Archive | JESUS Flux RSS de cette section

George Soros Manipule Le Pape François !

François et Soros

Le pantin du Vatican !

Comment George Soros fait du Pape François un agent du Nouvel Ordre Mondial !

Les révélations de « Wikileaks » au sujet du milliardaire mondialiste « George Soros » n’en finissent pas de beaucoup nous apprendre sur les manipulations orchestrées par ce personnage.
Les preuves ont ainsi été apportées que « Soros » finance bien la marée migratoire vers l’Europe.

Parmi les documents rendus publics par « Wikileaks », certains montrent comment des montants sont aussi investis dans diverses organisations pour transformer l’orientation de l’Eglise catholique.

Des documents publiés par « Wikileaks » témoignent que des fonds ont été alloués au printemps 2015 pour :
« obtenir l’assentiment individuel d’évêques et leur soutien public et plus ouvert aux thèmes de la justice raciale et de l’économie, de façon à créer une masse critique d’évêques alignés sur les positions du pape ».
Ce qui confirme ainsi que les positions de François sont aussi celles souhaitées par « George Soros » et les agents du Nouvel Ordre Mondial.

« Wikileaks » livre le compte-rendu d’une réunion du bureau de l’Open Society (fondation de « George Soros ») à New York en mai 2015.
On y apprend que, dans le cadre de la préparation du voyage de François aux Etats-Unis, l’Open Society travaille avec l’un des principaux conseillers pontificaux, le cardinal « Oscar Rodriguez Maradiaga ».

Le document ajoute que l’objectif est « en apportant notre soutien à « PICO » et à ses activités, de pousser le pape à se prononcer sur les questions d’économie et de justice raciale, y compris en utilisant l’influence du cardinal « Rodriguez », proche conseiller du pape, et par l’envoi d’une délégation au Vatican au printemps ou à l’été ».

Une manœuvre machiavélique est décrite :
Donner des fonds importants à des organismes « pro famille » et y influencer les décisions afin de réorienter les objectifs de ces organismes de la défense de la famille vers le débat sur l’égalité.

La fondation de « George Soros » se félicite du nouveau discours du pape selon lequel être « pro-famille » c’est être préoccupé par l’augmentation des inégalités ».

Deux évêques américains sont cités par l’Open Society comme de bons collaborateurs pour détourner l’Église romaine de sa doctrine :
l’évêque de San Diego, Monseigneur « Robert McElroy », et l’archevêque de Chicago, Monseigneur « Blase Cupich ».

Pierre-Alain Depauw

source : http://www.medias-presse.info

 

https://lacontrerevolution.wordpress.com  du 03/09/2016

Le Pape François Se Met En Difficulté !

christ-252x300 (1)

Les théologiens veillent !

L’exhortation apostolique « Amoris Laetitia » publiée par le Pape François après les travaux du synode sur la famille met en difficulté bien des catholiques fidèles à l’enseignement traditionnel de l’Eglise :
45 théologiens de haut niveau publient une censure de 19 affirmations qui peuvent induire en erreur le lecteur ordinaire.

Dès son élection, le pape François a voulu traiter l’Eglise comme une fourmilière que l’on dérange et faire le buzz :
Il y a parfaitement réussi et les médias du monde entier se sont attachés à ses pas pour chanter sa louange, tant il est vrai que ses saillies, et ses projets de réforme, conviennent à l’esprit du monde.
En même temps il s’est mis en difficulté vis-à-vis des croyants fidèles à la foi et à la discipline catholique, soit par des postures théâtrales, soit par des actes incompris, soit par des propos peu usuels chez un pape, voire aventurés.
Hier j’ai rapporté l’inquiétude extrême du cardinal « Zen » devant le projet d’accord Vatican-Chine, aujourd’hui, il me faut relayer la lettre adressée par 45 théologiens au cardinal « Sodano », doyen du Sacré Collège, contenant une censure de 19 propositions soutenues par « Amoris Laetitia »qui peuvent induire un lecteur non théologien à l’erreur dans la foi.

45 théologiens invoquent leur devoir de correction envers le pape

Les théologiens, avant de dresser une liste – non exhaustive – de ces 19 erreurs et de donner les raisons de leur censure, ont pris soin de préciser d’abord qu’ils ne mettaient « pas en question la foi personnelle du pape François », ensuite de préciser qu’« Amoris Laetitia »contient d’excellentes choses, enfin que cette exhortation apostolique a un certain magistère, mais que les conditions de l’infaillibilité papale ne sont pas réunies.
Autrement dit, ils peuvent exercer leur critique, puisque le document n’est pas infaillible, et ils le doivent, puisque que le fidèle catholique peut se sentir tenu de croire à ce qu’on y trouve.
Invoquant « Saint Thomas d’Aquin », selon lequel « les inférieurs ont l’obligation de corriger leurs supérieurs publiquement quand il y a un danger imminent pour la foi », ils entendent parler « contre les erreurs apparentes » d’ »Amoris Laetitia » et ainsi « aider la hiérarchie de l’Eglise à corriger cette situation ».

Un certain flou de François permet des interprétations erronées

Ils ne prétendent pas qu’« Amoris Laetitia » enseigne explicitement et sûrement des erreurs, mais ils affirment qu’il « n’y a pas de doute qu’il constitue un grave danger pour la foi et la morale catholique », parce que « il contient des propositions dont le manque de précision ou l’ambiguïté permettent des interprétations contraire à la morale ou qui suggèrent une affirmation contraire à la foi et la morale (…ou) des propositions dont le sens obvie semblerait contraire à la foi ou la morale ».
Leur méthode est de mettre en lumière ce sens obvie, c’est-à-dire la signification qu’un « lecteur moyen va attribuer normalement » à ces mots.
Par lecteur moyen ils entendent « quelqu’un qui ne cherche pas à tordre les mots dans quelque direction que ce soit ».
Ce qui les mène, dans la présentation qu’ils donnent des 19 propositions à préciser pour chacune d’entre elles ce sens obvie.

Si Amoris Laetitia dit bien cela, alors…

Pour bien illustrer la méthode, prenons l’exemple de la première proposition frappée de censure.
A l’alinéa 83 d’« Amoris Laetitia » , il est écrit :
« L’Eglise… rejette fermement la peine de mort ».
Les théologiens répondent :
« Si ceci est entendu (sens obvie) comme signifiant que la peine de mort est toujours et partout injuste en elle-même et donc qu’elle ne peut être justement infligée par l’Etat », elle est « hérétique car contraire aux Saintes Ecritures » et « pernicieuse ».
Et ils produisent sans difficulté plusieurs passages de l’Ancien et du Nouveau Testament, et de la tradition constante des papes, d’Innocent I à Jean-Paul II à l’appui de leur censure.
Ils ne font ici, et la plupart du temps dans leur document, que rappeler l’évidence, le bon sens, et le sens commun de toute l’Eglise des origines à nos jours.
Tant et si bien qu’on peut (on doit ?) se demander ce qui a bien pu pousser le Saint Siège à inclure une telle phrase dans « Amoris Laetitia » et le pape François à la signer.

Le pape François doit condamner 11 propositions hérétiques

Sur les 19 affirmations que les 45 théologiens ont frappé de censure, 11 ont été jugées « hérétiques « (toujours « contraires aux Saintes Ecritures », et, selon le cas, « perverses, scandaleuses, impies, dépravées, blasphématoires ou pernicieuses »), et 8 « tombant sous une censure inférieure, « erronée dans la foi, fausse, téméraire, dérogeant à la pratique ou la discipline de l’Eglise ».
Il ne s’agit donc pas de détails, mais d’erreurs très graves qui touchent au cœur de l’enseignement catholique et peuvent nuire gravement aux âmes des lecteurs.
C’est pourquoi les 45 théologiens signataires, qui viennent de trois continents, de pays tant germaniques, qu’anglo-saxons ou latins, France comprise, ont adressé une demande expresse au cardinal « Sodano », doyen du Sacré Collège, afin que « les Cardinaux et Patriarches fassent une pétition au Saint Père pour qu’il condamne les erreurs indiquées dans le document de façon définitive et sans appel, et qu’il déclare avec autorité que « Amoris Laetitia » n’exige qu’aucune d’entre elles ne soit tenue ou considérant comme étant peut-être vraie ».
Sous les formes de la dévotion filiale, il s’agit d’une mise en demeure très nette, et ce n’est pas le moindre des paradoxes du pontificat du pape François, dont les initiatives vont dans le sens du monde et de la prétendue « modernité », qu’il libère enfin la parole des théologiens dits « conservateurs ». Pour une fois, la presse ne bruit pas à tout instant des théologiens allemands inévitables jusqu’à hier, dont la fonction immuable était de brouiller la perception de la doctrine catholique dans le public.

La difficulté des divorcés remariés

La condamnation des onze erreurs définies comme hérétiques par les 45 théologiens est l’occasion de rappeler des points évidents de la doctrine catholique traditionnelle, que 55 ans de pratique post -Concile tendent à faire perdre de vue à une part du public.
Par exemple la supériorité de l’état de vie virginal consacré au Christ sur le mariage chrétien,
la faculté de l’homme, avec la grâce de Dieu, de remplir les exigences objectives de la loi divine,
l’éternité des peines de l’enfer,
le fait que les divorcés remariés qui choisissent leur situation en pleine connaissance de cause soient en état de péché grave,
le fait que violer volontairement et en matière grave une loi divine dont on a pleine connaissance constitue un péché mortel,
que la loi divine interdise absolument certaines actions dans n’importe quelles circonstances, etc.

Enfin, l’alinéa 308 et la souplesse ambiguë qu’il recommande en matière à l’Eglise en matière d’eucharistie pour les divorcés remariés « même (si elle) court le risque de se salir avec la boue de la route », encourt la censure des 45 théologiens pour la raison suivante :
« Si cela est entendu dans le sens que Notre-Seigneur Jésus-Christ veut que l’Église abandonne sa discipline pérenne de refuser l’Eucharistie aux divorcés remariés et de refuser l’absolution aux divorcés remariés qui n’expriment pas de contrition pour leur état de vie et le ferme propos d’amendement à son égard »,
alors la proposition est hérétique.
Ne serait-ce que parce qu’elle s’oppose à la première Epitre aux Corinthiens, chapitre onze, verset 27 :
« C’est pourquoi quiconque mangera ce pain ou boira le calice du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et du sang du Seigneur. »

La censure des 45 théologiens est de bonne méthode

La méthode utilisée par les 45 théologiens paraît salubre et adaptée à la communication du pape François, qui depuis qu’il est entré en fonction se caractérise par des déclarations d’allure spontanée, mais imprécises, qui prennent rarement un tour juridique ou scientifique, et demeurent dans le flou, ce dont de nombreux prêtres, évêques, cardinaux et laïcs se prévalent pour l’interpréter à leur manière :
Cela provoque une grande incertitude sur la pensée du Saint Siège, brouille la diffusion de la doctrine romaine et entretient une sorte de bouillon de culture d’hérésie de fait.
On ne sait pas quel sens exact le Pape François donne aux 19 passages critiqués, mais en précisant les choses, on évite que l’interprétation relevée par les 45 théologiens puissent être tenue pour bonne par les fidèles et donc les induire en erreur.

Sans faire de procès d’intention au pape François, on est en droit de relever que le flou qu’il sème donne des fruits dangereux.
Le mariage chrétien n’est pas en effet un sujet secondaire, puisqu’il est une figure de l’union entre le Christ et son Eglise.
Un jésuite peut faire de la politique et du billard à trois bandes :
Un pape doit mener clairement son troupeau.
La façon dont il réagira à la demande des 45 théologiens nous éclairera sur sa volonté.
Pour l’instant, tout se passe comme s’il se conformait souvent à l’opinion du monde, dans le droit fil de Vatican II et de son désir d’ouverture au monde.

Le pape François va plus loin que Paul VI

Ici, le pape François va beaucoup plus loin que Paul VI :
l’ « aggiornamento » que celui ci avait refusé avec « Humanae Vitae », son successeur s’y livre dans « Amoris Laetitia ».
On a bien l’impression, si on lit, et si on lie, ensemble les propositions frappées de censure, que c’est la notion même de loi divine intangible, de péché objectif, qui est dans le collimateur d’« Amoris Laetitia ».
Or, si l’indulgence pour le pécheur est le devoir du pasteur, l’absence de toute complaisance pour le péché est celui du dépositaire de la foi.
Donner à croire aux fidèles qu’il y aurait du « jeu » dans le Décalogue en raison des circonstances revient à trahir cette foi, selon la vieille phrase de Paul Bourget :

« Il faut vivre comme on pense, sinon tôt ou tard on finit par penser comme on a vécu ».

Et le pape François, dans « Amoris Laetitia », montre le danger qu’il y a à laisser la pastorale prendre le pas sur la doctrine au point que le pastoral finit par former le doctrinal.

Pauline Mille

source : https://philippehua.com

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 15/08/2016

Pelosse est restée en retrait pendant deux semaines, ces problèmes sur la toile m’ont fatiguée.
je reprends donc mes revues de presse, un peu plus écoeurée de voir l’inconscience de la majorité de ce qui grouille en France !
Nous allons avoir un autommne flamboyant et une rentrée rocambolesque !

Les Fiches « S » Passées Au Révélateur !

muslis

Les musulmans nous mentent !

Les fiches S refont donc surface !
À la lumière de ce qui s’est produit à Saint-Etienne-du-Rouvray mardi matin.

