Archive | Islam Flux RSS de cette section

Belgique, Base Arrière Du Terrorisme ?

fouad belkacem

Fouad Belkacem le porte-parole
de « Sharia4Belgium »

Après l’attentat du Thalys, c’est la question posée par RTL-TVI,
la plus regardée des télévisions francophones belges.
Sur sept attentats récents qui ont marqué les esprits,
la Belgique est impliquée à cinq reprises,
souvent sous la forme d’achats d’armes.

Alain Destexhe pointe la forte implication de la Belgique dans les attentats islamistes.
Il explique les raisons pour lesquelles ce petit Etat est un îlot européen du salafisme.

Depuis 2001, la Belgique est concernée par le terrorisme islamique.
Deux jours avant le 11 septembre 2001, en Afghanistan, les assassins du célèbre commandant « Massoud », qui incarnait l’alternative aux talibans, voyageaient avec des passeports belges volés.
Quatre jours plus tard était arrêté « Nizar Trabelsi », un ancien footballeur tunisien vivant en Belgique qui planifiait un attentat contre une base américaine contenant des ogives nucléaires.
Et c’est une Belge originaire de Charleroi, « Muriel Degauque », qui fut la première convertie européenne à commettre un attentat-kamikaze en Irak en 2005.
Plus récemment s’est tenu à Anvers le procès de 46 (!) membres de « Sharia4Belgium », une organisation appelant à transformer la Belgique en un Etat islamique sous le régime de la sharia. Preuve des difficultés à concilier le respect de la liberté d’expression avec la lutte contre le radicalisme, le site Internet de l’organisation a pu mener une propagande « djihadiste » pendant de nombreuses années avant d’être finalement interdit.
« Sharia4Belgium » est considéré comme l’un des plus importants fournisseurs belges de combattants à l’ »Etat islamique », et la plupart des prévenus ont été jugés par contumace.
Au total, c’est plus d’une dizaine de procès que la Belgique a connus pour des faits de terrorisme islamiste.
Compte tenu de la taille du pays, c’est beaucoup plus que la plupart des autres pays européens.

Comment expliquer cette singularité ?

Il y a d’abord le nombre important de musulmans en Belgique (le second en Europe après la France en pourcentage de la population), concentrés dans quelques villes comme Bruxelles, Anvers ou Verviers où, on s’en souvient, un réseau terroriste a été démantelé juste après les attentats contreCharlie Hebdo.
Dans la capitale de l’Europe, les musulmans constituent désormais un tiers de la population et pourraient devenir majoritaires d’ici une vingtaine d’années.
Même si l’immense majorité vivent leur religion de façon paisible, une portion de ces quelques 700 000 musulmans constitue un vivier de recrutement potentiel important pour les réseaux « djihadistes ».

Mais cela ne suffit pas à expliquer le fait que la Belgique compte le plus grande nombre de combattants en Syrie (330 à 440 selon les estimations), soit presque autant que l’Allemagne ou le Royaume-Uni en chiffres absolus et deux fois plus que la France par million d’habitants.

Bruxelles partage désormais avec Londres, le douteux privilège d’abriter tous les courants de l’islam, des plus modérés aux plus radicaux.

A côté des mosquées officielles reconnues, il existe des dizaines de mosquées illégales mais tolérées par les autorités.
Il est pratiquement impossible pour les services de police ou de renseignements de toutes les surveiller et de suivre ce qui s’y dit.

La Constitution belge protège la liberté de culte.
La plupart des mosquées reçoivent légalement des fonds provenant d’Etats étrangers,essentiellement de Turquie, d’Arabie saoudite ou du Qatar.
Beaucoup d’imams ne parlent aucune des langues nationales et les autorités ignorent souvent d’où ils viennent et ce qu’ils racontent.
Ce problème dure depuis des années.
Et, comme en France, l’Etat peine à organiser une représentation des musulmans de Belgique qui, quelle que soit sa composition, est systématiquement contestée dans sa légitimité comme dans son action.

De plus, l’univers salafiste est particulièrement bien organisé à Bruxelles avec des mosquées, des centres de formation et des librairies.

S’y développe un discours peu compatible avec les valeurs européennes.
La capacité de mobilisation de ce monde est considérable.
Elle passe le plus souvent inaperçue sauf lorsque, comme il y a quelques années, une simple conférence d’un prédicateur égyptien connu avait rassemblé à Bruxelles 2 500 personnes, des jeunes pour la plupart, les femmes assises à l’arrière de la salle et séparées des hommes par un grand rideau! Dans certaines librairies musulmanes, il est aisé de trouver des livres qui font, de façon à peine voilée, l’apologie du djihad ou qui expliquent doctement que la femme doit obéir à son mari, par exemple «quand l’homme l’invite à partager sa couche».

Bien que non-violent la plupart du temps, l’univers salafiste constitue néanmoins une puissante affirmation identitaire qui conforte une vision conservatrice de la société et du rôle de la femme, en marge de la vie politique et sociale bruxelloise.

Et parfois, le salafisme bascule dans le terrorisme, comme ce fut le cas d’un jeune prédicateur comptant 30 000 amis sur sa page Facebook qui a rejoint la Syrie et appelé à la destruction de la Belgique.

Même les institutions les plus «respectables» ne sont pas épargnées :
Récemment, grâce à Wikileaks, on apprenait qu’en 2012, la Belgique avait expulsé « Khalid Alabri », le directeur du Centre islamique et culturel de Belgique, la plus grande mosquée de Bruxelles, gérée par l’Arabie saoudite, à cause de ses prêches virulents, et anti-juifs.

Dans deux communes bruxelloises, des membres d’une liste politique appelée «Islam», préconisant l’application de la charia en Belgique, ont été élus conseillers lors des dernières élections municipales de 2012.
Animée par des chiites, minoritaires, cette liste n’a pas véritablement percé aux élections nationales.
En outre, Bruxelles n’est pas pour autant épargnée par les affrontements inter-musulmans :
à Anderlecht, un imam chiite a ainsi été tué dans l’incendie volontaire de sa mosquée par un sunnite.

Pendant trop longtemps, au nom de la liberté religieuse et du multiculturalisme, les autorités belges ont laissé des groupes radicaux se développer, et certains de leurs membres ont désormais rejoint des réseaux terroristes.
Les rares voix critiques qui tiraient le signal d’alarme étaient accusées de stigmatisation ou «d’islamophobie».
Il a fallu d’abord l’attentat de « Nemmouche » contre le musée juif de Bruxelles, puis - surtout - celui contre « Charlie Hebdo » pour que la menace soit, enfin, prise au sérieux.

La tâche du gouvernement de centre-droit de « Charles Michel », en place depuis un an, est particulièrement difficile car il hérite d’une situation désastreuse.
De plus, le morcellement des compétences propre à la Belgique complique l’action politique :
Si la sécurité et l’immigration restent des compétences fédérales (nationales),
l’intégration, l’enseignement et l’organisation des cultes sont gérés au niveau des «communautés» et des «régions».
Ce qui peut mener à la mise en place, sur un territoire déjà exigu, de trois politiques différentes dans ces domaines.
Or, la lutte contre le radicalisme et le terrorisme implique une stratégie cohérente à tous les niveaux de pouvoir.

Alain Destexhe

http://www.lefigaro.fr/  du 31/08/2015

Immigrer : Pas Un Droit De L’Homme !

klaus (1)

L’Europe veut se suicider ?

Selon l’Ex-Président tchèque « Vaclav Klaus » :

« L’Europe commet un suicide en accueillant les migrants. »

L’Europe commet un « suicide » en accueillant les migrants, a affirmé mardi l’ex-président « eurosceptique » tchèque « Vaclav Klaus », en s’en prenant au chef de la diplomatie Française « Laurent Fabius » qui avait récemment jugé « scandaleuse » l’attitude de certains pays d’Europe de l’Est à l’égard des réfugiés.

« Les déclarations du ministre Français des affaires étrangères et d’un grand nombre d’autres politiciens ont attiré mon attention et m’ont irrité »,

a expliqué Monsieur « Klaus », chef de l’Etat tchèque entre 2003 et 2013, au site web du journal « Dnes ».

« Si l’Europe veut commettre un suicide en recevant un nombre illimité de migrants, qu’elle le fasse, mais sans notre accord »,

a-t-il asséné.

« Nous devrions dire un +non+ résolu ».

Monsieur Fabius avait qualifié dimanche de « scandaleuses » les réticences d’un « certain nombre de pays d’Europe » à l’égard d’une répartition des réfugiés, en précisant que ces pays se trouvent « dans l’est de l’Europe ».

Monsieur « Klaus », connu pour son discours très eurosceptique, a affirmé à cette occasion que l’immigration n’était « pas un droit de l’Homme ».

« En attendant que l’Europe ose dire que l’immigration n’est pas un droit de l’Homme, le temps passe et la situation devient toujours plus menaçante ».

Selon lui, le « mode de pensée (de l’UE) doit changer ».

Les Premiers ministres de quatre pays d’Europe centrale (Hongrie, Pologne, Slovaquie, République tchèque) se réuniront vendredi à Prague, pour se pencher en commun sur l’actuelle crise migratoire.

La République tchèque est à l’heure actuelle surtout un pays de transit vers l’Europe de l’Ouest.
Dans la nuit de lundi à mardi, la police tchèque a interpellé dans le sud-est du pays 214 migrants, Syriens pour la plupart, dans des trains en provenance de la Hongrie et de l’Autriche.

Source : http://www.7sur7.be

http://civilwarineurope.com  du 02/09/2015

Invasion Létale de L’Islam En Europe !

sauterelles

L’ Europe submergée
par les clandestins.

Les Musulmans ont l’ordre de combattre « les mécréants » jusqu’à ce qu’ils aient été soit tués, soit convertis à l’islam.
C’est ce qui a toujours permis à l’Islam de continuer à survivre aux cours des siècles jusqu’à aujourd’hui en s’emparant du bien des autres. 

www.Dreuz.info du 01/09/2015

musulmans en terre d’islam 

Ici c’est Terre de Guerre !

§§§§§§

France

Témoignage d’une auditrice de RTL sur les clandestins.

« les villages autour de Calais sont pillés »

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

§§§§§§

Allemagne

Arrivée de 2.200 migrants en Bavière, en l’espace de 24 heures
La police fédérale allemande a indiqué mardi que 2.200 demandeurs d’asile étaient arrivés entre lundi matin et mardi matin en Bavière (sud-ouest de l’Allemagne) en passant la frontière depuis l’Autriche, un chiffre record pour la région.
Il s’agit du « nombre le plus important » de migrants enregistrés en un jour par le district de police concerné, depuis le début de la crise migratoire à laquelle fait face l’Europe, a précisé un porte-parole de la police fédérale allemande.

Ce nombre a été enregistré entre lundi 8 heures (6 heures GMT) et mardi 8 heures (6 heures GMT) par le district de police de Munich, qui s’étend de la capitale bavaroise jusqu’à la frontière avec l’Autriche, a indiqué la même source.
Des centaines de migrants se sont pressés lundi dans des trains en partance de Hongrie vers l’Allemagne via l’Autriche où un total de 3.650 migrants, dont beaucoup sans visas, sont arrivés lundi à Vienne, un record cette année pour une seule journée.

Mais mardi la gare de Budapest a été fermée aux migrants.
Première économie de la zone euro, l’Allemagne est devenue depuis quelques années la première destination européenne pour les migrants et se retrouve en première ligne dans la crise migratoire.
En 2015, le pays s’attend ainsi à devoir recevoir 800.000 demandes d’asile, quatre fois plus qu’en 2014, du jamais vu.

http://www.bfmtv.com/  du 01/09/2015

§§§§§§

Autriche

La manipulation macabre a atteint son but !

3.650 clandestins arrivent par train à Vienne depuis la Hongrie.

On sait désormais à quoi à pu servir la manipulation macabre du camion retrouvé en Autriche avec les corps de 71 clandestins.
Que cela soit arrivé le jour de l’ouverture du sommet européens à Vienne sur les clandestins ne pouvait être le fruit du hasard.
Surtout que les corps étaient déjà en putréfaction.
Ils n’étaient donc pas morts le jour même.
Mais en dehors du fait de faire pression sur les gouvernements européens, il s’agissait également pour les organisateurs de cette tragédie de faire pression sur les opinions publiques européennes.
À commencer par l’opinion publique autrichienne massivement hostile à l’arrivée de tous ces clandestins.
D’ailleurs, le parti anti-immigration, le »FPÖ », est largement en tête de tous les sondages pour les prochaines législatives.

Il fallait donc pour les organisateurs de ce trafic humain, qui devait nécessairement passer par l’Autriche, paralyser les oppositions identitaires à travers un drame qui marquerait suffisamment les esprits.
Et ça marche !
Déjà le gouvernement autrichien a promis de faciliter l’arrivée des clandestins en dépit de l’opposition des länder.
Et hier, alors qu’ils sont extrêment minoritaires dans le pays, se sont bien les partisans de l’immigration clandestine qui ont tenu le haut du pavé.

Environ 20.000 personnes ont en effet manifesté lundi à Vienne contre le traitement réservé aux clandestins.
Ils ont défilé le long d’une rue commerçante brandissant un énorme drapeau blanc sur lequel on pouvait lire un « Welcome » cependant qu’était écrit sur une des pancartes visibles dans la foule la phrase suivante :

« Je ne veux pas que l’Europe soit un charnier ».

Ces imbéciles ne se rendent même pas compte qu’ils sont les jouets d’une manipulation par ceux-là même qu’ils dénoncent et qui sont les organisateurs de ce traffic.
Résultat immédiat :
Ce matin 3.650 clandestins débarquent à Vienne.
Sans aucune opposition.
Le tour est joué.
Les portes de l’Autriche, et donc de l’Europe occidentale, sont grandes ouvertes.

Mission accomplie.

§§§§§§

Hongrie

Les autorités hongroises ont briévement suspendu le trafic de la gare internationale de la capitale en raison d’une situation migratoire exceptionnelle, lorsque des centaines de réfugiés ont tenté de monter à bord des trains.

«Aucun train n’arrivera ni ne partira de la gare de Keleti jusqu’à nouvel ordre.
Nous demandons à tout le monde de quitter les lieux»,

a annoncé l’administration, ce mardi matin, en raison de l’afflux exceptionnel de migrants qui tentaient de partir pour l’Autriche, puis l’Allemagne.

Image de prévisualisation YouTube

Chaos à la gare de Budapest

Le trafic a toutefois été rapidement rétabli dans cette importante gare internationale, ont fait savoir les médias hongrois, en précisant que les migrants n’étaient toujours pas autorisés à monter à bord des trains.

Des centaines d’entre eux ont néanmoins réussi à partir pour ces destinations avant que la police ne procède à l’évacuation des locaux.

Des migrants majoritairement syriens, afghans et irakiens affluent par milliers à Budapest, étape finale de la «route des Balkans», un itinéraire choisi par de nombreux réfugiés venant du Proche- et Moyen-Orient.
Une foie arrivés en Hongrie, le premier pays sur leur trajet faisant partie de l’espace Schengen, les migrants peuvent rejoindre d’autres Etats plus prospères de l’Union européenne.

Image de prévisualisation YouTube

Gare de Budapest évacuée

Lundi, deux trains en provenance de Hongrie ont été arrêtés à la frontière autrichienne, chacun transportant quelque 300-400 migrants.
Les policiers hongrois, qui leur refusaient l’accès au quai, en raison de l’absence de visas, les ont finalement laissé passer en fin d’après-midi.

Conformément aux règles européennes, ceux qui ont déjà déposé une demande d’asile en Hongrie doivent y rester pour attendre le traitement de leur dossier, alors que ceux qui ne l’ont pas fait sont autorisés à continuer leur route.

La situation reste très préoccupante depuis plusieurs jours à la gare de Keleti, important point de passage pour les réfugiés.
Mercredi 26 août, la municipalité a annoncé la création d’une zone de transit censée les accueillir avant qu’ils ne puissent partir pour l’Allemagne, comme le souhaitent la plupart d’entre eux.
Le site est cependant toujours en construction et son ouverture n’est prévue que pour la semaine prochaine.
Les réfugiés en sont pour le moment réduits à s’installer autour et à l’intérieur de la gare dans des camps improvisés.

Budapest fustige les accusations de Fabius et affirme au contraire protéger l’Europe

L’ambassadeur de France a été convoqué au ministère des Affaires étrangères hongrois au sujet des commentaires de Laurent Fabius, qui avait qualifié, dimanche, de «scandaleuses» les mesures prises par la Hongrie pour protéger ses frontières.

Les autorités hongroises «refusent toutes les caractéristiques et accusations mal conçues contre la Hongrie, faites dimanche par le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius», lit-on dans un communiqué diffusé par le service de presse de la diplomatie hongroise.

Lors de sa rencontre avec l’ambassadeur français à Budapest, le secrétaire d’État à la diplomatie économique du ministère des Affaires étrangères, « Levente Magyar », a expliqué que les mesures entreprises par la Hongrie ne protégeaient pas seulement ses propres frontières, mais aussi celles de tous les Etats membres de l’UE.

Auparavant, le chef de la diplomatie hongroise « Peter Szijjarto » avait jugé les critiques de Fabius «choquantes».

Dimanche, Laurent Fabius a qualifié de «scandaleux» le refus de certains pays d’Europe d’accepter les migrants, depuis la tribune du « Grand Rendez-vous Europe 1-i-Télé-Le Monde ».

«On ne respecte pas les valeurs de l’Europe en posant des grillages qu’on ne ferait pas pour des animaux»,

a-t-il estimé en particulier.

La semaine dernière, la Hongrie a fini d’ériger son mur anti-immigration le long de sa frontière avec la Serbie, par où 140 000 migrants venant d’Afrique du Nord et du Proche-Orient sont déjà entrés dans la pays depuis le début de l’année.

«Alors que d’après la réglementation de l’espace Schengen, les frontières ne peuvent être franchies que dans des lieux officiellement désignés, la Hongrie ne fait que diriger le flux des migrants vers ces points»,

a en outre expliqué à ce propos « Levente Magyar ».
http://francais.rt.com/ du 01/09/2015

§§§§§§

Grèce

La police grecque a tiré une grenade incapacitante aux migrants qui protestaient à la frontière avec l’ex-République yougoslave de Macédoine (« ARYM »), le lundi, la plupart d’entre eux réfugiés syriens et afghans se dirigeant vers l’UE, une source de la police.
Une foule de quelque 2.000 personnes était rassemblée dans le village grec de la frontière Idomeni en vue de manifester contre la décision de l’ »ARYM » à fermer la frontière pendant plusieurs heures dans une tentative de contrôler l’afflux de migrants se dirigeant vers la Hongrie, leur point d’entrée aux Europes frontières-libres de l’espace Schengen.
Personne n’a été blessé dans le mémoire incident.(source à l’AFP).
« Stun grenades » produisent un éclair aveuglant de lumière et un bruit énorme pour désorienter leurs objectifs.
Les protestations de la frontière gréco-ARYM sont devenus des événements communs, ces derniers jours que des milliers de personnes – dont de nombreux réfugiés fuyant la guerre déchirée par la Syrie – faire le dangereux voyage en Grèce par la mer avant de se diriger au nord à travers les Balkans, finalement l’espoir d’atteindre les pays de l’UE comme l’Allemagne et la Suède.
Plusieurs personnes ont été blessées lors d’affrontements à la frontière le mois dernier, alors que la police anti-émeute sur le côté macédonien ont tiré des grenades assourdissantes pour repousser des milliers de migrants bloqués dans le pays de no-man entre les deux pays.
L’Europe a du mal à répondre à sa plus grande crise migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale, avec plus de 300.000 personnes arrivant cette année.

http://www.ekathimerini.com/  du 31/08/2015

 

http://civilwarineurope.com/  du 01/09/2015

L’Histoire Sur Le Point De Se Répéter.

islam-565x250-1

Invasion musulmane ou Hegire.

Où sont donc les femmes ?
En regardant les vidéos et photos du flot des arrivants le longs des frontières de l’Union européenne et tout au long de ses côtes maritimes du Sud, une évidence saute au yeux :
Tous ces milliers de « réfugiés » qui atteignent l’Europe sont presque exclusivement des hommes.

Ils prétendent fuir la guerre et la misère, mais ils laissent leurs femmes derrière, à protéger la maison ?

Ou plutôt, si la femme reste au pays (pays musulman), c’est une manière de la « protéger », elle ?

S’ils ont peur pour leurs femmes en accostant un pays « chrétien-kafir », pourquoi ne pas faire cap vers les pays musulmans ?

