Archive | SECURITE Flux RSS de cette section

Un Trop Pitoyable Naufrage National !

Policieragresse

Défense de rire  !

Cazeneuve est intraitable avec les casseurs !

Nuit debout, c’est l’image déplorable de la véritable France de 2016, véhiculée dans le monde entier.
Un pitoyable naufrage national, malheureusement bien réel.
La France est un pays à la dérive, livré aux casseurs et aux « islamo-gauchistes » qui font la loi dans la rue et dans les banlieues.

Il n’y a plus d’Etat.

Non seulement des pans entiers du territoire sont abandonnés par la République, mais c’est au tour des forces de l’ordre d’être lâchées par un pouvoir aux abois, tétanisé par la mort de « Rémi Fraisse » au barrage de Sivens et par le spectre de la mort de « Malik » Oussékine en 1986.
C’est ainsi que par peur de la bavure, l’Etat préfère renoncer à l’ordre républicain et laisse s’installer depuis un mois la violence et l’anarchie dans toutes les villes de France.

Bien que l’état d’urgence prévoie l’interdiction de manifester, notre gouvernement de poules mouillées préfère se coucher devant l’ultra violence des casseurs.

Derrière un discours musclé totalement mensonger, Bernard Cazeneuve ne sait que donner des ordres de retenue à ses policiers et gendarmes, les livrant aux agressions musclées d’individus cagoulés, casqués et armés, venus pour blesser et tuer. Face à ce déchainement de férocité, les forces de l’ordre n’ont aucune possibilité de se défendre efficacement et de mettre au pas cette racaille.
En un mois 300 membres des forces de sécurité ont été blessés, sans que cela n’émeuve la classe politique ou les médias.
Bien au contraire, ce sont les policiers qui sont mis au banc des accusés par les ignobles affiches de la CGT, nous montrant ces derniers piétinant une flaque de sang.
Le monde à l’envers.

Où est donc la réponse pénale de l’Etat pour incitation à la haine des policiers ?

On est loin des applaudissements de la foule quand le RAID et le GIGN débarrassaient le pays des terroristes en janvier 2015.
C’est le retour de mai 68 et du slogan “CRS SS”.
Nuit debout n’est qu’un contre modèle de démocratie.
Quatre vingts ans ont passé mais les manifestants raisonnent encore avec leur logiciel de 1936.
La lutte des classes reste le moteur inusable des manifs.

Armés de harpons, de bouteilles d’acide, de cocktails Molotov et même de boules de pétanque avec des lames de couteau soudées dessus, les casseurs se sentent pousser des ailes, encouragés par la lâcheté des autorités et l’absence de réponse pénale. On a même entendu, alors qu’un policier blessé était à terre, des barbares hurler : “On va l’achever”…

Car cette violence préméditée, visant à mutiler et tuer des policiers, n’est JAMAIS condamnée.

Cazeneuve a beau bomber le torse en clamant qu’il y a eu 1000 arrestations, aucune n’a donné lieu à une sanction sévère.
Pourtant, si on touchait au portefeuille des casseurs et de leurs familles, en les privant de leurs droits sociaux, cela calmerait réellement le jeu.
Car pour la racaille, écoper de deux mois de prison est un haut fait d’armes, de même qu’un bracelet électronique est un trophée qui en impose.
Tout le contraire d’une peine dissuasive.

Malheureusement, courage et bon sens sont des vertus inconnues de l’exécutif.

En 1914 on écopait de 50 ans de bagne pour un vol de bicyclette.
En 2016, vouloir tuer un policier est puni d’un stage de citoyenneté, ou au pire de deux mois de prison, qui ne seront jamais exécutés, puisque seules les peines supérieures à deux ans conduisent à une incarcération.
Une justice passée d’un extrême à l’autre, mais toujours aussi injuste !
On aimerait la tolérance zéro, on a droit au laxisme à 100%.

C’est ce que notre inénarrable ministre de l’Intérieur appelle “être intraitable avec les casseurs”.
A se plier de rire si le sujet n’était pas aussi grave.
La mansuétude de Cazeneuve n’est rien d’autre que de la complicité, comme le dit « Eric Ciotti », qui a demandé l’interdiction de Nuit debout.

La violence, l’Etat l’encourage.

Incapable de rétablir l’ordre républicain face à la racaille cagoulée, et de faire respecter l’état d’urgence, on voit mal comment le gouvernement pourrait lutter efficacement contre le terrorisme.
L’exécutif ne sait que se coucher et courir aux abris au moindre mouvement social.

Quant aux dégâts, ils sont énormes.
Mobilier urbain détruit, vitrines cassées, boutiques pillées, voitures incendiées, distributeurs de billets saccagés.
Le ras-le-bol des riverains empire de jour en jour.

Mais qui s’en soucie ?

En définitive, la loi El Khomri sera un énième fiasco pour François Hollande, dans la lignée de tout ce qu’il a entrepris, depuis le pitoyable épisode Léonarda, jusqu’au naufrage de la déchéance de nationalité. Tout ce qu’il touche devient catastrophe.

Un sondage « Ipsos » de 2013 nous disait que 87% des Français voulaient un homme fort pour remettre de l’ordre dans le pays.
Trois ans plus tard, ils sont servis !

Mais la France va mieux, nous dit notre président.
Il est tellement content de lui qu’il prépare déjà sa campagne de 2017.
Avec 13% d’opinions favorables en fin de mandat, il se prend pour un grand président, sans voir que le pays est dans un état pré-insurrectionnel.
Il pavoise sur les ruines fumantes de son quinquennat, totalement inconscient du désastre qu’il a engendré.

Mais le pire, dans ce tableau peu réjouissant, c’est que la droite molle ne fera pas mieux ! Elle s’est largement disqualifiée par le passé.

Ne comptons pas sur l’imprévisible Sarközy pour restaurer l’ordre républicain.
Il  n’a rien trouvé de mieux, après les graves émeutes de 2005, que de supprimer des escadrons de gendarmerie mobile et des compagnies républicaines de sécurité.
Quel visionnaire !

Le résultat est que les forces de police, sollicitées et surexposées comme jamais avec  Vigipirate, la crise des migrants et la COP21, se demandent dans quel état elles vont aborder l’Euro 2016 dans quelques semaines. Epuisés, malaimés et en sous effectifs, nos « robocops » sont à bout.

Quant à Juppé, qui souhaite “marcher vers une identité heureuse”, il n’a toujours pas compris que 87% des Français veulent un homme fort, pas un « bisounours » qui veut se faire plaisir et rêve de la magistrature suprême pour finir en beauté…(pour faire oublier le repris de justice – pelosse)

Le salut pourrait venir de Marine Le Pen, véritable patriote qui a la trempe d’une « Golda Meir » ou d’une « Margaret Thatcher », et dépasse en courage toute la classe politique masculine actuelle. Mais seule contre tous, elle aura encore bien du mal à convaincre une majorité de Français en 2017.

Jacques Guillemain

http://ripostelaique.com  du 05/05/2016

Paru initialement sur le blog transitoire « Réalités de Francie » le 05/05/2016

Grand Péril Dans Les Rues De Lyon !

SebastienJallamionagresse

La violence barbare règne !

Notre ami « Sébastien Jallamion » vient de publier ces quelques lignes, sur sa page « Facebook ».

Agressé hier dans les rues de Lyon par au moins deux hommes « courageux » à l’accent maghrébin m’ayant attaqué par derrière, poussé au sol et roué de coups au visage sans que je ne puisse me défendre, je tiens à remercier l’automobiliste qui est intervenu et les a mis en fuite avant d’appeler les secours.

Je suis sorti ce jour de l’hôpital et déplore cinq fractures au niveau du visage dont deux à la machoire, qui devraient être opérées la semaine prochaine.

Il s’agit probablement d’une agression crapuleuse avortée par l’intervention d’un tiers (nous verrons ce que l’enquête conclura) il y a cependant des chances pour qu’on ne les retrouve jamais.

Quoi qu’il en soit, j’en profite pour dresser un nouvel état des lieux en matière de sécurité :
Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles

(Sébastien JALLAMION https://www.facebook.com/photo.php?fbid=830479363724628&set=a.267195850052985.48638.100002877166195&type=3&theater)

Nous connaissions la nouvelle depuis la veille, puisque Sébastien, avec qui nous avions mangé le midi même, a voulu nous informer au plus vite de cette intolérable agression.

C’est insupportable d’imaginer un ami, quelqu’un de bien, dans un quartier paisible de Lyon, se faire lâchement attaquer par derrière, et une fois au sol, massacrer à coups de poing et de pied, et sans doute avec un poing américain, quand on voit le résultat et qu’on connaît les conséquences (cinq fractures, dont une double à la mâchoire).

C’est insupportable de voir quelqu’un qu’on aime bien et qu’on respecte, dans l’état dans lequel on le découvre à travers cette photo, même si nous nous attendions au pire.

C’est insupportable de se dire que ce qui est arrivé à Sébastien peut, plus que jamais, arriver à n’importe lequel d’entre nous, dans une France livrée à l’ensauvagement de masse, où ce sont trop souvent des Gaulois qui sont victimes d’agresseurs maghrébins, souvent musulmans.

C’est insupportable de savoir que cette agression demeurera inconnue des médias, alors que si deux Gaulois avaient agressé un maghrébin avec la même violence, on aurait le coup de l’extrême-droite trois jours durant, sur l’ensemble des plateaux de télévision et les pages de couverture de l’ensemble des médias de propagande.

C’est insupportable de se dire que cet homme, « Sébastien Jallamion », a pu être mis à pied deux années durant de la police, suite à la délation d’une collègue, « Ouarda Laareg ». Comment accepter, dans une période où notre police manque cruellement d’effectifs, qu’on se prive des meilleurs d’entre eux, sur la délation d’une policière qui réclame la réintroduction du délit de blasphème.[...]

Mais c’est aussi insupportable de se poser des questions sur cette agression, et de s’interroger sur le fait qu’elle survienne juste 48 heures après que Sébastien, sur « Facebook », ait donné le nom de ceux qui, outre « Ouarda Laareg », ont oeuvré à sa mort sociale.
Comment ne pas penser, parmi les hypothèses, à un sordide règlement de compte de type barbouzard… en espérant nous tromper ?

Car la réalité cruelle, qu’a vécue Sébastien, est celle de milliers de nos compatriotes, de nos enfants aussi, qui, quotidiennement, sont sauvagement insultés, agressés, parfois mortellement, par des psychopathes qui nous mènent une guerre de tous les jours, en accord avec les textes sacrés d’un livre religieux.
Ils bénéficient de la complicité de magistrats aussi bienveillants avec eux qu’impitoyables avec les « Jallamion », « Le Lay », « Alamachère », « Jean-Mairet » et nombre de résistants moins connus, qui n’ont comme tort que celui de refuser la conquête de l’islam et de ses soldats sur notre territoire.

Au lendemain des attentats du Bataclan, « Philippe de Villiers » osait dire, avec justesse, devant une « Ruth Elkrief » éberluée, que ceux qui sont aux manettes du pays depuis 40 ans ont sur les mains le sang des victimes.

Comment ne pas compléter le propos en disant que nos gouvernants d’hier et d’aujourd’hui ont sur les mains le sang de « Sébastien Jallamion », et sur la conscience, ses fractures.

Comment ne pas compléter le propos en disant que nos dirigeants, incapables de protéger nos compatriotes, mettent délibérément en danger le peuple de France en lui imposant, à marche forcée, une invasion migratoire, constituée majoritairement d’hommes musulmans seuls.
Combien faudra-t-il de morts et de blessés graves pour qu’enfin les Français soient autorisés à se défendre, au lieu de subir, démunis, le type d’agression arrivé à un homme pourtant en pleine force de l’âge, et formé aux méthodes de combat ?

Naturellement, nous lui souhaitons un prompt rétablissement (qui prendra tout de même de longues semaines à Sébastien), et ne doutons pas que cette lâche agression, loin de le briser, renforcera sa détermination.

Haut les coeurs, l’ami.

Pierre Cassen et Christine Tasin

http://ripostelaique.com/linsupportable-mysterieuse-agression-de-sebastien-jallamion.html   du 29/04/2016

Paru initialement dans le blog transitoire « Réalités de Francie » le 01/05/2016.

Malgré Le Soutien Dirigé Par Les USA…

 islamistes

Daesh tue toujours en Irak !

Au moins 34 morts dans un attentat sur un marché à Bagdad !

Un attentat qui a visé un marché bagdadien, ce mercredi, a été perpétré à l’aide d’une voiture piégée, qui a explosé non loin du grand quartier chiite Sadr City, dans le nord de la capitale.
Pour le moment 12 morts et 35 blessés sont à déplorer.

L’attentat qui s’est produit vers 10h locales, n’a pas été revendiqué dans l’immédiat.
Des attaques similaires ont récemment été revendiquées par le groupe djihadiste Daesh qui s’est emparé en 2014 de larges pans du territoire irakien.
L’organisation ultra-radicale sunnite a mené plusieurs attaques meurtrières ces dernières semaines dans le grand Bagdad.
Mais elle a perdu du terrain face à l’avancée des forces irakiennes, soutenues par la coalition internationale sous commandement américain(?)

http://www.bvoltaire.fr/breves

Merkel Complice Des Assassins A Munich.

pensee (1)

Sa tête est malade !

