Archive | MONDIALISME Flux RSS de cette section

L’ Eglise De Satan Est A L’ Oeuvre !

Pour information :

“Interpelés par Monsieur  »Kamel Kabtane », les responsables des Eglises catholique et reformée de Lyon apportent leur soutien au projet d’un « Institut de Civilisation Musulmane » dans la Métropole lyonnaise.
De même qu’existent aujourd’hui l’ECCLY (Espace culturel du christianisme à Lyon) et l’Espace Hillel (consacré à la culture juive) lancés avec le soutien du Grand Lyon, il nous parait juste qu’un lieu de présentation, d’études et de débats permettant de découvrir les apports de la culture musulmane, puisse fédérer de larges soutiens.
Depuis plus d’un demi-siècle, les principaux acteurs de la vie publique lyonnaise, très attachés à une juste conception de la laïcité, portent le souci d’une heureuse entente entre les différentes confessions.
Cette concorde ne doit jamais craindre de voir progresser la culture, condition indispensable de la paix.”

L’Institut français de civilisation musulmane, dont la première pierre a été posée en mai à côté de la grande mosquée de Lyon, dans le 8e arrondissement, devrait ouvrir ses portes au cours du premier trimestre 2018.
Lors du conseil municipal du lundi 4 juillet, les élus lyonnais ont voté l’attribution d’une subvention d’investissement d’un million d’euros.
(avec les impôts de qui ?-pelosse)

L’Observatoire de l’islamisation précise que cet institut jouxte la Grande Mosquée de Lyon sur 2700m2.
Ses travaux ont commencé en mai dernier.
Il sera financé à hauteur de 2 millions d’euros chacun par l’Algérie et l’Arabie Saoudite.

Les accointances avec l’islam radical ne font aucun doute à la Grande Mosquée.

Le salafiste  »Abdelkader Bouziane » expulsé du territoire en 2004 y était invité à donner des conférences !

L’imâm  »Bajrafil » d’Ivry-sur-Seine, formé à l’école des islamistes radicaux « Safwat Hegazi » et  »Al Qaradawi » a été récemment invité par la Grande Mosquée de Lyon en conférence (29 mai 2016).
Dans son livre récent Islam de France an I, (éditions Plein jour)   »Bajrafil » qualifie de “livre de référence du droit musulman dans la gestion du pouvoir” le livre Les statuts gouvernementaux de  »El Mawerdi » (972-1058),  traité de droit devant guider un califat idéal, qui interdit d’édifier des églises entre autres discriminations légales contre les chrétiens.

source  : http://www.riposte-catholique.fr

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 14/07/2016

Pas D’ Etudiants Russes En France ?

 immigration (1)

Pas pour les vraies chances !

Une jeune russe bachelière « très douée », menacée d’expulsion !

« Zarema Abieieva », 20 ans, a appris le même jour qu’elle venait d’obtenir son baccalauréat avec « mention très bien » et qu’elle était menacée d’expulsion.

La jeune réfugiée russe a fui le Daguestan en 2012 avec sa mère et son père aveugle.
Installée à Blois (Loir-et-Cher), elle a reçu mardi 5 juillet la notification de son expulsion de France avec ses parents.

« Elle dispose de 30 jours pour quitter le territoire français« ,

a indiqué le préfet du Loir-et-Cher, « Yves Le Breton », dans un communiqué, jeudi 7 juillet.

Après avoir décroché son bac gestion et administration avec mention, elle est admise en BTS pour la rentrée prochaine.

Ses soutiens se mobilisent

« Je ne comprends pas, ces trois années et ces bons résultats n’auraient donc servi à rien ? »,

a commenté la jeune fille avec amertume à un correspondant de l’AFP.
Les professeurs et les élèves du lycée de « Zarema », la mairie de Blois et le collectif des sans-papiers se sont émus de la situation et espèrent que la jeune bachelière pourra obtenir une carte de séjour étudiant.

Expulsée de son appartement en avril dernier, la famille vit depuis dans une chambre d’hôtel.
C’est là que la jeune fille a révisé avec succès son bac.

« Une fois rentrée dans son pays, la jeune femme pourra déposer une demande de visa étudiant pour poursuivre ses études en France si tel est son projet »,

a précisé le préfet.
Selon lui :

« Cette décision [a été] prise en application des règles du droit du séjour et de l’asile en France sur le fondement des rejets de l’ensemble des demandes d’asile de la famille « Abieieva »",

a-t-il ajouté.

La famille se dit
menacée au Daguestan

La famille « Abieieva » a indiqué aux autorités françaises avoir dû fuir le Daguestan car sa sécurité était menacée.
Selon ses déclarations, le père de « Zarema » a été agressé en 2006 lorsqu’il a voulu dénoncer les malversations financières de ses associés dans une entreprise de matériaux.
Un de ses cousins a été assassiné pour les mêmes raisons tandis que la jeune « Zarema » a échappé de justesse à un enlèvement, toujours selon le dossier présenté par la famille pour demander l’asile.

« Nous ne pouvons pas retourner là-bas, nous ne serions pas en sécurité et mon père serait immédiatement arrêté pour ne pas avoir respecté l’interdiction de partir du pays »,

a assuré « Zarema ».

Cependant, l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) a rejeté leur requête l’année dernière pour manque de preuve, malgré des témoignages produits par des proches.

  »L’office et la cour ont en effet considéré que la famille n’encourait pas de menace particulière dans son pays d’origine »,

a encore indiqué la préfecture.

Image de prévisualisation YouTube

Bachelière « mention Très Bien »

source : Francetv info avec AFP

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 13/07/2016

Tiens, On Parle De Révolution Culturelle !

medias-4x3 (1)

On n’a rien vu !

Silence sur les banquets cannibales de la révolution culturelle chinoise !

Le régime communiste refuse tout examen historique notamment sur les carnages qui se sont déroulés au Guangxi.

Lancée le 16 mai 1966 par « Mao Tsé-toung » pour renverser ses adversaires, la Révolution culturelle a été marquée par une frénésie de violences, plongeant le pays dans le chaos sous couvert de luttes politiques.
Des adolescents, les « gardes rouges », ont battu à mort leurs professeurs, des familles se sont entredéchirées, des factions entre-tuées.
Mais le régime communiste observe toujours un silence obstiné sur les pires excès commis à l’époque.

A Wuxuan, dans des campagnes isolées de la province du Guangxi (sud-est), la barbarie a atteint des sommets : Les coeurs, foies et parties génitales de victimes y ont été découpés et cuits avant d’être consommés par leurs tortionnaires.

« Pire que des bêtes »

Aujourd’hui, la ville offre un tableau paisible :
Boutiques de yaourts, pêcheurs à l’ombre de pics karstiques verdoyants et bannières rouges à la gloire du Parti.
C’est pourtant là que, 50 ans plus tôt, au moins 38 personnes ont été victimes de cannibalisme organisé, a rapporté à l’AFP, sous couvert d’anonymat, un cadre ayant participé au début des années 1980 à une enquête officielle sur ces évènements.

« C’est en exacerbant l’injonction à la lutte des classes qu’on en est arrivé au cannibalisme »,

explique-t-il.

« Les meurtres étaient effroyables, pire que des bêtes ».

« Durant cette décennie catastrophique, le Guangxi [...] a été le cadre d’une cruauté et d’une sauvagerie révoltante »,

écrit ce retraité du Parti, dans un manuscrit consulté par l’AFP.

« Des gens ont été décapités, battus à mort, enterrés vivants, lapidés, noyés, ébouillantés, massacrés en groupe, vidés de leurs entrailles [...] explosés à la dynamite.
Toutes les méthodes ont été utilisées. »

« Au nom d’une idéologie »

Contrairement aux scènes de cannibalisme survenues durant les famines du « Grand bond en avant » (1958-62), les violences de Wuxuan étaient motivées par le pur fanatisme.

« C’est un cannibalisme causé par des évènements politiques, une haine politique, au nom d’une idéologie et de rituels politiques »,

explique à l’AFP « X.L. Ding », professeur de la « Hong Kong University of Science and Technology », expert de la période.

Selon les universitaires, l’horreur a été rendue possible à Wuxuan par l’isolement géographique, la brutalité du chef régional du Parti communiste, la pauvreté et une multiplication des factions.

Les détails connus sont glaçants.
En 1968, un professeur de géographie du collège local est battu à mort par ses élèves :
Son corps est traîné près de la rivière Qian, où un autre professeur est contraint, sous la menace d’une arme, d’en retirer le coeur et le foie.
Les organes sont rapportés à l’école où ils sont cuits au barbecue et mangés par les adolescents. L’établissement scolaire a été depuis déplacé et reconstruit.

Interrogés par l’AFP, certains habitants de la vieille ville affirment ne rien savoir ou affichent un silence embarrassé.
Un nommé « Luo » confie toutefois :

« Du cannibalisme ?
Oui.
J’étais là, j’ai vécu cela ».

Mais il s’empresse d’ajouter que Wuxuan s’est énormément modernisé :
ce passé « ne signifie plus rien ».

Omerta

La rumeur des carnages au Guangxi – 150.000 morts, selon certains recoupements – a poussé les autorités à diligenter une enquête officielle, une quinzaine d’années plus tard. Ses conclusions n’ont jamais été rendues publiques. Mais le journaliste Zheng Yi en a tiré un livre-choc, « Stèles rouges », publié à l’étranger au début des années 1990 – et interdit en Chine.

Plus récemment, le cadre rencontré par l’AFP - l’un des responsables de la commission d’enquête - a fait paraître un article dans un magazine chinois libéral à faible tirage.
Il y détaillait ses découvertes et rappelait qu’au moins une centaine d’individus avaient pris part à des actes de cannibalisme.
Mais ses efforts pour toucher l’opinion ont rencontré une vive résistance.

Des officiels régionaux retraités ont aussitôt rédigé une virulente réplique, envoyée aux plus hautes instances communistes.

« Ils m’accusaient d’être anti-Parti et antisocialiste »,

et réclamaient une autocritique, se souvient le cadre.

« Zheng Yi », qui avait le premier exposé au grand jour les cas de cannibalisme de Wuxuan et qui vit désormais exilé aux Etats-Unis, s’alarme du silence persistant sur les violences barbares de la Révolution culturelle.

« Comme le gouvernement n’a jamais permis un examen historique en profondeur de la période, il est impossible de dire si des leçons en ont été tirées. »

source : http://tempsreel.nouvelobs.com/monde  du 11/07/2016

http://actu.orange.fr/monde  du 11/07/2016

Les occidentaux ne peuvent pas espionner les Chinois mais ils savent tous, chez eux, ce qu’a pu coûter cette révolution culturelle.
Par contre, il n’est pas question de déballer leurs histoires privées chez les ennemis !
Au fait, les Chinois sont ils au courant de TOUT ce que les oligarques occidentaux ne portent pas à la connaissance de leurs « sans dents »…ne serait-ce que le génocide initial des Améridiens tardivement révélé par la bande ?

Vous Croyez Vraiment Que Je Délire ?

Internet

Les vieux votent mal ?

Faisons en sorte que leurs voix comptent moins !

Les Anglais ont mal voté et cela ne doit pas se produire en Suisse :

C’est ce que pense, assurément, la conseillère d’État et conseillère nationale zurichoise « Jacqueline Fehr » à propos du « oui » au « Brexit » pour lancer semblable proposition !

Les « vieux » seraient, selon les derniers sondages anglais, responsables du « oui » au Brexit ?
Salauds de vieux !
Les voix de ces abrutis soi-disant « de facto moins concernés » que les jeunes – qui auraient plébiscité le maintien de leur pays dans l’Union européenne – n’ont qu’à compter deux fois moins !
Et toc !
C’est ce qu’on apprend de l’interview de ladite conseillère accordée au « Tages-Anzeiger ».

En voilà une idée qu’elle est bonne, aurait dit Coluche !
La dame se montre même plus précise :
Si chaque voix des 18 à 40 ans devrait compter double, celle des 40 à 65 se réduirait à 1,5 et les plus de 65 ans à 1.
À ce rythme-là, peut-être bien qu’à 80 ou 70 ans (pourquoi pas) il deviendrait interdit de voter.
Remarquez, en France, nous avons bien un « Jacques Attali » qui préconisait une méthode radicale :
l’euthanasie à 65 ans…

« Un malus vieillesse », en quelque sorte, en opposition à un « bonus jeunesse » à l’argumentaire complètement fallacieux.
Selon la socialiste « Fehr » – qui se targue, sans état d’âme, de décréter pourtant « équivalentes » les visions du monde de l’une et de l’autre -, si la démocratie ne peut plus s’exprimer correctement, c’est donc à cause d’un trop-plein de « vieux » dont les voix « étouffent » celles des jeunes, les seuls (paraît-il) à apporter « des objectifs, des aspirations ».
Quelle avancée par rapport au suffrage censitaire, en 1789, qui n’autorisait à voter que les chefs de famille de plus de 25 ans payant l’impôt !

Mais la socialiste « Fehr » a plus d’un tour dans son sac.
Comme elle doute – quand même un peu – de la mise en pratique de cette idée, elle émet celle d’accorder le droit de vote à 16 ans et de l’ouvrir aux étrangers.
Tiens donc, on a déjà entendu ça chez nous !
Qui finirait par compter double, aussi ?
Et le vote des femmes, des homosexuels, des écolos, des journalistes, des enseignants, ils ne pourraient pas compter triple, quadruple, pendant qu’on y est ?
Et comment savoir, lors du dépouillement, qui est quoi, dans cette histoire ?
Peut-être bien qu’un jour, voter ne sera plus anonyme…
peut-être bien qu’un jour, voter sera devenu obsolète ou plutôt transformé en une grande farce !

Vous croyez que je délire ?
Pas du tout !

D’ailleurs, « Jacqueline Fehr » s’est certainement inspirée d’ « Avenir suisse », un « think tank » comme on les aime.
Pour « Avenir suisse », la solution est simple.
Sous couvert de défendre « une démocratie directe » prétendument déséquilibrée à cause, donc, du nombre croissant de « vieux » par rapport au nombre de jeunes, « les analystes libéraux » plaident pour « une plus grande éducation civique » et l’idée d’un droit de vote… des enfants dès leur naissance, qui serait exercé par leurs parents !

On ne s’esclaffe pas !

Créer des citoyens de seconde et troisième zone :
C’est beau, le socialisme suisse !
On ne ferait pas ça chez nous…

Caroline Artus

http://www.bvoltaire.fr  du 04/07/2016

Êtes vous sure Caroline ?
Ils dissimulent tant de choses aux « sans dents » qu’ils doivent bien avoir un dossier à ce sujet…
et depuis pas mal de temps…
nous n’aurions pas « l’éducation nationale » (fonctionnaires compris) que nous avons actuellement !

Trop Flagrante La Comédie Israëlienne !

netanyahou

Traître à l’Humanité !

Le Conseil de sécurité « s’apprête » à enjoindre à Israël de rompre avec al-Qaïda ?

Israël a participé à l’expulsion des Casques bleus de la zone tampon du Golan, en août 2014, et a confié depuis deux ans ce territoire à al-Qaïda dont il assure la logistique.
Puis, « Benjamin Netanyahu » a annoncé son intention de violer la résolution 338 et d’annexer le Golan occupé. C’en était trop.
Les États-Unis ET la Fédération de Russie ont décidé de rappeler Tel-Aviv à l’ordre.

Le 17 avril 2016, Benjamin Netanyahu narguait la communauté internationale en organisant un conseil des ministres sur le plateau du Golan et en déclarant qu’il ne le rendrait jamais à la Syrie.

Le Conseil de sécurité devrait prochainement adopter une résolution co-rédigée par les États-Unis ET la Fédération de Russie sur la « Force des Nations unies chargée d’observer le dégagement » (« FNUOD »), c’est-à-dire sur les casques bleus chargés de s’interposer entre Israël et la République arabe syrienne sur le plateau du Golan.

