Archive | TROQUET Flux RSS de cette section

Nous Priver De Nos ToutesTraditions !

saucisson-pinard (1)

À Tourcoing,
on n’aime pas le boudin.

Les Tourquennois ne sont vraiment pas vernis, ces temps-ci !
Après avoir vécu, six jours durant, un véritable état de siège, les voilà, ce samedi, privés de spectacle !

La cause ?
L’annulation, par la mairie (étiquette *Républicains*), de la venue de la compagnie belge « Thank you for Coming », qui devait se produire sur le thème « de la condition féminine et l’homme comparé à un cochon ».
Si, dans un premier temps, l’évocation du « cochon » n’avait pas fait tiquer les élus locaux, en revanche, auprès du premier adjoint au maire, « Didier Droart », le titre du spectacle « Boudin et chansons » ne passe pas… ou plus.
Et l’élu de justifier sa décision par le caractère« inapproprié dans le cadre d’une fête de la musique ».
Le rapport ?
Aucun.
Parce que le motif d’annulation est ailleurs.
Et il n’est pas bien loin :
En bon *Républicain*, « Droart » ne veut pas « qu’on choque » une partie de la population de confession musulmane, ni que l’amalgame soit fait avec… les apéritifs organisés par l’extrême droite !

Aucun rapport entre sauciflard, pinard et… « extrême drôate » !

De plus en plus préoccupants, ces coups de butoir émanant de représentants de la communauté musulmane à l’encontre de nos traditions culinaires.
Encore plus inquiétant de constater que les élus – parfaitement conscients du phénomène – devancent ainsi toute éventualité de mécontentement, voire de représailles, de la part d’individus se réclamant d’une religion « de tolérance ».
En tout cas, le signe irréfragable que les « valeurs républicaines » dont on nous rebat les oreilles travaillent la France au corps pour la faire tomber.

Mais le plus « drôle » dans cette affaire, c’est le double langage singulier de la Compagnie Boudin et chansons.
Selon son metteur en scène, « Sara Amari » – elle-même musulmane :

« Oui, le cochon peut être un tabou […]
Doit-on laisser à quelques « pseudo-nazis » le droit de mettre le cochon en étendard ? »

Le rapport ?
Toujours aucun.

Caroline Artus

http://www.bvoltaire.fr/  du 12/06/2015

Toujours pas un mot sur ces échauffourées comme sur cette annulation !

Et Le Droit De Vote Chez Nos Voisins ?

referendum1 (1)

Droit de vote des étrangers

Les Luxembourgeois votent aussi mal que les Suisses !

Décidément, les peuples sont incorrigibles, même ceux qui apparaissent comme les meilleurs élèves de l’Union européenne !
Ainsi, les Luxembourgeois, qui comptent 46 % d’étrangers dans leur pays (majoritairement issus du Vieux-Continent) étaient-ils invités ce dimanche à s’exprimer sur le droit de vote, aux élections législatives, de ceux qui séjournent dans le pays depuis plus de dix ans.
Précisons que les trois principaux partis du pays, libéraux, socialistes et écologistes, appelaient à voter oui, au nom d’une modernité revendiquée.

Et cela fut la catastrophe !
Pire que les Français en 2005, pire que les Suisses sur les minarets ou l’immigration !
Les électeurs du Grand-Duché (où le vote est obligatoire) ont massivement refusé, à 78,2 %, le droit pour des étrangers de désigner les dirigeants de leur pays !
De même, ils ont balayé la proposition (défendue en France par l’inévitable « Mamère ») d’accorder le droit de vote aux jeunes de 16 ans.

S’ils avaient mieux voté, les Luxembourgeois auraient permis à tous nos dirigeants français politiques, syndicaux ou associatifs, de s’appuyer sur ce scrutin pour mettre en place les réformes accélérant la disparition des Etats-Nations souverains.

Message très négatif pour les dirigeants de l’Union européenne, derrière les « UMPS » européens « Juncker-Schulz », qui veulent imposer un quota de ce qu’ils appellent des migrants (nouveau subterfuge sémantique pour ne pas dire clandestins), venus majoritairement d’Afrique, à l’ensemble des pays du Vieux-Continent.
Nul doute, dans leur esprit, que ces nouveaux venus sont appelés à devenir citoyens, et donc de nouveaux électeurs.

Très mauvaise nouvelle pour l’ensemble de la gauche, et la droite « Kosciusko-Juppé », partisans d’élargir le droit de vote aux immigrés, contournant ainsi toute référence à la nationalité, et minorisant plus rapidement l’expression de Français qui votent de plus en mal.

Camouflet pour « Cambadelis », qui explique qu’il ne sait ce qu’est l’Identité nationale, à laquelle il oppose celle de la République, pour mieux justifier une politique migratoire de remplacement du peuple français.

Information scandaleuse pour « Besancenot » (qui s’est pris une droite magistrale par un CRS en s’opposant à la levée, à Paris, d’un rassemblement de clandestins), qui ne paraît heureux que quand les immigrés arrivent en masse en France, et lui procurent, du moins l’espère-t-il, un nouveau prolétariat pour remplacer ces salauds d’ouvriers, qui votent « FN » de plus en plus nombreux.

Désastre pour ces quatre députés Verts, derrière « Mamère », toujours lui, qui voulaient ouvrir tous les postes de la Fonction publique aux ressortissants étrangers, faisant voler en éclat une préférence nationale qui ne dit pas son nom.

Horreur pour « Parisot » et ses amis du « Medef », qui veulent la libre circulation et installation des travailleurs étrangers, pour tirer les salaires vers le bas et casser les protections sociales solidaires.

Finalement:
-de même qu’ils ont supprimé le mot « race » de la constitution (mais pas encore du vocabulaire),
-de même qu’ils veulent nous imposer une théorie du genre faisant fi de la nature,
il ne reste plus à nos politiciens, au nom du refus de toute discrimination, qu’à interdire le mot étranger, à transformer tout habitant de la planète en citoyen du monde ayant le droit de voter là où il se trouve, à constituer un délit de nation qu’on ajoutera au combat antiraciste et à dissoudre les partis qui osent encore défendre l’idée de frontières.

Et bien évidemment, pour compléter le dispositif,
il faudra rendre les référendums illégaux en Europe,
puisque les peuples font toujours le contraire de ce que préconisent les dirigeants !
(NDLR : En Belgique, la constitution interdit l’organisation de référendums.)

Pierre Cassen

http://www.bvoltaire.fr/  du 10/06/2015

Orage A Poitiers Sur Le Congrès P.S. !

rose-aux-epines-300x288 (1)

Un invité au congrès du PS.

L’ancien ministre socialiste publie une tribune dans le «Journal du dimanche», avec Mathieu Pigasse, dénonçant la politique de François Hollande.
A Poitiers, certains élus y voient une «insulte aux militants», d’autres un «esprit libre».

Il leur a pourri leur dernière journée de congrès.
A Poitiers ce dimanche matin, les hauts responsables du Parti socialiste pensaient n’avoir qu’à couronner leur premier secrétaire « Jean-Christophe Cambadélis » et faire croire que le PS était enfin rassemblé derrière François Hollande et Manuel Valls direction 2017…
Absent de ce 77e congrès et en retrait depuis qu’il s’est fait virer du gouvernement fin août 2014, l’ex-ministre de l’Economie s’est invité à Poitiers, via une tribune dans le « Journal du dimanche », avec le banquier d’affaires « Matthieu Pigasse ».

«Vous auriez vu la tête hier soir des Vallsistes !
Je suis hilare…»

se marre un jeune cadre PS, proche de Montebourg.

Dans leur texte, « Montebourg » et « Pigasse » cartonnent François Hollande et sa politique… Française, comme européenne.
Ils écrivent :

«Hébétés, nous marchons droit vers le désastre.
C’est la démocratie qui est cette fois menacée.»

Ils dénoncent :

«l’absurde conformisme bruxellois […] devenu une gigantesque fabrique à suffrages du Front national».
«Au fil des alternances, les Français votent en conscience pour la « rupture » ou le « changement » mais s’aperçoivent que la politique économique – donc européenne – qui s’ensuit est toujours la même.»,

poursuivent-ils.

«Tout président élu commence par aller faire ses génuflexions à Berlin puis à Bruxelles, enterrant en 72 heures ses engagements de campagne.»

La charge est lourde :

«Ceux qui nient l’existence de l’austérité en prétendant que les salaires n’ont pas baissé (heureusement !) doivent ouvrir les yeux sur les pertes réelles et sérieuses de revenus pour les Français moyens :
cette politique répand la colère, le dépit, la violence chez des millions de nos concitoyens qui s’estiment bernés, trahis et abandonnés

Ils prônent une :

 «coalition des pays européens favorables à une stratégie européenne de baisse d’impôts en faveur des ménages».

«C’EST PETIT»

«C’est lamentable…»

Accoudé à une table haute à l’extérieur du Parc des expositions de Poitiers, « Didier Guillaume », patron des sénateurs PS regrette de voir « Montebourg » «faire ça aujourd’hui».

«C’est petit, c’est fait pour péter le congrès mais il n’y arrivera pas, et puis faire une tribune avec « Pigasse », je suis pas sûr que ça plaise à l’aile gauche.»

dit-il
Au contraire, son ex-compagnon de route, « Christian Paul », désormais un des chefs de file de l’opposition interne au PS, se montre heureux de cette invitation surprise :

«Qu’il y ait des esprits libres, qui viennent en renfort, c’est une très bonne chose !

explique-t-il.
« Sinon, le sujet du jour, c’était la « Camba story ».
Depuis des jours, on n’entend que le ronron de la pensée unique.»

«On ne voulait pas sortir de ce congrès avec cette fausse unité qu’on nous vend depuis deux jours,

justifie-t-on dans l’entourage de Montebourg.

Arnaud considère que le PS est mort, le déroulé de ce week-end valide sa thèse.»

Sauf que l’ex-ministre de l’Economie a toujours sa carte à la fédération PS de Saône-et-Loire et envoie régulièrement quelques cartes postales à ses ex-camarades du gouvernement.

«A Poitiers, il y a le PS.
Dans le 
« JDD », il y a « Arnaud Montebourg »»,

a lancé le porte-parole du gouvernement, « Stéphane Le Foll » assailli par les caméras.

«Il est bon en com’,

s’amuse le sénateur maire d’Alfortville, « Luc Carvounas », proche de Valls.

Mais j’aurais préféré qu’il vienne le dire ici, à Poitiers.»

Pas content de se voir voler sa journée par « Montebourg », « Cambadélis » a dénoncé, lui, une «insulte aux militants».
Valls y voit une sortie pour occuper «une partie de la presse qui a besoin de la castagne».

Un responsable parisien glisse, résigné sur l’état du PS : 

«C’est là que tu te rends compte que le débat n’a plus lieu ici.»

Lilian Alemagna

http://www.liberation.fr/politiques/2015/06/07/hebete-montebourg-s-invite-au-congres-du-ps_1324681  le 07/06/2015

Le PS Est A Poitiers, Le Peuple Danse !

islamophobie (1)

Nous jouons en Français,
nous sommes en France.

 

 

Image de prévisualisation YouTube

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

§§§§§§

Notre soutien à Christine Tasin et son long combat !

Un Rêve Impossible, Sait-On Jamais ?

pollution-300x290 (1)

Chefs d’entreprise, entrepreneurs,
BARRONS-NOUS !

Les lois s’empilent, les conditions empirent, et les jurisprudences nous sont de plus en plus défavorables.

Il nous faut maintenant justifier de la non-augmentation des salariés !

Le droit du travail, les CHSCT, les impôts et taxes, plus rien n’est à notre avantage.
Je propose donc que chacun d’entre nous, les preneurs de risques, les faiseurs de rêves, les créateurs, les magiciens qui savent convaincre les investisseurs, partions de France, que nous allions sous d’autres cieux employer d’autres femmes et d’autres hommes, en les payant mieux que leur industrie locale ne les paie, parce que nous conserverons nos clients habituels, aux tarifs habituels.

Je propose qu’on déshabille entièrement la France de toutes ses entreprises privées,

ne laissant à la République qu’une coquille vide,

un grand cimetière de chômeurs par millions,

que l’État ne saura plus comment nourrir.

Lorsqu’une femme veut que son mari ingrat constate de visu l’importance réelle de ses efforts quotidiens et de sa présence discrète, il lui suffit de quitter le foyer une semaine pour que l’homme pleure.
Il faut faire de même avec nos entreprises.
Il faut vider la France, la vider de ses employeurs, la vider de ses riches, la vider de ceux qui travaillent de janvier à août pour payer les impôts.
Il faut que nous partions tous, afin d’assécher une bonne fois pour toute les ressources financières de cet État qui distribue à vau-l’eau le fruit de notre travail.
Et des millions pour l’AME.
Et des millions pour les « réfugiés ».
Et des millions pour les chômeurs.
Et des millions par-ci, par-là.
Des subventions aux associations.
Des subventions à la presse collaborationniste.

Nous ne voulons plus payer sans choisir où va notre argent.

Car c’est bien de notre argent qu’il s’agit !

Nous ne voulons plus prendre de risques et développer des entreprises pour nourrir des syndicats et employer des invirables.
Mais comme nous voulons rester dans la légalité, et puisque la grève de l’impôt est interdite, alors nous devons partir.
Quitter la France.
Vider les ressources de la République qui nous hait tant.
Montrer à la France à quoi elle ressemblerait sans nous.

