Archive | TROQUET Flux RSS de cette section

Qui Est Au Chômage ?

Qui Est Au Chômage ? dans TROQUET france-rebelle-300x168

Et  on  se  plaint  qu’ il  y  ait  du  chômage  !

Tout est lié, nous sommes dans un système mondialisé avec le groupe « Bilderberg » dont « Soros » fait partie et dont Sarko prônait les avantages du N.O.M avant son élection.
Comprenez les avantages du multiculturalisme. multiculturalisme que nos « croyants » n’adoptent pas mais certains en tirent profit :

Avantages de l’Europe:

-vol de 50M de vol de cuivre,  plus d’eau dans une tour.

-vol de centaines de m de cuivre sur autoroute bloquant les secours

-vol de centaines de m de cuivre sur les lignes sncf mettant en danger les passagers puisque les feux tombent en panne.

-des centaines de maisons cambriolées ce qui procure du travail  :

pour les serruriers réparateurs, pour les psy qui voient leut clientèle augmenter.

avantages pour les marchands d’armes car certaines victimes s’en munissent après coup.

pour les régions obligées de gonfler les effectifs policiers donc diminution du chômage.
pour les fabricants de  matériel pour les policiers et gendarmes à savoir :
armes, véhicules, batiments, travaux publics, matériels de bureau, matériel vestimentaire.

Agrandissement des écoles de gendarmerie et police.

Avantage de la disparition des frontières :

Les kaltchnikovs passent par la slovénie, l’Autriche, l’Allemagne et la France,  c’est du travail :
pour les entreprises de transports par car (vu à la TV) chauffeurs, mécanos, personnel administratif.
pour les éboueurs pour rammasser les douilles.
pour les pompes funèbres, les fabricants de cercueil et encore aux transports (corbillard, ambulanciers etc).

Donc on a besoin de plus de médecins légistes, plus de police scientifique et donc plus de batiments pour les héberger, plus de matériel hautement spécialisé, ce qui « BOUUUUSte » aussi la recherche.

On n’y pense pas toujours mais c’est aussi du travail pour nos députés qui devrons créer des commissions d’étude, donc c’est aussi du travail de secrétariat.
C’est aussi du travail pour fabriquer le matériel de secrétariat.

Vu qu’il vient de Chine et que les chinois sont nombreux on a de quoi voir venir.

Recommencez le même raisonnement avec le trafic de drogue, auquel il faut ajouter :
-Production de voitures de plus en plus rapides pour les « go fast », ensuite pour les gendarmes et douaniers.
-De nouveaux laboratoires d’analyses.
-Du travail pour les fabricants de cuillères, de seringues, de briquets ou d’allumettes.
-Du travail pour le personnel médical.
-la fabrication de vêtements de travail, d’uniformes et couvre-chefs de policiers, gendarmes, douaniers
-la fabrication de godillots supplémentaires.
J’oubliais les fournitures de bureaux en suppléments.

Et on se plaint qu’il y ait du chômage !

Laurent

http://www.resistancerepublicaine.eu du 20/06/2013

Vengeances Dominos !

Les méandres du linge sale  familial de nos célébrités  politiques.

 

 

Vengeances Dominos ! dans TROQUET img1-1-300x225

img2-1-300x225 dans TROQUET

img3-1-300x225

img4-1-300x225

img5-1-300x225

img6-1-300x225

img7-1-300x225

img8-1-300x225

img9-1-300x225

Une Idée A Retenir !

Une Idée A Retenir ! dans TROQUET le-chat-morris--300x187

Un chat candidat aux élections municipales au Mexique

Morris le chat est l’un des candidats présentés aux élections municipales de Xatala, au Mexique.

Pied de nez de deux étudiants envers la classe politique locale, le félin a remporté l’adhésion des internautes grâce à ses promesses de campagne réalistes.

Le chat Morris est le candidat désigné par deux étudiants mexicains en vue des prochaines élections municipales dans la ville de Xalapa, située à l’est du Mexique.

Derrière ce trait d’humour se cache un mouvement de protestation contre la classe politique locale.

Surnommé « El Candigato » (« le Candichat »), Morris est doté d’une page Facebook et d’un compte Twitter, qui rassemblent respectivement plus de 100.000 fans et 5.000 abonnés.

Il promet de débarrasser la ville des « rats », le surnom donné aux politiciens de la ville. Parmi ses autres promesses électorales : manger, dormir, bâiller, et plus généralement, s’adonner à toutes les autres activités typiques des félins.

 

http://www.rtl.fr du 14/06/2013

Mariage Pas Pour Tous

Un fils ne peut pas se marier avec son ex-belle-mère !

« Élisabeth Lorentz », 47 ans, et « Éric Holder », 44 ans, n’ont pas le droit de se marier.

Parce qu’Élisabeth a été mariée pendant 3 ans avec le père d’Éric (de 2003 à 2006) et que pendant cette période Eric, qui avait 34 ans, faisait office de beau-fils.

Le code civil prévoit «en ligne directe, le mariage est prohibé entre tous les ascendants et descendants légitimes ou naturels, et les alliés dans la même ligne», sauf dérogation accordée par le président de la République.

Les fiancés ont écrit au chef de l’État, la réponse de l’Elysée est arrivée après deux mois d’attente, pas de dérogation.

Une décision surprenante à l’heure ou le gouvernement se vante d’avoir mis en place le mariage « pour tous ».

«On nous a bassiné les oreilles avec le mariage pour tous pendant des mois.

Et maintenant, on nous dit, c’est bien pour tous, mais pas pour vous ? » remarque Élisabeth.

Le couple prévoit déjà d’aller à la Cour européenne des droits de l’homme pour faire lever l’interdiction.

Source : « fr.novopress.info » du 11/06/2013

Normal I a-t-il oublié ses lunettes au Japon, à moins qu’il lui faille plus de temps pour récupérer le décalage horaire ?
Ce doit être beaucoup moins anodin et franchement sordide.
Encore une histoire de fric, d’impôts partagés à deux, de pension de réversion éventuelle, bref de fric qui ne tombera pas dans les caisses percées de l’état !
Ils ont raison d’insister, le mariage civil n’est que la pâle copie (récemment remaniée encore) du mariage religieux et de ses astreintes, toujours en vigueur, sans remaniement.
Au nom de quelle morale va-t-on prohiber le mariage de deux frères « gays » puisqu’ils ne risquent pas d’avoir d’enfants ensemble ?
Eric n’est pas le fils d’ Elisabeth, et ne songe vraisemblablement pas à pouponner à presque 50 ans …je suppose.
Ce « mariage pour tous » devient vraiment une « pantalonnade »…sans jeu de mots !

Foire Aux Socialistes

 

 Foire Aux Socialistes dans TROQUET cochons1

 

 

« Foire aux socialistes » :
Comme le démontre cette carte postale humoristique, au début du siècle dernier la Bretagne n’était pas encore la terre d’élection du PS qu’elle est devenue aujourd’hui.

Nul doute que cette image – qui cote tout de même 49 euros sur Ebay – ne plaira guère aux fidèles de la rue de Solférino qui apprécieront peu le titre donné à la foire aux cochons du village de Kerfot (Côtes-d’Armor).

Il est vrai qu’en ce temps là les Bretons étaient plutôt conservateurs.

Et les socialistes de l’époque n’avaient que peu de rapport avec ceux qui dominent aujourd’hui la région.

Pour reprendre l’expression de Jean-Claude Michéa, « le loup libéral n’était pas encore entré dans la bergerie socialiste ».

On sait ce qu’il en est advenu aujourd’hui.

Pour des raisons quelque peu différentes certains (très) mauvais esprits estimeront pour leur part que la comparaison cochons/socialistes – ceux d’aujourd’hui – est parfaitement déplacée, en effet, dans les élections de nos jours les socialistes sont les grands favoris de ceux pour qui le cochon est « haram » (interdit), et… dans le (vrai) cochon tout est bon

Source : « fr.novopress.info » du 10/06/2013

Des Droitiers Contrariés !

Des Droitiers Contrariés ! dans TROQUET droits3-218x300

Le sympathique et inconnu « Jean Bourdeau » veut faire tirer sur le Printemps Français !

Via un « tweet », le jeune apprenti fusilleur, attaché parlementaire du sénateur PS Jean-Pierre Michel, exprime ainsi le raffinement de sa pensée :

Comme le titre de sa fonction l’indique, le personnage est attaché.
Principe de précaution.
Compte tenu de sa santé mentale, il est clair que, pour l’instant, il n’est venu à l’idée de personne de le détacher.
Préventivement, les autorités ont donc ficelé le déséquilibré à l’un des piliers de « l’asile », un patient de longue date, le susnommé « Jean-Pierre Michel », ex-membre du « Syndicat de la magistrature » qui, bien entendu, soutient fermement son compagnon de camisole. Entre fous furieux, la solidarité bat son plein.

La référence à Bonaparte est symptomatique du fou des temps anciens qui, à ses heures perdues, se prenait pour Napoléon.
Entonnoir sur la tête, le dérangé du bocal aimait à s’imaginer maître du monde.
Fidèle à la tradition psychiatrique, pour la version 2013, le cinglé « new look » ajoute à sa compétence de base, marieur d’homos, adorateur de Roms, créateur de sans-papiers et flingueur d’opposants à une logique qui lui est toute personnelle car, cerise sur le gâteau, il est également paranoïaque.
Faut-il autoriser le cumul des névroses ?
L’Assemblée tranchera.

