Archive | TROQUET Flux RSS de cette section

Le Tourisme Dans Notre France !

Campanile italien

Visitez Un Campanile !

Mais il y a aussi l’hôtelier français “Campanile” !

Cette chaîne d’hébergement de passage,
le long des autoroutes françaises,
vous la connaissez et peut-être,
y avez-vous logé une nuit ?

Maintenant vous saurez, n’y passez plus jamais, ne serait-ce qu’une nuit !

 L’hôtelier français “Campanile” supprime de sa publicité les références aux fêtes chrétiennes. 

Un Hôtel « Campanile » ne souhaite plus à ses clients Français de “Joyeuses Fêtes” ou un “Joyeux Noël”, termes probablement « trop Chrétiens », remplacés dorénavant par Joyeux Hiver… ironique cette année !.

IL FAUT LE FAIRE
QUAND MEME !

Vu de près, rien n’arrive au hasard, puisque “Hôtel Campanile” est l’une des marques du Groupe“LouvreHôtels” dont le développement actuel au Maghreb est financé à hauteur de 1,5 milliards d’euros, entre autres par le « QATAR ».

Le Qatar aurait-il exigé de “Louvre Hôtels” l’islamisation des « Campaniles » de France (en effaçant progressivement les références chrétiennes),  en échange d’un développement du groupe en terre d’islam ?

Affaire à suivre …

Insidieusement, les mosquées, voiles, viande hallal ne seraient finalement que la partie « visible » de l’islamisation à outrance de la France.

Le ver est bien dans la pomme !

Donc, frappez fort, et là où ça fait mal : A la caisse !

BOYCOTTEZ
HOTEL CAMPANILE !

Sur la route des vacances, ce ne sont pas les relais qui manquent le long de nos autoroutes !

ET cela vaut quelques kilomètres de plus, ne croyez-vous pas ?

 

Autre Que Réseau Social

Gardez Les Petits Enfants De La Dèche.

allah-akbar

Oh Là Quel Barbare !

Le sordide « attentat » d’une nounou voilée à Moscou.

On sentait, confusément, qu’un jour cela arriverait.
Parce qu’à chaque fois – c’est l’implacable logique islamiste -, il faut bien gravir une marche.
Sinon, n’est-ce pas, tout le monde finirait par être blasé, habitué, blindé.

En France, il y avait eu un « homme fait », « Hervé Cornara ».
strong> Il y aurait un jour, ici ou sur une autre terre « chrétienne », c’était écrit, un enfant.

Et c’est à Moscou que cela s’est passé :
Une fillette de 4 ans a été décapitée.

Par sa nounou, qui a ensuite incendié l’appartement, laissant le petit corps derrière elle pour gagner le centre-ville, couverte d’un hijab noir, et brandir la tête en criant « Allahu Akbar », « je suis une terroriste » et en menaçant de tout faire sauter.

On lit que la femme – originaire d’Ouzbékistan, à majorité musulmane – était sous l’empire de stupéfiants et que son mari venait de la quitter.
On lit aussi qu’elle va subir un « examen psychiatrique ».
On peut imaginer, en effet, qu’elle n’est pas parfaitement équilibrée…
Peut-être entendra-t-on demain qu’elle s’est « autoradicalisée », puisque cette pauvre parade-là, usée jusqu’au trognon, parvient encore à nous rasséréner ?

Qu’elle soit dingue et droguée n’y change rien.
Qu’elle n’ait pas été expressément téléguidée par tel commando organisé non plus.
C’est le rituel morbide qui signe l’acte.
Que « Daech » soit une armée constituée de soldats identifiés, d’un ramassis d’électrons libres fous furieux et dispersés ou bien des deux à la fois ne fait, in fine, pas grande différence :
Sa force de frappe est redoutable.

On sentait, confusément, qu’un jour cela arriverait.
Et c’est arrivé – si tout cela est confirmé – de la pire des façons.

Parce que même si Moscou est loin, on se projette.
La victime aurait pu être un enfant de 12 ans à bicyclette, assassiné par un barbu au coin d’une rue.
Il aurait suffi, alors, de dire au nôtre de n’emprunter que les boulevards éclairés.
Ou de prendre le bus.
Et de faire gaffe aux barbus le regardant de travers.

Mais dit-on à une fillette de 4 ans de se méfier de sa nounou ?
Pourquoi pas, aussi, de son doudou ?

Parce que la charge symbolique de cet assassinat est frappante.
Comme l’écrit « Caroline Ibos » dans son livre Qui gardera nos enfants ? (Flammarion) :

« À qui les couples de bobos hyperactifs confient-ils le plus souvent leurs enfants et leur appartement ?
La réponse est la même à Paris qu’à Londres ou à New York :
Des femmes migrantes, originaires du monde pauvre, laissant leurs propres enfants au pays pour venir prendre soin de ceux de la bourgeoisie occidentale. »

Des femmes majoritairement musulmanes.
Souvent voilées.

Une chose est de voir le terrorisme rentrer dans son pays.
Une autre de l’imaginer dans son foyer.
Et dans ce que l’on a de plus intime et de plus cher à l’intérieur de celui-ci :
La chambre du bébé !

« Chers parents, je suis une babysitteuse voilée, et alors ? »,

écrivait, en septembre 2012, une contributrice de « L’Obs ».

Et alors, voilà !

Toutes les « babysitteuses voilées », bien sûr, ne sont pas des terroristes, mais puisque le principe de précaution, chez nous, a force de loi, comment empêcherait-on les parents de l’appliquer, secrètement, dans un domaine aussi précieux que celui-là ?
Un degré de plus dans la suspicion a été franchi.
Et pas seulement à Moscou.

Gabrielle Cluzel

http://www.bvoltaire.fr   du 01/03/2016

Ces gribouillis, en tête d’article, quand ils sont hurlés sur notre sol ressemblent aux termes Français qu’il m’a semblé entendre !

L’ Europe Est Bien Mauvaise Elève !

asterix

Fhollélix et le référendum !

Tous les trois mois, les Suisses votent sur des sujets divers !

Les Suisses ont rejeté dimanche la proposition controversée de la droite populiste UDC d’expulser automatiquement les criminels étrangers, selon les estimations de l’institut de sondages « Gfs » à l’issue d’un référendum.

Les Suisses ont voté non à 59% à l’initiative, selon l’estimation, après la clôture des bureaux de vote à 12H00 locales (11H00 GMT).

Cette estimation est assortie d’une marge d’erreur de + ou – 3%.

En 2010, les Suisses avaient accepté, à 52,9%, une initiative de l’Union démocratique du centre (« UDC », premier parti suisse) demandant le renvoi des criminels étrangers.
Mais le Parlement avait ensuite ajouté une clause, permettant aux juges d’éviter l’expulsion automatique des condamnés dans certains cas.

Cette fois, les Helvètes étaient consultés sur une initiative beaucoup plus dure réclamant « le renvoi effectif des criminels étrangers ».
Cette initiative de « mise en oeuvre » de l’automaticité élargissait la liste des motifs d’infraction entraînant l’expulsion.

Elle demandait le renvoi automatique de tout étranger ayant déjà été condamné au cours des 10 dernières années, qui serait reconnu coupable d’avoir commis des infractions mineures comme des « lésions corporelles simples » ou d’avoir participé à une rixe.

Le gouvernement et le Parlement avaient jugé la proposition de l’ « UDC » contraire aux « règles fondamentales » de la démocratie.
Aucun autre parti national ne soutenait l’initiative.

D’après l’Office fédéral de la statistique, la révision du code pénal adoptée l’an dernier par le Parlement aurait pu conduire en 2014 à l’expulsion de près de 3.900 personnes, contre 500 en moyenne.
Avec l’initiative de l’ « UDC », ce chiffre aurait bondi à 10.200.

« C’est une déception, une déception pour les victimes »,

a déclaré la députée « UDC » « Céline Amaudruz », à la télévision suisse.

Elle a souligné que son parti prenait acte de la décision des citoyens mais qu’il n’allait pas en rester là.

« L’ « UDC » va s’assurer que cette marge d’appréciation, qui est laissée aux juges, soit appliquée de manière exceptionnelle et non constante »,

a-t-elle assuré.

Ce refus net des Suisses marque un coup d’arrêt pour l’ « UDC » qui a fait ces dernières années de l’immigration son sujet phare.

Le parti, connu pour ses campagnes contre l’immigration et l’Union européenne, a notamment bousculé le jeu politique en Suisse ces dernières années avec notamment des campagnes réussies pour interdire la construction de minarets et contre ce qu’elle a appelé « l’immigration de masse ».

Cette fois, les « excès » de l’initiative avaient été vivement dénoncés par les opposants à l’initiative.

Ils avaient mené une campagne virulente ces dernières semaines, en publiant notamment dans les gares une affiche polémique, représentant l’emblème suisse de la croix blanche sur fond rouge transformée en croix gammée et comparant la date du 28 février à celles de la nomination de Hitler comme chancelier allemand en 1933 et de l’introduction de l’apartheid en Afrique du Sud en 1948.

D’après les premières estimations, le taux de participation a été plus élevé que la moyenne habituellement enregistrée en Suisse (un peu plus de 40%), preuve que le sujet a suscité beaucoup d’intérêt.

Fait rare, des files se sont formées dimanche matin devant les bureaux de vote dans plusieurs villes suisses, comme Lausanne, Berne et Bienne.

Il y a trois mois, les premiers sondages avaient pourtant donné le camp du oui gagnant, mais le dernier sondage publié deux semaines avant le vote laissaient présager un résultat très serré, avec un léger avantage pour les opposants, à 49%.

« Le capital de soutien pour l’initiative s’est érodé.
Ce n’est pas habituel »
,

a souligné le politologue « Pascal Sciarini », à la Télévision suisse.

Tous les trois mois, les Suisses votent donc sur des sujets divers.

Dimanche, ils ont ainsi dit oui à 57%, selon les premières projections, à la construction d’un deuxième tunnel routier sous le massif alpin du Saint-Gothard, principal axe Nord-Sud.

Le gouvernement souhaite construire ce tunnel afin de pouvoir rénover le premier, qui date de 1980, sans interrompre le trafic routier.

Une autre initiative « Pour le couple et la famille », défendue par le Parti démocrate-chrétien (PDC, centre), mais rejetée par le gouvernement, réclame une égalité de traitement devant l’impôt des couples mariés et des concubins, qui sont actuellement moins taxés.
Le oui et le non sont pour l’instant au coude à coude avec 50% des suffrages chacun.

http://www.bvoltaire.fr   du 29/02/2016

Au moins l’avis des simples citoyens est demandé…pas comme chez nous ou ailleurs en Europe !
Les « bienpensants » sautent sur l’occasion de voir dans ce refus une invitation pour les Européens à être plus cléments, plus laxistes, voire prêts à abandonner ce qui devient une « velléité » de déchéance de nationalité chez nous.
Mais nos gouvernants sont bien trop occupés ailleurs pour débattre de ce dossier en ce moment.
L’outrance de cette initiative n’est peut-être qu’un avertissement pour rappeler qu’il y a déjà des expulsions de Suisse, que la Suisse est souveraine et maîtresse chez elle, libre de modifier son Code Pénal comme il y a peu si les nouveaux venus n’observent pas le respect d’autrui, leurs hôtes en particulier…notion oubliée hors de leurs frontières !

PROJET De Loi Plagié Bien A Droite !

Copie

Copie Périmée !

L’information a fait le « buzz » sur les réseaux sociaux :

« Le plan d’urgence contre le chômage du gouvernement est la photocopie du « plan Barre » de 1977. »

Ceux qui l’ont conçu à l’époque sont très certainement désormais à la retraite !
(même si les hauts fonctionnaires bénéficient de privilèges leur permettant de « jouer les prolongations »… « dans certains cas au-delà de 67 ans »…).
Leurs lointains successeurs auraient donc :
– soit retrouvé le dossier d’origine (en version papier forcément, ce qui serait un exploit, au fin fond des archives),
– soit, par je ne sais quel phénomène étrange de transmission de pensée à travers les décennies, auraient reproduit, à une mesure près, le même dispositif.
Le plus vraisemblable est beaucoup plus simple.

Les fonctionnaires qui rédigent les notes pour les ministres ont toujours les mêmes croyances.
A tout problème :
– un dispositif public…complexe, forcément complexe, ça donne l’air intelligent, qui s’ajoute au passage aux multiples strates précédentes,(?)
– de l’argent public…tel pour les médecins de Molière, qui saignaient à répétition le malade et s’étonnaient qu’il aille de plus en plus mal, on dépense toujours plus de deniers publics, et on s’étonne que la situation économique et sociale ne s’améliore pas !
– un suivi…évaluation des politiques publiques.

C’est tout bénéfice !

De l’emploi ?…
Surtout pour certains !

Les politiques montrent qu’ils ne sont pas passifs face aux problèmes (même si leurs initiatives précédentes ont contribué à les créer et/ou à les aggraver).
Cela assure aussi du travail aux fonctionnaires, chargés d’abord d’en élaborer les grandes lignes, puis les textes d’application, ensuite d’en contrôler la mise en oeuvre, et enfin d’évaluer le dispositif.

Plus c’est complexe, plus il faut vérifier, surtout s’il y a des primes à la clé, comme pour la mesure 2 (« Soutenir l’embauche ») !
Sinon, c’est bien connu, il y aura des effets d’aubaine, les chefs d’entreprise étant tous des chasseurs de prime plus que des développeurs d’affaires.

Mais aussi, plus c’est complexe, plus il y a d’acteurs impliqués, comme pour la mesure 3 (« Former deux fois plus de demandeurs d’emploi en 2016″), plus il faut coordonner.
Donc là aussi, les fonctionnaires ne risquent pas l’oisiveté.
Ira-t-on même nous expliquer qu’ils ne sont pas assez nombreux, et qu’il faut recruter ?

Certes, les mesures 4 (« Elargir l’offre de formation de l’apprentissage ») et 5 (« Mieux adapter l’apprentissage aux réalités ») paraissent enfin frappées au coin du bon sens.

Mais quelque chose m’échappe !

Depuis 30 ans, on vante le « modèle allemand » de l’apprentissage, si vertueux.
Depuis le temps, j’étais persuadé que nos gouvernements successifs avaient pu construire un plan solide, cohérent et efficace.
J’ai dû manquer quelque chose.
Et je me demande comment, si toutes les tentatives passées ont échoué, cette fois-ci ça va marcher.

Demi-tour… ?

Mais ne soyons pas injustes.

Saluons quand même les mesures 6 (« Lever les freins à l’entreprenariat ») et surtout 1 (« introduction d’un plafonnement des indemnités de licenciement »).
Pour ce qui concerne la mesure 6 (« Lever les freins à l’entreprenariat »), on se demande quand même pourquoi le gouvernement a fait l’inverse au début du quinquennat en multipliant les initiatives contrariant l’entreprenariat, et « maintenant » se donne des airs modernes en découvrant que ce sont les entreprises qui créent l’emploi.
Mais au moins, tout cela aura donné du travail aux agents publics…

D’abord pour faire,
Ensuite pour défaire !

Enfin, la mesure 1 est presque révolutionnaire.
Mais d’une part, de nombreuses exceptions ont été prévues,
(les fameuses « atteintes graves au droit du travail »),
ce qui permettra toujours à certains plaideurs de contester le motif de licenciement — et là où le chef d’entreprise pensait pouvoir provisionner un coût connu, il pourrait avoir une mauvaise surprise.
Et d’autre part, la mesure paraît si osée à de nombreux soutiens de la majorité actuelle qu’il est bien possible qu’elle finisse à la trappe.

On a beaucoup ironisé sur un plan qui vise surtout à garantir l’emploi du président sortant en 2017.
Toutes les idées qui circulaient et reconnues comme vraiment efficaces,
(transfert des charges sociales sur la TVA, contrat unique, dynamitage des seuils sociaux, consolidation ambitieuse du statut d’auto-entrepreneur, etc.)
sont absentes.
On peut donc être dubitatif sur les effets réels de ce programme.
Mais au moins il assurera, comme la plupart des mesures gouvernementales, un plan de charge pour les fonctionnaires.
La baisse des impôts financée par des économies de dépenses publiques n’est pas pour demain.

Alors que les acteurs privés ont déjà vu tout le profit qu’ils pouvaient tirer de la généralisation du processus d’ « uberisation » et du développement des plateformes internet qui mettent en contact vendeurs et acheteurs de prestations, et que nous vivons un contre-choc pétrolier, la puissance publique ressort un plan conçu au lendemain du premier choc pétrolier.