Partons.
Laissons les clefs à Juppé, Sarkozy, Hollande, Valls, Mélenchon, etc.

Regardez ce qu’est devenue l’Algérie
après notre départ.

Ça vous donnera une idée de ce qui attend la France lorsque nous serons partis.

Partons, et recommençons ailleurs.
Nous savons le faire.
Je trouve même que c’est motivant.

Robin de La Roche

http://www.bvoltaire.fr/  du 02/06/2015

Hélas, ce n’est qu’un rêve, et aller où, avec qui ?
Peut-être en Russie, avec tous les Français anti-mondialistes, islamophobes, bref autochtones, il doit bien y avoir de la place à condition d’y être acceptés.
Mais que se passerait-il de vos séniors et de leurs retraites ?
Ils sont de plus en plus nombreux et une loi serait vite votée pour les en priver en punition de vos départs.
Et ne voyez-vous les vautours qui n’attendent que ça, que la place soit vide pour investir les lieux ?
USA, Qatar ou autre pour mettre ce qui reste en esclavage pire que ce chaos actuel !
Ne désertons pas !
Même si l’été est proche, hivernons sur place dans une économie de mouvements.
Pas besoin de partir pour qu’il y ait du chômage, il explose à nouveau et nous sommes toujours sans le sou, après la Grèce, c’est notre tour !
Les rats anglais veulent quitter le navire, l’Europe bat de l’aile.

Les Couples Infertiles Peu Concernés.

pouced (1)

La banque du sperme recrute !

L’offre et la demande, toujours, loi immémoriale du marché…

Et maintenant que le corps humain est devenu une marchandise comme les autres, il faut satisfaire aux exigences dudit marché.

Et en passer par la « pub », notamment.

Logiquement, donc, l’Agence de la biomédecine va lancer à partir du lundi 1er juin prochain une grande campagne pour recruter des donneurs de sperme et des donneuses d’ovocytes.
« Libération »« the » quotidien de la culture « mainstream », a pris les devants et titré ce jeudi matin :

« Sperme, ovocytes : à vos dons. »

pouce-b

On dirait une campagne de la Française des jeux, ou un clip des casinos Partouche :

« Faites vos jeux ! »
« 100 % des gagnants auront tenté leur chance ! »

L’alibi est médical, bien sûr :
L’objectif est :

« atteindre les 900 donneuses et 300 donneurs afin de répondre aux besoins des couples infertiles, alors que l’on ne comptait que 456 donneuses et 268 donneurs en 2013″.

Ah, les rats !
Avouez, les gens sont égoïstes, peu partageux de semence et de petites graines.

Mais, au fait, qui sont ces « couples infertiles » ?
Sont-ce des « monsieur et madame » qui le sont réellement, infertiles, ou des « monsieur-monsieur » et des « madame-madame » qui, par orientation sexuelle, ne peuvent et ne veulent utiliser ce que la nature leur a offert ?
Pour parler clairement, la campagne qui va démarrer dans trois jours sur les ondes est-elle encore une manière de nous faire un enfant dans le dos avec la GPA ?

Le plus ahurissant, et le plus symbolique au fond, c’est le ton employé par« Libération » pour nous exposer cela : badin, taquin même.
On apprend que, certes, les donneurs de sperme ne sont pas si rares, mais « le niveau […] reste insuffisant pour “travailler confortablement” ».
Surtout, dit le professeur « Bujan » :

« il existe un réel besoin de diversité :
on manque notamment de donneurs de sperme noirs, asiatiques ou ayant un groupe sanguin rare »
.

On l’aura compris :
Les races n’existent pas, les différences de couleur non plus, les caractéristiques « ethniques » encore moins.
On serait même en peine, selon certains, de distinguer les hommes des femmes, mais pas question de refiler du A- à des parents O+, ou du jaune à des café au lait.
Bref, si à cheval donné on ne regarde pas les dents, à donneur de sperme on regarde la quéquette.
Et à donneuse d’ovocytes la couleur des cheveux.

Et puis, il est bien gentil, le professeur « Machinchose », mais entre une poignée de main en cabine devant la photo de « Nabilla » et un don d’ovocytes, il y a comme une petite différence de traitement. C’est « plus complexe », dit Libé.
Tu parles !

Après une batterie d’examens, la donneuse subit un « traitement de stimulation ovarienne par injections sous-cutanées d’hormones, chaque jour pendant un mois environ.
Simultanément, elle doit se soumettre à une surveillance étroite avec échographie et prise de sang quotidiennes pendant quelques jours. »

Si tout se passe bien : « le médecin ponctionne tous les ovocytes possibles (en moyenne de 5 à 8) directement sur les ovaires de la donneuse, sous anesthésie », explique le site« infobebes.com ».
Précision :

« Les effets indésirables sont exactement les mêmes que ceux de la stimulation ovarienne. »
Principalement « l’hyperstimulation ovarienne »qui « peut être à l’origine de problèmes rénaux, tels qu’une thrombophlébite ».
Une bagatelle…

Le Professeur  »Bujan » n’est pas content.
Il estime qu’on n’en fait pas assez :

« Si on avait les mêmes campagnes pour le don de sang que pour le don de sperme, on n’aurait pas de don de sang »,

dit-il à « Libé ».

C’est peut-être parce qu’il ne s’agit pas tout à fait de la même chose, docteur ?

Marie Delarue

 

http://www.bvoltaire.fr/  du 29/05/2015

manifa (1)

Des Médias Parlent D’un Des Leurs.

Cochon21

Ils l’ont dit !

En 1979, il se lance dans le monde de la radio quand Jean Gorini le recrute à Europe 1.
Il couvre alors les conflits au Moyen-Orient, et c’est à cette occasion qu’il change de nom.
En effet, il y avait déjà un « Leroy » dans la rédaction en la personne de son rédacteur en chef.
« VSD » raconte les circonstances :

 « Charles propose « Séropian », du nom de sa mère.
Le présentateur refuse, préférant un nom plus classique.
Dix minutes avant son passage à l’antenne, Charles n’a toujours pas de pseudonyme.
« André Arnaud » cherche un jeu de mots avec “Leroy” et finit par trouver “Villeneuve-le-Roi” (nom d’une commune du Val-de-Marne).
Il devient donc « Charles Villeneuve ».
Aujourd’hui, sur son passeport, les deux patronymes figurent. »

§§§§§§

« Charles est beaucoup plus nuancé que l’image qu’on donne de lui. (…)
Il aime aussi ce qui brille, il aime le pouvoir, il est opportuniste, mais qui ne l’est pas dans ce métier ? (…)
Ce n’est pas un ange, loin de là.
Il a un rapport à la parole donnée parfois… un peu souple…
Mais c’est un mec qui peut changer d’avis. »
,
(« Pascal Praud », « « Fifa.com »« , 26 mai 2008)

§§§§§§

« Un homme odieux, hyper-froid, jamais dans les sentiments »,
(journaliste anonyme de « TF1″« Fifa.com », 26 mai 2008)

§§§§§§

« De toute manière, pour faire ce qu’il a fait, il faut être fort.
C’est un para.
Il est allé faire des reportages sous les bombes toute sa vie.
C’est un dur de dur »
,
(« Louis Acariès »,« Fifa.com », 26 mai 2008)

§§§§§§

« Passionné d’histoire, il aurait aimé vivre pendant la Révolution française et être adulte durant la Seconde Guerre mondiale.
Des périodes exaltantes, estime-t-il »
,
(VSD, 15 juillet 2004)

§§§§§§

« Charles redoute la mort par décrépitude.
Il s’entretient physiquement, fait deux fois par semaine du vélo en salle et mange bio »

(« VSD », 15 juillet 2004)

§§§§§§

« Truculent, charmeur, n’hésitant pas à prendre parfois quelques libertés avec la réalité »,
(« Le Parisien », 22 juin 2008)

§§§§§§

« C’est un adversaire coriace.
Il sait agiter tous ses réseaux, plus ou moins confidentiels.
C’est un vrai dur », 

(« Nicolas de Tavernost », « Le Parisien », 22 juin 2008)

§§§§§§

« Lui dire que c’est un enfoiré, c’est trop banal, c’est banaliser l’enfoiré »,
(« Thierry Rolland », « « La dernière interview »», avril 2011)

§§§§§§

« « Villeneuve », c’est comme un dos d’âne, sauf qu’il n’y a pas le dos, il y a juste l’âne »
(« Thierry Rolland », « « La dernière interview » », avril 2011)

§§§§§§

« Il a les mâchoires d’un bouledogue, le regard qui frise un peu plus qu’à l’accoutumée »,
(« L’Express », 6 août 2008)

§§§§§§

« À l’époque de la maladie de Mitterrand, il suffisait qu’il apprenne qu’un caporal de garde, au sixième sous-sol de l’hôpital du Val-de-Grâce, avait vu passer une radiographie, pour traverser Paris… »,
(« Charles Pellegrini », « L’Express », 6 août 2008)

§§§§§§

« Ses collègues de bureau le surnomment « Charlie Papa Tango », car l’ancien para adore refaire ses guerres imaginaires de cette voix sombre de conspirateur qui, plus tard, hypnotisera la France du Droit de savoir », 
(« L’Express », 6 août 2008)

§§§§§§

« Éternel jeune homme siglé « Dolce & Gabbana » de la tête aux pieds, « Villeneuve » soigne son brushing à l’âge où d’autres soignent leur arthrose »,
(« L’Express », 6 août 2008)

§§§§§§

« Il est de tous les clubs, des moindres coteries :
les Arméniens, les Français de Tunisie, les amis de la Légion étrangère, etc. Sans oublier la franc-maçonnerie »

(« L’Express », 6 août 2008)

§§§§§§

« Parfois, il pousse un peu.
Son regard sur l’armée est complètement subjectif, c’est plus que de l’exaltation.
Il ne pourra jamais être critique » 

(« Général Bruno Dary », « Le Parisien », 22 juin 2008)

http://www.ojim.fr/  du 29/05/2015

Histoire Gauloise Revue Et Corrigée !

charles-martel (1)

La véritable histoire de
« Charles Martel »

Celle que Ménard et Jean-Marie Le Pen ignorent !
Depuis le fameux 11 janvier, dont la droite voudrait faire une « Journée d’unité nationale et de lutte contre le terrorisme », le nom de « Charles Martel », « sauveur de la chrétienté », est venu, dans bien des réseaux liés à l’extrême-droite, se rappeler au bon souvenir, non pas de la France « pays des droits de l’homme », mais de la France « fille aînée de l’Église ».

Comme si la théorie du « choc des cultures » s’était muée en celle d’une « guerre de religions », ce que « Jean-Marie Le Pen », toujours aussi lourdement « calembourdesque » (?), a résumé d’un cri :

« Je suis Charlie Martel ! »

C’est précisément dans cette mouvance lepéniste que « Robert Ménard » a lancé sa énième provocation, en commençant par « criminaliser » les petits écoliers biterrois sur la seule base de la « consonance musulmane » de leurs prénoms !
Dans ma tribune, publiée sur Le Plus de l’Obs le 12 mai (« Robert Ménard, changez vitre de patronyme »), j’ai dit ce que je pensais de ce forfait antirépublicain.
Cela m’a valu nombre d’incriminations avec, à l’appui, des arguments puisés dans les pages d’un Deutsch métronome promu « rewriter » du roman national.
Comme tant d’autres thèses scolaires, celle de notre auteur-baladin illustre brillamment cette leçon de « Marc Bloch » (dans son « Apologie pour l’Histoire ») :

« Aussi bien que des individus, il a existé des époques mythomanes […]
C’est d’un bout à l’autre de l’Europe, comme une vaste symphonie de fraudes.
Le moyen âge, surtout du VIIIe au XIIe siècle, présente un autre exemple de cette épidémie collective… Comme si, à force de vénérer le passé, on était naturellement conduit à l’inventer. »

Charles Martel, « dilapidateur et enragé tyran »

C’est pour répondre à ces nostalgiques orphelins de « Charles Martel », comme à notre « rapporteur-sans-frontières » des thèses d’extrême droite, que je tiens à fournir, ici, quelques éléments d’information sur la véritable nature du « tombeur des Sarrasins », et, par la même occasion, sur l’histoire de Béziers (ville dont « Robert Ménard » a chargé « Renaud Camus », le théoricien du Grand Remplacement, d’écrire l’histoire)…

Pour en finir, donc, avec cette légende qui fait de « Charles Martel » le « sauveur de la chrétienté », précisons d’emblée que le chef franc, connu de son vivant comme le plus grand « spoliateur des biens de l’Église », n’a jamais bouté les Arabes hors de « France », pour trois raisons :
primo, ce pays n’existait pas encore en tant que tel ;
secundo, c’est son fils qui réussira à reprendre Narbonne, trois décennies après la mythique bataille ;
tertio, la présence sarrasine est attestée dans les Alpes et dans le Jura au moins jusqu’au du Xe siècle.