Dans l’aile de l’asile PS où ont été placés les cas les plus inquiétants, aucun médecin traitant n’a jugé bon d’intervenir… et pour cause !
Le psychopathe exprime tout haut ce que la direction pense tout bas :
Tirer dans le tas.
En finir une bonne fois pour toutes avec ces empêcheurs de penser en rond.
Censure, lacrymogène, coups de feu, peu importe, mais qu’ils disparaissent !
Ils sont trop intolérants (rires dans le public).
Tous au cachot ou au cimetière, c’est la pulsion profonde révélée au grand jour par le saucissonné sénatorial.
Mais qui ose le dire, à part lui ?
Reconnaissons au moins à cet ectoplasme le mérite de la franchise.
Le mérite de mettre cartes sur table.
Sans détour, sans faux-semblant, sans esbroufe de style.
Tirer sur le Printemps.
Et les mesures préventives qui vont avec : nuages en prison, marguerites en garde à vue…
En arriveront-ils à récuser les saisons aussi ?
Ne sont-elles pas, tout bien réfléchi, quelque part en cherchant bien, une sorte de racisme météorologique ?
Cette stigmatisation du froid, de la neige et du vent n’est-elle pas scandaleuse ?
Que disent les droits de l’homme à ce sujet ?

En vérité, je vous le dis, le « tweeter Bourdeau » est un fou visionnaire.
Le promoteur avant-gardiste de la pensée détraco-gaucho.
L’avenir du PS.
Après le métissage, l’uniformisation des sexes, l’indifférenciation des saisons nous pend au nez.
Un seul et même temps toute l’année décidé par décret.
2020 verra l’abolition des mots « froid » et « chaud » et il sera formellement interdit de se couvrir en hiver et se dévêtir en pleine canicule.
Une terra vraiment nova.

Jany Leroy

Source : « bdvoltaire.fr » du 06/06/2013

Bonjour Docteur !

Quel  soulagement  de  connaitre  enfin  la  vérité  après  toutes  ces  études  contradictoires  !

Pour tous ceux qui surveillent ce qu’ils mangent, voici l’avis d’un médecin compétent sur la nutrition et la santé :

Docteur, j’ai entendu dire que les exercices cardiovasculaires pouvaient prolonger la vie, est-ce vrai ?
Votre coeur est bon pour un nombre donné de battements, c’est tout … ne les gaspillez pas en exercices !
Faire battre votre coeur plus vite n’allongera pas votre vie.
C’est comme dire que l’on pourrait allonger la vie d’une auto en la conduisant plus vite !
Vous voulez vivre plus longtemps ?
Faites une sieste !

Doit-on restreindre la viande et manger plus de fruits et de légumes ?
Vous devez vous en tenir à la logique !
Que mange une vache ?
Du foin et du maïs !
Que sont-ils ?
Des végétaux !
Donc, un steak, n’est rien de plus qu’un mécanisme efficace de transfert de végétaux à votre organisme !
Vous voulez des grains de céréales ?
Mangez du poulet !
Une côtelette de porc vous donnera l’équivalent de 100% de la dose quotidienne recommandée de légumes !

Devrais-je réduire ma consommation d’alcool ?
Non, pas du tout.
Les vins et la plupart des alcools sont faits à partir de fruits.
Le brandy est du vin distillé, ce sont des fruits dont on a retiré l’eau.

Quels sont les avantages à participer à un programme régulier d’exercices physiques ?
Je n’en vois aucun, désolé…
Ma philosophie est : « Pas de douleur …. Quel bonheur ! »
Les fritures ne sont-elles pas mauvaises pour nous ?
Vous n’écoutez pas !!!
Aujourd’hui, les aliments sont frits dans l’huile végétale.
Ils en sont donc imprégnés, alors comment voulez-vous qu’absorber plus de végétaux soit dommageable pour vous ?

Est-ce que les exercices abdominaux peuvent aider à prévenir contre un éventuel épaississement du tour de taille ?
Définitivement pas !
Quand vous exercer un muscle, il devient plus gros.
Vous ne devriez donc faire des abdominaux que si vous voulez avoir un plus gros tour de taille !

Est-ce que le chocolat est mauvais pour moi ?
Êtes-vous fou ?
Les fèves de cacao sont un autre végétal !!!
C’est l’aliment anti-déprime par excellence !

Est-ce que la natation est bonne pour la silhouette ?
Si la natation était bonne pour la silhouette, expliquez-moi la taille des baleines ?

Est-ce qu’être en forme est important pour ma santé ?
Bien sur ! Et « Rond » est une forme comme une autre !

Pour tous ceux qui surveillent ce qu’ils mangent, voici un avis médical sur la nutrition et la santé !
Quel soulagement de connaitre enfin la vérité après toutes ces études contradictoires !

CONCLUSION

La vie ne devrait pas être un long voyage vers la tombe avec l’intention d’y arriver en toute sécurité dans un corps beau et préservé.

La vie devrait plutôt constamment déraper, un Chardonnay dans une main, du chocolat dans l’autre.

On devrait toujours en profiter pleinement et finalement arriver au bout du voyage, le corps usé jusqu’à la corde.

On devrait pouvoir s’écrier dans un dernier souffle :

« Wahou !!!! c’était une belle aventure et un beau voyage ! »

Modelage Socialiste !

SOS Homophobie a reçu un nouvel agrément national de cinq ans du ministère de l’Education nationale pour ses actions dirigées contre « l’homophobie » dans les collèges et lycées. Le précédent agrément, accordé en 2009 au titre d’association éducative complémentaire de l’enseignement public, avait été annulé le 23 novembre par le tribunal administratif de Paris, saisi par la « Confédération nationale des associations familiales catholiques » (CNAFC).

La « CNAFC » avait en effet engagé des poursuites en octobre 2009 suite à des actions en classe de « SOS Homophobie ».
Une propagande qui s’appuyait sur des scénarios de réflexion intitulés « Le proviseur homophobe » ou « La mère homophobe ».
Un autre document stigmatisait les religions qui « interviennent souvent publiquement pour s’opposer aux avancées en matière de droit des homosexuels » et « justifient même parfois une certaine discrimination à l’embauche à l’encontre des homosexuels ».
L’association se donne pour objectif de se battre pour « obtenir l’égalité des droits entre les couples homosexuels et les couples hétérosexuels, et entre les personnes homosexuelles et les personnes hétérosexuelles ».

Ces interventions en milieu scolaire ne se limitent donc pas à la lutte contre « l’homophobie », mais s’apparentent clairement à de la propagande.
Dans la même logique de pensée que l’« antiracisme » qui assimile la résistance à l’immigration à du « racisme », cette prose condamne toute personne manifestant une opinion contraire à la pensée actuelle, concernant par exemple le mariage des homosexuels ou l’adoption pour les couples homosexuels, à de l’« homophobie ».

Avec la bénédiction de l’Etat socialiste, l’Education nationale confirme une fois encore ses objectifs.

Etre, non pas une institution chargée d’instruire et de former des esprits critiques, mais au contraire une organisation totalitaire visant à modeler les jeunes esprits selon une norme libertaire.

Source : « fr.novopress.info » du 31/05/2013

La France Aux Folles.

La France Aux Folles. dans TROQUET la-cage-aux-folles2-300x232

Étrange  théâtre  que  celui  qui  se  joue  ces  derniers  mois…

A guichets fermés et à tombeau ouvert, sur les planches parisiennes, lesquelles semblent de moins en moins être le salut de la Nation Française.
Les « lemmings » bobos, de plus en plus roses et de moins en moins socialistes, qui par deux septennats consécutifs et une série de cohabitations avec une droite des moins adroites, avaient déjà démontré leur volonté manifeste de couler (avec ?) le bateau France, trouvant sans nul doute que celui ci, bien que déjà réduit à l’état d’épave, flottait encore trop bien, semblent puiser dans le quinquennat de Normal Ier l’énergie, sans doute du désespoir, d’avancer droit dans le mur, à marche forcée.

Voici donc le triste spectacle de la dissolution de la France, joué en décors naturels.
La pièce est écrite à Bruxelles, les costumes sont de « Pierre Bergé », bien entendu.
Le metteur en scène et premier rôle de cette pantalonnade, l’inégalable « ex » de la Jeanne d’Arc du Poitou, a inscrit au scénario une foultitude de rebondissements, d’éléments inattendus, de personnages hauts en couleurs, afin de faire oublier au public que celui-ci est invité de force, et que l’addition sera salée : sans nul doute faudra-t-il aux Français une bonne dose de “bravitude” pour survivre au cauchemar qui les attend.
On l’attendait social, de gauche, le couteau entre les dents pour mieux rattraper le troupeau égaré des brebis de « Mélenchon », le voici qui réprime, sitôt le rideau ouvert, le revol »Valls » à la main, les mouvements sociaux des employés se révoltant contre les licenciements en masse et les patrons voyous, chez « Sanofi » comme chez « Goodyear ».
On le croyait pacifiste bêlant, le voici chef de guerre autoproclamé, nous rejouant « Fort Saganne » dans les sables maliens.
On le pensait mou, on le découvre volontaire.
On pensait avoir voté Hollande, on retrouvait Sarkozy, les moulinets inutiles en moins.

