Archive | TABOU Flux RSS de cette section

Une Lybie « Oubliée » Par Nos Médias !

Médias-manipulation

On ne nous dit pas tout !

Silence radio de la diplomatie française
après l’échec d’une réunion, à son initiative,
au sujet de la Lybie.

Décidée après la visite du chef du gouvernement de Tripoli à Paris, la réunion, dont le but était de «faire progresser l’unité» de la Libye, a échoué.

Aucun représentant libyen n’avait été invité et les pays en présence n’ont pas les mêmes intérêts.

La réunion avait été décidée le 27 septembre dernier lors de la visite officielle du Premier ministre du Gouvernement d’union nationale (GNA), dit gouvernement de Tripoli par opposition à son rival, le gouvernement dit de Tobrouk, lequel tient militairement l’Est du pays et ses champs pétrolifères.
Autour de la table, se sont penchés sur le cas libyen, entre autres, le Qatar, les Emirats arabes unis, l’Egypte, les Etats-Unis ou encore le Royaume Uni et l’Italie, l’ancienne puissance coloniale en Libye.

A l’initiative de la rencontre, Jean-Marc Ayrault s’était fixé pour but «que toutes les forces libyennes soient unies pour développer la Libye».

«Nous avons besoin d’une Libye stable [...] la Libye est un terrain de passage pour des dizaines de milliers de migrants»

avait ainsi martelé le chef de la diplomatie du pays qui est intervenu militairement en 2011 pour renverser le «régime» de Mouammar Kadhafi, plutôt stable, en l’occurrence, et qui contenait alors les flux migratoires africains en direction de l’Europe. 

Aussi, la réunion décidée quelques jours plus tôt seulement, a bien eu lieu – assez discrètement – dans l’après-midi de ce lundi 3 septembre, mais n’a abouti à aucun résultat concret, en raison de plusieurs manquements.

- Première option malheureuse de la diplomatie française :
Aucun représentant libyen n’a été invité, que ce soit le général « Khalifa Haftar », à la tête du gouvernement de Tobrouk, ou du gouvernement de Tripoli, dont le Premier ministre était en visite officielle en Algérie pendant ce temps-là.
- Deuxième faux pas :
La Ligue arabe, interlocuteur presque incontournable dans la région n’a pas non plus été invitée.
La faute à un calendrier rapide, s’est justifié le Quai d’Orsay.

Exercice de « réalisme » politique pour la France

Acteur principal des bombardements occidentaux en 2011 avec le Royaume Uni, la France tente de garder l’initiative sur le dossier libyen.
Seulement voilà, alors que Paris a tout misé sur le « gouvernement de Tripoli », la situation sur le terrain oblige à reconnaître le « gouvernement de Tobrouk » comme interlocuteur dans la recherche d’une solution politique au chaos libyen.
Le gouvernement d’union national de Tripoli ne parvient en effet toujours pas à exercer son autorité sur l’ensemble du territoire et son rival, basé à Tobrouk, gagne en légitimité diplomatique.
(Lire aussi :
La campagne de Sarkozy de 2007 aurait bien été financée par la Libye de Kadhafi)

Aussi, alors que François Hollande renouvelait sa «confiance» au Premier ministre du gouvernement de Tripoli, créé en 2015 sous l’égide des Nations unies, Jean-Marc Ayrault appelait de son côté à un compromis entre les deux gouvernements «parallèles» et rivaux libyens, évoquant la «menace terroriste et la prolifération des trafics», se disant prêt à travailler avec les puissances régionales telles que l’Egypte.

Seulement voilà, l’Egypte est l’un des fondateurs de la Ligue arabe qui n’a pas été invitée et elle ne cache pas sa préférence pour le gouvernement de Tobrouk et le général « Khalifa Haftar », appelant par ailleurs à la levée de l’embargo sur les armes à destination de la Libye.

Intérêts divergents de Rome et Paris

Et, parmi l’assemblage hétéroclite des pays conviés à cette réunion, l’Italie, dont la position géopolitique a été considérablement affaiblie par l’intervention militaire de la France et du Royaume Uni en 2011.
L’ancienne puissance tutélaire a conservé des intérêts en Libye, notamment dans l’industrie du pétrole, et voit d’un mauvais œil la progression militaire du gouvernement de Tobrouk.
(Lire aussi :
Pétrole : une possible pénurie de l’offre dans quelques années)

En septembre dernier, les forces militaires du général « Khalifa Haftar » se sont ainsi emparé de deux terminaux pétroliers dans l’Est de la Libye.

Et, échaudés par la fuite d’un email d’ »Hillary Clinton » indiquant que la «France détruisait l’Italie» en Libye, les dirigeants italiens se font méfiants quant à l’agenda que souhaite imposer Paris.

Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne mais aussi ex-ministre des affaires étrangères italienne n’a pas manqué de fustiger la France, regrettant l’absence du gouvernement d’union nationale dans la discussion.
(Lire aussi : En Libye, les frappes américaines contre l’EI durent plus longtemps que prévu)

source : https://francais.rt.com/france/27198-libye-silence-radio-echec-reunion

 

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 05/10/2016

Angela Merkel Ignoble Envers L’Europe !

politislam

Le politislam en Allemagne !

L’Allemagne compte libéraliser l’islam !

Alors que l’Allemagne a accueilli un nombre record de migrants et n’envisage pas de s’arrêter là, le gouvernement fédéral élaborera d’ici 2017 un projet de libéralisation de l’islam.
Le gouvernement allemand élaborera d’ici le premier semestre 2017 un projet visant à adapter l’islam aux valeurs libérales allemandes, a annoncé le journal russe « Izvestia » citant une source au sein de l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU).
La chancelière Angela Merkel a auparavant déclaré que « l’islam était inhérent à l’Allemagne », sans toutefois préciser quelle forme d’islam elle avait à l’esprit.

La dame de fer a toutefois fait
l’objet de critiques sévères
suite à cette déclaration osée.

Le partisan le plus proche de la chancelière, le ministre allemand des Finances « Wolfgang Schäuble », s’est également exprimé en faveur d’un « islam allemand » dans une interview au journal « Welt am Sonntag ».
Le ministre a en outre expliqué qu’il avait en vue « l’autodétermination des musulmans vivant ici dans l’esprit de notre système libre et tolérant ».
« L’islam allemand » est le projet le plus vaste et le plus ambitieux du gouvernement allemand au cours des dernières décennies.
L’idée du programme appartient à la CDU/CSU.
Les initiateurs du projet envisagent de le mettre en œuvre au premier semestre 2017.

« C’est un programme d’intégration.
Plusieurs ministères et départements s’en chargeront.
Le rôle central reviendra cependant au ministère de l’Intérieur.
Pourtant, le ministère du Travail et des Affaires sociales ainsi que d’autres ministères seront également impliqués dans le travail sur le programme »
,

a annoncé la source au sein de la CDU.

source : https://fr.sputniknews.com/international/201610041028034044-allemagne-islam-liberalisation/

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 04/10/2016

La grande « copine » de Flamby est en train de lui glisser sous les pieds une bombe à retardement !
Nos voisins deviendraient, pendant les derniers mois de notre campagne présidentielle, un pays islamique ?
Heureusement que ce sont des « Länder », des Etats confédérés, car tous ne seront pas d’accord !
Bien sur, nos médias n’en ont pas dit un seul mot !

Portrait D’ Un Criminel De Guerre !

 israel-1 (1)

Shimon Peres
Repose…En Paix !

Les nécrologies de Shimon Peres ont déjà été publiées, préparées sans aucun doute à l’avance, dès que la nouvelle de son hospitalisation est parue dans les médias.

Le verdict sur sa vie est très clair et a déjà été prononcé par le président américain Barack Obama :
Peres était un homme qui a changé le cours de l’histoire humaine dans sa recherche incessante pour la paix au Moyen-Orient.
Mon intuition est que très peu des nécrologies examineront la vie et les activités de Peres du point de vue des victimes du sionisme et d’Israël.

Il a occupé de nombreux postes en politique, postes qui ont eu un impact immense sur les Palestinien-ne-s où qu’elles et ils soient.
Il a été directeur général du ministère israélien de la Défense, ministre de la Défense, ministre du développement de la Galilée et du Néguev (Naqab), Premier ministre et Président.

Dans tous ces rôles, les décisions, qu’il a prises, et les politiques, qu’il a poursuivies, ont contribué à la destruction du peuple palestinien et n’ont rien fait pour faire avancer la cause de la paix et de la réconciliation entre Palestiniens et Israéliens.

Né Szymon Perski en 1923, dans une ville qui faisait alors partie de la Pologne, Peres a émigré en Palestine en 1934.
Adolescent dans une école d’agriculture, il est devenu actif en politique au sein du mouvement travailliste sioniste qui a dirigé le sionisme, et plus tard le jeune Etat d’Israël.
Figure dominante des cadres du mouvement de jeunesse, Peres a attiré l’attention du haut commandement de la force paramilitaire juive de la Palestine sous mandat britannique, la Haganah.