Tout comme la légende du « Marteau de Dieu », celle du « spoliateur des biens de l’Eglise » aura, en son temps, la peau dure.
De Liège (ou plutôt, la ville n’existant pas encore, de Tongres-Maastricht, ancien fief du père de Charles, Pépin d’Herstal, et dont l’évêque, saint Lambert, fut assassiné sur ordre de l’oncle maternel de Charles) à Nîmes, en passant par Toulouse et Narbonne, l’homme est dénoncé comme aucun grand de ses contemporains ne l’aura été :
« Ô Charles Martel, dilapidateur et enragé tyran ! »,
s’écriera Jean Boldo d’Albenas, l’un des pères du protestantisme nîmois .
Sans doute, cet auteur a-t-il des raisons de fustiger le Franc, qui avait ruiné sa ville (Nîmes) avant d’y mettre le feu : c’était en 739, alors que Charles Martel remontait de Narbonne, tout dépité de n’avoir pas réussi à en déloger les Sarrasins, malgré un long siège éprouvant…

Plus cohérente est la thèse de Nicolas Germain Léonard, historien de la ville de Liège, qui nous explique en quoi et pourquoi Martel méritait une telle charge :

« Il donnait à ses officiers les évêchés et les abbayes.
Les biens de l’Église devenaient héréditaires,
on en formait la dot des filles qu’on mariait.
Pépin d’Herstal avait enrichi le clergé, Charles le dépouilla. »

Evidemment, après la victoire de Poitiers, la cause est entendue :
les biens de l’Église furent « l’instrument de la délivrance de l’Europe, et de la victoire de l’Évangile sur le Coran » !

Mais que, durant toute l’existence de « Martel » (688-741), à Limoges, Cahors, Auch, Saint-Lizier, Autun, Orange, Avignon, Carpentras, Marseille, Toulon, Aix, Antibes, Béziers, Nîmes, Lodève, Uzès, Agde, Maguelonne, Carcassonne, Elne, il y eut une interruption dans la succession des évêques…voilà qui en dit long sur l’état d’abandon de la « Fille aînée de l’Église » !

Désordres, ruines, assassinats

D’autres griefs ternissent la renommée de « Charles ».
Ceux, notamment, qui font de lui le persécuteur d’ »Eucher », l’évêque d’Orléans, et de « Guidon », le futur saint « Guy ».
Abbé de Fontenelle, ce dernier subit le supplice suprême pour une imaginaire conspiration…
Désordres, ruines, assassinats : des forfaits qui poursuivront le chef franc jusqu’à sa mort.

Mais c’est le sort réservé à l’évêque d’Orléans, le futur saint « Eucher », qui assombrira le plus sa renommée.
Accusé d’avoir comploté contre « Martel », l’évêque « fut envoyé en exil avec tous ses proches, (puis) transféré dans le monastère de Saint-Tron où il mourra en 738″ .
Conclusion de « Flodobert », l’évêque de Noyon et de Tournai (894-966) :

« Ce bâtard né d’une servante n’était audacieux qu’à faire le mal envers les Églises du Christ. »

De ce martyre de saint « Eucher », une légende naîtra plus d’un siècle après, qui sera consignée dans le compte-rendu d’un concile tenu en 858 à Quierzy, où il est fait mention d’un songe d’ »Eucher ». Extrait :
« Nous savons en effet que saint « Eucherius », évêque d’Orléans fut entraîné dans le monde des esprits. Entre les choses que Dieu lui montra, il reconnut « Karl » exposé aux tourments dans le plus profond de l’enfer. »
Commentaire de « Jean Deviosse », biographe de Charles Martel :

« Le texte ne laisse place à aucune équivoque.
Karl, spoliateur résolu des biens de l’Église, est reconnu coupable à part entière. »

La même justification sera reprise par « Jules Michelet », pour qui « les agressions de « Karl » contre le patrimoine de l’Église faisaient douter qu’il fût chrétien » !

Mais, disions-nous, les mythes ont la peau dure.
Et après tout, des spoliations, quel envahisseur n’en commet pas ?
Du IXe au XIe siècles, la renommée de « Charles » en souffrira.
Etrangement, c’est aux siècles des Croisades que le nom de « Martel » va retrouver son aura, celle de tombeur des Sarrasins et de… sauveur de la chrétienté :
comme si, écrira Chateaubriand :

« Les Maures, que Charles Martel extermina, justifiaient les Croisades ! »

Les crimes de Martel dans le Sud (de la France)

Sur le terrain, la réalité était tout autre.
Ce que « Charles » visait en fait, et depuis longtemps, c’est la conquête de l’Aquitaine (dont la capitale était alors Toulouse et non Bordeaux).
Tant que cette région était menacée par les Sarrasins, il s’était contenté d’attendre son heure.
Mais en apprenant avec stupéfaction la nouvelle du mariage du gouverneur musulman de Narbonne avec la fille du duc d’Aquitaine, « Martel » comprit très vite le risque que pouvait représenter une telle alliance.
Celle-ci n’arrangeait pas non plus « Abd er-Rahman », le maître de Cordoue (l’Espagne arabo-andalouse était déjà minée par les révoltes berbères contre le pouvoir arabe), ce qui l’amena à supprimer le « traître » gouverneur, un Berbère, avant d’offrir la fille du duc au calife de Damas…
Si « Charles Martel » arrêta effectivement les Arabes à Poitiers, il ne réussit donc pas à les déloger de la Narbonnaise, qu’il attaqua par deux fois, sans succès.

La légende qui colle au nom de « Martel » doit être revue et corrigée sur un autre point :
jamais les Francs n’ont eu de considération pour les habitants du sud de la Gaule.
L’homme « gallo-romain », et particulièrement le citoyen de Toulouse, trop raffiné aux yeux du Franc fruste et inculte, était traité d’« homunculus ».

Furieux d’avoir échoué par deux fois à Narbonne, « Martel » va se venger sur les populations locales (chrétiennes) à qui il reproche de ne pas l’avoir accueilli en sauveur.
Sur le chemin du retour (vers ses terres du Nord), il se venge sur Agde, Béziers, Maguelone, Nîmes (dont il brûle les arènes !).
Selon « Ernest Sabatier », notre cher historien de la ville de Béziers :

« Les Franks pillent à outrance dans tous les lieux où ils portent leurs pas,
ils désarment la population chrétienne, qui, ayant conservé en partie la civilisation romaine, voyait en eux des Barbares, et leur était suspecte.
Forcés d’abandonner le siège de Narbonne, et voulant empêcher les Sarrasins de prendre ailleurs dans le pays une position solide, ils rasent les fortifications de Béziers, d’Agde et d’autres cités considérables.
Agde et Béziers sont même livrées aux flammes, leurs territoires dévastés, les châteaux sont démolis. Enfin, en s’éloignant, les soldats de « Charles-Martel » emmènent, outre un grand nombre de prisonniers sarrasins, plusieurs otages choisis parmi les chrétiens du pays. »

Ces dévastations seront toutes mises sur le compte des Sarrasins, comme le sera un demi-siècle plus tard la mort de Roland à Roncevaux.
(des historiens ont, enfin, démontré que l’attaque fut le fait des Basques et non des Arabes)
Et comme le seront cinq siècles plus tard d’autres exactions, et là, c’est toujours l’historien de la ville de Béziers qui témoigne :

« Plusieurs dépôts ont éprouvé des vicissitudes qui ont rendu assez rares les documents dont j’aurais pu profiter.
Les anciennes archives de Béziers furent, elles, consumées par l’incendie qu’y allumèrent les croisés en 1209… » !

Plusieurs chroniques l’attestent (Continuation de Frédégaire, Isidore de Beja, Chronique de Moissac, El Maqqari ).
(El Maqqari, manuscrit arabe de la BNF, ancien fonds, réf. dans Abd er-Rahman contre Charles Martel.)
Les cités susceptibles d’être ou de devenir des repaires pour les musulmans sont ravagées.
Maguelone est rasée, Montpellier n’est pas épargnée, et encore moins Nîmes :

« Pour punir la ville qui a fait appel aux Arabes, « Charles » démolit les portes, abat les murailles et tente d’incendier les Arènes sous prétexte qu’elles sont aménagées en ouvrage défensif.
Sur son ordre, ses guerriers entassent toute une forêt dans l’Amphithéâtre et y mettent le feu ».

Un retour du refoulé historique.

Voilà la vraie nature et l’œuvre du héros de tant de générations d’écoliers de France !
Celui-là même dont le nom figura jusqu’à la veille de l’élection présidentielle de 2002, sur une affiche électorale :

« 732 Martel, 2002 Le Pen ».

En attendant, sans doute, de figurer sur le fronton de la mairie de Béziers, à l’approche de 2017 ?…

Mais comment peut-on imaginer que Béziers puisse, aujourd’hui et en connaissance de cause, dire merci à celui qui mit toute la région à feu et à sang ?
Et si, au contraire, comme par un retour du refoulé historique, des Biterrois de souche décidaient, un jour, de répondre à « Robert Ménard » en manifestant en masse, et sous le seul slogan qui vaille et qui soit digne de la mémoire de leurs ancêtres :
« Je ne suis pas Charlie Martel ! » ?

Salah Guemriche

LE PLUS.
Cette figure historique est fréquemment invoquée, en particulier par l’extrême droite.
Mais qui était vraiment « Charles Martel » ?
Quelle est la part de mythe et celle de vérité ?
« Salah Guemriche », essayiste et romancier algérien, auteur notamment de « Abd er-Rahman contre Charles Martel », partage ses connaissances.

Édité et parrainé par Hélène Decommer

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1373068  du 23/05/2015

Il est certain que nombre de Français autochtones ne connaissent pas « Notre Histoire Gauloise » -car ce n’était effectivement pas encore la France actuelle- mais cette histoire de « Charles Martel » écrite par une plume maghrébine n’est que la fumée d’un feu trop lointain pour être interprété avec justesse.
Les Gaulois ont vécu les feux dont les fumées légendaires ont perduré et continueront !
Ils n’ont pas changé le nom d’un massif parce qu’il s’appellait le massif des « Maures »…maures, non sans raison !
Soyez objectif et balayez devant votre porte avant de vouloir remanier notre Histoire plusieurs fois centenaire…il y a beaucoup de sang à laver chez vous, ne serait-ce qu’à l’époque de « Charles Martel ».

Deux Nouvelles Zones De Non-Droit !

cazeneuve (1)

Protection onéreuse pour
mgr Caseneuve.

Et oui, il vient inaugurer en grandes pompes, SES nouvelles « ZSP » (« Zone de Sécurité Prioritaire ») qu’il a décidé d’instaurer dans la capitale bretonne, au vu des « chiffres » qui lui sont remontés.

En effet, déjà doté d’une « ZSP » dans son côté sud, Rennes, vient de se voir attribuer 2 nouvelles « ZSP ».

Il faut comprendre par là, des « quartiers de merde » ou être blanc pose problème, à moins de savoir baisser la tête et les yeux et où les business illégaux sont installés, et où la mixité sociale n’existe pas (puisque qu’en fait de mixité sociale il y a majorité visible d’etrangers).

Ce qui implique egalement, des incivilités constantes, des agressions récurrentes (dont les victimes en l’occurrence sont autochtones en très grande majorité), des vols, des dégradations systématiques de tout bien public, sans compter les détritus ramassés par les cantonniers pour éviter de transformer en décharge les rues et squares du secteur.

Et bien d’autres choses encore évidemment, mais là il m’en faudrait des pages et des pages….

Bref, « l’Oberstumbanfhurer » de la République vient faire un tour dans le quartier….

Pour protéger sa petite personne, pas moins de 180 Gendarmes mobiles et CRS, et des hélicoptères évidemment.

Le calme et la quiétude DOIVENT régner en ces lieux, pour ne pas troubler cet éminent personnage (c’est que sa cogite fort dans sa petite tête de fouine).

Pourtant, la semaine derniere, des « jeunes » faisaient du rodéo sur l’esplanade publique, avec une moto volée, risquant à tout instant de percuter des enfants ou des femmes…. l’interpellation de 2 CPF (largement connues des services de police) a donné lieu à un caillassage en règle des véhicules de polices et à un attroupement hostile…

Des gentils « jeunes » du quartier, relachés quelques heures après sans poursuite….

Pourtant, hier encore, un policier en civil, prenant sa pause déjeuner était agressé et insulté, devant le pauvre et minable poste de police installé là… la hiérarchie interdisait une quelconque interpellation…. évidemment, le Grand Vizir arrivait le lendemain, il ne fallait surtout pas attiser les vélléités locales.

Et là dessus, je m’interroge !!!!

Mais diantre, les gens de ce quartier, en majorité issus de l’immigration, ces gens, qui ont appelé la police parce que des « jeunes », issus de l’immigration aussi, faisait le bazar au pied des tours, ces « jeunes » qui ne sont autres que leurs fils, ou des fils de voisins…. il n’y a personne pour les cadrer fermement, personne pour les engueuler…. et ben non !

Ces gens qui vont être les premiers à crier au racisme et à l’assassinat si un de LEURS enfants tombent d’une moto volée en étant poursuivis par la police, ces gens qui vont être scandalisés de voir un policier oser frapper un jeune (qui lui aura frappé un policier avant c’est évident), ces gens qui pleurent parce que leur quartier est pourri….

Ces gens là, qui n’ont pas le courage d’intervenir pour éduquer leurs propres descendance, et ben ils me sortent pas les yeux !
Voila !

Et pour reparler de cette « ZSP », enfin de ces « ZSP » créées à Rennes, et ben notre « Guignol » de l’intérieur, a bien évidemment promis des renforts d’effectifs…..

Les policiers du commissariat de Rennes savent pertinemment qu’il n’y aura PAS de renfort d’effectifs, et qu’une fois de plus, ils vont être détachés à, en renfort pour, reclassés afin de, etc. etc., au détriment de leur vie de famille, de leur repos légaux, de leur fatigue déjà cumulée….

