Archive | MONDIALISME Flux RSS de cette section

Docteur Jekyll Et Mister Valls ?

à faire circuler

 

Il y a le Valls/mister Hyde, celui qui affirmait, il y a trois mois :

« Si l’islam n’aide pas la République à combattre ceux qui remettent en cause les libertés publiques, il sera de plus en plus dur pour la République de garantir le libre exercice du culte. »

La menace était explicite :
Faites le ménage chez vous, sinon ça va barder.
Il appelait les musulmans à « un devoir de lucidité face à la montée de l’islamisme et du djihadisme mondialisé ».
Menton en avant, tous muscles saillants, notre Premier ministre allait en découdre avec la chienlit.

Puis il y a le Valls/docteur Jekyll, qu’une cure de sirop d’érable a adouci, dulcifié, emmiellé, celui qui susurrait, hier, de retour du Canada :

« L’islam est une part indissociable de nous-mêmes, de notre culture et désormais de nos racines. »

J’adore ce « désormais » !

Depuis quand, Monsieur le Premier Ministre, l’islam fait-il partie de nos racines ?

Depuis Merah, depuis Charlie, depuis l’Hyper Cacher, depuis Nice ?
Le premier jardinier venu vous dira que des racines ne poussent pas en huit jours, ni en huit ans.

Alors, vous pensez,
une religion !

Qu’est-ce qui a changé, en trois mois,
pour justifier un tel virement de bord ?

Dans ce laps de temps, il y a eu Hollande et son invraisemblable, grotesque et livresque suicide politique.
Hollande, l’homme qui pense blanc et qui fait noir et qui le regrette,
le Président qui n’a jamais présidé que des cérémonies funéraires,
le gars qui s’épanche en pleurnichant – « J‘ai pas eu de bol ! » – sur les épaules des journalistes goguenards.
Lorsque Hollande affirme « Il y a trop d’immigration qui ne devrait pas être là »,
et « En France, il y a un problème avec l’islam », Valls, maintenant, balaye autant l’ombre du crime de lèse-majesté que l’opprobre de la déloyauté…
il rétorque, superbe : « L’islam… pose des défis considérables à nossociétés, mais il n’est pas LE problème. »
En clair, cela signifie :
« Arrêtez de dire des sottises, Monsieur le Président ! »
Et ses amis en rajoutent une couche :
« Valls tient la boutique.
C’est lui qui porte les institutions de la Ve République »
, lâche le député PS du Val-d’Oise Philippe Doucet.
Cette affirmation sonne comme un clou de plus enfoncé dans le cercueil de monsieur Julie :
Hollande n’est plus qu’un mort-vivant, un zombie, un spectre qui hante encore les palais nationaux, mais dont la place, ouvertement convoitée par son Premier ministre, ragaillardi, est « désormais » au cimetière des éléphants.

Il y a, pile, deux ans, Hollande, remettant à Manuel Valls les insignes de grand-croix de l’ordre national du Mérite, lui adressait publiquement une vraie vacherie :
« On peut réussir sa vie sans être président de la République. »
Aujourd’hui, Valls réplique :
« On peut largement louper la sienne en étant Président ! »

Match nul, à tous les sens du terme !
Et pendant ces gamineries, la France est en guerre et flotte à vau-l’eau…(de Valls !)

Yannick Chauvin

http://www.bvoltaire.fr  du 20/10/2016

N’oublions pas que son mentor était Rocard !

Quelles Chances Pour La France ?

musliscalais

Une honte pour la France !

PIQUE NIQUE AU CIMETIÈRE DE CALAIS !

Essayez de faire la même chose
dans l’un de leurs pays !!!

EN  SECOND  PLAN,    VOYEZ  LA  POLICE  INACTIVE , RESPECTANT LES ORDRES ,  LES  REGARDANT  PIQUE NIQUER 
(peut-être pour interdire l’intervention des gens du coin…? )

Aucune info ni à la TV !
C’est ce que l’on appelle…
« Les chances pour la France » !

Réfléchissez, juste un instant, en vous disant que les tombes de ce cimetière pourraient être celles de vos parents.
Mais, ce n’est pas important, cela se passe à Calais, et ça ne vous concerne pas parce que vous ne les connaissez pas.

Alors, c’est vous qui voyez :
supprimez ou diffusez.

Sous la bienveillance des gardiens de l’ordre public qui ont des ordres stricts de ne pas intervenir !

Essayez donc de pique-niquer sur une tombe musulmane dans un pays arabe (musulman) et vous verrez si vous ne serez pas égorgés !

D’ailleurs ça ne vous viendrait même pas à l’idée d’aller pique niquer sur des tombes.

Purement et franchement scandaleux.

La police a ordre de laisser faire.

La HONTE de la France !

Autre Que Réseau Social

Des envahisseurs irrespectueux du pays qui accepte de soulager leur misère !
Ils arrivent cul nu et se comportent moins bien que des animaux qui ont, au moins, la reconnaissance du ventre !

Quel Nid De Guêpes Ces Mondialistes !

pelossenoire

Pelosse reste aux aguets !

Mais il faut vous expliquer pourquoi il n’y a plus d’actualités.
Au niveau de notre peuple, rien n’a changé si ce n’est empiré !
Au niveau mondial, rien n’a changé non plus, c’est toujours la guerre larvée tant souhaitée par les USA qui n’arrivent pas à la faire déclencher par d’autres afin d’arriver en sauveurs.
Au niveau politique ça bouge !
Mais ils vont tous, sauf qui vous savez, vers un gouvernement mondial et leur partie de « catch arrangé » bien orchestrée n’est absolument pas intéressante.
Pelosse prend un peu de recul et de repos au dessus de ce foutoir au milieu duquel on ne sait plus qui sauvera notre pays et notre peuple européen, qui dit ce qu’il pense vraiment, qui n’a pas été acheté, qui sera encore vivant dans quelques mois, pendant que nos oligarques se fatiguent, pour une fois, mais aussi s’empifrent pour rafler des voix aux concurrents.

Si notre peuple pouvait les décevoir !

Tous les maçons sans tablier, ouvrez les yeux !
Tous les petits, secouez-vous !
Nos politicards, menteurs, fraudeurs, tricheurs, amuseurs publics, et j’en passe, veulent garder leur place bien douillette, bien confortable, entretenue par les pigeons que vous connaissez.

Je n’oublie pas mon blog mais il y a trop de cirque en ce moment, comme pour des soldes, je reviendrai régulièrement quand la foire sera un peu passée.

En attendant, il y a plus de deux mille articles, prémonitoires pour certains, instructifs pour d’autres, qui peuvent être consultés.

Je reste en contact.

Pelosse

Une Lybie « Oubliée » Par Nos Médias !

Médias-manipulation

On ne nous dit pas tout !

Silence radio de la diplomatie française
après l’échec d’une réunion, à son initiative,
au sujet de la Lybie.

Décidée après la visite du chef du gouvernement de Tripoli à Paris, la réunion, dont le but était de «faire progresser l’unité» de la Libye, a échoué.

Aucun représentant libyen n’avait été invité et les pays en présence n’ont pas les mêmes intérêts.

La réunion avait été décidée le 27 septembre dernier lors de la visite officielle du Premier ministre du Gouvernement d’union nationale (GNA), dit gouvernement de Tripoli par opposition à son rival, le gouvernement dit de Tobrouk, lequel tient militairement l’Est du pays et ses champs pétrolifères.
Autour de la table, se sont penchés sur le cas libyen, entre autres, le Qatar, les Emirats arabes unis, l’Egypte, les Etats-Unis ou encore le Royaume Uni et l’Italie, l’ancienne puissance coloniale en Libye.

A l’initiative de la rencontre, Jean-Marc Ayrault s’était fixé pour but «que toutes les forces libyennes soient unies pour développer la Libye».

«Nous avons besoin d’une Libye stable [...] la Libye est un terrain de passage pour des dizaines de milliers de migrants»

avait ainsi martelé le chef de la diplomatie du pays qui est intervenu militairement en 2011 pour renverser le «régime» de Mouammar Kadhafi, plutôt stable, en l’occurrence, et qui contenait alors les flux migratoires africains en direction de l’Europe. 

Aussi, la réunion décidée quelques jours plus tôt seulement, a bien eu lieu – assez discrètement – dans l’après-midi de ce lundi 3 septembre, mais n’a abouti à aucun résultat concret, en raison de plusieurs manquements.

- Première option malheureuse de la diplomatie française :
Aucun représentant libyen n’a été invité, que ce soit le général « Khalifa Haftar », à la tête du gouvernement de Tobrouk, ou du gouvernement de Tripoli, dont le Premier ministre était en visite officielle en Algérie pendant ce temps-là.
- Deuxième faux pas :
La Ligue arabe, interlocuteur presque incontournable dans la région n’a pas non plus été invitée.
La faute à un calendrier rapide, s’est justifié le Quai d’Orsay.

Exercice de « réalisme » politique pour la France

Acteur principal des bombardements occidentaux en 2011 avec le Royaume Uni, la France tente de garder l’initiative sur le dossier libyen.
Seulement voilà, alors que Paris a tout misé sur le « gouvernement de Tripoli », la situation sur le terrain oblige à reconnaître le « gouvernement de Tobrouk » comme interlocuteur dans la recherche d’une solution politique au chaos libyen.
Le gouvernement d’union national de Tripoli ne parvient en effet toujours pas à exercer son autorité sur l’ensemble du territoire et son rival, basé à Tobrouk, gagne en légitimité diplomatique.
(Lire aussi :
La campagne de Sarkozy de 2007 aurait bien été financée par la Libye de Kadhafi)

Aussi, alors que François Hollande renouvelait sa «confiance» au Premier ministre du gouvernement de Tripoli, créé en 2015 sous l’égide des Nations unies, Jean-Marc Ayrault appelait de son côté à un compromis entre les deux gouvernements «parallèles» et rivaux libyens, évoquant la «menace terroriste et la prolifération des trafics», se disant prêt à travailler avec les puissances régionales telles que l’Egypte.

Seulement voilà, l’Egypte est l’un des fondateurs de la Ligue arabe qui n’a pas été invitée et elle ne cache pas sa préférence pour le gouvernement de Tobrouk et le général « Khalifa Haftar », appelant par ailleurs à la levée de l’embargo sur les armes à destination de la Libye.

Intérêts divergents de Rome et Paris

Et, parmi l’assemblage hétéroclite des pays conviés à cette réunion, l’Italie, dont la position géopolitique a été considérablement affaiblie par l’intervention militaire de la France et du Royaume Uni en 2011.
L’ancienne puissance tutélaire a conservé des intérêts en Libye, notamment dans l’industrie du pétrole, et voit d’un mauvais œil la progression militaire du gouvernement de Tobrouk.
(Lire aussi :
Pétrole : une possible pénurie de l’offre dans quelques années)

En septembre dernier, les forces militaires du général « Khalifa Haftar » se sont ainsi emparé de deux terminaux pétroliers dans l’Est de la Libye.

Et, échaudés par la fuite d’un email d’ »Hillary Clinton » indiquant que la «France détruisait l’Italie» en Libye, les dirigeants italiens se font méfiants quant à l’agenda que souhaite imposer Paris.

Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne mais aussi ex-ministre des affaires étrangères italienne n’a pas manqué de fustiger la France, regrettant l’absence du gouvernement d’union nationale dans la discussion.
(Lire aussi : En Libye, les frappes américaines contre l’EI durent plus longtemps que prévu)

source : https://francais.rt.com/france/27198-libye-silence-radio-echec-reunion

 

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 05/10/2016

Les Mandats Désastreux Pour La France !

projet PS 2012

Promesses alléchantes !
Résultats Catastrophiques !

Bien connaître son ennemi pour mieux le combattre demande patience, observation et surtout apprendre ses mécanismes idéologiques pour lui renvoyer un jour ses mensonges et autres forfaitures en pleine figure.

J’ai ressorti de ma bibliothèque le « projet du PS » de 2012 paru en avril 2011.
Et je ne peux m’empêcher d’esquisser un sourire en parcourant les pages de ce torchon de 123 pages.

Voyez sous la couverture quelques lignes tirées des pages 24 à 27 que je reproduis,
puis la réécriture par mes soins mises à jour au temps présent.
Je vous laisse juge de ce petit exercice.

Ps 2012 le changement ?

Projet PS 2012, page 24 à 27 :

« Si la France s’en sort moins bien que d’autres pays en Europe, c’est parce qu’elle a en plus le choc du Sarkozysme.

La présidence qui s’achève restera comme celle des promesses non tenues, du temps perdu et des inégalités accrues.
La déception est si grande que, comme jamais sous la Vème République, notre démocratie est abîmée et notre peuple divisé.

L’ECHEC DE L’UMP ET DE SON CHEF EST D’ABORD ÉCONOMIQUE ET SOCIAL :
LES RÉSULTATS NE SONT PAS LÀ.

La dette et le déficit public ont explosé bien avant la crise sous l’effet des baisses d’impôts accordées aux plus fortunés.
L’industrie a perdu près d’un demi-million d’emplois depuis 2002 (8 ans, Ndlr).
Notre déficit commercial se chiffre à plus de 50 milliards d’euros par an.
La stagnation du pouvoir d’achat rend la vie quotidienne de plus en plus chère et aggrave le surendettement des familles.

L’augmentation du chômage de longue durée signe la faillite de la défiscalisation des heures supplémentaires.
La grande pauvreté touche 8 millions de personnes, dont un million cinq cent mille enfants et un million de personnes âgées.

La dernière enquête de la Fondation Abbé Pierre a confirmé que 4 millions de Français sont mal logés et près de deux cent mille sans abri.
(Travailler plus, pour gagner moins), (tous propriétaires) – Les slogans sarkosystes n’ont duré que le temps d’une campagne électorale.

Le report de l’âge de la retraite de 60 à 62 ans a été décidé au détriment des salariés qui ont commencé a travailler tôt …..

Les fonctionnaires sont montrés du doigt, qu’ils soient professeurs ou magistrats, infirmières ou policiers.
Se soigner devient un luxe pour de nombreux Français qui ajournent des soins ou une intervention à l’hôpital.

Les inégalités fiscales atteignent un niveau inconnu depuis 1945 :
grâce aux niches fiscales que l’UMP leur a accordées depuis dix ans, les plus riches jouissent de taux d’imposition plus faibles que ceux des classes moyennes et des ménages modestes – comme si la France reniait la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen où il est inscrit, à l’article 13, que la contribution commune « doit être également répartie entre les citoyens en fonction de leurs facultés ». …

L’ÉCHEC EST AUSSI DÉMOCRATIQUE.

Évaporée, la « République irréprochable », envolé l’État impartial.
La fonction présidentielle est dépréciée …..
Le Parlement est réduit à la portion congrue,
les contre-pouvoirs, qu’il s’agisse des collectivités territoriales ou des organisations syndicales, sont tantôt ignorés, tantôt, méprisés.

Les médias sont soumis aux jeux des influences …….
Pour la première fois, un président a utilisé son mandat à affaiblir la République plutôt qu’a la renforcer
« . (Page 27) !

Fermez le ban !

Notez au passage que de projet, il n’y a aucune trace, mais seulement une attaque en règle contre le prédécesseur du sieur Hollande, je ne peux retaper l’intégralité de ce chef-d’œuvre de démagogie.

Alors voilà où nous en sommes aujourd’hui, octobre 2016 revisité par votre serviteur :

« Si la France s’en sort moins bien que d’autres pays en Europe, c’est parce qu’elle a en plus le choc du Hollandisme.

La présidence qui s’achève restera comme celle des promesses non tenues, du temps perdu et des inégalités accrues.
La déception est si grande que, comme jamais sous la Vème République, notre démocratie est abîmée et notre peuple divisé.

L’ECHEC DU PS ET DE SON CHEF HOLLANDE EST D’ABORD ÉCONOMIQUE ET SOCIAL :
LES RÉSULTATS NE SONT PAS LÀ.

La dette et le déficit public ont explosé bien après la crise sous l’effet des hausses d’impôts et TAXES imposés aux classes moyennes, salariés, retraités et artisans/commerçants brisant ainsi les pouvoirs d’achats pour les uns et la faillite pour les autres.
L’industrie a perdu près d’un million d’emplois depuis 2012 ( 4ans, Ndlr ).
Notre déficit commercial se chiffre à près de 50 milliards d’euros par an.
La diminution du pouvoir d’achat rend la vie quotidienne de plus en plus chère et aggrave le surendettement des familles.

OUI MAIS :
Le déficit commercial français s’est réduit de 21,6% l’an dernier, à 45,7 milliards d’euros, grâce notamment à une facture énergétique allégée par la chute du prix du pétrole.
Si le nombre d’exportateurs et les exportations progressent, le déficit du commerce extérieur hors énergie se creuse.

En savoir plus sur Les « échos »

L’augmentation du chômage de longue durée signe la faillite de la refiscalisation des heures supplémentaires.
La grande pauvreté touche plus de 8 millions de personnes dont un million cinq cent mille enfants et plus d’un million de personnes âgées qui ne peuvent QUE survivre, mais, en 4 ans, environ 800 000 personnes se sont ajoutées aux habitants vivant sous le seuil de pauvreté.

900 000 personnes n’ont pas de logement personnel, elles sont, soit sans-abri, soit dans des habitations de fortunes (caravane, mobile-home…).

Au total, près de 12 millions de personnes subissent la crise du logement dont 450 000 Français qui retournent vivre chez leurs parents, sans domicile fixe :
ils sont plus de 14 600 à vivre dans la rue !

La dernière enquête de la Fondation Abbé Pierre a confirmé que 4 millions de Français sont mal logés et près de deux cent mille sans abri.
« Travailler plus, pour gagner plus« , « tous propriétaires ?
HORREUR pour un socialiste » – Les slogans Hollandistes n’ont duré que le temps d’une campagne électorale – « Le changement ce n’est pas pour maintenant« .

Le report de l’âge de la retraite de 60 à 62 ans a été décidé au détriment des salariés qui ont commencé a travailler tôt … mais le « kamarad » Hollande n’est pas revenu là-dessus, les socialistes se sont fait oublier sur ce point !

Les fonctionnaires sont montrés du doigt, qu’ils soient professeurs ou magistrats, infirmières ou policiers. NON Hollande, pas tous les fonctionnaires !

Depuis 4 ans, se soigner devient un grand luxe pour des millions de Français qui ajournent des soins ou une intervention à l’hôpital,

les soins gratuits étant réservés aux migrants, immigrés et affidés aux partis de gauche !

Les inégalités fiscales atteignent un niveau inconnu depuis 1945 :
grâce aux niches fiscales (des journalistes) des fonctionnaires chouchous du pouvoir, les avantages des salariés des entreprises publiques, des régimes spéciaux de retraite etc. bref un électorat gauchiste particulièrement choyé que TOI Hollande et le PS leur a accordés ou protégés voire augmentés depuis 4 ans, les taux d’imposition plus hauts pour les classes moyennes et des ménages modestes – comme si la France reniait, ce que TOI Hollande et le PS avez fait, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen où il est inscrit, à l’article 13, que la contribution commune « doit être également répartie entre les citoyens en fonction de leurs facultés ». …

L’ÉCHEC EST AUSSI DÉMOCRATIQUE.

Évaporée, la « République irréprochable« , envolé l’État impartial.
La fonction présidentielle est dépréciée …..
Le Parlement est réduit à la portion congrue, les contre-pouvoirs, qu’il s’agisse des collectivités territoriales ou des organisations syndicales, sont tantôt ignorés, tantôt, méprisés
mais saignés à blanc.

Les médias sont soumis aux jeux des influences …….
Pour la, première fois, un président a utilisé son mandat à affaiblir la République plutôt qu’a la renforcer« .

Tu vois Hollande, toi et ton parti le PNS (Pari National Socialiste), tu dois te reconnaître là non ?

Bien sur je n’ai pas abordé le côté mafieux de tes gouvernements composés de « repris de justice », de tricheurs, de comploteurs, bref tous à ton image toi l’Entullé dont la seule réussite avant 2012 a été de ruiner la Corrèze.