Dès la fin du premier acte, toutefois, rattrapé par une affaire « Cahuzac », tel une pâle imitation de « Chirac » face à une cassette « Mery », il semble vaciller.
L’inénarrable dynastie « Fabius », depuis longtemps habituée des optimisations fiscales auto décrétées, ayant engendré un rejeton flambeur et tapageur, non soumis à l’impôt, mais qu’il fallait bien loger pour un modeste budget de 7 millions d’euros, voici venir le spectre d’un deuxième scandale financier.
C’est vrai que le spectacle donne par les grands argentiers de l’État socialiste, de « Cahuzac » redressant les contribuables de la main gauche pour mieux frauder de la droite à « Fabius » s’enrichissant a pleines mains aux frais de l’Etat depuis trois décennies, donnait une image quelque peu incongrue du socialisme, fût-il démocrate.
Par un spectaculaire retournement de situation, le voici livrant « Lagarde », certes très peu crédible dans le rôle de l’innocente jetée aux lions, en pâture à la presse et accessoirement à la justice.
Ils sont fous, ces Gaulois, doit-on se dire au « FMI », qui vient de passer d’un président français violeur a une présidente française bidonnant les procédures au profit d’un ex-ministre socialiste passé a droite.
Enfin, si les lambeaux de notre crédibilité internationale finissent de se décomposer de honte, ce qui reste d’honneur à gauche semble sauf.
On respire.

Le second acte s’annonce plus spectaculaire encore.
À la manœuvre, l’ineffable « Taubira », qui réussit à conjuguer indépendantisme militant et représentation nationale avec un aplomb qui ne cesse de stupéfaire.
On commence par un bref rappel d’un célèbre succès socialiste, “la France Repentante”, dans lequel le Conseil Représentatif des Associations Noires rappelle « Taubira 2001″ au bon souvenir du peuple de France, à l’heure où l’on vendange le cru « Taubira 2013″. Voici donc que ces très sérieux défenseurs de la cause noire, semblant toutefois plus inspires par la bande a « Bonnot » que par « Senghor », veulent braquer la Caisse des Dépôts et Consignations au nom de leurs frères haïtiens martyrisés par les ignobles esclavagistes que nous sommes, nous, peuple collectivement complice de descendance d’une génération de criminels contre l’humanité, puisque c’est la Loi qui nous le dit !
Pendant que leurs ainés tentent de dévaliser la banque, d’autres enfants de l’immigration jouent à l’attaque de la diligence contre un RER, puis, face au succès rencontré (peu d’interpellations, aucune condamnation ferme), décident d’un rappel en apothéose au Trocadéro.
Comme il est temps de faire preuve de fermeté, d’autant plus que le peuple gronde, lui qui n’apprécie que très peu de jouer le rôle de cocu dans des noces qu’on lui avait pourtant juré ne jamais célébrer lors de la promulgation du « PaCS », voici donc de retour de « Valls », notre « Clemenceau » des temps modernes.
À grand coup d’expulsions de Roms, on lui avait fait endosser un costume de matamore d’une flamboyance presque sarkozyste : patatras, tout s’effondre, puisque voila notre guignolesque gendarme en chef, à l’heure de distribuer du bâton, qui se trompe de cible, confondant Versaillaises à poussette et casseurs de banlieue.
Le public, choqué, désorienté, confus, n’entrevoir qu’a peine le dernier tableau : les figurants – spécialistes de la novlangue et de la bien-pensance, décrétant le retrait du mot “race” de la Constitution, qui pourtant, en s’en servant proclamait haut et fort ceux qui étaient différents par leurs caractéristiques ethniques comme libres et égaux.
“Voici donc venir le temps promis où tous seront tellement égaux qu’ils en seront uniformes, et où nul ne sera libre”, nous semble déclamer « Taubira », qui traverse la scène en riant.

Pendant que le rideau tombe sur l’acte II, on entend « Fräulein Angela », depuis les coulisses, appeler a l’austérité pour les chômeurs Français afin de sauver le pouvoir d’achat des retraités allemands.
C’est l’entracte.
Jack s’écrie « formidable, il va falloir subventionner » en entrainant Pierre, Bernard et les autres pour fêter a la buvette leur succès d’aujourd’hui, en rêvant de leur victoire de demain, ce meilleur des mondes socialiste dans lequel des bataillons d’utérus marchandisés, loués à l’année, émergeront des cohortes d’enfants de la Socialie, promis a un avenir radieux de chômeur surendetté, si toutefois ils survivent aux partouzes coralliennes de nos élites roses.
Bien qu’en disgrâce, Jérôme, surveillé de près par Laurent, compte la recette, un coup à toi, un coup à moi, alors que Christiane distribue des cartes “sortez de prison” aux jeunes attroupés devant le théâtre et que Manuel fait matraquer les techniciens de régie, qui avaient interrompu le travail pour venir en aide à un religieux victime d’une dépression nerveuse lors de la grande scène du « french-cancan » des « Femen ».

Je tente de m’éclipser, mais toute sortie est interdite avant 2017.
La prochaine fois, j’irai voir “La Cage aux Folles”.
Ah, c’est juste après l’entracte ?

Laurent Bardamu

Source : « ndr.fr » du 01/06/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Tous Des Escargots !

Tous Des Escargots ! dans TROQUET escargot-e1379111572200

Ni   race,   ni   sexe…tous   pareils   !

Ainsi il n’y a plus de races, puisqu’on vient de voter la suppression du mot dans tous les textes officiels, en attendant la Constitution.

C’est une excellente décision :
Plus de race donc plus de racisme.
On va pouvoir cesser de subventionner et voir disparaître devant l’évidence, la LICRA, le MRAP, SOS Racisme sans parler du CRAN ! on va cesser de poursuivre les Français pour des prétendus délits d’incitation à la haine raciale, injures, etc.

On a enfin découvert l’évidence :
Les hommes sont tous pareils et les petites différences d’aspect sont dues uniquement à des conditions de vie et de climat différentes.
Si les Africains ont le teint un peu plus foncé, c’est à cause du soleil, ils ont bronzé ; s’ils sont crépus, c’est que le soleil agit comme un fer à friser.
Si les Asiatiques sont un peu jaunes, c’est parce qu’ils mangent du riz, le riz agit probablement comme le maïs avec lequel on donne au poulet une chair bien jaune.
Mais une fois installés chez nous, ils vont se fondre dans la masse, pâlir, avoir des yeux bleus, voire des cheveux blonds.
La « négresse blonde » ne sera plus un fantasme de Georges Fourest, pas plus que le « géranium ovipare ».
J’espère que, devant de telles évidences, on va cesser de privilégier les « minorités visibles » et nous rendre par la télé le miroir de la majorité des Français, débarrassés de l’exotisme actuel.
J’espère aussi que les joueurs de football français ne paraîtront plus tout droit débarqués de Bamako.
J’espère qu’on n’entendra plus « sale blanc », son contraire « sale nègre » ayant depuis longtemps été abandonné grâce à l’action efficace des associations bien-pensantes.

Il en est de même du sexe qui, malgré quelques différences physiques mineures, doit être laissé « ad libitum » suivant le goût de chacun et ne pas être imposé à l’aide de « stéréotypes », les filles en rose, les garçons en bleu, tous devant maintenant pisser assis. Je m’interroge d’ailleurs, devant le scrutin binominal paritaire aux élections cantonales, qui vient d’être validé par le Conseil constitutionnel, de savoir comment les gays des deux « genres », les bi, les trans, vont arriver à s’appairer pour se faire élire.

Une dernière question :
A quel point d’asservissement sommes-nous réduits que nos élus votent de telles lois sans rechigner, alors que les Français, dans ces domaines, ne demandent rien et préféreraient le maintien du « statu quo ante ».

François Jourdier

Source : « bdvoltaire.fr » du 27/05/2013

Conférence De Presse

On se serait cru à une remise des prix pour une des rares accordées par le Président en exercice !

Il faisait un temps terne ce jeudi 17 mai 2013.
Ni beau, ni moche, comme si la météo française avait décidé de se mettre au diapason de son chef (ou présumé tel !).
C’était un grand jour :
aujourd’hui il y avait conférence de presse à l’Elysée, pour ne rien dire et que tout le monde le sache.
Le chef, donc, marmonna un discours lénifiant, bouffi des poncifs de son ordre politique, éludant les questions gênantes et apportant la preuve par neuf qu’il ne fallait rien attendre de concret de la part de ce brave homme, plus à sa place dans un conseil municipal rural qu’à la tête de l’Etat.
A la droite du Président, le gouvernement plastronnait, « Christiane Taubira » en tête, peu soucieuse des tortures des victimes de sa permissivité sélective et profondément raciste.
Tous avaient une mine satisfaite, recevant avec gourmandise les congratulations du patron.
On se serait cru à une remise de prix !