Et c’est manifestement dans le Nord Franche-Comté que l’on en dénombre la proportion la plus importante.

Entre Belfort et Montbéliard, ce chiffre serait de 24 environ.
Ici, pas question d’extrémistes de droite ou de gauche.
Les seules personnes ciblées comme menace pour la sûreté de l’État le sont pour islamisme radical.

« On a clairement des profils de gens capables de passer à l’acte »,

reconnaît un membre des services.
Lequel s’inquiète, en fait, bien plus des autres.
De tous ceux, et ils sont un certain nombre, à glisser sur la pente de la radicalisation.
Or, dans le pays de Montbéliard, contrairement à d’autres secteurs, le phénomène n’est pas cantonné à certains quartiers.
Certes parmi les treize mosquées que dénombre l’agglomération (117 000 habitants), quelques-unes sont estampillées salafistes, du nom d’un courant rigoriste de l’islam en forte expansion en France, et notamment parmi les populations marginalisées sur le plan social et économique.
Ainsi, ce fief ouvrier durement touché par la crise, à forte population immigrée, où le taux de chômage flirte autour des 14 %, demeure, en ce sens, un terreau fertile à l’embrigadement.

Reste que la menace, aux yeux des agents du renseignement, tient plus à la flambée du communautarisme.
Dont l’aspect le plus visible s’avère le nombre exponentiel de femmes, et jeunes filles, voilées.
Dont une part toujours plus grande de converties.

« Des mecs dangereux, il y en aura de plus en plus, par effet de mimétisme »

« Des radicalisés, on en voit beaucoup, et c’est essentiellement vrai pour les hommes, qui sont passés par la délinquance, la consommation de drogue ou d’alcool.
En rupture avec la société, fragilisés, ils ont une soif de revanche »
,

analyse une source policière.

« Ils s’identifient à l’islam justement parce que l’islam est stigmatisé ».

Un autre :

« Ficher des gens permet de les repérer en cas de contrôles, mais il est impossible de les suivre tous. »

Ici, peut-être plus qu’ailleurs compte tenu de la sociologie, les écarts se creusent.

« Des mecs dangereux, il y en aura de plus en plus, par effet de mimétisme »,

pronostique un agent.
Lequel observe l’omerta qui règne désormais dans les lieux de culte musulmans.

« Auparavant, en cas de dérives, dans les propos notamment, on avait des remontées, plus maintenant.
Tous ont peur des conséquences. »

Des propos qui viennent confirmer l’intérêt du renseignement humain de proximité, largement mis à mal par la réforme de 2008 laquelle conduisit au démantèlement de la Direction centrale des renseignements généraux.

Reste qu’aujourd’hui, la gestion de l’anti-terrorisme relève de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).
« Nous », explique un fonctionnaire du Nord France-Comté, « on leur fait remonter les signalements, en démontrant notamment que tel ou tel individu est dangereux.
C’est eux qui prennent ensuite le relais. »

Si un classement S intervient, l’information revient auprès du service du renseignement territorial émetteur, les ex-RG, qui a repris son rôle de vigie, notamment en matière de repli identitaire.
Phénomène qui, maintenant que sont enterrés les remous sociaux du printemps, mobilise toute leur attention.

« Une priorité chasse l’autre », résume une source policière, « mais on sent clairement la pression monter ».

Sébastien MICHAUX

source : http://www.estrepublicain.fr

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 31/07/2016

Les médias autorisés nous ont bassinés avec ces musulmans qui se sont introduits dans nos églises avec l’autorisation de nos paroissiens !
Nous avons plus entendu parler d’eux que des catholiques !
Mais que faisaient-ils là ?
Je pense aux marchands du temple chassés par Jésus.
Ou à la fable du corbeau et du renard.
Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute…quel que soit le registre utilisé !
Musulmans vous êtes fourbes, lisez votre coran !

Aimez La France ou Quittez La !

coléreux

Marre des djihadistes !

« La France, aimez-la ou quittez-la ! »

La présidente du FN, « Marine Le Pen » a dénoncé mardi la « responsabilité (…) immense » de « tous ceux qui nous gouvernent depuis 30 ans », visant la gauche et la droite, après l’égorgement d’un prêtre dans une église près de Rouen, revendiqué par le groupe État islamique.

« La responsabilité de tous ceux qui nous gouvernent depuis 30 ans est immense.
Les voir bavarder est révoltant !
#SaintEtienneduRouvray « 
,

a tweeté la dirigeante d’extrême droite.
Plus tôt dans la matinée, elle avait dit dans un premier tweet son « épouvante » et sa « crainte » d’un « nouvel attentat de terroristes islamistes ».

Dans un communiqué parvenu en milieu d’après-midi, l’eurodéputée a jugé :

« Devant la multiplication effrayante des attentats perpétrés sur notre sol, désormais quasi hebdomadaires, et devant l’insupportable gradation dans le degré de barbarie, nous disons au gouvernement et au président de la République, qu’il n’est plus possible de ne pas agir ».

« Quand enfin le pouvoir va-t-il prendre les mesures qui s’imposent et mettre fin aux décennies d’aveuglement et de laxisme qui ont conduit la France là où elle est ? »

a-t-elle aussi demandé.

Mme Le Pen a rappelé ses propositions:

« fermeture des mosquées salafistes,
- expulsion des imams prêcheurs de haine,
- contrôles à nos frontières nationales,
- arrêt de l’immigration,
- véto à la politique allemande d’accueil des migrants,
- rétablissement d’une pleine et entière double peine,
- mise hors d’état de nuire des fichés S,
- renforcement des moyens de nos forces de l’ordre, de notre renseignement, de notre armée,
- réforme du code de la nationalité,
- renforcement des sanctions judiciaires
- et application effective des peines,
- construction de prisons ».

« La France, aimez la ou quittez la !
Respectez son peuple, son histoire et ses valeurs…
Sinon les Français se fâcheront… »

a tweeté de son côté son compagnon « Louis Aliot », l’un des vice-présidents du FN.

« Égorger un prêtre…
L’islamisme passe une étape dans l’horreur et cible l’un des piliers de l’identité millénaire de notre pays »
,

a jugé un autre vice-président, « Florian Philippot ».

Secrétaire général et numéro trois du parti, « Nicolas Bay », élu normand, s’est, lui, indigné des « safaris de Bernard Cazeneuve et François Hollande sur les lieux des drames (qui) deviennent indécents!
Qu’ils agissent enfin! » a-t-il demandé.

De son côté, la nièce de Marine Le Pen, la députée FN du Vaucluse « Marion Maréchal-Le Pen », a déclaré sur Twitter:

« Ils tuent nos enfants, assassinent nos policiers et égorgent nos prêtres. Réveillez-vous!
#SaintEtienneduRouvray « 

« En Occident comme en Orient, les chrétiens doivent se lever pour résister à l’islamisme ! »

a-t-elle tweeté plus tard dans l’après-midi.

Un proche collaborateur de celle-ci, « Damien Rieu », employé au groupe FN en région PACA et ancien porte-parole de Génération identitaire, a lui accusé les évêques de « fermer les yeux et se taire depuis trop longtemps sur l’islamisme », dans un tweet.

« Il est temps pour l’Église d’ouvrir les yeux sur la menace qui pèse sur elle plutôt que d’appeler à voter contre le FN », a-t-il aussi tweeté.
Il a en revanche retiré un tweet dans lequel il évoquait la « complicité » des responsables catholiques « par leur silence ».

http://actu.orange.fr  du 26/07/2016

 

Les Médias Taisent Ces Crimes !

sang300x133 (1)

Islam Monstre Criminel !

Un gamin brûlé par son père pour s’être converti au christianisme !

« Nassif Malagara » est un jeune garçon de 9 ans membre d’une famille musulmane habitant le village de Kakira (sous comté de Kisozi, district de Kamuli, à l’est de l’Ouganda).
Le 5 juin dernier, et à sa demande, un de ses voisins chrétien l’a emmené assister à un service religieux chrétien dans un village voisin.
Après le service, le jeune garçon a dit au pasteur qu’il voulait reconnaître Jésus comme son Sauveur.
De retour chez lui, « Nassif » a refusé de participer à tout culte musulman, de faire le ramadan et de continuer à fréquenter la madrassa de son village.
Son père, « Abubakar Malagara », 36 ans, et sa belle mère sont devenus furieux en apprenant sa conversion.
L’enfant s’est débrouillé pour se nourrir auprès de voisins discrets mais son père l’a surpris en train de s’alimenter le 9 juin.

Il a commencé à le frapper à coups de bâton, l’a attaché à un bananier dont les feuilles étaient sèches donc inflammables, et il a mis le feu à l’arbre.

L’enfant a été grièvement brûlé sur tout le corps.
Ses cris ont alerté des voisins qui sont venus le détacher et ont alerté la police.
Le jeune garçon a été conduit à l’hôpital le plus proche mais devra être transféré dans un autre où existe un service pour les brûlés, et son père a été arrêté.
Il est inculpé mais laissé en liberté sous caution.

source : « daniel hamiche » pour « http://www.christianophobie.fr« 

http://resistancerepublicaine.eu  du 30/06/2016

Le Mondialisme Tue Le Monde !

Musulman-extremiste-musulman-modere

Chrétiens persécutés
de par le monde

Un prêtre « copte » tué par des jihadistes  dans le Nord-Sinaï !

Un prêtre copte égyptien a été tué jeudi par balles dans le nord de la péninsule du Sinaï, dans l’est de l’Egypte, une attaque revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

« Raphaël Moussa », 46 ans, a été atteint mortellement lorsqu’un homme non identifié lui a tiré dans la tête dans la localité d’al-Arich, a indiqué « Boulos Halim », un porte-parole de l’Eglise.
La victime venait d’assister à une messe à l’église et se trouvait près de sa voiture au moment de la fusillade.

Le ministère de l’Intérieur a indiqué dans un communiqué que le prêtre avait été tué par un inconnu après s’être rendu auprès d’un mécanicien pour réparer sa voiture.

Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, la branche égyptienne de l’EI a revendiqué l’attaque, en affirmant que ses hommes avaient tiré sur le prêtre accusé de « combattre l’islam ».

L’EI a commis de nombreux attentats visant policiers et soldats dans son bastion du nord du Sinaï, cette péninsule désertique de l’est, frontalière avec Israël et l’enclave palestinienne de Gaza.

En juillet 2013, un autre prêtre copte avait été tué par balles dans la même localité, trois jours après la destitution par l’armée du président islamiste « Mohamed Morsi », dont les partisans ont été ensuite réprimés par les nouvelles autorités.

Des pro-islamistes avaient ensuite attaqué et incendié des dizaines d’églises et de maisons chrétiennes, accusant la minorité copte d’avoir soutenu le renversement de « Morsi ».

Les organisations jihadistes dont la branche égyptienne de l’EI ont, elles aussi, ciblé des chrétiens ainsi que des musulmans accusés de collaborer avec le pouvoir.

« La situation générale à Al-Arich et dans le Nord-Sinaï est menacée », a dit Monsieur « Halim ».
« Beaucoup de gens (chrétiens) sont partis ».

La minorité copte, qui représente « moins de 10% » de la population égyptienne, se plaint depuis plus de vingt ans de discriminations et de harcèlement systématique.

http://actu.orange.fr/monde

Les Traditions Françaises Sont Bafouées !

Une-campagne-

Pourquoi en France ?

Les persécutions des Chrétiens Français ont déjà commencé !

A Houilles, dans les Yvelines, les scouts de France ne peuvent plus porter leur uniforme car ils sont victimes d’insultes, de provocations et de menaces christianophobes !

Le silence assourdissant entourant le racisme anti-blanc et les persécutions anti-chrétiennes, à l’instar de celui concernant les saccages et profanations d’églises quotidiens, est plus qu’inquiétant…
prouvant ainsi qu’en France, s’installent  d’autres formes de terrorisme que celui des bombes…

Cela appelle dès à présent une seule réponse : c’est la résistance !

Faites circuler et faites remonter des évènements similaires à vos sites de ré information.

source : http://www.delitdimages.org/persecutions-chretiens-francais-ont-deja-commence

Image de prévisualisation YouTube

Notre France  Chrétienne
est salie, polluée, infectée !

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 06/06/2016

Des Chrétiens Qui Ont Du Courage !

patriarche

Le Patriarche « Kirill » proclame
la Guerre Sainte

Le chef de l’Eglise Orthodoxe Russe a appelé la lutte contre le terrorisme « Guerre Sainte » et lancé un appel urgent à l’unité et à l’abandon des double standards pour vaincre ce mal.

« Aujourd’hui alors que nos troupes se battent au Moyen Orient nous savons que ce n’est pas une agression, une occupation ou une tentative d’imposer notre idéologie à d’autres Peuples, ça n’a rien à voir avec soutenir ou non un gouvernement »,

a déclaré le Patricarche « Kirill » à Moscou le 6 mai 2016 lors d’une messe en mémoire des combattants de la seconde guerre mondiale.

« C’est un combat contre un Mal redoutable qui ne menace pas seulement le Moyen Orient mais l’ensemble de l’Humanité […]
C’est pourquoi la guerre contre le terrorisme est une « Guerre Sainte ».
Je prie Dieu pour que l’ensemble du monde comprenne ceci et cesse de différencier les terroristes entre ‘bons’ et ‘mauvais’, et cessent par ailleurs d’utiliser cette guerre avec leurs propres objectifs cachés ».

