Archive | Islam Flux RSS de cette section

Belle Dèche Tous Ces Puits Toxiques !

Etat-islamiste-588x305

Sortir de l’idéologie
et entrer dans le réalisme

C’est le premier pas qu’il s’agit d’entamer pour commencer le chemin vers un bon diagnostic pouvant porter des fruits.
En effet, faut-il le rappeler, à diagnostic erroné, prescriptions erronées, résultats erronés.

Reprenons les choses depuis le début en posant les données du problème.

Un « Etat islamique » autoproclamé s’est installé à cheval entre l’Irak et la Syrie.
Ce pseudo-Etat a sous sa coupe une grande partie des zones riches en hydrocarbures (gaz et pétrole).
Une « Coalition » est censée lutter contre cet « Etat islamique ».

En un premier point, constatons que les puits de pétrole et de gaz, ainsi que toutes les infrastructures comme la logistique qui y participe (raffineries, bâtiments, pipelines, camions citernes, etc.) font que l’ »Etat islamique » engrange chaque mois des dizaines de millions de dollars.
Ce devrait donc être des cibles de choix à bombarder, raser.
Mais personne ne le fait :
Une chose d’autant plus curieuse que lesdites cibles sont répertoriées, cartographiées, photographiées en temps réel…
Notons de surcroît qu’elles le sont depuis plusieurs décennies.
L’on ne peut donc qu’en arriver à la conclusion suivante :
Si ces cibles ne sont pas touchées, c’est qu’il y a une volonté de ne pas le faire.

Second point important :
Le pétrole et le gaz issus de ces puits (rappelons-le, propriétés des compagnies ExxonMobil, Shell, Total, British Petroleum, Lukoi, Petronas, Korea Gaz Corporation, ENI, China National Petroleum, Chevron, etc…) sont vendus sur le marché international depuis au moins trois ans au bénéfice de l’ »Etat islamique ».
Pour ce faire, ces hydrocarbures sont acheminés vers des ports où ils sont transportés via des tankers ou autres pipelines jusqu’aux acheteurs.

Il y a deux possibilités d’acheminement depuis la source de production : les pipelines et les convois routiers.
L’ »Etat islamique » n’a aucun port et ne peut les acheminer vers le sud, vers l’Etat irakien (ou ce qu’il en reste) depuis le chaos instauré par Washington dans ce pays.
Le seul pipeline en fonction sortant des territoires sous la coupe de l’ »Etat islamique » ou de ses alliés passe par la Turquie (via Midyat).
Dans les deux cas, une seule porte de sortie possible pour ce pétrole et ce gaz :
Le port méditerranéen de Yumurtalik, via Ceyhan, tous deux situés en Turquie.
Ankara sait d’où viennent le pétrole et le gaz…il y a traçabilité des produits.
Mais personne ne dénonce la Turquie pour complicité avec l’Etat islamique.
D’un autre côté, les acheteurs savent – ou peuvent savoir – d’où vient ce qu’ils ont acheté.
Mais qui dénonce le fait qu’en achetant le pétrole et le gaz issus des territoires occupés par l’ »Etat islamique », on finance les caisses de l’ »Etat islamique » ?
A toutes fins utiles, soulignons que parmi les acheteurs, il y a la France…mais elle n’est pas la seule, il y a aussi les autres pays européens, les Etats Unis, etc…
Pour finir, ladite « Coalition » n’a toujours pas pensé, à ce jour, à la mise en place d’un blocus de cet Etat islamique, un « Etat » de plus enclavé, rappelons-le !

Quand on décide d’une guerre contre un Etat (ou un pseudo-Etat), on doit s’attaquer non seulement aux forces armées adverses, mais aussi aux financements, aux sources de revenus de cet Etat.
Mais tant que les deux points, abordés plus haut, ne sont pas tirés au clair, le pseudo-Califat aura de beaux jours devant lui.
On pourra faire des déclarations tonitruantes, en appeler à la mobilisation, à l’Etat d’urgence et autres billevesées, mais rien sur le fond ne sera résolu.

D’où la question simple :
Lutte-t-on vraiment contre l’ »Etat islamique » ?

Philippe Raggi pour son blog

http://www.polemia.com  du 30/11/2015

L’Islam, La Guerre Et Les Français.

bougies

 Pensez aux Morts
du Vendredi Noir à Paris !

Dans son éditorial, « Inna Doulkina », rédactrice en chef du « Courrier de Russie », exprime le sentiment d’un grand nombre de Russes sur les attentats du 13 novembre 2015.

Vous croyez que les islamistes cherchent à vous effrayer ?
Non, ils ne cherchent qu’à vous exterminer.
Et ils se fichent de savoir si vous continuez d’aller en terrasse, au match ou en boîte.
Si vous le faites, fiers et contents de vous – tant mieux pour eux, vous leur faciliterez la tâche.
Ils reviendront vous y assassiner.
Et si vous vous retranchez dans vos appartements – qu’à cela ne tienne :
Ils enfonceront vos portes et vous assassineront chez vous, avec vos vieux, vos gosses et vos poissons rouges.

Parce qu’ils ne veulent pas se venger de vous, vous faire perdre courage ou vous rééduquer – ils veulent simplement que vous cessiez d’exister, tels que vous êtes.
Parce que pour eux, vous êtes indignes de vivre.
Et que vous tuer leur garantit un accès direct à leur monstre divin auquel vous ne croyez pas – mais c’est votre problème, car ils y croient, eux.

Par vos messages pleins d’émotion et vos manifestations de solidarité, vous tentez de leur dire quelque chose. Que vous n’avez pas peur, qu’ils n’auront pas votre haine.
Vous essayez d’entrer en dialogue avec eux, de leur exprimer vos sentiments, de toucher leur cœur, d’interpeller leur humanité.

Vous vous dites que pour en arriver là, ils ont certainement dû avoir une enfance très difficile :
Ils ont forcément été maltraités, humiliés, battus, abusés.
Ils n’ont jamais été réellement aimés, on les a empêchés de grandir.
Et maintenant, pauvres gosses, ils n’ont que ce recours de déferler leur haine sur un monde qui les a si cruellement rejetés.
C’est notre faute, s’ils en sont là aujourd’hui, vous dites-vous.
Presque malgré vous, vous tentez sinon de justifier leurs actes, du moins de les comprendre.
Et c’est tout à votre honneur.
Mais pas de chance.
Intéressez-vous aux parcours de ces « Samy », « Bilal » et « Abdelhamid ».
Lisez les témoignages de leurs proches et amis.
Ces gens viennent pour la plupart de familles aussi normales que les vôtres.
Ils ont eu des parents aimants et attentifs.
Ils n’étaient pas exclus.
Ils étaient parfaitement intégrés.
Ils n’ont pas connu la misère et ont eu une vie cent fois plus décente que des milliers de mes compatriotes. Ils n’étaient pas en échec scolaire, et certains étaient même des premiers de classe.
Ce n’étaient pas des boucs émissaires.
Ce ne sont pas des damnés de la terre ni des forçats de la faim.
Ils sont ce qu’ils sont.
Des criminels.
Des assassins.
Des hommes et des femmes qui se sont arrogé le droit de tuer.
Et pas pour remplir leur vide émotionnel ou satisfaire leur besoin d’amour, mais parce qu’ils ont été séduits par une idée.
Ils ont réellement cru que le monde est ainsi fait :
Que seuls les musulmans qui respectent à la lettre la charia ont le droit de vivre.
Que les autres se convertissent, ou qu’ils meurent.
Et d’ici là, vos belles paroles n’émeuvent que vos amis « Facebook »…eux, elles les impressionnent autant que le bêlement d’un mouton.
Il est gentil, le mouton, mais bêler ne l’empêchera pas d’être égorgé le jour venu.
Parce qu’Allah le veut.

Bien sûr, vous pouvez ne pas y croire.
Vous pouvez vous dire que, si votre jeunesse se radicalise et s’en va couper la tête des Syriens et les brûler vivants dans des cages, c’est pour des raisons sociales.
Vous pouvez vous demander comment remédier aux problèmes que les français issus de l’immigration rencontrent au quotidien.
Et vous le faites.
Pourquoi ne pas bannir les crèches de Noël des mairies, tiens ?
Bien sûr !
Le musulman qui passe devant ce symbole chrétien, ce signe ostentatoire d’une religion qui n’est pas la sienne, risque de se sentir blessé, discriminé, banni, désespéré…
Et que lui restera-t-il à faire, sinon acheter une kalachnikov à un autre de ses potes désorientés, perdus et sans repères, pour aller mitrailler les Français en terrasse ?
Mais vous avez tort :
Si vos voisins de quartier et copains d’école vous tirent dessus, ce n’est pas par désespoir…c’est par plaisir.
Les goûts et les couleurs, hein… :
Les uns aiment boire des coups en terrasse, les autres préfèrent faire exploser des infidèles.
Ça les lave de leurs péchés et leur permet d’espérer la miséricorde de Celui qu’ils aiment plus que vous.
Vous ne croyez pas à leur réalité – qu’à cela ne tienne ! :
Ils ne croient pas plus à la vôtre.
Vous pensez mener une vie normale et sans histoires ?
Mais pour eux, allumer une cigarette, embrasser ses collègues le matin ou regarder une femme chanter sur scène…c’est insulter leur dieu.
Et vous, vous le faites sans vergogne, sans répit.
Qu’espériez-vous mériter, à leurs yeux, sinon la mort ?

Vous dites refuser d’y croire.
Vous affirmez ne pas vouloir laisser la haine pénétrer votre cœur, ni le désir de vengeance empoisonner votre existence.
Vous déclarez que si le malheur est arrivé, c’est parce que la France est entrée en guerre, a frappé l’État islamique et s’est attiré les foudres de ses habitants.
Dans votre effort de compréhension, vous vous dites que pour être si durement blessés, c’est que vous avez dû blesser les premiers.
Qu’il ne peut s’agir que d’une « réaction » à une « action » déclenchée par vous.

Selon cette logique, pour que l’horreur prenne fin, la France devrait se contenter de cesser d’agir :
Ne plus « semer la destruction et la mort », renoncer à ses frappes, quitter le théâtre de la guerre, brandir le drapeau blanc et poser la main sur son cœur.
Dire aux habitants de l’EI que nous sommes tous frères et que « Fuck, la guerre ! »
Après tout, vous pouvez toujours essayer.
Tentez donc de les convaincre que vous êtes de la même « race humaine ».
Mais je crains qu’ils en doutent fort.
Voire qu’ils soient intimement persuadés du contraire.

La France aurait pu ne rien faire, ne pas participer à la moindre guerre et brûler tous ses fusils…cela ne l’aurait pas protégée des attentats.
Car la France n’a pas été visée pour ce qu’elle fait, mais pour ce qu’elle « est ».
La France a été attaquée pour ce qu’elle nie depuis deux siècles avec un stupéfiant acharnement :
Ses Racines Chrétiennes.
Ça ne vous dérange pas, de vivre aux côtés de musulmans, pas vrai ?
Mais le problème, c’est que ça dérange profondément certains d’entre eux, de vivre auprès de vous.
Votre nourriture, vos vêtements, vos livres, vos films, vos spectacles, vos musées, vos danses, vos chants, vos blagues…tout cela les agace.
C’est toute votre civilisation qui les irrite.
Car rien de ce que vous faites, rien de ce dont vous vous permettez encore d’être fiers n’est permis par leur religion.
Sachez-le :
Le Louvre n’est pas plus « halal » que « Charlie Hebdo » !
Vous m’en voyez navrée.
Pour un musulman, l’intégration à la société française passe nécessairement par une prise de distance avec sa religion, une relativisation significative de ses préceptes, sa réduction au domaine culturel et identitaire. Pour devenir un Français heureux, un musulman doit, dans une certaine mesure, cesser d’être musulman.
Car l’islam, pris au pied de la lettre, est incompatible avec la France.

Vous aurez beau fermer vos cathédrales, rayer les mentions de votre Église de vos manuels scolaires et mettre l’accent sur la dimension arabo-musulmane de l’histoire de France, vous ne sauverez pas votre peau.
À leurs yeux, vous resterez des « croisés », des ennemis.
Ces familles russes qui rentraient de vacances en Égypte et ont explosé au-dessus du Sinaï, elles aussi, étaient pour eux des « croisés ».
Les islamistes sont là pour vous rappeler qui vous êtes – pour nous rappeler qui nous sommes :
Ils nous renvoient ce miroir où nous refusons de nous voir.
Ils sont là pour nous dire que non, nous ne sommes pas des citoyens du monde…mais bien les enfants de nos parents.
À force de clamer haut et fort que nous n’avons pas de racines, seulement des ailes, qu’il ne faut pas tenir plus à sa culture qu’à une autre, car, au fond, elles se valent toutes et sont interchangeables et qu’il suffit de vivre en Chine pour devenir Chinois, nous nous sommes approchés d’un point de renoncement au-delà duquel il n’y a plus que le vide.
Toutes les cultures se valent ?
Tu ne veux pas mourir pour ta civilisation ?
Parfait !
Enfile ce voile, ma sœur, et prends cette arme, mon frère.
Vous ne voulez plus être français ?
Devenez de bons musulmans !

Inna Doulkina

http://www.lecourrierderussie.com  du 25/11/2015

Et partez en terre d’islam sans revenir car vous ne serez plus les bienvenus chez ceux que vous ne voulez qu’assassiner !

La Suisse Ne Veut Plus De Burqas !

burqa-non

Toutes à visage découvert !

Le Parlement tessinois a donné lundi son feu vert à la loi interdisant le port du voile.

Dorénavant il sera interdit de se couvrir le visage dans l’espace public du canton.
Le peuple avait accepté en septembre 2013 une initiative en ce sens.

Pour cette séance parlementaire sur la burqa, les mesures de sécurité à l’entrée du bâtiment avaient été renforcées.
Un portique de détection de métaux a été provisoirement installé.

Selon le message du gouvernement, cette loi devait s’appliquer de la même façon aux musulmanes qui portent la burqa ou le niqab, qu’aux fans de sport qui masquent leur visage ou aux manifestants portant des casques.

Le Parlement ne l’a cependant pas entendu de cette oreille.
Une loi distincte réglementa le port du voile.
Cette loi « ad hoc », composée de neuf articles, visera également à promouvoir l’intégration et les échanges sociaux.

Le Grand Conseil a tenu à faire cette distinction pour éviter de mettre sur un même pied d’égalité femmes voilées, hooligans ou manifestants masqués.
Les amendes en cas d’infractions à la loi oscilleront entre 100 et 10’000 francs.

Touristes à la même enseigne

Il n’y aura pas d’exceptions pour les touristes.
Pour les personnes en visite en Suisse, il sera indiqué aux aéroports ou aux douanes qu’il est interdit de se dissimuler le visage au Tessin.
Cela va dans le sens de l’industrie du tourisme et on évite par ce biais les «mauvaises surprises», écrit la commission consultative.

Environ 40.000 visiteurs en provenance du Moyen-Orient se sont rendus au Tessin en 2014, selon elle.
Une tendance qui augmente.

Cette clientèle est précieuse pour l’hôtellerie et le commerce de détail.
Ces branches espèrent ainsi compenser les pertes liées au marché européen.

Conforme aux droits de l’homme

La loi tessinoise s’inspire de celle en vigueur sur le voile intégral en France.
La Cour européenne des droits de l’Homme l’a d’ailleurs validée en juillet 2014.
En Suisse, le Parlement, sur recommandation du Conseil fédéral, avait aussi donné son aval au texte tessinois.

Tout en s’opposant à cette mesure jugée inopportune, le gouvernement a emboîté le pas de Strasbourg et a estimé que cette interdiction du voile ne violait pas le droit fédéral.

source : http://www.lematin.ch/suisse/

http://civilwarineurope.com/  du 25/11/2015

Qui Est Antisémite Sur Le Sol Français ?

Tour Eiffel

Musulmans, Israëlites !
Où est la République ?

Les derniers attentats de Paris, les plus mortels, les plus tragiques, ne sont pas les premiers, ni hélas les derniers.
Beaucoup d’ autres ont été oubliés.
Depuis 40 ans, des musulmans – et aucun autre groupe humain – déchirent régulièrement la France d’attentats mortels.

09 /01/1973 : bombe à l’Agence juive à Paris.

05 /09/1973 : prise d’otages à l’ambassade d’Arabie saoudite par un commando palestinien.

15 /09/1974 : Attentat à la grenade au drugstore Saint-Germain-des-Prés à Paris, 2 morts et 34 blessés.

13 /01/1975 : A l’aéroport d’Orly, des Palestiniens du « FPLP » (dont un des membres sera décoré de la médaille des droits de l’homme par « Christiane Taubira ») avec « Carlos » à leur tête, tirent au lance-roquettes et manquent un Boeing 707 de El Al, atteignent un DC-9 yougoslave.
Trois blessés.
L’attentat est revendiqué à Beyrouth par l’organisation palestinienne « Septembre noir ».

19 /01/1975 : « Carlos » réattaque l’aéroport d’Orly et obtient un avion pour s’enfuir à Bagdad.
Il y aura 21 blessés.

10 /03/1975 : Attentat de la gare de l’Est à Paris, 1 mort et 7 blessés.

20 /05/1975 : Des Palestiniens tirent contre le comptoir d’El Al d’Orly, et tuent une personne.

22 /02/1976 : attentat à l’Office de tourisme algérien (revendiqué par le Front de libération unifié de la nouvelle Algérie).

02 /11/1976 : tentative d’assassinat contre « Homayoun Keykavoussi », attaché culturel de l’ambassade iranienne (revendiqué par les Brigades internationales « Reza Rezayi », groupe maoïste issu de la Gauche prolétarienne.)

07 /07/1977 : tentative d’assassinat contre l’ambassadeur de Mauritanie (revendiqué par les Brigades internationales « Mustapha El Wali Sayed »).

20 /05/1978 : A l’aéroport d’Orly, un commando de trois hommes ouvre le feu dans la salle d’embarquement d’El Al, faisant 4 morts et 5 blessés.
L’attentat est revendiqué par une organisation libanaise inconnue, « les Fils du Liban ».

31 /07/1978 : Prise d’otages à l’ambassade d’Irak à Paris exécuté par un militant de l’Organisation de libération de la Palestine et commandité par « Yasser Arafat », son président (qui recevra des obsèques nationales en France).
1 policier trouve la mort.

03 /08/1978 : Assassinat à Paris du représentant de l’OLP « Izz al-Din al-Kalak » et un de ses assistants, par l’organisation « Abu Nidal ».
2 morts.

02 /12/1978 : Attentat du BHV.
Huit blessés dont un grave, revendiqué par…?

31 /08/1978 : attentat au domicile d’Yves Mourousi, revendiqué par la section franco-arabe du « front du Refus » (10 blessés).

27 /03/1979 : Une explosion fait 33 blessés dans un foyer israélite, rue Médicis, à Paris VIe, au lendemain de la signature du traité de paix israélo-égyptien, revendiqué par une organisation antisioniste, le Collectif autonome d’intervention contre la présence sioniste en France et la paix israëlo-égyptienne.

17 /01/1980 : Assassinat du directeur de la librairie palestinienne à Paris, « Yusef Mubarak », par l’organisation « Abu Nidal ».
1 mort

18 /07/1980 : L’ancien Premier ministre iranien « Chapour Bakthiar » échappe à une tentative d’assassinat menée par un commando iranien.
2 personnes sont tuées et 6 sont blessées durant l’attaque.

03 /10/1980 : Une bombe dissimulée dans la sacoche d’une moto explose devant la synagogue de la rue Copernic, à Paris XVIe.
4 morts et une vingtaine de blessés.
Trente-quatre ans après, en novembre 2014, un suspect libano-canadien, « Hassan Diab », est extradé du Canada et écroué en France.
Considéré comme proche du Front populaire de libération de la Palestine (« FPLP »), il est accusé d’avoir confectionné et posé la bombe.