Tout dire de Hollande et de ses spadassins mérite un volume entier, mes lecteurs doivent, déjà, avoir marre de lire ce billet.

HOLLANDE ? Je ne m’abaisserai pas à te saluer.

Henri SENE

http://hsene.over-blog.com  du 02/10/2016

Ne reprenons donc pas Sarkozy que nous avons hué en 2012 !
Persuadons Hollande que nous avons assez vu son PS, qu’il a encore plus abîmé notre France !
Les « sans dents » veulent oublier ce pantin irresponsable !
Assez de cette partie de ping pong où le seul perdant est notre peuple !
Souvenez vous qu’Ali Juppé a un passé judiciaire incompatible avec des fonctions de Président de Notre République !
Marine leur fait peur car elle retire la main et à la gauche et à la droite qui marchent de concert !

Portrait D’ Un Criminel De Guerre !

 israel-1 (1)

Shimon Peres
Repose…En Paix !

Les nécrologies de Shimon Peres ont déjà été publiées, préparées sans aucun doute à l’avance, dès que la nouvelle de son hospitalisation est parue dans les médias.

Le verdict sur sa vie est très clair et a déjà été prononcé par le président américain Barack Obama :
Peres était un homme qui a changé le cours de l’histoire humaine dans sa recherche incessante pour la paix au Moyen-Orient.
Mon intuition est que très peu des nécrologies examineront la vie et les activités de Peres du point de vue des victimes du sionisme et d’Israël.

Il a occupé de nombreux postes en politique, postes qui ont eu un impact immense sur les Palestinien-ne-s où qu’elles et ils soient.
Il a été directeur général du ministère israélien de la Défense, ministre de la Défense, ministre du développement de la Galilée et du Néguev (Naqab), Premier ministre et Président.

Dans tous ces rôles, les décisions, qu’il a prises, et les politiques, qu’il a poursuivies, ont contribué à la destruction du peuple palestinien et n’ont rien fait pour faire avancer la cause de la paix et de la réconciliation entre Palestiniens et Israéliens.

Né Szymon Perski en 1923, dans une ville qui faisait alors partie de la Pologne, Peres a émigré en Palestine en 1934.
Adolescent dans une école d’agriculture, il est devenu actif en politique au sein du mouvement travailliste sioniste qui a dirigé le sionisme, et plus tard le jeune Etat d’Israël.
Figure dominante des cadres du mouvement de jeunesse, Peres a attiré l’attention du haut commandement de la force paramilitaire juive de la Palestine sous mandat britannique, la Haganah.

Bombe nucléaire

En 1947, Peres a été pleinement recruté par l’organisation et envoyé à l’étranger par son leader, « David Ben Gourion », pour acheter des armes qui ont ensuite été utilisées lors de la « Nakba » de 1948, le nettoyage ethnique des Palestinien-ne-s, et contre les contingents arabes qui sont entrés en Palestine cette même année.
Après quelques années à l’étranger, principalement aux États-Unis où il était occupé à acheter des armes et à construire l’infrastructure pour l’industrie militaire israélienne, il est rentré pour devenir directeur général du ministère de la Défense.
Peres était actif dans l’établissement de l’entente entre Israël, le Royaume-Uni, et la France, pour envahir l’Egypte en 1956, invasion pour laquelle Israël a été récompensé par la France avec la capacité nécessaire pour construire des armes nucléaires.
En effet, c’était Peres lui-même qui a supervisé en grande partie le programme clandestin d’armement nucléaire d’Israël.
Le zèle que Peres a montré sous la direction et l’inspiration de Ben Gourion pour judaïser la Galilée n’était pas moins important.
Malgré le nettoyage ethnique de 1948, cette partie d’Israël faisait encore très campagne et paysage palestiniens.

Peres était derrière l’idée de confisquer des terres palestiniennes dans le but de construire des villes juives exclusives comme Karmiel et Haute Nazareth, et de baser l’armée dans la région de manière à perturber la continuité territoriale entre les villes et villages palestiniens.

Cette ruine de la campagne palestinienne a conduit à la disparition des villages palestiniens traditionnels, et à la transformation des agriculteurs en une classe ouvrière urbaine sous-employée et défavorisée.
Cette triste réalité est toujours d’actualité.

Le champion des colons

Peres a disparu un certain temps de la scène politique lorsque son maître Ben Gourion, le tout premier Premier ministre d’Israël, a été poussé vers la sortie en 1963 par une nouvelle génération de dirigeants.
Il est revenu après la guerre de 1967, et le premier portefeuille ministériel qu’il a occupé était celui de responsable des territoires occupés.
Dans ce rôle, il a légitimé, très souvent de façon rétroactive, la course à la colonisation en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
Comme beaucoup d’entre nous réalisent aujourd’hui, au moment où le parti « Likoud » pro-colonisation est arrivé au pouvoir en 1977, l’infrastructure des colonies juives, notamment en Cisjordanie, avait déjà rendu impossible une solution à deux Etats.
En 1974, la carrière politique de Peres est devenue intimement liée à celle de son ennemi juré, « Yitzhak Rabin ».
Les deux hommes politiques, qui ne pouvaient pas se supporter, ont dû travailler en tandem pour des raisons de survie politique.
Cependant, sur la stratégie d’Israël envers les Palestinien-ne-s, ils ont partagé la perspective coloniale sioniste, convoitant autant de terres de Palestine que possible avec le minimum de Palestinien-ne-s que possible.
Ils ont bien travaillé ensemble pour réprimer brutalement le soulèvement palestinien qui a commencé en 1987.
Le premier rôle de Peres dans ce partenariat difficile a été celui de ministre de la Défense dans le gouvernement Rabin de 1974.
La première véritable crise à laquelle a dû faire face Peres était une expansion majeure du mouvement colonial messianique « Gush Emunim » dans ses efforts de colonisation dans et autour de la ville de Naplouse, en Cisjordanie.
Rabin s’est opposé aux nouvelles colonies, mais Peres se tenait aux côtes des colons.
Les colonies qui désormais étranglent Naplouse sont là grâce à ses efforts.
En 1976, Peres a dirigé la politique gouvernementale en direction des territoires occupés, convaincu qu’un accord pourrait être trouvé avec la Jordanie, par lequel la Cisjordanie serait sous compétence jordanienne tout en restant sous domination effective israélienne.
Il a initié des élections municipales en Cisjordanie, mais à sa grande surprise et déception, les candidats liés à l’Organisation de libération de la Palestine ont été élus, et non ceux fidèles à la monarchie hachémite en Jordanie.
Mais Peres est resté fidèle à ce qu’il a appelé l’ « option jordanienne » quand il était leader de l’opposition après 1977, puis quand il est revenu au pouvoir au sein de la coalition avec le « Likoud » entre 1984-1988.
Il a poussé les négociations sur cette base jusqu’à la décision en 1988 du roi Hussein de cesser tout lien politique entre la Jordanie et la Cisjordanie.

Le visage international d’Israël

Les années 1990 ont exposé au monde un Peres plus mature et cohérent.
Il était le visage international d’Israël, que ce soit au gouvernement ou à l’international.
Il a joué ce rôle même après que le « Likoud » soit devenu la principale force politique du pays.
Au pouvoir dans le gouvernement Rabin au début des années 1990, puis comme Premier ministre après l’assassinat de Rabin en 1995, puis en tant que ministre dans le cabinet d’Ehud Barak entre 1999 et 2001, Peres a mis en avant un nouveau concept pour ce qu’il appelait la « paix ».
Plutôt que de partager le contrôle en Cisjordanie et dans la bande de Gaza avec la Jordanie ou l’Egypte, il voulait maintenant le faire avec l’Organisation de libération de la Palestine.
L’idée a été acceptée par le chef de l’OLP, « Yasser Arafat », qui avait espéré bâtir dessus un nouveau projet pour la libération de la Palestine.
Comme il était inscrit dans les accords d’Oslo de 1993, ce concept a été approuvé avec enthousiasme par les alliés internationaux d’Israël.

Peres a été le principal ambassadeur de cette mascarade de processus de paix, qui a fourni un parapluie international à Israël pour établir une politique du fait accompli sur le terrain, permettant de créer un plus grand apartheid israélien avec de petits bantoustans palestiniens dispersés en son sein.

Le fait qu’il ait gagné un prix Nobel de la paix pour un processus qui a accéléré la ruine de la Palestine et de son peuple, est un nouveau témoignage de l’incompréhension, du cynisme et de l’apathie des gouvernements du monde entier envers la souffrance palestinienne.

Nous sommes chanceux de vivre à une époque où la société civile internationale a exposé cette mascarade et a offert, à travers le mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions, ainsi que le soutien croissant pour une solution à un Etat, un chemin à terme plus encourageant et authentique.

Cana

En tant que Premier ministre, Peres avait une « contribution » supplémentaire à apporter à l’histoire de la souffrance palestinienne et libanaise.
En réponse aux escarmouches sans fin entre le « Hezbollah » et l’armée israélienne dans le sud du Liban, où le « Hezbollah » et d’autres groupes ont résisté à l’occupation israélienne qui a commencé en 1982 pour prendre fin en 2000, Peres avait ordonné le bombardement de toute la région en avril 1996.
Pendant ce qu’Israël a appelé l’opération « Raisins de la colère », les bombardements israéliens ont tué plus de 100 personnes – des civils fuyant les bombardements et des Casques bleus des Fidji – près du village de Cana.
Malgré une enquête des Nations unies qui a trouvé « peu probable » l’explication d’Israël selon laquelle le bombardement était un accident, le massacre n’a en rien écorné la réputation internationale de Peres comme étant un « artisan de la paix ».

Au cours de ce siècle, Peres était plus une figure de proue symbolique qu’un homme politique actif.

Il a fondé le Centre Peres pour la paix, construit sur une propriété de réfugié-e-s palestinien-ne-s confisquée à Jaffa, et qui continue de vendre l’idée d’un « Etat » palestinien avec peu de terre, d’indépendance ou de souveraineté, comme la meilleure solution possible.

Cela ne marchera jamais, mais si le monde continue d’être accroché à cet héritage de Peres, il n’y aura pas de fin à la souffrance des Palestinien-ne-s.

Shimon Peres a symbolisé l’embellissement du sionisme, mais les faits sur le terrain mettent à nu son rôle dans la perpétration de tant de souffrances et de conflits.

Connaître la vérité, au moins, nous aide à comprendre comment aller de l’avant et défaire tant d’injustices que Peres a contribué à créer.

Ilan Pappé

source : http://www.investigaction.net/shimon-peres-du-point-de-vue-de-ses-victimes/

http://www.wikistrike.com  du 01/10/2016

Aucune Sécurité Financière A Ce Jour !

 Lingots-pièces-649x330

Les banques du mondialisme !

La réalité de l’insolvabilité bancaire

À l’instar de la « Deutsche Bank » actuellement en difficulté, il semble que toutes les banques systémiques du monde entier aient pris l’habitude de publier des bilans comptables « arrangés » faisant apparaître des ratios de solvabilité particulièrement flatteurs qui les font paraître bien plus solides qu’elles ne le sont en réalité.

Depuis quelques jours, l’actualité financière (mais pas seulement) vibre au gré des soubresauts de la « Deutsche Bank » dont certains semblent découvrir avec effarement l’extrême fragilité au lendemain d’une condamnation à payer une amende, certes considérable mais qui, normalement, ne devrait pas être de nature à l’ébranler sur ses bases.
Plus globalement, le public est en train de découvrir ce que les experts savent en revanche depuis très longtemps, à savoir que les institutions financières les plus puissantes du monde, celles sur lesquelles repose la stabilité économique de la planète tout entière, ces banques que l’on appelle systémiques, n’ont finalement rien appris de la crise de 2008 et, pire encore, se sont encore davantage approchées du précipice.

Une banque qui a continué à s’exposer de façon inconsidérée

Cela fait quelques années qu’on entend parler de « banques systémiques », à savoir des banques dont la faillite pouvait causer d’énormes dommages au système bancaire mondial.
Le G20 en a même dressé une liste.
Elles sont au nombre de 28 et, parmi elles, on trouve effectivement la « Deutsche Bank » dont on sait désormais qu’elle a, à la fois, trompé les marchés, manipulé les cours des métaux précieux et accumulé les positions risquées au point d’arriver aujourd’hui à plus de 72 000 milliards de dollars d’exposition sur les produits dérivés.
Pour rappel, les produits dérivés sont des instruments financiers censés anticiper les cours futurs mais dont la multiplication abusive et incontrôlée à donné naissance à tout une panoplie d’actifs toxiques dont les « subprimes » ne sont qu’un exemple parmi d’autres.
Autant dire qu’avec plus l’équivalent de plus de 20 ans de PIB allemand misés sur ce genre de produits, et seulement « quelques » dizaines de milliards d’euros réellement en caisse, la « Deutsche Bank » est dans une situation particulièrement délicate.

D’ailleurs, les marchés ne s’y sont pas trompés et, plus douloureuse encore que l’amende de 14 milliards de dollars réclamée par les tribunaux américains, c’est bien la chute phénoménale du cours de son action (50% en 1 an et 90% depuis 2007) qui traduit le mieux la position inconfortable dans laquelle la première banque allemande (et même européenne !) se trouve aujourd’hui.

Les principales banques françaises également concernées

Mais gardons-nous bien de jeter l’opprobre sur nos voisins d’Outre-Rhin car notre position n’est guère plus enviable.
En effet, parmi les 28 banques systémiques listées par le G20, on trouve également la BNP, la Société Générale, le Crédit Agricole et le groupe BPCE, soit l’essentiel du tissu bancaire français.
Or, il semblerait que leur situation comptable soit, sinon identique, au moins comparable à celle de la « Deutsche Bank ».
Car, justement, toute la subtilité du montage risqué dans lequel tous ces établissements se sont engagés tient uniquement et simplement…
à la présentation de leur bilan comptable.

Et si aujourd’hui, toutes ces banques commencent sérieusement à s’inquiéter c’est parce que la réalité, cette mauvaise fille, a décidé de contredire tous les modèles mis en place pour masquer des prises de risques inconsidérées qu’on pensait pouvoir équilibrer par le jeu des marchés, lesquels ne pouvaient bien évidemment que croître sur le long terme.

Sauf que cela ne s’est pas passé comme on l’espérait !
Aujourd’hui, la croissance mondiale est en berne, les banques centrales ne savent plus quoi inventer pour soutenir l’économie, au point de proposer désormais des taux d’intérêt négatifs, et le système financier dans sa globalité semble ne plus vouloir se conformer aux modèles théoriques dans lesquels on l’avait pourtant jusqu’ici contenu.
Le moment de stupeur passé, il a donc bien fallu prendre des mesures, à commencer par mettre à plat tous le bilans afin de redresser ce qui pouvait l’être.
Et c’est là que les (mauvaises !) surprises sont apparues.

Un monde où l’on respecterait les « ratios de solvabilité »

Afin de garantir la stabilité des marchés financiers et ne pas exposer les banques à une faillite à cause d’un défaut généralisé de leurs débiteurs, les instances internationales de régulation ont exigé que les banques disposent d’un minimum de fonds propres par rapport aux sommes inscrites à l’actif de leurs bilan.
Ces fonds propres réglementaires sont fixés de manière régulière, en fonction du climat économique mondial et sont censés permettre aux banques de supporter la plupart des risques inhérents à leur rôle sans faire faillite.
La dernière réforme en date, dite des « Accords de Bâle III » en 2010, impose donc un niveau de ressources durables (capital social + réserves, en gros) au moins égal à 8% des sommes inscrites au bilan, ce « ratio de solvabilité » devant d’ailleurs être porté à 10,5% d’ici 2019.

Et lorsque l’on regarde le bilan de toutes ces banques systémiques, on constate avec plaisir qu’elles bénéficient d’un niveau de réserve prudentielle bien au-delà de ces chiffres, dépassant souvent les 15%.
On peut donc se rendormir tranquillement, nos banques sont solides et tout va bien dans le meilleur des mondes.

Une réalité comptable bien plus sombre… voire obscure

En fait, non !
D’abord, si les banques s’efforcent de nous montrer qu’elles ont au moins 15% de réserves durables dans leurs caisses, ce n’est pas un hasard.
Récemment, le FMI rappelait que le « ratio de solvabilité » des banques devait justement se situer entre 15 et 23% pour éviter tout risque de reproduire la catastrophe de 2008. Qu’à cela ne tienne, « Deutsche Bank », BNP, Crédit Agricole et toutes leurs copines se sont donc efforcées de présenter des bilans comptables qui ont le bon goût de répondre idéalement à cette recommandation.
Mais tout cela n’est en réalité qu’une simple question de présentation des bilans.

Du reste, même en ne tenant compte que des exigences minimales des autorités financières (8% hors matelas de sécurité), rares sont les banques systémiques à être véritablement dans les clous. L’astuce, c’est que cela ne se voit pas tout de suite car, en effet, la présentation des bilans comptables de toutes ces grandes banques s’appuie sur le système américain, lequel s’intéresse davantage aux différences de soldes plutôt qu’aux flux réels de valeurs.
En clair, là où un bilan européen enregistrerait par exemple une recette de 100€ (à l’actif) et une dépense de 95€ (au passif), le bilan américain, quant à lui, se contente de mentionner la « compensation » entre les flux, soit ici un actif de 5€.
Dans ces conditions, en minimisant la réalité du bilan, il est facile d’obtenir un niveau de réserve prudentielle élevé.

Des « ratios de solvabilité » réels divisés par 5 ou 6

Certains se sont alors « amusés » à calculer le « ratio de solvabilité » réel des banques systémiques, et le moins qu’on puisse dire c’est que ce n’est vraiment pas fameux.
Ainsi, pour reprendre l’exemple de la « Deutsche Bank » qui truste actuellement les colonnes des principaux journaux économiques de la planète, elle présente 56,5 milliards d’euros de capital, dont 51 milliards dits de « Tier 1″ (le plus solide).
Comme elle déclare en outre un total d’actifs de 334 milliards d’euros (aux normes comptables américaines), on est bien sur un « ratio de solvabilité » supérieur à 15%.

Sauf que, dans les faits, les 334 milliards correspondent aux « risk-weighted assets », c’est à dire les actifs pondérés par le risque.
En gros, on enlève tout ce qui est risqué.
Le montant total réel des actifs s’établit plutôt à 2012 milliards d’euros selon le modèle comptable européen (le plus complet et le plus fiable), ce qui ramène le ratio de solvabilité réel à… 2,5% !

C’est même l’un des plus mauvais scores parmi toutes les banques systémiques.
Une seule banque fait encore moins bien, avec un niveau d’actifs similaire mais des capitaux quasiment deux fois moindres et un ratio de solvabilité fluctuant entre 1,2 et 1,4%.
Et cette banque, c’est notre bon vieux Crédit Agricole !
Quant à toutes les autres, elles présentent un pourcentage de réserves prudentielles compris entre 3 et 5% en moyenne, la meilleure d’entre elles, l’américaine Wells Fargo, affichant fièrement un ratio de 7,6%, soit même pas le minimum requis par la réforme de « Bâle III » censée, rappelons-le, prévenir toute nouvelle crise financière.

Ceux qui pensent qu’on est mal partis, levez la main.

Jean François Faure

source : https://www.linkedin.com

http://www.loretlargent.info  du 30/09/2016

Voilà pourquoi nos impôts seront prélevés sur nos revenus chaque mois !
Les petits ruisseaux font les grandes rivières et les petites erreurs…vous m’avez comprise.

Est-ce Pour Son Âge Ou Ses Magouilles ?

ne vole pas

Il faut que cela cesse !

Alain Juppé est un symbole
d’un monde finissant !

Le dégoût et la méfiance pour la représentation politique sont des sentiments ultra-majoritaires chez les Américains comme chez les Français.

Chez ces derniers, un sondage « Cevipof » a montré que 87% estiment que les élus ne se préoccupent que de leur carrière.

Quand « Hervé Mariton », défenseur du droit du sang et opposant au mariage homosexuel, choisit ce mercredi de rejoindre Juppé dont il dit apprécier la sincérité, le sérieux et l’optimisme, le député (LR) de la Drôme se plie à des stratégies partisanes qui ne rehaussent pas la stature des opportunistes.