Bombe nucléaire

En 1947, Peres a été pleinement recruté par l’organisation et envoyé à l’étranger par son leader, « David Ben Gourion », pour acheter des armes qui ont ensuite été utilisées lors de la « Nakba » de 1948, le nettoyage ethnique des Palestinien-ne-s, et contre les contingents arabes qui sont entrés en Palestine cette même année.
Après quelques années à l’étranger, principalement aux États-Unis où il était occupé à acheter des armes et à construire l’infrastructure pour l’industrie militaire israélienne, il est rentré pour devenir directeur général du ministère de la Défense.
Peres était actif dans l’établissement de l’entente entre Israël, le Royaume-Uni, et la France, pour envahir l’Egypte en 1956, invasion pour laquelle Israël a été récompensé par la France avec la capacité nécessaire pour construire des armes nucléaires.
En effet, c’était Peres lui-même qui a supervisé en grande partie le programme clandestin d’armement nucléaire d’Israël.
Le zèle que Peres a montré sous la direction et l’inspiration de Ben Gourion pour judaïser la Galilée n’était pas moins important.
Malgré le nettoyage ethnique de 1948, cette partie d’Israël faisait encore très campagne et paysage palestiniens.

Peres était derrière l’idée de confisquer des terres palestiniennes dans le but de construire des villes juives exclusives comme Karmiel et Haute Nazareth, et de baser l’armée dans la région de manière à perturber la continuité territoriale entre les villes et villages palestiniens.

Cette ruine de la campagne palestinienne a conduit à la disparition des villages palestiniens traditionnels, et à la transformation des agriculteurs en une classe ouvrière urbaine sous-employée et défavorisée.
Cette triste réalité est toujours d’actualité.

Le champion des colons

Peres a disparu un certain temps de la scène politique lorsque son maître Ben Gourion, le tout premier Premier ministre d’Israël, a été poussé vers la sortie en 1963 par une nouvelle génération de dirigeants.
Il est revenu après la guerre de 1967, et le premier portefeuille ministériel qu’il a occupé était celui de responsable des territoires occupés.
Dans ce rôle, il a légitimé, très souvent de façon rétroactive, la course à la colonisation en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
Comme beaucoup d’entre nous réalisent aujourd’hui, au moment où le parti « Likoud » pro-colonisation est arrivé au pouvoir en 1977, l’infrastructure des colonies juives, notamment en Cisjordanie, avait déjà rendu impossible une solution à deux Etats.
En 1974, la carrière politique de Peres est devenue intimement liée à celle de son ennemi juré, « Yitzhak Rabin ».
Les deux hommes politiques, qui ne pouvaient pas se supporter, ont dû travailler en tandem pour des raisons de survie politique.
Cependant, sur la stratégie d’Israël envers les Palestinien-ne-s, ils ont partagé la perspective coloniale sioniste, convoitant autant de terres de Palestine que possible avec le minimum de Palestinien-ne-s que possible.
Ils ont bien travaillé ensemble pour réprimer brutalement le soulèvement palestinien qui a commencé en 1987.
Le premier rôle de Peres dans ce partenariat difficile a été celui de ministre de la Défense dans le gouvernement Rabin de 1974.
La première véritable crise à laquelle a dû faire face Peres était une expansion majeure du mouvement colonial messianique « Gush Emunim » dans ses efforts de colonisation dans et autour de la ville de Naplouse, en Cisjordanie.
Rabin s’est opposé aux nouvelles colonies, mais Peres se tenait aux côtes des colons.
Les colonies qui désormais étranglent Naplouse sont là grâce à ses efforts.
En 1976, Peres a dirigé la politique gouvernementale en direction des territoires occupés, convaincu qu’un accord pourrait être trouvé avec la Jordanie, par lequel la Cisjordanie serait sous compétence jordanienne tout en restant sous domination effective israélienne.
Il a initié des élections municipales en Cisjordanie, mais à sa grande surprise et déception, les candidats liés à l’Organisation de libération de la Palestine ont été élus, et non ceux fidèles à la monarchie hachémite en Jordanie.
Mais Peres est resté fidèle à ce qu’il a appelé l’ « option jordanienne » quand il était leader de l’opposition après 1977, puis quand il est revenu au pouvoir au sein de la coalition avec le « Likoud » entre 1984-1988.
Il a poussé les négociations sur cette base jusqu’à la décision en 1988 du roi Hussein de cesser tout lien politique entre la Jordanie et la Cisjordanie.

Le visage international d’Israël

Les années 1990 ont exposé au monde un Peres plus mature et cohérent.
Il était le visage international d’Israël, que ce soit au gouvernement ou à l’international.
Il a joué ce rôle même après que le « Likoud » soit devenu la principale force politique du pays.
Au pouvoir dans le gouvernement Rabin au début des années 1990, puis comme Premier ministre après l’assassinat de Rabin en 1995, puis en tant que ministre dans le cabinet d’Ehud Barak entre 1999 et 2001, Peres a mis en avant un nouveau concept pour ce qu’il appelait la « paix ».
Plutôt que de partager le contrôle en Cisjordanie et dans la bande de Gaza avec la Jordanie ou l’Egypte, il voulait maintenant le faire avec l’Organisation de libération de la Palestine.
L’idée a été acceptée par le chef de l’OLP, « Yasser Arafat », qui avait espéré bâtir dessus un nouveau projet pour la libération de la Palestine.
Comme il était inscrit dans les accords d’Oslo de 1993, ce concept a été approuvé avec enthousiasme par les alliés internationaux d’Israël.

