Archive | INSOLITE Flux RSS de cette section

Une Djihadiste Européenne Dangereuse.

Une Djihadiste Européenne Dangereuse. dans INSOLITE veuve-blanche-300x199

La veuve blanche, ou l’insaisissable terreur islamique d’Afrique

Elle est jeune,(elle était  elle est belle, elle etait souriante…du moins sur ses anciennes photos), elle est britannique.
Mais elle est aussi une terroriste islamiste affiliée à un important réseau jihadiste et recherchée par la police kenyane, la « CIA » et « Scotland Yard ».
Comment cette enfant du Royaume-Uni a-t-elle pu se faire embrigader dans un organisme et une idéologie qui promeuvent la haine et la destruction de sa patrie ?

Samantha Lewthwaite est originaire de Aylesbury, dans le Buckinghamshire.
Son père « Andrew » est un militaire britannique, sa mère « Christine » une irlandaise catholique.
Ils se sépareront alors qu’elle a onze ans.
Pour elle, ce sera un traumatisme.
Serait-ce là le déclencheur de son mal-être et de son dégoût de l’Occident qui l’amèneront à ce cheminement vers le militantisme islamique ?
C’est ce que disent certains de ses proches, à moins que ce ne soit l’influence de voisins musulmans à qui elle allait parfois confier son désarroi.
En tout cas, ce n’est que quelques années plus tard qu’elle se convertit à l’islam alors qu’elle est encore élève interne.
Dès lors, son mode de vie change radicalement : elle troque l’uniforme des élèves britanniques et les jeans contre le hijab, puis le jilbad, vêtement qui recouvre entièrement la femme à l’exception des mains et du visage.
Elle se met à étudier la religion et la politique à l’Ecole des Etudes Africaines et Orientales à Russell Square, à Londres.
Elle mange hallal.
Et bien sûr, elle change de nom, s’appelant désormais Sherafiyah.
Bref, elle est devenue une parfaite musulmane.
C’est à cette période qu’elle rencontre « Germaine Lindsay », un poseur de moquette d’origine jamaïcaine et lui aussi converti à l’islam, par le biais d’un site de rencontre musulman.
Le couple se marie en 2004 selon les préceptes musulmans.
Selon les témoignages, les parents de la jeune femme ne sont pas présents à la cérémonie.
Mais heureux pour elle, ils ne s’inquiètent pas outre-mesure.
Ils auront pourtant rapidement des motifs d’inquiétude.

C’est en juillet 2005 que tout bascule.
Des attentats islamistes meurtriers ont eu lieu à Londres, tuant 56 personnes et en blessant 700 autres.
Germaine Lindsay est l’un des terroristes kamikazes et a entraîné la mort de 26 personnes.
Il avait 19 ans.
Pour la famille, c’est un choc et particulièrement pour Samantha.
Dans un premier temps, elle refuse d’y croire, demandant à ce qu’on lui amène les preuves de l’implication de son mari.
Puis, elle condamne l’attentat et affirme son innocence et sa totale ignorance des projets de Lindsay.
Après une rapide enquête, la police la croit et la met même sous protection durant un an.
Samantha était alors enceinte de son deuxième enfant lors des attentats.
Elle profite de ces circonstances pour renouer avec sa famille et, en 2007, va même à « Disneyland Paris » avec eux.
« A priori », tout semble donc bien aller.

Il est encore impossible à l’heure actuelle de savoir que Samantha a fait et où elle est allée entre 2007 et 2011.

Ce qui est sûr, c’est qu’elle est arrivée à Nairobi, au Kenya en mars 2011.
Elle est munie d’un faux passeport sud-africain au nom de Nathalie Faye Webb.
De là, elle loue une chambre dans un hôtel de Mombasa.
Elle n’est pas seule.
Elle a emmené avec elle ses trois enfants et est accompagnée de deux hommes, « Habib Saleh Ghani », 26 ans, de Hounslow dans le Middlesex, qui serait le père du troisième enfant, et « Jermaine Grant », de Newham à Londres.
C’est d’ailleurs « Habib Ghani » qui s’est chargé de la location de la chambre à Mombasa.

C’est alors que la police kenyane commence à s’intéresser à elle.
Son enquête aboutit en décembre 2011 à une perquisition de son domicile.
Les policiers y découvrent des stocks importants de munition (plus de cent, de tous calibres), des explosifs, des magazines concernant les armes ainsi qu’une clé « USB » révélant la consultation de sites internets consacrés à la fabrication d’explosifs, mais aussi un poème de Samantha dédié à « Oussama Ben Laden » et des photos d’elle-même. Son propre physique semble l’obséder.
Encore un indice du mal être qui l’a poussé à se jeter dans l’extrémisme ?
C’est à cette occasion que l’on apprend qu’elle avait rejoint le réseau « Al Qaida » en 2008, plus précisément par la branche somalienne « al-Shabab ».
Dans la foulée de cette perquisition, « Jermaine Grant » est arrêté, mais « Samantha » et « Ghani » parviennent à passer entre les mailles du filet.
En juillet de cette année, a lieu au Kenya une série d’attentats sanglants contre des églises catholiques et des complexes touristiques.
Ces attaques sont commises par des terroristes islamistes somaliens en réponse à l’intervention de l’armée kenyane en Somalie.

Parmi ces attaques, l’une d’elle est directement attribuée à Samantha.

Il s’agit d’un attentat à la bombe contre les clients d’un bar qui regardaient le match Grande-Bretagne-Italie de l’Euro 2012.
Il fera trois morts dont un enfant.
Dès lors, Samantha devient la femme la plus recherchée d’Afrique et l’ennemi public numéro un.
La police du Kenya, mais aussi la « CIA » et « Scotland Yard » qui ont dépêché des agents sur place, participent à sa traque.
Ces différentes autorités ont beaucoup de questions à poser à la nouvelle égérie du jihadisme international, notamment en ce qui concerne son implication dans des projets d’attentat en Grande-Bretagne contre les hôtels « Dorchester » et « Ritz » à Londres.
Les autorités kenyanes craignent qu’elle n’ait réussit à joindre la Somalie grâce aux membres du réseau « al-Shabab ».

Il est supposé qu’elle agit essentiellement comme financière du réseau et pour le recrutement de femmes kamikazes.
Comble de l’audace -ou de la mégalomanie ?-, elle tient également un blog qu’elle entretient quotidiennenement intitulé : « Peur et larmes : les confessions d’une femme moujahidine », titre qui en dit long.
Elle y réaffirme son engagement islamiste :
« Je suis une femme qui croit au jihad et à la suprématie de l’islam » et estime que sa conversion a été « le plus précieux que (son) créateur (lui) ait accordé » ou encore qu’elle « vit maintenant depuis plusieurs années dans la satisfaction d’une musulmane de servir Allah avec la pensée qu(‘elle) a une place dans la Jannah (Paradis) ».

Voici une trajectoire étonnante et tragique, bien illustrative d’une jeunesse occidentale déboussolée !
Celle-ci, pour donner un sens à sa vie, s’avère prête à servir les pires ennemis de leurs compatriotes.
Un cas que l’on peut rapprocher de ceux du Français « Lionel Dumont », de l’Américain « John Walker Lindh », de l’Australien « David Hicks » ou de la Belge « Muriel Degauque ».
Mais il est vrai que le cas de « Samantha Lewthwaite » est inédit de par la trajectoire et l’implication acharnée de la jeune femme au seins des réseaux terroristes islamistes, ainsi que par sa capacité à tenir en échec les différents services de sécurité qui la traquent depuis maintenant plusieurs mois (servie, il est vrai, par une chance insolente). Au-delà de son cas éminemment tragique, cet événement constitue donc un défi à l’Occident contemporain pour empêcher ses enfants de partir à la dérive et leur redonner le sens de la fidélité à leur héritage.

François Préval

http://www.ndf.fr  du 28/09/2013

Valls Veut Islamiser La France !

Valls Veut Islamiser La France ! dans INSOLITE pantin-e1380243289374

La danse du ventre politicienne de Manuel Valls… !

Il  faut rendre « justice » au matamore   » bodybuildé  »  qui a squatté  « Beauvau » :
Il ne masque nullement ses ambitions… et  ne répugne  pas  à laisser  apparaître  les ornières  que ses dents acérées d’arriviste  politicien  laissent sur les planchers  quand il se déplace  partout en France ( et ailleurs…)

D’où  les discours de bateleur de foire qu’il tient à l’adresse de l’électorat dans son ensemble, dont il observe attentivement les évolutions et expressions – de sa place de « ministre de l’Intérieur », c’est aisé à faire…-  tout en faisant mine, à travers ces « simples paroles verbales » de s’opposer  aux orientations nocives du gouvernement auquel il participe et de la caste socialo-écolo qui le constitue, mais sans oublier (quand même) d’appliquer scrupuleusement (et même plus…) cette même politique immigrationniste, européiste, atlantiste, de confortement de l’insécurité considérée comme un moyen de museler le peuple, de laxisme de la justice, d’accroissement des naturalisations, d’aucune remise en cause du droit du sol ni de la manne sociale et médicale qui agit sur l’immigration de peuplement  comme une pompe aspirante géante…

C’est  un  exercice  de « haut  équilibre », mais le bonhomme, comme beaucoup au sein du parti socialiste (pas de majuscules, svp!) a acté la décrépitude de Hollande,  sa chute (à terme) irrépressible, sa non-représentativité du Peuple de France (majuscules, svp!) …et bien pris conscience du danger pour l’Europe mondialisée et pour la politique de désintégration des Nations et des Peuples menée par les oligarchies financières mondialistes de la montée d’une alternative politique qui, en France, s’avère être le Rassemblement prôné par Marine Le Pen.

Il ne participe pas au groupe mondialiste et américanisé « Bilderberg »  et n’est pas  membre du club  très fermé « des zélites politiques, financières, médiatiques françaises » « Le Siècle » pour rien !

Alors, il creuse son sillon !
Nonobstant les cris et vociférations de ceux qui, à « gôôôche », cultivent le fonds de commerce juteux (pour leurs petites personnes et leurs associations squelettiques) de l’humanisme compassionnel avec l’argent de contribuables toujours plus écrasés, des pseudo « droits de l’Homme » car toujours sans devoirs afférents, de la mansuétude à l’égard de la délinquance inhérente aux populations venant d’ailleurs, de la dépense sociale comme moyen d’existence de ces populations.
(Tiens, nos cotisations  mutualistes  vont prendre 3% en 2014, sans doute pour renforcer l’AME/CMU…)

Ces cris d’engeances que le Peuple de France ne supportent plus le confortent en fait.
Ils le renvoient dans le camp (largement) majoritaire de ceux qui ne veulent plus d’immigration massive et illégale, qui n’acceptent plus les délits permanents de groupes étrangers de plus en plus nombreux, qui en ont assez de payer pour des populations inactives  qui ne cotisent pas, qui ne payent pas d’impôts, qui ne payent même pas les frais nés de leur implantation sur les aires d’accueil…

Situation paradoxale, alors qu’il est le plus fervent pourvoyeur de ce qu’il prétend dénoncer !!! …, dont il joue d’autant plus habilement qu’il sait que, s’il arrive à ses fins, ces mêmes brailleurs « humanistes » viendront « à la soupe », comme le fait actuellement le petit roquet communiste qui lèche avidement les pantoufles socialistes (tout en critiquant la « politique hollandienne ») afin de conserver les sièges territoriaux qui le font vivre.

Aussi, pour faire oublier une situation de notre pays et de son peuple particulièrement désastreuse dans tous les domaines, et sans espoir réel de rémission, il peut se lâcher sur la malfaisance et l’inintégration des roms, choses que chacun connaît parfaitement (il n’est qu’à prendre connaissance des réactions des auditeurs sur RMC, chez Bourdin, ce matin du 25 /09/13 …) et qui suscitent les refus virulents de nombreux maires de tous bords, eux aussi confrontés à leur électorat qui leur demande des comptes …et des solutions..

Cela ne lui coûte électoralement rien, y compris dans son propre électorat de « gôôôche » et cela lui permet de donner l’impression qu’il va s’attaquer à un problème alors qu’il a tout fait pour le faire naître…

Aurait-on oublié ses aboiements contre le Sarkozy qui vilipendait déjà la nocivité de ces populations errantes et non intégrées ?
Aurait-on oublié que ces populations circulent au nom de l’Europe et de ses frontières passoires (Valls veut reconduire les roms à la frontière : laquelle ?) issue des traités de Maastricht, d’Amsterdam, de Lisbonne ?
Aurait-on oublié sa politique d’attribution laxiste des visas, aux ressortissants du Maghreb, en particulier ?
Aurait-on oublié sa volonté d’accorder la nationalité française à tout le monde et à n’importe qui entré dans notre pays, sans aucune condition ni garantie ?
Aurait-on oublié son refus de toucher au droit du sol qui justifie l’immigration illégale ?
Aurait-on oublié qu’il ne parle jamais de remettre en cause la pompe aspirante des roms et autres migrants constituée par la manne sociale et médicale, et dont cet exemple ahurissant de fraude éclaire les bas-fonds ?

Aurait-on oublié que le matamore bodybuildé de « Beauvau » n’est que le valet parfait de l’Européisme bruxellois et du Mondialisme libéral et libertaire, et que son discours, ses postures, ses initiatives publiques ne servent qu’une ambition carriériste qui se moque des intérêts de la France et des Français ?

Un coup de fesse à gauche…un déhanchement vers la droite… une rotation ventrale entre ces deux mouvements…

S’il n’a pas inventé la danse du ventre à l’intention d’électeurs hypnotisés et conditionnés par les medias « aux ordres », il la pratique parfaitement.

On peut raisonnablement penser aujourd’hui que tout cela a fini d’être efficient et que la riposte, dans les urnes, sera cinglante.

Empédoclatès

Valls est un apprenti dictateur qui n’aime pas les Français

http://ripostelaique.com  du n° 322

Tout Près De L’Hôtel De Ville à Lyon !

Tout Près De L'Hôtel De Ville à Lyon ! dans INSOLITE rue-griffon--e1379790245139

La rue du Griffon est sur la mauvaise pente.

Sécurité Depuis le printemps :  ce secteur est squatté par des dealers et des toxicomanes
Il n’y a pas si longtemps, leur place était assez tranquille.
Elle abritait bien de temps à autre des marginaux et petits trafics, sans que cela ne rejaillisse trop sur la vie du quartier.
Mais depuis le printemps, les riverains de la rue et de la place du Griffon, située à quelques encablures du commissariat des 1er/4e et de l’Hôtel de Ville, ont vu l’ambiance se détériorer.
A tel point que cet été, ils ont adressé un courrier à la mairie et à la préfecture pour les alerter sur une situation devenue «invivable».

« Ça devient glauque »

«La place est squattée en permanence par des dealers, toxicos, gros voyous et alcooliques.
C’est un mélange des genres assez détonnant qui commence à nous peser», lâche un habitant du bas des Pentes.
«Ils viennent se piquer sur les rebords de nos fenêtres ou dans les locaux à poubelles», témoigne une résidente.
Souvent, les excès de drogues dures et d’alcool se terminent en bagarre.
«Ils se battent entre eux, insultent les passants.
Un jour, ça va finir en faits divers», ajoute un habitant, soucieux de rester anonyme par peur des représailles.
Cet homme vit ici depuis 2005.
«Les Pentes avaient alors mauvaise réputation.
Mais le coin a changé, il est devenu plus charmant, de nouvelles boutiques ont ouvert.
Là, ça devient glauque.
C’est dommage car cela va rejaillir sur l’image des Pentes.»
Une inquiétude partagée par le conseil de quartier, très mobilisé dans l’opération de revitalisation du secteur.
«Des efforts ont été faits sur la propreté, les tags, le développement économique.
Ces trafics risquent de tout gâcher», regrette « Olivier Barnet », coprésident du Conseil de quartier bas des Pentes-Presqu’Ile.

 Elisa Riberry

http://www.20minutes.fr  du 17/09/2013

 

 

 

Les Grecs Sont Toujours Des Sages.

Les Grecs Sont Toujours Des Sages. dans INSOLITE parthenon_athenes-e1377532168429

Athènes ne veut toujours pas de mosquée !

Le feuilleton dure depuis une dizaine d’années, et ce n’est pas fini : la capitale grecque refuse obstinément de construire une mosquée !
Malgré le feu vert du gouvernement « Samarás » qui n’est pas à une gabegie près, aucune entreprise n’a répondu à l’appel d’offres – à hauteur de 940.000 euros – pour la construction de la mosquée.
C’est le troisième appel d’offres gouvernemental qui vient de finir en eau de boudin – si Allah m’y autorise – et le quatrième, prévu pour début septembre, risque bien de connaître le même sort.
En fait, le prix des travaux est estimé à 1,1 million d’euros, une somme jugée excessive par les opposants nationalistes et religieux chrétiens orthodoxes, surtout en ces temps de crise que traverse le pays.

L’Église veille au grain et le métropolite « Séraphin du Pirée » a déclaré que « la Grèce a souffert de cinq siècles de tyrannie musulmane sous le pouvoir turc.
Construire une mosquée serait une insulte pour les martyrs qui nous ont libérés. »
Un message qui passe davantage que celui des politiques, car le clergé orthodoxe – qui aujourd’hui se charge de nourrir les plus démunis – a été de tout temps proche du peuple, l’aidant à reconquérir sa liberté et à secouer quatre siècles de joug ottoman.
Le voisin ottoman n’est d’ailleurs pas à une provocation près : le Premier ministre turc, « Recep Tayyip Erdoğan », a eu le toupet de proposer, en février dernier, de financer la construction de la future mosquée d’Athènes.
Un peu héroïquement, le trop fier « Antónis Samarás » a refusé l’offre, rappelant poliment à son homologue des rives du Bosphore que la Turquie ne respectait guère les minorités religieuses dans son pays.
Hormis l’islam, pas de salut !
La Turquie s’oppose, entre autres, à la réouverture de l’école théologique (orthodoxe) de « Halki », qu’elle a fermée en 1971.
Elle refuse surtout de reconnaître un statut légal au patriarche œcuménique de l’Église orthodoxe – « pape » des orthodoxes grecs à travers le monde – qui, malgré toutes les vexations, siège courageusement à Constantinople depuis le Ve siècle. Même si « Sainte-Sophie la putain », comme l’appellent les Grecs, est devenue une mosquée, puis un musée.

Déjà, à la veille des Jeux olympiques de 2004, l’Arabie saoudite avait joué les « souteneurs », en proposant de construire un centre culturel islamique et une mosquée à proximité de l’aéroport.
On imagine l’impression que cela aurait donnée aux visiteurs arrivant à Athènes.
Bienvenue chez Allah !
Malgré le feu vert du gouvernement socialiste de l’époque, les autorités locales du parti conservateur et les habitants s’opposèrent au projet.
Ils érigèrent une croix de trois mètres de haut à l’endroit proposé pour la construction, ce qui exorcisa à tout jamais les velléités de Riyad.
Le projet de rouvrir une ancienne mosquée au pied de l’Acropole en 2006 se heurta à la même opposition des habitants, malgré l’avis favorable de la municipalité d’Athènes.
C’est aujourd’hui un musée pour les arts populaires.
La culture n’a pas perdu au change…

Même si un lieu de prière officiel peut paraître nécessaire, plutôt que quarante lieux de culte insalubres recensés par la police, Athènes restera sans doute, pour un moment encore, la seule capitale européenne à ne pas vouloir de mosquée.

Si les entrepreneurs du bâtiment tiennent bon, les minarets ne viendront pas ternir les cariatides du Parthénon… Pourtant, les orthodoxes grecs savent coexister avec l’islam :
En Thrace, dans le nord de la Grèce, la minorité nationale « pomak » d’origine bulgare dispose de quelque 300 mosquées, de presque autant d’imams et de quelques muftis.
Des minorités islamiques qui se sont parfaitement intégrées à la vie grecque, ce qui – hélas Hellas ! – n’est pas le cas des musulmans d’Athènes – environ 300.000 – la plupart sans papiers, d’origine pakistanaise ou albanaise et que la crise a souvent jetés dans la délinquance.

José Meidinger

http://www.bvoltaire.fr  du 18/08/2013

Docteur Jekyll Et Mister Hyde

Docteur Jekyll Et Mister Hyde dans INSOLITE abongo-barack-obama-340x161-1-e1377351068185Malik et Barack Obama

Le demi-frère d’Obama entre caritatif et génocidaire !

Pendant que  l’ »I.R.S. » (« internal revenue service ») s’arrachait les cheveux   sur tout et n’importe quoi qui pouvait contenir  les  mots « tea »  et « party », conduisant à une intervention contre les groupes de conservateurs et les fournisseurs de thé.
Leur but non lucratif est devenu plus que douteux car ils ont profité et bénéficié que l’un d’eux porte le nom d’Obama, et ils ont prospéré  malgré leurs relations malsaines.