Le Patriarche « Kirill » a demandé aux croyants orthodoxes de prier pour que l’armée Russe reste fidèle à sa quête spirituelle qui autorise l’usage des armes contre les forces du Mal, pour la Justice et sauver des vies humaines.

Traduit de « La Russie aujourd’hui »

https://jeanfouche.wordpress.com  du 09/05/2016

L’ Actualité Est Aussi Liturgique !

coran-islam

Musulmans vous nous mentez !

En ce dimanche de « Quasimodo », on a donné lecture de l’Apocalypse de « saint Jean » où il s’adresse de Patmos à ses frères des sept Églises.
Dans l’ordre alphabétique :
Éphèse,
Laodicée,
Pergame,
Philadelphie,
Sardes,
Smyrne,
Thyatire.
Elles étaient toutes incluses dans un quadrilatère irrégulier dont le plus grand côté fait à peu près trois cents kilomètres de long.

Aujourd’hui, il ne reste rien des Églises d’Asie Mineure, du Maghreb ni de Libye,
et celles d’Égypte, de Syrie et de Mésopotamie se vident à vitesse grand V.

L’islam est conquérant et, à terme, éradicateur.

Longtemps, le royaume de France fut le protecteur attitré des chrétientés d’Orient, et comme il était puissant, elles furent tolérées tout en étant soumises.
Le parti socialiste national Baas théorisé par le chrétien « Michel Aflak » leur permit de survivre un peu, mais la politique anglo-saxonne favorisant l’islam confessionnel radical, et conquérant à nouveau avec ses confréries, ses fanatiques, ses terroristes, a mis un terme à ce sursis.

La question est maintenant de savoir ce qui va se passer en Europe.
Au Kosovo, dans le Sandjak, en Bosnie, en Albanie, partout les États-Unis ont favorisé l’installation de pouvoirs musulmans.
L’Union européenne, à la botte des États-Unis et de l’OTAN, s’ouvre à l’invasion des migrants, lesquels – c’est amusant – passent par Smyrne, qui fut l’une des sept Églises,
et par Chios, où se perpétra au dix-neuvième siècle l’un des plus retentissants massacres de chrétiens par la Sublime Porte.

On compare souvent l’invasion actuelle de l’Europe aux grandes invasions : à tort.
Elles furent beaucoup moins massives et rapides, et les envahisseurs s’acculturèrent à la proie qu’ils convoitaient parce qu’ils étaient assimilables.
L’actuelle invasion ressemble beaucoup plus à ce qui se passa au Proche-Orient au septième siècle :
Le sol et les villes furent peu ravagés, mais la civilisation fut balayée comme par une bombe à neutrons, et les populations soumises et changées de fond en comble.
Telles sont les caractéristiques de l’islam conquérant.
Et tant pis pour les sept Églises, et pour les autres.

Martin Peltier

http://www.bvoltaire.fr   du 04/04/2016

C’est Le Mercredi Des Cendres !

Début du Carême

Début de notre Carême.

Le Carême commence le Mercredi des cendres – mercredi 10 février 2016 – et s’achève le Samedi saint au soir, veille de Pâques – samedi 26 mars 2016.
La Semaine sainte – dernière semaine de Carême – qui commence avec le dimanche des Rameaux, commémore la Cène, la Passion et la mort du Christ sur la Croix.
Le Samedi saint au soir et le dimanche de Pâques, les chrétiens célèbrent la Résurrection du Christ.
Le Carême est un temps de pénitence, entre le mercredi des Cendres et Pâques.
Symbole de pénitence dans le rite de l’imposition des cendres.
Fête chrétienne qui commémore l’entrée de Jésus à Jérusalem. Centre de la foi et de l’espérance chrétienne. Semaine qui précède la Pâque chrétienne.
La durée du Carême – quarante jours sans compter les dimanches – fait en particulier référence aux quarante années passées au désert par le peuple d’Israël entre sa sortie d’Égypte et son entrée en terre promise…
elle renvoie aussi aux quarante jours passés par le Christ au désert (Matthieu 4, 1-11) entre son baptême et le début de sa vie publique.
Ce chiffre de quarante symbolise les temps de préparation à de nouveaux commencements.
Le Carême, temps de conversion, repose sur la prière, la pénitence.

Le Mercredi des cendres, premier jour du Carême
Le Mercredi des cendres, premier jour du Carême, est marqué par l’imposition des cendres :
Le prêtre dépose un peu de cendres sur le front de chaque fidèle, en signe de la fragilité de l’homme, mais aussi de l’espérance en la miséricorde de Dieu.
Tout en le marquant, le prêtre dit au fidèle :

« Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle ».

L’évangile de ce jour est un passage de saint Matthieu – chapitre 6, versets 1 à 6 et 16 à 18 – qui incite les fidèles à prier et agir, non pas de manière orgueilleuse et ostentatoire, mais dans le secret de leur cœur :

« Quand tu fais l’aumône,
que ta main gauche ignore ce que te donne ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret…
ton Père voit ce que tu fais en secret (…)
Quand tu pries,
retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte,
et prie ton Père qui est présent dans le secret (…)
Quand tu jeûnes,
parfume-toi la tête et lave-toi le visage…
ainsi ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement du Père qui est présent dans le secret 
».

« L’abstinence de viande ou d’une autre nourriture, selon les dispositions de la conférence des Evêques, sera observée chaque Vendredi de l’année, à moins qu’il ne tombe l’un des jours marqués comme solennité…
mais l’abstinence et le jeûne seront observés le Mercredi des Cendres et le vendredi de la Passion et de la Mort et de notre Seigneur Jésus Christ. 
»
( Can.1251, code de droit canonique.)

https://bibliothequedecombat.wordpress.com   du 09/02/2016

Sainte Colère De Monseigneur Jeanbart !

mgr-jeanbart

 L’Archevêque d’Alep

Les médias européens n’ont cessé d’étouffer le quotidien de ceux qui souffrent en Syrie !

De passage en France à l’occasion de la « Nuit des témoins » organisée chaque année par l’Aide à l’Église en détresse, l’archevêque grec-melkite d’Alep, « Monseigneur Jeanbart », en avait gros sur le cœur.

Après avoir décrit la situation dramatique que vivent les Alépins, l’évêque syrien s’est adressé au parterre de journalistes qui étaient venus l’écouter.

« Les médias européens n’ont cessé d’étouffer le quotidien de ceux qui souffrent en Syrie et se sont même permis de justifier ce qui arrive dans notre pays en reprenant des informations sans ne jamais les vérifier »,

a-t-il lancé, fustigeant notamment les agences de presse créées pendant la guerre, « détenues par l’opposition armée », à l’instar de l’ « Observatoire syrien des droits de l’homme », source incontournée des médias occidentaux.

« Il faut que vous compreniez qu’entre l’État islamique et le gouvernement syrien, notre choix est vite fait.
On peut condamner le régime pour certaines choses, mais vous n’avez jamais cherché à être objectifs ! »
,

a-t-il encore accusé.

À la question de savoir s’il avait pu expliquer sa position aux autorités françaises, « Monseigneur Jeanbart » a répondu qu’il avait essayé, avant de s’entendre dire qu’il fallait être « moins critique ».

Pour lui, pourtant, l’Occident n’a cessé de taire les exactions de l’opposition armée, tout en accablant le gouvernement syrien et son président.

« Bachar el-Assad a beaucoup de défauts, mais figurez-vous qu’il a aussi des qualités »,

a-t-il expliqué.

« Les écoles étaient gratuites, les hôpitaux aussi, les mosquées comme les églises ne payaient aucune taxe.
Mais quel gouvernement de la région fait des choses pareilles, soyez honnêtes ?
Souvenez-vous aussi que si nous préférons aujourd’hui soutenir le gouvernement, c’est parce que nous redoutons l’instauration d’une « théocratie sunnite » qui nous priverait du droit à vivre sur notre propre terre. »

« Oui, j’ai tenté de dire toutes ces choses aux autorités françaises, mais que voulez-vous attendre d’un Laurent Fabius qui se prend pour Dieu le Père en décidant qui mérite ou non de vivre sur cette Terre ? »

a-t-il finalement répondu, visiblement las
(Laurent Fabius avait affirmé que « Bachar el-Assad » ne « mériterait pas d’être sur la Terre »).

« Est-il possible que la France – que j’aime et qui m’a éduqué par le biais des communautés religieuses installées en Syrie – ait tant changé ?
Est-il possible que ses intérêts et son amour de l’argent aient pris le pas sur les valeurs qu’elle défendait autrefois ? »

a encore déclaré l’archevêque avec amertume.

À la question du positionnement des évêques français, l’évêque pakistanais également présent n’a pas voulu répondre.

C’est donc Monseigneur Jeanbart qui a repris le micro.

« La conférence des évêques de France aurait dû nous faire confiance, elle aurait été mieux informée.
Pourquoi est-ce que vos évêques se taisent sur une menace qui est aujourd’hui la vôtre également ?
Parce que les évêques sont comme vous tous, élevés dans le politiquement correct.
Mais Jésus n’a jamais été politiquement correct, il a été politiquement juste ! »

a-t-il lâché.

« La responsabilité d’un évêque est d’enseigner, et d’utiliser son influence pour transmettre la vérité.
Pourquoi vos évêques ont-ils peur de parler ?
Bien sûr qu’ils seront critiqués, mais cela leur donnera l’occasion de se défendre, et de défendre cette vérité.
Il faut bien se souvenir que le silence est parfois un signe d’acquiescement. »

C’est également la politique migratoire des pays occidentaux que l’archevêque a critiquée.

« L’égoïsme et les intérêts servilement défendus par vos gouvernements finiront par vous tuer vous aussi.
Ouvrez les yeux, n’avez-vous pas vu ce qui s’est récemment passé à Paris ? »

a encore ajouté l’archevêque, avant de conclure en suppliant :

« Nous avons besoin que vous nous aidiez à vivre chez nous ! […]
Je ne peux accepter de voir notre Église deux fois millénaire disparaître.
Je préfère mourir que de vivre ça. »

Charlotte d’Ornellas

http://www.bvoltaire.fr   du 29/01/2016

Bien parlé Monseigneur !
Nous sommes muselés mais les fidèles ont encore le grand pouvoir de la prière pour nous aider, vous comme nous,  à traverser ce désert d’impiété !

Politique Oeucuménique Au Vatican !

 Pape et Rohani

 Eglise de Satan et Chiites !

Le pape François appelle l’Iran à œuvrer  pour la paix au Moyen-Orient.

Mardi, le pape François a exhorté l’Iran, en recevant pour la première fois son président « Hassan Rohani », à oeuvrer pour la paix au Moyen-Orient, au moment où ce pays sort de son isolement international.

Le Saint-Siège a souligné à cet égard le « rôle important » de l’Iran, puissance régionale, alors que les sanctions contre ce pays ont été levées le 16 janvier après un accord international sur le nucléaire iranien.

Les entretiens ont permis de :

« Relever l’important rôle que l’Iran est appelé à jouer, avec d’autres pays de la région pour promouvoir des solutions « politiques » adéquates aux problématiques qui affligent le Moyen Orient, pour lutter contre la diffusion du terrorisme et le trafic d’armes »,

a relevé le Vatican dans un communiqué.

« A cet égard, l’importance du dialogue interreligieux et la responsabilité des communautés religieuses dans la promotion de la réconciliation, de la tolérance et de la paix a été rappelé »,

selon ce texte.
Une allusion à la nécessaire réconciliation entre sunnites et chiites, alors que leurs chefs de file, l’Arabie saoudite et l’Iran, s’opposent, et que le conflit entre les deux branches de l’islam a des répercussions, de la Syrie au Liban en passant par le Yemen.

Même si la rivalité historique avec l’Arabie et le conflit en Syrie ne sont pas cités, le Saint-Siège n’a jamais caché son inquiétude face à la montée des tensions entre Ryad et Téhéran.
De même, le Vatican est favorable à maintenir la pression sur le camp du président « Bachar Al-Assad » en Syrie, pour qu’il ne fasse pas obstacle à une solution de paix.

Pour le Vatican, il est essentiel de ne pas avoir recours à des interventions armées, de faire agir la diplomatie, et de calmer les groupes armés que l’Iran soutient.

Le président « Rohani » a répondu à ces préoccupations, avant même de rencontrer « Jorge Bergoglio », en affirmant dans la matinée devant des hommes d’affaires italiens et iraniens que l’Iran n’intervenait pas dans les affaires intérieures des autres pays et qu’il ne souhaitait envahir aucun des pays de la région.
L’Iran est régulièrement accusé de soutenir des groupes armés en Syrie mais aussi au Liban.

Le communiqué met par ailleurs en exergue « les valeurs spirituelles communes » entre le catholicisme et l’islam chiite, et « les bons rapports » entre le Saint-Siège et l’Iran, ininterrompus depuis 79 ans.

Selon des experts des relations chiites-catholiques, un dialogue fructueux se poursuit depuis des années entre théologiens des deux religions, sans commune mesure avec celui nettement moins intense entretenu avec l’islam sunnite.

L’ancien président « Mohammad Khatami » s’était rendu en 1999 auprès de Jean Paul II.

A la fin d’un entretien de 40 minutes dans la bibliothèque du Palais apostolique, François, souriant, a pris congé de son hôte en faisant voeu d’espoir dans la paix.