Peres a été le principal ambassadeur de cette mascarade de processus de paix, qui a fourni un parapluie international à Israël pour établir une politique du fait accompli sur le terrain, permettant de créer un plus grand apartheid israélien avec de petits bantoustans palestiniens dispersés en son sein.

Le fait qu’il ait gagné un prix Nobel de la paix pour un processus qui a accéléré la ruine de la Palestine et de son peuple, est un nouveau témoignage de l’incompréhension, du cynisme et de l’apathie des gouvernements du monde entier envers la souffrance palestinienne.

Nous sommes chanceux de vivre à une époque où la société civile internationale a exposé cette mascarade et a offert, à travers le mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions, ainsi que le soutien croissant pour une solution à un Etat, un chemin à terme plus encourageant et authentique.

Cana

En tant que Premier ministre, Peres avait une « contribution » supplémentaire à apporter à l’histoire de la souffrance palestinienne et libanaise.
En réponse aux escarmouches sans fin entre le « Hezbollah » et l’armée israélienne dans le sud du Liban, où le « Hezbollah » et d’autres groupes ont résisté à l’occupation israélienne qui a commencé en 1982 pour prendre fin en 2000, Peres avait ordonné le bombardement de toute la région en avril 1996.
Pendant ce qu’Israël a appelé l’opération « Raisins de la colère », les bombardements israéliens ont tué plus de 100 personnes – des civils fuyant les bombardements et des Casques bleus des Fidji – près du village de Cana.
Malgré une enquête des Nations unies qui a trouvé « peu probable » l’explication d’Israël selon laquelle le bombardement était un accident, le massacre n’a en rien écorné la réputation internationale de Peres comme étant un « artisan de la paix ».

Au cours de ce siècle, Peres était plus une figure de proue symbolique qu’un homme politique actif.

Il a fondé le Centre Peres pour la paix, construit sur une propriété de réfugié-e-s palestinien-ne-s confisquée à Jaffa, et qui continue de vendre l’idée d’un « Etat » palestinien avec peu de terre, d’indépendance ou de souveraineté, comme la meilleure solution possible.

Cela ne marchera jamais, mais si le monde continue d’être accroché à cet héritage de Peres, il n’y aura pas de fin à la souffrance des Palestinien-ne-s.

Shimon Peres a symbolisé l’embellissement du sionisme, mais les faits sur le terrain mettent à nu son rôle dans la perpétration de tant de souffrances et de conflits.

Connaître la vérité, au moins, nous aide à comprendre comment aller de l’avant et défaire tant d’injustices que Peres a contribué à créer.

Ilan Pappé

source : http://www.investigaction.net/shimon-peres-du-point-de-vue-de-ses-victimes/

http://www.wikistrike.com  du 01/10/2016

Aucune Sécurité Financière A Ce Jour !

 Lingots-pièces-649x330

Les banques du mondialisme !

La réalité de l’insolvabilité bancaire

À l’instar de la « Deutsche Bank » actuellement en difficulté, il semble que toutes les banques systémiques du monde entier aient pris l’habitude de publier des bilans comptables « arrangés » faisant apparaître des ratios de solvabilité particulièrement flatteurs qui les font paraître bien plus solides qu’elles ne le sont en réalité.

Depuis quelques jours, l’actualité financière (mais pas seulement) vibre au gré des soubresauts de la « Deutsche Bank » dont certains semblent découvrir avec effarement l’extrême fragilité au lendemain d’une condamnation à payer une amende, certes considérable mais qui, normalement, ne devrait pas être de nature à l’ébranler sur ses bases.
Plus globalement, le public est en train de découvrir ce que les experts savent en revanche depuis très longtemps, à savoir que les institutions financières les plus puissantes du monde, celles sur lesquelles repose la stabilité économique de la planète tout entière, ces banques que l’on appelle systémiques, n’ont finalement rien appris de la crise de 2008 et, pire encore, se sont encore davantage approchées du précipice.