Nouvelle illustration
d’un système à bout de souffle.

Lorsque les élites trahissent, par incompétence ou par avidité, leur mission, les peuples changent d’élites.

source : « Olivier Myard » pour http://www.economiematin.fr

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 24/02/2016

Décidément, aucune originalité dans ce PROJET qui, s’il passait, ne porterait pas le nom de celui qui l’a élaboré !
Nous n’avons pas de pétrole et nos idées sont toujours volées, plagiées, copiées !

Les Vacances D’Hiver De Notre CondOr.

F.HOL con d'OR

Notre Con d’Or Elyséen !

Les vacances d’hiver de François Hollande.

Hollande et ses meutes de loups enragés gauchistes qui ont tant décrié Nicolas Sarkozy avec le « SarkoOne » s’en gave a n’en plus pouvoir après l’avoir fait réaménager, à son goût bien sur !

Il permet même à son Ex-Royal, l’Ex-Impératrice du Poitou de l’utiliser, c’est tout dire !

Allô Julie, demande à ton trésorier Hollande de te le prêter pour aller toi aussi en vacances, profite, ce n’est pas cher, c’est l’état qui paie !

Alors que Hollande s’est envolé pour Tahiti, la Polynésie française et l’Amérique latine, l’empreinte carbone de ce voyage fait grincer des dents.

En fait :
Depuis quelques mois et la tenue de la COP21 à Paris, Hollande semblait s’être véritablement converti à l’écologie.
Alors qu’il n’accordait que peu d’intérêt à ce sujet il y a encore quelques années, il semblait apporter une attention toute particulière à la lutte contre le réchauffement climatique.

Mais entre les discours et les faits, surtout avec un Socialiste il y a une comme un ……. gouffre.

Alors que Hollande s’envolait ce dimanche pour Tahiti, la Polynésie française et l’Amérique latine, « Metronews » a calculé l’empreinte écologique de ce voyage présidentiel.

« Des déplacements qui vont contribuer allègrement au réchauffement climatique que le Président veut combattre« ,

note le site d’informations.

« Pour son périple de 45 000 kilomètres en l’espace d’une semaine, Hollande va consommer 26,3 tonnes de CO2« ,

indique ainsi « Metronews ».

Pour réaliser son calcul, le site s’est basé sur un voyage en avion de ligne pour une seule personne.
Pourtant, Hollande est accompagné d’une délégation importante.

D’ailleurs sur le site « d’Europe 1″, « Arnaud Dore » de la société « Ecoact » dresse un bilan bien plus catastrophique pour la planète.

Considérant que 150 personnes participent au déplacement, le voyage « Hollandesque » devrait émettre 1 400 tonnes d’équivalent (teq) par CO2, « soit 138 tours de la Terre en voiture, 541 allers-retours Paris-New York ou les émissions de gaz à effet de serre annuelles de 115 Français », écrit le site de la radio, tout en précisant que ces chiffres sont à prendre avec beaucoup de précautions.

Comble de l’ironie, Hollande se rendra au Pérou mardi afin de « saluer » le concours de ce pays au succès de la COP21.
Ca fait quand même cher le « salut » vous ne trouvez pas ?

Hollande avait déjà été épinglé pour des voyages très coûteux en termes d’empreinte carbone.

À l’occasion des élections régionales, (entre autres) Hollande avait fait un aller-retour express en avion pour se rendre dans son fief de Corrèze, provoquant l’ire des internautes.

Faites ce que je dis mais pas ce que je fais ou l’art de nous prendre vraiment pour des cons, ce qui n’est pas nouveau !

En tous cas,
il mérite bien un « CON-D’OR ».

Sinon dormez tranquille braves gens, le Caudillo Valls veille sur les migrants, les voyous, les assassins, les anti-fas et autres cégétistes etc. afin qu’ils ne soient pas embêtés par les forces de l’ordre lorsqu’ils viennent vous nuire !

http://hsene.over-blog.com   du 22/02/2016

Obama Palabre Chez Ses Musulmans !

Musulmansvousnousmentez

Analyse du discours sur l’islam prononcé par Obama à la mosquée de Baltimore.

Souhaitant contrer le sentiment anti-islamique croissant dans l’opinion publique américaine, Barack Obama s’est rendu, le 3 février, à l’ Islamic Society de Baltimore » (une mosquée malheureusement réputée pour ses « affinités islamistes peu recommandables ») pour parler de l’islam et des musulmans.

Le discours de 5000 mots s’avère d’un grand intérêt.

Voici une analyse approfondie de ses points-clés :

« Beaucoup d’Américains n’ont jamais visité une mosquée.
À ceux qui sont dans ce cas et qui nous regardent aujourd’hui, je dis :

« Pensez à votre église, ou à votre synagogue ou à votre temple, et une mosquée comme celle-ci vous deviendra familière.
C’est ici que viennent des familles pour pratiquer leur culte et exprimer l’amour qu’elles ont pour Dieu et pour les leurs.
Il y a une école où les enseignants ouvrent les jeunes esprits.
Les enfants – garçons et filles – y jouent au baseball, au foot et au basket, et plutôt bien d’après ce qu’on m’a dit.
Ici, les scouts se rencontrent et récitent le Serment d’allégeance (au drapeau des États-Unis). »

 

Tout cela est vrai.
Mais qu’en est-il du côté sombre, à savoir le « rôle particulier joué systématiquement par les mosquées dans la diffusion d’idées totalitaires et dans l’incitation à la violence » ?
Tout cela est passé sous silence dans ce discours présidentiel à l’eau de rose.

« En tant qu’Américains musulmans, vous craignez de voir l’ensemble de votre communauté si souvent stigmatisée ou considérée comme responsable des violences commises par quelques-uns. »

Obama considère les musulmans comme d’innocents spectateurs alors qu’il existe à leur encontre une crainte tout à fait sensée quand on voit :
1) -Tant de violence émaner de ces 1 % de la population américaine et
2) -La sympathie dont les musulmans non violents font preuve envers leurs coreligionnaires violents.

« La communauté musulmane américaine demeure relativement réduite avec quelques millions d’habitants de ce pays. »

Voilà une façon évasive pour Obama de récuser, sans le dire explicitement, son « chiffre exagéré de 7 millions » avancé en 2009.

« Dernièrement, nous avons été les témoins d’une rhétorique politique inexcusable à l’encontre des Américains musulmans et qui n’a pas sa place dans notre pays. »

Une critique à peine voilée de « Donald Trump », critique d’ailleurs « méritée ».

« Rien d’étonnant donc si les menaces et le harcèlement contre les Américains musulmans sont en recrudescence. »

C’est ridicule !
S’il y a eu une recrudescence de menaces et de harcèlement – et cela reste sujet à caution étant donné le « caractère peu crédible » du propos – c’est à cause de la violence musulmane.
C’est à juste titre que les non-musulmans craignent :
-d’être décapités ou agressés par un collègue lors d’une réception,
-d’être tués par une bombe lors d’un événement sportif ou par un avion venant percuter la façade de leur bureau.
Reprocher aux non-musulmans de craindre raisonnablement pour leur vie, c’est confondre le symptôme et la cause.

« Voilà plus de mille ans que les gens sont attirés par le message de paix de l’islam. »

Certains convertis ont assurément été attirés par le côté paisible de l’islam mais beaucoup d’autres y ont vu une force militante et s’y sont convertis comme on rejoint une équipe qui gagne.
Il suffit de voir, à titre d’exemple, les convertis occidentaux qui ont rejoint l’ « EI ».
De nouveau, Obama se concentre uniquement sur le côté joyeux et ignore les aspects déplaisants.

« Le terme même, Islam, vient de salam qui veut dire « paix ». »

Comment une personne occupant un poste à responsabilités peut-elle dire quelque chose d’aussi faux ?
Islam signifie « soumission » et n’est pas un dérivé du mot « paix ».
Comme « je l’ai expliqué en 2005″ :

« Il n’y a aucun lien sémantique entre « salām » et « islām », paix et soumission.
Il s’agit de deux termes distincts qui n’ont aucun rapport l’un avec l’autre. »

Honte à Obama !

« Pour des chrétiens comme moi…« 

Comme il se trouve dans une mosquée, Obama sent apparemment la nécessité de rappeler à l’auditoire qu’il n’est pas musulman !!!
Il serait plus convaincant s’il mettait d’abord un peu d’ordre dans son autobiographie.
Par exemple, à certains moments il déclare avoir « « toujours été chrétien » » et à d’autres qu’il « « n’est pas devenu chrétien » » avant l’université.
Ce serait bien aussi s’il pouvait dater cette étape cruciale plutôt que d’offrir ce que « Jason Kissner », professeur associé de criminologie à l’Université d’État de Californie, à Fresno, considère comme « deux récits tout à fait contradictoires » quant aux dates.

« Les Américains musulmans contribuent à notre sécurité.
Ils sont nos agents de police et nos pompiers.
Ils sont dans les services de l’intérieur et du renseignement.
Ils servent avec honneur dans nos forces armées. »

C’est de nouveau vrai mais de nouveau, on oublie le côté sombre, à savoir « l’infiltration persistante des services intérieurs et militaires américains » par des ennemis islamistes.

« On ne peut nier qu’une infime partie des musulmans propage une interprétation pervertie de l’islam. »

Et c’est reparti !

L’imam Obama proclame ce que sont la bonne interprétation et l’interprétation pervertie de l’islam.
Il l’a déjà fait par le passé, à l’instar de « nombreux autres dirigeants non-musulmans », notamment d’anciens présidents américains.
C’est à la fois stupide et gênant.

« À l’heure actuelle, il existe un noyau extrémiste organisé qui fait une lecture sélective de textes islamiques qu’il déforme dans le but de justifier ses meurtres et ses actes terroristes. »

Il serait plus judicieux de dire :

« À l’heure actuelle, il existe un noyau extrémiste organisé qui s’inspire de textes islamiques médiévaux qu’il interprète dans un sens médiéval dans le but de justifier ses meurtres et ses actes terroristes. »

« Une partie de ce qui se passe au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et dans les endroits où nous assistons à des violences sectaires, est due à une instrumentalisation de la religion à des fins autres que religieuses – le pouvoir, le contrôle. »

Ce raisonnement est typique du « matérialisme de gauche » qui voit la religion comme un moyen utilisé dans un autre but, généralement lié à des avantages économiques.
Non, les islamistes sont de véritables croyants qui s’engagent dans la voie de la violence dans le but de réaliser leur projet, et non pas, comme l’affirme Obama, pour le pouvoir comme une fin en soi.

« Les adversaires de « Thomas Jefferson » ont essayé de provoquer l’agitation en faisant croire qu’il était musulman – je ne suis donc pas le premier dans ce cas.
Non, c’est vrai.
Vous n’avez qu’à vérifier.
Je ne suis pas le seul. »

J’ai vérifié !
Dans « Jefferson’s Religion », le livre publié en 2007 par Stephen J. Vicchio – et je n’ai trouvé aucun élément indiquant que « Jefferson » a été qualifié de musulman.
Ses opposants l’ont affublé de différents noms tels que « infidèle français », « infidèle patenté », « athée hurlant » ou encore « fanatique » mais jamais « Mahométan ».

« Tout comme les leaders religieux, notamment musulmans, doivent s’indigner quand les chrétiens sont persécutés dans le monde – ou quand l’antisémitisme est en recrudescence – car c’est un fait, il y a des chrétiens qui sont aujourd’hui visés au Moyen-Orient, malgré le fait qu’ils sont là depuis des siècles, et il y a des juifs qui vivent dans des endroits comme la France depuis des siècles et qui maintenant se sentent obligés de partir car ils se sentent eux-mêmes agressés – parfois par des musulmans. »

Même s’il n’est ni complet ni cohérent, ce propos demande très justement que les musulmans s’indignent face aux persécutions religieuses et fait remarquer que des juifs en Europe sont « parfois » (en réalité, presque toujours) agressés par des musulmans.
C’est un soulagement de voir le côté sombre évoqué un instant.

« On suggère en quelque sorte que je dise simplement que ce sont tous des « terroristes musulmans » et on aurait ainsi résolu le problème, apparemment (rires). »

C’est de l’humour facile.
Personne ne pense que le problème de la violence islamiste sera résolu par le fait qu’Obama utilise la bonne terminologie.
Toutefois nombreux sont ceux qui, comme moi, disent qu’il ne peut s’attaquer efficacement au problème sans l’avoir identifié précisément.

« Des organisations comme l’ « EI » sont prêtes à tout pour obtenir une légitimité.
Elles tentent de faire passer leurs membres pour des dirigeants religieux et des combattants de la guerre sainte qui parlent au nom de l’islam.
Je refuse de leur donner une quelconque légitimité. »

En réalité, l’ « EI » (ou « ISIS » ou « Daech ») ne se soucie pas de ce que peuvent penser de lui Obama ou d’autres dirigeants non-musulmans.
Seule l’opinion des musulmans sunnites compte pour lui.

Obama a beau lui refuser toute légitimité, l’EI ne s’en préoccupe absolument pas.

« L’affirmation selon laquelle l’Amérique est en guerre contre l’islam ignore le fait que les religions du monde font partie de ce que nous sommes.
Nous ne pouvons pas être en guerre contre une religion quelle qu’elle soit car les religions du monde font partie de la structure même des États-Unis et sont une caractéristique de notre nation. »

Si l’on suit cette logique infantile, « Hitler » n’aurait pas pu faire la guerre au judaïsme car les juifs faisaient partie de la structure même de l’Allemagne.

« La meilleure façon pour nous de combattre le terrorisme est de dénier toute légitimité à ces organisations et de montrer qu’ici, aux États-Unis d’Amérique, nous ne réprimons pas l’islam mais célébrons et montrons en exemple la réussite des Américains musulmans. »

Non, la meilleure façon de combattre la violence musulmane est
1) -de recourir aux moyens répressifs ou autres sur la ligne de front et
2) -d’aider les musulmans anti-islamistes à faire entendre leur voix.

« Nous ne pouvons pas insinuer que l’islam constitue en soi la racine du problème.
Cela irait à l’encontre de nos valeurs et stigmatiserait les Américains musulmans.
C’est blessant pour ces enfants qui essaient d’aller à l’école, font partie des Boy Scouts et envisagent de rejoindre notre armée. »

Ces propos résument admirablement la « mentalité de l’establishment » selon laquelle il est interdit de faire ouvertement le lien entre l’islam et la violence, un lien qu’on ne peut qu’évoquer à mots couverts et en cercles fermés.

« Les musulmans à travers le monde ont la responsabilité de rejeter les idéologies extrémistes qui essaient de s’infiltrer dans les communautés musulmanes.
Que ce soit ici, dans cette mosquée, ou ailleurs dans notre pays et dans le monde, les dirigeants musulmans sont continuellement en train de condamner le terrorisme avec une fermeté sans faille. »

L’équation établie entre le fait de « rejeter les idéologies extrémistes » et le fait de « condamner le terrorisme » montre la « compréhension superficielle » qu’a Obama du défi posé par l’islamisme en le réduisant purement et simplement à de la basse violence politique.
Il suffit d’arrêter cette violence et le problème sera résolu.
Or, c’est loin d’être le cas puisque l’islamisme légaliste présente une menace beaucoup plus grande que certains fanatiques poseurs de bombes.

« Il ne s’agit pas d’un choc de civilisations entre l’Occident et l’Islam mais bien d’une lutte entre l’immense majorité des musulmans qui partout dans le monde sont épris de paix et une infime minorité de radicaux.
Et tôt ou tard, je suis sûr que c’est l’immense majorité qui gagnera la bataille.
Ce sont les musulmans qui décideront de l’avenir de votre religion.
Et je suis confiant quant à la direction qui sera prise à ce sujet. »

J’emploierais une formulation différente pour le dire mais je suis d’accord avec cette opinion.

« Si jamais vous vous demandez si vous avez votre place ici, permettez-moi de vous le dire très clairement, en tant que président des États-Unis :
Vous avez votre place ici, dans ce pays.
Vous avez le droit d’être là.
Vous faites, vous aussi, partie de l’Amérique.
Vous n’êtes pas musulmans ou américains.
Vous êtes musulmans et américains. »

J’approuve également cette déclaration.