L’information tombe vers 9h du matin, ce Mardi 10 Mai 2016.
(http://www.lepoint.fr/europe/munich-4-blesses-dans-une-attaque-au-couteau-10-05-2016-2038129_2626.php)

Avec toutes les précautions d’usage, la presse, renseignée par un certain nombre de témoins, signale que l’homme qui a blessé au couteau quatre personnes, victimes dont une est décédée en fin de matinée, cet homme donc, « Allemand » de 27 ans, se serait clairement référé à Allah en portant ses coups.

Allah hou akbar !
La traduction en arabe de «Montjoie Saint-Denis », peut-être…?
Ou de «Honni soit qui mal y pense…»?
Allez savoir, on fait dire aux mots tant et tant de choses contraires, de nos jours.

Un mort, trois blessés.

Près de cinq heures plus tard, la même presse, écrite, parlée, télévisée, se rue sur le complément d’information qui, soudainement porté à sa connaissance, la met à l’aise :

«L’homme aurait des antécédents psychiatriques, voire une addiction à des drogues !»

Ouf, on a eu chaud !
Le type est dingue.

Il faut entendre, exhalé de la gorge de la caste médiatique comme l’eucalyptus du fumigateur, le soulagement de la majorité de ses membres.
Dire que l’on avait osé le mot « islamiste », ce qui était déjà le début d’une ébauche d’un commencement d’amalgame entre la religion de Paix, d’Amour et de Tolérance devant laquelle on se prosterne, et ses marges plus ou moins contrôlées par la hiérarchie.
Laquelle, on le sait, n’existe pas.

Pas de hiérarchie = Liberté pour les individus de porter le fer où bon leur semble.
On les appelle généralement loups solitaires, ce qui est bien pratique pour tout esprit désireux de retrouver le grand silence des profondeurs, celui où l’on n’entend pas le cri des suppliciés, à quelques mètres seulement du nid douillet où s’endorment les honnêtes gens.

Admirables simagrées.
Contorsions de vers.
Fuite devant la réalité.
Veuleries en tous genres.

L’égorgement rituel au nom d’un Dieu sans la moindre pitié pour quiconque, à commencer par ceux qui y croient, devient banalité sociale isolable entre les murs des hôpitaux psychiatriques.
On va même lui donner des noms commodes :
intégrisme,
fondamentalisme,
salafisme,
wahhabisme,
Daesh,
Nosra
et Qaïda…
(sont dans un bateau…), terrorisme, islamisme, n’en jetez plus, la cour (de la mosquée) est pleine !

Alors que, dans son irréfragable majesté, son irrédentiste splendeur, son irrépressible puissance et sa très irrationnelle capacité de fasciner les idiots, la dénominatrice commune de tous ces avatars, la source, la mère désormais incapable de freiner l’élan de ses fils vers l’absurdité planétaire de la conquête, se nomme tout simplement islam.

Jean Sobieski

http://ripostelaique.com  du 11/05/2016

Emules Des Soldats D’ Odin Finlandais !

soldats-Odin

En Suède, Norvège, Estonie !

Les gardes civiles qui ont fait leur apparition en Finlande lors de la vague migratoire gagnent également en popularité en Suède, Norvège et Estonie.

Les Soldats d’Odin, ces gardes civiles finlandaises naissantes qui ont vu le jour en réaction à la crise migratoire, sont de plus en plus populaires et se développent aujourd’hui en Suède, en Estonie et en Norvège.

Les Soldats d’Odin suédois ont fait leurs débuts la semaine dernière en tant que « garde civile » dans la province de Dalarna et patrouillent dans les villes de Borlänge, Hedemora und Säter, a rapporté le quotidien « Dagens Nyheter ».

La Suède est maintenant le quatrième pays où patrouillent ces soldats d’un nouveau genre.
Ils se sont donnés pour mission de protéger leurs compatriotes des envahisseurs musulmans usant de violence…
et de s’opposer aux « patrouilles islamiques ».

Une façon de répondre à l’appel du hongrois   »Viktor Orbán » du 15 mars dernier…

Rappelons que « Odin » est le dieu des morts, de la victoire et du savoir dans la mythologie germanique et nordique.

source : http://www.medias-presse.info

http://www.citoyens-et-francais.fr

La France a toujours un train de retard !

Tous Unis Contre L’Insulte : Sale Blanc.

attention-circuler-4x3

Initialement : Retour Au Réel !

“Sale Blanc : chronique d’une haine qui n’existe pas”

Face à la réalité des violences perpétrées en France contre les populations blanches, une voix courageuse s’élève contre le tabou d’une haine raciale que nombre de victimes n’osent pointer du doigt par crainte d’endosser l’habit de l’affreux raciste.
Un racisme anti-blanc sciemment occulté par les élites d’une cinquième République à bout de souffle, dont l’utopie multiculturaliste encensée à grands coups de renforts médiatiques, artistiques et financiers n’est certainement pas étrangère à son déclin.
On ne compte plus les deniers publics dépensés par des officines antiracistes curieusement insensibles au sort des autochtones de banlieues.
Dans cette perspective, l’intérêt majeur du livre de Gérald Pichon, Sale Blanc : chronique d’une haine qui n’existe pas, n’est donc pas tant la révélation de ce racisme anti-blanc battant en brèche le sacro-saint universalisme républicain que les subterfuges, les mystifications employés par les élites politiques, la caste médiatique, la sphère associative pour mettre sous le boisseau cette violence orchestrée par les bandes ethniques.

L’autre intérêt de ce livre réside dans la mise à nu de l’imposture des élites politiques et financières.
Elles agitent aujourd’hui sans vergogne le chiffon rouge du racisme anti-blanc.
Il y a eu les anciens adorateurs de Mao qui, sentant le vent tourner, se sont réfugiés dans les bras du capitalisme ultra-libéral.
Il y a aujourd’hui les anciens laudateurs du vivre-ensemble qui, observant les méfaits de leur projet de société, écument plateaux télé, studio de radios et font preuve d’une soudaine et suspecte empathie pour le petit blanc.
Leur objectif est simple : faire oublier leur rôle de porte-voix d’une immigration massive et d’ex-procureur stigmatisant le pauvre franchouillard pas franchement réjoui à l’idée d’expérimenter dans son quotidien les joies d’une « société ouverte sur l’extérieur… ».
A l’instar des anciens séides staliniens, cette oligarchie, affublée des oripeaux du métissage, s’échine à camoufler par tous les moyens ce passé peu glorieux.
Dans son livre, Gérald Pichon déconstruit leur discours pernicieux, leur tour de passe-passe et leurs mensonges rendus possibles grâce à la complicité du monde journalistique et renvoie dos à dos thuriféraires de la diversité et nouveaux opportunistes de la politique électoraliste.

« Sale Blanc : chronique d’une haine qui n’existe pas » rend donc justice aux dizaines de milliers d’invisibles qui chaque semaine, chaque mois, chaque année sont aux mieux l’objet d’insultes, de moqueries à cause du blanc de leur peau, au pire victimes d’agressions physiques pouvant parfois connaître de dramatiques issues.
Ce livre est donc un vibrant hommage à ces sans-voix, abandonnés sur le bas-côté de la République, à qui l’on a asséné l’idée que « l’immigration est une chance pour la France… ».
Dans un style clair et percutant, le propos fort bien documenté de Gérald Pichon est une démonstration magistrale de l’existence de la haine du Blanc.
Un livre de chevet indispensable pour comprendre le véritable tabou de la cinquième République.

Guillaume Lamarque

Source : « fr.novopress.info » du 28/02/2013

Qu’ils soient de gauche, qu’ils soient de droite, , nos gouvernements se moquent effectivement de cette population bafouée.
Il y a vingt ans, il en était déjà de même, je parle en connaissance de cause, les autochtones ne sont même pas pris au sérieux, tout juste s’il n’est pas insinué qu’ils sont peut-être à l’origine de ce qui leur arrive.
C’est un comble de se sentir coupable d’être Français DE France !

Initialement publié le 09/03/2013

Une-campagne-

Insultes, Crachats, Poignards
Racisme Anti-Blancs !

Jeunes Et Vieux…Quelles Politiques ?

séniors

Tu connais cette « Stratégie » ?

Les seniors bientôt taxés davantage ?

C’est ce que préconise un rapport d’experts de l’institution « France Stratégie »,
selon lesquels les politiques publiques désavantagent les jeunes au profit des plus âgés !

Explications

C’est un texte qui devrait faire réagir les seniors.
Un rapport de l’organisme « France Stratégie », intitulé « Jeunesse, vieillissement, quelles politiques ? », s’intéresse aux dépenses de protection sociale en France.
Et à en croire les résultats, les moins de 25 ans sont bien moins aidés que les plus de 60 ans.

« Alors que le taux de pauvreté frappe plus durement les plus jeunes (23,3% pour les 18-24 ans en 2012, contre 8,3% pour les plus de 60 ans), les dépenses de protection sociale et d’éducation s’élèvent à 17,2% du PIB en 2011 pour les plus de 60 ans contre 8% seulement pour les moins de 25 ans »,

précise « Le Figaro », qui relaie l’étude.

« Vieillissement Actif »

Face à ce constat, l’organisme, rattaché à Matignon, propose notamment de taxer davantage les seniors.

« Il est possible de chercher à réorienter le modèle social français vers des dépenses permettant d’accroître notre capacité à financer les charges liées au vieillissement (…)
notamment dans l’éducation-formation et par le « vieillissement actif » qui vise à prolonger la contribution des seniors à la société »
,

explique-t-il, repris par le quotidien.

Aucune mesure sur des taxes plus concrètes n’est avancée pour le moment…
Mais la mise en marche d’une plus grande contribution des personnes âgées pourrait bien s’amorcer rapidement !

source : http://www.planet.fr

http://www.citoyens-et-francais.fr/2016   du 03/04/2016

Tous Unis Contre Ces Kamikazes !

      opération merah

Lecture Impérative !

Chaque fois que l’on pense aux attentats-suicides de Bruxelles, Paris ou ailleurs, on bute sur une énigme !

Qu’est-ce qui pousse des individus à se faire exploser en assassinant un maximum de gens au hasard ?

Qu’essaient-ils de faire ou de prouver ?

Leurs motifs politiques relèvent de l’infantilisme, puisque ces djihadistes sont supposés combattre le régime de « Bachar Al-Assad ».
Or en faisant cela ils se rangent aux côtés de leur pire ennemi, la coalition occidentale.
De plus ils s’engagent dans les rangs de l’Etat islamique, qu’ils suspectent en même temps d’être une création de cette coalition.

Leurs motifs religieux ne volent pas plus haut, puisqu’il s’agit souvent de convertis-express formés par Internet plus que dans des mosquées.
Certains, « invoquent » le Paradis et ses vierges.
La plupart des musulmans y croient, mais ne sont pas pour autant impatients de rejoindre Allah.
Un des terroristes bruxellois a laissé un bref testament dans lequel il n’est même pas question d’islam ni d’Allah.

La plupart de ces terroristes étaient des délinquants parfaitement matérialistes, gagnant leur vie à coups de kalachnikov.
La rapidité de leur lavage de cerveau reste un mystère.
Tout comme leur conversion de truands en djihadistes.
Comment l’objectif de se transformer en viande de boucherie à la seconde a-t-il pris le pas sur leur propre intérêt, qui serait d’abord de vivre ?

Interrogé par « Causeur » en septembre 2015 sur la possible « relation entre le déclin de la lecture chez les jeunes et un certain ensauvagement de l’individu contemporain », le philosophe « Peter Sloterdijk » nous donne un indice :

« Le djihad, c’est une sorte d’intrusion de la bande dessinée dans la biographie classique.
Autrefois, la lecture rendait les individus capables de mener une vie qui ressemble à un livre.
L’individu, c’est l’animal autobiographique.
Aujourd’hui, la bande dessinée martiale est en train de saper l’ancienne culture autobiographique, avec, dans le cas du djihad, la promesse d’une mort précoce comme supplément d’âme. »

Autrement dit, l’avènement de la culture occidentale va de pair avec le désir individuel de faire quelque chose de sa vie.
Des individus qui proviennent d’une culture où la communauté (« Oumma ») tend à prendre plus d’importance que l’individu, plongés dans une culture où la réussite individuelle est primordiale, peuvent opérer un court-circuit sinistre en essayant d’exister non par leur vie, mais par leur mort.
« Mohamed Merah », dont le seul accomplissement fut de se faire abattre après avoir assassiné huit enfants et adultes, est pourtant une star des banlieues.

L’objectif suprême de ces truands-djihadistes serait de se faire un nom.
Comme leurs cursus ne leur permet pas de devenir artistes ou savants, et que la carrière de truand mène à une impasse existentielle (où l’on passe plus de temps en prison qu’en liberté), ils se jettent dans l’horreur, comme « Erostrate » qui incendia le temple d’Ephèse dans le seul but que l’on retienne son nom.

