurs « Fluide », leur donner une belle place pour ce numéro, c’est avant tout faire vivre l’humour à la française.

« On a un savoir-faire sur le vin et le fromage :
peut-être qu’il va falloir reconnaître celui sur l’humour maintenant ?
D’ailleurs, si les Chinois avaient vraiment lu le numéro, ils se seraient marrés.
 »

Après une pause de deux secondes :

« En fait, mon édito ne les aurait peut-être pas fait trop rire… »

« Fluide » est en tout cas fier :

« d’avoir l’écho nécessaire pour faire bouger les lignes dans l’Empire du Milieu.
On aurait bien aimé faire vivre ce numéro avec un dessinateur d’humour chinois, mais on n’en a pas trouvé :
c’est un signe, non ? 
»

La production de BD chinoise,

« c’est très bien, mais les mômes, aujourd’hui, ils ont certainement plus envie de se marrer.
On a des auteurs géniaux – même ailleurs que chez « Fluide », hein – et une grande tradition d’humour. Quand les albums français tirent la langue, parce qu’ils n’ont plus la cote, proposer une grande bouffée d’humour, c’est important 
».

Un humour dont on s’attendait à ce que les organisateurs d’Angoulême puissent faire preuve.

« Nous, on demandait que le Grand Prix soit accordé à « Charlie ».
Mais les organisateurs se sont enfoncés un peu plus, en expliquant que, malgré les événements, « Charlie » ne représentait pas l’avenir ni le futur de la bande dessinée.
C’est un peu naze…
 »

Nicolas Gary pour actua-litte.com

Les ancêtres des Français étaient des Gaulois mais ce genre d’humour douteux n’a plus lieu que dans les garnisons…fort peu nombreuses sur notre sol depuis la suppression du service militaire.
A qui donc s’adresse ce genre d’humour ?

La France Est En Guerre

0

Monsieur Chauprade, Vous prenez de très grands risques, vous ne pouvez pas parler dans le désert !

Vous dites ce que nous sommes des millions à penser et murmurer mais nous sommes paralysés par des lois iniques, une peur quotidienne, une désinformation continue depuis des décennies.

Votre message ne doit pas rester lettre morte !

Pelosse

 

Image de prévisualisation YouTube

Tout le monde doit voir cette vidéo

Chacun Chez Soi, Dieu Pour Tous.

israel-russia

Israël, un allié discret de la Russie.

« Depuis qu’ont commencé les sanctions occidentales contre la Russie, je vois beaucoup de produits alimentaires israéliens dans les magasins.
L’avocat, le radis, la carotte, la pomme de terre – tout vient d’Israël »,

m’a assuré un ami moscovite avec qui je viens de parler au téléphone.
Je voulais avoir un témoignage oculaire de ce qu’avait annoncé le ministre israélien d’agriculture « Yaïr Shamir ».
Il avait promis d’occuper sans tarder la part du marché russe qui appartenait auparavant aux compagnies européennes.
Israël, lui aussi, subit des sanctions de la part de l’Union européenne qui veut ainsi restreindre la colonisation israélienne des territoires conquis en juin 1967.
Il est donc logique qu’Israël ne soit guère motivé de suivre les Européens dans ses relations avec la Russie.

Si « la relation spéciale » qu’Israël entretient avec les Etats-Unis est bien connue, ses rapports avec la Russie n’en sont pas moins particuliers.

Le projet sioniste à la base de l’actuel État d’Israël était mis en pratique au début du dernier siècle largement par des ressortissants russes.

Ils ont formé les premières élites, et la présence russe dans les cercles dirigeants de l’État sioniste reste importante.
Le président de la « Knesset » est né en Ukraine et a grandi en Russie soviétique, le président de la commission parlementaire des relations extérieures est également soviétique d’origine, le ministre des affaires étrangères, lui aussi, est issu de l’ancienne URSS.
Israël abrite la plus grande diaspora russophone, plus d’un million de personnes.
Des dizaines de vols quotidiens lient Israël à toutes les grandes villes de la Russie.
Il y a quelques années les deux ont aboli l’exigence du visa, ce qui a grandement contribué au volume touristique.
Le président russe a inauguré à Netanya, au bord de la Méditerranée, un monument aux soldats soviétiques dont plus de vingt millions sont morts dans la Seconde guerre mondiale.
Par ailleurs, Poutine y a trouvé son institutrice d’école qui avait émigré en Israël de sa Leningrad natale et lui a offert un appartement qui convient à son âge et l’état de sa santé.
Il n’est pas étonnant que Vladimir Poutine ait remarqué :

« Israël, c’est un peu la Russie ».