« Nous avons la chance de vivre dans un pays où, même si parfois nous trébuchons, même si parfois nous échouons, nous ne cesserons jamais de lutter pour nos idéaux et continuerons à cheminer vers cette union toujours plus parfaite.
Nous vivons dans un pays où, quand on travaille dur et quand on respecte les règles, on peut y arriver, peu importe qui on est et comment on prie.
Il se peut que ça ne marche pas toujours, mais ici, plus que partout ailleurs, le chance nous est donnée pour que ça marche…
Après plus de 200 ans, ce brassage qui fait notre héritage, ce patchwork que représente l’Amérique, ce n’est pas une faiblesse mais bien l’une de nos plus grandes forces.
C’est ce qui fait de nous un phare pour le monde. »

Voilà un discours patriotique et chaleureux peu banal de la part d’un gauchiste qui prend si rarement la peine de dire du bien des États-Unis.
C’est agréable à entendre.

Au final, cette allocution contient beaucoup plus de contrevérités que d’exactitudes, que ce soit des erreurs factuelles, des faux-fuyants ou encore des déformations.
Même s’il est juste sur quelques points, surtout vers la fin, le discours dans son ensemble est un exemple typique de ce qu’Obama peut produire comme médiocrité.

Daniel Pipes
(Adaptation française: Johan Bourlard)

http://fr.danielpi  le 08/02/2016

Une Politique-Fiction Bien Dans Le Vent !

tariq-ramadan-president

« Tariq Ramadan » candidat
à nos présidentielles ?

Monsieur  »Tariq Ramadan », petit-fils du fondateur des « Frères musulmans », vient de faire deux déclarations dont on peut se demander ce qu’elles cachent…

D’abord, il veut devenir français !
Son épouse est française, ses enfants, donc, aussi (car la France reconnaît le droit du sol et le droit du sang) :
Il peut donc sans problème acquérir la nationalité de notre pays (car les personnes ayant le français comme langue maternelle ont le droit d’être naturalisées sans obligation de résidence) sauf si les autorités (M. Valls ?) s’y opposent.
Mais je doute que cela se produise.

Ensuite, il vient de déclarer qu’il faut renouveler profondément le personnel politique de notre pays.
Est-ce une offre de service ?
Pense-t-il à se présenter à la présidentielle de 2017 ?

Monsieur  »Tariq Ramadan » est un homme prudent.
Il n’a jamais dépassé la ligne jaune, contrairement à son frère Hani, qui a écrit que la lapidation de la femme adultère était une forme de purification et qui a vu un complot pro-américain derrière l’attentat du Thalys.

Monsieur  »Tariq Ramadan » est un homme populaire chez les musulmans de toutes obédiences.
Gageons qu’il n’aurait aucun mal à trouver suffisamment d’élus pour le parrainer (il faut 500 signatures pour pouvoir se présenter).
Combien ferait-il au premier tour ?
En tenant un langage consensuel et en persuadant les nombreux musulmans (surtout les jeunes) qui ne votent jamais de venir déposer leur bulletin dans l’urne, il dépasserait sans doute les 5 % des suffrages exprimés.
Pas assez, bien sûr, pour être présent au second tour !
Nous sommes encore loin de « Soumission » !
Dans les 50 ans qui viennent, jamais une majorité de Français n’élira un président islamique, tant le rejet est profond chez les non-musulmans.

Sans doute le scénario que je viens de décrire relève de la politique-fiction et Monsieur  »Ramadan » ne sera pas candidat !
Mais son souhait de renouveler le personnel politique français sonne comme un avertissement.
Pour l’instant, le vote musulman n’existe pas ou presque.
On trouve ici ou là quelques partis communautaires qui se présentent surtout à des élections locales (où ils dépassent parfois 5 % des suffrages mais restent très minoritaires).
Et d’après certaines études, Monsieur Hollande n’a été élu que parce que 97 % des fidèles du Prophète qui ont voté ont glissé son nom dans l’urne.
Mais il n’en sera pas toujours ainsi !

Nous sommes à un tournant.
L’islam, qui a une vision de la société différente de la nôtre, va s’organiser.
Il va essayer d’obtenir, par le poids des urnes, les concessions que nous lui refusons actuellement (voile à l’école, loi sur le blasphème, traduction dans le droit français de la charia, etc.).
Le marché sera simple :

« Je te soutiens mais tu votes des lois qui nous sont favorables ! »

Ne nous leurrons pas !

Le vote communautaire est pour demain !

Christian de Moliner

http://www.bvoltaire.fr   du 07/02/2016

Une bonne fessée pour les « poussifs » et les « ripoux » qui les réveillerait !

Normal 1er Deviendrait-Il « Caméléon » ?

droite

 Gouvernement socialiste,
demi-tour à droite !

Instituer la dégressivité de l’allocation-chômage, comme si diminuer l’indemnisation des sans-travail entraînait automatiquement la création d’emplois…
Non, ce n’est pas Nicolas Sarkozy qui l’a proposé, pas plus qu’il ne l’a fait lorsqu’il était président en exercice.
Il n’aurait pas pris le risque de se mettre à dos l’ensemble des syndicats et des forces de progrès.
C’est un gouvernement socialiste qui prend l’initiative de cette mesure particulièrement « antisociale ».

Déchoir de leur nationalité des citoyens français au seul prétexte qu’ils ont pris les armes contre leur pays…
Non, Marine Le Pen n’a pas, ou pas encore, accédé au pouvoir et, d’ailleurs, il n’est pas dit que, chef de l’État, elle oserait s’attaquer aussi frontalement au droit du sol, voire à l’occasion au droit du sang.
C’est un gouvernement de gauche qui tourne froidement le dos à des principes et des valeurs qui étaient tenus, il y a peu, pour des constituants fondamentaux de son idéologie.

Démantèlement des trente-cinq heures, refonte du Code du travail, et donc remise en cause du régime d’indemnisation le plus généreux d’Europe.
Même dans leurs rêves les plus fous, Monsieur  »Gattaz » et le « MEDEF », qui le demandaient depuis toujours, n’en espéraient pas tant.

Extension de la légitime défense pour les forces de l’ordre, prolongation indéfinie de l’état d’urgence, et donc déchéance pour les nationaux antinationaux.
« Clemenceau » n’aurait pu qu’approuver ce premier pas dans la bonne direction.

Confronté d’une part à la faillite de sa politique économique et sociale, d’autre part aux attentes et aux exigences croissantes d’une opinion qui, sous le coup des attentats récents et dans la crainte de nouveaux attentats, comparables ou pires, est mûre pour aller très loin dans le registre de la prévention et de la répression, François Hollande a ordonné à ses troupes un spectaculaire demi-tour à droite. Valls a triomphé de Taubira, Macron relègue Aubry au placard.

Fuite en avant, dans la panique, mais aussi coup de poker.

Le président de la République dont il n’est désormais aucun geste, aucun mot, aucune décision qui ne s’inscrivent dans la perspective de 2017, compte sur la conjoncture et l’avantage que lui confèrent ses fonctions pour gagner sur l’électorat du centre et même de la droite sans plus se soucier de déplaire sur sa gauche.

Il est prêt à séduire Boulogne, quitte à désespérer Billancourt.

Un calcul audacieux payant pour le second tour, mais qui pourrait bien lui coûter le premier.

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr   du 03/02/2016

Guerre A L’ Islam Déclarée En Corse !

drapeau-corse-5x3

La Corse a raison !

La façade d’une boucherie musulmane a été mitraillée dans la nuit de mardi à mercredi dans la station balnéaire de Propriano (Corse-du-Sud). L’établissement, qui se trouve en centre-ville, a été «atteint par des tirs à l’arme lourde en rafales», indique le procureur de la République d’Ajaccio, Eric Bouillard, précisant qu’il pourrait s’agir d’un fusil d’assaut.

Il n’y a pas eu de victime.

Le Premier ministre Manuel Valls a fermement condamné ce mitraillage en indiquant sur Twitter que «les tirs contre un restaurant et une boucherie halal à Propriano sont des actes intolérables. Ils imposent notre condamnation unanime.»

(http://www.leparisien.fr/faits-divers/corse-une-boucherie-musulmane-mitraillee-dans-la-nuit-a-propriano-03-02-2016-5510867.php)

Valls n’a qu’à bien se tenir et à faire son mea culpa.

Si son gouvernement ainsi que ceux qui l’ont précédé avaient veillé à contre-carrer l’islamisation de la France, il n’y aurait pas de mitraillage de restaurant ni de boucherie halal parce qu’il n’y aurait pas de restaurant ni de boucherie halal qui n’ont pas leur place dans un pays qui prétend veiller au bien-être des animaux et ne pas accepter de revendications communautaristes.

Les articles, les tracts, autocollants, manifestations, arguments… de ceux qui depuis des années tirent la sonnette d’alarme n’étant pas écoutés, il était évident qu’un jour où l’autre des patriotes excédés allaient passer à l’action.
Et on ne sera pas étonnés que cela se passe en Corse.

Si le gouvernement ne fait pas machine arrière, il est évident qu’il y aura de plus en plus souvent d’actes de ce genre, puisque le peuple de France est abandonné et laissé à lui-même.

Bien entendu quand des musulmans entrent en émeute, n’hésitant pas à tirer sur des forces de l’ordre (ici il ne s’agit que de dégâts matériels) la caste politico-médiatique leur trouve toutes les  excuses du monde et leur donne ce qu’ils demandent.
Quand c’est les nôtres, enquêtes, condamnations morales et judiciaires…
bref, lapidation du patriote qui ne veut pas que sa fille porte le voile sauf à être traité de putain, voire violée et qui veut continuer de voir des nus au Louvre ou ailleurs.

L’islam : légitime défiance, disions-nous.

Faudra-t-il dorénavant, devant les actions à la Corse, parler de légitime défense ?

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu   du 03/02/2016

Tous Aux Abris, Propagande Médiatique !

GrosseBertha

 Notre Grosse Bertha !

Les escadrons de propagande s’affairent autour de la Grosse Bertha…
ils s’apprêtent même à allumer la mèche…
des milliers d’obus,
chargés de boules puantes,
de gros mensonges,
d’énormes contrevérités,
de manipulations grossières… etc.
la Propagande, quoi ! et rien d’autre !
ont été stockés près de la batterie de tir, près d’être tirés sur la France et les Français.

Le jour J est arrivé…
La propagande est toujours la même :

C’est celle qui chante la diversité,
qui fait du « vivre-ensemble » le seul horizon possible de la France,
qui tient l’islam pour l’alpha et l’oméga de l’univers,
pour qui le métissage consiste à croiser une race inférieure (les Français) avec une race supérieure (toujours la même) dans le but d’améliorer la race inférieure, etc.

Le prétexte est minuscule.
Il a commencé à arriver sur les médias bien-pensants :
Inter, Canal, Culture, Info, la 2, la 3, Arte, Libé, l’Obs, « l’Immonde und so weiter », comme on disait dans les services de la « Propaganda Staffel ».
Ce prétexte, c’est le clown dont le nom de scène était « Chocolat » (il a pris ce nom ou on le lui a donné à cause de la couleur du chocolat, car ce clown était noir) et qui a connu un immense succès, avec son partenaire « Footit », au Grand Cirque de Paris à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle.
En soi, tout cela est banal.
Quelle signification sociale, politique ou culturelle donner au personnage, certes talentueux, d’un divertissement populaire ?
Aucune.
On ne sature d’aucune signification, quelle qu’elle soit, les succès internationaux du clown « Grock », qui n’était pas noir, mais suisse, ni ceux d’ « Achille Zavatta », qui était Français d’ascendance italienne.

« Chocolat » est un enfant d’esclaves et esclave lui-même :
Il ne connaît ni sa date ni son lieu de naissance…
il n’a pas d’état-civil, pas de patronyme…
peut-être un seul prénom… « Rapha ».
Son identité était d’être esclave, c’est-à-dire un bien dont on pouvait hériter ou que l’on pouvait vendre et qui était destiné à accomplir les tâches les plus basses, sans recevoir quoi que ce soit en matière de rémunération, sinon des coups.
En un mot, l’horreur.
Cela ne se passait pas en France, où l’esclavage est interdit depuis la nuit des temps, ni dans les colonies de la France, où il a été aboli en 1848 – sans doute trop tard, aboli il est vrai au début de la Révolution, il a été rétabli par ce cher « républicain » qu’était Bonaparte.

Cela a commencé à Cuba à la fin des années 1860, il y a donc un siècle et demi.

Cuba était alors une colonie espagnole.
« Rapha » a été vendu, alors qu’il devait avoir une dizaine d’années, à un riche négociant portugais qui a fait de lui un garçon de ferme chez sa mère qui avait un grand domaine en Espagne.
Là, maltraité, humilié, ayant moins de valeur que le bétail, il s’est enfui du domaine et, pour survivre, il a loué sa force de travail dans un cirque ambulant.
C’est ainsi qu’il a pu entrer en France.
Il était doté de qualités physiques exceptionnelles, d’un grand don de mime et il a fait carrière, non pas comme garçon à tout faire, mais comme artiste.
Le clown anglais « Footit » l’a choisi pour partenaire dans le rôle de l’Auguste, souffre-douleur ou tête à claques ou naïf de service, mais qui triomphe des vilenies de son maître autoritaire et stupide.
Il a été peint par « Toulouse-Lautrec »,
filmé par les frères « Lumière »,
recruté par des sociétés de music-hall…
il est allé de succès en triomphes,
gagnant beaucoup d’argent
et vivant à la colle avec une Française, mère de famille et divorcée !

Voilà cavalièrement résumée son histoire.
Quel sens peut-on lui donner, si tant que cette histoire individuelle, assez émouvante, en ait un, autre que celui d’une réussite dans le show-biz naissant qui n’a été due qu’à ses talents ?
Aucun.
Pourtant, si on veut à tout prix « politiser » cette réussite, qui n’a rien d’exceptionnel, la leçon qui peut, à la rigueur, en être tirée se rapporte à la grandeur de la France.
C’est en France que cet esclave a connu la liberté…
c’est en France qu’il a connu la dignité…
c’est en France qu’il a cessé d’être un esclave pour devenir un homme libre…
c’est en France qu’il a appris, adulte, à lire et à écrire…
c’est en France qu’il s’est forgé un destin, lui qui était appelé à n’en avoir aucun.
La France est une liberté pour ceux qui sont programmés à leur naissance (ailleurs dans le monde) à n’être rien.

Pas ça du tout !

Or, c’est la signification tout opposée qui est tirée de cette destinée :
France, terre de racisme et de racistes, même à une époque où ces mots n’avaient pas d’existence…
France, terre de mépris, d’exclusion, de discriminations, de stigmatisations, de haine de l’Autre, und so weiter, and so on, eccetera, e cosi via, etc.
Sa carrière a été exhumée des archives par un « historien » militant, avec beaucoup de guillemets à « historien », mais aucun à « militant » :
cent fois plus militant de chez militant, PC et Ligue, qu’historien.
Il a écrit un livre, rédigé un canevas de pièce de théâtre mis en scène par des régisseurs militants, servi de caution scientifique à un film militant qui va être diffusé dans les salles de cinéma. Vendredi 29, ce militant à connotation historique était invité sur Inter (évidemment) dans une émission « historique » à connotation militante, de 13 h 30 à 14 heures.
« Chocolat » est, selon cet « histolâtre », le papier de tournesol du racisme français.
La preuve :
en 1906 ou 1907, le gouvernement d’alors a obligé les étrangers qui exerçaient une profession en France à se faire enregistrer auprès de la mairie de la commune où ils résidaient.
Ce qu’a fait « Chocolat », qui résidait, revenus élevés obligent, dans un quartier huppé de Paris.
Mais il n’a pas pu se faire enregistrer, l’employé chargé de la chose exigeant, pour remplir le formulaire administratif, que l’impétrant eût un patronyme et un état-civil :
il ne pouvait pas enregistrer quelqu’un sans nom, ni date ou lieu de naissance.
Le militant hystérique a vu là la preuve du racisme de la République, qui a aboli l’esclavage dans les colonies en 1848, mais qui, depuis cette date, n’a rien fait pour que « Chocolat » pût disposer d’une identité comme les autres !
Autre preuve de racisme :
c’est dans le journal « Le Figaro » qu’ont été publiés les articles les plus enthousiastes sur les spectacles de « Chocolat ».
Or la rédaction du « Figaro », à cette époque, était persuadée de la culpabilité de « Dreyfus » :
elle était donc raciste et si elle publiait des articles sur « Chocolat », c’est pour inciter les spectateurs à voir dans ce clown la représentation de l’altérité diabolique.
Ou encore, à la fin de sa vie (il est mort en 1917), « Chocolat » a connu la gêne… la rédaction du « Figaro » (toujours ce même journal satanique) a ouvert une souscription en sa faveur :
les enfants de ses lecteurs ont cassé leur tirelire et leurs parents ouvert leur porte-monnaie (qu’ils avaient épais) pour offrir à « Chocolat » une fin de vie digne.
Mais, selon notre « histolâtre », leur générosité avait pour moteur le seul racisme :
n’avaient-ils pas, pendant plusieurs années, ri de Chocolat parce qu’il était noir ?