Ces relations malsaines étaient du genre génocidaire 

Lorsque la Fondation Barack Hussein Obama a demandé a être exonérée d’impôt pour amasser des fonds pour de bonnes œuvres au Kenya, l’ » I.R.S. » a fourni une aide rapide.
L’ »IRS » a accordé le statut de caritative à la fondation du demi-frère du président Obama.
Cette fondation était dirigée depuis environ un mois  par le demi-frère du président Obama après avoir été nommé  pour succéder à son père.
L’ »IRS » a également accepté de donner au groupe cet important statut financier rétroactivement ( 2009 inclus), quand il avait commencé sa collecte de fonds.
Dès juin 2011, « Lois Lerner » a donné  un rapide feu vert pour cette application.
L’ »IRS » a même été assez gentil pour accepter cette rétroactivité  du statut « à but non lucratif »  pour que la Fondation ne risque pas d’être accusée de mensonge ou de violation de la loi.

Vraiment, c’était bien agréable de l’ »IRS ».
Si « Rush Limbaugh » avait essayé ce système pour sa fondation, la tentative aurait probablement été liquidée avec une équipe d’intervention à sa porte, mais nous savons tous que les amis et la famille de Barack bénéficient d’arrangement en matière de violation de la loi.
C’est la même chose quand il s’agit de terroristes.

On a appris que la relation entre le demi-frère « Malik Obama » du président Barack Obama et le président soudanais « Omar Al-Bashir » est beaucoup plus proche qu’on ne le pensait précédemment.
« Malik » est le secrétaire exécutif de l’Organisation de la « Da’wa islamique » (IDO) tel que rapporté par tous les grands de la presse saoudienne, y compris « Okaz ».
Cela est-il important ?
Très important.
L’ »IDO » a été créé par le gouvernement soudanais.
Ce dernier est considéré par le Département d’Etat américain comme un Etat terroriste.
Cela place « Malik Obama » dans le camp des terroristes, oeuvrant comme un fonctionnaire de cet Etat terroriste.
« Béchir » est recherché par la « Cour pénale internationale » (« CPI ») pour sept chefs d’accusation relatifs à des crimes contre l’humanité.
A ce sujet, « Bashir » est à la tête d’un pays que le Département d’Etat américain a identifié comme un « Etat finançant le terrorisme » (désignation émise en 1993).
En 2010, « Malik Obama » a assisté à la conférence islamique de l’ »Organisation de la Da’wa » (« IDO ») à Khartoum, la capitale du Soudan.
L’un des objectifs de l’ »IDO » est de répandre l’islam wahhabite à travers le continent africain.
« Bashir n’était pas seulement présent à la conférence, il l’a supervisée ».

Donc, un musulman caritatif « Malik » en relations avec un état terroriste et un certain « Hussein » n’ont eu aucune difficulté à obtenir l’approbation de l’ »IRS ».
Mais qu’a donc pu faire encore le demi-frère du président Obama avec cette « belle galette » à but non lucratif ?

«Il n’existe aucune preuve pour suggérer que « Malik » ait construit plusieurs maisons à Kogelo pour les veuves et les orphelins, comme insinué », a déclaré « Walid Shoebat »
Il n’y a pas plus de preuves que la « Fondation Mama Sarah » ait construit plusieurs foyers pour les veuves, les orphelins et victimes du VIH / SIDA.
«La seule preuve que des fonds aient été utilisés à mauvais escient concerne le « Centre de Loisirs et de Repos Barack Hussein Obama au Kenya ».
Ce lieu d’hébergement qui dispose d’un restaurant d’une mosquée accompagnée d’une école coranique était réservé aux douze épouses de « Malik » », a ajouté Walid.

Mais au moins, quand « Malik » « passera l’arme à gauche », toutes ses veuves auront toujours un toit sur la tête.
Qui sait, il est possible que certaines soient obligées, un jour, de se soigner pour le SIDA.

Daniel Greenfield

http://frontpagemag.com  du 28/05/2013

La « Burqa » Seulement Pour « Carnaval ».

La

Le « PDC » argovien réclame l’interdiction du port du voile à l’école

Le groupe « PDC » du Grand Conseil argovien a déposé une motion mardi par laquelle il demande l’interdiction du port du voile à l’école publique.
Une idée que l’ »UDC » du Valais romand avait elle aussi envisagée…
Le groupe PDC du Grand Conseil argovien réclame une interdiction générale de porter le voile à l’école.
Dans une motion déposée mardi, les députés demandent que tout habit en contradiction avec les contenus et buts pédagogiques de l’école publique soit banni.
Le texte charge le gouvernement cantonal de rédiger un projet de loi afin qu’aucune incertitude juridique ne subsiste dans les établissements scolaires.

Culture chrétienne mise en avant

Le voile complique l’intégration et est en contradiction avec le principe d’égalité entre les filles et les garçons, argumente le « PDC » argovien.
En outre, les écoles suisses se basent sur la culture chrétienne occidentale.
Le groupe « PDC » réagit à une décision du Tribunal fédéral.
En juillet, le « TF » avait débouté la commune de Bürglen (« TG ») face à deux jeunes Somaliennes, faisant valoir que le règlement de l’école interdit le port du voile mais aussi de casquettes et de lunettes de soleil en classe.
Selon la plus haute instance helvétique, l’interdiction du foulard constitue une « ingérence dans la liberté religieuse des écolières ».
Elle nécessite par conséquent une loi au sens formel.
Un simple règlement ne suffit pas.

Remous en Valais

En Valais, ce jugement avait fait réagir le co-président de l’ »UDC » du Valais romand, « Jérôme Desmeules ».
Via un communiqué, il avait caressé l’idée de lancer une deuxième initiative – après celle des minarets – pour obtenir l’interdiction du port du voile à l’école.
De son côté, le « PDC » du Valais romand avait préféré réitérer sa confiance au bon sens des enseignants et des directions scolaires qui, selon lui, « gèrent ces situations de manière très pragmatique ».
Pour rappel, le Grand Conseil valaisan avait quant à lui accepté en mai un postulat déposé par le groupe « UDC » pour bannir le voile intégral.
Résultat:
Il est désormais obligatoire de se présenter à visage découvert en Valais lors des manifestations, sauf à carnaval, dans les bâtiments publics, dans les contacts avec les autorités, dans les transports publics et lors des contrôles d’identité.

http://www.lenouvelliste.ch  du 20/08/2013

 

Nous avons bien une loi en France… mais on dirait que c’est tous les jours « Carnaval » chez nous !

C’est pourtant bizarre, ce sont toujours les mêmes personnes qui sont déguisées, les autres ne le sont pas, sauf la veille du mercredi des cendres !

Il est vrai que se faire agresser, voire étrangler,  ne motive pas nos policiers pour demander un contrôle de papiers.

 

La Loi En France N’est Pas Musulmane !

La Loi En France N'est Pas Musulmane ! dans INSOLITE evjf

Huit jeunes femmes non-voilées agressées à Toulouse !

Tel aurait pu être le titre de « ladepeche.fr » du 10 août  dernier, cela aurait eu de la gueule et fait aboyer la meute.
Amplement et à satiété informés des déboires dont partissent (?) les voilées d’Argenteuil et de Trappes ces temps-ci, cela nous aurait changé.
En effet, un tel évènement, diffusé sans relief par un médium local, lance une course effrénée entre les organes d’(e dés)information.
Au premier à ne pas le porter à la connaissance du public, celui-ci pourrait en tirer des conclusions hâtives quant à certains de nos concitoyens peu citoyens.
Pour ceux qui ont raté l’information, sachez que ces huit jeunes femmes fêtaient gaiement un enterrement … de vie de jeune fille ! Un véritable scandale étalant la liberté dont jouissent les femmes de France (pas toutes !).

Quelle indécence alors que la femme doit rester discrète -voire voilée- au foyer cantonnée dans son rôle de mère de famille, épouse fidèle et soumise à attendre son laboureur !
Ainsi un groupe de six, puis de dix au moins, s’en prit à ces effrontées pour leur spécifier ce qu’elles méritaient et ce dont elles relevaient à leurs yeux.
Carole, la future mariée de déclarer :
« Ils nous ont tiré les cheveux, arraché nos perruques, traitées de salopes et de putes, de filles impures ! ».
Quels enrichissement culturel et progrès civilisationnel !
Carole de préciser :
«S’attaquer à un groupe de femmes, quel courage !
En plus à une dizaine.
De quel droit ces gens m’insultent ?
De quel droit frappent-ils ma sœur ?
De quel droit tapent-ils sur une adolescente de 16 ans ?
C’est une honte !».
Douteux que la colère de Carole émeuve les auteurs de cet acte de bravoure…

Des policiers nationaux et municipaux arrivés rapidement sur les lieux ont interpellés huit suspects.
Voir ainsi des mineurs -de jeune âge- impliqués révèle, confirme plutôt, l’esprit dans lequel ils sont élevés.
La tolérance, le respect d’autrui même sans amour, n’en font pas partie.
Vivianne la mère -non-voilée- de Cassandra, la voilée, de Trappes nous l’a « gentiment » formulé.
Bien sûr aucun n’a reconnu les faits, cela fait aussi partie de leur éducation ad-hoc…
Comme la spiritualité des agresseurs ne participe pas du bouddhisme, pour éviter toute confusion, « ladepeche.fr » précise :
« C’est le seul incident qui a marqué cette nuit d’après ramadan.
Les quartiers sont notamment restés très calmes toute la nuit. » Voilà qui nous évitera de stigmatiser, ce n’est qu’un incident de la part de quelques jeunes un peu trop expansifs.
Maintenant toulousains, sachez que la place du Capitole est du nouvel Al-Andalus, ce mythe de tolérance où le non-musulman était un dhimmi s’il n’était martyrisé !

Jean-Paul Saint-Marc

http://ripostelaique.com  du 18/08/2013

 

Des jeunes femmes marquant une tradition Française se font agresser !

«Ils ont gâché ma fête. Ils ont pourri ma soirée, mon week-end, mon mariage !»
La femme qui s’exprime est en colère.
Et le temps qui passe ne la calme pas.
«S’attaquer à un groupe de femmes, quel courage !
En plus à une dizaine.
De quel droit ces gens m’insultent ?
De quel droit frappent-ils ma sœur ?
De quel droit tapent-ils sur une adolescente de 16 ans ?
C’est une honte !»

Jeudi après-midi, avec un groupe de huit copines, Carole déambule dans Toulouse.
À deux jours de son mariage, cette future maman de 29 ans – «Je suis enceinte de cinq mois» – a l’intention de s’amuser.
Alors elle se promène avec ses copines qui lui ont attaché un pénis gonflable sur la poitrine.
Place du Capitole, de jeunes garçons s’approchent et commencent à lâcher des insultes sur fond de religion.
«Il n’y a eu aucune provocation de notre part.
Même, devant leur agressivité, nous nous sommes écartées vers la cour Henri IV pour enlever notre déguisement», explique la future mariée.
Mais ce repli n’a pas eu l’effet escompté.
«Au départ, sur la place, ils étaient cinq ou six mais bien plus nombreux après.
Ils nous ont tiré les cheveux, arrachés nos perruques, traitées de salopes et de putes, de filles impures !»

Les coups pleuvent sous le regard des passants.
«Personne n’a bougé, merci.
Même l’agent de sécurité du Capitole.
Je l’ai vu passer la tête et vite repartir dans son bureau.
Quel courage !»
Peut-être cet homme est allé donner l’alerte.
Très vite, en effet, des policiers nationaux et municipaux sont arrivés.
Huit suspects ont été interpellés.
Des garçons âgés de 10 ans (!), 12, 15 et 21 ans.
En garde à vue, tous ont expliqué être intervenus pour «séparer» agresseurs et victimes.
Ils ont été laissés libres hier.
L’enquête se poursuit.
L’exploitation des vidéos permettra peut-être d’identifier les agresseurs.
C’est le seul incident qui a marqué cette nuit d’après ramadan.
Les quartiers sont notamment restés très calmes toute la nuit.

http://www.ladepeche.fr  du 11/08/2013

Islam De France, Une Escroquerie Géante.

Islam De France, Une Escroquerie Géante.  dans INSOLITE

« L’UMPS » préfère séduire les musulmans plutôt que le peuple Français  !

Les Musulmans de France, ça n’existe pas !
Qu’on le veuille ou non, seul le « Rassemblement Bleu Marine » (« RBM ») de Marine le Pen a échappé à ma sévérité sur les partis politiques, concernant le diagnostic, puis les remèdes en rapport avec les défis d’une immigration massive de musulmans et d’africains musulmans subsahariens dans notre pays.
Puisqu’elle est la seule à s’exprimer sans détour et sans langue de bois, sur cette immigration de remplacement, de son coût et tout ce qui en découle.
La prolifération de l’islam en France, par cette immigration incontrôlée, voulue par les partis « UMPS » dits de « gouvernement », comme d’ailleurs par le « Medef », par un saupoudrage sur tout le territoire de France, modifie notre société et sa géographie, dont la construction massive de mosquées est l’exemple visible de l’iceberg que les Français doivent subir à marche forcée.

Combien d’humiliations pourra supporter ce peuple de France, qui semble pourtant être plus soucieux de préserver son écran plat, ses « RTT », ses vacances d’août, ses soldes d’été et d’hiver, que sa liberté de vivre comme bon lui semble sur sa terre ?
Ce n’est pas parce que je suis élogieux sur « Marine Le Pen », sur les sujets en particulier énoncés ci-dessus, que cela vaut adhésion inconditionnelle de ma part au « FN ».
Quelques sujets rencontrent mon désaccord.
Par exemple, l’Europe, que je souhaite confédérale sur le modèle suisse, tout en gardant l’euro (pour le moment…), et même sur le sujet de l’islam, car j’ai en souvenir (douloureux) que « MLP » avait déclaré l’islam compatible avec la République.
Ce qui m’empêche de lui accorder mon blanc-seing.
Cependant, peut-être s’agit-il d’une stratégie pour amadouer la classe « merdiatico-artistico » et autres co…
Pourtant, de plus en plus, elle devient plus claire sur le sujet et ma méfiance a tendance à faiblir.
Reste qu’elle est la seule à avoir le courage de dénoncer cette colonisation.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit !

Je refuse l’expansion de ce colonialisme musulman qui ne dit pas son nom, mais qui chaque jour devient de plus en plus prégnant, et que je fais ce que je peux pour alerter mes compatriotes.
Même si cela ne suffira pas pour faire entendre raison et influer quelque courage à la classe politique de plus en plus « dihminisée ». Ce qui signifie que nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes, que notre destin est entre nos seules mains.
Non seulement sur le plan local, mais dans tout le pays.
Mon mépris envers cette classe politique « UMPS » dite de « gouvernement », comme ils aiment le revendiquer, je l’explique par son ignorance crasse, son manque de culture générale, sa cupidité et sa corruption.
Leur projet, « l’islam de France », est destiné à servir le clientélisme de la classe politique « UMPS », qui se fait élire sur le meilleur boniment, le plus joli sourire, à faire tomber électrices, électeurs, et … musulmans !

C’est ainsi que procèdent les escrocs !
Pour être escroc, il faut avoir une grande dose de charme et savoir manier le boniment.
Comme les déclarations de l’ »UMP Nora Bera »dans le « Monde »qui veut courtiser et « reconquérir » les « musulmans de France », sans doute pour faire le lit de la conquête musulmane déjà bien entamée et soutenue sans vergogne, par la gauche et l’extrême gauche !

J’affirme que les « musulmans de France », n’existent pas !

Ils sont musulmans tout court, ils sont l’Oumma, la grande communauté mondiale de l’islam.
Ils n’obéissent qu’à la seule loi de leur religion, qui est un système politique totalitaire, guidé par le Coran et les hadiths, qui règle leur vie jusque dans les moindres détails, qui appelle au meurtre des homosexuels, des mécréants, des juifs, des chrétiens et des apostats.
Le musulman est « l’homme supérieur » ! Il
faut sans cesse le rappeler, tellement le fait est nié par nos « z’élites ».
« Mein Kampf » étant d’ailleurs le best-seller dans tous les pays musulmans !

Un exemple : le code pénal marocain.
L’article 220 du code pénal marocain stipule qu’il :

  • «est puni de la même peine d’emprisonnement de six mois à trois ans et amende de 200 à 500 dirhams, quiconque emploie des moyens de séduction dans le but d’ébranler la foi d’un musulman ou de le convertir à une autre religion, soit en exploitant sa faiblesse ou ses besoins, soit en utilisant à ces fins des établissements d’enseignement, de santé, des asiles ou des orphelinats.
    Et en cas de condamnation, la fermeture de l’établissement qui a servi à commettre le délit peut être ordonnée, soit définitivement, soit pour une durée qui ne peut excéder trois années
     ».

Ce changement (de paradigme) de population, c’est un membre de l’ »UMP », « Alain Juppé », qui précédait le calamiteux « Daniel Vaillant », qui en est responsable.
« Juppé » continue pourtant sa funeste besogne à Bordeaux, dont les notables, déclarent désormais ouvertement voter pour « Marine le Pen. »

Depuis Poitiers, ils se sont tenus tranquilles…, des siècles donc !
Maintenant, ils se réveillent et les occidentaux, les idiots utiles (« UMPS »), font le travail pour eux, en se battant la coulpe sur la colonisation.
Voyez la « Taubira » !
L’islam a tout son temps !
Et son temps est arrivé !
En tout cas en Union Européenne.

Houari Boumedienne, le 10 avril 1974, dans un discours, avertissait :
«Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère Sud pour aller dans l’hémisphère Nord.
Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis.
Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir.
Et ils le conquerront avec leurs fils.
Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire.
 »

Huit à dix millions de musulmans extra-européens doivent retourner dans leurs pays !

Vivre ensemble avec des populations aussi différentes des nôtres est impossible !
Les uns refusent les usages de notre pays si accueillant et les combattent ouvertement, sifflent l’hymne national, et se drapent dans les drapeaux de leurs pays d’origine, lors de l’élection de Hollande ! (tout le monde l’a vu !)
Les autres, de plus en plus nombreux se livrent à la guérilla urbaine, comme au Trocadéro !
Font des « razzias » sur les cadavres et les blessés d’un accident de train.
Font des émeutes en banlieues, la désobéissance à la loi étant la règle, portent le niqab, attaquent tout ce qui représente l’Etat de droit, affichent leur intolérance religieuse.

Nous, le peuple de France, n’en pouvons plus !

Vous savez, celui dont la « merloche dit ne pas se sentir proche », nous ne savons plus comment arrêter cette machine infernale !
L’islam vient bousculer et démolir des siècles d’une culture qui jadis rayonnait sur le monde.
Cette machine infernale a été mise en place par l’oligarchie de France « UMPS » et d’Europe, mais pourquoi ?
Pour garder leurs privilèges nauséabonds issus des urnes !

Une fois pour toute, l’islam n’est pas qu’une religion.

Malgré les enfumages de soi-disant modérés, comme « Malek Chebel » et le plus onctueux imam « Chalgoumi ».
Lorsque les modérés en foules immenses seront à nos côtés pour dénoncer leurs intégristes, lorsque les modérés feront allégeance à la République, comme le firent les juifs sous Napoléon, nous pourrons baisser la garde !
Pas avant !
Cependant, leur système politique, incompatible avec les lois de la démocratie, ne risque pas de changer !

Le dessein de l’islam, c’est de rétablir le Califat.

André GALILEO

Une Médaille Pour François Hollande.

Une Médaille Pour François Hollande. dans INSOLITE enfumeur

François Hollande est-il vraiment le pire homme politique au monde ?