Cette quête de notoriété est d’autant plus pathétique que dès qu’on cite les noms d’un groupe d’islamistes – avec leurs pseudonymes – tout le monde s’y perd et personne ne les retient.
Ceci pour des raisons démographiques et phonétiques.
Leur communauté est minoritaire et les sonorités de leur nom restent inhabituelles.

Le problème s’aggrave d’un facteur sociologique.
La plupart portent des prénoms et des noms arabes, alors que d’autres *immigrés* se sont empressés de donner à leurs enfants des prénoms locaux.

Le prénom peut-être une forme de compromis culturel.

« Finkielkraut » porte « un nom à coucher dehors », comme il le dit lui-même, mais son prénom Alain a certainement contribué à son intégration.
A l’opposé, les prénoms arabes sont à peu près aussi contributifs pour l’intégration qu’un voile sur la tête. Cet obstacle s’ajoute à tous ceux que rencontrent les enfants d’immigrés.

Le problème fondamental est sans doute de ne pouvoir être reconnus par leur culture d’origine, qui ne reconnaît pas pleinement la valeur de l’individu – qui se doit d’être d’abord soumis –, tout en ne pouvant se faire reconnaître par une culture qu’ils rejettent.
Il n’est dès lors pas étonnant qu’au-delà du suicide égoïste ou du suicide altruiste, définis par « Durkheim », nos djihadistes de banlieue aient découvert le « suicide haineux ».

Empressons-nous d’oublier leurs visages et leurs noms.

Marc Reisinger

http://www.causeur.fr   du 31/03/2016

Tous Unis Contre Le Suicide Paysan !

france-deuilNotre industrie agricole
est assassinée !

Dans le Vaucluse, suicide d’un agriculteur dont l’exploitation était en difficulté !

Un agriculteur âgé d’une cinquantaine d’années s’est suicidé mercredi matin avec une arme à feu, sur un chemin situé sur la commune d’Orange (Vaucluse),
à proximité de son exploitation agricole d’une dizaine d’hectares.
L’alerte a été donnée par un passant vers 8 heures.

Selon « Yves Badorc », procureur de la République à Carpentras, l’homme a vraisemblablement mis fin à ses jours à cause des difficultés que rencontrait son exploitation maraîchère de Caderousse.

« C’est une exploitation qui était en difficultés, et ce serait susceptible d’expliquer son geste, mais il n’a pas laissé de mot »,

a précisé le procureur à l’AFP.

« Il était dans une situation difficile depuis plusieurs années,
il avait cumulé les ennuis et l’élément déclencheur,
c’est sûrement la crise de la salade »
,

a estimé le président de la chambre d’agriculture du Vaucluse, « André Bernard ».

L’agriculteur avait récemment augmenté la surface dédiée à la culture de la salade, secteur qui a rencontré cet hiver « une crise profonde », selon « André Bernard », en raison de la surproduction liée aux températures douces et à l’arrivée sur le marché français de la production maraîchère du Portugal et de l’Espagne, à la suite de l’embargo russe.

http://www.bvoltaire.fr/breves   du 31/03/3016

Elle est belle l’union européenne avec ses envahisseurs et son embargo !
Nous n’en voulons pas !

Une Famille Passée A Tabac A Gray (70).

racisme anti-blancRacisme anti-Blanc ?
OUI !

Viviane et Richard portent encore les stigmates de la violente agression de samedi.

Visages tuméfiés, yeux brillants, mains qui tremblent, c’est une famille traumatisée qui témoigne aujourd’hui.
Richard, le père,
Pascale, la mère,
Viviane et Lucie, les filles,
Martin, le petit dernier.
Ce samedi après-midi, vers 15 heures, la famille entre dans un bar de Gray, pour manger une glace.
Alors qu’ils sont attablés, ils se font importuner par trois jeunes femmes qui lancent un projectile sur Richard.
Viviane raconte :

« Je leur ai demandé de s’excuser, elles m’ont répondu par des insultes et des doigts d’honneur.
L’une d’entre elles a sorti son téléphone pour nous prendre en photo.
Énervée, je lui ai dit que j’allais lui faire manger.
Elles ont alors commencé à téléphoner, comme pour appeler des amis.
On a décidé de sortir.
C’est là qu’un homme casqué et ganté, qui venait d’entrer dans le bar, est aussitôt ressorti pour frapper, par-derrière, mon beau-père dans le visage ».

L’intéressé explique :

« Il m’a dit : alors comme ça, on est des sales b… ?
Alors que je n’avais pas adressé la parole aux trois filles… »

« Ils frappaient en visant la tête »

Pascale, la maman, poursuit :

« Plusieurs jeunes sont sortis de je ne sais où et ont commencé à frapper, à quatre, mon mari qui était assis par terre, ­sonné, essayant de protéger son visage.
Ils frappaient avec leurs poings, leurs pieds, en visant sa tête.
J’étais ­pétrifiée, j’ai crié aux gens assis en terrasse d’appeler les gendarmes.
Aucun d’entre eux n’a bougé ».

Alors que Viviane essaie de porter ­secours à son beau-père, elle se fait frapper au visage.
Elle se souvient :

« Une des filles du bar me tenait par les cheveux pendant que les deux autres filles me frappaient.
Je me suis agrippée à mon sac, il y avait tous mes papiers dedans.»

Lucie, à son tour, tente de s’interposer, mais elle prend un coup sur la tempe.
Quant à Martin, il a disparu.
Il expliquera plus tard qu’il est parti se cacher derrière un camion.

Le calvaire prend fin lorsqu’une sirène se fait entendre, annonçant l’arrivée des gendarmes.
Pascale, pour qui l’agression aurait un mobile « raciste », indique :

« Deux jeunes qui n’ont pas porté la main sur nous faisaient le guet, ils ont prévenu nos agresseurs, qui se sont éparpillés comme une volée de moineaux.
Ils nous ont dit de ne pas parler aux gendarmes sinon ils allaient nous “achever”.
Les gendarmes nous ont précisé qu’il s’agissait de jeunes connus de leurs services.
On est allé à l’hôpital de Gray, car mon mari ne se sentait pas bien.
Le lendemain, on a déposé plainte à la gendarmerie de Mirebeau-sur-Bèze.
Une chose est sûre : on ne reviendra pas de sitôt à Gray. »

source : « Pierre Rouillard » pour « Le Bien Public »

http://www.citoyens-et-francais.fr   du  30/03/2016

Le Sabotage Du Moyen-Orient Déborde !

 syrie

 Y a-t-il une « main invisible »
derrière le chaos mondial actuel ?

La guerre civile qui divise la Syrie a depuis longtemps débordé des frontières nationales :
elle affecte aujourd’hui la stabilité du Liban, de la Turquie, de l’Irak, de la Libye et du Yémen, renforce les contradictions entre l’Arabie saoudite et l’Iran, et ses répercussions atteignent de plus en plus souvent l’Europe !

La Belgique, jusqu’ici considérée comme sûre, s’est transformée en arène de la guerre terroriste.
Il semblerait même parfois qu’une « main invisible » pousse l’Union européenne — d’abord Paris et maintenant Bruxelles, deux capitales de la bureaucratie européenne — à participer au partage des sphères d’influence au Moyen-Orient.
Et la liste des pays subissant les conséquences directes ou indirectes du conflit continuera de s’allonger tant que l’incendie de la guerre mondiale ne se répandra pas sur le reste du continent.

Il suffit de prendre l’exemple du Liban, confronté aujourd’hui à un choix injuste mais fatidique — entre le « Hezbollah » et l’Arabie saoudite — qui aspire Beyrouth dans les sables mouvants de la lutte interconfessionnelle.
Étant donné que les sunnites et les chiites représentent près de 60% de la population du pays (et ce, à part égale), miser sur l’une des communautés risquerait de provoquer une guerre civile comme en 1975-1990.
La rupture avec le « Hezbollah », qui serait en soi une démarche positive dans les relations avec les chiites libanais et les catholiques, reviendrait à un suicide étatique :
Il serait alors impossible de régler la crise gouvernementale dans un avenir prévisible.
Riyad joue aujourd’hui le rôle de détonateur politique :
En février, les Saoudiens ont suspendu leur assistance militaire à l’armée et à la police libanaises (soit 3 milliards de dollars),
et en mars, à leur initiative, la Ligue arabe a proclamé le parti au pouvoir « Hezbollah » « organisation terroriste », rompant immédiatement les liens économiques et politiques qui reliaient Beyrouth aux capitales des monarchies arabiques.

Sans oublier l’histoire difficile des relations libano-syriennes :
Le conflit libanais pourrait être relancé par la moindre petite étincelle comme en avril 1975, après l’assassinat des gardes du corps du leader du parti chrétien « Kataëb Pierre Gemayel » qui avait provoqué l’attaque d’un bus transportant des Palestiniens.
Résultat : une guerre civile de 15 ans.
Ironie du sort, la Syrie faisait entrer et sortir ses troupes au Liban avec l’accord des USA — l’armée syrienne y a ainsi stationné d’avril 1976 à avril 2005.
C’est seulement avec l’assassinat du premier ministre « Rafiq Hariri » (février 2005) et les grandes manifestations qui s’en sont suivies que Washington a pu enterrer le projet de Grande Syrie, préparé pendant de longues années par Damas.
Néanmoins, les Américains ont préservé une influence indirecte sur le Liban, à laquelle a contribué la guerre de juillet 2006 contre Israël.
Cinq ans plus tard, la Syrie se transformait en principal théâtre des opérations, remplaçant l’Irak de « Saddam Hussein » mis en pièces.

Pourquoi les USA ont-ils ainsi saboté le Moyen-Orient ?

Question de géographie.
Le Liban et la Syrie sont les portes orientales de la Méditerranée, la principale artère commerciale qui relie depuis les siècles l’Europe à la Chine.
Au XXIe siècle, les Américains s’y battront pour une nouvelle histoire en détruisant les vestiges du pouvoir colonial européen.
La Grande émeute prendra la place de la Grande Syrie.

source : « Regnum » pour « https://fr.sputniknews.com »

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 30/03/2016

Ils Sont Fous De Croire, De Tuer Pour CA !

ISLAM-RELIGION

Dans vos rêves sanglants !

Au moins 65 personnes, dont de nombreux enfants,
ont péri dimanche soir dans un attentat-suicide dans un parc bondé de Lahore,
grande ville de l’est du Pakistan,
où des « Chrétiens » célébraient les fêtes de Pâques !

Un nouveau bilan en fin de soirée faisait état de 65 morts et 340 blessés,
a indiqué une porte-parole des services de secours,  » Deeba Shahnaz ».

« Le kamikaze a réussi à entrer dans le parc et s’est fait exploser près de l’aire de jeux pour enfants, où ils faisaient de la balançoire.
C’est pour cela que la plupart des victimes sont des enfants et des femmes
« ,

a déclaré à l’AFP un haut responsable administratif de la ville de Lahore, « Mohammad Usman ».

Le bilan pourrait s’aggraver, a-t-il estimé.

Le puissant chef d’état-major, le général « Raheel Sharif », a présidé une réunion de haut niveau et promis « d’amener devant la justice les assassins de nos frères, soeurs et enfants« .

La déflagration s’est produite dans le parc Gulshan-e-Iqbal, proche du centre-ville.

« C’était une explosion très forte et des explosifs très puissants ont été utilisés« ,

a indiqué à l’AFP un responsable de la police, « Haider Ashraf ».

« Le parc était bondé« ,

a-t-il ajouté, soulignant que des billes métalliques ont été retrouvées sur place.

Au milieu du chaos, des secouristes et des volontaires s’efforçaient de porter assistance aux blessés, emmenés dans les ambulances.
Des débris et des flaques de sang jonchaient le sol, a constaté l’AFP.

« Je n’arrive pas à trouver ma petite soeur.
Mon enfant est rentré mais je ne trouve pas ma soeur, et ma nièce
« ,

se désespérait une femme, « Amina Bibi ».

Un médecin a décrit des scènes d’horreur à l’hôpital Jinnah où il opère.

« Nous les soignons (les blessés) par terre et dans les couloirs, et il continue d’en arriver« ,

a-t-il ajouté.
Des appels à des dons de sang circulaient sur Twitter.

Le Premier ministre « Nawaz Sharif » a condamné cet attentat, et a reçu un appel de son homologue indien « Narendra Modi » exprimant sa sympathie.
La Maison Blanche a également condamné un « effroyable acte terroriste« .

La jeune lauréate pakistanaise du prix Nobel de la paix « Malala Yousafzaï » s’est dite « accablée par cette tuerie dénuée de sens« .
Un deuil de trois jours a été décrété dans la province du Pundjab, dont Lahore est la capitale.

Parc bondé

Le parc Gulshan-e-Iqbal était particulièrement bondé en ce jour de printemps où la minorité Chrétienne célébrait le dimanche de Pâques à Lahore, ville de dix millions d’habitants.