A un moment donné, le militant hystérique a été gêné aux entournures quand le militant journaliste qui l’invitait l’a incité à parler de Cuba, île d’esclavage où est né « Chocolat » et île où les Noirs, qui sont pourtant très nombreux, sont relégués dans des zones d’infamie.

Silence embarrassé du stalinien devenu Ligueux, car depuis 60 ans, Cuba est la patrie du communisme réalisé.

Et si le léninisme des « Castro » n’était qu’une ruse pour que les Espagnols de Cuba accaparent tous les pouvoirs et n’en partagent aucun avec leurs malheureux « compatriotes » noirs, encore presque autant méprisés qu’ils ne l’étaient du temps de l’esclavage, et tout ça en beuglant « Viva la Revolucion ! » ?

Dans les années 1980, le militant hystérique de « Chocolat » a abandonné le champ de la lutte des classes (peu rémunérateur) pour celui de la guerre des races.
Cette désertion lui a valu à partir de 1983 et du tournant de la « rigueur », lequel a nécessité que le peuple soit stigmatisé comme raciste pour qu’il consente au fameux consensus de Paris, par lequel les socialos, dont Delors, Hollande et la clique, ont fait régner, partout dans le monde, la finance globale, promotions à la pelle, récompenses, accès à d’innombrables sinécures, dont une direction de recherches aux « zautezétudes » en SS, le bâton de maréchal pour les bons serviteurs de la finance mondiale.

Etienne Dolet

http://ripostelaique.com   du 03/02/2016

Ces médias autorisés sont une engeance vénale qui se prostitue à celui qui paie le plus.
Que sont leurs « zautezétudes » sur le racisme des juifs blancs à l’égard des juifs noirs et leur façon de les intégrer sur la terre d’Israël ?
Cette propagande est un poison  pour tous les humains !

Silence Sur La Vie Des Calaisiens !

Lettre

Nos médias sont muselés !

Lettre aux médias de France et d’ailleurs… !

Merci et surtout bravo !

Il fallait en ce jour pluvieux, que je vous félicite, vraiment, car il doit être éminemment compliqué d’être à ce point brimés dans vos reportages sur la Jungle de Calais et sur l’immigration en général…

Je suis Calaisienne et, sans votre aide, je serais passée à côté de ces migrants émouvants et diplômés que nous voyons dans vos reportages.
Habitués que nous sommes nous ici, à ne voir que le mauvais côté des choses…et des gens.

Mais en y réfléchissant bien, peut-être pourrions nous, pour le bien de tous, et afin que l’information soit juste et équilibrée, échanger nos informations.

A savoir celles qu’on vous donne le droit  de diffuser, contre celles, vécues d’habitants pour le moins ulcérés, oubliés ,occultés et noyés dans le flots de bons sentiments déversés sur les ondes et sur nos écrans de télévision.

Pour vous cet érythréen à bicyclette est un migrant malheureux, qui erre l’âme en peine, dans une ville inconnue, pour nous, et nous nous en excusons, c’est juste celui qui vient de voler le vélo d’un étudiant étourdi qui n’avait que ce seul moyen de locomotion et qui peine à joindre les deux bouts.

Tout comme ce brave ouvrier qui travaillant par quart, se retrouve malmené en pleine nuit, par une quinzaine de migrants, parce que son portable et surtout son deux roues intéressent fortement ceux qui en ont assez, et faut-il le comprendre également, d’arpenter nos rues à pieds.

Et que dire de cette mère de famille terrorisée qui brûle un feu rouge, car trois migrants sont accrochés à la portière de sa voiture  (heureusement fermée) et qui tentent d‘y pénétrer.
Dans sa détresse, elle n’a pas encore compris, si c’est la voiture, son portable ou son argent qui les intéressaient.
Elle préfère aussi ne pas envisager le fait que ce puisse être ELLE.

Finalement, quelle importance, c’est juste une agression, n’est-il pas  vrai, enfin si ce mot là existe encore dans le vocabulaire courant, car nous calaisiens, sommes parfois en droit d’en douter….

Ces migrants qui se déplacent par groupes ne sont pas seulement des étrangers, mais aussi , parfois, allez disons le, des envahisseurs…

Nous y avons perdu le droit de profiter de nos parcs en toute sécurité…

A signaler aussi que ces ventes d’alcool ( illégales) dans la Jungle ont parfois pour résultat de déverser sur nos trottoirs ces étrangers avinés et révoltés ( faut-il aussi le  comprendre ) et qui s’ennuient au point de s’en prendre à coups de sabres aux véhicules garés et malheureusement placés sur leur route…

Nous vous remercions également de ne pas parler ( sans doute dans le but de ne pas effrayer la population ) de ces agressions sur des lycéens qui ont le tort d’avoir leur portable à la main….

C’est vrai, nous devrions changer nos habitudes et cacher systématiquement ce qui serait susceptible de les intéresser…

Mais il faut nous excuser, nous n’avons pas encore l’habitude de vivre en terre étrangère…

Voyez vous Mesdames et Messieurs les journalistes, la population Calaisienne, comme beaucoup de gens du Nord, a le cœur généreux et les bras ouverts…
Mais nous avons un tort, eh oui, c’est d’avoir aussi des yeux pour voir !
Et ce cœur aussi généreux soit-il, s’inquiète de voir ce que devient notre ville et bat pour les enfants qui y grandissent.

Alors si nous pouvons comprendre et nous émouvoir du malheur qui touche ces personnes venues de si loin, nous nous effrayons de les voir si nombreuses et aussi parfois, si exigeantes et indifférentes à nos lois, us et coutumes….

Aussi généreux et accueillant soit-on, on ne s’habitue pas à ce que des étrangers pénètrent chez vous, alors que la table est mise et que vous êtes seule avec vos enfants, afin de se restaurer, provoquant chez vous une belle frayeur et une superbe incompréhension quand les policiers vous annoncent que « sans agression » ils ne peuvent rien faire…

Finalement il est vrai , rien ne ressemble plus à un migrant qu’un autre, puis 7000, vous comprenez ma bonne dame……

Autre habitude à prendre donc (si nous en avons les moyens), rajouter quelques couverts sur notre table pour d‘éventuelles visites imprévues.….

Nous apprenons aussi, parfois, à changer nos habitudes et nos  horaires de travail afin d‘accompagner des enfants à qui l‘ont a volé les cartables à l‘arraché et qui s‘accrochent au nouveau en priant qu’on le leur laisse…

Oseriez vous dire que cette zone de non droit qu’est devenu la Jungle est à nos yeux une bombe à retardement, ingérable et même inquiétante aux yeux de nos élus, où prostitution, drogue et armes se côtoient allègrement, sans que les inquiétudes légitimes des calaisiens, à voir se promener tout ce  monde en ville, n’émeuvent ceux qui, bien plus haut, seraient en droit de s’en émouvoir…

Nouveau aussi pour nous, ces pantalons baissés quand un besoin urgent les prends de soulager une envie naturelle grosse ou petite… !

Les fesses sont à la mode, nous savons qu’aux yeux du reste de la France, nous sommes le trou du cul du monde, mais quand même… !

Il est dommage que l’on ait abattu nos arbres, nous aurions pu nous y appuyer, tant ces choses là, voyez-vous, sont nouvelles pour nous, et si nous devons apprendre dans ces échanges de cultures, comprenez qu’il en est que nous occulterons.

Je ne peux m’empêcher de sourire, faute d’en pleurer, à cette plainte déposée par ces organisations bienfaitrices de l’humanité qui imposent à la ville de Calais l’installation de latrines et le nettoyage du plus grand bidonville d’Europe ( quelle fierté ! ), alors que ces migrants sont incapables en ville de déposer un seul papier sale ou cornet de frites vide dans une poubelle placée à portée de mains.

Allez donc comprendre Charles !

Je me suis émue également, de cette cellule psychologique (dont nous entendons si peu parler dans les médias) ouverte sur le centre du Tunnel sous la Manche pour ses pauvres employés confrontés chaque jour aux intrusions, désespérées et parfois agressives de ces migrants prêts à tout pour rejoindre l’Angleterre.

Ces mêmes migrants, pouvons nous dire (?) clandestins qui en toute impunité font leurs achats de pinces coupantes dans nos magasins d’outillage locaux.

Quand on pense que dans nos avions, des ciseaux à ongle sont considérés comme une arme potentielle… !

Considérant également que les clôtures ainsi saccagées, sont réparées dans la foulée, je me dis, que nous pourrions nous, pauvres calaisiens donner quelques leçons d’économie à tous ceux qui ont définitivement décidé que le « ON MARCHE SUR LA TETE » deviendrait le slogan du problème migratoire à Calais, comme ailleurs en France.

Sachez enfin Mesdames, Messieurs, que cette lettre très ( trop ? ) longue, dont je ne m’excuserai pas, contient à elle seule les réflexions posées par des mois de mépris silencieux de l’ensemble des médias, concernant les simples citoyens dépassés que nous sommes.

Elle ne changera rien, ne fera sans aucun doute jamais avancer les choses et les mentalités, (J’ai conscience de n’être qu’un grain de sable dans l’univers).

Tout juste fera-t-elle réagir quelques internautes, mais qu’importe, je me serai exprimée… !

Enfin !

Une lectrice Calaisienne ulcérée…

Autre Que Réseau Social

Les Réfugiés Se Moquent De Nos Valeurs !

bonnes moeursInterdit En Occident !

Comment apprendre les « bonnes mœurs » aux réfugiés ?

Depuis quelques jours circulent sur les réseaux sociaux, et maintenant dans les médias, les petits dessins croquignolets du guide de bonne conduite à l’attention des migrants rédigé par la « Bayerischer Rundfunk », la radio et télévision publique bavaroise.

Graphisme naïf façon consignes d’urgence dans les avions, on y voit des « mises en situation » barrées d’une croix orange.
Exemple :
monsieur aide madame à monter l’escalier en lui mettant la main aux fesses…
Or, en droit allemand, la main au panier est « streng verboten ».
C’est d’ailleurs généralement le cas en Europe, où les relations hommes/femmes sont censées être fondées sur le respect et l’égalité, choses que nous attendons des populations accueillies sur notre sol.
Oui, mais voilà, pour la majorité de ces hommes venus des contrées ensoleillées du bassin méditerranéen et au-delà, envisager les femmes comme des êtres libres et égaux en droit s’apparente à une révolution copernicienne.
Et encore, je ne parle même pas de respect.

Cette épineuse question a été portée sur le devant de la scène par les événements de Cologne, quand des hordes de jeunes mâles en rut se sont égayées dans les rues à la recherche de proies propres à éponger leurs débordements de testostérone.
Mais on n’a pas attendu qu’un gros million de demandeurs d’asile ait débarqué sur le sol allemand pour avoir conscience du problème.
La plupart des pays européens ont en effet mis en place, parfois depuis des années, des guides et même des cours à destination des immigrés/réfugiés pour tenter de leur inculquer quelques notions de base sur nos codes sociaux.
Le Danemark a même instauré des « cours obligatoires » de valeurs occidentales…
Et pour tous – Allemands, Danois, Norvégiens, Suisses, Français -, les relations entre hommes et femmes sont au cœur du problème.

De l’avis général, la chose la plus difficile à faire entrer dans toutes ces têtes est la notion de « consentement ».
Dans le guide de bonne conduite que les Allemands viennent de réimprimer en urgence, il est ainsi écrit que :

« Les hommes et les femmes sont égaux et ont les mêmes droits.
Quand quelqu’un demande qu’on le ou la laisse tranquille, il faut l’accepter.
Le harcèlement, notamment des personnes de sexe opposé, est strictement interdit. »

En outre :

« Chaque personne, homme ou femme, est libre de choisir son partenaire et de décider soi-même de se marier – ou non ».

Et pour les petits détails de la vie quotidienne, on rappelle que :

« Sourire n’est pas considéré comme une tentative de drague, même lorsqu’on parle avec des inconnus.
En général, une personne qui sourit essaie simplement d’être polie et accueillante. »

Enfin, comme le soulignent cette fois les Belges :

« Chacun/chacune choisit le vêtement qu’il/elle porte et un vêtement sexy » ne signifie pas « je veux du sexe ».

Ces initiatives, on s’en doute, ne font pas l’unanimité.
D’aucuns les jugent particulièrement méprisantes et discriminantes.
C’est le cas, par exemple, de l’architecte libano-britannique « Karl Sharro », lequel a publié sur « Twitter » un petit guide de bonne conduite des Européens au Moyen-Orient :
Y sont vivement déconseillés les chars, les bombes, les gaz de combat, les missiles, etc.
C’est rigolo.
Mais surtout, c’est aussi très facile et très simpliste.

CZFhjFCUsAAmVJC.jpg-large

Car si l’on suit la logique de « Karl Sharro » – celle où nous n’avons rien à faire dans ce Moyen-Orient poudrière, et là-dessus, je veux bien le suivre -, tous ces braves gens réfugiés et demandeurs d’asile n’ont pas, non plus, à se presser aux frontières de l’Europe.

Qu’ils restent donc chez eux à régler leurs problèmes, qu’ils prennent les armes, qu’ils résistent, qu’ils s’entretuent et qu’ils fassent ce qu’ils veulent de leurs femmes et de leurs enfants.
Si nos mœurs ne leur conviennent pas, les leurs me conviennent encore moins.
Chacun chez soi et les femmes seront bien gardées, n’est-ce pas ?

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr   du 23/01/2016

De Petits Amuse-Gueules Savoureux.

humour (1)

Un peu d’humour !

Quelques petites, ou grandes, vérités !

Je suis
responsable de
ce que je dis,

pas de ce que
TU
comprends….

L’ esprit c’est
comme un parachute.

Il n’est utile
QUE
s’il est ouvert.

La vie c’est
comme une glace,

si tu
n’en profites pas
elle te file
entre les doigts.

 

La pilule fait grossir,

SURTOUT
si on l’oublie.

Ce n’est pas en coupant
les oreilles d’un âne

qu’on en fera
un cheval de course.

Les hommes « politiques »
et les « couches »
doivent être changés
régulièrement…

BIEN SUR
pour les mêmes raisons.

DIEU a créé les seins
pour nourrir les enfants,

ON les a siliconés
pour nourrir les chirurgiens.

 

Une « femme » c’est comme
une haie ou du lierre,

si tu ne t’en occupes pas,
VITE
elle part chez le voisin.

Les « hommes »,
c’est comme les poissons:

c’est la « queue » qui
leur sert de gouvernail !

Certaines « femmes »
doivent coucher
pour réussir,

un « homme »
doit réussir
pour coucher.

Les CONS
c’est comme les feux rouges,

tu en as
à tous les coins de rues.

Une seconde chance
ne veut rien dire

Si tu n’as RIEN compris
à ta première erreur. 

Fuir tes problèmes
est une course
que tu ne gagneras jamais.

L’alcool n’est pas la « réponse »,

Mais au moins, il fait oublier la « question » !

À notre époque,

sembler CON
est la meilleure façon
de passer inaperçu.

Tu veux de l’argent…
TRAVAILLE !

Tu veux en gagner…
Fais…autre chose.   

Le trésor public
est le seul trésor
qu’on ne cherche pas
mais

« qui vous trouve tout seul » !

Autre Que Réseau Social

Non, Les Gens N’aiment Pas Que…

 Creche_Noel_Legion_etrangere_militaire

Honneur  Et  Fidélité !

 

Allez, une petite histoire en ce début de nouvelle année,
comme c’est de coutume en cette période !

En plus, ça parle un peu de la Légion étrangère, si connue,
entre autres pour ses superbes crèches célébrant la Nativité,
et ciment d’hommes d’origines si différentes, unis à la France par le sang versé !

La médecine militaire m’a apporté la joie de soigner nombre de légionnaires.