« Je vous prie de prier pour moi.
Cela m’a fait très plaisir de vous rencontrer, et je vous souhaite bon travail »
,

lui a rétorqué en farsi Monsieur « Rohani », alors que le pontife argentin demande souvent à ses interlocuteurs de prier pour lui.

Pour Monsieur « Rohani », ce déplacement au Vatican est une étape obligée dans la série de rencontres qui scellent la réintégration de l’Iran dans la communauté internationale.

Plus tôt dans la matinée, il s’était livré à un exercice de relations publiques devant des dizaines de patrons italiens, afin de les inciter à investir davantage en Iran.

« L’Iran est le pays le plus sûr, le plus stable de toute la région », a assuré Monsieur « Rohani », en affirmant que les investisseurs y trouveraient leur compte dans une relation « win-win », gagnante-gagnante.

L’Italie, qui entretient depuis longtemps de bonnes relations avec l’Iran, est bien placée dans la course aux contrats qui s’est engagée depuis la levée des sanctions.
Lundi soir, Monsieur « Rohani » et le chef du gouvernement italien « Matteo Renzi » ont assisté à la signature de plusieurs contrats, pour un montant total de quelque 17 milliards d’euros.

Le président iranien doit visiter le Colisée mercredi à Rome avant de s’envoler pour Paris où il est attendu par son « homologue français » François Hollande, et des dizaines de patrons français.

source : AFP

http://www.lexpress.fr/actualites   du 26/01/2016

Le Vatican est une monarchie absolue et son chef est le souverain pontife en place !
La France Est une république laîque et son chef est un président en place.
Un Monarque n’est pas l’homologue d’un Président !
Tous ceux qui croient en Jésus-Christ sont des mécréants pour l’ islam, chiite comme sunnite.
Le Pape est un chef RELIGIEUX !
La France est une République LAÏQUE !

Le Pape doit se préoccuper des Catholiques du monde entier !
Encore la griffe du nouvel ordre mondial et de toutes ses loges !

Des Mesures Fortes Pour Nos Eglises ! ! !

FONTAINEBLEAU INCENDIE EGLISE

Profanation, Vol, Incendie Volontaire !

« Ce qui s’est passé est très  grave ! »

 

Un incendie criminel endommage l’église Saint-Louis de Fontainebleau

Plusieurs objets d’art classés ont été brûlés.

Deux chapelles ainsi que le chœur de l’église Saint-Louis de Fontainebleau ont été incendiés dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 janvier.
Des hosties consacrées ont également été retrouvées au sol.
Une messe de réparation sera célébrée le dimanche 17 janvier par Monseigneur « Nahmias », évêque de Meaux.

Le père « José Antonini », curé de la paroisse de Fontainebleau, est très affecté.
Dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 janvier, un incendie s’est déclaré dans l’église Saint-Louis, située en plein centre-ville.

« J’ai été prévenu aux alentours de 7 h 15 par la gardienne.
J’ai immédiatement appelé les pompiers »
,

raconte le curé.
Sur place, une épaisse fumée noire sort de l’église.
Un peu plus tard, les pompiers constatent l’existence de trois foyers de feu distincts, accréditant la thèse de l’acte volontaire.
Ces départs de feu ont eu lieu au niveau de la chapelle de Franchard, de la chapelle Saint-Joseph et le troisième au niveau du chœur de l’église, près de l’autel principal.

« Les malfaiteurs ont jeté
les hosties au sol »

Ce n’est qu’à partir de 14h que le père « Antonini » entre dans l’église, en compagnie du préfet de Seine-et-Marne, du président du département, du maire de Fontainebleau et de l’évêque de Meaux, Monseigneur « Nahmias ».

« Heureusement, la structure de l’édifice n’a pas souffert »,

explique le prêtre.
Mais plusieurs objets d’art classés ont été brûlés.

« Il y a par exemple une statue polychrome du XIVe siècle de la Vierge de Notre-Dame de Franchard qui a été détruite ou volée.
Un retable du XVe a également été touché »,

raconte le curé qui se dit « blessé et meurtri ».
Plus grave encore, le tabernacle de l’église a été ouvert.

« Les malfaiteurs ont jeté les hosties au sol et volé le ciboire…
sans doute pensaient-ils qu’il était en or.
C’est grave car on touche à l’essentiel. »

Prenant acte de « la gravité des faits commis », le diocèse de Meaux a indiqué dans un communiqué qu’une « messe de réparation » aura lieu le dimanche 17 janvier, à 10 h 30 en l’église de Saint-Louis.
Elle sera présidée par Mgr Nahmias.

« Les autorités ont réagi à la hauteur des événements »

Pour le moment, les enquêteurs s’orientent vers la piste criminelle.
Le parquet est saisi et l’enquête a été confiée au Service régional de la police judiciaire (« SRPJ ») de Versailles.

« Cela montre que l’affaire est prise très au sérieux »,

estime le curé qui ajoute que

« les autorités publiques ont réagi à la hauteur des événements ».

Même son de cloche du côté de l’évêché, qui

« remercie vivement les responsables de l’autorité publique, les pompiers et les policiers pour la rapidité et l’efficacité de leur intervention ».

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a quant à lui fait part dimanche soir de sa « vive émotion » et a rappelé sa « détermination à assurer la protection de tous les lieux de culte ».
Il s’est rendu lundi, en fin d’après-midi, sur le lieu du sinistre.

Un grand traumatisme
pour les Bellifontains

Dans cette ville de 15 000 habitants, peu habituée à ce genre d’événement, l’émotion est forte.

« C’est une ville très calme.
On a touché à son patrimoine, à son église.
C’est un traumatisme »,

confie le curé.
Dimanche, alors que la traditionnelle cérémonie de la galette des rois devait se tenir en l’église Saint-Louis, la mairie a ouvert les portes de la salle des fêtes.

« C’était bondé, nous étions entre 600 et 700 paroissiens, amis ou autres.
Nous avions sans doute besoin de nous retrouver ».

Soulagé par le fait qu’il n’y a eu aucune victime et que l’édifice n’est pas menacé, le père « José Antonini » regarde cet événement avec les yeux de la foi.

« En tant que croyant, je sais que la vie nous amène à traverser des événements difficiles. Mais l’amour aura le dernier mot ».

Hugues Lefèvre

http://www.famillechretienne.fr   du 11/01/2015

Mais ouvrez les yeux !
Il n’y a pas que des amis sur notre sol !
Vigilance de tous les instants !

Sacrilèges Autour De Notre Enfant Jésus !

baby-jesus2-500x648

Enfant Jésus Brisé !

À l’évidence, personne n’en a entendu parler !

Pas de message à la télé ou à la radio !

Pas de gros titres dans la presse !
Pas de vertueuse indignation de nos gouvernants,
Pas de phrases fortes comme :

« Nous mettrons tout en œuvre pour retrouver les coupables ».

Et pourtant !

Le crime est audacieux :
On a kidnappé le petit Jésus dans son berceau de bois et de paille !
Cela s’est passé entre Noël et le jour de l’An et aucun panneau « Alerte enlèvement » n’a brillé dans la nuit de la Saint-Sylvestre.

Les paroissiens de l’église Saint-Cyr-Sainte-Julitte de Villejuif n’en sont pas encore revenus.

Le curé a exclu d’emblée une fugue de l’enfant : ce n’est pas son genre.
Sur place, on fait le triste rapprochement avec l’attentat que voulait commettre dans cette même église, il y a huit mois, « Sid Ahmed Ghlam », ce Franco-Algérien de 24 ans lourdement impliqué dans l’assassinat d’Aurélie Châtelain.
Heureusement, à l’époque, l’attentat avait été déjoué.
À l’heure où ces lignes sont écrites, on n’a retrouvé ni le bambin ni les santons.

Quelques jours plus tard, à quinze kilomètres de là, et toujours dans le profond silence des médias, il ne s’agit plus d’enlèvement mais de meurtre !
Enfin, de simulacre, mais quand même.

Une femme est entrée dans l’église Notre-Dame-de-Toutes-Grâces, au Perreux, s’est emparée de la figurine du petit Jésus, l’a précipitée par terre, la brisant en mille morceaux, puis est tranquillement repartie.

Selon « Le Parisien », des témoins la décrivent comme voilée et parlant arabe.
Pour le curé de la paroisse, il ne s’agit que d’un incident « auquel il ne faut pas donner plus d’importance qu’il n’en a »
Ah bon ?
Parce que s’en prendre ouvertement au symbole d’une période liturgique particulièrement importante pour les chrétiens, ce n’est pas important ?
Monsieur le curé, ce n’est pas un morceau de plâtre peint qui a été réduit en poussière, c’est la représentation de votre Dieu.
Puis-je respectueusement vous rappeler que « sacrilège » vient du latin « sacrum » (objet sacré) et « legare » (ramasser, prendre).
En d’autres termes, dérober ou, pire, briser, fracasser un objet sacré est un sacrilège.
Selon votre catéchisme, « le sacrilège consiste à profaner ou à traiter indignement les sacrements et les autres actions liturgiques, ainsi que les personnes, les choses et les lieux consacrés à Dieu ».
Votre catéchisme poursuit :

« Le premier commandement de Dieu réprouve l’action de tenter Dieu, en paroles ou en actes, et le sacrilège. »

Coup sur coup,
on commet deux sacrilèges
dans deux églises
de la banlieue parisienne
et personne ne moufte !

Messieurs les abbés, arrêtez de faire les autruches,
dites ce que vous avez sur le cœur,
dites ce que ces actes vous inspirent,
dites que vous êtes scandalisés par ces sacrilèges,

exprimez-vous,
« n’ayez pas peur »,
comme vous le recommandait Jean-Paul II,
appelez-en aux autorités, si promptes à réagir lorsque l’on tague une mosquée ou une synagogue.
Ce n’est pas en vous taisant que vous empêcherez ces actes d’être commis.
En plus, par votre silence, vous abandonnez vos ouailles en rase campagne !
Pas très charitable !
Ni très pastoral !

Yannik Chauvin

http://www.bvoltaire.fr   du 07/01/2016

Une église profanée ne fait pas déplacer un ministre et le plâtre de la figurine d’une crèche dans cette église n’a pas la valeur sacrée du papier brûlé de quelques feuilles d’un coran dans une salle de prière.
Pauvre France !

Où Est Passé Notre Noël Traditionnel ?

solitude-suicide

Reste la solitude après la fête !

Fin des crèches, du père Noël et de la galette des rois…

Il fut un temps où le monde était simple,
et le bonheur aussi sans doute.

Pour peu qu’on fût croyant, et même si on ne l’était guère, deux grandes fêtes marquaient l’année :
Noël et Pâques.
Le petit Jésus naissait à la première et s’offrait pour racheter nos péchés à la seconde.

Globalement, cela a duré au moins 16 siècles.

Dans ma petite enfance familiale, l’Avent et le Carême avaient un sens.
Pénitences enfantines, on rendait à maman le carré de chocolat du goûter, et l’on essayait de ne pas se chamailler avec les frères et sœurs.
Un cadeau à Noël (pas 36 !), une poupée pour toute l’enfance, le temps béni de désirer et de s’émerveiller…

Ce temps passe aujourd’hui pour terriblement sectaire et rétrograde, « fascisant » diront même certains.
Le grand brassage « multiculturel » est passé par là, censé nous apporter le sens de la fraternité.
Pas si simple, car pour accepter l’autre, il faut être assuré de ce qu’on est soi-même.
Pour goûter les autres cultures, connaître déjà la sienne et l’aimer.
Au lieu de cela, nous prétendons détricoter ce qui a mis des siècles à nous construire.
Dans la marmite où bouillonne non pas la potion magique mais le brouet des sorcières, on jette en vrac la crèche, le sapin, le bonnet rouge du père Noël, la fève de la galette…
On passe la chrétienté au tamis, on rajoute du E142 pour faire plaisir à l’islam et on noie tout cela dans un vaste bouillon de laïcité avant de passer le ragoût au mixeur.

C’est imbouffable !

Les « braves gens » du « Secours populaire » offrent chaque année à Noël des cadeaux aux nécessiteux.
Ce qu’ils ont fait ce lundi dans la « jungle » de Calais.
Émanation du PCF, on imagine que le Secours populaire ne fête pas la naissance de Jésus.
Peut-être celle de Staline, le « petit père des peuples » ?
D’aucuns signalent, en outre, que leurs « pères Noël » sont vêtus de vert et se demandent :

« est-ce pour ne pas froisser les musulmans ? »

Peut-être.
Ou pas.
Car avant d’être récupéré par Coca-Cola, le père Noël scandinave était en habit vert.
Qui le sait ?
C’est la couleur des origines, mais elle est désormais estampillée « barbus » pour un Noël halal…

Autres polémiques :
Après la guerre des crèches qui blessent le regard des laïcards, celle des « galettes des rois ».
Elles sont désormais interdites dans nombre de cantines au motif, là encore, qu’il faut respecter une stricte laïcité.
Sauf que le partage de la galette n’a rien à voir avec la religion !
Elle faisait partie des célébrations autour du solstice d’hiver, les « Saturnales » de l’époque romaine, jour de grand partage où étaient abolies toutes les barrières sociales.
Les chrétiens l’ont donc empruntée aux « barbares » pour la manger au jour de l’Épiphanie, le 6 janvier, en souvenir des rois mages venus offrir les cadeaux à l’Enfant-Jésus.