En réalité, Juppé est de ces hommes sans envergure que la politique produit dans ses pires moments.

Quand, dans « Le Monde » de samedi, le candidat se présente crânement en disant :

« Je suis le seul qui peut battre largement Marine Le Pen »,

il confirme qu’il n’a rien compris de l’exaspération de ses compatriotes menacés par la mondialisation et la colonisation islamiste.

Quand, dans ce même entretien, il se félicite de l’enquête de « l’Institut Montaigne « qui montre que plus des deux tiers des musulmans de France acceptent les lois de la République » », il déforme des conclusions qui pointent le séparatisme en cours.

Et quand, enfin, il assure :

« Il faut calmer le jeu…
si nous continuons comme ça, nous allons vers la guerre civile »
,

il laisse comprendre qu’il est prêt à mettre le prix pour acheter la paix civile, menacée par l’islam totalitaire.

C’est au nom de l’apaisement que Philippe Pétain avait suivi sa politique de collaboration avec le nazisme.

Il est temps d’en finir avec ce monde finissant, sans honneur ni courage !

Ivan Rioufol

source : http://www.delitdimages.org/verbatim-225/

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 29/09/2016

Les médias ne parlent surtout pas de ses frasques judiciaires !
Un président ne doit avoir aucune ombre sur son casier !

Avortement : Mensonges D’ Etat !

ecrire (1)

Il est traumatisant d’avorter !

C’est sans doute pour pouvoir continuer à mentir aux Français en toute impunité que le gouvernement veut entraver la liberté d’expression des défenseurs de la vie.

Ce totalitarisme désormais ouvertement assumé, expression d’une radicalisation idéologique, peut pourtant être démasqué assez facilement pour ceux qui ce donnent la peine de se renseigner objectivement.
Ainsi, sur le site gouvernemental dédié à l’IVG (sic), on peut voir cette vidéo hallucinante où un « médecin obstétricien » ment ouvertement en déclarant que le syndrome post-avortement n’existe pas.
41zAZMaRM-L
Or, tout le monde sait désormais que le syndrome post-avortement est parfaitement réel et les millions de femmes qui ont malheureusement avorté pourraient en témoigner.
Le Salon beige a plusieurs fois relayé des études scientifiques évoquant ce terrible syndrome mais il en existe beaucoup d’autres :

« Un article du très sérieux Lancet insiste sur la nécessité de l’accompagnement psychologique post-avortement.
« Monique Lecoufle », membre de la plateforme santé du FRS, propose une modification du livret du ministère, qui est en France à peu près la seule information donnée aux personnes qui vont dans les centres d’orthogénie. Elle propose d’y informer les femmes du risque de syndrome post-avortement. »

[Source]

« Une étude menée par des scientifiques espagnols révèle que 80% des femmes ayant avorté souffrent de dépression, parmi lesquelles 40% ont songé au suicide.
Et ce n’est pas le seul symptome post-avortement :
40% souffrent de disfonctionnement sexuel, 30% de toxicomanie (notamment les adolescentes), 60% changent de comportement ou deviennent irritables (70%). »

[Source]

« Une nouvelle étude norvégienne mené sur un nombre de femmes assez réduit (120), compare les effets psychologiques de l’avortement et ceux d’une fausse couche :
alors plus de femmes souffrent de troubles mentaux 10 jours après une fausse couche que 10 jours après un avortement, la proportion s’inverse ensuite.
Entre 2 et 5 ans après, seules 2,6% des femmes ayant subi une fausse couche en souffrent encore, contre 18 à 20% des femmes ayant subi un avortement. »

[Source]

51iX0Qpu0XL__SX351_BO1,204,203,200_
En outre, cet article de Gènétique de 2015 soulignait également que ce syndrome existe chez les hommes comme le montre également ce drame récent :

« Depuis 1975, l’avortement est une affaire de femme.
C’est elle qui peut, seule et librement, décider de la suite qui sera donnée à une grossesse qu’elle ait été ou non désirée.
La loi en effet, ne fait pas mention du géniteur, de celui qui, avec la femme, est aussi à l’origine de la vie qui éclot doucement.
Pourtant, certains hommes n’en ressentent pas moins douloureusement les conséquences. Gènéthique attire l’attention sur cet aspect ignoré de la question depuis 40 ans ».

51YU48NlI5L__SX324_BO1,204,203,200_
Pour se documenter sur le drame psychologique de l’avortement, vous pouvez également lire ce livre-référence de « Sabine Faivre » :
« La Vérité sur l’avortement », qui étudie « le retentissement psychologique de l’avortement auprès de toutes les personnes impliquées dans cette pratique ».

Dépêchez-vous tant que le gouvernement n’a pas créé un délit d’entrave littéraire à l’avortement…

Et il existe d’autres livres sur le sujet comme Cet enfant qui m’a manqué de « Michel Hermenjat »,
ou Quel âge aurait-il aujourd’hui ? : Le tabou des grossesses interrompues du docteur « Stéphane Clerget »…

Philippe Carhon

source : lesalonbeige.blogs.com

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 28/09/2016

Qu’est Ce Encore Ce Compteur « Linky » ?

pensee (1)

Quand Linky provoque
de graves incidents !

Les méthodes d’ EDF et de ses Filiales pour obliger la population à « accepter » la pose des Dangereux compteurs « Linky » sont plus que scandaleuses, mais personne n’en parle…
Ces méthodes tombent sous le coup de la loi, mais…
ni les députés,
ni les maires,
ni la justice,
ni les ministres concernés ne réagissent.

Pourtant, Monsieur Antoine Cahuzac, non , monsieur « MONLOUBOU » PDG de EDF, homme souriant affable et courtois devant les parlementaires, leur a affirmé, que personne ne forcerait à accepter celles et ceux qui ne désirent pas ce dangereux compteur « Linky »…
( vidéo youtube,et compte-rendu de la commission parlementaire de l’énergie)

Les faits suivant nous amènent à nous poser des questions quant à sa sincérité.
Et, de ces affirmations, d’autres questions au sujet de la soi-disant innocuité du compteur « Linky » peuvent se poser :
son collaborateur Monsieur « LASSUS » s’étant déjà fait épinglé en flagrant délit de mensonge chez « Bourdin » et sur la 5 …

Témoignage de mon amie :

Voici ce qui se passe sur notre île de Ré depuis juin dernier :

-TOUS LES COMPTEURS EXTÉRIEURS SONT POSÉS DE FORCE et les « résistants » en premier !

-les protections sont démontées et les cadenas coupés au coupe-boulon, ils attaquent à la meuleuse si besoin.

-le fichier des « refusants » est attaqué en premier, ils utilisent la liste des courriers recommandés avec une équipe spéciale pour faire plier la ‘résistance’ et donner un exemple fort pour ne pas donner « d’idées » aux autres..

-les compteurs extérieurs « refusants » ne reçoivent pas de courrier ou d’appel pour les prévenir.

-les poseurs ne s’attardent pas.
Ils ne font pas une rue entière.
Ils font 1 compteur par rue et se sauvent vite.

-les poseurs travaillent de 8H du matin à 22H.

-les poseurs restent à côté de leur véhicule à tout moment. Ils se garent devant le compteur à changer. Ne sonnent pas pour prévenir l’habitant, disjonctent, posent et remontent dans leur véhicule. Ils ne font même pas signer un document. Temps de pose: entre 10 et 15 minutes.

-il y a 3 types d’équipes chez « SOLUTIONS 30″, île de Ré:
–le poseur de base qui travaille tout seul pour les gens qui veulent le Linky
–une équipe volante de 2 avec coupe-boulon et meuleuse qui vient enlever les protections et qui s’en va vite (celle-ci peut intervenir dès l’aube) et qui prépare le terrain pour l’équipe qui vient poser quelques minutes après.
–une équipe de ‘mercenaires’ de 3 poseurs baraqués qui s’occupent des compteurs résistants. 1 qui filme au smartphone en retrait, 1 qui s’occupe de la pose, 1 qui s’occupe de l’habitant.
C’est cette équipe qui a agressé le pompier sur Sainte Marie de Ré.
Le pompier s’est interposé (en tongues), le poseur (1M80 baraqué) l’a poussé physiquement et donné un violent coup de pied avec chaussure de sécurité.

-ils n’hésitent pas à prendre une maison en otage.
Pour le pompier, cela a duré 4 heures avec gendarmes sur place pendant 3H30.

-il n’y a pas de discussion possible, ces équipes sont payées à la pose compteur et on peut soupçonner qu’elles perçoivent des primes pour les compteurs résistants.
Les équipes de « Solutions 30″ ont développé une véritable haine de l’habitant ‘résistant’. >>

Fin du témoignage d’une amie sur place qui souhaite conserver l’anonymat par peur de représailles…

Qu’en pense Monsieur Mouloubou si charmant devant les parlementaires ?
Approuve-t-il?
Condamne-t-il ?
A-t-il l’intention d’indemniser spontanément les victimes ?
Ou faudra-t-il avoir recours aux tribunaux ?

Ces faits se produisent un peu partout en France .
Dans certaines villes, les habitants se regroupent pour se défendre contre les agressions des poseurs de compteurs « Linky »
( Exploités par EDF et consorts )

Cette situation est grave et inquiétante, dans un contexte social déjà très tendu du fait de l’attitude des mêmes oligarques qui n’ont que faire des opinions des citoyens.
Les nôtres !

Le PRINCIPE DE PRÉCAUTION est inscrit dans la CONSTITUTION !

Les promoteurs de « Linky » ne le respectent pas…avec la complicité des Politiques ?
Attention !

Nous sommes nombreux à refuser vos diktats technologiques…
De plus en plus nombreux.
Nous ne sommes pas certaines et certains que vous soyez conscients de jouer avec le feu.

Si vous êtes incapables de vous comporter en citoyens responsables - mais uniquement en Femmes et Hommes d’Affaires cupides - nous ne sommes pas disposés à vous laisser prendre des risques avec nos vies, ni avec celles de nos enfants, de nos petits-enfants, de nos anciens , qui méritent une fin de vie paisible.

« Linky » est une agression de plus qui fait monter la pression.

Personne n’en veut !

À cause de « Linky », il y à déjà eu des drames.
Si vous ne respectez pas le principe de précaution,
si les politiques n’imposent pas un indispensable moratoire,
il y aura d’autres drames.

Souvenez-vous de l’amiante et du sang contaminé !

Varasani

source : //blogs.mediapart.fr

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 26/09/2016

Le Dernier Coup De Vice De Michel Sapin !

logo

Nos Assurances Vies !

Même le « Canard Enchaîné » a compris
et met en garde ses lecteurs !

Voilà, ça y est, nous y sommes !

Même le « Canard Enchaîné » a compris et met ses lecteurs en garde sur le placement « préféré » des Français en expliquant clairement ce qui doit être dit,
à savoir que ce qui fut le meilleur placement des 30 dernières années va s’avérer devenir une calamité.

Citations du célèbre « palmipède » :

« Le texte prévoit que le « HSCF » présidé par le ministre des Finances pourra restreindre temporairement ou suspendre les retraits des titulaires de contrats en euros ainsi que la distribution des intérêts prévus.
En clair, sur simple décision administrative les épargnants ne pourraient plus retirer leurs fonds pendant une durée de 3 mois renouvelable. »

(Je rajoute « sans doute comme l’état d’urgence »…
c’est du renouvellement permanent et éternel hahahahahahaha !!)

Et notre petit canard de rajouter :

« L’assureur qui, comme son nom l’indique, a le devoir de rembourser sera contraint de vendre l’obligation qui ne rapporte que 1 %.
Mais sa valeur aura alors sévèrement diminué, de 80 % dans le pire des cas, et l’assureur devra sortir la différence de sa poche.
Problème :
1 300 milliards d’euros sont actuellement investis par les Français dans de tels contrats.
D’où, à l’arrivée, un risque de faillite pour les établissements financiers.
Pour éviter cette tragique perspective, le ministre des Finances pourrait bloquer tout retrait.
Aujourd’hui vanté comme sûr et liquide, ce placement deviendrait brusquement risqué et bloqué. »

Hahahaha !

Hahahahahaha !

Je vous le dis depuis 5 ans…
Là encore, c’est éminemment prévisible.
Le problème, c’est que je suis sûr que vous êtes encore très nombreux à avoir de beaux contrats d’assurance vie parce que vous n’osez pas tirer les conclusions de tous ces raisonnements.
Et ce n’est pas illogique, tant il est difficile justement de changer de logique, de logiciel de penser et de se situer en anticipation des masses.
Pourtant, il faut avoir le courage de passer avant.

Après, il est trop tard.
Sachez que d’après mes nombreuses sources, les rachats sont de plus en plus difficiles à obtenir et la disponibilité de vos fonds se réduit déjà.

Si vous ne m’écoutez pas… écoutez au moins le « Canard « !!

Charles SANNAT

source : http://www.insolentiae.com

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 22/09/2016

L’ ONU Elit Son Caniche De L’ Année !

F.HOL.traitre

Homme d’état ?
Pas pour les Français !

Monsieur 8 %, « homme d’État de l’année » ?
Ne riez pas !

Quand on voit l’information dans la presse, on se dit que c’est un canular, ou une bonne blague, peut-être même une de celles dont il a, paraît-il, le secret :

François Hollande recevra, en début de semaine, à New York, pour la 7 1e Assemblée générale des Nations unies, le prix de… «l’Homme d’État de l’année».

Si on voulait vraiment rire, s’ils voulaient vraiment nous faire rire, ils auraient pu choisir David Cameron, pour avoir rendu, contre son gré, la parole et la souveraineté à son peuple, ou Madame Merkel, pour son sabordage généralisé de l’Union européenne.
Et il est vrai que, dans ce fiasco, économique et migratoire, Monsieur Hollande ne fut que le « vice-chancelier », pour reprendre l’heureuse formule de Madame Le Pen.
On aurait pu aussi choisir Monsieur Erdoğan, car s’il y a bien un dirigeant qui a vraiment renforcé son État cette année, c’est lui, et nul autre.

Mais, au fait, qui sont-ils donc, ces « ils » new-yorkais qui ont élu notre Flanby national « homme d’État de l’année » et lui ont décerné ce prix ?
Il s’agit de la fondation interconfessionnelle « Appeal of Conscience », fondée en 1965 par le rabbin « Arthur Schneier », survivant de la Shoah, et qui souhaite récompenser ceux qui œuvrent pour « la paix, la tolérance et la résolution des conflits ethniques ».

On se dit que nos amis new-yorkais devraient revenir faire un peu de tourisme dans la France de François Hollande, sur nos plages, dans nos banlieues ou du côté de Nice, ou un pèlerinage au Bataclan.
Et, s’ils sont juifs, ils devraient se demander comment vivent leurs coreligionnaires en France, quelle est la nature du nouvel antisémitisme qui y sévit et par quelles complaisances la gauche et les socialistes de Monsieur Hollande l’ont laissé se développer.

Ils devraient, aussi, se demander ce que François Hollande a fait, « ou pas fait », avant janvier 2015, pour qu’on en arrive là, et après, pour que l’horreur se reproduise, mois après mois, inexorablement.
Ils devraient, aussi, se repasser le film des événements du 14 juillet dernier, entre son interview annonçant la fin de l’état d’urgence et l’attentat de Nice quelques heures après.

Quand on a vécu cet été meurtrier-là, si on avait encore quelques doutes, on sait que Monsieur Hollande n’a jamais été et ne sera jamais un homme d’État.

François Hollande, loin d’être un artisan de la paix, est le premier Président d’une France désormais en guerre à cause d’une situation qu’il n’a pas voulu voir et qu’il a contribué à créer par sa politique et son aveuglement, en France et à l’étranger.

La clairvoyance n’est pas la qualité majeure des cercles onusiens, on le savait.
Les Français sont heureusement plus lucides puisqu’ils ne veulent pas voir Monsieur Hollande se représenter… à plus de 85 %.
Dans le dernier sondage Odoxa pour « France 2″, ils ne sont plus que 8 % à le juger comme le meilleur candidat pour représenter la gauche.
De toutes les personnalités testées, il est même… dernier !

On hésite donc encore :
Ce prix est-il une manifestation de l’humour juif new-yorkais
ou un lot de consolation, un cadeau de départ, pour un Président en bout de course dépassé par les événements du début à la fin de son mandat ?

Oui, Les USA Soutiennent Bien Daesh !

URGENT: Russia Says 62 Syrian Army Troops Killed in US-Led Strikes

Les USA sont des menteurs !

Ce n’est plus un secret mais une nouvelle preuve du soutien des USA à l’Etat Islamique ont été fournies ce samedi 17 septembre, lorsque les américains ont bombardé en 2 vagues successives les positions de l’armée syrienne.

Ce bombardement a été suivi d’une offensive *immédiate* de l’Etat Islamique, ce qui montre une coordination exemplaire.

L’armée américaine a déclaré avoir frappé « par erreur » :
« Des données erronées » seraient à l’origine de cette frappe, ont annoncé les médias américains.
Quand au « fuhrer » noir de Washington, la Maison Blanche a présenté des « excuses » à la Syrie.

Si cela est réellement une erreur, elle est la cause directe du refus des Etats-Unis de coordonner ses frappes avec la Russie qui dispose d’une cartographie beaucoup plus précise des positions des diverses forces en présence sur le terrain.

Bilan :
Plus de 60 morts et 100 blessés dans l’armée syrienne, une avancée de l’Etat Islamique qui était jusqu’alors en pleine déroute, et bien entendu la trève, déjà toute relative, mise à mal.

La Russie a tenté de contrer l’avantage pris par l’Etat Islamique en bombardant les terroristes, à la demande expresse de la Syrie:

«Je vous prie de continuer les frappes contre les positions des terroristes de Daech afin de soutenir l’armée syrienne »,

a prié un représentant du commandement syrien le général « Sergueï Roudskoï », chef du Commandement opérationnel principal de l’Etat-major de l’armée russe.

Obama semble décidement vouloir terminer son mandat dans le sang !

https://rusreinfo.ru/fr  du 19/09/2016

Notre Patrimoine Est Jeté En Pâture !

 coléreux

Non au saccage !

Une centaine de migrants illégaux venant de la jungle de Calais seront installés dans le magnifique château de Saint-Denis-de-Cabanne appartenant à EDF et qui sert de centre de vacances.

Apprenant la catastrophique nouvelle, une réunion d’information a mal tourné, mercredi 14 septembre à la salle communale de Saint-Denis-de-Cabanne.

Le maire, « René Valorge », avait déjà donné le ton en indiquant que les habitants devaient accepter la présence des migrants, car la décision du gouvernement était sans appel, et que la réunion n’était pas une consultation.
Autrement dit :

« on est en démocratie,
ce qui veut dire que vous obéissez et vous la fermez,
ce n’est pas vous, peuple, qui décidez ».

Près de 300 personnes étaient présentes, ainsi que le sous-préfet de Roanne, l’association « Entraide Valdo », qui va gérer le « Château centre d’accueil » où les migrants seront logés royalement tous frais payés par leurs voisins, ces Français qui vivent chichement de leur maigre retraite – oui, cela ressemble beaucoup à la « jizya » que payent les mécréants aux musulmans dans les pays arabes !

Croyant rassurer les habitants, les représentants de l’Etat ont au contraire justifié leurs craintes.
Les représentants de « l’Entraide Valdo » ont indiqué que les chambres seront sous surveillance 24 heures sur 24, que 8 personnes seront en permanence au service des migrants, et la gendarmerie a indiqué qu’il y aura une présence policière importante, et que des patrouilles circuleront dans le voisinage.

De nombreux habitants du village ont voulu exprimer leur inquiétude, mais ils ont été sévèrement réprimés et les représentants sur place les ont fait taire.

Un des villageois a demandé :

“nos enfants pourront toujours se promener dans les rues, ils ne courent aucun risque ? »

Visage crispé des membres de l’association, réponse maladroite :
Décidément, ces Français posent les questions qu’il ne faut pas poser !