( – Vers la Turquie ?
Mauvaise idée : Erdogan profite de la guerre chez ses voisins pour faire du nettoyage ethnique.
– Alors, vers l’Égypte ?
Mauvaise idée aussi, puisque la marine égyptienne veille et bombarde tout immigrant qui approche ses côtes.
– Mais pourquoi pas vers l’Algérie qui, même si son peuple est maintenu dans la féodalité et crève de faim, est riche au point d’être la créancière du FMI ?
Ils se font expulser illico, sans pitié et sans états d’âme.
)

Pourquoi ne pas faire cap vers les très riches pays des Émirats, qui sont en outre des « pays-frères » qui devraient donc les accueillir à bras ouverts ?

La vérité est peut-être ailleurs.

En 622 de l’ère chrétienne, Mahomet et ses compagnons furent chassés de la Mecque et durent se réfugier dans un premier temps dans le désert, avant d’être recueillis, soignés, nourris et logés par les juifs de Yathrib, riche et paisible oasis à 450 km au nord de la Mecque.
Cet événement marquera le début de l’ère musulmane sous le nom de « Hijra », en français « Hégire », et les premiers compagnons de Mahomet qui émigrèrent vers Yathrib furent appelés les Muhajirun (singulier: Muhajir), « les émigrés » .

Par la suite, le moins qu’on puisse dire est que Mahomet et ses Muhajirun n’ont pas eu la reconnaissance du ventre :
Dès que les musulmans se trouvèrent en situation de force, ils leur firent la guerre, tuant tous ceux qui n’ont pas voulu ou pas pu fuir ailleurs, prirent leurs terres et leurs biens et s’installèrent en maître dans l’oasis, qui devint « Médine », aujourd’hui deuxième lieu saint de l’islam.

Ce à quoi on assiste en ce moment ressemble moins à la fuite de pauvres gens misérables, affamés et meurtris par la guerre qu’à une nouvelle Hijra.
Une Hijra de conquête, une Hijra d’essaimage, une Hijra véritable invasion à grande échelle, à laquelle la vieille Europe ne pourra pas résister.

Dans le passé, on a connu une autre Hijra de conquête, cette fois en direction de l’Est.
Elle a donné lieu au plus grand génocide de l’Histoire, qui a fait plus de morts qu’ »Hitler » et le nazisme, responsables de 25 millions de morts, plus que les purges staliniennes et leurs 60 millions de cadavres, plus que « Mao », responsable de la mort de 63 millions de personnes :
le génocide du « Hindi Kouch ».
Un véritable programme d’extermination des Hindous, qui a fait 80 millions de morts entre les années 1000 et 1525 de l’ère chrétienne !
(lire aussi « Un autre regard sur l’Inde »).

Si ce qui se passe aujourd’hui n’était pas une « Hijra d’invasion » et de peuplement, pourquoi dans ce cas aucun des pourtant très riches Émirats arabes, particulièrement Saoudis et Qataris, n’a à ce jour recueilli le moindre de ces « réfugiés » ?
Pourquoi aucun d’entre eux n’a fait le moindre geste ?
Ou à tout le moins, aider ne serait-ce que financièrement l’ONU et l’Occident à implanter de nouveaux camps et à fournir la logistique nécessaire pour les faire fonctionner décemment ?
Ce ne sont pas les milliards de dollars qui leur manquent, il me semble.
Ces gens sont-ils à ce point sans pitié ?
Si les « réfugiés » étaient des non-musulmans, leur position serait facile à comprendre, pour peu qu’on ait lu leur coran.
Mais là, il s’agit de leurs coreligionnaires.

Le coran impose à chaque musulman, dans plusieurs sourates et de manière formelle et non équivoque, d’aider tout membre de la « Oumma » (« Communauté des croyants ») qui serait dans le besoin.
C’est, selon le coran, une des conditions requises pour accéder au paradis d’allah.
Comment alors expliquer que les très riches musulmans des Émirats ne bougent pas le petit doigt pour aider leur « frères en religion » dans des circonstances aussi dramatiques ?
C’est peut-être parce que tout cela fait partie d’un plan qu’ils ont eux-même mis en place et financé. Dans le but de faire progresser l’islam vers son objectif final :
Le Califat Mondial mentionné dans la Charte de l’OCI.
Une fois l’Occident conquis, il ne restera à l’islam qu’un seul adversaire de taille, la Chine, pour qu’enfin se réalise le plus primordial commandement que leur a laissé leur prophète :

Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à allah seul (verset 2:193 et verset 8:39)

Versets que tout non-musulman devrait méditer.

L’Histoire serait-elle un éternel recommencement ?

Si c’était le cas, la nouvelle Yathrib sera l’Occident et sa capitale probablement Rome.
Il pourrait être rebaptisé « Maghreb Kebir », le Grand Maghreb.

A moins d’un réveil massif et rapide des Peuples européens.
P.S.Extraits en français de l’article de « Pamela Geller » :

« L’invasion de l’Europe et de l’Amérique »

L’Europe est sur le point de sombrer dans le chaos total.
« Reuters » a rapporté que « des milliers de migrants ont pris d’assaut la frontière de la Macédoine samedi, les forces de sécurité […] avaient apparemment abandonné toute tentative d’enrayer le flux qui s’écoule vers l’Europe de l’Ouest depuis les Balkans. »

Ces milliers de « réfugiés » musulmans, venant pour la plupart d’entre eux des foyers djihadistes de Syrie, d’Afghanistan et d’Irak, se sont déversés en Grèce et dans les Balkans en grand nombre depuis quelques temps maintenant.
Mais bien entendu, ils n’ont pas l’intention de rester en Grèce, en Macédoine et en Serbie.
Ils veulent atteindre l’Union européenne, principalement l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne.
Toujours plus de ces « réfugiés » arrivent chaque jour.
Les reportages sur ce foyer d’invasion musulmane se concentrent sur les femmes et les enfants qui pleurent et qui semblent avoir été délibérément mis à l’avant de la foule.
Il est clair que la grande majorité de ces « migrants » sont des hommes et il est clair aussi que, dans des circonstances normales, vous ne mettriez pas les femmes et surtout les enfants aux avant-postes pour les protéger en cas d’affrontements avec la police.
Au lieu de cela, ils sont utilisés comme boucliers humains.
C’est la méthode préférée du Hamas, qui lance ses attaques à partir de zones civiles pour tenter de provoquer des victimes civiles qu’ils pourraient ensuite utiliser pour manipuler l’opinion mondiale. […]
Les médias et les responsables politiques compromis maintiennent que si vous n’êtes pas d’accord avec eux de laisser tous ces gens entrer dans votre pays, vous êtes un fanatique raciste, haineux et sans cœur.
Mais ceci est aussi absurde qu’insidieux.
Imaginez si cette logique était appliquée dans la vie quotidienne, si quelqu’un voulait entrer chez vous, qu’il s’accapare vos biens.
Devriez-vous le laisser entrer ? […].
N’y a-t-il pas de fonctionnaires en Europe ou en Amérique qui aiment suffisamment leurs patries pour cesser d’ignorer les conséquences évidentes de tout ceci ?

 

http://jforum.fr/  du 30/08/2015

Triste Condamnation D’un Elu Danois.

danemark (2)

Criminalisation de la dissidence
au Danemark !

.
« La guerre menée contre la liberté d’expression est internationale, et les fascistes poursuivent leur avance avec confiance. »(« Robert Spencer », 22 août 2015)

L’antisémitisme en Europe augmente à cause de l’immigration musulmane.

« La triste affaire de « Mogens Camre » : criminalisation de la dissidence au Danemark », par « Paméla Geller »,« Breitbart », 19 août 2015:

« Mogens Camre » est un homme politique danois, dernière victime en date de la guerre contre la liberté d’expression.

Le site web « Breitbart » nous a informé mercredi que :

«  »Mogens Camre », ancien membre du parlement danois et élu européen en tant que représentant du parti du peuple danois (« Dansk Folkpartei », « DF« ), a été reconnu coupable, mardi en fin de journée, de délit à caractère raciste et doit payer une amende de 750 £ (NDT: 893€).
La condamnation fait suite à un tweet qu’il a écrit en 2014, où il déplore la montée de l’antisémitisme en Europe laquelle serait due à une immigration composée de musulmans religieux intolérants« .

Le Palestinien « Samir Badran », qui est à l’origine des charges retenues contre « Mogens Camre », est un délinquant violent et un dealer de trente ans.
En 2009, il a été condamné à six ans de prison.
Son frère, « Saied Badran », était lui aussi condamné à une peine de huit ans d’emprisonnement.
Le procureur a demandé à ce que les deux frères soient expulsés du Danemark avec interdiction du territoire, mais cette requête n’a pas été retenue.
Ce n’était pas les premiers démêlés de « Samir Badran » avec la justice :
à dix-sept ans, il a été condamné pour faits de violence, de menace et séquestration, à un an de prison avec « sursis ».

Rien de tout cela n’a été pris en compte quand « Samir Badran » a accusé « Mogens Camre » de «racisme».
Après tout, « Camre », a commis la pire des infractions qui soit :
critiquer l’antisémitisme islamique et, par voie de conséquence, la politique suicidaire européenne en ce qui concerne l’immigration.
Il devait donc être sanctionné.

Dans la nouvelle Europe multiculturelle,
la dissidence est intolérable.

« Camre », âgé de 79 ans, est un homme politique très respecté dans le parti populaire danois.
Durant des années, il a été un des membres de ce parti élu pour siéger au parlement européen.
Notre confrère et partenaire européen, « Anders Gravers », fondateur danois de « Stop islamisation de l’Europe », a fait ce commentaire :

« En ce qui me concerne, « Mogens Camre » est un héros pour son courage et pour avoir dit la vérité « . »

Et c’est vrai !

Suivent les propos tenus par Camre au mois de juillet dernier.
En quoi cette déclaration est elle raciste ?

« En ce qui concerne la situation des juifs en Europe :
Les musulmans continuent la besogne, là où Hitler s’est arrêté.
Seul un traitement identique à celui infligé à Hitler pourra changer la donne…
Les courants dans le monde islamique qui menacent les non-musulmans doivent être combattus,
comme l’ont été « Saddam Hussein », « Ben Laden » et « Kadhafi ». »

Après la seconde guerre mondiale et jusqu’aux années 1970, l’Europe fut un endroit sûr pour les juifs.

Cette situation s’est modifiée par la forte croissance de l’immigration musulmane en Europe.
Lentement mais sûrement, la haine du Juif s’est affirmée sur le continent – non chez les non-musulmans européens de souche, mais au sein des communautés musulmanes.

À la lumière des événements, « Mogens Camre » n’est pas raciste.
Il énonce et se bat pour une vérité qui fâche.
Qui plus est, au Danemark, comme ailleurs en Europe, les lois sur les discours pour incitation à la « haine » ou sur le « racisme  » sont appliquées sélectivement.

Au Danemark, les musulmans peuvent dire ce qu’ils veulent à l’encontre des juifs, des Danois et des Américains sans avoir à faire face à des griefs ou à toutes formes de « procès ».
Dans cette vidéo, un Palestinien parle ouvertement de son intention de tuer tous les Israéliens et de vouloir rayer Israël de la carte, et la police qui se trouve juste à proximité, écoute la totalité de son discours et ne fait rien.

Image de prévisualisation YouTube

Tuons tous les juifs !

On peut citer aussi un imam vivant au Danemark qui a déclaré que tous les Juifs devaient être exterminés, mais il a bénéficié du « Mohammed discount« :
(NDT: ne pas tenir compte des faits parce que musulman)
pas de charges retenues contre lui pour « incitation à la haine » ou pour « racisme » au Danemark.
Et il a simplement été sanctionné par le paiement d’une amende de 10.000 euros pour satisfaire les autorités allemandes.

Il est clair qu’au Danemark, le « discours incitant à la haine » et le « racisme » sont des délits qui ne peuvent être commis que par des Danois non-musulmans, non par les musulmans eux-mêmes – peu importe à quel point le discours des islamistes est réellement radical et menaçant.

Il semble que l’islamisation du Danemark s’accélère vraiment…comme c’est le cas dans toute l’Europe.
Les musulmans au Danemark et sur tout le continent peuvent dire tout ce qu’ils veulent, et exprimer leur mépris et leur haine envers les juifs et d’autres personnes non-musulmanes en toute impunité et sans craindre de véritables conséquences – mais dès qu’un Danois dit la vérité, alors tout prend une envergure dantesque.
Plusieurs comptes danois sur « Facebook » qui critiquent Islam ont même été fermés par « Facebook », notamment mon compte ayant pour objet le groupe dirigé par « Gravers » :
« Stop à l’islamisation du Danemark » (« SIAD »)

Le Danemark semble déterminé à se suicider,
et à réduire au silence et à sanctionner
quiconque ose dénoncer sa politique suicidaire actuelle.
C’est de la folie absolue.

Robert Spencer
pour « http://www.jihadwatch.org »
(traduit de l’anglais par « Lavéritétriomphera »)
Le blog de Christine Tasin  du 29/08/2015

Que Fait-Il Donc Pour SES Migrants ?

croissant-rouge (1)

Et le Croissant Rouge ?

Spectacle surréaliste filmé à la frontière entre la Macédoine et la Serbie.

Les demandeurs d’asile refusent les colis de nourriture offerts par la Croix Rouge car « non halal » !

Image de prévisualisation YouTube

Les colis de la Croix Rouge
ne trouvent pas preneurs

http://www.fdesouche.com/638351

§§§§§§

Ils refusent les colis de nourriture non halal ?

Qu’ils crèvent !

Tel est mon sentiment en lisant cet élément supplémentaire à ajouter à la liste, trop longue, des exigences des clandestins -c’est-à-dire des immigrés sans visa, autrement dit des délinquants- arrivant sur les terres européennes.

La nourriture n’est pas halal et ne leur convient pas ?
Que ne sont-ils allés dans un des 57 pays musulmans de la planète !

Puisqu’ils ne l’ont pas fait…
S’ils ne veulent pas manger le non halal, qu’ils crèvent.
Et je n’ai pas une once d’hésitation avant de le dire.

Mais naturellement les bobos et les associations à la gomme vont s’empresser de leur servir ce qu’ils demandent, accréditant pour tous l’idée qu’être musulman et se créer ses interdits et obligations est normal même en pays non musulman et qu’il est même normal que les non musulmans se plient à la charia.

A vomir.

Ces revendications ont un goût de guerre à venir…

Christine Tasin

 

Le blog de Christine Tasin

 

colere-cochon-283x300 (2)

Non seulement nos gouvernants trouvent « normal » quel ce déferlement de migrants sur l’Europe se produise et même s’accentue mais ils « bourrent » nos états comme des valises trop pleines qui vont finir par craquer !
En pure perte car il en arrive encore, et encore, et encore, à croire que cela est sans fin.
Les migrants se montrent déjà agressifs, les autochtones se montrent de plus en plus réticents à les recevoir dans leurs pays comme en Allemagne, à Heidenau où ont eu lieu des incidents depuis trois jours, et à Neustadt an der Waldnaab où un foyer de réfugiés a été la cible d’incendiaires.
(http://civilwarineurope.com)
L’automne va être très chaud !

Les Viols Des Yezidies Sont Quotidiens.

honte (1)

Le viol des esclaves
« mécréantes » est vertueux

Le 15 août, jour de l’Assomption, une cinquantaine de diocèses ont fait sonner leurs cloches à midi en soutien aux Chrétiens d’Orient persécutés par des islamistes en application de la loi islamique.

En effet, nombre de versets donnent des indications sur la façon d’acquérir des esclaves et sur le bon comportement à adopter avec eux.
Et les hadiths ne sont pas en reste.

Le premier biographe de Mahomet, « Ibn Ishaq », témoignait au 8e siècle que le prophète marchandait ses propres esclaves capturées lors d’une de ses multiples attaques, contre des chevaux et des armes.

Le coran, qui abolit les jeux de hasard et la consommation d’alcool, approuve l’esclavage. Dans un hadith de « Bukhari » (62:137) il est précisé que le « beau modèle » Mahomet avait acquiescé au viol par ses fidèles de femmes capturées après que leurs maris et leurs frères ont été tués, avant d’en faire leurs esclaves sexuelles…

D’ailleurs, la Mecque était autrefois un marché d’esclaves très prisé.
L’écrivain « Roger Botte », ayant écrit un ouvrage sur le sujet, mentionne le « lien séculaire entre pèlerinage, traite des esclaves et leur redistribution dans l’ensemble du monde musulman ».
L’esclavagisme attesté comme étant de droit divin ne peut donc, pour ces pays, qu’être immuable, légalement pratiqué de tout temps et en tout lieu, selon la charia, la loi islamique.

Image de prévisualisation YouTube

Images de propagande

Selon une enquête parue dans le « New York Times » du 13 août, l’esclavage sexuel des femmes yezidies bat son plein.

Et comment pourrait-on reprocher une telle conduite des islamistes qui ne font qu’appliquer les commandements d’Allah ?

Ces femmes Yezidies sont des milliers à être vendues et achetées, avec des actes de vente en bonne et due forme comme n’importe quel autre bien matériel, par les combattants islamiques.

En décembre 2014, « Amnesty » publiait un rapport avec des témoignages de femmes et de jeunes filles.
L’un de ces témoignages expliquait que les esclaves sexuelles pouvaient parfois être logées avec les femmes légitimes et les enfants de leurs propriétaires.

Certaines, à bout, se suicident, se ratent parfois.

Violer les femmes et les fillettes n’est en rien un péché pour ces hommes puisque le viol d’une non musulmane est non seulement licite en islam, voire encouragé par le coran, mais en plus l’acte aurait même des vertus purificatrices et serait « spirituellement bénéfique » et « vertueux ».

Il est relaté l’histoire de cet Irakien qui faisait ses prosternations avant d’ »utiliser » sexuellement sa petite esclave non musulmane de douze ans.
Après quoi l’homme est retourné prier, avec le sentiment satisfait de s’être purifié.

« Il m’a dit que selon l’Islam, il est autorisé à violer une non croyante.
Il a dit qu’en me violant, il se rapproche de Dieu,
à chaque fois qu’il venait me violer, il priait
 ».

Le pieux violeur est dans son bon droit :

« cela fait plaisir à Dieu,
c’est autorisé.
C’est halal »

Cela fait même tellement plaisir à Allah qu’une petite Yezidie continuait d’être violée par son propriétaire, malgré les forts saignements dus à une infection qu’elle avait attrapée et qui faisait se dégager de son corps une odeur pestilentielle…

Un guide du savoir violer a même été rédigé par le Département de la Recherche et de la Fatwa. Mieux encore, des flottes de bus ont été réquisitionnées pour le transport d’esclaves, des bus habituellement destinés aux pèlerins de la Mecque et sur lesquels on peut lire la mention « hajj » ! Il faut bien rentabiliser le matériel !

Si les Yezidis sont à ce point persécutés, c’est en raison de leurs convictions religieuses puisqu’ils ont le mauvais goût d’être « polythéistes », des convictions aussi inacceptables pour les islamistes que l’athéisme.

Et dire qu’en Occident on nous contraint grâce à une redoutable et efficace propagande médiatico-politique, une autre forme d’esclavage, moral celui-là, à croire que l’islam ne serait qu’amour et tolérance…

Ces croyances différentes et non homologuées par Allah légitiment et justifient l’esclavagisme sexuel des femmes yezidies :

 « nous pouvons vous vendre et vous utiliser comme bon nous semble ».

Dans un article paru dans le journal syrien « Daqib », on pouvait lire que des femmes « mécréantes » avaient été attaquées et capturées, et que « nous les avons menées à la pointe de l’épée comme des moutons ».

Paix, amour et tolérance…
Mais surtout, pas d’amalgame, car l’islam ce n’est pas ça…
Du tout.

Caroline Alamachère

http://ripostelaique.com/  du 17/08/2015

C’est déjà un exploit que nos médias aient mentionné, « ici ou là », les sonneries de cloches poour appeler à prier pour les Chrétiens et Chrétiennes du Moyen-Orient.
Le jour du 15 août, c’est tout… mais leurs souffrances continuent et les médias ne nous racontent que des futilités.
Il faut bien que nos oligarques finissent leurs vacances tranquilles !
Septembre n’est pas loin, les éleveurs n’ont pas lâché, le chômage continue, les prix montent, etc…, nous allons avoir un automne bien chaud !
Quelles bêtises nos journaleux « autorisés » vont-ils encore sortir ?

Ce Sont Tous Des Muslis Politicards !

Des-rats

Quel « jihad » se poursuivra ?

Le nouveau chef des talibans appelle à l’unité du mouvement !

Les divisions au sein des talibans sont de plus en plus palpables depuis que « Akhtar Mansour » a succédé au mollah « Omar », fondateur du mouvement 

Dans son tout premier message audio diffusé samedi, le nouveau chef des talibans afghans, le mollah « Akhtar Mansour », appelle à l’«unité» des rebelles islamistes, dont les divisions sont de plus en plus palpables depuis qu’il a succédé au mollah « Omar », fondateur du mouvement.