Mais c’est dans la vie civile qu’il m’a été donné de m’occuper de la santé buccale d’un des plus célèbres de ses anciens membres :
« Jean Marie Le Pen ».
Rassurez-vous, je ne trahirai pas le secret médical !

Ce dernier, donc, alors que j’exerçais non loin de La Trinité-sur-Mer, me vint en urgence, amusé de trouver un ancien officier qui, à une époque, remplissait sa salle d’attente de bérets verts et de képis blancs !

Depuis lors, j’ai retrouvé mon Alsace natale, soumise elle aussi, puisque l’on y propose de changer le marché de Noël en marché d’hiver pour plaire à un islam qui lui, par contre, s’interdit toute complaisance à la pensée critique.

Le président d’honneur du Front National, dont la fidélité est proverbiale, vient donc s’asseoir maintenant une fois l’an dans mon cabinet rhénan afin d’y faire contrôler sa « salle à manger ».

Lors du second tour des récentes et antidémocratiques élections régionales, l’édile de ma commune commit un acte d’un courage hors du commun qui mérite d’être signalé et félicité :

en effet, ce quidam trouva opportun de m’assimiler à un praticien nazi, eu égard à la réputation délirante d’un de mes patients cité plus haut.
Ah, c’est du Brassens… sans le talent, évidemment !
On ne guillotine plus, on calomnie au nom des bonnes gens qui n’aiment pas que…

Je me suis donc fendu d’un cours d’histoire, la culture semblant faire de plus en plus défaut dans le monde politique…
Il n’y a pas que dans les banlieues que la seule référence à de Gaulle est d’ordre érectile.

De plus, avec un grand-père mort pour la France et un père « malgré-nous »,
il me semblait être bien loin des nazebroques.

Et en quinze années de conversations sur le fauteuil (pas sur le divan) avec l’accusé « Le Pen », je n’ai détecté aucun propos nauséabond.
Juste un grand cœur rebelle, un amour inconditionnel pour la France ainsi qu’une immense lucidité – la même lucidité avec laquelle je suis revenu de Bosnie.

Cette lucidité qui semble avoir abandonné nombre de nos édiles…

Raoul Martin

http://www.bvoltaire.fr   du 03/01/2016

Les photos de la crèche du dernier Noël ne pullulent pas encore sur la toile mais nos légionnaires, au contraire de  nos oligarques comme  de nos médias autorisés,  nos légionnaires, disais-je, sont chaque année fidèles aux traditions Chrétiennes de notre Patrie, nous les en remercions !

Angela Donne Raison A Notre Marine !

angelamerkel

Angela Merkel

Elle fait passer Hollande et Valls pour des billes !

L’arrogance allemande ne connaît plus de limites. Après avoir mis une pagaille monstre dans toute l’Europe, en se disant prête à accueillir 800.000 migrants, puis en voulant les choisir, et en exigeant que l’ensemble des pays européens prennent ceux dont ils ne voulaient pas, Angela Merkel annonce, unilatéralement, sa volonté de mettre fin partiellement à Schengen, et de rétablir les contrôles à la frontière autrichienne. Autrement dit, parce que les Landers ne peuvent faire face à l’afflux de clandestins que la chancelière appelle de ses vœux, les Allemands décident et se permettent, seuls, parce que cela les arrange, de mettre fin à des règles qui étaient considérées comme l’ADN de l’Union européenne. Comme d’habitude, Hollande passe pour une bille. Bien évidemment, Cazeneuve, qui n’a toujours pas tout compris, annonce qu’il faut respecter les accords de Schengen à la lettre. Cet idiot avait une occasion en or de rétablir nos frontières, notamment avec l’Allemagne, et de protéger ainsi la France de l’afflux qui arrive de l’Est. Non seulement il ne saute pas sur l’occasion, mais il montre que pour la France, c’est quotidiennement « Journée portes ouvertes ».

Rappelons qu’il y a trois jours, Marine Le Pen réclamait l’abrogation de Schengen.

http://www.dailymotion.com/video/x368emf_marine-le-pen-demande-la-suspension-immediate-de-schengen_news

Rappelons la réponse très arrogante de Manuel Valls, quand un député UMP envisageait de sortir de Schengen. Il se faisait vertement tancer, se voyant rappeler à six reprises qu’il fallait être sérieux !

http://www.dailymotion.com/video/x208och_sortir-de-schengen-il-faut-etre-serieux-martele-six-fois-manuel-valls-25-06_news

Cela va, Manu… pas trop mal aux hémorroïdes ?

Paul Le Poulpe

http://ripostelaique.com/schengen-merkel-donne-raison-a-marine-et-fait-passer-hollande-et-valls-pour-des-billes.html   du 13/09/2015

Le Vocabulaire Français S’ Appauvrit !

 censura

Les mots interdits !

Avec Noël sont revenus de grands classiques, le père Noël, la messe de minuit, la bénédiction « urbi et orbi ».
Mais d’autres classiques s’ajoutent à la longue liste des oubliés dans le grand déclin actuel.

Oh ! Il y a beau temps que, de cette fête, on cache tout sens chrétien.
Commémoration de la Nativité incluse.
Mais nous n’étions pas habitués à ce que les plus hautes autorités omettent leur devoir d’état et de convivialité, en adressant un message de sympathie aux chrétiens.
Leurs chaleureux saluts étant déjà pris pour le ramadan, par la célébration de Pessah ou du Yom Kippour, on doit en prendre son parti !
Et puis… les chrétiens ne forment pas une communauté parmi d’autres !
Point n’est besoin de les saluer …

« Eh… psst… Manuel !
T’as raison, ils forment une nation ! »

Nos chers princes « élyséen et matignonesque » avaient sans doute fort à faire avec les vœux à chacune de leurs ex et à leurs enfants ci et là éparpillés.
N’ayant pas don d’ubiquité, ils n’en pouvaient mais !

Notons aussi, et ça c’est vraiment nouveau, l’accélération des mots interdits !
À travers l’autocensure et le savonnage des « Gross Médias »…

Jeudi au 20 heures de « TF1″, cinq minutes de reportage :
Un repas de Noël en faveur des plus défavorisés.
On parla de jeunes bénévoles, de mères venant transmettre le sens du service à leurs petiots, etc.
Très bien, très bien…
Mais où se passait cet accueil pour 200 invités, personnes âgées ou isolées ?
D’où vinrent les 50 bénévoles ?
Tiens donc !
Eh bien, vous ne le saurez point.
Seuls les plus habitués auront reconnu la crypte d’une grande église parisienne.
La crypte ?
Oui, la crypte…
Mais rassurez-vous :
Tout symbole chrétien fut soigneusement flouté – le chœur et sa fresque, la grande croix, etc.
Seul le prêtre eut droit à une seconde d’image durant laquelle les plus pratiquants – vous savez, les 24 % – auront reconnu un col romain.

Il semblait donc malvenu de dire que c’est une communauté chrétienne qui accueillit.
Interdit de dire le lieu.
Mots interdits ?

« France 2″ ?
Il y est aussi proscrit de citer des associations et communautés catholiques pratiquant une charité de proximité.
Témoin un long reportage mardi 23 au 20 heures :
L’on vit l’unique maraude bénévole et médicalisée de France.
Elle est assurée par l’Ordre de Malte dans la région parisienne.
L’Ordre de quoi, dites-vous ?

Quelle misère !
Eh oui, à côté d’images et d’un reportage positif sur l’action humanitaire, on omet de dire ce qui motive ces acteurs :
Leur foi !
Leur catholicité !
On tait leur origine.
On oublie la croix au nom de laquelle ils agissent.
Malte, le nom de l’association fut absolument effacé.
Non dit.
Mots interdits, suite…

Pensez !
Une association issue de l’aide militaire et caritative durant les croisades :
L’Ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte…
On ne peut tout de même pas rappeler que la plus ancienne association caritative du monde exerce encore une action bénévole !

Dites, chers amis journalistes, ça ne vous lasse pas, cette servilité ?

Bertrand du Boullay

http://www.bvoltaire.fr   du 28/12/2015

Parler avec les mains va devenir la seule façon de se faire comprendre dans nos rues !
mieux qu’aux temps préhistoriques, un mondialisme babylonien…on sait ce qu’il adviendra !

Un « Modèle » De Journalisme A Fuir !

Daesh FN

La dernière cartouche inepte :

et , même combat !

Le premier a avoir avancé, sans trembler du menton, que « Daech vote Front National » n’est autre que Renaud Dély, le rédacteur en chef de « L’Obs », plus ou moins placardisé il est vrai, et que plus grand-monde ne prend au sérieux.
Sur France Inter le 19 novembre, il trouvait déjà « quelques convergences de vue entre le FN et les terroristes ou du moins, quelques indices troublants ».

En effet, en voulant « bordéliser » la vie politique, le Front National ferait le jeu de la division et donc… de Daech.
CQFD.

« Alors, certes, on ne dira pas que le FN vote Daech, non bien sûr.
Mais en revanche, ce qui est clair, c’est que Daech vote FN »
,

conclut Dély.

Mais le journaliste n’en est pas resté là.
Le 4 décembre sur le site de L’Obs, il récidivait en jugeant que le FN, en faisant référence à Charles Martel, refusait aux musulmans le droit d’être « des Français comme les autres ».
De quoi « attiser les germes d’une guerre civile dans l’Hexagone.
Un dessein qui apparaît en tous points comme le miroir de celui de… Daech ».

Conclusion ?
Le Front National avec ses « diatribes racistes et ses vitupérations xénophobes » sert « avec zèle » d’« agent recruteur aux djihadistes ».
« Raison pour laquelle, tout à son ambition de déstabiliser la démocratie en France, Daech vote Front national.
Qui le lui rend bien »,
ajoute l’auteur.
Mettre à plusieurs reprises sur un même plan un parti démocratique et une bande d’assassins ne pose évidemment aucun problème déontologique à notre journaliste qui se scandalise par ailleurs de voir Marion Maréchal-Le Pen « souiller » l’historien Marc Bloch en le citant.

Malheureusement, Renaud Dély n’est pas un cas isolé.
Après le « choc » du premier tour, d’autres journalistes ont commencé à reprendre ce discours, probablement dans l’idée de terroriser les électeurs FN en vue du second tour.
Dans son édito du 6 décembre sur « Rue89″ (qui appartient à « L’Obs ») « Pierre Haski » estimait que Marine Le Pen pouvait, au lendemain de son succès au premier tour des régionales, remercier deux acteurs politiques :
le groupe Etat islamique et François Hollande.

Pour « Haski », les attentats du 13 novembre ont « avantagé le parti qui prône la plus grande fermeté » et qui « distille depuis toujours un discours anti-islam pernicieux ».

« C’est exactement le calcul que pouvait faire Daech qui, selon tous les experts, cherche à provoquer la guerre civile, ou du moins de fortes tensions entre Français musulmans et non musulmans »,

ajoute-t-il.

Et comme « des régions présidées par le Front national, c’est plus de discriminations, de stigmatisations, de xénophobie », le parti frontiste se retrouve ici l’allié objectif, voire le complice, de l’État islamique !

Pour finir, citons un article de « L’Express » du même cru, qui pourrait être érigé en modèle de « manipulation par approximation ».
L’article est titré :

« Pour Daech, le FN a raison : les musulmans n’ont rien à faire en France. »

Comment le site de l’hebdomadaire compte-t-il s’y prendre pour faire passer cette (énorme) pilule ?
En citant des « spécialistes », bien entendu.

Sauf que le principe même du recours aux « experts » consiste, justement, à nommer ces experts, ce que « L’Express » se garde bien de faire.
Au début de son papier, « Jérémie Pham-Lé » affirme que :

« selon plusieurs spécialistes [sic], l’organisation Etat islamique (EI) se réjouit de la progression du vote frontiste, constatée lors du premier tour des régionales ».

Quels spécialistes ?
Le lecteur n’en saura rien.

Plus loin, il explique que :

« pour plusieurs spécialistes [re-sic], il existe un lien de dépendance entre les extrêmes, politique et religieux.
Lesquels s’alimenteraient entre eux à travers leurs idées discriminatoires »
.

Enfin, toujours d’après ces spécialistes fantômes, on nous apprend que :

« le FN et l’EI partagent quelques valeurs communes mêmes s’ils sont, en apparence, radicalement opposés ».

Quelles valeurs communes ?
Là encore, mystère.

Mais l’article vire vite à la farce.
En effet, la source principale qui fournit le fond du papier, ainsi que son titre, n’est autre que deux « partisans de Daech »… anonymes eux aussi !
Pour ces derniers, cités par « David Thomson », une victoire du FN pousserait les musulmans « à faire la hijra [émigrer en terre d’Islam, comme la Syrie, NDLR] ».

Et « Nicolas Hénin », journaliste ex-otage probablement atteint du syndrome de Stockholm, d’ajouter que :

« Pour les djihadistes, le FN a raison quand il dit ‘la France aux Français’.
Selon eux, les musulmans n’ont rien à faire dans une société occidentale comme la France, jugée terre de mécréants.
L’EI a tout intérêt à ce que les musulmans se sentent de plus en plus mal à l’aise ».

Ne cherchez pas d’autres sources, il n’y en a aucune.

L’État islamique n’ayant jamais communiqué sur le Front National, l’article de « L’Express », avec son titre racoleur, n’a eu d’autres choix que d’avoir recours à des « spécialistes » anonymes et à des témoignages tout aussi anonymes, tous probablement sortis de l’imagination du rédacteur, pour entretenir cette idée en vogue :
Daech et le FN, même combat !
Un modèle de journalisme…

Une question reste en suspens :
A quand une campagne médiatique pour dévoiler l’alliance historique secrète
entre le Ku Klux Klan et Malcolm X ?

La dernière cartouche de la propagande médiatique : Daech et FN : même combat !

« Toujours pas de communiqué de l’EI pour revendiquer et se réjouir des résultats du premier tour… »

http://www.ojim.fr   du 25/12/2015

« Vae Victis », Disait-On A Rome !

humour (1)

« Malheur aux vaincus ! »

Un jour, un aïeul « d’Astérix », le chef gaulois « Brennos », a dévasté Rome.
Le perdant s’est mis à chipoter sur le montant de la rançon à verser pour calmer le gagnant.
Le Gaulois, toisant le Romain, a augmenté la somme, du seul droit du vainqueur, en prononçant l’historique (?) apostrophe.

Sous tous les cieux, sous toutes les latitudes, à toutes les époques, dans tous les pays, le droit du vainqueur prime le droit du vaincu.
Dans tous les pays ?
Non !
2.400 ans après Brennos, un petit pays résiste.
Dans ce pays, les vainqueurs sont rabroués et les vaincus tiennent le haut du pavé.
On appelle cette étrange coutume « l’exception française » !

Voyez le premier tour des régionales :
L’incontestable vainqueur, c’est le Front National.
Eh bien, ce n’est pas lui qui, au deuxième tour, est ceint de la couronne de laurier, mais ses adversaires battus.
Lui, le vainqueur dans le cœur de près de sept millions de Français, va se faire cuire un œuf.
« Vae victis » ?
Mon œil !

Nord, Sud et Est, trois régions.
Là encore, dans chacune, le gagnant haut la main est le Front National.
Panique à bord !
Les farouches ennemis d’hier aujourd’hui s’embrassent sur la bouche !

« Ah ! Que je t’aime »,

dit Bertrand à Hollande.

« Ah ! Que tu es belle »,

avoue Estrosi à Taubira.
Dans l’Est, c’est encore plus cocasse :
Les socialistes de la liste socialiste supplient les socialistes de ne pas voter socialiste, mais à droite, mais pas trop !
Les « zeureux zélus », la larme à la paupière, n’arrêtent pas de remercier ceux auxquels ils se sont, toute leur vie, opposés.
« Vae victis » ?
Mon œil !

Et puis voilà Bartolone !
Encore lui !
Le « saigneur » du 9-3.
Depuis sa somptueuse villa de « prolo » à deux millions d’euros, il rêvait de Paris, du Grand Paris, de l’immense Paris, où il aurait pu appliquer les méthodes qui ont si bien plombé sa Seine-Saint-Denis désormais ruinée, paupérisée, médiocrisée.
Le rêve s’est fracassé sur une mèche blonde retenue par un serre-tête.
L’Île-de-France a refusé le maquignon.
Plus vaincu que Bartolone, ce dimanche 13 décembre, y a pas !
Eh bien, ses copains l’ont acclamé pour qu’il remonte au perchoir.
« Vae victis » ? Mon œil !