« Jai peur des vols et des agressions sexuelles »
dit une personne …
« qui va satisfaire leurs besoins sexuels ?
ont crié plusieurs villageois,
« nos femmes et nos filles ? »

Plusieurs villageois, craignant des agressions, ont réclamé que les arrêts de bus soient éclairés.
Une autre habitante qui disait « on a tous vu les vidéos de Calais », a osé rapporter la réalité : « les migrants sont sales ».

Et parlant du château qui va les accueillir à partir de novembre, elle a ajouté :

“c’est un beau château, il est organisé pour recevoir des enfants.
Que vont-ils faire là haut, ces hommes ?”

En réponse à ces propos et ces questions de bon sens, le parquet de Roanne a ouvert une enquête pour incitation à la haine raciale et menace contre des représentants de l’Etat.

Très gêné, le procureur de la République de Roanne, « Eric Jallet », a précisé à l’AFP que l’ouverture de l’enquête n’est pas consécutive à des dépôts de plainte, mais aux constatations de la gendarmerie.

En mai dernier, « Yves Nicolin », était traîné devant les tribunaux par les organisations racistes anti-blanc dénommées « antiracistes » car il avait demandé que Saint-Denis-de-Cabanne accepte les minorités les plus fragilisées, les premières victimes des guerres, à savoir les chrétiens et les Yézidis.

Le maire René Valorge, a déploré le « comportement haineux et fasciste » de certaines des 250 personnes présentes dans la salle communale.

Citoyens,
la France est une démocratie,
le pouvoir vous appartient,
à condition de s’en servir !

Vous êtes en droit d’exprimer votre opinion – à condition d’être respectueux, de ne prononcer aucune menace ni aucune insulte – à ce maire qui devrait être au service de ses concitoyens – il est payé pour ça – et devrait faire preuve d’un peu plus de réserve au lieu lui de proférer des insultes répugnantes en abusant de termes dont il ne connaît apparemment pas le sens : fasciste, afin de diaboliser des gens légitimement inquiets.

source : « Alain Leger » pour Dreuz.info.

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 19/09/2016

Mais c’est de la dictature !
Et c’est le parti socialiste qui met cela en place au nom du peuple , « de la démocratie » ?
Le parti socialiste et leurs compères de l’ump…nous sommes tous républicains, « LR » ne veut rien dire !
Et les autres bien sur !
Nous ne pouvons accepter cette dictature qui nous mène à la perte de notre identité !
A bas tous ces traîtres !

L’ Esclavage Est Né Chez Les Africains !

esclavage_moderne-1

Les Africains étaient
les marchands d’esclaves !

Le CRAN exige que la France indemnise les descendants d’esclaves.
Aux USA, des Afro-Américains font effectuer par des laboratoires spécialisés des analyses ADN afin de déterminer le lieu d’origine de leurs aïeux.
Ils se retourneront ensuite contre les entreprises héritières des compagnies maritimes qui ont procédé au transport des esclaves.
On connaît, en effet, l’endroit où ces entreprises chargeaient leur sinistre cargaison.
Ils espèrent, ainsi, obtenir de juteux dédommagements.

L’Afrique indépendante a vu « renaître » l’esclavage interafricain.
« Afrik.com » vient de sortir un article sur une pratique du Bénin,
mais qu’on retrouve dans nombre de pays voisins sous une forme similaire :
le « VIDOMEGON ».

Des enfants de 7 ans sont confiés à des proches par leurs familles.

Ceux qui les recueillent sont censés leur donner l’éducation que leurs parents sont incapables de leur fournir en échange de « services » domestiques.
On remet 23 euros au départ aux parents, assortis d’un menu versement annuel prouvant qu’il s’agit, en fait, d’une « vente ».
On trouve, bien sûr, des foyers qui traitent « convenablement » l’enfant qu’ils hébergent, c’est-à-dire le nourrissent normalement, lui donnent un lit correct, l’envoient à l’école et limitent le travail demandé.
Le « vidomegon » est une tradition ancestrale qui permettait, autrefois, la promotion sociale de ceux qui en bénéficiaient.
Malheureusement, cette pratique a dérapé et beaucoup abusent et trouvent ainsi des esclaves qu’ils exploitent sans vergogne au maximum.

Selon l’UNICEF, 20.000 enfants seraient victimes de cette traite honteuse.
Le Bénin est la plaque tournante d’un trafic d’êtres humains.
Car les enfants ne sont pas seulement destinés au marché de l’ex-Dahomey.
On les « exporte » vers le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Togo.
Comme le constatent ceux qui luttent contre ce fléau, il faut changer les mentalités car cette tradition semble normale à trop de personnes, y compris chez celles qui fréquentent régulièrement les églises.

Christian de Moliner

http://www.bvoltaire.fr  du 18/09/2016

Caseneuve Veut Infecter Nos Provinces !

 cazeneuveclandestins

Cazeneuve vous impose des migrants ?

Résistez, occupez les locaux prévus !

Cazeneuve a donc donné ses ordres :

La France entière (sauf la Corse) va devoir, dans ses villes et villages, dans tous les départements, accueillir les 12.000 migrants de Calais !

Aucune discussion avec les élus locaux n’est possible.

Et ce n’est qu’un début, puisque l’Union européenne ose évoquer des chiffres de plusieurs millions de nouveaux migrants en Europe, pour les prochaines années.
Et comme la France doit en prendre 20 %, chiffre accepté par les socialistes, chacun comprendra que ces premiers chiffres ne sont qu’un début, et que des centaines de milliers de clandestins risquent d’arriver sur notre territoire, avec la complicité de ce régime.

Dans un tel contexte, le plan Cazeneuve s’appelle un Coup d’Etat migratoire !

Cela va donc se faire d’une manière totalement bureaucratique.
On annonce ainsi :
- 1.784 places à la région Auvergne-Rhône-Alpes,
- 1.484 à la Nouvelle Aquitaine,
- 1.445 à l’Occitanie, 1.332 pour le Grand-Est, etc.
Les préfets vont donc traquer les anciennes gendarmeries, les vieilles écoles, les bâtiment publics, et même des châteaux, fleurons de notre patrimoine, pour y loger des clandestins, majoritairement musulmans, hommes seuls, qui n’ont rien à faire sur notre sol, et devraient être reconduits à la frontière.

Résultat de ce coup de force socialiste ?

Aucun Français, dont ceux qui ont choisi de quitter les agglomération urbaines, souvent islamisées et ravagées par la délinquance, pour s’installer dans de paisibles villages ruraux, n’est à l’abri des conséquences de la folle politique migratoire de nos dirigeants, pour qui rien n’est trop beau pour les migrants, quand nos sans-dents et nos SDF sont méprisés.
Des petites villes de cent habitants pourront se retrouver avec des dizaines de migrants, des villes de mille habitants avec une centaine de clandestins !
Les aides accordées à ces clandestins sont autant d’argent dont seront privés nos travailleurs pauvres, nos chômeurs, nos retraités modestes, nos malades, tous ces contribuables qui ont cotisé toute leur vie, et se voient priés, aujourd’hui, de s’effacer devant des nouveaux venus.

D’autre part, le moins qu’on puisse dire est que ces migrants de Calais, dont nombre d’entre eux, soutenus par des milices gauchistes, agressent régulièrement nos policiers, les routiers et les habitants du crû, n’ont pas montré, jusqu’à ce jour, un visage très rassurant.

De nombreux Français, désemparés, se demandent comment agir, dans un tel cas.
Nous leur proposons quelques pistes.

Il faut faire vite.
Si vous avez le temps :

- Discutez avec vos voisins, vos amis, et remarquez les plus déterminés, les plus efficaces, ceux qui sont prêts à passer à l’action.
- Organisez une délégation pour rencontrer votre maire, et savoir comment il va réagir.
S’il est d’accord avec vous, partagez-vous les rôles.
S’il est favorable à la venue des migrants, informez massivement la population de sa trahison.
- Organisez une réunion publique d’informations, et invitez-y les élus, maires, conseillers généraux, conseillers régionaux, députés, sénateurs.
- Engueulez-les, s’ils sont socialistes ou Républicains, et faites leur savoir que c’est leur faute si vous êtes dans cette situation, ils sont responsables et coupables.
Mais ne leur donnez pas la parole, ou très peu, sinon, ils vont vous cannibaliser la réunion avec leurs parlottes.
- Prenez exemple sur la mobilisation de Forges-les-Bains, où, après une réunion des plus houleuses, le maire se dit prêt à organiser un référendum.
(http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/essonne/reunion-publique-houleuse-forges-les-bains-sur-le-centre-d-accueil-pour-migrants-incendie-1080797.html)
- Montez une association de loi 1901, il vous suffit d’un président, d’un trésorier et d’une secrétaire. Rédigez des statuts les plus simples possibles, et dans l’article 2,
dites que l’association a pour but de préserver le patrimoine et les traditions culturelles de votre ville.

– Si vous sentez, après avoir multiplié les initiatives, que les autorités vont vous imposer les migrants dans votre ville, alors n’hésitez pas, il ne vous restera qu’une solution :
Occupez pacifiquement les locaux, comme des salariés le font dans une entreprise, en cas de conflit social, ou comme des parents d’élèves le font dans une enceinte scolaire, lorsqu’ils veulent défendre leur école, ou une classe qui doit disparaître.
Dans ce cas, préparez les banderoles, les tracts, et agissez de nuit, par surprise.
Ne vous faites surtout pas prendre de vitesse, ne vous laissez par rouler dans la farine, les autorités peuvent chercher à vous endormir, et à imposer par surprise des dizaines, ou des centaines, de nouveaux venus.

Donc, si vous sentez que cela va aller très vite,
occupez les lieux d’abord,
et vous monterez l’association ensuite !

Ayez un président et un porte-parole médiatique, organisez-vous au mieux pour les rotations, montrez-vous déterminés, organisez l’intendance, et vous verrez que vous aurez créé un lien social et des solidarités qui ne s’effaceront jamais.

Annoncez que vous ne quitterez les lieux que quand le Préfet aura renoncé à son projet.
Invitez à venir tous ceux qui se montrent prêts à médiatiser votre résistance, misez sur les réseaux sociaux et la presse de réinformation.

Ne vous laissez pas intimider par les menaces de plaintes.
Alors que le préfet de Calais a autorisé depuis plus d’un an dix mille clandestins en situation irrégulière à former le plus grand bidonville d’Europe, en occupant illégalement un espace, il serait un comble que des Français en situation régulière soient poursuivis pour avoir utilisé les mêmes méthodes que les grévistes ou les parents d’élèves.

Les socialistes organisent un Coup d’Etat migratoire contre nos campagnes, répondez-leur, paisiblement, par la mobilisation citoyenne des habitants, qui veulent conserver leur cadre de vie, leur mode de vie, et leur vivre-ensemble à la Française.

Faites-le pour vous, pour votre ville, pour vos enfants et vos petits-enfants, sinon, vous risquez de connaître ce qu’ont connu les agglomération urbaines depuis vingt ans :
la conquête musulmane progressive, par des revendications communautaristes incessantes, qui commenceront pas le regroupement familial, l’apparition de voiles islamiques, les requêtes alimentaires, les demandes de construction de lieux de culte, et un ensemble d’attitudes  qui vous montreront que vous ne serez plus jamais chez vous, comme vous l’étiez auparavant.

Pensez à ce qui s’est passé à Varennes-sur-Allier, considérée aujourd’hui comme une ville perdue, suite à l’implantation brutale de 200 clandestins.
(http://ripostelaique.com/migrants-refugies-roms-cas-sociaux-varennes-allier-ville-perdue.html)

Occuper les locaux promis aux migrants musulmans, cela s’appelle, dans le contexte actuel, un principe de précaution, et un acte de résistance.

Paul Le Poulpe

http://ripostelaique.com  du 18/09/2016

Caseneuve Propage La Peste Noire !

FHOL politislam

Le peuple est trahi !

Ils organisent l’occupation musulmane de nos villages !

Le coup d’Etat migratoire de Cazeneuve galvanise la Quinzaine « Sauvons notre Pays » !

En donnant l’ordre, brutalement, à ses préfets de réquisitionner, partout où cela est possible, dans nos villes et villages, en contournant les maires, 12.000 places réservées pour les clandestins de Calais et de la région parisienne, le ministre de l’Intérieur a provoqué, dans la France profonde, un sentiment de révolte durable de la part de nombre de nos compatriotes.

Alors que la France compte des millions de pauvres privés d’emplois, de travailleurs précaires et de retraités modestes, sans oublier nos SDF, ce gouvernement, avec un rare cynisme, continue à imposer aux Français la venue de clandestins, majoritairement hommes seuls musulmans, qui, comme on le voit en Calais et partout en Europe, se comportent, pour nombre d’entre eux, en conquérants agressifs et violents, cherchant déjà à imposer un mode de vie incompatible avec le nôtre.

Après avoir laissé, dans des agglomérations urbaines, des quartiers entiers s’islamiser, dans un contexte de risques d’attentats élevés, ce régime ose imposer, à présent, à la France rurale, celle des villages, un « Vivre ensemble » qui n’a jamais fonctionné dans les villes.
Cazeneuve ose remettre en cause le droit, pour ces familles qui ont cotisé toute leur vie, à « un vivre ensemble à la Française » que la présence de nouveaux venus, aux traditions antagoniques avec les nôtres, remettra en question.

Rien d’étonnant, dans ce contexte, que l’Appel « Sauvons notre pays » que nous avons lancé, il y a une semaine, fonctionne fort bien.
A ce jour, une dizaine d’initiatives militantes, soutenues, par « Riposte Laïque », « Résistance Républicaine », « le Siel », « la Ligue du Midi » et « Viviers Bleu Marine », sont programmées à Paris (où la Quinzaine débutera, place du Trocadéro, à 19 heures, vendredi 23 septembre), Privas, le Poitou, Rungis, Bordeaux, Cahors, Calais, Pontivy et Montpellier (où une manifestation de rue concluera cette quinzaine, le 8 octobre, à 15 heures).

D’autres collectifs militants devraient nous confirmer, dans les heures qui viennent, leur participation à cette initiative.

Ainsi, en moins d’une semaine, une dizaine de projets sont déjà mis en place, avec pour thème :
« Sauvons notre pays, non à l’islamisation de la France, non à l’invasion migratoire ».

Nous appelons les Français à participer à cette Quinzaine, par leur présence dans les initiatives, l’organisation de collages ou de distributions de tracts.
Cela, tout le monde peut le faire.

Nous les appelons, dans les villages où on doit leur imposer de « prétendus » migrants, à s’organiser, et à mettre tout en oeuvre, par la mobilisation de la population, pour faire échouer les méthodes dictatoriales du pouvoir socialiste et préserver leur mode de vie.

Que cette Quinzaine « Sauvons notre pays » soit l’amorce d’une résistance patriotique qui seule peut encore sauver notre pays de sa mort programmée, et les Français de leur remplacement organisé.

Pierre Cassen et Christine Tasin
(Organisateurs de l’Apéro saucisson-pinard (18 juin 2010)
Organisateurs des Assises internationales contre l’islamisation de nos pays (18 décembre 2010)
Organisateurs des Assises pour la Liberté d’expression (15 mars 2015).
Auteurs de La Faute du Bobo Jocelyn, en 2011)

http://resistancerepublicaine.eu  du 17/09/2016

http://ripostelaique.com du 17/09/2016

Un Monstrueux « Cadeau » Des U.S.A. !

soldats-Odin

L’Europe n’est pas un dépotoir !

L’invasion africaine et musulmane de l’Europe !

Le journal autrichien Info-Direkt montre que, selon une fuite des services secrets viennois, les passeurs des migrants qui traversent la Méditerranée pour s’établir en Europe seraient payés par les Américains.
On sait que tous ces passeurs sont, comme les agents du printemps arabe, hautement équipés sur le plan technologique, et que « Facebook », « Twitter » ou « Skype » sont passés par là.
Car eschatologie rime ici avec technologie.
- Rappelons que c’est sur ordre de l’OTAN que l’on a fait la guerre à la Libye, détruit son armée, lynché son chef et organisé un chaos tel qu’il débouche sur la venue sur notre sol de millions de Subsahariens.
- On a organisé, sous le prétexte indu et comique du printemps arabe, une guerre civile en Syrie, qui a débouché sur la mort d’un million de Syriens et le départ de plusieurs millions de malheureux.
- Les Américains ont aussi tué ou déplacé quatre millions d’Afghans depuis quinze ans et quelques millions d’Irakiens, déplacés qui doivent bien se retrouver quelque part, c’est-à-dire chez nous.
- On se souvient enfin que les Américains ont organisé pendant les Jeux olympiques de Sotchi un coup d’État en Ukraine, avec les drones de CNN qui survolaient Kiev et des foules aux poches bourrées de dollars.
- On se souvient encore que des snipers venus d’on ne sait où se mirent à tirer sur la foule – comme pour prouver que cette foule était bien victime d’un « terrible tyran ».

Depuis Wilson qui sut saisir sa chance, flanqué de la France du frère Clemenceau (il se fit enterrer debout) et de l’Angleterre, l’Amérique ne cesse jamais d’intervenir, renforcée par son messianisme sanguinaire et sa monnaie-réserve.
On le voit avec la chute de l’or, qui accompagne l’effondrement des matières premières, de toutes les sources d’énergie, le tout sur fond de maintien immarcescible du dollar et des cours de la Bourse (52 % de la Bourse mondiale pour 16 % du PNB !).
Et pour l’instant, il faut reconnaître admirativement que le magicien américain tire encore son épingle du jeu – même si sa production d’acier est à un huitième de celle de la Chine.

Il y a un an, Obama reprochait à la Russie de ne pas attirer assez d’immigrants.
Quel grave défaut !

Les États-Unis en ont fait entrer vingt millions depuis l’an 2000.
Ils regardent les frontières de la Russie et de l’Ukraine, prêts au conflit nucléaire pour cela, et ils se moquent de leur propre frontière.
Une minorité de patriotes locaux y prennent garde, vite traités de théoriciens racistes de la conspiration.

En organisant le chaos en Afrique et l’invasion en Europe, en se servant aussi de politiciens à leur cause (Renzi, Merkel, Hollande), les Américains appliquent les principes néo-machiavéliens de Leo Strauss et des stratèges à la Wolfowitz, ex-trotskistes qui veulent gouverner par le chaos des entités de qui ils auront retiré toute réalité humaine et historique, les patries devenant une base, un terrain vague, un drugstore, un centre d’accueil.

source : Nicolas Bonnal _ Boulevard Voltaire

http://www.delitdimages.org   du 21/08/2015

Rien n’a changé depuis plus d’un an !
Les envahisseurs déferlent maintenant sur nos campagnes !

Honte Aux Promoteurs De L’Invasion !

Nous sommes chez nous !
Pas les envahisseurs !

Cet article a été publié sous le titre « Il Faut Sauver L’Europe Blanche » il y a plus de deux ans !
Il faut savoir lire entre les lignes et se souvenir des paroles de César :
« Pour vaincre ses ennemis, il faut combattre avec SES armes ! »

Des ennemis de l’Europe Blanche et alliés de l’invasion africaine.

Extrait :

C’est uniquement en France que l’on remarque aujourd’hui un accord secret, plus parfait qu’il n’a jamais été, entre les intentions des boursiers, intentions dont les Juifs sont les représentants, et les vœux d’une politique nationale inspirée par le chauvinisme.
Et c’est précisément cette identité de vues qui constitue un immense danger pour l’Allemagne.
C’est pour cette raison que la France est, et reste, l’ennemi que nous avons le plus à craindre.
Ce peuple, qui tombe de plus en plus au niveau des nègres, met sourdement en danger, par l’appui qu’il prête aux Juifs pour atteindre leur but de domination universelle, l’existence de la race blanche en Europe.
Car la contamination provoquée par l’afflux de sang nègre sur le Rhin, au cœur de l’Europe, répond aussi bien à la soif de vengeance sadique et perverse de cet ennemi héréditaire de notre peuple qu’au froid calcul du Juif, qui y voit le moyen de commencer le métissage du continent européen en son centre et, en infectant la race blanche avec le sang d’une basse humanité, de poser les fondations de sa propre domination.