29 /08/1981 : attentat par un groupe terroriste palestinien à l’hôtel Intercontinental à Paris.
15 blessés.

18 /01/1982 : assassinat de « Charles Robert Ray », attaché militaire américain, à Paris. Revendiqué par les « FARL », fractions armées révolutionnaires libanaises.
1 mort

03 /04/1982 : Le diplomate israélien « Yacov Barsimantov » est assassiné à Boulogne-Billancourt.
Le Libanais « Georges Ibrahim Abdallah », chef des Fractions armées révolutionnaires libanaises (« FARL »), condamné à perpétuité à Paris en 1987, notamment pour complicité de ce crime, est détenu depuis octobre 1984.
1 mort

22 /04/1982 : Une voiture piégée explose au siège du magazine Al Watan Al Arabi rue Marbeuf à Paris.
Un mort, 63 blessés (attentat revendiqué par « Carlos » et semblant être commandité par la Syrie)

09 /08/1982 : Un commando de 5 arabes appartenant au « Fatah » et au Conseil révolutionnaire d’ »Abou Nidal » – un groupe palestinien dissident de l’ »OLP », ouvre le feu rue des Rosiers, à Paris, et jette des grenades à l’intérieur du restaurant juif « Goldenberg », faisant 6 morts et 22 blessés.

17 /09/1982 : Le diplomate israélien « Amos Manel » est gravement blessé à Paris par l’explosion de sa voiture piégée, rue Cardinet.
Une cinquantaine de personnes sont blessées, en majorité des élèves du lycée Carnot.
L’attentat est revendiqué par les « FARL » libanaises.

30 /09/1983 : Une bombe explose au Palais des congrès de Marseille, près des pavillons américain, soviétique et algérien lors d’une foire internationale.
1 mort, 26 blessés.
Revendiqué par les « FARL ».

07 /02/1984 : Assassinat de « Gholam Ali Oveisi », ex gouverneur militaire de Téhéran, et de son frère, en exil à Paris.
L’attentat est revendiqué par le « Jihad islamique ».
2 morts

08 /02/1984 : Assassinat de l’ambassadeur des Etats arabes unis en France, « Khalifa Abdel Aziz al-Mubarak » dans une rue de Paris, attribué à l’organisation « Abu Nidal ».
1 mort

23 /02/1985 : Explosion d’une bombe au magasin Marks & Spencer du boulevard Haussmann, revendiquée par l’Organisation Arabe du 15-Mai faisant partie du « Hezbollah », fait un mort et 14 blessés.

29 /03/1985 : A Paris, une explosion fait 18 blessés au cinéma « Le Rivoli Beaubourg », lors du 4e festival international du cinéma juif.
L’attentat est attribué au « Hezbollah ».

07 /12/1985 : Double attentat au Printemps Haussmann et aux Galeries Lafayette, 43 blessés.
Revendiqués par le « CSPPA », Comité de Solidarité avec les prisonniers politiques arabes et du Proche-Orient, organisation marxiste liée au « Hezbollah » et au « Djihad islamique » animé par des Musulmans chiites inspirés et financés par Téhéran.

03 /02/1986 : Une explosion au rez-de-chaussée de la galerie du Claridge, avenue des Champs-Elysées, également attribuée au « Hezbollah », fait un mort et huit blessés.

03 /02/1986 : Le même jour, un engin explosif est désamorcé au troisième étage de la Tour Eiffel.

04 /02/1986 : Une explosion suivie d’un incendie au sous-sol de la librairie Gibert-Jeune, place Saint-Michel, fait cinq blessés.
L’acte s’inscrit également dans la liste des attentats commis par le « Hezbollah ».

05 /02/1986 : Explosion à la FNAC-Sports au Forum des Halles.
22 blessés, dont un très grave.
Revendiqué par le « CSPPA » à Paris.

17 /03/1986 : Explosion dans le TGV Paris-Lyon à la hauteur de Brunoy.
Neuf blessés légers.
Revendiqué par le « CSPPA » à Paris.

20 /03/1986 : Attentat de la Galerie «Point Show», avenue des Champs-Elysées.
Deux morts et 29 blessés, dont neuf graves.
Revendiqué par le « CSPPA » à Beyrouth.

08 /09/1986 : Attentat au bureau de poste de l’Hôtel de Ville de Paris.
Un mort et 21 blessés.
Revendiqué par le « CSPPA » à Beyrouth et à Paris et le « PDL » affilié au « Hezbollah » à Beyrouth.

12 /09/1986 : Explosion à la cafétéria de l’hypermarché Casino du centre commercial des «Quatre-Temps» à la Défense.
54 blessés.
Revendiquée par le « CSPPA » à Paris et le « PDL » à Beyrouth.

14 /09/1986 : Attentat au sous-sol du «Pub-Renault» sur les Champs-Elysées.
Deux policiers morts, un blessé grave.
Revendiqué par le « CSPPA » et le « PDL » à Beyrouth.

15 /09/1986 : Attentat dans la salle de délivrance des permis de conduire de la préfecture de police de Paris.
Un mort, 56 blessés.
L’attentat est revendiqué par le « Hezbollah » (« CSPPA » et « PDL » à Beyrouth).

16 /09/1986 : Une bombe explose dans un restaurant au nord de Paris.

17 /09/1986 : A Paris, attentat rue de Rennes, dans le magasin Tati, sept personnes trouvent la mort et 55 autres sont blessées lors de l’explosion revendiquée par le « CSPPA », Comité de Solidarité avec les prisonniers politiques arabes et du Proche-Orient.

07 /04/1987 : Assassinat d’ »Ali André Mécili », avocat et politique algérien, à Paris.
Le principal suspect, « Mohamed Ziane Hasseni », bénéficie d’un non lieu dans des conditions floues qui ressemblent à une collusion entre les Etats français et algérien.

24 /12/1994 au
26 /12/1994
: Détournement du vol AF 8969 par le « GIA », Groupe islamique armé.
Après deux jours de prise d’otage du vol Alger-Paris par des membres du GIA algérien, l’assaut du GIGN à l’aéroport de Marignane fait 3 morts (plus les 4 preneurs d’otages).

11 /07/1995 : assassinat de l’imam « Abdelbaki Sahraoui », cofondateur du Front islamique du salut (organisation concurrente du « GIA »), et son secrétaire, abattus dans la mosquée de la rue Myrha à Paris par deux musulmans armés d’un fusil à pompe et d’un pistolet.
2 morts

15 /07/1995 : Fusillade à Bron entre les policiers et « Khaled Kelkal », du « GIA » qui tente de forcer un barrage de police.
« Kelkal » sera abattu le 29 /09/1995.

25 /07/1995 : Gare Saint-Michel une bombe explose dans un train du RER B.
Revendiqué par le Groupe islamique armé algérien.
L’attentat a coûté la vie à 8 personnes et a fait 117 blessés.

17 /081995: Une bonbonne de gaz avec des clous, signature du « GIA », explose à Paris près de la place Charles-de-Gaulle.
16 blessés.

26 /08/1995 : Une bombe est découverte sur la ligne TGV Sud-Est près de Lyon avant d’exploser au passage du TGV.
Les empreintes de « Khaled Kelkal » et de « Boualem Bensaïd » sont retrouvées sur la bombe.

03 /09/1995 : Une cocotte-minute remplie de clous et d’écrous explose sur le marché du boulevard Richard-Lenoir dans le 11e.
Quatre blessés légers.
C’est toujours la signature du « GIA ».

07 /09/1995 : L’explosion d’une voiture piégée devant l’Ecole juive de Lyon à Villeurbanne (Rhône) fait 14 blessés.
Elle est attribuée aux extrémistes islamistes dirigés par « Khaled Kelkal », directement lié à l’attaque.

27-29 /09/1995 : Fusillade dans les monts du Lyonnais.
« Karim Koussa », « Abdelkader Bouhadjar » et « Abdelkader Mameri » sont interpelés.
« Khaled Kelkal » est abattu.
1 mort

06 /10/1995 : Le jour de l’enterrement de « Khaled Kelkal », une bombe du « GIA » (bouteille de gaz avec des clous et boulons) explose près de la station de métro Maison-Blanche.
12 blessés légers.
On retrouve sur la bombe les empreintes de « Boualem Bensaïd ».

07 /10/1995 : Le leader du « GIA », « Djamel Zitouni » annonce qu’il lance le « jihad », des « frappes militaires au cœur même de la France » pour la punir de son soutien au régime d’Alger.
Il exige que le président Jacques Chirac se convertisse à l’islam.

17 /10/1995 : Attentat du RER C, une rame est perforée par l’explosion d’une bombe à la station Musée d’Orsay.
« Smaïn Aït Ali Belkacem », du « GIA », est responsable de l’attentat.

(En 2010, « Amedy Coulibaly » (auteur de l’attentat de la supérette casher en 2015), « Djamel Beghal » (maître à penser des frères « Kouachi » qui ont commis l’attentat contre Charlie Hebdo) et une quinzaine de musulmans projettent de faire évader « Smaïn Aït Ali Belkacem ».
Ils sont arrêtés, font un peu de prison, et sont relâchés)

27 mai 1996 : « Reza Mazlouman », ancien vice-ministre iranien de l’éducation à l’époque du Chah d’Iran est assassiné à Créteil.
1 mort

03 /12/1996 : Paris, attentat du RER B à Port-Royal.
Une bonbonne de gaz remplie d’explosif éclate dans une rame de train.
Une lettre du groupe islamique armé (« GIA ») envoyée à Jacques Chirac signe implicitement la revendication qui fera 4 morts et 91 blessés.

03 /12/1996 : attentat contre le journal Tribune juive.
L’attentat est revendiqué dans une lettre anonyme, qui explique que les terroristes «font partie de la grande nation arabe comme certains font partie de la grande nation juive».
Le texte poursuit: «A ce titre nous nous sentons solidaire du sort qui est fait à nos frères palestiniens, en particulier à Hébron ».

31 /12/2001 : Une classe de l’école Ozar-Hatorah de Créteil est détruite par un incendie criminel.

01 /04/2002 : La synagogue Or Aviv, à Marseille, est détruite par un incendie criminel et terroriste, alors qu’une vague d’attentats aux cocktails Molotov vise des synagogues.

10 /04/2002 : Un autocar scolaire est la cible de jets de pierre, rue Piat, à Paris.
Une élève est légèrement blessée.

22 /03/2003 : En marge du défilé contre la guerre en Irak, deux membres du mouvement juif Hachomer Hatzaïr sont agressés près de leurs locaux.

08 /07/2003 : Des élèves de l’école « Jeunesse Beth Loubavitch » à Paris sont attaqués à coups de barres de fer.

17 /10/2003 : Le rabbin « Michel Serfaty », reconnu par ses vêtements, est frappé au visage à Ris-Orangis (Essonne). Son agresseur, » Abdelrahim » criait « Palestine, Palestine, on vous casse la gueule, Youd ! » pendant l’agression.

17 /10/2003 : L’agression du rabbin « Michel Serfaty » à Ris-Orangis (Essonne) provoque un intense émoi.
L’agresseur est condamné en décembre 2004 à 6 mois de prison dont 2 mois avec sursis.

15 /11/2003 : Un établissement scolaire juif fréquentée par 200 élèves est dévasté par un incendie criminel à Gagny (Seine-Saint-Denis).
Le président Jacques Chirac préside le lendemain une réunion interministérielle sur l’antisémitisme qu’il déclare « intolérable » – et offrira des obsèques nationales au terroriste et tueur de juifs « Yasser Arafat ».

20 /11/2003 : Dans le garage du 5 rue Louis Blanc, à Paris Xe, « Adel Amastaibou » prend un long couteau et poignarde « Sébastien Salem » de plusieurs coups de couteau à la poitrine, jusqu’à la mort.
Puis il rejoint l’appartement de sa mère et déclare : « J’ai tué un Juif. J’irai au paradis. Allah m’a guidé ! »
1 mort

08 /10/2004 : attentat contre l’ambassade d’Indonésie à Paris, revendiqué par le Front islamique français armé.
10 blessés.

25 /05/2005 : deux jeunes musulmans lancent trois bouteilles d’acide chlorhydrique sur une école juive du XVIIIe, à Paris.

20 /01/2006 : Un jeune juif, « Ilan Halimi », 23 ans, est enlevé par le gang des barbares, un gang musulman dirigé par « Youssouf Fofana », qui espère faire payer les « juifs ».
Il est torturé pendant trois semaines dans une cité HLM de Bagneux et retrouvé agonisant au bord d’une voie ferrée le 13 /02/2006, et meurt lors de son transfert à l’hôpital.

19 /04/2007 : Le rabbin de la communauté du Nord-Pas-de-Calais, « Elie Dahan », reconnaissable par ses vêtements, est violemment frappé par un jeune musulman, gare du Nord à Paris.

06 /12/2007 : À 12h50, l’explosion d’un colis piégé au un cabinet d’avocats du 52 boulevard de Malesherbes à Paris où est domiciliée la Fondation pour la mémoire de la Shoah fait 1 mort et 5 blessés.
Le coursier, une jeune femme « brune, d’un mètre cinquante-cinq, la vingtaine et portant un casque », et de type « nord-africain » est activement recherchée.

16 /12/2008 : Le Front révolutionnaire afghan informe les autorités après avoir déposé des bâtons de dynamite (sans détonateurs) au Printemps à Paris.

20 /12/2008 : Arrestation à Paris de « Rany Arnaud », 29 ans, un islamiste isolé soupçonné d’avoir voulu faire sauter le bâtiment de la DCRI.

05 /01/2009 : Une voiture bélier est lancée contre la grille d’une synagogue à Toulouse, qui est incendiée.

08 /09/2009 : Des engins explosifs sont lancés depuis l’extérieur et explosent dans une école juive du Xe arrondissement de Marseille dans le but de la faire brûler avec tous les élèves. «Un riverain aurait aperçu quelqu’un de jeune» au moment du drame.

11 et 15 /03/2012 : « Mohamed Merah » assassine trois militaires à Toulouse et Montauban.

19 /03/2012 : Trois enfants et l’un de leurs parents sont sauvagement assassinés dans une école juive de Toulouse par Mohamed Merah, un musulman français.
4 morts

25 /05/2013 : La Défense.
Un islamiste arrive par derrière et poignarde « Cédric Cordier », un militaire français au cou, dans l’intention de le décapiter.
L’agresseur portait une barbe et une djellaba de couleur claire.

20 /12/2014 : Joué-lès-Tours.
Un homme armé d’un couteau hurle « Allahu Akbar » en entrant dans un commissariat, et se jette sur un officier de police pour le tuer.
3 policiers sont blessés, dont deux gravement.
Le musulman est tué.

21 /12/2014 : Dijon.
Un homme hurlant « Allahu Akbar » écrase 13 piétons avec sa voiture.

22 /12/2014 : Nantes.
Un homme que les témoins entendent crier « Allahu Akbar » écrase des piétons avec sa voiture sur un marché de Noël.
1 mort et 9 blessés dont 3 graves.

07 /01/2015 : Les frères « Kouachi » commettent un attentat contre le siège de Charlie Hebdo qui fait 12 morts et 11 blessés.

08 /01/2015 : « Amedy Coulibaly » abat une jeune policière de 25 ans, « Clarissa Jean-Philippe », à Montrouge (Hauts-de-Seine), et blesse un policier.
1 mort, 1 blessé

09 /01/2015 : « Yoav Hattab », « Yohan Cohen », « Philippe Braham » et « Michel Saada », des clients de la supérette casher HyperCasher de Vincennes sont tués, et cinq autres sont pris en otages par « Amedy Coulibaly », membre de l’Etat islamique.
4 morts

09 /01/2015 : prise d’otages à Dammartin-en-Goële par les frères « Kouachi ».
Les 2 terroristes sont abattus. Un membre du GIGN est blessé, l’otage est sain et sauf.
2 morts, 1 blessé

03 /02/2015 : 3 militaires qui protègent un centre communautaire de Nice, sont attaqués par « Moussa Coulibaly » (sans relation avec « Amédy Coulibaly »).

19 /04/2015 : Un djihadiste algérien tue une jeune femme accidentellement en voulant voler sa voiture, se tire une balle dans la jambe, ce qui l’obligera à renoncer à son attentat terroriste contre deux églises de Villejuif pendant la messe du dimanche.
1 mort, 1 blessé

26 /06/2015 : Attentat terroriste dans l’Isère à Saint-Quentin-Fallavier contre une usine de gaz de la société Air Products dans l’intention de la faire exploser. Un cadavre sera retrouvé, décapité, avec des inscriptions en arabe et un drapeau de l’Etat islamique.
1 mort

21 /08/2015 : Attentat du Thalys.
Un islamiste qui venait de déclencher un attentat terroriste est terrassé par des héros américains.
Les employés à la sécurité du train s’étaient enfuis.
Quatre blessés, y compris le terroriste.

13 /11/2015 : Attentats à Paris et au Stade de France revendiqué et organisé par l’Etat islamique.
130 morts, 350 blessés.
Bilan définitif à venir.

« Eric Denécé » évalue à 102 le nombre de victimes françaises du terrorisme islamiste entre 2001 et 2015.

J’ai compté 91 attentats terroristes commis par des musulmans.

Jean-Patrick Grumberg pour « Dreuz.info ».

http://www.dreuz.info  du 23/11/2015

Il semblerait que la France soit devenue, au fil de plusieurs décennies, le champ-clos de luttes religieuses (ou politiques) étrangères à NOS valeurs constitutionnelles, traditionnelles et républicaines.
Il n’est pas normal que certains, parmi notre peuple Français, soient les victimes collatérales involontaires de querelles extérieures à notre Nation.
Certes, il y a bien eu des mains courantes, faute de morts ou de blessés, sur divers actes répréhensibles dans l’hexagone, parfois vainement montés en épingle par les médias pour salir un camp politique ou l’autre quand il s’agissait de jeux d’adolescents.
La France n’est pas un terrain de règlements de comptes nous sommes une République Laïque, dont les églises ne sont pas religion d’Etat et sont du domaine privé,
La France doit être souveraine, qu’ils fassent leurs attentats…ou leur répondent chez eux !

À Qui Peut – On Se Fier A Saint – Denis ?

logeuse

Jawad Bendaoud
est une drôle de logeuse

On l’a vu promener sa « belle » gueule de « bolos » devant les caméras avant que la police ne lui passe des bracelets qui n’étaient pas de platine.
Le jeune caïd à lunettes, fines tresses, barbichette et doudoune en cuir a fait le tour du « PAF » et la joie des réseaux sociaux.
Il s’appelle « Jawad Bendaoud » et c’est un beau spécimen de petite ordure comme on en compte, hélas, en nombre dans cette pauvre ville de Saint-Denis.

Entendant mercredi le-dit « Bendaoud » raconter sa petite histoire sur « BFMT-V, tandis que les super-flics et l’armée remballaient leur matériel après la fusillade de la rue du Corbillon, la France aimante et compassionnelle lui aurait donné le bon Dieu de tous les croyants sans confession.
Un garçon généreux, à l’entendre, si prêt à rendre service qu’il ne s’inquiète pas de savoir qui il dépanne :

« J’ai appris que c’était chez moi et que les individus sont retranchés chez moi et… voilà. J’étais pas au courant que c’était des terroristes, moi…
On m’a dit d’héberger deux personnes pendant trois jours et j’ai rendu service…
Si j’avais su, vous croyez que je les aurais hébergés ? »

C’est vrai, quoi, c’est à vous dégoûter de rendre service !
À qui peut-on se fier, je vous le demande ?