Et la fève, là encore, n’est pas une tradition chrétienne mais un rituel païen :
Symbole de fécondité, elle contient comme l’œuf un embryon, est le premier légume du printemps et représente le renouveau.
Néanmoins, si nos présidents perpétuent à l’Élysée la tradition de la galette, celle-ci ne contient pas de fève.
« Par tradition républicaine », cette fois :
Le président de la République ne veut pas risquer d’être couronné roi !
Et offre donc la « galette de l’Égalité », nommée ainsi par la Révolution.

Enfin, dans la tradition, celui qui gagnait la fève devait payer la tournée…
Et comme on sait, ce n’est pas le genre de la maison :
Si la République aime la galette, c’est pour la collecter, rarement pour la partager…!

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr    du 23/12/2015

Les médias ne parlent de Père Noël que pour les clowns se produisant dans les rues ou les grandes surfaces…et encore.
Sinon, c’est de plus en plus souvent, le bonhomme rouge…ou vert, selon son optique politique.

Quatrième Dimanche De L’ Avent !

sapin illumine

« Tous-contre-le-FN. »

Monseigneur, vous trahissez la France et l’Église !

Je suis prêtre, et je m’adresse à vous, Monseigneur, en espérant que beaucoup d’autres le feront aussi.

Avec de très nombreux Français et de vrais patriotes, je suis outré du coup d’État digne d’une république bananière en ces dernières élections régionales.
Et un matraquage idéologiquement nord-coréen.

Vous, les évêques « catholiquement corrects », n’avez-vous pas collaboré à cette machination depuis des années en dénonçant la montée d’un FN « populiste » et « xénophobe » ?

Vous avez ainsi calomnié et diabolisé le FN alors que la doctrine sociale de l’Église reconnaît le droit de limiter l’accueil des immigrés selon des conditions précises :
respect du pays,
intégration
et participation au développement !
(Catéchisme de l’Église catholique n° 2241)
C’est vrai que notre pape « François » semble lui-même l’oublier.

Vous avez déclaré le FN comme contraire aux valeurs évangéliques, quand ce sont les représentants FN qui ont le plus soutenu la famille et « la Manif pour tous ».

-Quand ce sont eux les plus nombreux à défendre nos valeurs traditionnelles,
donc la loi naturelle si chère à notre Église.

-Quand la division et la guerre (!) proviennent bel et bien d’une projection-transfert de la gauche fasciste.

-Quand les frontistes sont les seuls à se faire taper dessus depuis des années, et sans aucun profit, tandis que les oligarques et bouffeurs de la France prospèrent en toute impunité !

-Quand les maires FN (« Fabien Engelmann », « Julien Sanchez », « Robert Ménard ») sont largement plébiscités dans leur localité.

-Quand « Marion Maréchal-Le Pen » est incontestablement la plus proche des valeurs évangéliques, au point de nous rappeler notre Jeanne d’Arc nationale.
(Mais celle-ci fut trahie et condamnée par l’évêque « Cauchon » et son tribunal…l’histoire se répète !)

Vous ignoriez donc cela, évêques (et curés) qui avez prôné le barrage au FN ?

Aveugles ou gauchisants, vous avez trahi la France et même l’Église !

Vous avez étouffé l’âme patriotique de bien des cathos.

Vous les avez poussés dans les bras de ceux qui les plument et les méprisent depuis trop longtemps.
Vous vous êtes prostitués avec ce socialisme historiquement destructeur de l’humanité (communisme) et son âme damnée, la franc-maçonnerie, avec leurs pseudo-valeurs perverties égalitaristes (LGBT), droit-de-l’hommistes (migrants), multiculturalistes (islam), laïcardes (anticatholicisme), mondialistes (USA et son caniche UE).

Vous êtes les idiots utiles de cet « islam-religion-de-paix » qui l’est autant qu’un loup déguisé en agneau…complices de notre colonisation islamique, « Ponce Pilate » dans votre abandon des chrétiens persécutés, dans votre mission d’évangéliser les musulmans ou de les accueillir dans la foi chrétienne.

Vous aurez des comptes à rendre devant l’Histoire et devant l’Éternel.

Et devant l’Église, car vous l’avez compromise et ridiculisée.

Certains évêques font heureusement exception.
Tel Monseigneur « Rey », qui a invité « Marion Maréchal-Le Pen » en août à la Sainte-Baume – sous le tollé de la conférence épiscopale ! -,
ou Monseigneur Aillet avec sa position sur la question des migrants.

Et d’autres évêques, en France ou ailleurs, qui ont le courage de la vérité, laquelle n’est jamais conformiste, que ce soit sur l’islam, sur les migrants et sur le reste.

Foin des pasteurs soumis (dhimmis) à la gauche ou à l’islam.
Foin des conférences épiscopales et de leurs accommodements raisonnables !

On veut des serviteurs de la vérité et de la justice – pas de paix sans cela -,
rebelles à tout totalitarisme et à toute lâcheté politique.

« Les tièdes,
je les vomirai de ma bouche »

déclare le Seigneur.
(« Apocalypse » 3,16)

soutanes-eveques

Gérard Langeroc
Prêtre en Afrique

http://www.bvoltaire.fr  du 20/12/2015

Troisième Dimanche De L’ Avent !!!

ND-avent

Evangile de Jésus-Christ
Selon Saint-Luc

En ce temps-là, les foules qui venaient se faire baptiser par Jean lui demandaient :

« Que devons-nous faire ? »

Jean leur répondait :

« Que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n’en a pas et que celui qui a de quoi manger fasse de même »

Des publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) vinrent aussi se faire baptiser et lui dirent :

« Maître, que devons-nous faire ? »

Il leur répondit :

« N’exigez rien au-delà de ce qui vous est prescrit. »

Des soldats aussi l’interrogeaient en disant :

« Et nous, que nous faut-il faire ? »

Il leur répondit :

« Ne molestez personne, n’extorquez rien et contentez-vous de votre solde. »

Comme le peuple était dans l’attente, et que tous se demandaient en leur coeur si Jean n’était pas le Christ, Jean prit la parole et leur dit à tous :

« Moi, je vous baptise avec de l’eau, mais il vient, Celui qui est plus fort que moi.
Je ne suis pas digne de délierr la courroie de ses sandales.
Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu.
Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier.
quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »

Et par bien d’autres exhortations encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

(Luc-3-10 à 18)

http://www.info-bible.org

Avez-vous pensé à préparer une jolie crèche ?

Lyon Retrouve Ses Bougies Aux Fenêtres

merci marie

Les lumignons ne sont pas
que pour les victimes !

Le 8 Décembre, Fête de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie est un jour de grâce particulier.

Le soir du 8 Décembre, nous pouvons nous unir à la grande célébration des lyonnais en allumant une bougie, un lumignon et le mettre à la fenêtre, au balcon.

Le site de  » l’Eglise Catholique à Lyon » nous en dit plus :
Messe des intentions des Lyonnais:

Les Lyonnais font confiance à la Vierge Marie, et elle répond à leur confiance.

Le 8 décembre, ils lui portent leurs intentions, qui sont spécialement offertes à la Messe de 22h00 à Fourvière, que l’on appelle :  la Messe «des intentions des Lyonnais».

Depuis les paroisses du diocèse, ces intentions sont rassemblées et portées en procession.
Désormais, les prisonniers et les malades sont associés à cette démarche.
Leurs prières sont collectées et montent à Fourvière, portées dans des urnes avec la montée aux flambeaux.

Merci Marie, pour ta prière qui porte vers ton Fils nos joies et nos peines, nos soucis et nos projets.

 Le 8 décembre à Lyon, un peu d’histoire:

Les illuminations sont liées au culte de la Vierge Marie, dont la colline de Fourvière est le haut-lieu.
Chapelle et basilique s’y sont succédées depuis le Moyen-Age.
Les Lyonnais y implorèrent le secours de Marie dans les calamités publiques et donnèrent une grande solennité à la fête de la naissance de la Vierge, le 8 septembre.

En 1852, on achevait à Lyon la reconstruction du clocher de la vieille chapelle de Fourvière. Au sommet de l’édifice, on avait placé une statue de la Vierge Marie en bronze doré.
Elle devait être inaugurée le 8 septembre, mais une inondation dans l’atelier du fondeur retarda la cérémonie au 8 décembre, autre fête de la Vierge, celle de l’Immaculée Conception.

Ce jour-là, des feux d’artifice étaient prévus mais une pluie torrentielle s’abattit sur la ville.
A la tombée de la nuit, le ciel s’éclaircit et la pluie s’arrêta.

« Tout à coup apparaissent à quelques fenêtres inconnues des lignes de feu…
La ville s’était embrasée en un instant.

Bientôt, il ne restait plus, sur la vaste étendue des quais, des rues, des passages ignorés et des cours invisibles, aucune fenêtre obscure.
Les petits marchands, les clochers, illuminaient leurs baraques, leurs voitures et jusqu’aux bordures des trottoirs…
Quelques feux de Bengale s’allumèrent sur les toits de la chapelle de Fourvière, la statue de la Vierge apparaît et la grosse cloche de Saint Jean, cet éloquent interprète des joies publiques, est lancée à toute volée.
A huit heures, la population entière était dans la rue, circulant, paisible, joyeuse et attendrie.
On se serrait la main sans se connaître, on chantait des cantiques, on applaudissait, on criait : « Vive Marie! « 
Les étrangers n’en revenaient pas de leur surprise, et les Lyonnais, tout remplis qu’ils étaient de cette fête improvisée, se demandaient comment, en un instant, une population de trois cent mille âmes avait pu être saisie de la même pensée ».

L’événement éphémère d’une nuit devint institution.
On prépara avec soin les illuminations de 1853.
Quant à celles de 1854, elles furent un triomphe, car elles coïncidaient avec la proclamation par le Pape, à Rome, du dogme de l’Immaculée Conception.
Les Lyonnais avaient la fierté des précurseurs.
Depuis, chaque année, le soir du 8 décembre, les Lyonnais illuminent leur ville pour la fête de l’Immaculée Conception.

source : http://paroissesaintvincentdiacre.over-blog.com

Autre Que Réseau Social

De pieux Lyonnais continuent cette tradition bien que les touristes ne parlent plus, maintenant, d’une fête des lumières, à grands frais pour les contribuables imposés, qui n’a plus rien de religieux ni de convivial en cette période de l’Avent.

Second Dimanche De L’ Avent !!!

 crèche de mairie

Lapider le père Benoit ?

Mon Père, vous déconnâtes grave !
Vous avez consterné « l’Express », le« Figaro », les théologiens sourcilleux des réseaux sociaux et Monseigneur « Barbarin », primat des Gaules.
Certaines personnes sont nauséabondes, vous, c’est presque pire, vous êtes consternant.
On vous accuse  d’avoir mis sur le même pied les victimes du Bataclan et leurs assassins.
Et l’on espère que Notre Sainte Mère l’Eglise catholique romaine vous trouvera l’une de ces niches de punition dont elle a le secret, entre le purgatoire et l’enfer de « Dante ».

 017amolenuvolette_it1085-1115-lapidation-de-saint-etienne-sant-joan-de-boi-espagne-1456x648

Lapidation de Saint-Etienne
(Eglise Sant Joan De Boi)

Vous deviez pourtant savoir, mon Père, qu’il faut beaucoup de prudence avec les morts :
« aut bonum », « aut nihil », en dire du bien ou rien, conseillait l’ancien précepte.
Les Français reprochèrent moins à Raymond Poincaré d’avoir, avec les autres dirigeants européens dépassés (déjà), envoyé un continent au suicide en 1914, que d’avoir ri en 1917 dans un cimetière de poilus.
Sans doute existe-t-il quelques rares grâces d’Etat.
François Hollande, l’homme qui rit dans les friches industrielles, le « chef de guerre » qui n’a rien prévu ni su éviter, se fait une cote de popularité pas possible sur le cadavre des cent trente malheureux qu’il n’a pas su protéger.
Sans doute :
Mais vous n’êtes pas de gauche, mon père, ni croque-mort !

Vous auriez dû savoir aussi qu’on n’est pas jugé sur ce qu’on écrit, mais sur ce que vos ennemis comprennent !
Ayant commis la faute de vous lire, il m’a semblé que votre cible est l’esprit animant les vides jumeaux qui s’affrontent sous le nom d’islamisme et d’occident post moderne.

Bon sujet, puisqu’il m’a inspiré voilà quinze ans un livre inspiré de Bridget Jones, « Le journal d’Oussama Ben L »., que je recommande vivement au lecteur.

Hélas, vous avez commis plusieurs péchés complémentaires :
Non content de viser le diable, ce qui après tout peut se comprendre chez un prêtre catholique, vous avez attaqué bille en tête le principat des bisounours.
Cela, c’est grave.
Les réseaux sociaux n’ont pas apprécié que vous rapprochiez les cent trente morts du 13 novembres des 600 bébés que l’on avorte chaque jour en France.
Ils ont couiné !
Rien à voir !
Horrible !
Crétin !
Ils vous reprochent d’avoir osé poser le problème moral de l’occident.
Sur quelle morale et quelle métaphysique fonde-t-il ses actes ?
En quoi tirer des missiles vaut-il mieux que décapiter ?
Pourquoi porter le voile est-il pire que marier des homosexuels ?
Si prendre la vie innocente est un crime, est-il plus satisfaisant de le faire à la « kalachnikov » ou à l’aspirateur ?
Ces questions sont dérangeantes.
Les « bisounours » sont des « animaux » sensibles, ils ne supportent pas de ne pas avoir toujours raison, la force qu’ils emploient est toujours légitime, celle de leurs ennemis toujours illégitime, ils sont toujours victimes de la violence des autre, ils ne sont jamais coupables, jamais violents, ils sont toujours justes.
Donc vous les embêtez avec des questions qui pourraient les perturber s’ils les examinaient.

