Archive | SECURITE Flux RSS de cette section

La Démocratie Est En Grand Danger !

netzpolitik-300 (1)

Ré-information en Allemagne.

Un média indépendant accusé de « haute trahison »
par le renseignement allemand

Depuis longtemps modèle économique, voici l’Allemagneérigée en modèle humanitaire pour as gestio jugée exemplaire et généreuse de la crise des « migrants ».

Mais pour ce qui est du démocratique, il faudra repasser !

Une affaire récente révèle de façon inquiétante les carences de ce pays en la matière.Un site d’information indépendant, « Netzpolitik », et deux de ses journalistes, sont en effet dans le collimateur du renseignement et de la justice pour des faits… de haute trahison.

Un chef d’accusation que l’on ne s’attend pas à rencontrer dans un pays démocratique en 2015.
L’affaire fait un tollé outre-Rhin, d’autant plus que ce chef d’accusation n’a pas été utilisé depuis 1962 en RFA et que le procureur, « Harald Range », qui avait tenté de désamorcer la bombe judiciaire en ordonnant une expertise pour savoir si les journalistes avaient bien publié des données secrètes, a été mis d’office à la retraite par le ministre de la Justice, et remplacé.
L’affaire pose la question du droit à un procès équitable garanti par la Convention Européenne des Droits de l’Homme.

« Netzpolitik » est un petit média qui fête ses 11 ans ces jours-ci.
Bénéficiant d’une audience assez modeste – 40 000 visiteurs par jour tout de même –, le site est en pointe sur la défense des libertés numériques et la transparence de la vie politique.
Un de ses journalistes, « Andre Meister », a publié, le 25 février et le 15 avril, deux articles qui ont fortement déplu au Bundesamt für Verfassungsschutz (BfV, Office fédéral pour la protection de la Constitution) qui fait office de renseignement intérieur allemand.

Dans le premier article, le site donnait le budget détaillé de la structure, budget qui comme la plupart de ceux des services similaires est secret.
Cela lui permettait de constater que le « BfV » allait bénéficier d’une enveloppe de 2,75 millions d’€ pour « analyser massivement des données Internet », en clair, fliquer tout ce qui se passe sur le web allemand.
Le second article du 15 avril apportait de l’eau au moulin de cette thèse en précisant, à l’aide de nouveaux documents internes – et eux aussi secrets – que le « BfV » était en train d’être doté d’une structure de 75 agents, le « Erweiterte Fachunterstützung Internet » (« EFI », support internet étendu spécialisé), afin d’analyser le contenu des tchats et les données de « Facebook ».

Pour avoir prévenu les Allemands que leur État s’apprêtait à mettre en place une surveillance massive que n’aurait pas reniée la Stasi – et qui est de surcroît illégale, puisque la législation allemande n’autorise le « BfV » qu’à des investigations ciblées – « Andre Meister » a été mis en cause suite à une plainte de « Hans-Georg Maassen », président du renseignement intérieur allemand. Le responsable du site, « Markus Beckedahl », est lui aussi poursuivi.

Alors qu’en France la nouvelle loi sur le renseignement rend très illusoire la protection des sources des journalistes, avocats et autres parlementaires, en Allemagne, c’est carrément la liberté d’information qui est attaquée.
Comme si,
sans totalitarisme,
sans guerre,
sans dictateurs,
sans canons braqués,
les deux gouvernements français et allemand, pour une fois sur la même longueur d’onde, s’affairaient pacifiquement à remettre en place des rideaux de fer tout en assurant, la main sur le cœur, vouloir défendre les idéaux démocratiques européens…

http://www.ojim.fr/  du 14/09/2015

Non A L’Accueil Des Migrants-Réfugiés.

non-invasion300 (1)

 Ce sont des immigrants !

Pourquoi je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés !

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés car l’idée que l’on m’impose une obligation d’accueil m’est insupportable.
Un accueil obligatoire correspond en effet à un billet de réquisition, comme le pratiquaient jadis les armées d’occupation.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés parce que les peuples européens n’ont pas été consultés sur cette décision :
ni par la voie des parlements nationaux ni par celle du référendum.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés parce que les hommes ne sont pas une marchandise que les gouvernements pourraient répartir à leur guise entre les pays européens.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés car la notion de réfugié est désormais vidée de son sens :
il ne s’agit plus de donner asile à des « individus » persécutés et dont on a sérieusement étudié le dossier, comme notre pays l’a toujours fait dans le passé, mais d’installer chez nous des populations qui nous sont étrangères et qui se pressent aux frontières de l’Europe.
Ces réfugiés sont en réalité des « immigrants ».

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés, qui réclament haut et fort comme un « droit » de s’installer en Europe dans le pays de leur choix, comme s’ils avaient une créance sur nous.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés parce que si l’on en accepte aujourd’hui 24 000 officiellement, que dirons-nous demain à ceux qui forceront à nouveau nos frontières au motif qu’ils veulent fuir leur pays d’origine ?

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés car ces derniers feraient mieux de défendre leur liberté les armes à la main dans leur propre pays, plutôt que de se réfugier en Europe.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés quand je lis que l’ »Etat Islamique » se félicite d’introduire avec eux, 4000 nouveaux « djihadistes » en Europe.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés pour que Madame Merkel redore à bon compte l’image dégradée de l’Allemagne , compte tenu de son comportement autiste dans la crise grecque et dans la gestion de l’euro.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés quand je vois qui m’impose de le faire : l’oligarchie politique occidentale et bruxelloise,
l’oligarchie médiatique,
les représentants des cultes et le patronat.
C’est-à-dire ceux qui se montrent incapables de défendre nos frontières et qui tolèrent ou organisent sciemment le grand remplacement des peuples européens.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés quand je vois que le patronat se réjouit déjà que ces migrants, main d’œuvre bon marché, vont venir sur notre marché de l’emploi.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés, parce que la sollicitude ostensible dont ils font l’objet sert à masquer l’indifférence de l’oligarchie vis-à-vis de nos concitoyens en situation précaire.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés quand je vois que ceux qui le préconisent se gardent bien, personnellement, d’assumer les conséquences de leurs déclarations :
par exemple en accueillant chez eux des migrants, alors qu’ils vivent tous, avec leurs familles, dans des zones protégées et sécurisées.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés quand je vois que les pays du Golfe, l’Arabie saoudite ou Israël refusent de le faire, alors qu’ils sont plus proches que nous.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés car les prétendues valeurs qu’invoquent les gouvernements ne servent qu’à désarmer moralement les européens pour les empêcher, et eux seuls, de préserver leurs frontières , leur identité et leur liberté.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés parce qu’enfin je ne suis pas cosmopolite , parce que je ne crois pas que l’Europe ait vocation à accueillir toute la misère du monde et parce que je me soucie d’abord de l’avenir de mes enfants, avant celui des Syriens, des Irakiens et des Erythréens.

Michel Geoffroy

http://www.polemia.com/  du 11/09/2015

Le Droit D’Asile N’Est Pas Prioritaire…

invasion-300x148 (1)

Comme le Droit des Peuples !

La submersion migratoire de l’Europe est une déclaration de guerre !

Sous nos yeux sidérés s’accomplit, en contrepoint, un phénomène d’une singulière gravité.
Depuis des semaines, par bateaux entiers, sans y avoir été invitées, des cohortes d’étrangers d’Asie, du Moyen-Orient ou d’Afrique accostent sur nos rives, s’échouent sur nos îles, investissent nos ports et nos gares.
Officiellement, ce sont des migrants « fuyant les atrocités de leurs pays ».
Médias et politiques fourbissent alors une propagande destinée à les commuer en « sympathiques réfugiés » qu’il serait proprement inhumain de repousser.

Pourtant, nous autres Européens percevons instinctivement que les discours larmoyants ne collent tout simplement pas à ce que nous voyons, dans le cadrage trafiqué de nos téléviseurs orwelliens.
Se voulant tous plus sensationnels les uns que les autres sourdent, de ces reportages exhibant des allogènes – majoritairement masculins – dans une atmosphère surréaliste de « guerre des mondes », une tension incoercible, une hostilité à peine contenue, qu’une voix« off » irénique et moralisatrice s’évertue à travestir, nous dictant « CE » que l’on doit penser.

Or, il est un fait indéniable qu’en nous envahissant de la sorte,
l’on nous déclare la guerre !

Le discours intimidant atténue ce fait rendu d’autant plus tragique par notre cécité volontaire.

Il suffit, alors, d’aller voir ce qui est filmé par les caméras hongroises, polonaises, russes, allemandes, pour s’apercevoir que l’envahisseur, fort de sa multitude et armé de notre componction douloureuse, lorsqu’il n’est pas atrabilaire ou violent, se retranche derrière un sourire faussement reconnaissant.
Dans l’attente des jours sanglants ?

Par ignorance, la gauche politique et associative, entraînant dans son délire universaliste les fractions les plus décérébrées et asservies du peuple, euphémise une réalité à laquelle elle n’a jamais préparé les opinions publiques.
Oubliant que« la guerre s’enracine dans les temps paléolithique » (« Jean Guilaine »), nos sociétés, soi-disant avancées, ont été ramenées dans la nuit des âges farouches où l’on tenait le feu pour une manifestation surnaturelle.

Nous sommes en guerre et il est significatif qu’un pays comme le Danemark – hier, la Hongrie avec son mur et, demain, la Macédoine – ait adopté des mesures qui s’apparentent à des blocus, voire à des endiguements défensifs.
Copenhague a ainsi décidé, ce mercredi, de suspendre ses liaisons ferroviaires avec l’Allemagne.
Le refoulement systématique des hordes immigrées revient à repousser l’ennemi hors des frontières, jusqu’à prévenir leurs pays d’accueil, par voie de pages publicitaires achetées dans les journaux en langue arabe, que le Danemark subordonne leur entrée et leur séjour à une connaissance obligatoire du danois, soit – compte tenu de l’incommensurable difficulté linguistique – un minimum d’allégeance.
Soulignons que l’Autriche fait de même en fermant sa frontière avec la Hongrie.

Le Danemark offre un bouclier à la Suède et à la Norvège, eldorados de ces écornifleurs, eu égard au libéralisme de leur Code des étrangers.
La France, quant à elle, a littéralement abjuré « Charles Martel » et « Renan », quand l’Allemagne a renié « Fichte » et son discours à la nation allemande.

Nos vieilles nations, fatiguées d’elles-mêmes, ont perdu une guerre qu’elles ont uniment refusé de mener.

Aristide Leucate

http://www.bvoltaire.fr/  du 12/09/2015

La Mise En Garde De Barack Obama !

 obama-300x168 (1)

Obama envisage
un conflit mondial

Michel Collon s’apprête à examiner les implications d’un étonnant discours d’Obama, prononcé le 5 août dernier et curieusement passé sous silence par les médias alors qu’il met en garde contre de possibles catastrophes.

L’irrésistible déclin des USA

« La diplomatie ou la guerre.
Bientôt. »

Obama alerte :
Certains aux USA veulent attaquer l’Iran.
D’où risque de conflit mondial impliquant Russie, Chine et Europe.
Ceci déstabiliserait le système financier occidental.

Que fera le prochain président ?

« Un rejet par le Congrès de l’Accord avec l’Iran ne laisserait à l’administration US (…) qu’une seule option :
Une nouvelle guerre au Moyen-Orient. »
« L’Iran est un pays quatre fois plus grand que l’Irak, et trois fois plus peuplé. »
« Le choix auquel nous faisons face est finalement entre la diplomatie et une certaine forme de guerre.
Peut-être pas demain, ni dans trois mois, mais bientôt. »
« Le système financier US serait forcé de rompre avec la Chine, principal acheteur de notre Dette. »

Au Congrès, le 8 septembre, « les républicains » bloqueront l’accord avec l’Iran.
Mais Obama peine même à rallier certains démocrates.
L’élite des Etats-Unis apparaît très divisée sur la stratégie à adopter.

Est-ce nouveau ?
Pas du tout.
Cette division est apparue vers 2000.

Au départ, un constat commun aux démocrates et aux néoconservateurs :
Les Etats-Unis sont en déclin.

Dans son livre sur la stratégie impériale des Etats-Unis« The Grand Chessboard », probablement le plus influent des cinquante dernières années, « Zbigniew Brzezinski », ancien responsable de la politique internationale sous « Carter », se montrait pessimiste :

« A long terme, la politique globale sera de moins en moins propice à la concentration d’un pouvoir hégémonique dans les mains d’un seul Etat.
L’Amérique n’est donc pas seulement la première superpuissance globale, ce sera très probablement la dernière. »
 (p. 267)

La raison ?

« Le pouvoir économique risque aussi de se disperser.
Dans les prochaines années, aucun pays ne sera susceptible d’atteindre 30 % environ du PIB mondial, chiffre que les Etats-Unis ont maintenu pendant la plus grande partie du 20ème siècle, sans parler de la barre des 50 % qu’ils ont atteinte en 1945.
Selon certaines estimations, l’Amérique (…) retomberait à 10-15 % d’ici l’an 2020. »
 (p. 267-8)

Pour rester la seule superpuissance, « Brzezinski » proposait donc un « impérialisme intelligent » :

Diviser les puissances rivales et les empêcher de former un front commun.

Très opposés aux stratégies de « Brzezinski », les néocons guidant « George W. Bush » proposaient par contre une stratégie de guerre généralisée (qui utilisera le 11 septembre comme justification).
Cependant, leur plate-forme du « Project for a New American Century » (« PNAC »), élaborée entre 1997 et 2000, n’était guère plus optimiste :

« Actuellement, les Etats-Unis ne rencontrent aucun rival mondial.
La grande stratégie de l’Amérique doit viser à préserver et étendre cette position avantageuse aussi longtemps que possible (…)
Préserver cette situation stratégique désirable dans laquelle les Etats-Unis se trouvent maintenant exige des capacités militaires prédominantes au niveau mondial. »
.

Analysant ces deux options à la veille de la présidence Obama, nous écrivions en 2008 :

« De toute façon, cet Empire ne deviendra pas pacifique.
Tôt ou tard, il relancera des guerres à la « Bush ».
Parce qu’en fait, l’élite US pratique un cycle d’alternance entre les deux options… » 

Huit ans plus tard, allons-nous assister à une nouvelle alternance ?

Pour comprendre la situation, nous allons examiner les différentes pièces du puzzle :

Chine, Iran, Russie, Europe…

Michel Collon

 
http://francais.rt.com  du 31/08/2015

Les USA Veulent Tuer Les Européens !

exit (1)

Et nos Européens migrants ?

Avant l’immigration, pensons d’abord à l’émigration.

Le président polonais « Andrzej Duda » a exprimé son inquiétude, vendredi dernier, avant sa rencontre avec son homologue allemand, devant l’afflux de migrants en provenance d’Ukraine.

C’est par milliers que des Ukrainiens franchissent la frontière polonaise ou hongroise, fuyant leur pays.

Son inquiétude est légitime mais, toutefois, démontre une fois de plus l’incohérence de la politique étrangère de l’Europe.

Comment se plaindre des problèmes que pose l’immigration lorsque l’on fait tout pour que le peuple d’un État émigre ?

Si, par servilité ou vénalité, la Pologne a soutenu un coup d’État, elle ne peut se plaindre des conséquences.