Eh bien, surtout pas à « Jawad Bendaoud » !
Ce type, pour ce qu’on en sait aujourd’hui, est une petite crapule de la pire espèce.
Tout à la fois « bête, violent et dangereux », ont confié les services de la mairie de Saint-Denis au « Figaro ».
C’est que le bonhomme est du genre nerveux.
C’est comme ça qu’en 2006 il a tué son meilleur copain à coups de hachoir pour une histoire de téléphone portable.
Condamné en 2008 à 8 ans de réclusion pour « coups et blessures ayant entraîné la mort », il est sorti de taule voilà quelques mois.
Pour se lancer dans l’immobilier parallèle…

« Bendaoud » est une logeuse d’un genre particulier.
Son « job », c’est rabatteur pour marchands de sommeil.
Notamment dans l’immeuble délabré où s’étaient retranchés les terroristes qui ont ensanglanté Paris le vendredi 13 novembre.
Un immeuble qui compte 38 logements dont 10 squats, et dont la mairie précise qu’il était en principe interdit à la location puisque faisant l’objet, depuis 2012, d’une procédure d’insalubrité avec injonction de faire des travaux.
Mais comme souvent dans ces contrées où le « DAL » et autres défenseurs des droits des mal-logés viennent assez peu fourrer leur nez, les propriétaires n’en ont cure.
Car la misère est leur « cœur de cible ».

Ces « Thénardier » d’un nouveau genre sont bien connus.
Il s’agit de trois frères (dont, étrangement, « ON » ne nous donne pas le nom) qui possèdent des dizaines de logements du même type en Seine-Saint-Denis mais que « la justice » laisse gentiment continuer leur sale racket.
La mairie assure avoir pourtant signalé leurs agissements au procureur de la République de Bobigny en 2011 puis en 2013, mais sans aucun effet.
Pas plus sous Sarközy que sous Hollande, donc…

Et « Jawad Bendaoud » est leur homme de main, au propre comme au figuré.
Rabatteur et cogneur, c’est le gars qui encaisse les loyers de façon musclée.
D’autant plus peinard qu’il cible « des sans-papiers, des personnes en détresse mais aussi des trafiquants ou consommateurs de drogue qui restent quelques jours ou quelques semaines ».
La clientèle rêvée, en somme, c’est-à-dire celle qui paye en liquide et n’ira pas porter plainte pour voies de fait.

Il paraît que le commissariat central de Saint-Denis croule sous les mains courantes contre cette petite frappe qui plastronne dans la rue du Corbillon.
Des plaintes de riverains excédés par ses menaces, excédés surtout de le voir perpétrer ses méfaits au vu et au su de tous sans que jamais quiconque n’intervienne.

Mais on sait où vont les mains courantes :
Dans le puits sans fond des affaires inexistantes.

Et si « Bendaoud » n’avait pas été pris à son propre piège par plus minables et plus dangereux que lui, il serait toujours à faire le « kéké gominé » dans les rues de Saint-Denis.

D’où cette question :
A qui profitent ses crimes ?

Quelle paix sociale croit-on encore acheter en fermant les yeux sur l’économie mafieuse qui gangrène nos banlieues ?

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr/  du 24/11/2015

Le Casino Mondial Sent Trop La Dèche.

esclavage_moderne-1

L’argent n’a vraiment pas d’odeur !

« Daech », partenaire financier de la Haute finance internationale ?

Le « Figaro » vient de publier un inventaire des principales sources de financement de « Daech ».
Il en conclut qu’elle est « l’organisation terroriste la plus riche de l’histoire et a réussi à se forger une indépendance financière. ».

cart EI 2015.PNG

Le « territoire » de l’Etat islamique, grand comme le Royaume-Uni, regorgerait de multiples ressources naturelles
(pétrole, gaz, phosphate, blé et orge).

Des impôts/taxes/ pénalités frapperaient les 10 millions d’habitants (industrie, commerce, banques) qui sont sous son contrôle.

Son patrimoine s’élèverait à 2260 milliards d’euros avec un revenu annuel en 2015 de 2,6 milliards d’euros, selon les toutes dernières estimations que « Jean-Charles Brisard », expert en financement du terrorisme et président du Centre d’analyse du terrorisme.

Cette richesse non négligeable permet de :
– «armer, nourrir et payer les quelques 30.000 combattants environ 300 dollars par mois,
- verser des pensions aux familles des militants tués,
- entretenir les bases militaires,
- administrer les territoires nouvellement occupés,

- réaliser des clips de propagandes à la manière de Hollywood,
- «rééduquer» les enseignants avant de rouvrir les écoles,
- et embaucher des ingénieurs et des traders pour faire tourner leurs sites pétroliers et gaziers ».

Commerce de femmes rendues esclaves

Selon Monsieur « Brisard », le calcul du patrimoine de 2,26 trillions de dollars représente les installations pétrolières et gazières, des mines de phosphates, des terres agricoles, des sites culturels etc. situés sur le territoire contrôlé par l’État islamique.

« Grâce à ses nouvelles conquêtes, Le patrimoine de « Daech » aurait progressé de 217 milliards en une année seulement… « 

Monsieur « Brisard » constate une baisse des revenus entre 2014 et 2015.
Les recettes de « Daech » provenant du pétrole (et autres ressources naturelles) diminuent tandis que celles provenant des taxes et des confiscations grimpent.

60% des recettes de l’État islamique proviennent ainsi en 2015 des ressources naturelles exploitées sur le territoire.
Les revenus du pétrole représentent le quart des rentrées financières…

Daech en chiffres

Exportation des ressources naturelles à prix cassés

On constate sur les graphiques ci-dessus que « Daech » dispose de beaucoup de ressources naturelles et archéologiques.

Cela signifie que ces produits ont des clients.
Beaucoup de clients !

Or on peut difficilement imaginer que les peuples syriens et irakiens, restés sur place, puissent générer un chiffre d’affaires de plus de 2.6 milliards de dollars.

L’article du « Figaro » précise que « Daech » est autonome pour sa consommation d’hydrocarbures et arrive même à en vendre dans le reste de la Syrie et de l’Irak (à l’opposition !).
De plus l’organisation peut semble-t-il exporter sa production via la frontière « poreuse » Nord syro-turque…

Alors qui sont les clients d’une organisation supposée terroriste ?

Est-il pensable que les pays qui dénoncent « Daech » bénéficient directement de cette manne inattendue qui casserait littéralement les coûts de production et améliorerait les marges bénéficiaires des entreprises ?

En tout cas, le « Figaro » constate que si le pétrole s’échangeait en 2014 autour de 100 dollars le baril, il se traite actuellement à moins de 50 dollars.
Mais l’ »EI » offre un discount redoutable qui passe de 25 dollars le baril l’année dernière à 15 dollars actuellement environ assure « Jean-Charles Brisard ».

Transactions financières sur le circuit de la haute finance internationale

Qui dit exportation,
dit transaction financière.

Or, chaque transaction financière est scrutée par les autorités des marchés financiers.
On se souvient tous que la Suisse par exemple a dû renoncer au secret bancaire au nom de la « Weissgelg » disait la ministre des finances du pays.
Cette promotion de la stratégie de l’argent propre devrait répondre à l’exigence de transparence des standards internationaux.

D’ailleurs, un couple suisse qui voulait envoyer quelques centaines de dollars au Liban pour raison humanitaire s’est vu devoir détailler le pourquoi du comment de l’envoi.

Un autre exemple se passe cette fois en Belgique.
Ca donne l’échange téléphonique suivant:

« Bonjour Madame, BNP Paribas au téléphone.
Le service de sécurité s’interroge sur l’une de vos transactions.
Pourriez-vous passer au plus vite à notre agence? »
– « euh… De quoi s’agit-il ?
Depuis quand doit-on justifier ses transactions? »

– « Il semble que vous ayez réservé des billets Thalys il y a 15 jours.
Nous voudrions savoir la raison de votre déplacement… »
– « C’est une blague ou quoi? »

Alors ?
Comment des transactions financières issues d’exportations, elles-mêmes supposées illégales, peuvent-elles se faire quand même ?
En cash ?
Difficile de penser 30 secondes que des sommes pareilles circulent physiquement.

« Et voilà que  Jean-Charles Brisard confirme dans cette vidéo que 24 banques qui sont sous le contrôle de l’Etat Islamique opèrent toujours sur la scène financière internationale. »

Tout Est Dit !

Côté hypocrisie des autorités financières nationales et internationales, nous rappellerons tout simplement la légalisation de la finance de l’ombre (shadow banking) depuis la crise des subprimes de 2007.
Et voici ce qu’en disait récemment un journal belge:

« Le système bancaire parallèle, dit « shadow banking », a continué de croître l’an passé pour peser quelque 80.000 milliards de dollars, selon un rapport du Conseil de stabilité financière (« FSB ») publié jeudi en amont du sommet du G20 à Antalya. »

Ces sommes ne sont évidemment pas comptabilisées dans les bilans des grandes banques pour lesquelles les peuples se saignent quotidiennement pour les renflouer…

Elles sont le fruit des activités méprisables du casino géant mondial.

esclave.PNG

On pourrait supposer que le casino mondial n’a pas peur de la clientèle du genre « Etat islamique » qui possède son marché aux esclaves…

Souvenons-nous des multiples scandales des firmes transnationales qui appartiennent à la Haute finance internationale et qui font travailler loin des regards des enfants-esclaves…

Force est de constater que les frontières morales sont elles aussi poreuses…

Liliane Held-Khawam

source : https://lilianeheldkhawam.wordpress.com/

source : http://philippehua.com/

http://www.citoyens-et-francais.fr/  du 23/11/2015

Notre Histoire De France Bafouée !

charlie-fin-du-mensonge-300x167 (1)

Un bon conseil d’Henri IV
à François Hollande !

Si tu veux éviter
une nouvelle guerre de religion,

Interdis la pratique de l’islam
sur le sol de France !

J’écris cela en m’appuyant sur un épisode injustement oublié de l’histoire de France :
En 1610, lors de l’expulsion des « morisques » d’Espagne, environ 60 000 musulmans se sont présentés aux frontières du royaume.
Comparativement aux 20 à 25 millions d’habitants de la France à l’époque cela représente beaucoup.
Une bonne partie fut expédiée en barbarie et principalement à Tunis, mais ce bon roi Henri IV, par ordonnance du 22 février 1610, permit à ceux qui « voulaient faire profession de la religion catholique pourvu qu’ils s’établissent au-delà de la Garonne et de la Dordogne » à demeurer dans le royaume.
(https://fr.wikipedia.org/wiki/Morisques)

Ces gens-là se sont progressivement mélangés à la population locale et n’ont pas reproduit les problèmes qu’ils créaient du côté espagnol.
(http://cdlm.revues.org/4930)

Ceci montre qu’à l’époque, sans disposer du recul historique et des moyens de renseignement actuels, Henri IV qui, rappelons-le, sortait d’un conflit religieux sanglant, a parfaitement compris qu’il était impossible de vivre avec les musulmans.
Les Arabes, les Berbères, les Espagnols oui, mais pas les musulmans.

Les évènements tragiques que nous vivons aujourd’hui devraient nous inciter à nous replonger dans l’histoire des tentatives d’invasion musulmanes.

Nous ne pouvons pas vivre
avec les musulmans !

Leur idéologie les enferme dans l’intolérance et la haine,
ils sont inaptes à la vie avec d’autres peuples.

Au mieux nous vivrons un certain temps à côté d’eux, jusqu’à ce qu’ils soient suffisamment nombreux pour nous asservir, mais ensemble c’est impossible.
Ils chercheront toujours à prendre le pouvoir si nous ne leur imposons pas des conditions strictes.

Comme beaucoup, j’ai mis 10 ans à le voir et encore 10 ans à l’accepter, maintenant c’est clair, cette idéologie est incompatible avec la France.
Il faut interdire sa pratique sur notre terre.

Robert Durand

http://ripostelaique.com/  du 22/11/2015

Ce que nos médias autorisés et islamophiles évitent de nous dire c’est que ces « chers » musulmans, quels que noms leur soient donnés au long des siècles, n’ont pas attendu les quarante dernières décennies pour nous harceler !
Mais ! Mais ! Nos gouvernants occidentaux se sont montrés coopératifs avec eux, trouvant leurs peuples viellissants et trop récalcitrants à entrer dans le moule du mondialisme judéo-kabbalistique.
Peu importe ! On va les remplacer pour les éradiquer petit à petit.
Souvenons-nous que toutes les tentatives de dictature sur notre planète ont toujours été sanglantes, ont parfois réussi, duré quelques décennies mais n’ont JAMAIS abouti !
Cela s’est terminé par des chutes, lentes ou rapides, des diasporas pour le peuple hébreu, ou judaïsant, ou sémite, ou sioniste, il a tant de noms.
Quant aux musulmans, ils ont aussi toujours échoué, chez nous, tant qu’il n’y avait pas de traîtres dans nos murs !
Il faut neutraliser les traîtres pour qu’ils échouent encore !

La France N’Est Pas Terre D’Islam.

islamistesjpg-1

L’expansion nocive du
salafisme en France

C’est devenu presque un automatisme :

Après chaque attentat, le gouvernement pointe du doigt la frange salafiste de l’islam.

« Oui, nous avons un ennemi, et il faut le nommer :
C’est l’islamisme radical.
Et un des éléments de l’islamisme radical, c’est le salafisme »
,

a lancé Manuel Valls lors de la séance de questions à l’Assemblée nationale, mercredi 18 novembre.
Le salafisme est :

« souvent l’antichambre de la radicalisation, et la radicalisation, elle,  peut conduire au terrorisme »,

affirmait le premier ministre en juin, après la décapitation « d’Hervé Cornara » par « Yassin Salhi » à Saint-Quentin-Fallavier, en Isère.

L’expansion en France du courant salafiste, qui plonge ses racines en Arabie saoudite, se fait sentir depuis la fin des années 1990.
Adeptes d’une lecture littéraliste du Coran et d’une pratique rigoriste qui s’inspire des premières générations de l’islam, ces croyants se tenaient à l’origine à l’écart de la cité, y compris à l’écart de l’islam des mosquées lié aux traditions du Maghreb.

« Une fois que la mosquée existe, ils arrivent »

Depuis quelques années, en revanche, leur pression se fait sentir dans les lieux de culte traditionnels.
« Azzedine Gaci », le recteur de la mosquée de Villeurbanne, date leur intérêt nouveau « du printemps arabe ».

« Avant, les responsabilités, ça ne les intéressait pas »,

relève-t-il.

« Maintenant, si.
Jamais ils ne participent à la construction d’une mosquée, mais une fois qu’elle existe, ils arrivent. »

Ils commencent généralement par prendre pour cible l’imam.

« Ils critiquent son discours, ses vêtements, ses idées, sa façon de diriger la prière…
Ils essaient de le déstabiliser »
,

décrit le responsable rhônalpin.
Leur offensive prospère si :

« la mosquée n’est pas bien gérée, si elle n’a pas beaucoup d’activité, si ses dirigeants sont peu identifiés ou n’assument pas leurs responsabilités ».

Elle prend bien souvent les responsables en place au dépourvu.
La plupart du temps, les membres de l’association culturelle, qui dirige le lieu de prière, évitent d’ébruiter leurs difficultés.
Parfois ils tentent de s’accommoder avec ces groupes d’hommes souvent plus jeunes et plus présents, en leur concédant l’accès aux locaux pour des activités de prédication ou autres.

« Certains ont peur d’une fermeture du lieux de culte en cas de querelle publique, d’autres, par crainte de la « fitna » [division]s’efforcent d’atténuer les conflits en espérant que cela aille mieux »,

observe « Haoues Seniguer », chercheur au Groupe de recherches et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient.
Ils ont en tout cas peu de recours possibles pour les aider.

« Les instances musulmanes ne sont pas capables de gérer ces problèmes.
Et certains politiques, certaines municipalités ne sont pas clairs dans leur façon de réagir.
Beaucoup d’associations ont pignon sur rue sans avoir d’autorisation.
Ce n’est pas normal »
,

accuse « Azzedine Gaci ».

Une centaine de lieux de prière

Aujourd’hui, les lieux de prière sous influence salafiste seraient une centaine sur un total de 2 300 en France, selon « Bernard Godard », qui a longtemps suivi les affaires liées à l’islam au bureau des cultes du ministère de l’intérieur.

Face à cette présence de plus en plus affichée dans les structures existantes, le gouvernement a annoncé son « intention » de fermer les lieux de culte ou de dissoudre les associations qui « s’en prennent aux valeurs de la République ».
Ce faisant, il semble jeter une même suspicion sur l’ensemble du courant salafiste, accusé de faire le lit du radicalisme.
Or, soulignent les spécialistes, la majorité d’entre eux sont « quiétistes », animés par des préoccupations religieuses et hostiles à toute implication dans la vie sociale et politique.

« Ils sont très critiques envers les djihadistes car ils les accusent de mélanger religion et politique »,

explique « Samir Amghar », chercheur à l’Université libre de Bruxelles.

Cependant, les différentes familles du salafisme ont en partage des références idéologiques, un imaginaire religieux.

Cela ne favorise-t-il pas la radicalisation et le passage du salafisme « quiétiste » au djihadisme ?

« Dans les années 1990, il pouvait y avoir une forme de continuum.
Mais lorsqu’au début des années 2000, l’Arabie saoudite s’est clairement opposé au djihadisme, cette relation mécanique n’a plus existé. »
,

affirme « Samir Amghar ».

« Les observations de terrain montrent qu’il n’y a pas de relation de causalité.
Cela n’empêche pas qu’un « quiétiste » puisse basculer dans la violence par déception envers le manque d’action politique. »

http://www.lemonde.fr/  du 21/11/2015

Ce sont des a-sociaux même en terre d’islam !
Comment auraient-ils pu s’intégrer à la civilisation Européenne, Française en ce qui nous concerne ?
Ils viennent chez nous, c’est à eux de se faire à nos façons de vivre… ou de repartir !

Quand On Cherche Encore On Trouve…

islam-565x250-1

D’autres Terroristes !

Les suspects de Saint-Denis projetaient d’attaquer dans le quartier de La Défense.
Les djihadistes présumés contre lesquels les forces de l’ordre ont donné l’assaut ce mercredi matin à Saint-Denis, près de Paris, projetaient un attentat dans le quartier d’affaires de La Défense, a-t-on appris de source proche de l’enquête.

« Les forces de l’ordre recherchaient des terroristes qui préparaient un acte prochain sur la base d’informations de la « SDAT » (les services antiterroristes-NDLR) et de l’étranger »,

a déclaré cette source à « Reuters ».

« C’est une nouvelle équipe qui projetait un attentat à la Défense. »

Selon une source policière, les enquêteurs « sont tombés sur une équipe qui n’était pas en relation avec les premiers groupes » des attentats du 13 novembre.

« Ils pensaient trouver « Abdelhamid Abaaoud » (le commanditaire des attentats-NDLR), ils sont tombés sur autre chose, une équipe qui préparait un attentat à la Défense »,

a-t-elle précisé.

L’annonce que La Défense, premier quartier d’affaires européen qui compte 2.500 entreprises, était un objectif a été faite mercredi matin lors d’une réunion des chefs de service de la police judiciaire, a ajouté cette source policière.

Une deuxième source policière a souligné que le projet visait soit La Défense soit le centre commercial Le Millénaire à Aubervilliers, dans la banlieue de Paris.

Des sources proches du dossier soulignent que la cible de l’assaut était bien Abdelhamid Abaaoud, un Belge d’origine marocaine soupçonné d’être impliqué dans plusieurs attentats ou projets d’attentats en France et en Belgique.

Les services français surveillaient une femme qui était proche de cette figure de l’Etat islamique, qui est apparu sur plusieurs vidéos violentes de « Daech » en Syrie.

Mais ils ignorent encore s’il s’agit bien de la femme qui s’est jetée sur les hommes du RAID en activant son gilet explosif.

« Il va falloir faire parler les ADN »,

dit la source.

Pour l’instant, « Abdelhamid Abaaoud » ne semble pas avoir été retrouvé mais il faut attendre les identifications, a ajouté cette source policière.