Le décès du mollah « Omar », figure consensuelle malgré son absence de la vie publique depuis la chute du régime des talibans en 2001, a mis en lumière les profondes divisions qui traversent les talibans, engagés à la fois dans des pourparlers de paix avec Kaboul et dans une violente saison des combats dans tout l’Afghanistan.

En outre, ils sont confrontés à la concurrence féroce de « l’organisation de l’Etat islamique » qui débauche de plus en plus de commandants talibans déçus par leur direction.

Et la désignation cette semaine du mollah « Mansour », bras droit de son prédécesseur, n’a apporté aucun apaisement.
Certains commandants talibans jugent que sa sélection a été précipitée.
D’autres lui auraient largement préféré le fils du mollah « Omar », « Yacoub », ou lui reprochent ses accointances avec le Pakistan, accusé par certains de souffler le chaud et le froid sur la rébellion.

«Le monde tente de créer des divisions dans nos rangs et de nous affaiblir»,

explique le mollah « Mansour » dans son message d’une trentaine de minutes mis en ligne sur le site officiel des talibans.

«Nous devons tous travailler à préserver notre unité.
Les divisions dans nos rangs ne feront que servir nos ennemis et nous causer davantage de tort
»,

souligne-t-il.

La direction des talibans a adjoint au mollah « Mansour » deux lieutenants, le mollah « Haibatullah Akhundzada », ancien chef des tribunaux des talibans, et surtout « Sirajuddin Haqqani », le fils de « Jalaluddin Haqqani » et leader du réseau du même nom, une influente branche de la rébellion talibane réputée proche des services secrets pakistanais.

Dans la controverse qui oppose les talibans les uns aux autres, l’opportunité de donner suite au premier round de pourparlers de paix organisés début juillet avec le gouvernement afghan au Pakistan divise.

Sur le terrain, certains commandants y sont fermement opposés.
Mais le mollah « Mansour » est «un modéré, favorable à la paix et aux pourparlers», souligne « Abdul Hakim Mujahid », un ancien taliban aujourd’hui membre du Haut conseil afghan pour la paix, un organisme mandaté par Kaboul pour pactiser avec les rebelles islamistes.

Or dans son message, enregistré au cours du «serment d’allégeance» des responsables talibans, le mollah « Mansour » reste très ambigu sur ses intentions.

«L’ennemi dit qu’existe un processus de paix.
Comme vous le savez, nos ennemis diffusent beaucoup de propagande»
,

lance-t-il dans ce message en pachtoune, langue parlée en Afghanistan et au Pakistan.

«Notre but est d’appliquer la charia (loi islamique, ndlr) et de mettre en place un système islamique.
Notre jihad se poursuivra jusqu’à cela devienne réalité»
,

explique-t-il encore.

Un deuxième round de pourparlers devait avoir lieu vendredi au Pakistan pour tenter de mettre sur les rails un dialogue qui aboutirait à la fin du conflit sanglant qui dure depuis 2001.
Mais l’annonce surprise cette semaine du décès du mollah « Omar », survenu en avril 2013 d’après les services secrets afghans, a forcé Islamabad à le reporter sine die.

Le flou entretenu par la direction des talibans autour du sort du mollah « Omar » et son absence totale d’apparition publique depuis 13 ans ont fait enrager plus d’un commandant taliban.
Certains d’entre eux ont rallié l’organisation de « l’Etat islamique » qui tente de chasser sur les terres des talibans, à l’est de l’Afghanistan.

Le mollah « Mansour » avait d’ailleurs adressé en juin une mise en garde au chef de l’ »EI », « Abou Bakr al-Baghdadi », l’enjoignant de s’abstenir de toute implantation en Afghanistan, sous peine de «réaction» des talibans.
(http://www.liberation.fr/monde/2015/08/01/afghanistan-le-nouveau-chef-des-talibans-appelle-a-l-unite-du-mouvement_1357376)

source : http://www.liberation.fr/

Manager

http://www.noterror.fr/  du 10/08/2015

Les Assassins Portent Des Prénoms !

coran-islam (1)

 Qui assassine ?

A Toulouse, « Eva » a été tuée à coups de pied de biche par… « Zakariya » et « Taha ».

Peut-on considérer comme « neutres » les prénoms des assassins de Eva ?

« Trois étudiants âgés de 18 à 23 ans ont été mis en examen hier à Toulouse.
Ils sont accusés de l’assassinat, ou de complicité d’assassinat, dans la mort d’ »Eva Bourseau », découverte lundi soir.

Au bout des drogues et de la violence.
« Eva Bourseau », 23 ans, sourire enjôleur, a vécu un enfer dans la soirée du dimanche 26 juillet.
Après avoir partagé de la drogue avec ses agresseurs, elle a été frappée à coups de poing américain et de pied de biche !

Le crâne fracassé, le nez détruit, elle n’a pas succombé à un accident mais bien à un assassinat, un acte prémédité.
Ses bourreaux ont ensuite décidé de la faire disparaître, plaçant son corps dans une malle en polyuréthane, l’aspergeant de 25 litres d’acide chlorhydrique.

«Pendant sept jours, les suspects sont revenus.
Pour constater la dissolution du corps, pour nettoyer, pour voler également»,
a détaillé le procureur Pierre-Yves Couilleau.

Ce n’est qu’au cœur de la nuit de jeudi à vendredi que ceux qui se présentent comme des «exécutants» sont passés aux aveux.
« Zakariya », qui aura 19 ans en novembre et « Taha », un Marocain de 21 ans, se passionnent pour les maths.
Élèves de prépa math sup/math spe, le genre de formation où on discute plus équations que paradis artificiels.
Pourtant, non seulement ces deux garçons assumeraient le passage à l’acte, mais également d’avoir «voulu faire disparaître le corps»,
a précisé le procureur.
Une méthode digne de la mafia, directement inspiré par la série américaine «Breaking bad», comme nous le révélions hier.
L’idée du duo était de «dissoudre le corps» selon l’expression du procureur, pour faire croire à la disparition volontaire d’ »Eva ». »

Lire l’ensemble de l’article sur La Dépêche du Midi :

http://www.ladepeche.fr/article/2015/08/08/2156773-meurtre-etudiante-scenario-fait-froid-dos.html

Peut-on considérer que l’origine étrangère (on ne parlera pas de confession ici bien que l’on sache que l’immigration en France est à 80% musulmane) des barbares ne joue aucun rôle dans la violence inouïe avec laquelle ils auraient obéi à l’ordre de « Guillaume » de passer à tabac la mauvaise payeuse ?

« Zakariya », forme arabe de Zacharie, sans doute donné par une famille très croyante/pratiquante 
(Parmi les célébrités prénommées Zakaria, on peut citer les footballeurs marocains Zakaria Alaoui El-Achraf, Zakaria Labyad, Zakaria Aboub, Zakaria Amzil et Zakaria Zerouali. On évoquera également leurs compatriotes, le boxeur marocain Zakaria Moumni et le chanteur et chorégraphe Zakaria Houaoura. Source http://www.journaldesfemmes.com/prenoms/prenom/5633/zakaria/)

« Taha » est un prénom masculin tiré du nom d’une sourate coranique, la vingtième. Encore un Marocain élevé dans une ambiance de « mécréant », sans doute…

On ne dira pas ici que le fait de porter des prénoms musulmans, d’être élevé dans une famille musulmane ou d’être musulman fait de n’importe qui un assassin.

Mais…

Mais, comme je l’ai expliqué en 2012, suite aux assassinats du petit Kilian et de deux femmes gendarmes, la violence mahométane est un fait, et des gens pas très bien dans leurs têtes, après avoir baigné dans l’atmosphère violente du coran peuvent sans doute être enclins, plus que les autres, à devenir de vrais barbares :

« Il y en a marre.
Peut-on encore dire que le hasard fait mal les choses quand on considère la liste des faits-divers tragiques qui endeuillent notre pays depuis plusieurs mois ?

Hasard si le tueur de Montauban-Toulouse était islamiste radical et s’appelait « Mohamed Merah » ?

Hasard si l’assassin du petit « Kilian » s’appelle  »Souleymane » ?

Hasard si le tueur des deux gendarmes s’appelle Abdallah ?

Hasard si le preneur d’otage de Toulouse se réclame d’ »Al Qaïda » et s’appelle « Fethi » ?

Hasard si les violences entre musulmans de diverses obédiences ont alimenté les faits-divers cette semaine ?

Hasard si ceux qui, à Bruxelles, s’opposentpar la violence quand ce n’est pas par l’émeute aux arrestations effectuées par les policiers sont musulmans ?

Hasard si un français se déplace de Paris à Bruxelles, agresse deux policiers et déclare mener son combat dans le cadre du « djihad » islamique ?

Certes, l’assassin d’ »Agnès »  s’appelle « Mathieu ».
Les choses ne sont donc, fort heureusement, pas complètement manichéennes, il y a une majorité de musulmans, d’immigrés ou de descendants d’immigrés paisibles et respectueux des lois et une majorité de Français d’origine paisibles et respectueux des lois.

Néanmoins, on est bien obligés de constater que, si notre civilisation est peu à peu parvenue à discipliner l’être humain à coups de morale, d’interdits, d’entraînement au respect de l’autre et, plus que tout, au respect de la vie, ce n’est pas le cas de la civilisation mahométane fondée sur le coran et les hadith-s de la vie de Mahomet.
Tout simplement parce que les enfants qui ont le malheur de naître dans une famille musulmane pratiquante sucent avec le lait de leur mère les sourates proclamant la supériorité des musulmans sur les autres, la répétition « ad nauseam » de la nécessité de frapper, faire obéir ou tuer Infidèles et mécréants en tous genres et voient dès le berceau Mahomet présenté comme un modèle.
Or, qui est Mahomet ?
Un chef de guerre qui ne parle que conquête au nom d’Allah des terres non musulmanes, qui n’hésite pas à exterminer des tribus entières de juifs, qui fait fouetter femmes et opposants, qui proclame que apostasie et homosexualité sont passibles de la peine de mort et impose une obéissance absolue au nom d’un Dieu dont il prétend appliquer la volonté.

On est fort loin, vous en conviendrez, de notre civilisation marquée,
– par Socrate, qui cherche à ébranler les opinions fausses par la réflexion et préfère mourir plutôt que de s’enfuir, quand, condamné par un procès inique, il refuse de trahir les lois de son pays,
– par Descartes qui enjoint de douter de tout avant tout,
– par Jésus qui appelle à pardonner et à accepter l’autre avec ses imperfections et son mode de vie, fût-il contraire à l’enseignement du Christ.

Alors comment s’étonner que les prosélytes de la religion d’Allah qui ont un compte à régler avec eux-mêmes, avec l’autre ou avec la société aient plus de mal que nos jeunes à se maîtriser et n’hésitent pas à tuer ?

On rappellera ici que la politique du gouvernement ne peut que favoriser la naissance et le développement de nombreux « Mohamed Merah », « Abdallah Boumezaar » et autres « Fathi » ou « Souleymane ».
Taubira se glorifie de la disparition des tribunaux correctionnels pour mineurs.
Taubira se glorifie de la disparition prochaine des peines plancher.
Si on avait appliqué les peines plancher, les deux gendarmes seraient encore en vie…

Combien faudra-t-il de petits « Kilian » assassinés pour que notre gouvernement ose répondre à la violence par une violence légitime, seule susceptible de calmer ceux qui ne connaissent que la barbare loi du plus fort ?

Combien faudra-t-il de petits Kilian assassinés pour que notre gouvernement rompe avec la fuite en avant de l’école qui n’est plus républicaine et va l’être de moins en moins en plus avec l’application du programme éducatif de Hollande ?

Marre de voir des petits voyous anti-école traîner leurs guêtres sur les bancs d’un « collège unique » qui refuse d’orienter avant 16 ans (et bientôt 18 ) vers un apprentissage de métier manuel qui les débarrasserait d’une école haïe et qui débarrasserait condisciples et enseignants de contestateurs violents et irrespectueux qui cannibalisent toutes les aides, sans aucun résultat et empêchent, en plus, les autres de progresser.
Epouvantable cerise sur le gâteau, ils rackettent, frappent, dealent et cognent à mort dans les toilettes ceux dont la tête ne leur revient pas ou qui osent leur dire non.

Marre de cette école qui n’est pas capable d’imposer sa loi et qui veut, sous prétexte d’égalitarisme et de mixité sociale, enlever des établissements scolaires des quartiers les perturbateurs pour les imposer là où ils seront minoritaires, sans se soucier de mettre en danger les jeunes qui respectent les autres et ceux qui ne sont pas capables de se défendre ?

Marre de cet état d’esprit qui interdit d’enfermer dans des établissements spécialisés sont qui sont des dangers pour autrui !

Marre de voir la France transformée par une immigration majoritairement arabo-musulmane, depuis trente ans, sans intégration, en période de chômage de masse.

Marre de voir l’islam harceler quotidiennement nos principes laïques, avec la complicité des « dhimmis » de gauche et de droite.

Marre d’avoir peur tous les jours pour nos enfants et petits-enfants.

Marre de voir nos policiers et nos gendarmes désarmés par les juges et la dictature de la bien-pensance.

Marre de sentir les racailles se sentir de plus en plus invulnérables.

Marre de sentir qu’à chaque élection, le poids de l’islam est de plus en plus important, et qu’il a été décisif dans l’élection de Hollande à l’Elysée.

Marre d’une presse qui ne donne les noms des assassins que quand, exceptionnellement, ils s’appellent « Mathieu ».

Marre de sentir que l’élection de Hollande-Taubira donne l’impression aux voyous que tout leur est désormais permis.

Il nous faut du changement, du vrai.
Mais exactement le contraire du changement qu’une « Aubry » appelle de ses vœux, qui ne peut qu’augmenter le nombre de victimes d’une culture de la violence qui s’implante sur notre sol avec la complicité criminelle nos politiques. »

http://christinetasin.over-blog.fr/article-meurtres-prises-d-otage-agressions-mort-de-kilian-marre-de-voir-la-violence-de-la-societe-mahometane-107331443.html

C’était en 2012… Hélas, la liste pourrait d’allonger de façon dramatique.
Hélas, hier comme aujourd’hui la presse aux ordres maquille le plus souvent le prénom des assassins quand ils ont une origine extra-européenne.

D’ailleurs, pour le meurtre d’ »Eva », seul le quotidien local les a donnés… CQFD.

Aujourd’hui comme hier des dirigeants criminels favorisent une immigration majoritairement musulmane, faisant ainsi entrer sur notre sol et des « djihadistes » et des « déséquilibrés » ayant puisé dans l’islam leur raison d’exister et toutes les raisons d’être violent avec autrui.

Christine Tasin

Le blog de Christine Tasin  du 09/08/2015

Des Muslis Pour Protéger L’ Ukraine !

tatars (1)

Un bataillon de musulmans
à la solde de l’Ukraine

L’Ukraine veut se protéger des Russes grâce aux musulmans.

Le pays s’apprête en effet à créer un bataillon de soldats musulmans pour protéger la frontière de Crimée, a révélé « Mustafa Abdülcemil Kırımoglu » lundi 3 août.
Ce leader des Tatars de Crimée, fidèles à l’Ukraine par hostilité envers Moscou, est en exil à Kiev depuis que les autorités russes lui ont interdit l’accès à l’ancien territoire ukrainien devenu russe en mars 2014.

Ce bataillon sera composé de soldats issus des minorités musulmanes de la région :
Tatars de Crimée mais aussi Tatars de Kazan, Ouzbeks, Tchétchènes, Azéris ou encore Turcs meskhètes, a signifié « Mustafa Abdülcemil Kırımoglu ».

Les soldats de cette unité spéciale, qui seront déployés dans la province de Kherson, dans le sud de l’Ukraine, seront chargés de surveiller le transport des marchandises et des personnes entre l’Ukraine et la péninsule criméenne, souligne le quotidien turc « Hurriyet ».

Cette annonce intervient après le deuxième congrès mondial des Tatars de Crimée qui se déroulait du 31 juillet au 2 août à Ankara avec la participation de 180 organisations de la société civile venues de 12 pays.
Le président « Recep Tayyip Erdogan », soutien de la cause tatare, est intervenu lors de ce forum pendant lequel il a réitéré son refus de reconnaître l’annexion de la Crimée par la Russie.

Source :
 http://www.saphirnews.com/Un-bataillon-de-soldats-musulmans-a-la-solde-de-l-Ukraine_a21148.html?preview=1

L’opinion de civilwarineurope

La Turquie est au centre de toutes les tensions internationales.

Que cela soit en Syrie, en Iraq, au Kurdistan, dans le Caucase, en Crimée, en Asie centrale, au Xinjiang, à Chypre et bien entendu dans les Balkans, Ankara ne cesse de jeter de l’huile sur le feu avec la complicité et l’assentiment des États-Unis.

Retenez bien ceci :

La troisième guerre mondiale commencera en Turquie ou à cause de la Turquie.

 

http://civilwarineurope.com/  du  07/08/2015

Pourquoi Migrer D’Afrique En Europe ?

oim (1)

L’Organisation internationale
pour les migrations.

L’« O.I.M. » est une agence intergouvernementale basée à Genève mais qui se situe en dehors du système des Nations unies.
Elle est issue du Comité intergouvernemental pour les migrations européennes, créée en 1951 pour aider la réinstallation des personnes exilées de la Seconde Guerre mondiale

https://fr.wikipedia.org

§§§§§§

O.I.M. en 2015

 

Plus de 2.000 décès de « migrants » en Méditerranée cette année.

Le cap des 2.000 migrants et réfugiés morts cette année en mer Méditerranée en tentant de gagner l’Europe par la mer a été franchi ce week-end, un bilan humain tragique supérieur à celui de la même période de l’année 2014.

« Malheureusement nous avons atteint ce week-end un nouveau niveau avec plus de 2.000 migrants et réfugiés morts »

en 2015 en tentant de joindre l’Europe via la Méditerranée, a indiqué mardi à Genève « Itayi Virri », porte-parole de l’« Organisation internationale pour les migrations » (« OIM »).
Pour la même période de 2014, 1.607 migrants avaient péri dans leur traversée hasardeuse de la Méditerranée, 3.279 sur l’année entière.

L’ »OIM » indique également que quelque 188.000 migrants sont arrivés depuis janvier en Europe, principalement en Grèce et en Italie, via la Méditerranée et elle s’attend à ce que le chiffre symbolique des 200.000 personnes soit « très rapidement atteint ».

Approximativement 90.500 migrants et réfugiés sont arrivés en Grèce et 97.000 en Italie, mais les décès sont essentiellement enregistrés dans les tentatives de traversée depuis l’Afrique du Nord vers l’Italie.
Il y a eu 1.930 décès sur cette route contre une soixantaine sur la route de la Grèce, généralement depuis la Turquie.
Ce bilan est plus modeste car la traversée est beaucoup plus courte entre les côtes turques et les îles grecques.

Dix-neuf décès dans le canal de Sicile la semaine dernière sont venus s’ajouter à ce bilan, précise l’ »OIM ».
Dans un des cas, 14 corps ramenés dans le port sicilien de Messine, les migrants sont morts d’épuisement et de soif après que l’eau potable eut été utilisée pour refroidir le moteur du bateau, selon les témoignages recueillis par l’ »OIM ».

– Pression maintenue à Calais –

Pour beaucoup de ces migrants, la Grande Bretagne reste l’objectif final de leur marche vers l’Europe du nord et Calais, dans le nord de la France, reste un point de passage malgré le dispositif policier mis en place par la France en coordination avec les Britanniques.

Quelque 600 tentatives d’intrusion de migrants, selon la police, ont été déjouées dans la nuit de lundi à mardi aux abords du tunnel sous la Manche, près de Calais, qui faisait par ailleurs l’objet d’une « inspection » provoquant des retards de trafic.

Ce chiffre est cependant en forte baisse comparé aux 1.700 tentatives de candidats à l’immigration en Angleterre enregistrées la nuit précédente.

Le groupe Eurotunnel qui gère l’installation sous-marine entre la France et l’Angleterre a annoncé qu’il effectuait une inspection au sein du couloir sud du tunnel, après la détection d’une « anomalie », qu’il n’a pas précisée, mais qui provoquait des retards dans le trafic mardi matin.

Les passagers devaient tabler sur une attente de deux heures au départ de Folkestone en Angleterre, et d’une heure côté français, le trafic étant détourné sur le seul tunnel nord.

Dans la nuit, environ 500 migrants ont été dénombrés aux abords du site, pour 600 tentatives d’intrusion, dont 400 ont été repoussées.
Environ 180 personnes interceptées ont été reconduites hors du site et une vingtaine interpellées, a détaillé une source policière.

– « Responsabilité morale » de l’Europe –

Selon l’ »OIM », de 3.000 à 5.000 migrants campent à Calais dans l’attente d’un hypothétique moyen de traverser la Manche.