Le rôle que la France, aiguillonnée par sa soif de vengeance et systématiquement guidée par les Juifs, joue aujourd’hui en Europe, est un péché contre l’existence de l’humanité blanche et déchaînera un jour contre ce peuple tous les esprits vengeurs d’une génération qui aura reconnu dans la pollution des races le péché héréditaire de l’humanité.

Adolf Hitler in “Mein Kampf”

Une tendance réactionnaire s’empare d’une partie minoritaire de l’opinion publique de certains pays européens.
Cette tendance, nourrie de l’illusion d’un possible retour à une Europe éclatée – qui à défaut d’efficacité rassure les esprits anxieux – se nomme d’elle-même “souverainiste”, parfois “populiste”.
Son seul rôle objectif :
attiser les forces centrifuges qui, depuis un siècle, ont conduit au suicide de l’Europe.

Face à eux, ce que l’on pourrait appeler les “nationalistes européens”, doivent clarifier leur position.
Tout particulièrement en France ou le chauvinisme ranci et les haines séculaires recuites servent au Front National de raison d’être pour porter un coup mortel aux Européens de race blanche.

Le “nationalisme” français, antinational par essence

Ce qui fonde la France en tant qu’état-nation est, depuis la révolution française, le contrat social rousseauiste.
Cet égalitarisme individualiste prédispose qu’aucun déterminisme ne saurait être un préalable à l’existence d’une communauté politique.
Ainsi, la “nation française” telle qu’elle a été pensée à partir du XVIIIème siècle et dont les conceptions forment le coeur nucléaire du nationalisme français, est exclusivement “volontariste”.
C’est bien l’adhésion aux principes de la nouvelle philosophie des Lumières qui sert de ciment à la “nation” et non pas une réalité préexistante, ethnique.

La France est ainsi devenue le premier état moderne fondé sur une idéologie et non sur une réalité héritée.
Pour les révolutionnaires il faudra dès lors tordre la réalité sociale et culturelle du royaume de France pour qu’elle épouse les exigences de l’idéologie révolutionnaire.
Ce sera par exemple le découpage des pays de France selon les exigences du rationalisme égalitaire, avec la création des départements.
Ce sera aussi la normalisation culturelle selon la ligne de l’Abbé Grégoire qui proposa et obtint qu’on “détruise” les langues celtique, germanique, latine du royaume.
Ce sera l’athéisme de la Troisième République.

Si l’Ancien Régime fondait la légitimité du roi de France sur le droit divin, le nationalisme français a troqué ce dernier contre l’adhésion à l’idéologie nationale française, pur produit du modernisme politique. Le “nationalisme français” en réalité ne fut jamais “national” – de “natio”, “naître” en latin – mais son exact opposé.
Sorte de religion séculière, elle s’organisa autour des “droits de l’homme et du citoyen”, en lieu et place de l’Evangile et de la tradition sociale européenne.
Le nationalisme français fut dès l’origine un oxymore.

La réaction salutaire vint d’Allemagne.
Alors que les troupes napoléoniennes occupaient les états germaniques, les premiers élans pro-révolutionnaires furent vite déçus devant ce qui apparut comme un simple impérialisme, aussi brutal qu’étranger.
La réponse vint notamment de « Fichte » dans son “discours à la nation allemande”, lequel indiqua que ce n’est pas l’adhésion à une philosophie qui fonde le pacte politique sur lequel repose une nation, mais sur l’appartenance culturelle commune, notamment sur la base linguistique.
Les Allemands tenteront dès lors de se doter d’un état national unifié qui épouse leurs frontières culturelles.

La France elle, déjà unie politiquement mais éclatée culturellement sous la monarchie, n’avait naturellement pas pu concevoir dialectiquement un tel déterminisme préalable pour légitimer, « a posteriori », le pouvoir révolutionnaire.
En France, l’état exista sans qu’un peuple ne le précède, simple résultat des succès politiques d’une dynastie régnante.
D’où la fameuse et révélatrice sentence, d’ailleurs inexacte, “Ces 40 rois qui ont fait la France”.
Si des rois “ont fait” la France, c’est bien qu’elle n’existait pas indépendamment du fait politique.
Comme le résuma un auteur :
“La nation française est morte avant d’avoir existé, à Alésia”.

En Allemagne, le peuple germanique existait sans qu’un état n’ait à le “créer”.
Cette opposition entre “nationalisme civique” et “nationalisme ethnique”, entre état artificiel et état naturel, demeurera irréconciliable.

L’assemblage artificiel de groupes humains sous la direction d’un centre politique porte un nom : l’impérialisme.
Et la France est le prototype même de l’empire en opposition à la nation, comme tout homogène.
Ce qui rend dérisoire la prétention de certains cercles chauvins affirmant que “La France fut toujours une nation opposée aux empires”.
La France est la quintessence de ce qu’est un empire.

Le stato-nationalisme a détruit l’Europe

La France ne fut pas seule à tenter de maintenir un état-nation dépourvu d’unité “nationale” ou ethnique.
Et il fallut encore plus d’un siècle pour que l’essentiel des dynasties régnant sur des ensembles hétérogènes ne s’effondrent, comme l’Autriche-Hongrie.
Face à eux, l’ethno-nationalisme devint un puissant facteur de libération de peuples entiers qui, jusqu’à lors, ne disposait d’aucun instrument politique créé par eux, selon leurs aspirations, pour les servir.
Mais il devint aussi, par contrecoup, un formidable facteur de trouble sur tout le continent.
C’est bien un nationaliste serbe qui déclencha la première guerre mondiale en assassinant l’archiduc François-Joseph à Sarajevo.

Les stato-nationalismes européens, à présent réveillés, succédant aux anciennes monarchies, se livrèrent à deux guerres mondiales pour s’assurer de l’hégémonie continentale.
La France, l’Angleterre et la Russie d’une part, contre l’Allemagne essentiellement de l’autre.
Il fallut deux guerres mondiales pour que, mutuellement anéantis, ces pays en viennent à se rapprocher, ceci d’autant plus rapidement que des empires non-européens se disputaient la domination du continent, en l’espèce USA et URSS.
L’URSS qui ligua les peuples de couleur contre les empires coloniaux des puissances européennes, à l’instar des USA.
Ce qui contribua dans un jeu dialectique paradoxal à l’affaiblissement mondial de la puissance blanche, mais aussi à leur recentrage sur leur propre foyer de civilisation.

Mais dès avant ces deux guerres dévastatrices, les états-nations européens, notamment français et anglais, cherchèrent dans le colonialisme à s’assurer de ressources supplémentaires susceptibles de conforter leur puissance continentale.
Et c’est ainsi qu’idéologiquement ces puissances européennes devinrent de facto des puissances non-blanches en lutte contre le coeur du continentincarné par l’Allemagne.
Cette trahison de l’Europe blanche par des bourgeoisies nationales expansionnistes se manifesta formidablement dans l’utilisation de soldats de couleur lors des deux conflits mondiaux pour défaire l’Allemagne.

Cette mutation géopolitique des deux puissances d’Europe de l’Ouest qu’étaient la France et l’Angleterre impériales, coïncida parfaitement avec leur conception exclusivement civique de leur nationalité.
Si à l’époque le racisme était populaire au sein de leurs élites, jamais celles-ci n’abolirent leur constitution égalitaristes et universalistes issues du XVIIIème siècle.
Ce qui permis à l’Etat Français, dès le premier conflit mondial, de naturaliser des Sénégalais et de même en faire des membres du corps politique, ouvrant la voie à la créolisation ultérieure de la France.

L’état-nation français et sa mutation africaine

Le cadre national explosa avec le triomphe des idéologies au XXème siècle. Détachées de leurs antiques appartenances religieuses, sociales et politiques, les masses d’Europe durent trouver un nouveau ciment. Si le ciment national parvint à unifier de façon transitoire des communautés humaines sur une base ethnique et historique, le choc marxiste et sa réponse fasciste fit voler en éclat le concept de frontière. Ceci d’autant plus vite que la normalisation induite par la révolution industrielle intégrait de plus en plus dans un tout cohérent au plan économique les peuples d’Europe et d’Amérique. A la menace globale du marxisme répondirent le fascisme et, également, le démocratisme.

Une fois le fascisme écrasé, sous les coups convergents des démocraties pro-américaines et de l’URSS, le choc idéologique se poursuivit jusqu’à la chute du mur, déterminant les lignes de fracture.

Dans ce cadre, l’Etat-Français tenta de maintenir son empire colonial au nom de l’anti-communisme et non plus, pour lui-même. Lors de la guerre d’Algérie, une fraction de la bourgeoisie française tenta de trouver une alternative entre les deux blocs dominant le continent européen, en se maintenant en Afrique du Nord. Ce projet “franco-africain” consistait, bel et bien, à créer une puissance métissedont la pointe se maintiendrait au coeur de l’Europe, contre l’URSS, et aux côtés des USA tout en en étant indépendante. La mutation engagée lors du premier conflit mondial s’affirmait pleinement et entièrement.

L’émergence des civilisations-puissances

L’état-nation français se maintint donc comme puissance réactionnaire en ce qu’elle cherchait à ne souscrire à aucune idéologie étrangère à la sienne propre, qu’on définirait comme “nationale-cosmopolite”, à rebours du mouvement historique.
Recherche de la puissance pour la puissance, sans autre finalité que sa propre reproduction, l’Etat Français et son colonialisme témoignaient de ce que le “nationalisme français” n’était qu’un impérialisme devenu multiracial par nécessité puis progressivement par conviction, avec moins de vigueur que ses opposants de par la réduction considérable de son poids mondial par comparaison.

L’expansion des idéologies, fruit du développement normatif du capitalisme et des oppositions qu’il générait, faisait pourtant voler irrémédiablement en éclats le cadre national.
Et la France, quoiqu’elle prétendait agir dans un cadre “national” en Algérie, agissait également dans une perspective transnationale.

Après la chute du Bloc de l’Est, certains crurent brièvement que de cette guerre idéologique entre Est et Ouest, la démocratie marchande en était sortie victorieuse.
C’était là en réalité un simple état transitoire avant le nouveau paradigme des conflits issu du dégel : le choc des civilisations.

Libérées des tutelles coloniales, y compris marxistes après la rupture entre l’URSS et la Chine maoiste, les puissances non-blanches s’affirment rapidement.
Notamment dans le cadre du mouvement des non-alignés.
Convertis au capitalisme à la fin du XXème siècle, de nouvelles puissances de dimension continentale et civilisationnelle partent à la conquête de la domination régionale : Chine, Inde voire Brésil.
Ces puissances, pour contrer leurs opposants, se rassemblent non plus autour du critère national, bien trop restreint pour pouvoir suffire, mais autour du critère civilisationnel, c’est-à-dire racial, historique et spirituel.

Ainsi l’Amérique du Sud en ce début de XXIème siècle, alors qu’encore récemment sous tutelle nord-américaine, est en voie d’intégration accélérée, commençant même à vouloir symboliquement briser les derniers restes du colonialisme britannique en revendiquant unanimement l’abandon par Londres des îles Falkland (reconquises en 1982 par l’armée anglaise).

L’avenir de la race blanche

Dans ce contexte de reflux géopolitique, la race blanche est en pleine déconfiture.
Sa natalité parle pour elle :
De 30% de la population mondiale au début du XXème siècle, elle n’en est plus, dans sa totalité (1 milliard) qu’à 14% en 2014.
Si l’on évoque la seule Union Européenne, nous parlons de 500 millions d’habitants, soit 7% de la population mondiale.

Confrontée à un hiver démographique sans précédent et à un vieillissement accéléré, l’Europe verra la densité de sa population réduire rapidement.
L’Italie ou l’Allemagne en sont à perdre 30% de leur population pour la prochaine génération  (1,3 enfant par femme).
La France ne maintient une illusion de stabilité qu’en déléguant aux populations sous-développées d’Afrique le soin de la repeupler, en cohérence avec son nationalisme égalitaire et universaliste.

En parallèle, en 2050, la terre comptera 10 milliards d’habitants dont 2 milliards d’Africains noirs, sans espoir de développement et dont les bassins de peuplement sont d’ores et déjà saturés.

La seule Union Européenne ne représentera, au mieux, que 4% du total.
Et encore sa population sera-t-elle très vieillissante.
L’Afrique se déversera en un flot ininterrompu,
mettant sous pression les fragiles peuples blancs du continent.

Le stato-nationalisme français, ennemi des peuples blancs

Face à cette réalité, une fraction de la bourgeoisie française, subjuguée par ses conceptions anti-raciales issues de 1789 et nostalgique de son aventure coloniale et nourrissant un réflexe revanchard méprisable – dégénérescence encore aggravée par le marxisme culturel ambiant – veut maintenir son existence indépendamment du continent européen, dans une posture réactionnaire dérisoire.

Cette existence autonome suppose, par évidence, la division maximale de ce continent sur le plan politique, afin de ne pas être satellisé par un pilier italo-germanique dominant.
Mais aussi d’assurer sa stabilité interne en confortant son ciment idéologique “rousseauiste” sans lequel la France sombrerait dans une guerre ethno-raciale et religieuse avec sa minorité afro-musulmane.

La France, pour exister en tant qu’état indépendant, doit par obligation travailler à l’affaiblissement de ses voisins, ou plutôt de son unique voisin : l’Allemagne.
Il ne s’agit, ni plus ni moins, que de reconduire les scenarii de 1914-1918 et de 1939-1945.
Pour cela, elle ne peut que chercher un appui en Afrique, afin de trouver un espace capable de contrebalancer l’Europe dominée par la puissance allemande.
Si la faction souverainiste française l’emporte, elle s’associera à l’Angleterre – qui suit la même pente desuicide racial – et aux USA si cela lui permet de renforcer sa position face à l’Allemagne et donc d’affaiblir le continent par contrecoup.

Très logiquement, pour elle, il lui faut donc oeuvrer de façon ordonnée à sa déseuropéanisation et à son africanisation, intérieurement et extérieurement, car c’est là sa seule alternative si elle veut échapper à l’unification en cours qui abolit sa raison d’être.

La France, erreur géopolitique issue du Traité de Verdun

L’unité européenne a été restaurée en 1940 lorsque l’armée allemande a vaincu la France et conquis Paris.
Et une seconde fois lorsque fut signé le Traité de Rome, après guerre.
Ce fut garanti par l’alliance entre la France et l’Allemagne dans un tout qu’est devenu ensuite l’Union Européenne.
Ce fut la réparation du Traité de Verdun qui vit l’empire carolingien scindé en trois parties, en réalité uniquement deux, dont la division se maintint pendant plus d’un millénaire avec les conséquences que l’on sait.
L’empire carolingien lui-même visait à réparer la catastrophe géopolitique que fut la chute de l’Empire Romain d’Occident.

Le Royaume de France, issu du démantèlement, n’eut de cesse d’empêcher la restauration de l’Empire, quitte, à l’instar de François Ier, à s’allier avec les Turcs alors qu’ils étaient aux portes de Vienne.
C’est là résumer tout l’apport de “l’exceptionnalisme français” sur le plan politique européen.

Napoléon pour la France et Hitler pour l’Allemagne tentèrent, à leur façon, de réparer cette erreur géopolitique médiévale en unifiant le continent.
Finalement ce furent De Gaulle et Adenauer qui scellèrent à égalité l’unité retrouvée.

L’Europe puissance suppose le démantèlement de l’Etat Français

Aujourd’hui, il n’est plus question de concurrence entre dynasties ou entre nations, « mais de l’avenir de la race blanche », réalité qui abolit la notion dérisoire de “frontière nationale” ou de nationalisme exclusif.
En maintenant cette fiction nationale, le “souverainisme français” constitue, à un moment crucial de l’histoire des peuples blancs, un mouvement réactionnaire qui s’oppose à la prise de conscience du destin commun qui unit les Français de souche à leurs compatriotes européens.
Mais ces souverainistes ne sont pas seuls :
d’autres éléments de dissolution similaires sont à l’oeuvre un peu partout en Europe, avec moins de force.

Dans le même temps ce “souverainisme” n’a de cesse, en toute logique, de minimiser le fossé ethnique et racial entre Français de souche et immigrés afin de conjurer l’effondrement du destin exclusivement stato-national de la France isolationniste à laquelle ils aspirent.
La simple reconnaissance d’une incompatibilité ethno-raciale et spirituelle entre immigrés non-Blancs et Français de souche suffisant à abolir l’idée même “d’état-nation français” au profit d’une conscience ethno-raciale paneuropéenne.

Et de fait, c’est bien l’affrontement entre immigrés et Européens dont l’union sera cimentée par l’islam, qui unifiera définitivement le continent.
On comprend dès lors pourquoi les souverainistes redoutent par dessus tout un tel conflit et pourquoi ils n’ont de cesse de désigner les autres pays européens, Allemagne en tête, comme ennemis prioritaires.

L’Etat Français est par construction l’ennemi des peuples européens de race blanche, comme tous les états-nations du continent, mais à un degré supérieur.
Son idéologie comme son passé et sa composition ethnique le prédisposant à une politique « néronienne » de destruction de toute unité européenne au profit d’un nivellement par le bas dont il veut être l’avant-garde.

Son atavisme cosmopolite et sa pathologie de la grandeur, devenue ridicule mais mortellement dangereuse, ne peuvent être abolis autrement qu’en le démantelant complètement.
Et, à tout le moins, en l’affaiblissant à un point tel qu’il ne puisse plus agir.

Cependant, de par sa politique, l’Etat Français en voie de « CREOLISATION » se livre à sa propre destruction et ne peut espérer inverser le cours de l’histoire.

Comme en 1940, les Français de souche encore conscients, s’ils veulent survivre, doivent choisir le camp de l’Europe, et non celui de l’illusion stato-nationale à l’heure où la race blanche est menacée de submersion si elle ne s’unit pas en tout, solide et conscient de lui-même.

En tout état de cause, tant que la France sera constituée en tant qu’état, l’indispensable union politique des peuples blancs du continent sera impossible.

L’Etat Français n’est plus et ne sera plus, tant qu’il tiendra debout, que l’avant-garde de l’Afrique en Europe.

Le FN : parti de la réaction

Le FN de par sa ligne souverainiste, malgré des aspects trompeurs sur les questions d’immigration, est condamné à mener une politique d’esprit juif, en faisant sien le métissage de l’Hexagone moyennant la stabilité de l’état qu’il veut rétablir pleinement et entièrement.
Il n’aura comme programme constant que l’affaiblissement de l’Allemagne, moyennant n’importe quelle alliance : anglaise, américaine, africaine sur son sol, ou autre.
Ce parti revanchard et bêtement chauvin, n’a plus à offrir comme rôle significatif, que sa contribution à la ruine du continent, faute de pouvoir faire exister l’Etat Français au delà de cette politique.

Ce parti réactionnaire luttera pied à pied contre l’émergence, chez les Français de souche, d’une conscience unitaire européenne, faisant feu de tout bois pour légitimer sa politique suicidaire faite de haines recuites, de délire chauvin, de mégalomanie impérialiste et de messianisme révolutionnaire d’un autre âge.

Lors de l’avènement de Napoléon, les réactionnaires monarchistes s’allièrent avec les ennemis de la France d’alors qu’étaient les Anglais.
Ces réactionnaires stato-nationalistes nostalgiques du XIXème siècle n’agiront pas différemment et s’allieront à tout ce qui nuira à la puissance continentale européenne fédérative, d’abord et avant tout au détriment objectif des Français de souche dont la seule planche de salut est l’unité européenne.

Aux Français de choisir entre la Françafrique et l’Europe.

Les Bretons, fidèles à leur tradition, choisiront le camp de l’unification continentale.

Poellgor skridaozan

http://breizatao.com/  du 12/04/2014

 

Il faut absolument choisir les nôtres, il faut choisir  une France Européenne Blanche !

L’ Europe Est Bien Mal En Point !

Earth at night Europe

Nous sommes submergés
par les Africains !

L’Europe s’enfonce toujours plus dans l’ignominie !

C’est carrément un retour au Moyen-Âge qui est en train de s’opérer avec la déferlante migratoire.
Comment ne pas donner raison à « Viktor Orban », quand on voit où mène la politique d’accueil imposée par Merkel ?