Le ministère de l’Intérieur n’a pas répondu aux demandes de « Reuters » visant à confirmer ou à démentir ces informations.

(Emmanuel Jarry, avec Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

pour « http://fr.reuters.com »

CITOYENS ET FRANCAIS  du 18/11/2015

Image de prévisualisation YouTube

La police à Saint-Denis

 

Pauvres Souchiens Dans La SousFrance !

attention-petit (1)

Une mise en garde
du 18 juillet 2013
.

Elle n’a pas pris une ride, hélas.

Nos gouvernants
n’en ont tenu aucun compte.

Général  « Antoine Roch Albaladéjo », ancien de la Légion Etrangère :

Quelques  éléments de réflexion sur
l’affrontement avec les islamistes :

Ouvrir les yeux et admettre une bonne fois pour toutes que les islamistes ont déclaré la guerre à l’occident, avec la France en première ligne.
Se persuader que cette guerre ne se fera pas sans morts, sans prise d’otages, d’autres attentats, qu’elle se fera aussi chez nous et donc qu’il faudra nous montrer plus vigilant et moins vulnérable y compris émotionnellement.
Savoir que notre ennemi trouvera parmi nous des sympathisants et des complices dans tous les milieux et en plus grand nombre que ce ne fut le cas pour le FLN.

Cesser de reculer devant les exigences toujours plus grandes de ces extrémistes et de leurs complices, qui, en affaiblissant notre culture et en imposant la leur, cherchent surtout à tester et à saper notre esprit de résistance.

Agir en portant le fer là où apparaît un furoncle  :

une immigration débridée qui rend insolubles les problèmes
.-du logement,
.-du chômage,
.-de la dépense publique, ça se contrôle.
– des barbus, des imams ou des rappeurs qui appellent à la guerre sainte, à la haine et au crime, ça se sanctionne.
– des quartiers qui caillassent les représentants de l’État, qui rackettent les artisans, ça se neutralise.
– de discrètes écoles coraniques qui forment les djihadistes de demain, ça se ferme.
– des clandestins, ça s’expulse, surtout les délinquants.
– des subventions à toutes ces associations qui font leur beurre dans l’anti-France, ça se supprime, et …..
.-on revoit nos programmes d’histoire,
.-on jette la repentance aux orties,
.-on laisse la transparence aux vitriers …..etc, etc.

Et ne me dites pas qu’il s’agit là de racisme, de fascisme ou d’extrême droite !

Il s’agit de légitime défense et de résistance dans le respect de la loi, ni plus, ni moins !

Vous pensez sans doute que
ce n’est pas demain la veille… ?

Je crois néanmoins que, sans un sursaut, le pays de la douceur de vivre, le plus beau pays du monde, risque fort de disparaître dans d’atroces  soubresauts ou dans une coupable et morne résignation, pour être remplacé par un autre que certains, et pas des moindres, semblent appeler de leurs vœux, on se demande pourquoi, et qui commence à faire peur.

Mais je me trompe peut-être…
J’aimerais tellement avoir tort…
Enfin, réfléchissez, ne soyez ni sourds, ni aveugles, ni muets.

Source : http://www.medias-presse.info/islamisme-la-mise-en-garde-du-general-antoine-roch-albaladejo-legion-etrangere-dont-nos-gouvernants-non-tenu-aucun-compte/43577

 

civilwarineurope  du 16/11/2015

 

Le Cheval De Troie Entré En Europe !

cheval-de-troie-300x214 (1)

Le transfert a été « réussi » !

Plus de 4.000 combattants de l’organisation terroriste de l’ »Etat islamique » (« EI ») ont pénétré en Europe en tant que réfugiés !
C’est ce qu’annonce le journal « Sunday Express » en citant une source de l’ »EI ».

Les combattants s’intègrent aux flux de réfugiés dans les ports turcs d’Izmir et de Mersin pour arriver en Italie via la mer Méditerranée.
Ensuite, ils se dirigent vers d’autres pays européens notamment la Suède et l’Allemagne.
Deux passeurs ont confirmé cette information.

exemple

 

L’un d’eux a confié avoir aidé une dizaine de terroristes à pénétrer en Europe.

 

exemplea

 

Certains prétendaient vouloir rendre visite à leurs familles, d’autres voulaient juste y aller pour « se tenir prêt ».
L’envoi de combattants est le début d’une action de représailles pour les frappes aériennes de la coalition internationale en Irak et en Syrie dirigée par les Etats-Unis, selon la source du « Sunday Express » au sein de l’ »EI ».

« Nous voulons établir le califat non seulement en Syrie mais aussi dans le monde entier »,

a-t-elle souligné.

L’ »Etat islamique » est un groupe terroriste qui a instauré un califat autoproclamé à l’été 2014 sur les territoires syriens et irakiens qu’il contrôle.
Les troupes loyales envers Damas, les rebelles syriens, l’armée irakienne, les miliciens chiites, les forces d’autodéfense kurdes et la coalition guidée par les Etats-Unis essaient de le combattre.
Selon la CIA, l’EI compte plus de 30.000 combattants.

 

Hackers

 

http://fr.sputniknews.com/  du 07/09/2015

§§§§§§

cheval (1)

Cheval de Troie Merkelhöllande

 

L’État Islamique continue à propager la terreur en Europe.
Ses combattants se mêlent aux réfugiés pour rejoindre « anonymement » les pays de l’ouest de l’Europe, affirment des sources djihadistes, comme on peut le lire sur « Buzzfeed ».

Il a préféré garder l’anonymat mais son témoignage sur « Buzzfeed » risque de faire couler beaucoup d’encre.

« Attendez seulement »,

menace-t-il.

Revanche

Selon ce contrebandier de l’État Islamique, des combattants sont envoyés en Europe via la frontière turque.
De cette manière, plus de 4.000 personnes « prêtes au combat » ont déjà posé leurs valises dans les pays de l’ouest de l’Europe.
Une manière comme une autre pour eux de prendre leur revanche sur les récentes attaques aériennes menées par les Etats-Unis.

« Si ils nous attaquent, on leur répond ».

« On profite de la générosité des pays développés de l’ouest de l’Europe pour infiltrer des combattants parmi les réfugiés.
Certains sont passés par Izmir et Mersin pour rejoindre l’Italie.
Mais la majorité a choisi l’Allemagne et la Suède.
Ils font le voyage comme réfugiés et demandent l’asile dès leur arrivée. »

Rêve

Ce membre de l’ »État Islamique » opère en Syrie.
Il martèle que le groupe terroriste ne manque pas d’ambitions.

« Notre rêve est d’étendre le califat établi en Syrie dans le monde entier et ça arrivera un jour »,

termine-t-il.

Christophe Da Silva

http://www.7sur7.be/  du 07/09/2015

Image de prévisualisation YouTube

La Violence des Migrants

à Lesbos

Et leurs descendants diront, bien sûr, que cette stratégie est leur invention !
Non à l’invasion !

Publié initialement le 07/09/2015

Votre Coran Est Bien Dans La Dèche !

Muslis menteurs 

Coran du XXIème siècle !

« L’invention » palestinienne du kamikaze contre les civils.

La France découvre, pour la première fois, l’attentat kamikaze, vieille connaissance d’Israël depuis les années 1994…soit le début du « processus de paix ».
Des révisions déchirantes dans l’interprétation des événements attendent des médias (autorisés) français angéliques qui n’ont eu de cesse, au cours des 20 dernières années, de condamner les victiems civiles israéliennes et d’encenser les bourreaux terroristes…

On oublie que durant ce conflit palestino-israélien postérieur à Oslo, le corpus juridique islamique a subi une grave inflexion, de la part de décisionnaires politiques, comme « Al Qaradawi », qui s’inspirent de la mouvance djihadiste, bien plus qu’ils ne l’encadrent :
cette confrontation a introduit l’attentat-suicide contre les civils, à partir de 1994.

Il est devenu « catégorie du droit musulman », par Fatwa…

en 2003

On peut trouver des jurisprudences « proches », dans les sources du Salafisme, au XIIIè siècle : « Ibn Taymmiya ».
Cette ordonnance l’élève en valeur « d’exemple » à imiter, au rang d’idéal et de commandement à suivre aveuglément.
Merah, les Kouachi, Coulibaly s’y sont conformés, en défi ultime contre les forces de l’ordre, sur le territoire français.
D’autres, comme Kevin Chassin, alias Abu Maryam al Firansi et Abu Abdul Aziz al Firansi (alias « le Français ») se jettent avec leurs camions bourrés d’explosifs contre des places fortes irakiennes à Hadita (le 22 mai 2015).
Désormais, les adeptes de « Daesh » reprennent le modèle institué par le Hamas et les Brigades des Martyrs d’Al Aqsa pour perpétrer le démocide partout à travers la planète.

Les sociétés musulmanes sont, depuis cette époque, entraînées dans une dérive suicidaire, prônant un retour archaïque aux temps où n’existait aucun droit codifié de la guerre.
On brise ainsi un distinguo fondamental qui permet encore d’éprouver du respect, voire de l’empathie pour un adversaire, une « morale guerrière », pour lui substituer une logique d’annihilation de tout attribut se rapportant au « collectif » à détruire, soit, tout ce (/ceux) qu’il défend et protège.
Le défi totalitaire posé à nos régimes fondés sur l’Etat-Nation, garant des droits individuels, réside dans le fait qu’il ne peut, dès lors, plus y avoir de points de résolution de conflit (ou alors faute de combattants ?).
Ce raffinement juridique dans la cruauté n’est que l’ultime avatar d’une doctrine islamique qui considère, au fil des siècles, le Djihad comme son sixième pilier.
La même mouvance des Frères Musulmans, guidée par « Al Qaradawi » (« UOIF »), a pignon sur rue, en France, où elle dispose de 1.000 des 2.500 mosquées que le gouvernement entend encore multiplier par deux d’ici deux ans.
« Sid Ahmed Ghlam » enseignait à la mosquée « El-Fath » (« La Conquête ») de Saint-Dizier, ainsi que l’a affirmé sa sœur devant les caméras d’« I-Télé ».
L’endroit porte, comme l’œil de Caïn, le sigle et le projet de cette Confrérie.
Bien des jeunes qui se revendiquent « musulmans » puisent à ce genre de source empoisonnée et sont entraînés, sur place, au sein d’écoles en vue, comme il en a été question, à propos du Lycée Averroès de Lille, ou des menaces de mort à l’IUT de Saint-Denis et tant d’autres, à valider les dérives de leurs aînés  comme « prescription religieuse ».

Le gouvernement se refuse à toute « ingérence », dans cette guerre psycho-idéologique ouverte, qui se déroule sur et à partir de son propre territoire…

Marc Brzustowski.

Les mosquées salafistes devraient être fermées

comme ce fut le cas en Tunisie après les attentats de Sousse.

Il faut renforcer la surveillance de l’islam de France.

Il s’agit de mesures immédiates pour sauver les corps.

Pascal Bruckner

http://jforum.fr  du 15/11/2015

Musulmans Vous Nous Mentez !

islamistesjpg-1

 Mosquées Radicales

 

L’un des kamikazes fréquentait la mosquée de Lucé.

Selon les enquêteurs, « Omar Ismaïl Mostefaï » aurait fréquenté assidûment la mosquée de Lucé, près de Chartres (Eure-et-Loir).

Il s’y serait radicalisé au contact d’un islamiste venu de Belgique.

Le président de la mosquée « Abdallah Benali », a assuré dimanche qu’il ne le « connaissait pas ». (?)

Le kamikaze a habité Chartres jusqu’en 2012

Ce Français de 29 ans, qui a participé à la prise d’otages sanglante dans la salle de spectacle du Bataclan, était connu dans le quartier de la Madeleine à Chartres où il a résidé entre 2005 et 2012 avec ses parents, ses trois frères, ses deux soeurs, sa femme et sa petite fille née en 2010.

« Tout le monde est parti en 2012″,

a indiqué une voisine, en précisant que le jeune homme

 » ne se cachait pas de faire des petits trafics de drogue.
Nous avions des relations normales, des relations de voisinage avec la famille »,

a-t-elle ajouté.

Fiché à la DCRI

Condamné à huit reprises pour des délits de droit commun (conduite sans permis, outrages),  »Omar Ismaïl Mostefaï » avait été fiché par la DCRI pour radicalisation en 2010.
Le kamikaze a été identifié par ses empreintes, grâce à un doigt sectionné retrouvé au Bataclan, où se tenait un concert rock lors de l’irruption des djihadistes.
Les enquêteurs tentent de confirmer qu’il a bien séjourné en Syrieen 2014.

Interpellation de six membres de sa famille

Six membres de son entourage familial ont été placés en garde à vue, dont son père, un de ses frères et la femme de ce dernier.
Leurs domiciles, situés respectivement à Romilly-sur-Seine (Aube) et Bondoufle (Essonne), ont été perquisitionnés samedi soir.

Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr

§§§§§§

Appel à témoins

La police recherche un individu impliqué dans les attaques.

La police nationale vient de diffuser sur le réseau  »Twitter » le portrait d’un individu recherché activement pour son implication dans les attaques de vendredi.
Si vous disposez d’informations, appelez directement le 197, mais n’agissez pas vous même car l’individu est dangereux.

salah

civilwarineurope  du 15/11/2015

Nos Frontières Seront Enfin Fermées !

Circuler(1)

ATTENTATS à PARIS

La France est à nouveau en deuil  !

Les responsables sont nos gouvernants qui, depuis 10 mois, ont commis 4 énormes fautes :

  • La première :
    Ils ont nié que les terroristes étaient des musulmans comme les autres et que l’islam était le responsables du terrorisme.
    Ils ont donc accepté que l’islam s’enracine encore plus dans notre pays et y développe des cellules terroristes.
    Si l’islam avait été interdit en France comme nous le réclamons depuis longtemps la surveillance des terroristes aurait été infiniment plus facile.
  • La deuxième :
    Ils ont utilisé le temps et l’énergie des forces de police pour surveiller des mosquées qui ne risquaient rien, pour surveiller les résidences secondaires d’hommes politiques ou de stars ne risquant rien au lieu de mobiliser ces forces pour lutter contre le terrorisme, surveiller les djihadistes connus, surveiller les communications et les réseaux sociaux.
  • La troisième :
    Ils ont utilisé le temps et l’énergie des forces de police pour harceler des patriotes inoffensifs ;
    Quatre plaintes de Cazeneuve contre « Riposte laïque » c’est combien de policiers, de juges, de procureurs… qui ont perdu du temps pour venger l’honneur bafoué d’un petit ministre lécheur de babouches ?
    Une plainte contre Sébastien Jallamion pour avoir dessiné une cible sur le chef de l’Etat islamique, c’est combien de policiers, de juges, de procureurs… qui ont perdu leur temps à persécuter un patriote qui se battait contre ceux qui ont endeuillé la capitale cette nuit ?
    Une plainte contre Philippe Bescond-Garrec et Christine Tasin qui a mobilisé (et ce n’est pas fini !) quelques policiers, un procureur, des juges et peut-être même Taubira ce n’est pas du gâchis ?
    Surtout quand on leur reproche de dire la vérité sur l’islam…
    Et combien de Philippe Bescond-Garrec, de Christine Tasin, de Sébastien Jallamion en France ?
    On ne parlera pas de ces pauvres Français condamnés pour s’être défendus, ni même de celle qui a écopé d’un rappel à la loi après un après-midi au poste avec photos, empreintes digitales etc… pour avoir menacé avec un manche à balai les squatteurs de son cabanon…
    La justice à deux vitesses de Taubira est également responsable de ces morts, elle qui persécute le patriote et protège l’étranger, encore plus quand il est musulman.
  • La quatrième :
    Ils ont laissé entrer des milliers de pseudo réfugiés dont un certain nombre sont des combattants de l’Etat islamique, et ils sont même allés en chercher un certain nombre en Allemagne.
  • La cinquième :
    Avec ces clandestins qu’ils installent dans le moindre de nos villages, ils ont mis en place, délibérément, une cinquième colonne prête à nous poignarder dans le dos.
    La preuve ?
    Il paraît que dans le 93 et le 95 on a entendu des cris de joie cette nuit, elle est où la haine de l’autre, il est où le racisme, madame Taubira, monsieur Cazeneuve ?

Hollande, Valls, Cazeneuve, Taubira… sont responsables devant les Français et devant l’Histoire de toutes les morts de cette nuit et de toutes les morts à venir dues aux fous d’Allah.

Démission !

Christine Tasin

Le blog de Christine Tasin  du 14/11/2015

 

Image de prévisualisation YouTube

Vidéo d’Aldo Sterone

Paris sous attaque.

Vers un 11 septembre Francais ?

En tous les cas, toutes les premisses etaient deja en place.

 

civilwarineurope  du 14/11/2015

Djihad Lancé Contre Russie et U.S.A.!

djihad-5x3 (1)

Les Russes n’ont pas peur !

« Partout, jeunesse islamiste, déclenche le « djihad » contre les Russes et les Américains dans leur guerre de croisés contre les musulmans »,

dit le discours prononcé par le porte-parole de « l’EI », « Abou Mohammad al Adnani ».

Grossière erreur de « l’EI » de s’attaquer à la Russie, les Russes ne sont pas ligotés par la repentance !

Les Américains ont de très bonnes troupes, du matériel hight-tech…
Mais ils ont toujours des scrupules à frapper vraiment fort, ça doit dater D’Hiroshima et de Nagasaki où l’usage de la bombe atomique n’était pas réellement justifié mais où il leur fallait un « test »… grandeur nature si j’ose dire.
Sauf que le Japon allait capituler, que tout le monde le savait…
Ils ont choisi de vitrifier deux villes malgré tout, et de faire des centaines de milliers de morts directs et autant sur les années qui suivirent à cause des radiations.

Le projet « Manhattan » c’est un peu la Shoah qui colle au pied des Allemands.
Trop de victimes civiles, et la culpabilité qui reste dans les âmes et les coeurs des descendants de ceux qui ont fait ça.
Ça bloque toute velléité d’y aller à fond…
La repentance !

Les Russes n’ont pas ce problème !
Certes, le régime communiste à fait encore plus de morts, mais le régime à changé justement, et les Russes actuels n’ont aucun souci de repentance !
Ils ne sont plus communiste, ils n’entendent donc pas s’excuser des folies commises par leurs prédécesseurs.

Mais, communistes ou pas, ils restent Russes, et se battre fait presque partie de leur nature.

J’irai même plus loin, la génération actuelle connaît l’histoire de son pays, les jeunes vivent libres, mais ils ne jugent pas les anciens, au contraire, ils les écoutent avec effroi leur narrer l’époque où le mot liberté n’était qu’un mot…
Et cela leur permet d’en apprécier la valeur (contrairement à beaucoup de pays) !

La Russie a donc absolument tout.
Une population nombreuse, beaucoup de jeunes, une force de frappe incroyable…
Et aucune envie de s’être débarrassé du communisme pour le remplacer par la sharia. (ils ne vont pas passer d’un régime totalitaire pour le remplacer par un autre) !

Grosse erreur donc, je le répète, et cette erreur, l’état islamique va bientôt en faire les frais, car les Russes n’en ont rien à faire de ne pas broder dans la dentelle…
Il y a menaces !
Ils vont riposter encore plus fort !

Comme tu le sais, Christine, et comme je l’ai dit déjà ici, j’ai retrouvé mon vrai père.
Il est Russe au départ et il s’est abonné à plusieurs journaux russes.
Ces menaces ne datent pas d’il y a quelques jours, c’est un peu plus vieux que ça.

Mais la réaction des médias Russes est sans équivoque.
La phrase qui revient le plus c’est :

« Une puce compte elle vraiment faire peur à un ours ? »

Et, chose inimaginable ici…
… Le peuple est derrière son président !