« Javed Ali », un habitant de Lahore dont la maison est située juste en face de l’entrée du parc, a raconté à l’AFP avoir entendu « une énorme explosion (qui) a fait voler les fenêtres en éclats« .

« Tout tremblait, il y avait des cris et de la poussière partout« .
« Dix minutes plus tard je suis sorti.
Il y avait de la chair humaine sur les murs de notre maison.
Les gens pleuraient, je pouvais entendre les ambulances
« ,

a-t-il poursuivi.

Le parc, où il se trouvait lui-même quelques heures plus tôt, était

« plein de monde à cause de Pâques, il y avait beaucoup de chrétiens là-bas.
Il y avait tant de monde que j’ai dit à ma famille de ne pas y aller
« .

Au Pakistan, des groupes islamistes armés ciblent parfois la minorité chrétienne qui représente environ 2% de la population de ce pays majoritairement musulman sunnite de 200 millions d’habitants.

Heurts à Islamabad

Des heurts ont par ailleurs éclaté dans la capitale Islamabad et sa ville jumelle de Rawalpindi entre la police et des milliers de partisans d’un islamiste pendu le mois dernier, Mumtaz Qadri.

Quelque 25.000 d’entre eux s’étaient réunis plus tôt dans la journée à Rawalpindi pour des prières commémoratives, avant d’avancer, armés de pierres, vers la capitale quadrillée de centaines de policiers et de paramilitaires.

Munis de boucliers et de bâtons, les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes. L’armée a été déployée dans la capitale pour « contrôler » la situation et assurer la sécurité de la zone autour du Parlement, où des manifestants se sont rassemblés dans la soirée, selon un porte-parole de l’armée.

Ils s’y trouvaient toujours tard dimanche, criant des slogans, a constaté un journaliste de l’AFP.
Des négociations étaient en cours pour qu’ils quittent les lieux, a indiqué la police.

L’exécution le 29 février de « Mumtaz Qadri » avait été perçue comme un moment charnière dans la lutte contre l’extrémisme religieux dans ce pays musulman.

Mais elle a aussi ulcéré nombre de courants islamiques qui avaient érigé « Mumtaz Qadri » au rang de héros pour avoir abattu en 2011 « Salman Taseer », gouverneur du Pendjab, qui s’était déclaré favorable à une révision de la loi sur le blasphème, défendue bec et ongles par les conservateurs.

source : http://www.rtbf.be

http://www.wikistrike.com   du 27/03/2016

Ces islamistes sont en pleine crise de folie meurtrière !
Ils vont finir par vraiment abîmer notre planète à faire péter leurs pauvres pions dociles partout dans le monde, TOUTE l’espèce humaine en souffrira, que le peuple se considère supérieur, choisi, ou soit encore de plus primitifs.
Les religions ont été modelées au fil du temps par des cerveaux humains pour être à la portée d’autres cerveaux humains, il n’en restera que des lambeaux…et on repartira pour de nombreux siècles sur notre « Pachamama ».
L’espèce humaine doit être devenue la plus nuisible de toutes les espèces vivant sur notre terre !

Les Trains Allemands S’ Islamisent !

trains spéciaux

Parquons nos femmes ?

Des compartiments « non mixtes » dans les trains…
pour « protéger » les femmes contre les migrants ?

Le réseau ferré « Central German Regiobahn » (« MRB ») a annoncé la création d’un nouveau service pour protéger sa clientèle féminine des agressions sexuelles des migrants :
des compartiments réservés aux femmes.

Le quotidien allemand « sueddeutsche.de » rapporte que la compagnie « MRB » a mis en place des « compartiments femmes » sur le tronçon entre Leipzig et Chemnitz.
Ces compartiments sont pour les femmes non accompagnées d’hommes et pour les mères avec enfants, a déclaré la compagnie.

Chaque train express régional de la ligne RE6 devrait permettre aux passagères de se sentir en sécurité dans ces compartiments, explique la compagnie ferroviaire.

Les deux compartiments seront situés dans le wagon central près des « zones silence » et du local de service clientèle.

« La proximité de ces compartiments et du représentant du service clientèle est délibérée, »

ajoute le communiqué.

La compagnie « MRB » appartient à « Véolia Verkehr », qui possède également « Bavarian Oberland Bahn » (« BOB ») et plusieurs société de bus.

source :   »Christian Larnet » pour « Dreuz.info »

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 27/03/2016

L’islam gagne du terrain en Allemagne !
Ou bien ce n’est qu’un coup de pub !
Mais que font ils de la théorie du « gender », de ces femmes accompagnées, des homosexuels ?
Il faut des trains pour migrants seulement, des trains pour gens en principe « normaux » ! 

Euthanasie Barbare Et Lâche De L’ UE !

Earth at night Europe

L’Union Européenne
est menacée de mort.

- Parce qu’elle est sous le menace du TAFTA, traité transatlantique qui limiteraient les libertés individuelles et donneraient aux démocraties qui la composent des allures de fantômes institutionnels, sous le joug américain.

- Parce que la Turquie souhaite son entrée dans l’UE depuis des années, et surtout depuis l’apparition de vagues terroristes, qui l’ont amené à marchander sur les migrants.

- Parce qu’en réponse aux actes terroristes, elle n’offre aucune solution que de la communication préventive et alimente la peur.

-Parce les signatures secrètes entre les lobbys et les commissaires européens s’agglutinent.

-Parce que l’Europe de l’Est (dont des membres de l’UE) prend ses distance (Pologne….), parfois en imposant des lois anti-démocratiques.

-Parce que ses frontières ne sont pas assez surveillées et semblent incontrôlables.

-Parce que les véritables causes des guerres ne sont jamais avouées.
Le gaz, le pétrole et autres ressources premières et nourricières.
(Syrie, Irak., Afrique..)

-Parce que l’Europe est virtuellement ruinée, telle la plus grosse banque, l’allemande Deutsche Bank. qui survit grâce à vos impôts.

-Parce que l’Europe assassine des chefs d’Etat (Kadhafi par exemple) et/ou menace les chefs de pays souverains.

-Parce que l’Europe ne semble survivre que grâce aux attentats, souvent des terroristes (qu’elle connait en général).

-Parce que les arrestations ne font pas scandale, puisque de près ou de loin, les terroristes sont liés à d’autres terroristes, tandis que l’Europe ne sera jamais joint à une autre Europe.

Parce que je meure
et que rien ne m’étonne.

Jason Whate pour WikiStrike

http://www.wikistrike.com   du 25/03/2016

Les Gouvernants Sont Dans La Dèche !

container-e

De L’Aide Humanitaire ! ?

Des containers de « mobilier » arrivent en Grèce pour les « réfugiés ».

Containers- a

Cet envoi de mobilier était destiné aux camps de réfugiés afin de rendre la vie un peu plus supportable à ces « pauvres malheureux ».

Arming migrants

A l’inspection des douanes,
on découvre 52 tonnes d’armes à feu et leurs munitions
dans des conteneurs doubles de plus de 10 mètres qui suivaient les migrants en Europe,
tous documentés comme “mobilier”.
La Police a découvert 14 de ces containers.

containers-c

Cette migration n’est rien d’autre qu’une invasion !

On se demande pourquoi ces jeunes hommes,
prêts pour le service militaire,
sans femmes ni enfants prennent le risque d’un tel voyage
en se déguisant en réfugiés ?

containers-d

Ils arrivent….
pour nous conquérir,
dans le feu et le sang,
comme ils se le sont promis !

Autre Que Réseau Social

Le Cancer Islamique Pourrit L’ Europe !

Musulman-extremiste-musulman-modere

Quatre mois après les attentats musulmans qui ont fait 130 morts à Paris, le 13 novembre 2015, la barbarie musulmane a de nouveau frappé l’Europe.
(http://ripostelaique.com/les-massacres-musulmans-a-paris-etaient-annonces-islam-hors-de-france.html)
En ce mardi 22 mars 2016, deux explosions ont tué au moins 14 personnes dans l’aéroport de Bruxelles, à 7h58 du matin, puis deux autres explosions ont tué au moins 20 personnes dans la station de métro de Maelbeek, à 9h11.
(http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/attentats-de-bruxelles/carte-ou-ont-eu-lieu-les-attaques-de-bruxelles_1370211.html)
Plusieurs de ces explosions étaient dues à des terroristes qui ont fait exploser les bombes qu’ils portaient. On dénombre aussi plus de 270 blessés, dont de nombreux dans un état gravissime.
(http://www.lemonde.fr/europe/live/2016/03/22/en-direct-double-explosion-a-l-aeroport-principal-de-bruxelles_4887504_3214.html)
Une nouvelle fois, nous sommes témoins de ce que l’islam apporte avec lui partout où il s’implante : Attentats, bombes, explosions, flaques de sang, corps déchiquetés, morts par dizaines, massacres massifs, barbarie effroyable.
Et cela n’est que le début, car le pire est à venir.
(http://ripostelaique.com/attentats-musulmans-le-pire-est-a-venir.html)

La trahison de Hollande,
de Valls et de Cazeneuve

Malgré ces attentats musulmans qui se multiplient en Europe, les dirigeants de nos pays occidentaux continuent à refuser de dénoncer l’islam.
Ainsi, le président français, François Hollande, a fait une déclaration depuis l’Elysée, quelques heures après les attentats de Bruxelles, selon laquelle « le terrorisme a frappé la Belgique, mais c’était l’Europe qui était visée », sans employer une seule fois les mots « islam » et « musulman ».
(http://www.itele.fr/monde/video/bruxelles-le-terrorisme-a-frappe-la-belgique-mais-cest-leurope-qui-est-visee-et-cest-tout-le-monde-qui-est-concerne-158431)
Cette formulation est un véritable déni de la réalité, un véritable acte de négationnisme en direct, car ce n’est pas le terrorisme qui a frappé la Belgique, mais c’est l’islam qui a frappé la Belgique !
Tout comme c’est l’islam qui a frappé la France, le 13 novembre dernier !
Quant à lui, le premier ministre français, Manuel Valls, vient de déclarer, à l’Assemblée Nationale :

« ce n’est pas un combat des chrétiens contre les musulmans, les victimes sont de toutes les couleurs, de toutes les religions ».

Là encore, cette formulation relève purement et simplement du négationnisme le plus scandaleux, car ces attentats, commis par des terroristes musulmans, visent bel et bien à tuer le plus de non-musulmans possibles, comme les musulmans le font depuis près de 1400 ans !
(http://www.politicalislam.com/tears-of-jihad/)
En s’obstinant à utiliser cette langue de bois politiquement correcte, Hollande, Valls et Cazeneuve prouvent qu’ils se refusent à nous protéger réellement contre les terroristes musulmans qui nous massacrent.

Car comment peut-on lutter efficacement contre un ennemi que l’on refuse de nommer ?

Plus grave encore, Hollande, Valls et Cazeneuve continuent à laisser entrer en France des milliers d’immigrés musulmans chaque semaine, alors même que les attentats musulmans se multiplient.
(https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=zxfAyMlGNMSM.kkt_lGgNyeAs)

Les dirigeants qui favorisent
l’invasion de l’Europe
par les musulmans

Mais Hollande, Valls et Cazeneuve ne sont pas les seuls responsables.

En effet, nous ne pouvons que dénoncer la responsabilité capitale de la chancelière allemande,  Angela Merkel, qui appelle des millions de clandestins musulmans à envahir l’Europe,
celle du premier ministre grec, Alexis Tsipras, qui a donné des instructions officielles pour que soient reçus dans son pays tous les clandestins musulmans venant de Turquie,
et celle du président-dictateur turc, Recep Tayyip Erdogan, qui envoie délibérément des hordes de musulmans barbares chez nous, afin qu’ils nous exterminent !

La guerre contre l’islam

Puisque c’est l’islam qui veut nous tuer, puisque c’est l’islam qui nous a déclaré la guerre, ce n’est pas d’une guerre contre le terrorisme dont nous avons besoin, mais d’une guerre contre l’islam.

Et cette guerre doit être menée chez nous, dans nos pays occidentaux, au cœur de nos villes et de nos quartiers.

Car les assassins sont parmi nous !

1) Fermeture de toutes les mosquées

La première mesure à prendre, pour mettre fin au terrorisme musulman, doit être la fermeture de toutes les mosquées.
En effet, dans l’islam, les mosquées sont considérées comme des casernes de soldats musulmans.
Ainsi, en 1999, le président-dictateur turc, Erdogan, déclarait :

« Les minarets seront nos baïonnettes, les coupoles seront nos casques, les mosquées seront nos casernes et les croyants [les musulmans] seront nos soldats ».