Mais au-delà de la langue, des anecdotes et des sentiments, il y a des intérêts communs qui lient les deux pays.
Même si Israël a profité considérablement du démantèlement de l’Union soviétique, jadis un allié des pays arabes hostiles à Israël, il est depuis plusieurs années mal à l’aise avec la dépendance des Etats-Unis et ses remontrances occasionnelles.
C’est dans l’effort de réduire cette dépendance et de diversifier ses appuis à travers le monde qu’Israël, puissance militaire et nucléaire redoutable, a tissé des liens stratégiques avec trois puissances nucléaires indépendantes : la Chine, l’Inde et la Russie.
Ces liens ne se limitent pas à l’exportation des légumes.
Israël et la Russie ont fabriqué ensemble des drones fournis à l’armée indienne, la Chine a utilisé l’expertise israélienne dans la réforme de l’Armée de libération populaire, et l’équipement israélien de sécurité a servi lors des Jeux olympique à Sotchi.
« Gazprom », le géant d’hydrocarbures, a signé plusieurs contrats avec Israël et avec les Palestiniens qui se trouvent sous le contrôle israélien.
En considérant les intérêts régionaux d’Israël, la Russie a annulé la vente de son système de défense anti-aérienne S-300 à l’Iran.
Les avantages paraissent donc réciproques et équilibrés.

La position d’Israël dans la crise actuelle en Ukraine est des plus prudentes.
Le représentant israélien à l’Assemblée générale de l’ONU s’est absenté du vote qui condamnait la Russie pour l’annexion de la Crimée.
Quelques mois plus tard, Israël a voté avec la Russie – et contre les Etats-Unis – en appuyant, toujours à l’ONU, la résolution condamnant la résurgence du nazisme.
En plus, des activistes israéliens de l’extrême droite appuient avec enthousiasme la politique de la Russie, le font sur les ondes de la radio et de la télévision russe, et s’opposent aux sanctions occidentales.
Certains ont même proposé aux autorités du « Donbass » de leur envoyer une unité de soldats bénévoles israéliens.
Sur ce plan, la droite israélienne se trouve alignée à la droite internationale, dont le Front national en France et les partis de la coalition gouvernementale en Hongrie.
La Russie, à son tour, semble accepter de fait la colonisation israélienne des territoires occupés en 1967.
Ainsi, les représentants officiels russe et israélien ont signé à Ariel, ville érigée sur des territoires palestiniens et réservée aux Israéliens non-arabes, un accord important de collaboration en matière d’innovation (Skolkovo).

La Russie jouit ainsi d’une alliance discrète mais importante avec Israël.
Cette alliance se reflète dans l’opinion publique. Les sondages montrent que les citoyens russes en majorité appuient Israël et cet appui s’est renforcé depuis quelques années.
Bien entendu, les deux pays sont conscients des limitations de cette alliance et maintiennent leurs options ouvertes, la Russie dans dossier nucléaire iranien, Israël dans ses rapports complexes avec les nationalistes ukrainiens.
Mais il est indéniable que les relations entre la Russie et Israël influent sur deux zones d’importance majeure pour les Etats-Unis et ses alliés occidentaux :
Le Moyen Orient et l’Europe de l’est.

Le problème est que l’élite de Washington dépend principalement de la télévision grand public et sur ​​les trois journaux : le « New York Times », le « Washington Post » et le « Wall Street Journal ».
Notre point de vue  jamais, depuis Février dernier, lorsque la crise a commencé, n’ est apparu sur leurs pages d’opinion, jamais.
Nous avons été exclus.
« Jack Matlock » n’a pas été là, le professeur « Mearsheimer » n’a pas été là, mes articles ont été rejetés.
Je n’ai jamais vu cela avant en Amérique, c’est quelque chose de très étrange pour moi, parce que les journaux aiment la controverse, surtout dans ce domaine, ils semblent s’être convaincus qu’il n’ y a qu’un seul point de vue.
(Stephen Cohen RT: http://rt.com/shows/sophieco/194784-russia-us-tension-war/ )

Yakov Rabkin

http://www.mondialisation.ca/  du 05/12/2014

Nos compatriotes Français qui se rendent en Israël ne nous ont jamais informés de ces détails, pourquoi ?