Pour moi, si nos politiques avaient les couilles d’inverser l’embargo, de profiter de la faiblesse du dollar pour exiger d’Obama qu’il cesse toute livraison d’armes au proche et Moyen-Orient, « l’état islamique » mordait la poussière en quelques mois.

Mais comme les dirigeants de l’UE ne sont que des vassaux de Washington, ça prendra un peu plus de temps, mais ça n’empêchera pas la défaite de « l’état islamique ».

Avec la Russie, ce dernier a placé la barre bien trop haut !

Oh, il y aura des attentats, beaucoup même…
Mais leur seul effet sera de monter les peuples d’Europe contre leurs dirigeants, et une fois ces derniers déchus, il ne fera pas bon être musulman dans la nouvelle Europe qui naîtra bientôt.

Philippe Le Routier

Le blog de Christine Tasin  du 19/10/2015

Les Sports Envahis Par L’Islam Radical.

priere-5x3 (1)

Terrain de foot :
prière musulmane !

Les clubs de sport, antichambres des mosquées radicales ?

C’est « RTL » qui, ce jeudi matin, a révélé l’existence d’une note confidentielle du Service central du renseignement territorial (« SCRT ») à l’attention du ministère de l’Intérieur intitulée « Le sport amateur vecteur de communautarisme et de radicalité ».

Militantisme, apparition de tenues traditionnelles, refus de la mixité…
Sur 13 pages sont recensées les dérives observées dans nombre de petits clubs et associations sportives infiltrés par des « éducateurs » d’un genre particulier.
Fichés par les services de renseignement comme fondamentalistes religieux, ces derniers ciblent un public particulièrement jeune auquel ils prétendent enseigner dans le même cadre le sport et la religion.
C’est ainsi qu’on voit se transformer des vestiaires en salles de prière, des arbitres contraints de retarder des rencontres sportives pour cette même raison, ou encore « des joueurs de football d’une équipe de Perpignan qui prient sur la pelouse devant des arbitres médusés ».

Ces dérives sont le fait de clubs amateurs dont « certains sont même encadrés par des musulmans radicaux considérés comme dangereux, au contact de jeunes influençables », nous dit-on.

Des faits qui contreviennent à « l’obligation de neutralité des pratiques sportives : pas de discrimination, pas de signes religieux dans les salles ou sur les terrains ».
Interviewé ce même jour par « Yves Calvi », le secrétaire d’État aux Sports « Thierry Braillard » reconnaît :

« Nous sommes inquiets, mais nous ne sommes pas les bras ballants et nous essayons d’apporter une réponse à ce phénomène. »

Au journaliste qui lui demande s’il faut « imposer une charte de la laïcité dans les clubs de sport comme nous l’avons fait dans les classes des écoles de la République » au lendemain du 11 janvier, il répond que la meilleure des solutions est sans doute de« professionnaliser les clubs (via les emplois aidés) car certains aujourd’hui, par manque de bénévoles, se font prendre de l’intérieur » (sic).
C’est un fait acquis :
Les fondamentalistes musulmans font de « l’entrisme » dans les associations et récupèrent les petites structures pour en pervertir les objectifs à leur profit.

Surtout, souligne le ministre, il faut que chacun joue son rôle : élus, fédérations, arbitres sportifs, tous doivent s’impliquer et dénoncer ces faits.
Or, « certains ferment les yeux sur un certain nombre de phénomènes pour X raisons, on n’a pas à rentrer dans les détails… »
À quoi « Yves Calvi »réplique :

« C’est pour avoir la paix sociale et vous le savez très bien. »

Sans commentaire du ministre, qui poursuit :

« Quand on voit que dans un même quartier il y a deux clubs et qu’un fossé se creuse entre les deux, qu’il y a le club des Blancs et le club des… « des bigarrés » (sic), ça pose un véritable problème. […] La solution ne doit pas venir seulement de l’État mais du local. »

Sauf que…
Sauf que le problème, c’est que le « local », comme il dit, a la trouille au ventre.

A commencer par les arbitres et les entraîneurs dont on reconnaît qu’ils « subissent des pressions énormes », mais « si l’arbitre ne peut pas donner son coup d’envoi à 9 h du matin parce qu’il y a une prière, il déclare forfait.
Il fait un rapport qui le signale, et là, les autorités du football doivent aussi jouer leur rôle en termes de sanctions. »

Vœu pieux.

Car « Thierry Braillard » finit par l’avouer :

« Les élus locaux ont peur…
Ils ne sont pas assez vigilants sur les pratiques nouvelles :
boxe thaï, et surtout les « MMA »… »

« MMA » pour « Mixed Martial Arts », soit un sport tellement violent qu’il est interdit par le ministère des Sports, mais très infiltré par les fondamentalistes religieux…

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr/  du 16/10/2015

Fait La Paire Avec La Garde Des Sots !

caseneuva

Une gifle magistrale !

 

Erdogan à Strasbourg : magistrale gifle d'Aymeric Chauprade à Cazeneuve

 

Il n’y a rien à ajouter.

Monsieur Chauprade a tout dit de l’horreur islamique,
et notamment turque en l’occurrence.

Tout de nos valeurs et lois qui sont bafouées avec la séparation hommes-femmes dans un de nos bâtiments, le Zénith de Strasbourg.

Tout de nos valeurs et lois qui sont bafouées avec un islamiste qui vient, à notre barbe, interdire aux immigrés turcs de s’assimiler, eux qui ont choisi de vivre en France.

Tout de nos valeurs et lois qui sont bafouées avec un chef d’Etat étranger qui vient nous reprocher de n’avoir pas élu des Turcs qui, pour lui obéir, ont refusé les droits et devoirs de la nationalité française.

Misérable Cazeneuve,
misérable Valls,
misérable Hollande…
Nous sommes chaque jour plus nombreux à vous haïr !

Christine Tasin

Le blog de Christine Tasin  du 07/10/2015

Gouverne-ment Traître A Son Peuple !

immigration (1)

EN FRANCE :
les « réfugiés » d’abord !

Quand il le veut bien, ce gouvernement est épatant…
Mieux : efficace, et tenant ses promesses.
Enfin ! pour ceux qui le valent bien, s’entend.
C’est-à-dire ces 24.000 réfugiés que la France veut accueillir, en attendant un nouvel arrivage de 6.000 personnes d’ici la fin de l’année prochaine.

Avec la mise en place d’un réseau d’un millier de villes volontaires, maisons et appartements sont déjà mis à disposition.
D’autres logements attendent encore quelques menus travaux de rafraîchissement, aux frais des contribuables il va de soi!

Évidemment, tout cela ne se fait pas à l’aveuglette et « Kléber Arhoul », préfet en charge des réfugiés, veille à ce qu’un rural ne soit pas abandonné en milieu urbain et vice versa. Mieux :
Le « MEDEF » fait circuler les « CVs » des migrants, afin de s’assurer que ces nouveaux arrivants trouvent au plus vite un emploi.

Efficacité, tel qu’écrit plus haut, mais également générosité.

Comme quoi lorsque l’État veut, l’État peut.

Simple petite question :
Pourquoi de tels trésors d’ingéniosité ne sont-ils pas déployés pour de simples Français ?

Car en matière de logements sociaux, nous apprend « Le Figaro », c’est près de deux millions de nos compatriotes qui sont toujours sur liste d’attente depuis des années…
Et encore, on vous épargne d’autres millions, millions de chômeurs, pour lesquels le moins qu’on puisse dire est que le « MEDEF » ne déploie pas une folle énergie…

Et, toujours pour parler de chiffres, 30 % de ces demandeurs d’asile qui arrivent via l’Allemagne ne seraient même pas syriens ou irakiens, puisque ne parlant pas un traître mot d’arabe.
Pour tout arranger, la moitié de ces derniers seraient de jeunes célibataires.

Soit des hommes parfaitement capables de prendre les armes pour défendre leur pays.

Comparaison n’est pas raison, mais durant la Seconde Guerre mondiale, les seuls Français ayant fui la France se sont réfugiés en Angleterre.
Mais pas pour y profiter des minimas sociaux ou y ouvrir un pub.
Tout simplement pour s’engager dans les « Forces Françaises Libres ».

On attend donc que le premier de ces « réfugiés » daigne s’engager dans cette armée française dont les soldats versent leur sang dans des guerres qui ne sont pas forcément les siennes, mais qui sont un peu les leurs, à ces migrants.

Il est à craindre qu’on n’ait pas fini d’attendre.

Nicolas Gauthier

http://www.bvoltaire.fr/  du 07/10/2015

Pendant ce temps, nos médias nous présentent des parents qui n’ont pas su surveiller leur progéniture partie djihadiste en Syrie et qui se disent maintenant victimes !
Victimes oui ! Du chaos amené par ces oligarques pour lesquels ils ont voté !
Il faut en finir avec le va et vient gauche droite, caniches des USA, retrouvons notre autonomie !

La Crainte De Perdre Son Identité !!!

merkel-burqa-5x3 (1)

Sur les écrans allemands !

La chaine allemande « ARD », en diffusant des images du Reichstag hérissé de minarets devant lequel apparaît « Angela Merkel en Burqa », a ajouté sa petite pierre au mur de contestation qui grandit contre la politique immigrationiste d’Angela Merkel.

Ce n’est pas la première fois que la dirigeante allemande est affublée d’une burqa tant sa politique pro-islamique a depuis longtemps attiré l’attention des observateurs.
L’Allemagne a encore, ces derniers jours, révisé à la hausse le nombre d’immigrés clandestins  qu’elle s’apprête à accueillir sur son territoire, les faisant passer de 800 000 à 1,5 million désormais, selon le quotidien allemand « Bild ».
La fatalité de l’invasion est agitée devant les européens comme on leur a présenté la fatalité de l’expansion de l’Etat islamique avant que la Russie en quelques jours les fassent régresser et même fuir par milliers vers la Jordanie.

La population allemande se révolte de plus en plus en dépit du renforcement des mesures répressives contre les récalcitrants au « Grand Remplacement ».

Ce « photo-montage » de la chancelière allemande en burqa, entourée de minarets, devant le siège du parlement allemand réduit en mosquée, a été diffusé dans le cadre de l’émission « Bericht aus Berlin » (Message de Berlin) le 4 octobre avec le titre Angst vor einem Verlust der Werte (crainte de la perte d’identité) sur la chaîne de télévision « ARD ».

La chaine a été accusée de propager l’islamophobie et d’encourager les partis d’extrême-droite.
L’image illustrait le sujet de l’avenir des valeurs allemandes dans le contexte de la submersion migratoire musulmane à laquelle est confrontée la population allemande.

« Comment la vie va-t-elle changer?
Comment doit-on réagir si les immigrés ont des problèmes avec l’égalité, avec les droits de la femme et la liberté de parole? »
,

s’est exclamé le présentateur avec le Reichstag hérissé de minarets et Angela Merkel en burqa, en fond d’écran.
Les responsables de l’émission « Bericht aus Berlin » ont déclaré sur « Facebook » que :

« l’image était en adéquation avec le sujet présenté par  »Rainald Becker » qui accompagnait le reportage sur les valeurs de notre société.
Le présentateur parlait des progrès de la société occidentale — de la liberté de parole et de l’égalité.
Ces valeurs étaient le sujet du photo-montage.
La chaîne voulait illustrer des contradictions en lançant ainsi une discussion.
L’usage d’images polémiques n’est pas interdit par la loi.
Nous réfutons fermement toute accusation d’incitation à l’islamophobie ».

Les gens qui arrivent ici doivent apprendre l'allemand, a déclaré le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel

Des enfants récemment parvenus en Allemagne
apprennent la constitution allemande
qui a été traduite à leur intention en arabe…!

Après avoir été largement favorables à l’immigration, les Allemands à l’épreuve des faits sont maintenant minoritaires à l’accepter.

C’est ce que reflète un sondage  ’Infratest Dimap’ réalisé début octobre !
47% craignent l’afflux des clandestins désormais.
La côte de popularité de la chancelière suit le même chemin, à la baisse.
Même si elle est encore très loin des courbes d’impopularité de François Hollande.

Emilie Defresne

http://www.medias-presse.info/  du 06/10/2015

Sommes-Nous Toujours En France ?

Erdogan-agressif

C’est grave et  inadmissible !

 

Ce qui s’est déroulé ce dimanche à Strasbourg, dans la quasi indifférence des médias français, est grave et

INADMISSIBLE.

Nous avons eu droit tout d’abord à une contre-manifestation pour protester contre la venue du Président islamiste turc « Recep Tayyip Erdogan ».
Organisée par « Erdal Kiliçkaya », président de la « Fédération union des alévis en France » (« FUAF »), il a notamment déclaré en parlant du Président islamiste turc :

« Il rêve de devenir le sultan du Moyen Orient, on s’approche de la charia.
Dans certaines écoles les filles sont déjà séparées des garçons, l’école coranique prend de plus en plus d’importance.
Il réprime les Kurdes et toutes les minorités religieuses ».

Même si nous sommes d’accord avec ce constat nous estimons que les conflits politiques, religieux et ethniques de la société turque n’ont pas à être importés en France !

Le communautarisme kurde ou alévis n’a pas sa place dans notre pays.

Un peu plus tard entre 12.000 et 15.000 personnes, selon les estimations, se sont rassemblées au zénith de Strasbourg pour un meeting politique !!!
En effet, le président islamiste turc est venu faire campagne auprès de la diaspora turc en Europe dans la perspective des élections législatives du 01er novembre.

INADMISSIBLE 

Comment les autorités françaises ont-elles pu accepter qu’un dirigeant étranger, de surcroît non européen, puisse venir faire campagne dans notre pays ?
Et quelle campagne !!!
Le Président islamiste turc a encouragé le communautarisme de ses compatriotes en leur disant :

« Vous êtes des Turcs d’Europe »

et en les exhortant à conserver leur culture dans les pays où ils vivent.

Il s’est également permis de critiquer la France qui lui permettait de tenir ce meeting politique scandaleux en déplorant l’absence de citoyens d’origine turque à l’assemblée nationale ou au Sénat.
Bref, un éloge du communautarisme turc en Europe et un encouragement lancé à ces populations pour ne pas s’intégrer.
On ne parle même pas ici d’assimilation.
Et que dire de la foule ?
Que des drapeaux turcs, une écrasante majorité d’hommes et quelques femmes… avec des foulards islamiques.
On sentait une réelle volonté d’intégration…
Bref, cet accident démocratique dominical signe la victoire du communautarisme dans notre pays et l’échec de l’intégration.

Une bien triste journée dans la quasi indifférence de nos médias.

civilwarineurope

http://civilwarineurope.com/  du 05/10/2015

 

Image de prévisualisation YouTube

« Nos minarets seront nos baïonnettes,

les coupoles nos casques,

les mosquées seront nos casernes,

et les croyants nos soldats »

Non seulement les médias et nos gouvernants trouvent ça normal mais se gardent bien d’en informer le peuple !
Certes, il y a eu les catastrophes météorologiques sur la riviera, mais cela ne nécessitait pas une journée de journaux spéciaux sur toutes les chaînes de la télévision française « ad nauséam ».
Un étranger qui vient arranguer sur notre sol…il vaut mieux taire l’événement, surtout si le « monsieur » ne se montre guère francophile !

Ne Pas Confondre Race Et Religion !!!

education2-4x3 (1)

Les prouesses de  notre
Education Nationale !

Invitée de l’émission « On n’est pas couché » sur France 2 samedi soir, « Nadine Morano », députée européenne et candidate aux élections régionales, a proclamé que la France était un « pays de « race » blanche« .

« Je n’ai pas envie que la France devienne musulmane« ,

a-t-elle ajouté.

Pour « Knibiehly Yazid »,
« jeune lycéen de 16 ans » :

« l’utilisation choquante et à plusieurs reprises du mot « race » pour cataloguer toutes les personnes n’étant pas de couleur blanche comme n’étant pas françaises doit être dénoncée avec force et réprimandée par l’ensemble de la classe politique du centre et de la droite « républicaine« .

« Yazid » a lancé une pétition sur « Change.org » pour que Nadine Morano soit sanctionnée pour ses propos.

Retirez Nadine Morano de la liste LR-UDI-MODEM aux régionales,
exigez sa suspension du parti Les Républicains et sa démission de son mandat d’Eurodéputée.

Image de prévisualisation YouTube

Elle s’Appuie Sur Des Réalités Historiques

Comme beaucoup ont pu le constater Nadine Morano a encore frappé.
La députée européenne est connue pour ses sorties de routes et propos controversés.
Mais, samedi soir lors de l’émission « On n’est pas couché » c’est une ligne rouge qui a été franchie et même plusieurs fois.
La députée et tête de liste dans son département pour les régionales a enchaîné les amalgames s’affichant clairement raciste, l’assumant et l’affirmant en direct à la télévision.
L’utilisation choquante et à plusieurs reprises par la « députée européenne » et candidate tête de liste LR-UDI-MODEM en Meurthe-et-Moselle aux élections régionales du mot « race » pour cataloguer toutes les personnes n’étant pas de couleur blanche comme n’étant pas françaises doit être dénoncée avec force et réprimandée par l’ensemble de la classe politique du centre et de la droite « républicaine ».
À sa prochaine intervention politique, va-t-elle vouloir exclure tout ceux qui ne sont pas de « race blanche », blonds aux yeux bleus ?
Madame Morano est restée intellectuellement et idéologiquement coincée en 1939…il n’est pas tolérable de l’avoir comme tête de liste parmi nos candidats aux élections régionales ni d’avoir de telles élues arriérées pour nous diriger! C’est pourquoi nous demandons son retrait immédiat de la liste conduite par « Philippe Richert », sa suspension de la campagne des élections régionales et sa démission de son mandat d’eurodéputée.
Nous dénonçons également le mutisme, jusqu’à présent, des cadres nationaux LR-UDI-MODEM.
Si Nadine Morano ne se voit pas suspendue de ses fonctions après des propos racistes d’une telle gravité, affirmés et assumés en plus, beaucoup de militants UDI-MODEM et même LR risquent de ne pas faire campagne et d’apporter leurs soutiens à d’autres listes.
Et si Nadine Morano ne se voit pas suspendue du parti LR nous aurons la preuve que ce parti n’a de républicain que son nom.
Les militants lucides, voulant un vrai changement politique en sortant des discours néfastes du siècle dernier et qui ne veulent plus être traités de « tous pourris » par 80% de leurs propres concitoyens.

Knibiehly Yazid
Strasbourg, France

Change.org

Epidémie De Viols Par Des Migrants !!!

viols-4x3 (1)

Invasion de mâles prédateurs.

Un nombre croissant de femmes et de jeunes filles hébergées dans des abris pour réfugiés en Allemagne sont violées, agressées sexuellement et même forcée à se prostituer par les demandeurs d’asile de sexe masculin, selon les organisations des travailleurs sociaux allemands ayant une connaissance de première main de la situation.

Beaucoup de viols se produisent dans des hébergements mixtes, où, en raison du manque d’espace, les autorités allemandes forcent des milliers de migrants, hommes et de femmes, à partager les mêmes zones de couchage et les toilettes.

Ces conditions de vie dans ces centres d’hébergements sont si dangereuses pour les femmes et les jeunes filles qu’elles sont décrites par les prédateurs mâles musulmans comme étant du « gibier sauvage » à disposition.
Mais de nombreuses victimes, « craignant des représailles », gardent le silence, disent les travailleurs sociaux.

Dans le même temps, « un nombre croissant de femmes allemandes » dans les villes à travers le pays sont violées par les demandeurs d’asile en provenance d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient.
Beaucoup de crimes sont minimisé par les autorités allemandes et les médias nationaux, apparemment pour éviter d’alimenter des sentiments anti-immigration.

Le 18 Août, une coalition de quatre organisations de travailleurs sociaux ainsi que des groupes de défense des droits des femmes ont envoyé une lettre de deux pages aux chefs des partis politiques du parlement régional de Hesse, un état Allemand du centre-ouest, les avertissant de l’aggravation de la situation pour les femmes et les enfants dans les abris de réfugiés.