(https://fr.wikipedia.org/wiki/Recep_Tayyip_Erdo%C4%9Fan#L.27ascension_politique)
Toutes les mosquées étant des casernes de terroristes musulmans, toutes les mosquées qui existent en France doivent être fermées, définitivement.
Elles devront être rasées, ou reconverties quand cela est possible.
(après en avoir effacé toute trace musulmane)

2) Arrestation de tous les imams

Dans toutes les mosquées du monde, les imams enseignent les versets du coran, un livre de haine qui prône noir sur blanc l’extermination des non-musulmans.
( Voir la liste :
- des 396 versets coraniques haineux, belliqueux, esclavagistes, anti- chrétiens, anti-juifs, appelant à tuer les apostats et les infidèles,
- des 129 versets coraniques qui prônent la guerre et le djihad,
- et des 41 versets coraniques misogynes et qui associent la femme au mal et au diable)
http://la-voie-de-la-raison.blogspot.com/2015/07/versets-coraniques.html

Les imams soutiennent donc le génocide de l’ensemble des non-musulmans.
Tous les imams doivent donc être arrêtés comme ennemis de la France, interrogés sans ménagement par nos forces de sécurité pour en extraire tous les renseignements utiles dans la lutte contre le terrorisme musulman, puis expulsés hors de notre pays, définitivement.

3) Interdiction aux musulmans
d’entrer en Europe

Comme l’a dit Donald Trump (candidat à l’investiture du parti républicain pour l’élection présidentielle américaine de 2016), après les attentats de Paris, il nous faut impérativement fermer nos frontières pour empêcher toute nouvelle entrée de musulmans chez nous.
Car, parmi ces millions de musulmans qui submergent nos pays occidentaux, se trouvent d’innombrables terroristes qui viennent pour nous assassiner.

4) Expulsion de
tous les musulmans

Pendant plus de 4 mois, le terroriste musulman Salah Abdeslam, l’un des organisateurs des attentats de Paris, a pu se cacher en plein centre de Bruxelles, dans le quartier islamisé de Molenbeek, alors que toutes les polices belges le recherchaient et menaient des dizaines de perquisitions, ce qui prouve qu’il a bénéficié de la complicité et de la solidarité d’innombrables musulmans qui vivent dans ce quartier.
Peu après l’arrestation de ce terroriste musulman, « Philippe Moureaux », l’ex-bourgmestre de Molenbeek, accusé d’avoir favorisé durant des années l’islamisation de ce quartier de Bruxelles, a lui-même été obligé de reconnaître ce fait :

« J’ai notamment rencontré un jeune [de Molenbeek] qui m’a dit : ‘moi je condamne tout à fait ça [les attentats de Paris], c’est scandaleux, mais si je vois Salah, je suis bien obligé de le protéger’ ».

(http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/salah-abdeslam-arrete-je-suis-etonne-que-salah-abdeslam-n-ait-pas-ete-sous-surveillance-declare-philippe-moreau-7782485441)
Ainsi, tous les musulmans « modérés » sont des relais potentiels pour les terroristes musulmans :
ils sont potentiellement prêts à protéger, aider, loger, nourrir, secourir, sauver des terroristes musulmans en fuite, recherchés par toutes les polices.

Le réseau terroriste musulman, c’est l’ensemble des musulmans !

Les musulmans « modérés » représentant donc un danger mortel pour tous les non-musulmans, tous les musulmans doivent être déchus de la nationalité française et expulsés hors de France, définitivement.
(Depuis plusieurs années, le dirigeant hollandais « Geert Wilders » (fondateur et dirigeant du Parti pour la Liberté) prône l’expulsion en masse des musulmans hors d’Europe)
Et tant pis si, pour cela, la France doit dénoncer les « traités internationaux » que ses dirigeants précédents ont signés, qui nous ligotent et prétendent nous interdire de choisir notre destin de peuple souverain :
Il est plus important de sauver la vie des Français, menacés d’extermination par les musulmans, que d’obéir à d’absurdes « traités » !

Le but des terroristes musulmans est le génocide des Français !

Si rien n’est fait aujourd’hui pour mettre fin à l’invasion musulmane de nos pays occidentaux, les musulmans feront en France, et plus largement en Europe, dans 20 ou 30 ans, ce qu’ils font en ce moment en Syrie et en Irak :
Ils décapiteront par milliers les Européens et réduiront par milliers les Européennes en esclavage !
L’État Islamique a clairement annoncé que son but est de réaliser un génocide en Occident et d’exterminer les 500 millions d’Européens.

Mais ce but est celui de tous les musulmans pratiquants, puisque le coran dit aux musulmans d’exterminer tous les non-musulmans.
(http://www.atlantico.fr/pepites/etat-islamique-voudrait-planifier-holocauste-nucleaire-occident-et-exterminer-500-millions-personnes-2359208.html)
Jamais les terroristes musulmans n’arrêteront, tant qu’ils ne seront pas parvenus à leurs fins !
Jamais les terroristes musulmans n’arrêteront, tant qu’un seul Français sera vivant !
Pour éviter ce génocide annoncé, il n’y a qu’une solution :
L’islam doit être éradiqué de notre pays, et tous les musulmans expulsés !

Maxime Lépante

http://ripostelaique.com   du 23/03/2016

Carte-de-l-invasion-migratoire-en-France-21-03-16

Carte de l’invasion migratoire en France

Vos Gènes Sont Modifiables A Volonté !

le Genethon

Les apprentis – sorciers !

Cibler un gène dans une cellule puis le modifier est un rêve de généticien.

Le rêve est devenu réalité, grâce à une technique mise au point l’an passé.
Elle a permis à une équipe « chinoise » d’inactiver précisément deux gènes chez le macaque, et de produire une vingtaine de singes ayant ces deux modifications.
« Guillaume Pavlovic », responsable d’équipe à l’Institut clinique de la souris (« ICS ») près de Strasbourg, souligne :

«Avec cette nouvelle technique, le génome d’un primate a, pour la première fois, pu être modifié de manière contrôlée.»

Pour changer précisément l’ADN d’une cellule, les scientifiques ne disposaient jusqu’à présent que de méthodes très lourdes.
Il était plus simple d’introduire un nouveau gène dans la cellule, qui s’insérait alors d’une façon plus ou moins aléatoire dans son génome.
Ce procédé est utilisé pour la fabrication des plantes dites transgéniques qui hébergent un gène d’une autre espèce, ou pour la thérapie génique qui apporte un gène fonctionnel à la cellule à traiter.

Enfants bulles

En 2000, l’équipe « Inserm d’ « Alain Fisher », à l’hôpital Necker de Paris, annonçait ainsi la première thérapie génique réussie chez l’homme.
Elle portait sur des enfants condamnés à vivre dans une bulle stérile en raison d’une mutation dans un gène de leur système immunitaire.
À l’époque, les chercheurs avaient pu guérir des cellules souches du système immunitaire en introduisant dans leur génome, via un virus modifié, un gène de remplacement.

Les cellules traitées, réinjectées chez les petits patients, avaient pu régénérer leur système immunitaire et les sauver.
Cette méthode, qui a pris des années et demandé des précautions extraordinaires, s’est quand même soldée par un bilan mitigé car, sur neuf enfants traités, quatre ont développé une leucémie dont l’un est décédé.
Ces leucémies étaient dues à l’insertion mal contrôlée du gène de secours dans le génome.

Ce type d’expérience fait désormais partie de la préhistoire au regard de la nouvelle technique, appelée « Crispr/Cas9″.
Elle permettrait, si l’expérience des enfants bulles était à refaire, de corriger directement dans le génome des cellules l’unique mutation causant cette maladie mortelle.
Aucun vecteur viral ne serait nécessaire et le risque d’effet collatéral incontrôlé sur le génome ou l’organisme presque éliminé.

Modifications simultanées
de l’ADN

Cette avancée repose sur une nouvelle enzyme bactérienne, appelée « Cas9″, dont le rôle a été mis au jour en 2007 par des chercheurs de l’industrie laitière.
En 2012, une équipe internationale a montré dans la revue « Science » qu’elle pouvait être guidée pour couper une séquence d’ADN précise.
Il suffisait de lui apporter un brin de matériel génétique complémentaire de la séquence d’ADN choisie.
La fabrication de ce petit élément fait d’ARN étant à la portée de la plupart des laboratoires, ce type de technique devenait pour la première fois accessible.

Mieux, des modifications simultanées de l’ADN sont désormais possibles avec l’utilisation de plusieurs ARN guides à la fois.
Dès lors, pour des maladies plus complexes, plusieurs anomalies génétiques « pourront » être corrigées dans des cellules souches ou reproduites chez l’animal pour les étudier.
Plus généralement, l’efficacité du nouveau procédé « permettra » de produire des animaux ou des végétaux génétiquement modifiés beaucoup plus rapidement.

Cette technique explose aussi car les méthodes et programmes requis pour sa mise en œuvre sont fournis gratuitement aux laboratoires intéressés par ses pionniers américains.
C’est ce qui a permis aux chercheurs chinois de réaliser aussi rapidement leur première, annoncée dans la revue « Cell »  du mois passé et qui utilise une approche déjà ancienne.

«Cette technologie est en train de révolutionner toutes nos pratiques à une allure que nous avons déjà du mal à suivre.»,

constate Guillaume Pavlovic.

«Elle évolue vers toujours plus de sûreté et d’efficacité.»

Après la décennie du séquençage, qui a permis d’accéder aux génomes des organismes et des cellules, l’ère de leur manipulation peut commencer.

source : « Pierre Kaldy » pour  http://sante.lefigaro.fr/actualite

http://www.wikistrike.com   du 23/03/2016

Soyons positifs en regardant les guérisons que pourront -peut-être et à long terme, sans effets secondaires- ces manipulipations.
Soyons plus objectifs, voire même négatifs, en envisageant :
- des erreurs dans la manipulation,
- les échecs possibles,
- surtout l’utilisation de ces manipulations à des buts non thérapeutiques !
Je pense à cette dernière, me demande si elle n’est pas déjà mise en pratique.
Mais Dame Nature veille, c’est un élément extérieur à eux qui fit disparaître les dinosaures, ces apprentis-sorciers ne peuvent modifier l’espèce humaine impunément !

L’ Insécurité Plane Sur La France !

ebola-virus

En pleine ville de Lyon !

Un « SDF » s’introduit  dans un laboratoire « Français » de très haute sécurité dans lequel on manipule Ebola !

Cela pourrait être l’argument (« pitch ») d’un film catastrophe.
La ville de Lyon abrite l’un des deux laboratoires P4 (pour pathogène de classe 4) de France. Ce sont des laboratoires « supposés » impénétrables du fait de la dangerosité des virus qu’ils abritent.
En effet, c’est dans ces laboratoires que les chercheurs « essaient » de trouver des vaccins pour Ebola et les autres virus les plus dangereux au monde.
Autant dire qu’une fuite serait désastreuse et que les P4 sont de véritables bunkers.

En fait, pas vraiment !

Un jeune « SDF » de 26 ans, saoul, a réussi à y pénétrer par effraction sans aucun problème.
Armé d’une simple pince coupante et de sa volonté d’escalader les murs d’enceinte du laboratoire, il s’est introduit dans les bureaux et a fait un petit tour par le secteur de la chimie analytique.
Il a finalement été aperçu par une employée qui a appelé la sécurité et qui l’a interpellé.
Jugé en comparution immédiate en début de semaine, il a écopé de 6 mois de prison ferme pour violences et outrages sur agents lors de son interpellation.

D’après « Le Progrès », il a cependant été relaxé pour le vol et l’effraction.

source : http://www.ladepeche.fr

http://www.wikistrike.com   du 23/03/2016

 

Le nucléaire est une menace, manipuler Ebola dans une grande ville n’en est pas une ?

La Haine Les Unit Tous Contre La France.

humour de gauche

Traduction Erronée !
Piteux Humour Noir !

Trois millions d’euros, c’est la bagatelle dépensée pour faire croire au racisme des Français, des blancs, des« de souche », dans une campagne de six spots titrés «Tous unis contre la haine» et montrant des méchants blancs de culture chrétienne, bien évidemment, insulter ou frapper des braves divers qui ne leur ont rien fait du tout.

La stratégie fait partie du sinistre «plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme», ce « machin » qui va coûter 100 millions d’euros.
Ca fait un peu cher le bourrage de crâne mais comme disait l’autre :

«Ca ne nous coûte rien, c’est l’Etat qui paie».

Notre ami « Renaud Camus », manifestement ravi de participer à celle lutte active et ô combien nécessaire, y est même allé de sa petite contribution…

Camus3

Le slogan de la campagne claque comme des tirs de « kalach » au Bataclan :

«Ça commence par des mots.
Ça finit par des crachats, des coups, du sang ».

D’ailleurs, c’est suite aux attentats de novembre 2015 que Manuel Valls a demandé la réalisation de cette « chose » afin de ne pas stigmatiser les tueurs mais de stigmatiser plutôt le peuple français orphelin de 130 victimes.
Logique socialiste.

Tri-des-non-musulmans-attentats

Cette propagande vomitive, dont le « Parisien » nous avertit *non sans humour* qu’elle serait « hyperréaliste » car « inspirée de faits réels » (c’est vrai, on a juste interverti 2-3 bricoles, trois fois rien) et dont les commentaires sur « YouTube » ont été désactivés tellement le bide est patent, va vous être présentée dans la petite boîte à « laver les cerveaux », entre les causeries philosophiques de « Touche Pas à Mon Poste » et un concert des « Enfoirés », lesquels n’ont d’ailleurs émis aucune objection au fait que des électeurs FN puissent acheter leurs DVD…

Dans la foulée, on apprend que, dès le mois prochain, de faux CV seront envoyés aux entreprises afin de déterminer si certains candidats sont écartés en raison de l’origine de leur nom et « dans quelle ampleur »
C’est bien, ça va occuper les RH qui n’ont que cela à faire, de gérer ces fausses candidatures.