L’Ukraine est devenue invivable pour une grande partie de la population active.
L’effondrement économique et la guerre civile générés par le coup d’État font qu’un citoyen, désormais, a le choix entre devenir de la chair à canon, aller en prison pour désertion ou non-paiement de ses factures d’énergie, ou bien encore fuir ce pays qui ne lui propose plus une vie décente.

Pire :
Aujourd’hui, la Pologne maintient son soutien à un gouvernement qui, jour après jour, enterre le pays.
À sa décharge, elle se comporte en fidèle soutien des USA…

dans sa politique mondiale de pillage.

L’Europe, qui n’en peut plus de l’immigration du Proche-Orient et du Maghreb, voit poindre à ses portes une nouvelle source d’immigration.

Comment imaginer que les conséquences d’un tel coup d’État n’étaient pas prévisibles pour nos « élites » ?

Elles l’étaient et c’est en toute connaissance de cause que nos politiques ont orchestré ce drame de l’émigration, donc de l’immigration.

Pensent-ils que le seul moyen de résoudre le chômage est de faire s’exterminer les peuples entre eux, et que vider un pays de ses habitants rend sa mise à sac plus aisée ?

Après avoir vidé de leur substance les mots liberté et démocratie, l’objectif est de vider les hommes de leur propre substance, de leurs racines.

La nature humaine fait que les hommes aspirent à vivre sur la terre qui les a vus naître et grandir. Ils sont enracinés dans un terroir et dans une culture.

Nous allons bientôt fêter les 70 ans de l’ONU, qui a inscrit dans sa charte le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Le corollaire est que les États ont un devoir de non-ingérence dans les affaires intérieures d’un pays, et surtout pas pour les fameux principes de démocratie et de liberté.
La démocratie prônée par nos élites consiste à demander l’avis du peuple pour ne pas en tenir compte ensuite, et la liberté qu’ils proposent est l’asservissement économique et financier.

Le seul moyen d’arrêter l’immigration en Europe est d’aider les États afin que les peuples puissent rester enracinés dans leur culture et leur territoire, de ne pas créer l’illusion d’un ailleurs meilleur à l’aune du matérialisme déshumanisant.

Au plan humain, l’émigration forcée est d’abord un drame pour le migrant, et l’immigration massive une atteinte à l’intégrité intime des peuples.

Ronald Zonca

http://www.bvoltaire.fr/  du 01/09/2015

Cette Dèche Déborde Trop En Europe !

invasion-300x148 (1)

L’invasion, c’est maintenant !

Plus de cent mille migrants ont débarqué en Europe en juillet.

Qui pourrait rester insensible devant ces images terribles qui nous rappellent les pires moments de l’exode en 1940 ?
Là, en Macédoine, c’est un train à destination de la Hongrie qui est pris d’assaut par 2 ou 3.000 Syriens, lesquels se hissent dans les wagons par les fenêtres.
Ici, ce sont des hordes de réfugiés qui marchent sur 80 kilomètres, épuisés, dans l’espoir d’atteindre la Serbie.
Là encore, on les voit débarquer de « Zodiac » flambant neufs dont on se demande qui les leur a fournis (à 5 ou 20.000 euros pièce) !

Avez-vous vu cette photo d’un « Zodiac » débarquant, à Kos, une trentaine de jeunes hommes de 20 à 30 ans, habillés et chaussés de neuf qui ont plus l’air d’un commando que de misérables réfugiés ?

Et que dire de ces migrants
– qui se bagarrent entre eux,
– qui saccagent leur hôtel car il n’est pas assez confortable,
– qui manifestent pour plus de confort et une nourriture halal ?

Plus de 300.000 Moyen-Orientaux, selon le « HCR », sont ainsi arrivés depuis janvier en Grèce, via la Turquie, trop heureuse de pouvoir, à moindres frais, déstabiliser l’Europe qui ne veut pas d’elle.

Chaque jour, ils sont donc des milliers à accoster sur les îles du Dodécanèse, fuyant une guerre que les « Occidentaux » ne semblent pas vraiment vouloir arrêter.
Chaque jour, en Méditerranée occidentale, ce sont, là aussi, des milliers d’Africains qui débarquent en Italie, à Malte, en Espagne, avec l’aide – pour ne pas dire la complicité – de l’Union européenne.
Rien qu’en juillet, ils seraient plus de cent mille migrants à avoir réussi leur transhumance !
Ils seront plus d’un million à la fin de l’année.

Ce flux ininterrompu de ceux que l’on désigne désormais sous le nom de « migrants » mais qui sont, en fait, des clandestins illégaux jusqu’à ce qu’ils obtiennent le statut de réfugiés, est un défi lancé à l’Europe et à ses frileux gouvernants.
On peut se demander, avec juste raison, pourquoi rien n’est fait pour endiguer cette vague.
Par faiblesse ?
Par compassion ?
Par calcul de remplacement ?
Car il s’agit bien de cela.

Cette invasion n’est pas aussi pacifique qu’elle peut paraître.

Elle risque, et très vite, de coûter paix et tranquillité à nos pays.
On ne peut pas, surtout en période de crise économique telle que nous la vivons, accueillir toutes ces personnes sans conséquences sur notre vie quotidienne.

Demain, lorsqu’ils seront arrivés à leur destination, que feront-ils ?
Ils ne parlent pas notre langue,
ils ne prient pas le même Dieu,
ils n’ont pas la même culture, ni le mode de vie que nous connaissons depuis des siècles.
Ils n’auront pas de travail et devront vivre de notre générosité, creusant un peu plus notre déficit.

Nombre d’entre eux s’enfermeront dans leur religion, nous provoqueront avec leurs coutumes, la charia.
Combien sont-ils déjà à être des terroristes en herbe, une cinquième colonne endormie ?

Nous devons réagir aujourd’hui.
Sur plusieurs fronts à la fois.
Prendre la mesure du danger mondial que l’ »État islamique » représente.
Il faut mettre le paquet militairement pour anéantir ces terroristes, et plutôt que d’armer (ce qui est un comble) « Al-Nosra », aider l’armée régulière syrienne (oui, oui, aider « Assad », moins Führer que le sanguinaire calife « Al-Baghdadi »).
Pas avec trois bombes lancées par-ci par-là.
Avec l’armée, soutenue par les Casques bleus dont la mission sera de protéger les Syriens et les Irakiens chaque fois qu’un village ou une ville seront repris aux barbares.
Et, sur notre continent, isoler ces immigrés dans des camps d’attente, ce qui permettra de prendre le temps de décider qui a le droit à un vrai statut de réfugiés,
plutôt que de les voir s’éparpiller dans l’espace Schengen.

Ce n’est peut-être pas très politiquement correct,
mais c’est l’un des moyens de sauver notre civilisation.

Floris de Bonneville

http://www.bvoltaire.fr/  du 20/08/2015

Incident Dans Les Hauts-de Seine !

polica-300x187 (1)

Emeute à la gare de Trappes.

Un accident entre un bus et une moto survenu dimanche soir à la gare de Trappes a provoqué une émeute aux cours de laquelle deux policiers et deux chauffeurs de bus ont été blessés en plus du pilote du deux-roues âgé de 23 ans.

Vers 20 h 45 devant la gare l’engin vient percuter de plein fouet un bus juste après qu’il ait quitté son stationnement.
Le chauffeur est pris à partie par des témoins de la scène.
Un de ses collègues, qui tente de s’interposer, reçoit des coups au visage.
Une voiture de police, qui arrive sur les lieux, est immédiatement prise pour cible par une cinquantaine de trublions qui jettent des projectiles.
Les fonctionnaires lancent alors une grenade et projettent du gaz lacrymogène afin d’éloigner les assaillants.
Mais un des policiers essuie un coup porté sur sa bombe lacrymogène.
L’engin explose, asperge le policier et un éclat vient se loger dans la jambe droite d’un de ses collègues.
Les pompiers évacuent les quatre blessés et les conduisent à la caserne de Montigny-le-Bretonneux.
Le conducteur de la moto souffre de fractures au niveau du fémur et du poignet ainsi que de plaies au visage.
Il a été transporté à l’hôpital de Percy à Clamart (Hauts-de-Seine).
Les fonctionnaires de police ont été acheminés à Rambouillet.
Le calme a été rétabli vers 21 h 15.
Un homme de 34 ans a été interpellé.

La moto n’était plus sur place à l’arrivée des premières patrouilles de police.
Une enquête a été ouverte et des renforts envoyés sur place.

J.C.

source : http://m.leparisien.fr/trappes-78190/ du 17/08/2015

http://civilwarineurope.com/  du 17/08/2015

Au Sujet De La Violence En Ukraine.

ukraine-300x216 (1)

Escalade de violence
dans l’est ukrainien.

Au cours des dernières 24 heures, les échanges de tirs et de bombardements se sont intensifiés entre l’armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes dans le Donbass, à des niveaux rarement atteints depuis la signature des accords de Minsk II.

La trêve conclue en février entre les deux camps dans l’est de l’Ukraine était précaire, régulièrement fragilisée par des incidents.

Les affrontements de plus en plus intenses de ces dernières semaines semblent avoir eu définitivement raison des accords de Minsk II.

Au cours des dernières 24 heures, les autorités ukrainiennes ont dénoncé un nombre record de bombardements.
Sur la ligne de front, notamment près des ruines de l’aéroport de Donetsk, un porte-parole militaire ukrainien, « Andriï Lyssenko » affirme que :

« la tension augmente à nouveau » :
Au cours des dernières 24 heures, on a enregistré le plus grand nombre de tirs (rebelles) en six mois.

Il accuse les séparatistes d’utiliser :

« Tous les types d’armes dont ils disposent :
des pièces d’artillerie, des chars, des mortiers, des lance-grenades et des armes légères »
.

La République autoproclamée de Donetsk a également rapporté ce vendredi, par l’intermédiaire de son ministre de la Défense, avoir subi de son côté un nombre très important de bombardements :

 « Ces dernières 24 heures, l’intensité des tirs par les forces ukrainiennes s’est considérablement accrue, avec l’utilisation de l’artillerie et de lance-roquettes multiples [...]
Au total, 103 violations du cessez-le-feu ont été enregistrées. »

Trois civils tués dans l’est

Deux civils ont été tués et quinze autres blessés par les bombardements dans plusieurs localités restées sous le contrôle de Kiev de la région de Donetsk.
Deux soldats ukrainiens ont par ailleurs été blessés dans la zone du conflit, selon l’armée ukrainienne.

A Gorlivka, une ville aux mains des rebelles située près de Donetsk, un civil a été tué et trois autres blessés, ont pour leur part indiqué les autorités séparatistes.

Des positions ukrainiennes près du port stratégique de Marioupol, dernière grande ville de l’est rebelle à être sous le contrôle de Kiev, ont essuyé des tirs de lance-roquettes Grad et d’artillerie lourde de calibre 150 millimètres, armes interdites par des accords de paix de Minsk II, a affirmé le porte-parole ukrainien  »Andriï Lyssenko ».

Au total, le conflit dans l’est de l’Ukraine fait plus de 6.800 morts depuis son déclenchement en avril 2014.

Source : http://www.itele.fr/  du 15/08/2015

http://civilwarineurope.com/  du 15/08/2015

§§§§§§

Dans la soirée précédant
le 15 août

Les forces du régime « kiévien » ont pilonné Gorlovka, Makeïevka, le district Kouïbychevski de Donetsk.
L’armée républicaine a détruit la batterie des MLRS “Grad” des FAU.

Dans la soirée du 14 août 2015 l’armée ukrainienne a renouvelé le pilonnage de la ville de Gorlovka avec des chars et des mortiers informe l’agence « DAN ».

«Il y a une heure environ, les FAU ont ouvert des tirs avec des chars et des mortiers sur les districts Kalininski et Nikitovski»,

a annoncé l’agence.

Le bilan provisoire fait l’était de plusieurs blessés.

La ville de Gorlovka est devenue le point le plus chaud sur la ligne de contact dans le Donbass.
Selon la municipalité, entre janvier et juillet 2015 les bombardements des FAU ont fait 164 morts parmi les civiles et plus de 500 blessés.
Dans cette ville ont observe la plus grande mortalité enfantine suite à l’explosion des obus ukrainiens : 16 enfants ont péri courant le 1er semestre 2015.
La ville se fait pilonner quotidiennement, en règle générale pendant la nuit.

Comme a déclaré ce jour le porte-parole du ministère de la Défense de la « RPD » « Edouard Bassourine », les forces du régime ont changé de tactique :

« A présent les pilonnages démarrent après 22 heures du fait que les observateurs de l’ »OSCE » terminent leur travail à 18h du soir et regagnent leur lieu de résidence».

La ville de Makeïevka dans la banlieue de Donetsk s’est faite massivement pilonner par les FAU

Le district Tchervonogvardeïski de Makeïevka a été pilonné par les forces du régime suite à quoi un incendie s’est déclaré dans une maison d’habitation située rue Pougatchev.
Plus tard, les flammes ont gagné la maison voisine.

Le district Kouïbychevski de Donetsk est pilonné par une artillerie lourde

Les punisseurs bombardent le district avec l’artillerie lourde.
Le district Kievski est également pilonné depuis le Nord.
A minuit 15, une salve puissante des MLRS “Grad” a été observée.
Un impact a touché une maison d’habitation, mais le nombre de victimes est actuellement inconnu.

La riposte de l’armée républicaine a détruit une batterie des MLRS “Grad” des punisseurs

Selon le rapport du combattant de l’unité “Viking”, les tirs de l’artillerie républicaine ont mis le feu sur une batterie des BM-21 “Grads” des FAU suite à quoi 5 véhicules ont été éliminés ainsi que l’infanterie des punisseurs.
De nombreuses ambulances circulent en direction de la ville d’Artiomovsk.

Source :
http://novorossia.today/flash-info-du-14-aout-2015-au-soir-les-forces-du-regime-kievien-ont-pilonne-gorlovka-makeievka-le-district-kouibychevski-de-donetsk-l-armee-republicaine-a-detruit-la-batterie-des-mlrs-grad-des-fau/

http://civilwarineurope.com/  du 15/08/2015

 

Attitude Des « Migrants » En Europe…

rechte (1)

La droite radicale patrouille 

Le parti allemand d’extrême-droite « Die Rechte » a annoncé avoir créé un service d’ordre public, la « Stadtschutz », chargé de patrouiller dans les rues et les transports en commun de Dortmund.
Les membres du parti d’extrême-droite indiquent qu’ils veulent insuffler aux Allemands un « sentiment de sécurité ».

Le service « Stadtschutz » (« protection de la ville ») fait penser à la « police de la charia » qui a patrouillé l’année dernière dans les rues de Wuppertal.
Tout porte à croire que la nouvelle structure de Dortmund envisage non seulement de veiller à l’ordre public, mais aussi de propager leurs opinions politiques d’extrême-droite.

Image de prévisualisation YouTube

«Die Rechte»  dans les rues

Vêtus de t-shirts jaunes, les membres de la « Stadtschutz » se présentent comme des consultants.
Ils aident les passagers à acheter des tickets de transport, ainsi qu’à monter et à descendre des bus et des rames de métro.