Une banque qui a continué à s’exposer de façon inconsidérée

Cela fait quelques années qu’on entend parler de « banques systémiques », à savoir des banques dont la faillite pouvait causer d’énormes dommages au système bancaire mondial.
Le G20 en a même dressé une liste.
Elles sont au nombre de 28 et, parmi elles, on trouve effectivement la « Deutsche Bank » dont on sait désormais qu’elle a, à la fois, trompé les marchés, manipulé les cours des métaux précieux et accumulé les positions risquées au point d’arriver aujourd’hui à plus de 72 000 milliards de dollars d’exposition sur les produits dérivés.
Pour rappel, les produits dérivés sont des instruments financiers censés anticiper les cours futurs mais dont la multiplication abusive et incontrôlée à donné naissance à tout une panoplie d’actifs toxiques dont les « subprimes » ne sont qu’un exemple parmi d’autres.
Autant dire qu’avec plus l’équivalent de plus de 20 ans de PIB allemand misés sur ce genre de produits, et seulement « quelques » dizaines de milliards d’euros réellement en caisse, la « Deutsche Bank » est dans une situation particulièrement délicate.

D’ailleurs, les marchés ne s’y sont pas trompés et, plus douloureuse encore que l’amende de 14 milliards de dollars réclamée par les tribunaux américains, c’est bien la chute phénoménale du cours de son action (50% en 1 an et 90% depuis 2007) qui traduit le mieux la position inconfortable dans laquelle la première banque allemande (et même européenne !) se trouve aujourd’hui.

Les principales banques françaises également concernées

Mais gardons-nous bien de jeter l’opprobre sur nos voisins d’Outre-Rhin car notre position n’est guère plus enviable.
En effet, parmi les 28 banques systémiques listées par le G20, on trouve également la BNP, la Société Générale, le Crédit Agricole et le groupe BPCE, soit l’essentiel du tissu bancaire français.
Or, il semblerait que leur situation comptable soit, sinon identique, au moins comparable à celle de la « Deutsche Bank ».
Car, justement, toute la subtilité du montage risqué dans lequel tous ces établissements se sont engagés tient uniquement et simplement…
à la présentation de leur bilan comptable.

Et si aujourd’hui, toutes ces banques commencent sérieusement à s’inquiéter c’est parce que la réalité, cette mauvaise fille, a décidé de contredire tous les modèles mis en place pour masquer des prises de risques inconsidérées qu’on pensait pouvoir équilibrer par le jeu des marchés, lesquels ne pouvaient bien évidemment que croître sur le long terme.

Sauf que cela ne s’est pas passé comme on l’espérait !
Aujourd’hui, la croissance mondiale est en berne, les banques centrales ne savent plus quoi inventer pour soutenir l’économie, au point de proposer désormais des taux d’intérêt négatifs, et le système financier dans sa globalité semble ne plus vouloir se conformer aux modèles théoriques dans lesquels on l’avait pourtant jusqu’ici contenu.
Le moment de stupeur passé, il a donc bien fallu prendre des mesures, à commencer par mettre à plat tous le bilans afin de redresser ce qui pouvait l’être.
Et c’est là que les (mauvaises !) surprises sont apparues.

Un monde où l’on respecterait les « ratios de solvabilité »

Afin de garantir la stabilité des marchés financiers et ne pas exposer les banques à une faillite à cause d’un défaut généralisé de leurs débiteurs, les instances internationales de régulation ont exigé que les banques disposent d’un minimum de fonds propres par rapport aux sommes inscrites à l’actif de leurs bilan.
Ces fonds propres réglementaires sont fixés de manière régulière, en fonction du climat économique mondial et sont censés permettre aux banques de supporter la plupart des risques inhérents à leur rôle sans faire faillite.
La dernière réforme en date, dite des « Accords de Bâle III » en 2010, impose donc un niveau de ressources durables (capital social + réserves, en gros) au moins égal à 8% des sommes inscrites au bilan, ce « ratio de solvabilité » devant d’ailleurs être porté à 10,5% d’ici 2019.

Et lorsque l’on regarde le bilan de toutes ces banques systémiques, on constate avec plaisir qu’elles bénéficient d’un niveau de réserve prudentielle bien au-delà de ces chiffres, dépassant souvent les 15%.
On peut donc se rendormir tranquillement, nos banques sont solides et tout va bien dans le meilleur des mondes.

Une réalité comptable bien plus sombre… voire obscure

En fait, non !
D’abord, si les banques s’efforcent de nous montrer qu’elles ont au moins 15% de réserves durables dans leurs caisses, ce n’est pas un hasard.
Récemment, le FMI rappelait que le « ratio de solvabilité » des banques devait justement se situer entre 15 et 23% pour éviter tout risque de reproduire la catastrophe de 2008. Qu’à cela ne tienne, « Deutsche Bank », BNP, Crédit Agricole et toutes leurs copines se sont donc efforcées de présenter des bilans comptables qui ont le bon goût de répondre idéalement à cette recommandation.
Mais tout cela n’est en réalité qu’une simple question de présentation des bilans.