Mais derrière ce vernis craquelé de la forme, qu’en était-il du fond ?
On le touchait, mon capitaine !
Ainsi, ce Président mal élu, mal aimé et mal fagoté avouait sans ambages :
« La France n’a jamais conçu le rassemblement sur le mode de l’unanimité » ( ni sur celui d’une minorité dirigeante et méprisante, monsieur le locataire de l’Elysée !)
(Ceci vaut autant pour l’UMP, dont les préoccupations strictement financières nous ont valu d’appauvrir le pays et d’ériger en dogme la négation des humbles, sans parler des alliances douteuses avec des Nations islamistes.)
Plus loin, François Hollande affinait son propos, déclarant qu’une union nationale risquerait de provoquer une « confusion dont profiteraient les extrêmes. ».
(Comprenez : Marine Le Pen. Car on ne saurait qualifier « Jean-Luc Mélenchon » d’extrémiste !
Encore faudrait-il me démontrer en quoi la présidente du Front national l’est.
Suivant la logique élyséenne, 6 421 773 hommes et femmes (chiffre officiel) seraient indignes de faire partie d’un consensus national…ils apprécieront !)

Je ne m’étendrai pas sur les non-solutions avancées pour réduire le déficit de la France
(qu’on diminuerait bien plus sûrement en arrêtant de subventionner nombre d’associations nocives ainsi que les syndicats, freins à la dynamique économique et qui n’ont jamais protégé que les leurs), mais sur ceci :
« donner à l’autorité judiciaire toutes les garanties pour son indépendance ».
Cette proclamation sonnera le glas de ce qui reste de droit et de justice en France.

Armés de ce blanc-seing, les sauvages « défavorisés » étendront leurs dévastations sur tout le territoire.
Le pouvoir judiciaire fait la preuve chaque jour qu’il se moque des victimes (quelques fonctionnaires exceptés qui luttent pour maintenir un semblant d’Etat de droit).
Songez ce que sera un pareil pouvoir entre les mains d’individus qui traitent de con un homme qui pleure sa fille assassinée et libèrent des multirécidivistes au gré de leur humeur !
« Aujourd’hui, notre devoir est de faire la guerre en maintenant les droits du citoyen, en sauvegardant non pas la liberté, mais toutes les libertés.
Eh bien ! Faisons la guerre. »(Georges Clemenceau, discours du 8 mars 1918 devant la Chambre des députés.), voici ce que j’aurais voulu entendre de la bouche d’un Président digne de ce nom, étant donné la situation de la France.

Mais comme je suis bons chrétien (quelquefois !), « ego te absolvo, François », pourvu que tu repentes et ne te représentes plus jamais à une élection présidentielle…

Charles Demassieux

Source : « ripostelaïque.com » du n° 303

Un Petit Chez Soi…

Avec   le   multiculturalisme,   l’islam   se   frotte   les   mains !

« L’enseignement du multiculturalisme », « l’enseignement multiculturel », c’est une « saloperie », une infamie, le nivellement par le bas.
Parole de père de famille nombreuse (j’ai paumé ma carte, qui donnait droit à des réductions sur les tickets de métro/RER)… et africaine.
Les chantres européens du « multiculturalime » peuvent aller se rhabiller.
Qu’ils lisent d’abord -par exemple- le coran en arabe, avant de ramener leur petite « gueugueule ».
Qu’ils aillent se faire voir au Rwanda, dans la langue locale (surtout seul quand çà pète).
Etc…
Le « multiculturalisme ».
Comme ils disent, ne s’enseigne pas, c’est peut-être le mode de vie de quelques loustics « souchiens » qui ont commencé assez jeunes, sur le terrain, pas à Lille mais en Afrique, et cela ne concerne qu’eux.
Presque un accident de la nature, un accident de la vie.
Je suis « multiculturel » depuis fort longtemps, jour et nuit, dehors et à domicile, tous ces ploucs de « l’enseignement du multiculturalisme », ne tiendraient pas la route une heure, surtout si ma femme, africaine, s’en mêle et s’occupe de leur cas.
Ah, ma fille vient de rentrer de chez une voisine ; ma fille est aussi une « multiculturelle », métisse, la première de la classe en français etc…

« L’enseignement multiculturel » :
Bla-bla partial et partiel, orienté, très superficiel, de gens qui ne connaissent rien à rien, même et surtout si les « profs » (???) sont d’origine étrangère.
Bizarre, « l’enseignement multiculturel » ne concerne pas des pays, au hasard, comme la Bulgarie etc, mais essentiellement le monde sous la coupe de l’islam.
Mais ne soyons pas sectaires, il doit bien y avoir aussi des choses fondamentales sur la Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Les promoteurs du « multiculturalisme » se foutent royalement de l’histoire de tel ou tel peuple africain .
Tout ce halo dissolvant n’a pour but que de permettre à l’islam de faufiler ses tentacules parmi les « barbes-à-papa » de la « diversité ».
J’insiste lourdement.
J’ai élevé, scolarisé en France, trois gosses ramenés d’Afrique, avant qu’on ne les tue ou qu’on ne me tue, c’était pareil, pas d’importance, plutôt crever que de les abandonner, le bordel là-bas pendant trois mois.
Un détail entre mille : le plus jeune, quelque mois après avoir débarqué de sa brousse pour se retrouver dans le Val-de-Marne, était le premier de sa classe -où il était le seul Africain- à avoir appris à lire –par les temps qui courent, il faut peut-être préciser : lire le français, pas l’arabe ou le kinyarwanda-, (accessoirement, merci au facho Jallade plutôt qu’à l’Education Nationale) ; plus tard il s’est découvert une passion pour les châteaux-forts du Moyen-Age en France ; çà a duré des années, et pour ce coup d’ailleurs, je n’y suis pour rien, c’est venu naturellement de sa part.
Aujourd’hui, il est son propre patron (informatique/internet) depuis plusieurs années et a des clients dans plusieurs pays.
Là, on a une autre facette du « multiculturalisme », le vrai.
Sorti de cela, tout discours « multiculturaliste » n’a qu’un but : dissolution de la nation française (ou britannique ou belge etc…).
Avec le « multiculturalisme » des « dhimmis », l’islam se frotte les mains, rigole dans sa barbe et attend son heure.

Philippe Jallade

Source : « resistancerepublicaine.eu » du 07/05/2013

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Vents et Girouettes…

Audrey   Pulvar   est   une   balance

On ne sait pas qui a quitté qui, ni pourquoi, et, d’ailleurs, on s’en fout, mais on sait qui balance.
Invitée du Grand Journal de « Canal + », Audrey Pulvar, l’ex-compagne de Montebourg, a dit tout le mal qu’elle pensait de lui.
À savoir, pour résumer, qu’il n’est qu’un boulet dans le gouvernement Hollande et que le Président ferait bien de s’en débarrasser s’il veut voir sa cote remonter.
« Je pense qu’il est un des trublions du gouvernement et fait partie de ceux qui gênent l’action de François Hollande », a dit la dame, et de poser cette question :
« Le fait que Jean-Marc Ayrault reconnaisse qu’Arnaud Montebourg l’a insulté au téléphone, ça ne vous semble pas être le meilleur argument pour le virer au prochain remaniement ? »
À vrai dire, tout le monde se moquerait bien de l’opinion d’Audrey Pulvar et de ses minauderies derrière ses lunettes à 5.000 euros si elle n’avait, du temps où elle partageait son lit, vanté comme personne les qualités dudit Montebourg.
Elle le voyait même, assurait-elle, destiné à un grand avenir passant par Matignon.
Sept mois après leur rupture, elle se venge comme la dernière des midinettes.

Que lui a-t-il fait, ou que ne lui a-t-il pas fait ?
Ils étaient pourtant l’un et l’autre et l’un pour l’autre une jolie étape dans un plan de carrière bien pensé.
Candidat à la primaire socialiste, le gommeux Montebourg s’offrait une compagne estampillée « minorité visible », et elle une étoile montante de la gauche sociale et nationaliste.
Madame Pulvar, qui venait de quitter les cuisines du chef étoilé Alain Passard, s’est sans doute dit qu’elle gagnerait des galons dans la tambouille politicienne.
Quant à Montebourg, descendant de Berbères, il s’auréolait en mettant à son bras une jolie figure de minorité, fille d’indépendantiste martiniquais.
Ce qui n’empêche certes pas l’amour, sachant toutefois que l’intérêt bien partagé en est l’un des puissants moteurs.

Il ne manque pas, dans l’histoire, de femmes ambitieuses aux amants bien choisis.
Reste que certaines sont plus élégantes que d’autres.
On ne sache pas, par exemple, que madame Bruni, épouse Sarkozy, se soit jamais répandue en propos fielleux sur ses anciens amants, nombreux au demeurant.
Mais il est vrai que la gauche actuelle cherche à rompre en tous points avec le précédent gouvernement.

Marie Delarue

Source : « bdvoltaire.fr » du 06/05/2013

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

La Cigale Et La Fourmi.

XXI E   SIECLE,   VERSION   ACTUELLE   DE   LA   FABLE   DE   NOTRE   CELEBRE    JEAN   DE   LA   FONTAINE.

La fourmi travaille dur tout l’été dans la canicule.
Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l’hiver.
La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue tout l’été.
Une fois l’hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.

La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande pourquoi la fourmi a le droit d’être au chaud et bien nourrie tandis que les autres, moins chanceux comme elle, ont froid et faim.
La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de froid et qui passent des extraits vidéo de la fourmi bien au chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions.