Ce même Bartolone, tel un « Torquemada » de ruisseau, a fustigé d’un doigt vengeur et Neuilly et Versailles.
À l’image d’un vulgaire « Bouteflika », qui bave sur la France et vient se faire soigner au Val-de-Grâce en y laissant une ardoise, Bartolone, pour un pet de travers, se fait hospitaliser à Neuilly, Hôpital américain, s’il vous plaît.
Un individu dépourvu d’une certaine morale, vous dis-je.

Défaite = Victoire…
novlangue…
1984…
« Orwell ».

Brennos, reviens et vire-moi tous ces clowns tristes et remets la pyramide à l’endroit pour qu’enfin on puisse hurler pour de vrai « Vae victis » et reconstruire avec les vainqueurs.

Yannik Chauvin

http://www.bvoltaire.fr   du 23/12/2015

A Quand Le Cochon Halal Répare Tout ?

cochon

Les progrès médicaux !

Demain, nous serons tous réparés avec des parties du cochon !

Il paraît que nous allons vivre vieux, tous autant que nous sommes.
La peau retendue,
l’œil vif,
le cartilage luisant,
les viscères increvables,
la cervelle nettoyée des scories qui l’encombrent…
bref, tous refaits à neuf pour franchir le siècle ¼ en beauté :
horizon 125 ans pour tout le monde.
À ce qu’il paraît, du moins.

Homme bionique, réimplantation de mémoire virtuelle, clonage… tout cela coûte très cher et l’on n’est pas encore sûr que ça marche.
Ce qui fonctionne bien, en revanche, et qui est en voie de généralisation, c’est le remplacement de nos pièces défectueuses par des morceaux de cochon.

On apprenait ainsi récemment, grâce au journaliste santé « Jean-Marc Dupuis », que les progrès en ce domaine sont en effet très avancés.
La prestigieuse revue « Nature » en a dressé le bilan dans sa livraison de novembre. Je cite « Jean-Marc Dupuis » :

« Déjà, il est autorisé en Chine de poser chez l’homme une cornée de cochon.
Aux États-Unis, il est possible de se faire greffer de la peau de cochon.
Ce n’est pas officiellement autorisé mais ce n’est pas non plus interdit.
Une étude menée par l’Hôpital général de Boston a permis d’identifier des dizaines de personnes ayant recouru à cette procédure.
La firme néo-zélandaise « Living Cell Technologies » est en train de faire valider dans de nombreux pays un système d’implantation de morceaux de pancréas de cochon chez l’être humain afin de produire de l’insuline.
Ce système s’appelle « Diabecell » et vise à soigner les diabétiques.
Le chirurgien « Muhammed Mohiuddin », de l’Institut national du cœur dans le Maryland (USA), a implanté un cœur de cochon sur un babouin qui a survécu deux ans et demi à l’opération.
Ayant surmonté les problèmes de rejet d’organe, il estime que la voie est ouverte pour mener l’expérience sur l’homme.
Le chirurgien « David Cooper », de l’université de Pittsburgh (USA), a annoncé en juin 2015 qu’un babouin avait survécu 136 jours avec un rein de cochon, génétiquement modifié lui aussi, pour supporter la transplantation et le rejet de greffe.
« Robin Pierson », qui dirige le Laboratoire de recherches de l’université du Maryland et qui a réalisé des dizaines d’opérations de ce type, tente actuellement de transplanter des poumons de porc sur des babouins.
La difficulté est que les poumons sont constitués d’une fine trame de vaisseaux sanguins.
Cela signifie que le sang du babouin se trouve en contact étroit avec des protéines de cochon (qui constituent les vaisseaux sanguins), ce qui le fait coaguler.
Actuellement, les babouins ne survivent que quelques jours.
Cette technique requiert donc encore des progrès avant de devenir praticable. »

Mais tout cela ne sera bientôt plus un problème, car :

« La firme américaine « United Therapeutics », dans le Maryland, a investi 100 millions de dollars pour fabriquer des cochons génétiquement modifiés.
Ils sont destinés à produire des organes pour les êtres humains.
Elle déclare qu’elle veut “réaliser les premiers essais cliniques en 2020”. »

Réjouissons-nous donc :
C’est sûr, demain, nous serons tous réparés avec des morceaux de cochon.
Certes, ça ne va pas arranger nos affaires avec les islamistes et même les musulmans tout court, lesquels ne manqueront pas d’y voir une odieuse discrimination.
Reste que, pour l’instant, biologiquement parlant, notre frère, c’est bien le cochon.
Il y a, d’ailleurs, longtemps que la sagesse populaire nous assure qu’il sommeille en tout homme.

Alors, si demain vous entendez votre compagnon d’un soir « grouiner » en dormant,
allez donc voir s’il ne l’a pas aussi en tire-bouchon…

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr   du 18/12/2015

Pas Normal Que La France Soit Malade.

F.HOL.5 ans

Quel foutu quinquennat !

Ils sèment le vent et s’étonnent que la tempête menace !
Les bras cassés composant l’équipe de bouffons qui nous gouverne, sont, non seulement, d’une incompétence et d’une arrogance rarement vues à ces postes prestigieux (dépassant même de cent coudées les plus minables parmi leurs prédécesseurs), mais ils poussent l’inconscience jusqu’à se croire intouchables …
même sans doute par les maladies, autrefois éradiquées par le travail des chercheurs mécréants, mais qui grâce au zèle déployé par ces indignes pour couler les nations en les noyant sous une mer de sauvages … font une réapparition en Europe, et particulièrement en France, dans les bagages de ceux qui fuient des pays de misère, inconfort, danger … pour venir saccager ceux qui, par le labeur de leurs citoyens, sont arrivés à un niveau de civilisation qui est intolérable à ces nuisibles.
http://lagauchematuer.fr/2015/06/19/des-scelerats-des-sectaires-des-arrogants-dans-le-quinquennat-de-la-honte/

Pourtant, s’il en est un qui devrait commencer à se faire du souci, c’est bien le sot (cf le Larousse : dénué d’esprit de jugement) ministre de l’Intérieur, admirablement croqué par le talentueux dessinateur « Tcho », accueillant avec force amabilités les hordes de migrants entrés illégalement sur notre territoire.
Parce que ce faisant, ce minable a peut-être chopé sans le savoir, un sale truc apporté en cadeau par ses copains, suffisamment civilisés pour savoir qu’on ne s’invite pas chez les gens les mains vides …

Oui, je sais, je risque de stigmatiser ces pauvres gens, mais ce n’est pas de ma faute, c’est parce que mon pharmacien est en rupture de stock de comprimés « Padamalgam » prescrits avec tellement de persuasion par notre premier ministre dès qu’il est question de pointer du doigt un de ses chéris … alors forcément je me vautre illico dans le nauséabond, mais j’assume !
http://www.rfi.fr/hebdo/20150828-france-maladies-disparues-pauvrete-immigration-vaccination-sante-gale-rougeole-tuber

En octobre dernier on évacuait un camp de migrants installé Porte de Saint-Ouen :

« La situation de ce camp faisait « courir des risques importants aux occupants du site, tant en terme de sécurité routière qu’en terme sanitaire », « plusieurs cas de gale » y ayant été repérés, avait justifié la préfecture de police de Paris dans son arrêté d’évacuation pris jeudi. » >

http://www.france24.com/fr/20151002-camp-migrants-syriens-porte-saint-ouen-paris-evacue

Le journaliste « Manuel Gomez » n’a donc pas tort de poser clairement le problème :

« Chaque fois que j’ai dû voyager en Afrique, au Moyen-Orient, et dans bien d’autres destinations du monde, j’ai dû me soumettre à différentes vaccinations, et je m’y suis plié très volontiers afin de ne pas prendre le risque d’attraper l’une de ces maladies très graves (Tuberculose, paludisme, variole, peste, syphilis, choléra, etc.) car, tout au moins je le suppose, c’est pour une telle prévention que l’on nous oblige à nous vacciner, et non pas pour éviter que nous transportions nos maladies vers ces pays ? » 

http://lagauchematuer.fr/2015/10/24/tuberculose-paludisme-variole-peste-syphilis-silence-sur-les-maladies-apportees-par-les-migrants/

« Beaucoup de migrants ont le SIDA, la syphilis, la tuberculose et de nombreuses maladies exotiques que nous, en Europe, ne savons pas comment traiter. »

Au sujet des migrants, cri d’alarme d’un médecin en Allemagne ! !
http://www.minurne.org/?p=4885
On a beau tenter de nous faire croire que des migrants venus d’Afrique auraient contracté le sida à leur arrivée en France
quand on connaît le degré d’hygiène qui règne dans les régions défavorisées de la plupart des pays africains et le manque criant de médecins,
nous sommes en droit de tousser … rigoler, ou rugir, selon notre degré d’ébahissement devant tant de mauvaise foi.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/12/01/2228901-vih-sida-des-migrants-contamines-apres-leur-arrivee-en-france.html

Parce que dans ce cas il faudrait nous expliquer sérieusement pourquoi l’Etat, sans nous demander notre avis (déjà qu’il ne nous le demande pas pour les importer) dépenserait autant, via l’A.M.E. (Aide Médicale d’Etat) destinée aux miséreux qu’il invite aux frais des contribuables, pendant que dans le même temps les remboursements des citoyens cotisants rétrécissent comme peau de chagrin … ne serait-il pas plus intelligent (challenge difficile pour des bouffons, je le reconnais) de faire soigner convenablement les autochtones afin qu’ils ne contaminent pas les « touristes » impatients de visiter notre si beau pays, voire de s’y installer définitivement ?

Alors évidemment, les premiers servis sont hélas les policiers dont le job est actuellement le plus grand pourvoyeur de dépressifs profonds et de suicidés, tellement leurs conditions de travail sont insupportables et inhumaines … dans l’indifférence ou l’ingratitude générale.

C’est ainsi qu’en juin dernier 5 cas de tuberculose sont constatés dans une compagnie de CRS de Limoges :

« Cinq cas de tuberculose ont ainsi été comptabilisés parmi les 200 hommes constituant la CRS 20.
Selon un témoignage rapporté par « France Bleu Limousin », un premier fonctionnaire a déclaré la maladie, rapidement suivi de quatre de ses collègues, sans que la hiérarchie ne prenne de mesures appropriées pour endiguer le phénomène. »

Mais la hiérarchie policière, préférant satisfaire les « désidérata » des gouvernants, se fout totalement de prendre ces cas au sérieux et « maintient que l’origine de cette épidémie de tuberculose provient de problèmes de santé privés, et que la maladie n’a pas été contractée dans le cadre du service » !

Autrement dit, « circulez, y a rien à voir ! »
Et hop, un problème étouffé, donc qui n’existe pas !

http://www.francesoir.fr/societe-sante/cinq-crs-de-limoges-malades-de-la-tuberculose-linquietude-grandit-chez-les-policiers.

Il est alors encore plus révoltant d’apprendre tout récemment la bassesse du premier ministre, annulant 850.000 € initialement prévus pour moitié aux policiers et aux gendarmes, pour les destiner en douce, à la « coordination du travail gouvernemental » !!!
Comprendre que ce dégoûtant personnage, qui a souhaité que les Français apprennent à vivre avec le terrorisme, n’a pas du tout l’intention de les en protéger …
contrairement aux allégations de ses discours après les tueries du 13 novembre !

http://www.legifrance.gouv.fr/eli/
decret/2015/11/20/FCPB1525740D/jo

Image de prévisualisation YouTube

Avec l’argent des autres

Que par ailleurs ce personnage, occultant superbement l’énorme poutre dans le sien, se permette de pointer du doigt une paille imaginaire dans l’œil d’un adversaire légitime mais qui le gêne parce que porteur de vérités, éructant sur lui des jugements mensongers et diffamatoires, devrait lui devoir d’être expulsé sans ménagement et immédiatement du poste prestigieux qu’il occupe indûment.
facho-isoloir

Je croise les doigts pour que ce jour arrive très vite !
La France n’a pas besoin de guignols à sa tête,
encore moins hystériques incompétents et menteurs !

Josiane Filio

http://ripostelaique.com   du 16/12/2015

Que De Médias Partisans Et Vulgaires !

lecoquierre-1140x897

Engrosser la femelle du
Front national !

Le journal subventionné « L’Obs » via son site « le plus » a publié mardi soir une tribune libre… avant de la retirer assez rapidement !

Car elle fait scandale.

En effet, rédigée par « Thierry Lecoquierre », médecin au Havre, cette tribune libre intitulée « engrosser la femelle du Front National » fait tout simplement l’apologie du viol et du métissage obligatoire pour les électrices frontistes.

«Maitrisons sexuellement les petites frontistes décérébrées, engrossons-les»

explique le plus naturellement du monde ce médecin, qui laisse planer le doute et l’inquiétude sur sa capacité à exercer ses fonctions professionnelles.

« Battons la de nos verges (…), maîtrisons sexuellement les petites frontistes décérébrées, engrossons-les sans hésiter pour la survie d’une humanité souriante. (…)
Fabriquons une descendance crépue.
Blacks, nègres, bougnoules, juifs (…) haut les queues ! (…) haro sur la croupe offerte pour une vaste copulation altruiste …».

etc.

Un appel au viol vite retiré (tout comme l’accès au site du Docteur) par le magazine du trotskiste Laurent Joffrin.
« Caroline de Haas », ancienne militante PS, s’est indignée de cet article sur « twitter », tout en continuant d’insulter les femmes partisanes du FN :

« Le Plus publie un appel au viol des femmes fachos.
C’est une stratégie pour faire monter le FN ?
Champion ! ».

Le docteur « Lecoquierre » a carrément désactivé son compte sous la pluie d’insultes et de menaces qu’il a lui même reçue après la publication de l’article.
Pour sa défense, il avait tenté de se justifier en écrivant :

« amis, j’avais écrit un papier ironique appelant au métissage des cultures et non pas au viol évidemment, qui semble faire polémique ».

Son compte twitter a par la suite était fermé.

Imposer le métissage, violer les récalcitrantes, joli programme …!

« Vous imaginez le scandale, si un partisan du FN avait expliqué dans « Minute » qu’il fallait violer les femmes africaines pour les inciter à quitter la France ?
Le torrent médiatique et politique aurait tout emporté  et des mesures judiciaires auraient été immédiatement prises contre l’auteur ainsi que le journal qui auraient diffusé ces propos. »

explique un militant frontiste nantais.

Pas un mot en tout cas dans la presse subventionnée, concernant les propos de celui qui se fait appeler « Le Dr Coq » .

Qui ne dit mot consent ?

§§§§§§

Je vous laisse en juger 

« La femme frontiste n’apparaît pas moins mammifère que les autres femmes, même si on la sait nantie d’un cerveau reptilien plus proéminent que la moyenne.
Comme tout une chacune, elle est soumise aux humeurs hormonales.
Avec une particularité que l’ethnologie nous confirmerait :
elle mouille surtout devant l’homme brute qui la rabaisse.

La sympathisante FN nous offre assurément des verges pour se faire battre.
Comme elle apprécie la botte et le macho, exècre les idées féministes, jouons son jeu :
battons-la de nos verges.
Prenons-la au mot, prenons-la tout court.
Puisqu’elle nous donne la recette pour métisser le bleu Marine, utilisons-la contre son camp.

Maîtrisons sexuellement les petites frontistes décérébrées, engrossons-les sans hésiter pour la survie d’une humanité souriante.
Comme elles sont sottes et tombent facilement face aux arguments épais, bécasses attirées par la gâchette du chasseur en treillis, les choses devraient être aisées.
Fabriquons une descendance crépue (j’allais dire frisée, mais je me suis fait peur !) au parti d’extrême-droite, crêpons le chignon de « la France aux français » terrorisée par l’altérité.

Refusant les avancées du planning familial,
chaque grossesse débouchera sur un petit métis ou un bâtard,
artiste de demain qu’elle finira bien par adopter.

Blacks, nègres, bougnoules, juifs, gauchistes, romanos, gitans, handicapés, francs-maçons et même mes gays amis solidaires :
haut les queues !
Mettons nos consciences sous l’oreiller, et haro sur la croupe offerte (hélas parfois jolie !) pour une vaste copulation altruiste.
Assurons une multicolore descendance à ce pays qui sombre.

Avec un seul objectif : noyer le poison dans l’œuf.

http://www.breizh-info.com   du  10/12/2015

Il doit abuser du « viagra » ou être un « coq-qui-erre »… sans trouver,  comme un de ses ancêtres.
Il paraît que c’est héréditaire.