45 casques bleus fidjiens ont été faits prisonniers par al-Qaïda, puis libérés après le virement d’une rançon sur un compte bancaire

Le 28 août 2014, le Front al-Nosra (al-Qaïda) parvenait à s’introduire dans la zone tampon et à prendre en otage 45 casques bleus fidjiens.
Désobéissant aux ordres des Nations unies, des casques bleus philippins tentèrent de les sauver.
En définitive, des casques bleus irlandais accompagnés de soldats israéliens parvenaient à établir le contact avec les jihadistes.
À l’issue de longues négociations, l’Onu refusait de retirer al-Nosra de la liste des organisations terroristes,(double jeu – pelosse) mais décidait de verser une rançon par virement bancaire (!).
La libération des otages n’était pas annoncée par l’Onu, mais depuis Londres par l’Observatoire syrien des Droits de l’homme, une ONG servant de couverture au MI6.
Jamais les Nations unies n’ont motivé leur ordre de laisser tomber les Fidjiens, ni entrepris d’enquête sur le compte bancaire d’al-Qaïda.

Le Premier ministre israélien « Benjamin Netanyahu » vient féliciter les « jihadistes d’al-Qaïda » soignés en Israël.

Depuis lors, il n’y a plus de casques bleus pour assurer l’application de la résolution 338, ce rôle étant dévolu à al-Qaïda.
Lorsque des « jihadistes » sont attaqués et blessés par l’armée arabe syrienne, ils se replient en territoire israélien et sont soignés au « Ziv Medical Centre », puis raccompagnés par l’armée israélienne à la frontière pour reprendre le combat.

Le 17 avril 2016, Israël s’était livré à une provocation, organisant un Conseil des ministres sur le Golan. Le Premier ministre « Benjamin Netanyahu » avait alors déclaré que son pays n’appliquerait jamais la résolution 338 et ne restituerait jamais le Golan.

Le 14 juin 2016, l’ancien Premier ministre « Ehud Barak » avait dénoncé la politique irresponsable de Monsieur « Netanyahu » et appelé les dirigeants israéliens à le renverser par tous les moyens.

Les soldats israéliens ont confié la zone tampon à al-Qaïda en lieu et place de la « FNUOD ».

Le projet de résolution stipule notamment :

- « Le Conseil de sécurité souligne qu’il ne devrait y avoir aucune activité militaire des groupes d’opposition armés dans la zone de séparation et prie instamment les États Membres de signifier clairement aux groupes d’opposition armés syriens présents dans la zone d’opérations de la FNUOD qu’ils doivent cesser toute activité risquant de mettre en danger les soldats de la paix et laisser au personnel des Nations Unies la liberté dont il a besoin pour s’acquitter de son mandat en toute sécurité ;

- Demande à tous les groupes autres que la FNUOD d’abandonner toutes les positions de la Force ainsi que le point de passage de Qouneïtra et de restituer les véhicules, les armes et tout autre matériel appartenant aux Casques bleus ; »

Pendant soixante ans, Israël a dénoncé le danger du terrorisme arabe et musulman.

Cependant, sur le Golan, il a aidé à expulser la « FNUOD » et confié la zone tampon à al-Qaïda.

Après deux ans de violation du Droit international, le Conseil de sécurité devrait donc redéployer la « FNUOD » et enjoindre Israël de cesser son soutien à l’organisation terroriste.

L’État d’Israël n’a jusqu’à présent respecté presque aucune des résolutions du Conseil de sécurité le concernant.

Thierry Meyssan

Source : http://www.voltairenet.org

http://www.wikistrike.com  du 03/07/2016

Il aura fallu du temps pour que les « Droits de l’Homme » admettent qu’Israël n’avait pas un rôle neutre en très proche voisin !
Que de « non-dits », de silences volontaires auprès des « sans-dents » de tous les pays alors que nous nous rendions tous compte du jeu des oligarques !
Eux jouent mais les petits peuples subissent…comme au moyen-âge !
Pas plus évolués que leurs ancêtres !

Le Mondialisme Tue Le Monde !

Musulman-extremiste-musulman-modere

Chrétiens persécutés
de par le monde

Un prêtre « copte » tué par des jihadistes  dans le Nord-Sinaï !

Un prêtre copte égyptien a été tué jeudi par balles dans le nord de la péninsule du Sinaï, dans l’est de l’Egypte, une attaque revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

« Raphaël Moussa », 46 ans, a été atteint mortellement lorsqu’un homme non identifié lui a tiré dans la tête dans la localité d’al-Arich, a indiqué « Boulos Halim », un porte-parole de l’Eglise.
La victime venait d’assister à une messe à l’église et se trouvait près de sa voiture au moment de la fusillade.

Le ministère de l’Intérieur a indiqué dans un communiqué que le prêtre avait été tué par un inconnu après s’être rendu auprès d’un mécanicien pour réparer sa voiture.

Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, la branche égyptienne de l’EI a revendiqué l’attaque, en affirmant que ses hommes avaient tiré sur le prêtre accusé de « combattre l’islam ».

L’EI a commis de nombreux attentats visant policiers et soldats dans son bastion du nord du Sinaï, cette péninsule désertique de l’est, frontalière avec Israël et l’enclave palestinienne de Gaza.

En juillet 2013, un autre prêtre copte avait été tué par balles dans la même localité, trois jours après la destitution par l’armée du président islamiste « Mohamed Morsi », dont les partisans ont été ensuite réprimés par les nouvelles autorités.

Des pro-islamistes avaient ensuite attaqué et incendié des dizaines d’églises et de maisons chrétiennes, accusant la minorité copte d’avoir soutenu le renversement de « Morsi ».

Les organisations jihadistes dont la branche égyptienne de l’EI ont, elles aussi, ciblé des chrétiens ainsi que des musulmans accusés de collaborer avec le pouvoir.

« La situation générale à Al-Arich et dans le Nord-Sinaï est menacée », a dit Monsieur « Halim ».
« Beaucoup de gens (chrétiens) sont partis ».

La minorité copte, qui représente « moins de 10% » de la population égyptienne, se plaint depuis plus de vingt ans de discriminations et de harcèlement systématique.

http://actu.orange.fr/monde

Tempête Dans Un Verre D’ Eau !

tele-realite

Enfumage,
Cachons nos préparatifs de
Guerre Nucléaire !

La Maison-Blanche et l’Otan préparent le sabotage du Brexit

Tempête Dans Un Verre D' Eau ! dans EUROPE arton192517-aea29

En sortant de l’Union Européenne, le Royaume-Uni met fin à sa « relation spéciale » avec les États-Unis.
Or Londres est également membre de l’accord des « Cinq yeux » issu de la Charte de l’Atlantique et co-fondateur de l’Otan (les Britanniques partagent toutes les informations du réseau « Stay behind »).

Laisser partir le Royaume-Uni signifie donc assister à l’écroulement de l’ensemble du système de domination anglo-saxonne sur le monde.

Le Conseil de sécurité nationale des États-Unis a mis au point un plan visant à arrimer le Royaume-Uni aux structures atlantiques.
Il a été décidé de tout faire pour empêcher la nomination du leader conservateur du Brexit, « Boris Johnson », à Downing Street et de favoriser une personnalité de « consensus » apte à « réconcilier » les Britanniques.

Cette personnalité négocierait les modalités de la sortie de l’Union Européenne.
De son côté, l’Union proposerait de substituer aux accords actuels des dispositions presque identiques.
À l’issue de ce processus, le Royaume-Uni aurait perdu son siège au Conseil européen, mais resterait de facto dans le Marché commun.

Le président Obama a désigné la chancelière allemande Angela Merkel pour mener les opérations au sein de l’UE et George Osborne, actuel numéro 2 du gouvernement, pour organiser le « consensus » au Royaume-Uni.

D’ores et déjà, le Premier ministre David Cameron a refusé de démissionner avant l’élection présidentielle états-unienne, tandis que le gouvernement régional écossais et la presse européenne mettent en avant le risque de sécession pour justifier l’appel à une « personnalité de consensus » !

Un conseil européen a été convoqué par le président de l’Union, « Donald Tusk », le 29 juin, en présence du secrétaire général de l’Otan, « Jens Stoltenberg ».

source: http://www.voltairenet.org

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 30/06/2016

Depuis le début je pressentais qu’il y avait un coup fourré.
Pendant qu’on s’intéresse et spécule sur l’issue de ce « Brexit » on ne regarde pas sur ce qui se passe au moyen orient, en turquie, en Ukraine, dans toute l’Europe qui se militarise sous le commandement…US bien sur.
On ne prend pas garde à la mise en garde de « Vladimir Poutine ».
Espérons qu’il ne soit pas piégé, garde son habituel sang-froid, et ne soit pas obligé, par une de leurs manœuvres lâches et perverses, à ouvrir les hostilités.
Les U.S.A. se moquent éperdument des habitants qui seront les victimes dans le champ clos, « idéal pour eux », que représente l’Europe…autochtones mais aussi allogènes arrivés en masse ces derniers mois, les ricains feront d’une pierre deux coups !
La petite Europe contaminée, ils pourront s’intéresser aux autres pays désertés, voire continents !
Quel programme machiavélique digne de la kabale !
Ne vous laissez pas piéger par ce mondialisme mortifère, ils ont sacrifié les européens depuis longtemps, même ceux qui leur sont utiles.
Voyez Hollande qui n’est plus reçu chez Merkel !

Manuel Valls Tournerait-Il Sa Veste ?

à faire circuler

Pas Possible !

Tafta, travailleurs détachés, frontières extérieures de l’Union…
Manuel Valls a estimé dimanche que le vote des Britanniques en faveur du départ de l’Union permettait de «clarifier» les débats pour construire un projet européen «refondé, rebâti».

Le Brexit «clarifie le débat et (permet) de porter un projet européen refondé, rebâti», a estimé le Premier ministre devant quelque 200 militants socialistes réunis à Belleville-sur-Mer (Seine-Maritime). François Hollande, qui est lundi à Berlin, avant un conseil européen mardi et mercredi, a lui-même promis des «initiatives».

Le Premier ministre a passé en revue plusieurs domaines de la thématique européenne qui suscitent l’inquiétude, en particulier à gauche.

Il s’est voulu ainsi catégorique concernant le projet de traité de libre-échange entre les Etats-Unis et l’Union européenne (Tafta ou TTIP) :

«je vous le dis franchement, il ne peut pas y avoir d’accord de traité transatlantique. Cet accord ne va pas dans le bon sens».

Les autorités françaises manifestent depuis plusieurs semaines une réticence croissante devant ce projet d’accord négocié, pour les Européens, par la Commission européenne et dont l’Allemagne souhaite une conclusion hâtive.

«Dorénavant, aucun accord de libre-échange ne doit être conclu s’il ne respecte pas les intérêts de l’Union.
L’Europe doit être ferme.
La France y veillera»
,

a prévenu le chef du gouvernement.
Selon lui, le Tafta imposerait «une vision qui ferait le lit non seulement des populismes, mais tout simplement une vision qui serait mauvaise pour notre économie».

Négocié dans le plus grand secret depuis mi-2013, l’accord vise à supprimer les barrières commerciales et règlementaires entre l’UE et les États-Unis pour créer une vaste zone de libre-échange censée doper l’activité économique.(?)

Bannir le dumping social

«Il faut bannir le dumping social, fiscal au sein même de l’Union, avec en particulier un même salaire minimum et des règles très claires sur le détachement des travailleurs»,

a poursuivi Manuel Valls.

Le Premier ministre a dénoncé à cet égard le travail détaché illégal (qui) fait des ravages.

«Cela ne peut pas continuer ainsi et si le changement de directive (sur les travailleurs détachés) tel que nous le proposons n’est pas accepté, alors il faudra poser cette question sur la table des discussions de l’UE et renoncer à ce qui aujourd’hui met à mal toute la relation entre les salariés en Europe»,

a fustigé Monsieur Valls.

Il a également abordé les thèmes des frontières extérieures de l’Europe et de l’espace Schengen, très sensibles après la pression migratoire sans précédent qu’a connue le continent l’année dernière, et l’élargissement de l’UE.

«L’Europe a des frontières. Oui.
Des frontières extérieures qui ne sont pas que des postes de douanes, mais aussi des limites symboliques, qui disent ce que nous sommes et ce que nous ne sommes pas.
L’Europe commence et s’arrête quelque part.
Cela ne peut pas être une course à l’adhésion vers d’autres grands espaces que nous respectons»
,

a-t-il souligné.

Quant à l’espace Schengen, «qui était considéré comme une grande opportunité, (il) est aujourd’hui ressenti comme une menace», a déploré Manuel Valls en souhaitant que les Européens puissent retrouver une «pleine maîtrise» de la question.

Au moment où des voix s’élèvent à droite pour réclamer un référendum sur un nouveau traité européen, Manuel Valls a livré un plaidoyer en faveur des parlements nationaux :
«quand l’Europe n’est pas le bon niveau de décision, alors elle doit s’effacer, et laisser les États décider».

«Un choix a été fait et à partir de ce choix, il faut refonder le projet européen»,

a dit enfin le Premier ministre à propos du « Brexit », en répétant que les procédures pour le départ de la Grande-Bretagne de l’UE devaient s’engager vite.

Selon un responsable gouvernemental, «même les partisans britanniques du « Brexit » ont actuellement la gueule de bois» devant les résultats du référendum.

http://www.euractiv.fr/section/royaume-uni-en-europe  du 27/06/2016

C’est Manuel Valls qui dit tout ça ?
Le temps ne se prête pas à ce qu’il ait pris une insolation !
Mais rien d’étonnant à ce qu’il change de discours, on dirait du « Front National » !

Cri D’Alarme De Vladimir Poutine.

 missiles

Trop de missiles !

La menace d’une nouvelle guerre mondiale est bien réelle.

Ce 21 juin 2016, le Président de la Fédération de Russie « Vladimir Poutine », lors d’une rencontre les représentants de divers médias internationaux, a demandé aux journalistes d’ouvrir les yeux et de rendre compte véritablement de la réalité d’une menace de guerre nucléaire imminente.

Le ton du Président russe est quelque peu inhabituel, car il a quasiment supplié les responsables des grands médias d’ouvrir les yeux sur les conséquences catastrophiques de la politique de réarmement de l’Europe entreprise par les USA et l’OTAN.

«Mais arrêtez de mentir, dites la vérité à vos peuples sur le danger imminent qui nous menace tous !»

a lancé « Vladimir Poutine » en faisant appel à l’éthique du métier de journaliste.

Et le Président de la Fédération de Russie de rappeler dans le détails  à ses interlocuteurs la nature des menaces subies par les peuples de Russie, suite à la stratégie d’extension militaire de l’OTAN et à la gestion belliciste des crises ukrainiennes et syriennes notamment par l’administration étasunienne.

Après avoir balayé la fausse menace d’une menace iranienne, leitmotiv de la propagande de guerre menée par Washington, le Président Russe a abordé le dossier de la sécurité en Europe.

«Je ne sais plus quoi faire pour vous convaincre»

a martelé Vladimir Poutine rappelant avec soin la menace que constitue l’installation récente des systèmes de missiles stratégiques étasuniens de type « Aegis » à portée de tir des centres névralgiques de la Russie…

«Leur système est désormais opérationnel et leurs missiles ont une portée de 500 km, dit-il. Les missiles de nouvelle génération atteindront bientôt une portée de 1000 km, puis davantage encore et, à partir de ce moment-là, ils menaceront directement la Russie et son potentiel de dissuasion nucléaire.»

En effet, la menace iranienne tant décriée par l’administration étasunienne n’est en fait qu’un prétexte pour installer les bases de missiles officiellement « défensives » en Europe de l’Est, face à la Russie.