Flanbyssimo

Un classement élaboré par le site Internet « Topten World », qui s’emploie à établir des évaluations dans tous les domaines (éducation, automobiles, fortunes, puissance des ordinateurs, nombre d’exécutions capitales, etc.) fournit cette semaine un résultat terrible pour « Silvio Berlusconi ».
Dans la compétition planétaire pour savoir qui est ou a récemment été le pire dirigeant au monde, il ne parvient pas à triompher et se fait coiffer au poteau par Mou-Président, l’insigne chef que le suffrage universel et la gauche médiatique ont donné à la France.
Il est vrai que les résultats de « Berlusconi », président du conseil italien, en matière économique, étaient bien meilleurs qu’on ne l’a dit et en tout cas supérieurs à ceux de la « Hollandie » notamment en matière de maîtrise des déficits en tout genre.
Quoi qu’il en soit, voilà l’Enfumeur trônant au sommet des plus mauvais hommes et femmes politiques, damant le pion d’individus aux noms et fonctions improbables ou éminentes : « Rod Tam », dirigeant corrompu de Honolulu, « John Boehner », président de la Chambre des représentants incapable de diriger les débats de ce qui devrait être l’assemblée la plus puissante du monde, « Altaf Husain », politicien pakistanais soupçonné de différents crimes dans le monde entier et sous le coup d’une enquête de Scotland Yard, etc.
De gauche, de droite, de tous les pays et les ethnies : « Topten World » n’est d’aucune chapelle.
Le motif de ce triomphe français ô combien équivoque ?
Selon ce site, François Hollande est le « responsable » qui plombe le plus l’un des pays les plus importants au monde.
Il est vrai que cet argument est à considérer …
Pour autant, notre président n’est-il pas victime d’un complot ?
Ou d’un malentendu ?
Son talent particulier pour brouiller les pistes et duper tout le monde est-il tellement sophistiqué et retors que ses manœuvres auront échappé aux auteurs du classement ?
Après tout, parvenir à rogner en douce les épargnes des uns et des autres, dissimuler le plus possible les hausses d’impôt en les faisant passer pour des cotisations ou des réductions d’anciens avantages : voilà une méthode de réforme qui est peut-être la seule supportable par les Français ?
François Hollande en campagne électorale parlait de France apaisée.
Il fallait entendre : France anesthésiée.
Mais peu importe, pourrait-on croire, puisque les mutations nécessaires, certes ralenties, se font dans la grogne mais sans violence.
Il nous manipule, mais c’est pour notre bien.
Las ! A la réflexion, le titre qui vient de lui être accordé par « Topten World » paraît justifié.
Pourquoi ?
Toute cette rouerie, que le peuple, sensible aux acouphènes de la politique, ressent confusément même si elle est soigneusement dissimulée, ne débouche en réalité sur rien.
Pour égarer l’opinion, elle tend à refermer les débats sur les chiffres après les virgules au moment où les grands nombres se dégradent.
Elle parle de changement, de réforme, de courage, en nous donnant une belle image luisante relayée par la presse subventionnée. Hélas, tout cela brille d’autant plus qu’on est dans le formol.
« Il faut que tout change pour que rien ne change » nous disait le prince de « Lampédusa ».
« Certes, mais changeons le moins possible, c’est plus sûr » ajoute Sa Normalité !
Prenons l’exemple de la semaine : la prétendue réforme des retraites.
Pour éviter notamment de courroucer les syndicats du secteur public et parce qu’à un dixième de point de croissance près on peut espérer ne pas avoir à prendre des mesures structurelles, le gouvernement s’apprête à présenter un pseudo plan de sauvetage qui consiste essentiellement à augmenter la CSG.
Puisqu’il s’agit d’une cotisation, on nous dira que les impôts n’augmentent pas !
Quand on songe que, la semaine dernière, « Moscovici » faisait de grands moulinets dans l’air en déclarant qu’il adhérait à la recommandation du « FMI » de baisser les dépenses plutôt qu’augmenter les prélèvements obligatoires …
Mais la peur d’un automne « chaud » est la plus forte.
Bien entendu, tout cela n’est que mystification.
Les calculs prévisionnels du rendement de la « CSG » comme ceux des cotisations retraites sont fondés sur des anticipations de croissance de l’activité qui ne seront pas au rendez-vous.
Le déficit est là, béant, il ne fera que croître, le problème n’est aucunement traité et, avec beaucoup de chance, l’imposture n’apparaîtra pas avant 2017, le terme de 2020 annoncé comme celui d’une véritable remise à plat du système n’étant mis en valeur que pour endormir l’opinion.
Une fois encore tout est misé sur le retour improbable de la croissance ou le soutien « in extremis » de nos partenaires d’Europe du Nord.
La France avance … dans une seringue !
Il est cocasse de constater que ce « pouvoir » prétendument socialiste, tétanisé par ses craintes et son conservatisme, mise tout sur les vertus cycliques supposées de l’économie de marché.
Mais les chiffres sont têtus.
Il faudra, en 2013, accepter un déficit budgétaire supérieur d’au moins 1% du « PIB » aux prévisions initiales pour obtenir, dans le meilleur des cas, une croissance de 0,1 % dudit « PIB ».
On mesure ainsi la tétanie qui frappe l’activité économique française.
Quand au vrai coup de massue fiscal, on y arrive bientôt, avec la hausse de la « TVA » et les cotisations en tout genre.
Rien de tel pour tuer dans l’œuf tout début de reprise.
S’il s’agit de gérer en notaire l’érosion des richesses de la France, à quoi bon avoir un gouvernement ?
Bientôt on parlera de syndic de faillite.
La démagogie est un poison aussi dangereux pour la démocratie que l’autoritarisme, dont elle n’est en réalité qu’un des visages.
Ma foi, c’est vrai : on ne peut guère contester le classement impressionnant dont a bénéficié notre président !

Gouvernement ou gang des postiches ?

L’extension du domaine des gesticulations se poursuit.
Tournant comme une toupie autour de la croissance zéro, « Moscovici » dit puis nie puis redit que nous ne sommes plus en récession.
Prendrait-il l’accélération de ses propres rotations pour le signe d’un rebond de l’activité ?
Enfin … si la récession se stabilise, sous l’effet de vapeurs délétères, on peut tenir ce phénomène pour l’apparition d’ un fantôme de la croissance.
Au même moment, »Valls » et « Taubira », aidés par les médias para-gouvernementaux, nous sur-jouent une énième discorde entre le « good judge » et le « bad cop » au sujet d’une réformette du code pénal.
L’important est que la gauche angélique et la gauche trouillarde aient chacune leur pitance dans le discours gouvernemental puis que « Mou-Président », se donnant à peu de frais la contenance d’un chef, arbitre entre les protagonistes.
Qui regardera dans les détails de ces projets ne verra que changements de pacotille et n’oubliera pas d’observer le seul chiffre qui compte : celui de l’augmentation de la délinquance.
A défaut, un petit séjour à Marseille fera l’affaire.
Pendant ce temps, « Manuelito de Beauvau » roucoule devant les photographes de « Paris-Match ».
Leurs objectifs sont plus faciles à atteindre que ceux du recul de la criminalité.

Taubira égale à elle-même

« Je ne supporte pas d’avoir un patron », déclare « Taubira » au « New-York Times ».
C’est son droit le plus absolu et c’est humainement compréhensible.
Comme elle tient depuis 15 mois à la Chancellerie, on peut en déduire qu’ »Ayrault » et Hollande ont su respecter ses vœux et conditions.

A la vitesse d’un poids lourd au galop

La mécanique bureaucratique du calcul et de la collecte de la future taxe sur les poids lourds a déjà conduit à deux mois de report de mise en œuvre.
Le coût de son encaissement (230 millions par an annoncés pour 1,2 milliard de recettes espérées) et l’enregistrement obligatoire des 800.000 poids lourds français auprès « d’Ecomouv’ », la société qui va assurer le recouvrement de cette « écotaxe », tournent au cauchemar.
Il est de plus en plus probable qu’un nouveau délai sera donné aux transporteurs, furieux.

Cela fait longtemps que la France n’a pas eu droit à sa grève des camionneurs …

Serge Federbusch

http://www.atlantico.fr  du 17/08/2013

Il Faut Sauver Notre Civilisation !

Il Faut Sauver Notre Civilisation ! dans INSOLITE a-la-jeunesse-e1376442909112

La France est vraiment en train de crever !

Dans 260 semaines, le mot fin sera écrit au bas de l’Histoire de France.
Dès le lendemain de la victoire de Hollande, un de nos contributeurs, Michel Tonarelli, écrivait cet article terrible !
C’est une chose que d’annoncer une catastrophe longtemps à l’avance, c’en est une autre que de se retrouver le jour venu les pieds en plein dedans.
C’est une chose que d’avertir, il y a plus d’un an, que l’élection de Hollande déboucherait sur des lendemains qui ne chantent pas, c’en est une autre que de constater, aujourd’hui et chaque jour un peu plus, l’effrayante progression de la maladie :
La vitesse à laquelle la doulce France se métamorphose en hideux Frankistan !
La vitesse à laquelle la République jadis encore un peu démocratique se transforme en dictature toujours plus répressive pour certains -cloués au Mur des Cons-, toujours plus complaisante pour d’autres -gavés des milliards de nos impôts- !
La vitesse à laquelle l’idéologie délirante de la gôche, imposée de force sans tenir le moindre compte de la réalité, ravage la société ; la vitesse à laquelle une République officiellement encore laïque s’affuble d’une religion d’Etat avec la croyance la plus épouvantablement arriérée qui soit et s’y ensevelit comme dans un suaire !
La vitesse à laquelle les « zélites » françaises qui pètent de trouille devant cette religion agressive se muent de dhimmis honteux en kollabos affichés et fiers de l’être !
La vitesse à laquelle ces mêmes « zélites » prostituent la France à leurs différents grands et petits maîtres internationaux, comme si la France n’était plus qu’une vieille putain décatie à refiler au plus offrant ou au plus vicelard : l’Amérique, l’Allemagne, l’Europe, le Qatar, l’Arabie Saoudite, l’Algérie sans parler de tous les autres machins non élus qui décident pour nous, et à notre place, de notre destin (FMI, OMC, OTAN, etc.).
Tout cela au nom de grands principes, cela va de soi, mais défigurés ou devenus fous :
dogme droit-de-l’hommiste, égalité poussée jusqu’au grotesque, vivre-ensemble obligatoire, laïcité invoquée chaque fois qu’elle est violée, modernité, compétitivité, etc.

La France est sournoisement en train de crever

Juste trois exemples révélateurs glanés dans l’actualité de ces dernières semaines :
À Brétigny-sur-Orge, le 12 juillet, des « jeunes » détroussent les victimes du déraillement du train Paris-Limoges, puis volent et caillassent les secours au point qu’il faut l’intervention des CRS pour les faire déguerpir.
Les grosses légumes (Hollande, Ayrault, ministres, autorités préfectorales) arrivées sur place à la vitesse du TGV, ainsi que les médias kollabos et les responsables de « gôche » qui se bousculent devant les caméras, tous, immédiatement et avec un bel ensemble de perroquets bien dressés, nient les faits qu’ils qualifient de « fausse rumeur de la fachosphère » -le syndicat de policiers à l’origine de la « rumeur » en question présentant la tare rédhibitoire d’être classé à droite-.
Pourtant, le Procureur de la République confirme, le 24 juillet, au moins 2 vols alors que 4 plaintes ont été déposées.
Et si l’accident est officiellement dû à la défaillance inexpliquée d’une éclisse, qu’on se rassure, la possibilité d’un sabotage a été immédiatement écartée par Hollande, grand expert ès-aiguillages s’il en est.
À ce jour, aucun perroquet bien dressé n’a reconnu nous avoir pris pour des cons.
À Toulouse, le 2 août, des « jeunes » agressent et caillassent les secours appelés pour aider une jeune femme à accoucher à son domicile, sans doute que la « meuf » n’était pas une voilée.
Dépouiller les cadavres, voire les blessés qui réclament une aide d’urgence, agresser les secours, c’est une pulsion de mort déchaînée, un retour à la sauvagerie de nos origines il y a des millions d’années, une régression vertigineuse vers une bestialité que des siècles d’éducation n’ont manifestement pas suffi à éradiquer.
Si la loi oblige à porter secours à autrui puisqu’elle punit la non-assistance à personne en danger, elle n’a pas prévu de punir l’agression de personne en danger, et pour cause puisqu’il s’agit là d’un tabou d’origine anthropologique -voire même génétique-, fondamental pour tout être humain civilisé et qui n’a pas besoin d’être écrit.

Ces individus qui ont commis de telles saloperies sont-ils des êtres humains civilisés ?
Évidemment non, et parler de comportements « d’une bêtise sans nom » est une bêtise sans nom :
Ce n’est pas une simple « bêtise », avec ou sans nom, ce sont des actes contre-nature et criminels, des actes qui mettent leurs auteurs au ban de l’humanité, des actes qui les désignent comme des bêtes dangereuses et malfaisantes qui ne relèvent plus de la sociologie mais de la zoologie, et qu’il faut éliminer sur le champ et sans autre forme de procès car c’est la seule réponse sensée qu’une société décidée à se défendre doit leur donner.
On n’en est malheureusement pas là car notre société n’est pas du tout décidée à se défendre, et comme chaque âme sensible à la souffrance animale le sait, nos forces de l’ordre ont été tellement émasculées par les pouvoirs capitulards successifs qu’à chaque « échauffourée », leur préoccupation unique est de ne blesser personne dans le camp des « divers » d’en face, quitte à se laisser tirer dessus à l’arme de guerre sans riposter !
C’est que ça la fiche mal pour la propagande du pouvoir lorsque la simple « échauffourée » en question vire soudain à l’émeute ultra-violente généralisée de 3 jours et 3 nuits !
Donc, les forces de l’ordre qui obéissent aux ordres se bornent à se protéger elles-mêmes puis à faire retraite clopin-clopant en laissant le moins possible des leurs sur le carreau, la répression du crime ce sera pour plus tard !
Pour la protection des citoyens honnêtes, pourtant le premier devoir de l’État, ce sera pour encore plus tard !
Et pour la défense de la civilisation contre la barbarie, ce sera, c’est promis, à la Saint-Glinglin.

La France est  violemment en  train de crever

Dans la France d’aujourd’hui, on peut donc mourir après un accident ou une maladie parce que les secours d’urgence dont on a un besoin vital sont tombés dans un guet-apens organisé par des « défavorisés » pour se distraire ou s’enrichir ou pour faire comme la bande de racailles de la cité d’à-côté.
Dans la France d’aujourd’hui, les victimes d’une catastrophe peuvent être dépouillées par des voyous qui ne pensent qu’à leur faire les poches en les laissant crever dans leur sang au lieu de leur porter secours.
Dans la France d’aujourd’hui, ces faits devraient tous nous épouvanter, nous montrer que ça va trop loin, que les fondements de la société partent en morceaux, que des mesures radicales doivent être prises et mises en œuvre de toute urgence, mais ça ne fait qu’un petit tour aux journaux télévisées avant de céder la place à des infos plus passionnantes -comme les croustillants ébats de Nabilla-.
Car dans la France d’aujourd’hui, quand les « zélites » ne parviennent plus à minimiser la violence intolérable des faits, elles nient les faits purement et simplement, elles nient une réalité qu’elles ne contrôlent plus depuis longtemps, laissant ainsi la population seule et désarmée à la merci des bêtes sauvages.
Dans la France d’aujourd’hui, les « zélites » sont criminelles en bandes organisées et complices des crimes qu’elles laissent se commettre.

Le lendemain, dans le même quartier décidément accueillant, des « jeunes » agressent, frappent et caillassent les pompiers venus au secours d’une femme âgée victime d’un traumatisme crânien après une chute ; celle-ci devra finalement être emmenée (« exfiltrée » ?) par sa famille.

Sur ces deux derniers faits, « Valls à Gaz » a parlé de comportements « d’une bêtise sans nom » ; c’est le moins, en effet.
Même si, actuellement, saison estivale oblige, les médias kollabos nous parlent surtout de « sea, sex and sun », nous avons quand même été informés de ces faits, surtout le premier en raison de sa gravité, tandis que les deux autres ont malheureusement peu retenu l’attention.
Comme si tout cela était normal en Normalie de Normal 1er.
Comme si tout cela n’était que « bêtises » de « jeunes » un peu chahuteurs dans des quartiers « sensibles » ou « défavorisés » toujours un peu « chauds » en été (ramadanesque de surcroît), selon le charabia de la culture de l’excuse que nous connaissons par cœur.

Mais réfléchissons bien au point commun de ces trois faits :
en 2013, vingt-et-un siècles après l’Âge du Fer, en France, un pays riche d’une civilisation millénaire et d’un art de vivre réputé, en Europe de l’Ouest qui a longtemps été le centre flamboyant du monde, des individus peuvent agresser les secours et dépouiller les cadavres en toute impunité !
Cette constatation m’épouvante comme un cauchemar ou un film d’horreur, sauf que ce n’est ni un cauchemar ni un film d’horreur mais la réalité crue du pays dans lequel nous vivons.
J’ai été horrifié en apprenant les événements de Brétigny ;
Je l’ai été de nouveau en apprenant ceux de Toulouse car ils montrent que ces comportements se banalisent à la vitesse de la lumière. Or, aucune société humaine civilisée ne peut tolérer de tels comportements car ils sont aux antipodes de ce qu’est une civilisation ; c’est la solidarité des individus unis face aux dangers qui a permis de bâtir des sociétés vivables, c’est la certitude que mes voisins viendront spontanément à mon secours si ma maison brûle et que je ferai de même pour eux, sans me poser de question ; c’est ce dévouement réciproque qui permet à la collectivité de survivre et ça ne date pas d’aujourd’hui puisque c’est la solidarité de la famille, puis du clan, puis de la tribu, puis de la société qui a permis à nos lointains ancêtres humanoïdes, pourtant mal pourvus par la nature, de survivre envers et contre tout et de finir par dominer le monde.

L’ensauvagement de la France décrit par « Laurent Obertone » dans sa « France Orange Mécanique » n’est pas un fantasme d’extrême-droite, « un tissu d’âneries qui sert le FN » (Nouvel Obs, toujours bien inspiré) mais la glaçante réalité.

La mort par égorgement du jeune Jérémie, 23 ans,  à Marseille, en est une nouvelle illustration.

Je souhaite vivement qu’une de ces arrogantes crapules qui nous bassine matin, midi et soir avec sa morale de pacotille soit elle-même un jour victime de ce qu’elle prétend n’être qu’un tissu d’âneries, un fantasme, un préjugé, un racisme franchouillard, et qu’elle y laisse une bonne poignée de plumes, de dents, d’argent et plus encore si affinités, ça lui donnera peut-être une meilleure appréciation de la réalité telle qu’elle est et telle que nous devons la subir en silence.

La France est consciencieusement laissée en train de crever

Et pendant que la France sombre ainsi dans la barbarie, pendant que le niveau de violence toléré augmente inexorablement, pendant qu’une guerre de moins en moins sourde et de plus en plus violente s’installe partout, certains patriotes discutent du sexe des anges, ou sodomisent des mouches pour ceux qui préfèrent les travaux pratiques.

N’y a-t-il vraiment rien de mieux et de plus urgent à faire ?

Allons-nous nous laisser assassiner ou nous révolter ?

« Les droits [naturels et imprescriptibles de l'Homme] sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression. »
 Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, art. 2

Winston Churchill disait :
Si la guerre est horrible, la servitude est pire.
Si vous ne vous battez pas pour vos droits quand vous pouvez vaincre sans verser le sang, si vous ne vous battez pas quand la victoire est certaine et peu coûteuse, le moment viendra où vous devrez vous battre contre tout espoir, avec des chances de survie très minces.
Et il y a pire :
Peut-être devrez-vous vous battre sans la moindre chance de vaincre, parce qu’il vaut mieux périr que de vivre en esclaves. »

Cyrano

http://ripostelaique.com  du n° 316

Il Faut Choisir, Le Fric Ou La Patrie !

Il Faut Choisir, Le Fric Ou La Patrie ! dans INSOLITE qatar2-e1376316921152

Quatre sportifs témoignent de l’esclavagisme pratiqué au Qatar

Des sportifs Français témoignent, la FIFA alertée, les autorités Française ne bougent pas, les médias se taisent ou minimisent !
Quatre sportifs Français humiliés, désabusés, retenus contre leur volonté, décrivent la face cachée du Qatar, pays esclavagiste qui se donne des airs de sainte nitouche.
« Zahir Belounis », « Stéphane Morello », « Jean Godeffroy » et « Abdeslam Ouaddou » témoignent, mais des dizaines de personnes sont dans le même cas.
Des joueurs, des entraineurs ou des préparateurs physiques sont partis au Qatar, attirés par les promesses de « mille et une nuits » et pour gagner un argent facile !
Du moins c’est ce qu’ils croyaient, innocemment, par méconnaissance de la duperie élevée au rang institutionnel du petit état islamique.

Ils le regrettent amèrement et cherchent à fuir l’émirat voyou et esclavagiste.

Le Qatar que certains médias français vous décrivent de manière fallacieuse comme un Eldorado, n’est pas celui que vous allez découvrir une fois là-bas.
Cette propagande que le Qatar entretient grâce à l’argent et à son puissant réseau politique et médiatique français de gauche et aussi de droite, a brisé des rêves et détruit des familles.
Avant de vous laisser entrainer par une utopie qui risque de tourner au cauchemar, réfléchissez !

Touché sans doute par la grâce, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault déclara:
« Le Qatar ?
Avant d’y aller, je réfléchirai
 ».

Faites comme lui, ouvrez les yeux !
Ancien milieu de terrain de Noisy-le-Sec, de l’Île Rousse et de Saint-Lô, « Zahir Belounis » est retenu au Qatar avec son épouse et ses deux enfants.
Ce joueur franco-algérien, débauché pour servir Al-Jaïsh, le club de l’armée, dont il a été le capitaine d’équipe, est privé de ses droits et de sa liberté de quitter le territoire qatari.
Son contrat a été déchiré, et pour quitter le Qatar, retrouver la liberté et regagner la France, le directeur sportif du club Al-Jaïsh, « Youssef Dasmal » lui impose de renoncer à deux ans de salaire qui lui sont dus.
«Je vais arrêter de manger, je vais faire une grève de la faim.
Je veux faire ça 
», expliquait « Belounis » à « CNN » le 1er mai dernier.
« Je vais commencer la semaine prochaine.
Ils me traitent comme un chien, mais je vais me battre. Je mourrai ici au Qatar… 
».

« Stéphane Morello » : « Je suis un otage qui ne connait même pas le prix de la rançon » !
Originaire de Saumur, 52 ans, l’entraineur sportif ne touche plus aucun salaire depuis plus de trois ans.
Comme beaucoup d’autres, « Morello » s’est expatrié au Qatar pour y faire fortune grâce à son savoir-faire footballistique.
Contrat signé avec le comité olympique qatari, il devait encaisser 6000 dollars par mois.
Cela fait plus de trois ans qu’il ne touche plus rien.
En procès contre son employeur, il espère obtenir gain de cause, mais la justice est aux ordres de la famille régnante.
« Je ne peux pas exercer mon travail, je ne peux pas aller travailler ailleurs, je ne peux pas quitter le territoire, je ne peux rien faire », il ajoute, « cela fait cinq ans que je n’ai pas pu sortir du Qatar…
J’ai l’impression d’être un otage, et je ne connais même pas le prix de la rançon 
», déclare « Morello » dans l’indifférence totale des autorités socialistes, aveuglées par l’argent du Qatar !