Dix sont morts dans leurs tentatives depuis le 1er juin.

« L’Europe a une responsabilité morale et politique pour répondre (à cette crise) de façon humanitaire »,

a souligné « Eugenio Ambrosi », directeur de l’ »OIM » pour l’Union Européenne.

Il appelle à des solutions à long terme, avec des protections internationales pour ceux qui arrivent en Europe.
L’ »OIM » souligne également que les projets de renforcer les barrières autour du port et du tunnel « seront inefficaces pour contrôler les migrations irrégulières mais également dangereux pour les migrants, et augmenteront les demandes pour les passeurs ».

A Bruxelles, la Commission Européenne a indiqué que le Commissaire pour les migrations et les Affaires intérieures « Dimitris Avramopoulos » doit appeler mardi les ministres de l’Intérieur français et britannique pour voir ce que Bruxelles peut faire sur le plan de l’aide financière et pratique dans le traitement des demandes d’asile et de l’organisation des retours.

La Gazette de Boulevard Voltaire

http://www.bvoltaire.fr/  du 05/08/2015

Si c’est la « responsabilité MORALE de l’Europe », c’est celle de TOUTE l’Europe !
Or, il y a de nombreux pays européens, la Lettonie par exemple, qui ne veulent plus entendre parler de ces immigrés !


L’ »O.I.M. » a eu son utilité, mais dans un autre contexte !


Cet organisme peut faire agir les autres membres adhérents ou observateurs afin de surveiller les sources de trafic… ou ne rien faire puisqu’il est obsolète aujourd’hui.
Pourquoi ne pas les faire migrer sur le continent africain si vaste et les encadrer ?
Cela ferait beaucoup d’argent gaspillé pour des études et des palabres stériles qui serait utilisé à bon escient.
Les gens seraient chez eux, entre eux, avec leur religion, seraient aidés pour se construire une vie décente et ne pas mourir pour un rêve…à condition de bien vouloir travailler quand même !

Question Religieuse Non Exécutive !

mosqueea-300x200 (1)

« France-Inter » enquête
sur l’islam de France.

« France-Inter » a diffusé samedi dernier après les informations de 13 heures, un petit reportage d’environ un quart d’heure intitulé « Enquête sur l’Islam de France ».

C’était un peu un état des lieux superficiel des mosquées et des imams sur le territoire français, ainsi que de leur financement.
Les journalistes se sont limités à faire des interviews et à présenter des grandes lignes en mentionnant des chiffres qui, s’ils sont sans doute en dessous de la réalité, donnent déjà une base de départ concernant l’ampleur du phénomène.
Les échanges du reportage sont dans la première partie de l’émission « Secrets d’infos » que l’on retrouve en suivant ce lien :
http://www.franceinter.fr/emission-secrets-d-info-enquete-sur-lislam-de-france-pollution-un-poison-capitale

Démarrage avec un extrait de discours de Manuel Valls.
Il ressort du reportage que :

– « Il y a environ 2300 lieux de culte musulmans en France.
– Ces lieux sont financés par des pays étrangers musulmans du Maghreb et du Proche Orient.

Concernant l’Algérie :

– « Le recteur de la grande mosquée de Paris est directement nommé par Alger depuis 1956.
D’après leur version, pour le justifier à l’origine, le pouvoir algérien avait un intérêt stratégique à surveiller ses ressortissants qui étaient prévus pour retourner au pays à l’époque, et qui auraient donc pu ramener des idées subversives…
Ensuite, pendant les années noires en Algérie à partir des années 90, c’est l’aspect sécuritaire qui a prévalu à cause d’une certaine tolérance exercée par la France envers des partisans du « GIA » et du « GSPC » établis sur son territoire pour qu’ils ne perpétuent pas d’attentats. – Le budget de la Grande mosquée de Paris est voté à Alger par ses députés à hauteur de 10 millions d’Euros environ. – Alger détache et répartit 120 imams sur le territoire français et les rémunère 2400 Euros par mois avec logement de fonction.
Il y a des liens étroits entre le recteur de la mosquée de Paris et le 1er ministre algérien, bien que le premier s’en défende…
La mosquée parisienne peut être considérée comme une annexe de l’ambassade d’Algérie.

Concernant le Maroc :

– Il finance une trentaine de mosquées, dont les mosquées de Saint-Etienne et de Strasbourg à hauteur d’1,5 million d’Euros par an, et détache 30 imams en France.
Les fêtes nationales marocaines et les votes sont organisés dans les mosquées de France. Pour le Maroc, c’est une façon de faire pour que la communauté musulmane de France conserve un attachement avec lui, car son intérêt n’est pas de la stabiliser.
– Petit exemple aussi du Consul du Maroc qui a été appelé pour trancher un litige dans une mosquée du Nord de la France.

La Turquie :

Elle envoie le plus d’imams en France :
150 imams turcs ne parlant pratiquement pas le Français.
Ils ont un logement de fonction et une indemnité de 1600 Euros par mois.

Pays du Golfe :

« Le Sultan d’Oman » a versé près de 2 millions d’Euros pour la mosquée de Roissy-en-Brie.
« L’Arabie saoudite » a financé les mosquées de Lyon et d’Évry, mais est très peu interventionniste en raison de son image défavorable de rigorisme religieux.

En général concernant les pays étrangers :

– La quasi-totalité des listes pour les élections au « CFCM » sont rédigées dans les différents consulats étrangers.

Problèmes engendrés 

– Comme les moyens financiers disponibles en France ne sont pas suffisants, les pays étrangers qui ont financé les constructions et le personnel, en exercent ensuite la direction de droit.
Les tensions entre pays maghrébins sont importées en France (exemple de la dispute entre le Maroc et l’Algérie à propos du Sahara).
– Implantation aussi d’agences privées qui fournissent les visas payants pour le « Hadj » et qui font des profits énormes

(Ceci nous concerne en principe moins, mais est quand même une activité commerciale développée sur notre sol, qui est entièrement communautaire, et qui peut éventuellement engendrer des troubles à cause de la corruption…).
À la Grande mosquée de Paris, la prière reste en Arabe le vendredi.
Les jeunes, à l’inverse des anciens, seraient en faveur d’un prêche en Français.
Les anciens ont conservé leur système de pensée resté de l’autre côté de la Méditerranée. – Problème du « CFCM » qui fait allégeance aux pays d’origine et fait toujours référence à l’identité étrangère de sa communauté.
Le recteur de la mosquée de Paris est contre tout changement de langue dans les prêches.

Solution proposée par Bernard Cazeneuve :

– Création d’une instance intermédiaire plus élargie entre le « CFCM » et les pouvoirs publics…

Conclusion du reportage

– Le financement reste compliqué sans un apport de l’étranger, et est quasiment insoluble autrement.
(18 minutes)
(Sauf que, par exemple en Amérique, lors de la construction des lieux de cultes au temps de la colonisation, ceux-ci n’ont pas été, à ma connaissance, subventionnés par les différents pays européens, mais bien par les colons immigrés sur place…)

Mon avis sur la question

Nous nous retrouvons devant un problème de « souveraineté » que la classe dirigeante n’est pas en capacité de résoudre.

Il n’aurait jamais fallu laisser construire ces mosquées sans en connaître le fonctionnement, et envisager aussi les éventuelles répercussions ou conséquences.

Maintenant sur le principe de l’implantation d’une religion étrangère –et même plus qu’exotique– qui est à la base du problème :
Pour s’assimiler, des gens qui viennent pour s’installer dans un pays devraient non seulement en adopter les lois, mais aussi en adopter les coutumes et la religion…

Cela paraît peut-être simpliste, mais la grande Histoire a toujours montré que c’est justement l’inverse qui a engendré le plus de conflits plutôt mortels…

Et ceci est toujours vrai à l’heure actuelle partout dans le monde…

Et est très mal parti pour changer…

De plus sur le fond :
Il faudrait savoir s’il n’y a qu’un seul dieu…, ou s’il y en a plusieurs…
Et s’il n’y en a qu’un, alors ça ne devrait pas être un problème de changer de parti… politique…

D’autre part :
Comment peut-on faire preuve de bonne volonté pour le « vivre ensemble » quand on refuse de se fondre dans la masse en apportant et en revendiquant ses spécificités ?
Nous avons tous été témoins que dans les années 70/80 au Liban et dans les années 90 en ancienne Yougoslavie, le soi-disant « vivre ensemble » pendant des siècles s’est terminé en affrontements sanglants…– et la situation actuelle montre que les tensions sont toujours présentes… –certes, aussi à cause des morts précédents.

Elie Prodhomme

france-inter-300x192

 

http://ripostelaique.com/  du 02/08/2015

Ce n’est pas une question d’état, que nos « brillants » oligarques gouvernants essaient de réparer les erreurs commises depuis…disons plusieurs mandats présidentiels !
On a trop souvent servi à la France Chrétienne que les mosquées n’étaient pas payées par l’Etat en raison de la Loi 1905, pour que « Mossieur » Caseneuve commence à poser des jalons pour une soit-disant « instance ».
L’état ne se mêle pas pas des affaires religieuses…à moins qu’il y ait anguille sous roche avec quelque autre raison dont le peuple n’a pas été informé.
Pas de nouvelles créations mêlant exécutif et religieux…cela ferait trop plaisir aux musulmans !
Notre France Est Une République Laïque !

Consommer Avec Grande Modération.

kamikaze-300x199 (1)

Les recrues Européennes
de « l’état islamique »…

« Carole André-Dessornes », consultante en géopolitique et docteur en sociologie associée au Cadis (« centre d’analyse et d’intervention sociologique »), le centre de recherche en études sociologiques rattaché à l’« Ehess » (École des hautes études en sciences sociales), répond aux questions de « L’Orient-Le Jour ».

« De plus en plus jeunes et
beaucoup plus de femmes »

Le groupe « état islamique » (« EI ») représente toujours une menace pour l’Union européenne, où il continue de recruter des jeunes Européens, mais rien ne permet de dire qu’il utilise les filières de migration pour infiltrer des terroristes, relève le coordinateur de l’UE pour l’antiterrorisme « Gilles de Kerchove » dans un entretien accordé à l’ »AFP ».

« L’Orient-Le Jour » :
Le groupe « état islamique » vient de subir une série de revers militaires en Syrie.
Constitue-t-il toujours une menace pour l’Europe ?

Réponse :
« Daech » (« EI ») est très résilient malgré les revers.
Il continue d’attirer.
Il y a encore des jeunes Européens qui partent.
Ils sont de plus en plus jeunes et il y a beaucoup plus de femmes. L’Union européenne est mobilisée et les attentats de Paris ont augmenté cette mobilisation, mais cela n’a pas changé les choses.
Il faut continuer les efforts car la menace reste sérieuse.

« L’Orient-Le Jour » :
Combien d’Européens ont rallié le jihad en Syrie ?

Réponse :
4 000 selon nos données.

« L’Orient-Le Jour » :
Craint-on que le groupe se serve des filières migratoires pour infiltrer des terroristes en Europe ?

Réponse :
« Daech »
est impliqué dans les filières, mais comme sources de financement.
Le trafic est très lucratif.
Mais nous n’avons aucun renseignement pour dire que des terroristes utilisent ces filières.
Il ne faut pas faire d’amalgame, car c’est dangereux.
Les demandeurs d’asile sont des personnes persécutées, les immigrants illégaux viennent parce qu’ils veulent une vie meilleure.
Ils ne sont pas des terroristes, ils ne sont pas des criminels.
C’est explosif de mélanger les trois, surtout quand on n’a pas de preuve.

« L’Orient-Le Jour » :
D’où vient alors la menace pour l’Europe ?

Réponse :
Elle vient des combattants européens qui ont un passeport et qui n’ont pas été identifiés, mais aussi des résidents en Europe qui se sont radicalisés sur l’Internet et de ceux qui sont revenus et qui, considérés comme inoffensifs, basculent dans la violence.
Pour cette raison il faut développer des programmes de déradicalisation.

« L’Orient-Le Jour » :
Comment l’UE peut-elle prévenir les recrutements pour la Syrie et les retours de potentiels terroristes ?
Réponse :
L’un des moyens est le renforcement des contrôles des ressortissants de l’UE aux frontières extérieures.
L’article 7 du code des frontières de Schengen permet des contrôles systématiques sur la base d’indicateurs des risques communs.
Ces indicateurs ont été définis et approuvés, mais ils sont confidentiels et doivent le rester.
« Daech » met en ligne des conseils destinés aux candidats au « jihad ».
Schengen est la solution, pas le problème.

« L’Orient-Le Jour » :
L’UE s’est dotée d’un plan d’action pour lutter contre la radicalisation.
Où en est-on de sa mise en œuvre ?

Réponse :
Nous avons assez bien anticipé la menace.
J’ai soulevé le problème des combattants étrangers en janvier 2013 dans une analyse sur les conséquences des printemps arabes pour la sécurité de l’UE et un paquet de mesures a été adopté en juin 2013.
Mais il faut garder le rythme.
Il y a encore beaucoup à faire, notamment avec l’Internet.
Les États attendent une implication forte de l’Union européenne face aux géants de l’Internet pour enlever les sites illégaux, assurer un contrôle et développer un contre-discours pour empêcher les recrutements.

Source : OLJ
(OLJ est un quotidien libanais d’expression française – pelosse)

burka-225x300 (1)

Lors de l’attentat de Suruç, le 20 juillet dernier en Turquie, attribué à l’organisation « état islamique » (« EI ») par les autorités turques, la piste d’une « femme kamikaze » avait été évoquée par deux députés du parti prokurde HDP.
L’information a également été rapportée par plusieurs médias turcs dont le site « Hurriyet Daily News ».
Si l’hypothèse d’une femme responsable de cette opération-suicide, qui a fait plus de trente morts, n’a toujours pas été confirmée, certains experts craignent que le groupe « jihadiste » n’ait décidé d’impliquer plus directement les femmes dans ses opérations terroristes.

Jusqu’à présent, les femmes de l’ »EI » ont été cantonnées à un rôle d’« épouse modèle », défini dans le Guide de la bonne épouse du jihad.
Sommées de satisfaire les désirs sexuels de leur mari, de procréer pour que grossissent les rangs des jihadistes et d’assurer les tâches ménagères, les femmes au foyer peuvent aussi prendre les armes pour assurer la sécurité au sein du califat.
Dans certains bastions de l’ »EI », les membres de la brigade féminine « al-Khansaa », sorte de police religieuse, patrouillent munies d’AK-47.
Certaines femmes de l’ »EI » peuvent également devenir espionnes pour le compte de leur époux jihadiste, participer aux opérations de propagande ou encore recruter de nouveaux membres.
Mais vont-elles être bientôt autorisées à mener des attentats-suicide ?

Il y a quelques jours, le « Daily Mail » rapportait que le groupe jihadiste prévoit d’envoyer des combattantes féminines perpétrer des attentats en Europe.
D’après « Fahad al-Masri », président du Centre for Strategy, Military and Security Studies, interrogé par le quotidien anglais, l’ »EI » projette d’attaquer des sites religieux en Europe, particulièrement des « symboles chrétiens » comme le Vatican.
Pour la première fois, l’organisation terroriste aurait l’intention d’utiliser des femmes de la brigade « al-Khansaa » pour jouer les martyrs.

Les femmes kamikazes
plus efficaces

Pour « Carole André-Dessornes », si la menace d’un attentat perpétré par une femme existe réellement, « il n’est pas garanti que l’EI envoie les femmes d’ »al-Khansaa » ».

« Si l’ »état islamique » doit perpétrer un attentat en Europe, il est plus logique qu’ils aient recours à de jeunes femmes nées et radicalisées sur le Vieux Continent »,

indique Mme André-Dessornes à « L’Orient-Le Jour ».
Alors que, face à la menace jihadiste, les contrôles ont été renforcés en Occident, l’ »EI » peut être tenté d’avoir recours aux femmes, une ressource dont ils disposent désormais massivement.

« Les femmes représentent aujourd’hui une sorte de force paramilitaire, qui ne nécessite pas forcément un entraînement, mais répond présentement à des besoins stratégiques de l’ »EI », comme cela avait été le cas pour « el-Qaëda » en Irak »,

explique la chercheuse, auteure de Les femmes martyres dans le monde arabe : Liban, Palestine, Irak (éditions L’Harmattan).

Le recours à des femmes devrait rendre plus difficile encore la surveillance antiterroriste en Europe.
Les femmes sont effectivement plus difficiles à surveiller, note Madame « André-Dessornes » :

« elles se radicalisent seules, notamment sur Internet. C’est plus compliqué pour la police de les détecter ».

Si une femme est l’auteure d’une attaque, l’événement peut en outre avoir un impact fort, ajoute la chercheuse :

« Le recours à une femme kamikaze pourrait faire l’effet d’une bombe qui marquerait les esprits, répondant ainsi à l’objectif de l’ »EI » de créer un climat de terreur permanent.»

Désir de prendre les armes

Les combattants du groupe terroriste interdisent théoriquement les champs de bataille aux femmes.
Mais certaines d’entre elles ont manifesté leur désir de prendre les armes, notamment à travers les réseaux sociaux.
À chaque nouvelle vidéo de l’ »EI » montrant une décapitation, de nombreux tweets témoignent d’un désir de violence de plus en plus ancré dans l’esprit des femmes jihadistes.

« J’ai donc regardé la dernière vidéo de l’ »EI ».
Oh mon Dieu!
Je les aime !
Charia = Justice !
Dieu merci »
,

tweetait à titre d’exemple une jeune femme, le 16 novembre 2014, après la décapitation de Peter Kassig, un ancien soldat américain exécuté avec huit otages syriens.

Si un recours à des femmes kamikazes n’est pas exclu, « Carole André-Dessornes » estime néanmoins que d’éventuelles opérations féminines « resteront des cas isolés ».
Car le califat respecte malgré tout une stricte séparation des rôles entre l’homme et la femme, qui correspond à une idéologie bien marquée.
Jusqu’à présent, aucune femme de l’ »EI » n’a pu porter des explosifs.

D’autres groupes radicaux ont toutefois déjà eu recours à des femmes kamikazes.
Au Nigeria, l’organisation terroriste « Boko Haram », qui a prêté allégeance à l’ »EI », utilise cette technique depuis plus d’un an.
Et au Cameroun, le 25 juillet, 20 personnes ont été tuées dans un attentat-suicide revendiqué par « Boko Haram » et perpétré par une jeune fille de 12 ans.

 

http://jforum.fr/  du 02/08/2015

parlerfrancais (1)

Surtout on vit sur le vieux continent, on vit Français…d’où le titre de cet article.
Il est très intéressant pour ses informations, il n’est pas européen pour certaines appréciations.
On ne peut pas être sur place en même temps qu’à l’étranger.

Non A La « Naze Charia Islamique » !

bikini

Police religieuse à la piscine

Des femmes sont agressées parce qu’elles sont en maillot de bain !

L’information ne vient pas de la « fachosphère » ni de « l’ultradroite » mais de   »Marianne » qui titre carrément :

« Oui, on observe l’émergence d’une police des mœurs« .

Extraits édifiants…

Et c’est une directrice de recherche du CNRS et membre de l’Observatoire rhônalpin de la laïcité, qui dit ce que nous nous tuons à répéter depuis des années…

« L’affaire du maillot de bain de Reims a agité les réseaux sociaux ce week-end.
Le parquet a fait savoir qu’il n’y avait aucune origine morale ou religieuse à l’altercation.
Pour « Jacqueline Costa-Lascoux », directrice de recherche du « CNRS » et membre de l’Observatoire rhônalpin de la laïcité, il est néanmoins naïf de ne pas vouloir voir qu’il y a aujourd’hui en France « l’émergence d’une police des mœurs qui vise principalement les jeunes femmes sur le thème de la pudeur ». »

« Réserve faite des résultats de l’enquête dans ce cas précis, on observe l’émergence d’une police des mœurs qui vise principalement les jeunes femmes sur le thème de la pudeur.

« Cachez ce sein que je ne saurais voir »,

les Tartuffe affirment leur présence !
Des incidents ont éclaté la semaine dernière à la piscine Mermoz à Lyon et dans plusieurs piscines du Grand Lyon où des filles en maillot de bain ont été agressées.
Des garçons voulaient les faire sortir de l’eau et ils ont proféré des injures racistes contre les vigiles qui intervenaient.
Ces jeunes gens portaient eux-mêmes des bermudas recouvrant un caleçon (pour cacher une virilité prête à s’exprimer car « une femme non couverte excite les hommes » disent-ils, reprenant pour ainsi dire les termes des mollahs du film du réalisateur « Mehran Tamadon », Iranien).
Des réseaux sociaux leur conseillent aussi le refus du bonnet de bain (« Ça fait kippa »).