Cette nouvelle crise des missiles, qui intervient 54 ans après celle de Cuba, semble arriver à un point de rupture entre Washington et Moscou, avec notamment, sur fond de crise ukrainienne, l’installation de lanceurs terrestres Aegis (« Aegis Ashore ») en Roumanie  sur la base aérienne de Deveselu le 12 mai dernier.
Le déploiement de ce qui qui est annoncé un « bouclier anti-missiles » mais dont même  »Lockheed Martin », le constructeur de ces  lanceurs verticaux Mk41 reconnait sa capacité offensive 

De plus, cette base de missiles déployée en Roumanie par les USA n’est qu’un élément d’une ceinture stratégique plus vaste, déployée en Turquie (« déjà opérationnelle ») et prochainement en Pologne et complémentaire des systèmes d’armes embarqués à bord des navires et sous marins de l’OTAN qui occupent de plus en plus les mers Noire et Baltique et de façon quasi permanente.

Cette nouvelle menace stratégique dirigée vers la Russie n’est pas seulement une réanimation de la Guerre froide mais une violation flagrante des traités de paix signés précédemment entre l’Est et l’Ouest comme le Traité sur les Forces nucléaires intermédiaires(1987) qui avait permis le retrait des missiles « Perching » et SS20 du théâtre européen.

«Comment pouvez-vous ne pas comprendre que le monde est en train d’être poussé dans une direction irréversible»

a signalé à ce sujet le Président « Poutine », car il est de sa responsabilité et son devoir de répondre à cette menace en déployant à son tour des systèmes de défense russe adéquats, et c’est l’escalade…

Le problème est la faible profondeur stratégique dont dispose la Russie sur son flanc occidental, Moscou et Saint Petersbourg par exemple ne sont qu’à quelques centaines de kilomètres des frontières avec l’OTAN.
Aussi, le déploiement de missiles stratégiques par Washington en Europe de l’Est revient pour Moscou à vivre avec un revolver sur la tempe !

A l’heure où la Grande Bretagne fait sécession de sa tutelle étasunienne en Europe, le Président « Poutine » invite les pays européens à se libérer de la camisole de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord qui les entraîne par un homme-lige militaire dans un piège où leur sera imposé une confrontation avec une Russie qui peut être poussée à réaliser la première frappe préventive, sous peine de disparaître.

En effet l’OTAN, cette Organisation militaire étasunienne en Europe, dans laquelle sont piégés 22 des 28 pays européens  mène depuis la fin de l’URSS une stratégie agressive en direction de la Russie trahissant la promesse prononcée en 1989 de ne pas s’étendre vers l’Est…

Aujourd’hui, après que l’extension territoriale de l’OTAN, avec la crise ukrainienne, soit arrivée en butée sur les frontières occidentales de la Russie, Washington relance ses ambitions vers le Sud dans l’alliance et renforce son dispositif armé autour de la Russie.

Ainsi Washington, en plus du déploiement de ses missiles, a t-il annoncé en février sa volonté de quadrupler en 2017 les dépenses destinées à renforcer les  forces américaines en Europe puis en mai dernier de lancer au coeur de la zone d’influence russe, l’intégration du Montenegro dans l’OTAN…

N’en déplaise aux optimistes qui refusent d’imaginer une apocalypse en Europe, la menace est aujourd’hui bien réelle surtout qu’elle est otage d’une dynamique mortifère jouant sur « l’effet domino » et qui peut d’autant plus conduire rapidement les peuples d’Europe dans une impasse nucléaire que son initiateur étasunien peut espérer garder son sanctuaire en dehors du futur champ de bataille…

Il est donc plus qu’urgent et prioritaire que les européens enchaînés à la folie des néo-conservateurs et faucons de guerre étasuniens se libèrent de leur logique mortifère, pour renouer le dialogue avec Moscou et construire une véritable Europe dont la destinée leur appartient…

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

Erwan Castel

Source : http://lucien-pons.over-blog.com

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 27/06/2016

Attention que le « Brexit » ne soit pas un leurre supplémentaire de ces fourbes glauques pour enfumer les gens et leur permettre de gagner encore du temps et leur confiance.
Les anglais ont toujours été « à part » de l’Europe, mais souvenez vous de la guerre de cent ans !

Un Centre « Culturel » Islamique ? ? ?

france-deuil

Il faut emporter ses babouches ?

Le bâtiment devrait ouvrir ses portes à côté de la Grande Mosquée de Lyon dans le 8ème arrondissement en décembre 2017.
Conçu comme un « centre culturel », le futur « Institut Français de Civilisation Musulmane » se veut un lieu « ouvert à tous ».

Le projet de l’ »IFCM » piloté par l’association du même nom verra le jour rue Guillaume-Paradin à proximité de la mosquée.

Pour sa construction, l’établissement recevra une subvention de la Ville de Lyon dans le cadre du projet « Aide au patrimoine et lieux culturels ».
La subvention a d’ailleurs été inscrite au plan d’équipement pluriannuel de la Ville, une notion évoquée ce mercredi lors du conseil d’arrondissement du 8ème.
La municipalité souhaite prendre part à la création du lieu qui entend aborder les aspects culturels de l’islam.
L’Institut abritera notamment des spectacles, expositions,conférences et autres animations accessibles à un large public musulman ou non.

A ce titre, l’Institut bénéficiera également de subventions de plusieurs collectivités.
Une salle de 240 places verra le jour ainsi que dix salles de classe d’enseignement, deux laboratoires de langues et une médiathèque.
Des espaces publics et une terrasse qui donneront sur les jardins seront également accessibles à tous. L’architecture fera référence au style arabo-musulmane tout en s’inscrivant dans la modernité et les normes environnementales.
Le coût du projet est estimé à 6,5 millions d’euros.
Un tiers du financement sera apporté par la communauté musulmane.

source : https://www.lyonmag.com

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 23/06/2016

Pendant un euro 2016 mouillé et en état d’alerte maximum, les lyonnais ne songeront que bien plus tard à leur taxe d’habitation qui va tomber pour, espérons-le, quelque chose de plus présentable que le monstre accueillant les navires à la confluence du Rhône et de la Saône.
Ils sont coûteux ces musulmans qui défigurent notre capitale des Gaules !
Et ce sont encore nos bourses qui sont, partiellement nous dit-on, sollicitées !
L’avenir nous dira ce que l’on verra…

Documents Secrets Qui Ne Le Sont Plus !

top secret

Il faut les lire !

Voici les documents auxquels vous aurez accès !

1-Système économique de l’Etat Islamique et la complicité de l’Europe est décortiquée.

2-Wikileaks révèle un espionnage économique massif de la France.

3-Révélations : Eiil se prépare à commettre un génocide et annonce la conquête de la France.

4-révélation : L’opposition syrienne est financé par Tel-Aviv.

5-Voici la preuve que les attentats de Paris sont un « false-flag ».

6-Selon le code pénal, Hollande est coupable de haute trahison.

7-Russie-USA : La CIA manigance  un coup d’etat contre Vladimir Poutine.

8-Pas seulement la Russie, l’Italie et d’autres européens ont vendu beaucoup d’armes à la Syrie

9-Les Etats-Unis ont recherché des failles pour organiser un coup d’état contre Poutine.

10-Le plan secret de Hollande pour rebondir.

11-Le manuel d’assassinat de la CIA révélé pour la première fois.

12-Le coup d’Etat silencieux ! Ces bureaucrates qui dirigent la France.

13-Le budget du Pentagone orienté vers une guerre avec la Russie et la Chine.

14-« Sarkozy, complice utile de l’Emirat du Qatar.

15-Ce qui se passe dans la tête de  Vladimir Poutine.

16-Comment Les scandales sont étouffés sous le couvert de la démocratie en France.

17-Nucléaire : voila ce que la France et le Qatar nous cachent.

18-Snowden : La NSA voulait «infiltrer» les Smartphones en Russie et en France.

19-Une note « ultra-secrète » des services secrets français sur  l’intervention militaire française en Syrie.

20-Poutine active ses armes nucléaires en réponse au bouclier antimissile II.

21-Comment la France soutient les djihadistes en guerre contre son propre pays.

22-Révélations de Snowden : comment les USA aident Israël et recrutent les djihadistes de l’EIIL.

23-La France reconnaît avoir fourni directement des armes aux Djihadistes.

24-Selon des officiels US, l’État islamique est né du soutien étatsunien à al-Qaïda en Irak.

25-Quelles seraient les vrais raisons de la future révolte française ?

26-Révélations : La Corée du Nord viserait à vendre des missiles à l’Etat Islamique.

27-Ben Laden avait rencontré la CIA à l’hôpital étatsunien de Dubaï en juillet 200?.

28-La Turquie et L’Etat Islamique travaille main dans la main.

29-Un général israélien du Mossad vise à provoquer des crises dans le monde arabe.

30-Wikileaks révèle les dessous de la stratégie saoudienne pour exporter l’islamisme partout sur la planète.

31-Un document révèle la nouvelle stratégie d’al-Qaïda en Europe.

32-La Russie de Poutine, entre mise au pas et pragmatisme.

33-Un ancien agent américain du renseignement révéle l’espionnage agressif des Etats Unis par Israël.

34-Snowden : Abou bakr Al-baghdadi  est un pur produit de la Cia et du Mossad.

35-Snowden : comment les USA aident Israël et recrutent les djihadistes de l’EIIL.

36-Les services européens fournissaient les données à la NSA.

37-Le patron du Pentagone dévoile ses plans secrets sur la Syrie.

38-Le général 4 étoiles américain dévoile un plan secret pour envahir 7 pays après le 11 septembre 2001.

39-Le lobby pro-israélien et la politique étrangère suicidaire de la France.

40-Des preuves que les Turcs ont pactisé avec l’EI découvertes.

41-Un rapport américain sur le financement d’Al-Qaïda par la France et le Qatar.

42-La Menace Nucléaire Israëlienne Pour L’UE.

43-Le manuel d’assassinat de la CIA révélé pour la première fois.

44-Le général Vincent Desportes : les États-Unis ont créé Daech par intérêt politique à court terme.

45-Le rapport sur la torture pratiquée par la CIA révélé après 5 ans.

46-L’Occident pourrait utiliser l’Etat islamique comme prétexte pour entrer en guerre contre la Russie.

47-Comment François Hollande a vendu la France à l’Arabie Saoudite.

48-Un nouveau document secret révèle la stratégie globale de l’Etat Islamique.

49-16 agences de renseignement prédisent l’effondrement des USA pour Mai 2016.

50-WikiLeaks révèle comment les Etats-Unis ont poursuivi de manière agressive le changement de régime en Syrie, en provoquant le début d’un bain de sang.

51-Voici les preuves des liens existant entre Washington et l’État islamique.

52-Top secret : Attentat en France en préparation –  Manoeuvres et exercices militaires franco-saoudiens très « discrets » en Savoie

53-Révèlation : Comment Rabat s’est allié avec Israël contre l’Algérie.

54-Le rôle diplomatique secret de Google dénoncé par Julian Assange.

55-Le Sénateur John McCain le modèle afghan doit inspirer les Etats Unis en Ukraine.

56-Les 4 cas de haute trahison commis par l’ex président Sarkozy.

57-Les accords secrets entre Israël et les pays arabes du Golfe rendue publique.

58-le réarmement nucléaire et secret de l’Allemagne pour la guerre probable contre la Russie.

59-Le Qatar et l’Ukraine viennent de fournir des Pechora-2D à Daesh.

60-Le plan secret de Sarkozy pour rebondir.

61-Le Mossad Prédit un Coup d’Etat Militaire en Algérie.

62-Le rapport sur la torture pratiquée par la CIA révélé après 5 ans.

63-Le Qatar reconnaît ses liens avec l’Etat Islamique  en Syrie.

64-Le général Vincent Desportes : les États-Unis ont créé Daech par intérêt politique à court terme.(bis)

65-L’oligarchie financière, la corruption des banques  un document ancien révèle tout !

66-Julian Assange révèle plan secret pour renverser le gouvernement syrien.

67-De la Russie soviétique à la Russie de Poutine : l’évolution du pouvoir des régions.

68-La NSA a fait de l’ Allemagne sa plus grande station d’écoutes en Europe.

69-La stratégie communicative de Sarkozy.

70-Exclusif : 50 espions étatsuniens déclarent que leurs renseignements sur l’Etat islamique ont été manipulés par des hauts fonctionnaires de l’US Central Command.

71-La Turquie avertit en secret l’ambassadeur russe contre le bombardement des positions du groupe Etat islamique en Syrie.

72-Le document secret de l’armée française.

73-Les preuves : La Menace Nucléaire Israëlienne Pour L’UE.

74-La France espionne l’Algérie depuis 2009.

75-Les projets secrets de l’US Air  Force.

76-Preuves: Hollande  nous soumet à la grosse Allemagne.

77-Comment des armes ukrainiennes se sont-elles retrouvées aux mains de Daesh.

78-Comment la France aide les terroristes islamistes.

79-Comment les médias français sont acheté pas les hommes d’affaires.

80-Daech, partenaire financier de la Haute finance internationale.

81-De nouveaux documents de Snowden révèlent que Facebook espionne les messages privés et dénonce à la police.

82-Des documents atomiques confidentiels et classifiés des Etats-Unis.

83-Des documents de la NSA ajoutent plus de détails au plan de déstabilisation du Moyen-Orient.

84-Des documents de Wikileaks révèlent l’implication de l’Arabie Saoudite dans la formation de l’Etat Islamique.

85-Des secrets fondamentaux exposés : la NSA a utilisé des agents infiltrés dans des compagnies étrangères.

86-Documents déclassifiés : Obama a Ordonné  d’entrainer  Etat Islamique.

87-Erdogan Avoue Que L’Etat Islamique Recrute Et S’entraîne En Turquie.

88-Est-ce qu’un groupe de colons israéliens a utilisé des fonds gouvernementaux pour espionner des ONG des droits de l’homme ?

89-Etats-Unis-Israël : Les signes d’une politique commune, dès 2008, pour éliminer les figures-clés du régime syrien et de ses alliés.

90-Exclusif : Le document de la CIA qui révèle ce que l’Algérie a proposé au Maroc en secret.

91-L’ex-patron du MI6 : Le gouvernement britannique est prêt à  entrer en guerre contre la Russie

92-La doctrine secrète de Poutine.

93-La stratégie d’Israël contre le Hamas exposée dans deux câbles Wikileaks.

94-Le bilan de Nicolas Sarkozy : ce qu’il a fait de la France pendant 5 ans.

95-Les Gouvernements arabes et occidentaux soutiennent le terrorisme en Syrie - Document de l’ONU.

96-Les points de crispation de la politique étrangère russe.

97-Preuves : israel manigance contre l’Algérie.

98–Secret d’Etat : la France soutient Al-Qaïda en Syrie.

99-Un document déclassifié révèle l’affinité entre l’occident et Daech.

100-Wikileaks : les secrets gênants de l’Arabie Saoudite.

101-Y a-t-il une surveillance de masse en Russie ?

102-Relations NSA -Israël dans un nouveau document d’Edward Snowden.

103-Preuves : les médias mainstreams sont achetés par les organisations oligarchiques.

104-Les attaques contre Charlie Hebdo venaient de l’Elysée.

105-Le Qatar reconnaît ses liens avec l’Etat Islamique en Syrie.

106-Comment le Pentagone se prépare à une guerre contre la Russie.

107-Comment le ministère des Affaires étrangères saoudien contrôle les médias arabes.

108-Les dessus de La fabrication du Président Nicolas Sarkozy.

109-Comment les Etats-Unis et Israel soutiennent Al-Qaeda en Syrie.

110-Comment les USA et ses complices ont créé  les groupes terroristes derrière les attentats en Occident.

111-Comment Poutine force les Etats-Unis à dévoiler leur jeu en Syrie.

112-Comment US utilise l’EIIL pour conquérir l’Europe.

113-Compilation des documents révélés par Edward Snowden.

114-Connaissez ces pay europens qui financent Eiil.

115-Des fuites révèlent que le Mossad israélien a déclaré explicitement que l’Iran ne produisait pas d’armes nucléaires.

116-Documents secrets US de 2012 déclassifiés L’Occident : facilitera la création d’État islamique.

117-Entretien Exclusif : Donald Trump révèle son plan.

118-Est-ce qu’un coup d’Etat pourrait arriver aux Etats-Unis ?

119-Etat islamique, ses cinq sources de financement.