Jean Godeffroy : « Une fois au Qatar, on ne peut plus quitter ce pays librement » !
Le cas de « Jean Godeffroy » est moins tragique mais il est tout aussi significatif.
Ancien préparateur physique du « PSG », il a renoncé à neuf mois de salaire pour quitter le Qatar.
« Un vendredi, on m’a téléphoné pour m’annoncer que ce lundi, je dois débarrasser le plancher » !
Il a abandonné ses droits et ses salaires en échange de l’indispensable permis de sortie du territoire que l’employeur esclavagiste délivre… ou pas… selon son bon vouloir.
« Godeffroy » met en garde les autres sportifs afin qu’ils ne tombent pas, eux aussi, dans le piège doré.

« Abdeslam Ouaddou » : « C’est de l’esclavagisme pur et simple » !
Footballeur professionnel d’origine marocaine, ancien de l’équipe de Nancy, il a été recruté par le « Qatar Sports Club », deuxième club du propriétaire du « PSG ».
Mais au bout d’un an, il est contraint de renoncer à son contrat, encore valable un an, contre son « droit » de ne pas rester emprisonné au Qatar.
Son employeur ne le paye plus depuis juillet 2012, il déclare :
« En 2010, je m’engage pour deux saisons avec le club qatari de Lekhwiya qui appartient au cheikh « al-Thani », également propriétaire du « PSG ».
A la fin de la première saison, nous remportons le titre de champion.
Je rentre en France pour les vacances et, à mon retour, tout se complique.
Les dirigeants m’informent que je dois quitter le club, sans la moindre explication.
J’ai d’abord cru à une blague.
Mais je me suis vite aperçu que celui qui me parlait ne rigolait pas du tout.
J’ai essayé de comprendre, de discuter.
Mais rien à faire :
« C’est un ordre du prince.
Et les ordres du prince ne sont pas sujets à discussion. 
»
Il se plaint à la Fifa, et finit par obtenir son permis de sortie.
En échange, il doit renoncer à sa plainte, à ses droits, et à tous ses salaires – comme un vulgaire esclave.
« Ce qui me dérange, c’est le contraste entre ce qui se passe là-bas –parce que j’y ai vécu pendant deux ans et demi – et l’image qu’ils veulent renvoyer en Occident et en particulier en France grâce au « PSG »…
Je veux vraiment ouvrir les yeux aux joueurs qui ont l’intention d’aller vers ces destinations.
Ce n’est pas l’eldorado qu’on pense
 »

Plusieurs organisations humanitaires dénoncent les pratiques esclavagistes du minuscule pays bédouin, peuplé de 300 000 habitants, où les travailleurs immigrés chargés de construire l’infrastructure de la Coupe du monde sont abusés, privés de leurs droits, de leurs salaires.

Pour « Human Rights Watch » et la « Confédération internationale du travail », le Qatar a créé un système « d’esclavage de fait » pour les deux millions de travailleurs étrangers qui y résident.
Le Qatar a installé un système de visas de sortie qui vous empêche de quitter le territoire si votre «sponsor », votre employeur, n’est pas disposé à vous le remettre.
Les travailleurs sont très vulnérables, explique « Nicholas McGeehan » de « Human Rights Watch ».
Au point qu’il a demandé à la « FIFA » de retirer au Qatar l’organisation de la Coupe du Monde de 2022.
« J’ai été choqué de découvrir cette exploitation [des travailleurs] dans le monde du football, » explique « Sharan Burrow », secrétaire générale de l’ »Organisation internationale du travail ».
Esclavagistes et richissimes, car fort d’un million de travailleurs immigrés réduits en esclavage vont construire pour l’émirat, le projet de plusieurs milliards de dollars de la World Cup 2022.

Dans cette « démocratie en construction » (sic), comme le présente le remplaçant de « Tariq Ramadan », « Nabil Ennasri »…
« Mohammed Al-Ajami », un Qatari, a été condamné en novembre 2011 à 15 ans de prison pour avoir écrit un poème interprété par la justice comme un appel au renversement de la dictature.
Et n’oublions pas le « Qatargate », révélé par le magazine France Football le 29 janvier 2013, qui explique « comment ils ont acheté le Mondial 2022 ».
Le 11 janvier 2013, Europe 1 révélait que « Zinédine Zidane » aurait touché près de 11 millions d’euros pour avoir soutenu la candidature du Qatar !

L’islamisation des esprits n’a pas de prix en France !

Le Qatar, donc le wahhabisme, est la forme la plus extrémiste de l’islam, la plus perverse, responsable des attentats du 11 septembre, qui tisse sa toile dans le monde occidental, et notamment dans nos quartiers dits « sensibles » !

André GALILEO

http://ripostelaique.com  du 12/08/2013

 

Peut-être que les fans de « foot » réaliseront ce qui risque de leur arriver demain quand la France finira par être complètement submergée !

Les Français de souche seront définitivement remplacés si personne n’y met bon ordre, mais les autres qui seront des bâtards  sont destinés à devenir des esclaves…triste consolation si cela doit en être une !

L’occident est la terre de la guerre pour l’islam,  l’islam n’y a pas sa place !

 

 

La «Normalitude» De Manuel Valls.

La «Normalitude» De Manuel Valls. dans INSOLITE valls2-150x1501-e1376146268519Manuel et Anne

Le premier flic de France serait-il vraiment en vacances ?

Le nom, l’allure, le discours et le visage de M. Manuel Valls nous sont désormais familiers.
Le moins que l’on puisse dire est que l’ancien député-maire d’Évry et candidat à la primaire socialiste, depuis qu’il a repris sur le théâtre politique le rôle de « premier flic de France » créé il y a plus d’un siècle par « Georges Clemenceau » avec le succès que l’on sait, la joue plutôt tragique.
La mine grave, voire lugubre, l’air de ruminer en permanence une colère difficilement contenue, le costume et l’allure également empesés, la cravate et la figure sombres, raide comme une police qui aurait avalé un parapluie (la justice, de nos jours, est plus décontractée), le ministre de l’Intérieur, sur les différentes scènes de crime, de violences urbaines ou d’accidents de chemin de fer que ses obligations professionnelles l’obligent à arpenter jour après jour, y porte, à la façon de Saint-Just, son visage comme un Saint-Sacrement.
Le poids des responsabilités, le choc des matraques…

Oui, mais qu’est-ce qu’il faut faire, ou plutôt qu’est-ce qu’il ne faut pas faire Lorseque l’ on a ou « que l’on croit » avoir un destin national ?
De nos jours, ce n’est pas seulement pour la famille « cinématographico-princière » de Monaco, pour les vedettes du show-business, pour les aventuriers de l’extrême, pour les couples désunis et les amants d’un jour, pour les grands criminels et les apôtres de la charité, pour les concurrents de Koh-Lanta et les aspirants au mariage de L’Amour est dans le pré, mais pour les hommes politiques qui dans leur miroir magique voient déjà chaque matin se refléter la silhouette d’un président que « Paris Match » est un passage obligé.
On pouvait donc découvrir cette semaine dans le magazine « people », après « Ségolène Royal » en jeune maman surprise au lendemain de son accouchement, après « Nathalie Kosciusko-Morizet » en Diane préraphaélite au bord de sa fontaine, après « Nicolas Sarkozy » en forçat de la route et « François Fillon » en père de famille, le farouche gardien de la paix publique déambulant dans les rues nocturnes de Menton, le 5 août dernier, en jean et chemise ouverte, détendu, aimable, souriant à la vie et à sa femme, la violoniste « Anne Gravoin », avec qui le lecteur lambda du plus fort tirage de la presse hebdomadaire a l’honneur et le privilège de le voir échanger un langoureux baiser.

Plus fort que « Clemenceau », que le « général de Gaulle » et même que « Lionel Jospin », le locataire de la place Beauvau n’a pas hésité à fendre enfin l’armure et à nous permettre de pénétrer à l’intérieur… de la statue du Commandeur.
Certes, je n’ai aucune raison de douter que « Monsieur Valls », dans l’intimité, soit un joyeux drille, ni qu’il soit fort épris de sa deuxième épouse, et moins encore qu’il ait toutes sorte de qualités d’esprit et de cœur qui, jusqu’à présent, nous avaient échappé. Et pourtant, je ne sais pourquoi, à regarder ces photos, si simples, si spontanées, si humaines, et qui s’inscrivent si joliment dans la suite de la campagne de communication qu’il a entreprise ces dernières semaines, on ne peut se défendre de l’impression que le locataire de la place Beauvau prenait la pose.

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr  du 10/08/2013

Et On Ressort Le Bouc Emissaire !

Et On Ressort Le Bouc Emissaire ! dans INSOLITE passeports-binationaux-300x216

Le sale procès fait à « Bruno Gollnisch ».

Il a oser traiter  un député socialiste naturalisé de « Français de relativement fraîche date », il se fait une fois de plus lyncher !
Ses propos montreraient que le Front National n’est pas un parti « républicain ».
Il serait « xénophobe ».
Désolé, les censeurs, mais « Bruno Gollnisch » a ouvert un vrai débat.
Et il est le seul.

Dans une vidéo publiée le 1er août dernier sur son site internet, Bruno Gollnisch est no­tamment revenu sur l’af­faire Méric, commentant un débat télévisé récemment rediffusé.
De ce débat, il a surtout retenu la prestation – caricaturale – du dé­puté de Seine-et-Marne et porte-parole du PS, « Eduardo Rihan Cy­pel ».
A ce dernier, « Bruno Gollnisch » a jugé nécessaire de rappeler que « Français de relativement fraîche da­te », il serait assez bien avisé de distribuer avec parcimonie ses avis et con­seils.
Et le député européen du « FN » d’en remettre une louche, déclarant qu’ »Eduardo Rihan Cypel » lui fait « penser à ces gens que vous invitez chez vous et qui, une fois qu’ils y ont pris pied, veulent y faire venir un petit peu tout le monde ».
Puis, s’adressant directement au socialiste :
« Ne vous croyez pas autorisé à stigmatiser ceux qui trouvent quand même qu’il y a un peu trop de nomades qui viennent en France. » « Bruno Gollnisch » faisait ici référence aux attaques du député contre « Jean-Marie Le Pen » après les dé­clarations du président d’honneur du FN sur la présence « urticante et odorante » des Roms à Nice.
N’écoutant que son courage, « Eduardo Rihan Cypel » avait alors évo­qué « des propos racistes », « les vieux démons », ou encore expliqué que le Front national restait « un parti en-dehors du champ républicain ».
Le champ lexical socialiste semblant de plus en plus réduit, c’est à peu près dans les mêmes ter­mes que « David Assouline » ou le pre­mier secrétaire « Harlem Désir » ont dénoncé les « propos insupportables » de « Bruno Gollnisch ».
Il faut bien reconnaître que le jeu­ne « Eduardo Rihan Cypel » est une pointure dans son genre.
Mondialiste ascendant bobo, il n’est jamais en retard pour lancer de grands ap­pels à la résistance et dénicher la bête immonde dans la moindre ma­nifestation de fierté autochtone.
Quand il ne dénonce pas les pro­pos des uns ou des autres, il pro­nonce des « fatwas » (sous forme d’appels à dissolution) comme ce fut le cas en mai dernier lorsque des militants de « Génération identitaire » avaient dé­ployé une banderole sur le toit du siège du « PS ».

La Droite forte hurle avec les loups

Tout ceci qui n’a pas empêché le co-fondateur de La Droite forte (aux côtés de « Guillaume Peltier »), « Geoffroy Didier », de lui adresser un tweet de soutien en dénonçant les at­taques « xénophobes » dont il se­rait victime !
Ce qui peut sembler assez déconcertant de la part du représentant de « l’aile droite » de l’ »UMP », mais s’inscrit certainement dans une stratégie à douze bandes dont nous n’avons pas encore saisi toutes les nuances.
De notre point de vue, valider les attaques et la guerre sémantique de l’adversaire est toujours une faut­e lourde.
Demain, c’est « Geoffroy Didier » qui sera lui-même traité de « xénophobe »… et peut-être par « Rihan Cypel » lui-même !
« Patrick Buisson » étant considéré comme le mentor caché de La Droite Forte, il serait bien avisé d’expliquer à ses jeu­nes recrues les principes élémentaires du combat des idées.
La figure imposée devenant tellement répétitive, au final, on se sent las devant toutes ces postures courroucées.
Ce qu’a dit Bruno Gol­lnisch est-il faux ?
Factuellement, certainement pas.
C’est donc son jugement politique sur cette réalité qu’on repro­che au frontiste.
Il est loin d’être dé­nué de fondements.

Quand « François Fillon » se payait « Eva Joly »

Car le cas d’ »Eduardo Rihan Cy­pel » n’est pas isolé et « Bruno Gollnisch » pose ainsi la question du rapport à la France et à son identité d’un certain nombre d’élus « français de fraîche date » – ou bien – en élargissant son propos – binationaux.
On peut notamment se remémo­rer les réactions qu’avait déclenchées « Eva Joly » – binationale franco-norvégienne naturalisée par mariage en 1967 – lorsqu’elle avait proposé de transformer le 14 Juillet en fête citoyenne.
« Je réagis avec tristesse.
Je pense que cette dame n’a pas une culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l’histoire française », déclarait alors le premier ministre  »François Fillon’.
Des propos peu éloignés de ceux de « Bruno Gollnisch » à propos d’ »Eduardo Rihan Cypel ».
Le député « UMP » « Lionel Tardy » avait pour sa part carrément invité « Eva Joly » à s’en retourner dans sa Norvège na­tale !
« Xénophobes ! » imagine-t-on crier « Geoffroy Didier » à ses petits camarades…
Ceux qui, usant de la vieille tech­nique d’intimidation idéologique, réclament que « Marine Le Pen » condamne la sortie de « Bruno Gollnisch », devraient aussi se rappeler ce que la présidente du « FN » (et à l’époque candidate à l’élection pré­sidentielle) avait déclaré concernant « Eva Joly » et sa proposition fantasque :
« Ces propos sont absolument consternants, ça démontre que Madame « Joly » ne comprend strictement rien au lien extrêmement profond qui existe entre le peuple français et son armée », estimant que cette incompréhension était « peut-être » due au fait qu’ »Eva Joly » soit née en Norvège.
Trois jours plus tard, « Marine Le Pen » avait qualifié la candidate écologiste de « sans patrie fixe ».
A priori ceux qui exigent des « condamnations » devraient attendre un pe­tit moment…
Du côté des Verts, on peut aussi sans peine penser au cas de « Sergio Coronado », Chilien devenu apatride puis naturalisé français en 1994, ou encore de l’exceptionnelle « Es­ther Benbassa ».
Naturalisée française en 1974, celle-ci est une « trinationale », cumulant les nationalités française, turque et israélienne.
Tous les deux sont fermement en­gagés dans la lutte « contre les discriminations » et l’antiracisme, c’est-à-dire en réalité dans la culpabilisation permanente des Français de souche.
Si l’on peut aussi évoquer « Ma­nuel Valls » (devenu français en 1982), c’est à une autre ministre ré­cemment nommée que l’on pourrait s’intéresser.
Pour cela, il faut traverser les Alpes et évoquer « Cécile Kyenge », Italo-Congolaise née en République démocratique du Con­go et devenue ministre de l’Intégration en avril dernier.
Confiant être entrée clandestinement en Italie, fille d’un père polygame ayant 38 enfants, quelles sont les principales mesures prônées par « la première femme noire d’un gouvernement italien » ?
L’instauration du droit du sol, la fin du délit de clandestinité ou encore une grande campagne visant à faire com­prendre aux Italiens que « l’Italie est un pays métis »…

Gollnisch, le dernier à « faire le « job » » ?

On le ressent clairement : en toi­le de fond, c’est bien la question fon­damentale du rapport entre identité, nationalité et citoyenneté dont on débat ici.
Une conception se basant sur la dimension « charnelle » (portée par Bruno Gollnisch), qui ne refuse pas l’assimilation mais prône une société conservant une certaine homogénéité, s’oppose à une conception uniquement contractuelle, qui est désormais largement répandue dans la classe politique française.
Jusqu’au sein du Front national ?
Car « Bruno Gollnisch » est le seul à évoquer les choses aussi nettement, et semble même parfois être le seul à s’en préoccuper. L’invocation permanente de la République par certains cadres apparaît parfois comme un moyen un peu trop facile d’éluder la question.
Et si le « PS » s’est solidarisé derrière « Eduard Rihan Cypel », les soutiens frontistes à « Bruno Gollnisch » se font quelque peu timides. Conception charnelle et conception contractuelle de la nationalité s’opposent donc, ou, pour le dire au­trement, « Français de souche » et « Français de papiers » – devenus Français par les papiers obtenus.

Dans les quartiers populaires et les cours de collège, le débat sem­ble réglé :
On y parle de Gaulois, de Blacks, d’Arabes, et cela sans se soucier une seconde de la na­tionalité inscrite sur la carte d’i­dentité -qui n’a jamais aussi mal porté son nom- des uns ou des au­tres.
Pour une fois, ce qui se passe à l’école est à méditer.

Lionel Humbert

http://www.minute-hebdo.fr  du 06/08/2013

Par Qui Sommes-Nous Représentés ?

Par Qui Sommes-Nous Représentés ?   dans INSOLITE tueuse

« Tout le monde est un tueur en politique. »

Nathalie Kosciusko-Morizet vient d’accorder une interview à la chaîne américaine “NBC”.
La candidate à la mairie de Paris s’y décrit comme une machine politicienne, résumant très bien les règles du jeu politicien qui régissent la France depuis des décennies.
« Je suis une tueuse…
Tout le monde est un tueur en politique.
Certains savent comment tuer, d’autres non.
Certains tirent en pleine tête, la plupart font ça dans votre dos.
Moi, je tire en pleine tête »
, assure l’ancienne ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables de 2007 à 2009.

Elle présente ses collègues ainsi  :

« Menteurs un jour, menteurs toujours ».

Dans ce registre, elle se sert de l’argument féministe pour afficher ses ambitions :
« Etre la première femme maire de Paris serait un grand symbole et un signe très positif pour les femmes qui veulent faire de la politique mais qui ne le pouvaient pas dans le passé », car son « obsession aujourd’hui est la bataille pour Paris ».
La candidate de l’ »UMP » à la mairie de Paris se situe dans la lignée des « tueurs »politiciens de la Vème République, prêts à tout pour le pouvoir, l’argent et les paillettes au détriment de la grandeur de la France et de l’avenir des Français.

http://fr.novopress.info  du 02/08/2013

 

 

Chiens Aboyez…Passez Caravaniers.

Chiens Aboyez...Passez Caravaniers. dans INSOLITE caravane-e1375461780426

Provocation inacceptable et inexcusable à l’égard de la République

Emeutes à Trappes :
Une provocation inacceptable et inexcusable à l’égard de la République !

Si j’ai préféré dans un premier temps, conformément à la règle que je me suis fixé de ne jamais réagir à chaud face à ce genre d’événements, il m’apparaissait nécessaire de revenir sur les émeutes qui se sont produites il y a quelques jours à Trappes, ne serait-ce que pour tordre le cou à certaines inepties entendues ou lues ici et là sur de nombreux supports médiatiques…

Stéphane Beaudet

Port du Voile intégral, refus de contrôle d’identité, provocations…

A la suite du refus d’un contrôle d’identité par une femme intégralement voilée, la ville a été le théâtre de plusieurs nuits de violences.
Il n’aura suffit que d’une étincelle, le contrôle d’identité d’une jeune femme qui portait – en violation de la loi – un voile intégral, pour que Trappes redécouvre les affres des violences urbaines.

Si j’ai préféré dans un premier temps, conformément à la règle que je me suis fixée de ne jamais réagir à chaud face à ce genre d’événements, ne pas m’associer aux réactions des uns et des autres et que je demeure toujours aussi dubitatif devant les « sachants » et autres docteurs ès quartiers sensibles qui s’empressent d’asséner, parfois sans discernement, leurs vérités plus ou moins farfelues ou nauséabondes pour tenter de trouver une quelconque explication à ces comportements délinquants, j’estime qu’il convient quand même d’y revenir, ne serait-ce que pour tordre le cou à certaines inepties entendues ou lues ici et là sur de nombreux supports médiatiques.

Contrairement  à certains responsables politiques qui n’ont pas manqué l’occasion de ressortir du placard leur propagande raciste à l’égard de la communauté musulmane ou à d’autres, comme  « Noël Mamère » qui,  avec quelques autres « altertiersmondistes » de salon, ont déversé leurs jérémiades surannées, mais toujours aussi infamantes, sur l’existence d’un supposé racisme d’Etat en France, pour expliquer, voire tenter de justifier, les affrontements et les exactions qui se sont déroulés durant les trois nuits qui ont suivi cette arrestation légitime de la jeune femme et de son compagnon irascible qui avait tenté d’étrangler un policier, je ne crois pas que ces violences soient de nature économique, communautariste,  ni même islamique.