Les Français sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir cette pauvre cigale tandis que d’autres vivent dans l’abondance.
Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la fourmi.
Les journalistes organisent des interviews, demandant pourquoi la fourmi est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu’elle paie ‘sa juste part’.

La CGT , Le Parti Communiste, la Ligue Communiste Révolutionnaire, les Verts, le Modem, la Nouvelle Gauche, la Nouvelle Droite, le Juste Centre, Droit Au Logement organisent « seat-in » et manifestations devant la maison de la fourmi.
Les fonctionnaires décident de faire une grève de solidarité de 59 minutes par jour pour une durée illimitée.
Un philosophe à la mode écrit un livre démontrant les liens de la fourmi avec les tortionnaires d’Auschwitz.

En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l’égalité économique et une loi (rétroactive à l’été) d’anti-discrimination.
Les impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide.
La maison de la fourmi est préemptée par les autorités car la fourmi n’a pas assez d’argent pour payer son amende et ses impôts.
La fourmi quitte la France pour s’installer en Suisse où elle contribue à la richesse économique.

La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée.
Elle est en train de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le printemps soit encore loin.
Des rassemblements d’artistes et d’écrivains de gauche, se tiennent régulièrement dans la maison de la fourmi.
Le chanteur Renaud compose la chanson « Fourmi, barre-toi! »…

L’ancienne maison de la fourmi, devenue logement social pour la cigale, se détériore car cette dernière n’a rien fait pour l’entretenir.
Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens.
Une commission d’enquête est mise en place, ce qui coûtera 10 millions d’euros.
La cigale meurt d’une overdose.

« Libération » et « L’Humanité » commentent l’échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales.
La maison est squattée par un gang de cafards immigrés.
Les cafards organisent un trafic de marijuana et terrorisent la communauté…
Le gouvernement se félicite de la diversité multiculturelle de la France.

Morale : Travaillez, prenez de la peine, ce sont les fonds qui manquent le moins.

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Maladie Du XXIe Siècle !

NOUVELLE   DECOUVERTE   DANS   LE   DOMAINE   DE   LA   RECHERCHE   !

La Helléparthie

Si un café t’empêche de dormir;
Si une bière t’envoie directement aux toilettes;
Si tout te parait trop cher;
Si n’importe quelle bêtise te met en rogne;
Si un léger excès fait monter l’aiguille de ta balance;
Si tu arrives à l’âge des métaux (cheveux d’ argent, dents en or, pacemaker en titane);
Si la viande te fait mal à l’ estomac.
Si le poivre t’irrite et l’ail te fait régurgiter;
Si le sel fait monter ta tension;
Si tu demandes au maitre d’hôtel une table loin de la musique et des gens;
Si attacher tes lacets te fait mal au dos;
Si la télé t’endort;
Si tu dois te servir de plusieurs paires de lunettes (de près, de loin, de soleil);
Si tu as des douleurs d’origine inconnue;
Si tu as un ou plusieurs de ces symptôme;

ATTENTION!
C’est sûr, tu souffres de Helléparthie !
Et oui !

C’est la maladie du monde nouveau, tu ne la connaissais pas pas ?

La « Helléparthie »…. ta jeunesse…bien sûr !

Ne t’inquiètes pas, chacun l’attrapera, même les gamins de ce siècle qui se croient immunisés !
C’est dans l’ordre de Dame Nature, Petit Homme n’y peut rien !

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

 

Etre Elu C’est Pour Jouer

QUAND   LES   ELUS   JOUENT   PENDANT   LE   VOTE   SUR   LE   MARIAGE   GAY ! ! !

Jouer…et voter au Sénat.
Une sénatrice s’est fait prendre en flagrant délit de jeu par les caméras du «Petit journal», diffusé jeudi sur « Canal + ». Laurence Rossignol, sénatrice socialiste de l’Oise, a été filmée en train de jouer sur sa tablette au jeu en ligne Ruzzle, pendant le débat sur le mariage pour tous.
Il y a quelques semaines, lors du même débat, c’est le Scrabble qui avait occupé plusieurs députés…
Mercredi, l’équipe du «Petit journal» trouve la sénatrice distraite lors de chaque vote à main levée pendant les discussions sur le texte. Elle ne décolle pas les yeux de sa tablette.
Se plaçant dans l’hémicycle de manière à voir à quoi Laurence Rossignol est occupée, l’équipe du «Petit journal» constate qu’elle se détend avec le jeu « Ruzzle ».
« Ruzzle » est un jeu disponible sur tablette tactile et smartphone.
Le principe est de constituer, à partir d’une grille aléatoire de lettres, le plus grand nombre de mots en deux minutes.
Il est possible d’y jouer en ligne avec des amis.
Le «Petit journal» fait alors un test.
Il demande à devenir l’ami en ligne de la sénatrice, alors que les caméras ont permis de trouver son pseudo.
Elle accepte.
Et c’est une partie acharnée qui commence entre Laurence Rossignol et l’équipe du «Petit journal», dont l’élue sort vainqueur, toujours en plein débat sur le mariage gay.

Source : « leparisien.fr » du 12/04/2013

Si je comprends bien, nos élus ne sont donc pas payés pour transmettre les voeux de notre bon Peuple, avec l’argent de nos impôts rappelons le une fois de plus, mais pour se divertir !
Belle mentalité !
Sans doute rétorquera-t-on que nous devrions déjà être contents de leur voir faire acte de présence…ils ont tant de travail avec leurs cumuls de mandats !

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Dehors, Blattes et Cafards

IL FAUDRAIT SE DEBARRASSER DES VOLEURS, DES SANGSUES, DES PARASITES !

Dehors, Blattes et Cafards  dans TROQUET blatte-cafard16-565x252-300x133

Et maintenant ?
Qu’est-ce qu’on fait ?
On attend sagement les prochaines manifestations ?
Chacun la sienne : Le 1er mai avec Marine Le Pen et le « Front national », le 5 avec Jean-Luc Mélenchon et son « Front de gauche », le 26, jour de la fête des mères, avec Frigide Barjot et la « Manif pour tous ».
Et pendant ce temps, les rumeurs – ou, faut-il dire, les informations non encore confirmées – viennent finir de mettre à terre la « République exemplaire », vantée, prônée, revendiquée par le chef de l’État.
Pour n’en citer qu’une, ce ne serait pas 600.000 euros mais 15 millions d’euros que ce bon docteur Cahuzac aurait tenté de planquer à l’étranger.

Aujourd’hui, c’est toute la parole politique qui est discréditée.
Du coup, 77 % des Français jugent les hommes politiques corrompus !
36 % éprouvent du dégoût et 32 % de la méfiance envers leurs élus.
La gauche ne se relèvera pas de cette sinistre pantalonnade.
Et la présentation d’un projet de loi le 24 de ce mois en conseil des ministres n’y changera rien.
Son image, son crédit en sont durablement entachés.
Le discrédit est immense.
Coup sur coup, l’affaire DSK, puis l’affaire Cahuzac, cela fait beaucoup, beaucoup trop.
Un Pierre Moscovici pourrait bien sauter que cela ne changerait rien à l’affaire.
Mais, au-delà, c’est toute la classe politique qui est couverte d’opprobre.
Qui peut croire qu’un Jacques Chirac soit fait d’un meilleur bois ?
Oui, toute une partie de la classe politique est corrompue, shootée au pouvoir et à ses petits avantages, jamais rassasiée, cumularde comme nulle part ailleurs.

Oui, il faut se débarrasser des voleurs, des sangsues, des parasites.
Ce serait faire œuvre de salubrité publique.
Oui, Jean-Luc Mélenchon a raison d’exiger que l’on « purifie » l’atmosphère, qu’on en finisse avec la caste des « salopards ».
Mais est-il bien placé pour le faire, lui qui compte pas moins de 32 ans de passé socialiste au compteur ?
On peut raisonnablement en douter.
Sans oublier qu’en mars 2012, le même se disait « hostile à une transparence totale du patrimoine des élus ».
Ces mensonges « donnent un crédit mortel à l’extrême droite », ose écrire l’éditorialiste de Libération.
Parce que ce serait Marine Le Pen, le danger pour la démocratie ?
Parce que ce sont des responsables du Front national qui occupent maroquins et strapontins ?

Nous avons besoin aujourd’hui de vrais républicains, de vrais patriotes.
Il y en a à gauche comme à droite, à l’extrême gauche comme dans la droite nationaliste.
Il serait temps qu’ils oublient leurs querelles, leurs boutiques, leurs petits intérêts.
La France va mal.
Un poison coule dans ses veines.
Il faut d’urgence un antidote !

Robert Ménard

Source : « bdvoltaire.fr » du 10/04/2013

 

il faut une vrai volonté ce qui n’a pas l’air d’ètre.

Mami 84

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par Ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Pas Correct Le Plagiat !

LE GRAND RABBIN AVAIT UN « NEGRE » ET LE « NEGRE » POMPAIT . . .

Il a la mine triste, le regard battu sous son grand chapeau noir.
Non, ce n’est pas Jérôme Cahuzac, c’est Gilles Bernheim, le grand rabbin de France, qui depuis son exil à Jérusalem se libère enfin du poids qui pèse sur sa sainte conscience.
Il l’avait pourtant dit, juré, promis :
« Je démens catégoriquement les allégations portées contre moi.
Je n’ai pas, messieurs, je n’ai jamais plagié, ni maintenant, ni avant. »

Poussé par le remords, il vient pourtant d’avouer dans un communiqué avoir pompé ici et là le contenu de ses « Quarante méditations juives » parues chez Stock en 2011.