Et puis j’en suis désolé pour vous, mon Père, mais vous n’aviez pas le droit de les poser, et cela pour une raison toute simple, c’est qu’elles ont été tranchées une bonne fois pour toutes par Jacques Chirac (loué soit son saint nom) quand il a dit :

« Il n’y a rien au-dessus de la loi civile ».

Là est la borne ultime de notre réflexion, de notre métaphysique et de notre religion.
Voilà pourquoi, mon Père, je ne vous fais pas mon compliment.
Si j’avais une pierre sous la main, je participerais bien à votre lapidation.

Martin Peltier

http://www.bvoltaire.fr  du 06/12/2015

Les catholiques n’avaient pas le droit de les poser !
Par contre…
Peu importe !
Attendons allègrement la naissance de Notre Messie.
Foin de cette effervescence commerciale en cette période de Noël qui ne s’appuie que sur nos traditions Chrétiennes.
Vous avez eu raison Père Benoît !

Premier Dimanche De L’ Avent.

creche A

Les crèches de Noël et la laïcité.

L’Association des maires de France (AMF) a publié, le 18 novembre 2015, un document intitulé :
« Laïcité : le vade-mecum de l’AMF » dans lequel on peut lire, notamment, la phrase suivante :

« La présence de crèches de Noël dans l’enceinte des mairies n’est pas, du point de vue de l’AMF, compatible avec la laïcité. »

Rappelons que « laïc » vient de l’adjectif grec « laïkos », employé dans un contexte religieux judéo-chrétien (« Clément d’Alexandrie » et « Aquila du Pont » interprétaient les récits de l’Ancien Testament).
En revanche, cet adjectif (grec) dérive d’un nom commun grec, « laos », qui s’applique au « peuple » dans le sens de « foule organisée, mais non politique » :
On peut ainsi parler d’une « foule de guerriers » (« Iliade » d’ »Homère ») aussi bien que d’une « foule de croyants » (« Septante »), mais il ne pourrait pas s’adapter à la « foule d’une cité » (cela s’appelle « dèmos ») ou à une « foule désorganisée, confuse » (cela s’appelle « homados »).
On peut enfin appliquer le nom « laos » à la « nation » (au sens où Homère, dans l’« Iliade », parle de « nation achéenne », c’est-à-dire grecque).

« Laos » désigne donc un groupe d’hommes unis par des valeurs communes, religieuses ou patriotiques.
N’oublions pas que les Grecs, et surtout les Romains, acceptaient toutes les religions pourvu que ces dernières reconnaissent Jupiter comme le dieu universel :
les juifs ont décrété que « Jupiter » était synonyme de Jéhovah et sont convenus avec les Romains qu’ils adoraient tous un Dieu omnipotent, c’est pourquoi ils cohabitaient globalement en bonne entente avec les Romains au Ier siècle.
En revanche, les chrétiens ont été persécutés parce qu’ils ne souhaitaient pas que l’on fasse d’amalgame…
Il était hors de question, pour eux, que les Romains les obligent à considérer qu’ils vénéraient un Dieu équivalent à Jupiter.

La laïcité, quant à elle, naît avec la IIIe République :
Il s’agit de considérer que l’État n’exerce pas de pouvoir religieux et que la religion n’exerce pas de pouvoir politique.
Cela signifie-t-il pour autant que l’État n’a aucune position religieuse ?
Ou tout au moins qu’il gomme entièrement toute trace historique de ses liens avec une religion ?
Non, au contraire :
L’État n’exerce pas un pouvoir religieux, cela signifie qu’il ne doit pas vérifier que tous les Français appliquent les dix commandements, qu’il ne doit pas obliger tous les Français à être chrétiens, mais cela ne signifie pas qu’il n’a pas une histoire commune avec la religion (chrétienne, en l’occurrence) ni qu’il s’empêche de marquer cette histoire par des gestes qui ont accompagné de nombreuses générations de Français, dont certains ont donné leur vie pour que nous les transmettions…

Quel sens Monsieur ’Baroin’, président de l’AMF, donne-t-il donc à la laïcité :
Ouverture d’esprit et richesse de notre histoire ou application étroite d’une mésinterprétation de la laïcité ?

Bertrand Dunouau

http://www.bvoltaire.fr  du 29/11/2015

Ce Sera Noël Dans Un Mois !

la-croix-2-1024x768-500x375 (1)

Fin de l’année liturgique

Communiqué de §Saint Michel Archange§ suite aux attentats de Paris.

Chers frères et sœurs en Christ,

Comme vous le savez ou le pressentez, l’heure est grave pour notre nation.
Une terrible guerre civile est en préparation sur notre sol.
Certains partis politiques essayeront de récupérer ces tragiques événements pour leur propre profit mais sachez qu’ils mèneront notre pays dans le plus profond désarroi.
La colère ne s’arrêtera pas tant que les commandements de Dieu ne seront pas élevés au premier rang.
Ainsi, sachez que le roi de France à venir sera votre plus humble serviteur.
Il œuvrera pour rétablir l’ordre et la vertu.
Ne cherchez pas à connaître son identité car elle vous sera dévoilée seulement en temps voulu.
Pour l’instant, contentez-vous de méditer et de prier.
La volonté de Dieu surpasse tout entendement humain et celui qui sera désigné par la volonté du Seigneur ressemblera plus à un prêtre qu’à un monarque.

Le gouvernement œuvre pour désarmer le peuple français en laissant les bandes organisées se préparer en vue de lancer d’autres assauts.
Ne cherchez pas à prendre les armes car cela entraînerait des morts et des représailles de chaque côté.
Le sang appelant le sang, la vengeance des uns et des autres serait de plus en plus meurtrière.
De terribles conflits empoisonneront notre nation pour une courte durée, lors d’un printemps prochain. Personne ne connaît la date exacte mais sachez que les prophéties doivent se réaliser car la France a renié son histoire, son passé, ses racines chrétiennes pour préférer se ruer sur le péché.

Notre nation doit périr avant de renaître dans la foi chrétienne selon la volonté de Jésus-Christ.
Le Lieutenant du Sacré-Cœur appelle ses frères et sœurs à prier le rosaire et à méditer sur la vie de Notre Seigneur pour développer un amour plénier destiné à sauver notre nation s’il est suffisamment cultivé avec dévotion.
La majorité de nos frères et sœurs en Christ ne reconnaissent plus Notre Seigneur comme le Messie, le Fils de Dieu.
La plupart préférant user de leur liberté pour consommer, se divertir, abuser de psychotropes, oublier la réalité quotidienne.
Cette vacuité, ce vide spirituel, est en train de créer de graves dégâts qui ne sont pas encore tout à fait visibles pour l’instant.
Tout cela va se précipiter lors des prochains mois.
Ne perdez jamais de vue que la guerre sert seulement à assurer le maintien au pouvoir d’une minorité cruellement tyrannique.
Il s’agit de stratégies politiques élémentaires qui ont déjà été utilisées lors des révolutions française ou russe.

Le communisme, par exemple, assure le pouvoir à un dictateur qui usurpe la place de Dieu.
Dès lors, le tyran s’empresse de détruire ou de caricaturer la religion chrétienne afin de se maintenir à la tête d’une population servile en martelant des messages de propagande.
Toutes les manœuvres politiques consistent à contrôler les foules au moyen de techniques mentales évidentes comme la technologie, les films, la publicité, la discipline ou encore les jeux.
Au lieu de s’intéresser à la réalité, les individus se perdent dans toutes sortes de distractions mensongères qui les éloignent un peu plus chaque jour d’une vision réaliste du monde.
Ainsi, ceux qui rêvent de gloire et de pouvoir s’assurent aisément un règne despotique par le biais de ces odieuses manipulations.

Les faux prophètes caricaturent le message de paix et d’amour de Notre Seigneur Jésus-Christ dans un même but tyrannique.
Les ennemis de Dieu œuvrent d’arrache-pied pour détruire nos racines chrétiennes qui constituent la fibre essentielle de notre nation.
Sans celles-ci, les foules perdent leur charité, laissent les pauvres et les malades dans leur détresse, se détournent de leurs prochains pour vaquer égoïstement à leurs occupations tout en jugeant ceux qui les dérangent.

La plupart des personnes ne s’aperçoivent pas de cette terrible manipulation, car, elles vivent dans une illusion perpétuelle qui les éloignent du quotidien.
Ceux qui passent leur temps à parler de sport, de politique, de films, de loisirs ou encore de leurs passions font le jeu des dictateurs puisqu’ils ne se préoccupent plus de la vie sociale, mais, uniquement de leur propre existence.

Si nous en sommes arrivés là, c’est que nous n’avons pas été assez vigilants et soucieux de préserver le magnifique patrimoine hérité de nos ancêtres.
Le Lieutenant a pleinement conscience que ses propos seront rejetés, pour l’instant.
Cependant, lorsque la guerre civile entraînera notre nation dans d’incommensurables souffrances, les survivants demanderont la venue du bon roi dévoué au Sacré-Cœur, afin de remettre de l’ordre dans une nation assassinée par la cruauté et l’indifférence des uns envers les autres.
Nous sommes tous responsables de ce drame national.
Le Lieutenant prie beaucoup pour le salut de tous, mais, il sait pertinemment que son heure n’est pas encore arrivée.
Pour l’instant, il ne peut que patienter dans une douloureuse résignation.

Il ne viendra pas à vous en s’imposant, car, sa volonté est d’être le serviteur de tous.
La dévotion absolue au cœur aimant de Dieu est le siège de ses préoccupations.
Il remettra les Français au travail.
L’artisanat sera le terreau de notre nation.
L’amour du travail bien fait, la charité pour les plus faibles, le comportement vertueux de chacun envers son prochain, l’humilité en toute circonstance, seront des valeurs fondamentales pour permettre la résurrection de notre nation.

Pour ma part, je ne suis qu’un simple messager, un quidam qui rédige ce que son ami lui transmet après s’être élevé dans la prière.
Je ne pourrai pas répondre à vos interrogations ou à vos questions puisque je lui ai fait le serment de ne rien dévoiler.
Le Lieutenant du Sacré-Cœur est sincèrement désolé de ne pas pouvoir se manifester personnellement, mais, cela alimenterait les troubles et les querelles concernant la succession du trône de France.

Continuons de prier pour que le temps de la paix retrouvée vienne.
Le règne du Lieutenant durera au maximum une moitié de vie d’homme et assurera un grand bonheur à ses frères dévoués.
Dieu le désignera en temps voulu de la manière qui Lui plaira.
Laissons œuvrer la Providence en gardant l’espérance de jours meilleurs et heureux.

Soyez assurés que Jésus-Christ a déjà vaincu le mal qui est en train d’entraîner notre nation dans la défaite, la terreur, l’humiliation et la ruine.
Le règne de Satan se terminera d’ici quelque temps lorsque Dieu aura désigné celui qui devra, jusqu’à sa mort, redresser notre nation.
Ce roi sans orgueil aurait préféré une vie heureuse et simple dans un autre temps, une autre époque, afin d’être épargné du port de cette lourde croix.

Assurer le bonheur de tous est une épreuve incommensurable, car, il s’agit de rétablir ce que de longues décennies irresponsables ont corrompu de leurs mains avides et souillées par le péché.
Le Lieutenant devra œuvrer d’arrache-pied, sans salaire ni repos, pour le salut des âmes en formant convenablement les enfants à la foi chrétienne, en donnant un emploi aux hommes en âge de travailler, en assurant la protection des plus faibles, en abaissant ceux qui ont tendance à faire le mal, en soutenant ceux qui souffrent, en réapprenant aux français à ouvrir leurs portes pour offrir un repas au mendiant ou au voyageur, en rappelant que la charité est la base de toute nation chrétienne.
Ce travail est l’affaire d’une fin de vie éreintée, mais, tellement nécessaire au bonheur retrouvé ici-bas, en attendant ce que Jésus-Christ appelle la fin.

Que Dieu vous protège et vous bénisse, biens-aimés qui avez précieusement conservé la foi en Notre Seigneur !

Pour le Lieutenant du Sacré-Cœur.

source : https://saintmichelarchange.wordpress.com/

https://lacontrerevolution.wordpress.com/  du 23/11/2015

La France Chrétienne Est Censurée !

passion (1)

Nos médias autorisés sont
sectaires et mondialistes !

Le Saint-Père a réagi aux attentats qui ont endeuillé notre pays.

Le pape François s’est livré à une émouvante déclaration à la télévision italienne « TV2000″, enregistrée par téléphone, au lendemain des attentats qui ont frappé la capitale française ce vendredi 13 novembre.

« Ces choses là sont très difficiles à comprendre, des gestes accomplis par des êtres humains.
Pour cela, je suis très ému et peiné, et je prie.
Je suis très proche par la pensée du peuple Français tant aimé.
Je suis proche des familles des victimes et je prie pour chacun d’eux. »

Image de prévisualisation YouTube

Réaction du Pape
aux attentats de Paris

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Visite du Pape
à l’Eglise évangélique

http://fr.aleteia.org du 14/11/2015

§§§§§§

Abbé Christian Bouchacourt

          Abbé Christian Bouchacourt          

 

Communiqué de Monsieur l’abbé Christian Bouchacourt, Supérieur du District de France de la FSSPX

Des actes terroriste d’une  particulière gravité viennent de frapper notre pays.