120-La relation de renseignement de la NSA avec Israël (document).

121-La Russie de Poutine et  la sécurité européenne.

122-Le Pentagone déclassifie un document top-secret sur le programme nucléaire israélien.

123-Le prince saoudien avoue que l’Arabie saoudite est derrière Etat Islamique.

124-Les ambassades de Nouvelle-Zélande utilisées pour l’espionnage — documents Snowden.

125–Les services secrets français ont-ils organisé les attentats de Paris pour faire accepter un coup d’État ?

126-Quand Hollande avoue explicitement avoir armé l’Etat Islamique.

127-WikiLeaks : Un agent d’Al-Qaeda a travaillé pour le MI6.

128-Un document officiel du Pentagone attestant que Etat islamique a bénéficé de camps d’entrainement et de formation américains.

129-Un témoignage des bonnes relations de la Turquie avec l’Etat Islamique américains.

130-Une fuite de documents de la NSA révèle une cyberguerre entre les USA et Israël !

131-Wesley Clark : «L’EI a été fondé grâce au financement de nos alliés les plus proches»

132-WikiLeaks : « Plus de paiements à Gaza ? »

133-WikiLeaks : La nouvelle guerre sale pour l’uranium et les minerais d’Afrique .

134-Wikileaks révèle les dessous de la diplomatie saoudienne en Algérie .

135-WikiLeaks révèle que la guerre civile syrienne était bel et bien une reconfiguration orchestrée par l’administration américaine .

Maria Luis

https://payhip.com/b/z8CU

Nous sommes les « sans dents », l’oligarchie et les friqués nous prennent pour des benêts mais il y a longtemps que certains ont compris que TOUT relève d’un vaste complot qui remonte à des décennies, patiemment…de moins en moins il faut le dire, avec de nombreux leurres pour épater et « émouvoir » ce petit peuple qui pleurniche pour un rien !
Ce ne sont que les titres des dossiers, répétitifs parfois mais ils se recoupent, ils sont cependant bien révélateurs d’événements passés, présents et à venir.
Attention toujours aux leurres !

Grande Muraille Et Petit Pentagone.

usa_china

Les mondialistes et…
les asiatiques !

La Grande Muraille tient tête au Pentagone !

La Chine rejette le monde unipolaire rêvé par les Etats-Unis en refusant l’ingérence américaine en Asie du Sud-Est et en renforçant son alliance stratégique avec la Russie.

Parier sur une réthorique « exceptionnaliste » du Pentagone n’a jamais été perdant.

Encore une fois, le chef du Pentagone, le néoconservateur certifié « Ashton Carter », n’a pas déçu [son auditoire] au « Dialogue Shangri-La » – le forum annuel immanquable de Singapour sur la sécurité régionale où se sont rendus les ministres de la Défense, les académiciens et les PDGx les plus importants d’Asie.

Le contexte est essentiel.
Le « Dialogue Shangri-La » est organisé par l’Institut international pour les études stratégiques (« IISS »), un « think tank » pro-anglosaxon basé à Londres.
Et cela a lieu sur le porte-avion privilégié des intérêts géostratégiques impériaux en Asie du Sud-Est : Singapour.

« Si Pékin réclame des terres dans le récif de Shoal dans la mer de Chine méridionale, cela entraînera une réponse des Etats-Unis ! »

Comme l’a déclaré le néoconservateur « Ashton Carter », la rhétorique du Pentagone
– fidèle à sa perception de la Chine en tant que seconde plus grande «menace existentielle» contre les Etats-Unis (la Russie étant la première) –
tourne autour des mêmes sujets :
la puissance et la supériorité de l’armée américaine sont éternelles…
nous «assurerons la sécurité de l’Asie» pour toujours…
et la Chine ferait bien de se tenir tranquille dans la mer de Chine méridionale.

Tout ceci fait partie de la fameuse rhétorique sur le «pivot vers l’Asie»
- rhétorique qui jusqu’ici n’a porté aucun fruit – de l’administration du canard boiteux Barack Obama –
mais qui sera ravivée si « Hillary Clinton » devient la prochaine locataire du 1600 Pennsylvania Avenue.

La rhétorique comprend naturellement de vraies menaces.
D’après « Ashton Carter », si Pékin réclame des terres dans le récif de Shoal dans la mer de Chine méridionale, «cela entraînera une réponse des Etats-Unis et…d’autres pays de la région».

En d’autres termes, la Chine n’a plus qu’à devenir un membre d’un vague «réseau de sécurité de principe» pour l’Asie – qui va aussi protéger l’Est contre les «actions préoccupantes de la Russie».
« Ashton Carter » a mentionné «de principe» pas moins de 37 fois dans son discours.
Les « cheerleaders » «de principe» jusqu’ici incluent : le Japon, l’Inde, les Philippines, le Vietnam et l’Australie.

« La mer de Chine méridionale, le passage de billions de dollars de commerce annuel, abrite également des puits de pétrole et de gaz encore inexplorés ! »

Pour Pékin, les manœuvres US en mer de Chine méridionale pourraient «déclencher une guerre».

Voici une traduction instantanée : Nous créons une OTAN en Asie,
nous la contrôlons,
vous allez nous obéir,
et ensuite nous vous encerclerons – et la Russie – pour de bon.
Si la Chine dit non, c’est simple :
« Ashton Carter » a déclaré que Pékin érigera une «Grande Muraille pour s’isoler» dans la mer de Chine méridionale.

Si c’est tout ce que les planificateurs du Pentagone ont trouvé pour contrecarrer l’alliance stratégique entre la Chine et la Russie, ils feraient bien de retourner à l’école.
A l’école élémentaire.

Naviguez en toute liberté, chers vassaux !

Comme prévu, la mer de Chine méridionale a dominé les conversations au « Shangri-La » !
La mer de Chine méridionale, le passage de billions de dollars de commerce annuel, abrite également des puits de pétrole et de gaz encore inexplorés.
Le ministre japonais de la Défense « Gen Nakatani » a même déclaré que le Japon – qui stagne et devient de plus en plus insignifiant – aiderait les nations d’Asie du Sud-Est à se préparer pour faire face à ce qu’il appelle les actions «unilatérales» et «coercitives» de la Chine dans la mer de Chine méridionale.
Les cyniques n’ont pas pu s’empêcher de faire un parallèle avec la sphère de coprospérité de la Grande Asie orientale de l’empire du Japon.

La délégation de Pékin n’a pas relevé – jusqu’à un certain moment.
Le contre-amiral « Guan Youfei » a souligné que beaucoup de pays n’acceptaient pas que « les Etats-Unis essayent de [leurs] faire prendre parti».
Youfei – chef du département chinois de la coopération militaire internationale – ne s’est pas privé de condamner la «mentalité digne de la Guerre Froide» des suspects habituels.

« L’ingérence des Etats-Unis – sous couvert de défendre «la liberté de navigation» – était inévitable ! »

En ce qui concerne le Japon, le ministre chinois des Affaires étrangères a déclaré :

«Les pays qui ne font pas partie de la région devraient tenir leurs promesses et s’abstenir de remarques inconsidérées sur des problèmes de souveraineté territoriale.»

Le Japon n’a absolument rien à voir avec la mer de Chine méridionale.

Les travaux de remblaiement de Pékin sur le récif de la mer de Chine méridionale entraînent automatiquement un conflit entre la Chine et le Vietnam, les Philippines, la Malaisie et le Brunei.
L’ingérence des Etats-Unis – sous couvert de défendre «la liberté de navigation» – était inévitable.
L’application de la «liberté de navigation» est un jeu stupide d’intimidation où les navires ou les avions de l’armée américaine passent près d’une île en mer de Chine méridionale dont la souveraineté est disputée par la Chine.

Il revenait à l’amiral « Sun Jianguo », chef adjoint du département interarmée du Comité militaire central de Chine, d’aller droit au but, en soulignant «la provocation de certains pays» et en ajoutant que des «intérêts égoïstes» avaient «envenimé» le problème de la mer de Chine méridionale.
Il a descendu le Pentagone à cause de sa politique du deux poids deux mesures et de son «comportement irresponsable».
Et il a descendu les Philippines parce qu’ils s’en sont remis à la cour d’arbitrage des Nations unies pour régler le conflit après avoir violé un accord bilatéral avec la Chine :

«Nous ne créons pas de problèmes mais nous n’avons pas peur des problèmes».

La Chine préfère le dialogue et la coopération – et « Jianguo » l’a rappelé – s’en remettre à l’ASEAN pour prendre des décisions.
En fait, la Chine est déjà parvenue à un consensus en quatre points sur la mer de Chine méridionale avec le Brunei, le Cambodge et le Laos il y a deux mois.
Il est beaucoup plus difficile de négocier avec les Philippines – car Manille est sous l’emprise des Etats-Unis.

« La Chine moderne est devenue le «sauveur» du turbo-capitalisme mondial ! »

Même le ministre adjoint vietnamien de la défense « Nguyen Chi Vinh » a précisé – lors de la même séance plénière que l’amiral « Jianguo » – que le Vietnam préférait les solutions via la Convention des Nations unies sur le droit de la mer ainsi que des négociations entre la Chine et l’ASEAN.

Après les excès rhétoriques du « Shangri-La », l’attention s’est tournée vers Pékin, qui abrite le « 8e Dialogue » stratégique et économique entre la Chine et les Etats-Unis.
Cette rencontre annuelle a commencé en 2009 à l’initiative de « Barack Obama » et de « Hu Jintao », le président chinois alors en fonction.

Le vice-ministre des Affaires « Zheng Zeguang » s’est montré optimiste et a souligné l’échange de «points de vue sincères et approfondis sur des questions sensibles et importantes pour les deux pays».
L’ambassadeur chinois aux Etats-Unis « Cui Tiankai » a encore dû indiquer que les relations des deux pays étaient trop «importantes» pour être «mises en péril» par la mer de Chine méridionale.
Et pourtant c’est exactement ce que veut le Pentagone.

Pékin ne va pas dérailler pour autant.

Comme l’a déclaré le conseiller d’Etat « Yang Hiechi », le dialogue entre la Chine et l’ASEAN progresse à travers ce que Pékin appelle l’approche à «deux voies», selon laquelle les désaccords sont réglés entre les partis directement impliquées, et …sans que Washington n’interfère.

« Les Chinois se fichent du Nouvel ordre mondial rêvé par les «Maîtres de l’Univers» sélectionnés ! »

Au-delà de ce qui a été discuté au « Shangri-La » ou lors du dialogue entre la Chine et les Etats-Unis, la situation générale est claire.
Les planificateurs promouvant «l’exceptionnalisme américain» ont créé un récit qui oblige la Chine à choisir : soit vous cédez à «nos» règles – qui sont celles du jeu géostratégique unipolaire actuel – ou sinon.

Pékin a déjà choisi et cela implique un monde multipolaire composé de nations souveraines sans primus inter pares.
L’administration de « Xi Jinping » voit très bien que le soi-disant «ordre» international, en réalité le désordre, est un système truqué mis en place à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

La diplomatie – et le commerce – astucieux de Pékin savent comment utiliser le système pour servir leurs intérêts nationaux.
C’est ainsi que la Chine moderne est devenue le «sauveur» du turbo-capitalisme mondial.
Mais cela ne veut pas dire qu’une Chine renaissante se conformera toujours aux «règles» – pour ne pas mentionner les leçons de morales.
Pékin sait que les «pro-exceptionnalisme américain» n’accepteraient même pas de partager le butin dans un accord de sphères d’influence géopolitiques.
Plan A : Washington c’est l’endiguement – avec des conséquences potentiellement dangereuses. Il n’y a pas de plan B.

Le mot de la fin – finement déguisé dans les réponses polies aux menaces du Pentagone – est que Pékin n’acceptera plus un désordre géopolitique qu’elle n’a pas créé.
Les Chinois se fichent du Nouvel ordre mondial rêvé par les «Maîtres de l’Univers» sélectionnés.
Pékin s’est engagé dans la construction d’un nouvel ordre multipolaire.
Pas étonnant qu’ils représentent et continueront de représenter – avec leur partenaire stratégique russe – la plus grande menace pour le Pentagone.

Pepe Escobar
(Analyste indépendant en géopolitique)

https://francais.rt.com  du 09/06/2016

Décidément leur continent ne leur suffit vraiment pas !
Ces nordaméricains descendants de colons plus ou moins parias dans leurs nations d’origine ou d’aventuriers plus ou moins louches, ou de financiers plus ou moins véreux attirés par une terre vierge…plus ou moins, c’est un autre sujet bien délicat, semblent se trouver à l’étroit dans leurs Etats soit disant Unis.
C’est bizarre, pas un seul endroit sur terre où ils ne cherchent un moyen pour fourrer leur nez et finir par déclancher un conflit.
Cela dure depuis…pas mal de temps, plus d’un siècle maintenant, et ce n’est jamais eux qui allument la mèche.
Personne ne s’est rendu compte que les amérindiens, avant qu’ils soient pratiquement exterminés, avaient du leur apprendre les secrets d’une mise à feu.

Mais Qui Donc Finance « Nuit Debout » ?

tele-realite

les médias n’ont rien dit !

Un journaliste de TV Libertés agressé par Nuit Debout !

Alors qu’il faisait son métier de journaliste pour la chaine « TV Libertés », couvrant l’un des rassemblements des « Veilleurs » en parallèle au mouvement «Nuit Debout», quai de Valmy à Paris, « Hervé Grandchamp » a été lâchement agressé et frappé au visage.

Blessé à un œil, il a pu heureusement échapper à la sauvagerie de ses agresseurs.
(http://www.tvlibertes.com/journal-du-jeudi-9-juin-2016-societe-nuit-debout-ratonne-les-veilleurs-et-tv-libertes/)

Les militants de « Nuit Debout », dont les actions violentes ont largement été relayées par les médias, se présentent comme faisant partie d’un mouvement « citoyen », et tiennent un discours clairement politique, et plus précisément d’extrême gauche.

Dénonçant les rassemblements pacifistes et culturels du mouvement «Les Veilleurs», qu’ils qualifient «d’extrême droite», ils ont fait la preuve de leur degré de tolérance face à ce qu’ils considèrent comme une adversité, comme cette vidéo l’illustre parfaitement :

Image de prévisualisation YouTube

Nuit Debout parle des Veilleurs

La violence, cet argument des faibles, a donc une fois de plus été employée comme seule réponse à ce que ses auteurs considèrent visiblement comme inacceptable : l’autre.

Si frapper gratuitement un homme est intolérable, exercer des violences à l’encontre d’un journaliste en plein travail et dont la fonction et d’informer ses concitoyens, est un acte qui nous concerne tous !

Image de prévisualisation YouTube

Journal du 09/06/2016

Faut-il rappeler à ces énergumènes que la liberté de la presse est une composante essentielle de toute démocratie ?
Faut-il rappeler à ces voyous que la violence n’est pas acceptable et que l’intolérance dont ils font preuve à l’égard de ceux qui ne pensent pas comme eux est une atteinte grave à nos libertés fondamentales ?

A l’heure où l’autorité de l’Etat n’a jamais été aussi affaiblie, du fait de l’incompétence de nos dirigeants, les mouvements contestataires, bien que minoritaires, d’extrème gauche n’ont jamais eu, sous la Vème république moribonde, un tel terrain de jeu.
Et ils s’en donnent à coeur joie.
Casser du flic, s’en prendre aux symboles du capitalisme (à leurs yeux : c’est à dire la façade de votre banque, dont vous paierez d’une manière ou d’une autre les réparations), et à tout ce qui leur passe sous la main, est devenu un sport national qui se pratique chaque jour.

A l’évidence, nous venons de franchir une étape supérieure dans la barbarie de ces sauvages, qu’il faudra bien, tôt ou tard, neutraliser définitivement, si nous voulons préserver nos valeurs démocratiques.

Sébastien JALLAMION

http://ripostelaique.com  du 10/06/2016

« Vladimir Poutine » Agit Sagement !

poing-254x300 (1)

Non aux poisons occidentaux !