Ils savent aussi, que personne au sein de leur hiérarchie ne sera là pour les épauler ou les soutenir en cas de problème… comme d’habitude et comme partout en France….

Sachez, à tout hasard, que le travail des policiers affectés en « ZSP » à Rennes, c’est de se « promener » (patrouiller pour la hiérarchie…) dans le quartier, pour discuter avec les commerçants, et voir un peu où sont « les jeunes », et comment se sentent les habitants… mais verbaliser, interpeller, poursuivre, arrêter, enfin tout le jargon repressif NON !
Pas de ça, on fait de l’esbrouffe au gouvernement, enfin quoi, vous le savez quand même !

Par contre attention, si vous êtes pris à partie, insulté, outragé, menacé, caillassé, violenté, débrouillez vous, car ce sera forcément de votre faute, puisque les directives n’étaient pas de vous placer dans une situation délicate… mais de fuir !

Ben évidemment, he ho !!
Ils ont leur carrière à faire eux, les planqués, les gradés, les engalonnés, il ne faudrait pas qu’à cause d’un abruti de flic de base, qui aurait osé faire son travail, leurs carrières soient ruinées, et puis quoi encore ?

Quoi ?
Le citoyen lambda lui, il veut de la sécurité, et pouvoir se balader dans son pays sans être agressé…

Ah mais ça,  ça ne fait pas partie de leur manière de penser, ni de voir le métier de policier gradé….
et encore moins de celle de mgr Cazeneuve !!!!

Allez j’arrête là pour le coup de gueule.

GERONIMO

 

http://ripostelaique.com/  du 24/05/2015

Cazeneuve

Ce Serait Une Toute Nouvelle Drogue ?

esclavage-1-300x189 (1)

Le vertige de la repentance.

Ah, qu’il est bon de se faire acclamer aux antipodes quand on n’est pas aimé chez soi !

Et qu’il est doux à notre président d’aller quérir chez les déshérités le pardon des offenses !

Et que je t’inaugure le Mémorial ACTe pour « porter l’apaisement et le pardon » – valeur 83 millions d’euros – là où l’on n’a pas été foutu d’installer l’eau courante !
Et que je jette des promesses à tout va pour voir renaître des sourires d’émail blanc sur les faces sombres.

Hollande et la repentance… pente vertigineuse s’il en est.
Emporté par son discours inaugural devant le mémorial de l’esclavage, le président s’est laissé aller pour nous :

« Quand je viendrai en Haïti, j’acquitterai à mon tour la dette que nous avons. »

Et de rappeler que :

« la monarchie de Charles X […] réclama à la jeune République d’Haïti une indemnisation d’État de 150 millions de francs-or afin d’indemniser les colons qui le réclameraient. »

Il oublie de dire que l’affaire avait surtout profité aux banques américaines et qu’elle servit de prétexte à l’occupation de 1915 à 1934.
Mais les Américains n’ont pas le même goût que nous pour la repentance.

Rembourser, donc ?
C’est dit, c’est entendu, c’est enregistré.
Applaudissements de la foule et mine réjouie du Président qui salue à tout va comme un cabot sur une scène de kermesse.
C’est donc « acté », pensent les Haïtiens.

Sauf que l’entourage du Président s’avise qu’il a sorti une énorme ânerie, et c’est parti pour le rétropédalage.

À peine le discours fini, Hollande l’assure :
Rembourser les 17 milliards d’euros qu’ils réclament, « ça, c’est impossible ».
Et d’ajouter :

« Les Haïtiens ne veulent pas la charité.
Ils ne veulent pas de cette forme d’assistance, ils veulent des moyens de réussir. »

Rembourser, c’est nouer des « partenariats », renforcer des « échanges commerciaux et éducatifs ».
Echange, en bon français, ça veut dire donnant-donnant :
Et ils nous donnent quoi, les Haïtiens ?
Leur misère ?
Ah oui, j’oubliais : des bananes bio.
Après que la France a laissé polluer les bananeraies des Antilles par des tonnes de pesticides (interdits ailleurs depuis bientôt vingt ans !), et devant l’impossibilité de dépolluer ses îles, elle va acheter des bananes aux Haïtiens.
Et peut-être aussi leur faire un prêt pour acheter des Rafale, qui sait ?

François Hollande dit qu’on ne l’a pas compris.

Au contraire, on ne l’a que trop bien compris.
Ainsi l’écrivain haïtien « Lyonel Trouillot », qui écrit dans « Le Point » :

« La France nous a fait violence.
Il lui faudra, déjà sur le passé colonial, reconnaître pour crime ce qui ne fut qu’un crime.
Ne plus adopter l’oubli comme stratégie d’autodéfense.
Ne plus chercher de justification à la barbarie coloniale.
La reconnaître comme telle. »

Jacques Chirac, très porté lui aussi sur la repentance et qui a fait du 10 mai la journée officielle de la commémoration de la traite et de l’esclavage, avait pourtant, en 2003, répondu au président Aristide :

« Avant d’évoquer des contentieux de cette nature, je ne saurais trop conseiller aux autorités haïtiennes d’être très vigilantes sur, je dirais, la nature criminelle et antidémocratique de leurs actions et de leur régime. »

Car celui d’Aristide, comme pratiquement tous ceux qui l’avaient précédé depuis l’indépendance de l’île, était des plus corrompus qui soient.

Et nous en savons quelque chose, nous, Français, qui avons hébergé sur notre sol « Jean-Claude Duvalier », alias « Bébé Doc », fils de « Papa Doc », devenu lui aussi « président à vie » à l’âge de 19 ans, expert en assassinats et tortures en tout genre, trafiquant de corps (il vendait des cadavres à des écoles de médecine étrangères), d’organes et de drogue.
Bien que son épouse Véronique Roy et lui-même n’aient jamais obtenu officiellement l’asile politique, nous les avons néanmoins couvés du 7 février 1986 au 16 janvier 2011.
Sous les présidences de Messieurs François Mitterrand, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Monsieur Hollande,
qui connaît désormais tous les secrets de l’État,
peut-il nous dire pourquoi ?

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr/  du 13/05/2015

Vertige, douceur, débit rapide, Flamby serait-il sous l’influence d’une drogue bizarre ?
Une chose est sure, qu’il veuille faire pardonner des offenses que ce soit les siennes, celles de ses promesses non tenues au peuple Français auxquelles viennent s’ajouter celles prononcées en Haïti.
Un éléphant dans un magasin de porcelaines, que de gaffes !
La France n’a pas fait de guerre de Sécession, non ?
La Louisiane n’est plus Française.
Devrons-nous nous repentir d’avoir battu les sarrazins à Poitiers ?

Sauvetage Des Emigrés Naufragés ?

immigration-1-300x224 (1)

Et après,
qu’est-ce qu’on en fait ?

L’information a tourné en boucle ce dimanche, constituant manifestement, avec la vente des« Rafale » au Qatar, un grand motif de fierté nationale :
Le patrouilleur« Commandant-Birot », parti en début de semaine dernière avec du matériel médical et sanitaire pour renforcer le dispositif « Triton », a secouru 219 passagers de trois embarcations en détresse au large de la Libye.

Comme les quatre navires des gardes-côtes italiens, les deux navires de la marine italienne, les deux cargos, les deux navires de la police douanière italienne et les deux remorqueurs qui constituaient cette fière équipée, notre patrouilleur tricolore a déposé sa cargaison dans le sud de l’Italie.
Tout au bout de la botte, dans un port de Calabre.

Le « Commandant-Birot » fait figure de gagne-petit :
219 rescapés sur les « 5.800 repêchés en seulement 24 heures », avouez, ça fait mesquin.

Mais ça ne fait rien, hein, on est très contents malgré tout.
Car aujourd’hui, certes plus qu’hier mais assurément bien moins que demain, c’est encore et toujours l’Italie qui s’y colle :
il y aura – il y a peut-être déjà ? – plus d’immigrés en attente d’eldorado sur ses terres pouilleuses que d’Italiens.

Après les 1.200 noyés du mois d’avril, les dirigeants européens ont décidé de renforcer « leur présence en mer ».
Budget Triton triplé, patrouilleurs à la mer, sauveteurs en action et… multiplication des rafiots sur la mer calmée :

« Rome estime que 200.000 migrants pourraient ainsi arriver sur son sol cette année, soit 30.000 de plus que l’an dernier »,

nous dit-on.

Et si le temps est clément et la brise favorable, on peut sans doute en rajouter ± 50.000 à la louche.

Et après, qu’est-ce qu’on fait ?
Après s’être gargarisé de ces sauvetages XXL, que fait-on de tous ces pauvres hères ?

Dans la dernière livraison du « Point », « Pierre-Antoine Delhommais », anciennement chef-adjoint du département économique au journal « Le Monde », a intitulé sa chronique «Les migrants remettront l’Europe à flot».
Il trouve qu’ils ne sont pas assez nombreux et que, sans leurs bras pleins de sève juvénile et de mâle vigueur, nous tous, Européens décatis et bientôt grabataires, allons périr écrabouillés sous nos déambulateurs.
Monsieur « Delhommais » rêve au temps béni des « boat people », voudrait voir nos intellectuels prendre la tête d’une grande opération comme le firent « Kouchner » et « Montand » avec « Un bateau pour le Vietnam ».

« Quarante ans plus tard, la tragédie des « boat people » en Méditerranée (20.000 morts depuis 2000) ne semble guère émouvoir nos philosophes, pourtant capables de s’enthousiasmer pour défendre la cause animale ou l’identité française »,

écrit-il.
Je me permettrai de lui rappeler qu’on a déjà donné :

« Un avion pour la Libye »,

par exemple, sous le haut patronage de « Bernard-Henri Lévy »…

« La défense des droits de l’homme n’est pas incompatible avec le combat pour la croissance.
Un réfugié ne reste pas réfugié toute sa vie et, à condition qu’on lui donne les moyens de s’intégrer, il a tôt fait d’entrer sur le marché du travail, de produire, de consommer, bref de faire croître le PIB »,

écrit Monsieur Delhommais.
On se permettra là encore, et sans racisme aucun, de lui faire remarquer :
-que l’intégration des uns s’est faite sans heurts quand celle des autres est plus que problématique,  -que le confucianisme ou le shintoïsme, à ce jour, n’ont pas posé de problèmes et qu’on n’a jamais vu – du moins pas que je sache – des moines en robe safran réclamer des menus spécifiques à la cantine. Encore moins poser des bombes.
Fut une époque où certains, gens discrets, s’immolaient par le feu, mais ils n’ont jamais fait griller les autres.

« Seule l’immigration permet à sa population de continuer à progresser légèrement et surtout de lutter contre la menace économique gigantesque que représente son vieillissement »,

conclut Monsieur  »Delhommais ».

Il nous faut donc des « nègres » pour venir nous « torcher » et donner de la bouillie à la petite cuillère à nos bouches édentées.

Si ça, ce n’est pas du racisme !

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr/  du 05/05/2015

Qui Donc Marche Avec Le Socialisme ?

ane (1)

Le socialisme pour les nuls !

« Jefke » et « Louis » sont tous deux agriculteurs.
Tout le village sait que Louis est socialiste.

Un jour, ils se croisent dans les champs et engagent ensemble une petite conversation amicale sur la météo, les cultures et les bêtes.
Tout à coup, Jefke dit à Louis :

‘J’peux t’poser une question ? T’es socialiste, mais qu’est ce que ça peut ben vouloir dire ‘être socialiste’ ?’

« Je vais t’expliquer ça en vitesse »

répond Louis.

« Les socialistes sont pour une redistribution équitable. »

« Redistribution équitable , qu’est-ce que tu me racontes là ? »

demande alors Jefke.

‘Et bien, je vais te donner un exemple’,

répond Louis.

‘Tu possèdes deux ânes.
Je n’en ai pas.
Le socialisme sous-entend que tu me donnes un de tes deux ânes.
Ainsi, nous en aurons chacun un.
Cà c’est de la redistribution et ce serait donc mieux pour tout le monde’.

‘Eh bien, en voilà une théorie’,

dit Jefke.

‘il faut que j’y réfléchisse.’

Il retourne à la maison pour prendre son repas de midi.
A table, il dit alors à sa femme :

‘Germaine, j’ai parlé ce matin avec Louis.
J’pense que j’vais aussi devenir socialiste’.

‘Socialiste ?’
‘qu’est ce que c’est ?’

demande Germaine.

‘Ben, c’est quand on a deux ânes et que Louis n’en a point.
Si j’en donne un à lui, eh bin, on en a un chacun.
C’est ça la redistribution équitable » qui est bon pour tout le monde’.

répond Jefke.

‘Bouh, c’est ben compliqué tout ça,’

lui répond Germaine.

‘Je dois y réfléchir’.

Après quelques minutes, Germaine reprend :

‘Dis, Jefke, notre Louis….il a ben 2 vaches.
Et nous, on n’a point.
Si on lui donne un âne, y peut bien nous donner une vache.
Qu’est ce t’en pense… ?’

‘Nom de Dieu, c’est bin vrai ça..’

lui répond Jefke et s’en retourne voir Louis.

‘Dis Louis, j’ai discuté avec Germaine’.
‘On veut ben devenir socialiste, mais elle dit qu’t’as deux vaches.
Si on t’donne un des nos ânes, tu nous donnerais bien une de tes vaches.’