La lettre dit:

« L’afflux toujours croissant de réfugiés a compliqué la situation pour les femmes et les fillettes au centre d’hébergement de Giessen (« HEAE ») et de ses filiales.»

« La pratique qui consiste à fournir des logements dans des grandes tentes, la promiscuité et le manque d’installations sanitaires permettant de séparer les individus de sexe différents, des locaux qui ne peuvent pas être verrouillés, le manque de refuges pour femmes et les fillettes – pour ne citer que quelques facteurs – accroissent la vulnérabilité des femmes et des enfants dans le « HEAE ».
Cette situation joue en faveur des hommes qui assignent aux femmes un rôle subalterne et traitent les femmes voyageant seules comme du «gibier sauvage».
Les conséquences en sont de nombreux viols et agressions sexuelles.
Nous recevons également un nombre croissant de rapports faisant état la prostitution forcée.
Et il faut le souligner:.. Ce ne sont pas des cas isolés.»

« Les femmes signalent qu’elles, ainsi que leurs enfants, ont été violés ou soumis à une agression sexuelle.
En conséquence, de nombreuses femmes dorment dans leurs vêtements dans la rue.
Les femmes rapportent régulièrement qu’elles n’utilisent pas les toilettes la nuit à cause du danger de viol et de vol sur le chemin vers les installations sanitaires.
Même en plein jour, traverser le camp est une situation terriblement dangereuse pour de nombreuses femmes.»

« Beaucoup de femmes – qui ont fuit les guerres ou guerres civiles – fuient également à cause de violences sexuelles y compris la menace de mariage forcé ou de mutilations génitales.
Ces femmes font face à des risques particuliers, surtout quand elles fuient seules ou avec leurs enfants.
Même si elles sont accompagnées par des parents ou des connaissances masculines, cela ne garantit pas toujours une protection contre la violence, car cela peut aussi conduire à un asservissement à leur protecteur et aux abus sexuels.»

« La plupart des femmes réfugiées ont connu une somme d’expériences traumatisantes dans leur pays d’origine et au cours de leur fuite,  sont victimes de violences, d’enlèvements, de torture, de viol et d’extorsion -.
Parfois sur des périodes de plusieurs années.
»

« Le sentiment d’être arrivé ici – en toute sécurité – et d’être capable de se déplacer sans crainte, est un cadeau pour de nombreuses femmes ….
Nous vous demandons donc … de vous joindre à notre appel pour la mise en place immédiate des locaux protégés ( appartements ou maisons vérouillés) pour les femmes et les enfants qui voyagent seuls ….»

«Ces installations doivent être équipées afin que les hommes ne possèdent pas l’accès aux locaux dédiés aux femmes, à l’exception des travailleurs d’urgence et le personnel de sécurité.
Les chambres, salons, cuisines et installations sanitaires doivent être reliés entre eux de sorte qu’ils forment un complexe autonome – et donc ne pouvant pas être accessibles aux hommes, et donc avec des accès verrouillés et surveillés ».

Le problème des viols et des agressions sexuelles dans des abris de réfugiés en Allemagne est un problème national.

En Bavière, les femmes et les filles logées dans un abri de réfugiés en « Bayernkaserne », une ancienne base militaire à Munich, sont soumises à des viols et la prostitution forcée quotidiennement, selon les groupes de défense des droits des femmes.
Bien que l’établissement dispose de dortoir séparés pour les femmes, les portes ne peuvent pas être verrouillées et les hommes contrôlent l’accès aux installations sanitaires.

Environ 80% des réfugiés/migrants dans ces centres d’hébergement sont des hommes, selon la Radio bavaroise LandesFrauenRat LandesFrauenRat (Bayerischer Rundfunk), qui relève que le prix des rapports sexuels avec des femmes demandeurs d’asile est de dix euros.
Un travailleur social a décrit l’installation en ces termes :

« C’est le plus grand bordel de Munich. »

La Police précise qu’ils ont pas de preuve que les viols ont lieu, bien que lors d’un raid de la police sur les lieux, il a été constaté que les gardes embauchés pour assurer la sécurité du site ont été parti prenante dans le trafic de drogues et d’armes et ont fermé les yeux sur la prostitution.
Le 28 Août, un demandeur d’asile érythréen de 22 ans a été condamné à un an et huit mois de prison pour avoir tenté de violer une femme irako-kurde de 30 ans dans un camp de réfugié dans la ville bavaroise de Höchstädt.
Une réduction de peine a été accordée grâce aux efforts de l’avocat de la défense, qui a persuadé le juge que la situation de l’accusé dans le camp était « moralement désespérée ».
Le 26 Août, un demandeur d’asile de 34 ans a tenté de violer une femme de 34 ans dans la buanderie d’un centre de réfugiés à Stralsund, une ville près de la mer Baltique.
Le 6 Août, la police a révélé qu’une petite fille musulmane de 13 ans a été violée par un autre demandeur d’asile dans un centre de réfugiés à Detmold, une ville en Allemagne du centre-ouest.
La jeune fille et sa mère avaient fui leur patrie pour échapper à une culture de la violence sexuelle; il se trouve, que l’homme qui a violé la jeune fille est du même pays.
Bien que le viol ait eu lieu en Juin, la police a gardé le silence à ce sujet pendant près de trois mois, jusqu’à ce que les médias locaux publient un article sur ce crime.
Selon un commentaire éditorial dans le journal « Westfalen Blatt- », la police refuse de rendre public les crimes impliquant des réfugiés et des migrants, car ils ne veulent pas donner une légitimité à la critique de la migration de masse.

Le chef de police « Bernd Flake » a répliqué que le silence visait à protéger la victime !

« Nous allons continuer avec cette politique [de ne pas informer le public] lorsque des crimes sont commis dans les centres de réfugiés. »,

at-il dit.

Au cours du week-end de Juin 12-14 une fille de 15 ans logée dans un foyer de réfugiés en Habenhausen, un quartier dans la ville du nord de Brême, a été violée à plusieurs reprises par deux autres demandeurs d’asile.
Le centre a été décrit comme une «maison des horreurs» en raison de la spirale de la violence perpétrée par des gangs rivaux de « jeunes d’Afrique et du Kosovo ».
Un total de 247 demandeurs d’asile sont hébergés au refuge, qui a une capacité d’accueil de 180 et une cafétéria avec des sièges pour 53.

Pendant ce temps,
le viol des femmes allemandes
par les demandeurs d’asile
se banalise.

Voici quelques cas il suffit de sélectionner à partir de 2015 :
Le 11 Septembre, une fille de 16 ans a été violée par un inconnu « homme au teint basané parlant peu allemand » à proximité d’un abri de réfugiés dans la ville bavaroise de Mering.
L’attaque a eu lieu alors que la jeune fille marchait de sa maison à la gare.
Le 13 Août, la police a arrêté deux demandeurs d’asile irakiens, âgés de 23 et 19, pour le viol d’une jeune fille allemande de 18 ans derrière une école à Hamm, une ville de Rhénanie du Nord-Westphalie.
Le 26 Juillet, un garçon de 14 ans a été agressée sexuellement à l’intérieur de la salle de bains d’un train régional à Heilbronn, une ville du sud-ouest en Allemagne.
La police recherche un homme « à la peau foncée » entre 30 et 40 ans qui a une «apparence arabe».
Aussi, le 26 Juillet, un demandeur d’asile tunisien de 21 ans a violé une femme de 20 ans dans le quartier Dornwaldsiedlung de Karlsruhe.
La police a gardé le secret du crime jusqu’au 14 Août, quand un journal local a rendu l’histoire publique.
Le 9 Juin, deux demandeurs d’asile somaliens, âgés de 20 et 18 ans, ont été condamnés à sept ans et demi de prison pour le viol d’une femme allemande de 21 ans à Bad Kreuznach, une ville de Rhénanie-Palatinat.
Le 5 Juin, un demandeur d’asile somalien de 30 ans, appelé « Ali S » a été condamné à quatre ans et neuf mois de prison pour avoir tenté de violer une femme de 20 ans à Munich.
Ali avait déjà purgé une peine de sept ans pour viol, et avait été sorti de prison pour cinq mois seulement avant d’attaquer à nouveau.
Dans un effort pour protéger l’identité de « Ali S », un journal de Munich le nomme plus « politiquement correct » « Joseph T. »
Le 22 mai, un l’homme marocain de à 30 ans a été condamné à quatre ans et neuf mois de prison pour avoir tenté de violer une femme de 55 ans à Dresde.
Le 20 mai, un demandeur d’asile sénégalais de à 25 ans, a été arrêté après avoir tenté de violer une femme allemande de 21 ans à la Stachus, une grande place dans le centre de Munich.
Le 16 Avril, un demandeur d’asile de l’Irak de 21 ans a été condamné à trois ans et dix mois de prison pour le viol d’une jeune fille de 17 ans au festival dans la ville bavaroise de Straubing en Août 2014.
Le 7 Avril, un demandeur d’asile de 29 ans a été arrêté pour tentative de viol d’une jeune fille de 14 ans dans la ville d’Alzenau.
Le 17 Mars, deux demandeurs d’asile afghans âgés de 19 et 20 ont été condamnés à cinq ans de prison pour le viol «particulièrement odieux» d’une femme allemande de 21 ans à Kirchheim, une ville près de Stuttgart, le 17 Août 2014.
Le 11 Février, un demandeur d’asile de l’Erythrée de 28 ans a été condamné à quatre ans de prison pour le viol d’une femme allemande de 28 ans à Stralsund, le long de la mer Baltique, en Octobre ici 2014.
Le 1er Février, un demandeur d’asile de Somalie de 27 ans a été arrêté après avoir tenté de violer des femmes dans la ville bavaroise de Reisbach.
Le 16 Janvier, un immigré marocain de 24 ans a violé une femme de 29 ans à Dresde.

Des dizaines d’autres cas de viol et tentative de viol – les cas dans lesquels la police sont spécifiquement à la recherche d’auteurs étrangers (la police allemande se réfère souvent à eux comme Südländer, ou «sudistes») – restent en suspens.
Voici une liste partielle seulement pour Août 2015 :

Le 23 Août, un homme « à la peau foncée » tenté de violer une femme de 35 ans à Dortmund.
Le 17 Août, trois homme «sudistes»  ont tenté de violer une femme de 42 ans à Ansbach.
Le 16 Août, un mâle « sudiste » a violé une femme à Hanau.
Le 12 Août, un mâle « sudiste » a tenté de violer une femme de 17 ans à Hanovre.
Le 12 Août, un mâle « sudiste » a violé une femme de 31 ans à Kassel.
La police a déclaré qu’un incident similaire a eu lieu dans la même région le 11 Août.
Le 10 Août, cinq hommes «d’origine turque» ont tenté de violer une jeune fille à Mönchengladbach.
Aussi, le 10 Août, un mâle « sudiste » a violé une jeune fille de 15 ans à Rinteln.
Le 8 Août, un mâle « sudiste » a tenté de violer une femme de 20 ans à Siegen.
Le 3 Août, un homme originaire d’ «Afrique du Nord» a violé une fillette de sept ans, en plein jour, dans un parc à Chemnitz, une ville en Allemagne orientale.
Le 1er Août, un mâle « sudiste » a tenté de violer une femme de 27 ans dans le centre de Stuttgart.

Pendant ce temps, les parents sont sommés de prendre soin de leurs filles.

La police de la ville bavaroise de Mering, où une fille de 16 ans a été violée le 11 Septembre, a émis un avertissement aux parents de ne pas laisser leurs enfants aller à l’extérieur non accompagnés.
Ils ont également conseillé aux femmes de ne pas aller à la gare en raison de sa proximité d’un centre de réfugiés.

Dans la ville bavaroise de Pöcking, les administrateurs de la « Wilhelm-Diess-Gymnasium » ont averti les parents de ne pas laisser leurs filles porter des vêtements légers afin d’éviter les «malentendus» avec les 200 réfugiés musulmans logés dans des hébergements d’urgence dans un bâtiment à côté de l’école.

La lettre dit:

« Les citoyens syriens sont principalement musulmans et parlent arabe.
Les réfugiés ont leur propre culture.

Parce que notre école est juste à côté de l’endroit où ils sont logés, des vêtements « modestes » devraient être portés afin d’éviter les provocations.
Tops, chemises échancrées, short ou mini-jupes pourraient conduire à des malentendus ».

Un politicien local cité par le journal « Die Welt » a déclaré :

« Quand les garçons musulmans vont dans les piscines en plein air, ils se déchaînent quand ils voient des filles en bikinis.
Ces garçons, qui viennent d’une culture où il est mal vu que les femmes,  montrent leur peau nue, suivront les filles et pourront les solliciter.
Naturellement, cela génère la peur. »

L’augmentation des crimes sexuels en Allemagne est alimentée par la prépondérance des hommes musulmans parmi les réfugiés/migrants entrant dans le pays.

Migrants hommes

Où sont les femmes ?

Ci-dessus, quelques-uns des centaines de migrants arrivés à Munich le 12 Septembre 2015.
Sur les 411,567 réfugiés/migrants qui sont entrés dans l’UE par la mer jusqu’à présent cette année, 72% sont des hommes.

Sources :
« Die Welt » – « Gatestone institute »

http://jforum.fr/  du 22/09/2015

La police Française doit être drôlement chapitrée et nos gouvernants sont de bons caniches !
C’est bizarre que ce soit par des américains et des israêliens que nous ayions ces informations.
L’Allemagne est vraiment dans le collimateur des U.S.A. !

Les Africains Passent Par La Suisse !!!

stopper.i.m (1)

Traversée Noire En Suisse ?

La Suisse craint désormais que les migrants tentent de rejoindre le nord de l’Europe en passant sur son territoire.

Une poignée de gardes-frontières suisses à la Gare de Chiasso, les mains gantées, se précipitent dans un train venant de Milan et en ressortent peu après avec une dizaine d’Africains qu’ils emmènent au poste.

On est bien loin des scènes de chaos de migrants venus de Syrie et d’Afghanistan déferlant par milliers dans l’est de l’Europe.
Mais alors que plusieurs pays d’Europe de l’Est ont rendu plus étanches leurs frontières, la Suisse se prépare à voir désormais transiter les migrants sur son territoire avant de rejoindre le nord de l’Europe.
A l’Organisation internationale des migrations (« OIM »), les experts se posent la même question, reconnaît un porte-parole, « Joël Millman ».

«A la fin ces flux pourraient reprendre la voie à travers l’Italie, Milan et donc arriver au Tessin, explique à l’ »AFP » le conseiller d’État tessinois « Norman Gobbi », du parti de « La Lega dei Ticinesi ».
On est en train de faire une planification éventuelle pour gérer des arrivées par milliers par jour».

En juin dernier, il avait demandé une suspension temporaire de Schengen, mais Berne avait refusé, acceptant toutefois de renforcer le corps des gardes-frontières.

Mais le maire de Chiasso, « Moreno Colombo », demande encore «une plus grande présence» de gardes-frontières, ainsi qu’une plus grande coopération des communes de la région en termes d’hébergement.

Chaque jour entre 30 à 150 migrants arrivent pour l’instant à Chiasso qui ne compte que 134 places.
La plupart sont de jeunes hommes, des Africains, en majorité des Eryhtréens.

«Pourquoi êtes-vous venus ?
Savez-vous où vous êtes ?
Où voulez-vous aller ?»

demande un garde-frontière en gare de Chiasso, en parlant lentement et fort pour se faire comprendre des migrants.
Les migrants - beaucoup sont de très jeunes Erythréens et des Gambiens - quelque peu hébétés donnent leur empreinte et enfilent un bracelet jaune avec un numéro les identifiant.

Les arrivées ont doublé en un an, selon les autorités.

Entre juin et août, un pic a été enregistré avec environ 5000 entrées au centre de Chiasso, commune de seulement un peu plus de 8000 habitants.
Malgré tout, les migrants se comptent presque au compte-goutte par rapport à ce que Chiasso, véritable porte d’entrée méridionale de la Suisse, a connu durant la guerre des Balkans dans les années 90, avec plusieurs centaines d’arrivées par jour, et durant le Printemps arabe.

«En ce moment, tout est sous contrôle, stable mais demain cela peut changer»,

prévient « Patrick Benz », en charge des migrations au sein des Gardes-frontières.

A Berne, plusieurs députés se sont emparés de la question cette semaine et ont demandé un contrôle systématique aux frontières avec la présence de l’armée.
Une demande rejetée par la présidente de la Confédération, « Simonetta Sommaruga », pour qui le pays n’est pas en danger.
De son côté, le ministre de la Défense, « Ueli Maurer », s’est voulu rassurant expliquant que l’armée pourrait donner en cas de nécessité du matériel et du mobilier.

Payer pour éviter les migrants

Pour le président du groupement des directeurs cantonaux des affaires sociales, « Peter Gomm », il n’y a actuellement aucun signe pour une arrivée massive à court terme.
Néanmoins, explique-t-il dans une interview au journal « NZZ », la Suisse dispose d’un état major spécial chargé de répondre à de tels défis.

A Chiasso, personne ne veut pas revivre l’enfer du Printemps arabe, lorsque l’alcool coulait à flot dans les rues provoquant de nombreux incidents parmi les migrants, explique le maire.

Ailleurs en Suisse, on craint le pire aussi.
La commune de Oberwil-Lieli, dans le canton d’Argovie (nord), a ainsi décidé de payer 290’000 francs suisses à Berne plutôt que de recevoir des demandeurs d’asile.

« Melekot Woldemichael », demandeur d’asile éthiopien à Chiasso depuis 5 ans, comprend que les Suisses aient peur, mais il pense que l’afflux de migrants ne va pas cesser de si tôt.
Cet ancien ingénieur en télécommunications de 50 ans estime que les médias en Afrique envoient actuellement de fausses informations sur l’accueil des migrants en Europe ce qui pousse les Africains à vendre leurs biens pour rejoindre le continent européen.

http://civilwarineurope.com/  du 24/09/2015

Cette Invasion Est Partie Pour Durer.

invasion-islam- (1)

Afflux vertigineux de migrants

Les conditions dans les camps de réfugiés dans les pays voisins de la Syrie sont «épouvantables».

Surpopulation et conditions difficiles dans les camps expliquent notamment l’afflux vertigineux actuel des réfugiés vers l’Europe, alors que la guerre a éclaté il y a 4 ans en Syrie.
Recrudescence de la violence dans la région, agenda électoral en Turquie et explosion du business des passeurs sont d’autres raisons, selon plusieurs experts.
Les conditions dans les camps de réfugiés dans les pays voisins de la Syrie sont «épouvantables», observe « Vincent Chetail », directeur du Centre des migrations globales à l’Institut de hautes études internationales et du développement (« IHEID ») à Genève.

Une part importante des réfugiés dans les pays voisins ne supporte plus ces conditions et décide de se déplacer encore une fois, ajoute « Robin Stunzi », doctorant au Centre de droit des migrations de l’Université de Neuchâtel.

«Ce sont souvent ceux qui ont les moyens financiers, mais aussi le capital culturel et social»

 Moins d’argent

« Étienne Piguet », vice-président de la Commission fédérale des migrations, invoque pour sa part les réductions budgétaires d’assistance internationale.

«Il y a eu des insuffisances importantes, qui ont dégradé les conditions de vie.
Ca pousse au départ».

La guerre en Syrie, qui perdure, explique aussi ces départs massifs, alors que la population avait dans un premier temps gardé espoir que la situation s’améliore.
Plus particulièrement, «le pourrissement de la situation, (…) et le durcissement des politiques des Etats voisins», selon « Vincent Chetail ».

La majorité des réfugiés se trouve au Liban, en Jordanie et en Turquie.
Mais, depuis janvier, le contrôle aux frontières a été renforcé, des réfugiés ont été refoulés, explique-t-il.