Boulevard Voltaire a imaginé une rencontre avec lui…

Monsieur le grand rabbin, voilà plusieurs semaines déjà que l’on vous accuse d’avoir nourri essentiellement vos « Quarante méditations juives » avec les « Questions au judaïsme » du philosophe Jean-François Lyotard.
Jusqu’ici, vous niiez farouchement.
Maintenant, vous avouez.
Que s’est-il passé ?

J’ai été pris dans une spirale du mensonge et m’y suis fourvoyé.
Je suis dévasté par le remords.
Penser que je pourrais éviter d’affronter un passé que je voulais considérer comme révolu était une faute inqualifiable.
J’affronterai désormais cette réalité en toute transparence.

Vous êtes sûr qu’elle est de vous cette tirade ?
Attention, monsieur le rabbin, ne poussez pas trop loin la « mezouza »…

Vous mettez ma parole en doute ?

Passons…
À ceux qui vous questionnaient sur la manière dont vous avez écrit cet ouvrage, vous avez récemment répondu avoir travaillé la nuit :
« Être grand rabbin de France, c’est être soumis à une très grande urgence de l’action, et l’écriture exige une patience en la réflexion.
Vous ne pouvez pas être dans l’urgence et dans la patience en même temps [...], d’où la nécessité de prendre ce temps hors du temps, la nuit »
, disiez-vous.
Aujourd’hui, vous avouez que votre nuit était un « nègre ».
Est-ce une réalité ou bien une métaphore ?

C’est la nuit de l’homme, le doute.
Ma vie professionnelle est un esclavage.
J’ai pris un « nègre » pour me libérer et mon « nègre » m’a trompé à l’insu de mon plein gré.
Il a pompé la chose et l’a pompée gaiement.
Je n’en suis pas coupable, mais j’en assume la responsabilité.

Dans votre communiqué publié de Jérusalem où nous nous trouvons actuellement, vous précisez qu’« il y aurait, dans ce livre, d’autres plagiats qui n’ont pas été identifiés à ce stade ».
Afin de vous rendre service, nous nous sommes livrés à une analyse pointue de votre ouvrage.
Selon nos recherches, il s’agirait d’un emprunt aux pratiques discursives du « Chat du Rabbin ».
À moins que ce ne soit « l’anima » de son perroquet avalé pendant une phase de déconstructionnisme de l’animal.
Pouvez-vous confirmer ?

Jean-Noël Darde, dans son blog « Archéologie du copier-coller », accuse mon « nègre » d’emprunts putatifs à Charles Dobzynski et à Jean-Marie Domenach, deux écrivains catholiques.
Mais je dois vous le dire, ignorant que mon « nègre » pompait, j’ignorais aussi qu’il travaillait au rapprochement des Églises.
D’ailleurs, je l’ai confessé lors de mon « Viddouy Qatan », je pensais que mon « nègre » étant « nègre », il ne pratiquait que le culte des ancêtres.

Parce qu’il était « nègre », vous voulez dire que vous l’imaginiez dansant autour du feu juste vêtu d’un casque à plumes et d’un étui pénien ?

Je vous le dis, je ne me suis pas posé la question.
Il aurait pu pratiquer le culte vaudou et prier « Mamy Wata », peu m’importait du moment qu’il me rendait de la copie.
Je ne voulais pas savoir comment.
C’est ma faute, c’est ma très grande faute.

Attention, monsieur le rabbin, à vous secouer comme ça vous allez vous blesser !
Vous êtes ici au mur des Lamentations. Pourquoi ?

Parce que je me lamente.

Et c’est quoi, tous ces petits papiers que vous fourrez dans le mur ?

C’est le manuscrit de mes « Quarante méditations juives ».
Je ne partirai pas d’ici tant que je n’aurai pas casé les 266 pages dans les trous.
C’est ma pénitence.

Aux dernières nouvelles, le grand rabbin aura bientôt achevé sa lamentation.
Il devrait regagner Paris pour demander devant l’assemblée des fidèles le pardon de ses littéraires offenses.

Marie Delarue

Source : « bdvoltaire.fr » du 05/04/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Belle Boîte A Outils !

NOUS AVONS UN PRESIDENT MERVEILLEUSEMENT BRICOLEUR

Voici le contenu de la caisse à outils que François Hollande décrivait lors de son entretien télévisé le 27 Mars 2013 :

-Un tournevis bien sur pour donner des tours de vis
-Un marteau fiscal
-Un rabot pour raboter les salaires
-Une queue de rat pour limer les salaires
-Une clé à molette pour serrer les boulons aux ouvriers
-Une scie égoïne pour trancher dans le vif du pouvoir d’achat
-un niveau à bulle pour les ministres et les parlementaires puissent buller
-Un pied à coulisse et un mètre-ruban pour prendre des mesures
-Une chignole pour aggrandir le trou de la sécurité sociale
-Une scie-cloche pour eux mème se scier
-un jeu de burettes pour nous les casser
-Des brosses pour peigner la girafe
-Des outils électroportatifs tels une machine à licencier et une machine à dérembourser
-Un bidon de liberticide
-Une pince multiprise pour pincer les automobilistes
-Une tondeuse pour tondre les contribuables , les fumeurs et les automobilistes
-Un cutter pour couper les allocs et les prestations familiales
-un étau pour maintenir la pression fiscale
-Un cric pour monter les prix et les impôts
-Un té , une équerre , un compas et des crayons pour tirer des plans sur la comète
-Du papier Kraft pour emballer les cadeaux faits aux patrons du C.A.C. 40
-Des clés et des cadenas pour fermer les usines , les écoles , les hôpitaux , les gares , les bureaux de Poste etc…
-De la peinture et des pinceaux pour cacher les vrais problèmes
-Un emporte-pièce pour rémunérer les salariés
-Une masse pour casser les emplois et les embauches
-Et aussi étonnant que cela puisse paraître : un pot à confiture pour mettre la main dedans !

Bien sur, on ne peut pas demander que ce soit bien ordonné, avec toutes tracasseries auxquelles il doit faire face présentement, mais il a veillé à ce que rien ne lui manque…à condition qu’il s’y retrouve et sache s’en servir !

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Supplice Presque Chinois

LA POLITIQUE FRANCAISE RESSEMBLE A UN SABLIER QUI FINIT PAR FATIGUER !

Pour ceux qui votent à gauche :
Au PS, nous accomplissons ce que nous promettons.
Seuls les imbéciles peuvent croire que
nous ne lutterons pas contre la corruption.
Parce que, il y a quelque chose de certain pour nous :
L’honnêteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos idéaux.
Nous démontrons que c’est une grande stupidité de croire que
les mafias feront partie du gouvernement.
Nous assurons, sans l’ombre d’un doute, que
la justice sociale sera le but principal de notre mandat.
Malgré cela, il y a encore des gens stupides qui s’imaginent que
L’on puisse gouverner
avec les ruses de la vieille politique.
Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour que
nous ne permettrons d’aucune façon que
soit mis fin aux situations privilégiées et au trafic d’influences
nous ne permettrons d’aucune façon que
nos enfants meurent de faim
nous accomplirons nos desseins même si
les réserves économiques se vident complètement
nous exercerons le pouvoir jusqu’à ce que
vous aurez compris qu’à partir de maintenant
Nous sommes avec François Hollande, l’homme qui réinvente le rêve

Pour ceux qui votent à droite :
Nous sommes avec François Hollande, l’homme qui réinvente le rêve
vous aurez compris qu’à partir de maintenant
nous exercerons le pouvoir jusqu’à ce que
les réserves économiques se vident complètement
nous accomplirons nos desseins même si
nos enfants meurent de faim
nous ne permettrons d’aucune façon que
soit mis fin aux situations privilégiées et au trafic d’influences
Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour que
avec les ruses de la vieille politique
L’on puisse gouverner
Malgré cela, il y a encore des gens stupides qui s’imaginent que
la justice sociale sera le but principal de notre mandat.
Nous assurons, sans l’ombre d’un doute, que
les mafias feront partie du gouvernement.
Nous démontrons que c’est une grande stupidité de croire que
L’honnêteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos idéaux.
Parce que, il y a quelque chose de certain pour nous :
nous ne lutterons pas contre la corruption.
Seuls les imbéciles peuvent croire que
Au PS, nous accomplissons ce que nous promettons.

De haut en bas, de bas en haut, de gauche à droite pour le moment, pas encore et le plus tard possible de droite à gauche, ce texte est une prouesse de langue Française, un morceau de bravoure… celui qui a écrit ça est un champion !
Merci Jacky !

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Rantanplan A L’Elysée.

DEPUIS LE MOIS DE MAI 2012 TOUT LE MONDE AIME RANTANPLAN !

Et quand Rantanplan se déplace il y a toujours une vieille dame – sans doute une ancienne militante un peu sourde – qui vient l’embrasser ou une petite fille qui lui tend des fleurs pour le photographe. Et puis il y a tous ces shérifs et ces préfets, avec leurs gros Colts, qui le protègent des importuns et des méchants Daltons.
Comme il est fier, Rantanplan !