Selon les médias de Dortmund, l’ampleur du mouvement est pour le moment inconnue.
Le site d’information « Dortmundecho », organe au parti « Die Rechte », rapporte que le service de protection de la ville a été mis en place pour mettre un terme aux vols commis dans les lieux publics par des « bandes de migrants ».
(http://fr.sputniknews.com/international/20150812/1017500853.html#ixzz3icjHYAgK)

Source : http://fr.sputniknews.com/

http://civilwarineurope.com/  du 12/08/2015

En Hausse, Viols Comme Immigration.

viola-300x221 (1)

Migrants en hausse,
Viols en hausse !

« Le Figaro » nous apprend que le nombre de viols dénoncés aux autorités a progressé de 18 % en cinq ans, en France, et de plus de 20 % pour les mineures.

Et le quotidien d’annoncer que cela représenterait 33 viols par jour, soit une agression sexuelle toutes les quarante minutes.
Certains pourraient dire qu’on est bien loin des 300 viols quotidiens, annoncés dans ces colonnes par « Laurent Obertone ».
Sauf que l’enquête reconnaît également qu’à peine 10 % d’entre eux font l’objet d’une plainte.
C’est donc une confirmation des chiffres donnés par l’auteur de « La France Orange Mécanique », et signifie donc que c’est un viol toutes les quatre minutes qui est commis en France !

Naturellement, les statistiques ethniques étant interdites dans notre pays, l’enquête ne précise pas l’origine des agresseurs, et pas davantage celle des agressées.
Il suffit pourtant de se pencher sur quelques exemples, venus d’autres pays, pour se faire une petite idée.
En Grande-Bretagne, à Rotherham, de 1997 à 2013, 1.400 adolescentes d’origine britannique ont été abusées sexuellement par des prédateurs majoritairement pakistanais, avec le silence complice des autorités et des travailleurs sociaux.
Le « Telegraph » de Londres, en 2004, rapportait des propos de « Youssef Qaradawi » en personne, chef du Conseil européen de la « fatwa » et de la recherche en Europe et idéologue des « Frères musulmans », qui légitimait le viol des femmes impudiques (donc sans voile islamique).

En Norvège, le taux de viol est six fois plus élevé qu’à New York.

Le Conseil national suédois pour la prévention du crime a révélé que près de 30 % des viols sont commis contre des jeunes filles de moins de 15 ans.
Les auteurs de ces viols sont presque exclusivement des immigrés musulmans, dont beaucoup de demandeurs d’asile.

Aujourd’hui, l’ »État islamique », qui fascine tant de jeunes apprentis « Merah », vend sur le marché des fillettes au prix de 150 euros, et des mécréantes de plus de 40 ans à 50 euros.
Leur prophète Mahomet a approuvé lui-même le viol des femmes esclaves.
Il y a bientôt dix ans, « Samira Bellil », après avoir supporté des années des viols collectifs répétés dans des cités majoritairement habitées par des Arabo-Musulmans, a écrit un livre, « Dans l’enfer des tournantes ».
Elle avait expliqué au Timeque :

« n’importe quelle fille du quartier qui fume, emploie du maquillage ou porte des vêtements attrayants est une putain ».

Nul n’a oublié le drame de cette jeune fille de 18 ans, agressée il y a quelques mois à la sortie du RER, à Evry, frappée, torturée, battue au sang et violée par des « jeunes » âgés de 11 à 17 ans, qui ont expliqué leur geste par ces mots :

« Toutes les Françaises sont des putes. »

À Calais et à Sangatte, les agressions sexuelles, cachées par les autorités, se multiplient.

Bien évidemment, tous les nouveaux venus, musulmans ou pas, ne sont pas des violeurs, et il y a des Français d’origine parmi ceux-ci.
Mais en implantant massivement des populations nouvelles, presque exclusivement des hommes célibataires en pleine force de l’âge, à qui on a trop souvent inculqué que « les Françaises sont des putes », mais aussi des proies de la conquête islamiste pour celles qui ne se voilent pas, nul ne peut être étonné de la montée du nombre de viols en France et dans la majorité des pays européens.

Naturellement, nos féministes gauchisantes, tellement à l’aise quand il s’agissait de stigmatiser le salaud de mâle gaulois des années 1980, aimeraient tant que les violeurs soient des électeurs de Marine Le Pen, et les victimes des pauvres musulmanes voilées.

Hélas, la réalité est cruelle pour les propagandistes du « vivre ensemble »…

d’où leur silence complice…

Pierre Cassen

http://www.bvoltaire.fr/  du 12/08/2015

Pourquoi Migrer D’Afrique En Europe ?

oim (1)

L’Organisation internationale
pour les migrations.

L’« O.I.M. » est une agence intergouvernementale basée à Genève mais qui se situe en dehors du système des Nations unies.
Elle est issue du Comité intergouvernemental pour les migrations européennes, créée en 1951 pour aider la réinstallation des personnes exilées de la Seconde Guerre mondiale

https://fr.wikipedia.org

§§§§§§

O.I.M. en 2015

 

Plus de 2.000 décès de « migrants » en Méditerranée cette année.

Le cap des 2.000 migrants et réfugiés morts cette année en mer Méditerranée en tentant de gagner l’Europe par la mer a été franchi ce week-end, un bilan humain tragique supérieur à celui de la même période de l’année 2014.

« Malheureusement nous avons atteint ce week-end un nouveau niveau avec plus de 2.000 migrants et réfugiés morts »

en 2015 en tentant de joindre l’Europe via la Méditerranée, a indiqué mardi à Genève « Itayi Virri », porte-parole de l’« Organisation internationale pour les migrations » (« OIM »).
Pour la même période de 2014, 1.607 migrants avaient péri dans leur traversée hasardeuse de la Méditerranée, 3.279 sur l’année entière.

L’ »OIM » indique également que quelque 188.000 migrants sont arrivés depuis janvier en Europe, principalement en Grèce et en Italie, via la Méditerranée et elle s’attend à ce que le chiffre symbolique des 200.000 personnes soit « très rapidement atteint ».

Approximativement 90.500 migrants et réfugiés sont arrivés en Grèce et 97.000 en Italie, mais les décès sont essentiellement enregistrés dans les tentatives de traversée depuis l’Afrique du Nord vers l’Italie.
Il y a eu 1.930 décès sur cette route contre une soixantaine sur la route de la Grèce, généralement depuis la Turquie.
Ce bilan est plus modeste car la traversée est beaucoup plus courte entre les côtes turques et les îles grecques.

Dix-neuf décès dans le canal de Sicile la semaine dernière sont venus s’ajouter à ce bilan, précise l’ »OIM ».
Dans un des cas, 14 corps ramenés dans le port sicilien de Messine, les migrants sont morts d’épuisement et de soif après que l’eau potable eut été utilisée pour refroidir le moteur du bateau, selon les témoignages recueillis par l’ »OIM ».

– Pression maintenue à Calais –

Pour beaucoup de ces migrants, la Grande Bretagne reste l’objectif final de leur marche vers l’Europe du nord et Calais, dans le nord de la France, reste un point de passage malgré le dispositif policier mis en place par la France en coordination avec les Britanniques.

Quelque 600 tentatives d’intrusion de migrants, selon la police, ont été déjouées dans la nuit de lundi à mardi aux abords du tunnel sous la Manche, près de Calais, qui faisait par ailleurs l’objet d’une « inspection » provoquant des retards de trafic.

Ce chiffre est cependant en forte baisse comparé aux 1.700 tentatives de candidats à l’immigration en Angleterre enregistrées la nuit précédente.

Le groupe Eurotunnel qui gère l’installation sous-marine entre la France et l’Angleterre a annoncé qu’il effectuait une inspection au sein du couloir sud du tunnel, après la détection d’une « anomalie », qu’il n’a pas précisée, mais qui provoquait des retards dans le trafic mardi matin.

Les passagers devaient tabler sur une attente de deux heures au départ de Folkestone en Angleterre, et d’une heure côté français, le trafic étant détourné sur le seul tunnel nord.

Dans la nuit, environ 500 migrants ont été dénombrés aux abords du site, pour 600 tentatives d’intrusion, dont 400 ont été repoussées.
Environ 180 personnes interceptées ont été reconduites hors du site et une vingtaine interpellées, a détaillé une source policière.

– « Responsabilité morale » de l’Europe –

Selon l’ »OIM », de 3.000 à 5.000 migrants campent à Calais dans l’attente d’un hypothétique moyen de traverser la Manche.

Dix sont morts dans leurs tentatives depuis le 1er juin.

« L’Europe a une responsabilité morale et politique pour répondre (à cette crise) de façon humanitaire »,

a souligné « Eugenio Ambrosi », directeur de l’ »OIM » pour l’Union Européenne.

Il appelle à des solutions à long terme, avec des protections internationales pour ceux qui arrivent en Europe.
L’ »OIM » souligne également que les projets de renforcer les barrières autour du port et du tunnel « seront inefficaces pour contrôler les migrations irrégulières mais également dangereux pour les migrants, et augmenteront les demandes pour les passeurs ».

A Bruxelles, la Commission Européenne a indiqué que le Commissaire pour les migrations et les Affaires intérieures « Dimitris Avramopoulos » doit appeler mardi les ministres de l’Intérieur français et britannique pour voir ce que Bruxelles peut faire sur le plan de l’aide financière et pratique dans le traitement des demandes d’asile et de l’organisation des retours.

La Gazette de Boulevard Voltaire

http://www.bvoltaire.fr/  du 05/08/2015

Si c’est la « responsabilité MORALE de l’Europe », c’est celle de TOUTE l’Europe !
Or, il y a de nombreux pays européens, la Lettonie par exemple, qui ne veulent plus entendre parler de ces immigrés !


L’ »O.I.M. » a eu son utilité, mais dans un autre contexte !


Cet organisme peut faire agir les autres membres adhérents ou observateurs afin de surveiller les sources de trafic… ou ne rien faire puisqu’il est obsolète aujourd’hui.
Pourquoi ne pas les faire migrer sur le continent africain si vaste et les encadrer ?
Cela ferait beaucoup d’argent gaspillé pour des études et des palabres stériles qui serait utilisé à bon escient.
Les gens seraient chez eux, entre eux, avec leur religion, seraient aidés pour se construire une vie décente et ne pas mourir pour un rêve…à condition de bien vouloir travailler quand même !

Encore D’ Autres Tombes Saccagées !

labry-300x225 (1)

Profanations à Labry,
(Meurthe et Moselle)

Une quarantaine de tombes chrétiennes a été profanée dans le cimetière de Labry (Meurthe-et-Moselle), avec des « crucifix retournés ou brisés et une plaque funéraire dégradée », a confirmé hier soir le ministère de l’Intérieur.

« Ce lundi après-midi, les policiers de Conflans-en-Jarnisy ont constaté la profanation d’une quarantaine de tombes chrétiennes dans le cimetière de la commune de Labry »,

affirme un communiqué du ministère, qui précise :

« il s’agit de la cinquième profanation de cimetière dans le département depuis le début de l’année 2015 ».

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve « condamne avec la plus grande fermeté » cette profanation et conclut :

« Ces actes inacceptables appellent une réponse pénale ferme.
Les enquêtes devront permettre d’en poursuivre les coupables.
Le ministre de l’Intérieur adresse tout son soutien aux autorités des communes concernées, ainsi qu’aux familles victimes de ces dégradations ».

La petite commune de Labry est située dans le canton de Jarny, dans l’arrondissement de Briey.
Sa population est de 1.682 habitants.
Traversé par l’Orne, le village est à environ 5 km du parc régional de Lorraine.
Labry est membre de la communauté de communes du Jarnisy.

« Nous prenons cela très au sérieux », a dit le procureur de Briey, « Yves Le Clair », qui a toutefois évoqué des « dégradations », plutôt qu’une « profanation ».

Selon le magistrat, c’est le maire de Labry, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Metz, qui a appelé la police à la suite de ces dégradations.

« Trente-cinq ornements funéraires, principalement des crucifix et des plaques, ont été déplacés », dont quatre ont été brisés, a précisé Monsieur « Le Clair ».

« Le cimetière militaire qui jouxte le cimetière civil où se sont déroulés ces faits n’a subi aucune dégradation », a-t-il encore souligné.

« D’après les dires du maire de Labry, ces faits sont susceptibles d’être l’œuvre de jeunes pour faire les idiots », a encore dit le procureur.

Sur « BFMTV », le maire a dénoncé un acte de « vandalisme » très « choquant » pour les familles.
Selon « Luc Ritz », le village compte trois cimetières dont un site militaire allemand qui n’a pas été visé.

« Dans le cimetière concerné, il y a environ 200 tombes.
Il y a des crucifix retournés et un seul est cassé au sol »

a-t-il précisé, affirmant que les familles touchées se rendront sur place mardi.

« On sera là pour les accueillir »,

selon l’élu local.

 

http://www.estrepublicain.fr/faits-divers  du 04/08/2015

Des discours, des palabres mais rien de concret !
Nous sommes fatigués de ces gouvernants qui ne savent que promettre !
Pendant ce temps notre beau pays devient un vrai champ de bataille !

le 05/08/2015
Des « gothiques » et « autres satanistes »(sic!) ont été arrêtés.
Cela me rappelle une autre affaire…

Les hôpitaux psychiatriques ont fait leur temps, maintenant ce sont ces adeptes un peu marginaux qui ont la faveur.
Des adultes, encore fragiles à 18 ans, mais des mineurs gothiques ou satanistes !
Mais que font des enfants de 12 ans dehors sans les parents ?
Où sont les parents et ont-ils conscience de la dérive de leurs enfants ?

Raz-Le-Bol Des Musulmans En Europe.

immigration-jeunes (1)

« Geert Wilders »
sur l’immigration.

Jetez ce plan de la Commission européenne aux ordures, plus aucun demandeur d’asile !

Discours du 11 juin 2015 de Geert Wilders, Leader du Parti pour la Liberté (PVV) au parlement néerlandais sur la crise européenne de l’immigration.

Image de prévisualisation YouTube

Traduction par « Rosaly »
(note de la traductrice :
La traduction française diffère parfois légèrement du texte anglais, car j’ai demandé à mon mari de vérifier le discours en néerlandais et j’ai donc apporté quelques petites modifications.)

 

Madame la Présidente,

Bruxelles veut nous contraindre à accueillir des milliers de demandeurs d’asile supplémentaires.
Ils utilisent des mots savants comme « redistribution » ou « relocalisation ».
En fait, cela signifie tout simplement plus de demandeurs d’asile, à la recherche du bonheur, plus d’islam aux Pays-Bas et, Madame la Présidente, plus de terroristes, car « ISIS » a déjà annoncé, que certains feraient la traversée en bateau parmi les réfugiés.

Madame la Présidente, à Bruxelles, ils sont devenus fous.
Leurs larbins à La Haye acquiescent avec quelques « oui … mais » ».
Au nom du ciel, comment cela est-il possible ?

L’année dernière aux Pays-Bas, il y eut un record de 24.000 demandeurs d’asile, mais ce n’était pas encore suffisant.
Ce gouvernement et Monsieur « Rutte » (Premier ministre) veulent en rajouter quelques milliers supplémentaires.

Chaque demandeur d’asile coûte annuellement aux Néerlandais 36.000 Euros par personne.
Rien que l’année dernière, les demandeurs d’asile ont coûté aux contribuables 876.000 millions d’Euros.