Crise partie pour durer

Cet afflux n’est pas une surprise pour « François Gemenne », chercheur en sciences politiques à l’Université de Liège.

«Nous avons laissé le pays à l’abandon.
Sur les 4 millions de réfugiés syriens, l’Europe n’en a pas accueilli assez»
,

ajoute l’expert en migrations, alors que plus de la moitié de la population syrienne est déplacée actuellement, pas seulement à l’extérieur des frontières.

L’arrivée massive de réfugiés n’est «pas quelque chose qui va s’arrêter demain.
Beaucoup de migrants sont prêts à tenter la traversée»
de la Méditerranée, ajoute « François Gemenne ».
Pourtant, pas de bouleversements à prévoir en Europe.

«Cela représente 1 réfugié pour 1000 habitants»,

précise-t-il.

«Ce sont des questions symboliques et nationalistes»,

qui reposent sur la peur des citoyens.

Pour « Antoine Basbous », politologue et directeur de l’Observatoire des pays arabes, le rôle de la Turquie peut expliquer l’afflux de réfugiés.

Il évoque même une stratégie liée aux législatives anticipées du 1er novembre. Le président turc « Erdogan » ayant perdu des voix aux dernières législatives dans ces régions frontières, il a cherché à instrumentaliser la question des réfugiés.

En cherchant à «soulager les électeurs dans le sud-ouest en leur disant: ‘vous avez peiné sous le poids des réfugiés, je vous en ai débarrassé’», Monsieur « Erdogan » a ouvert les vannes, analyse « Antoine Basbous ».

«D’ici au 1er novembre, « Erdogan » aura vidé une partie des camps, et montré à la population qu’il peut emmerder» le monde,

ajoute-t-il.

Un message qui s’adresse à l’Europe et aux États-Unis qu’il accuse de ne pas avoir suffisamment soutenu son pays en l’aidant à instaurer une zone d’exclusion aérienne en Syrie dans laquelle l’aviation de « Bachar el-Assad » ne pourra pas bombarder les réfugiés.

Business des passeurs

Les passeurs ont affiché toutes les informations sur les réseaux sociaux, avec leurs numéros turcs, explique Monsieur « Basbous ».

«C’est: premier arrivé, premier servi».

Ainsi, ils se précipitent.

Pour « François Gemenne », le pouvoir est actuellement entre les mains des passeurs et trafiquants.
Leur business explose.

«Ce sont eux qui décident où et quand arrivent les migrants»,

indique-t-il.

Source : La Tribune de Genève du 21/09/2015

[Une Europe indépendante de Washington aurait riposté à l'agression par migrants en occupant Constantinople et en libérant les Détroits !].
« Basbous », un observateur du Levant qui a l’oreille des services français.
Seulement voilà, ce sont les Hollande et les Fabius qui commandent…

http://civilwarineurope.com/  du 23/09/2015

 

Pourquoi Refaire Ces Erreurs Alors ?

mahometa-4x3 (1)

Règle du pouvoir musulman
sur les non-musulmans

Les Occidentaux sont en train de refaire les deux plus grandes erreur d’Israël :

1) Un de leurs principes est celui de la suprématie musulmane, selon laquelle il est absolument intolérable que les non-musulmans en aucune façon ne doivent gouverner ou contrôler des musulmans

2) un compromis – et vous savez qu’un compromis ne passe jamais avec les musulmans – et ils essayent de le contourner.

3) Ces deux erreurs ont été commises parce que l’Occident a supposé que le compromis était une tactique efficace lorsqu’il traite avec les Arabes.
Le compromis est très apprécié en Occident, où la magnanimité est associée à la force.
Au Moyen-Orient, une offre de compromis est comprise comme un aveu de faiblesse.
Si je peux prendre tout de quelque chose, alors pourquoi devrais-je vous donner quelque chose ?
Par conséquent, je ne dois pas être assez fort pour la prendre.

4) Je suis sûr que les Arabes ont été surpris lorsque l’Occident leur a offert le contrôle du sol occidental.
Après tout, l’Occident est maître chez lui.
Beaucoup d’entre eux s’attendaient probablement à être expulsés de leurs maisons conquises par eux , comme les Arabes l’avaient fait aux  non musulmans dans les temps anciens.
Mais au lieu de leur apprendre qu’ils avaient été battus, l’Occident leur a donné de l’espoir que par la poursuite de la lutte ils pourraient l’emporter.
Et conquérir et exterminer la civilisation occidentale.

Et si ils l’emportent, vous pouvez être sûrs qu’ils ne seront pas magnanimes.

Selon le coran et les haddith-s de Mahomet,
 il n’y a pas d’égalité entre un musulman et un non musulman

Les non musulmans ne sont même pas considérés comme des humains.

D’où le droit des musulmans de les exterminer comme des cafards .

Votre avenir,  si vous ne vous battez pas :
http://malaassot.over-blog.com/2015/09/les-deux-plus-grandes-erreurs-strategiques-d-israel.html

Yoniii

Les musulmans ne font pas d’erreur, c’est leur stratégie normale.
L’Histoire de Notre Patrie est amputée de tout ce qui concerne les tentatives d’invasion sarrazines et nous faisons les erreurs commises par les hébreux puis les israëliens…dont les descendants connaissent , eux, les conséquences !
Il faut nous bouger et ne pas nous laisser dominer  !

Analyse De Cette Invasion – Partie II -

europe-map300 (1)

Capitulation suicidaire
de l’Europe

Cet article est la suite du précédent.
Déferlante migratoire :
La vague des ”réfugiés” s’ajoute, comme un raz-de-marée, à l’inondation en cours depuis plusieurs décennies.

Alors que la majorité des peuples européens autochtones la refuse, la gauche et la droite, en France et ailleurs en Europe, comme la plupart des institutions médiatiques ou religieuses, comme aussi la Commission européenne non élue et coutumière de l’excès de pouvoir permanent, imposent aux populations, de manière dictatoriale, l’ ”accueil” de centaines de milliers de nouveaux immigrés. Sans aucun référendum.
Au non d’un devoir moral qui est à la fois une perversion de la morale et un suicide.

Mais aussi un exemple de mépris de la démocratie et de divorce irrémédiable entre les peuples et de pseudo élites.

Prélude à une explosion.

Le jeu trouble de
la pauvre Allemagne.

C’est un jeu stupide et nuisible, irréfléchi.
Les premiers « réfugiés » de la nouvelle vague invasive (13.000) sont arrivés en Allemagne le 6 septembre, accueillis par des banderoles « welcome in Germany » et des milliers de citoyens qui applaudissaient, hilares.
Des milliers d’autres sont attendus en septembre.
150.000 places d’hébergement d’urgence sont ouvertes.
Scènes pitoyables d’humanitarisme naïf où une partie d’un peuple se réjouit de sa propre invasion et de sa propre disparition, détruit à terme par cette migration de masse.
Ce genre d’image, très médiatisée, est un encouragement fort à de nouveaux flux d’entrées de « réfugiés ».
L’Allemagne, avec une natalité ultra-basse et des flux migratoires considérables, peut vivre un changement de population, peuplée à la fin du siècle par une majorité de musulmans qui ne parleront même plus allemand.
Ce « nouveau pays », devenu moyen-oriental et non plus germanique, à l’image de ses voisins béatement envahis, ne connaîtra pas la prospérité ni la paix mais, à terme, le désordre et le déclin.
Il y a une bêtise politique allemande, insondable.
Un oubli de soi.

Pour se faire pardonner et faire oublier le nazisme (qui continue d’obséder et de culpabiliser le psychisme collectif allemand) et pour donner au monde l’image d’une Allemagne exemplaire, le cœur sur la main, le gouvernement allemand se veut ouvert à toutes les immigrations.
« Thilo Sarrazin » a fait scandale en écrivant L’Allemagne disparaît, best-seller paru en 2010, contre l’immigration et l’islamisation.
40 % des Allemands sont opposés à l’accueil de nouveaux immigrés, mais ils sont une minorité….

On a l’impression que l’âme allemande profonde, incapable d’équilibre, passe d’un excès à l’autre, sans souci du juste milieu (mésotès aristotélicien), par romantisme dépourvu de raison :
de la brutalité raciste impitoyable à l’antiracisme le plus délirant.
Deux stupidités parallèles : c’est l’extrémisme allemand.
Ce romantisme, intéressant en art (jadis, plus aujourd’hui…) est débile en politique. L’Allemagne et la politique : incompatibilité absolue, ainsi que Nietzsche l’avait vu.

Comme une catharsis (« purification »), pour se faire pardonner les catastrophiques excès passés (de 1870 à 1945), les dirigeants allemands et une partie de leur peuple militent maintenant pour imposer à l’Europe une ouverture totale des frontières à l’inondation migratoire, sous prétexte de « morale ».

« Pascal Bruckner » relève cette hypocrisie :

« nous retrouvons chez les Allemands les arguments habituels des défenseurs de l’immigration :
Un ton humanitaire un peu bêlant doublé d’un calcul économique qui l’est moins.
Les patrons allemands le disent explicitement :
Nous avons besoin de main d’œuvre…
Pour eux, un tel afflux est une aubaine.

Collusion entre l’ultra-gauche sans-frontiériste et le grand patronat »

(Le Figaro, 04/09/2015).

Les élites allemandes sont égoïstes à court terme mais suicidaires à long terme.

Questions sur
la politique allemande

L’Allemagne et la Commission de Bruxelles – par l’intermédiaire de « Jean-Claude Junker », une créature de Madame Merkel – fixent autoritairement des quotas d’accueil de « réfugiés » aux pays européens, ce qui constitue un viol de souveraineté, un de plus, non prévu par les traités :
la Hongrie, la Pologne, l’Espagne, la Grande Bretagne, la République tchèque tentent de résister – jusqu’à quand ? La France de Hollande, elle, a cédé.

« Sigmar Gabriel », vice – chancelier et ministre de l’Économie, n’a pas hésité à sortir cette énormité, parlant des « réfugiés », le 8 septembre :

« nous pouvons certainement gérer un chiffre de l’ordre du demi-million chaque année »

Calcul purement économique dans un pays à faible taux de chômage, en déclin démographique et donc en déficit croissant de population active.
L’économie allemande a donc besoin d’une main d’œuvre importée à bon marché.
Cette alliance de bons sentiments chrétiens et de calcul financier, assortie d’une politique volontariste d’assimilation à la culture allemande, relève d’une démarche stupide, profitable à très court terme mais suicidaire et impraticable à moyen terme.

Pour trois raisons :
1) – Avec l’interminable chaos guerrier du Moyen-Orient et de l’Afrique (tous liés à l’islam), les masses de « réfugiés » ne vont cesser de croître, faisant exploser tous les ‘quotas’.
2) – La politique allemande d’assimilation de populations allogènes croissantes, musulmanes à 80% et prolifiques, va inévitablement échouer et déboucher sur l’importation du chaos…et sur la dégermanisation du pays.
3) – Plutôt que de relancer sa natalité (comme essaie d’y parvenir la Russie de Poutine) ou de refuser toute immigration et de miser sur la robotisation (comme le tente le Japon qui est, lui, pourvu d’une conscience ethnique et nationale), l’Allemagne, hallucinée, choisit la pire des solutions…qui, paradoxalement, va ruiner à terme sa prospérité économique en créant le chaos ethnique.
Une fois de plus, et pour des raisons différentes, depuis la fin du XIXe siècle, la politique allemande est nuisible pour l’Europe.
Tout autant, sinon plus, que la politique américaine.
Et la France ?

Naïvetés et démissions
françaises

Et la France, qui renonce à sa souveraineté, oubliant tous les principes « gaullistes » dont on se réclame avec une hypocrisie ridicule, s’aligne, surtout avec le gouvernement socialiste, sur les ordres de Bruxelles, de Berlin et de Washington.
François Hollande, la girouette, qui prônait en mai 2015 un accueil des seuls vrais réfugiés, en refusant les quotas obligatoires pour chaque pays européen, vient de céder aux injonctions de la chancelière Merkel et d’accepter ces quotas.
De ce fait, 24.000 « réfugiés » attribués à la France (sur les 160.000 à répartir) vont entrer en septembre, en plus des 6.800 autorisés à venir en juillet, dans un pays qui compte 5 millions de chômeurs en chiffres réel et qui est endetté à 100% du PIB..
Selon « Yves Thréard » (Le Figaro, 08/09/2015), il s’agit d’un « engrenage » :

« Les réfugiés, combien seront-ils demain ?
Sans doute des millions, « fuyant » la terreur islamiste.
L’avenir le montrera, ce témoignage de générosité se révèlera une erreur irréversible.
Combien de migrants dits économique vont continuer à s’engouffrer dans la brèche ?
Comment raccompagner chez eux ceux qui ne sont pas éligibles au droit d’asile ? »

En effet, 350.000 ”réfugiés” ont déjà pénétré en Europe depuis janvier, chiffre qu’il faudra tripler en décembre !
Et 4 millions sont en attente dans les camps de déplacés du Moyen–Orient.

Et ces nouveaux migrants sont tous musulmans, alors que 62% des Français estiment qu’il y a beaucoup trop de musulmans en France et que l’islam représente un danger.

Selon la Cour des comptes, seuls 1% des déboutés du droit d’asile quittent le territoire.

Réussir à entrer, c’est rester !

Le PS, dont l’idéologie fabrique à la fois le chômage de masse et l’immigration de masse, propose par le « Réseau de villes solidaires », que chaque commune accueille un quota de « migrants réfugiés » (donc de clandestins), aux frais du contribuable.
La droite LR (ex-UMP) est exactement sur la même position idéologique : l’initiative « J’accueille » lancée par le maire LR de Saint-Étienne vise à obliger, même les petites communes, à recevoir son quota de migrants illégaux « réfugiés ».
Le ministre de l’Intérieur, Monsieur Cazeneuve, est d’accord et va coordonner cette initiative immigrationniste droite–gauche.
Accepter et organiser l’invasion au nom de la charité.

Les propos d’ »Alain Denis », président des maires ruraux du Maine–et–Loire, empreints de bon sens populaire, ont « horrifié » l’oligarchie politico-médiatique parisienne :

« il faut être cohérent :
Si aujourd’hui 10.000 réfugiés sont accueillis, demain il en arrivera 100.000 et après-demain un million !
La mesure d’urgence, c’est de lutter contre les fous, les guerres et le réchauffement climatique, pour que les gens puissent rester chez eux !
Nos politiques ne font que déplacer les problèmes.
Alors on va bétonner la France pour faire des lotissements, et quand il n’y aura plus de terres agricoles, comment est-ce qu’on se nourrira ?
Et le jour où le chaos s’installera dans notre pays, qui accueillera les Français ? »

Seul le FN reprend l’opinion de la majorité des Français.

À l’Université d’été du FN, à Marseille, le 6 septembre, « Marine Le Pen » a osé énoncer l’évidence :

« l’immigration, n’est pas une chance, c’est un fardeau »,

sans aller jusqu’à avouer que c’était une catastrophe.

« Notre pays n’a ni les moyens, ni l’envie ni l’énergie d’être plus généreux avec la misère du monde ».

Elle a justement dénoncé la « lourde responsabilité de l’Allemagne », qui s’engage à accueillir 800.000 migrants, ce qui va constituer un énorme appel d’air pour de futures vagues invasives.
(Il semblerait d’ailleurs que Marine Le Pen, sous la pression de l’urgence de la crise migratoire et pour apaiser son grave conflit avec son père, revienne aux fondamentaux du FN.)

Nicolas SarkÖzy, le faux dur, politicien calculateur, a commenté en ces termes démagogiques et superficiels les propos de MLP, leur « inhumanité », leur « absence de compassion » :

« j’ai eu honte pour Madame Le Pen, de cette brutalité !
Quelle absence du moindre sentiment !
On n’a vraiment pas envie de faire partie de la famille Le Pen !
Nous sommes des êtres humains, nous avons des racines chrétiennes.
Qui n’a pas été bouleversé par ces images ? »

Quelles images ?

En finir avec l’humanitarisme et le chantage émotionnel !

On ne raisonne, plus, on ne fait plus de politique, on fait de l’ »iconophilie » ou culte des images médiatiques émotionnelles.

Ces images racoleuses sont celles d’une manipulation médiatique mondiale, de nature marketing et commerciale, montrant un enfant syrien kurde noyé sur une plage de Turquie.

Message subliminal pervers : c’est nous les coupables !

Une répugnante manœuvre de culpabilisation émotionnelle des opinions européennes a été entreprise depuis deux ans, à grande échelle à la suite de photos, de reportages – ad nauseam – de noyés en Méditerranée ou de « réfugiés » retrouvés morts dans des camions ou ailleurs.
Tout cela a été démultiplié par les réseaux sociaux Internet.
Ce chantage moral a pour effet de dissuader les Européens de se défendre de l’invasion.
C’est une véritable manipulation mentale, un lavage de cerveau « soft ».

Au nom d’une charité chrétienne mal comprise, l’Église catholique sermonne et demande d’accueillir tous les migrants, exactement comme le parti pseudo écologiste mais vraiment trotskiste EELV.
Le Pape François, dans la lignée de son discours culpabilisateur de Lampedusa, exige d’ouvrir toutes les frontières.
Et il demande à chaque paroisse d’Europe d’accueillir des « réfugiés » (pas des chrétiens d’Orient en priorité) mais tout le monde, sans distinction.

Folie pure, dans la lignée d’une « charité chrétienne » franciscaine et « jésuitique » qui perd la raison et oublie les fondements thomistes et aristotéliciens du bon sens.

Tous, inconscients, oublient les avertissement solennels aux Européens des évêques de Syrie et d’Irak dont les fidèles sont persécutés :
Ce qui nous arrive, disent-ils, va vous arriver si vous continuez, par une charité dévoyée, à laisser s’installer chez vous des centaines de milliers d’immigrés, en majorité musulmans.
Ce bon sens n’est pas entendu par les fous.

Bien entendu, les ”élites” immigrationnistes refusent de recevoir les « réfugiés » chez eux :
C’est au ”peuple” d’accomplir ce devoir d’accueil, dans les villages et les petites villes.
La droite LR (ex-UMP) essaie de conjuguer l’accueil des « vrais réfugiés » et le rejet des clandestins économiques.
Pas crédible : quand elle était au pouvoir, elle a laissé filer, tout comme la gauche, les flux migratoires.
Paroles, paroles…

Monsieur « Victor Orban », le Premier ministre de Hongrie, a choqué l’oligarchie politico-médiatique européenne en érigeant un mur de barbelés entre son pays et la Serbie et en déclarant :

« aujourd’hui, nous parlons de centaines de milliers, l’an prochain nous discuterons de millions et, d’un seul coup, nous nous retrouverons en minorité sur notre propre continent ».

L’antidémocrate Fabius a dénoncé l’attitude « scandaleuse » de la Hongrie, qui tente de se défendre.

L’Australie et « ISRAËL » font de même, en beaucoup plus fort, mais le grand donneur de morale Fabius ne les condamne pas.
Diplomatie ?

La république tchèque, la Slovaquie et la Pologne semblent s’aligner sur la Hongrie pour s’opposer à l’invasion migratoire.
Le premier ministre slovaque (de gauche), « Robert Fico », a scandalisé les vierges effarouchées de l’Union européenne en déclarant, en accord total avec son opinion publique :

« Je ne veux pas voir mon pays se réveiller un beau matin avec 100.000 personnes venues du monde arabe ».

Imposteurs et menteurs

Dans l’immédiat, c’est plus de 30.000 « réfugiés » que la France devrait immédiatement accueillir (nourrir, entretenir, payer, loger) d’ici octobre si les « quotas » imposés par Bruxelles et l’Allemagne sont entérinés.
En plus de tous les autres…
La France ?
Et pourquoi pas les richissimes pays du Golfe, qui accueilleraient ainsi leurs coreligionnaires – sauf les chrétiens, évidemment.