Louis le regarde quelque peu surpris et lui répond :

‘Jefke, ou bien je n’ai pas bien expliqué,
ou bien tu ne m’as pas bien compris,
mais le socialisme ça ne marche qu’avec les ânes…’

Eric Martin

http://www.ndf.fr/  du 25/04/2015

Il doit y avoir des hordes d’ânes parmi nos con(s)-citoyens !

Vous Passez En Fraude La Frontière.

entree-libre1 (1)

Combien cela coûte-t-il ? 

§§§§§§

z01

§§§§§§

z02

§§§§§§

z03

§§§§§§

z04

§§§§§§

z05

§§§§§§

z06

§§§§§§

z07

§§§§§§

z08

§§§§§§

§§§§§§

z09

§§§§§§

§§§§§§

z010

§§§§§§

§§§§§§

z011 (1)

§§§§§§

§§§§§§

z012

§§§§§§

z012

§§§§§§

z012

§§§§§§

z012

§§§§§§

Autre Que réseau Social

Je suis Française, je ne la ferme pas et ne suis que Patriote !
ON veux nous faire culpabiliser en nous faisant croire RACISTES, ON nous abuse !
Nous sommes Patriotes !

Que Se Passe-T-Il Dans L’ Au – Delà ?

panique-163x109-1 (1)

Numérique Au Paradis

Il y avait, dans un village, deux hommes qui s’appelaient Francis.
L’un était prêtre et l’autre chauffeur de taxi.
Le destin voulut que tous deux meurent Le même jour.
Ils arrivent au ciel et se présentent devant Le Seigneur.

Francis, Le chauffeur de taxi passe en premier.
Dieu consulte ses registres et lui dit :
« Très bien, Mon fils.
Tu as gagné Le Paradis.
Tu as droit à une tunique en fils d’ or et un bâton en platine.
Tu peux y aller. »

Quand passe l’autre Francis, Dieu lui dit :
« Bien, TU as mérité Le Paradis.
Tu as droit à une tunique de lin et un bâton en chêne. »
Le prêtre EST surpris :
« Pardon Seigneur, mais IL doit y avoir une erreur.
Je suis bien Francis, Le prêtre ! »

« Oui Mon fils, TU as mérité Le Paradis avec cette tunique de lin. »

« Non ! Ce n’est pas possible !
Je connais l’autre Francis, IL vivait dans Mon village.
C’ était une catastrophe comme chauffeur de taxi !
Il avait Des accrochages tous les jours,
IL roulait comme un dingue et conduisait très mal.
Et moi  j’ AI passé 50 ans de ma vie à prêcher tous les dimanches à la paroisse.
Comment EST-IL possible qu’ on lui donne la tunique en fil d’ or et à moi celle-ci ? »

Et Dieu lui répond :
« Non, Mon fils, IL n’ y a aucune erreur.
Nous faisons maintenant Des évaluations et Des bilans. »

« Comment ?…
Je NE comprends pas. »

« Oui, nous travaillons au résultat et avec Des objectifs .
Durant ces derniers 25 ans, chaque fois que TU prêchais, les paroissiens s’endormaient… »

Mais lui, chaque fois qu’il conduisait, tout Le monde priait !

 

Autre Que Réseau Social

Consommer Avec Grande Modération.

colere-cochon-283x300 (2)

A l’imam de Villetaneuse

Dans tout homme il y a un cochon qui sommeille !

A mon frère Mehdi,

Salam âlik, labess âlik,

Nous sommes frères puisque nous croyons au même dieu créateur de l’univers.

Alors, frère Mehdi, je viens te faire part de mes réflexions suite à la lecture de ton sermon du 5 avril 2013 (déjà 2 ans !) traitant de la consommation de la viande de porc et de ses conséquences sur les humains.

Moi-même, spécialiste de la nutrition animale, je suis en accord total avec tes « savants » pour dire que l’alimentation a un impact direct sur n’importe quel individu.
Sans parler de sous-nutrition, une simple carence fruste en vitamine A (contenue dans les végétaux verts sous forme de provitamine A) peut entrainer des troubles de croissance, des troubles de la vision (héméralopie, cécité),
une carence en lysine (un des principaux acides aminés) va se répercuter sur le développement musculaire,
de-même avec les minéraux et les oligo-éléments :
une carence partielle en fer et c’est l’anémie qui s’installe lentement et entraine un changement de comportement.

Mais ensuite je ne suis plus du tout d’accord avec ce que racontent « tes savants musulmans » (des oulémas je suppose), dont tu ne donnes aucun nom, aucune référence, peut-être par crainte qu’on ne leur demande des preuves tangibles ?
Ne s’agit-il pas d’un certain « Souhail Amzir » qui a écrit la même chose sur le site ‘ Islam de France’ : « les interdits en islam » ?
C’est vrai qu’en islam on peut dire ;

« tout est bon….pour avoir raison »

en employant la Taqiyya.

Si on applique le principe que :

« la nourriture a un impact sur le comportement et le tempérament de l’être »,

sans la moindre recherche, sans la moindre expérimentation, sans preuve, tout peut être dit mon frère, même les plus énormes « conneries » au nom de Dieu.

Les chinois mangent du chien …..alors les chinois aboient,
ils montrent les dents quand ils sont en colère,
ils mordent parfois,
ils peuvent transmettre la rage…. !
Les arabes musulmans mangent beaucoup de mouton…..
alors ils se mettent à bêler,
ils sentent fort le suint
et vivent toujours groupés,
en troupeaux compacts,
les mâles ont des cornes qui poussent (c’est pour cela que leurs femmes se cachent).
Ne sont-ce pas là des affirmations farfelues comme le sont, cher frère, tes affirmations sur les consommateurs de viande de porc ?

Nulle part dans le Coran n’existent de tels écrits insultants mais dignes de son auteur.
Dans les sourates 2 et 16 il est simplement dit :

« il vous est défendu de vous nourrir de cadavre, de sang et de la chair du porc, ainsi que toute nourriture sur laquelle aurait été invoqué un autre nom que celui d’Allah. ;
mais si quelqu’un y était contraint qu’il le fasse, pas comme impie et transgresseur.
Allah le lui pardonne ».

J’en conclus deux choses :
– Qu’Allah n’interdit rien d’autre que la consommation de viande de porc :
aucune objection portant sur la manipulation, le transport et le commerce de cette denrée alimentaire.
– Qu’Allah est moins ….. que mon frère Mehdi !

J’ai également conclu que les seules personnes au monde qui, selon « tes Savants », ont le comportement et le tempérament de bons êtres humains : ce sont les « anthropophages ».
Eh oui ! Ne mangeant que de la chair humaine en plus des végétaux ils restent ‘humains’, ils gardent le comportement des humains :
ils sont propres et ne sentent pas mauvais,
ils ne s’embrassent pas et ne copulent pas devant tout le monde,
ils ne sont pas malades et vivent vieux.
Alors j’ai décidé de faire comme eux, c’est-à-dire manger de l’humain mais de l’humain ‘sain’ donc des petits musulmans qui n’ont jamais mangé de porc.
Qu’en pensent « tes savants » ?
J’aimerai au moins connaitre ton point de vue sur ce choix.

Frère Mehdi, j’ai encore deux choses à te dire et elles ne vont pas te réjouir :

– Moi qui suis né en Tunisie j’ai toujours mangé du cochon (du hallouf) même au cours de ma jeunesse tunisienne et en France je me régale avec du jambon de Bayonne, de l’andouille de Vire, de la saucisse de Morteau, etc.
D’ailleurs en France on dit « dans le cochon tout est bon ».
Des millénaires avant les gaulois le porc occupait le pays et il n’y a pas un atome de terre de France qui n’ait pas transité par un porc.
Alors toi mon frère, que je suppose né en France, tu vis en terre impure, au milieu de gens malsains ; quel châtiment quotidien, bien plus atroce que la « géhenne » !
Le contenu de ton sermon révèle un drame intérieur et je pense que tu serais bien plus heureux « fi dar al islam », dans le pays de tes origines, comme cela s’est produit pour moi !
Que t’en semble ?
Mais pourquoi ne pas manger du cochon ?
C’est actuellement la viande la plus saine qui existe dans les pays occidentaux car la filière est extrêmement bien suivie sur le plan sanitaire et il n’y a aucun risque de zoonose.
Allah doit savoir cela, c’est la Vérité.

Le mouton par contre est porteur de nombreuses maladies microbiennes (fièvre aphteuse, encéphalopathie spongiforme, brucellose,…) et de beaucoup de parasites internes et externes (distomatoses, strongyloses, cysticercoses, galles, poux ….).
Il peut même transmettre la rage comme cela se produit en Tunisie, à Borj Cédria (banlieue sud de Tunis)

– En deuxième info.
Je dois te dire des choses délicates, infâmes, mais vraies :
en France et dans les pays industrialisés 100% d’un porc sont utilisés,
dans l’alimentation directe,
dans l’industrie agro-alimentaire,
dans l’industrie des cosmétiques,
dans l’industrie chimique et pharmaceutique.
Il est quasiment impossible d’éviter le porc dans la vie courante !
Allah ne l’avait pas prévu !

Les restes du porc à la sortie des abattoirs prendront 185 destinations différentes, et pas seulement pour usage alimentaire mais :
-pour la fabrication de gomme pour la clarification de jus de fruits,
-dans la fabrication de la réglisse et des bonbons,
-aussi dans la gélatine que l’on trouve dans les crèmes fouettées, yaourts et certains beurres,
-dans un certain nombre de médicaments (par exemple : les analgésiques, les cachets multivitaminés…).

Les acides gras extraits de l’os de porc sont utilisés dans :
-les shampoings,
-les revitalisants,
-les lotions pour le corps,
-les fonds de teint
-et les crèmes pour le visage.
La glycérine à base de graisse de porc est aussi un ingrédient des dentifrices… !

La peau de cochon très similaire à la peau humaine est parfois utilisée pour des patients brûlés.
Les porcs apportent une grande contribution à la médecine :
Avec l’insuline qui permet de traiter quotidiennement les diabétiques, sinon ils meurent (et les musulmans ne sont pas exemptés d’être diabétiques), avec les valvules cardiaques de l’animal pour remplacer celles d’un malade.

Vois-tu mon frère Mehdi, le fonctionnement complexe de l’industrie agro-alimentaire mondiale et de l’industrie de transformation fait en sorte qu’il est impossible d’éviter le PORC !
Maintenant que tu sais toutes ces vérités évite de tromper tes fidèles et de les maintenir dans l’ignorance animale.

Et pour t’achever je t’informe qu’en 2007, des généticiens français, américains et suédois ont mis en évidence la proximité génétique entre le porc et l’homme :
presque 99% de leurs génomes sont communs !;
nous sommes donc plus proches du porc que du singe ((98,5%).
Tu sais bien que dans tout homme il y a un cochon qui sommeille !

Image de prévisualisation YouTube

Voilà mon frère quelques réflexions et informations récentes pour ta gouverne car je pense qu’il ne faut pas vivre avec des connaissances datant de plus de 14 siècles ! c’est de l’arriération mentale (et non de « l’arrièrement » comme tu le dis).
Tu profites de la science moderne :
pour te faire soigner et opérer,
pour te déplacer autrement que sur le dos d’un âne,
en prenant l’avion par exemple,
en utilisant les techniques modernes de communication…
Alors, ne sois pas hypocrite – Allah n’aime pas les hypocrites – et surtout ne provoque pas la haine par des discours et des sermons malhonnêtes et mal intentionnés, sinon l’Enfer t’attend !

Pierre Le Jeune

http://ripostelaique.com/  du n° 404, le 22/04/2015

 

 

Nos Médias Oublient Notre Musique.

fiers (1)

 Connaissez-vous ces vidéos ?

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

La Strasbourgeoise

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Le Drapeau Pleure

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Assassins De Mon Peuple

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Fier De Ta Vie

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Oh France, Ma France

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Dressons-Nous

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Honneur De Vivre

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Les Commandos

§§§§§§

 

 

Fin De La Semaine, Au Troquet !

cochon (2)

Quelques vidéos pour
se changer les idées.

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Magnifique !

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Epoustouflant !

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Flegmatique !

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Mordant !

Autre Que Réseau Social

Tapis De Prière Déroulé Par L’ UMPS !

maquette-mosquee-charles-martel

Maquette de la mosquée

En parcourant l’actualité de quelques sites communautaires, je suis tombée ces jours-ci sur un communiqué de l’imam « Al-Islam-Senhepaçah » paru dans « « Mon glaive, ma modération » », petit journal associatif de la communauté musulmane de Saint-Ouen, que je vous livre tel quel :

« Mes chers amis, mes frères, Salam aleykoum,

Nous sommes très heureux et très fiers de vous annoncer que grâce aux dons de nos fidèles et du Qatar, nous allons enfin pouvoir prochainement poser la première pierre de notre future belle mosquée de Saint-Ouen, alhamdulillah.

Conçue par Monsieur « Athias », architecte « islamo-compatible » agréé par le grand recteur « Boubakeur » en personne, ce lieu sacré est prévu pour se fondre entièrement dans le paysage traditionnel et ancestral français, puisque notre mosquée sera ornée d’un dôme comme on peut en voir dans les lieux les plus reculés de France depuis cinq mille ans, date correspondant à l’arrivée des premiers musulmans « ayant construit la France », c’est-à-dire vers -3 000 avant Issa, ou comme vous dites, Jésus Christ, comme l’a d’ailleurs rappelé dernièrement l’historien « Djamel Debbouze ».