Après les agressions sexuelles de masse, les viols, le racket et les rivalités confessionnelles dans les centres d’accueil, l’Allemagne n’en finit pas de découvrir les joies de la diversité et les délices du vivre ensemble.

En décidant précipitamment d’accueillir 1,2 million de migrants en 2015, sans la moindre réflexion sur les conséquences d’un tel raz-de-marée, Angela Merkel a plongé son pays dans un pétrin monumental et se retrouve confrontée à la charia.

Plus de 1000 enfants mariés,  parmi les migrants musulmans, sont entrés dans le pays.
Mais ils seraient bien davantage, puisque pour la seule Bavière, on compterait 160 enfants mariés de moins de 16 ans et 550 entre 16 et 18 ans, selon un article d’ »Audrey Duperron » paru sur le site d’information indépendant « fr.express.live ».

Le mariage d’un Syrien de 21 ans, avec sa cousine de 14 ans a été approuvé par un tribunal de Bavière !
Et le mari devient tuteur légal de sa femme ayant moins de 16 ans !
Selon l’ONU, 51% des femmes dans les camps de réfugiés des pays d’accueil, ont moins de 16 ans.
Voilà encore une grande avancée sociale, une grande victoire pour les droits des femmes et de l’enfance !
Mais certains se résignent en Allemagne et s’accommodent de cette ignominie au prétexte  qu’il faut respecter la culture et la religion des demandeurs d’asile !

Si la décision du tribunal de Bavière fait jurisprudence, devrons nous accepter dans toute l’Europe cette forme d’esclavage sexuel de mineures, qui n’est rien d’autre que de la pédophilie ?

En France, nous fermons les yeux sur la polygamie, les mariages arrangés, les répudiations.
Faudra t-il un jour tolérer les mutilations sexuelles et la flagellation, au nom du respect des autres cultures ?

Faudra t-il se résigner mettre la charia sur un même pied d’égalité que la loi républicaine, au prétexte que de plus en plus de musulmans la réclament ?

Il est vrai qu’aux Pays-Bas, on reconnaît les mariages d’enfants conclus dans le pays d’origine.

Nous sommes en train d’effacer des siècles de civilisation et allons faire un bond de 1000 ans en arrière si nous acceptons l’inacceptable.

Et, comble de la soumission à l’islam, on n’entend aucun politique, aucun média, aucune association de soutien aux femmes victimes, aucune association de défense des droits de l’enfant, pour dénoncer cette abomination.

Décidément, nous n’avons pas fini de payer la folie d’Angela Merkel, qui, non seulement,  a totalement perdu les pédales, mais continue d’exercer son pouvoir de nuisance en exigeant encore ses quotas de migrants imposés à toute l’Europe.

En refusant de défendre les droits des femmes et de l’enfance, nous sombrons dans la bassesse la plus ignoble.
Dans cette Europe avachie, il n’y a plus ni morale, ni honneur, ni fierté.
C’est la soumission systématique qui mènera à la disparition pure et simple de notre civilisation.

C’est le suicide collectif de tout un continent fatigué, qui a oublié qu’il était le berceau des valeurs universelles de l’humanisme.

C’est dramatique !

Jacques Guillemain

source : http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 07/09/2016

George Soros Manipule Le Pape François !

François et Soros

Le pantin du Vatican !

Comment George Soros fait du Pape François un agent du Nouvel Ordre Mondial !

Les révélations de « Wikileaks » au sujet du milliardaire mondialiste « George Soros » n’en finissent pas de beaucoup nous apprendre sur les manipulations orchestrées par ce personnage.
Les preuves ont ainsi été apportées que « Soros » finance bien la marée migratoire vers l’Europe.

Parmi les documents rendus publics par « Wikileaks », certains montrent comment des montants sont aussi investis dans diverses organisations pour transformer l’orientation de l’Eglise catholique.

Des documents publiés par « Wikileaks » témoignent que des fonds ont été alloués au printemps 2015 pour :
« obtenir l’assentiment individuel d’évêques et leur soutien public et plus ouvert aux thèmes de la justice raciale et de l’économie, de façon à créer une masse critique d’évêques alignés sur les positions du pape ».
Ce qui confirme ainsi que les positions de François sont aussi celles souhaitées par « George Soros » et les agents du Nouvel Ordre Mondial.

« Wikileaks » livre le compte-rendu d’une réunion du bureau de l’Open Society (fondation de « George Soros ») à New York en mai 2015.
On y apprend que, dans le cadre de la préparation du voyage de François aux Etats-Unis, l’Open Society travaille avec l’un des principaux conseillers pontificaux, le cardinal « Oscar Rodriguez Maradiaga ».

Le document ajoute que l’objectif est « en apportant notre soutien à « PICO » et à ses activités, de pousser le pape à se prononcer sur les questions d’économie et de justice raciale, y compris en utilisant l’influence du cardinal « Rodriguez », proche conseiller du pape, et par l’envoi d’une délégation au Vatican au printemps ou à l’été ».

Une manœuvre machiavélique est décrite :
Donner des fonds importants à des organismes « pro famille » et y influencer les décisions afin de réorienter les objectifs de ces organismes de la défense de la famille vers le débat sur l’égalité.

La fondation de « George Soros » se félicite du nouveau discours du pape selon lequel être « pro-famille » c’est être préoccupé par l’augmentation des inégalités ».

Deux évêques américains sont cités par l’Open Society comme de bons collaborateurs pour détourner l’Église romaine de sa doctrine :
l’évêque de San Diego, Monseigneur « Robert McElroy », et l’archevêque de Chicago, Monseigneur « Blase Cupich ».

Pierre-Alain Depauw

source : http://www.medias-presse.info

 

https://lacontrerevolution.wordpress.com  du 03/09/2016

Toujours La Crise Migratoire En France !

FRANCE-BRITAIN-MIGRANTS-REFUGEES

Cul de Sac à Calais !

Les expulsions de clandestins en chute libre…
tandis que l’accueil d’Afghans grimpe de 964% !

Selon un document confidentiel consulté par  »Le Figaro », elles ont chuté de près de 20 % sur six mois. Les demandes d’asile de la part d’Afghans, ont, elles, grimpé… de 964% !

Les éloignements de clandestins ont chuté en France de presque 20 % sur six mois.
Le cumul 2016 des «retours», «réadmissions» dans l’espace Schengen et autres «renvois» a concerné 8 660 illégaux du 1er janvier au 30 juin 2016, contre 10.800 étrangers en situation irrégulière éloignés durant la même période de l’année précédente.

« Le Figaro » a eu accès aux données confidentielles du «tableau de bord» de la Direction générale des étrangers en France pour le premier semestre 2016.
Un document confidentiel réalisé par le Département des statistiques, des études et de la documentation (DSED) de cette administration directement rattachée au ministère de l’Intérieur.

En voici les enseignements :

Les expulsions de clandestins en nette diminution

Pour le secrétaire national du syndicat Alliance (majoritaire chez les gradés et gardiens), « Olivier Hourcau », cette baisse des éloignements n’est guère étonnante.

«Depuis le début de l’état d’urgence, les frontières font l’objet d’une vigilance accrue et consomment un nombre d’effectifs considérable, particulièrement ceux de la PAF.
L’administration ponctionne ainsi des fonctionnaires dans les services procéduriers, chargés notamment des reconduites, pour aller renforcer les points soumis à forte pression, comme le secteur de Menton dans les Alpes-Maritimes.
La mission d’éloignement devient une mission secondaire.
En somme, on déshabille Paul pour habiller Jacques…»

«On n’a jamais connu une telle situation de tension»

Par ailleurs, le nombre de demandeurs d’asile issus d’Afghanistan a bondi en cinq mois… de 964 % !
Le 10 juin dernier, Bernard Cazeneuve en personne a saisi par courrier le directeur général de la police nationale (DGPN) pour des explications.
Et une étude, dont  »Le Figaro » a eu connaissance, a été envoyée au ministre dix jours plus tard.
Elle donne quelques pistes d’explications…

Le nombre de demandeurs d’asile afghans bondit… de 964 %

source : http://www.europe-israel.org

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 04/09/2016

Un Camp D’ Eté Interdit Aux Blancs !

 france-deuil

Notre France est envahie
par des pillards !

Camp d’été interdit aux blancs, ils font quoi Licra, LDH, SOS racisme et autres mrap ?

Le Figaro se réveille, un peu tard, pour s’interroger sur cette monstruosité (qu’il appelle par euphémisme « décolonial »)

Or il se trouve que dès avril dernier nous avions tiré la sonnette d’alarme :

Je propose un camp d’été réservé aux patriotes, interdit aux non blancs et aux musulmans

Il s’agira d’un camp de formation  destiné à ceux qui souffrent ou risquent de souffrir du racisme anti-blanc.
Il est donc indispensable que participent à ce camp uniquement les victimes ou futures victimes.

Je sens la LDH, la Licra, SOS racisme, le CCIF et autres officines chargées de faire régner l’ordre moral sur les dents après une telle entrée en matière, je vois déjà la plainte rédigée contre l’affreuse raciste, auteur de discrimination « Christine Tasin ».

Certes, je sais que le Président de la Licra, « Jacubovitch », est au courant… mais va-t-il porter plainte ou se contenter de protester mollement sur son blog ?

«Cette dérive identitaire, qui consiste à penser que certains critères de notre identité sont surdéterminants est commune à l’extrême droite et à l’extrême-gauche, qui s’entretiennent dans une surenchère. C’est le signe d’une déstructuration complète de la politique»,

ajoute l’universitaire.
Un point de vue que partage le président de la LICRA, « Alain Jakubowicz », qui s’est fendu d’ un billet sur son blog pour dénoncer «la non-mixité racisée comme un «racisme qui ne dit pas son nom».

«La logique folle et prétendument «anti-système» qui préside à l’organisation de ce type d’événement [L’organisation de «Paroles non-blanches à Paris 8] est exactement la même qui conduit les identitaires d’extrême droite à l’affirmation d’une France «blanche» :
les extrêmes, chacun à leur manière, organisent le séparatisme et véhiculent la même logique d’apartheid.
Sous couvert d’antiracisme, notre pays risque de voir émerger des «Ku Klux Klan inversés» où le seul critère qui vaille sera la couleur de peau.»

Manque de bol, c’est un simple exercice, pour voir si vous suivez, ô gardiens de la pensée unique et, surtout, pour attirer votre attention sur « le camp d’été décolonial réservé aux non blancs ».

Deux proches des Indigènes de la République (qui s’en étonnera ?) sont les auteurs de cette belle invention.
Sans doute que les spots télévisés de la campagne anti-raciste et anti-discrimination du gouvernement a atteint son but, elle n’a sensibilisé que les blancs, les  non musulmans et non juifs.
Les autres n’ont pas dû se sentir concernés puisque ils n’étaient présentés que comme victimes.
Victimes… des blancs, des non musulmans et non juifs.
Mais je compte sur la vigilance de Tubiana et ses acolytes pour porter plainte contre le gouvernement qui a encouragé la proposition des deux donzelles.

Un camp d’été «décolonial»
interdit aux blancs

Des proches des Indigènes de la République ont lancé un camp de formation à l’antiracisme… réservé uniquement aux personnes souffrant du « racisme d’état ».
Une revendication de non-mixité de plus en plus présente dans les milieux de gauche radicale.

Une forme d’antiracisme très spéciale, puisqu’elle exclut les personnes blanches.
En effet, est-il précisé sur le site :

«Le camp d’été est réservé uniquement aux personnes subissant à titre personnel le racisme d’État *en contexte français*, nous accepterons cependant quelques inscriptions de personnes subissant le racisme d’État mais vivants dans d’autres pays.»

Une précision qui exclut de facto les personnes blanches, qui ne souffrent pas selon les organisateurs de «racisme structurel».
Une exclusion qui n’est pas sans susciter l’indignation.

«Où sont les critiques?
Où sont les demandes d’interdiction?»
,
se demande ainsi le journaliste « Laurent de Boissieu », qui le premier a repéré l’évènement, sur son blog.
(http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/04/21/01016-20160421ARTFIG00149-un-camp-d-ete-decolonial-interdit-aux-blancs.php?pagination=3#nbcomments)

Il s’agit, une fois de plus, de mettre en application les grandes idées qu’une « Houria Bouteldja » égrène sur tous les plateaux télévisés, sans susciter de réactions, sans se voir évincer des dits plateaux :
le racisme ne peut être que le fait des blancs et le racisme anti-blanc n’existe pas.

Il est donc cohérent de proposer une formation interdite aux blancs !

Si ça ce n’est pas du racisme et de la discrimination, monsieur le juge, qu’est-ce que c’est ?
Il me semble que Pascal Hilout, Pierre Cassen, Renaud Camus et bien d’autres ont été condamnés pour bien moins que ça, puisqu’ils se contentaient d’alerter sur l’islamisation de notre pays.

Il s’agit bien ici d’incitation à la haine contre le blanc, coupable d’un racisme d’Etat, traduisez structurel, traduisez génétique.

C’est la deuxième phase de la fameuse menace de « Houria Bouteldja », qu’on ne se lasse pas de rapporter, incrédules devant l’impunité judiciaire dont elle relève :

« Un Blanc gentil, on n’y croit plus !
Oui on en est là.
Parce qu’on a tout fait …
On a tout exploré.
On est parties de chez nous.
On vous a aimé e s.
On a voulu faire comme vous :
les filles en mini-jupe, les mecs en costard-cravate, les cheveux décolorés … on a parlé le français mieux que vous, on a mangé du porc, on est sortis avec des français, des françaises, on a insulté nos parents, on a rampé…
On a été violents, on s’est battu…
On vous a tant aimé-e-s !
Et on s’est trouvé devant un mur d’ARROGANCE…
Donc après çà, on se dit qu’il n’y a rien à faire.
Alors l’appel des « Indigènes »(?) dit : « Merde. »

« Il propose de partir sur des bases saines.
C’est là que c’est un cadeau qu’on vous fait.
Prenez-le :
le discours ne vous plait pas…mais prenez-le quand même !
Ce n’est pas grave, il faut que vous le preniez tel quel !
Ne discutez pas !
Là, on ne cherche plus à vous plaire…
vous le prenez tel quel et on se bat ensemble, sur nos bases à nous…
et si vous ne le prenez pas, demain, la société toute entière devra assumer pleinement le racisme anti-Blanc. Et ce sera toi, ce seront tes enfants qui subiront çà.
Celui qui n’aura rien à se reprocher devra quand même assumer toute son histoire depuis 1830.
N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres.
Parce que, lorsqu’il n’y a plus de politique, il n’y a plus de détail, il n’y a plus que la haine.
Et qui paiera pour tous ?
Ce sera n’importe lequel, n’importe laquelle d’entre vous.
C’est pour cela que c’est grave et que c’est dangereux…
si vous voulez sauver vos peaux, c’est maintenant.
Les Indigènes de la République, c’est un projet pour vous…
cette société que vous aimez tant, sauvez-là… maintenant !
Bientôt il sera trop tard :
les Blancs ne pourront plus entrer dans un quartier comme c’est déjà le cas des organisations de gauche.
Ils devront faire leurs preuves et seront toujours suspects de paternalisme.
Aujourd’hui, il y a encore des gens comme nous qui vous parlons encore.
Mais demain, il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des Blancs. »

La première phase, c’était la menace.

La deuxième phase c’est le camp où l’on va former des anti-blancs, où on va les inciter à chercher noise aux blancs, accusés d’être porteurs par nature d’un racisme anti gens de couleur et anti-musulmans.

Naturellement, être contre l’immigration, c’est du racisme !

Un Georges Marchais doit se retourner dans sa tombe…
Au programme du stage, on trouve, pêle-mêle :
des ateliers d’écriture pour «décoloniser l’imagination»,
des formations pour «construire une lutte anticapitaliste décoloniale à l’échelle de l’UE»,
mais aussi «lutter contre la négrophobie des personnes racisé.e.s non noir.e.s»,
et «combattre les politiques anti-migrations »».

La troisième phase, et c’est demain, c’est l’agression des blancs,
c’est la tentative d’extermination des blancs pour assouvir une haine pathologique
et c’est, aussi,comme par hasard, le moyen privilégié pour mettre la main sur notre patrimoine, nos richesses, notre pays.

Il me semble que ce qui se prépare là est infiniment plus grave qu’un étron sur une mosquée, et pourtant le silence de Valls-Cazeneuve est assourdisant…

http://resistancerepublicaine.eu  du 24/08/2016

Migrants Aidés A Passer Nos Frontières !

soldats-Odin

On ne nous dit pas tout !

La Serbie a arrêté plus de 3 000 migrants en un mois !

Un porte-parole du gouvernement serbe a annoncé que le pays avait arrêté 3 000 migrants entrés illégalement sur le territoire le mois dernier.

La route des Balkans ne s’avère pas si fermée.

La Serbie a annoncé jeudi avoir arrêté plus de 3 000 migrants tentant d’entrer illégalement dans le pays au cours du mois écoulé, signe que des réfugiés cherchent encore à rejoindre l’Union européenne par la route des Balkans malgré la fermeture des frontières dans la région.

L’année dernière, les pays des Balkans ont fait face à l’arrivée de centaines de milliers de migrants à leurs frontières avant de fermer celles-ci en février.

De nombreux réfugiés paient toujours des passeurs pour atteindre les pays riches de l’UE.
Le 16 juillet, la Serbie a formé des patrouilles conjointes de la police et de l’armée pour les intercepter.

« Depuis le 22 juillet, la force conjointe de l’armée serbe et du ministère de l’Intérieur a repéré 3 112 personnes tentant de traverser illégalement la frontière »,

a indiqué dans un communiqué le porte-parole du ministère de la Défense, « Jovan Krivokapic ».

Deux personnes ont également été arrêtées alors qu’elles tentaient de faire passer la frontière à une trentaine de migrants.
(En dépit des apparences, la crise migratoire s’accroît en Europe)

Après avoir réussi à entrer en Serbie, la plupart des migrants se trouvent bloqués dans le pays puisque la Hongrie voisine a limité en juin le nombre d’arrivées sur son territoire à 30 par jour, créant un véritable goulot d’étranglement.

D’après le commissariat serbe pour les réfugiés, environ 4 000 migrants vivent en ce moment dans le pays, dont les trois quarts dans des centres d’accueil gérés par le gouvernement.
Les autres se réfugient dans des parcs de la capitale Belgrade ou dans des camps aux postes-frontières d’Horgos et Kelebija, en attendant de pouvoir entrer dans l’UE.
(Les migrants reprennent le chemin de la Grèce après la tentative de putsch turque)

Depuis le début de l’année, 100 000 migrants sont entrés en Serbie et plus de 650 000 l’année dernière.

Plus d’un million de personnes fuyant la guerre et la pauvreté en Afrique et dans le Moyen Orient sont arrivés en Europe l’an dernier.
La grande majorité d’entre elles ont demandé l’asile en arrivant sur le sol européen, en Grèce.

Un accord signé au mois de mars entre l’UE et la Turquie a permis de réduire le flux d’arrivées par la mer dans les îles grecques, mais les migrants continuent d’arriver, notamment en prenant la mer en Libye pour rejoindre les côtes italiennes.
(L’accord UE-Turquie, victime collatérale du coup d’État raté ?)

Plus de 200 000 migrants et réfugiés sont donc coincés dans des centres en Grèce et en Italie, incapables d’aller plus loin depuis que les frontières se sont fermées, au début de cette année.
(Le camp d’Idomeni, une catastrophe européenne)

http://www.euractiv.fr/section/l-europe-dans-le-monde  du 22/08/2016

DSK Referait-Il Surface Maintenant ?

avaler-n-importe-quoi-225x300 (1)

Du linge sale pour du fric !

La Russie dévoile les raisons de l’arrestation de DSK par les U.S.A. !

La Russie affirme que le directeur général du « FMI » a été emprisonné parce qu’il avait découvert que les réserves d’or des États Unis avaient disparu.