Et cela, Madame la Présidente, illustre bien les choix faits par Monsieur « Rutte » : dépenser des centaines de millions pour les demandeurs d’asile et démolir nos services de santé pour nos personnes âgées.
Et d’ici quelques semaines, sans l’ombre d’un doute, encore plus d’argent sera versé pour la Grèce, mais les Néerlandais, eux, devront travailler plus longtemps, tout en voyant leur assurance chômage diminuer.
Soins gratuits pour les demandeurs d’asile, Madame la Présidente, et droit prioritaire au logement social.
En même temps, le PM demande aux Néerlandais de bien vouloir patienter …

Madame la Présidente, Monsieur « Rutte » se définit comme le PM de tous les Néerlandais.
Il serait plutôt le roi des demandeurs d’asile, le bienfaiteur de l’Afrique et de la Grèce et … le démolisseur de notre système de santé.

Les Pays-Bas sont dirigés par une élite, dont les priorités sont arbitraires.
Le gouvernement a perdu tout contact avec la réalité.
Personne aux Pays-Bas, à l’exception de ces quelques 66 députés perdus, ne veut du plan de la Commission européenne.

Madame la Présidente, on doit stopper l’arrivée des demandeurs d’asile.
Plus un seul !
Trop c’est trop !
Nous en avons plus qu’assez dans notre pays.
Renvoyez-les, comme l’Australie, pays respectable, le fait.
Renvoyez-les, en toute sécurité, mais renvoyez-les.
Et laissez ces richissimes pays arabes du Moyen Orient, comme l’Arabie saoudite et les Etats du Golfe, qui ne font absolument rien, s’occuper d’eux ou payer, pour qu’ils soient pris en charge en Afrique.

Madame la Présidente, il est grand temps d’arrêter de faire sombrer ce pays.
Nous devons abandonner cette politique de frontière ouverte et cesser de faire entrer la moitié du monde dans notre pays.
Nous devons arrêter de distribuer notre argent.

Chaque année, des milliards et des milliards de notre argent sont encore et encore dépensés, pour le développement en Afrique, pour une politique d’asile des plus insensées, pour les élites étrangères de Bruxelles, ayant la tête dans les nuages.

Je demande au PM : arrêtez cela !
Dépensez cet argent ici aux Pays-Bas.

Dépensez cet argent pour nos gens,
ces gens que nous représentons ici.
Ce sont ces gens, qui nous ont élus .
Ce sont ces gens, que nous représentons.
Ce sont eux nos priorités et non les gens d’Afrique.

Madame la Présidente, trop c’est trop.
Jetez ce plan de la Commission européenne aux ordures.
Plus aucun demandeur d’asile.

Je terminerai avec la motion suivante :
le Parlement, ayant pris en considération les délibérations, demande au gouvernement de rejeter le plan « de relocalisation et d’installation» et d’assurer, qu’aucun demandeur d’asile supplémentaire ne soit autorisé à entrer aux Pays-Bas.

 

Le blog de Christine Tasin  du 31/07/2015

Un Placebo Pour L’ Opinion Publique !

terror-1

Vigipirate,
le « placebo » de la sécurité !

Les accords imposés à des pays par d’autres occupent le devant de la scène politique.

L’international est à la une.
On observera combien cette réalité relativise la démocratie.
Les peuples souverains ne le sont plus guère, et sans perdre la guerre, ils se soumettent néanmoins.
La réalpolitique triomphe puisque les responsables des pays qui comptent imposent leurs règles à ceux qui comptent moins.
Bien sûr, le degré de soumission dépend aussi de la taille du soumis.
Il est préférable d’être l’Iran que la Grèce.

Que deviendra l’accord grec auquel « Tsipras » avoue ne pas croire ?
Que fera l’Iran de celui qu’il a obtenu au grand dam d’Israël ?
Les parlements des pays concernés donneront un vernis démocratique à des processus marqués par les calculs à court terme des politiciens, Hollande ou Obama, par exemple, mais qui oserait affirmer que le premier a servi l’Europe et le second la paix au Moyen-Orient ?

C’est pourquoi, en contrepoint de ces fausses bonnes nouvelles qui peuvent donner envie de partir en vacances l’humeur joyeuse, je voudrais commenter une expérience vécue avant-hier dans ma ville de Tourcoing.
A la suite d’un accident mortel survenu au cours d’une fuite devant une intervention policière, des échauffourées et des incendies de véhicules avaient embrasé une partie de la ville au début du mois de Juin.

Il est donc urgent de montrer à la population que tous les moyens sont mis en oeuvre pour que règne désormais l’ordre républicain.
L’un de ces moyens repose sur le « Plan Vigipirate » destiné à prévenir les actes terroristes.
En centre-ville, déambulait donc, ce mardi, une patrouille composée de trois « bérets verts » sur pied de guerre, conduits par deux policiers plutôt bonhommes.
Cet imposant équipage croisa dans une rue piétonne une femme voilée de noir du haut en bas, dont les yeux seuls étaient visibles.
Bref, elle portait le type même du vêtement que la loi interdit dans l’espace public.

Le policier gradé qui commandait le groupe de surveillance esquissa un geste discret en direction de la contrevenante et continua son chemin.
N’ayant rien perdu de la scène, je l’interpellais- juste revanche- pour lui demander pourquoi il ne l’avait pas verbalisée.
Sa réponse tint en deux arguments :
D’abord, la patrouille agit dans le cadre de vigipirate et n’est pas là pour verbaliser les tchadors.
Ensuite, ça ne sert à rien, « on » leur paye les contraventions.

Cet événement en apparence insignifiant est essentiel car il révèle à lui seul combien notre société est devenue un décor où s’agitent des personnages fictifs mis en scène par des politiciens assez habiles pour faire croire que notre démocratie est autre chose qu’une falsification, un trompe-l’oeil destiné aux benêts que sont les citoyens et contribuables.
Résumons :
Scandalisés par cette offense à la laïcité et à la dignité de la femme que constitue le voile intégral, nombre de politiciens ont voulu interdire la burka ou le niqab .
J’avais rédigé une Proposition de loi en ce sens pour rappeler notamment que le seul principe qui pouvait être invoqué était celui de la sécurité dans l’espace public.
La liberté du vêtement pour des raisons d’ordre religieux ou liées au sexe appartient à chacun. Lorsque le masque permet d’échapper à la videoprotection, l’impératif de sécurité permet au contraire de l’interdire.
J’observe que les patrouilles de « vigipirate » n’ont sans doute pas bien compris la loi et laisseront passer une bombe vivante éventuelle sans encombre alors qu’un contrôle préventif aurait pu l’arrêter, ou tout au moins l’identifier afin de contribuer, même après coup, au renseignement.
Le rôle des caméras est dissuasif, mais aussi et surtout utile aux élucidations.
C’est pourquoi, lorsqu’on se trouve dans le cadre de « vigipirate », il faut verbaliser et démasquer les visages voilés.
Bref, la loi votée n’est pas appliquée, et ceux qui ne la respectent pas ont même le plaisir de narguer policiers et militaires.

La loi et le débat qui l’a entourée, un attrape-nigauds !

A force de ne pas donner suite au travail policier, on a dilapidé l’autorité des policiers et des gendarmes, découragé leur action, et fourni d’excellentes raisons aux moins motivés..
Etait-il utile en plaçant nos soldats dans une situation d’impuissance et sous la dépendance de policiers, de réduire aussi leur prestige pourtant justifié par des opérations réussies comme celle du Mali ?
L’armée est faite pour s’attaquer à l’Etat islamique et le détruire.
Elle n’a pas pour vocation de surveiller les édifices et les rues.
Non seulement cette présence est inutile et fera défaut là où l’attaque aura lieu, comme on l’a vu récemment à l’occasion d’une décapitation et d’une tentative d’attentat sur le site d’Air Products en Isère, classé Seveso, mais elle expose dangereusement des soldats, dont les effectifs sont devenus tragiquement insuffisants.
Récemment, un projet de décapitation d’un officier de Port-Vendres a été découvert.
Un vol important a également été commis sur un site militaire mal surveillé à Miramas.
Mais l’armée surveille la place de Tourcoing pour impressionner les Tourquennois, enfin, ceux qui n’ont pas la moindre idée d’attentat en tête…
De même des effectifs policiers limités empêchent bien sûr de suivre en permanence les individus dangereux.
Tous les auteurs d’attentats depuis « Merah » étaient « connus » des services de police, mais la surveillance a dû être relâchée faute de moyens.
Lorsqu’un ennemi est nombreux et peu prévisible, la défense est un leurre.

Il ne s’agit plus de sécurité, mais de guerre, dans laquelle l’attaque est la meilleure des stratégies.

Vigipirate est donc le placebo destiné à l’opinion publique pour lui faire oublier que l’Etat ne fait pas appliquer la loi, n’assure pas la sécurité des citoyens, et ne fait pas vraiment la guerre aux ennemis du pays.

Notre Etat fait lourdement semblant…

Christian Vanneste

http://www.ndf.fr/  du 18/07/2015

Guerres De Religion En Terre D’Islam !

eu34-300x199 (1)

Une crise croissante
en Arabie saoudite !

La brutalité de l’attaque du régime saoudien contre le peuple yéménite est largement ignorée par les médias occidentaux.
Le régime saoudien utilise du phosphore blanc, une arme chimique mortelle, dans des zones civiles.
Le régime saoudien bombarde hôpitaux, écoles, centrales électriques et d’autres infrastructures civiles.
Le nombre de morts a déjà dépassé 4.000 personnes et est en constante augmentation, avec le nombre de blessés arrivé à presque 10.000.

L’ attaque criminelle de l’Arabie saoudite contre le peuple du Yémen est illégale en vertu de toutes les normes du droit international.
Le Yémen n’a pas attaqué ni en aucune façon menacé l’Arabie Saoudite.
L’Arabie Saoudite n’a donc aucune raison justifiable pour pratiquer un tel terrorisme contre la population du Yémen.

L’attaque sur le Yémen est en fait une réponse à un soulèvement populaire contre un président fantoche.

La coalition des forces opposées aux saoudiens au Yémen comprend les rebelles chiites Houthis (« Ansarullah »), des sunnites, des laïcs, des marxistes et des baasistes.
Si ces forces prenaient le contrôle du pays, elles auraient aussi le contrôle de vastes ressources pétrolières.
Le Yémen pourrait dès lors devenir, comme certains commentateurs américains le craignent ouvertement, un autre Iran avec des ressources de pétrole sous contrôle national, libres du contrôle des banquiers occidentaux.
C’est ce qui explique sans doute l’intervention saoudienne.

Toutefois, en plus du contrôle des ressources pétrolières du Yémen, l’Arabie saoudite est également poussée à lancer son attaque contre le Yémen, car il fait face à des crises internes en son propre sein.

Instabilité à l’intérieur
des frontières saoudiennes

La baisse récente des prix du pétrole n’a pas vraiment fait mal à la petite classe de riches aristocrates.
Ils continuent à vivre dans la splendeur absolue.
Cependant, au-delà des cercles du pouvoir, de nombreuses personnes ressentent les effets d’une crise économique.
Ainsi 35% des travailleurs saoudiens sont maintenant au chômage.

Le régime saoudien professe la version wahhabiste de l’Islam « sunnite ».
Le wahabbisme est la religion officielle de l’Etat saoudien.
Cependant, les secteurs de l’Arabie Saoudite qui contiennent de grandes réserves de pétrole du pays sont largement peuplées par des gens qui pratiquent une autre vision de l’Islam : l’Islam chiite.

La communauté chiite en Arabie saoudite souffre d’une discrimination extrême.
Les « chiites » fréquentent des écoles séparées.
Et même dans leurs propres écoles, il leur est interdits d’avoir des principes « chiites ».
Dans les écoles saoudiennes, on enseigne d’ailleurs aux enfants que les « chiites » sont des apostats et que l’islam « chiite » est un «complot juif» contre le roi d’Arabie saoudite.
Les dirigeants de la communauté « chiite » sont fréquemment exécutés pour des infractions mineures comme « outrage au roi. »

Les « chiites » sont confinés par la loi en Arabie Saoudite à ne pouvoir travailler que dans des emplois impliquant un travail manuel.
De nombreux « chiites » résident donc dans les zones avec de grands gisements de pétrole et ils travaillent à l’extraction pétrolière.
Ils n’ont pas de représentation syndicale sur le travail et sont confrontés à la répression extrême, si jamais ils tentent de contester les conditions de travail épouvantables.

La crise économique récente a provoqué une baisse de leurs salaires due à la baisse des prix du pétrole.
Cela a augmenté encore la mauvaise humeur des ouvriers « chiites » qui se sont déjà rebellés dans le passé.
Inutile de préciser que la situation s’est encore plus tendue depuis que les opérations saoudiennes ont commencé au Yémen.

L’Arabie Saoudite a également une grande population de travailleurs immigrés provenant d’endroits comme l’Afrique et l’Asie.
Ces travailleurs sont également confrontés à l’exploitation et à des conditions de travail décrites comme «esclavagisme des temps modernes».
Certains ont aussi été exécutés sans que l’on ait même averti leurs pays d’origine.

L’armée saoudienne est principalement composée d’étrangers qui sont soit embauchés comme mercenaires ou enrôlés de force dans l’armée.
Ainsi ce sont des milliers de Bangladais, de Népalais et d’autres nationalités qui portent des uniformes saoudiens et font face sur la frontière yéménite.
Le problème est qu’il semble que les désertions soient nombreuses car en effet, ces étrangers bien mal traités par les Saoudiens n’ont aucun désir de se faire tuer au nom de leurs maîtres saoudiens.

Un nouveau Moyen-Orient ?

L’armée saoudienne, si elle a le quatrième plus gros budget mondial, n’a sans doute pas la capacité de mener une guerre efficace au sol au Yémen.
La dissidence croissante dans les rangs de son infanterie et l’instabilité croissante parmi la population des régions chiites, riches du pétrole, pourrait bientôt déborder dans une crise interne gravissime pour le régime saoudien.

La cible principale du régime saoudien au Yémen est l’organisation de « Ansarullah », un groupe de révolutionnaires Zaidi « chiites » qui admirent les bolivariens en Amérique latine et sont inspirés par la révolution iranienne de 1979.
Ils se sont armés et sont actuellement au centre d’un large front uni dans la société yéménite.
Déjà, des rapports font référence au fait que les travailleurs « chiites » au sein de l’Arabie saoudite, ressentent une grande sympathie à l’égard de « leurs frères Zaidi » de « Ansarullah ».
La communauté « chiite », qui fait face à des années de discrimination et d’humiliation, pourrait bientôt exploser de colère.

Et les dirigeants saoudiens doivent s’interroger sur la marche à suivre.
Ils pourraient décider d’essayer d’en finir vite et de donner l’ordre d’une invasion terrestre du Yémen.
Mais cela pourrait tourner à la catastrophe puisque les désertions sont massives avant même le début de toute invasion terrestre…

Par contre, la société yéménite est unie et prête à se battre !
Les groupes armés présents dans  presque chaque quartier des villes sont prêts à mener une lutte sans pitié contre les troupes saoudiennes.
342 000 personnes se sont enrôlées dans les milices populaires qui sont coordonnées au sein des « Comités Populaires ».

Dans le cas de combats terrestres, certains pensent  que cela pourrait bien être l’Arabie saoudite qui tombe dans le chaos complet.

On pourrait bien devoir donner raison à l’ancienne secrétaire d’Etat « Condoleezza Rice » qui disait récemment que la situation au Yémen pourrait vraiment provoquer la naissance d’un «nouveau Moyen-Orient. »
(NDLR : Mais pas celui rêvé par les USA !)