Un rapport préparé par le Conseil de sécurité (« FISCR ») pour le Kremlin révèle que le président « Poutine » a suggéré des directives allant dans le sens d’une protection de son peuple des denrées alimentaires à base d’OGM et des produits pharmaceutiques occidentaux « à tout prix ».

Le rapport indique que le président « Poutine » estime que la prochaine étape de l’évolution humaine est actuellement dans une « phase grave » et que les puissances occidentales et mondiales sont en train de « ralentir intentionnellement le processus pour leur gain personnel.»

«Nous, en tant qu’espèce humaine, avons le choix de continuer à développer notre corps et notre cerveau en suivant une trajectoire ascendante saine, ou nous pouvons suivre l’exemple de l’Ouest de ces dernières décennies et intentionnellement empoisonner notre population avec :
- des aliments génétiquement modifiés,
- les produits pharmaceutiques,
- les vaccinations,
- la restauration rapide
qui doivent être classifiés en tant que drogue dangereuse et addictive.»

«Nous devons lutter contre cela.
Avoir une population physiquement et intellectuellement handicapée n’est pas dans notre intérêt»
,

indique le rapport.

Décrivant l’occidental moyen contrôlé par le gouvernement comme « un obèse intensivement vacciné à la limite de l’autisme affalé devant un écran aux prise avec une descente de sirop de maïs à haute teneur en fructose », le rapport indique que de telles tactiques utilisées par les gouvernements pour soumettre leurs citoyens ne sont pas seulement « obscures/maléfiques » mais « contre-productives à moyen et long terme ».

La Russie sous le président « Poutine » a donné des terres gratuitement ces dernières années aux gens voulant se lancer dans l’agriculture bio de développement durable.
L’objectif est de devenir le « premier exportateur » au monde d’aliments non-OGM basés sur une production « écologiquement propre ».

Le rapport du Conseil de sécurité intervient quelques mois après l’annonce faite par le Kremlin de l’arrêt de la production de tous les aliments contenant des OGM, ce qui a été vu par la communauté internationale comme une étape importante dans le combat contre les multinationales comme Monsanto.

La Russie continue de montrer la voie dans le domaine de l’agriculture naturelle et biologique.

Source : yournewswire.com

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 06/06/2016

Nous Exigeons De Savoir La Vérité !

chut

Mensonges !

Le livre de « Thomas Goodrich  » « Hellstorm » est maintenant enfin disponible en français !

Quelques lignes :

« Il n’est pas question dans ce livre de chercher à connaître la véracité, l’exactitude des témoignages rapportés ou de disculper les Allemands de leur présumés crimes.
Ce livre ne traite pas des crimes attribués aux vaincus par les vainqueurs, ni ne consacre un  « temps égal » à la version alliée de la soi-disant « Bonne guerre ».
Toute personne à la recherche d’informations traitant du point de vue opposé  n’a qu’à se rendre à la bibliothèque locale ou d’allumer sa télévision.
Non, ce livre ne porte pas sur ce que les Allemands ont fait au monde, mais il porte sur ce que le monde a fait aux  Allemands
les crimes monstrueux que le monde a commis contre l’Allemagne, pendant et après la guerre, des crimes si horribles et diaboliques qu’il n’y a pas de mots dans la langue française pour les décrire avec précision…
des crimes qui ont été enterrés par les vainqueurs sous une montagne de mensonges et de propagande durant  plus de 70 ans.
J’ai le sentiment que ce livre est de loin un monument approprié et attendu depuis longtemps, vis-à-vis de ces pauvres âmes misérables, les victimes sans voix de la pire guerre au monde. »

Thomas Goodrich

Quelques commentaires de lecteurs :

« Je viens de terminer « Tempête Infernale ».
Je tiens à vous remercier personnellement d’avoir écrit ce livre.
Aussi difficile que cela était de le lire, je sentais que je le devais aux victimes.
Ce fut, en effet, un livre terrible à lire, mais je suis content de l’avoir terminé.
Je dois vous dire ceci :
Il y avait le « moi » avant « Tempête Infernale », et maintenant il y a le « moi » après « Tempête Infernale ».
Je ne suis plus  la même personne qu’avant.
Maintenant, je vois ce qu’il faut faire.
Maintenant, je suis totalement engagé.
L’échec  n’est pas une option, cela est clair.
Si nous échouons, « Tempête Infernale » offre un compte rendu très précis et horrible de ce que sera notre sort, tout comme il le fut pour les Allemands impuissants et désarmés.
Encore une fois, je vous remercie pour ce livre terrible, mais nécessaire.
Je suis  absolument certain que ce sera la même tristesse suprême, la colère et la rage que ressentira  toute personne qui lira ce qui, et que tout comme moi, ils seront prêts à faire ce qu’il faut. »

Un Anglais

« Ce livre pourrait changer la donne.
Si tout le monde sur la terre pouvait le lire, la situation pourrait s’inverser en une nuit  et détruire le mal juif qui nous asservit tous désormais.
Ce que les juifs ont fait et ce qu’ils continuent de nous faire, tout est  ici, dans ce livre, en termes non équivoques.
Ne vous méprenez pas, ceci est notre destin si nous n’agissons pas MAINTENANT ! »

Un Australien

« Je pensais que je savais tout ce qu’il y avait à savoir sur la Seconde Guerre mondiale.
Mais j’avais tort.
Vraiment tort.
Je n’imaginais pas que l’ennemi juif, et cela inclut les dirigeants alliés, était si vicieux, si mauvais et si dépravé.
À moins d’avoir lu « Tempête Infernale », vous ne connaissez pas le monde réel.
Et à moins que vous ne connaissiez le monde réel, vous n’êtes rien de plus qu’un ver sous une roche.
Je suis rempli de rage.
Je ne vois pas un autre livre plus important pour notre survie que « Tempête Infernale ».
Je vous remercie ! »

Un Américain

source : http://ungraindesable.the-savoisien.com

Image de prévisualisation YouTube

 Autre Que Réseau Social

Les U.S.A. Veulent Tuer Notre Terre !

pensee (1)

Ils sont cinglés !

« Si l’Otan provoque une guerre contre la Russie, les vivants envieront les morts ».

La décision du ministère tchèque de la Défense d’envoyer des soldats à la frontière russe augmente la menace de déclenchement d’une guerre nucléaire, met en garde l’analyste tchèque « Martin Koller ».
Peu importe où et sous quel prétexte l’Otan provoquerait cette guerre, en tout cas une attaque atomique est inévitable.

« Je suis persuadé qu’une guerre contre la Russie, (…) inattendue et préventive, est l’objectif des Etats-Unis qui cherchent à accéder à l’hégémonie mondiale.
La majorité des bases militaires américaines sont installées de telle manière qu’elles visent la Russie et la Chine et dans le même temps protègent les ressources pétrolières au Proche-Orient »
,

a déclaré l’analyste militaire « Martin Koller ».

L’initiative tchèque

Selon Monsieur « Koller », le plan du ministre tchèque de la Défense, « Martin Stropnicky », qui avait proposé d’envoyer 100 militaires tchèques à la frontière russe afin de montrer la loyauté de la République tchèque à l’Otan, est une décision politique tardive.

Dans le cas d’un vrai conflit avec la Russie, une centaine de soldats à la frontière ne changera rien.
Mais cette décision prouve que la République tchèque supporte les Etats-Unis, leur désir de provoquer une guerre préventive et assume une partie de la responsabilité pour son déclenchement, a souligné Monsieur « Koller » dans un entretien à « Parlamentni Listy ».

Il a expliqué que, notamment, les soldats tchèques à la frontière russe pourraient devenir la cible de « bonhommes verts difficilement identifiés » afin de provoquer des dispositions hostiles envers la Russie lesquelles serviront de « queue de détente » pour que l’Otan déclenche une guerre contre l’ »agresseur russe » en Ukraine ou dans les pays Baltes.

La guerre nucléaire
et le facteur humain

Il ne faut pas oublier que le temps de réaction de la défense antiaérienne et de la défense antimissile est très court ce qui provoque un risque de « stress » et d’erreur.

On ne peut pas exclure des pannes dans ces systèmes ou une influence ambivalente du facteur humain.
Avec le déploiement des forces américaines, qui sont, « de facto », déjà placées autours des frontières russes, le risque d’une guerre nucléaire augmente.

Il ne restera plus au président « Vladimir Poutine » que de réagir à l’avenant afin de ne pas permettre à son adversaire de recourir au facteur de surprise, estime l’expert.

« Se relaxer avant la mort »

Si une guerre nucléaire avec la Russie commence, l’expert conseille aux habitants de l’Europe de l’Est de « se relaxer, d’ouvrir une bouteille de bon vin et d’attendre humblement la mort ».
Monsieur « Koller » estime qu’après une telle guerre, les survivants envieront les morts.
L’analyste pense que cette guerre impactera le plus l’Ukraine, les pays Baltes, la Norvège, la Pologne, le Royaume-Uni, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique car la majorité des bases de l’Otan sont déployées dans ces pays.

source : https://fr.sputniknews.com/international

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 01/06/2016

Et le monde asiatique…la moitié de la population mondiale actuelle ?
Il ne va pas rester les bras ballants !
Ces mondialistes d’outre-Atlantique sont devenus fous et ont tissé leur toile maléfique sur notre Europe.
Ils vont se retrouver avec un monde inhabitable…et cela ne fera pas remonter leurs finances en berne !
Quels baratineurs !

La Russie Souveraine Attaquée !

poutine vladimir

Vladimir Poutine !

La souveraineté de la Russie est-elle à vendre ?

Pour « Alexey Kudrin », la souveraineté de la Russie doit s’effacer devant les intérêts économiques, c’est du moins ce qu’il a voulu dire à demi-mots à « Vladimir Poutine » en lui « conseillant » de « réduire les tensions géopolitiques ».

Ceci dénote un culot certain, puisque les seules « tensions géopolitiques » dont la Russie peu être considérée comme étant à l’origine sont des actions en réponse aux agressions des pays occidentaux :

La Russie interdit les importations de produits occidentaux ?
C’est une simple réponse aux sanctions économiques contre elle !

Moscou déclare déployer des régiments défensifs à ses frontières ouest ?
C’est une réponse aux manoeuvres massives de l’OTAN dans les Pays Baltes et en Pologne !

Moscou déclare déployer des missiles à Kaliningrad ?
C’est une réponse au déploiement de missiles de l’OTAN en Roumanie.
On ne rappellera pas qu’en Syrie Moscou est la *seule* puissance avec l’Iran, a opérer légitimement (à la demande du Président Assad) alors que toutes les autres le font sans aucun mandat d’aucune organisation… Etc., etc.

Pour « Kudrin », en d’autres termes, si la Russie accepte de s’écraser devant les menaces occidentales, les investisseurs y retourneront, et l’économie pourra repartir.

La réponse de « Vladimir Poutine » a été claire :
– Un, la Russie ne bradera pas sa souveraineté quelques soient les conséquences !
- Deux, il – « Vladimir Poutine » – la défendra jusqu’à ses derniers jours !

Alors à quel jeu joue « Kudrin », que l’on trouve à toutes les sauces dans les medias Russes ?
« Kudrin » a une aura de « grand économiste », titre attribué par les pays occidentaux qui depuis des années, sans peur du ridicule, prévoient son retour au gouvernement en Russie, qu’il a quitté en 2011 après avoir été renvoyé par le Premier Ministre « Medvedeev », après 11 ans au Ministère des Finances.

Adepte d’une politique économique que certains qualifient comme étant « alignée sur les politiques occidentales », « Kudrin » ne fait pas l’unanimité au sein du Pouvoir en Russie :
Certains le qualifient de « membre de la 5-ème colonne«  qui vise à l’affaiblissement de la Russie au profit d’une domination américaine, d’autres ne jurent que par lui.

Il n’est un secret pour personne en Russie que de plus en plus de hauts responsables aimeraient voir « Vladimir Poutine » plus offensif et moins diplomate, faisant valoir que les occidentaux sont en train de mettre en place un vaste plan d’attaque, non seulement économique mais également militaire, contre la Russie.

De l’autre côté, les « pro-occidentaux » sans réellement dénier ce danger prônent une tolérance accrue envers les pays occidentaux et les prises de position de « Kudrin » sont à placer dans ce contexte.
Et tant au vu de la situation économique guère brillante il faut bien le reconnaître, que de la situation géopolitique où le risque d’une confrontation n’a jamais été aussi grand, il semble que « Vladimir Poutine » va devoir prendre des décisions importantes.
Certains voient un limogeage de « Medvedeev », vu comme « pro-occidental », ce qui n’est d’ailleurs pas totalement faux – ni totalement vrai !
Ce qui est certain, c’est que l’immense popularité de « Vladimir Poutine » est faite sur la base de sa politique internationale forte.

Les Russes globalement sont prêts à accepter un mauvais contexte économique en échange d’une politique internationale forte, et ceci devrait pousser « Vladimir Poutine » à prendre des décisions fortes n’allant assurément pas dans la direction d’un abandon de la souveraineté de la Russie.

https://jeanfouche.wordpress.com   du 30/05/2016

 

 

 

 

Hillary Clinton Confirme Et Signe !

unclesamaff2

Goliath et David !

Un nouvel email d’ « Hillary Clinton », rendu public récemment, confirme que l’administration Obama a délibérément provoqué la guerre civile en Syrie, car c’était la « meilleure manière d’aider Israël  ».

Preuve de sa nature psychopathe et meurtrière, elle a aussi écrit que c’était une« bonne chose  » de menacer personnellement de mort la famille de « Bashar Al-Assad ».

Dans cet email, publié par Wikileaks, la secrétaire d’État « Clinton » dit que la «meilleure manière d’aider Israël serait d’utiliser la force» en Syrie afin de renverser le gouvernement.

Le document en question fait partie des nombreux fichiers qui ont été déclassifiés par le Département d’État américain sous le numéro de dossier F-2014-20439, Doc NO. C05794498, suite au tollé suscité par la découverte du serveur email privé qu’elle utilisait chez elle, lorsqu’elle servait en tant que secrétaire d’État entre 2009 et 2013.

Bien que la transcription de Wikileaks date l’email du 31 décembre 2000, c’est une erreur de leur part, puisque le contenu de l’email (en particulier la référence aux tractations entre l’Iran et l’Occident à Istanbul au sujet du programme nucléaire au mois de mai 2012) démontre bien que cet email a en fait été envoyé le 31 décembre 2012.

Cet email montre clairement que depuis le tout début de la crise syrienne, la politique américaine a été de renverser violemment le gouvernement syrien – et ceci spécifiquement parce que c’était dans les intérêts d’Israël.

Hillary Clinton Confirme Et Signe ! dans MONDIALISME

«La meilleure manière d’aider Israël à gérer la capacité nucléaire grandissante de l’Iran est d’aider le peuple syrien à renverser le régime de « Bashar Assad »»,

annonce franchement « Hillary Clinton ».

Bien que les rapports des services secrets américains aient depuis longtemps abandonné l’idée que le programme nucléaire iranien se met en place aux fins d’obtenir la bombe atomique (cette conclusion est aussi soutenue par l’Agence Internationale de l’Energie Atomique),
Clinton continue de manier ces mensonges pour « justifier », la destruction de la Syrie au nom d’Israël.

Elle relie spécifiquement le programme légendaire de la bombe atomique iranienne à la Syrie parce que, dit-elle, le programme de « bombe atomique  » menace le « monopole  » d’Israël sur les armes nucléaires au Moyen-Orient.

Si l’Iran devait acquérir l’arme nucléaire, assure « Clinton », cela permettrait à la Syrie (et à d’autres « adversaires d’Israël  » comme l’Arabie Saoudite et l’Égypte) de « se mettre aussi au nucléaire », ce qui menacerait les intérêts d’Israël.
Aussi, d’après elle, la Syrie doit être détruite.

« Le programme nucléaire iranien et la guerre civile syrienne peuvent sembler déconnectés, mais ils ne le sont pas.
Ce dont les chefs militaires israéliens s’inquiètent – mais dont ils ne peuvent pas parler – est de perdre leur monopole nucléaire.