Je ne conteste évidemment pas qu’il existe des individus mus par un radicalisme religieux qui tentent d’instrumentaliser le port du voile intégral dans l’espace public pour en faire un terreau de crispation identitaire.
Je n’oublie pas non plus que la tentation communautariste existe chez certains antirépublicains et islamistes dans ce pays, relayée malheureusement par quelques apprentis sorciers qui, à gauche notamment, font de la promotion d’un « ethno-différentialisme » un argument électoral de choc pour tenter de conserver leur pré carré lors par exemple des élections locales.

Cependant ces violences sont, à mes yeux, d’abord et avant tout une provocation sociale à l’égard de la République et demeurent tant inacceptables qu’inexcusables pour l’élu républicain que je suis !
Inacceptables car ces violences sont en premier lieu le résultat d’un refus, par une frange de la population malheureusement de plus en plus importante dans certains quartiers populaires, de se conformer à la loi républicaine et d’accepter l’autorité de ses représentants légitimes : les forces de l’ordre !

Or refuser l’autorité d’un Etat de droit que le peuple de France lui a pourtant octroyée démocratiquement,  c’est s’opposer aux fondements républicains défendus par les Ferry, Hugo, Camus, Clémenceau, de Gaulle ou Seguin notamment ! C’est également contester le pacte social, dont la laïcité est l’un des piliers, qui a permis à notre Nation d’instaurer et de garantir un «vivre ensemble» sur son territoire !

Inexcusables par ailleurs car, dans un Etat de droit comme la France, rien ne pourra jamais justifier que l’on s’en prenne ainsi aux forces de l’ordre, dont je tiens à louer le sang-froid et le professionnalisme, en leur lançant des parpaings notamment, que l’on incendie des façades d’immeubles et des véhicules, et que l’on saccage des édifices publics en se servant de prétextes fallacieux comme le port du voile intégral ou les difficultés sociales et professionnelles qui devraient constituer une « excuse sociologique ».
Au-delà de sa légitime interdiction en ce qu’il méconnaît les exigences minimales de la vie en société, le voile intégral demeure un instrument insupportable de domination de sexistes en mal de virilité et une pratique humiliante qui nie l’identité des femmes.
Et c’est l’honneur de la France d’avoir affirmé clairement qu’elle ne l’accepte pas sur son sol, d’autant qu’il n’a rien à voir avec la pratique de l’immense majorité des musulmans de France qui s’y opposent fortement.
Je salue d’ailleurs ici au passage la sagesse et l’ouverture d’esprit de la communauté musulmane de Courcouronnes ainsi que des responsables de la mosquée avec lesquels j’entretiens d’excellentes relations, et qui partagent une vision éclairée de leur culte dans le cadre des institutions républicaines.

Quant au lieu des affrontements, principalement le quartier des Merisiers, je rappelle qu’il a bénéficié ces dernières années de l’engagement de l’Etat et des collectivités locales à travers notamment la rénovation urbaine,  la création de zones franches urbaines et le développement de commerces de proximité depuis plusieurs années afin de favoriser de meilleures conditions de vie. Il est donc mensonger de prétendre qu’il a été laissé à l’abandon par la puissance publique !

« La République ne transige pas quand l’âme même du peuple français est en question » affirmait Jacques Chirac à Rennes en avril 2002.

Ceci est toujours autant d’actualité, 12 ans après.

Aussi, tout en refusant de confondre l’écrasante majorité des musulmans respectueux de nos institutions avec quelques extrémistes, ni l’immense partie de notre jeunesse avide de réussite avec celle qui s’en prend systématiquement aux forces de l’ordre, j’estime effectivement que notre République doit faire preuve de davantage de fermeté à l’égard de ceux qui prétendent la défier, voire l’affronter, sur le terrain de l’autorité ou de la laïcité en les sanctionnant plus sévèrement.

Je ne peux également que vivement l’encourager à poursuivre avec détermination, par la sanction s’il le faut, le combat incessant contre l’obscurantisme qui emmure vivantes des femmes sur notre territoire notamment.

Je forme enfin le vœu qu’elle ne tergiverse plus sur les ressentiments victimaires de ceux qui ne revendiquent que des droits à son égard, sans vouloir en respecter ensuite les devoirs ! 

C’est à ce prix et à ce prix seulement qu’elle endiguera la crise d’autorité que connaît actuellement notre pays,  qu’elle rétablira, sur l’ensemble du territoire, le sentiment indispensable d’appartenir à une même communauté de destin, et qu’elle évitera ainsi que la prophétie mortifère de voir la France devenir une terre expérimentale du choc des civilisations ne se réalise !

Stéphane Beaudet

http://unionrepublicaine.fr  du 02/08/2013

Merci pour votre intervention mais il faut cesser de se voiler la  face…sans jeux de mots et le plus sérieusement du monde.

Les musulmans ont été, sont et seront toujours des conquérants, par la guerre et le pillage de préférence, par la ruse si nécessaire, par la patience en général.

Au fil du temps, par le ventre des femmes,  le droit du sol,  la terre d’islam des mosquées de plus en plus nombreuses, les mécréants que nous sommes seront chassés de la terre défendue par le sang de nos ancêtres ou devront se soumettre en esclaves de cette religion dictature.

 

Il Faut Travailler Pour Manger.

Il Faut Travailler Pour Manger. dans INSOLITE cigale1-300x231

 

Réponse à une cigale

Très chère Eugénie,

Vous citâtes, dans l’une de vos brèves (« Travailler plus pour vivre plus », Causeur.fr, le 29 juillet 2013), un extrait de la deuxième épître aux Thessaloniciens dans lequel « Paul de Tarse », son auteur présumé, exhorte son auditoire en ces termes :
« si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus. »

Sans épiloguer sur l’étude de l’Inserm qui motive votre intervention, je voudrais ici revenir sur votre interprétation de ladite citation – ou, du moins, de l’usage que l’on en fait couramment selon vous.
Ainsi, nous dites-vous, cet avertissement paulinien aurait – je vous cite – « toujours servi de chantage à la société bourgeoise pour plier le prolo aux lois du tripalium » et vous y opposez Le Droit à la paresse de « Paul Lafargue » qui encourage le bon peuple à « ne travailler que trois heures par jour » et « à fainéanter et « bombancer » le reste de la journée et de la nuit. »

Nul ne songe, chère Eugénie, à remettre en cause ce droit que vous avez d’occuper vos journées comme bon vous semble.
Surtout pas moi : je suis, je l’avoue volontiers, un fervent adepte de la procrastination et de la rêvasserie.

Mais notez bien ceci : j’évoque votre « droit de » – en l’espèce, votre droit d’être oisive – et pas un « droit à ».
C’est tout à fait différent ; c’est tout ce qui sépare un véritable droit, une liberté de faire ce que votre cœur vous dit, d’un droit-créance (pour reprendre la terminologie de « Raymond Aron ») ; c’est-à-dire de l’idée selon laquelle la Société (et donc l’État) vous dois les moyens de fainéanter, de « bombancer » ou de vous faire les ongles.

Or, chère Eugénie, c’est précisément ce que Saint Paul nous raconte dans cette épître.
Le même, deux lignes plus haut : « nous n’avons mangé gratuitement le pain de personne ; mais, dans le travail et dans la peine, nous avons été nuit et jour à l’œuvre, pour n’être à charge à aucun de vous. »

En d’autres termes, ce n’est pas parce que vous avez le droit de ne pas travailler que vous avez, pour autant, le droit à l’oisiveté dans la mesure où, comme j’imagine que vous ne vous êtes pas convertie à une vie d’ascétisme, vous vous apprêtez à taper sans contrepartie dans ce que les autres ont produit pour eux-mêmes.
C’est comme dans la fameuse fable de « Jean de La Fontaine » : vous pouvez bien chanter tout l’été mais, lorsque la bise sera venue, il faudra prendre vos responsabilités.

Pour être encore plus clair : faites ce que bon nous semble mais pas aux dépens des autres.

Bien sûr, me direz-vous, ce « droit à » existe déjà – c’est une des dispositions de notre modèle social.
Aussi, je vous invite à vous poser deux questions toutes simples :
(i) qu’adviendrait-il, selon-vous, si nous suivions tous votre conseil ?
Et (ii) quelle sorte de morale y a-t-il à « fainéanter et « bombancer » » en attendant que d’autres pourvoient à vos besoins ?

Bien à vous.

Georges Kaplan

http://ordrespontane.blogspot.fr  le 29/07/2013

 

 

 

IL EST ILLEGAL DE MENTIONNER DES LIENS COMMERCIAUX

LES COMMENTAIRES SONT FERMES

Ecologie Particulière En Allemagne.

 Ecologie Particulière En Allemagne. dans INSOLITE emmaus.international1-e1375208521348

Les Verts Allemands s’adonnaient à la pédophilie dans une communauté Emmaüs

Au début des années 80, dans la communauté Emmaüs de Kamp-Lintfort, près de Daschsberg en Allemagne, la pédophilie était pratiquée et encouragée au quotidien par un groupe d’écologistes.
Aujourd’hui les Verts allemands aimeraient bien faire oublier que dans les années 70 et 80, une partie d’entre eux demandaient la légalisation de la pédophilie et considéraient le sexe entre adultes et enfants comme une des avancées de la grande libération sexuelle de mai 68.

La pédophilie, c’est écolo

Il s’agit bien ici d’une communauté du Mouvement Emmaüs fondé par l’Abbé Pierre mais le mouvement lui-même n’est pas en cause.
Le 21 juillet l’hebdomadaire allemand « Die Welt » a publié des témoignages de victimes de l’idéologie pédophile des Verts Allemands dont certains affichaient publiquement leur goût pour les enfants et les jeunes adolescents.
Un témoin raconte à « Die Welt » comment, dans cette communauté colonisée et détournée de ses objectifs par un groupe d’écologistes allemands, des enfants de 12 ans recevaient des bonbons, de l’argent de poche, des magazines pornographiques et des cigarettes quand ils acceptaient d’avoir des contacts sexuels avec des adultes.
On disait à chaque enfant que c’était à lui de décider, mais dans la réalité, affirme aujourd’hui un enfant de l’époque, les jeunes membres de la communauté étaient exploités sexuellement, et ce de manière répétée.
Parmi les délinquants sexuels, il y avait Herman Meer, membre de la direction des Verts du Land de Rhénanie-du-Nord – Westphalie et chef de la communauté Emmaüs en cause.
« Meer » ne cachait son attirance pour les jeunes garçons.
Il disait agir comme les philosophes grecs qui avaient des relations sexuels avec leurs élèves.
En septembre 1983, la communauté de Kamp-Lintfort a accueilli un congrès des jeunes Verts qui a surtout débattu du sexe avec les enfants.
Les participants étaient partagés à peu près à égalité entre les partisans d’un abaissement de l’âge de l’initiation sexuelle et ceux qui s’y opposaient.
Si certains proposaient d’abaisser à 12 ans l’âge légal pour le sexe entre adultes et enfants, d’autres ne voyaient aucun problème à avoir des contacts sexuels avec des enfants de 6 ans.

Quand les différentes mouvances socialistes se rencontrent

Comme si cela ne suffisait pas pour compromettre les Verts, ce congrès a été organisé par « Werner Vogel ».
Membre du parti vert allemand mais aussi ancien membre des sections d’assaut du Parti national-socialiste des travailleurs allemands (le parti nazi), mieux connues sous le sigle SA.
S’il a démissionné du parti écologiste allemand, « Werner Vogel » a continué par la suite à militer pour les Verts.
Le chef actuel des Verts en Allemagne, « Cem Özdemirm », se dit extrêmement choqué par les témoignages des victimes de pédophilie et la direction des Verts a commandé une enquête indépendante sur le passé pédophile du parti.
Toutefois, le 29 avril dernier le quotidien « Frankfurter Allgemeine Zeitung » dévoilait que les Verts avaient interdit l’accès à certaines archives concernant l’eurodéputé « Daniel Cohn-Bendit » et un autre député dont le nom n’était pas donné, des archives qui concerneraient le passé pédophile des deux personnages (voir l’article ici).
En mai, « Der Spiegel » a publié des documents provenant des archives du parti vert allemand qui montraient que l’organisation fédérale des Verts et son club parlementaire finançaient un «groupe de travail sur les homosexuels, les pédérastes et les transsexuels» (« Bundesarbeitsgemeinschaft Schwule, Päderasten und Transsexuelle - BAG SchwuP »).
Ces archives confirment également l’engagement des Verts en faveur d’une approche «libérale» de la pédophilie que beaucoup d’entre eux souhaitaient rendre légale.

Une partie de la gauche et de l’extrême-gauche française a elle aussi, à la même époque, défendu la pédophilie. Voir à ce propos <a href= »http://24heuresactu.com/2013/01/02/quand-libe-le-monde-et-la-goche-morale-defendaient-la-pedophilie/ »>cet article publié sur 24heuresactu.com avec les noms des membres de nos «élites» soixante-huitardes françaises qui défendaient la pédophilie dans une lettre ouverte aux parlementaires publiée par les journaux Le Monde et Libération en 1977.
Les mêmes défendent aujourd’hui le «mariage» entre personnes du même sexe et le droit d’adopter des enfants pour ces duos nouvellement «mariés».
Dans les deux cas, on a bien sûr affaire à des adultes qui instrumentalisent les enfants pour satisfaire leurs désirs.
Mais pourquoi s’étonner de cette instrumentalisation alors qu’on autorise déjà l’Infanticide Voulu pendant laGrossesse depuis les années 70 ?

Olivier Bault

http://www.ndf.fr  du 30/07/2013

 

 

 

IL EST ILLEGAL DE MENTIONNER DES LIENS COMMERCIAUX

LES COMMENTAIRES SONT FERMES

Paris Est Vraiment En Colère !

Paris Est Vraiment En Colère ! dans INSOLITE arc-triomphe-300x212

Horreur, la rue n’appartient plus à la gauche !

Passé presque inaperçu, le choix musical de l’armée ce 14 juillet.
Devant l’aréopage des personnalités, l’orchestre de la Garde républicaine et le ténor « Florian Laconi » ont interprété « Paris en colère ».
Choix délibéré ou coïncidence extraordinaire ?
Je n’en sais rien.
Toujours est-il que l’été promettait d’être chaud, il est brûlant !
Alors que les Khmers roses, tout confits dans leurs roideurs idéologiques, espéraient fébrilement que la contestation allait s’évanouir dans la torpeur de l’été, ils s’aperçoivent avec effroi qu’il n’en est rien.
Pire : le mouvement gronde et grandit.
Surtout, il se radicalise.

Le pouvoir socialiste a commis l’exploit de réveiller une flamme que tous, à gauche comme à droite, croyaient éteinte.
Après tant d’années de compromissions, de renonciations, d’accommodements, de honte de soi, d’affadissement interne !
Tant d’années à encaisser la domination morale des fossoyeurs de la nation et autres indignés sur commande !
Ils auront tout essayé, et pourtant ils n’ont pas réussi.
Et pour la première fois depuis longtemps, de nombreux Français se mettent à éprouver une étrange espérance et une curieuse fierté.

Un mouvement est lancé, précis comme un mécanisme d’horlogerie et aussi implacable qu’un raz-de-marée :
« Manif pour tous », « Printemps français », « Hommen », « Veilleurs debout », « Tour pour tous »… Les initiatives se multiplient.

Le pouvoir ne comprend pas.
Il n’est pas capable de comprendre.
Depuis 1945, la rue appartient à la gauche.
L’intelligence appartient à la gauche.
La morale appartient à la gauche.
Le bien, c’est la gauche, et la gauche, c’est le bien.

Comment peuvent-ils concevoir, ces héritiers des Jacobins et bolcheviks, que quelque autre pensée ait voix au chapitre ?

Quelle perplexité doit les saisir quand ils voient l’entêtement d’une France bien élevée qui ose relever la tête !

Oui, Paris est en colère !

Jean  Aubanel

http://www.bvoltaire.fr  du 28/07/2013

 

 

 

 

IL EST ILLEGAL DE MENTIONNER DES LIENS COMMERCIAUX

LES COMMENTAIRES SONT FERMES

La Russie Avertit Les U.S.A.

La Russie Avertit Les U.S.A. dans INSOLITE labeille-300x160

La disparition des abeilles provoquerait une troisième guerre mondiale.

Les minutes alarmantes de la rencontre de la semaine passée entre le président Vladimir Poutine et le secrétaire d’état US John Kerry révèlent « l’extrême outrage » du dirigeant russe concernant la protection, par le régime Obama, des géants de l’agrochimie Syngenta et Monsanto face à une « apocalypse des abeilles » dont le Kremlin avertit qu’elle « mènera très certainement » à une guerre mondiale.
Selon ces minutes, publiées aujourd’hui au Kremlin par le ministère des ressources naturelles et de l’environnement de la fédération de Russie (MRNE), Poutine était si énervé du refus du régime Obama de discuter de ce sujet très grave qu’il déclina pendant trois heures de recevoir Kerry, qui avait voyagé jusqu’à Moscou pour une mission diplomatique programmée d’avance, mais se ravisa pour ne pas créer une scission encore plus grande entre les deux nations.
Au centre de cette dispute entre la Russie et les USA, annonce ce rapport du « MRNE », sont les « preuves incontestées » qu’une gamme d’insecticides neuro-actifs liés à la nicotine, connue sous le nom de néo-nicotinoïdes, détruisent la population d’abeilles de notre planète, ce qui, laissé en l’état, pourrait anéantir la capacité de notre monde à faire pousser assez de nourriture pour nourrir ses populations.

Cette situation est devenue si sérieuse, rapporte le « MRNE », que la Commission Européenne dans son ensemble a institué la semaine dernière une interdiction de précaution de deux ans (devant commencer le 1 décembre 2013) sur l’usage de ces pesticides « tueurs d’abeilles«  à la suite de la Suisse, de la France, de l’Italie, de la Russie, de la Slovénie et de l’Ukraine, qui avaient déjà tous interdit l’usage d’organismes génétiquement modifiés des plus dangereux sur le continent.
Deux des néo-nicotinoïdes les plus redoutés sous le coup de cette interdiction sont Actara et Cruiser, fabriqués par la multinationale suisse de biotechnologie Syngenta AG, qui emploie plus de 26000 personnes dans plus de 90 pays, eu troisième rang mondial des ventes sur le marché commercial des semences agricoles.
Il est important de noter, dit ce rapport, que « Syngenta », avec les géants de la bio-tech « Monsanto », « Bayer », « Dow » et « DuPont » contrôlent maintenant presque 100% du marché global de pesticides et de semences et plantes génétiquement modifiées.
Relevable également à propos de « Syngenta », poursuit le rapport, en 2012 « Syngenta » fut condamnée en Allemagne pour avoir caché le fait que son maïs génétiquement modifié tue le bétail, et paya comme réparation d’une plainte collective $105 millions aux USAsuite à la découverte de la contamination de l’eau potable de quelques 52 millions de citoyens états-uniens, dans plus de 2000 bassins aquifères avec son herbicide « changeur de genre » Atrazine.

L’épouvantable gravité de la situation, dit le « MRNE », peut être constatée dans le rapport publié en mars dernier par l’ »American Bird Conservancy » (« ABC »), où ils avertissent du danger dans lequel se trouve toute la planète, et où nous pouvons lire, notamment:
« En tant que composante d’une étude sur les effets de la classe d’insecticides les plus utilisés au monde, des produits chimiques similaires à la nicotine appelés les néo-nicotinoïdes, l’ »American Bird Conservancy » (« ABC ») a appelé à une interdiction de leur usage et à la suspension de toutes leurs applications en attente d’un examen indépendant des effets de ces produits sur les oiseaux, les invertébrés terrestres et aquatiques, et d’autres organismes vivants.
Il est clair que ces produits chimiques ont le potentiel d’affecter des chaînes alimentaires entières.
La persistance dans l’environnement des néo-nicotinoïdes, leur propension au ruissellement et à l’infiltration dans les eaux souterraines, et leur mode d’action cumulatif et grandement irréversible chez les invertébrés soulèvent des inquiétudes écologiques sérieuses, »a dit Cynthia Palmer, co-auteure du rapport et directrice des programmes sur les pesticides pour « ABC », l’une des organisations les plus éminentes des USA pour la conservation des oiseaux.
« ABC » a commandité le toxicologue environnemental de renommée mondiale, le Docteur « Pierre Mineau » pour mener ces recherches. Le rapport de 100 pages, « L’impact des insecticides les plus usités de la nation sur les oiseaux », passe en revue 200 études sur les néo-nicotinoïdes dont des études menées par l’industrie elle-même et obtenues grâce au « Freedom of Information Act US » (loi sur la liberté de l’information, ndt).
Le rapport évalue le risque toxicologique encouru par les oiseaux et les écosystèmes aquatiques, et comprend des comparaisons exhaustives avec les anciens pesticides que les néo-nicotinoïdes ont remplacé.
Le document conlut que les néo-nicotinoïdes sont mortels pour les oiseaux et aux systèmes aquatiques dont ils dépendent.