Source : http://journal-neo.org

manager

http://www.noterror.fr/  du 07/07/2015

 

Ouvrez Les Yeux, Caniches D’ Obama.

obama-300x212 (1)

Pourquoi l’Occident
hait-il Poutine ?

Voilà un éclairage qui permet de mieux analyser ce qui se cache derrière l’agressivité américaine suivie par les vassaux occidentaux, parmi lesquels la France est sans doute le pays le plus zélé.
Le « REVEIL FRANÇAIS » ne cesse de dénoncer cette imposture qui peu à peu se dévoile aux yeux des peuples.

§§§§§§

Les raisons officielles

Nous savons tous que les gouvernements occidentaux, emmenés par les Etats-Unis et le Royaume-Uni, se sont retournés contre la Russie.
Les raisons données par les médias sont nombreuses:
– La Russie a essayé d’empêcher l’Ukraine de rejoindre l’Union européenne.
– La Russie a aidé les « rebelles pro-russes » à abattre le « MH-17″.
– La Russie a « envahi » illégalement la Crimée.
Des milliers de troupes et de tanks russes combattent en Ukraine.
Certains d’entre nous pensent que ces affirmations sont de la propagande de guerre à l’intention des citoyens de l’Ouest dans le but de justifier des sanctions contre la Russie et de faire monter les tensions militaires.

Les raisons géopolitiques

Beaucoup moins largement débattues, mais beaucoup plus importantes, il y a les raisons géopolitiques qui considèrent les zones de conflit entre les intérêts économiques des Etats-Unis et ceux de la Russie… et ceux de la Russie et de la Chine.

Pour le moment, l’Union européenne est très dépendante de l’énergie russe.
Les Etats-Unis aimeraient faire cesser cela.
Le conflit en Ukraine est un élément important du processus visant à séparer économiquement l’UE de la Russie.

Mais il y a aussi un programme plus vaste.
La Chine et la Russie dirigent les BRICS, ce groupe de pays rassemblant le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud.
Les pays des BRICS veulent développer un système économique mondial qui ne dépende pas du dollar US.
Ils veulent être indépendants du « Fonds monétaire international » (« FMI ») et de la Banque mondiale.
La Chine a aussi suggéré à l’Europe qu’elle se joigne à elle et à la Russie dans ce qu’elles appellent la Nouvelle route de la soie, qui s’étend dans toute l’Eurasie, de Lisbonne à Shanghai.
Inutile de dire qu’il n’y a pas de place pour les Etats-Unis dans ce plan, ce qui donne une autre raison de couper les liens économiques entre la Russie et l’Union européenne.

La raison secrète

La guerre qui n’a pas eu lieu !
Tous ces facteurs sont importants, mais il y en a encore un autre, qui n’est jamais débattu dans les médias occidentaux.
L’élément déclencheur de la soudaine hostilité contre la Russie et Poutine peut être trouvé dans presque tous les événements non déclarés qui se sont déroulés entre la fin d’août et le début de septembre 2013.
Ce qui est arrivé dans cette période cruciale est qu’une attaque surprise de l’Otan contre la Syrie a été stoppée par la Russie.
C’était probablement la première fois depuis la Deuxième Guerre mondiale qu’une attaque militaire planifiée par l’Occident se trouvait confrontée à une force suffisante pour exiger son annulation.
On n’a pas dit aux gens en Occident pourquoi leurs dirigeants bellicistes au discours martial ont fermé les yeux.
Ils ont reculé et ont décidé de changer leurs plans.
Le nouveau plan :
Démolir l’Ukraine et s’emparer de la Crimée au profit de l’Otan.
Cela, à l’évidence, n’a pas marché non plus… et le désordre qu’ils ont créé est toujours là !

L’attaque USA/France
prévue sur la Syrie

Tôt le matin du samedi 31 août 2013, un officiel américain a téléphoné au cabinet du président Hollande pour lui dire d’attendre un appel d’Obama plus tard dans la journée.

« Présumant que ce téléphone du soir annoncerait le début des frappes aériennes états-uniennes (contre la Syrie),
Hollande a donné l’ordre à ses officiers de mettre au point leurs propres plans d’attaque.
Les avions de combat Rafale ont été chargés de missiles de croisière Scalp.
On a ordonné à leurs pilotes de lancer leurs munitions d’une portée de 250 miles quand ils se trouveraient sur la Méditerranée. »

( Cité d’après un article de « David Axe », en anglais :

« Les bombardiers français étaient chargés, les rebelles syriens étaient déployés – Tous attendaient le OK d’Obama pour attaquer ».

https://medium.com/war-is-boring/69247c24253f)
Autrement dit, à ce moment-là, les pilotes français et les troupes états-uniennes attendaient seulement l’ordre final du président Obama pour lancer leur attaque.
Toutefois, plus tard le même jour, à 18h15, Obama a appelé le président français pour lui dire que l’attaque programmée le 1er septembre à 3h du matin n’aurait pas lieu comme prévu.
Il devait consulter le Congrès.
(http://israelmatzav.blogspot.com.au/2013/09/france-was-ready-to-strike-syria-obama.html)
Trois jours plus tard, à 6 h 16 GMT mardi 3 septembre, deux missiles dirigés vers la côte syrienne étaient lancés « depuis la partie centrale de la Méditerranée », mais ils n’ont pas atteint la Syrie.
(http://beforeitsnews.com/middle-east/2013/09/two-missiles-launched-toward-syria-fall-into-the-sea-2454030.html)

« Les deux missiles se sont écrasés en mer. »
(http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/syria/10282788/Missiles-launched-in-Mediterranean-towards-Syrian-coast-claims-Russian-defence-ministry.html)

Il existe différentes versions de ce qui s’est produit.
Selon « Israël Shamir » :

« Un journal libanais, citant des sources diplomatiques, a affirmé que les missiles étaient lancés depuis une base aérienne de l’Otan en Espagne et qu’ils ont été abattus depuis un navire par le système de défense russe mer-air.
Une autre explication proposée par Asia Times soutient que les Russes ont utilisé leurs brouilleurs GPS, puissants et bon marché, pour rendre impuissants les Tomahawks, très chers, en les désorientant et en les poussant à l’échec.
Il y a encore une autre version, qui a attribué le lancement aux Israéliens,
soit qu’ils étaient prêts à abattre les missiles,
soit qu’ils observaient les nuages comme ils le prétendent. »

Les navires de guerre étaient prêts.

Il est difficile de savoir ce qu’il y a derrière ce lancement de missile raté, mais cela n’a pas déclenché de guerre. Nous pouvons tous en être reconnaissants.
Sur la carte ci-dessous, nous pouvons voir l’impressionnante collection de navires de guerre en position au large de la Syrie à l’époque.
(https://fbcdn-sphotos-b-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash3/1176205_566256046755921_1140583716_n.jpg)

carte-navires

Un article dans Global Research a parlé d’un « déploiement naval massif des Etats-Unis et de leurs alliés en Méditerranée orientale au large de la côte syrienne ainsi que dans la mer Rouge et dans le golfe Persique. »
(http://www.globalresearch.ca/massive-naval-deployment-us-and-allied-warships-deployed-to-syrian-coastline-before-the-august-21-chemical-weapons-attack/5347766)

Navires et Syrie
A ce moment-là, il semblait presque certain que les Etats-Unis et leurs alliés lanceraient une attaque contre la Syrie.

Au lieu de quoi, l’attaque prévue a été reportée sine die.
Comme le dit « Israël Shamir » :

« les volontés de fer de l’Amérique et de l’Eurasie s’étaient croisées en Méditerranée orientale »,

et les Etats-Unis ont subitement décidé de reculer devant ce grave conflit militaire.
Un commentateur a plaisanté en disant qu’Obama avait finalement mérité son prix Nobel de la paix, après ça.

Voici l’évaluation de la situation par le « Saker », un opposant véhément à ce qu’il appelle l’Empire anglo-sioniste.
Parce que, de par sa vie antérieure, le « Saker » a une connaissance intime du fonctionnement des affaires militaires de l’Otan.

« Moins remarqué, il y a eu l’envoi par la Russie d’une force navale opérationnelle, assemblée à la hâte mais compétente, sur la côte syrienne.
Pas une force suffisamment importante pour battre la marine US, mais une force capable de fournir à l’armée syrienne une vision complète du ciel au-dessus et au-delà de la Syrie.
Autrement dit, pour la première fois, les Etats-Unis ne pouvaient pas réaliser une attaque surprise sur la Syrie, pas avec des missiles de croisière, pas avec leur puissance aérienne.
Pire, la Russie, l’Iran et le « Hezbollah » se sont lancés dans un programme d’assistance matérielle et technique à la Syrie, avoué, et non avoué, qui a fini par vaincre l’insurrection wahhabite. »

http://thesaker.is/submarines-in-the-desert-as-my-deepest-gratitude-to-you/

Pourquoi les Etats-Unis ont-ils
modifié leurs plans ?

Il nous est difficile de connaître toutes les manœuvres qui se sont déroulées en coulisses en août et en septembre 2013, mais le résultat final est clair.
Après des années de tensions croissantes et de menaces, les Etats-Unis et leurs « alliés » ont décidé de ne pas attaquer la Syrie comme ils l’avaient prévu.
Etant donné que la rhétorique et le déploiement militaire contre la Syrie semblaient suivre le scénario utilisé pour l’Irak et la Libye, il y a eu peu de débats en Occident sur les raisons pour lesquelles les Etats-Unis et leurs amis ont subitement changé leurs plans.
Maintenant, avec le recul, nous pouvons voir que cette attaque directe ratée a mené à une attaque indirecte croissante et à la montée de ce qui est maintenant connu comme l’Etat islamique.

Deux des raisons évidentes que je peux déceler à ce changement soudain ne sont pas la sorte de choses que les dirigeants politiques occidentaux veulent débattre.

L’une est le fait que ces guerres sont très impopulaires.
Comme résultat des mensonges et des échecs innombrables révélés sur les guerres sauvages et inutiles en Afghanistan, en Irak et en Libye, il semble que certains politiciens écoutent leurs citoyens. Comment pouvez-vous expliquer autrement la décision inattendue du parlement britannique, le jeudi 29 août, de voter contre la participation du Royaume-Uni à toute frappe contre la Syrie ?
L’autre raison est l’étendue des concentrations de troupes de la Syrie, de la Russie et même de la Chine.
(http://www.redflagnews.com/headlines/alert-china-sends-warships-to-syria-joining-russian-warships-in-mediterranean-sea)
Les Russes et les Chinois n’ont pas seulement bloqué les Etats-Unis au Conseil de sécurité.
Ils ont « voté » avec leur matériel militaire.
Ils ne sont pas satisfaits de ce que les Etats-Unis avaient projeté pour la Syrie et ont fait clairement savoir qu’ils recourraient à la force pour les arrêter.
Quand les Chinois ont-ils envoyé pour la dernière fois des navires de guerre en Méditerranée ?

La Russie et la Chine n’approuvent clairement pas la manière dont les Etats-Unis décident d’envahir un pays après l’autre.

Qu’est-ce que ça veut dire?

Pour des raisons qui ne sont pas difficiles à imaginer, il y a eu peu de discussions sur la signification plus large de ces événements dans les médias occidentaux.
Cependant, des commentateurs comme « Israel Shamir » et « Pepe Escobar » croient que ces événements signalent un changement important dans l’équilibre des pouvoirs dans le monde.
Ce qui suit est tiré d’une présentation par « Israel Shamir » au « Rhodes Forum » le 5 octobre 2013:

«Tout d’abord, la bonne nouvelle.
L’hégémonie américaine, c’est du passé.
La brute a été maîtrisée.»

«Nous avons franchi le cap de Bonne-Espérance, symboliquement parlant, en septembre 2013.
Avec la crise syrienne, le monde a opéré un virage essentiel de l’Histoire moderne.
C’était un quitte ou double presque aussi risqué que la crise des missiles cubains de 1962.»

«Les risques d’une guerre totale étaient élevés, car les volontés de fer de l’Amérique et de l’Eurasie s’étaient croisées en Méditerranée orientale.
Il faudra un certain temps pour que ce que nous avons vécu fasse son chemin dans les consciences : c’est normal pour des événements d’une telle ampleur.»

(http://www.globalresearch.ca/the-war-on-syria-the-september-2013-military-stand-off-between-five-us-destroyers-and-the-russian-flotilla-in-the-eastern-mediterranean/5355644)

Par « EURASIE », il faut entendre la Russie et la Chine.

En termes crus, ces deux pays ont simplement contraint les Etats-Unis à reculer et à annuler leurs plans de guerre.
Généralement, les gens ordinaires aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et dans beaucoup d’autres pays étaient tout aussi opposés à l’attaque que le peuple syrien lui-même.
« Pepe Escobar » est encore plus dramatique.
Dans un article du 17 octobre, après le recul du gouvernement de Washington sur la Syrie, il explique qu’il y a eu un changement de politique à Pékin.
Maintenant, pour la Chine, fini de mettre des gants diplomatiques.
Il est temps de construire un monde « désaméricanisé ».
Le temps est venu d’une monnaie de réserve internationale qui remplace le dollar US.
(http://www.alternet.org/world/de-americanized-world-and-china)
Cette nouvelle approche est présentée dans un éditorial de Xinhua.
(http://news.xinhuanet.com/english/indepth/2013-10/13/c_132794246.htm.)
(Cela semble être le même important éditorial analysé par « Jeff J. Brown » dans le post de Wikileaks « Baba Beijing’s Belly Laugh Felt Round the World », (http://www.wikileaksparty.org.au/baba-beijings-belly-laugh-felt-round-the-world-2/).
La seule différence que je peux voir est que « Jeff Brown » se réfère à un auteur nommé « Tang Danlu », tandis que le site web de « Xinhua » se réfère à « Liu Chang » comme l’auteur de l’article.)
La dernière goutte qui a fait déborder le vase a été l’arrêt des États-Unis [faillite budgétaire bureaucratique, NdT] venant s’ajouter à la crise financière provoquée par les banques de Wall Street.

Cet éditorial cite ce qui est peut-être le paragraphe le plus important :

« Au lieu de remplir ses obligations comme une puissance dirigeante responsable, un Washington égocentrique a abusé de son statut de superpuissance et a même introduit davantage de chaos dans le monde en transférant ses risques financiers à l’étranger, provoquant des tensions régionales dans des conflits territoriaux, et menant des guerres injustifiées couvertes par des mensonges.
(http://news.xinhuanet.com/english/indepth/2013-10/13/c_132794246.htm)
Dans sa nouvelle stratégie la Chine s’appuie sur au moins trois principes.
Le premier est de stopper les aventures militaires des Etats-Unis.
Toutes les nations doivent respecter le droit international et régler les conflits dans le cadre des Nations unies.
Le deuxième est d’élargir l’adhésion à la Banque mondiale et au Fonds monétaire international pour inclure des pays émergents et en développement.
Le troisième est de travailler à une « nouvelle monnaie de réserve internationale qui doit être créée pour remplacer la domination du dollars US ».

(http://www.alternet.org/world/de-americanized-world-and-china)

Peut-être est-ce pour cette raison que les dirigeants à l’Occident ne célèbrent pas cette guerre qui n’a pas eu lieu.
Les Russes et les Chinois ont forcé l’Occident à respecter le droit international et à éviter une guerre illégale.