L’obscurantisme est décidément insondable !

Ce sont évidemment les femmes, qui sont les premières visées.
Tous les intégrismes s’en mêlent.
Qu’elles soient en « civil », vêtues d’une « abaya » (uniforme des filles de « Boko haram ») ou d’un « niquab », elles sont surveillées :

« Dès que je sors dans mon quartier, je me couvre pour ne pas être embêtée et traitée de… Montrer son corps, c’est blasphémer »,

me confiait récemment une mère d’élève. »

Toujours des extraits

« En vérité, les témoignages des jeunes filles sont édifiants« .
(Recueillies dans le cadre du programme « Jeunes pour l’égalité » dans 23 lycées d’Ile-de-France (Convention Education nationale, Région Ile-de-France, ADRIC) depuis quatre ans – Marianne)

« Elles éprouvent un désarroi intérieur mêlé du dépit d’être assignée à une identité sexuée dont d’autres s’affranchissent.
Car cela n’a qu’un temps de se croire un parangon de pudeur tout en rêvant d’être comme les autres.
Cela n’a qu’un temps de penser que la reconnaissance passe par un vêtement qui isole des autres et que la soumission apportera la quiétude et la sécurité.
On observe déjà en Rhône-Alpes des mouvements de « dévoilement » chez des femmes (entre 30 et 40 ans) luttant pour leur autonomie.
La contradiction avec le monde qui les entoure engendre souffrance et violence.

« La pudeur, ça va avec la virginité au mariage et ça permet de gagner des points pour aller au paradis, me disait une lycéenne de Nanterre, mais il faut aussi lutter pour que les autres filles ne nous enlèvent pas nos fiancés, car les garçons ont des besoins…
Vous savez…
Ils sont attirés
 ».

Tiraillées entre l’espoir d’une vie toute tracée et la crainte d’être trompées, certaines se transforment en émissaires de l’ordre moral, toujours en groupes

Il y a bien, aujourd’hui, une répression qui s’exerce pour contrecarrer les avancées du droit dans le domaine des libertés fondamentales.
Les femmes en sont les premières victimes.

Ainsi, malgré l’ »omerta » et les dénégations organisées autour de l’affaire du maillot de bain de Reims (mais aucune nouvelle de la principale victime, fort étrangement…) des journalistes et des spécialistes habitués à nier en choeur se distinguent de la meute des bien pensants pour dire leur inquiétude.

Comment comprendre que l’affaire des jeunes filles agressées à la piscine parce qu’en maillot de bain et risquant donc de faire naître une érection chez les mâles n’ait pas été répétée en boucle à la télé et à la radio ?

Comment comprendre que le lien même de l’article de « Marianne » concernant les incidents dans les piscines lyonnaises n’évoque pas ces insultes à jeunes femmes en maillot de bain, mais juste des problèmes de « sécurité » ?
(http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Justice/Fait-divers/Piscines-de-Lyon-huit-nouvelles-interpellations-ce-week-end)

Il faut chercher une autre référence pour en savoir plus sur toutes ces incivilités et notamment celle-ci :
(Jeudi 9 juillet )
Un garçon de 13 ans est arrêté après avoir agressé sexuellement deux adolescentes de 14 et 15 ans à Décines.
http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Justice/Fait-divers/Incivilites-un-mois-de-juillet-agite-dans-les-piscines-lyonnaises

Ils vont continuer, été après été, ils savent, par expérience, qu’il suffit de fiche la pagaille et de développer l’insécurité pour gagner.
Ici on ferme la piscine, là on interdira la mixité…

Partout la « charia » sera imposée par des petits voyous payés pour rendre la vie impossible aux non musulmans et les obliger à appliquer la « charia ».

Plus que jamais il ne faut pas se déballonner, plus que jamais il faut porter des petites robes sexy, investir piscines et parcs en maillot de bain…
Plus que jamais se préparer au grand affrontement…

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/  du 30/07/2015

La Politique Etrange Des Américains !

usa (2)

Des U.S.A. antichrétiens ?

Le Département d’Etat américain empêche les Chrétiens de témoigner des persécutions musulmanes qui leur sont infligées.
Alors que les persécutions des Chrétiens par les musulmans atteignent un niveau de brutalité sans précédent, le Département d’Etat américain a dévoilé sa politique de double standard à l’encontre des minorités chrétiennes persécutées.

« Soeur Diana », une influente Responsable chrétienne irakienne, qui devait se rendre aux USA en mai dernier, afin de plaider la cause des Chrétiens persécutés au Moyen Orient, se vit refuser son visa par le Département d’Etat américain, malgré le fait qu’elle ait visité les USA précédemment, notamment en 2012.

Elle devait faire partie d’une délégation de leaders religieux d’Irak, en compagnie, entre autres, de Sunnites, de Chiites, et de Yézidis, invités à Washington D.C. pour parler de la situation de leurs communautés respectives.

Chaque responsable religieux reçut un visa, à l’exception de la seule représentante chrétienne du groupe : « Sœur Diana ».

Lorsque ce refus fut de notoriété publique, de nombreux Américains protestèrent et certains écrivirent à leurs .députés.

Ainsi, l’ancien président de la Chambre, « Newt Gingrich », se référant au refus d’octroyer un visa à « Sœur Diana », déclara :

« Cette administration ne semble jamais trouver une bonne raison pour aider les Chrétiens, mais trouve toujours une excuse pour disculper les terroristes…
Comme ce refus injustifié attire l’attention, j’espère que le Secrétaire « Kerry » inversera la situation.
Dans le cas contraire, le Congrès devra mener une enquête et virer la personne, responsable de cette décision. »

Le Département d’Etat accorda finalement le visa à « Sœur Diana ».

Ce n’est pas la première fois que le Département d’Etat américain refuse d’octroyer un visa à un Leader chrétien, en provenance d’une région musulmane.
L’année dernière, alors que l’Institut américain pour la Paix invita tous les gouverneurs des Etats du Nord du Nigéria, à majorité musulmane, à une conférence aux USA, le Département d’Etat bloqua le visa du seul gouverneur chrétien de la région : « Jonah David Jang ».

Selon un avocat nigérian, défenseur des Droits de l’Homme, basé à Washington D.C., le problème de visa du gouverneur chrétien, était tout simplement dû à la « politique discriminatoire antichrétienne du gouvernement américain ».

Les USA insistent sur le fait que les musulmans sont les premières victimes de « Boko Haram » !
Ils affirment également que ce sont les Chrétiens, qui discriminent les musulmans de l’Etat du Plateau, l’un des rares Etats du Nord à majorité chrétienne.

Après avoir affirmé aux Autorités américaines que ces dernières ignoraient les 12 Etats-charia de la région, qui avaient institutionnalisé la persécution… le gouverneur chrétien rencontra subitement quelques difficultés pour obtenir son visa…

La question, qui demeure est la suivante:
Pourquoi les USA minimisent-ils ou nient-ils les attaques contre les Chrétiens ?

Un autre religieuse, « Sœur Hatune Dogan », apporta également son témoignage, lors de la réunion, et expliqua la raison pour laquelle le Département d’Etat ne souhaitait pas entendre de tels témoignages :
Ils vont à l’encontre du paradigme, que l’islam, c’est la paix.

« Sœur Hatune » déclara :

« Ce qui se passe dans les territoires de l’Etat islamique, ce que j’ai entendu, relèvent de la barbarie la plus cruelle qui ait jamais existé.
La mission de « Baghdadi » est de convertir le monde entier à la religion islamique et le conduire dans le « Dar Al Salaam », comme ils l’appellent.
L’islam n’est pas la paix.
Quiconque déclare qu’ »ISIS » n’a aucun lien avec l’islam est un menteur.
ISIS c’est l’islam, l’islam c’est ISIS…
Nous savons qu’il n’ y a pas de démocratie dans l’islam.
L’islam et la démocratie ne sont pas compatibles.
Ils s’opposent comme le blanc et le noir.
J’espère que l’Amérique le comprendra.
L’Amérique, avec l’aide d’autres nations occidentales, a le pouvoir aujourd’hui d’arrêter ce désastre. »

Extrait d’un article de « Raymond Ibrahim »
Traduit par « Rosaly »

Source :
U.S. State Dept. Bars Christians from Testifying about Persecution -http://www.gatestoneinstitute.org/6141/state-dept-bars-christian-testimony

 

Le blog de Christine Tasin

Notre Repentance Est Une Arnaque !

esclavage_moderne (1)

Femmes Esclaves
en Arabie Saoudite !

Plusieurs centaines de Mauritaniennes destinées à l’esclavage en Arabie Saoudite.

En ce début de 21e siècle, en cette fin de juillet 2015, « Aminetou Mint el Moktar », la célèbre présidente de l’Association de femmes chefs de famille de Mauritanie, l’ »AFCF », révèle un scandale la traite des femmes.

« 200 jeunes filles, récemment parties de Mauritanie, sont déjà sur place, en Arabie Saoudite.
Elles sont séquestrées dans des cours de maisons, victimes de toutes les formes de maltraitances physiques, psychologiques et sexuelles »,

affirme la présidente de l’ »AFCF » jointe par « L’Obs » en Mauritanie.

Dénonçant « une forme aberrante d’esclavage contemporain et une traite sexuelle », Madame « el Moktar » a porté cette affaire de trafic massif de femmes entre la Mauritanie et l’Arabie Saoudite devant la police et le Parquet de Nouakchott, la capitale mauritanienne.
La police judiciaire a ouvert une enquête après le dépôt d’une plainte d’une des mères des jeunes filles.

Complicité des autorités
mauritaniennes.

Trois cent autres esclaves mauritaniennes seraient prêtes à partir, selon « Aminetou Mint el Moktar », qui est en contact avec les familles et a réussi à s’entretenir au téléphone avec une des victimes en Arabie Saoudite.
Menacée de mort par les imams radicaux et esclavagistes dans son pays, « Aminetou el Moktar » a reçu, en 2006, le prix des droits de l’Homme de la République française.
Et, en 2010, elle a été distinguée par la secrétaire d’Etat américaine, « Hillary Clinton », pour son combat contre l’esclavage moderne.
Comme beaucoup de militants abolitionniste en Mauritanie, dirigée par la communauté arabo-berbère qui emploie des esclaves, elle a connu la prison.

Car la complicité dans le trafic qu’elle dénonce de certaines administrations mauritaniennes, qui ont fourni un grand nombre de passeports, semble avérée.
Les autorités saoudiennes, qui ont octroyé beaucoup de visas, pourtant normalement difficiles à obtenir, semblent elles aussi responsables.

« J’estime que le départ d’un tel nombre de personne, appartenant à la même communauté, ne peut passer inaperçu des autorités des deux pays »,

écrit Madame « el Moktar » dans un mail à « L’Obs ».
L’organisatrice du trafic a été entendue par la police mais laissée en liberté.

Des « maîtres » jamais condamnés

« Officiellement », ce sont des femmes mauritaniennes ordinaires qui viennent d’être envoyées en Arabie Saoudite pour y accomplir un travail « normal », de « domestique ».
Mais, en fait, ce sont des « harratines », de la caste des esclaves ou descendants d’esclaves de Mauritanie (près de 40% de la population).
Elles auraient simplement été « exportées ».
La Mauritanie est le dernier État au monde à avoir aboli l’esclavage en 1981.
Ce n’est qu’en 2007 que, sous la pression internationale, cette République islamique a criminalisé cette pratique largement répandue.
Mais, à ce jour, malgré quelque rares et très brefs séjours en prison, aucun maître n’a encore été condamné définitivement.
Il y aurait toujours de 150.000 à 300.000 esclaves dans ce pays peuplé de quelque 3,5 millions d’habitants.
Soit le plus fort taux d’esclaves au monde.

Les riches arabes saoudiens semblent avoir été tentés de « faire leurs courses » de chair fraîche et de « bois d’ébène » dans ce pays complaisant face à la traite humaine.
Beaucoup de jeunes filles de Madagascar, un des pays les plus pauvres au monde avec la Mauritanie, partent aussi en Arabie Saoudite pour devenir « domestiques ».
Où elles sont, en fait, réduites en esclavage.
Une fois arrivées, elles découvrent le travail vingt heures par jour, les maltraitances, la faim.

« L’Arabie Saoudite est réputé pour l’esclavage.
Accusés de crimes ou de péchés, des jeunes femmes des Philippines, d’Inde ou Pakistan sont parfois liquidées après avoir été séquestrées et violées et renvoyés chez elle dans un cercueil »,

assure Madame « el Moktar ».

Un « secret de polichinelle »

Ce n’est pas la première fois que l’on en parle de traite de femmes entre la Mauritanie et l’Arabie Saoudite.

« C’était un secret de polichinelle mais c’est la première fois que des cas avérés seraient nommément dénoncés »,

souligne « Mamadou Lamine Kane », un expert mauritanien qui travaille pour des « ONG » occidentales à Nouakchott.
Une Commission mixte entre la Mauritanie et l’Arabie Saoudite a été établie en 2011, notamment pour gérer les conflits sur les « domestiques ».

« Avec la mise en place de cette commission pour freiner la traite, la situation s’était améliorée »,

souligne « Aminetou Mint el Moktar ».
Selon la présidente de l’ »AFCF », les victimes choisies sont des proies faciles.

« Le danger guette nos filles issues des milieux défavorisés de Nouakchott et l’intérieur pauvre du pays »,

dit cette femme qui se bat depuis plus de 30 ans contre toute forme d’exploitation.
Certaines jeunes filles destinées au trafic sexuel sont victimes du mirage d’un travail à l’étranger, d’une bonne éducation à la Mecque.
D’autres sont vendues par leurs familles en détresse.

La République islamique de Mauritanie, dirigée par un régime très autoritaire, est soutenue par l’Occident et notamment par la France, pour sa lutte contre le terrorisme islamique dans la zone Sahara-Sahel.
Quant à l’Arabie Saoudite, qui finance l’islam radical, sa monarchie est aussi soutenue par l’Occident et par la France, dont elle est le premier acheteur d’armes.

Jean-Baptiste Naudet

http://actualites.nouvelobs.com/monde  du 29/07/2015

Et nos gouvernants ont le culot de demander aux Français de se repentir pour la traite négrière de nos lointains ancêtres !
Ils ne manquent pas d’air, ni ce roi d’un état esclavagiste qui dicte SA loi sur notre territoire !
Les « sans-dents » ne trouvent pas ça Normal…Poussif !

La Dhimmitude De Nos Islamophiles !

immigration-1-300x224 (1)

Nos islamophiles sont aveugles !

Les « réfugiés » viennent presque tous de pays musulmans…
Mais ça n’interpelle pas les islamophiles de…

Les « réfugiés » qui arrivent sur les côtes européennes par pleins bateaux proviennent quasiment tous de pays musulmans ou en voie d’islamisation.
Rien que cela devrait poser question à tous les inconscients qui se précipitent pour leur faire connaître la multitude des « droits » que leur octroient si généreusement et à crédit les malfaiteurs qui nous gouvernent.

Pourquoi donc ces gens fuient-ils ces pays où règne la « religion de paix, d’amour et de tolérance » ?

Et pourquoi ne vont-ils pas dans l’un de ces riches pays musulmans croulant sous les pétro-dollars et dont les régimes correspondraient au mieux avec leurs us et coutumes ?

Comment se fait-il que cette « religion de paix » provoque ainsi des exodes d’une telle ampleur ?

Partout où l’islam s’est installé, il l’a fait par la force armée, a démoli tout ce qui l’avait précédé et n’a rien construit à la place, sauf des mosquées.
Il n’est que de voir ce que fait l’ »État islamique » dans les sites archéologiques de Syrie, après avoir vu les bouddhas de « bâmiyân » démolis à l’explosif !

Prenons l’exemple de l’Algérie, qui devrait être l’un des pays les plus prospères d’Afrique et même du monde, avec le gaz, le pétrole, et aussi toutes les infrastructures laissées par les Pieds-Noirs concernant les communications, les administrations, l’eau, la santé, l’éducation, l’agriculture…
Laissée en état de puissance pétrolière et agricole, elle en est maintenant réduite à importer de la nourriture alors même que l’exploitation du sous-sol est en passe de devenir inopérante.
Pourquoi ?

Parce que rien dans le coran n’explique que l’on doive travailler pour se nourrir, se vêtir et se loger.

On y trouve référence aux butins pris aux non-musulmans, on y trouve la soumission, l’absence de libre-arbitre, la domination masculine sur les femmes, l’intolérance et la guerre.
Belle religion !
Rien d’épanouissant pour l’esprit ni pour le corps, la prospérité par le travail, la réussite sociale dans l’harmonie et l’audace créatrice apportant l’art et les inventions.

En France, où les idiots croient qu’il n’y a déjà pas assez de mosquées, il faut bien savoir qu’il existe une rivalité entre Algériens et Marocains pour le contrôle des mosquées, et une autre entre les Arabes et les Turcs.

Dans l’islam, il existe une véritable guerre entre les chiites et les sunnites, aggravée des prétentions des salafistes, des Frères musulmans et d’autres sectes mahométanes, modérée en apparence par le « soufisme » dont on peut penser qu’il n’est que l’une des formes de la « takkiya » destinée à donner à l’islam une apparence de spiritualité.

Dans l’islam, cette guerre interne se déroule tous les jours à coups d’explosifs, d’attentats-suicides, de mitraillages contre des mosquées et divers lieux publics.
Peu importent les victimes, seules comptent la vengeance et la domination d’une secte sur l’autre.

En France, nous n’avons pas besoin
de l’importation de ces guerres civiles internes à l’islam,
de ces abrutis qui s’expliquent à coups de bombes,
de cette idéologie de soumission servile et sans réflexion à laquelle nous ne devons rien que des problèmes depuis que son développement a induit sa prétention à gouverner au dessus des lois de notre République.

En France, nous n’avons pas besoin de l’anti-France et de tous les idiots qui défendent les prétentions de l’islam à s’imposer à notre peuple, à nos descendants et à notre civilisation.
Ceux qui trouvent à l’islam quelque avantage n’auront qu’à partir avec ceux que la défense de notre patrie, de nos valeurs, de notre République et de notre économie nous conduira forcément à faire repartir dans leurs terres historiques.

En France, nous avons besoin de retrouver la valorisation du travail, le respect de la  »Res Publica », la reconnaissance du bien privé acquis par l’effort, et, surtout, le droit du peuple Français à rester lui-même, dans sa civilisation et dans ses us et coutumes.

Daniel Pollett

Le blog de Christine Tasin du 29/07/2015

Les déferlantes d’immigrés annoncent une rentrée surprenante après des vacances volontairement amnésiques !
Nous aurons un automne plus que chaud !

§§§§§§

pensee (1)

Islamophilie ou inconscience ?

Monsieur « Bergé » ferait bien de faire très attention !

Oh, pour être un dhimmi il l’est !
Pour mettre son immense fortune au service des musulmans, pas de problème, il le fait depuis fort longtemps !

Je n’irai pas le traiter de crétin, parce-que j’imagine bien qu’il ne doit pas l’être, on n’accumule pas une fortune pareille en étant idiot c’est évident.

Mais c’est évident aussi qu’il n’a jamais ouvert un coran, sinon, étant homosexuel il défendrait NOS idéaux, et non pas ceux des musulmans !

Monsieur « Bergé » devrait savoir que nous, la sexualité des gens, NOUS on s’en moque (hors pédophilie bien sûr, mais je n’ai jamais entendu qu’il ait été pédophile, donc, il fait ce qu’il veut, c’est pas nos affaires).

Chez les musulmans c’est pas du tout la même chose, être homo…
C’est la peine de mort !

Bref, ce monsieur me fait penser à un type qui serait en train de préparer le noeud et la potence…
Sans se rendre compte que si les musulmans devaient prendre le pouvoir, il ferait partie des premiers à se balancer au bout de la corde !

Philippe Le Routier

Le blog de Christine Tasin du 29/07/2015

Le Chaos Dû Aux Dollars Saoudiens! ! !

ryad-300x165 (1)

Brouilles intestines
au sein de l’islam

« Wikileaks » révèle les dessous de la stratégie saoudienne pour exporter l’islamisme partout sur la planète !

Selon le quotidien américain « The New York Times », qui, [d'après] tri et étude des dizaines de milliers de documents diplomatiques saoudiens révélés par le site « WikiLeaks », l’Arabie Saoudite investit « des milliards de pétrodollars dans des organisations islamiques à travers le monde, pratiquant une diplomatie du chéquier ».
Le « New York Times » s’est intéressé à 60 000 documents, en attendant les 400 000 supplémentaires qui sont en attente de publication, selon « WikiLeaks ».
Ces fuites diplomatiques révèlent notamment que l’Arabie Saoudite dépense des sommes colossales pour combattre l’Iran chiite.