Du reste, même en ne tenant compte que des exigences minimales des autorités financières (8% hors matelas de sécurité), rares sont les banques systémiques à être véritablement dans les clous. L’astuce, c’est que cela ne se voit pas tout de suite car, en effet, la présentation des bilans comptables de toutes ces grandes banques s’appuie sur le système américain, lequel s’intéresse davantage aux différences de soldes plutôt qu’aux flux réels de valeurs.
En clair, là où un bilan européen enregistrerait par exemple une recette de 100€ (à l’actif) et une dépense de 95€ (au passif), le bilan américain, quant à lui, se contente de mentionner la « compensation » entre les flux, soit ici un actif de 5€.
Dans ces conditions, en minimisant la réalité du bilan, il est facile d’obtenir un niveau de réserve prudentielle élevé.

Des « ratios de solvabilité » réels divisés par 5 ou 6

Certains se sont alors « amusés » à calculer le « ratio de solvabilité » réel des banques systémiques, et le moins qu’on puisse dire c’est que ce n’est vraiment pas fameux.
Ainsi, pour reprendre l’exemple de la « Deutsche Bank » qui truste actuellement les colonnes des principaux journaux économiques de la planète, elle présente 56,5 milliards d’euros de capital, dont 51 milliards dits de « Tier 1″ (le plus solide).
Comme elle déclare en outre un total d’actifs de 334 milliards d’euros (aux normes comptables américaines), on est bien sur un « ratio de solvabilité » supérieur à 15%.

Sauf que, dans les faits, les 334 milliards correspondent aux « risk-weighted assets », c’est à dire les actifs pondérés par le risque.
En gros, on enlève tout ce qui est risqué.
Le montant total réel des actifs s’établit plutôt à 2012 milliards d’euros selon le modèle comptable européen (le plus complet et le plus fiable), ce qui ramène le ratio de solvabilité réel à… 2,5% !

C’est même l’un des plus mauvais scores parmi toutes les banques systémiques.
Une seule banque fait encore moins bien, avec un niveau d’actifs similaire mais des capitaux quasiment deux fois moindres et un ratio de solvabilité fluctuant entre 1,2 et 1,4%.
Et cette banque, c’est notre bon vieux Crédit Agricole !
Quant à toutes les autres, elles présentent un pourcentage de réserves prudentielles compris entre 3 et 5% en moyenne, la meilleure d’entre elles, l’américaine Wells Fargo, affichant fièrement un ratio de 7,6%, soit même pas le minimum requis par la réforme de « Bâle III » censée, rappelons-le, prévenir toute nouvelle crise financière.

Ceux qui pensent qu’on est mal partis, levez la main.

Jean François Faure

source : https://www.linkedin.com

http://www.loretlargent.info  du 30/09/2016

Voilà pourquoi nos impôts seront prélevés sur nos revenus chaque mois !
Les petits ruisseaux font les grandes rivières et les petites erreurs…vous m’avez comprise.

Les Médias Ne Font Que Du Cirque !

trump

Leur meilleur candidat !

Ces propositions de Trump dont les médias ne parlent jamais !

Dans les médias du monde entier, l’image qui est véhiculée de Donald Trump est très souvent liée à ses sorties volontairement provocatrices et caricaturales.

Ancien directeur du « Monde Diplomatique » le journaliste « Ignacio Ramonet » a fait l’effort de s’intéresser à ce qui se cachait (ou à ce qui était caché) derrière ce voile teinté de fantaisie.

« Comment un personnage avec de si misérables idées peut rencontrer un tel succès chez les électeurs américains qui, évidemment, ne sont pas tous décérébrés ?
Quelque chose ne cadre pas »
,

(écrit-il sur le site Mémoires des luttes)

Ainsi, en se penchant de plus près sur le programme du candidat Républicain à la Maison blanche, le journaliste a découvert sept « options fondamentales qu’il défend, et que les grands médias passent systématiquement sous silence ».
Certes, Trump met en scène des propositions et des déclarations sur les immigrés, les femmes ou encore les handicapés qui feraient fuir le premier socialiste (ou communiste) venu.
Mais ce dernier a également promis de :
- « diminuer les prix des médicaments, d’aider à régler les problèmes des « SDF »,
- de réformer la fiscalité des petits contribuables,
- et de supprimer un impôt fédéral qui touche 73 millions de foyers modestes »,
note Ignacio Ramonet.

Et ça, aucun média ne prend le risque d’en parler.
Pas plus que de sa proposition :
- d’augmenter « les taxes sur tous les produits importés »
- avec également des « droits de douanes de 40% sur les produits chinois ».