Des centaines de personnes  ont été tuées, blessées ou traumatisées.

Nous prions pour le repos de  l’âme de ceux qui ont perdu la vie lors de ce drame, et nous assurons de nos  prières leurs familles et leurs proches dans le deuil, les victimes blessées  afin qu’elles recouvrent la santé au plus vite.

Une telle attaque mérite sans  aucun doute une prompte réponse politique, policière, militaire de la part des  autorités publiques françaises.
Mais cela sera-t-il suffisant pour rétablir  durablement l’ordre, la paix et la sécurité en France ?
Nous affirmons le  contraire.

En effet, le pape Pie XI dans sa  belle encyclique Quas primas sur le  Christ-Roi, voyant au début du XXe siècle les nuages s’accumuler au-dessus du monde, proclamait :

« Non seulement ce déchaînement de malheurs a envahi l’univers parce que la plupart des hommes ont banni Jésus-Christ et sa foi très sainte de leurs  coutumes et de leur vie particulière comme de la société familiale et de  l’État, mais encore l’espoir d’une paix durable entre les peuples ne brillera  jamais tant que les individus et les États s’obstineront à rejeter l’autorité  de notre Sauveur ».

Seul le Christ, Prince de la paix,  est en mesure de restaurer au cœur de la société humaine le règne de la  justice, de l’amour et de la paix, brisé par le péché et par le rejet, public  comme privé, de la Loi de Dieu. C’est pourquoi nous devons travailler chaque  jour à établir « la paix du Christ  par le règne du Christ », c’est-à-dire l’union féconde de la Foi et de la Patrie, de l’Église et de l’État.

Ces tragiques événements sont la  conséquence dramatique du divorce consommé il y a plus de  deux cents ans entre la France et l’Église, et qui a conduit nos gouvernants à  rejeter le Christ hors de la société, faisant glisser notre pays vers une lente  apostasie.

Aussi voulons- nous travailler de  toutes nos forces à la restauration du règne du Christ-Roi.

Nous appelons les  évêques, les prêtres, les catholiques et tous les hommes de bonne volonté à retrouver le courage de nos pères pour œuvrer chaque jour à l’extension de ce règne  salutaire, pour le plus grand bien des âmes et de la société.

Que le Christ Roi des nations ait pitié de notre pays, et que la Vierge Marie, patronne et Reine de France, suscite  des âmes généreuses et vaillantes capables de redonner à la France son âme catholique qui a fait sa grandeur.

Abbé Christian BOUCHACOURT

http://laportelatine.org/district/france du 14/11/2015

Tous Les Génocides Doivent Être Niés!

Genocide-Armenien

Honte à l’Etat d’Israël !

Reconnaissance du génocide des Arméniens !

Hier,  il y a cent ans exactement, le 12 septembre 1915, accostait à Port-Saïd en Egypte le cuirassé « Le Guichen » avec à son bord les rescapés Arméniens héros de l’un des très rares actes de résistance au génocide perpétré par les Turcs et par les Kurdes.

Environ cinq mille Arméniens, habitants de sept villages de la région d’Antioche, qui avaient choisi de désobéir à la soldatesque turque pour échapper à la déportation et au massacre s’étaient réfugiés sur un promontoire de la chaîne de l’Amanus, le mont Moïse, Jabal Moussa en arabe, Musa Dağı en turc.
Avec des fusils de fortune, la plupart à silex, qui suffisaient à peine à équiper la moitié des hommes, ils tinrent un siège de 53 jours.
Ils furent sauvés de justesse par la marine française qui faisait le blocus des côtes syriennes.
Ils embarquèrent le 10 septembre sur Le Guichen ainsi que sur un croiseur anglais appelé à la rescousse.

Cette épopée a été immortalisée par le célèbre roman de Franz Werfel « Les 40 jours du Musa DaghTous Les Génocides Doivent Être Niés!  dans JESUS », écrit pendant la montée du nazisme et publié à la fin de 1933.

« Le roman, inspiré par un fait réel, connut un immense retentissement.
Il ouvrait les yeux du monde sur le génocide arménien et établissait un lien entre ce dernier et l’idéologie nazie.
Interdit par Hitler (à la demande des Turcs), détruit au cours d’autodafés, le livre continua de circuler sous le manteau dans tous les ghettos où les juifs s’identifiaient aux résistants arméniens. »
(Extrait de la présentation de l’éditeur)

Un siècle après, l’Etat d’Israël s’obstine à ne pas reconnaître le génocide des Arméniens en raison de son alliance stratégique avec la Turquie et l’Azerbaïdjan.
Il y a quelque chose d’obscène dans cette alliance entre le premier génocideur non repenti du XXe siècle avec les victimes du deuxième génocide du même siècle.

On a pu espérer un changement de la politique israélienne après la participation de la Turquie à un acte de guerre contre Israël, l’envoi du « Mavi Marmara », bateau amiral de « la flottille pour Gaza ».
La reconnaissance du génocide a un temps été brandie par Israël comme une menace face à son allié turc qui exigeait une reddition.
Netanyahou a tenu bon jusqu’à ce que les Etats-Unis obligent Israël à rendre les armes en faisant publiquement amende honorable et en indemnisant le Grand Turc pour avoir résisté à son attaque.

La négation et l’impunité du génocide des Arméniens, et plus largement des Syriaques, des Assyriens et des Grecs pontiques, autrement dit la négation et l’impunité de la destruction des chrétiens d’Asie mineure ont ouvert la voie du génocide des juifs en Europe, autorisent aujourd’hui la destruction des chrétiens de la zone arabe de l’ex-Empire ottoman et favorisent le carnage qui s’annonce en Europe.
De la même façon la non-reconnaissance de ce génocide par Israël
permet cette honteuse alliance avec la Turquie et l’Azerbaïdjan.

Pascal Olivier

http://www.bvoltaire.fr/  du 13/09/2015

Les hommes sont vraiment compliqués !
Ils se font la guerre depuis la nuit des temps pour des motifs de prestige ou autre.
Quand un semblant de calme se dessine, il faut que les religions s’en mêlent et c’est reparti de plus belle.
Mais si tel génocide pour motif religieux ne doit pas être reconnu par le monde entier, tous les autres doivent être ignorés…au besoin niés !
Il y a eu des peuples entiers qui ont été massacrés, assez récemment encore, sans qu’on leur fasse tant de propagande.
Nos religions monothéistes occidentales sont morbides !

Parmi Tous Nos Pèlerinages Français.

pelerin (1)

Le village de La Salette

En pèlerinage, dans le fameux village de La Salette-Fallavaux dans l’Isère.
Ce fut l’occasion de prendre quelques belles photos et d’en faire profiter nos lecteurs.

 

La Salette 19-08-2015 (23)

 

 

La Salette 19-08-2015 (3)

 

 

La Salette 19-08-2015 (4)

 

La Salette 19-08-2015 (6)

 

 

La Salette 19-08-2015 (7)

 

 

La Salette 19-08-2015 (10)

 

La Salette 19-08-2015 (11)

 

 

La Salette 19-08-2015 (18)

 

La Salette 19-08-2015 (21)

 

 

La Salette 19-08-2015 (22)

 

La Salette 19-08-2015 (24)

 

https://lacontrerevolution.wordpress.com/2015/08/22/

le-village-de-la-salette-en-photos

Nos nombreux pèlerinages font partie de notre patrimoine architectural et culturel Français hélas submergé par des pubs commerciales trop élevées pour nos bourses ou des reportages encore hors de prix ou des émissions débridées ou bien somnifères.

Où Sont Donc Les Migrants Chrétiens ?

attention-petit (1)

Les musulmans…
L U.E. en a assez !

Le Conseil Européen choqué face au souhait de la Slovaquie de n’accueillir que des migrants chrétiens !

Le Premier ministre slovaque a annoncé que son pays n’accepterait que des migrants chrétiens.
Face à cette déclaration, la Commission européenne a réitéré le principe de non-discrimination qui est au cœur de la loi européenne !

Au vu des préférences confessionnelles de la Slovaquie, rapportées par la presse, dans le cadre du plan de l’UE pour transférer 40 000 migrants actuellement en Grèce ou en Italie, il a été demandé à la Commission de réagir.

La Slovaquie ne recevra que 100 réfugiés – des familles syriennes de religion chrétienne sélectionnées par le pays – a annoncé le Premier ministre, « Robert Fico », lors d’une conférence de presse le 21 juillet.

Selon « Robert Fico », la version originale du plan de l’UE prévoyait pour la Slovaquie un quota obligatoire de 1200 migrants.
Dans ce cas, le pays n’aurait pas eu son mot à dire dans la sélection des migrants, a expliqué le Premier ministre slovaque.

« Nous l’avons donc refusé et affirmé qu’un système de volontariat devait être mis en place.
Dans ce cadre, alors oui, nous ferons preuve d’un certain niveau de solidarité »
,

a conclu « Robert Fico ».

La proposition de la Commission ayant en effet été rejetée par les dirigeants européens, l’objectif est désormais de transférer le même nombre de migrants sur la base du volontariat, jusqu’à la fin de l’année.

« Nous avons choisi nous-mêmes [les 100 réfugiés] en Italie et en Grèce.
Ces familles vont venir en Slovaquie et nous verrons si elles veulent y rester.
Cent est le nombre de personnes que nous sommes prêts à accepter,
c’est notre contribution au quota des 40 000 personnes que l’UE a décidé de repartir entre les États membres »
,

a affirmé « Robert Fico ».

Plus tard, dans une interview pour un journal autrichien, le Premier ministre slovaque a déclaré que son pays accueillerait 200 migrants, tout en répétant que tous devaient être chrétiens.

« Nous n’avons pas de mosquées »,

aurait commenté un porte-parole du ministère de l’Intérieur slovaque.

Selon le CIA World Factbook, 10 % des Syriens sont chrétiens.

Interrogée sur la déclaration de « Robert Fico », « Annika Breidthardt », porte-parole de la Commission, a rappelé que la Commission ne réagissait pas aux articles de presse et que l’esprit et la lettre des traités européens empêchaient toute forme de discrimination.

La Pologne a également fait parler d’elle en déclarant qu’elle ne voulait accepter que des migrants chrétiens, mais il semblerait que le pays ait changé d’avis.

En mai dernier, « Ewa Kopacz », la Première ministre polonaise, aurait annoncé que son pays n’accueillerait que 60 familles chrétiennes pour commencer.

En juillet, la Pologne a toutefois accepté d’ouvrir ses portes à 2000 migrants originaires de Syrie et d’Afrique du Nord, dans le cadre du plan de l’UE pour alléger le fardeau pesant sur l’Italie et la Grèce.

Dans le même temps, quelque 50 familles chrétiennes fuyant la Syrie sont arrivées en Pologne pour commencer une nouvelle vie.

« Boyko Borissov », le Premier ministre bulgare, craint quant à lui que davantage d’immigrants en Bulgarie ne perturbent l’équilibre ethnique du pays.

En Bulgarie, une part importante de la population est musulmane (Turcs de souche, Bulgares islamisés et une grande proportion de Roms).
Selon le FactBook de la CIA, 59,6 % de la population bulgare sont des chrétiens orthodoxes et 7,8 % de la population est musulmane.

« La Bulgarie possède des régions où les populations sont mélangées.
Nous n’avons rien contre les musulmans.
Mais si d’autres musulmans arrivent de l’étranger, cela changera radicalement la démographie du pays »
,

a déclaré le Premier ministre bulgare lors du sommet européen du 23 avril.

Les services secrets du pays auraient dit à « Boyko Borissov » qu’« entre un et deux millions de migrants attendent de l’autre côté ».

« Si 100 000 d’entre eux arrivent en Bulgarie, nous sommes finis »,

a-t-il commenté.

« Christian Wigand », porte-parole de la Commission, a déclaré le 19 août qu’en juillet, le nombre de migrants entrant dans les frontières de l’UE a triplé pour atteindre 100 000 personnes.
De janvier à juillet, l’UE a déjà reçu plus de 400 000 demandes d’asile, contre 600 000 en 2014 pour l’année entière, a-t-il ajouté.

Le porte-parole a également déclaré qu’en septembre, dès que le Parlement aura voté, le Conseil adoptera sa décision et la relocalisation des 40 000 migrants pourra commencer.

Source : http://www.euractiv.fr/sections/justice-affaires-interieures

L’opinion de civilwarineurope

« La commission européenne a réitéré le principe de non-discrimination qui est au cœur de la loi européenne »…

Ah bon ?
Pourtant quand la mairie de Vukovar en Croatie (pays membre de l’UE) a décidé il y a quelques jours d’interdire les panneaux en cyrillique cela n’a provoqué AUCUNE réaction de la Commission pour défendre les droits de la minorité serbe.
Y aurait-il des discriminations acceptables pour les technocrates de Bruxelles ?

http://civilwarineurope.com/author/guerrecivileeneurope/  du 21/08/2015

L’europe est une union, ce n’est pas une fédération dictatoriale et chaque nation est encore une minorité dans cet ensemble, minorité dont les droits sont supérieurs à ceux des migrants.