« Les Saoudiens craignaient que la levée des sanctions internationales contre l’Iran après la signature de l’accord nucléaire (16 juillet) donne davantage de moyens à Téhéran pour soutenir des groupes (chiites et pro-iraniens).
Mais les documents révèlent une compétition qui va bien au-delà, avec de profondes racines idéologico-religieuses »

peut-on lire dans le « New York Times ».

Consécutivement à la publication de ces documents diplomatiques par « WikiLeaks », le site « India TV » note par exemple que :

« dans la seule région du Kerala (en Inde), les Saoudiens ont donné 4,5 millions de riyals (1,1 million d’euros) à différents organismes ».

Selon le quotidien américain, cité par « Courrier International », il s’agit :

« d’un système d’influence que les autorités saoudiennes ont mis en place et financé par l’argent des pétrodollars.
Riyad a notamment accordé des moyens financiers à des prédicateurs à l’étranger, construit des mosquées, des écoles, des centres et soutenu des campagnes pour contrer des responsables et des médias à l’étranger qui étaient susceptibles de s’opposer à l’agenda du Royaume ».

D’après « Usama Hasan », chercheur en études islamiques à la fondation « Quilliam » à Londres, cité par le « New York Times » :

« il s’agit de milliers et de milliers d’organisations militantes et religieuses (…) directement ou indirectement financées par eux à travers le monde.« 

Source : http://www.atlantico.fr/

http://www.noterror.fr/  du 28/07/2015

Pour Essayer De Conserver Leur Tête?

dhimmi-300x235 (1)

La dhimmitude
envahit la planète

L’émir autoproclamé de l’État islamique, le sieur Abou Bakr al-Baghdadi, ne doit plus sentir son ego.
À force de décapitations, d’utiliser un bébé comme exercice de tir, de destructions de monuments historiques et d’églises, il a réussi à faire une telle peur à la planète que l’islam est devenue la préoccupation majeure de nos gouvernants.

« Bill de Blasio », maire dhimmi de New York, n’a-t-il pas décrété que les écoliers new-yorkais n’iraient plus à l’école pour respecter les deux jours sacrés de l’islam : l’Aïd el-Fitr et l’Aïd al-Adha ?
Pire encore :
« Barack Obama »,
dont on connaît l’origine musulmane de ses ancêtres directs, et son prénom arabe qui signifie « bénédiction », s’apprêterait à déclarer jour férié pour toutes les écoles des États-Unis cette fête de fin du ramadan.
Et cerise sur la « Grosse Pomme » : tout le haut de l’Empire State Building s’est paré de couleur verte, la couleur emblématique de l’islam.
Le journal « 20minutes » s’est empressé d’annoncer que le gratte-ciel new-yorkais se parait de différentes couleurs à chaque fête religieuse, mais, quand on sait que les musulmans ne représentent que 0,6 % de la population américaine, on peut aisément se demander pourquoi leur accorder une telle faveur.
Surtout sur un symbole aussi emblématique que l’Empire State Building, qui vient d’ailleurs de perdre à nouveau son record de hauteur avec le nouveau World Trade Center qui le dépasse de 160 mètres.

Imaginez la tour Eiffel étincelante de ses dix mille ampoules soudainement vertes pour célébrer la fin du ramadan…
Madame « Hidalgo », qui adore rompre le jeûne, va-t-elle, l’an prochain, nous concocter de telles illuminations ?
Après l’Empire State Building, immeuble mythique de New York, la tour Eiffel, monument mythique de Paris aux couleurs de l’islam ?

Mieux encore :
Comme l’on sait notre Président aussi islamophile qu’américanophile, on peut s’attendre à ce que l’Aid el-Fitr soit déclaré jour férié avant son espéré départ de l’Élysée, en 2017.

La dhimmitude de nos dirigeants est tout azimuts, de Riyad à Washington.
Nous en vivons les effets tous les jours que leur allah fait.
L’islam s’implante à la vitesse d’un TGV.
Avec une immigration légale ou non, massive et incontrôlée.
Un islam de moins en moins modéré, et de plus en plus arrogant, tant les mesures prises pour contrôler ses excès ne sont plus respectées.
Profusion de femmes voilées des pieds à la tête,
de voiles sur les têtes brunes de tous âges,
de publicité halal,
de produits halal,
de manifestations communautaristes,
– de profanations du drapeau français,
de piscines fermées ou « communautarisées », etc.

Combien de temps allons-nous rester passifs ?

Allons-nous un jour, au vu de la démographie galopante chez les non-Européens, devoir accepter la charia ?

Comment allons-nous sortir de cet état de fait ?

Allons-nous, enfin, imposer nos lois à ceux qui ne se sentent pas français ?

L’exemple de cet Empire State Building glorifiant l’islam le temps d’une nuit ne peut que nous conduire à la fermeté la plus absolue envers cette religion qui, quoi qu’en dise M. Boubakeur, n’a qu’un seul objectif :

nous soumettre au coran.

À moins qu’une onde de choc ne vienne secouer nos élus actuels et futurs, pour qu’enfin soient respectées les lois de la République française et que des dispositions draconiennes de contrôle de l’immigration ne soient enfin adoptées par ce Parlement endormi…

La France sera mathématiquement sous domination
d’une religion qui lui est étrangère dans moins de 50 ans.

Floris de Bonneville

http://www.bvoltaire.fr/  du 20/07/2015

Au fil de ma revue de presse quotidienne j’ai constaté qu’il y avait, « en France », une foule de communautés…excepté une : la communauté des Français Autochtones.
Car il faut quand même préciser… maintenant la nationalité française est accordée à trop de gens qui sont déjà dans d’autres communautés.
Les autochtones pourraient se retrouver dans la « Communauté des Franciens ».( tiré de « Rex Franciae », roi de France) puisque nos ancêtres vivaient sous la royauté.
A moins qu’on choisisse « Communauté des François » car ce n’est qu’en 1835, au XIXème siècle (récemment dans notre Histoire de France), que le François devint Français.
Nous savons que « nous sommes tous des enfants d’immigrés », mais ces immigrés ne nous ont pas été imposés et ils se sont intégrés à notre Patrie !
Ils venaient tous du vieux continent…pas comme aujourd’hui !

Il Y Aura Toujours Des Oeufs Cassés !

marranos (1)

Les Crypto-Juifs originels

Après que les Chrétiens aient repris l’Espagne aux Maures au 14ème siècle, ils voulurent «extirper tous les éléments non-Catholiques dans le pays et l’unir sous la domination Catholique.»
(Prinz, «Les Juifs Secrets», p.25)

Les Juifs vivaient en Espagne depuis le IVème siècle avant J.C. et avaient prospéré sous les Maures.
L’Église exigea que les plus de 400 000 Juifs présent se convertissent ou qu’ils quittent le territoire.
Parce que des milliers avaient été massacrés au cours des émeutes anti-juives de 1391, plus de 250 000 Juifs acceptèrent de se convertir et devinrent connu sous le nom de « conversos ».

Cependant, l’Église s’est vite rendu compte de son erreur fatale.

Comme on pouvait s’y attendre, la majorité de ces convertis n’étaient pas sincères. Ils furent appelés les «Marranes» de l’espagnol : «Marranos» (cochons).

Mais maintenant, ils étaient exonérés des impôts et des restrictions qui régissaient les Juifs.
Ils étaient plus influents et puissants que jamais.
Ils se sont mariés avec la noblesse et s’élevèrent aux plus hautes positions du gouvernement et de l’Église.
Le fondateur des jésuites, Ignace de Loyola, était un Marrane, et son successeur Diego Lainex l’était aussi.
La plupart des conversos pratiquaient le Judaïsme en secret et étaient considérés comme des «judaïseurs».

Les «Juifs avaient envahi l’Espagne de l’intérieur», écrit « Joachim Prinz ».
Le judaïsme n’était pas seulement incurable, il semblait être invincible…
Plutôt que de résoudre la «question juive», les conversions de masse avait créé un nouveau problème :
Une puissante classe moyenne composée de « Juifs secrets.» (42).

Les Marranes sont le modèle original pour les Francs-maçons et les Communistes.
Ils prétendent appartenir à un groupe déterminé.
Mais, comme les Francs-maçons, les Marranes employaient des poignées de main pour se reconnaître mutuellement et se réunissaient en secret la nuit pour répéter leurs dogmes subversifs.

EXCEPTIONS

Il y avait aussi de nombreuses exceptions, des convertis sincères comme sainte Thérèse d’Avila, la plus grande femme mystique Catholique.
Ironiquement, lorsque Ferdinand et Isabelle restaurèrent l’inquisition en 1478, les convertis sincères prirent les devants.

«Le plus célèbre d’entre eux est « Tomas de Torquemada », qui était issu d’une famille juive, tout comme son assistant tout aussi violent, « Diego de Daza ».» (39)

L’Inquisition est considérée comme l’un des événements les plus traumatisants de l’histoire juive. Mais elle n’avait aucun pouvoir sur les Juifs.
Elle ne visait que les convertis Chrétiens qui n’étaient pas sincères :

«Les Marranes… ne comparaissaient pas en tant que Juifs, mais en tant que Chrétiens hérétiques.
Le nombre de Marranes qui ont été exécutés est estimé à 30 000.
La même Inquisition punissait également les Musulmans («Morisques» de l’espagnol «Moriscos»).
Toutefois, aucun Juif non converti ne fut jamais appelé devant les tribunaux

Néanmoins, en 1492 Ferdinand et Isabelle expulsèrent tous les Juifs de l’Espagne.

Joachim Prinz fait une remarque sur l’incapacité :

«apparente des Juifs de comprendre ou de prévoir leurs propres catastrophes.
Les Juifs, dont l’histoire se compose de tragédies les unes après les autres, ne semblent jamais être préparés pour aucune d’entre elles.» (51)

LES CONSÉQUENCES

Le même processus fut répété au Portugal.

Bien que de nombreux Marranes ibériques renoncèrent à leur religion, bon nombre d’entre eux s’en furent et inondèrent l’Europe et le Nouveau Monde (Amérique) en tant que Juifs qui étaient en mesure de passer pour des Chrétiens, à savoir « les crypto-juifs ».

Selon « Prinz », ils ont prospéré partout où ils allaient.
Leur richesse était :

«stupéfiante …
A Bordeaux, Avignon, Nantes et Marseille, cela devint un compliment pour caractériser un homme d’affaires chrétien de «riche comme un juif.»

En Angleterre, il n’y avait que 100 familles marranes au début du 17ème siècle, mais :

«elles étaient parmi les marchands les plus prospère de Londres.»

En Allemagne, 40 familles Marranes participèrent à la fondation de la Banque de Hambourg en 1619.

«La fortune des Marranes d’Altona près de Hambourg, était estimé à près de six millions de marks et quelques-unes des plus belles maisons dans les environs d’Amsterdam appartenaient à des Marranes nouvellement arrivés.» (127)

Tout le monde savait qu’ils étaient Chrétiens par commodité.

«La fiction de leur allégeance chrétienne était un arrangement d’affaires…
[Leurs] établissements bancaires était une institution Chrétienne avec laquelle les Empereurs, les Ducs, les Évêques, et les chefs de gouvernement pouvaient faire des affaires en toute sécurité.» (130)

Inévitablement, ces banquiers Marranes et les commerçants agissaient de concert. Prinz raconte l’histoire du banquier Marrane (de la Maison de « Mendès ») « Joseph Nassi » (1524-1579) qui contrôlait l’Empire Ottoman en tant que conseiller du Sultan « Souleymane » et plus tard de son fils, « Salim ».
Il essaya de créer un foyer national juif près de Tibériade, mais aucun Juif ne voulait s’y installer. Plus tard, il conçu la «Stratégie Marrane».
Il ferait boycotter ou ruiner quiconque persécutait les Marranes. (141)

Lorsqu’un incendie a détruit le port de Venise en 1571, beaucoup soupçonnaient la Maison Mendes d’avoir payé des pyromanes pour y mettre le feu.

«Et tandis que la plupart de la ville était encore en flammes, « Joseph Nassi » conseillait au Sultan d’occuper l’île vénitienne de Chypre, la déclarant une possession turque.» (142)

CONCLUSION

La véritable histoire du monde est l’histoire de la façon dont certains riches banquiers juifs et leurs alliés non juifs francs-maçons ont conspiré pour établir la dictature de gouvernement mondial en train d’émerger.

Le contour de cette histoire devient visible.

Les Juifs ou les Marranes ont toujours dominé le commerce.
Leurs alliés naturels étaient les aristocrates locaux, qui leur fournissaient une protection.
Des mariages mixtes ont eu lieu.

Les familles royales d’Europe sont
probablement en partie juives.

Maintenant, nous assistons à une résurgence du système féodal, où les masses doivent servir ce petit réseau consanguin de super-riches pervers et satanistes.

Le système éducatif et les médias enseignent aux serfs à embrasser l’ordre du jour des Illuminati.
Des flics brandissant des tasers et les soldats sauront ramener les retardataires dans le droit chemin.

Bienvenue dans
le Nouvel Ordre Mondial.

Il comporte un certain risque pour les Juifs qui ne font pas partie de cette petite clique.
Mais les Juifs n’ont jamais été très bons pour «prédire leurs propres catastrophes.»

Source : https://henrymakow.wordpress.com

https://lacontrerevolution.wordpress.com du 25/0/2013

Que De Ramdam Pour Ce Ramadan !

chapeau

L’imposture du ramadan

Dans presque toutes les religions, il existe une période de jeûne durant lequel on s’abstient de consommer certaines denrées alimentaires.
N’étant ni psychologue, ni spécialiste des religions, je ne m’aventurerai pas à disséquer les causes qui poussent l’être humain à se priver de nourriture dans un objectif cultuel.
Pour les spécialistes de l’anthropologie, de la psychologie sociale et de l’ethnologie, les raisons se situent dans l’inconscient…aussi bien celui de l’individu, que celui de la tribu, peuple ou communauté.
Dans cet article, j’aborderai la différence entre le jeûne chrétien et musulman, et la supercherie intellectuelle qu’est le ramadan.

A la différence de certaines religions orientales ou de cultes chamaniques pour lesquels le jeûne est un moyen d’entrer en transe ou de se rapprocher du divin, les religions monothéistes appliquent le jeûne dans l’esprit de satisfaire aux ordres d’une divinité révélée (les trois religions monothéistes sont dites « religions révélées ») qui a établi pour règle une certaine durée où le fidèle est invité (ou forcé, cela dépend des pays) à modifier son mode de nutrition.

Dans le christianisme, le jeûne est plus ou moins sévère (les orthodoxes pratiquent un jeûne beaucoup plus strict que les catholiques).
Il a lieu principalement avant les grandes fêtes (Pâques, Noël…).
La consommation de viande est bannie et les matières grasses sont limitées.
Chez les Chrétiens d’Orient, le jeûne est aussi « spirituel », comme « Saint Jean Climaque » le déclare dans son « Échelle sainte ».
C’est dans cet esprit que les Chrétiens d’Orient éteignent leurs télévisions et ne célèbrent pas de mariages lors de périodes de jeûne.
Il va de soi que les comportements licencieux (bagarres, ivrognerie, oisiveté) sont mal vus et que l’entraide et la méditation sont encouragées par le clergé.
Que l’on soit rationaliste ou non, que l’on considère ou non l’auto-privation comme une sottise, force est de reconnaître la détermination qu’induit une telle démarche.
Il s’agit d’un vrai « sacrifice », d’une vraie privation qui prend fin à l’aube de la fête attendue. Il y a aussi une portée philosophique dans le jeûne du Chrétien, nous y reviendrons plus tard.

Le cas de l’islam est bien différent.

Laissez-moi d’abord vous exposer les sources religieuses de cette pratique.

« (Ces jours sont) le mois de Ramadan au cours duquel le coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement.
Donc quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne!
Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours.
– Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants! » 

(coran, sourate 2, verset 185)

En effet, le Ramadan est considéré comme le mois des révélations, puisque selon les hadiths, le coran, mais aussi la Torah, les Psaumes et même les Évangiles (tiens donc) auraient été « révélés » durant le mois de ramadan aux différents prophètes tels que « Daoud » ou « Issa » (« David » et « Jésus »).
Ce mois étant un des plus sacrés, le croyant doit donc s’acquitter de plusieurs obligations.

Mais évoquons d’abord l’histoire du ramadan.
Le mot « رَمَضَان »  est formé à partir de la racine « rmd » qui peut se rapporter au champ lexical de la chaleur, de la sécheresse.
Il constituait le neuvième mois dans le calendrier luni-solaire de l’Arabie préislamique.
L’association du jeûne avec ce mois reste historiquement obscure.
Le docteur « Rafat Amari », historien jordanien de confession chrétienne, argue que cette pratique est antérieure à l’islam et qu’elle fut introduite en Arabie par des tribus mandéennes et sabéennes voisines des tribus arabes.
Il s’agirait, selon ses dires, d’un culte lunaire au dieu « Sin » (la divinité babylonienne de la Lune) et, par syncrétisme, à d’autres dieux tels que « Hubal » (le dieu arabe de la Lune).
L’observance d’un jeûne à durée variable est effectivement attestée chez les « Sabéens » ainsi que dans certaines tribus arabes selon de nombreux chercheurs spécialistes du Proche et du Moyen-Orient.
Si ces allégations s’avèrent exactes, le ramadan deviendrait automatiquement une survivance païenne, tout comme le sont le « hajj », la « Kaaba ».
Le Docteur « Amari » n’est pas le seul à croire à la « paganité » du ramadan.
Même des historiens arabes tels qu’ »Abu Zanad » attestent d’un jeûne qui se déroulait durant l’époque préislamique à « Harran » (aujourd’hui en Turquie) et qui durait trente jours (de mars à avril).
L’historien andalou « Ibn Hazm » va même jusqu’à faire le parallèle avec le ramadan des musulmans.

Nous laisserons aux archéologues le soin de spéculer sur le degré d’influence des cultes préislamiques sur le ramadan.
Je rajouterai seulement qu’il y a, d’après mes recherches personnelles, effectivement un lien entre la Lune et le ramadan, puisque c’est cette dernière qui détermine le calendrier musulman, devenu exclusivement lunaire.
Certains historiens voient en cela une survivance du culte à « Hubal », dieu arabe de la Lune, lié étymologiquement à « Baal ».

L’aspect religieux du ramadan est tout aussi comique que son aspect historique.

« Quand débute le ramadan, on ouvre les portes du Paradis et on ferme les portes de l’Enfer, et les démons sont enchaînés »,

déclare « Al-Bukhari », un des principaux « savants » de la religion musulmane.
Cette affirmation est gravée (comme tous les dogmes) dans l’esprit des musulmans qui – même aujourd’hui – croient que le « sheytan » (le diable) et les « jnoun » (les « mauvais génies » ou démons) sont enchainés en Enfer durant le mois de ramadan, ce, pour « ne pas tenter les croyants ».

Le croyant doit donc se soumettre à certaines obligations envers Dieu et son prochain.
Il serait fastidieux de toutes les analyser.
La principale d’entre elles étant le jeûne,
c’est sur celui-ci que nous nous focaliserons.

Du lever au coucher du soleil, le fidèle ne doit ni boire ni manger.
Sa journée se passe idéalement dans la prière.
Il doit ainsi « faire la paix avec ses frères »,
limiter ses relations sexuelles,
lire le coran et faire des « rappels d’Allah » (répéter une invocation à Allah).
En ce qui concerne le jeûne, le musulman se réveille aux aurores, avale un repas en toute vitesse, de peur que l’astre solaire ne le surprenne !
Puis, sa bouche se ferme à toute nourriture et toute boisson jusqu’au coucher du soleil.
Une fois « Hélios » passé dans la noirceur du crépuscule, c’est la bombance.
On compense toutes les privations de la journée par une overdose pantagruélique de nourriture « halal » et de boissons non-alcoolisées.
Dans certaines villes « multiculturelles », les pompiers et le SAMU sont débordés… certains croyant(e)s ingurgitant plus que ce que leur estomac est capable de contenir.
Ce jeûne dégénéré laisse place à une orgie alimentaire digne d’un péplum.
Bref, le faux jeûne du ramadan est un excès surhumain, tout comme la goinfrerie nocturne est un excès inhumain.
Un article d’excellente qualité a été publié sur ce site par Empedoclatès, où nous voyons les conséquences dramatiques d’une abstinence alimentaire totale sur la santé.

Dans la catégorie « maboul », je demande les « savants » musulmans qui pérorent à longueur de journée sur le sens à donner aux versets coraniques et aux hadiths.
Il suffit d’aller sur internet et de taper « ramadan haram » pour voir une pléthore de choses qui sont « haram » (interdit) pendant cette période.
Les oulémas se livrent même à des interprêtations philosophiques, et avec un ton solennel distribuent les brevets de pureté ou d’impureté.
Ainsi l’un d’entre eux déclare :

« L’absorption de sa propre salive ne provoque pas la rupture du jeûne » mais « L’absorption de la salive d’autrui n’est pas tolérable, car elle vient non de l’intérieur mais de l’extérieur.
Il faut donc rejeter celle-ci ».