Le calendrier est bien fait car depuis ce lundi a débuté la Semaine d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme.
Mais le moins que l’on puisse dire c’est que l’opération incontestablement loufoque est un vaste flop au moins aussi retentissant que les ventes de livres de Manuel Valls, initiateur du plan et désormais éternellement lié à lui, c’est vous dire si c’est la Bérézina !
Les commentaires sont quasiment unanimes contre cette propagande aussi grossière que vulgaire.

Ah mais c’est qu’ils résistent ces sales blancs !

On voit sur ces spots les agresseurs d’un pauvre musulman dépeints comme étant des « skins » auxquels le réalisateur a cependant oublié de rajouter la fameuse crête rose caractéristique.
On évitera néanmoins de le vexer en lui faisant remarquer que depuis les années 80 on ne voit plus guère de skins dans les rues de France…
Mais ce n’est qu’un détail et puis, ma foi, on nous a bien prévenu que c’était juste « inspiré ». Combien de morts causés par l’islamophobie déjà ?

Donc on l’aura compris, seul le blanc est raciste, ce méchant blanc catho ou son jumeau originel l’athée, émancipé de religiosité, mais culturellement tombé dedans depuis tout petit quand même.
100% des agressions racistes seraient donc le fait de blancs  !?!

Dingue !

Caroline Alamachère

http://ripostelaique.com   du 22/03/2016

 

Ce jour, la « Dèche » a revendiqué les attentats de Bruxelles !
Nos gouvernants se sont fendus de nouveaux discours, toujours aussi creux.
C’est bien la Bérézina !

 

Halte A La Terreur Et La Barbarie !

 

bruxelles

Bruxelles

 

Tous unis contre

 

Le terrorisme !

 

§§§§§§

http://www.mesopinions.com/message/tous-unis-contre-le-terrorisme   du 22/03/2016

 

Il faut annihiler ce « djihad » qui persécute le peuple de toute notre Europe !

Salah Abdeslam A Enfin Eté Arrêté !

salahArrêté et Hospitalisé !

« Salah Abdeslam » a été arrêté aujourd’hui en Belgique.

L’un des auteurs des attentats du 13 novembre à Paris qui ont fait 130 morts a été blessé lors de l’opération qui a eu lieu dans la ville de Molenbeek.

Mardi, l’étau s’était déjà resserré autour de Salah Abdeslam après une perquisition dans la banlieue de Bruxelles.

Les policiers avaient abattu un individu, mais deux personnes avaient réussi à s’enfuir.

Des empreintes digitales de Salah Abdeslam avaient été retrouvées sur un verre.

« Salah Abdeslam » avait réussi à quitter la France dans la nuit après les attaques de novembre.

Une caméra de vidéosurveillance avait filmé l’homme avec deux complices dans une station-service de l’autoroute A2.

Cette arrestation marque la fin d’une cavale de quatre mois pour l’homme de 26 ans.

http://actu.orange.fr   du 18/03/2016 à 18:30

Du grain à moudre pour nos médias, ils pourront nous dissimuler les questions brûlantes actuelles, nous dire ce qu’il en est de la jungle de Calais, de ce qu’on décide pour les migrants, etc.

Des Forces Russes Retirées De Syrie !

 poutine etministre

« Vladimir Poutine »
et le Ministre de la Défense

Pourquoi la Russie retire-t-elle ses troupes de Syrie ?

Le président russe, Vladimir Poutine, a ordonné lundi 14 mars le début du retrait de « la majeure partie » des forces russes présentes en Syrie, estimant que « les objectifs fixés au ministère de la défense ont été atteints ».

Pourquoi cette décision si soudaine ?

Le journaliste politique du quotidien « Kommersant » « Maxim Yousin » fait part de ses réflexions.

L« opération » russe en Syrie, lancée le 30 septembre 2015, aura duré cinq mois et demi.
Au cours de cette période, Moscou est parvenue à remplir la majorité des objectifs militaires et stratégiques qu’elle s’était fixés – publiquement ou secrètement – à l’automne de l’année dernière.
Personne ne se pose plus la question de savoir si le régime de « Bachar el-Assad » sera maintenu à moyen terme. Il le sera.« 

« Fin septembre 2015, à la veille de l’envoi des forces aériennes russes, l’armée gouvernementale syrienne était en difficulté sur de nombreux fronts, et le territoire sous son contrôle se réduisait à toute vitesse.
Avec l’intervention de la Russie, l’équilibre s’est inversé. »

« Couvertes par les avions militaires russes, l’armée gouvernementale et les forces qui la soutiennent (en premier lieu, le Hezbollah libanais et le corps expéditionnaire iranien) ont gagné du terrain sur les groupes d’opposition, renforcé leurs positions dans les zones côtières et les environs de Hama et de Homs et, ces derniers temps, aussi sur le « front nord » :
à l’approche d’Alep et autour de la frontière turque.
L’initiative est décidément passée du côté des partisans du président « Assad », qui se sont mis à évoquer de plus en plus souvent la nécessité de développer leurs succès et de reconquérir tous les territoires « occupés par les terroristes ».

Pourtant, il est peu probable qu’une telle option ait fait partie des plans de Moscou.

La reconquête de tout le territoire syrien aurait pu prendre des années, et sans la moindre garantie de succès.
Damas s’appuie avant tout sur la minorité alaouite [dont est originaire le clan "Assad"], très affaiblie par cinq années de guerre.
L’approche maximaliste, défendue par une partie de l’entourage d’ « Assad », aurait pu conduire Moscou à s’enliser dans une guerre lointaine en se mettant de plus en plus à dos les acteurs clés de la région, en premier lieu la Turquie et les monarchies du golfe Persique.

En annonçant son retrait lundi soir, Moscou a de sérieux motifs pour présenter la campagne syrienne comme une victoire.
Au moins parce que la trêve proclamée par les présidents Poutine et Obama a été rendue possible, en premier lieu, par le revirement dans les combats induit par l’intervention de l’aviation russe.

Le principal risque pour Moscou, aujourd’hui, est lié à ce que feront les adversaires d’Assad en Syrie et à l’étranger après le retrait de ses troupes aériennes.
Si les négociations de paix sont rompues et que des combats reprennent, les troupes gouvernementales, demeurées sans allié clé, pourraient recommencer à perdre la guerre.

Pourtant, on imagine difficilement que les représentants russes n’aient pas abordé une telle option lors des consultations avec les États-Unis et les pays arabes.
Il est beaucoup plus logique de supposer que les dirigeants russes ont pu obtenir de leurs partenaires étrangers certaines garanties sur le fait que « Bachar el-Assad », privé de l’aide de Moscou, ne subira pas le même sort que le dirigeant afghan pro-soviétique « Najibullah », renversé puis châtié par ses adversaires.
Un tel scénario aurait en effet des conséquences catastrophiques pour la réputation de Moscou, dans la région mais aussi dans le monde entier.

(traduction : « Julia Breen »)

source : http://www.lecourrierderussie.com/international

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 15/03/2016

Erdogan Est Indigne D’Entrer Dans L’U.E. !

 Cizre

Cizre en Turquie

L’armée d’Erdogan brûle et décapite les kurdes !

Des histoires effrayantes du massacre présumé de dizaines de civils kurdes dans la ville de Cizre, en Turquie, ont été recueillis par le correspondant de « RT », « William Whiteman », qui s’y est rendu suite à des rumeurs de répression de la population.

Les premières informations, révélant que les troupes turques ont brûlé des centaines de civils piégés dans des sous-sols à Cizre, dans la province de Sirnak, sont tout d’abord apparues en février.
150 personnes auraient été brûlées vives dans l’un d’eux.

Cette affirmation a été faite par le député turc « Feleknas Uca », du parti démocratique des peuples (HDP), pro-kurde, dans une interview à l’agence « Sputnik ».
Les habitants de cette ville ont vu leur approvisionnement en nourriture et en eau, ainsi qu’en médicaments, restreints, voire coupés.
Cependant, jusqu’à maintenant, les atrocités présument commises par les forces turques, ne pouvaient être étayées par des preuves sur le terrain.

« William Whiteman », correspondant de « RT », est allé sur place et a trouvé des survivants de l’offensive capables de lui montrer l’endroit exact où l’exécution de masse a eu lieu, et ont fourni des détails terrifiants sur ce qu’il s’est passé.

«Je ne souhaiterais ça à personne.
Erdogan a détruit notre monde.
Il a tout brûlé»
,

a raconté à l’équipe de « RT » une femme alors qu’elle montrait des taches de sang sur les débris du bâtiment en question.

«300, 400 voire peut-être 500 personnes ont été tuées.
Des femmes et des enfants dont certains n’avaient que 10 ans.
Ils ont tué une femme enceinte»
,

a-t-elle ajouté, accusant Erdogan de s’en prendre aveuglément des innocents lors de ce qui est qualifié «d’opération antiterroriste» contre les séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (« PKK »).

«Femmes et enfants y vivaient.
Erdogan les a tous tué à l’artillerie lourde.
Il a détruit cette maison»
,

a-t-elle poursuivi, en se demandant où sont les terroristes que le président prétend combattre, quand toutes les victimes sont civiles.

Au cours de l’inspection de la ville, le correspondant de « RT » a rapporté la présence d’une forte odeur de corps en décomposition.
Cela a conduit à une autre découverte perturbante.
Il s’agit d’un bâtiment dont le sous-sol a servi de fosse commune.

Entre 45 et 50 personnes y ont été brûlées vives, selon des habitants interrogés par « Whiteman ».
Et le pire, c’est que plusieurs des victimes ont été « décapitées de sang-froid » par les troupes turques, ont-ils également rapporté.

«Ils les ont tous brûlés.
Lorsque nous sommes entrés dans le sous-sol, nous avons trouvé des corps décapités.
Ils les ont brûlés et leur ont coupé la tête»./em>

a confié un témoin.

« RT » a soumis des images tournées à Cizre à l’organisation « HRW » (« Human Rights Watch »), « MSF » International et « MSF » au Moyen-Orient (« Médecins Sans Frontières »), au « CICR » (« Comité international de la Croix-Rouge »), au « HCDH » (« Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme »), et à « Amnesty International ».

La chaîne a demandé aux organisations en question si elles comptaient enquêter là-bas sur les atrocités commises par Ankara contre des civils !

Depuis le début de l’opération militaire contre la population kurde dans la zone de Cizre, des membres du parlement européen s’adressent au président turc « Recep Tayyip Erdogan » dans des lettres ouvertes et autres discours publics, l’appelant à mettre un terme à la violence dans les régions turques peuplées par les Kurdes.

Une campagne génocidaire
d’Erdogan

«L’objectif du gouvernement d’Erdogan est de mener à terme une campagne génocidaire contre les Kurdes, puisque c’est ce qui se passe en vérité»,

a noté le journaliste « Gregory Copley » du journal « Defense and Foreign Affairs ».

«C’est dorénavant un *génocide* puisque le gouvernement turc a nié qu’une opération militaire d’ampleur est en cours là-bas», a-t-il noté.

Les forces militaires turques ont clairement utilisé des «armements lourds» à Cizre, voire même peut-être «des bombardements aériens».

La Haye Pour Erdogan

«Erdogan pourrait se retrouver à la Haye pour le génocide des Kurdes»

En commentant les violences commises à Cizre, « Kani Xulam », le directeur de « American Kurdish Information Network » (« AKIN »), a accusé le gouvernement d’Erdogan de crimes de guerre.

«Ils ont attaqué des civils qui ne participaient pas au combat.
Dans un pays qui aspire à rejoindre l’Union européenne et se veut membre de l’OTAN, vous ne prenez pas pour cible toute une ville»
,

a-t-il indiqué à « RT », soulignant que les «lois de la guerre» impliquent de faire la distinction entre les civils et les belligérants.

Selon les données fournies par la Fondation turque des droits de l’Homme, 178 civils ont été délibérément pris pour cible dans trois différents sous-sols.
Le gouvernement les a non seulement ciblés et tués mais aussi brûlés.
Certaines familles ont reçu des tas d’ossements de leurs proches, a indiqué « Kani Xulam ».

Pour lui, l’offensive contre les Kurdes découle du fait qu’Erdogan souhaite devenir un «leader suprême» incontesté, ou «sultan», de la Turquie, ce à quoi la population kurde et ses députés s’opposent.
Le but consiste à faire accepter à la minorité ethnique kurde (15-30% selon différentes données) son statut «inférieur» et ainsi leur refuser leurs demandes en droits linguistiques et culturels, sans parler de leur velléité d’autonomie, a précisé l’interrogé.