Le voici enfin le héros de l’histoire.
D’ailleurs il a envoyé le 7e de Cavalerie régler leur compte aux apaches islamistes du Mali qui traitaient mal les femmes.
Maintenant il promet des armes et de l’eau de feu aux pawnees de Syrie.
Car c’est un dur, Rantanplan : un peu comme son vieux copain Rintintin, en somme.
D’ailleurs l’ambassadeur yankee en France ne cesse de tresser des couronnes sur sa laisse : certainement un bon signe.

Car il comprend tout, Rantanplan ! Il sait que tout va pour le mieux, que tout est normal :
-Le chômage va baisser bientôt .
(« J’ai fait de l’année 2013 une grande bataille pour l’emploi », François Hollande à Rungis le 26 décembre 2012.)
-La crise de l’euro se termine.
( « La sortie de crise de l’euro, nous en sommes près, tout près », François Hollande, entretien (Le Monde du 18 octobre 2012).)
-La croissance va revenir et Rantanplan a donc décidé d’augmenter les impôts des pauvres.
-Les déficits vont donc sans doute diminuer comme le demande le berger allemand de l’autre côté du Rio Pécos et dont il aime bien renifler régulièrement le postérieur.
-Et puis il y a tous ces jeunes chiots qui l’aiment tant dans les banlieues : Rantanplan ne leur a-t-il pas tout promis ?
(« Je vais vous donner des papiers et vous serez aussi français que les Français de souche de ce pays », François Hollande, alors candidat à la présidence de la République à Evry le 5 mars 2012.)
-Aux patrons aussi d’ailleurs, car il faut leur plaire .
(« Nous avons été entendus », Laurence Parisot, présidente du MEDEF à propos de l’annonce des mesures destinées à rétablir la compétitivité suite au Rapport Gallois (Les Echos du 7 novembre 2012).)
-Et puis avec Rantanplan chacun se sent en sécurité :
(« La sécurité est non seulement une priorité mais une obligation », François Hollande à Pierrefeu-du-Var le 14 août 2012.)
dans les diligences-RER, à Marseille, dans les entreprises, les écoles ou dans les banques.
Avec lui on se sait à l’abri des desperados, des Indiens et des Coyotes.
Comme il a le sens de l’opportunité il promet d’ailleurs de ne pas les mettre en prison pour les empêcher de récidiver :
Comme c’est futé !

C’est fou comme on l’aime, Rantanplan.
Voyez : il a suffi qu’il lance son projet de mariage homosexuel pour que tout le monde descende dans les rues, dans l’allégresse, avec des ballons de toutes les couleurs et des enfants.
Il en pleurerait de joie.
Quelle fête ce sera quand il lancera le vote des immigrés aux élections locales ou l’amputation des retraites !
Mieux que la Fête de la musique du grand Jack.
Et quand il parcourt, dans les pas de Lucky Luke, les pistes de France, ce far-west européen, il entend avec fierté tous ces pétards et ces joyeux sifflets qui le saluent gaiement, derrière les fumées lacrymogènes.
Comme toutes ces couleurs égayent nos villes !
Cela lui fait chaud au cœur.
Et les Daltons Sarkozy-Copé-Fillon ne gâcheront pas la fête :
Ils passent leur temps à se taper dessus et à tirer sur les juges.

C’est pourquoi quand il aboie, tout le monde écoute Rantanplan avec intérêt et surtout respect.
Tiens !
Mais quelle est cette foule à l’horizon, qui agite gaiement toutes ces pancartes ?
Rantanplan n’entend pas bien ce qu’elle dit : sans doute de joyeuses chansons où il est question de lanterne.
On vient certainement lui apporter un bel os en cadeau…

Michel Geoffroy

Source : « fr.novopress.info » du 31/03/2013

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Français et Beurfrancs !

 

Français et Beurfrancs ! dans TROQUET coq-autruche-300x185

 

QUELLE INFAME ESPECE QUE LE « BABTOU », CE FRANCAIS QUI SE DIT DE SOUCHE !

Quelle infâme espèce que le babtou, le Français de souche !
La « Twittosphère » regorge de sujets de conversation qui varient sans cesse, à la faveur de l’actualité.
Il en est pourtant un qui est récurrent : le babtou, venant de « toubab », et servant à désigner le blanc ou le Français de souche, est un « hashtag » des plus usités dans les conversations.
Le constat est aisé.
Il suffit de taper « babtou » (ou « #babtou ») dans la barre de recherche de Twitter.
L’on peut même, en cliquant sur l’onglet « Tout » obtenir les résultats les plus récents sur le sujet.
Les heures de diffusion de programmes culturels de haut niveau (Les Anges de la téléréalité, Confessions Intimes…) sont autant de moments particulièrement fastes où les « tweets » abondent.
Il s’agit d’abord de déchiffrer, non sans difficulté, un langage parfois quelque peu atrophié des conventions habituelles.
L’on apprend alors les choses les plus diverses sur cette infâme espèce qu’est le « babtou ».
Fragile et sale, il est bon à être frappé car enflé d’agaçantes manies :

Le « babtou » « prend trop la confiance », surtout s’il lui vient l’arrogante audace de se quereller avec le représentant d’une race supérieure à la sienne.
L’on apprend, dès qu’une preuve de mauvais goût se manifeste (consanguinité, usage des toilettes publiques), qu’il n’y a « que les « babtous » pour faire ça ».
L’on apprend aussi que le « babtou » devenu parent a besoin de « Pascal le Grand Frère » pour éduquer ses enfants, contrairement aux « renois » et aux « rebeus » qui savent se faire respecter de leur progéniture, dont l’apparence est d’ailleurs un tantinet plus agréable.
Le mot « babtou », l’on ne sait trop comment, se retrouve souvent accolé au terme « fils de pute » qui dénote sans doute une affection sans borne et un profond respect.
La « babtou femelle » est, quant à elle, une fille faible, hypocrite et laide car dépourvue de tous les précieux attraits qui font la beauté des femmes orientales et africaines :
L’opulence de lèvres pulpeuses et de fessiers rebondis, l’abondance de mélanine et de tempérament sont autant de charmes qui lui font cruellement défaut et qu’elle tente vainement de copier, consciente qu’il n’y a de salut esthétique que dans l’imitation d’une splendeur dont la nature l’a privée.
Constatons tout de même que l’usage du mot n’est pas toujours péjoratif et qu’il est même quelques âmes pour prendre la défense des pauvres « babtous » outragés.

Ces propos sur les blancs ne me choquent pas outre mesure et il ne viendrait jamais à mon esprit peu autoritaire l’idée d’interdire à qui que ce soit de dire ce qu’il pense.

L’amertume me vient de ce qu’il adviendrait si l’inverse avait l’audace de se produire.

En ces temps où le mot « race » est un gros mot qui sera supprimé avant l’été de la Constitution française, constatons, non sans ironie, que ceux qui s’acharnent à le perpétuer sont ceux que l’on prétend défendre en le supprimant.

Altana Otovic

Source : « bdvoltaire.fr » du 29/03/2013

J’ai assurément été inspirée le jour ou j’ai décidé de ne plus avoir aucun compte sur aucun réseau social, Facebook, Twitter ou autre, on respire tellement mieux quand on n’en fait pas partie
On parle du mariage « gay » tant et plus, non sans raison d’ailleurs, mais que le mot « race » soit supprimé de la Constitution Française avant l’été, aucun média n’en dit mot.
Que serons-nous alors, tous des « babtous » ou bien des autres ?
Ce que décide l’Elysée est une chose mais ce que veut le Peuple en est une autre !
Que les français de fraîche date nous surnomment « babtous », peut nous chaud, ils ne parlent qu’une langue étrangère, mais que ceux qui nous dirigent ne fassent plus qu’un « pot-pourri » de toute la population de notre nation, ils jouent avec le feu et leur « pot » commence à sentir vraiment le « pourri » !

Un Prêté Pour Un Rendu !

 

Un Prêté Pour Un Rendu ! dans TROQUET banques-e1374756108666

 

GENIAL – SUPER – FORMIDABLE – EXTRA – LES MOTS NOUS MANQUENT !

Le maire de Paris avait demandé 100 000 € pour réparer les pelouses, il va devoir sortir 50 000 € pour établir des récépissés aux 9 000 personnes qui lui ont envoyé un chèque de 10 centimes.
Ulcérée par les demandes …du maire, c’est Frigide Barjot, qui l’a piégé en demandant aux TRES NOMBREUX participants anti-mariage gay « d’envoyer à M. le Maire un chèque de 10 centimes ».

DECLARATION DU MAIRE :

« J’ai reçu 9 000 chèques de dix centimes », a déclaré Bertrand Delanoë au micro de France-Bleu 107,1.
« La loi m’oblige à renvoyer un récépissé à chaque fois, je ne sais pas comment je vais faire, puisque cela me coûtera plus cher en timbres que ce que j’ai reçu ».

 » Il faut savoir que renvoyer un récépissé coûte environ 3 euros entre l’impression, la mise sous enveloppe, l’enveloppe, les timbres, la TVA de Hollande, les taxes de Hollande …

Nous savons que, depuis très longtemps, si les Français n’ont pas de pétrole, ils sont loin de manquer d’idées…pourvu qu’ils puissent les manifester !