Monsieur  »Athias » a tenu à ce que ce lieu comprenne un minaret, aussi haut que les immeubles alentours, destiné aux cinq appels à la prière du muezzin.
Et afin que les musulmans des villes environnantes dans un rayon de 12 kms bénéficient eux aussi de ces appels en attendant que leurs mosquées se dotent elles aussi de minarets ainsi que le gouvernement a promis de faire (puisque nous croyons savoir qu’il devrait légiférer aux alentours du 15 août 2016), il est prévu un amplificateur de son, dernier cri de la technologie islamique.
Ainsi, c’est près d’un million d’habitants, toutes confessions confondues, qui pourront bénéficier de l’écoute des versets du Saint Coran dès 6h01 du matin y compris le dimanche, grâce à des mégaphones à grande portée, inch’Allah.

L’espace intérieur se décomposera en douze salles de classes pouvant accueillir 360 enfants, de sanitaires pour les ablutions, d’une bibliothèque, d’une salle de prières de 1 200m2 au premier étage réservée aux hommes.
Nous pourrons ainsi prier dignement sans être obligés de nous mélanger aux femmes.
Toutefois, afin de montrer notre bonne foi et de prouver notre respect de la parité républicaine, le lieu disposera tout de même d’une salle de 14m2 pour les femmes basée en sous-sol.

Mais la véritable surprise n’est finalement pas là.
En effet, afin de montrer à tous les Français que l’islam est une religion d’amour, de paix et de tolérance, qu’elle respecte pleinement les valeurs républicaines de la diversité, du métissage et du vivre ensemble entre déséquilibrés et sains d’esprit, et en concertation avec l’ensemble de la communauté des musulmans modérés de Saint-Ouen mais aussi avec l’appui chaleureux de Messieurs Juppé et Valls, deux amoureux sincères de la France musulmane et grands défenseurs d’un islam pour tous, il a été décidé d’un commun accord de donner à ce lieu symbolique le nom rassembleur de… « Mosquée Charles Martel ».

En effet, il nous a semblé pertinent de rassurer la communauté des « kouffars » de France de notre désir sincère de leur donner les preuves de la parfaite intégration des musulmans dans ce pays que, je le rappelle, nous avons construit de nos mains depuis 18 000 ans

La bibliothèque se composera de 1 217 Coran et de livres scientifiques tels que «De la bonne pratique de la lapidation des femmes en terre hostile» de Mahmoud Hujnouh, «Comment construire un bar à chicha en bordure d’une planète plate ?» de Mokhtar Qejameh, ou encore «De ton jardin à ton fion : comment bien choisir ton caillou» de Tahar Tagueul-Al-Ahrecre.

Les jeunes enfants recevront des formations en arabe sur l’égorgement avec des cours de travaux pratiques sur des lapins nains.
Les élèves adolescents bénéficieront quant à eux de cours de «takkyia en terre impure».
Il leur sera fourni en outre un carnet de bon usage de la « conversion expresse » de mécréants en milieu pénitentiaire.

Monsieur Juppé, par la grâce d’Allah, a d’ores et déjà annoncé sa joie et son impatience d’inaugurer ce futur lieu de convivialité et de fraternité rendant un hommage justifié par plus de 43 000 ans de présence de l’islam en France.
Il a également promis, moyennant un échange de bons procédés aux conséquences tout à fait négligeables, d’intercéder pour que la mosquée Charles Martel bénéficie d’un bail emphytéotique pour un euro mensuel.

Afin de le remercier de tout ce qu’il donne pour l’islam et de tous ses conseils précieux pour convaincre les « kouffars » de France de la nécessité d’une laïcité modulable permettant des dérogations nécessaires aux musulmans, nous lui offrirons un Saint Coran d’une valeur exceptionnelle, puisqu’en plus d’être parfaitement lisible nous avons incrusté dans la couverture un poil d’aisselle de Muhammad (paix et bénédictions sur lui).

Bien entendu, chacun sera cordialement invité à partager l’ »iftar » d’inauguration durant lequel de nombreux invités de prestige seront attendus, dont Anne Hidalgo, Akhenaton, Yannick Noah, Patrick Bruel, Nicolas Sarkozy, Julien Dray, Manuel Valls, Caroline Fourest, Jean-Jacques Bourdin, Roger Cukierman, le petit Bruno-Roger, Razzy Hammadi, Jacques Attali, Martine Aubry, Ali Juppé, Jean-Luc Mélenchon, Bernard Cazeneuve, Bernard Henri-Levy, Martin Hirsch…

Qu’Allah les facilite…

Imam « Al-Islam-Senhepaçah » de la future mosquée Charles Martel de Saint-Ouen ».

Caroline Alamachère

http://ripostelaique.com/  du n° 401, le 01/04/2015

Tiktature Zoocialiste Hollandaise.

tique-1000x648-300x194 (1)

Démocrature

Il est encore quelques pays de par le monde où le pouvoir, qui ne s’embarrasse pas de précautions, ne tire ce qu’il appelle sa légitimité que de l’hérédité, appuyée sur la force.
Beaucoup plus nombreux sont ceux où, soucieux de modernité et respectant des formes de droit qui ne sont que des apparences, le pouvoir prend la peine d’organiser des élections dont le seul défaut est de se faire sur la base d’une liste unique et, en cas de nécessité, de résultats truqués.
Chine, Corée du Nord, Vietnam, Ouganda, Cuba, bientôt Venezuela, la liste est encore longue des dictatures au visage plus ou moins habilement maquillé.

La France, Dieu merci, n’y figure pas.
Comme dans la plupart des pays occidentaux, la seule source du pouvoir y est le suffrage universel et, bien que l’on puisse y contester tel ou tel aspect du système, notamment les seuils de qualification ou les effets sur la représentativité des élus du scrutin majoritaire, la liberté de parole, la pluralité des partis, la diversité des candidatures et la régularité des dépouillements font que l’on peut classer l’Hexagone parmi les régimes démocratiques.
L’empilement des diverses instances politico-administratives est même tel que l’on vote chez nous presque plus souvent qu’à son tour.
N’avons-nous pas procédé, en l’espace d’un an à peine, à des élections municipales, puis à des élections européennes, puis à des élections départementales, et déjà les élections régionales se profilent à l’horizon de décembre prochain ?
Qui dit mieux ?

Seulement voilà, organiser des consultations électorales est une chose, tenir compte de leurs résultats en est une autre.
Or, le pli s’est pris sous la Ve République telle qu’on nous l’a peu à peu pourrie d’ignorer, voire de bafouer le verdict des urnes.
Et je ne pense pas seulement ici à ces présidents qui, élus pour réduire la fracture sociale, pour remettre de l’ordre dans la maison ou pour s’en prendre aux abus de la finance et mettre un peu plus de justice dans la société, se sont empressés, à peine en place, d’oublier les engagements auxquels ils devaient leur victoire.
Nous sommes ici dans le registre de la trahison ordinaire, banale, et que les coupables mettent sur le dos du réalisme, des difficultés rencontrées ou de l’impossibilité bien connue de réformer la France.
(Dès lors, pourquoi avaient-ils brigué la magistrature suprême ?)
Mais j’ai en mémoire, comme un très grand nombre de nos compatriotes, dont on assure trop vite qu’ils l’ont courte, le cas historique du référendum du 29 mai 2005, il y aura bientôt dix ans, qui vit une nette majorité de Français dire non à l’Europe, et le Président qu’ils eurent le tort de désigner par la suite annuler leur vote avec la complicité du Parlement.

Et surtout, au lendemain d’élections départementales désastreuses pour la majorité actuellement aux commandes, comment admettre que, pour la troisième fois consécutive, les électeurs aient très clairement et de plus en plus massivement désavoué le Président et l’Assemblée qu’ils ont élus il y a trois ans et que ni celle-ci ni celui-là n’en tirent la moindre conséquence.
On dira, et c’est exact, que le président de la République et, dans sa foulée, les députés sont élus pour un mandat de cinq ans que rien ne les oblige légalement à écourter.
Mais quand les députés ne font pas usage du droit qu’ils ont de censurer le gouvernement, quand le président de la République ne recourt pas davantage à la dissolution, quand son sentiment de l’honneur, son honnêteté, sa probité ne sont pas tels qu’ils l’amènent, mis en question, à répondre superbement par sa démission, quand il craint comme la peste de recourir au référendum qui tournerait immanquablement, il le sait – nous le savons tous -, au plébiscite contre sa personne et sa politique, on aboutit à la situation actuelle, qui va fausser et paralyser pour les deux ans à venir l’action gouvernementale.

Est-il logique, est-il moral, est-il supportable que le chef de l’État et sa majorité s’incrustent au pouvoir contre le sentiment nettement et répétitivement exprimé par le peuple ?
Élus, électeurs et régime souffrent également dans ce système boiteux qui n’est certes pas une dictature mais qui n’en est pas moins antidémocratique.

Je propose un nom pour ce dévoiement hypocrite de la démocratie :

La démocrature.

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr/  du 31/03/2015

Un Adieu Triste Et Déchirant

adieu1 (1)

Bravo ! Bravo ! Bravo !

Ce que vous avez fait est vraiment fantastique,  parole d’Allah !

Oui, vous avez su enfin exiler les tyrans qui oppressaient vos pays.

Oui, vous avez su conquérir votre liberté.

Oui, nous Français et Belges, dont les ancêtres avaient déjà fait cela

il y a quelques années,  sommes admiratifs pour votre courage et votre ténacité.

§§§§§§§§§§

Admiratifs et un peu tristes, car évidemment vous allez nous quitter !

§§§§§§§§§§

Mais c’est pour retourner chez vous bien sûr,

pour profiter pleinement de cette reconquête politique et économique,

pour rebâtir votre pays, grand et digne, juste et travailleur, social et intègre,

qui ne sera donc pas calqué sur le modèle occidental décadent

dont vous avez tant souffert chez nous.

§§§§§§§§§§

N’ayez pas le cœur serré, nous comprenons vos priorités :

Les maigres allocations et autres avantages sociaux

que nous vous octroyons sont si dérisoires par rapport

à la manne céleste que vous allez récolter en vos contrées enfin libérées.

§§§§§§§§§§

Nous comprenons qu’ayant tellement souffert

de notre envahissante chrétienté,

vous préfériez revenir à une république laïque et libre,

et que vous aspirez à occuper dorénavant

des postes à hautes responsabilités,rémunérés en conséquence,

et que vous aurez plaisir à retrouver

la douceur de votre climat sud-méditerranéen.

§§§§§§§§§§

Bien sûr, soyez convaincus que nous serons très tristes,

car vous allez beaucoup nous manquer.

Nous ne verrons plus de prénoms à consonnance maghrébine

dans les faits divers des journaux,

beaucoup de coutelleries devront fermer leurs portes,

les producteurs de moutons vont se reconvertir,

§§§§§§§§§§

SOS racisme et le MRAP vont mettre la clef sous la porte.

Les démineurs vont connaître le chômage,

les réduction d’effectifs vont frapper en masse nos forces de l’ordre,

les banlieues ne seront plus illuminées la nuit par les voitures incendiées,

le prix du café dans les bistrots va augmenter.

Mais nous sommes résignés, et nous surmonterons tout cela.

§§§§§§§§§§

Mieux, nous voulons même faire un geste pour vous remercier :

Aussi nous allons affréter tous les moyens de transport disponibles

pour que votre retour au pays se fasse dans les meilleures conditions.

§§§§§§§§§§

Allez sans vous retourner,

sans peur ni honte de nous abandonner

dans une situation financière critique,

rappelez-vous que nous aurons encore à gérer

tous les Roumains et les gens du voyage.

(oui, ceux qui circulent avec leurs luxueuses berlines d’importation

et leurs magnifiques maisons roulantes).

§§§§§§§§§§

Par contre, pour les prochaines fêtes de Pâques, de l’Ascension et de Noël

  (eh oui, nous y croyons encore),

envoyez-nous des dattes, du thé à la menthe, du coucous et du jasmin,

car, ici, après votre départ nous n’en trouverons plus !

§§§§§§§§§§

Et si jamais nous n’arrivons pas à nous passer de vous,

vous nous accueillerez.

§§§§§§§§§§

Vous allez certainement penser à mettre en place,

pour nous accueillir dignement,

des allocations spécifiques pour émigrés,

des mutuelles gratuites, la C.M.U., l’A.M.E.,

une priorité aux logements, etc…

§§§§§§§§§§

Vous serez ouverts à cette société multiculturelle

que vous revendiquiez à corps et à cris chez nous,

vous nous permettrez d’élever des cochons,

et vos forces de l’ordre supporteront

d’être insultées sans broncher.

§§§§§§§§§§

Nous revendiquerons nos droits, pas nos devoirs,

et si ça ne marche pas, alors on caillassera vos administrations

et on mettra le feu à quelques bagnoles.

§§§§§§§§§§

Et si vous ne nous construisez pas rapidement des églises,

nous brulerons vos mosquées.

§§§§§§§§§§

Merci de nous avoir appris comment faire.

§§§§§§§§§§

Après tout…

l’histoire est un éternel recommencement.

Autre Que Réseau Social

On Dirait Le Programme Actuel, Non ?

attention-petit

Comment réussir à bien rater l’intégration ?

Vous disposez d’un peuple ayant réussi à bien intégrer un nombre raisonnable d’immigrés.
Mais vous souhaitez que l’intégration ne réussisse absolument plus car votre société se délite, il vous suffit de suivre ces quelques conseils :

-Privilégier la venue de migrants ayant des habitudes culturelles, des croyances, des modes de vie très éloignés de ceux des autochtones.