Les Bides Du Président En 2015.

rire (1)

C’est Normal Premier !

Je ne veux pas parler de son « bide », de son ventre de sexagénaire bedonnant, mais du bide que notre mal-aimé Président vient de se prendre sur plusieurs plans.

Premier bide

Son appel au drapeau, ces trois couleurs qu’il avait abandonnées au profit du Front national alors que rien n’empêchait les partis les plus à gauche de les brandir.
J’ai bien parcouru les rues parisiennes.
Un drapeau sur cent, sur 500, sur 1000 appartements, avait été hissé aux balcons mais cela n’a pas empêché les télés aux ordres de faire un savant montage de films mis bout à bout pour donner l’impression à leurs téléspectateurs que les Parisiens avaient suivi massivement les recommandations de l’Élysée.
Ce qui, évidemment, était une pure affabulation médiatique pour satisfaire l’ego présidentiel.

Deuxième bide

Et pas des moindres, sa cinéscénie des Invalides !
Une monstrueuse récupération.
Enfin, une tentative de récupération politicienne.
Une mise en scène ridicule digne d’un « Jean-Paul Goude ».
Un discours d’une platitude ahurissante.
Un ton de circonstance qui illustre parfaitement la maxime d’André Gide :

« On ne peut pas à la fois être sincère et le paraître ».

Et le ridicule ne tuant plus, un fauteuil, que dis-je un trône, isolé de tous ses invités, face au vide des pavés de la cour des Invalides.
On l’avait vu dans cette même cour illustre, se courber devant une plaque d’égout alors que le cercueil du malheureux soldat tué au combat était à dix mètres de lui, mais là, trônant seul devant les familles endeuillées par le terrorisme islamiste, il rappelait le dictateur coréen posant assis devant une armée d’officiers.

Troisième bide

Ses pérégrinations à Washington et Moscou pour tenter de rassembler sous sa baguette de chef de guerre les points de vue les plus opposés aux siens.
Au Kremlin, sa persistance à vouloir éliminer « Bachar » (n’est-ce pas, « François » ?) m’a fait un effet pitoyable devant la fermeté affichée par un Poutine plus épanoui que jamais.
Le résultat de cet entretien ?
Laurent Fabius a renié trois ans de sa politique syrienne en admettant enfin qu’il fallait faire confiance à l’armée syrienne – pas la libre -, la vraie armée syrienne.
Poutine aurait-il raison de l’entêtement de son interlocuteur ?

Quatrième bide

La COP21 qui va rassembler à Paris plus d’une centaine de chefs d’État.
Ce qui pourrait paraître comme un réel succès, car peu d’événements dans le monde permettent un tel rassemblement.
La guerre à la pollution dévastatrice créée par l’homme mérite bien une messe, non ?
Eh bien, là encore, tout laisse à penser que derrière les sourires de chacun de ces chefs d’État qui représenteront à Paris près de 7 milliards d’individus pollueurs, derrière les sourires affichés, aucune décision ne sera prise, car l’homme étant l’homme, rien n’arrêtera sa marche en avant à la consommation.

Cinquième bide

Et le summum des bides…sa lutte bidon contre le terrorisme !
Une lutte faîte de paroles débitées après chaque attentat par des promesses sans lendemain.

Une lutte dont il se refuse à nommer le fondement.
Il ne faut surtout pas fâcher la communauté musulmane, alors, interdit de parler d’islamisme et d’islamisation.
Laissons entrer des milliers d’hommes seuls dont lui seul est persuadé qu’ils sont tous des saints envoyé par Mahomet pour nous donner la paix.
Comme vient de le déclarer « Alain Marsaud », fondateur du parquet antiterroriste :

« J’ai honte de nos échecs…
15 ans de carences dans le renseignement de peur de stigmatiser les personnes surveillées…
J ‘ai demandé au Président, à la suite de l’attaque du Thalys, de remettre provisoirement les frontières en place, etc… »

Floris de Bonneville

http://www.bvoltaire.fr  du 30/11/2015

La Corse Chante « Diu Vi Salvi Regina » !

ajaccio

Les Corses honorent les défunts !

Afin d’accompagner « les familles dans le deuil et la douleur », c’est l’hymne corse qui résonnera dans le stade de Furiani.
Le Diu Vi Salvi Regina est « un chant sacré par lequel depuis des siècles la Corse rend hommage aux défunts », explique le communiqué du SC Bastia.

L’hymne corse sera joué pour rendre hommage aux victimes

« Cette décision est incompréhensible »,

a réagi « Jean Zuccarelli », conseiller municipal de Bastia et conseiller exécutif de l’assemblée de Corse, interrogé par le site de BFMTV.

« On pensait qu’il y aurait un consensus pour honorer la mémoire des victimes. »

Selon lui, rien n’empêche de jouer les deux chants.
Comme lui, le président de la communauté d’agglomération de Bastia, « François Tatti », a dénoncé l’absence de l’hymne Français avant la rencontre.

Des inscriptions en lettres rouge ont été découvertes sur les murs de la mairie de Bastia, rapporte France 3 Corse ViaStella, samedi matin, telles que :

« Tristi i e francesi mai » (« triste oui, français jamais ») ou  « dolu francese », « dolu naziunalistu » (« deuil français, « deuil nationaliste »).

La veille, le maire Gilles Simeoni avait lui aussi réclamé que La Marseillaise soit jouée.

La Ligue de football professionnel reste prudente sur la question.

« J’ai demandé à tous les clubs de L1 et de L2 de jouer la Marseillaise »,

a simplement commenté son président, « Frédéric Thiriez », cité par L’Equipe..

Je ne fais de procès d’intention à personne et je pense que tout le monde aura à cœur de respecter ce moment ».

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Diu Vi Salvi Regina

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Dio Vi Salvi Regina

Le « Dio vi salvi Regina » (Diu en Corse) est un chant religieux dédié à la Vierge Marie créé en Italie par saint Francesco de Geronimo vers 1675.
Il est adopté comme hymne national de la Corse lors d’une consulte tenue à Orezza, le 30 janvier 1735, au cours de laquelle les chefs nationaux de l’île décidèrent la séparation de la Corse d’avec la République de Gênes.
La nation corse proclame son indépendance et se place sous la protection de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie dont l’image sera empreinte sur ses armes et ses étendards.

Des sept couplets originels, « Sekli » en interprète les quatre principaux :

Dio vi salvi, Regina
E Madre universale,
Per cui favor si sale
Al paradiso.
Per cui favor si sale
Al paradiso.

Voi siete gioia e riso
Di tutti i sconsolati,
Di tutti i tribolati
Unica speme.
Di tutti i tribolati
Unica speme.

Gradite ed ascoltate,
O Vergine Maria,
Dolce, clemente e pia,
Gli affetti nostri.
Dolce, clemente e pia,
Gli affetti nostri.

Voi dai nemici nostri,
À noi date vittoria
È poi l’eterna gloria
In paradisu.
È poi l’eterna gloria
In paradisu.

Le Radeau De La Méduse Hollandaise.

HOLF-radeau

C’est Normal ?

Ce n’est pas le Radeau de La Méduse, mais ça y ressemble de plus en plus…

Après trois années et demie de pouvoir présidentiel et gouvernemental, les résultats sont calamiteux dans tous les domaines (dette, déficit, croissance atone, chômage) et signent son échec, et ils justifient une comparaison peu flatteuse avec nos principaux voisins et partenaires.

Paniqué par ses sombres perspective électorales, le PS veut envoyer des signaux aux nombreux électeurs qui le désertent.
L’ancien Premier ministre saisit l’occasion pour refaire surface.
La gauche « réaliste » de Valls et de Macron affronte la gauche idéologique de Martine Aubry.
Emmanuel Macron vient à nouveau d’agiter le chiffon rouge en disant tout le bien qu’il pense de la rémunération des fonctionnaires « au mérite ».
Jean-Marc Ayrault propose, par amendement, d’alourdir la redistribution en fusionnant la CSG et l’impôt sur le revenu.
Prendre aux riches pour donner aux pauvres :
Le credo des socialistes qui, immanquablement, les amène à taxer les classes moyennes jusqu’à les décourager !
La France souffre déjà d’une redistribution record, réputée assurer la justice sociale, alors qu’en inhibant l’activité, elle réduit la production des richesses qu’on peut distribuer.
Malgré ce contresens, on va en remettre une couche.

Par un beau paradoxe, le « pragmatique » Manuel Valls tente alors une manœuvre idéologique.

Il sonne le tocsin contre le Front national afin de rassembler les troupes.
Le danger prioritaire n’est ni le chômage, ni le terrorisme :
c’est qu’une région – une seule – puisse être sous la gouvernance locale et très relative de ce parti.
Cet appel au front républicain, ce pain cuit et recuit, peu veulent en manger.

Vouloir rassembler au-delà de son camp et obtenir la division du sien, le mépris distant ou rigolard du camp d’en face :
Il y a des stratégies plus pertinentes.

Pendant que le gouvernement et sa majorité naviguent à la godille sur la mer des Sargasses des réformes plus ou moins avortées et des manœuvres stériles, le président de la République, plus « mondial » que jamais, s’apprête à monter sur le podium de la COP21.
Et voilà que « John Kerry » annonce que les États-Unis ne signeront pas un pareil texte.
C’était bien la peine de jouer les chiens de garde fidèles et dévoués de l’atlantisme jusqu’à imiter Bush junior sur la Syrie et se faire rembarrer, déjà, par son successeur pour, une fois encore, être traité comme quantité négligeable !

Les Français se soucient peu de la COP21.
Ce n’est pas qu’ils soient indifférents aux problèmes de l’environnement.
Ils pensent seulement que leur gouvernement serait peut-être plus utile et plus efficace sur d’autres thèmes parce qu’ils sont plus nationaux.

Le chômage, le pouvoir d’achat, le logement, l’immigration, la sécurité sont autant de questions mal traitées.

Les naissances diminuent, les morts sur la route augmentent comme si le pouvoir s’acharnait à démontrer son incompétence dans tous les domaines, sans exclusive.
Les Français ont certes besoin d’air, mais c’est d’une nouvelle atmosphère politique.
La barque du gouvernement, elle, se remplit de l’eau des échecs et de la colère qui monte.

Christian Vanneste

http://www.bvoltaire.fr/  du16/11/2015

A Mauvais Maître, Mauvais Chauffeur !

Faouzi-Lamdaoui

La malédiction des domestiques.

« Faouzi Lamdaoui », chauffeur de François Hollande mis en examen ?

Du domestique ou du maître, qui est le patron ?
Vaste question, vieille d’avant « Molière » et son « Scapin », de « Guitry » et son « Désiré ».
Car le bougre en gilet rayé sait tout et n’ignore rien des petits secrets conjugaux inavouables aux affaires de plus haute importance.
Homme de l’ombre par excellence, il est dans l’ombre des grands de par sa simple fonction.

Comme nous ne sommes plus au temps des valets en livrée et des cochers de calèches, place aux simples chauffeurs…
Car derrière les vitres teintées des limousines de la République, il s’en passe aussi de belles. Dernière histoire en date ?
La mise en examen de « Faouzi Lamdaoui », chauffeur attitré de François Hollande des années durant, et aujourd’hui mis en examen pour « abus de biens sociaux ».
En soi, cela ne veut pas dire grand-chose, « mise en examen » ne rimant pas fatalement avec « culpabilité »…présomption d’innocence oblige, surtout en matière politique.

Il n’empêche qu’après une enquête préliminaire de cinq ans – Dieu que la justice est rapide en notre pays -, l’on n’en sait guère plus.
Si ce n’est ce qui est déjà « acté », pour reprendre le langage des cuistres :
Soit un « Faouzi Lamdaoui » éjecté par François Hollande depuis déjà belle lurette.
Alors que dans ses années d’eaux basses, le même « Faouzi Lamdaoui » lui tenait lieu d’homme à tout faire, portait sa serviette, devait probablement vérifier si sa cravate n’était pas trop de traviole et s’assurait que Ségolène ne croise pas Valérie de trop près lors de ces fameux « cinq à sept » ayant fait la renommée du défunt Félix Faure, tout en veillant que Julie se tienne à raisonnable distance.
On nous dit que, pour solde de tout compte, François Hollande lui aurait proposé un très subliminal strapontin de « conseiller à l’Égalité et la Diversité »…ce qui ne mange pas de pain, et encore moins de loukoum !

Et voilà notre « Faouzi Lamdaoui » qui rejoint l’interminable cohorte des domestiques tombés en disgrâce.
Tous ont plus ou moins voulu se venger, avec des bonheurs divers et un indéniable manque de résultats.

« Pierre Tourlier », vieux reître d’extrême droite et ancien de l’OAS, a conduit François Mitterrand depuis une époque que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître.
Dans ses mémoires, « Conduite à gauche », il nous dit les galipettes du vieux Florentin.
Mais sans jamais rien trahir.
Il ne s’est pas enrichi dans l’affaire.
C’est l’hypothèse haute.

Un autre qui ne s’est pas refait la cerise sur son boulot présidentiel, c’est « Jean-Claude Laumond », chauffeur de Jacques Chirac pendant un quart de siècle.
Tout au plus dresse-t-il un portrait assez modérément flatteur de la reine mère, « Bernadette », la madone des pièces jaunes ».
Mais lui, au moins, hormis quelques règlements de comptes personnels, ne semble pas avoir piqué dans la caisse.
C’est l’hypothèse moyenne.

L’hypothèse basse, c’est « Faouzi Lamdaoui ».
Lui aussi viré comme un malpropre, aurait-il profité de sa position privilégiée pour mettre un peu de beurre dans son couscous aux épinards, via des société à la comptabilité fonctionnant au doigt mouillé ?
La justice le dira ou ne le dira pas.

Comme le dit l’adage, « Qui veut perdre la foi fréquente son curé… ».
Et trop fréquenter François Hollande, homme n’ayant manifestement foi en rien, ça donne quoi ?
« Faouzi Lamdaoui », manifestement.

Et après l’adage, la morale :

Toujours se méfier des gueux trop longtemps humiliés.

Surtout par des donneurs de leçons de morale, et de gauche, de surcroît.

Nicolas Gauthier

http://www.bvoltaire.fr/  du 06/10/2015

A En Rire Pour Ne Pas En Pleurer !!!

rire (1)

L’étrangère !

Très belle histoire et tellement vraie…À lire jusqu’au bout !

Ce n’est pas un beau roman … mais une histoire si actuelle !!!
Quelques années avant ma naissance, mon père connut une étrangère récemment arrivée dans notre village.
Depuis le début, mon père fut subjugué par cette personne, si bien que nous en arrivâmes à l’inviter à demeurer chez nous.
L’étrangère accepta et depuis lors elle fit partie de la famille.
Moi je grandissais, je n’ai jamais demandé d’où elle venait, tout me paraissait évident.

Mes parents étaient enseignants :
Ma maman m’apprit ce qu’était le bien et ce qu’était le mal et mon père m’apprit l’obéissance.
Mais l’étrangère c’était une conteuse, une enjôleuse.
Elle nous maintenait, pendant des heures, fascinés par ses histoires mystérieuses ou rigolotes.
Elle avait la réponse à tout ce qui concernait la politique, l’histoire ou les sciences.
Elle connaissait tout du passé, du présent, elle aurait presque pu parler du futur !
Elle fit même assister ma famille à une partie de football pour la première fois.
Elle me faisait rire et elle me faisait pleurer.
L’étrangère n’arrêtait jamais de parler, ça ne dérangeait pas ma Maman.
Parfois Maman se levait, sans prévenir, pendant que nous continuions à boire ses paroles.
Je pense qu’en réalité, elle était partie à la cuisine pour avoir un peu de tranquillité.
(Maintenant je me demande si elle n’espérait pas avec impatience qu’elle s’en aille.)
Mon père avait ses convictions morales, mais l’étrangère ne semblait pas en être concernée.
Les blasphèmes, les mauvaises paroles, par exemple, personne chez nous, ni voisins, ni amis, ne s’en seraient permis.
Ce n’était pas le cas de l’étrangère qui se permettait tout, offusquant mon père et faisant rougir ma maman.
Mon père nous avait totalement interdit l’alcool.
Elle, l’étrangère, nous incitait à en boire souvent.
Elle nous affirmait que les cigarettes étaient fraîches et inoffensives, et que pipes et cigares faisaient distingué.
Elle parlait librement (peut-être trop) du sexe.
Ses commentaires étaient évidents, suggestifs, et souvent dévergondés.
Maintenant je sais que mes relations ont été grandement influencées par cette étrangère pendant mon adolescence.
Nous la critiquions, elle ne faisait aucun cas de la valeur de mes parents, et malgré cela, elle était toujours là !