« Un seul grain de maïs enduit d’un néo-nicotinoïde peut tuer un passereau, » atteste Palmer.
« Même un tout petit grain de blé ou sa canule traité avec le plus ancien des néo-nicotinoïde – dénommé imidacloprid – peut empoisonner un oiseau de manière fatale.
Et aussi peu qu’un dixième de semence de maïs recouverte de néo-nicotinoïde par jour pendant la saison de ponte est tout ce qu’il faut pour perturber la reproduction. »
Le nouveau rapport conclut que les taux de contamination par les néo-nicotinoïdes dans les eaux de surface et souterraines aux États-Unis et autour du monde ont déjà dépassé le seuil constaté être mortel pour beaucoup d’invertébrés aquatiques.

Rapidement suite à ce sévère rapport, dit le « MRNE », un large groupe d’apiculteurs et d’écologistes états-uniens a porté plainte contre le régime Obama à cause de la poursuite de l’usage de ces néo-nicotinoïdes, affirmant:
« Nous amenons l’ »EPA » (« Environmental Protection Agency », agence de protection de l’environnement US, ndt) devant les tribunaux à cause de son échec à protéger les abeilles des pesticides.
Malgré nos meilleurs efforts pour prévenir l’agence des problèmes posés par les néo-nicotinoïdes, l’EPA a continué d’ignorer les signes d’avertissement clairs d’un système agricole en péril. »
La gravité de ce qui est vraiment devenu le système agricole planétaire du fait de ces plantes et semences génétiquement modifiées et ces pesticides, poursuit le rapport, peut être comprise à travers la décision de la Commission Européenne la semaine dernière, qui fait suite à leur interdiction des néo-nicotinoïdes, où ils projettent de rendre illégales presque toutes les plantes et semences non-enregistrées auprès de l’Union Européenne, et nous pouvons lire, entre autres:
« L’Europe se précipite vers les bons vieux jours de 1939, 40…
Une nouvelle loi proposée par la Commission Européenne rendrait illégales « la culture, la reproduction et le commerce » de toutes semences végétales qui n’aient pas été « testées, approuvées et acceptées » par une nouvelle bureaucratie de l’UE dénommée « l’agence de l’UE des variétés végétales.

Cela s’appelle la Loi sur le Matériel Reproductif Végétal, et entend rendre le gouvernement responsable de presque toutes les plantes et semences.
Les jardiniers chez eux qui font pousser leurs propres plantes à partir de semences non-régulées seraient considérés comme des criminels sous cette loi. »
Ce rapport du « MRNE » souligne que bien que cette action de l’UE paraisse draconienne, elle est néanmoins nécessaire pour purger le continent d’une poursuite de la contamination par ces « monstruosités de semences » engendrées par la génétique de laboratoire.
Ce qui rend encore plus perplexe dans tout cela, dit le « MRNE », et qui provoqua la colère de Poutine envers les USA, sont les efforts fournis par le régime Obama pour protéger les bénéfices des producteurs de pesticides en face des dommages catastrophiques infligés à l’environnement.
Comme le dit, entre autres choses, leGuardian News Service dans leur article du 2 mai intitulé « Les USA rejettent l’affirmation de l’UE que les pesticides sont la principale cause pour la chute de population des abeilles« :
« L’Union Européenne a voté cette semaine une interdiction de deux ans de l’usage d’une classe de pesticides, connus sous le nom de néo-nicotinoïdes, qui a été associée avec la disparition des abeilles.
Le rapport du gouvernement US, par contre, trouva des causes multiples à la disparition des abeilles mellifères. »

Le « MRNE »ajoute que les « vraies » raisons derrière la protection accordée par le régime Obama à ces géants de la biotechnologie qui détruisent notre monde peuvent être trouvées dans l’article intitulé « Comment Barack Obama est-il devenu l’homme de Monsanto à Washington? » et qui lit, entre autres:
« Après sa victoire aux élections de 2008, Obama donna des postes-clés à des employés de « Monsanto » dans des agences fédérales ayant une influence considérable sur les thèmes alimentaires, la « USDA » (« US Department of Agriculture », ministère de l’agriculture US, ndt) et la « FDA » (« Food and Drug Administration », agence des aliments et des drogues, ndt): à la « USDA », comme directeur du « National Institute of Food and Agriculture » (institut national de la nourriture et de l’agriculture, ndt), « Roger Beachy », ancien directeur du « Danforth Center de Monsanto ».
Comme commissaire adjoint de la « FDA », le nouveau tsar des sujets de sécurité alimentaire, le notoire « Michael Taylor », ancien vice-président des relations publiques de « Monsanto ».
Taylor avait été instrument dans l’obtention de l’approbation de l’hormone de croissance bovine fabriquée en laboratoire de biogénétique par « Monsanto ». »

Encore pire, après que la Russie ait suspendu l’importation et l’utilisation du maïs transgénique de » Monsanto » suite à une étude suggérant un lien avec le cancer du sein et des dommages aux organes en septembre dernier, le « Russia Today News Service » a rapporté la réaction du régime Obama:
« La Chambre des Représentants US a passé en catimini un ajout de dernière minute à sa loi de prévision budgétaire agricole pour 2013 la semaine dernière – incluant une provision protégeant les semences génétiquement modifiées de litiges en cas de risques sanitaires.
Le texte, portant le titre officiel de « Farmer Assurance Provision » (provision d’assurance des fermiers, ndt), a été dénoncé par des opposants au « lobbying » biotechnologique comme le « Monsanto Protection Act », car il retirerait aux tribunaux fédéraux l’autorité pour faire immédiatement stopper la plantation et la vente de plantes et semences génétiquement modifiées en dépit de toutes considération sanitaires des consommateurs.
La provision, également décrite comme un « texte biotech », aurait dû passer par des comités agricoles ou juridiques pour examen.
Au contraire, aucune audition n’a eu lieu, et le document était de toute évidence inconnu de la plupart des Démocrates (qui détiennent la majorité au Sénat) avant son approbation comme partie du « HR 993″, la loi de financement à court terme qui fut passée pour éviter une banqueroute du gouvernement fédéral. »

Le 26 mars, Obama signa discrètement ce « Monsanto Protection Act »en loi, assurant ainsi que le peuple états-unien n’ait aucun recours contre ce géant de la biotechnologie alors qu’ils tombent malades par dizaines de millions, et que des millions en mourront certainement dans ce que ce rapport du « MRNE » appelle la plus grande apocalypse agricole de l’histoire humaine comme plus de 90% de la population des abeilles sauvages aux USA a déjà disparu, et jusqu’à 80% des abeilles domestiques ont également disparu.

Will Summer du 15/05/2013

http://dailygeekshow.com

 

 

 

 

 

IL EST ILLEGAL DE MENTIONNER DES LIENS COMMERCIAUX

LES COMMENTAIRES SONT FERMES

Notre Etat Ferait Du Racisme !

Notre Etat Ferait Du Racisme ! dans INSOLITE niqab-300x199

Noël Mamère fait de dangereuses insinuations !

Toujours prompt à dénoncer les « catholiques intégristes », le maire de Bègles semble beaucoup plus frileux vis-à-vis des islamistes.
Dans une tribune parue chez nos confrères de Rue 89, le député de Gironde réagit aux évènements de Trappes qui nous obligent « à réfléchir sur la vague d’islamophobie qui s’est emparée de notre pays » !
L’ancien journaliste, loin de mettre en cause la violation manifeste de la loi par des musulmans voulant provoquer la République, s’interroge :
« Pourquoi interpeller en plein ramadan une jeune femme voilée, sachant que durant cette période, un tel geste peut être interprété comme une provocation à l’égard des populations musulmanes ? ».
Noel Mamère dénonce donc « un racisme d’Etat qui s’est lentement insinué dans la société française » et annonce sa proposition pour pallier aux problématiques communautaires des banlieues :
« appliquer l’égalité réelle des droits, ce qui suppose un investissement sans commune mesure avec nos capacités actuelles».

Il est vrai que céder aux revendications de musulmans souhaitant imposer leurs normes et leurs coutumes religieuses en France, éviterait le conflit.

Ce type de réflexion est typique d’une certaine gauche ayant gardé un fort esprit Munichois.

Comme le disait Winston Churchill :

« Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur.

Vous aurez le déshonneur et vous aurez la guerre » !

http://www.infos-bordeaux.fr/  du 25/07/2013

http://fr.novopress.info  du 27/07/2013

Je ne veux ni déshonneur, ni guerre , surtout pas d’islam ni de Charia !

Pour l’islam seuls les arabes sont supérieurs, nous serons toujours des chiens, même avilis, spoliés,  nous ne voulons pas de ces envahisseurs qui ne sont que violence , ruse, pillage, désordre dans notre République Laïque qui se moque de son coran et de sa loi !

Je suis en France, la loi y est Française et laïque, qui n’est pas content va voir dans un des pays de l’Organisation de Coopération Islamique, ils sont plus de 50 et leur loi est la Charia !

IL EST ILLEGAL DE MENTIONNER DES LIENS COMMERCIAUX

LES COMMENTAIRES SONT FERMES

On Laisse Dire Ca Aussi En France

On Laisse Dire Ca Aussi En France dans INSOLITE liberte_egalite_vaseline1-e1374442428419

Que l’Amérique, la France, et la Grande Bretagne soient détruites !

Tels sont les appels lancés à la divinité islamique par les Arabes-palestiniens.
Lors d’une manifestation de soutien aux Frères musulmans, sur le Mont du Temple, devant la mosquée Al-Aqsa, il y a quelques jours, bien entendu, les Juifs ne sont pas oubliés : « Khaybar, khaybar, oh vous les Juifs »
Le prêche – censuré dans les grands médias internationaux pour cause de non conformité avec le paradigme qui a fait des Palestiniens des victimes de la tyrannie juive- est un appel explicite, lancé par les Palestiniens, à tuer et à conquérir pour la gloire d’Allah.
Chacun notera cette phrase qui confirme la nature suprémaciste de l’islam :
« Nous sommes la nation de la meilleure communauté qui soit, nous devons la nettoyer de son impureté »
(l’impureté, c’est vous et moi…)
On entend également :
“A bas l’Amérique et ses chiens : quiconque négocie avec l’Amérique est un collaborateur et un lâche ».
Et puis bien entendu l’habituel appel au génocide des Juifs :
« Khaybar, khaybar, Oh, vous les Juifs … l’armée de Mahomet reviendra. »

L’Occident nihiliste s’est rangé du côté des sauvages.
Le prix à payer sera celui du sang versé par leur main.
Qui couche avec les sauvages se relèvera trempé dans son propre sang
(s’il se relève).

La Mosquée Al Aqsa est non seulement construite sur le site sacré du premier et du second Temple de Jérusalem, mais les Musulmans, dans leur grande tolérance, interdisent aux Juifs de prier sur le Mont du Temple et n’hésitent pas à les agresser lorsque les Juifs bravent l’interdiction.
Cette aberrante situation est acceptée, cautionnée, par le monde « libre ».

La « nation de la meilleure communauté qui soit » est donc en route pour le « Jihad » guerrier, accompagnée par le roulement des tambours des médias et des politiques, expliquant que cela n’a rien à voir avec l’islam.

Ces appels aux meurtres de masse sont liés à la défense de la cause islamique ?
Qu’importe, on vous dit que cela n’a rien à voir avec l’islam, et si vous contestez, c’est que vous êtes islamophobe, et, dès que les lois adaptées seront votées, vous serez passible de poursuites pénales.
Ci-dessous donc, des extraits de la manifestation « pro-Morsi » tenue à l’extérieur de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, publiée sur internet le 12 juillet dernier.

L’imam fait partie du mouvement islamiste mondial « Hezb Tahrir » qui veut rétablir un califat.

Imam :
Allah Akbar.
Que l’Amérique soit détruite.
La foule :
Allah Akbar.
Que l’Amérique soit détruite.
Imam :
Allah Akbar.
Que la France soit détruite.
La foule :
Allah Akbar.
Puisse la France être détruite.
Imam :
Allah Akbar.
Que la Grande Bretagne soit détruite.
La foule :
Allah Akbar.
Que la Grande Bretagne soit détruite.
Imam :
Allah Akbar.
Que Rome soit ouverte (conquise).
La foule :
Allah Akbar.
Que Rome soit ouverte (conquise).
Imam :
Si nous allons au Combat, ils verront à quoi aboutira notre colère.
Nous vous avertissons, oh vous l’Amérique : cessez d’oprimer les Musulmans.
Enlevez vos mains des Musulmans.
Vous avez commis des ravages en Syrie et avant cela, en Afghanistan, en Irak et maintenant en Egypte.
Oh vous l’Amérique, qui pensez-vous que nous soyons ?
Pensez-vous que nous allons rester les bras croisés ?
Nous sommes la nation de l’islam, une oumma gigantesque et super-puissante, qui se soulèvera du Maghreb jusqu’en Orient.
Bientôt, nous vous donnerons une leçon non seulement politique mais militaire, avec l’aide d’Allah.
Allah Akbar.
Honneur pour Allah et gloire pour les musulmans.
La foule :
Allah Akbar.
Honneur pour Allah et gloire pour les musulmans.
Imam :
Obama, Obama écoute, le califat est de retour.
La foule :
Obama, Obama écoute, le califat est de retour.
Un manifestant :
Dites Allah Akbar.
La foule :
Allah Akbar.
Un manifestant :
Dites : Allah Akbar.
La foule :
Allah Akbar.
Un manifestant :
notre nation ne sera jamais à genou, ne sera jamais soumise.
La foule :
notre nation ne sera jamais à genou, ne sera jamais soumise.
le califat reviendra
(repris plusieurs fois par la foule)

Un manifestant :
Je m’adresse aux Égyptiens : ne soyez pas triste, vous serez les victorieux.
Si vous avez été touchés par un malheur, sachez que les jours changent, et vos martyrs montrent que vous êtes des vrais croyants. Allah récompensera ceux qui sont croyants et distribuera son châtiment aux infidèles.
Résistez dans la crainte d’Allah.
Un manifestant :
notre nation ne sera jamais humiliée.
La foule :
notre nation ne sera jamais humiliée.
Un manifestant :
le califat est la solution, le califat est de retour.
Nous sommes la nation de la meilleure communauté qui soit.
La foule :
nous sommes la nation de la meilleure communauté qui soit.
Un manifestant :
Obama, Obama écoute, nous sommes une Oumma qui ne pliera jamais.
Un manifestant :
Obama, écoute, le califat est de retour.
Un manifestant :
Obama, écoute écoute, nous sommes la meilleure parmi les nations.
La Foule :
Obama, écoute, nous sommes la meilleure parmi les nations.
Un manifestant :
nous allons nettoyer (purifier) le monde des impurs.
La foule :
nous allons nettoyer le monde des impurs.
Un manifestant :
Khaybar, Khaybar, oh vous les Juifs.
La foule :
Khaybar, khaybar, oh vous les Juifs.
Un manifestant :
l’armée de Mahomet reviendra.
La foule :
l’armée de Mahomet reviendra.
(Et de répéter) :
Khaybar, Khaybar, oh vous les Juifs…
L’armée de Mahomet reviendra.
La foule :
Khaybar, khaybar, oh vous les Juifs.
Un manifestant :
à bas l’Amérique et tous ses chiens.
La foule : : à bas l’Amérique et tous ses chiens
Un manifestant :
quiconque négocie avec l’Amérique est un collaborateur et un lâche.
La foule :
quiconque négocie avec l’Amérique est un collaborateur et un lâche.
Un manifestant :
à bas les solutions pacifiques.
La foule :
à bas les solutions pacifiques.
Un manifestant :
Al Aqsa est le symbole de notre honneur, Nous mourons pour lui et nous sommes victorieux au nom de Dieu.
Un manifestant :
Pensez-vous que le Paradis est si facile ?
Regardez les nations qui sont venues avant vous.
Seuls les sacrifices payeront.
La victoire d’Allah est si proche.
Qu’Allah protège partout le sang des musulmans (expression arabe pour évoquer la vie) et en particulier en Egypte, en Somalie, au Burma, au Mali, au Pakistan et en Afghanistan.
Priez pour la libération de la Palestine et du Cachemire.
Qu’Allah rassemble les paroles et les forces musulmanes avant le rétablissement du Califat.

Ces « braves » qui implorent Allah le miséricordieux ne veulent pas la paix mais la guerre, l’extermination de masses « impures » qui, par leur seule présence, souillent la grande nation islamique, formée par les « Ubermensch » dixit Allah.

Et les islamophiles occidentaux ne se sentent pas insultés par de tels propos ?

Ils s’auto-persuadent que l’islam, ce n’est pas cela, que c’est un fou isolé, les pauvres naïfs.

Winkelried

http://www.reduitnational.com  du 21/07/2013

Belles Eglises Vouées A La Démolition.

Belles Eglises Vouées A La Démolition. dans INSOLITE geste-e1374361376525

 

Mensonge d’Etat déplorable autour de l’église  néogothique  de Gesté

Une lettre à l’abîme avait-on cru.
Nous avons longuement couvert l’affaire ahurissante de démolition de l’église de Gesté, et le drame de ce petit village angevin dont la mairie casse l’église en s’appuyant pour l’essentiel sur des éléments matériels détournés ou contraires à la réalité.
La « SPPEF » – « Société de Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France » –  avait écrit le 20 juin au préfet du Maine et Loire pour s’insurger contre le début des travaux de démolition.
Sans réponse…

Et puis non, divine surprise.
Dans la réponse, datée du 27 juin, le préfet du Maine et Loire « François Burdeyron » écrit à la « SPPEF » « il ne s’agit pas d’une démolition d’église.
Le clocher, la crypte et le chœur ne seront pas détruits, ce sont les parties les plus emblématiques de ce bâtiment et seront conservés. La nef dont la démolition a été engagée sera reconstruite mais sous un format plus petit
 ».
Curieusement, sur place, la mairie s’en tenait toujours à son projet initial – c’est-à-dire conserver le clocher et la crypte mais raser le chœur – et rien ne semblait confirmer les dires du préfet.
Donc, avant même de nous demander comment une nef plus petite pourrait s’accorder à la monumentalité du chœur néogothique, nous nous sommes dévoués et avons demandé à la Préfecture de préciser.
Celle-ci nous a courageusement renvoyés à la sous-préfecture de Cholet, chargée d’aplanir le monumental gourage.

Colin Miège, le sous-préfet de Cholet, nous dit en effet « qu’il faut bien reconnaître qu’il y a une erreur dans cette lettre :
le chœur en réalité sera détruit et la nef aussi.
On reconstruit un nouvel édifice en gardant le clocher et la crypte ».
Rien de nouveau sous le soleil, mais la façon dont a été écrite la lettre montre avec quelle désinvolture l’Etat – par le biais du Préfet du Maine-et-Loire traite la destruction de l’église catholique Saint-Pierre de Gesté.
Le représentant de l’Etat dans le Maine et Loire se permet même d’entuber au passage la plus ancienne association de protection du patrimoine historique en France
 (la « SPPEF » a été fondée en 1901 et est agréée d’utilité publique sans discontinuer depuis 1968).
Plus étonnant, la direction de cette association, ne s’est même pas rendu compte qu’elle s’est faite flouer et n’a pas pris la peine de vérifier l’étonnante nouvelle.
C’est d’autant plus étonnant que la « SPPEF » suit le dossier depuis 2006.
Cette désinvolture étatique et ce désengagement de la « SPPEF » sont symptomatiques de la déliquescence intérieure de la France, où tout le monde se fiche de tout et personne hormis les démolisseurs n’a plus aucun repère, ni moral ni sacré, ni même fondé sur le travail bien fait.

Il y a une seconde monumentale erreur dans cette lettre, visiblement rédigée à la va-vite, puisque le sous-préfet de Cholet avance que « le préfet n’avait visiblement pas les données du dossier, ou ses papiers ».
C’est à croire que tout le monde est en congés ou en « RTT » à la préfecture du Maine-et-Loire, puisqu’il ne s’est trouvé personne pour sortir le dossier et essayer de fignoler un tant soit peu la lettre – officielle – d’un non moins officiel représentant de l’Etat.
Sans sourciller, le préfet écrit « un expert mandaté par le tribunal a précisé que la nef est dangereuse et menace ruine.
Cela a
 (…) eu pour conséquence d’obliger le maire à faire évacuer une habitation contigüe à l’église et à reloger la personne qui y habite ».
Cela est bel et bien… faux puisque l’expert a précisé que c’est le chœur néogothique qui menace ruine et l’habitant délogé habitait justement à cinq mètres du chœur, au sud-est de l’église.
La nef, rénovée en partie dans les années 1980-1990 est en très bon état, pour ce qu’il en reste.
Pour finir sur l’accumulation de mensonges sur l’état de l’église, l’expertise de l’ »APAVE » en 2012 n’a pas conclu à un péril imminent sur l’église et seulement signalé, comme ce fut précisé au tribunal administratif de Nantes le 8 juillet dernier qu’il y avait un contrefort à cercler et deux corniches à réparer sur ledit chœur.

Mais cette fois, le sous-préfet de Cholet s’arc-boute :
Pour lui « le péril de l’ensemble de l’église n’est pas contesté ».
Sauf par deux rapports d’expertise en 2012 et trois autres en 2006-2007.
Du coup, il souhaite « que la polémique s’apaise » puisque « au vu de la situation financière de la commune, celle-ci ne pouvait faire autrement que de détruire l’église » et la sous-préfecture lui a « donné des garanties juridiques». Par conséquent, « les travaux vont se poursuivre, et s’il y a quelque chose à y redire, c’est le juge administratif qui tranchera sur le fond [dans neuf mois au moins] mais trop tard pour l’église ».
Rien d’étonnant dans cette calme invitation faite aux élus d’abattre leurs églises et fouler aux pieds les arrêts de cour administrative d’appel :
Puisqu’un préfet est capable de bâcler une lettre officielle et de la farcir d’erreurs monumentales, pourquoi s’étonner que dans une province particulièrement en crise d’un pays moralement et économiquement failli, un sous-préfet passe la justice par pertes et profits ?