De plus, les Chinois voient cela comme le commencement d’une nouvelle ère dans la politique mondiale.

Ils veulent « désaméricaniser » le monde.

Cela signifie que les Etats-Unis et leur petit groupe d’amis en Europe de l’Ouest et au Japon devront reconnaître qu’ils ne peuvent pas prendre de leur propre chef toutes les décisions importantes dans le monde.

Article original : Australianvoice.livejournal.com
Traduction : « Diane Gilliard » pour « ArrêtsurInfo.ch »

http://reveil-francais.fr/  du 18/05/2015

Risqué D’ Appuyer Là Où Ca Fait Mal !

Prison ferme pour Patriotisme.

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

 Vers un renforcement du
gouvernement d’occupation

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Faut-il voter Front National ?

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

A propos du mythe de
l’égalité raciale

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Ce que les médias
antiblancs occultent

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Les réseaux Valls pour 2017

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

L’ état policier occulte

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

 « Histoire »
« d’une dépression juive »

§§§§§§

Il Faut Plus Que S’ Entraîner Au Djihad

djihadiste-282x300 (1)

 

Opération Ratée !

Deux djihadistes s’entraînent au combat sur le sol liégeois et attisent la haine envers les juifs sur internet.

Deux candidats djihadistes qui avaient tenté de rejoindre la Syrie afin de participer aux activités de l’Etat islamique ont été condamnés vendredi par le tribunal correctionnel de Liège à des peines de prison assorties de sursis probatoires.
Leurs familles étaient parvenues à interrompre leur voyage alors qu’ils avaient fait étape en Turquie.

Ce vendredi matin au palais de justice de Liège.
Ces deux Liégeois âgés de 22 et 27 ans s’étaient radicalisés en fréquentant une mosquée de Liège au contact d’individus originaires de Tchétchénie.
Ils avaient quitté la Belgique le 26 juillet 2013 pour se rendre à Istanbul.

Leur départ à destination de la Syrie avait été fêté au sein de la mosquée.
En leur qualité de futurs combattants, ils avaient bénéficié d’une collecte de fonds destinée à alimenter les activités de l’ »Etat islamique ».
Ces deux individus s’étaient également entraînés au combat sur le sol liégeois.
Le plus jeune avait répandu sur un réseau social des messages de haine envers les juifs et des appels au Djihad.

Ils ne sont pas arrivé jusqu’en Syrie
Les deux prévenus n’avaient pu atteindre la Syrie car des membres de leur famille les avaient dénoncés et s’étaient rendus en urgence en Turquie pour les convaincre d’abandonner leur projet.
Après deux jours d’âpres négociations, ces candidats au Djihad avaient rebroussé chemin.

Le plus radical de ces deux prévenus était décrit comme un homme capable de mener un attentat similaire à celui de Boston.
Il a écopé d’une peine de 2 ans de prison avec sursis probatoire et d’une amende de 6.000 euros.
Le second a été condamné à une peine de 15 mois avec sursis probatoire et à une amende de 6.000 euros.

Source : http://www.lameuse.be

http://www.noterror.fr/  du 28/06/2015

Le Peuple Français Est-Il Un Appât ?

daesch (1)

Une brigade francophone
dans « la Dèche » ?

Les actes terroristes se multiplient sur le sol français.
Et en Belgique aussi, de nombreux réseaux djihadistes ont été démantelés.

La plupart des personnes impliquées sont passées en Syrie ou en Irak.

Au point qu’on peut se demander s’il n’existerait pas, au sein des groupes armées djihadistes,  des unités spéciales chargées d’encadrer les militants provenant de certains pays.

C’est en tous les cas à quoi on pourrait penser en étudiant le groupe « Katibat Jaish Muhammed » (le Bataillon de l’Armée de Muhammed).
A ne pas confondre avec le groupe pakistanais Jaish-e-Mohammed.

Ce petit groupe djihadiste officiellement indépendant compterait 150 combattants, ce qui est un nombre insignifiant pour peser sur le terrain.
On peut donc  se poser la question de savoir à quoi, il sert .
De plus, au début juin 2015, le groupe a ouvert un compte « Twitter » uniquement en Français.

Le choix de communiquer en français – plutôt qu’en arabe ou en anglais – signifie donc qu’il ne s’adresse qu’à un public provenant de France, de Belgique, voire d’Afrique du Nord.

Bien qu’il se dise indépendant tant du « Front Al-Nosra » que de l’ »Etat islamique » (« DAESH »), ce groupe est intimement lié au djihadisme international  de par son chef,   »Abu Obeida Al-Muhajir » (alias Abu Obeida Al-Masri).
Cet Egyptien, qui se serait rendu en Syrie en 2012, est un vétéran du djihad en Afghanistan dans les années 1980, où il fut à un moment proche d’ »Ossama Ben Laden.
Il a passé 12 ans en prison en Egypte, et a participé au djihad en Birmanie et en Lybie.

De plus, il semble que des membres de ce groupe aient intégré des groupes de combat commun avec les membres du « Front al Nosra » et de « DAESH »…

Pendant une certaine période en 2013/14, le groupe a contrôlé la ville d’Azaz près d’Alep, alors que « DAESH » s’emparait de la région.
Durant cette période, il est connu que la ville servait de base à de nombreux combattants français et belges.

Est-ce que le vrai but de ce groupe ne serait pas de centraliser les recrues originaires de France et de Belgique et de les préparer pour un retour « offensif » dans leur pays d’origine ?

Il serait intéressant pour le moins de s’intéresser à cette hypothèse.

D’autant plus que le compte « twitter » en Français a été activité à peine 16  jours avant l’attentat de l’Isère…

http://www.noterror.fr/ du 27/06/2015

En l’Honneur De Cette « Dèche ».

sang300x133 (1) 

La doctrine Obama
en question.

Trois attentats terroristes ont donc eu lieu.

Le jour même du premier anniversaire du califat proclamé par « Abou Bakr Al Baghdadi ».
Au cours de l’année écoulée, le califat, ou « Etat Islamique », a, pour l’essentiel, consolidé ses positions, continué à recruter, à susciter des vocations, et à obtenir des actes d’allégeance.
Il est présent dans quatorze pays, sur trois continents, et ses stratèges entendent aller plus loin encore.

On peut noter les objectifs poursuivis par chacun des trois attentats qui viennent d’avoir lieu.

  • En France, il s’agit de s’en prendre à un pays perçu comme un maillon faible du monde occidental, qui est aussi le principal pays musulman d’Europe.
  • En Tunisie, il s’agit de broyer toute perspective de redressement économique d’un pays en difficulté depuis la chute de « Ben Ali », et de tenter d’y semer un chaos qui serait le prolongement du chaos libyen.
  • Au Koweit, il s’agit de tenter d’ébranler l’une des monarchies du Golfe participant à la coalition que tente de mettre sur pied l’Arabie Saoudite, et de susciter des dissensions intérieures en s’en prenant aux chiites.

On doit surtout voir que si l’ »Etat Islamique » a une stratégie et des objectifs, ceux qui lui font face n’ont ni stratégie ni objectif.

La France ne peut avoir de stratégie.
– D’une part, parce qu’elle ne peut, à elle seule, affronter ce qui se dessine, et qui est bien plus vaste que ce qui se dit.
– D’autre part, parce que l’aveuglement continue à y régner : François Hollande persiste à parler de « terrorisme » sans oser utiliser le mot islam, et quand Christian Estrosi parle à nouveau de « cinquième colonne », il se fait fustiger de tous côtés. Les dirigeants français peuvent espérer endiguer la vague islamiste, mais, presque tous, espèrent surtout, et vainement, l’apaiser.

La Tunisie peut moins encore avoir de stratégie :
Ses dirigeants sont sur la défensive, sachant que le pays peut aisément basculer.
Leur but est de survivre, s’ils le peuvent, juste survivre.

Le Koweit a la stratégie minimale qui est celle de la coalition menée par l’Arabie Saoudite, et c’est une stratégie limitée.
Parce que des dirigeants musulmans, surtout au Proche-Orient, savent qu’ils risquent aisément de passer pour des traitres à l’islam.

La stratégie devrait être à la hauteur de la menace, et les objectifs être à la hauteur de la stratégie.

La stratégie devrait pouvoir s’énoncer en termes simples, tels ceux employés par « Ronald Reagan » lorsqu’on lui demandait ce qu’était sa solution face à l’avancée de l’Union Soviétique.
Il avait dit :

« Nous gagnons, ils perdent ».

Pour gagner, il faut voir qu’il y a un ennemi, et qu’il doit perdre.

Cet ennemi est l’islam radical, dont l’ »Etat Islamique » est aujourd’hui la pointe avancée.

Pour gagner, dès lors, il faut infliger à l’islam radical une défaite si cinglante que l’ardeur de ses adeptes qui n’auraient pas été tués tomberait alentour de zéro.
C’est possible :
« Ehud Barak », dans un récent entretien, disait que l’ »Etat Islamique » pouvait être détruit en deux jours, et il a raison.
Agir partout dans le monde occidental et hors du monde occidental pour mettre hors d’état de nuire, de manière longue ou définitive des hommes tels celui qui a décapité son employeur en Isère ne serait pas très complexe si la volonté existait.

Les objectifs seraient, donc, de détruire l’ »Etat Islamique » et d’écraser l’islam radical partout où il se trouve.

Le problème est qu’il n’y a personne pour énoncer la stratégie et pour définir les objectifs.

Le problème est qu’il existe un seul pays sur terre où des hommes existent qui ont la clarté de vision requise et qui peuvent disposer des moyens requis : celui dont « Ronald Reagan » a été le Président.
Depuis six ans et demi, celui qui occupe la position qui fut celle de « Ronald Reagan » a une vision, qui n’est pas du tout la vision requise, mais son exact inverse.

La vision de cet homme, Barack Obama, a des effets.

Cet homme est complice de l’ »Etat Islamique » et complice de l’islam radical.

Nul n’a cité son nom dans les commentaires énoncés concernant les trois attentats commémorant l’anniversaire du califat.

C’est très significatif.
Barack Obama a pourtant une doctrine :
Les attentats sont le fruit de cette doctrine.

Ceux qui ont applaudi l’élection et la réélection d’Obama devraient applaudir les attentats.

Se souviennent-ils ?

En janvier 2009, « Abou Bakr al Baghdadi » était en prison.
« Al Qaida en Irak », l’ancêtre de l’ »Etat Islamique », était largement détruit.
L’islam radical était réduit à assez peu.
« George Walker Bush » quittait la Maison Blanche.

Tout allait devenir plus beau sous Barack.

Tout est plus beau..?

sans aucun doute ! 

 

Dèche

 

Guy Millière pour « Dreuz.info ».

http://www.dreuz.info/  du 27/06/2015

Aucun média n’a évoqué que c’était une date anniversaire pour le califat !
Ont-ils eu la trouille de paniquer ce pauvre petit peuple ignare ?
Par contre, les bassiner toute la journée pour les maintenir dans la méfiance, la hantise de faire partie des victimes, ça ils ne s’en privent pas !
Agissez au lieu de tergiverser !

Nos Gouvernants Sont Des Dhimmis.

Valls-sur-islam

A l’heure où ces lignes sont écrites, vendredi, entre 11 heures et midi, la France apprend qu’un nouvel attentat islamique vient de se produire, dans une usine d’air liquide, dans l’Isère, à Saint-Quentin-Fallavier.
On parle d’une voiture ayant foncé sur des bonbonnes de gaz, et d’un homme décapité, retrouvé à l’entrée de l’entreprise, avec un drapeau islamique à côté de lui.

Depuis des mois, Riposte Laïque et d’autres sites multiplient les avertissements contre la politique de dhimmitude criminelle de ce régime.
Dans un article intitulé « Comment réagira la France au prochain attentat islamique ? », « Cyrano » expliquait exactement ce qui allait se produire.
(http://ripostelaique.com/comment-reagira-la-france-au-prochain-attentat-islamique.html)

« Dans un pays où le père de l’assassin « Merah » a pu se permettre de revenir vivre à Toulouse, après avoir déposé plainte contre la France, qui peut croire réellement, malgré le savoir-faire de la police, qu’il soit possible d’anticiper un prochain attentat islamiste, inévitable, qui se produira dans notre pays, sous quelque forme que ce soit :
égorgements,
décapitations avec tenue orange de Français,
tirs dans la foule à la kalachnikov,
attentats suicides contre des personnes ou des bâtiments publics,
etc. »

Or, depuis Charlie Hebdo, qu’ont fait les « duettistes » Valls-Cazeneuve ?

Ils ont multiplié les actes de soumission à l’islam, et les menaces contre les patriotes qui refusent que la charia fasse la loi dans notre pays.
Rappelons le discours ahurissant de Cazeneuve, le lundi 15 juin dernier, accordant à la religion musulmane toutes les dérogations à la laïcité, et la promesse de construire le double de mosquées.
(http://ripostelaique.com/cazeneuve-sadresse-aux-musulmans-et-flingue-la-laicite-et-les-valeurs-constitutionnelles-de-la-france.html)

Quant à Valls, une semaine plus tard, il faisait un colloque nous assurant que l’islam était en France pour y rester, et que notre pays devait s’adapter à cette nouvelle religion.

N’oublions pas que le ministre de l’Intérieur a osé mettre mille hommes chargés de la protection des mosquées, quand les agressions contre les lieux de culte catholiques sont dix fois plus nombreuses.

Valls et Cazeneuve ont permis, par leur tolérance avec ceux qu’ils appellent les migrants, une véritable invasion de l’Europe, avec des retombées inévitables sur la France.
Et forcément, il y a de nombreux musulmans dans ces embarcations, et parmi eux de futurs « Mohamed Merah », c’est inévitable.

LES PHRASES DE MANUEL VALLS

Nous accusons ce régime, et en premier lieu Hollande, Valls et Cazeneuve, par leur soumission à l’islam, d’être les responsables de ce nouvel attentat et de se montrer incapables de protéger nos compatriotes, face aux fous d’Allah.

Le fait que cet attentat se déroule dans une petite ville de province confirme que plus un seul lieu de France n’est à l’abri des crimes des musulmans radicaux.

Une véritable guerre est déclarée à la France, depuis plusieurs années, et ce régime a non seulement désarmé notre pays, mais aussi renforcé le camp des assassins.

Cet attentat est dans le prolongement de celui commis en Autriche, dont on voit la vidéo effrayante.

Image de prévisualisation YouTube

Il n’y a plus qu’une seule solution, pour armer la France contre ceux qui nous mènent une guerre impitoyable :

Interdire l’islam sur notre territoire, avec toutes ses pratiques.

Fermer les mosquées, interdire le voile, fermer les boucheries halal, et expulser massivement tous ceux qui préfèrent la charia aux lois de la République.

Inutile de vous dire que nous allons avoir droit, tout au long de cette journée, aux enfumeurs à la Boubakeur, Cazeneuve ou Valls, qui vont nous faire le coup de « L’islam ce n’est pas cela ».
Cela va être un véritable matraquage médiatique.

Nombre de nos compatriotes, qui se sont fait berner par « Je suis Charlie », ne tomberont pas deux fois dans le même piège.