La capacité de l’Iran d’acquérir des armes nucléaires ne signifierait pas seulement la fin de ce monopole, mais pourrait aussi pousser d’autres adversaires, comme l’Arabie Saoudite ou l’Égypte à se mettre aussi au nucléaire.
Le résultat serait un équilibre nucléaire fragile dans lequel Israël ne pourrait pas répondre aux provocations par des frappes militaires conventionnelles en Syrie ou au Liban, telles qu’elles sont pratiquées aujourd’hui.

Si l’Iran devient un état à armes nucléaires, Téhéran trouvera bien plus simple d’appeler ses alliés en Syrie et le Hezbollah à frapper Israël, sachant que ses armes nucléaires dissuaderont Israël de lui répondre.  »

C’est, continue « Clinton », la « relation stratégique entre l’Iran et le régime de « Bashar Assad » en Syrie » qui permet à l’Iran de saper la sécurité d’Israël.

Elle n’implique pas une « attaque directe  » de l’Iran, admet « Clinton », car « durant les trente années d’hostilité entre l’Iran et Israël  », cela n’est jamais arrivé par son biais, mais par leurs « mandataires » supposés.

La fin du régime Assad entraînerait la fin de cette alliance dangereuse. Le commandement d’Israël comprend bien pourquoi vaincra Assad est maintenant dans ses intérêts.

Le déposer ne serait pas simplement une aubaine pour la sécurité d’Israël, cela calmerait aussi sa peur compréhensible de perdre son monopole nucléaire.

Ensuite, Israël et les États-Unis pourraient développer un point de vue commun quand le programme iranien serait si dangereux qu’une action militaire devra être garantie.

Clinton continue en affirmant que menacer directement « Bashar Al-Assad » « et sa famille  » par des actes de violence est la « bonne chose  » à faire :

En bref, la Maison-Blanche peut calmer la tension qui s’est développée avec Israël au sujet de l’Iran en faisant la bonne chose en Syrie.

Avec sa vie et celle de famille en risque, seule la menace ou l’usage de la force pourront changer l’état d’esprit du dictateur syrien « Bashar Assad » » .

L’email prouve – comme s’il en fallait une nouvelle preuve – que le gouvernement américain a été le sponsor principal de la croissance du terrorisme au Moyen-Orient, tout cela dans le but de « protéger Israël  ».

Cela fait par ailleurs réfléchir de considérer que la crise des « réfugiés » qui menace aujourd’hui de détruire l’Europe, a été directement déclenchée par l’action du gouvernement américain, dans la mesure où il y a d’authentiques réfugiés qui fuient la guerre civile en Syrie.

De plus, plus de 250 000 personnes ont été tuées durant le conflit syrien, qui s’est étendu en Irak, grâce à l’administration « Clinton-Obama » soutenue par les « rebelles » qui ont attisé la guerre en Syrie.

§§§§§§

La possibilité réelle et dérangeante qu’une psychopathe comme « Clinton » – dont la politique a infligé mort et misère à des millions de gens – pourrait devenir la prochaine présidente des Etats-Unis est la pensée la plus profondément choquante parmi toutes.

§§§§§§

Son affirmation publique que si elle était élue présidente, « la relation avec Israël passerait au niveau supérieur », place « Hillary Clinton » et Israël pas seulement comme les ennemis de quelques États arabes du Moyen-Orient, mais de tous les amoureux de la paix sur terre.

(traduction par « Enrique Malebranche »)

source : http://newobserveronline.com

http://www.wikistrike.com  du 28/05/2016

Un Viol Collectif Posté sur Internet !

web (1)

Qui prône la culture du viol ?

Des internautes à la présidence en passant par la presse, le Brésil s’est élevé vendredi contre le viol collectif d’une adolescente à Rio de Janeiro, qui a été filmé et posté sur internet avec des commentaires vantards.

La vidéo était apparue mercredi sur les réseaux sociaux, sur le compte d’un certain « Michel », accompagnée du message :

« Ils ont ruiné la fille, vous voyez ce qu’on veut dire ou pas ?
Ah ah ah ! ».

Dans ce petit film tourné avec un téléphone portable, on voit une femme allongée sur un lit, manifestement inconsciente, les parties intimes exposées et saignantes.

« Elle a été engrossée par plus de trente mecs ! »,

dit une voix masculine.

« T’as compris ou pas ?
Plus de trente ! »
,

ajoute-t-il en riant.
Cette jeune fille de 16 ans, présentée par la presse brésilienne comme toxicomane et mère d’un enfant de trois ans, a, selon sa famille, été victime le week-end dernier de l’acte de vengeance d’un ex-petit ami, qui l’aurait attirée dans un traquenard, droguée et violée, puis donnée en pâture à une trentaine d’autres hommes.

L’adolescente, hospitalisée jeudi pour recevoir des traitements préventifs contre les MST, a affirmé à la police avoir été violée par « 33 hommes » armés dans une favela de la zone ouest de Rio.

Selon sa grande-mère citée par le quotidien « O Globo », elle était en état de choc quand elle est réapparue au sein de sa famille, n’arrêtait pas de pleurer et disait ne se souvenir de rien.

« Il existe de très forts indices montrant que la jeune fille a effectivement été violée »,

a déclaré vendredi le chef de la police civile de Rio, « Fernando Veloso », qui attend les preuves pour confirmer le viol, et qui ne savait pas « si les agresseurs étaient 30, 33 ou 36″.

La police dit avoir identifié quatre personnes soupçonnées d’avoir participé « directement ou indirectement » aux faits.
Le site internet « G1″ donnait les noms de ces quatre hommes, âgés de 18 à 41 ans.

Cette sordide affaire a suscité l’indignation générale.

« Je dénonce avec la véhémence la plus absolue le viol de l’adolescente à Rio de Janeiro.
C’est une folie qu’en plein XXIe siècle on soit confronté à des crimes barbares comme celui-là »
,

a tweeté vendredi le président du Brésil par intérim, « Michel Temer ».

Il a convoqué pour mardi une réunion de tous les responsables de la sécurité des Etats du Brésil et promis la création d’un département de la police fédérale spécialisée dans la répression des violences faites aux femmes.

« Dilma Rousseff », présidente écartée au moins provisoirement du pouvoir dans le cadre d’une procédure en destitution, a également exprimé son indignation face à cette « barbarie ».

Culture du Viol

La vidéo, devenue virale, avait aussi été « retweetée » au moins 198 fois et reçu plus de 500 « likes » avant d’être retirée du réseau.

Des centaines d’appels au numéro vert du Parquet ont dénoncé, depuis mercredi, la vidéo, les photos et les commentaires vantant le viol collectif présumé.

Dès sa mise en ligne, cette vidéo a provoqué une avalanche de réprobations qui popularisaient notamment le slogan : « Je lutte pour la fin de la culture du viol ! ».

La jeune femme a remercié ces soutiens sur sa page « Facebook ».

« Nous pouvons toutes passer par un jour comme celui-là.
Ca me fait plus mal à l’âme qu’à l’utérus, qu’il existe des personnes aussi cruelles qui soient impunies !! »
,

a-t-elle écrit.

Le viol collectif « n’est pas hors norme parce que la culture du viol est très forte au Brésil, elle fait partie de notre quotidien, même si on le nie », a réagi auprès de l’AFP « Luise Bello », porte-parole de l’association féministe « Think Olga ».

Des manifestations étaient convoquées pour ce vendredi à Rio et pour mercredi à Sao Paulo.

Selon l’ONG Forum de sécurité publique, la police brésilienne a enregistré une agression sexuelle toutes les 11 minutes en 2014.
Sachant que seuls 10% des cas sont signalés aux autorités, selon la même association, le nombre des viols au Brésil pourrait dépasser les 500.000 par an, sur une population totale de 204 millions d’habitants.

Dans le seul Etat de Rio, 13 viols par jour en moyenne ont été officiellement répertoriés sur les quatre premiers mois de 2016.

Snowden Et Tout Ce Qu’ Il Dévoile !

uncle-sam

D’accord avec leurs caniches !

Edward Snowden explique comment la « NSA » surveille les journalistes !

Lors d’une vidéoconférence à Göteborg (la deuxième plus grande ville de Suède), « Edward Snowden » a dévoilé les méthodes utilisées par les services spéciaux américains pour détecter les sources des journalistes.

L’ex-collaborateur de l’Agence nationale de la sécurité des Etats-Unis (NSA) « Edward Snowden » a raconté, à l’occasion d’une vidéoconférence pour les journalistes-investigateurs à Göteborg, comment les services spéciaux pouvaient détecter les sources des journalistes, rapporte le journal suédois « Dagens Nyheter ».

Selon Monsieur « Snowden », ils effectuent des cyberattaques contre les journalistes et piratent leurs ordinateurs.

« Les services de renseignement détectent le journaliste peu de temps après la fuite »,

a déclaré « Edward Snowden », cité par le journal.

Ensuite, ils analysent tous ses contacts.
Une fois la famille et les amis supprimés de la liste, les services de renseignements épluchent les contacts restants pour détecter la source, a souligné l’ex-collaborateur de « NSA ».

« Ils examinent toute les communications pour étudier les conversations du journaliste.
La liste se réduit et ils détectent enfin la source »
,

a-t-il dit.
Pour apprendre cette information, la « NSA » n’a besoin que de métadonnées, c’est-à-dire des informations sur les contacts du journaliste et des dates de ses conversations.
Autrement dit, la « NSA » n’a pas besoin de contrôler les appels téléphoniques ou les messages du journaliste.

« Les journalistes sont toujours piratés par l’intermédiaire de leurs courriers électroniques.
Au moment où ils ouvrent des messages avec des fichiers malveillants, les services de renseignement les piratent »
,

a-t-il expliqué.

A la question de savoir si les services spéciaux auraient pu éviter les attaques terroristes de Paris et de Bruxelles s’ils avaient contourné les systèmes de sécurité cryptographique des terroristes, Monsieur « Snowden » a répondu que les terroristes ne recouraient jamais au cryptage.
D’après « Edward Snowden », ils utilisent du matériel simple qu’ils jettent à la poubelle après leurs crimes.

En 2013, « Edward Snowden » a transmis au « Washington Post » et au « Guardian » plusieurs documents classifiés concernant un programme informatique secret, baptisé « PRISM », qui permettait aux Etats-Unis de surveiller les échanges électroniques des utilisateurs d’Internet tant sur le sol américain que dans le reste du monde.

Il a ensuite quitté les Etats-Unis pour Hong Kong, d’où il a pris un vol à destination de Moscou.

Une fois sur le sol russe, il s’est retrouvé coincé pendant quelque temps dans la zone de transit de l’aéroport car les autorités américaines avaient annulé son passeport, l’empêchant ainsi de quitter immédiatement le territoire de la Fédération de Russie.

En août 2014, la Russie lui a accordé un permis de résidence pour une durée de trois ans à condition qu’il mette fin à son activité contre les Etats-Unis.

https://fr.sputniknews.com/international/201604091024093538-snowden-nsa-journalistes/  du 09/04/2016

§§§§§§

Le journal en ligne « Intercept » s’apprête à élargir l’accès aux documents obtenus et révélés par « Edward Snowden », ex-employé de la « National Security Agency » (« NSA ») américaine.

Le grand public ferait bien de se préparer à des révélations choc, estime le journaliste « David Miranda », dans une interview accordée à la chaîne « RT ».

La publication par le journal « Intercept » de nouveaux documents obtenus et classifiés par Monsieur « Snowden » a été annoncée par l’ex-employé de la « NSA » le 16 mai dernier.
Selon Monsieur « Miranda », le nombre très élevé de surprises sont présentes dans ces documents, dont une partie n’a pas encore été utilisée.

Selon l’interlocuteur de la chaîne « RT », les journalistes ont été soumis à une pression constante, parce que beaucoup de gens voulaient connaître le contenu des documents.
Monsieur « Miranda » explique que les discussions sur la nécessité de cette publication sont allées bon train au cours des dernières années, mais la décision a finalement été prise.

Pour Monsieur « Miranda », elle s’explique par le besoin d’avertir le monde et l’opinion publique.

Il souligne l’existence d’une pression de la part des autorités qui ne veulent pas voir ces documents publiés.

Cependant, le journaliste croit que seuls les documents qui sont utiles « pour la société » sont rendus publics.

source : https://fr.sputniknews.com/international

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 27/05/2016

Après Le « TTIP » Voici Le « TiSA » !

avaler-n-importe-quoi-225x300 (1)

Encore une couche !

Le site « Wikileaks » a publié mercredi un nouveau lot de documents confidentiels concernant les négociations sur l’Accord sur le Commerce des Services (« TiSA »).

Le traité « TiSA » vise à libéraliser le commerce des services entre les Etats-Unis, l’Union européenne et d’autres pays.
Ces parties représentent environ trois quarts des services mondiaux.

La nouvelle version du traité est complétée par une annexe, « précédemment inconnue » au chapitre de base du traité et qui concerne les entreprises d’Etat (SOE).
Cette annexe vise à obliger les entreprises publiques à agir comme des entreprises privées, ce qui peut être considéré comme une étape de leur privatisation, selon « Wikileaks ».

D’autres documents divulgués concernent les amendements à d’autres chapitres du traité, y compris ceux sur la réglementation intérieure, la transparence, les finances, les télécommunications et les services professionnels, le commerce électronique et le mouvement des personnes physiques.

Selon le site, les chapitres sur la réglementation et la transparence nationales mettent en lumière de nouvelles tentatives des sociétés internationales de déréglementer les marchés intérieurs.

23 Etats participent aux négociations sur ce traité qui se sont ouvertes en 2013.

Au total rien moins que 16 séries de négociations se sont tenues sur les trois dernières années.
Le projet de traité est protégé par copyright suite au dépôt des droits par les Etats-Unis, ce qui interdit sa diffusion ou sa publication partielle comme intégrale.
En ce qui concerne la date butoir, elle n’est pas précisée, selon la Commission européenne.

« Wikileaks » est une organisation non-gouvernementale fondée par Julian Assange en 2006 et dont l’objectif est de publier des documents ainsi que des analyses politiques et sociales à l’échelle internationale.

source : https://fr.sputniknews.com/international

http://www.wikistrike.com  du 25/05/2016

Nous sommes en France et, à défaut de parler en sigles comme le veut la mode « ricaine », essayons de comprendrece que veulent dire ces sigles :
« TiSA » signifirait, en américain donc, »Trade in Services Agreement », ou « Accord sur le commerce des services » en français.
Vous pouvez en savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/07/09/tisa-les-trois-dangers-du-nouvel-accord-mondial-de-liberalisation_4452743_4355770.html#P1zwVYyPI9c0Djp5.99.
Bien sur, il s’agit toujours de services financiers !
Nos médias nous bassinent avec la révolte qui gronde mais omettent bien de nous en parler.

Ils Veulent Un Conflit En Syrie !

F.HOL. Obama

Obama et son caniche !

Les États-Unis et leurs alliés menacent d’intensifier la guerre en Syrie !

Les ministres des Affaires étrangères des grandes puissances, dont Washington et Moscou, ont terminé une réunion du Groupe international de soutien à la Syrie (GISS) à Vienne sans qu’une date soit proposée pour la reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement syrien et l’ensemble des milices islamistes soutenues par l’Occident qui constitue l’«opposition armée».
Les soi-disant rebelles avaient quitté la précédente série de pourparlers à Genève, accusant les forces gouvernementales de continuer à attaquer leurs positions en violation de l’accord du 27 février sur la cessation des hostilités négociée par les États-Unis et la Russie.

Le gouvernement du président « Bachar Al-Assad » et ses alliés, la Russie et l’Iran, ont insisté sur le fait que la poursuite des opérations ont été menées contre l’État islamique d’Irak et de la Syrie (EI) et le Front Al-Nosra, la filiale syrienne d’Al-Qaïda, qui sont tous les deux désignés comme des groupes terroristes par le Conseil de sécurité des Nations Unies et restent exclus du fragile cessez-le-feu.

Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion de Vienne, les États membres du GISS ont averti que si la cessation des hostilités n’était pas pleinement mise en œuvre, cela «pourrait signifier le retour de la guerre totale».

Même si le communiqué a averti tous les participants des conséquences d’une violation de l’accord, y compris «l’exclusion de ces participants des dispositions de la cessation et la protection qu’il leur accorde», il n’a donné aucune indication des mesures concrètes qui en découleraient.

Ce qui est bien évident, cependant, est que les violations alléguées par les forces loyales au gouvernement « Assad » pourraient provoquer des représailles des États-Unis, dont les avions de combat sont déjà engagés dans des frappes contre des cibles de l’État islamique en Syrie.
Au moins 250 soldats des forces spéciales ont également été déployés sur le terrain, sans l’autorisation de Damas et en violation du droit international.

Une frappe aérienne américaine contre la ville d’Al-Bukamal dans la province de Dayr Al-Zawr près de la frontière syrienne avec l’Irak aurait tué trois enfants et une femme lundi.

Les violations par les soi-disant rebelles, par contre, sont ignorées par leurs patrons occidentaux et ne seraient punies que par le gouvernement et son allié, la Russie.

Ceci est clairement une formule pour une intensification d’un conflit qui a déjà coûté la vie à plus de 250.000 personnes et qui a forcé quelque 11 millions de Syriens à fuir leur foyer.

Elle crée également les conditions pour l’élargissement du conflit syrien en une guerre plus large opposant les États-Unis à la Russie.

Washington n’a pris part au «processus de paix» syrien qu’afin de gagner du temps dans des conditions où l’intervention russe au côté du gouvernement « Assad » avait renversé le cours de la bataille contre les milices islamistes soutenues par l’Occident et avait semé le désordre dans la guerre pour le changement de régime à Damas orchestrée par les États-Unis.

Dès le début, le gouvernement Obama a menacé de recourir à un «plan B» si les négociations à Vienne et Genève ne parvenaient pas à atteindre l’objectif initial de Washington en attisant la guerre sanglante en Syrie : Le renversement du gouvernement d’Assad et l’imposition d’un régime fantoche occidental plus malléable.
Le mois dernier, de hauts fonctionnaires anonymes américains ont fait savoir que le «Plan B» comprendrait la fourniture d’armes plus sophistiquées aux «rebelles», y compris des « MANPADS », des missiles portables tirés depuis l’épaule qui pourraient abattre des avions russes.

Le secrétaire d’État John Kerry, parlant aux médias aux côtés du ministre russe des Affaires étrangères « Sergueï Lavrov » et l’envoyé spécial de l’ ONU « Steffan de Mistura » à la clôture de la conférence de Vienne, a menacé directement « Assad » en déclarant :

«Il ne devrait pas se méprendre sur la détermination du président Obama à faire ce qu’il faut à tout moment quand il le juge nécessaire.»

Pour sa part, Monsieur « Lavrov » a accusé les alliés régionaux clés de Washington, y compris la Turquie, de livrer des armes en masse en Syrie pour alimenter le conflit.
Dernièrement, a-t-il dit, il y a eu livraison de chars aux «rebelles».

La «principale ligne de ravitaillement pour les extrémistes», a dit le ministre russe des Affaires étrangères, est un tronçon de 90 kilomètres de la frontière turco-syrienne contrôlé d’un côté par l’armée turque et de l’autre, par l’État islamique.
Il a soutenu qu’il existait «un vaste réseau créé par la Turquie de son côté de la frontière pour continuer à effectuer ces ravitaillements en secret».

Kerry a passé le week-end précédant les négociations de Vienne à Riyad, réuni à huis clos avec des représentants de la monarchie saoudienne, un allié régional clé des États-Unis et le principal soutien des forces islamistes en Syrie.
Le régime saoudien était l’organisateur du soi-disant « Haut Comité des Négociations », qui a été formé pour représenter ces milices djihadistes salafistes aux pourparlers avec le gouvernement syrien.

Prenant la parole lors de la conférence à Vienne, le ministre saoudien des Affaires étrangères « Adel Al-Jubeir » a préconisé une escalade rapide de la guerre pour le changement de régime en Syrie.

«Nous croyons que nous aurions dû mettre en œuvre un “plan B” il y a longtemps»,

a déclaré « Adel Al-Jubeir » aux journalistes.

«La décision de passer à un autre plan, d’intensifier le soutien militaire [à l'opposition] repose entièrement sur le régime de « Bachar »…
Il sera chassé, soit par le biais d’un processus politique, soit par la force militaire.»

Pendant ce temps, la Turquie, membre de l’OTAN et alliée de Washington et aussi un soutien clé des «rebelles», a menacé mardi de procéder à une intervention militaire unilatérale en Syrie.

Le président « Tayyip Erdogan » a déclaré lors d’une réunion à Istanbul que l’armée turque agirait seule, prétendument pour faire face aux attaques de missiles de l’État islamique en provenance de la frontière syrienne qui touchent la ville de Kilis.

«Nous allons résoudre ce problème nous-mêmes si nous ne recevons pas d’aide pour empêcher ces missiles d’atteindre Kilis»,

a-t-il dit.

«Nous avons frappé à toutes les portes pour obtenir une zone de sécurité à notre frontière sud.
Mais personne n’est d’accord avec cette mesure.»

La déclaration d’Erdogan a fait écho à celle faite par le premier ministre turc, « Ahmet Davutoglu », plus tôt ce mois-ci :

«Si nécessaire, la Turquie pourrait lancer d’elle-même une opération militaire terrestre en Syrie.»

Les remarques d’Erdogan ont indiqué clairement que sa préoccupation n’est pas l’État islamique, qu’Ankara arme et ravitaille, mais plutôt la puissance croissante des forces kurdes syriennes près de la frontière turque.
Dans une critique à peine voilée du soutien américain pour ces forces, il a déclaré :

«Les États qui exercent un contrôle sur l’industrie de l’armement du monde donnent leurs armes aux terroristes.
Je les mets au défi de le nier.»

Le gouvernement turc est partie prenante dans la guerre pour le changement de régime en Syrie et a démontré, après avoir abattu un avion de combat russe en novembre dernier, sa volonté de pousser ce conflit vers un affrontement armé avec Moscou.

Il fait peu de doute que les régimes saoudien et turc plaident ouvertement pour une politique qui a l’appui de puissantes sections de l’« establishment » américain et de l’appareil militaire et de renseignement.

Une escalade du bain de sang syrien a également le soutien des principaux candidats des partis démocrate et républicain, mais il est presque certain que celle-ci sera reportée après novembre afin d’éviter que le sujet de la guerre ne soit soulevé lors de l’élection présidentielle américaine.

source : Bill Van Auken pour https://www.wsws.org

http://www.wikistrike.com  du 21/05/2016

L’ Europe Sur Le Front Nucléaire U.S. ?

 missiles

Missiles américains
en Roumanie ?

Dans la rencontre avec les gouvernants de Suède, Danemark, Finlande, Islande et Norvège, le 13 mai à Washington, le président Obama a dénoncé «la présence croissante et la posture militaire agressive de la Russie dans la région baltique/nordique », en réaffirmant l’engagement des Etats-Unis pour la « défense collective de l’Europe ».
Engagement démontré par les faits la veille justement, quand à la base aérienne de Deveselu en Roumanie a été inaugurée la « Aegis Ashore », installation terrestre du système de missiles Aegis des Etats-Unis.

Le secrétaire général de l’Otan « Jens Stlotenberg » -présent à la cérémonie avec le vice-secrétaire à la Défense « Robert Work » et le premier ministre roumain « Dacian Ciolos »- a remercié les Etats-Unis parce qu’avec une telle installation, « la première de son genre avec une base à terre », ils accroissent notablement la capacité de « défendre les alliés européens contre des missiles balistiques de l’extérieur de l’aire euro-atlantique ».
Il a ensuite annoncé le début des travaux pour réaliser en Pologne une autre « Aegis Ashore », analogue à celle qui vient d’entrer en fonction en Roumanie.
Les deux installations terrestres s’ajoutent à quatre navires lance-missiles du système Aegis qui, déployés par l’US Navy dans la base espagnole de Rota, croisent en Méditerranée, Mer Noire et Mer Baltique…ainsi qu’à un puissant radar Aegis installé en Turquie et à un centre de commandement en Allemagne.

Affirmant que « notre programme de défense missilistique représente un investissement à long terme contre une menace à long terme », le secrétaire général de l’Otan assure que « ce site en Roumanie, comme celui de Pologne, n’est pas dirigé contre la Russie ».
Il fournit ensuite une explication technique :
La base en Roumanie, qui « utilise une technologie presque identique à celle utilisée sur les navires Aegis de l’US Navy », est déployée « trop près de la Russie pour pouvoir intercepter les missiles balistiques intercontinentaux russes ».

Quelle est la technologie à laquelle se réfère « Stoltenberg » ?
Aussi bien les navires que les installations terrestres Aegis sont dotés de lanceurs verticaux « Mk41″ de « Lockheed Martin », c’est-à-dire des tubes verticaux (dans le corps du navire ou dans un bunker souterrain) d’où sont lancés les missiles intercepteurs « SM-3″.

C’est ce qui est appelé « bouclier », dont la fonction est en réalité offensive.

Si les USA réussissaient à réaliser un système fiable capable d’intercepter les missiles balistiques, ils pourraient tenir la Russie sous la menace d’une « first strike » nucléaire, en se fiant à la capacité du « bouclier » de neutraliser les effets de représailles.
En réalité cela est impossible au stade actuel, parce que la Russie et même la Chine sont en train d’adopter une série de contre-mesures, qui rendent impossibles d’intercepter toutes les têtes nucléaires d’une attaque de missiles.

A quoi sert alors le système Aegis basé en Europe, que les USA sont en train de potentialiser ?

C’est la firme « Lockheed Martin » elle-même qui nous l’explique.
En illustrant les caractéristiques techniques du système de lancement vertical « Mk 41″ -celui qui est installé sur les navires lance-missiles Aegis et maintenant aussi dans la base de Deveselu- elle souligne qu’ile est en mesure de lancer « des missiles pour toutes les missions :
- anti-aériennes,
- anti-navire,
- anti-sous-marins
- et d’attaque contre des objectifs terrestres ».

Chaque tube de lancement est adaptable à n’importe quel missile, y compris « ceux plus grands pour la défense contre les missiles balistiques et ceux pour l’attaque à longue portée ».
On spécifie même les types : « le Standard Missile 3 (SM-3) et le missile de croisière Tomahawk ».

A la lumière de cette explication technique, la précision apportée par « Stoltenberg », à savoir que l’installation missilistique de Deveselu est déployée « trop près de la Russie pour pouvoir intercepter les missiles balistiques intercontinentaux russes », est tout sauf rassurante.
Personne ne peut en effet savoir quels missiles il y a réellement dans les lanceurs verticaux de la base de Deveselu et dans ceux qui sont à bord des navires qui croisent à la limite des eaux territoriales russes.
Ne pouvant pas contrôler, Moscou tient pour sûr qu’il y ait aussi des missiles d’attaque nucléaire.

L’inauguration de l’installation missilistique étasunienne à Deveselu peut signer la fin du Traité sur les forces nucléaires intermédiaires qui, signé par les USA et l’URSS en 1987, permit d’éliminer les missiles de bases à terre et de portée comprise entre 500 et 5500 km :
les SS-20 basés en URSS, les Pershing 2 et les Tomahawk étasuniens déployés en Allemagne et en Italie.

L’Europe revient ainsi à un climat de guerre froide, tout à l’avantage des Etats-Unis qui peuvent ainsi accroître leur influence sur les alliés européens.
Ce n’est pas un hasard si dans la rencontre à Washington, Obama a mis en évidence le consensus européen pour le maintien des sanctions contre la Russie, en faisant les louanges notamment de « Danemark, Finlande et Suède qui, comme membres de l’Ue, soutiennent fortement le Ttip, traité que je réaffirme vouloir conclure avant la fin de l’année ».

Dans les lanceurs verticaux de « Lokheed » il y a aussi le missile « Ttip ».

 Manlio Dinucci pour http://ilmanifesto.info
Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

source : http://www.mondialisation.ca

http://www.wikistrike.com/2016  du 20/05/2016

Rien A Voir Entre Franciens Et Beurfrancs.

coq-autruche-300x185(2)

 Quelle honte !

Quelle infâme espèce que le « babtou », ce Français qui se dit « De Souche » !

Quelle infâme espèce que le « babtou », le « Français de souche » !
La « Twittosphère » regorge de sujets de conversation qui varient sans cesse, à la faveur de l’actualité.
Il en est pourtant un qui est récurrent :
le « babtou », venant de « toubab », et servant à désigner le blanc ou le Français de souche, est un « hashtag » des plus usités dans les conversations.
Le constat est aisé.
Il suffit de taper « babtou » (ou « #babtou ») dans la barre de recherche de « Twitter ».
L’on peut même, en cliquant sur l’onglet « Tout » obtenir les résultats les plus récents sur le sujet.
Les heures de diffusion de programmes culturels de haut niveau (Les Anges de la téléréalité, Confessions Intimes…) sont autant de moments particulièrement fastes où les « tweets » abondent.
Il s’agit d’abord de déchiffrer, non sans difficulté, un langage parfois « quelque peu atrophié » des conventions habituelles.
L’on apprend alors les choses les plus diverses sur cette infâme espèce qu’est le « babtou ».
Fragile et sale, il est bon à être frappé car enflé d’agaçantes manies :

Le « babtou » « prend trop la confiance », surtout s’il lui vient l’arrogante audace de se quereller avec le représentant d’une race supérieure à la sienne.
L’on apprend, dès qu’une preuve de mauvais goût se manifeste (consanguinité, usage des toilettes publiques), qu’il n’y a « que les « babtous » pour faire ça ».
L’on apprend aussi que le « babtou » devenu parent a besoin de « Pascal le Grand Frère » pour éduquer ses enfants, contrairement aux « renois » et aux « rebeus » qui savent se faire respecter de leur progéniture, dont l’apparence est d’ailleurs un tantinet plus agréable.
Le mot « babtou », l’on ne sait trop comment, se retrouve souvent accolé au terme « fils de pute » qui dénote sans doute une affection sans borne et un profond respect.
La « babtou femelle » est, quant à elle, une fille faible, hypocrite et laide car dépourvue de tous les précieux attraits qui font la beauté des femmes orientales et africaines :
L’opulence de lèvres pulpeuses et de fessiers rebondis, l’abondance de mélanine et de tempérament sont autant de charmes qui lui font cruellement défaut et qu’elle tente vainement de copier, consciente qu’il n’y a de salut esthétique que dans l’imitation d’une splendeur dont la nature l’a privée.
Constatons tout de même que l’usage du mot n’est pas toujours péjoratif et qu’il est même quelques âmes pour prendre la défense des pauvres « babtous » outragés.

Ces propos sur les blancs ne me choquent pas outre mesure et il ne viendrait jamais à mon esprit peu autoritaire l’idée d’interdire à qui que ce soit de dire ce qu’il pense.

L’amertume me vient de ce qu’il adviendrait si l’inverse avait l’audace de se produire.

En ces temps où le mot « race » est un gros mot qui sera supprimé, avant l’été, de la Constitution française, constatons, non sans ironie, que ceux qui s’acharnent à le perpétuer sont ceux que l’on prétend défendre en le supprimant.

Altana Otovic

« bdvoltaire.fr » du 29/03/2013

J’ai assurément été inspirée le jour où j’ai décidé de ne plus avoir aucun compte sur aucun réseau social, « Facebook », « Twitter » ou autre !
On respire tellement mieux quand on n’en fait pas partie !
On parle du mariage « gay » tant et plus, non sans raison d’ailleurs, mais que le mot « race » soit supprimé de la Constitution Française avant l’été, aucun média n’en dit mot.
Que serons-nous alors, tous des « babtous » ou bien des autres ?
Ce que décide l’Elysée est une chose mais ce que veut le Peuple en est une autre !
Que les français de fraîche date nous surnomment « babtous », peu nous chaud, ils ne parlent qu’une langue étrangère, mais que ceux qui nous dirigent ne fassent plus qu’un « pot-pourri » de toute la population de notre nation, ils jouent avec le feu et leur « pot » commence à sentir vraiment le « pourri » !