-Faire en sorte que l’immigration soit assez importante en nombre et rapide dans le temps pour que les nouveaux arrivants puissent rester ensemble et ne pas être tentés d’imiter le mode de vie des autochtones.

-Dès la petite enfance, expliquer et réexpliquer sans cesse aux migrants que l’histoire de leur pays d’accueil n’est pleine que de pages sombres mais que l’histoire de leur pays d’origine n’est pleine que de pages grandioses.

-Sur tous les supports, aussi souvent qu’il est possible, parler des conquêtes, soumissions, colonisations effectuées par les peuples autochtones dans les pays d’origine des migrants et n’en dire exclusivement que du négatif.

-Éviter autant que cela est possible d’évoquer les conquêtes, soumissions ou colonisations effectuées par les ancêtres des migrants, et si cela est inévitable, insister sur l’apport formidable que ces conquêtes ont permis.

-Dénigrer la religion des autochtones et valoriser celle des migrants pour s’assurer que ces derniers restent fidèles à leurs croyances d’origine.

-En période de chômage, ne jamais dire que tout le monde est concerné mais renforcer l’idée que les victimes en sont les migrants.
(Dans le cas où une étude montrerait que la discrimination est bien moindre que les migrants ne le pensent, ranger cette étude au fond d’un tiroir.)

-Médiatiser tout migrant qui réussit quelque chose et dire que cette réussite n’est due qu’à ses qualités personnelles et à la richesse de sa propre culture.
Dans le cas où l’échec des migrants dans n’importe quel domaine ne pourrait être caché, utiliser cet échec pour accuser les autochtones d’en être responsables.

Les migrants seront enfin parfaitement aigris, hostiles, pensant que les autochtones ont pillé leurs pays,les poussant à l’exil, qu’ils leur doivent tout et ne leur offrent rien.
L’exécration des migrants pour les natifs sera alors bien visible, parfois bruyante et vous en légitimerez les manifestations en en rendant les natifs responsables.

Lorsque enfin les autochtones commenceront à se demander pourquoi ceux qui parlent du « vivre ensemble » utilisent toutes les méthodes qui mènent aux guerres civiles, quel est leur but, il ne vous restera plus qu’à les traiter de complotistes et à ricaner en attendant la suite.

Béatrice Ladeville

http://www.bvoltaire.fr/  du 14/03/2015

Les traiter de complotistes, sans manquer !
Attendre qu’ils continuent leurs dégâts, cela suffit !
Il faut renverser la vapeur et nous défaire de ces soit-disant « élites » qui monopolisent la gouvernance de notre France.
Nous n’avons jamais eu le Front National à la tête du pays, pourquoi pas essayer ?
Ni gauche, ni droite, si c’est encore un échec avec le FN, cela ne pourra pas durer longtemps, les deux autres ont déjà pratiquement asphyxié la France.
Notre dernière chance est de faire confiance à Marine Le Pen !

Nous Avons Encore Le Droit De Rire ?

cochon-rit (1)

Quelle Horreur !

 

 Droits de l’homme et  propos antisémites

 

En ces temps de disette de rire, de bonne humeur,

Où la hausse du FN attise les pires rancoeurs

L’actualité se livre à quelques espiègleries

Ou plutôt comment être à son propre piège pris.

C’est d’abord « Martin Schulz », l’arroseur arrosé.

Le Président du Parlement Européen

S’en est pris aux FN et à ses petites mains

Les soupçonnant de fraude, d’irrégularités.

Il en a d’ailleurs informé dame « Taubira ».

L’ennui c’est que son assistant accrédité

Qui doit soit à Bruxelles, soit Strasbourg travailler

S’occupe de … tourisme loin du lieu adéquat.

Vient ensuite la charmante « Bénédicte Bauret »,

Présidente de la Ligue des Droits de l’Homme locale

Sans doute déçue du choix du maire Front National

de ne vouloir leur convention renouveler,

S’en est pris violemment… à la carte vitale

Présumée financer une caisse spéciale

Des pharmaciens mais juifs, ce exclusivement.

Ah Israël son seul et unique tourment !

L’affaire en est encore à ses balbutiements

La LDH antisémite, non mais franchement !

Le meilleur à venir, l’affaire « Souleymane »

Vous savez le monsieur de couleur, comme on dit

Refoulé par des supporters racistes, aigris

Ejecté, expulsé par quelques bougres d’ânes

Mais réconforté par notre bougredandouille.

Il milite au PS ce qui fait que l’embrouille

A fait le tour des rédactions de la planète

Horresco referens, notre agressé hagard

Ne rêve plus, ne fume plus, n’a même plus d’histoire.

Mais ça devrait s’arrêter là, soyons honnête,

Car un des accusés est activiste de goooooooooche

V’savez le camp du bien, morale, toussa, toussa

Ceux qui donnent des leçons, sans en avoir les droits

C’est pas joli joli, c’est même plutôt moche.

A la liste s’ajoute, la manipulation

Du fameux cimetière juif de Sarre-Union.

C’est un Français de souche, certes, le profanateur

Présiflan en personne a désigné l’auteur

On a même le prénom, c’est vous dire l’importance

Bon, il est vrai qu’on a tu son appartenance

A l’extrême-gauche, un antisémite antifa

Mais c’est le « de souche » que la presse retiendra.

Voilà en perspective quelques éclats de rire

Ou quelqu’indignation de nos « chers » journaleux

Qui se feront une joie de réfuter mes dires

Ou cautionnent l’adage « grands diseux, petits faiseux ».

J’avoue avoir omis de dire je suis croyante

Et j’appelle tout ceci la «justice immanente».

Oreliane

http://ripostelaique.com/  du n° 398, le 14/03/2015

 

C’est Un Rôle De Circonstances

rosier (1)

François Hollande,
le croque-mort de la République.

Le président qui rendait des hommages plus vite que son ombre !
Attentats à Paris et au Mali, accidents d’hélicoptères en Argentine, à chaque mort d’un Français, François y va de son discours.

1 – Progrès fulgurants de la dhimmicratie

Les députés socialistes ont tranché :
La proposition de loi dite «Baby Loup», interdisant le port du voile dans les crèches et établissements d’enseignement privés financés par de l’argent public, qui devait être examinée demain, est renvoyée au mois de mai.
Le climat politique et communautaire n’est pas assez serein, semble-t-il.
En mai, devinez quoi, ils feront ce qui leur plaît.
Décidément, la peur créée par les meurtres des 7 et 9 janvier 2015 stimule l’auto-censure.

Ils sont Charlie mais pas trop.

L’Observatoire de la laïcité, présidé par Jean-Louis Bianco, va être content, lui qui voit de l’islamophobie partout.
Il est grand temps que cet organisme félon, au sens de traître à sa mission, soit dissous.
Cela serait un pas, modeste mais utile, sur le long chemin des économies budgétaires que Bruxelles attend de notre gouvernement.

2 -  Je suis TF1

Lors d’une équipée sud-américaine aux fins de remplissage par TF1 du temps de cervelle populaire disponible, de malheureux sportifs ont trouvé la mort dans un accident d’hélicoptère.
C’est très triste pour eux et pour leurs proches.
Médias et politiciens font beaucoup moins de cas des cinq personnes d’une même famille, quatre enfants et leur mère, décédées le même jour dans l’incendie de leur maison à Saint-Jans-Cappel (Nord).
Selon la gendarmerie, les jeunes victimes étaient nées entre 2002 et 2006.
C’est l’inégalité devant la mort, sans doute.

Aussitôt survenu le drame argentin, on se rendit compte que tous les députés et ministres ou presque connaissaient les victimes personnellement.
François Hollande est allé de son énième hommage républicain.
C’est devenu une sorte de spécialité chez Mou-Président.
Son registre est cadré.
S’il s’agit d’attentats comme au Mali récemment, ce sont des meurtres «lâches et abjects»,
s’il s’agit d’accidents, nous sommes tous frappés.
La promptitude récupératrice s’améliore sans cesse mais pas la forme des allocutions qui accumulent les lieux communs :
«elle défiait les éléments mais aussi les autres compétiteurs», «elle voulait vivre pleinement et elle est morte tragiquement», etc.

Souvenons-nous :
c’est dès le 8 janvier, avant même que les frères « Kouachi » soient localisés et avant la tuerie de l’hypermarché cacher de la porte de Vincennes commise par « Coulibaly » que le gouvernement s’est mis à l’organisation de la «grande manifestation» du 11 janvier suivant.
Le drame terroriste ou accidentel devient la substance même de l’actualité, le pouvoir n’agit qu’en réagissant et les foules sont mues par une émotivité que les conseillers en com’ scrutent à la loupe pour la transformer en points de popularité.

A quand «Elysée Lantah», ou «comment survivre dans la jungle politico-médiatique» avec « Aquilino Morelle » et « Valérie Trierweiler » en animateurs éprouvés ?

 

3 – Valls sur le chemin de Damas.

Exercice de politique affliction

Que ceux qui ne l’ont jamais retournée lui jette leur première veste !
Tous les chemins mènent à Damas :
On le sait depuis Saint Paul, les pires ennemis d’une foi nouvelle deviennent souvent ses plus zélés propagandistes.

Voilà donc, avec deux ans d’avance, en exclusivité pour les lecteurs d’Atlantico, le discours de Manuel Valls sollicitant la confiance de l’Assemblée nationale le 17 juillet 2017 après sa nomination comme Premier ministre par Marine Le Pen, présidente de la République française fraîchement élue

(extraits)

«Mes chers députés,

Je vous l’avais bien dit !
Je ne m’étais pas trompé ce jour de mars 2015 où je prédisais la victoire de Madame la présidente Le Pen.
J’avais crié à la louve.
Elle est arrivée.
Et je me suis alors rendu compte qu’elle ne mordait pas.

Lors des élections législatives du mois dernier, les Français, dans leur immense sagesse, n’ont pas offert de majorité monolithique à un parti.
Ils ont eu raison des querelles et des rivalités stériles en nous forçant, nous hommes et femmes politiques, unis pour le meilleur et face au pire, à transcender nos chicaneries au bénéfice de la France éternelle et si présente pourtant.

(…) Non, votre Assemblée n’est pas ingouvernable comme des oiseaux du pire augure le croassent dangereusement !
Car ce qui nous unit est plus important, bien plus important, bien, bien, bien plus important que ce qui nous a séparés dans un passé si proche et déjà si lointain.

Les mauvais génies qui ont fourvoyé la patrie sociale, la communauté nationale doivent être boutés hors de notre hémicycle avant de l’être hors de notre pays.
Oui, je le dis, je le redis et je le re-répète solennellement, ici et maintenant, avec Madame la Présidente nous sommes d’accord sur l’essentiel et même plus.
Il faut que l’Europe fasse avec nous, nos services publics, nos frontières, notre identité nationale, solidaire et sociale, notre passé gage de notre avenir.
Unis nous sommes inébranlables et nous obtiendrons gain de cause.

(…) Face au risque de blocage institutionnel que nous devons transcender en une force plus grande encore, celle de la France, j’ai décidé de faire don de ma personne au gouvernement et Madame la Présidente a choisi de faire fi des idéologies abstraites qui ne correspondent pas à l’âme de notre pays.

Je suis enraciné dans le concret, comme vous.
Et c’est ensemble que nous travaillerons à mettre le concret au service des Français.
Quand Jeanne voyait l’Anglois partout et quand Philippe voyait le Teuton aux mêmes endroits, écoutèrent-ils un seul instant les mauvais conseilleurs qui ne sauraient du reste être bons payeurs si l’on en juge par l’état de nos finances, que vous connaissez tous ?
Non, non, non !
Nous rembourserons, parce que nous sommes les plus forts !

Oui, chers amis, je compte sur vous comme vous pouvez compter sur moi et que nous compterons tous ensemble pour que la voix de la France compte à nouveau.
Je ne vous ai jamais menti.
Je continuerai à vous dire les vérités que les Français espèrent entendre.
Et c’est solennellement que je mets en garde tout de suite ceux qui se mettront au ban de la Nation réconciliée en refusant cet élan nouveau. 

Avec Madame la Présidente Le Pen, qui, je sais en ce moment, nous regarde sur une chaîne du service public, nous serons à vos côtés pour redresser ce qui peut et doit l’être.
Vive l’élan national nouveau !
Vive la République sociale et indivisible !
Vive l’Union ressoudée et allez la France !»

Serge Federbusch

http://www.atlantico.fr/  du 11/03/2015

Et Les Blancs Sont Des Racistes !

cochon-rit (1)

Le CRAN allergique
au chocolat noir !

Le CRAN (« Conseil représentatif des associations noires ») et son idéologie sont dangereux pour la République car ils créent un « apartheid » en dissociant les Noirs des Blancs.
Cette idéologie porte à terme la haine raciale entre Noirs et Blancs.

On peut donc considérer le CRAN comme une association raciste, puisqu’elle se base sur la couleur de la peau ainsi que le rapport « Potomitan », le site de promotion des cultures et des langues créoles.

La dernière action du CRAN a été d’incriminer un pâtissier de Grasse (Alpes-Maritimes) qui, depuis quinze années, fabrique et commercialise des figurines en chocolat.
Le CRAN l’accuse de racisme colonial !

Comme à son habitude, il souhaite faire du spectaculaire et il y réussit grâce aux médias et à nos politiques.