Aussi, Trump a frappé un grand coup en proposant d’augmenter les impôts des traders travaillant pour des fonds spéculatifs.
En effet, ce dernier propose « le rétablissement de la loi Glass-Steagall (votée en 1933 pendant la Dépression et abrogée en 1999 par William Clinton), qui séparait la banque traditionnelle de la banque d’affaires pour éviter que celle-ci puisse mettre en péril l’épargne populaire par des investissements à haut risque », souligne Ramonet.

Opposé au traité de libre échange nord-américaine (ALENA) et transpacifique (TPP), Trump n’exclut pas de quitter l’organisation mondiale du commerce.
Un protectionnisme ayant pour seul objectif de protéger les plus faibles et les plus lésés par la mondialisation sauvage.

« Dans des régions comme le rust belt, la « ceinture de rouille » du nord-est où les délocalisations et la fermeture d’usines ont fait exploser le chômage et généralisé la pauvreté, ces propos sont reçus avec enthousiasme et font renaître tous les espoirs »,

reconnaît ainsi le journaliste.

Enfin, Trump est aussi l’un des seuls candidats à s’être positionné fermement contre l’impérialisme et l’interventionnisme étasuniens.
Pour lui, il faut en finir avec cette politique étrangère d’interventions tous azimuts car l’Amérique n’en a plus les moyens ni même la vocation.
Aussi, le milliardaire compte bien réformer l’Otan afin qu’il n’y ait plus de « garantie d’une protection automatique des États-Unis envers les pays membres ».

Pour Ramonet, au-delà du bruit médiatique autour du candidat et de ses sorties tapageuses, qu’il condamne par ailleurs, ces propositions originales « expliquent sans doute un peu mieux les raisons de son succès auprès de larges secteurs de l’électorat américain ».

http://www.ojim.fr  du 28/09/2016

Sauvons Notre Pays Du Politislam !

chapeau (1)

« Clandestins Défora ! »

“Ce qu’il y a de bien avec la Ligue du Midi, c’est qu’il se passe toujours quelque chose”,

faisait remarquer un adhérent de la Ligue présent au lieu de rendez-vous, fixé à un jet de pierre du Centre d’Accueil des Migrants, rue du Moulin de Semalen à Montpellier.

Le défi était difficile à relever :
Comment organiser un rassemblement en 24 heures en milieu de semaine à 8h30 du matin.
Le pari a été tenu puisque à l’heure dite, 25 militants se présentaient devant le portail du Centre pour une opération de blocage.
Deux banderoles, un mégaphone, quelques centaines de tracts, des pneus, du carburant
des allumettes et la fête pouvait commencer…

Les pneus sont rapidement enflammés et les slogans commencent à être scandés :
“Hollande Sarko, collabos!”,
“Stop-Stop immigration”,
“Remigration- remigration”,
“On est chez nous -on est chez nous !”

et puisque on est chez nous, on scande également un impertinent “Clandestins défora!”.
Dans le même temps quelques militants distribuent un tract informant les passants, de ce quartier tranquille, sur  les dangers que peut représenter la présence de 50 jeunes migrants qui vont se trouver désoeuvrés à quelques mètres d’un important lycée de la ville.

L’opération blocage/Information va durer presque une heure sans qu’un seul véhicule puisse franchir le portail.
Tout se passe dans le calme jusqu’au moment où quelques racailles pointent leur museau  et tentent “d’embrouiller” nos militants, mais ceux-ci largement rompus à ce genre d’exercice maintiennent un cordon de sécurité.
Les insultes pleuvent, du mobilier urbain est renversé mais devant notre détermination,  les ”jeunes”, dépités mais prudents, préfèrent se venger à coup de pieds sur des poubelles entreposées non loin de là plutôt que d’affronter la dure réalité du terrain.

L’opération se termine par la “Marseillaise” au terme de laquelle « Richard Roudier » précise aux militants que cette action de blocage du Centre des Migrants s’inscrivait dans une opération en “réseau” qui va démarrer par un rassemblement le 23 septembre au Trocadéro-Paris pour s’achever le 8 octobre à 15 heures à Montpellier par une manifestation de rue, de la promenade du Peyrou à la Préfecture.
Cette opération nationale est réalisée conjointement par « Riposte Laïque », « Le Siel », « Résistance Républicaine » et « la Ligue du Midi ».
Elle concerne dès à présent une quinzaine de villes dont Paris, Versailles, Allex, Rungis, Pontivy, Lyon, Privas, Bordeaux, Cahors, Montpellier mais des opérations militantes (prises de parole, délégations, distributions de tracts, interpellations de personnalités…) sont également en cours de finalisation.

Quelques minutes plus tard, un petit déjeuner au local de “L’Estrambord” sera l’occasion du traditionnel  débriefing et permettra de dévoiler les prochaines actions.