Aux patriotes, dans les jours qui viennent, d’avoir la réaction nécessaire à cette nouvelle déclaration de guerre, en descendant par milliers dans la rue, dans toute la France, aux cris de :

« islam assassin,
islam hors de France ! »

Paul Le Poulpe

http://ripostelaique.com/  du 27/06/2015

 

cazeneuvevallshollande-300x192

Attentat Islamique Avec Décapitation !

Cazeneuvevallshollande

Valls – Cazeneuve
DEMISSION !

L’attentat qui s’est produit sur le site de Saint-Quentin-Fallavier, avec une voiture fonçant sur des bonbonnes de gaz, et l’horrible décapitation d’un homme dont la tête a été accrochée à la grille de l’entreprise, montrent, six mois après les assassinats de « Charlie Hebdo, » la réalité d’une guerre que ce gouvernement cache aux Français, et la faillite de la politique de soumission de ce régime.

Depuis six mois, sous l’impulsion de Valls et de Cazeneuve, nos ministres multiplient les concessions et les capitulations devant les représentants de la religion des frères Kouachi et de Coulibaly.
Trahissant nos principes laïques, ils transforment petit à petit l’islam en religion d’Etat, multipliant les actes d’allégeance envers les disciples d’Allah.

Or, cette politique de soumission, incarnée par le discours de Cazeneuve, le 15 juin dernier, place Beauvau, et par les propos de Valls, une semaine plus tard, appelant notre pays à s’adapter à l’islam, ne fait qu’encourager les soldats d’Allah les plus déterminés à passer à l’action, devant l’absence de détermination de ce pouvoir à les combattre.
Plus inacceptables, insultant les Français, ces ministres ont repris les propos du CCIF, affirmant une prétendue flambée des actes de violence en France contre les musulmans, quand dix fois plus de lieux catholiques sont profanés dans notre pays depuis le début de l’année.

Valls et Cazeneuve se sont ainsi vantés d’avoir mis mille hommes en protection devant les mosquées… des hommes qui manquent cruellement pour protéger les zones sensibles comme Saint-Quentin Fallavier.

Encore plus grave, alors que les militants de l’Etat islamique ont encouragé leurs soldats à envahir l’Europe par la mer, nous avons assisté à ce spectacle révoltant de voir un ministre de l’Intérieur, chargé de faire respecter la loi, saluer ceux qui la violent, sur notre sol, sans s’interroger sur les possibles futurs « Merah » qui pouvaient s’être faufilés parmi eux.

Devant la guerre qui est déclarée à la France, mais aussi à toute la civilisation occidentale par des musulmans radicaux qui ne font que respecter les textes sacrés de l’islam, quoi qu’en disent Boubakeur, Hollande, Valls et Cazeneuve, ce régime a montré son incapacité à protéger les Français, armant, par sa faiblesse, le bras des assassins.

Les résultats catastrophiques de la politique de soumission de ce gouvernement doivent être sanctionnés au plus haut niveau.

Valls et Cazeneuve doivent être démis de leurs fonctions au plus vite.

Pour lutter contre l’islamisation de notre pays, il faut un gouvernement de salut public qui, prenant enfin en compte la gravité de la situation, prenne les mesures nécessaires pour protéger la France de la conquête islamique qui s’annonce, avec la barbarie qui l’accompagnera.

Il y a longtemps que « Résistance républicaine » et « Riposte Laïque », dans une situation exceptionnelle, réclament des mesures exceptionnelles qui empêchent les soldats d’Allah de continuer à se comporter comme une véritable cinquième colonne sur notre territoire.

Le 11 janvier dernier, des centaines de milliers de Français, légitimement révoltés par les assassinats des islamistes, se sont faits grossièrement manipuler par l’opération « Je suis Charlie ». Nous ne voulons pas qu’une telle instrumentalisation se reproduise.

Avec d’autres composantes qui refusent l’islamisation de notre pays, nous tiendrons une conférence de presse, lundi 29 juin, à 15 h 30, dans un lieu parisien dont l’adresse sera fournie aux journalistes qui en feront la demande deux heures avant, pour la sécurité de tous.

Nous appelons mardi 30 juin, place de la Bourse, à Paris, à 18 heures, à un rassemblement de tous les patriotes qui refusent l’islamisation de notre pays, permise par la politique de soumission de Valls et Cazeneuve.

Nous encourageons les militants de province à multiplier le même type d’initiative locale, de manière unitaire, partout où cela est possible.

Pierre Cassen et Christine Tasin

http://ripostelaique.com/  du 27/06/2015

cazeneuve (1)

Un Climat De Hantise Bien Médiatisé !

sang-300x200 (1)

L’été meurtrier

Sur le moment, le choc est violent.
Puis l’émotion retombe, aussi vite qu’elle était montée.
Passent les jours et passent les semaines.
Le fameux « plan Vigipirate », passé à l’écarlate, est le fond de décor de notre paysage quotidien.
Les femmes doivent ouvrir leur sac à l’entrée des magasins, des cinémas et des musées.
Les hommes passent comme des lettres – non chargées – à la poste.
Les portiques se multiplient, qui donnent aux rêveurs l’illusion de prendre un peu partout l’avion.
Devant les sièges des stations de radio et des chaînes de télévision, devant les ministères, devant les ambassades, devant les écoles, les églises, les mosquées et les synagogues, des policiers que leur gilet pare-balles ne protégerait pas contre un attentat semblent tout embarrassés de leurs vieux pistolets-mitrailleurs et tuent le temps, leur principal adversaire, en causant avec des vigiles désarmés.
Des soldats en patrouille arpentent les halls des gares et des aéroports.

Que de pas perdus…

De braves gens, qui font pourtant profession de condamner le terrorisme islamiste, vont répétant qu’après tout les journalistes de « Charlie » n’avaient pas volé ce qui leur est tombé dessus et, à défaut de faire revenir les morts, ne reculeraient pas devant l’idée de ressusciter le délit de blasphème.
Un savant fou croit pouvoir démontrer scientifiquement que les foules du 11 janvier étaient intégralement composées d’intégristes mal blanchis.
La vie continue, avec quelques passagers en moins.
On ne va pas en faire une maladie.

Le printemps explose.
L’oubli monte dans les esprits comme la sève dans les arbres.
L’Europe mettra-t-elle la Grèce en faillite ?
La Grèce quittera-t-elle la zone euro ?
Un jour oui un jour non, on se lasse des meilleurs feuilletons.
Les migrants affluent sur les rivages de la vieille Europe.
Faut-il les accueillir ?
Les refouler ?
Les regarder se noyer ?
Les bombarder ?
En faire porter tout le poids sur la Grèce et l’Italie ?
Au noble langage du cœur, qui ne coûte rien, s’opposent les arguments de la raison.
Le Barça bat la Juve.
Le Premier ministre aime le football.
« Dominique Strauss-Kahn » « is back » par la porte de service de « Twitter ».
Le mardi, les Kurdes mettent en déroute les « djihadistes » et menacent leur capitale syrienne, « Raqqa ».
Le mercredi, l’ »État islamique » contre-attaque et reprend pied à Kobané.
On s’en fout.
C’est bien loin.
Dans la jungle sans loi du capitalisme, le combat fait rage entre chauffeurs de taxi, conducteurs de VTC et pilotes d’Uber.
Le ministre de l’Intérieur tient un langage de fermeté dont il n’a pas les moyens juridiques.
Le Premier ministre est à Bogota, où il surveille les affaires françaises comme le lait sur le feu.
Le président de la République est à Bruxelles d’où, à son habitude, il commente brillamment l’actualité.
Qu’importe !
Voici venu le temps des vacances.
En voiture, Simone, on fait les valises.
Destination la Corse, la Grèce, la Tunisie.
C’est l’été…

Tuer ! Tuer ! Tuer !

Au Koweït, vingt-cinq morts !
À la terrasse d’un hôtel de Sousse, vingt-sept morts.
Dans une usine proche de Grenoble, un seul mort, mais très proprement décapité.

Tuer ! Tuer ! Tuer !

Venger les frères tombés sous les bombardements de la coalition.
Invoquer le Prophète, que Son nom soit béni et Allah le vainqueur, le miséricordieux.
Brandir le drapeau noir de l’État islamique.

Tuer ! Tuer ! Tuer !

Et surtout épouvanter.
Montrer que l’on peut frapper n’importe qui, à n’importe quel endroit, à n’importe quel moment.
Nous rappeler, preuves à l’appui, que partout des cellules dormantes n’attendent qu’un signal, qu’une consigne, qu’un ordre pour passer à l’action.
Faire se courber les têtes et se dissoudre les volontés sous l’empire de la terreur.

C’est la guerre.

Mécréants insensés
qui vous faisiez une fête
de partir en vacances,
comme si de rien n’était,
sachez que l’été sera meurtrier.

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr/  du 27/06/2015

Nous le savons !
Nous avons les mains liées …
et que font nos gouvernants ?
RIEN d’efficace !

Comment Entretenir Cette Hantise ?

pompiers-300x204 (1)

La hantise de l’insécurité !

Un petit obus a explosé ce mercredi après-midi dans un parc d’attraction, à la Chaussée-Tirancourt (Somme), près d’Amiens, alors que des enfants participaient sur place à une sortie scolaire, selon une information de France 3 Picardie.

Quatre adultes ont été blessés — dont un grièvement — et 14 enfants ont été légèrement touchés.
Il s’agissait d’élèves d’une école du Mesnil-Bruntel, dans la Somme.

«Ils ont tous été transférés au CHU d’Amiens»,

a indiqué la préfecture de la Somme.

«Ils sont légèrement blessés, mais ils vont bien.
Ils ont été emmenés à l’hôpital, mais les dernières nouvelles sont rassurantes»,

a indiqué le rectorat d’Amiens dans l’après-midi.
Leurs parents sont venus les chercher en début de soirée.

Une trentaine de pompiers et des démineurs ont été mobilisés pour intervenir sur place lorsque l’engin a explosé vers 16 heures au parc « Samara » où des animations présentent la vie au temps de la préhistoire et de l’Antiquité.

Une tête d’obus jetée au feu

D’après les informations du Courrier Picard, c’est un forgeron qui a été grièvement blessé.
Sous l’effet de l’explosion, une barre de métal a perforé la jambe de cet employé d’origine écossaise.
Selon les premières constatations rapportées par le quotidien régional, une tête d’obus aurait été jetée dans le feu de la forge.
Un animateur du parc à thème figure également parmi les blessés.

Le pronostic vital du blessé grave n’était pas engagé.
Il a subi une intervention chirurgicale dans la soirée.
Les enfants ont été plus ou moins choqués par l’explosion et victimes de petites brûlures, selon « Marcel Glavieux », président du comité départemental olympique et sportif, organisateur de la sortie. Ils ont été pris en charge par le « Samu ».

Une enquête a été confiée à la gendarmerie dont les techniciens de l’identification criminelle se sont mis à pied d’œuvre rapidement.

http://www.leparisien.fr/faits-divers  du  24/06/2015

« Une tête d’obus jetée au feu ».
Ce geste peut aussi bien être fortuit que criminel !
Les « mécréants » n’ont pas le droit de se divertir en période de ramadan, voyons !

Insécurité Continue Dans Nos Villes.

danger-300x300 (1)

Attention aux balles perdues !

Fusillades avec des armes lourdes en plein centre-ville à Grenoble
Une fusillade s’est déroulée vers 18 h 30 vendredi soir dans le centre de Grenoble, près de la place Saint-Bruno, « connue pour son trafic de drogue », précise un média, sans mentionner « avec la complicité active de leur République ».
Les assaillants ont ouvert le feu sur la place puis à l’intérieur de la boucherie « Les Halles Saint-Bruno », gérée par un étranger, « Cheims Boudoudou ».

Selon les premiers éléments de l’enquête, un individu de 23 ans, circulant à scooter, s’est réfugié dans l’établissement après avoir essuyé des tirs.
Il a été blessé d’une balle dans chaque jambe.
L’individu, amené aux urgences par des « inconnus », très probablement un trafiquant de drogues, affirme ne pas avoir d’informations sur l’identité et les motivations qui ont conduit ses agresseurs à lui tirer dessus.

Quatre heures plus tard, vers 22 h 30, un groupe de criminels très lourdement armés s’est invité sur la place.
Les individus ont ouvert le feu en pleine rue, à une heure où la place était fréquentée avec la chaleur préestivale, à une vingtaine de reprises avec des fusils à pompe, des pistolets automatiques et une kalachnikov.

Ils auraient tiré dans tous les sens, mais visé plus particulièrement une table où étaient assis cinq individus dont l’un a été touché.

Dans les deux cas, il n’y a eu aucune interpellation, aucune intervention de la police, aucun criminel abattu sur place, les autorités se contentant d’évoquer l’hypothèse de règlements de comptes comme si cela justifiait les faits et dédouaner la passivité du régime.

Jean Dupont

 

http://www.jeune-nation.com/  du 20/06/2015

Pas Un Mot sur Nos Eglises Brûlées.

incendie (1)

Nos églises sont brulées !

Une église détruite après un incendie criminel à Saint-Martin-le-Beau.

Un ou des criminels ont incendié une poubelle dans le village de Saint-Martin-le-Beau cette nuit. Le feu s’est rapidement propagé à plusieurs voitures stationnées près de là, puis à l’église du village. Le toit du bâtiment, un édifice roman du XIIe siècle, a été en grande partie détruit et s’est effondré. Les vitraux de l’église ont également été endommagés. Les autorités ont constaté un très important préjudice.

Outre la destruction de l’église et les voitures brûlées près du bâtiment, vingt-cinq autres véhicules ont été dégradés ainsi que du mobilier urbain dans le village.

église

Il n’y a eu aucune interpellation.
Les médias comme les politiciens ont refusé de montrer du doigt les responsables de la situation.

« Je suis bouleversée par ce qui nous arrive. Il y a une volonté criminelle. Le maire que je suis a du mal à comprendre que des violences urbaines puissent exister sur notre commune »,

a déclaré l’inutile et incompétente maire et député européen UMP « Angélique Delahaye ».

Jean Dupont

http://www.jeune-nation.com/  du 17/04/2015

§§§§§§

fire1

L’antichristianisme s’étend
en Palestine occupée.

Nouvel incendie d’une église par des Juifs en Palestine,
les colons ont visé un haut lieu de la vie de Jésus Christ  !

L’antichristianisme s’étend en Palestine occupée.
Dans la nuit de mercredi à jeudi, un violent incendie a ravagé le sanctuaire de Tabgha en Palestine.
Il s’agit du site de la multiplication des pains par Jésus Christ.
Les lieux sont un site très fréquenté des pèlerinages chrétiens en Palestine, près du lac de Tibériade (mer de Galilée).

Les dégâts sont énormes dans ce prieuré bénédictin, comme le montrent les photos de l’attentat.
Outre les départs de feu, des inscriptions insultantes en hébreu ont été retrouvées sur place.
Les dommages causés sur les éléments les plus importants du site, notamment les mosaïques antiques, n’ont pas été évalués.

L’attentat terroriste, dans un pays qui a beaucoup souffert des crimes juifs depuis un siècle, a fait deux blessés.
Ils ont été hospitalisés après avoir ingéré des fumées.

fire2-635x357

Les attentats antichrétiens se sont multipliés ces derniers mois en Palestine :
les extrémistes juifs ont attaqué à plusieurs reprises des églises, les voitures de chrétiens, jusqu’à profaner un cimetière maronite il y a quelques semaines.