Joyeux Noël A Nos Légionnaires !

joyeux_noel_de_la_legion_greeting_card (1)

La crèche au cœur de
la Légion Etrangère

Noël est la fête légionnaire par excellence.
Très vite après sa création en 1831, la Légion étrangère adopta Noël.
Elle le fit avec d’autant plus de facilité qu’elle était composée essentiellement d’hommes venus de toute l’Europe et pour qui, même lorsqu’on était un « paria », Noël constituait une fête traditionnelle, à défaut d’être religieuse.

Voici comment, à Fez, le 2e étranger fêtait Noël en 1912 :

« La veillée de Noël se passait autour d’une crèche vivante, comme c’était alors la tradition.
Les draps, les chèches, les ceintures bleues constituaient l’essentiel des déguisements de la sainte Famille et des bergers, une poupée représentait l’enfant Jésus et parfois un bourricot ajoutait au réalisme du tableau.
À minuit, les officiers venaient dans les chambres et la veillée commençait alors autour de la crèche avec ses chants, ses chœurs allemands, russes, espagnols. »

Depuis lors, le déroulement de la fête a peu évolué.
Au cours de la Grande Guerre, une dimension supplémentaire fut ajoutée avec la réalisation de spectacles, de jeux ou de sketches.
Peu à peu, les crèches vivantes laissèrent la place à des crèches confectionnées par les légionnaires. Après la guerre d’Algérie apparaîtra le concours de crèches avec attribution de prix par un jury.

Si la Légion s’est appropriée Noël, si cette fête s’est inscrite rapidement et naturellement dans ses traditions, c’est parce que l’on retrouve des fondements religieux, historiques ou culturels, communs à la fois à Noël et à la Légion étrangère :
la nativité n’est-elle pas en effet la fête de l’enfance, la fête de la famille et celle de l’espérance ?

Pour la tradition chrétienne, Noël marque la venue au monde d’un enfant, promis et attendu pour sauver les hommes et en qui les chrétiens voient Dieu incarné.
Le nouveau-né, comme l’enfant, est donc naturellement placé au cœur de cette fête.
Au sein de la Légion : même principe.
Les légionnaires sont au cœur de la fête, surtout les plus jeunes et les nouveaux arrivants.
Ce sont eux qui reçoivent les cadeaux, ce sont eux qui conçoivent et réalisent la crèche, ce sont eux, encore, qui montent les sketches.
C’est pour eux que les cadres restent toute la nuit, si bien que durant ces festivités, il n’y a plus ni cadres, ni légionnaires, mais seulement des compagnons d’armes.

Le monde entier a retenu de Noël l’image de la sainte Famille.
Noël, dans la tradition chrétienne, est devenu ainsi la fête de la famille.
Cette fête de la famille a largement dépassé la chrétienté, puisque toute famille, de par le monde, a le souci de se réunir à cette occasion.
La Légion se présentant comme un refuge et une famille d’accueil pour tous ses hommes venus du monde entier, il paraissait naturel qu’elle intégrât cette fête à son patrimoine.
Le légionnaire a fui ou quitté un métier, une patrie, des amis, une fiancée, et seule la chaleur d’une famille peut remplacer un tel vide dans le cœur et l’esprit d’un homme, surtout la nuit de Noël.

Image de prévisualisation YouTube

Enfin, cet enfant, né d’une vierge, était annoncé et attendu comme le sauveur du peuple d’Israël.
Il devait apporter le salut aux hommes de bonne volonté, il était donc un signe d’espérance.
Là encore, ce symbole d’espérance a trouvé naturellement sa place au sein de la communauté légionnaire, car la plupart des candidats arrivent en situation d’échec professionnel, affectif ou psychologique.
Ils viennent chercher, consciemment ou non, quelque chose d’autre, qu’ils ont souvent du mal à exprimer.
La Légion, où ils s’engagent généreusement, incarne à leurs yeux une nouvelle chance, un rayon d’espoir, voire une espérance.

Noël dans le cœur des hommes de bonne volonté.

Noël, au cœur de la Légion étrangère.