Un nouveau rapport préparé pour le Premier ministre « Poutine » par le « Service de sécurité fédéral » (« FSB ») dit que l’ancien chef du « Fonds monétaire international » (« FMI ») Dominique Strauss-Kahn a été inculpé et emprisonné aux États-Unis pour des crimes sexuels pour l’empêcher de révéler sa découverte du 14 mai :
L’or  des  États-Unis situé au Bullion Depository à Fort Knox etait  « manquant ou porté disparu ».

Selon ce rapport secret du « FSB », Monsieur Strauss-Kahn était devenu « de plus en plus gênant »
Plus tôt dans le courant du mois les États-Unis ont commencé à retarder la livraison promise au « FMI » de 191,3 tonnes d’or comme convenu dans le deuxième amendement de l’accord signé par le Conseil exécutif en avril 1978 qui devaient être vendus pour financer ce qu’on appelle les droits de tirage spéciaux (« DTS ») comme une alternative aux monnaies de réserve.

Ce nouveau rapport stipule que Strauss-Kahn avait soulevé la question avec des fonctionnaires du gouvernement américain proche du président Obama, il a été “contacté” par la  CIA  qui a apporté la preuve que tout l’or détenu par les États-Unis avait disparu.

Strauss-Kahn reçoit la preuve de la CIA.
Il prend donc des dispositions immédiates pour se rendre à Paris, mais lorsqu’il est contacté par les agents travaillant pour la France de la Direction générale de la sécurité extérieure (« DGSE ») et sachant que les autorités américaines étaient à sa recherche, il s’enfuit de New York vers l’aéroport JFK et les agents lui ordonnent de ne pas prendre son téléphone portable parce que la police des États-Unis pourrait suivre son emplacement exact.

Strauss-Kahn a été arrêté sur un vol Air France à destination de Paris, cependant, ce rapport dit qu’il a fait une «erreur fatale» en appelant l’hôtel à partir d’un téléphone dans l’avion et en leur demandant de lui faire parvenir sont téléphone portable qu’il avait oublié.
Ainsi les agents américains ont été en mesure de repérer son appel et de l’arrêter.

Durant la dernière quinzaine, le rapport stipule que Strauss-Kahn a demandé à son ami intime et banquier « Mahmoud Abdel Salam Omar » de récupérer aux États-Unis les éléments de preuves fournis par la CIA.

« Omar », cependant, et exactement comme Strauss-Kahn, a été accusé hier par les États-Unis pour délit sexuel envers une femme de chambre dans un hôtel de luxe, une accusation que les services du « FSB » a démenti.
« Omar » est agé de 74 ans et est un fervent musulman.

« Poutine », après la lecture de ce rapport secret a pris la défense de Monsieur Strauss-Kahn et  devient le 1er leader mondial à dire que le directeur du « FMI » a été victime d’un complot des États-Unis.
« Poutine » a ajouté :

“Il est difficile pour moi d’évaluer les politiques des motifs cachés mais je ne peux pas croire à la version des faits tels qu’ils ont été présentés.

Il est intéressant de noter, à propos de tous ces événements, que l’un des premiers membres du Congrès, et en 2012 candidat à la présidence, « Ron Paul » a longtemps affirmé sa conviction que le gouvernement américain a menti sur ses réserves d’or détenues à Fort Knox et accuse la Réserve fédérale de cacher la vérité au sujet des réserves d’or américaines.
Il a présenté un projet de loi à la fin 2010, mais qui a été ensuite annulé par les forces du régime Obama.

Lorsque la question a été  directement posée par des journalistes s’il croyait qu’il n’y avait pas d’or à Fort Knox, « Ron Paul » a donné la réponse incroyable :

”Je pense que c’est une possibilité.”

Il est également intéressant de noter qu’à peine 3 jours après l’arrestation de Monsieur Strauss-Kahn, le député « Paul » a fait un nouvel appel aux États-Unis de vendre ses réserves d’or en disant :

« Compte tenu du prix élevé et le problème de la dette énorme, il faut par tous les moyens vendre au prix le plus haut.»

Cependant, des rapports des États-Unis diffusés en 2009 affirment qu’il n’y a pas d’or à vendre, en 2009 :

“En Octobre 2009, la Chine a reçu une cargaison de lingots d’or.
L’or régule les échanges entre les pays pour payer leur dettes et le soi-disant équilibre du commerce.
La plupart de l’or est échangé et stocké dans des coffres sous la supervision d’un organisme spécial basé à Londres, le « London Bullion Market Association » (« LBMA » ).
Lorsque l’envoi a été reçu, le gouvernement chinois a demandé que des tests spéciaux soient  effectués pour garantir la pureté et le poids des lingots d’or.
Quatre petits trous sont percés dans les lingots d’or et le métal est ensuite analysé.

Pourquoi les effets pratiques sur l’économie mondiale devraient-ils être prouvés que les États-Unis, en effet, ont menti sur leurs réserves d’or ?
La Banque centrale de Russie hier a ordonné que le taux d’intérêt soit relevé de 0,25 à 3,5 pour cent et « Poutine » a ordonné l’interdiction d’exportation sur le blé et les céréales à partir du 1er Juillet pour remplir les coffres du pays avec de l’argent qui, normalement, aurait dû être versé aux États-Unis.

Les américains ont le droit de savoir que leur pays se prépare à un terrible effondrement économique de leur nation et ce sera plus tôt que prévu

Alain Mirak

source : http://www.onsaitcequonveutquonsache.com

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 21/08/2016

Les Médias Mondialistes Sont Pervers !

enfant syrien

On ne nous dit pas tout !

Les médias occidentaux entraînent les enfants dans leur propagande !

La Russie fustige les médias occidentaux qui profitent de la tragédie du peuple syrien pour tisser leur propagande antirusse.
Le porte-parole du ministère russe de la Défense « Igor Konachenkov » a démenti les informations selon lesquelles l’aviation russe aurait mené mercredi un raid sur un quartier résidentiel d’Alep et a qualifié de « crime moral » le fait que les médias occidentaux rendent responsable la Russie de la tragédie des enfants syriens, victimes de bombardements.

Les Forces aérospatiales russes « ne visent jamais les cibles situées dans l’enceinte d’agglomérations », a-t-il indiqué.

« L’état critique dans lequel se sont retrouvés (…) les enfants des quartiers orientaux d’Alep, pris en otages par les terroristes, est incontestablement une tragédie. Or, l’utilisation cynique de cette tragédie par certains médias occidentaux dans les matériaux de propagande orientée contre la Russie n’est autre qu’un crime moral »,

a-t-il indiqué.
La polémique est née à la suite de la publication de la photo d’ »Omran Daqneesh », un garçon syrien de cinq ans rescapé d’un bombardement sur un quartier d’Alep. Des secouristes syriens ont réussi à le retrouver dans les décombres d’un immeuble détruit par les frappes.

« Raf Sanchez », du « Telegraph », a pris en photo cet enfant en sang et couvert de poussière assis dans une ambulance.
​Le 17 août, le photographe a posté ce cliché sur son compte Twitter.
Depuis, ce post a été retwitté plus de 17.000 fois. Les internautes ont même proposé de faire d’ »Omran » le symbole de la guerre en Syrie.

Or, certains médias occidentaux ont accusé la Russie d’avoir mené un raid contre ce quartier.

source : https://fr.sputniknews.com/international

§§§§§§

enfant syrien

La propagande avant les soins !

Les casques blancs en Syrie sont-ils si bons ?

Ils filment un garçon en sang au lieu de le soigner…
Une vidéo montre la face obscure des secouristes.
Y a-t-il d’autres détails de cette histoire qu’on ne connaît pas ?

Les secouristes internationaux déployés en Syrie ne seraient pas si bons que cela, si on en juge par une vidéo sur les préparatifs de la session photo consacrée à un garçon de 5 ans, « Omran Daqneesh », rescapé d’un bombardement dans un quartier d’Alep.
Sur la vidéo, on voit le petit garçon désorienté et perplexe, en sang et couvert de poussière et apparemment blessé à la tête, assis à l’arrière d’une ambulance très bien équipée.
Les gens qui l’entourent ne prêtent pas attention à « Omran » et ne s’empressent pas à le soigner.
L’ambulancier qui s’occupe de la mise en scène place le garçon sur le siège sans cérémonies.
Les activistes cherchent à tout arranger pour bien filmer la scène.

Ils ont plus l’air de vouloir faire une bonne photo du petit que de s’occuper de lui.

Ces efforts ont porté leurs fruits.
Posté sur Twitter, le cliché de l’enfant a été partagé des dizaines de milliers de fois.
Les internautes ont même proposé de faire d’ »Omran » le symbole de la guerre en Syrie.
Certains médias ont profité de la tragédie du peuple syrien pour tisser leur propagande antirusse, rendant la Russie responsable des victimes civiles en Syrie.
Le porte-parole du ministère russe de la Défense « Igor Konachenkov » a démenti les informations selon lesquelles l’aviation russe aurait mené mercredi un raid sur un quartier résidentiel d’Alep.
Selon le responsable, les Forces aérospatiales russes « ne visent jamais les cibles situées dans l’enceinte d’agglomérations ».

source : https://fr.sputniknews.com/international

 

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 21/08/2016

Tenons Bon, Ils N’ Ont Pas Encore Gagné !

avaler-n-importe-quoi-225x300 (1)

La dictature est leur objectif !

Les véritables terroristes sont ceux qui « prétendent » le combattre !

Alors que seule la vérité doit nous intéresser, beaucoup de gens font fausse route par haine (légitime) de la racaille et tombent dans le panneau des médias alignés, du système.
Se focalisant uniquement sur ce que ces mêmes médias (menteurs) pointent du doigt !

11 septembre 2001, affaire Merah, attentats contre Charlie Hebdo, attentat du 13 novembre au Bataclan, attentat du 14 juillet à Nice, égorgement d’un prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray le 26 juillet…
Reprenons les cibles une à une :
- les tours jumelles (symbole du capitalisme),
- un journal satirique antireligieux (antimusulman et surtout antichrétien),
- un concert de rock de tendance satanique,
- le jour de fête nationale de la république française
- et enfin un prêtre c’est-à-dire un ministre de Dieu.
Toutes ces cibles sont autant de symboles qui ne doivent rien au hasard.

À chaque attentat, la version médiatique est foireuse, entachée de mensonges.
Régulièrement les médias nous cachent des images et des témoignages qui contredisent leur thèse
(exemple : cette jeune fille qui a vu un homme armé sortir du camion)
ou font parler un faux héros comme le niçois Franck dont le témoignage est mensonger.

De l’inside job au chaos

À chaque attentat, non seulement nous ne sommes pas certains de l’identité des exécutants mais on ne remonte jamais aux commanditaires.
Car c’est surtout cela qui doit nous intéresser pour éradiquer le mal à la source.

Qui sont les commanditaires ?
Qui a suffisamment de puissance et de réseaux pour réaliser ces attentats à grande échelle sans se faire attraper ni condamner ?

Selon Aymeric Chauprade :

« Le terrorisme c’est d’abord un fait étatique, c’est d’abord le fait de services de renseignements qui utilisent des illuminés, des fanatiques pour mener à bien leurs opérations ».

Pour qu’ils fassent le sale boulot en quelque sorte.

Partant de ce principe, il est évident que l’État et les services de renseignements français sont complices dans ces divers attentats.
(Services de renseignements français qui sont sous contrôle du Mossad, selon Roland Dumas.)
Et qu’à chaque attentat, il s’agit très probablement d’un inside job.
Nous vivons actuellement la version française du 11 septembre 2001.
Les véritables terroristes sont ceux qui prétendent le combattre.
Incapables d’assurer la sécurité du peuple français, ces gens-là ne sont que des pompiers-pyromanes aux ordres d’une nation étrangère.

Depuis le 11 septembre 2001 jusqu’à aujourd’hui, car nous sommes dans la continuité du 911 ( Chiffre symbolisant l’éviction de Dieu pour les francs-maçons kabbalistes ), le message envoyé par les médias alignés est clair :

« l’islam radical » déclare la guerre à l’Occident « chrétien ».

Le schéma est très simple, et il se doit d’être très simple pour toucher l’ensemble de la population anesthésiée par le tube cathodique.

À en croire pas mal de réactions, dans les médias dominants comme sur Internet, l’ennemi, le danger n°1, c’est cet islam conquérant et destructeur.
Il n’y aurait donc pas de complot.
Cet ennemi agirait à visage découvert et défierait le monde occidentalo-chrétien qui, soit dit en passant, a majoritairement apostasié.

En France, depuis maintenant 18 mois, c’est donc Daesh qui sème la terreur et revendique chacun de ces attentats.

Simples questions :
Qu’est-ce que Daesh ?
Qui compose Daesh ?
Dans quel intérêt ?
Qui pilote Daesh ?
À qui profitent ces crimes en série que Daesh revendique ?

À toutes ces questions, nous n’avons aucune réponse précise ni preuve formelle.
Et très peu de certitudes sur Daesh comme sur les événements récents.
Les exécutants seraient tous arabo-musulmans, suivant l’idéologie wahhabite.
Certains seraient des voyous liés aux services de renseignements, d’autres des déséquilibrés alcooliques ou encore des fanatiques islamistes.
Tous sont, à l’évidence, de simples sous-traitants manipulés et utilisés par l’État.
(La technique du contrôle mental peut être utilisée dans pareil cas.)
Lequel prétend lutter contre le terrorisme, l’islamisme, tout en encourageant, depuis des décennies, l’entrée massive d’immigrés dont beaucoup sont… musulmans.
Cherchez l’erreur !

Si l’État français cherchait vraiment à lutter contre le terrorisme, l’islamisme, il s’y prendrait autrement !
Il n’encouragerait pas l’immigration afro-maghrébine, l’islamisation de la France et ne permettrait pas la construction de mosquées.
Mais comme ses effets d’annonce sont contredits par les faits, il n’a aucune crédibilité.

Revenons à Daesh dont le criminologue « Xavier Raufer » nous dit que « ce n’est pas un groupe terroriste »,  qu’il s’agit d’« une armée mercenaire.
Au service de qui ?
Dans la direction de l’État Islamique, il n’y a pas un seul islamiste. »
 

Selon lui, Daesh serait une organisation laïque pilotée de l’extérieur.
Et c’est bien cet extérieur qui nous intéresse au plus haut point.

Objectivement, Daesh est avant tout un outil de destruction dans les mains de la judéo-maçonnerie internationale, au service du grand Israël.

Chacun remarquera que Daesh, Al-Qaïda (légion arabe de la CIA, selon « W. Tarpley ») et Al-Nosra (Al-Qaïda en Syrie) sont des nébuleuses qui ne s’en sont jamais pris à Israël.

Ceci n’est peut-être qu’une coïncidence… ou pas.

Car quel État cherche la ruine et la destruction de tous les autres pour asseoir sa domination sur le monde ?
Quelle puissance cherche à faire de la planète un champ de ruines ?
Par haine, vengeance, afin de poursuivre son propre messianisme.
Qui chercherait à opposer l’Occident chrétien au monde arabo-musulman pour amener le chaos en France puis dans le monde ?
Poser ces questions, c’est avoir automatiquement la réponse au regard de l’étude du mouvement révolutionnaire mondial, ce complot de nature talmudo-maçonnique.

Instauration de la terreur

Le but de cette opération, de ces attentats en série, est clairement d’instaurer un climat de terreur en France.
C’est déjà le cas depuis Charlie Hebdo.
Il suffit d’écouter les gens dans la rue au quotidien, leurs craintes, leur peur de sortir de chez eux.

Cette terreur qui monte crescendo ressemble étrangement à celle de 1793 où les francs-maçons « Robespierre » (de son vrai nom : Rubinstein), « Danton », « Marat » et « Duport » (le planificateur des massacres) étaient à la manœuvre.
Cette terreur vise à faire accepter des décisions gouvernementales impopulaires qui vont à l’encontre de l’intérêt général (loi travail).

Cette terreur vise donc à l’instauration d’une dictature maçonnique, dictature maçonnique qui est le véritable visage de la démocratie

Elle vise aussi et surtout à amener une guerre civile, le chaos sur le sol français !

C’est ce qu’a annoncé, le mois dernier, Patrick Calvar.
Le patron de la DGSI (services de renseignements français) affirma de manière prophétique :

« Nous sommes au bord d’une guerre civile.
Cette confrontation (voulue notamment par l’ultra-droite), je pense qu’elle va avoir lieu.
Encore un ou deux attentats et elle adviendra. »

En conclusion, ce que l’on peut redouter, c’est une guerre civile en France opposant communautés chrétienne et musulmane ou tout simplement le chaos via des mercenaires venus de l’étranger qui mettront à feu et à sang le pays comme cela est arrivé en Syrie, en Libye… partout où l’axe atlanto-euro-sioniste est venu pour imposer la démocratie et les Droits de l’Homme.

Que faire dans pareil cas ?

Surtout ne pas s’engager dans un conflit où le peuple a tout à perdre et absolument rien à gagner.
Car humainement, sur le plan temporel, les dés sont jetés.
En attendant de connaître toute la vérité sur ces affaires, il nous faut plus que jamais garder la raison et ne pas céder aux sirènes médiatiques qui poussent à la guerre civile.
Faire preuve de prudence et, si l’on est croyant, outre son devoir d’état, se consacrer à la prière et à la pénitence.

Johan Livernette

source : https://johanlivernette.wordpress.com

https://lacontrerevolution.wordpress.com  du 01/08/2016

Les Musulmans Continuent Leur Djihad !

muslis

Promotion par les médias !

Un prêtre égorgé dans une église de Saint-Étienne-du-Rouvray !

Une prise d’otages a eu lieu ce mardi matin dans une église de Saint-Étienne-du-Rouvray, au sud de Rouen.
Le curé, deux sœurs et des fidèles ont été retenus par deux individus armés, un peu avant 10 heures.
Selon des sources concordantes, les deux hommes se seraient revendiqués de l’organisation État islamique (EI) en entrant dans le lieu saint.
Selon Paris-Normandie , les hommes ont pénétré par la porte arrière de l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray pendant l’office matinal célébré par un prêtre.
Étaient alors présents deux religieuses et deux fidèles.

Les forces de l’ordre sont intervenues rapidement sur place et ont bouclé le quartier.
L’assaut a été donné vers 11 heures par la Brigade de recherches et d’intervention (BRI) de Rouen.
Selon nos informations, le prêtre, le père « Jacques Hamel » âgé de 85 ans ordonné prêtre en 1958, ainsi qu’une autre personne ont été égorgés.
Un autre fidèle aurait été blessé.
Un policier aurait été également blessé.
Les preneurs d’otages ont, eux, été abattus alors qu’ils sortaient de l’église armés de couteaux.
Selon des informations, ils auraient crié « Allah Akbar » en se précipitant sur les hommes de la BRI.
La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie. L’enquête sera diligentée par la sous-direction antiterroriste (SDAT) et la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).
Une cellule psychologique a été ouverte à la mairie de Saint-Étienne-du-Rouvray.

Le président François Hollande, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve ainsi que le président de la région, Hervé Morin, se sont rendus sur place.

« La France entière et tous les catholiques sont meurtris.
Nous ferons bloc »
,

a déclaré le Premier ministre Manuel Valls.

Le pape François s’associe « à la douleur et à l’horreur » et « condamne de la manière la plus radicale » l’attaque dans une église en France, a annoncé le Vatican qui évoque « un meurtre barbare ».

« Nous sommes particulièrement frappés parce que cette violence horrible est intervenue dans une église, un lieu sacré où s’annonce l’amour de Dieu, avec le meurtre barbare d’un prêtre et des fidèles touchés »,

dit le communiqué.
Le vicaire général de Rouen, « Philippe Maheut », est arrivé sur les lieux, en l’absence de l’archevêque de Rouen, Monseigneur « Dominique Lebrun », qui était aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) en Pologne, a-t-on appris auprès de la Conférence des évêques de France.

« C’est un des nôtres qui a été assassiné.
C’est un prêtre âgé, fidèle parmi les fidèles.
Il assurait la messe ce matin avec quelques fidèles, dont un couple.
Nous ne voulons pas prendre d’autres armes que la fraternité et l’amour »
,

a déclaré « Dominique Lebrun » avant de quitter précipitamment Cracovie pour se recueillir sur les lieux du drame.