Alors nous nous sommes enhardis et nous avons demandé s’il y aura-t-il une « doctrine Gesté » pour toutes les églises en péril ?
A commencer par celle de Drain, face à Ancenis, côté Choletais, église sérieusement fissurée, mal assise sur un coteau instable et viticole ?
Bien que le sous-préfet estime que « chaque église est un cas d’espèce » et que « de nombreux critères, tels que la valeur patrimoniale, l’âge, la possibilité de faire des travaux à un coût raisonnable, les capacités financières de la commune » entreront en jeu, forceest de constater qu’un tri s’annonce en creux, avec la complicité sinon le soutien des autorités publiques, unies dans le mensonge d’Etat.
Dans la France morte de demain, une église du XIXe construite en plusieurs fois, dans une commune pauvre – ou qui se dit telle pour ne pas avoir à réparer l’église – aura nettement moins de chance de survie qu’une église antérieure, ou encore une église du même âge dans une commune pas nécessairement plus riche, mais bretonne.

Un rapport du Sénat estimait en 2007 que 2.800 églises rurales pourraient être en péril dans les prochaines années.
Les estimations croisées des associations de défense du patrimoine, de La France des Clochers, de Patrimoine en blog et de l’Observatoire du Patrimoine religieux convergent vers 250 à 300 monuments religieux, dont une bonne moitié d’églises, en péril de ruine ou de démolition.
Seules six d’entre elles se trouvent dans les 1491 communes des cinq départements bretons, et aucune n’est menacée de démolition par sa mairie.
Qu’est-ce qu’il y a de plus en Bretagne qu’il n’y a pas en Anjou ?

Le sens du bien et du mal, tout simplement, peut être.

 

http://breizhjournal.wordpress.com  du 18/07/2013

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

N’ Oublions Pas Nos Racines Culturelles

N' Oublions Pas Nos Racines Culturelles dans INSOLITE bretonnes-300x200

 

Lutter contre le déclin des langues régionales

Les langues régionales continuent de décliner en France métropolitaine,  minées par «l’extinction croissante de la transmission familiale» et la mobilité géographique,  souligne un rapport remis au ministère de la Culture, qui propose des mesures de relance.
Dans ce rapport remis cette semaine à « Aurélie Filippetti », le «Comité consultatif pour la promotion des langues régionales et de la pluralité linguistique interne» suggère le vote par le Parlement d’une loi à «haute valeur symbolique» pour «affirmer l’importance» des langues basque, bretonne, alsacienne ou kanakes.
Ce comité, présidé par le conseiller d’Etat « Rémi Caron », propose aussi de sensibiliser les citoyens en lançant une campagne de communication nationale, d’améliorer l’information sur l’enseignement bilingue et de mieux prendre en compte l’existence des langues régionales dans les cours d’histoire-géographie.

Le comité distingue les langues de la métropole à «forte vitalité» comme l’alsacien, le basque, le breton, le catalan, le corse et l’occitan, où l’enseignement bilingue est «une option reconnue», alors que les langues «à faible diffusion» et «grande dispersion» comme le flamand, le gallo ou le franco-provençal ne peuvent être apprises que dans «un nombre limité d’établissements».

Troisième grand groupe, l’Outre-mer avec le tahitien, les différents créoles, les langues kanakes ou amérindiennes de la Guyane, doit bénéficier d’une «approche spécifique» dans la mesure où le français y est souvent la deuxième langue.
«Chaque enfant doit pouvoir apprendre à lire et à écrire dans sa langue maternelle», insiste le comité.
D’autres langues, notamment celles d’oil au nord de la France, proches du français, n’ont plus guère aujourd’hui qu’une valeur patrimoniale.

(Langues de l’immigration)
Le comité s’est aussi penché sur les langues parlées par les communautés d’origine immigrée, à commencer par les berbères mais aussi l’arabe dialectal, peu écrit, suggérant que l’Éducation nationale en accentue la prise en compte dans l’enseignement de l’arabe classique.
Il souhaite aussi que soit encouragée la diffusion des langues de l’immigration sur le réseau France Médias Monde (auparavant l’Audiovisuel extérieur de la France).
A ceux qui y verraient une «brèche» dans la protection du français, le comité répond que les communautés disposent déjà d’une offre abondante via le cable et le satellite.
Il faudrait aussi «prendre appui sur les langues de France pour développer l’enseignement des langues étrangères dont elles sont proches», comme l’alsacien et l’allemand, ou l’arabe dialectal et le classique.

Le comité veut aussi pérenniser le financement des écoles associatives, ouvrir aux langues régionales les aides publiques aux industries culturelles, comme les bibliothèques, ou encore faciliter l’accès au patrimoine numérisé en langues régionales, alors que l’occitan, par exemple, dispose d’archives remontant au Xe siècle.
Le comité estime qu’il faudrait aussi «donner une place accrue à l’expression en langues régionales dans les médias», proposant de réserver «une dotation suffisante» pour l’encourager sur la télévision publique, et notamment France 3.
Plus généralement, le comité souligne que la loi autorise déjà l’usage des langues régionales dans la vie publique et qu’il «appartient au gouvernement de prendre les mesures propres à surmonter les obstacles administratifs réels ou supposés».
Et de citer l’administration, les transports publics, la signalisation routière, les services sociaux ou les hôpitaux.

Il faudrait aussi «faciliter l’affirmation des noms et prénoms en langues régionales dans l’état-civil», relèvent les experts, parmi lesquels des élus, juristes et universitaires.

Ce comité n’avait pas vocation à résoudre le problème d’ordre constitutionnel posé par la ratification par la France de la charte européenne des langues régionales.

L’ancien Premier ministre socialiste Lionel Jospin avait signé cette charte en 1999, mais le Conseil constitutionnel a considéré qu’elle favorisait les locuteurs régionaux et serait une atteinte au principe d’égalité, rendant nécessaire à toute ratification une modification préalable de la Constitution.

http://www.20minutes.fr  du 17/07/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

 

La France, Pays Des Bons Fromages !

La France, Pays Des Bons Fromages ! dans INSOLITE france-rebelle1-e1373642973684Les Fromages Manifestent

Et si on était moins sectaires ?

« Christine Tasin » reproche à « Béatrice Bourges » et au Printemps français,  dans une tribune enflammée de ne pas se battre contre l’islamisation de la France et l’immigration.
Bref, de ne pas faire ce que fait Résistance républicaine.
Ce mouvement serait donc, selon elle, voué à un échec inévitable.

« Pourtant, depuis près d’une année, une exceptionnelle mobilisation contre la « loi Taubira » a pris de court toute la classe politique. »
Nous avons vu ce peuple que « Gabrielle Cluzel » appelle« la France bien élevée » se lever.
Toute une génération, qu’incarne le jeune « Nicolas », a découvert le militantisme, et inventé de nouveaux types d’actions.
Cette force représente le cœur de la Résistance de demain.
Au lieu de les regarder de haut, n’aurait-il pas fallu, tracts à l’appui, dans les manifestations, démontrer que le Pacs, en 1998, a introduit, malgré les promesses des socialistes, le mariage homo en 2013, et que celui-ci introduira forcément le mariage polygame musulman dans quelques années, charia pour tous, si rien ne change ?
N’était-ce pas ainsi qu’on aurait pu faire le lien entre ces deux combats ?

Ce qui rassemble ces manifestants et la majorité des adhérents deRésistance républicaine, l’amour de la France et de sa civilisation, n’est-il pas beaucoup plus important que ce qui pourrait les diviser ?

Ne doit-on mener des actions qu’avec des gens avec qui on est d’accord sur tout ?

Heureusement, non.

Ainsi, nous avons vu « Christine Tasin » rendre hommage à l’historien « Dominique Venner », devant la cathédrale Notre-Dame, en compagnie de l’écrivain « Renaud Camus ».
Rappelons qu’avant son suicide, celui-ci, tout en condamnant ce qu’il appelait l’abominable « loi Taubira », appelait nos compatriotes à se mobiliser pour défendre notre civilisation.
Nous avons vu également ledit « Renaud Camus » débattre très amicalement avec « Gabrielle Cluzel » et « Béatrice Bourges », à l’invitation de « Robert Ménard », et leur dire que selon lui, le mariage homosexuel était une bataille secondaire contre le pire danger qui guette la France, le « grand remplacement » et le « changement de peuple ».

Nous avons pu, « Christine Tasin » et moi-même, débattre fort courtoisement avec l’abbé de « Tanoüarn », espace Saint-Paul, à Paris, sur la laïcité.
Nous sommes régulièrement invités sur Radio Courtoisie, dont le président et la majorité des présentateurs ne partagent pas la vision de Christine – qui n’est pas la mienne – sur la « loi Taubira ».
Nous avons vu les Identitaires, auteurs d’une action exemplaire à Poitiers, organiser avec Résistance Républicaine et Riposte Laïque le mémorable Apéro Saucisson-Pinard et, six mois plus tard, les Assises internationales sur l’islamisation de nos pays.
Et pourtant, les Identitaires sont régionalistes et européistes, et nous sommes plutôt « République une et indivisible » et souverainistes.
Nous avons vu « Christine Tasin », à la tête de son association, manifester contre le fascisme islamiste, dans les rues de Paris, et donner la parole à « Oskar Freysinger », qui, pourtant, ne cache pas son hostilité à l’avortement.

Pourquoi cette culture du débat et du rassemblement, qui caractérise le camp des patriotes, ne serait-elle pas possible avec le Printemps français ?

Nous sommes dans une période où le jeune « Nicolas » vient de passer trois semaines en prison.
Nous sommes dans un pays où « Esteban » et « Samuel », agressés par des antifa, sont embastillés pour s’être défendus, quand les gauchistes sont en liberté.

Nous sommes sous un régime où « Renaud Camus », « Marine Le Pen », « Ivan Rioufol », « Christine Tasin », « Pascal Hilout », « Pierre Cassen » et bien d’autres qui osent critiquer l’islam se voient menacés juridiquement pour délit d’opinion.

Nous avons un gouvernement qui, par la bouche de sa porte-parole, réfléchit à mieux encadrer la liberté Internet, pour faire taire ces « fromages qui puent » qui osent encore se réclamer de l’amour de la France et de ses valeurs.

Alors, l’heure est-elle aux divisions sectaires qui affaiblissent notre camp, ou bien au renforcement de l’unité de tous ceux qui résistent, chacun dans son registre ?

À quand « Béatrice Bourges » et « Christine Tasin » à une même tribune ou à une même manifestation ?

Pierre Cassen

http://www.bvoltaire.fr  du 10/07/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Le Petit Caporal Des U.S.A.

 

Le Petit Caporal Des U.S.A. dans INSOLITE la-france

la mise au pas de la France par le gendarme américain

 La longue descente aux enfers n’est pourtant pas terminée.

C’est un secret de polichinelle, mais les événements des derniers mois démontrent à quel point la France est tombée bien bas de puis les années Pompidou et comment une grande nation, par les artifices de la politique internationale, peut se retrouver en quelques décennies reléguée au rang de caporal de l’Europe… derrière bien entendu le sergent-chef allemand et le sous-lieutenant britannique.

Longtemps les différents gouvernements ont fait illusion sur l’assujettissement des milieux politiques français.
Désormais, après le chant du cygne du discours de « M. Villepin » aux Nations Unieshttp://www.youtube.com/watch?v=RNxU-tN8qNc un 14 février 2003, la France n’est plus qu’un pantin sinistre, agitant les bras selon les « désidératas » du grand ordonnateur, satisfait dans sa Maison Blanche.
Qu’ils soient socialistes ou libéraux, les politiques français, de reculades en reculades, en sont arrivés à fondre l’idée de la Nation dans un vaste creuset salvateur qui selon une propagande savamment orchestrée est la panacée du futur des Français : l’Union européenne.
Au nom de cette grande idée, toutes les capitulations ont été justifiées, à commencer par les renoncements et même pire, les humiliations.

C’est ainsi que nous retrouvons la France « en pointe », non pas de la défense des petits et des laissés pour compte, mais des intérêts de la première puissance mondiale, les USA.
Elle est en Afghanistan pour combattre des hommes certes peu recommandables, mais armés par l’Oncle Sam à un moment où il fricotait avec les islamistes pour combattre l’hydre soviétique communiste.
Hier la France prêtait main forte en Lybie afin de « libérer » un peuple opprimé, mais surtout pour mettre fin à un régime décidément trop riche en hydrocarbures…
Tant de richesses ne pouvaient raisonnablement pas se trouver entre d’autres mains que celles de la puissante Amérique.
C’est ainsi que cela s’est également passé en Irak et c’est ce que les mêmes histrions rêvent pour la Syrie d’abord… pour l’Iran après.

La France avait une place privilégiée dans le monde arabe.

Désormais, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même.

Au Maroc, en Tunisie, en Egypte, au Liban, partout, l’influence française régresse aussi rapidement qu’une peau de chagrin et proportionnellement à la main mise américaine sur ses positions.

Diluée dans l’Europe des Nations, la France participe elle-même à la destruction de sa souveraineté et de ses intérêts les plus importants.

Elle a détruit ses frontières, elle propose un vote étrange en Alsace et nous entendons et lisons de plus en plus d’inquiétants discours sur les bienfaits de la régionalisation : indépendance en Catalogne, en Corse, en Ecosse, création de supers régions européennes qui ressemblent à un découpage à la manière du tristement célèbre traité de Trianon de 1920…derrière lequel se trouvait déjà les Américains.

Pendant ce temps, elle est entrée à nouveau dans l’OTAN, organisation que le général De Gaulle dénonçait comme devant être dissoute à la chute de l’Union soviétique sous peine de devenir un danger mortel… pour la France et le monde.

Elle pouvait alors prétendre représenter une troisième voie, celle des pays libres entre les deux blocs et les tireurs de ficelles.
Aujourd’hui, sans vergogne, la France détourne l’avion présidentiel bolivien sur un seul coup de fil d’Outre-Atlantique.
Mitterrand n’avait pas fait autrement au moment de l’affaire Vetrov connue sous le nom de Farewell.
Les années passent, les têtes changent mais pas les procédés.
La différence essentielle depuis 1981, c’est à la fois la mutation européenne et la destruction de la force militaire française.

Cette liquidation de l’armée française est en marche depuis 30 ans.
Elle s’appelle aujourd’hui Le Livre Blanc et elle est au cœur de la perte d’indépendance de la France.
Les Français ont applaudi massivement à la fin de la conscription et du service militaire universel.
Il y avait là pourtant un instrument important de la garantie de sa liberté et de la communion des Français au sein de leur armée. C’est un retour à l’Ancien Régime où les armées étaient professionnelles et pour partie mercenaires.
Cette force militaire tant décriée par un pacifisme criminel est pourtant le dernier rempart de l’indépendance et de la Liberté.
Les exemples du passé ne manquent pas, notamment dans les rangs des pacifistes de 1919 à 1939 qui rallièrent massivement la collaboration après avoir applaudi le pacte Germano-Soviétique.

Ce n’est pas en désarmant la France, en proposant, comme ce fut le cas dernièrement des socialistes, de se débarrasser de l’arme nucléaire ou de donner son siège au Conseil de Sécurité de l’ONU à l’Union européenne, que les Français défendront leurs intérêts.
En refusant de s’armer contre le danger clair qui se levait à partir de 1933 en Allemagne, la France a couru à la catastrophe.
Elle court aujourd’hui à la même déconfiture et pour les mêmes raisons.
Se défendre, ce n’est pas aimer la guerre, ce n’est pas intervenir dans des pays comme la Lybie, la Syrie ou la Côte d’Ivoire.

Aimer la France, ce n’est pas souhaiter qu’elle soit désarmée.

Aimer la France, ce n’est pas détruite son industrie d’armement.

Si nous vivions dans un monde totalement pacifique et bienveillant, il y a bien longtemps que nous aurions jeté par-dessus bord ces brimborions.

Dans une récente conférence (http://www.youtube.com/watch?v=kLauGGDA7To), « Pierre Hillard » expliquait très clairement les enjeux géopolitiques, internationaux et politiques entre la France et le monde anglo-saxon.
Nier la pertinence de cette analyse est jouer avec le feu, car l’histoire parle et elle parle clairement :
La France a été pendant longtemps un obstacle à l’hégémonie anglo-saxonne.
Après bien des aléas, après Waterloo et l’incroyable reniement que la France fait de l’empereur Napoléon, après les déculottées et les saignées du XXe siècle, la France est désormais le pays où l’on donne l’asile politique à des « Inna Shevchenko », une sexe-extrémiste ayant découpé à la tronçonneuse une croix catholique transformée en orthodoxe par les médias… http://fr.news.yahoo.com/france-accorde-lasile-%C3%A0-chef-file-femen-121636993.html érigée ici en mémoire des victimes de Staline…
En France, désormais, on aime mieux enseigner et recevoir des instructions en langue anglaise, distribuer des bons points et emprisonner des Nicolas.

Laurent Brayard

http://french.ruvr.ru  du 09/07/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Emmaüs Se Balade Au Qatar

Emmaüs Se Balade Au Qatar dans INSOLITE emmaus.international

La Communauté Emmaüs abriterait-elle un nouveau scandale à venir ?

Vers une “ affaire Emmaüs ” ?
L’enquête que livre “ Le Point ” sur “ les méthodes lucratives de l’une des filiales ” de l’association fondée par l’abbé Pierre est pour le moins troublante, pour ne pas dire ulcérante…
En cause :
“  »Le Relais », la filière textile d’Emmaüs, 92 millions d’euros de chiffre d’affaires et un appétit d’ogre (…) fondée et dirigée par Pierre Duponchel, 61 ans ”.
“ La polémique est désormais installée, s’alarme le journal : est-ce bien la vocation d’Emmaüs de faire du business, parfois au détriment de l’activité humanitaire locale, sans que l’on sache très bien où vont les bénéfices ?
Les textiles récoltés en France quasi gratuitement par « Le Relais » sont en effet expédiés en grande partie dans des zones franches extra-européennes pour être revendues de 400 à 500 euros la tonne à des commissionnaires privés du Moyen Orient ou d’Afrique ”. Rien que ça…

Duponchel revend l’essentiel des vêtements collectés via une société à son nom exonérée de l’impôt sur le revenu.
“ Si « Duponchel » réserve 5 à 6 % des vêtements collectés aux magasins Emmaüs de l’Hexagone, explique “ Le Point ”, une très grande partie est donc vendue à l’exportation.
C’est que « Duponchel » a également créé une entreprise en son nom propre, Nord-Sud Export, installée en zone franche à Dubaï, un véritable paradis fiscal.
Associé à un Belge d’origine syrienne, Mohamed Khawam, il détient 50 % des parts de cette société, qui n’est pas imposée sur les bénéfices et dont les dirigeants ne paient aucun impôt sur le revenu.
Contrairement à ses concurrents du privé installés en France qui s’acquittent des impôts, taxes et autres charges sociales, sa société en est exempte, hormis des droits de douane de 4 % ”.
Rentable — voire profitable ? —, l’humanitaire…
Un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros “ Visé par la fronde naissante, « Duponchel » fait face, poursuit le journal.
Selon lui, « Nord-Sud Export » trie et revend sur les marchés africains, asiatiques et moyen-orientaux les vêtements expédiés par « Le Relais Nord-Pas-de-Calais », la maison mère, dirigée également par… « Pierre Duponchel ».
Avec un chiffre d’affaires de près de 5 millions d’euros et un bénéfice d’environ 500 000 euros par an, la petite entreprise marche plutôt bien.

Certes, il n’y a rien d’illégal à faire des affaires grâce à la générosité des donateurs français.

Dans son document de présentation, « Le Relais » décrit d’ailleurs Dubaï comme une “ plate-forme de tri aux fins de commercialisation sur cette partie du monde ”.
Reste que, pour beaucoup chez Emmaüs, le business de « Duponchel » est moralement contestable ”.
Et pas que chez Emmaüs, je vais te dire…
26 millions d’euros prélevés sur les consommateurs hexagonaux au titre de l’écocontribution
“ Durant huit ans, raconte encore “ Le Point ”, (Duponchel) n’a en effet reversé aucun bénéfice en France : “ Tout a été réinvesti pour financer l’acquisition des terrains et des locaux à Dubaï ”, se justifie-t-il.
Un investissement dont il pourrait légalement profiter pour son propre compte dans la mesure où l’abus de biens sociaux n’existe pas dans ces zones franches créées par les émirats.
Par ailleurs, « Le Relais », qui fournit à « Nord-Sud Export » sa matière première, perçoit depuis 2008 une écocontribution de 69 euros par tonne triée en tant qu’opérateur de tri conventionné « Eco TLC » (textile, linge de maison, chaussures).
Soit quelque 26 millions d’euros prélevés sur les consommateurs hexagonaux.
Mais qui profite de cette manne ?
Emmaüs, le PDG du relais ou celui de Nord-Sud Export ?
Des membres des communautés Emmaüs s’interrogent ”.
Nous aussi…

http://www.atlantico.fr  du 04/07/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Albert II Prend Sa Retraite

Albert II Prend Sa Retraite dans INSOLITE greater_coat_of_arms_of_belgium.svg_-e1372871910805

Le roi Albert II renonce au pouvoir après vingt ans de règne.