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Saint Guy Danse

 

Saint Guy Danse dans TROQUET harlem-shake-300x165

 

LES « YANKEES » NE SAVENT PLUS QUOI INVENTER POUR RIDICULISER NOS JEUNES, UNE DANSE QUI VIENT DE HARLEM

Il y a des signes qui ne trompent pas,on est en décadence, la civilisation s’effrite un peu plus vite et le service des monuments historiques de la réaction politique est attendu de toute urgence.
C’est une danse qui témoigne de cette décadence…
Enfin, une danse… Peut-on appeler ça une danse ?
Le « Harlem Shake », dont l’intérêt limité consiste à gesticuler en groupe, sans cohérence, dans des tenues farfelues, sans harmonie.
Le tout est filmé et posté sur Internet, sur fond de la musique « Harlem Shake ».
Andy Warhol s’était trompé quand il avait promis le quart d’heure de célébrité à chacun :
Ca vient de tomber à la minute de gloire, sinon la seconde.
Car le « Harlem Shake » connaît un succès fulgurant, tout le monde s’y met : équipe de foot, bande de copains, lycéens, collègues de travail…
Tout le monde s’y met d’autant plus, évidemment, qu’il n’y a rien à faire !
Il n’y a rien à préparer, il suffit juste d’un téléphone portable qui filme la scène !
C’est donc bien du vide que ces gens-là produisent avec fierté devant un objectif et diffusent avec fierté sur la toile… prouvant une fois encore l’impossibilité de la génération spontanée et la médiocrité de la génération Y.
Il y a quelque temps, il y avait le gros succès des « lip dubs » et des « flash mobs », créés et diffusés sur le Net.
Quoi qu’on pense de la qualité de certains d’entre eux -on rit encore de celui de l’UMP !-, il y avait un travail de préparation, de scénarisation, d’écriture, de placement des acteurs, de répétition des danseurs…
Le cerveau humain turbinait, on était encore dans une certaine forme de civilisation.
Avec le « Harlem Shake », on confirme indubitablement le basculement dans la décadence.
Des gens bougent leur corps sans chorégraphie, sur un rythme binaire et des paroles barbares (« avec les terroristes ») qui permettraient elles aussi nombre de commentaires révélateurs de l’époque.
Bref, on est dedans, les deux pieds dedans.

Edouard Fremy 

http://www.bvoltaire.fr du 17/03/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Si « Chère » Télé !

ET NOUS PAYONS UNE TAXE POUR UNE QUALITE DE SERVICE AUSSI MEDIOCRE !

Ceux d’entre nous dotés d’une faculté de jugement hors norme avaient déjà compris l’inconcevable :
TF1 n’est pas vraiment une chaîne culturelle.
Encore moins une chaîne religieuse.
Soit.
Mais ce que l’on ignorait – jusqu’à la révélation en direct mercredi soir – c’est que TF1 était quasiment en dépôt de bilan.
Rien, plus un kopek, plus un euro dans les caisses pour se payer une interprète qui sache ne serait-ce qu’à peu près de quoi l’on parle, là, dans la lucarne magique devant elle.
Bref, à TF1, on n’a pas trouvé d’interprète catholique – ni même simplement un tant soit peu cultivée – pour la retransmission de l’Habemus Papam !
Et si ce n’était pas si triste, ce serait presque hilarant.
Alors pour la bonne bouche, Boulevard Voltaire vous offre, en intégralité, l’AVE et le GLORIA PATRI, dans leur version TF1 !

http://vimeo.com/61851813

Pendant ce temps-là, nos amis belges, grands spécialistes des bourdes à l’antenne, ne sont pas restés de marbre.
C’est un magistral « P*tain ! » qui est parti en direct à l’antenne en début de la retransmission vaticane.

Avant-hier, durant le point de presse du Vatican, le père Thomas expliquait avec un petit sourire :
« Nous sommes dans les premiers jours du pontificat… ceux qu’on appelle ‘Les jours de surprise(s)’ »

Il avait dû zapper sur TF1 et la RTBF.

Denis Cheyrouze

Source : « bdvoltaire.fr » du 15/03/2013

 

 

 

Nouvelle Donne ?

Jean-Marc Ayrault nous prend vraiment pour des demeurés…ou des analphabètes !

Dimanche, en Suisse, un référendum d’initiative populaire visant à supprimer les parachutes dorés a été massivement approuvé.
« C’est une excellente expérience démocratique où les Suisses montrent la voie.
Personnellement, je pense qu’il faut s’en inspirer », a estimé Jean-Marc Ayrault.
Pure coïncidence, chez nous, la semaine dernière, le Sénat a adopté les modalités d’application du « référendum d’initiative partagée » : les nouveaux alinéas 3 à 6 de l’article 11 de la Constitution précisent ainsi qu’un référendum pourra être organisé en France, à condition qu’au minimum 184 parlementaires et 4,5 millions de personnes en fassent la demande…
Parmi lesquels, sans doute, une femme à barbe, une mère de sextuplés, des frères siamois, une cantatrice chauve et un gagnant de l’euro-million ?
Et encore cette requête ne pourra-t-elle être formulée qu’un 29 février à minuit, par l’ensemble des impétrants réunis, tous vêtus d’un tutu rose et sautant à cloche-pied sous les fenêtres du gouvernement ?
Autant dire que les Français verront passer la comète de Halley plusieurs fois avant d’assister à l’organisation d’un référendum « d’initiative partagée ».

Quel farceur, ce Premier Ministre.

Si l’on suivait, comme il le dit joliment, la voie de l’expérience démocratique que les Suisses nous montrent et que l’on s’en inspirait, ce ne serait pas, toutes proportions gardées, 184 parlementaires et quatre millions et demi de personnes qu’il faudrait réunir — chiffre improbable et parfaitement inaccessible —, mais simplement 600 000.
Or on sait, n’est-ce pas, (cf. le Conseil économique social et environnemental ), ce que l’on fait en France d’une requête déposée par 600 000 Français en âge de voter lorsqu’elle est dérangeante.
On s’assoit dessus, on s’en bat les cuisses, on s’en tamponne le coquillard et on en fait des confettis.
Dans l’indifférence générale en plus.
S’inspirer de l’expérience démocratique des Suisses, mon œil.
Comme si les uns et les autres n’avaient pas vu l’effet du recours au référendum d’initiative populaire sur ces braves Helvétiques :
Eux que l’on ne connaissait que pour leur neutralité prudente, pour la discrétion de leurs banques, la précision de leurs horloges et le raffinement de leur chocolat, bref eux que l’on croyait aussi placides qu’une vache Milka, ont été promus, en 2009, par le seul usage du référendum, fleuron de la résistance contre la construction des minarets en Occident.
Le référendum d’initiative populaire, c’est un peu le viagra de la démocratie.
Et sur un peuple français déjà passablement excité ces derniers temps… on a comme l’intuition que la nature des questions ne porterait pas QUE sur la semaine de quatre jours.

Alors comment faire lorsque l’on s’est fait le chantre de la démocratie participative pour couper par avance la chique de ceux qui n’ont que des choses désagréables à dire ?
Instituer le référendum édulcoré au bromure (inventé sous Sarkozy en 2008) :
Un référendum dont on a évacué le mot « p…opulaire » par trop cousin de celui de « p…opuliste » pour le remplacer par celui de « p…artagé » (champ lexical chargé d’ondes positives), et qui revient en fait à « p…rends-nous (encore) pour des demeurés ! »

Gabrielle Cluzel

Source : « bdvoltaire.fr » du 07/03/2013

Qui doit prendre la décision d’un référendum, le peuple ou le gouvernement ?
Il semblerait que notre premier ministre veuille faire cadeau de cette initiative, logiquement démocratique, mais sous une forme plutôt toxique, franchement indigeste !
Prenez la parole mais sous mes conditions… bref, ce n’est pas demain que vous pourrez vous exprimer !

Nos Régions Sur Ecrans

Les personnes qui répondent aux journalistes sont-elles ciblées ?

Je pense surtout aux journaux d’information sur ce qui se passe dans notre hexagone et à nos concitoyens que les journalistes semblent aborder au hasard ici ou là, selon les circonstances.
Si je ne me fie qu’à ce je ne peux voir que sur mon petit écran, je vous avoue que je prends vraiment peur !

Ces personnes qui parlent, mal Français souvent, avec de drôles d’accents, ce sont des gens qui sont dans mon pays ?
Peut-être, mais il doit bien y avoir , comme dans nos campagnes délaissées, encore quelques irréductibles du bon vieux Français du XXème siècle ( 13 ans ce n’est pas si loin !) qui peuvent bien répondre, sans que cela ne fasse aucune discrimination mais permette aux auditeurs de comprendre leurs semblables qui veulent bien parler.

Si ce n’est pas le cas, ces images qui défilent chaque jour, au long des semaines et des mois, instillent dans les mémoires de tous ce que devra être la population de la France de demain, ne serait-ce pas un savant travail de lavage de cerveau ?
Je suis contente de pouvoir capter des chaînes étrangères certainement moins mondialistes !

Je suis fière de l’ Histoire de la France, je suis soulagée pour moi-même de ne pas assister au triste avenir qu’ ON lui prépare méticuleusement !

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

123456

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43