La Normandie et particulièrement la Seine-Maritime sont des terres très catholiques.
Le chef-lieu du département, Rouen, situé à quelques kilomètres de Saint-Étienne-du-Rouvray, est surnommé la ville aux 100 clochers.
La ville était connue pour abriter une communauté multiculturelle et multireligieuse. Non loin de l’église du drame s’élève une mosquée.

source : http://www.lepoint.fr

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 26/07/2016

Mondialisme, Les Races Et Ethnies.7/7

questions

 

L’avenir des races humaines.

Lorsque cette question de l’avenir des races humaines était évoquée au XIXème siècle, les penseurs européens expliquaient que la race blanche dispose de l’avantage que constitue la maîtrise des sciences et des techniques.
Les penseurs, se référant au principe du « le mieux adapté s’impose au dépens du moins bien adapté », estimaient que grâce à leur maîtrise des sciences et techniques les Blancs européens finiraient par s’imposer sur les continents où les humains indigènes étaient techniquement moins évolués.

Le texte donné en exemple ci-dessous est extrait du bulletin de la Société d’anthropologie de Paris, publié en 1892 :
Volume 3, Numéro 3, p. 664, « Disparités et avenir des races humaines » par Monsieur « Zaborowsky ».

Les Blancs européens, en appliquant leurs sciences dans une organisation plus efficiente de leur société (médecine, agriculture, industrie, etc.) devaient évincer les autres races.
Telles étaient les prévisions des scientifiques qui se référaient à l’expansion des Blancs européens du XVIème au XIXème siècle.

Les événements du XXème siècle ont montré sur quelles hypothèses erronées étaient basées ses prévisions.

Car les scientifiques de la fin du XIXème siècle n’ont pas prévu que ces mêmes « sciences développées par les Blancs européens » allaient bénéficier aux autres races.
Par exemple la diffusion en Afrique des moyens d’hygiène et des techniques médicales a, à partir du milieu du XXème siècle, très fortement réduit la mortalité infantile alors que les taux de fécondité élevés s’y sont maintenus.
Il en a résulté, à partir du milieu du XXème siècle, un taux de croissance très élevé de la population africaine.
De plus les flux migratoires du XVème au XXème siècle se sont inversés à partir du milieu du XXème siècle :
Désormais les autres races migrent en masses vers les zones peuplées par les Blancs européens.
Et à partir du milieu du XXème siècle les Blancs européens ont fortement réduit leur taux de fécondité.

Ce taux de fécondité est désormais si faible en Europe (en moyenne moins de 1,5 enfant par femme) que non seulement il ne permet pas le renouvellement endogène de la population mais qu’en plus à terme, d’ici 150 à 250 ans, il conduit à la disparition des habitants autochtones.
 Le Conseil de l’Europe a produit le rapport intitulé « Les tendances en matière de population en Europe et leur sensibilité aux mesures des pouvoirs publics ».

Ce qui nous intéresse dans ce document est l’image intitulée  :
« Figure 12 : Diminution de la population en Europe »
qui est reproduite ci-dessous :

Race blanche

Parmi les races humaines, les « Blancs européens » sont actuellement en déclin, « même en voie d’extinction », partout sur la planète et pas uniquement en Europe.

Aux États-Unis d’Amérique, les projections du Census Bureau (le service gouvernemental du recensement) montrent que les Blancs deviendront minoritaires aux États-Unis d’Amérique à partir de 2042.
Ce déclin de la race blanche est doublement accéléré d’une part par le fait que les autres races sont majoritaires parmi les immigrants et d’autre part parce que les autres races ont un taux de fécondité plus élevé.

La même tendance est observée là où les flux d’immigration sont négligeables.
Au Brésil, où les flux d’immigration se sont taris à partir du milieu du XXème siècle, les Blancs représentaient 62 % de la population en 1950 et les Noirs étaient donc largement minoritaires. Parmi les groupes raciaux brésiliens, les Noirs maintiennent le taux de fécondité le plus élevé ce qui explique que depuis de 2008 ils forment désormais la majorité de la population brésilienne et les Blancs sont devenus minoritaires. C’est ce que montrent les recensements effectués par « IBGE ».
(« Instituto Brasileiro de Geografia e Estatística »)

Concernant l’évolution de la démographie et la fécondité des populations, il faut comprendre que la notion de « palier démographique » est une erreur largement répandue.
L’erreur est dans le fait que le « palier démographique » est présenté comme une règle générale.
Nous avons vu ci-dessus, dans le graphe publié par le Conseil de l’Europe, que les Blancs européens ne sont pas sur un « palier démographique » mais sont sur une courbe descendante que l’on pourrait appeler le « toboggan démographique ».
À l’opposé, les pays africains de race noire voient leur population globale croître selon une courbe fortement ascendante que l’on pourrait appeler la « rampe de lancement démographique » :
La vitesse de croissance des Noirs africains correspond à un doublement de la population tous les 50 ans environ.
C’est la moyenne globale des pays subsahariens.
Mais par exemple au Niger, le temps de doublement de la population est même inférieur à 25 ans.
La vérité est que la « courbe démographique » est le résultat des convergences entre les mentalités (qui produisent la définition consciente ou inconsciente des objectifs poursuivis), les contraintes environnementales (qui fixent les limites matérielles de ce qui est possible), les capacités organisationnelles (qui permettent ou pas d’atteindre les objectifs dans le cadre des limites matérielles) et les aides extérieures (qui permettent de compenser l’insuffisance des capacités organisationnelles propres).
Selon les cas la « courbe démographique » d’une population peut pendant certains intervalles prendre l’allure d’un « pallier » mais elle peut aussi prendre d’autres formes.

La Division de la Population du Secrétariat des Nations Unies réunit les statistiques sur la démographie mondiale et notamment sur les taux de fécondité dans les diverses régions de la planète.
Le graphique suivant en est la synthèse : (agrandir l’image)

Taux_de_fecondite_monde_2006_17

« Certains » prétendent que le mondialisme est au niveau de la planète l’étape ultime de l’évolution de l’humanité.

Le mondialisme se déroule aux risques de la perte de la diversité et des identités dans un métissage global, métissage culturel et biologique.
La diversité des groupes humains – qui est une richesse de l’humanité – risque de disparaître si les flux migratoires de masse, instaurés par les dispositifs politiques mondialistes, se poursuivent à leur rythme actuel.
Cependant on constate que le métissage mondialiste qui se déroule sous nos yeux ne sera probablement pas global en ce qui concerne les races :
Les Noirs notamment se maintiendront en tant que groupe racial majeur.

Le mélange racial ne se produira pas dans toutes les régions de la planète :

On constate, c’est un fait, qu’il ne se produit que dans les régions d’immigration de masse.
Sur la majorité des territoires de la planète le métissage est minime, marginal, et les groupes raciaux qui y sont présents ne disparaîtront pas dans le métissage.

Le continent Africain n’est pas un territoire qui reçoit de forts flux d’immigration en provenance d’autres continents.
C’est au contraire un territoire de forte émigration dirigée quasi exclusivement vers l’Europe. L’Extrême-Orient asiatique est dans le même cas :
Le territoire chinois est exportateur des flux migratoires, il ne s’y produit pas de mélange avec des forts flux d’immigration qui viendraient s’installer en Chine en provenance d’autres continents.
Le Japon est depuis toujours fermé à l’immigration massive.
Les populations sur ces territoires sont donc en position de conserver leurs spécificités.

L’Europe par contre est un territoire où depuis des décennies « les gouvernants ont mis en place les conditions » qui favorisent l’immigration forte en provenance d’autres continents.

De sorte qu’en compilant les projections que donnent les démographes (celles qui tiennent compte des fécondités, des migrations transcontinentales en cours et du fait que dans la plupart des États d’Europe aucun moyen efficace n’est mis en place par les gouvernements pour arrêter ces migrations, et du fait que « la courbe démographique » a une forme qui varie selon la population concernée) on obtient la synthèse suivante pour le milieu du XXIIème siècle :
– L’Europe réunira entre 3 % et 6 % de la population mondiale selon que l’on retient les projections minimales ou maximales.
Ces chiffres témoignent mieux du déclin européen si on rappelle le fait qu’en 1900 l’Europe rassemblait 25 % de la population mondiale et en 2000 environ 12 % de la population mondiale.
– L’Afrique réunira entre 35 % et 45 % de la population mondiale selon que l’on retient les projections minimales ou maximales.
– L’Europe et les deux Amériques seront des continents peuplés majoritairement de métis et de Noirs alors que les Blancs – ne formant plus qu’entre 0,1 % et 2 % de la population mondiale – subsisteront dans certains îlots régionaux (dans certains pays du centre et de l’est de l’Europe, dans certains États des États-Unis d’Amérique, etc.).
– L’Asie d’Extrême-Orient et l’Afrique garderont la même structure raciale qu’actuellement.
– Les Noirs – présents en Afrique, en Europe et dans les deux Amériques – formeront le groupe racial le plus nombreux, et peut-être majoritaire, de la population mondiale.

Le graphe suivant montre l’évolution de la part des Noirs dans la population mondiale.

PartDesNoirs

Les projections démographiques énumérées ci-dessus peuvent étonner les personnes qui découvrent la démographie des races humaines.
Il n’est pas nécessaire d’être un spécialiste des questions démographiques pour vérifier la validité de ces projections.
Il faut néanmoins tenir compte de la variété des « courbes démographiques ».

Les courbes du tableau « Part des Noirs dans la population mondiale » sont obtenues par des recoupements entre plusieurs projections démographiques publiées par la Division de la Population du Secrétariat des Nations Unies.
(La Division de la Population du Secrétariat des Nations Unies publie périodiquement une « synthèse » sur ses prévisions concernant la démographie mondiale, on pourra par exemple consulter « World Population Prospects- The 20?? Revision »la plus récente.)
Le lecteur dubitatif peut aisément vérifier la validité des données globales présentées par ces courbes en faisant des recoupements entre divers documents mis à disposition par la Division de la Population.

Notamment une vérification simple est à la portée de tous :
En totalisant à partir des données parcellaires qui sont mises à disposition par la « Division de la Population » du Secrétariat des Nations Unies sur le site « Populations Estimates and Projections Section ».
Les projections par pays qui y sont disponibles sont des estimations moyennes (c’est-à-dire celles qui sont les plus probables, mais par pays les démographes établissent par ailleurs également des projections basses et hautes qu’ils qualifient de peu probables).

À partir des données parcellaires on détermine la part des Noirs dans la population mondiale en tenant compte du fait que les pays d’Afrique Subsaharienne sont de population noire et pour les autres pays en tenant compte de la répartition raciale de la population lorsque le pays est multiracial et que les statistiques sur les races sont disponibles (Brésil, États-Unis d’Amérique, etc.).
La courbe du « scénario haut » correspond à l’écart que donnent certaines projections démographiques : Par exemple les démographes des Nations Unies estiment que dans les pays d’Afrique Subsaharienne le taux de fécondité pourrait baisser moins vite que ce qui a été retenu dans les hypothèses qui ont été utilisées pour élaborer les projections moyennes.

Chaque humain a le droit
d’affirmer qu’il appartient
à une race

C’est un fait indéniable que sur cette planète il y a différents groupes humains, appartenant à l’espèce « Homo Sapiens », répartis selon des zones géographiques et que ces groupes humains sont identifiables statistiquement par des caractéristiques biologiques qui dominent parmi les individus qui forment ces groupes.

Ces groupes humains se sont formés au fil du temps, en ajoutant aux spécificités physiques visibles, ou décelables par examen biologique, qui définissent les races, des spécificités culturelles, qui définissent les ethnies.

L’existence des races humaines – quel que soit le terme par lequel on les désigne – est un fait indéniable, mesurable et observable scientifiquement et statistiquement, comme l’est de façon analogue l’existence des langues littéraires qui ont également leur existence propre, comme les races humaines, malgré les mélanges partiels.

Le processus de mondialisation, imposé par l’idéologie du mondialisme, est nuisible à la sauvegarde de la diversité des groupes humains,
du point de vue biologique (les races),
du point de vue culturel (les ethnies),
du point de vue des civilisations (ensemble des aspects culturels et sociaux d’un groupe humain).

Le mondialisme détruit ce qui constitue la véritable richesse de l’humanité :
Le mondialisme conduit à la destruction de la diversité des civilisations et des cultures ainsi qu’à la destruction de la biodiversité de l’espèce humaine.

En fin de compte, le lecteur aura compris :
Sous la pression de la bienséance du « politiquement correct », il est actuellement en France conseillé dans les discours publics de remplacer le mot « race » par le mot « type » ou par le terme « minorité visible ».

En dehors de ces conventions de langage, il reste néanmoins que les races humaines, les groupes et les sous-groupes raciaux, différenciés d’après les caractéristiques biologiques, quel que soit le nom qu’on donne à ces groupes – « type » ou « race » – existent.
En Europe, et en France, des voix commencent à s’élever pour exiger que l’on cesse d’occulter la vérité et que l’on prenne en considération la question de l’évolution de la structure raciale de la société européenne.
(Lire par exemple l’article « Race et civilisation : la fin de l’hypocrisie ? »)
(ou l’article « La France qui aime le racisme ».)

Les antiracistes réagissent à cela, en voulant éviter que cette question ne devienne d’actualité dans les grands médias, en prétendant qu’évoquer la question des races humaines c’est faire preuve de racisme.
Les antiracistes veulent temporiser afin que l’évolution de la structure raciale, telle qu’elle est souhaitée par les mondialistes, puisse se poursuivre dans la discrétion relative, sens prise de conscience des changements fondamentaux qu’elle met en place, sans heurts que l’opposition ouverte à ce processus pourrait générer.

Pour empêcher la prise de conscience de la spécificité raciale des Européens, les antiracistes s’appuient habituellement sur l’idéologie « néo-lyssenkiste » selon laquelle tous les groupes humains sont biologiquement égaux et selon laquelle les races humaines n’existent pas.

Cependant reconnaissons que les citoyens ont le droit d’exprimer la vérité basée sur les faits établis.

Lors de recensements les Américains ne se privent pas de ce droit lorsqu’ils se déclarent par exemple « White » ou « Native Hawaiian ».
C’est un droit de pouvoir constater l’appartenance des individus à divers groupes raciaux et ce droit n’est pas limité aux Américains, il est universel, et chaque Européen peut aussi exprimer son appartenance à une race, et le plus souvent un Européen pourrait affirmer :

« je suis un Blanc européen ».

http://lemondeactuel.angelfire.com/article/lesraceshumaines

cinq_continents

Partie 7/7 du dossier « Les races humaines ou les types humains » déjà publiée le 22/07/2015.

Le mondialisme échouera car il a la mémoire courte !
La terre n’est pas constituée que des continents occidentaux, il y a aussi l’Asie qui garde précieusement ses ethnies.
Par ailleurs il est difficilement concevable de voir l’oligarchie mondialiste dirigée par des noirs ou des métis, absolument pas prévu !
Que va-t-il se passer ?
Ou tout le monde se calme ou tout explose !
Et tout recommence sur les ruines…comme les civilisations précédentes !

Une « Francité » Sans Religion !

Pas de coran chez nous !

Quand le chef de la DGSI prédit des “affrontements intercommunautaires” !

« Je pense que nous gagnerons contre le terrorisme »,

a prédit en mai dernier « Patrick Calvar » devant la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de 2015.

Nous gagnerons, mais comment ?
On ne sait pas vraiment.
Certainement parce qu’encore une fois, nous sommes les plus forts.

Mais le patron de la DGSI de troubler ensuite les esprits :

«Je suis en revanche beaucoup plus inquiet de la radicalisation de la société et du mouvement de fond qui l’entraîne,(…)
Encore un ou deux attentats et cette confrontation adviendra.
Il nous appartient donc d’anticiper et de bloquer tous ces groupes qui voudraient, à un moment ou à un autre, déclencher des affrontements intercommunautaires

poursuit-il.

Quels groupes ?

Le chef des renseignements français évoque « une confrontation entre l’ultra droite et le monde musulman – pas les islamistes mais bien le monde musulman ».
C’est bon, chef, on tient nos méchants.
Ils sont fachos et ils veulent manger du bon musulman.
L’invocation d’une menace imaginaire est un grand classique de tout Etat,
policier ou non,
totalitaire ou non,
pour asseoir sa domination et se poser en protecteur de l’honnête citoyen.
Sans remonter à la Révolution culturelle du président Mao, on pourra songer aux « lois scélérates » qui à la fin du XIXe siècle français prétendaient lutter contre la menace anarchiste.

Que la droite soit aux affaires et elle brandit le spectre de l’ultragauche… ainsi du fameux « groupe de Tarnac » sous Sarkozy,
que la gauche prenne les manettes, et elle secoue l’épouvantail de l’ultra droite.
C’est le jeu, un peu nul mais admissible, des institutions républicaines.

Ce n’est pas ici ce qui choque.
Non, le vrai scandale dans ces propos provient de l’évocation de « communautés » présentes et recensées sur le territoire français, comme si c’était naturel dans une République qui fait profession depuis deux cents ans de ne reconnaître que des citoyens et des individus.
Et encore ne s’agit-il pas dans ce fatras pas si innocent qu’il en a l’air, ni de communautés locales, comme l’on parlerait de Corses ou de Picards, ni de communautés religieuses, comme l’on opposerait catholiques et protestants.
Non, il s’agit d’opposer aux musulmans, pris en bloc, des « groupes » qui constitueraient eux-mêmes une communauté, seulement réunie si l’on comprend bien par l’exaspération et « l’ultradroitisme ».

Qu’en déduire ?
Qu’ils sont blancs, racistes, suprémacistes, nazis ?
L’explication manque.
On dirait que nos gouvernants se croient aux Etats-Unis ou sous les grandes heures de l’apartheid sud-africain.
L’identification au modèle anglo-saxon n’a jamais été aussi claire.
Pourtant, que l’on sache, la France n’a jamais été, jusque là, le théâtre d’affrontements ethniques ou raciaux, sans doute parce que son modèle glorieux a toujours été celui de l’universalisme.
Des guerres religieuses, il y en eut, mais elles se sont éteintes au XVIIe siècle, et de la pire des manières, avec le centralisme destructeur de Louis XIV.
Les catholiques se souviennent aussi des persécutions et humiliations que leur fit subir la République.
On croyait pourtant que c’était enterré et dépassé.

L’universalisme serait donc
devenu un particularisme ?

Mais non, nous dit-on, il existe encore ou à nouveau des « communautés » qui risquent de s’affronter.
Essayons de trouver lesquelles, puisqu’on ne nous le dit pas.
Il se peut en effet qu’il existe, dans certains lieux, une communauté musulmane, ou plus précisément « salafiste » ou relevant des Frères musulmans, qui impose sa loi, ses rites, ce qui ne manque pas de logique puisqu’il s’agit d’une religion fondamentalement ritualiste.
Remarquons que cette communauté religieuse est à 99% d’importation, et l’on n’aura pas la cruauté de demander encore une fois qui l’a établie ici sans rien exiger d’elle.

Mais en face ?
Des Français qui aiment leur pays,
sa liberté de conscience et de religion,
sa libération des femmes,
son soin des pauvres et des faibles,
sa langue,
ses arts,
son architecture et sa littérature,
sa mode vestimentaire !
Constituent-ils soudainement une communauté autre que nationale ?
Alors qu’eux-mêmes n’ont pas l’impression d’avoir changé ?
A moins que dans ce monde complètement renversé, notre universalisme soit par concurrence mimétique devenu un particularisme communautariste, sans que nous nous en soyons rendu compte ?

Au-delà du fantasme de ces petits maîtres au pouvoir qui ont besoin plus que jamais de brandir une menace fasciste pour justifier leur incurie, ce discours est insupportable :
La « Francité » n’est pas une particularité, sa défense et son illustration ne constituent pas un communautarisme.

Refusons, encore une fois, cette insulte !

Jacques de Guillebon

http://www.causeur.fr  du 14/07/2016

12

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43