« Ces friandises s’inspirent des fantasmes coloniaux concernant les noirs :
regards ahuris, bouches surdimensionnées, nudité obligée, organes sexuels protubérants. »

Moi qui pensais qu’il s’agissait là d’un fantasme métropolitain et non colonial !

Pire encore, compte tenu de leurs noms « Dieux » et « Déesses », ces pâtisseries « tournent en ridicule les religions africaines »».
N’existe-t-il plus de dieux et de déesses dans les religions africaines ?

Ce pâtissier, « Yannick Tavolaro », est par ailleurs président de la section football de l’US Plan-de-Grasse.
Un club dont la mixité est la plus totale entre Noirs et Blancs.
Qui plus est, Yannick affirme que bien des gens de couleur sont les premiers clients pour «ses» chocolats.

Et le CRAN insiste lourdement concernant ces caricatures obscènes et injurieuses :

« La liberté d’expression n’est pas la liberté de la haine et les valeurs républicaines doivent être respectées. »

Non, n’éclatez pas de rire, ils ont vraiment dit cela pour des pâtisseries !

Depuis quand des pâtisseries attaquent-elles les valeurs de la République et la liberté artistique devient-elle de la haine ?

Que notre pâtissier essaie de faire les mêmes figurines en chocolat blanc, cela fera un joli duo !
Nous lui conseillons tout de même des organes sexuels moins protubérants afin de respecter la vérité anatomique.

Monsieur « Louis-Georges Tin », président du CRAN, est dans la recherche permanente de financements judiciaires en plus des larges subventions de l’État, et dans cette « galéjade » provençale digne de Marcel Pagnol, c’est le CRAN qui se tourne en ridicule, ce qui n’est guère étonnant car il en a l’habitude.
Et ce n’est ni « Robert Ménard » ni « Éric Zemmour », cibles du CRAN, qui me contrediront.
En revanche, on souhaiterait bien savoir ce qu’en pense Christiane Taubira, experte en racisme anti-noirs et spécialiste de l’insulte.

Ce pâtissier de Grasse doit-il également changer la dénomination des « religieuses » et des « pets-de-nonne », après celle des « têtes de nègre », tout comme la marque Haribo a dû stopper la commercialisation de ses bonbons noirs ?

Justement, souvenez-vous de ce brave Noir qui vous souriait chaque matin quand vous preniez votre petit déjeuner : Banania !
Eh bien, il a été exécuté à cause de sa couleur de peau.
Est-ce qu’un Noir américain a davantage le droit d’exister qu’un Noir français ?
Voyez Uncle Ben’s : il est toujours vivant et se porte très bien.

Je laisse au pâtisser de Grasse, Yannick Tavolaro, le mot de la fin :

« Je ne suis raciste qu’envers les cons. »

S’adressait-il directement au CRAN ?

Manuel Gomez

« Ils » Ont Les Héros Qu’ Ils Peuvent !

logo_ntm (1)

Niqueur De Mères

 

Joey Starr à l’Élysée  !

« Joey Starr » fut convié à un dîner à l’Élysée.
Un échantillon du gratin bobo était là.
Serviettes autour du cou, fourchette en main, regards liquides pour le « Grand Improbable ».
Le « Mamamouchi » à lunettes aime à côtoyer du people, voire à s’encanailler avec de l’ex-racaille.
De la racaille sur le retour, encore un peu brutale mais pas trop, juste ce qu’il faut pour faire frissonner le « Laurent Ruquier » du samedi soir.

Le «niqueur de mères» raconte que c’est « Julie Gayet » qui l’avait amené là.
Lorsqu’elle lui a proposé de se rendre à un dîner organisé par son fiancé, il n’a pas vu de qui il s’agissait, dites donc.
Le rappeur ne lit pas les journaux, n’écoute pas la radio, la télé encore moins…
Vêtu d’un sari orange, il vit loin de toute agitation médiatique.
Pas « dalaï-lama », mais presque.

Lorsque, découvrant que le-dit fiancé de la belle blonde était un petit rondouillard au look de sous-préfet, « Joey Starr » ne s’est pas écroulé de rire.
Et pour cause… C’était le « Mamamouchi ».
Un de ces intouchables comme « Joey Starr » en côtoie souvent depuis qu’il fréquente l’ »ashram du dalaï-lama ».
Il va sans dire qu’en temps normal, avec un fiancé anonyme, « Julie Gayet » en eût entendu de drôles…

« Alors, tu sors avec un pingouin ? »
« Tu l’as trouvé sur la banquise ? » etc. »

On préfère ne pas imaginer.

Après avoir tout de même bien vérifié qu’il ne s’agissait pas d’une caméra cachée, « Joey Starr » s’est donc mis à table aux côtés du gratin :
Lola Doillon, Cédric Klapisch, Pierre Lescure, Dominique Besnehard…
(On murmure que « Roger Hanin » a succombé en apprenant qu’il n’était pas invité.lol!)

Puis la conversation a roulé sur divers sujets dont « Joey » ne nous parle pas.
Avide de sensations fortes, le bien brave Président a sans doute demandé au rappeur de conter ses démêlés avec la justice :
-agression d’hôtesse avec traumatisme cranio-facial et fracture nasale,
-trafic de cocaïne,
-détention d’arme,
-agression d’un passant,
-attaque à la feuille de boucher,
-coups violents portés à un singe…
Extraordinaire !
Au dessert, le Grand Improbable a demandé à ce que Christiane Taubira les rejoigne pour savourer le récit de cet « ex-jeune » plein de fougue, de romantisme et, pour tout dire, plein de «vivre ensemble»…
Hélas, la ministre était occupée à scier les barreaux d’une fenêtre de cellule…
Pouvait pas venir.

« Joey » nous raconte qu’il est sorti de là bien fracassé.
L’espace d’un instant, le lecteur de l’article s’imagine que François Hollande lui a décoché un crochet du droit bien senti eu égard à son triste palmarès.
Ben non…
En réalité, notre narrateur parle de la bouteille de rhum mise à la disposition des convives.
Du rhum haïtien, précise-t-il, dont il a su faire profiter toute la tablée.
Chacun a rejoint ensuite sa voiture… comme il a pu.

Le « Mamamouchi » se serait bien vu partir en virée nocturne avec son ex-racaille. L’appel du large, les tags, les bagnoles qui flambent…
La vraie vie, quoi…
Hélas, ses fonctions…
Le protocole…
Les sondages…
Après 2017, pourquoi pas.

Les tournantes, les arrachages de sacs à main faute d’avoir pu arracher les électeurs du FN, caïd d’une bande…
Héros, enfin…!

Jany Leroy

http://www.bvoltaire.fr/  du 06/03/2015

Pas Notre Peuple Qui En Ait Profité !

responsable (1)

Continuez de dormir,
braves gens !

 

0013

!!!

01

!!!

02

!!!

03

!!!

04

!!!

05

!!!

06

!!!

07

!!!

09

!!!

010

!!!

011

!!!

012

!!!

001

!!!

002

!!!

003

!!!

004

!!!

005

!!!

006

!!!

007

!!!

008

!!!

009

!!!

0010

!!!

0011

!!!

0012

!!!

0013

!!!

Autre Que Réseau Social

Réveillez-vous !
Votez Pour Être En France !

Faisons Vraiment Notre Devoir Civique.

FDESOUCHE-300x206 (1)

Bien sur,  à la santé du président !

 

d0-300x225 (1)

!!!

d1-300x225 (1)

!!!

d2-300x225 (1)

!!!

d3-300x225

!!!

d4-300x225

!!!

d5

!!!

d6-300x225

!!!

d7-300x225

!!!

d8-300x225

!!!

d9-300x225

!!!

d10-300x225

!!!

picolez

J ‘ AI  BIEN  VOTE !

Souvenons-Nous De Ces Mensonges.

multikulti-300x138-1

La collaboration est une passion française !

«Comme toujours quand il s’agit de l’abaissement de la France,
le parti de l’étranger est à l’œuvre avec sa voix paisible et rassurante.
Français, ne l’écoutez pas.
C’est l’engourdissement qui précède la paix de la mort.»
Appel de Cochin, 1978.

Puisque le multiculturalisme ne fonctionne pas, intensifions-le !
Par une volontariste «politique de peuplement», imposons à des populations qui ne se sont pas choisies le «vivre ensemble» qu’exige le « nouvel ordre mondial » !

Muselons les réseaux sociaux au nom de la liberté d’expression !
Ces mantras orwelliens sont la réponse de notre gouvernement à la guerre que nous a déclarée le nouveau califat.

Au moment même où l’État islamique infiltre ses moudjahidines, l’État français entreprend d’imposer à son peuple un mariage forcé avec des masses arabo-musulmanes qui ne lui ont d’ailleurs rien demandé.

Irons-nous vers une guerre ethnique ouverte sur le modèle libanais ou yougoslave ?
La France optera-elle plutôt pour un scénario de mort tiède sur le modèle houellebecquien?

À l’heure du défi, la question se pose de savoir si la souche française, pour reprendre l’expression de notre Président, présente toutes les garanties immunitaires.

Or, l’ADN gaulois est collaborateur avant d’être querelleur :
Dans la France d’avant la France, Éduens et Rèmes ont diligemment secondé César tout au long de sa guerre des Gaules.

Se voulant principe spirituel dépourvu de substance, la France ignore la communauté du peuple et réchauffe donc en permanence en son sein un parti de l’étranger : parti anglais, parti espagnol, etc.

La collaboration à la française atteint sa parousie à l’occasion de la Seconde Guerre mondiale.
De ce triste épisode, retenons l’extravagant destin d’un « Robert Schuman » qui a su passer sans transition de l’indignité nationale pour fait de « vichysme » au « payroll » de la CIA.
Mètre étalon de l’imposture – il a même droit à un procès en béatification -, il devint l’architecte d’une Europe sous influence américaine.
Il est l’inspirateur et le parangon du nouveau parti de l’étranger et de l’idéologiquement correct, celui qui s’incarne aujourd’hui de Juppé à Vallaud-Belkacem en passant par Olivennes et Ockrent au sein d’une caste politico-médiatique blanchie sous le harnais de la French American Foundation.
Les Young Leaders qui en sont issus, agents d’influence de l’imperium mondialiste, travaillent sans relâche à l’avènement d’une «France vassale dans un empire de marchands».

La presse française que nous connaissons aujourd’hui a été saisie dans son essence par de Gaulle dès 1963 :

« Peyrefitte, je vous supplie de ne pas traiter les journalistes avec trop de considération.
Quand une difficulté surgit, il faut absolument que cette faune prenne le parti de l’étranger, contre le parti de la nation dont ils se prétendent pourtant les « porte-parole ».
Impossible d’imaginer une pareille bassesse – et en même temps une pareille inconscience de la bassesse.
Vos journalistes ont en commun avec la bourgeoisie française d’avoir perdu tout sentiment de fierté nationale.
Pour pouvoir continuer à dîner en ville, la bourgeoisie accepterait n’importe quel abaissement de la nation. »

(C’était de Gaulle, Alain Peyrefitte. 2002).

Le collabo de demain est la version discount du collabo d’aujourd’hui.

Membre d’une classe moyenne évanescente, il est prêt à toutes les reptations morales ou intellectuelles pour ne pas être relégué dans la France périphérique.

Fierté et grande santé lui sont suspectes !
Aussi ne voit-il pas malice quand un néo-barbare le prend pour cible,
ce n’est pas grave, il a toujours un comprimé de « Padamalgam » sur lui !

« Homo festivus » immature, célibataire sans descendance, il supporte aisément de vivre au pays des 200 viols quotidiens.

Subjugué par la virilité de ses agresseurs, il livre femmes, territoire et ressources sans coup férir.

Il est né le 11 janvier 2015.

Il est « Charlie ».

Thierry Thodinor

http://www.bvoltaire.fr/  du 01/03/2015

je-ne-suis-pas-300x129 (1)

Je ne suis pas « Charlie »car je suis trop.. ou pas assez..,
je suis une Mécréante !

Que Disent Les Mécréants D’ En Bas ?

politik-300x177 (2)

2/2

img0 (1)

!!!

img19 (1)

!!!

img20 (1)

!!!

img21 (1)

!!!

img22 (1)

!!!

img23 (1)

!!!

img24 (1)

!!!

img25

!!!

img26 (1)

!!!

img27 (1)

!!!

img28 (1)

!!!

img29 (1)

!!!

img30 (1)

!!!

img31 (1)

!!!

img32 (1)

!!!

img33 (1)

!!!

img34 (1)

!!!

img35-1

!!!

img36 (1)

!!!

img37 (1)

Ce ne sont pas des Mécréants, on ne peut pas !

img38 (1)

!!!

img39 (1)

!!!

img40 (1)

 Nous sommes de pauvres Mécréants!

Autre Que Réseau Social

Que Disent Les Mécréants D’ En Bas ?

politik-300x177 (2)

1/2

img0 (1)

!!!!

img1-1

!!!

img2-2

!!!

img3-2

!!!

img4-2

!!!

img5 (1)

!!!

img6-1

!!!

img7 (1)

!!!

img8 (1)

!!!

img9 (1)

!!!

img10 (1)

!!!

img11 (1)

!!!

img12 (1)

!!!

img13

!!!

img14 (1)

!!!

img15 (1)

!!!

img16 (1)

!!!

img17 (1)

!!!

img18 (1)

Tu sais bien que « La Marseillaise » des Mécréants est sifflée par les français !

A ce soir
Nous allons faire la sieste !

Autre Que Réseau Social

123456...10

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43