Seize racailles ont été arrêtées, mais ont été libérées immédiatement, rappelant l’impunité quasi totale dont bénéficient criminels et délinquants juifs dans le prétendu État d’Israël.

Erwin  Vétois

 

http://www.jeune-nation.com/  du 18/06/2015

La Monnaie Est Un Ecran De Fumée.

les-3-singes-300x183 (1)

Après la monnaie de papier,
la monnaie de singe ?

Pendant que se disputent députés et sénateurs au sujet de la loi sur le renseignement, les énarques de Bercy mettent au point la suppression de la monnaie et le contrôle de chacun d’entre nous.
Finies pièces et billets, vive le carré de plastique ou, mieux, le discret bip du smartphone.

Ce n’est pas le progrès, ça ?

Faire disparaître l’argent liquide, c’est mettre les faux-monnayeurs au chômage, de même que les braqueurs de banque, les perceurs de coffre-fort et les pilleurs de tronc.
Quant aux lainières de Roubaix, ce sera la dèche avec la disparition des bas de laine.

Avec l’avènement du tout-électronique, tout se saura en toute discrétion et sans avoir à demander la moindre autorisation.
Vous allez au Bois ?
Inutile de vous cacher derrière un bosquet.
La péripatéticienne est munie d’une seconde fente située au-dessus des seins appelée vide–gousset. Vous y mettez votre petit plastique (ne confondez pas avec autre chose), et hop ! c’est parti pour une éjaculation épanouissante.
Pour peu que le-dit vide–gousset soit muni d’un GPS et votre légitime pourra vous attendre avec le balai.
Quant aux « SDF » et mendiants, bien sûr qu’on les équipera gratuitement d’une sébile électronique. Enfin, les curés ne pourront plus cacher leurs revenus occultes.
Le tronc de saint Antoine sera remplacé par une grenouille électronique.

Et vos orientations politiques, vous croyez que le canard acheté au vendeur de rue ne sera pas enregistré ?
Les mandants de Bercy sauront tout de suite si vous préférez « Libération » au « Figaro ».
Quelle merveille !
Malins, les gars de Bercy.
Ils ont même organisé des sondages pour montrer que les Français allaient adorer.

Que du bonheur.
Et les banquiers, dans tout ça ?
Mais ils en rêvaient et les socialistes l’ont fait !
Sur chaque transaction, même infime, ils vont palper un petit pourcentage.
La monnaie électronique, c’est le pied.
Fermetures d’agence, dégraissage de personnel, augmentation des marges, suivi des clients à risque.
Un métier de rentier.
Plus besoin d’appeler « Kerviel » pour passer les pertes au jeu de la Bourse.

Bien sûr, il y aura quelques grincheux pour protester.
D’abord, cette politique débile ne fera faire aucune économie aux Français.
Gageons qu’il y aura toujours autant de fonctionnaires à Bercy et à la Banque de France.
Mais il y a pire :
Ce système de flicage fera perdre aux citoyens le dernier espace de liberté qui leur restait : Disposer de son argent à sa guise.

Enfin, et non des moindres, substituer la monnaie électronique à la monnaie tout court est une folie.
Comme chacun le sait, la valeur de la monnaie dépend de la confiance qu’on lui accorde.
Je vous laisse à penser du futur de cet instrument de paiement.

Ainsi, au lieu de mettre toute leur énergie à s’attaquer aux problèmes essentiels que sont le chômage, l’endettement du pays et sa désindustrialisation, nos élites politiciennes mettent la dernière main à l’encadrement du pays.

Bérenger de Montmuel

http://www.bvoltaire.fr/  du 16/06/2015

 

les-usa-300x136 (1)

 

Un écran de fumée qui permettrait de « ficher » la majorité de la population.
Que tout le monde puisse être espionné… voilà le véritable but de cette monnaie de singe !
Il y a tout de même un HIC des plus importants : Un gros bug général et sur plusieurs jours ou pire, une panne générale pour un motif naturel ou un autre !
Je crois que la seule monnaie virtuelle n’est pas près de voir le jour !
Je suis comme « Saint-Thomas », j’ai besoin de toucher pour croire !

Il Y A Longtemps Que C’Est Déjà Fait !

USA (1)

Les USA remettent ça !

Les Etats-Unis pourraient « renforcer » leur présence militaire dans plusieurs pays baltes et d’Europe de l’Est pour contrer une éventuelle agression russe, en envoyant des armes lourdes, y compris des chars, et jusqu’à 5 000 hommes supplémentaires, affirme samedi 13 juin le « New York Times ».

Si la proposition du Pentagone est acceptée par l’exécutif américain, les Etats-Unis entreposeront pour la première fois des armes lourdes dans ces pays qui ont récemment adhéré à l’OTAN et qui, avant la chute du mur de Berlin, appartenaient à la sphère d’influence de l’Union soviétique, affirme le quotidien qui cite des sources américaines et alliées anonymes.

Inquiétudes autour
de la réaction de la Russie

Il s’agit de rassurer les pays baltes et d’autres pays d’Europe de l’Est qui sont très inquiets depuis l’annexion de la Crimée et les combats en Ukraine, où des séparatistes pro-russes contestent l’autorité de Kiev dans l’est du pays.
Kiev et les Occidentaux accusent la Russie d’armer les séparatistes et d’avoir déployé des troupes régulières pour les aider.

Selon le « New York Times », la proposition doit encore recevoir l’aval du secrétaire américain à la défense, « Ashton Carter », et de la Maison Blanche.
Le quotidien souligne que certains alliés de l’OTAN s’inquiètent de la réaction de la Russie.

Un porte-parole du Pentagone cité par le quotidien souligne qu’aucune décision n’a encore été prise.

Les responsables qui ont parlé au quotidien estiment que le Pentagone devrait avoir le feu vert avant une réunion des ministres de la défense de l’OTAN, ce mois-ci à Bruxelles.

En l’état actuel des plans du Pentagone, de l’équipement pour quelque 150 hommes (une compagnie dans l’armée américaine) serait stocké dans chacun des trois pays baltes.
De l’équipement pour une compagnie ou un bataillon (750 militaires environ) serait entreposé en Pologne, Roumanie, Bulgarie et peut-être en Hongrie, ont précisé ces sources.

https://histoireetsociete.wordpress.com  du 14/06/2015

§§§§§§

Nos médias nous le cachaient !

Washington prépare l’Europe pour la guerre contre la Russie ! ! !

Selon le commandant des forces armées américaines, en Europe, les Etats-Unis accumulent des armes et des équipements militaires, dans l’union européenne.
Dans une conférence de presse, aux Etats-Unis, le général « Frederick Ben Hodges » a annoncé que le Pentagone est en train d’envoyer des armes et des équipements militaires, (chars, canons, équipements logistiques,… ), en Europe, notamment, dans les pays, comme la Lettonie, la Lituanie, l’Estonie, la Pologne, la Roumanie et la Bulgarie . Le général « Hodges », qui a visité, récemment, les unités de commandos de l’armée américaine, en Europe, au cours d’une manœuvre, en Lettonie, a déclaré, au cours d’une conférence de presse, aux Etats-Unis, que son pays est en train d’accumuler des armes et des équipements militaires, dans plusieurs pays de l’Europe de l’Est, mais aussi, en Allemagne.

Que signifie cette nouvelle décision du Pentagone ?

Les experts et les analystes américains disent qu’autrefois, l’envoi d’armes et d’équipements militaires, en Europe, faisait partie de la stratégie des Etats-Unis, pendant la guerre froide, qui opposait le bloc occidental au bloc communiste, avant l’effondrement de l’ex-Union soviétique.
Ces experts américains disent qu’à cette époque-là, cette décision était la meilleure mesure que Washington pourrait prendre, face aux menaces soviétiques.
A cette époque-là, les stratèges américains croyaient que la présence d’un nombre élevés de soldats américains, sur le continent européen, empêcherai le déclenchement de guerres, en Europe.
En outre, même si une guerre éclatait, les Etats-Unis n’auraient plus besoin d’envoyer des armes et des soldats vers l’Europe.
Par contre, l’armée américaine pourrait entrer tout de suite en action.

La guerre froide a pris fin, en 1989.
Maintenant, les experts confirment que le volume des armes et équipements militaires « occidentaux » (?) accumulés dans les pays de l’Europe de l’Est est beaucoup moins élevé qu’à l’époque de la guerre froide.
Cependant, l’existence de ces armes et équipements militaires, sur place, permet aux forces armées américaines de se mettre, plus rapidement, en posture défensive.
Les experts militaires américains soulignent que cette mesure n’a pas été prise, dans des buts offensifs, mais augmentera la puissance défensive des Etats-Unis et de leurs alliés européens, face aux menaces de la Russie concernant une intervention militaire éventuelle contre les pays de l’Europe.

Autres utilités ?

Les experts militaires américains disent que l’accumulation d’armes et d’équipements militaires américains, dans les pays de l’Europe de l’Est, a, aussi, un autre résultat :

« Cela les rassure, en ce qui concerne le soutien militaire des Etats-Unis, face aux menaces grandissantes de la Russie »,

disent-ils.

http://french.irib.ir/analyses/chroniques/item/357938

du 03/02/2015

Et les caniches sont contents et applaudissent !
Tout ça se fomente dans le dos du peuple et ils polluent notre sol !

Mais depuis quand la Russie a-t-elle menacé l’Union Européenne ?
Nos gouvernants ne se rendent-ils pas compte que nos états seront le champ de bataille de cette guerre à laquelle aspirent les USA ?
Très utile pour finaliser notre génocide et le grand remplacement !

La DGSE Fait-Elle Bien Son Travail ?

manipulation-mentale- (1)

Le père  ’Merah’ aurait-il
fait chanter la « DGSE » ?

« Sihem Souid », cette ancienne policière qui s’est fait remarquer en publiant« Omerta dans la police ».
C’est un livre dénonçant des manquements graves à l’éthique et à la déontologie de la Police nationale et l’auteur qui vient de se signaler d’une manière abjecte en accusant « Philippe Bilger » d’être le fils d’un « collabo » condamné, prétend, via le magazine « Le Point » auquel elle collabore, que les services de sécurité intérieure de la « DGSE » auraient payé pour obtenir le silence du père de « Mohamed Merah » concernant l’assassinat de sept personnes, dont deux soldats français et trois enfants juifs (Français ou non ? pas de nom mais la religion ! drôle de République Laïque ! – pelosse)lors de l’attaque meurtrière d’une école juive à Toulouse, en mars 2012.

« Mohamed Benalel-Merah » aurait détenu deux vidéos, d’une durée de 20 minutes chacune, dans lesquelles son fils expliquerait sa collaboration avec les services de renseignement français.
En l’échange, de ces vidéos, « Mohamed Benalel-Merah » aurait perçu de la « DGSE » une somme de 30.000 euros grâce à laquelle il aurait fait l’acquisition d’un terrain en Algérie.

Ce même magazine indique que « Mohamed Benalel-Merah », qui se trouvait en Algérie à l’époque de la tuerie, aurait menacé les autorités françaises de dévoiler les preuves à l’aide des vidéos postées sur le Net par son fils.

Ces accusations émanant d’une proche collaboratrice de la Garde des sceaux, Christiane Taubira, au ministère de la Justice, où elle est chargée de mission au service de l’accès au droit et de l’aide aux victimes, sont d’une portée extrêmement grave puisqu’elles mettent en accusation la « DGSE » et les services de renseignement français.

Il s’avère que le père de « Mohamed Merah » se trouvait en France, à Toulouse, début juin 2015.

Pourquoi est-il venu en France et comment a-t-il pu entrer avec une carte de résidence périmée ?
Mystère.
Pas si mystérieux que ça, nos frontières sont des passoires et un maître-chanteur ne s’arrête jamais dès lors que l’engrenage a déjà fonctionné – pelosse )

Mais il était sur notre sol et pour les avocats de Monsieur  »Albert Chennouf-Meyer », père de l’un des deux soldats assassinés par « Merah », il paraissait impératif qu’il soit entendu au sujet de ces deux vidéos enregistrées par son fils et qui auraient été monnayées en échange de son silence.

Alors que l’on attend de longs mois les expulsions d’illégaux, « Mohamed Benalel-Merah » a été mis dans le premier avion en partance pour Oran (Algérie), dès le 5 juin, avant même qu’il puisse être interrogé.

« Albert Chennouf-Meyer » estime que le père de « Merah » aurait dû être entendu par la justice et par ses avocats, ne serait-ce que pour apporter des éclaircissements sur les suppositions obscures qui entourent le parcours et l’exécution de « Mohamed Merah ».

Il a déposé plainte pour destruction de preuves et le parquet de Paris a décidé de l’entendre sur l’ensemble des faits.

Saurons-nous un jour la vérité ?

Personnellement je ne le pense pas…et vous ?

Source :« El Watan »

Manuel Gomez

http://www.bvoltaire.fr/  du 14/06/2015

Ce ne sont que magouilles, versements occultes alors que notre état est plus endetté !
Nous ne le sauront pas car le peuple n’a pas à savoir ce qui mijote dans la marmite infernale de notre oligarchie !
Le peuple doit se contenter d’être pressuré d’impôts, d’applaudir à leurs promesses mensongères, de voter sous anesthésie (la lobotomie n’est pas encore terminée), surtout en silence, bref de ne pas faire de vagues avant que les rejetons d’allogènes aient remplacé tous nos autochtones.
Qu’attendons pour réagir et demander des comptes ?

Invasion De Clandestins Par L’Italie !

migrantsgrouillants-300 (1)

 Migrants Grouillants.

6.000 clandestins en 48 heures, c’est une invasion en Europe par l’Italie !

En DEUX jours, ce ne sont pas loin de 6.000 clandestins qui ont débarqué en Italie.
Depuis le 1er janvier,  il en est arrivé 8.000 de plus qu’en 2014 où on en avait déjà enregistré 170’000 (un record).
Et, selon « The Gardian », 500.000 personnes attendent leur tour sur les côtes de Libye pour tenter la traversée vers notre pays.

Le gouvernement (italien) est en train de paniquer, car il ne voit pas comment il pourra accueillir les 130.000 clandestins qui risquent d’arriver d’ici la fin de l’année.
Réquisitionner les casernes, les transformer pour l’accueil de ces gens avec tout les coûts que cela engendre en restructuration et en gestion ne suffira pas.

Pour cette raison, le gouvernement songe à mettre sur pied de véritables camps de réfugiés comme ceux présents en Jordanie, au Liban et en Turquie, pays voisins de la Syrie et de l’Irak en guerre.
Cela signifie l’existence d’immenses villages de tentes et de bidonvilles, bouclés militairement et isolés des centres habités, d’où il sera interdit de sortir sans autorisation.

Qu’attendons-nous pour comprendre que nous aussi sommes en guerre ?

Est-il possible que personne parmi ceux qui gouvernent ne se rende compte que nous sommes en train de subir une véritable invasion de clandestins, une invasion préméditée dans le but de bouleverser notre assiette socio-économique et de favoriser l’islamisation de l’Italie et de l’Europe ?

Réveillez-vous !

Source : Magdi Cristiano Allam

Traduction : Danielle Borer

http://ripostelaique.com/  du 10/06/2015

 

Image de prévisualisation YouTube

1...34567...11

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43