L’opération de l’armée turque contre les militants du « PKK » dans le sud-est du pays a été lancée en juillet 2015, brisant l’accord de cessez-le-feu en vigueur depuis deux ans.
Au moment du meurtre de masse présumé de Cizre, la télévision d’Etat turque a annoncé que 60 «terroristes» avaient été abattus dans le sous-sol d’un bâtiment.
L’opération à Cizre, qui, selon le ministre de l’Intérieur turc « Efkan Àla », «s’est terminée avec succès» et a officiellement pris fin au début du février.

Les atrocités présumées ont reçu peu d’écho de la part des gouvernements occidentaux car la Turquie fait partie de l’OTAN et est un pays essentiel à la résolution de la crise migratoire qui fait rage en Europe.

La plupart des critiques ont été émises par les groupes des droits de l’Homme.
Amnesty International a annoncé en janvier qu’au moins 150 civils, dont des enfants, ont été tués dans ces opérations, alors que plus de 200 000 personnes vivant dans ces régions affectées par la déstabilisation sont en danger.

Les opérations de sécurité turques dans la région, principalement dans le sud-est du pays, ressemblent à une «punition collective», ont fait savoir les organisations internationales des droits de l’Homme en début d’année.
Amnesty a condamné la communauté internationale qui préfère «fermer les yeux» sur ce qu’Ankara fait endurer aux Kurdes.

source : https://francais.rt.com/international/

http://www.wikistrike.com   du 12/03/2016

La Sécurité Du Bataclan En Porte A Faux ?

pour le bataclan

Souvenirs du Bataclan !

Le chanteur des « Eagles of Death Metal », « Jesse Hughes », a porté de graves accusations envers la sécurité de la salle de spectacle, faisant allusion au fait que les terroristes auraient pu avoir des complices.

«Quand je suis arrivé pour la première fois, et que je suis entré, je suis passé devant le mec qui était censé assurer la sécurité des coulisses.
Il ne m’a même pas regardé.
Je suis immédiatement allé voir le promoteur et je lui ai dit :

« Qui est ce type ?
Je veux mettre un autre mec à sa place. »

Et il m’a répondu :

« Eh bien, les quelques autres gars ne sont pas encore là. »

Et finalement j’ai découvert qu’environ six d’entre eux ne se sont jamais pointés»,

a précisé « Jesse Hughes » dans une interview sur l’attentat au Bataclan confiée à « FOX Business Network’s Kennedy, quatre mois après la tragédie.

Le célèbre chanteur a ajouté qu’il ne comptait émettre de jugement définitif sur ce sujet car il respecte l’enquête policière en cours, mais pour lui, il semble assez évident que ces hommes «avaient une raison de ne pas venir».

Le groupe de cinq rockeurs jouait au Bataclan devant près de 1 500 personnes le 13 novembre 2015 quand des djihadistes sont entrés dans la salle de concert parisienne et ont ouvert le feu.
90 personnes sont décédées, dont l’un des responsables commerciaux du groupe, « Nick Alexander ».

Les propos de « Jesse Hughes », mettant potentiellement en cause des organes de sécurité sur le sol Français dans ces attaques, constituent une première de la part de quelqu’un qui se trouvait sur le lieu de l’attentat.

source : https://francais.rt.com/france

§§§§§§

FRANCE-ATTACKS-BATACLAN

Réactions !

Les gérants du Bataclan dénoncent les accusations du leader des « Eagles of Death Metal » !

Les responsables du Bataclan ont qualifié de «déclarations insensées» les propos de « Jesse Hugues », qui a suggéré que les terroristes du 13 novembre auraient été « aidés » (?) par le service de sécurité de la salle de spectacle.

«Je trouvais qu’il n’y avait pas assez de vigiles dans la salle. [...]
J’ai découvert qu’environ six d’entre eux ne se sont jamais pointés. [...]
Il semble assez évident qu’ils avaient une raison de ne pas venir».

Dans son interview pour la chaîne « Fox Business »,  »Jesse Hughes » laissait clairement entendre que les terroristes avaient pu profiter de complicités de membres du service de sécurité de la salle, lors des attentats du 13 novembre qui ont fait 130 morts dont 90 au Bataclan.

La virulence de ses propos n’a pas plu aux gérants du Bataclan qui ont tenu à réagir par le biais d’un communiqué, dénonçant de «graves accusations diffamatoires à l’encontre des équipes du Bataclan».
Prenant la défense de leurs employés, ils ont par ailleurs rappelé que :

«tous les témoignages recueillis à ce jour démontrent le professionnalisme et le courage des équipes de sécurité  *présentes* sur place le 13 novembre 2015».

Rappelant qu’une instruction judiciaire était en cours, les gérants ont estimé que les accusations de « Jesse Hughes » étaient à «mettre sur le compte du lourd traumatisme subi».

source : https://francais.rt.com/france

http://www.wikistrike.com   du 11/03/2016

Où est le professionnalisme des équipes de sécurité ABSENTES ?
Au moins un bon point pour un américain, traumatisé malheureusement !
Mais les gérants, qui ne semblent pas l’avoir été, devraient tenir compte et rapporter tous les éléments !

Nos Forces De Sécurité Sont En Danger !

islam-hydre

 Police, Gendarmerie, Armée,
L’islamisme attaque !

Une note confidentielle, rédigée fin décembre 2015 par la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération, vient d’être révélée par « Le Parisien ».
Elle a dénombré 17 cas de transgression du principe de laïcité entre 2012 et 2015, avec une accélération dès 2014 au sein de la police parisienne, forte de plus de 27.000 policiers et agents de surveillance.

Les incidents portaient surtout sur l’exercice de la religion musulmane au sein des commissariats, notamment sur les prières quotidiennes (cinq prières chaque jour).

La préfecture de police a décidé de recenser, désormais, chaque semaine ces comportements contraires à la laïcité et qui ne peuvent que porter préjudice au bon fonctionnement des forces de l’ordre :
refus de protéger une synagogue,
chants religieux en patrouille,
refus de participer à la minute de silence,
etc.

De ces constatations, il résulte donc que des fonctionnaires (policiers) armés se radicalisent.

Il s’agit là d’un nombre – limité, certes – de policiers qui se dirigent vers un fondamentalisme musulman.

Pour un tiers, ces policiers sont des femmes :
Elles affichent des signes extérieurs de religiosité, comme le voile !

Il a même été relevé une incitation à commettre des attentats et un appel au meurtre sur « Facebook », qui a conduit son auteur devant la justice !
(On ne sait pas quelle a été la sanction ou la condamnation !)
Les dérapages les plus importants se produisent sur les réseaux sociaux.

Quatre de ces affaires de radicalisation conduisent vers des convertis à l’islam.

Ces cas recensés concernent des fonctionnaires assez jeunes, entrés comme agent de sécurité au début des années 2000 et qui ont réussi le concours interne.

Ils ne concernent que des gardiens de la paix ou des brigadiers et, jusqu’à présent, aucun cas n’a été relevé dans les échelons supérieurs.

Ces policiers savent qu’ils s’exposent à des sanctions et, à terme, à des exclusions.

Cela semble extrêmement grave et plus que préoccupant car ces policiers ont accès aux fichiers des personnes recherchées (terroristes) et aux renseignements communiqués par les services officiels.

La chaîne anglaise d’informations « Sky News »< vient d’annoncer la remise de documents indiquant les noms de 22.000 djihadistes, dont certains non identifiés, se trouvant encore en Europe occidentale et, peut-être, en France.

Nous espérons que les services du ministère de l’Intérieur prennent très au sérieux ces radicalisations qui sont excessivement dangereuses car, si l’on en croit les services concernés, elles sont susceptibles de se poursuivre au cours des prochains mois

Il serait judicieux que la transparence existe également sur les cas de radicalisation dans la gendarmerie nationale et dans l’armée.

Manuel Gomez

http://www.bvoltaire.fr   du 11/03/2016

Des policiers radicaux islamistes ?
Des gendarmes radicaux islamistes ?
Des militaires radicaux islamistes ?
La protection du peuple Français DISPARAÎT !
Ce quinquennat finit sur une catastrophe !

Pelosse Fuit Tous Les Réseaux Sociaux !

Sommeil

Espionnage en réseaux !

« Facebook » nous espionne aussi la nuit !

Un journaliste de « Libération » a découvert à quel point il était facile de connaître les activités nocturnes de ses amis.

Imaginez que vous venez de passer une mauvaise nuit.
Vous vous connectez sur « Facebook » au réveil et quelques heures plus tard, un de vos amis vous aborde :

« Ça va pas trop fatigué ?
Tu as fait une insomnie ? »

Bizarre, comment pourrait-il être au courant si vous ne lui avez rien dit ?

En réalité, espionner quelqu’un est devenu un jeu d’enfant sur Facebook selon un article de Libération.
En récoltant automatiquement les données d’activité de la messagerie de « Facebook », un journaliste a pu observer à quelle heure ses amis allaient se coucher, quand ils se réveillaient, leurs insomnies ou leurs soirées festives.
Depuis 2014, le réseau a rendu l’utilisation de Messenger obligatoire.

« La plateforme en a profité pour afficher la dernière période d’activité connue de nos contacts.
Ainsi, si l’un de mes amis a été actif il y a dix minutes, il sera inscrit à droite de notre écran en face de son nom : 10min.
C’est ce temps qui me permet de tracer mes proches »
,

écrit  »Gurvan Kristanadjaja ».
Grâce à un outil disponible en ligne, il a réussi à deviner les cycles de sommeil de ses contacts.

« Il me suffit pour cela de m’intéresser à la longue période d’inactivité nocturne en partant du principe que, grâce aux applications « Facebook », le réflexe quotidien de beaucoup d’utilisateurs est de s’y rendre au coucher et au lever. »

Et quand il vérifie ses hypothèses auprès de ses amis, elles sont souvent exactes, ce qui a eu le don de les effrayer.

« Tu m’espionnes là ? »

« Que l’on puisse observer le dernier temps de présence d’un de nos amis sur « Facebook » est anodin.
Si ces données sont récupérées et agrégées les unes aux autres, cela devient intrusif »
,

indique le journaliste de « Libé ».
Il donne aussi l’exemple d’une connaissance qui se sert de « Facebook » pour surveiller sa copine à distance.

« Un jour, elle m’a dit qu’elle allait se coucher à 22h30.
Je l’ai crue, mais à 1h30 du matin alors qu’elle ne répondait plus à mes SMS depuis quelques heures, j’ai vu qu’elle avait été active il y a deux minutes. »

Pour  »Soren Louv-Jansen », le développeur de l’outil décrit plus haut, peu de gens se rendent compte des données qu’ils fournissent à « Facebook ».

« La plupart d’entre eux pensent qu’ils sont « invisibles » tant qu’ils ne postent pas de contenu.
Mais ils ne le sont pas.
La seule façon qu’ils en prennent conscience, est de leur faire une démonstration choc.
Je pense que de leur montrer que  »vos amis « Facebook » savent quand vous dormez » en est une. »

source : http://www.7sur7.be

http://www.wikistrike.com   du 07/03/2016

Et vous êtes « mis en fiches » par n’importe quel organisme public, privé ou commercial !
Vous recevez des propositions publicitaires, en masse et même des cinq continents, ON se renseigne sur l’un ou l’autre des réseaux…c’est si pratique !
J’ai changé d’ordinateur en changeant de siècle, plus de « Facebook », les pubs ont diminué et cessé.
En chargeant Google Chrome je me suis inscrite à G+…et c’est reparti !
Je viens de rechanger d’ordinateur, plus de G+, idem pour les pubs même françaises.
(si on pouvait faire la même chose avec les chaînes télé !)

La « Grande Muette » Rompt Son Silence !

 Prise d armes

En avant, marche !
Les généraux se rebellent !

« Jean-Pierre Fabre-Bernadac » a analysé, ici, la lettre ouverte que trois généraux (en seconde section), et non des moindres, avaient envoyée au président de la République, leur supérieur hiérarchique, démontrant ainsi que la grande muette n’avait plus peur d’exprimer ce qu’elle ressent.
(lire : http://www.bvoltaire.fr/jeanpierrefabrebernadac/la-grande-muette-frappe-fort,242796)

Mais cette lettre ouverte n’est que le dernier maillon d’une fronde commencée très tôt sous le mandat de François Hollande.

Rappelons-nous,
en juin 2013.

Le général « Dary », qui venait de quitter le poste de Gouverneur militaire de Paris, rejoint « La Manif pour tous » pour en diriger la logistique.
Il accuse le gouvernement de truquer les chiffres, voire d’effacer sur les photos aériennes des milliers de participants.
Pratiquement en même temps, en juin 2013, un blogueur spécialiste des questions de défense, « Jean-Dominique Merchet », va imaginer dans la revue « Arsenal » que des généraux aussi importants que le sont  « Dary », « Villiers » et « Benoît Puga », chef d’état-major particulier du Président, pourraient très bien avoir des idées de « putsch ».
Un fantasme, certes, mais qui reflétait le malaise de nombreux officiers dont nombre d’entre eux avaient défilé contre le mariage gay.