« L’avenir de notre pays est entre de très bonnes mains ».
C’est la phrase lancée par l’ancien roi des Belges, Albert II, dans le cadre d’une allocution télévisée aujourd’hui à 18 heures au cours de laquelle il a annoncé son abdication au profit de son fils.
Philippe, duc de Brabant, âgé de 53 ans, deviendra ainsi le nouveau détenteur du Trône royal de Belgique suite à l’abdication de son père qui prendra effet le 21 juillet.
« C’est une question élémentaire de respect envers les institutions et envers vous, mes chers concitoyens.
Après 20 ans de règne, il est temps de passer le flambeau à la génération suivante »  a-t-il affirmé au cours de cette allocution très attendue par la population belge.

Cette allocution a donné lieu un quart d’heure plus tard à une intervention du Premier ministre, Elio di Rupo, au cours de laquelle il s’est exprimé en ces termes :
« Le règne du roi Albert II tout entier a été caractérisé par son profond intérêt pour ses concitoyens.
Des liens qui sont fondés sur la simplicité, l’écoute et le dialogue ».

Une sage décision, semblerait-il, selon l’avis de tous.

http://www.atlantico.fr  du 03/07/2013

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Une Autre Proie De L’ Islam

Une Autre Proie De L' Islam dans INSOLITE bouddha-e1372713850988

La question islamiste en terre bouddhiste

Le retour des moines guerriers
Le numéro de juillet de l’hebdomadaire américain « Time » aborde le problème de la radicalisation du clergé bouddhiste face à l’Islam en Asie, notamment Thaïlande du Sud et Birmanie.
L’article de Beech Hannah, « When Buddhists go bad », fait actuellement scandale en Birmanie.
Il a notamment heurté de nombreux membres de la communauté bouddhiste qui ne se sent pas solidaire du discours du moine islamophobe « Ashin Wirathu » .

Qu’en est-il exactement ?

La guerre religieuse et d’indépendance, qui débuta en 2004, continue de faire rage dans le sud de la Thaïlande.
La Thaïlande se compose d’une population majoritairement bouddhiste, mais le Bouddhisme n’est pas la religion officielle du pays. Les musulmans représentent 5 % de la population, dont la majorité (4/5e) sont des locuteurs malais (les musulmans thaïlandophones représentent environ 20%), implantés dans les cinq provinces frontalières à la Malaisie (Narathiwat, Pattani, Satun, Songkla et Yala), cartes ci-dessous.

Ces régions rurales et pauvres ont subi une politique d’assimilation forcée du gouvernement de Bangkok dans les années 1960.
Deux mouvements indépendantistes, le « Pattani United Liberation Organization » (« PULO ») et le « Barisan Revolusi Nasional » (« BRN ») ont pris une première fois les armes entre 1976 et 1981, puis les mouvements se cantonnèrent dans l’activisme politique et l’extorsion de fonds.
En réponse aux mesures musclées du chef du gouvernement de »Thaskin Shinawatra », la minorité religieuse mit en avant ses droits et réclama notamment le port du « Hijab » pour les femmes musulmanes dans les lieux publics, l’ouverture de mosquées et l’expansion des études islamiques dans les écoles publiques.
C’est sur ce terreau favorable que le conflit armé latent depuis 2001 débuta en 2004.
Il oppose toujours les forces gouvernementales aux mouvements indépendantistes, essentiellement, aux groupes terroristes islamistes, le « Pattani Islamic Mujahadeen Movement » ou « Gerakan Mujahideen Islam Pattani », qui a déclaré la « djihad » contre les populations bouddhistes et la monarchie-junte militaire thaïlandaise.

Les sources de financement des groupes insurrectionnels ne sont pas claires.
L’importation de techniques et de fonds serait la main du « terrorisme international » d’ »Al Qaida », selon les services de renseignement nord-américains, mais rien ne l’atteste irréfutablement.
Le mouvement serait plutôt un cocktail religieux, identitaire et passéiste…
Selon « Pak Abu », un professeur d’école coranique et chef des affaires internes du « Pulo », l’objectif du mouvement serait la « libération du « Patani Darussalam » – la terre islamique de Patani – de l’occupation des infidèles» et de revenir au temps idéalisé (mais révolu) du sultanat de Pattani….

Un autre responsable du mouvement islamiste aurait déclaré à un journaliste du « Figaro » que les réseaux sont peu structurés, très violents et capables de planifier leurs actions.
L’ensemble représenterait environ 3 000 individus majoritairement des jeunes de moins de 20 ans.
Selon lui, le « BRN-Coordination » est une « coalition informelle d’individus», cimentée par un « haine commune à l’encontre des populations siamoises.
«Nous avons fait, déclare-t-il, le serment de sacrifier notre vie pour libérer notre terre ancestrale de l’occupation des infidèles
Il précise que les jeunes combattants (les « juwae ») ont « été repérés à la crèche, recrutés dans les écoles coraniques et mènent une guérilla urbaine de plus en plus sophistiquée»
Surtout, l’indicateur du « Figaro » reconnaît que «le degré de brutalité» de la nouvelle génération «est parfois une source d’embarras» et déplore la « criminalisation » des troupes.
«30% des combattants vendent leurs services à la mafia et aux trafiquants de drogue».
Leurs méthodes sont en effet radicales : attentats à l’explosif contre des cibles civiles, embuscades sur les axes routiers, assassinats, incinérations vivantes, voire décapitations de civils, d’agents symboles de l’Etat (fonctionnaires thaïlandais et religieux bouddhistes). Plus de 5 000 morts et 8 000 blessés (globalement le bilan de la guerre civile algérienne en France entre 1955 et 1962) ont été recensés entre 2004 et 2012 et le bilan ne cesse de s’alourdir, les négociations étant toujours à l’heure actuelle dans l’impasse.

Les agressions contre le personnel religieux bouddhiste ont obligé l’armée royale à transformer les monastères en bases militaires et à organiser les populations bouddhistes en groupes d’autodéfense (70 000 volontaires bouddhistes).
Selon Duncan McCargo, enseignant à l’université de Leeds, des rumeurs courent sur la présence dans les communautés bouddhistes d’anciens militaires ordonnés moines et sur l’armement d’une fraction des religieux : une réminiscence des moines guerriers du Japon médiéval (les « sôhei ») ou de « Shaolin » ?
Non, une simple ressemblance sur la forme sans plus, les moines guerriers nippons ayant surtout pour vocation de protéger leur temple et d’y maintenir l’ordre.
Ils étaient aussi une force politique et armée non négligeable.
Nous sommes ici dans un réel contexte de guerre de religions.

Il ne fait aucun doute que le discours de quelques religieux bouddhistes tend à se radicaliser.
«Il n’y a pas d’autres choix, nous ne pouvons plus séparer le bouddhisme des armes désormais », aurait déclaré le lieutenant « Sawai Kongsit », de l’armée royale thaïlandaise (« Time »).
Les moines estiment que les Musulmans utilisent les mosquées pour entreposer des armes, que chaque imam est armé :
« L’islam est une religion de violence » déclare « Phratong Jiratamo », un moine ayant servi dans le corps des troupes de marines thaïlandaises (« Time »).

Cette radicalisation est nette dans le discours islamophobe du moine bouddhiste « Ashin Wirathu » (Mandalay, Birmanie).
Discours à l’origine de lynchages, de meurtres et de comportements racistes à l’encontre des musulmans birmans (les « Rohingyas ») qui représentent entre 4% et 9% de la population du pays.
« Ashin Wirathu » appelle de ses vœux un schisme entre les populations « bamars », majoritairement bouddhistes et les « Rohingyas » musulmans.

Un nouvel et tragique épisode du « choc des civilisations »…

Rémy Valat

http://fr.novopress.info  du 01/07/2013

« France » « Terre » « D’Asile »…. ? ? ? ?

« France Terre d’Asile » et la mairie de Lyon arrosent les roms, futurs électeurs, Avec Nos Sous…!

Afin de nous conformer aux lois en vigueur et pour rassurer « la Police Socialiste de la Pensée » :
Nous préciserons que cet article ne concerne aucunement les très très nombreux Roms, que vous devez probablement rencontrer chaque jour,  qui sont sur notre territoire, respectent nos lois et occupent des emplois en toute légalité dans des usines, des commerces et des bureaux.

Appartenant à la « France moisie » j’étais convaincu que les Roms , population de nomades qui ne vivent que de la mendicité, du vol et de rapines obscures, ne sont que le bras armée de réseaux mafieux basés en Roumanie, Bulgarie et Hongrie.
Ils s’installent illégalement sur des terrains privés, en périphérie des grandes agglomérations,  et les transforment immédiatement en bidonvilles qui n’auraient rien à envier à ceux de Bombay.
Ils déferlent chaque jour sur la capitale pour y détrousser des touristes et ont transformé le Louvre en zone de non droit.
Le dernier rapport de l’ »Office National de la Délinquance et des Réponses Pénales » (« ONDRP ») est d’ailleurs accablant pour eux, montrant qu’ils représentent presque un quart des multirécidivistes de l’échantillon choisi.
Les plus faibles d’entre eux mendient,  assis à même le sol dans des postures infra humaines dont eux seuls ont le secret et gratifient tous les passants d’un « s’il vous plaît, Dame Monsieur », digne de « l’Actors Studio »,  qui devrait faire l’objet d’un dépôt de brevet.
On pourrait penser également qu’étant nomades et analphabètes pour la plupart, ils n’avaient de toutes façon aucune chance de trouver un emploi dans notre société ultra compétitive où les Bac+5 se retrouvent à « Mc Donald »,  et ce d’autant plus qu’ils n’en cherchent pas.

Heureusement La Mairie de Lyon et l’association humanitaire « France Terre d’Asile » sont là pour nous sortir de notre ignorance.

Leur comportement criminel et antisocial est bien entendu entièrement imputable au « racisme » des Français et au manque d’hospitalité de notre peuple pour toutes ces populations qui viennent nous faire profiter de leur grande culture.
Comme le mentionne « France Terre d’Asile », il est impossible de s’intégrer sans logement ni condition de vie décente.
C’est maintenant chose faite, pour 400  Roms qui occupaient illégalement des terrains à Lyon, transformés en cloaques insalubres.
Il leur a été octroyés (comme c’est d’ailleurs leur droit le plus stricte) des logements ainsi que toutes les commodités qui l’accompagnent, à savoir électricité, gaz, etc.
Bien entendu agrémenté d’une petite tournée de CMU, de RSA et d’une carte de séjour pour tout le monde au passage.
Tout ceci pour la somme dérisoire de 9 Euros par jour et par personne, soit un budget annuel d’environ 1 Million d’Euros,  payé en partie par le Grand Lyon et l’association « France Terre d’Asile » (gavée de subventions bien entendu).

Mais attention, tout cela n’est pas gratuit, il y a des contreparties auxquelles les Roms ne pourront pas se dérober.

Les familles Roms ont pour cela signé un contra tripartite avec l’association et la mairie de Lyon par lequel ils s’engagent à participer aux animations qui leur seront proposées.
Quel sacrifice !
Ce dispositif se nomme « ANDATU », qui paraît-il signifie en romani (même pas en roumain, qui est au moins une langue latine) « Je te donne ».

Le nom même de ce dispositif est un crachat à la face des contribuables lyonnais.

Cependant on ne va pas plaindre des gens qui ont élu « Najat Vallaud-Belkhacem », participant ainsi à son ascension politique.

Rien que pour ça ils méritent bien une dizaine d’Andatu.

Le contrat à peine signé l’association « France Terre d’Asile » s’insurge déjà que toutes les familles présentes ne soient pas concernées par ce dispositif,  (j’invite d’ailleurs les 2000 personnes concernées  à saisir immédiatement la Cour Européenne des Droits de l’Homme car c’est un cas flagrant de discrimination et il est certain que les familles exclues auront gain de cause).

Le fait que la préfecture ait le toupet de filtrer les futurs bénéficiaires d’une carte de séjour sur notre territoire est proprement scandaleux.
« France Terre d’Asile » prévient aussi que cette expérience ne pourra pas se traduire par un succès si le marché de l’emploi n’est pas totalement ouvert aux Roms.
C’est là de loin le point le plus intéressant du sujet.
En effet, seule une liste d’environ 291 professions est autorisée pour les ressortissants roumains et les bulgares.
Il convenait donc de se pencher sur cette liste afin de comprendre pour quelle raison les Roms n’y  trouvaient pas leur bonheur sachant qu’elle couvre l’agriculture, la pisciculture, en passant par le bâtiment, la finance, la comptabilité, l’enseignement et même jusqu’à la médecine !
Cette liste est tellement exhaustive que presque tous les métiers connus y figurent, mais visiblement  pas assez pour nos amis les Roms.

Il est vrai que le vol à la sauvette et la mendicité n’y sont pas mentionnés, j’en conviens.

Il ne restait donc plus qu’une seule explication rationnelle, les Roms sont donc surqualifiés vis-à-vis de tout ce que nous pourrions leurs proposer.

Des initiatives similaires voient le jour dans toute la France avec la bénédiction du gouvernement et des médias nationaux.

Chaque petit roitelet socialiste prend grand soin de ses Roms afin surtout de n’être pas taxé de racisme.
500 mille Euros par ci pour des maisons préfabriquées, 450 mille Euros par là pour l’apprentissage du français.
Les robinets à subvention sont ouverts au maximum.
Gavez-vous mes amis.
La Grande Putain vous abreuvera jusqu’à plus soif.

Dans le même temps, ces mêmes médias nous expliquaient que près de 10% des foyers français ne parvenaient plus à payer leur note d’électricité ou de gaz et que le nombre de mal logés continuait de grimper.

Tout cela est d’autant plus scandaleux que la Roumanie et la Bulgarie ont perçu des dizaines de milliards d’Euro de la part de l’Union Européenne afin d’intégrer les Roms dans leurs pays d’origine.

Mais où donc est passé le grisbi ?

Tous ceux qui ont eu l’occasion de séjourner dans les hôtels de Strasbourg pendant les cessions parlementaires peuvent répondre aisément à cette question.
On peut  y admirer les députés européens de ces pays, caricatures de mafieux de l’ère post soviétique, arrogants et vulgaires.

Les milliards de l’Europe ne sont visiblement pas perdus pour tout le monde.
Les élus locaux qui financent avec l’argent du contribuable ces projets scandaleux ne peuvent pas ignorer que les Roms sont mobiles par essence même, et qu’ils ne manqueront pas de s’engouffrer dans la brèche qui vient de s’ouvrir.
Préparez-vous à accueillir et à loger 10 Millions de Roms qui, vous devez le savoir, deviendront tous français à plus ou moins brève échéance, personne ne pourra s’y opposer.
Il y aura toujours pléthore d’avocaillons prêts à défendre leurs intérêts gratuitement contre un peu de publicité.
Les temps sont durs pour tout le monde et les divorces ça eut payé mais ça ne paye plus.

Vous ne le savez peut-être pas mais les Roms ont un roi.
Le Roi des Roms  vit en Roumanie et a fait fortune…dans le commerce de métaux, paraît-il.
Les câbles d’alimentation en cuivre de la « RATP » et de la « SNCF » eux non plus ne sont pas perdus pour tout le monde.
Le Roi des Roms avait vivement protesté contre les reconduites à la frontière de ses sujets en 2007 et avait adressé une lettre de protestation officielle, écrite en roumain,  à « Sarkozy » en expliquant qu’une grande Europe ne pouvait se faire sans les Roms.
Peut-être « Hollande » le recevra-t-il bientôt en grande pompe à l’Elysées.
Il n’y a vraiment aucune raison de s’arrêter en si bon chemin.

Tout cette farce pourrait être franchement amusante…si elle n’était pas financée avec nos impôts.

Les économistes qui remplissent nos universités par centaines disposent pourtant de nombreux concepts pour décrire le comportement des Roms  (passager clandestin, effet d’aubaine).
Laissons-leur quelques mois et ils nous sortiront une étude démontrant que l’immigration Rom rapporte 15 milliards par an à la France.
Il ne faut pas s’y tromper, les Roms sont tout sauf des idiots et ils ont mis au point une stratégie diabolique résultant d’une optimisation très fine de la loi européenne et française.
La première phase consiste à occuper illégalement un terrain et à le transformer en bidonville rapidement, s’accompagnant d’une explosion de la délinquance dans la zone considérée.
Les élus locaux ne peuvent  les expulser sans leur proposer une solution de relogement car le droit au logement ne peut être réservé aux nationaux de par la réglementation européenne.
Les associations de gauche et antiraciste veillent farouchement au respect de toutes ces  lois et pérennisent la situation.
Le cocktail explosif composé du « Droit du Sol », du regroupement familial et du laxisme du gouvernement achèvera de transformer les Roms en citoyens français de façon quasi automatique.

Plus que de nouveaux citoyens, ce sont de futurs électeurs que les socialistes sont entrain d’acheter avec vos impôts.

Le rejet des socialistes est tel que même le vote communautaire musulman (93% lors de dernières présidentielles) n’y suffit plus.
Il faut maintenant explorer de nouveaux horizons pour se maintenir au pouvoir.

Alain Falento

http://ripostelaique.com  du n° 309

 

Quelques éclaircissements  peut-être utiles :

A Lyon, le contrat d’intégration « Andatu » réservé à 400 Roms coûtera un million d’euros par an

La famille « Nacu » fait partie des premières à avoir intégré « Andatu » (« pour toi », en romani), un programme lancé par la préfecture de la région Rhône-Alpes afin de régulariser et intégrer des Roms issus de l’Union européenne.
Dans les locaux de « Forum Réfugiés », l’association chargée de la mise en œuvre du dispositif, « Stéphane » et « Vandana » montrent fièrement leur carte de séjour, que la préfecture leur a accordée sans même qu’ils aient à justifier d’un emploi. [...]
Les personnes choisies pour intégrer le programme « Andatu » se voient remettre un titre de séjour, sésame qui leur donne automatiquement accès aux minima sociaux (CMU, allocations familiales et RSA), et l’autorisation d’exercer le métier qu’elles souhaitent, bien au-delà de la liste de 291 métiers qui circonscrit légalement le travail des Roumains et des Bulgares en France.
En parallèle, « Forum Réfugiés » s’engage à fournir un hébergement d’urgence, puis un logement social, ainsi qu’une formation au français, et un accompagnement dans la recherche d’emploi. [...]

Combien coûte « Andatu » ?
Des quatre salariés de départ, l’équipe « Andatu » va bientôt compter quinze personnes, pour un budget annuel d’un million d’euros financé à moitié par les aides européennes.
Le reste du financement est apporté par le Grand Lyon et par l’Etat.
Globalement, le programme coûte 9 euros par jour et par personne.
Probablement moins que les expulsions suivies d’un relogement temporaire en hôtel.

Robin dans Immigration

http://www.fdesouche.com  du 23/05/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

 

Une Entreprise Florissante

Une Entreprise Florissante dans INSOLITE cocaine-300x259

Trafic de drogue, condamnations et nouvelles arrestations

Alors que cinq trafiquants de drogue ont été condamnés mardi à Rennes à des peines de prison, les policiers ont mis la main ces jours derniers sur la plus importante quantité de cocaïne destinée au marché breton.
Six personnes ont été interpellées.

Après deux jours d’audience, la « juridiction interrégionale spécialisée » (« Jirs ») de Rennes a condamné mardi dernier cinq individus de l’agglomération nantaise pour trafic de stupéfiants.
Le chef du réseau, âgé de 32 ans, a été condamné à sept ans de prison et son adjoint à cinq ans.
Les trois autres, qui avaient pour mission de revendre l’héroïne et la cocaïne sur le pays nantais, ont écopé des peines allant de quatre ans dont un avec sursis à deux ans de prison ferme.
Le trafic, qui concernait essentiellement la cité des Ducs, aurait duré deux ans.
Jugeant probablement les peines infligées trop lourdes, la plupart des prévenus devraient faire appel.

Après une longue enquête – celle-ci a débuté en avril 2012 suite à la découverte fortuite d’un laboratoire clandestin lors d’un incendie survenu dans un appartement de Rennes – les fonctionnaires de la police judiciaire et de la sûreté départementale de Rennes, ont interpellé ces jours derniers six personnes à Rennes et à Brest.
27 kg de cocaïne, 3 kilos d’héroïne, 60.000 € en espèces, quatre véhicules rapides, un revolver et trois pistolets automatiques ont été saisis.

Selon les policiers chargés de l’enquête, il s’agit là de la plus grosse saisie de cocaïne réalisée en Bretagne à destination du marché breton.
« La drogue était destinée à être revendue aux kilos dans les départements d’Ille-et-Vilaine, Côtes-d’Armor, Morbihan et Finistère.
Il y a deux ans, nous avions déjà saisi 94 kg de cocaïne en Bretagne, mais elle était destinée au marché nantais et parisien.
 »
(Ouest-France, 25/06/13).

http://fr.novopress.info  du 29/06/2013

12345

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43