Une Prière Méconnue De Serge Lama.

lama (1)

« JE VOUS SALUE MARIE »

 

Je crois en Dieu hélas plus du tout en ses prêtres
Il s’est glissé chez eux des Judas et des traîtres
Un vent d’Est a soufflé, glacial, qui dénature
Leurs sermons inspirés par la nomenclature
Et s’ils lèvent encore leurs mains jointes au ciel
Le Capital de Marx est leur nouveau missel!

Je vous salue Marie
Pleine de grâce

Que votre nom soit sanctifié
Je vous salue Marie
Oui mais de grâce
De vos prêtres il faut vous méfier!

Je crois en Dieu hélas plus du tout en ses hommes
Et nos enfants non plus ne passent plus par Rome
Ils ont pris des sentiers à l’écart des touristes
La voie sacrée a pris des allures de piste
Où est le rassembleur, le messie, le berger
Qui récupérera ces brebis naufragées
Où donc est la soutane que l’on reconnaissait
Avec respect l’Homme de Dieu quand il passait.

Je vous salue Marie
Pleine de grâce

Que votre nom soit sanctifié
Protégez vos brebis
De ces rapaces
Ils les ont déjà sacrifiées.

Je crois en Dieu… hélas le cercueil de mon père
Écrasé sous les fleurs était bien solitaire
La Croix dans une main, dans L’autre la Sébile
Un vieux prêtre ânonnait les mots de l’évangile
Dans la Chapelle morne où la mort s’étonnait
Les Jardins de l’Eden offraient des fleurs fanées
Quand il n’y a plus d’enfants pour chanter le Credo
L’eau de vos bénitiers n’est qu’une flaque d’eau.

Je vous salue Marie
Pleine de grâce

Que votre nom soit sanctifié
Vos prêcheurs d’aujourd’hui
Font fin de race
Tous leurs gestes sont momifiés

Debout, debout les mots les jolis mots antiques
Et les incantations, et les choeurs des cantiques
Il faut rentrer en nous comme dans un monastère
Et se dire qu’on est soi même un grand mystère
Et qu’éternellement du berceau au linceul
L’homme est sans le savoir une secte à lui seul

Je Vous salue Marie
Pleine de grâce

Que votre nom soit sanctifié
L’évangile est soumis
A ceux d’en face
Votre fils est recrucifié.

Licence YouTube standard

Prions Marie Pour Tous Les Chrétiens.

maria (1)

Assomption de la
Vierge Marie

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

« Je vous salue Marie »

§§§§§§

Prions pour les Chrétiens d’Orient

Encore D’ Autres Tombes Saccagées !

labry-300x225 (1)

Profanations à Labry,
(Meurthe et Moselle)

Une quarantaine de tombes chrétiennes a été profanée dans le cimetière de Labry (Meurthe-et-Moselle), avec des « crucifix retournés ou brisés et une plaque funéraire dégradée », a confirmé hier soir le ministère de l’Intérieur.

« Ce lundi après-midi, les policiers de Conflans-en-Jarnisy ont constaté la profanation d’une quarantaine de tombes chrétiennes dans le cimetière de la commune de Labry »,

affirme un communiqué du ministère, qui précise :

« il s’agit de la cinquième profanation de cimetière dans le département depuis le début de l’année 2015 ».

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve « condamne avec la plus grande fermeté » cette profanation et conclut :

« Ces actes inacceptables appellent une réponse pénale ferme.
Les enquêtes devront permettre d’en poursuivre les coupables.
Le ministre de l’Intérieur adresse tout son soutien aux autorités des communes concernées, ainsi qu’aux familles victimes de ces dégradations ».

La petite commune de Labry est située dans le canton de Jarny, dans l’arrondissement de Briey.
Sa population est de 1.682 habitants.
Traversé par l’Orne, le village est à environ 5 km du parc régional de Lorraine.
Labry est membre de la communauté de communes du Jarnisy.

« Nous prenons cela très au sérieux », a dit le procureur de Briey, « Yves Le Clair », qui a toutefois évoqué des « dégradations », plutôt qu’une « profanation ».

Selon le magistrat, c’est le maire de Labry, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Metz, qui a appelé la police à la suite de ces dégradations.

« Trente-cinq ornements funéraires, principalement des crucifix et des plaques, ont été déplacés », dont quatre ont été brisés, a précisé Monsieur « Le Clair ».

« Le cimetière militaire qui jouxte le cimetière civil où se sont déroulés ces faits n’a subi aucune dégradation », a-t-il encore souligné.

« D’après les dires du maire de Labry, ces faits sont susceptibles d’être l’œuvre de jeunes pour faire les idiots », a encore dit le procureur.

Sur « BFMTV », le maire a dénoncé un acte de « vandalisme » très « choquant » pour les familles.
Selon « Luc Ritz », le village compte trois cimetières dont un site militaire allemand qui n’a pas été visé.

« Dans le cimetière concerné, il y a environ 200 tombes.
Il y a des crucifix retournés et un seul est cassé au sol »

a-t-il précisé, affirmant que les familles touchées se rendront sur place mardi.

« On sera là pour les accueillir »,

selon l’élu local.

 

http://www.estrepublicain.fr/faits-divers  du 04/08/2015

Des discours, des palabres mais rien de concret !
Nous sommes fatigués de ces gouvernants qui ne savent que promettre !
Pendant ce temps notre beau pays devient un vrai champ de bataille !

le 05/08/2015
Des « gothiques » et « autres satanistes »(sic!) ont été arrêtés.
Cela me rappelle une autre affaire…

Les hôpitaux psychiatriques ont fait leur temps, maintenant ce sont ces adeptes un peu marginaux qui ont la faveur.
Des adultes, encore fragiles à 18 ans, mais des mineurs gothiques ou satanistes !
Mais que font des enfants de 12 ans dehors sans les parents ?
Où sont les parents et ont-ils conscience de la dérive de leurs enfants ?

Les Coulisses Politiques Du Vatican !

benoitxvi-207x300 (1)

L’œcuménisme est à la mode

Les papes ne nous aident pas beaucoup à lutter contre l’islam, au contraire…

J’ai été profondément choquée quand j’ai vu le Pape Jean Paul II embrasser le coran, le livre anti-Christ par excellence.
Par ce geste sacrilège, il a renié le Christ.

Le dialogue interconfessionnel, toujours à sens unique, direction La Mecque, soumission à l’ islam, est une chimère, dont profitent les serviteurs d’allah pour imposer leurs propres exigences à l’Eglise, sans aucune réciprocité évidemment.

Comment un Pape, qui se fait aussi appeler Vicaire du Christ et successeur de Pierre, peut-il dialoguer avec les représentants d’une « religion », sachant que cette dernière nie la divinité du Christ, sa crucifixion, et dès lors sa résurrection, nie la Trinité, la considère comme un blasphème, passible de la peine de mort, qui ne reconnait pas en Marie, la mère du Fils de Dieu, qui nie le péché originel et le salut de l’humanité par la mort et la résurrection du Christ, qui considère la Bible comme corrompue, qui traite les Chrétiens, parmi d’autres, d’êtres inférieurs, destinés aux feux de l’enfer ?
Difficile pour une chrétienne de le comprendre !
Je ne crois pas en l’apaisement diplomatique, car le massacre des Chrétiens en terre d’islam se poursuit sans relâche, le but étant de « purifier » la terre musulmane de toute « souillure » chrétienne et ce malgré toutes les courbettes et les rencontres interconfessionnelles dans les salons dorés du Vatican..

Des trois derniers papes seul Benoît XVI mérite le respect :

Il eut le courage de demander au gouvernement pakistanais l’abrogation de la loi sur le délit de blasphème, car prétexte à toutes les dérives criminelles contre les minorités chrétiennes, mais sa requête fut violemment rejetée.
Et l’ »OCI » s’acharne à faire voter cette loi en Occident avec l’appui d’Obama et de l’ »UE ».

Et quand le Pape Benoît XVI osa exprimer en janvier 2011 sa tristesse et sa douleur suite à l’attentat contre les Chrétiens coptes et dénonça la persécution, la discrimination, la violence et l’intolérance religieuse dont sont victimes les Chrétiens en terre d’islam, le lendemain, le grand Imam de l’Université d’Al Azhar dénonçait une « ingérence inacceptable dans les affaires intérieures de l’Egypte», et l’Egypte rappelait pour consultation son ambassadeur auprès du Vatican.

Les Autorités sunnites d’ »Al –Azhar » dénoncèrent les références négatives récurrentes du Pape Benoît XVI à l’islam et ses accusations de persécutions des non-Musulmans par les Musulmans en terre d’islam.

Conséquences logiques, quand on ose émettre la moindre critique de l’islam, Pape ou simple citoyen, fût-elle amplement justifiée :
Il reçut des menaces de mort et suscita la gêne au Vatican..

Sa décision de quitter le pontificat lui fut certainement «AMICALEMENT» suggérée par son entourage…

Quant au Pape François, certains de ses discours pro-islam, pro immigration musulmane me révoltent

Rosaly

Source : http://resistancerepublicaine.eu

Le blog de Christine Tasin  du 02/08/2015

La Politique Etrange Des Américains !

usa (2)

Des U.S.A. antichrétiens ?

Le Département d’Etat américain empêche les Chrétiens de témoigner des persécutions musulmanes qui leur sont infligées.
Alors que les persécutions des Chrétiens par les musulmans atteignent un niveau de brutalité sans précédent, le Département d’Etat américain a dévoilé sa politique de double standard à l’encontre des minorités chrétiennes persécutées.

« Soeur Diana », une influente Responsable chrétienne irakienne, qui devait se rendre aux USA en mai dernier, afin de plaider la cause des Chrétiens persécutés au Moyen Orient, se vit refuser son visa par le Département d’Etat américain, malgré le fait qu’elle ait visité les USA précédemment, notamment en 2012.

Elle devait faire partie d’une délégation de leaders religieux d’Irak, en compagnie, entre autres, de Sunnites, de Chiites, et de Yézidis, invités à Washington D.C. pour parler de la situation de leurs communautés respectives.

Chaque responsable religieux reçut un visa, à l’exception de la seule représentante chrétienne du groupe : « Sœur Diana ».

Lorsque ce refus fut de notoriété publique, de nombreux Américains protestèrent et certains écrivirent à leurs .députés.

Ainsi, l’ancien président de la Chambre, « Newt Gingrich », se référant au refus d’octroyer un visa à « Sœur Diana », déclara :

« Cette administration ne semble jamais trouver une bonne raison pour aider les Chrétiens, mais trouve toujours une excuse pour disculper les terroristes…
Comme ce refus injustifié attire l’attention, j’espère que le Secrétaire « Kerry » inversera la situation.
Dans le cas contraire, le Congrès devra mener une enquête et virer la personne, responsable de cette décision. »

Le Département d’Etat accorda finalement le visa à « Sœur Diana ».

Ce n’est pas la première fois que le Département d’Etat américain refuse d’octroyer un visa à un Leader chrétien, en provenance d’une région musulmane.
L’année dernière, alors que l’Institut américain pour la Paix invita tous les gouverneurs des Etats du Nord du Nigéria, à majorité musulmane, à une conférence aux USA, le Département d’Etat bloqua le visa du seul gouverneur chrétien de la région : « Jonah David Jang ».

Selon un avocat nigérian, défenseur des Droits de l’Homme, basé à Washington D.C., le problème de visa du gouverneur chrétien, était tout simplement dû à la « politique discriminatoire antichrétienne du gouvernement américain ».

Les USA insistent sur le fait que les musulmans sont les premières victimes de « Boko Haram » !
Ils affirment également que ce sont les Chrétiens, qui discriminent les musulmans de l’Etat du Plateau, l’un des rares Etats du Nord à majorité chrétienne.

Après avoir affirmé aux Autorités américaines que ces dernières ignoraient les 12 Etats-charia de la région, qui avaient institutionnalisé la persécution… le gouverneur chrétien rencontra subitement quelques difficultés pour obtenir son visa…

La question, qui demeure est la suivante:
Pourquoi les USA minimisent-ils ou nient-ils les attaques contre les Chrétiens ?

Un autre religieuse, « Sœur Hatune Dogan », apporta également son témoignage, lors de la réunion, et expliqua la raison pour laquelle le Département d’Etat ne souhaitait pas entendre de tels témoignages :
Ils vont à l’encontre du paradigme, que l’islam, c’est la paix.

« Sœur Hatune » déclara :

« Ce qui se passe dans les territoires de l’Etat islamique, ce que j’ai entendu, relèvent de la barbarie la plus cruelle qui ait jamais existé.
La mission de « Baghdadi » est de convertir le monde entier à la religion islamique et le conduire dans le « Dar Al Salaam », comme ils l’appellent.
L’islam n’est pas la paix.
Quiconque déclare qu’ »ISIS » n’a aucun lien avec l’islam est un menteur.
ISIS c’est l’islam, l’islam c’est ISIS…
Nous savons qu’il n’ y a pas de démocratie dans l’islam.
L’islam et la démocratie ne sont pas compatibles.
Ils s’opposent comme le blanc et le noir.
J’espère que l’Amérique le comprendra.
L’Amérique, avec l’aide d’autres nations occidentales, a le pouvoir aujourd’hui d’arrêter ce désastre. »

Extrait d’un article de « Raymond Ibrahim »
Traduit par « Rosaly »

Source :
U.S. State Dept. Bars Christians from Testifying about Persecution -http://www.gatestoneinstitute.org/6141/state-dept-bars-christian-testimony

 

Le blog de Christine Tasin

12

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43