Toujours est-il qu’un an plus tard, ce sont les quatre chefs d’état-major des armées qui menacent de démissionner si le Président ne revient pas sur sa décision de couper le budget de la Défense de 6 milliards d’euros sur trois ans.

Une menace
sans précédent !

Ces 4 cinq-étoiles étaient « Pierre de Villiers », frère du créateur du Puy du Fou, chef d’état-major des armées, « Bertrand Ract-Madoux », chef d’état-major de l’armée de Terre, l’amiral Bernard Rogel, patron de la Marine, et « Denis Mercier », chef d’état-major de l’armée de l’Air.

La démission de ces quatre hommes aurait été irréversible si Hollande n’avait pas cédé à leurs revendications légitimes.
Bercy voulait brader la Défense alors que la France n’a jamais eu autant besoin de financer son armée, ses hommes et un matériel qui arrive à bout de souffle.
Une vingtaine d’autres officiers généraux occupant les plus hautes fonctions dans les trois armées étaient prêts à emboîter le pas de leurs grands patrons.
C’est peu si l’on sait que la France compte 663 généraux d’active, mais on peut supposer que cette action aurait fait boule de neige à travers nos casernes.

On se souvient aussi du général « Bertrand Soubelet », numéro 3 de la gendarmerie nationale, qui a longuement protesté contre le laxisme du gouvernement, avec chiffres à l’appui, devant la commission parlementaire de lutte contre l’insécurité.
C’était en décembre 2013.
Six mois plus tard, il était mis dans un beau placard qui le voyait propulser à la tête de la gendarmerie de l’outre-mer !

Les écrits pertinents du  général « Antoine Martinez » envahissent régulièrement la Toile pour dénoncer les abus de l’idéologie multiculturelle et la faiblesse du gouvernement actuel.

Le général « Didier Tauzin », lui, a carrément pris la décision de faire acte de candidature à l’Élysée.
Fin février, il a publié son programme sous forme d’un petit livre de 120 pages « Rebâtir la France » et au cours de ses différentes interventions à la presse, il n’hésite pas à déclarer que « François Hollande est indigne de diriger la France », que le régime est à l’agonie et que la guerre religieuse nous menace.

Voilà donc plus qu’un quarteron d’officiers généraux qui, rassemblés, devraient mettre le pouvoir actuel en difficulté.
Le Président ne devrait pas oublier que ces généraux rebelles ne sont pas seuls.
Ils sont 5.500 officiers généraux, certes en retraite, mais qui sont maintenus en activité par le biais de leur statut dit de 2e section.
Cela fait beaucoup de monde potentiellement prêt à se rebeller…

Floris de Bonneville

http://www.bvoltaire.fr   du 07/03/2016

Vous avez aimé cet article ?
Partagez-le avec vos amis !

Gardez Les Petits Enfants De La Dèche.

allah-akbar

Oh Là Quel Barbare !

Le sordide « attentat » d’une nounou voilée à Moscou.

On sentait, confusément, qu’un jour cela arriverait.
Parce qu’à chaque fois – c’est l’implacable logique islamiste -, il faut bien gravir une marche.
Sinon, n’est-ce pas, tout le monde finirait par être blasé, habitué, blindé.

En France, il y avait eu un « homme fait », « Hervé Cornara ».
strong> Il y aurait un jour, ici ou sur une autre terre « chrétienne », c’était écrit, un enfant.

Et c’est à Moscou que cela s’est passé :
Une fillette de 4 ans a été décapitée.

Par sa nounou, qui a ensuite incendié l’appartement, laissant le petit corps derrière elle pour gagner le centre-ville, couverte d’un hijab noir, et brandir la tête en criant « Allahu Akbar », « je suis une terroriste » et en menaçant de tout faire sauter.

On lit que la femme – originaire d’Ouzbékistan, à majorité musulmane – était sous l’empire de stupéfiants et que son mari venait de la quitter.
On lit aussi qu’elle va subir un « examen psychiatrique ».
On peut imaginer, en effet, qu’elle n’est pas parfaitement équilibrée…
Peut-être entendra-t-on demain qu’elle s’est « autoradicalisée », puisque cette pauvre parade-là, usée jusqu’au trognon, parvient encore à nous rasséréner ?

Qu’elle soit dingue et droguée n’y change rien.
Qu’elle n’ait pas été expressément téléguidée par tel commando organisé non plus.
C’est le rituel morbide qui signe l’acte.
Que « Daech » soit une armée constituée de soldats identifiés, d’un ramassis d’électrons libres fous furieux et dispersés ou bien des deux à la fois ne fait, in fine, pas grande différence :
Sa force de frappe est redoutable.

On sentait, confusément, qu’un jour cela arriverait.
Et c’est arrivé – si tout cela est confirmé – de la pire des façons.

Parce que même si Moscou est loin, on se projette.
La victime aurait pu être un enfant de 12 ans à bicyclette, assassiné par un barbu au coin d’une rue.
Il aurait suffi, alors, de dire au nôtre de n’emprunter que les boulevards éclairés.
Ou de prendre le bus.
Et de faire gaffe aux barbus le regardant de travers.

Mais dit-on à une fillette de 4 ans de se méfier de sa nounou ?
Pourquoi pas, aussi, de son doudou ?

Parce que la charge symbolique de cet assassinat est frappante.
Comme l’écrit « Caroline Ibos » dans son livre Qui gardera nos enfants ? (Flammarion) :

« À qui les couples de bobos hyperactifs confient-ils le plus souvent leurs enfants et leur appartement ?
La réponse est la même à Paris qu’à Londres ou à New York :
Des femmes migrantes, originaires du monde pauvre, laissant leurs propres enfants au pays pour venir prendre soin de ceux de la bourgeoisie occidentale. »

Des femmes majoritairement musulmanes.
Souvent voilées.

Une chose est de voir le terrorisme rentrer dans son pays.
Une autre de l’imaginer dans son foyer.
Et dans ce que l’on a de plus intime et de plus cher à l’intérieur de celui-ci :
La chambre du bébé !

« Chers parents, je suis une babysitteuse voilée, et alors ? »,

écrivait, en septembre 2012, une contributrice de « L’Obs ».

Et alors, voilà !

Toutes les « babysitteuses voilées », bien sûr, ne sont pas des terroristes, mais puisque le principe de précaution, chez nous, a force de loi, comment empêcherait-on les parents de l’appliquer, secrètement, dans un domaine aussi précieux que celui-là ?
Un degré de plus dans la suspicion a été franchi.
Et pas seulement à Moscou.

Gabrielle Cluzel

http://www.bvoltaire.fr   du 01/03/2016

Ces gribouillis, en tête d’article, quand ils sont hurlés sur notre sol ressemblent aux termes Français qu’il m’a semblé entendre !

Quel Média Nous Parle De Sécurité ?

DGSI

« Sécurité Intérieure » !

Des commandos terroristes
« sur le sol européen » !

Le patron de la « DGSI » (« direction générale de la sécurité intérieure »), « Patrick Calvar », a affirmé le 17 février disposer « d’informations faisant état de la présence de commandos [djihadistes] sur le sol européen, dont nous ignorons la localisation et l’objectif », devant les sénateurs de la commission des Affaires étrangères et des Forces armées.

C’est une petite phrase qui était – pour l’instant – passée inaperçue.
Le patron de la « DGSI » (« Direction générale de la sécurité intérieure »), « Patrick Calvar », a indiqué le 17 février devant la   commission des Affaires étrangères et des Forces armées qu’il disposait « d’informations faisant état de la présence de commandos [djihadistes] sur le sol européen, dont nous ignorons la localisation et l’objectif. »

Selon lui, « l’Europe fera sans nul doute face à d’autres attentats majeurs » et « la France reste en première ligne ».
Au delà de l’Etat islamique, « Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi) et Al-Qaeda dans la péninsule arabique (Aqpa) considèrent eux aussi la France comme l’ennemi numéro 1, mais la menace pèse aussi sur d’autres pays », a précisé le patron du renseignement intérieur.

Six attentats
déjoués depuis l’été !

Devant les sénateurs, « Patrick Calvar » a passé en revue les différents aspects de la menace terroriste et a indiqué que depuis le début de l’été, la France avait déjoué « six projets terroristes » :

« Parmi ceux-ci des membres de « Daech » basés en Syrie ont invité les contacts qu’ils ont sur notre territoire à rester sur place pour y préparer des opérations ».

Autre aspect de la menace selon le chef du contre-terrorisme :

« Les appels à la violence sur les réseaux sociaux, dont l’impact sur notre jeunesse peut être particulièrement efficace, surtout auprès de ceux qui sont dépourvus de connaissances religieuses, et qui n’ont pas d’alternative à l’islam radical pour exprimer leur colère, leur opposition à notre société ». Sans oublier « les velléitaires et qui voudraient s’engager mais ne franchissent pas le Rubicon.
Ils se livrent à un terrorisme de basse intensité fait d’attaques individuelles :
« l’assassinat d’un chef d’entreprise »,
« les coups de couteau portés contre des militaires en faction ». »
Ou encore « les anciens islamistes passés sous les radars du renseignement,
à l’exemple des « frères Kouachi » et  d’ « Amédy Coulibaly ». »

« Nous sommes comme le Samu :
nous traitons l’urgence,
pas le mal de fond ! »

Il ne peut cependant n’y avoir qu’une réponse sécuritaire à un tel phénomène selon le patron de la « DGSI » :

« Je suis convaincu, à titre personnel, que la réponse sécuritaire n’est que partielle et ne résoudra pas le phénomène. [...]
Notre travail, c’est la lutte antiterrorisme, « pas la déradicalisation ».
Mais nous ne pouvons pas ne pas nous demander : »

« Qu’est-ce qui pousse une gamine de quinze ans à partir en Syrie, ou un gamin de quinze ans à poignarder un enseignant juif ? »
L’ensemble des sociétés européennes est dans cette situation.
Nous sommes comme le Samu :
Nous traitons l’urgence, pas le mal de fond ! »

« Michaël Bloch » pour le JDD.fr

http://civilwarineurope.com   du 29/02/2016

Alerte Générale Aux Djihadistes Infiltrés !

migrants

Attention A Ces Migrants !
Des Terroristes Sont Infiltrés !

Lors d’une interview accordée la semaine dernière au journal allemand « Neue Osnabrücker Zeitung », « Rob Wainwright », directeur d’ « Europol », a déclaré avoir lancé une alerte générale à tous les États européens sur la présence de « 3.000 à 5.000 djihadistes infiltrés » notamment parmi « les migrants » et dont l’identification est rendue pratiquement difficile et presque impossible.

Selon lui :

« L’Europe va faire face à la plus haute menace terroriste depuis plus de dix ans ».

Il estime que :

« de nombreuses attaques se préparent quelque part en Europe avec pour objectif de faire de nombreuses victimes parmi les populations civiles ».

Cet avertissement intervient alors que l’organisation « État islamique » vient de revendiquer la totalité des attentats perpétrés dimanche en Syrie et qui ont fait plus de 150 morts, selon l’OSDH.
(Observatoire syrien des droits de l’homme).

Les terroristes ont le libre choix de leurs cibles afin de s’adapter aux spécificités locales, et cela rend le travail opérationnel des forces de l’ordre et du renseignement particulièrement difficile, d’autant que ces cibles sont très nombreuses dans chaque pays menacé.

Cette menace est confirmée, notamment, grâce aux preuves apportées par l’examen approfondi des contacts téléphoniques d’un Belge de 26 ans d’origine maghrébine, « Ahmed Dahmani », en possession d’un faux passeport syrien, arrêté en Turquie lors de sa descente de l’avion en provenance d’Amsterdam, lourdement condamné.
(la Belgique a réclamé son extradition)

D’où l’absolue nécessité de saisir tous les téléphones portables aux migrants dès leur arrivée sur le territoire européen, et cela afin de ralentir les contacts.

« Ahmed Dahmani » était l’un des intermédiaires entre les passeurs et les terroristes entraînés par « Daech ».
Il a aidé de très nombreux terroristes à pénétrer en Europe.
Notamment les deux qui viennent d’être appréhendés en Allemagne, à Salzbourg, « Fozi B. », un Algérien de 28 ans, et « Faysal A. », un Pakistanais de 34 ans, débarqués sur l’île de Leros, en Grèce, le 3 octobre 2015, et qui se trouvaient en compagnie de deux des trois auteurs des attentats commis à Paris et près du Stade de France, à Saint-Denis, en novembre dernier.

« Europol » annonce le déploiement d’un centre européen de contre-terrorisme, installé à La Haye (Pays-Bas), dont la mission sera de fournir aux services français, belges et à tous leurs homologues européens la possibilité de regrouper le plus rapidement possible les informations et tenter de frapper préventivement les groupes et individualités terroristes.

Et l’on s’étonne que les Anglais souhaitent échapper le plus longtemps possible à ces « portes ouvertes » aux terroristes que sont devenues les frontières de l’Union européenne !

Manuel Gomez

http://www.bvoltaire.fr   24/02/2015

 

12345...11

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43