Cinquante ans sont passés depuis notre départ du foyer paternel.
Et depuis lors beaucoup de choses ont changé : nous n’avons plus cette fascination.
Il n’empêche que, si vous pouviez pénétrer chez mes parents, vous la retrouveriez quand même dans un coin, attendant que quelqu’un vienne écouter ses parlotes ou lui consacrer son temps libre…

Voulez-vous connaître son nom ?

Nous, nous l’appelons… Télévision !
Il faudrait que cette belle histoire soit lue par tout le monde.

Attention

Maintenant, elle a un époux qui s’appelle Ordinateur
un fils qui s’appelle Portable
et un neveu pire que tous… lui c’est Smartphone !

Autre Que Réseau Social

Que d’étrangers dans chaque famille !
Avec tous les foyers que compte notre pays notre vie privée est envahie par ces étrangers si peu respectueux de notre vie familiale, de nos coutumes, de notre bienséance, de notre langue Française, surtout de la Vérité !
Chacun sait que les politiciens se servent à outrance des médias -donc des chaînes de télévision- pour distiller subtilement leurs idées dans les cerveaux des gens abrutis par des heures de labeur.

Ne Pas Confondre Race Et Religion !!!

education2-4x3 (1)

Les prouesses de  notre
Education Nationale !

Invitée de l’émission « On n’est pas couché » sur France 2 samedi soir, « Nadine Morano », députée européenne et candidate aux élections régionales, a proclamé que la France était un « pays de « race » blanche« .

« Je n’ai pas envie que la France devienne musulmane« ,

a-t-elle ajouté.

Pour « Knibiehly Yazid »,
« jeune lycéen de 16 ans » :

« l’utilisation choquante et à plusieurs reprises du mot « race » pour cataloguer toutes les personnes n’étant pas de couleur blanche comme n’étant pas françaises doit être dénoncée avec force et réprimandée par l’ensemble de la classe politique du centre et de la droite « républicaine« .

« Yazid » a lancé une pétition sur « Change.org » pour que Nadine Morano soit sanctionnée pour ses propos.

Retirez Nadine Morano de la liste LR-UDI-MODEM aux régionales,
exigez sa suspension du parti Les Républicains et sa démission de son mandat d’Eurodéputée.

Image de prévisualisation YouTube

Elle s’Appuie Sur Des Réalités Historiques

Comme beaucoup ont pu le constater Nadine Morano a encore frappé.
La députée européenne est connue pour ses sorties de routes et propos controversés.
Mais, samedi soir lors de l’émission « On n’est pas couché » c’est une ligne rouge qui a été franchie et même plusieurs fois.
La députée et tête de liste dans son département pour les régionales a enchaîné les amalgames s’affichant clairement raciste, l’assumant et l’affirmant en direct à la télévision.
L’utilisation choquante et à plusieurs reprises par la « députée européenne » et candidate tête de liste LR-UDI-MODEM en Meurthe-et-Moselle aux élections régionales du mot « race » pour cataloguer toutes les personnes n’étant pas de couleur blanche comme n’étant pas françaises doit être dénoncée avec force et réprimandée par l’ensemble de la classe politique du centre et de la droite « républicaine ».
À sa prochaine intervention politique, va-t-elle vouloir exclure tout ceux qui ne sont pas de « race blanche », blonds aux yeux bleus ?
Madame Morano est restée intellectuellement et idéologiquement coincée en 1939…il n’est pas tolérable de l’avoir comme tête de liste parmi nos candidats aux élections régionales ni d’avoir de telles élues arriérées pour nous diriger! C’est pourquoi nous demandons son retrait immédiat de la liste conduite par « Philippe Richert », sa suspension de la campagne des élections régionales et sa démission de son mandat d’eurodéputée.
Nous dénonçons également le mutisme, jusqu’à présent, des cadres nationaux LR-UDI-MODEM.
Si Nadine Morano ne se voit pas suspendue de ses fonctions après des propos racistes d’une telle gravité, affirmés et assumés en plus, beaucoup de militants UDI-MODEM et même LR risquent de ne pas faire campagne et d’apporter leurs soutiens à d’autres listes.
Et si Nadine Morano ne se voit pas suspendue du parti LR nous aurons la preuve que ce parti n’a de républicain que son nom.
Les militants lucides, voulant un vrai changement politique en sortant des discours néfastes du siècle dernier et qui ne veulent plus être traités de « tous pourris » par 80% de leurs propres concitoyens.

Knibiehly Yazid
Strasbourg, France

Change.org

Sentez Que Nous Sommes Chez Nous!

coupdepoing4x3 (1)

Rennes se réveille !

Lassés de se faire taper sur la gueule, les Gaulois se réveillent.

Alors que j’officiais ce week-end, au sein des locaux de mon employeur, quelle ne fut pas mon agréable surprise de constater une espèce d’effet, un sentiment de réveil… je ne sais pas… en tout cas, des réactions de la part d’usagers, que je n’avais pas entendues depuis trop longtemps.

1-Premier citoyen reçu, un brave étudiant, gaulois, vingt ans, bien bâti, qui a eu dans un premier temps le courage d’intervenir pour protéger deux autres étudiants, qui se faisaient molester par une tribu d’africains.

Le motif de ce tabassage, raciste, puisque les deux victimes étaient blanches, n’est autre que le vol d’un sandwich (kebab), volé par un des africains, à un des « face de craie »…. mécontent, qui a dû le faire savoir et qui s’est fait bien évidemment « démonter la tête », à 8 contre 2….

Et là, intervient notre « héros », qui sûr de ses 4 années de « taekwondo », se faisait un plaisir (sic) de s’occuper de ces « bonobos » en furie.

Las, c’était sans compter sur la compassion humaniste d’un de ses amis, qui l’a empêché d’exercer son art martial, sur ces parasites….

Résultat, il se détourne et reçoit un coup de bouteille en pleine tête, et les courageux guerriers « balouba » prennent la fuite…
et ben, oui, il n’est pas tombé au sol, il était toujours debout, donc il y avait encore un risque…..

Je peux vous dire, qu’après notre entretien, ce brave citoyen, a pris bonne note de mes conseils et que la prochaine fois… il laissera libre cours à ses techniques.

En plus il avait un discours patriote qui m’a bien plu… aussi lui ai-je donné votre site, qu’il ne connaissait pas, et également celui de Minurne, de F.desouche et de Electre….

Sûr qu’il en fera bonne publicité.

Donc première réaction.

2-Arrivent ensuite, deux autres étudiants, gaulois, avec la tête comme des compteurs à gaz, agressés également, le même soir, au même endroit, mais cette fois ci par une troupe de « chances pour la France » en razzia….

Ils étaient deux, les autres étaient dix… ils n’avaient pas l’esprit au combat.. ils ont eu TRES mal, mais leur discours m’a rassuré, et leur envie de faire payer à ces crevures (sic) bien présente…
Ils ont donc pris bonne note de mes conseils…..

Je pense que la chasse est ouverte pour eux maintenant…..

3-Ensuite arrive une charmante dame, dont je n’ai pu hélas recueillir les déclarations, étant donné qu’elle venait se plaindre de la présence envahissante d’étrangers agressifs et arrogants, dans SA ville de RENNES, m’expliquant qu’elle avait quitté le sud de la France parce que ce n’était plus la France, et qu’elle pensait qu’en Bretagne il n’y en avait pas tant que cela… raté, ils sont partout.

Du coup elle m’a dit qu’elle partait en Australie parce que là-bas au moins, les dirigeants avaient des couilles (sic).

4-Le samedi, suivant, une jeune fille est agressée dans la rue par quatre jeunes racailles basanées en goguette (main au fesses, arrachage de cheveux, coups et vol de portable)…. et là, miracle, ou effet Thalys… des gens interviennent et interceptent un des agresseurs… qui donnera ses « frères » aux enquêteurs… et hop, mise en examen… parce que évidemment, ces foutriquets de 15 ans ont déjà des casiers bien chargés….et des éducateurs (manifestement super efficaces).

En 15 ans de présence à RENNES, ville de bobo-gauchos-collabos depuis 35 ans, je n’avais jamais vu des gens intervenir… sauf à enquiquiner et filmer les méchants policiers quand ils arrêtent les malfaisants, des fois qu’un coup serait donné, hein !

Mais que se passe-t-il, les Français seraient ils en train de se réveiller ?

A bientôt.

GERONIMO

http://ripostelaique.com/  du 20/09/2015

Le Gaulois Sans Dents Mais Pas Con !

patrioteenerve (1)

Tout frais du jour  !

Un Gaulois exprime son ras-le-bol aux politiciens, aux musulmans et aux bobos.

Quand un Français de cinquante ans exprime son ras-le-bol aux politicards qui nous gouvernent, aux musulmans qui pleurnichent et aux bobos qui nous traitent de fachos et de beaufs avinés en permanence, cela décoiffe dur. Les paroles sont fortes, mais pleines du bon sens de l’homme de la rue, ceux qu’ils appellent les cons et les sans-dents. Avec des mots simples, il explique ce qu’est la France, son histoire et son mode de vie. Durant ces quatre courtes minutes, ce Gaulois exprime l’exaspération du peuple de France devant ce qu’il doit subir quotidiennement. Manifestement, l’homme paraît prêt à descendre dans la rue, et pas les mains vides, si l’explosion populaire qu’il appelle de ses vœux se met en place. Mais comme il le dit, c’est juste parce qu’il est vraiment en colère…

Jeanne Bourdillon

Image de prévisualisation YouTube

« Un con qui s’énerve,
ça vaut un paquet d’intellos »

Faut que j’te dise…
Paraît que la colère c’est comme la merde
Et que si trop bien élevé je la laisse pas sortir
Ravalant poliment insultes et paroles acerbes
C’est moi qui à l’intérieur vais finir par pourrir

Alors aujourd’hui j’vais te peiner mais faut que j’te dise,
Que tu commences mon frère à bien m’gonfler
Et qu’ça va pas tarder avant qu’je tombe la ch’mise
Pour distribuer quelques claques et puis quelques branlées

A tout seigneur tout honneur et toute déférence due
Je commence par vous Messieurs qui nous gouvernez
Pour vous prévenir de vous méfier de la rue
Où vos têtes pourraient bien un jour se balader

On en a marre de vous Messieurs, Mesdames les puissants
Vos mensonges, vos lâchetés, votre mépris pour nous,
Votre façon d’vous croire au-dessus des « sans-dents »
Vos gueules de bons apôtres et puis vos ventres mous…

On en a soupé de tout ça, de vos belles paroles et de vos regards purs
La main sur le cœur, tout près du portefeuille
Méprisants avec les faibles et mous avec les durs
Vous êtes juste de la merde en couche… comme un millefeuille !

Ce serait bien que vous arrêtiez un peu de nous mentir
D’nous filer des leçons de civisme, de morale, de fraternité
D’nous taxer, nous imposer, nous verbaliser à n’en plus finir
D’nous expliquer comment pas boire, bien conduire, pas fumer !

On est lassé de vous, va falloir que vous le compreniez
Droite ou gauche vous vous foutez de nous, on s’en est rendu compte
Et bientôt c’est vos têtes qu’on mettra dans un panier
Faut vous méfier les gars, en bas y’a la colère qui monte !

A Toi maintenant mon poto Musulman, faut que j’te dise…
J’en ai marre de ton cinéma, de ton voile, de tes mosquées
Tes revendications, tes colères et puis tes vantardises.
Si t’es pas bien ici regarde bien mon doigt en direction d’Alger

Va falloir que tu comprennes et j’te mets les points sur les « i »
La France c’est une terre chrétienne depuis 2000 ans
Notre culture à nous c’est des églises des fermes et des mairies
Des bistros, des jolies femmes, des rires et puis des chants

Si ici tu te sens pas chez toi, ben t’as sans doute raison
Tu voiles ta femme tu t’mets à 4 pattes pour honorer ton dieu
C’est ton droit mon pote mais au sein de ta propre maison
Et ici t’es dans la mienne et je compte pas vider les lieux !

Alors puisque tu veux la guerre on va te la filer…
Nos allocs, nos hôpitaux, nos écoles ça t’a pas plu ?
Pas d’blem mon frère on va changer notre façon de te traiter…
Si t’aimes pas les câlins y nous reste le coup d’pied au cul !

Tiens et puis toi qui t’indignes de mes propos,
Le cul posé sur tes coussins, la bonne pensance en étendard
Toi la victime offerte amoureuse de son bourreau,
L’humaniste niais, le bobo-écolo, l’idiot utile, le bourdon sans dard

Toi l’homoncule de salon que la télé Bernard Henri Lévise,
L’indigné de Face Book, le révolutionnaire de salle de bains
Toi aussi mon poto, j’vais te peiner mais faut qu’j’te dise
Que tant que tu t’contentes de l’ouvrir ta grande gueule elle sert à rien !

A force de t’la faire mettre tu fais d’l’écho avec ton fion
Tu penses mon frère et t’as de nobles idées
Mais contre une lame affutée tes principes valent pas un rond
A toi de voir si tu préfères être chasseur ou bien gibier !

Ouais je sais ma p’tite colère elle sent le beauf à plein nez,
Le franchouillard aigri, le facho aviné, le commando de bistro
Mais tu vois j’trouve que depuis quarante ans on a trop pensé
Et qu’un con qui s’énerve ça vaut un paquet d’intellos !

J’en ai marre des bonnes pensées et des bonnes paroles
De l’intelligence, du respect, de la finesse et de l’analyse
Moi j’ai 50 piges bientôt l’cancer, le diabète et le cholestérol
J’ai envie d’rigoler encore un peu entre deux dialyses !

Ma gamine est élevée, j’ai bien rigolé, ma vie est faite
Alors ma foi s’il fallait mettre un flingue au bout d’mes idées
J’sais bien que, pour moi, ça durerait pas très longtemps « perpète » !
Enfin j’dis ça sans doute parce que j’suis un peu énervé…

 

http://ripostelaique.com/  du 19/09/2015

 

Tout simplement BRAVO !

Toujours A Chercher Des Problèmes !

burkasiraq-3 (1)

Si BlaBlaCar interdit la liberté de choisir ses co-voiturés,
c’est l’arrêt de mort de cette entreprise !

« Sos racisme » prétend imposer partout SA vision du monde.

Vision du monde qui, comme chacun sait, restreint considérablement la liberté d’expression et la liberté de chacun.

Le « vivre ensemble » qui n’est trop souvent que le « supporter l’inacceptable et se faire avoir ».

« Sos racisme » prétend donc mettre son nez dans ce qui ne le regarde pas, une fois de plus, et imposer, de gré ou de force, à « Blablacar » d’inscrire dans son règlement intérieur l’interdiction des discriminations, autrement dit le libre choix de ses compagnons de route par celui qui met à disposition quelques places dans sa voiture en échange du partage des frais.
(http://www.sosracisme-rhonealpes.com/index.php/rhone2/146-blablacar-doit-introduire-une-clause-de-non-discrimination)

Quelques suggestions

Alors, interdiction de refuser l’alcoolique à 2 g susceptible de créer un accident ?

Alors, interdiction de refuser le camé en manque ?

Alors, interdiction de refuser le défonsé hors d’état de se contrôler ?

Alors, interdiction de refuser celui qui pue et va lever le coeur de ses compagnons de voyage ?

Alors, interdiction de refuser celui qui est violent, arrogant, insultant ?

Alors, interdiction de refuser le raciste qui vous prend la tête avec des propos xénophobes, homophobes, sexistes…

J’en passe et des meilleures ?

J’en appelle à nos lecteurs pour tirer la sonnette d’alarme ! et insister auprès de Blablacar afin qu’ils n’obéissent pas aux injonctions de l’officine liberticide et qu’ils garantissent la liberté de chacun.
Sauf à voir leur entreprise finir en eau de boudin…
Si on n’est plus sûr de rien, si on doit partager des centaines de kms avec des gens qui vous insupportent, on finira par ne plus proposer la moindre place dans sa voiture.
Et ce sera légitime.

https://www.blablacar.fr/contact

contact@blablacar.com

Christine Tasin

Le blog de Christine Tasin  du 14/09/2015

12345...10

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43