Les intellectuels et les inévitables « artistes » ou pseudo artistes, population bien protégée, ne sont pas en reste de fausse générosité.
Comme toujours, que ce soit en France ou aux USA, le milieu du show business, immigrationniste et bourgeois gauchisant, joue, pour des raisons médiatiques et commerciales, la carte de l’humanitarisme larmoyant.

Une cinquantaine d’ « artistes » de cour, dont Line Renaud, Daft Punk, Dany Boon, Nicolas Canteloup, etc. ont signé un appel bidon intitulé « Une main tendue » pour exiger de l’Europe d’« assumer aujourd’hui le devoir d’asile ».
Ils obéissent à l’idéologie dominante qui les entretient.
Aucun de ces saltimbanques hypocrites et surpayés n’accepterait d‘héberger chez lui le moindre « réfugié ».
Leur générosité est un simulacre qui a ses limites.

Monsieur Raffarin, le représentant de « l’aile humaniste » des Républicains est favorable à une politique des « quotas » pour les « réfugiés » et estime que « la peur » du peuple (propos méprisants d’un grand bourgeois protégé et engraissé) face à l’afflux massif d’immigrés « vient de ce que la politique d’immigration n’est pas maîtrisée ».
De qui se moque-t-il ?
Il a été Premier ministre, aux manettes de l’État !
Que ne l’a-t-il maîtrisée ?
Même remarque pour les donneurs de leçons, les politiciens SarkÖzy et Juppé.
SarkÖzy, d’ailleurs, a lancé une proposition délirante et totalement inapplicable :
Il propose de créer des « centres de rétention au Maghreb » pour les migrants clandestins en provenance d’Afrique.
On est sidéré par un tel niveau d’idiotie et d’irréalisme.

Ce SarkÖzy, qui est en partie à l’origine du chaos avec son intervention en Libye…

Pour l’instant, ils sont tranquilles dans leurs beaux quartiers, les politiciens, les journalistes, les « artistes », favorables à l’immigration massive, supportée par le peuple.
Tant que l’inondation n’est pas arrivée chez eux.
Patience, ça va venir.
Et là, avec leur lâcheté habituelle, ils retourneront leur veste.
Mais il sera trop tard.

Évacuer la mauvaise conscience

Ni la France ni l’Europe n’ont aucun « devoir d’asile », n’en déplaise à l’oligarchie politique et médiatique ni aux sermons froids des prélats catholiques.

Assez de larmes et de faux gémissements.
Pourquoi les millions de vrais ou faux réfugiés du monde entier se déverseraient-ils en Europe ?

Ce devoir d’accueil universel, quel droit le fonde ?

Parce que nous devons payer pour les ”crimes” de la colonisation ?

On a l’impression que l’Europe est sommée de devenir le déversoir du monde.

L’oligarchie culpabilise le peuple, le fait pleurer par une propagande médiatique et lui enjoint de s’ouvrir à une hospitalité illimitée qui signifie en réalité :
invasion et colonisation forcée.

Nous n’avons pas à nous sentir coupables des noyés de Méditerranée auxquels nous portons assistance alors que nous devrions les refouler.
Non, nous n’avons pas à nous laisser impressionner par les larmes de crocodiles des présentateurs télé et des politiciens.
Et les autres pays du monde, que font-ils ?

Nous ne devons pas être paralysés par la pitié pour les autres, mais, comme n’importe quel autre peuple dans le monde, préoccupés par notre survie.
Chacun chez soi, chacun responsable.
Nous ne devons pas nous soumettre aux injonctions d’une Allemagne inconséquente qui manipule les institutions européennes en oubliant d’être véritablement « européenne » dans l’âme et qui se livre à un égoïsme suicidaire pour se racheter une bonne conscience et une virginité morale.

Est-ce que les Indiens, les Chinois, les Japonais, les monarchies arabes accueillent les « réfugiés » ?
Les Etats-Unis, en quatre ans, n’ont accueilli que 1.500 réfugiés syriens !
Et pourtant, c’est en grande partie à cause de leurs interventions militaires déstabilisatrices au Moyen–Orient, avec leurs supplétifs britanniques, que nous en sommes là.
C’est aux Européens de payer leurs pots cassés.

Le prochain et dernier article de cette série, à paraître très prochainement, s’intitulera : Invasion migratoire 3. Pour un remède de cheval.

Guillaume Faye

http://fr.novopress.info/  du 13/09/2015

Cela Se Passe Dans Notre République.

islam-france (1)

 France Terre de Guerre

Ils considèrent la France comme terre d’islam !

Le voile islamique est interdit dans l’espace public ?
L’enseignement dispensé dans les établissements du pays qui les accueille ne leur convient pas ?

Qu’importe !

Une enquête récente révèle que le développement de l’enseignement privé musulman est en plein essor en France.
Il y aurait déjà une quarantaine d’établissements confessionnels mais les projets se multiplient actuellement sur l’ensemble du territoire.
D’ailleurs, cette année, deux collèges sont passés – pour la classe de sixième – sous contrat d’association.
Ce qui signifie la prise en charge par l’État de la rémunération de certains professeurs.

Une Fédération nationale de l’enseignement privé musulman (« FNEM ») a été lancée en 2014 pour tenter de structurer ce réseau.
Pour son président « Makhlouf Mamèche »:

« la communauté musulmane est en train de rattraper son retard ».

Mais « Makhlouf Mamèche » est également l’un des dirigeants de l’ »UOIF » (Union des organisations islamiques de France), une organisation qui n’a pas hésité à reprendre publiquement la devise des Frères musulmans :

« Le Coran est notre Constitution. »

Tout un programme, donc, qui n’augure rien de bon sur l’enseignement dispensé dans ces établissements.

Ceux qui nous vendaient l’intégration à la française ont ainsi posé les conditions d’une fragmentation et d’une communautarisation de la société française.
C’est ainsi que certains parents expliquent qu’ils souhaitent pouvoir afficher leur appartenance à l’islam dans l’enceinte scolaire et voir leurs enfants suivre une « éducation saine ».

Ces établissements vont-ils donc devenir de nouveaux« territoires perdus de la République » ?

C’est d’ailleurs le message mis en avant par la nouvelle école privée musulmane qui vient d’ouvrir ses portes à Halluin, dans le nord de la France.
Le projet « Al Fitra » est on ne peut plus clair :

« D’après « Abou Hourayra » (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) a dit :

“Chaque nouveau-né vient au monde selon la fitra”.

La “fitra”, ce n’est autre que la saine nature avec laquelle l’homme a été créé : l’islam.
Ainsi, c‘est avec la double intention de préserver et honorer les préceptes islamiques qu’a été pensé le projet d’école « Al Fitra ». »

L’école doit assurer seule son fonctionnement – pendant cinq ans – avant de pouvoir espérer passer un contrat avec l’État qui, le cas échéant, prendrait en charge le salaire des professeurs.
En attendant, l’école « Al Fitra » recrute des enseignants pour les options « langue vivante arabe » et « éducation islamique » pour les classes allant du CP au CM1.

Pendant ce temps-là, dans un autre registre, la société « Noorassur » vient d’ouvrir à Chelles une première agence de finance islamique avec, en bonus, la présence d’une salle de prière.
« Noorassur », pour qui « les banques traditionnelles sont haram », se veut un établissement financier conforme à la charia.
Spécialisée dans le « crowdfunding halal », cette agence propose également des produits d’épargne mariage ainsi qu’une assurance annulation voyage du pèlerinage à La Mecque.
D’autres établissements de ce type devraient rapidement voir le jour en France.

De la finance à l’enseignement, en passant par l’alimentaire (marché du halal) et la construction de nouvelles mosquées, l’islam tente progressivement de poser son empreinte – voulue comme indélébile – sur le sol européen.

L’islamisation n’est pas une rumeur mais une réalité tangible à laquelle il convient de mettre un terme.

Fabrice Robert
(Président du Bloc identitaire)

http://www.bvoltaire.fr/  du 09/09/2015

Hollande sème le chaos !

Finalité Gauchiste : Suicider L’Europe

invasion-islam- (1)

“L’islam à la conquête de l’Europe”

“Le gauchisme est l’idéologie du suicide occidental”

C’est ce qu’a écrit « James Burnham » dans son livre écrit en 1964,“Le suicide de l’Ouest”.

« Burnham » prédisait que l’empathie irréfléchie des progressistes, qui subordonnent les intérêts de leurs propres peuple et nation à des impulsions utopiques et altruistes, mèneraient à la destruction de la civilisation occidentale.

Avait-il tort ?

Considérez ce qui est en train de se passer en Europe.

La Serbie, la Hongrie et la Slovaquie, de petites nations sentant qu’elles vont être submergées par des “demandeurs d’asile” venus du monde musulman, essaient de fermer leurs frontières pour sécuriser leur territoire.

Leur instinct de survie, leur conscience des principes élémentaires du “canot de sauvetage”, est juste.
Pourtant, ils sont dénoncés pour tenter de se sauver.

Pendant ce temps-là, le « Pape » appelle partout les Catholiques à accueillir les “demandeurs d’asile” et « Angela Merkel » accueillera 800 000 d’entre eux pour cette seule année, ce alors que le grondement a déjà commencé en Bavière.

Ce n’est que le début de ce qui doit venir, si l’Europe ne remonte pas le pont-levis.

Car les milliers de Syriens dans les Balkans, la Hongrie, l’Autriche et l’Allemagne ne sont que la première vague.

Derrière eux, au Liban, en Turquie et en Jordanie se trouvent 4 millions de réfugiés de la guerre civile syrienne.
Voyant le succès de la première vague, ils sont maintenant en marche.

Derrière eux se trouvent 2 millions d’Alaouites [minorité chiite de Syrie, ndlr] et 2 millions de Chrétiens qui vont fuir la Syrie lorsque le régime de Bachar Al Assad tombera au profit de l’Etat Islamique et des terroristes d’Al Qaeda qui occupent déjà la moitié de ce territoire ensanglanté.

Maintenant les Irakiens, qui vivent dans un pays où les perspectives de réunification et de pays s’éloignent, ont commencé à se déplacer.

Egalement présents parmi les milliers qui pénètrent en Europe depuis la Turquie se trouvent des Pakistanais, des Bangladeshis et des Afghans.

Quand les Américains quitteront l’Afghanistan et que les Talibans prendront leur revanche, plus d’Afghans fuiront vers l’Occident.

L’Afrique compte un milliard d’habitants, un nombre qui va doubler d’ici à 2050, et doubler encore pour atteindre 4 milliards en 2100.
Est-ce que ces milliards d’Africains vont continuer d’endurer une vie de pauvreté sous des régimes impitoyables, incompétents, corrompus et tyraniques si la porte de l’Europe reste grande ouverte ?

Ce qui va arriver
n’est pas difficile à prédire !

L’Europe va tomber à court d’altruisme bien avant qu’elle ne tombe à court de réfugiés.

Car, comme le disait le « New York Times » lundi dernier, il n’y a pas de fin en vue à la venue des migrations du Tiers-Monde et du monde musulman en Europe.

Les groupes humanitaires, dit le « Times », affirment que :

“des vagues successives de migrants… sont en route, peut-être pour des mois ou même des années, avant que les guerres, la pauvreté et les autres causes sous-jacentes des dislocations ne s’apaisent”.

Mais avec l’expansion du terrorisme, du Nigéria au Maghreb jusqu’au Moyen-Orient, les guerres s’étendant, en plus de la pandémie dictatoriale dans ces pays, est-ce que la pacifique, prospère et libre Europe ne sera pas toujours un aimant ?

Si l’Europe ne ferme pas ses frontières, qu’est-ce qui va empêcher le monde musulman et le Tiers-Monde de venir et de repeupler le continent avec les leurs, tandis que la démographie des populations d’Europe s’effondre et qu’elles disparaissent ?

Est-ce que l’Europe sera encore reconnaissable au milieu de ce siècle ?

L’inévitable réaction face à ce qui est en train de se passer a déjà commencé.

Les nations européennes vont se diviser avec des partis anti-immigrants comme le Front National en France ou l’UKIP en Grande-Bretagne qui gagneront des soutiens jusqu’à ce que les partis de gouvernement adhèrent aux restrictions sur l’immigration ou bien soient balayés.

Il y a déjà des réactions en Allemagne et en Autriche face aux dizaines de milliers d’immigrés qui ont été invités à rentrer.

L’Europe de l’Est, avec l’effondrement des naissances de ses populations de souche, a montré peu d’intérêt dans l’accueil des migrants.

Quoique attaqué par son opposition, Benjamin Netanyahou en Israël n’admettra pas de “demandeurs d’asile” arabes ou musulmans.

Ayant construit un « mur » allant de Gaza à Eilat pour empêcher les Africains de traverser le Sinaï, un autre « mur » séparant la Cisjordanie d’Israël, Benjamin Netanyahou construit à présent un « mur » le long de la frontière jordanienne.

Le chef de l’Autorité Palestinienne, « Mahmoud Abbas », a déclaré qu’il accueillerait les “demandeurs d’asile” palestiniens.
Les deux camps savent que, dans cette lutte, la démographie peut préfigurer le destin.

L’accord de Schengen qui garantit l’ouverture des frontières entre les nations de l’Union Européenne ne survivra probablement pas à cette invasion.
Les vieilles frontières nationales de l’Europe seront réétablies.

Et les divisions deviennent plus profondes entre les pays sur le nombre à accueillir, et quand fermer la porte, l’UE peut elle-même s’effondrer sur cette question particulièrement capitale et sensible.

Les milliers de migrants déferlant en Europe et les centaines de milliers puis les millions venant après eux vont forcer les Européens à répondre à une question existentielle.

Qui sommes-nous ?

Sommes-nous uniques en tant que peuples originaux issus d’une race, d’une tribu, d’une histoire, d’une foi, d’une langue et d’une culture identifiables par le reste du monde et en tant que tels dignes d’être préservés au prix de nos vies ?

Sommes-nous Allemands, Russes, Polonais, Italiens, Espagnols ou Français d’abord ?

Ou sommes nous simplement des “Européens” [au sens uniquement géographique du terme, ndlr], un peuple qui vit sur le plus petit continent du monde, partageant une croyance commune en l’égalité de tous les peuples et cultures, dans l’athéisme et la sociale-démocratie ?

A l’exception de l’homme progressiste, toutes les espèces de forme de vie animale réagissent ou s’éloignent quand d’autres espèces s’aventurent sur leur territoire.

Donc, à la fin, Burnham avait probablement raison.

Le gauchisme est l’idéologie du suicide occidental.

Source : http://breizatao.com

Pat Buchanan dans son blog
(traduit par Breiz Atao)

 

 

Image de prévisualisation YouTube

L’Exode en Tant qu’Attentat Terroriste

Le Golfe Ne Veut Pas Des Migrants !!!

pays-islam- (1)

Cette carte indique le nombre de migrants et réfugiés syriens recueillis par les pays voisins.

Turquie : 1.8 million
Liban : 1.2 million
Jordanie : 628.427
Egypte : 133.000
Irak : 247.861
Arabie saoudite : 0
Koweit : 0
Qatar : 0
UAE : 0

Comparer les pressions morales de certains politiques en mal de clientèle musulmane et qui réclament que les Français accueillent des migrants chez eux, à leur silence de tombe sur l’indifférence des pays du Golfe est choquant non ?

« Amnesty International » l’a récemment fait remarquer :

« les six pays du Golfe, Qatar, Emirats, Arabie saoudite, Koweit, Oman et Bahrain — ont accepté zéro migrants venant de Syrie. »

Cette réalité est particulièrement choquante, car ces pays sont géographiquement assez proches, mais surtout, ils possèdent des ressources financières gigantesques pour accueillir les migrants :
Il s’agit des Etats arabes les plus riches, offrant le niveau de vie le plus élevé, disposant (pour l’Arabie saoudite) de surfaces inhabitées immenses.
Et surtout, ce sont des pays musulmans où les réfugiés n’auront pas à batailler pour par exemple obtenir un repas halal ou trouver une mosquée.

Autre réalité :
L’Arabie saoudite, le Qatar, les Emirats et le Koweit ne sont pas étrangers au conflit.
Ils y ont joué un rôle en finançant et armant des groupes rebelles et des factions islamistes contre le président « Assad ».

Mais l’Arabie saoudite et les pays voisins ne veulent pas de migrants car ils craignent le terrorisme, et songent à la sécurité intérieure.
De plus les migrants prendraient des emplois à leurs citoyens.
Autant de bonnes raisons de refuser ces réfugiés.

Pourtant, la région a la capacité de construire très rapidement des infrastructures.
Les entreprises de bâtiment géantes qui ont construit les tours de Dubaï, d’Abu Dhabi, et de Riyadh, pourraient créer des abris.
L’Arabie saoudite a tout à fait le savoir faire pour gérer une grande quantité de migrants :
Elle sait déjà accueillir chaque année des millions de pieux musulmans qui font le pelerinage à la Mecque.

Rien ne les empêche d’utiliser ces ressources et ce savoir faire pour des objectifs humanitaires.

La raison, en réalité est simple :
Une totale indifférence pour le sort des réfugiés,
un désintérêt politique total,
et aucune pression internationale !
Aucun chef de gouvernement n’a assez de courage pour rappeler les pays du Golfe à l’ordre.

Quand aux médias, ils sont bien trop occupés à culpabiliser les Européens avec des photos d’enfants morts échoués sur une plage, à attaquer, comme « Valentin Graff » dans Libération, les sites internet qui leur font de l’ombre, et bien trop couards pour donner de la voix et exiger des pays du Golfe qu’ils assument leurs responsabilités morales, éthiques et qu’ils montrent combien l’islam est une grande religion d’amour.

Je rêve.

Si les journalistes avaient des valeurs, cela se saurait.

Jean-Patrick Grumberg pour « Dreuz.info »

 

http://www.dreuz.info/  du 06/09/2015

Sa Famille Morte Que Pour Des Dents.

dent-or (1)

La manipulation médiatique !

Le père, soi-disant, voulait se faire refaire les dents en Europe !

Je suis très mauvais en anglais, donc je me fit à la présentation !

Image de prévisualisation YouTube

Ses enfants et sa femme sont morts
pour que monsieur ait de belles dents !

Naturellement cela n’empêchera pas tous les islamo-compassionnels européens
de continuer à surfer sur la vague des pauvres réfugiés
fuyant massacres et violences en Syrie…

Jean-Paul Saint-Marc

§§§§§§
enfantsyrienmort (1)

Au père de l’enfant mort

« Je ne vous jette pas la pierre,
« monsieur Kurdi »,
vous risqueriez de couler cette fois »

« Je suis désolé de la mort de votre enfant.
Perdre un fils est abominable.
Je vous ai vu et entendu à la télévision nous expliquer que le bateau s’était retourné et que tout le monde avait coulé.
Sauf vous.
Je vous vois encore nous dire que vous aviez tenté de rattraper votre fils qui vous avait glissé des mains.
N’importe quel père aurait immédiatement plongé pour sauver son fils quitte à périr avec lui.
Sauf vous.
N’importe quel père aurait mis un gilet de sauvetage à son enfant avant d’embarquer dans ce canot de malheur.
Sauf vous.
Votre femme, votre autre fils sont morts noyés.
Vous non.
Je ne vous jette pas la pierre, « Monsieur Kurdi », vous risqueriez de couler cette fois.
Avec mes condoléances. »

Hoplite

resistancerepublicaine.eu  du 04/09/2015

Ce mari et père est retourné à Kobané en Syrie pour enterrer les siens.
Le « Grand Remplacement » est décidement une opération fort onéreuse à la longue et tout ne se déroule pas comme prévu !
A-t-il payé les frais et le voyage ?
Qui payera s’il fuit de nouveau CET ENFER où il semblait pourtant heureux ?

123456...9

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43