Un autre affirme :

« La vomissure involontaire n’est pas une rupture du jeûne.
Mais celui qui se fait vomir volontairement rompt son jeûne »…

Toutefois, une discorde a lieu sur l’allaitement.
Certains savants affirmant que la mère peut allaiter son enfant puisque ce n’est pas elle qui mange mais son petit.
D’autres conseillent aux femmes de donner des biberons à leurs nouveau-nés.
Voilà, chers lecteurs l’imbécillité et l’obscurantisme digne d’un roman d’ »Alfred Jarry ».

Plus haut, j’évoquais la portée philosophique du carême chrétien où il est coutume de méditer, de prier, de s’accorder des moments de calme pour faire un bilan, ou de contempler « les bienfaits de Dieu » comme on a l’habitude de dire.
Pour certains, il est de coutume de faire une retraite dans un monastère, ou de s’engager auprès d’associations chrétiennes afin de prodiguer la charité aux indigents.
En ce qui concerne l’islam, la lecture du coran et les invocations à Allah sont le seul mode de prière.

En effet, le musulman fait le ramadan par peur d’un père tout-puissant qui le lui a ordonné, il ne fait que répéter une leçon apprise et redigérée « ad nauseam » .

La prière chrétienne comporte plusieurs variantes; à l’instar du « Notre-Père » ou du « Je vous salue Marie », elle peut être répétée et apprise par cœur par le fidèle… mais il peut aussi avoir une démarche personnelle, être contemplative, spirituelle ou gratifiante, sans pour autant répéter dans une bête répétition superstitieuse.
La prière musulmane elle, n’est que répétition dépersonnalisée d’une même formule.

Voilà la vraie origine historique et la vraie portée religieuse du ramadan.

Est-ce qu’une telle pratique a sa place en France ?
En privé, que chacun fasse selon ce qu’il veut.
Mais en public, la réponse évidente est « non ».

Je me souviendrai toujours de cette élève de ma classe en quatrième qui avait apporté un certificat médical en sport, certificat qui la dispensait de cours d’ »EPS » sous prétexte… de ramadan.

Niko Sarmatus

http://ripostelaique.com/  du 12/07/2015

Image de prévisualisation YouTube

L’antéchrist sera révélé bientôt

Les trois religions monothéistes, dites révélées, peuvent être appelées « religions du désert » !

Descentes De Lit Usées Et Recyclées !

burka-225x300 (1)

Le retour des guerrières

Voilà, elles rentrent !
Après quelques mois ou quelques années passés dans les bras des « djihadistes », des jeunes femmes« retrouvent la raison » et reviennent en France.
Qu’en faire ?
L’une d’elles porte l’enfant d’un de ces terroristes, la France devra élever ce petit, lui apporter tous les soins nécessaires et en faire un être cultivé, propre, soigné, prêt à la combattre pour la punir de sa générosité.

Bien sûr, les Français paieront parce qu’ils n’ont pas le choix et puis les élites politiques disent bien qu’il ne faut pas faire d’amalgame entre le mauvais « djihadiste » qui reste dans un pays en guerre et celle qui se repent de sa faute et rapporte à la France un point de plus pour les statistiques de la natalité.
Nonobstant le bonheur des parents de retrouver l’enfant perdu, il ne faut pas oublier la douleur de ceux qui souffrent de ces gens partis faire le « djihad », c’est-à-dire égorger, étriper ou encore atomiser des chefs-d’œuvre millénaires et qui, une fois lassés de l’horreur vue, de l’horreur vécue, décident de revenir en la terre de la douce France.

Soyons clairs :
Ces demoiselles de retour en France ne fuient pas l’islam, elles fuient un monde privé du confort qu’elles connurent en France avant leur départ pour l’idéal musulman.
Ayant compris que le rôle de la femme dans le vrai monde islamique est de faire des enfants, de prendre des coups et de se taire, elles ont sans doute saisi que l’islam n’est beau qu’en bénéficiant de la protection et des largesses des sociétés occidentales.
Point trop n’en faut :
Faire des enfants oui, les élever non, faire des enfants oui, payer pour eux non, tout cela, il vaut mieux le laisser à la charge des divers organismes sociaux et aux impôts de ceux qui produisent.

Et qui nous dit que ce ne sont pas des taupes ?
Accueillies, réhabilitées par les médias compassionnels et les élites soumises aux lois de la bien-pensance, elles n’auront de cesse que de dire qu’il ne faut pas juger la religion mais les hommes, et que parfois les hommes trahissent l’idée qu’ils défendent.
Qu’importe, elles méritent toute notre commisération, ces victimes des vilains recruteurs.
Elles ne savaient pas.
Tout comme le drogué qui ne sait pas que la drogue tue.

Vraiment, le monde est beau et nous sommes bien naïfs.
Plutôt que de recevoir ces demoiselles « repenties », nous devrions leur proposer de retourner en Syrie ou ailleurs, et si leur famille le désire, nous pourrions payer le voyage aller sans retour à tout le monde.
Au prix des allocations, des aides en tout genre, soyons persuadés que la France y gagnerait encore et, par les économies ainsi réalisées, nous pourrions venir en aide efficacement à nos retraités qui travaillèrent sans relâche à bâtir et rebâtir le pays.

Mais quel soulagement :
Elles sont revenues !
Abbah est grand et notre naïveté incommensurable.

Henri Lautréamont

http://www.bvoltaire.fr/ du 09/07/2015

Image de prévisualisation YouTube

La finance islamique en France

Les Sbires Du Nouvel Orde Mondial !

n.o.m-300x133 (1)

L’islamisme,
idiot utile du N.O.M.

Que ce soit à l’international par l’État islamique, ou dans les pays de l’Occident sous tutelle des États-Unis par les attentats récents en France (Charlie Hebdo et Saint-Quentin-Fallavier dans l’Isère), l’islamisme radical travaille, en idiot utile, à l’avènement du Nouvel ordre mondial.

Les dirigeants mondialistes (banques qui ont la main sur la création monétaire dans l’Union européenne ou aux États-Unis, grands cartels militaro-industriels de l’énergie) redessinent les cartes et les alliances en finançant « en douce » les groupes qui déstabilisent les points clés du verrou eurasien.

« Hillary Clinton » avait avoué qu’ »Al-Qaïda » fut financé par les élites américaines et notamment la « CIA ».

« Al-Nosra », affilié à « Al-Qaïda », fut soutenu au début de son action contre la Syrie d’ »Assad » par les puissances occidentales, déconnectées de leur peuple et de leur histoire.
Quand le gouvernement de François Hollande et de Manuel Valls ne bouge pas le petit doigt après les « révélations » de l’espionnage américain sur la France…

La devise de « Talleyrand », « Agiter le peuple avant de s’en servir », reste toujours d’actualité.

Jouant sur l’émotion et la sidération des peuples, le Nouvel ordre mondial avance ses pions, permettant de faire passer des lois qui seraient insupportables en temps de paix.
Notre société ressemble de plus en plus à une synthèse des œuvres d’anticipation « Le Meilleur des mondes » d’ »Aldous Huxley » (grand ponte des réseaux mondialistes, dont le frère Julian Huxley fut le premier président de l’UNESCO et à la base de la création du WWF) et « 1984″ de « George Orwell ».

La double manipulation, de l’ennemi utile et de l’endoctrinement des peuples, permet de redessiner les cartes du verrou eurasiatique à travers des critères ethniques et énergétiques.

« Le paradigme le plus adéquat pour comprendre le monde de l’après-guerre froide serait donc le choc des civilisations et, parmi celles-ci, « Huntington » en dégage deux, selon lui intensément hostiles à l’Occident, les “islamo-confucéens” »,
(lisez les musulmans et les peuples où le confucianisme joue un rôle culturel déterminant : Chine, Vietnam, Corée)

écrivait déjà, en 1997, » Zbigniew Brzeziński », ancien conseiller du président « Jimmy Carter » et membre du groupe Bilderberg et de la Trilatérale.

Le père de la manipulation médiatique, « Edward Bernays », neveu de « Sigmund Freud », avait déjà exposé dans son livre « Propaganda » comment manipuler l’opinion en démocratie le rôle occulte de certaines élites :

« La manipulation consciente, intelligente, des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique.
Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays »

(PropagandaLes Sbires Du Nouvel Orde Mondial ! dans FRIC, comment manipuler l’opinion en démocratie, « Edward Bernays », La Découverte, 2007, p.31.)

Seulement, cette situation devient de moins en moins tenable, sauf par la crainte et la répression.
(loi sur le renseignement, bâillonnement des opinions contraires, dogmes de la laïcité)

Comme Saul sur le chemin de Damas,
jusqu’à quand cela tiendra-t-il ?

Florian Toumit

http://www.bvoltaire.fr/  du 12/07/2015

Image de prévisualisation YouTube

Selon Christine LAGARDE

Les avantages
de la finance islamique

Prenez le temps de regarder cette vidéo

Elle circule déjà depuis 2010,
excepté sur nos médias !
Une manipulation gigantesque !

Guerres De Religion En Terre D’Islam !

eu34-300x199 (1)

Une crise croissante
en Arabie saoudite !

La brutalité de l’attaque du régime saoudien contre le peuple yéménite est largement ignorée par les médias occidentaux.
Le régime saoudien utilise du phosphore blanc, une arme chimique mortelle, dans des zones civiles.
Le régime saoudien bombarde hôpitaux, écoles, centrales électriques et d’autres infrastructures civiles.
Le nombre de morts a déjà dépassé 4.000 personnes et est en constante augmentation, avec le nombre de blessés arrivé à presque 10.000.

L’ attaque criminelle de l’Arabie saoudite contre le peuple du Yémen est illégale en vertu de toutes les normes du droit international.
Le Yémen n’a pas attaqué ni en aucune façon menacé l’Arabie Saoudite.
L’Arabie Saoudite n’a donc aucune raison justifiable pour pratiquer un tel terrorisme contre la population du Yémen.

L’attaque sur le Yémen est en fait une réponse à un soulèvement populaire contre un président fantoche.

La coalition des forces opposées aux saoudiens au Yémen comprend les rebelles chiites Houthis (« Ansarullah »), des sunnites, des laïcs, des marxistes et des baasistes.
Si ces forces prenaient le contrôle du pays, elles auraient aussi le contrôle de vastes ressources pétrolières.
Le Yémen pourrait dès lors devenir, comme certains commentateurs américains le craignent ouvertement, un autre Iran avec des ressources de pétrole sous contrôle national, libres du contrôle des banquiers occidentaux.
C’est ce qui explique sans doute l’intervention saoudienne.

Toutefois, en plus du contrôle des ressources pétrolières du Yémen, l’Arabie saoudite est également poussée à lancer son attaque contre le Yémen, car il fait face à des crises internes en son propre sein.

Instabilité à l’intérieur
des frontières saoudiennes

La baisse récente des prix du pétrole n’a pas vraiment fait mal à la petite classe de riches aristocrates.
Ils continuent à vivre dans la splendeur absolue.
Cependant, au-delà des cercles du pouvoir, de nombreuses personnes ressentent les effets d’une crise économique.
Ainsi 35% des travailleurs saoudiens sont maintenant au chômage.

Le régime saoudien professe la version wahhabiste de l’Islam « sunnite ».
Le wahabbisme est la religion officielle de l’Etat saoudien.
Cependant, les secteurs de l’Arabie Saoudite qui contiennent de grandes réserves de pétrole du pays sont largement peuplées par des gens qui pratiquent une autre vision de l’Islam : l’Islam chiite.

La communauté chiite en Arabie saoudite souffre d’une discrimination extrême.
Les « chiites » fréquentent des écoles séparées.
Et même dans leurs propres écoles, il leur est interdits d’avoir des principes « chiites ».
Dans les écoles saoudiennes, on enseigne d’ailleurs aux enfants que les « chiites » sont des apostats et que l’islam « chiite » est un «complot juif» contre le roi d’Arabie saoudite.
Les dirigeants de la communauté « chiite » sont fréquemment exécutés pour des infractions mineures comme « outrage au roi. »

Les « chiites » sont confinés par la loi en Arabie Saoudite à ne pouvoir travailler que dans des emplois impliquant un travail manuel.
De nombreux « chiites » résident donc dans les zones avec de grands gisements de pétrole et ils travaillent à l’extraction pétrolière.
Ils n’ont pas de représentation syndicale sur le travail et sont confrontés à la répression extrême, si jamais ils tentent de contester les conditions de travail épouvantables.

La crise économique récente a provoqué une baisse de leurs salaires due à la baisse des prix du pétrole.
Cela a augmenté encore la mauvaise humeur des ouvriers « chiites » qui se sont déjà rebellés dans le passé.
Inutile de préciser que la situation s’est encore plus tendue depuis que les opérations saoudiennes ont commencé au Yémen.

L’Arabie Saoudite a également une grande population de travailleurs immigrés provenant d’endroits comme l’Afrique et l’Asie.
Ces travailleurs sont également confrontés à l’exploitation et à des conditions de travail décrites comme «esclavagisme des temps modernes».
Certains ont aussi été exécutés sans que l’on ait même averti leurs pays d’origine.

L’armée saoudienne est principalement composée d’étrangers qui sont soit embauchés comme mercenaires ou enrôlés de force dans l’armée.
Ainsi ce sont des milliers de Bangladais, de Népalais et d’autres nationalités qui portent des uniformes saoudiens et font face sur la frontière yéménite.
Le problème est qu’il semble que les désertions soient nombreuses car en effet, ces étrangers bien mal traités par les Saoudiens n’ont aucun désir de se faire tuer au nom de leurs maîtres saoudiens.

Un nouveau Moyen-Orient ?

L’armée saoudienne, si elle a le quatrième plus gros budget mondial, n’a sans doute pas la capacité de mener une guerre efficace au sol au Yémen.
La dissidence croissante dans les rangs de son infanterie et l’instabilité croissante parmi la population des régions chiites, riches du pétrole, pourrait bientôt déborder dans une crise interne gravissime pour le régime saoudien.

La cible principale du régime saoudien au Yémen est l’organisation de « Ansarullah », un groupe de révolutionnaires Zaidi « chiites » qui admirent les bolivariens en Amérique latine et sont inspirés par la révolution iranienne de 1979.
Ils se sont armés et sont actuellement au centre d’un large front uni dans la société yéménite.
Déjà, des rapports font référence au fait que les travailleurs « chiites » au sein de l’Arabie saoudite, ressentent une grande sympathie à l’égard de « leurs frères Zaidi » de « Ansarullah ».
La communauté « chiite », qui fait face à des années de discrimination et d’humiliation, pourrait bientôt exploser de colère.

Et les dirigeants saoudiens doivent s’interroger sur la marche à suivre.
Ils pourraient décider d’essayer d’en finir vite et de donner l’ordre d’une invasion terrestre du Yémen.
Mais cela pourrait tourner à la catastrophe puisque les désertions sont massives avant même le début de toute invasion terrestre…

Par contre, la société yéménite est unie et prête à se battre !
Les groupes armés présents dans  presque chaque quartier des villes sont prêts à mener une lutte sans pitié contre les troupes saoudiennes.
342 000 personnes se sont enrôlées dans les milices populaires qui sont coordonnées au sein des « Comités Populaires ».

Dans le cas de combats terrestres, certains pensent  que cela pourrait bien être l’Arabie saoudite qui tombe dans le chaos complet.

On pourrait bien devoir donner raison à l’ancienne secrétaire d’Etat « Condoleezza Rice » qui disait récemment que la situation au Yémen pourrait vraiment provoquer la naissance d’un «nouveau Moyen-Orient. »
(NDLR : Mais pas celui rêvé par les USA !)

Source : http://journal-neo.org

manager

http://www.noterror.fr/  du 07/07/2015

 

Les Attentats Continuent Au Nigéria !

verité (1)

Pourquoi nos médias
n’en disent rien ?

C’est l’effroyable bilan de trois attaques perpétrées par des membres présumés du groupe islamiste « Boko Haram » dans le nord-est du Nigeria, qui ont fait de mercredi la journée la plus sanglante depuis l’arrivée au pouvoir de « Muhammadu Buhari ».

L’attaque du village de Kukawa, proche du lac Tchad, au cours de laquelle au moins 97 personnes ont été tuées mercredi soir, est de loin le pire carnage depuis l’investiture le 29 mai du président « Buhari », qui a érigé en priorité la lutte contre les insurgés affiliés au groupe « Etat islamique » (« EI »).

Peu après, à une cinquantaine de km de là, dans le même Etat de Borno, des islamistes lançaient l’assaut sur deux villages voisins à la sortie de Monguno:
48 fidèles musulmans réunis pour la prière du soir ont été fusillés, et les villages ont été entièrement rasés.

En tout, plus de 400 personnes ont péri dans les violences attribuées à Boko Haram depuis un mois, « selon un décompte de l’AFP ».

A Kukawa, une cinquantaine d’islamistes présumés ont ouvert le feu vers 18H30 (17H30 GMT) sur des fidèles qui priaient dans des mosquées du village, peu après la rupture du jeûne, en plein mois de ramadan, selon des témoins.

« Je peux vous assurer que les assaillants ont tué au moins 97 personnes »,

a déclaré un témoin, prénommé « Kolo », qui affirme avoir compté les cadavres.
« Kwantami Amodu », un pêcheur du village, a également affirmé à l’AFP avoir dénombré 97 corps.

Selon « Malami Abdulkareem », un professeur d’arabe de Kukawa :

« les assaillants n’ont pas épargné les enfants qui avaient entre 4 et 12 ans et qui étaient à la mosquée avec leurs pères ».

« Certains des terroristes sont restés pour mettre le feu aux cadavres, et d’autres se sont dirigés vers les maisons, et ils se sont mis à tirer dans tous les sens sur les femmes qui préparaient à manger »,

a raconté « Babami Alhaji Kolo », un quatrième témoin.

Une source militaire basée à Maiduguri, la capitale de l’Etat de Borno, a confirmé à l’AFP que :

« les terroristes de « Boko Haram » (avaient) lancé une attaque sur Kukawa hier (mercredi) »,

sans être en mesure de donner de bilan pour l’instant.

« L’armée a riposté en lançant des bombardements aériens sur des positions terroristes »,

a-t-il ajouté.

« Il n’y avait pas un seul soldat à Kukawa quand les terroristes sont arrivés »

et jusqu’à leur départ autour de 23H00, a affirmé Monsieur  »Amodu » depuis Maiduguri, où il a trouvé refuge avec les autres témoins.

Mercredi à 20H30, des islamistes présumés ont cette fois attaqué deux villages proches de Monguno, à 90 km au nord de Maiduguri.

« Les hommes armés de « Boko Haram » ont tué 48 hommes et en ont blessé 11 autres dans l’attaque de deux villages voisins »,

a indiqué à l’AFP « Mohammed Tahir », député de cette circonscription au Parlement nigérian.

« Ils ont sélectionné certains hommes parmi la foule des fidèles, ils les ont réunis et ils les ont fusillés avant de mettre le feu aux deux villages, qui ont été entièrement détruits »,

a-t-il précisé.

Un rescapé a confirmé ce bilan, sous couvert d’anonymat :

« Ils ont réuni les hommes d’âge adulte qui venaient des deux villages et ils nous ont tiré dessus »,

a-t-il dit depuis Monguno, à 8 km de là, où il a trouvé refuge.

Selon « Mohammed Tahir », les assaillants venaient de la région du lac Tchad, non loin, où les insurgés se sont réfugiés après avoir été chassés récemment par l’armée de leur fief de la forêt de Sambisa, plus au sud.

Le vice-président « Yemi Osinbajo », en tournée dans cette région cette semaine, a réaffirmé jeudi la détermination de « Muhammadu Buhari » à « mettre fin à l’insurrection terroriste dans le nord-est ».

Les attaques de « Boko Haram » et leur répression par les forces de sécurité ont fait plus de 15.000 morts depuis 2009 au Nigeria, pays le plus peuplé et première économie d’Afrique.

Une opération militaire régionale lancée en février par le Nigeria et les pays voisins, Tchad en tête, a permis au pouvoir nigérian de reprendre possession de la quasi-totalité des localités du nord-est contrôlées par le groupe armé.

Mais les attentats

n’ont pas cessé pour autant.

 

http://www.bvoltaire.fr/  du 03/07/2015

Parce qu’il est plus « croustillant » et plus propice à la repentance de parler du « présumé » viol de DEUX fillettes par deux soldats de notre armée Française (qui n’a rien à faire en Afrique avec ce qui se passe chez nous !) que de s’étendre sur les bisbilles entre chiites et sunnites….
Oserais-je dire entre ethnies comme depuis des siècles sur ce continent ?
Il ne faut surtout pas nous alerter sur les prochaines vagues de fuyards qui risquent fort de tenter le débarquement sur les plages de notre vieille Europe.