Général Bruno Dary

http://www.bvoltaire.fr/  du 24/12/2014

Image de prévisualisation YouTube

Nous Sommes Chez Nous A Hayange.

creche.1jpg

Des décorations traditionnelles
pour nos fêtes de Noël !

Bravo, une fois de plus, à Fabien Engelmann, pour cette décoration de Noël illuminant LA vierge d’Hayange, renvoyant à nos traditions et à notre civilisation gréco-romaine ET chrétienne.
On trouvera sur le site de la ville l’histoire de cette Vierge que n’a jamais réussi à remplacer l’oeuf repeint…
Son histoire montre à quel point elle appartient au patrimoine de la ville et de ses habitants dont les ancêtres se sont cotisés pour la faire faire et l’édifier en bonne place et à quel point elle est symbole d’espoir.
Elle n’appartient donc pas qu’aux chrétiens et à la tradition chrétienne, elle fait partie de l’héritage des Hayangeais, fussent-ils athées.

« La statue de Notre-Dame de Hayange est la grande œuvre de Monsieur l’Abbé « RIFF », archiprêtre hayangeois, mais l’idée initiale revient à Madame « JUNGER », née « Catherine HUMBERT ».
Cette dernière, dans son testament, fit un legs de 15 000 Francs (2286,73€) au Conseil de Fabrique. Selon son désir, une partie de cet argent devait servir à faire élever sur la côte des Vignes une statue de la Vierge dominant la paroisse de HAYANGE.

L’Abbé « RIFF » prit ce projet à cœur et fît une quête dans toutes les maisons de la paroisse.
Une fois les fonds réunis, il choisit un emplacement d’où la Vierge dominerait HAYANGE, la vallée, et la région 
Puis accompagné du Père « LEGLISE », il se rendit sur les collines de VAUDEMONT, à Notre-Dame de SION, dont il choisit la Vierge pour modèle.
Il en fit la commande.

Les travaux commencèrent le 19 mai 1903 et furent achevés fin octobre de la même année.
La statue seule coûta 12 000 Francs (1819,37€). 
En fonte coulée dans les usines locales, d’un poids de 6 tonnes et ½, elle dresse ses 7 mètres sur un piédestal de granit haut de 14 mètres.

L’abbé « RIFF » mourut le vendredi saint 1904 avant son achèvement.
C’est donc l’Abbé « BESNARD » qui prépara l’inauguration qui eut lieu le 2 octobre 1904.

Durant de longues années, tous les 15 août, Notre-Dame de Hayange devint un lieu de pèlerinage.
Les bombardements ont épargné la statue, mais le temps laissa son empreinte de rouille sur l’édifice.
Pour le restaurer, une souscription publique fut lancée.
Les dons affluèrent de partout, notamment celui de « Jean-Paul BELMONDO », acteur principal du film « l’Héritier » dont les premières images montrent la Vierge de Hayange.
La restauration eut lieu en 1982.

Un éclairage l’illumine désormais la nuit.
Telle une apparition, elle veille, les bras ouverts sur cette vallée (durement touchée par la crise), dont elle reste le symbole et l’espoir
. »

Bravo à Fabien d’avoir si bien su choisir la meilleure façon de souhaiter un joyeux Noël aux Hayangeois.
On profitera de l’occasion pour le féliciter pour son élection au Comité Central du FN, élu dans les 30 premiers sur 100 parmi 400 candidats par les 22 329 votants.
A 35 ans le Maire d’Hayange a montré le respect et l’admiration mérités,  qu’il a su susciter chez ses pairs.
On ne peut que regretter qu’il n’ait pas été reconduit au bureau politique mais on ne s’en étonnera guère.
On se doute que sa lucidité sur l’islam ne doit pas trop être appréciée par le camp Philippot ou  Dussaussaye

Il est affligeant de voir des intelligences comme celle de Philippot, si lucide sur l’Europe, si  épris – du moins il le dit- de souveraineté populaire prendre le contre-pied des aspirations majoritaires des adhérents du FN.
22000 votants et un bureau politique majoritairement hostile aux « desiderata » anti-islam, des militants…
Ce n’est pas rassurant pour les tenants de la démocratie… ni pour les amoureux de la France !

 Christine Tasin

 

joyeux noël

http://ripostelaique.com/  du 04/12/2014

12345

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43