Donnons un coup de jeune aux articles publiés sur « Réalités de France » en gardant leur date de publication initiale.(09/05/2016)

Ce Siècle Qui Commence Sera Infernal !

à faire circuler

L’islam a déclaré la guerre.

«Le XXIème siècle sera religieux ou il ne sera pas.»
Bien qu’il ait souvent démenti le terme de « religieux », préférant celui de « mystique », « André Malraux » en parlait déjà quelques années après la fin de la seconde guerre mondiale.

Il serait grand temps que nous nous apercevions ENFIN qu’une nouvelle guerre de religion a éclaté et, cette fois, à l’ échelle planétaire.
Les Islamistes massacrent les chrétiens en Égypte, en Irak, aux Philippines, en Indonésie, au Pakistan, au Nigeria, un peu partout.

On a bien l’impression que ce siècle qui commence va voir le déchaînement sans pitié d’un Islam renaissant, voulant dominer le monde et faire payer à la civilisation chrétienne les quelques siècles pendant lesquels elle a régné sur la planète.
Cette haine du chrétien dépasse de beaucoup tous les problèmes de la foi.
En s’attaquant aux églises, aux prêtres, aux religieuses, aux fidèles, les islamistes veulent abattre la civilisation occidentale, la démocratie, le capitalisme, ce qu’ils appellent le « néo-colonialisme », la parité hommes-femmes, les Droits de l’Homme, le progrès tel que nous le concevons.
Le XXème siècle a été marqué par l’affrontement Est-Ouest, le bloc communiste contre les pays « libres ». Marx, Lénine et Staline se sont effondrés d’eux-mêmes sous les incohérences, bien souvent monstrueuses, de leur idéologie.
Mais ils ont aussitôt été remplacés par Allah et son Prophète.
Le Coran a pris la place du Communisme, le drapeau vert de l’Islam celle du drapeau rouge, les imams prédicateurs des mosquées celle des commissaires politiques.

Le XXIème siècle sera une guerre sans merci car les foules immenses du Tiers-monde islamisé (et des banlieues de nos grandes métropoles) sont autrement plus dangereuses que ne l’ont jamais été les chars du Pacte de Varsovie.

Nous pleurons, avec nos larmes de crocodiles habituelles, les coptes massacrés à Alexandrie et les chrétiens assassinés à Bagdad.
Mais nous restons les bras ballants.
Il faut bien dire qu’on voit mal ce que nous pourrions faire.
Ce n’est plus guère le temps des croisades et nos dernières expériences en Afghanistan ou en Irak (où nous commençons à regretter la belle époque de Saddam Hussein qui savait, lui, au moins, faire respecter la laïcité baasiste) n’ont pas été très concluantes, c’est le moins qu’on puisse dire.
Il est bien loin le temps où Napoléon III pouvait envoyer un corps expéditionnaire protéger les maronites du Liban que massacraient les Druzes.

Mais au moins restons lucides et surtout arrêtons de ressortir une fois de plus la fameuse « repentance » qui nous sert désormais pour maquiller toutes nos lâchetés.

Hier, un imbécile de service nous a longuement expliqué à la télévision que si les islamistes égyptiens massacraient les coptes c’était parce que ces chrétiens de la vallée du Nil étaient « les représentants de l’Occident », les ambassadeurs de la culture européenne », les symboles vivants du capitalisme, du néocolonialisme, du dollar et du coca-cola.
En un mot, les ultimes survivants de l’époque coloniale.
Autant dire, à l’en croire, que les Islamistes avaient parfaitement raison de vouloir éliminer ces survivances d’un passé détesté.
*L’imbécile était, en plus, un inculte*.
Les coptes sont les descendants du peuple des pharaons.
« Copte » veut dire « égyptien ».
Ils étaient sur les bords du Nil bien avant la conquête arabe et musulmane.
S’ils sont plus nombreux au sud, entre Assiout et Assouan, c’est précisément parce qu’ils ont fui les cavaliers conquérants venus d’Arabie.
avaient leurs églises bien avant que nous ne construisions nos cathédrales.
On peut d’ailleurs dire exactement la même chose de tous les chrétiens d’Orient qu’ils soient catholiques (de rite d’Antioche, de rite syriaque comme les maronites libanais, de rite byzantin, de rite arménien, de rite d’Alexandrie) ou « non chalcédoniens » comme les coptes, ou orthodoxes (ayant leur patriarcat soit à Istanbul, soit à Alexandrie, soit à Jérusalem, soit à Damas).
Tous sont « chez eux » dans ces pays-là depuis des millénaires, certains parlant encore l’araméen, la langue du Christ.

En faire des ambassadeurs de l’Occident, des représentants du capitalisme colonial est évidemment une absurdité, même si, en effet, ils sont « de culture chrétienne ».

Mais ils l’étaient avant nous.
Nous ne pouvons rien faire pour les protéger, mais au moins ne les trahissons pas en reprenant à notre compte les accusations odieuses de leurs assassins.
Nous pouvons les accueillir, comme nous nous devons d’accueillir tous ceux qui sont persécutés.
Beaucoup ont déjà fui leur pays.
Mais, en tous les cas, ne continuons pas à nous boucher les yeux, à parler de «l’amitié islamo-chrétienne », d’un « Islam à l’occidentale», de « la cohabitation harmonieuse des trois monothéismes ».
Soyons intransigeants avec les règles de notre laïcité, mais ne nous laissons entraîner ni vers la stigmatisation ni vers la discrimination (surtout si elle devait être « positive », comme le souhaitent certains), car ce serait, évidemment, faire le jeu des fanatiques.

Aujourd’hui, la grande mode est d’évoquer, d’invoquer à tout bout de champ « les années les plus sobres de notre histoire ».
C’est souvent absurde et parfois odieux.
Mais s’il y a une leçon qu’il ne faut jamais oublier c’est bien celle de Munich, Churchill avait dit : « Ils ont préféré le déshonneur à la guerre et ils auront les deux. »

Il ne faut jamais tenter de pactiser avec ceux qui vous ont déclaré la guerre !

Thierry Desjardins

«Le Figaro» du 25/03/2013

Faut-il que notre peuple soit plongé artificiellement dans un état de somnolence pour ne rien voir ni ne rien entendre depuis tant de décennies ?

Donnons un coup de jeune aux articles publiés sur « Réalités de France » en gardant leur date de publication initiale.(07/05/2016)

Quatrième Cérémonie Des Bobards D’Or.

bobard d'or

Les Meilleurs Bobards

Une thèse magistrale présentée en douze points sur la désinformation médiatique.

1 – Dans l’absolu, il n’y a pas d’information.
Une information, c’est un fait que les médias décident de porter à la connaissance de leur public en le présentant sous un certain angle.
Le même type de fait peut être caché ou, au contraire, présenté en « une ».
Le même acte peut être excusé ou criminalisé.
La désinformation vient du biais répété dans la sélection des faits et la manière dont ils sont anglés.

2 – Tout fait, avant d’arriver à la connaissance du public, est filtré par les médias.
C’est-à-dire par ceux qui les font (les éditocrates et les journalistes), ceux qui les possèdent (les patrons de presse), ceux qui les payent (les agences de publicité et de communication).

3 – Les journalistes travaillent en troupeau.
Le mimétisme est leur règle.
Ils se copient/collent beaucoup.
Et copient/collent beaucoup l’AFP, source unique, source inique.
Leur règle, c’est le moutonnisme : ils bêlent ensemble.

4 – Les orientations politiques des journalistes sont très décalées par rapport à celles des Français :
A l’élection présidentielle de 2012, près de 40% des journalistes (et élèves journalistes) ont marqué leur préférence pour l’extrême gauche (et les écologistes), près de 40% pour les socialistes, le reliquat se partageant entre Bayrou et Sarkozy.

5 – Les journalistes s’identifient au camp du bien :
Leur critère d’interprétation est moins de distinguer le vrai du faux que le bien du mal.
La « moraline » coule à flots dans les salles de rédaction.

6 – Les patrons de presse cherchent moins à gagner de l’argent qu’à acquérir de l’influence.
Les grands médias sont la propriété des banques et des multinationales.
- « Rothschild » à Libération,
- « Lazard » au Monde,
- Le Crédit mutuel et le Crédit agricole pour une partie de la presse quotidienne régionale,
- « Pinault » aux Echos,
- « Dassault » au Figaro,
- « Bouygues » à TF1
- En lire plus …

Les Machines Dirigeront Les Hommes !

snowden

 Edward Snowden

Les gouvernements vont utiliser des drones pour surveiller la population.

Les drones à énergie solaire peuvent rester en l’air pendant des semaines tout en suivant les mouvements non de quelques individus mais de populations entières, prévient le lanceur d’alerte « Edward Snowden ».

«En exploitant la nécessité moderne d’être toujours connecté, certains gouvernements peuvent nous transformer en une sorte d’animaux étiquetés, la différence principale étant que c’est nous qui payons pour ces étiquettes qui sont dans nos poches»,

a souligné l’ancien employé de la CIA dans son article publié le 3 mai, ajoutant que les Etats-Unis envisageaient depuis longtemps de rendre leurs drones plus résistants.

«Une fois que c’est fait, il suffit alors d’y ajouter des dispositifs de recueil de divers signaux pour surveiller sans arrêt, par exemple, les adresses réseaux différentes de chaque ordinateur portable, téléphone ou iPod, pour ainsi connaître non seulement la ville où un dispositif particulier se connecte mais dans quel appartement chaque dispositif vit, où il va à un moment particulier et quel trajet il emprunte»,

a expliqué « Edward Snowden ».

Ainsi, avec un réseau de drones établi dans seulement quelques villes, les services de renseignement pourraient contrôler «les mouvements non pas de quelques individus, mais de la population entière», a-t-il indiqué.

«Sur le plan technique, c’est tellement facile à mettre en œuvre que je ne peux pas imaginer l’avenir sans de telles tentatives.
Au début, comme d’habitude, on va les limiter à des zones de guerre, mais les méthodes de surveillance ont cette tendance à pénétrer dans nos maisons»
,

a conclu le fameux lanceur d’alerte.

L’ancien employé de la CIA a consacré son article à l’occasion du nouveau livre du journaliste « Jeremy Scahill », basé sur les soi-disant «Drone papers», concernant les opérations des Etats-Unis en Somalie, Yémen et Afghanistan, divulguées en octobre 2015.

source : https://francais.rt.com/international/

http://www.wikistrike.com  du 04/05/2016

Paru initialement sur le blog transitoire « Réalités de Francie » le 04/05/2016

Le Numérique Nous Met En Tubes.

attention-circuler-4x3

Tous dans le « Nuage » !

« Microsoft » a acheté des millions de brins d’ADN pour stocker des données.

« Twist Bioscience », une firme basée à San Francisco, a fait savoir par le biais d’un communiqué que Microsoft s’est engagé à lui acheter 10 millions de brins d’ADN pour travailler sur le stockage de données.

La firme « Twist Bioscience » a publié mardi un communiqué de presse dans lequel elle affirme que Microsoft a décidé de lui acheter quelque 10 millions de brins d’ADN. L’ambition du géant de l’informatique est simple :
Il entend faire de l’ADN le support de stockage de demain.

Le chemin est encore long, avant que la technologie ne soit réellement au point.
Mais les promesses, elles, sont démentielles.

Un gramme d’ADN ?

« Twist Bioscience » explique qu’un gramme d’ADN pourrait permettre de conserver une quantité gigantesque de données, à savoir un billion (un million de million) de gigaoctets.
La durée de conservation est un autre avantage considérable.
Dans son communiqué, « Twist Bioscience » assure que celle-ci peut atteindre « plusieurs milliers d’années ».

L’ADN exploité par Microsoft sera synthétique, c’est-à-dire fabriqué en laboratoire.
A ce jour, les principaux clients de « Twist Science » sont aujourd’hui des laboratoires de recherche, par exemple pour insérer dans des microbes des gènes en vue de de produire des organismes utiles à l’homme, en leur faisant produire certains nutriments par exemple.

L’ADN de synthèse utilisé par la police scientifique.

D’autres usages peuvent aussi être mis en avant.
La police mise par exemple sur l’ADN de synthèse pour mettre la main sur des malfrats.
La technologie consiste à pulvériser un ADN synthétique sur des objets de valeur ou directement sur un voleur. La particularité de cet ADN ?
Il devient visible aux ultraviolets.

La firme de Redmond mise sur un projet bien plus ambitieux.
Il faut dire que Microsoft se positionne de plus en plus comme un acteur majeur du stockage de données sur le cloud.
Plus globalement, ce sont tous les géants du net qui voient leurs besoins de stockage croître régulièrement, alors que sortent régulièrement de nouveaux objets connectés et que les usages se diversifient et se développent toujours plus.
En ce sens, le marché de l’ADN synthétique s’avère plus que prometteur.

Source : http://lexpansion.lexpress.fr

http://www.wikistrike.com   du 30/04/2016

 

Paru initialement sur le blog transitoire « Réalités de Francie » le 30/04/2016

Un Chaos Planétaire Annoncé !

stopt tittp

Le TAFTA serait un drame écologique planétaire.

Mais la publication de documents confidentiels pourrait ruiner l’accord entre l’UE et les USA.

Greenpeace a publié des documents relatifs aux négociations en cours sur l’accord de libre-échange commercial qui prouveraient que Washington essaye de porter atteinte aux normes de protection de l’environnement de l’UE.

«Avec ces documents, nous montrerons combien l’environnement, la sécurité alimentaire et le climat sont menacés»,

a annoncé l’organisation non gouvernementale Greenpeace, juste avant de mettre en ligne ces documents.

Selon l’ONG, les documents représentent 248 pages du texte du traité dit Tafta, soit deux tiers de ce qui a été discuté lors du 13e cycle de négociations, en avril, à New York.

«Ces documents confirment ce que nous disons depuis longtemps. Ce traité mettrait les intérêts des grandes entreprises au centre du processus de décision politique et législatif au détriment des enjeux environnementaux ou de santé publique»,

assure le directeur de l’unité européenne de Greenpeace, « Jorgo Riss », cité dans un communiqué.

Ayant pris connaissance du contenu de ces documents, les représentants de Greenpeace ont aussi souligné la présence d’éléments relatifs à l’importation de cosmétiques ayant fait l’objet d’expérimentations animales – ce qui est interdit en Europe. En outre, le texte en négociation évoque la possibilité pour les viticulteurs américains d’utiliser l’appellation protégée «champagne», réservée aux producteurs champenois.

«La publication de ces documents devrait permettre à des millions de citoyens de mieux comprendre ce qui se négocie en leur nom»,

lit-on encore dans le communiqué.

Selon le journal allemand « Süddeutsche Zeitung » qui aurait déjà eu l’occasion de consulter les documents, Washington menace de diminuer ses importations d’automobiles européennes si Bruxelles refuse d’acheter plus de produits agricoles américains. De surcroît, les Etats-Unis se seraient montrés hostiles à la politique stricte de l’UE sur la viande génétiquement modifiée. D’après le journal, Washington exigerait que les restrictions ne soient mises en place que si un quelconque danger pour la santé était prouvé par des scientifiques.

Depuis 2013, les Etats-Unis et l’UE négocient un accord qui pourrait supprimer les frontières commerciales et réglementaires dans les échanges entre les pays. Les militants écologistes européens tirent depuis longtemps la sonnette d’alarme, estimant que l’accord discuté pourrait nuire aux standards de protection de la nature et de la santé en Europe.

source : https://francais.rt.com/economie

http://www.wikistrike.com  du 02/05/2016

Paru initialement sur le blog transitoire « Réalités de Francie » le 02/05/2016

12

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43