Il Faut Plus Que S’ Entraîner Au Djihad

djihadiste-282x300 (1)

 

Opération Ratée !

Deux djihadistes s’entraînent au combat sur le sol liégeois et attisent la haine envers les juifs sur internet.

Deux candidats djihadistes qui avaient tenté de rejoindre la Syrie afin de participer aux activités de l’Etat islamique ont été condamnés vendredi par le tribunal correctionnel de Liège à des peines de prison assorties de sursis probatoires.
Leurs familles étaient parvenues à interrompre leur voyage alors qu’ils avaient fait étape en Turquie.

Ce vendredi matin au palais de justice de Liège.
Ces deux Liégeois âgés de 22 et 27 ans s’étaient radicalisés en fréquentant une mosquée de Liège au contact d’individus originaires de Tchétchénie.
Ils avaient quitté la Belgique le 26 juillet 2013 pour se rendre à Istanbul.

Leur départ à destination de la Syrie avait été fêté au sein de la mosquée.
En leur qualité de futurs combattants, ils avaient bénéficié d’une collecte de fonds destinée à alimenter les activités de l’ »Etat islamique ».
Ces deux individus s’étaient également entraînés au combat sur le sol liégeois.
Le plus jeune avait répandu sur un réseau social des messages de haine envers les juifs et des appels au Djihad.

Ils ne sont pas arrivé jusqu’en Syrie
Les deux prévenus n’avaient pu atteindre la Syrie car des membres de leur famille les avaient dénoncés et s’étaient rendus en urgence en Turquie pour les convaincre d’abandonner leur projet.
Après deux jours d’âpres négociations, ces candidats au Djihad avaient rebroussé chemin.

Le plus radical de ces deux prévenus était décrit comme un homme capable de mener un attentat similaire à celui de Boston.
Il a écopé d’une peine de 2 ans de prison avec sursis probatoire et d’une amende de 6.000 euros.
Le second a été condamné à une peine de 15 mois avec sursis probatoire et à une amende de 6.000 euros.

Source : http://www.lameuse.be

http://www.noterror.fr/  du 28/06/2015

En l’Honneur De Cette « Dèche ».

sang300x133 (1) 

La doctrine Obama
en question.

Trois attentats terroristes ont donc eu lieu.

Le jour même du premier anniversaire du califat proclamé par « Abou Bakr Al Baghdadi ».
Au cours de l’année écoulée, le califat, ou « Etat Islamique », a, pour l’essentiel, consolidé ses positions, continué à recruter, à susciter des vocations, et à obtenir des actes d’allégeance.
Il est présent dans quatorze pays, sur trois continents, et ses stratèges entendent aller plus loin encore.

On peut noter les objectifs poursuivis par chacun des trois attentats qui viennent d’avoir lieu.

  • En France, il s’agit de s’en prendre à un pays perçu comme un maillon faible du monde occidental, qui est aussi le principal pays musulman d’Europe.
  • En Tunisie, il s’agit de broyer toute perspective de redressement économique d’un pays en difficulté depuis la chute de « Ben Ali », et de tenter d’y semer un chaos qui serait le prolongement du chaos libyen.
  • Au Koweit, il s’agit de tenter d’ébranler l’une des monarchies du Golfe participant à la coalition que tente de mettre sur pied l’Arabie Saoudite, et de susciter des dissensions intérieures en s’en prenant aux chiites.

On doit surtout voir que si l’ »Etat Islamique » a une stratégie et des objectifs, ceux qui lui font face n’ont ni stratégie ni objectif.

La France ne peut avoir de stratégie.
– D’une part, parce qu’elle ne peut, à elle seule, affronter ce qui se dessine, et qui est bien plus vaste que ce qui se dit.
– D’autre part, parce que l’aveuglement continue à y régner : François Hollande persiste à parler de « terrorisme » sans oser utiliser le mot islam, et quand Christian Estrosi parle à nouveau de « cinquième colonne », il se fait fustiger de tous côtés. Les dirigeants français peuvent espérer endiguer la vague islamiste, mais, presque tous, espèrent surtout, et vainement, l’apaiser.

La Tunisie peut moins encore avoir de stratégie :
Ses dirigeants sont sur la défensive, sachant que le pays peut aisément basculer.
Leur but est de survivre, s’ils le peuvent, juste survivre.

Le Koweit a la stratégie minimale qui est celle de la coalition menée par l’Arabie Saoudite, et c’est une stratégie limitée.
Parce que des dirigeants musulmans, surtout au Proche-Orient, savent qu’ils risquent aisément de passer pour des traitres à l’islam.

La stratégie devrait être à la hauteur de la menace, et les objectifs être à la hauteur de la stratégie.

La stratégie devrait pouvoir s’énoncer en termes simples, tels ceux employés par « Ronald Reagan » lorsqu’on lui demandait ce qu’était sa solution face à l’avancée de l’Union Soviétique.
Il avait dit :

« Nous gagnons, ils perdent ».

Pour gagner, il faut voir qu’il y a un ennemi, et qu’il doit perdre.

Cet ennemi est l’islam radical, dont l’ »Etat Islamique » est aujourd’hui la pointe avancée.

Pour gagner, dès lors, il faut infliger à l’islam radical une défaite si cinglante que l’ardeur de ses adeptes qui n’auraient pas été tués tomberait alentour de zéro.
C’est possible :
« Ehud Barak », dans un récent entretien, disait que l’ »Etat Islamique » pouvait être détruit en deux jours, et il a raison.
Agir partout dans le monde occidental et hors du monde occidental pour mettre hors d’état de nuire, de manière longue ou définitive des hommes tels celui qui a décapité son employeur en Isère ne serait pas très complexe si la volonté existait.

Les objectifs seraient, donc, de détruire l’ »Etat Islamique » et d’écraser l’islam radical partout où il se trouve.

Le problème est qu’il n’y a personne pour énoncer la stratégie et pour définir les objectifs.

Le problème est qu’il existe un seul pays sur terre où des hommes existent qui ont la clarté de vision requise et qui peuvent disposer des moyens requis : celui dont « Ronald Reagan » a été le Président.
Depuis six ans et demi, celui qui occupe la position qui fut celle de « Ronald Reagan » a une vision, qui n’est pas du tout la vision requise, mais son exact inverse.

La vision de cet homme, Barack Obama, a des effets.

Cet homme est complice de l’ »Etat Islamique » et complice de l’islam radical.

Nul n’a cité son nom dans les commentaires énoncés concernant les trois attentats commémorant l’anniversaire du califat.

C’est très significatif.
Barack Obama a pourtant une doctrine :
Les attentats sont le fruit de cette doctrine.

Ceux qui ont applaudi l’élection et la réélection d’Obama devraient applaudir les attentats.

Se souviennent-ils ?

En janvier 2009, « Abou Bakr al Baghdadi » était en prison.
« Al Qaida en Irak », l’ancêtre de l’ »Etat Islamique », était largement détruit.
L’islam radical était réduit à assez peu.
« George Walker Bush » quittait la Maison Blanche.

Tout allait devenir plus beau sous Barack.

Tout est plus beau..?

sans aucun doute ! 

 

Dèche

 

Guy Millière pour « Dreuz.info ».

http://www.dreuz.info/  du 27/06/2015

Aucun média n’a évoqué que c’était une date anniversaire pour le califat !
Ont-ils eu la trouille de paniquer ce pauvre petit peuple ignare ?
Par contre, les bassiner toute la journée pour les maintenir dans la méfiance, la hantise de faire partie des victimes, ça ils ne s’en privent pas !
Agissez au lieu de tergiverser !

Nos Gouvernants Sont Des Dhimmis.

Valls-sur-islam

A l’heure où ces lignes sont écrites, vendredi, entre 11 heures et midi, la France apprend qu’un nouvel attentat islamique vient de se produire, dans une usine d’air liquide, dans l’Isère, à Saint-Quentin-Fallavier.
On parle d’une voiture ayant foncé sur des bonbonnes de gaz, et d’un homme décapité, retrouvé à l’entrée de l’entreprise, avec un drapeau islamique à côté de lui.

Depuis des mois, Riposte Laïque et d’autres sites multiplient les avertissements contre la politique de dhimmitude criminelle de ce régime.
Dans un article intitulé « Comment réagira la France au prochain attentat islamique ? », « Cyrano » expliquait exactement ce qui allait se produire.
(http://ripostelaique.com/comment-reagira-la-france-au-prochain-attentat-islamique.html)

« Dans un pays où le père de l’assassin « Merah » a pu se permettre de revenir vivre à Toulouse, après avoir déposé plainte contre la France, qui peut croire réellement, malgré le savoir-faire de la police, qu’il soit possible d’anticiper un prochain attentat islamiste, inévitable, qui se produira dans notre pays, sous quelque forme que ce soit :
égorgements,
décapitations avec tenue orange de Français,
tirs dans la foule à la kalachnikov,
attentats suicides contre des personnes ou des bâtiments publics,
etc. »

Or, depuis Charlie Hebdo, qu’ont fait les « duettistes » Valls-Cazeneuve ?

Ils ont multiplié les actes de soumission à l’islam, et les menaces contre les patriotes qui refusent que la charia fasse la loi dans notre pays.
Rappelons le discours ahurissant de Cazeneuve, le lundi 15 juin dernier, accordant à la religion musulmane toutes les dérogations à la laïcité, et la promesse de construire le double de mosquées.
(http://ripostelaique.com/cazeneuve-sadresse-aux-musulmans-et-flingue-la-laicite-et-les-valeurs-constitutionnelles-de-la-france.html)

Quant à Valls, une semaine plus tard, il faisait un colloque nous assurant que l’islam était en France pour y rester, et que notre pays devait s’adapter à cette nouvelle religion.

N’oublions pas que le ministre de l’Intérieur a osé mettre mille hommes chargés de la protection des mosquées, quand les agressions contre les lieux de culte catholiques sont dix fois plus nombreuses.

Valls et Cazeneuve ont permis, par leur tolérance avec ceux qu’ils appellent les migrants, une véritable invasion de l’Europe, avec des retombées inévitables sur la France.
Et forcément, il y a de nombreux musulmans dans ces embarcations, et parmi eux de futurs « Mohamed Merah », c’est inévitable.

LES PHRASES DE MANUEL VALLS

Nous accusons ce régime, et en premier lieu Hollande, Valls et Cazeneuve, par leur soumission à l’islam, d’être les responsables de ce nouvel attentat et de se montrer incapables de protéger nos compatriotes, face aux fous d’Allah.

Le fait que cet attentat se déroule dans une petite ville de province confirme que plus un seul lieu de France n’est à l’abri des crimes des musulmans radicaux.

Une véritable guerre est déclarée à la France, depuis plusieurs années, et ce régime a non seulement désarmé notre pays, mais aussi renforcé le camp des assassins.

Cet attentat est dans le prolongement de celui commis en Autriche, dont on voit la vidéo effrayante.

Image de prévisualisation YouTube

Il n’y a plus qu’une seule solution, pour armer la France contre ceux qui nous mènent une guerre impitoyable :

Interdire l’islam sur notre territoire, avec toutes ses pratiques.

Fermer les mosquées, interdire le voile, fermer les boucheries halal, et expulser massivement tous ceux qui préfèrent la charia aux lois de la République.

Inutile de vous dire que nous allons avoir droit, tout au long de cette journée, aux enfumeurs à la Boubakeur, Cazeneuve ou Valls, qui vont nous faire le coup de « L’islam ce n’est pas cela ».
Cela va être un véritable matraquage médiatique.

Nombre de nos compatriotes, qui se sont fait berner par « Je suis Charlie », ne tomberont pas deux fois dans le même piège.

Aux patriotes, dans les jours qui viennent, d’avoir la réaction nécessaire à cette nouvelle déclaration de guerre, en descendant par milliers dans la rue, dans toute la France, aux cris de :

« islam assassin,
islam hors de France ! »

Paul Le Poulpe

http://ripostelaique.com/  du 27/06/2015

 

cazeneuvevallshollande-300x192

Tous Les Gouvernants Sont Paniqués !

panique-300x133 (1)

L’Europe… au comble
de l’impuissance !

L’affolement commence à gagner nos dirigeants européens, qui n’ont pas encore pris la réelle mesure de l’infiltration massive de l’immigration.
D’abord, ils se contentent de répartir, comme en épicerie, 40.000 immigrés (et non migrants) en forçant vainement la main des États.
Or, le bilan actuel des arrivées clandestines atteint déjà le chiffre de 100.000.
Mais la menace est bien plus grave puisque l’État islamique a annoncé 500.000 personnes projetées en Europe.
C’est une infiltration de guerre pour étouffer les régimes démocratiques, malheureusement privés de souffle et de réaction, et pour imposer progressivement un nouveau régime totalitaire sous couvert d’une religion lancée à la conquête terroriste du monde.

Dès lors, le problème n’est plus d’accueillir, dans des conditions incertaines et injustes, les populations victimes, mais c’est le moment de contre-attaquer sur les positions initiales des pays de départ.
Ce n’est plus le temps de l’enquête sociologique, de la diplomatie tranquille ou du commentaire médiatique.

C’est l’heure de la guerre déjà déclarée par un État islamique hystérique.

La succession des conférences européennes démontre leur inutilité.
Nos concitoyens ne supportent plus les visages tranquilles ou vaniteux de nos chefs d’État à la sortie de leurs sommets, qui sont plutôt les bas-fonds de la politique.
Il faut bien comprendre, enfin, que la solution n’est pas en Europe mais dans les pays dont les autorités sont incapables de gérer l’intérêt des populations abandonnées à leur triste sort.

Dans un premier temps, la riposte de l’État national aux actes barbares d’attentats implique des mesures immédiates de police pour la recherche des suspects dans tous les milieux complices.
C’est la règle dans toute guerre déclarée.
L’objectif est d’obtenir que la peur change de camp.
À cet égard, on a besoin de l’engagement sans ambiguïté des responsables musulmans.(?)

Mais cette première urgence nécessaire reste insuffisante.
Depuis de nombreuses années, l’Union européenne, pourtant bien informée, aurait pu réfléchir à une noble et indispensable stratégie, consistant à favoriser le maintien sur place des populations misérables grâce au développement économique et social.
Comment ne peut-on pas prendre conscience que le continent africain, qui compte un milliard d’habitants, représente également pour l’avenir un potentiel considérable de prospérité à méditer ?
Le pape François vient de donner cette orientation impérieuse.

Malgré la passivité coupable des chefs d’État africains concernés, les États européens ont le devoir de mobiliser leurs peuples pour traiter le phénomène des migrations à la source, en mettant en place un plan massif de développement.
Les jeunesses européenne et française peuvent contribuer à l’œuvre humanitaire d’équipes d’experts (agriculteurs, techniciens, médecins, ingénieurs) volontaires au service de nos contemporains sinistrés par la misère et par l’abandon.
Certes, il faut s’attendre aux hurlements habituels des anticolonialistes.
Qu’importe si certaines idées fixes n’ont pas encore évolué.

Des moyens exceptionnels devraient être trouvés.
Pourquoi ne les trouverait-on pas, alors que deux exemples de notre histoire récente démontrent que, quand on veut quelque chose, on le peut ?
En 1945, le plan Marshall a permis à l’Europe et à la France de reconstruire les pays sur les ruines de la guerre.
(La Grèce a été « oubliée » par le « Plan Marshall »…comme pour les dettes de guerre.-pelosse)
(En Algérie, en 1959, de Gaulle a eu l’honnêteté de dépasser la facilité du discours politique en l’accompagnant d’un vaste effort financier en faveur des populations, dans le cadre du plan de Constantine.)

Posons des actes responsables pour l’avenir plutôt que de subir encore les provocations et les lâchetés.

Paul Bernard

http://www.bvoltaire.fr/  du 27/06/2015

panique-163x109-1 (1)

je ne retiens que la panique des gouvernants de l’Europe, il serait temps !
Il y a longtemps que les peuples s’en sont rendu compte mais ne sont pas écoutés.

Rame Adam Disait Eve Au Rêveur.

france-en-faillite-300x298 (1)

La République ne reconnaît aucun culte.

Le 9 juillet prochain(en 2014), les contribuables parisiens vont dépenser 70000 euros pour que Hidalgo fête le ramadan à la Mairie de Paris, bafouant ainsi l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 de la séparation des Eglises et de l’Etat :

La République ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte.

C’est pourquoi « Résistance républicaine » et « Riposte laïque » appellent les Français à protester et à marquer leur attachement à la laïcité en participant le même jour à un apéritif-saucisson-laïque sur la place de la Mairie.
Il est intolérable de fêter officiellement une des obligations religieuses de l’islam, comme il serait intolérable que la Mairie de Paris ou d’autres fêtassent le vendredi saint chrétien ou le yom kippour juif.

Nous avons déjà dit en quoi et pourquoi le ramadan était incompatible et avec nos valeurs et avec  la vie moderne, notamment l’année dernière dans notre Dossier ramadan 2013 qui  déclinait en 14 articles les inconvénients du ramadan :
-qui nuit à la santé,
-qui coûte cher aux entreprises et aux contribuables,
-qui fait prendre des risques sur la route et dans les entreprises,
-qui, sous prétexte de réjouissances, impose en fait un ordre moral et l’impossibilité pour les nés musulmans de devenir apostats,
-qui, encore et surtout, marque l’islamisation de notre pays, refusée par 80% des Français et dont la célébration est une occasion supplémentaire d’imposer la société multiculturelle dont les Français ne veulent pas.

Nous proposons donc à tous ceux qui le pourront de nous rejoindre le 9 juillet 2014 entre 17h30 et 20h.
Avec un sandwich au saucisson et du jus de raisin pour marquer leur attachement à nos traditions, dans la continuité de l’apéro saucisson pinard du 18 juin 2010.

Le 18 juin 2010 nous avions voulu marquer notre opposition aux prières musulmanes dans la rue, qui se déroulaient partout en France chaque vendredi avec ces deux traditions que sont dans notre pays la gastronomie à base de porc et la culture de la vigne, dont les produits sont de plus en plus chassés des cantines, des restaurants d’entreprises, des avions… pour complaire aux interdits alimentaires d’une minorité de la population.
Ces interdits sont, de fait, de plus en plus imposés à tous, et marquent l’avancée, terrible, de l’islamisation de la France.
Notre action avait obligé medias et politiques à ouvrir les yeux et à faire ce qu’il fallait pour que les prières dans les rues disparaissent.

Nous attendons de notre action du 9 juillet prochain (2014) qu’elle ouvre elle aussi les yeux des politiques et les conduise à renoncer aux célébrations de ramadan, aux repas de ruptures de jeûne dans les mosquées comme aux participations des politiques aux repas communautaristes du CRIF.

La République ne reconnaît aucun culte.

La phrase est très simple et très claire.
Un homme politique, quelle que soit sa religion ou sa non religion ne doit pas, dans l’exercice de ses fonctions, célébrer, évoquer ou  favoriser une religion quelconque ni les ressortissants d’une religion, quelle qu’elle soit.

Quand Hollande souhaite un bon Aïd-El-Fitr aux musulmans et demande aux non musulmans d’en faire autant, il trahit nos lois et la neutralité de l’Etat !
Doublement puisqu’il s’abstient soigneusement de souhaiter un bon Noël ou de joyeuses Pâques, qui ne sont plus, depuis longtemps, des fêtes uniquement religieuses, à ses concitoyens.

Quand Delanoë célébrait le ramadan à la Mairie de Paris, il trahissait nos lois et la neutralité de l’Etat.

Quand Sarkozy participait au repas de rupture du jeûne du ramadan, il trahissait nos lois et la neutralité de l’Etat.

Quand RoyalValls et quelques autres participent à un repas de rupture du jeûne du ramadan, ils trahissent nos lois et la neutralité de l’Etat.

Quand Hidalgo, à son tour, dépense l’argent du contribuable saigné par ailleurs par les augmentations d’impôts pour célébrer le ramadan à l’Hôtel de ville, elle trahit nos lois et la neutralité de l’Etat.

Il nous appartient, à nous, patriotes amoureux de la France, de ses traditions et de ses valeurs, républicains ou pas, laïques ou pas,  de venir dire notre opposition aux trahisons de nos lois, de nos traditions, de notre civilisation et de ses valeurs.

Christine Tasin
Présidente de « Résistance républicaine »

http://resistancerepublicaine.eu/  du 16/06/2014

 

 

9juillet-essai-1-300x225

 

Article publié le 17/06/2014, en raison des circonstances, il est remis à l’ordre du jour.
Essayez tout de même de trouver le sommeil malgré le manque de respect de vos voisins.

1...34567...9

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43