Richard Roudier
Organisateur de la manifestation de Montpellier

http://ripostelaique.com  du 23/09/2016

Les Médias Taisent Notre Réveil !

 juge1-218x300 (1)

Deux poids, Deux mesures !

Français, vous ne pouvez plus avoir confiance dans la justice de votre pays !

Un musulman de nationalité marocaine de 26 ans que nous appellerons Mohammed, a été condamné début septembre à huit mois de prison avec sursis pour avoir menacé, le 3 septembre, à Rennes, un policier en congés à la sortie d’un bar de nuit.
Il est 3 h du matin, le marocain fait partie de ces gangs connus sous le nom de « mineurs étrangers isolés », des bandes extrêmement violentes qui sèment la terreur le soir dans Rennes, pourtant attachée à sa vie nocturne.

Les interpellations sont quasi quotidiennes, plus d’une centaine de « mineurs étrangers », sur les 450 recensés, sont connus des forces de police, leurs procédés également :
chaque soir, après s’être rassemblés place de la République, ils partent rançonner les Rennais vulnérables aux sorties des bars et boîtes de nuit.

C’est ce qui est arrivé ce soir-là à un policier en congé.

De plus, ils se livrent au trafic de stupéfiants, vols avec violence, squats, cambriolages, et ils agressent les Rennais.

Très mobiles, ils donnent de fausses identités et se font passer pour « mineurs », alors que ce sont de faux « mineurs étrangers » mais de vrais clandestins délinquants, entièrement à la charge de la France par le biais du Conseil départemental (logement, frais de santé, etc.).

Et bien entendu, ils bénéficient d’un incroyable laxisme de la part de magistrats :
aussitôt arrêtés, aussitôt relâchés.

Retournons à Mohamed.
Ce soir-là, il a menacé un policier, qui n’était pas en service.

Mais en juillet dernier, prétendant avoir 17 ans, il s’est rendu coupable d’une tentative de cambriolage dans un quartier de Rennes.
Et il était libre.

Et fin août dernier, dans le bus 57 reliant Rennes à Bruz, lui et des amis déclenchent une bagarre d’une telle violence que le chauffeur du bus dira

« j’ai cru qu’on était en guerre ».

Deux des quatre musulmans sont arrêtés.
Les deux autres, dont Mohamed, sont relâchés, car ils ont dit être mineurs.
Personne n’a vérifié.
Devant le tribunal correctionnel, les témoins parleront de « guérilla urbaine ».
Les deux prévenus sont des migrants algériens illégaux.
Devant le juge ils se posent en victimes, sont arrogants, sourire aux lèvres.

Pour l’amour du ciel, pourquoi voulez-vous qu’ils s’arrêtent : c’est leur guerre.

Et si vous ne pouvez plus avoir confiance dans la justice de votre pays, sur qui pouvez-vous compter ?

source : « Alain Leger » pour Dreuz.info.

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 21/09/2016

Notre Patrimoine Est Jeté En Pâture !

 coléreux

Non au saccage !

Une centaine de migrants illégaux venant de la jungle de Calais seront installés dans le magnifique château de Saint-Denis-de-Cabanne appartenant à EDF et qui sert de centre de vacances.

Apprenant la catastrophique nouvelle, une réunion d’information a mal tourné, mercredi 14 septembre à la salle communale de Saint-Denis-de-Cabanne.

Le maire, « René Valorge », avait déjà donné le ton en indiquant que les habitants devaient accepter la présence des migrants, car la décision du gouvernement était sans appel, et que la réunion n’était pas une consultation.
Autrement dit :

« on est en démocratie,
ce qui veut dire que vous obéissez et vous la fermez,
ce n’est pas vous, peuple, qui décidez ».

Près de 300 personnes étaient présentes, ainsi que le sous-préfet de Roanne, l’association « Entraide Valdo », qui va gérer le « Château centre d’accueil » où les migrants seront logés royalement tous frais payés par leurs voisins, ces Français qui vivent chichement de leur maigre retraite – oui, cela ressemble beaucoup à la « jizya » que payent les mécréants aux musulmans dans les pays arabes !

Croyant rassurer les habitants, les représentants de l’Etat ont au contraire justifié leurs craintes.
Les représentants de « l’Entraide Valdo » ont indiqué que les chambres seront sous surveillance 24 heures sur 24, que 8 personnes seront en permanence au service des migrants, et la gendarmerie a indiqué qu’il y aura une présence policière importante, et que des patrouilles circuleront dans le voisinage.

De nombreux habitants du village ont voulu exprimer leur inquiétude, mais ils ont été sévèrement réprimés et les représentants sur place les ont fait taire.

Un des villageois a demandé :

“nos enfants pourront toujours se promener dans les rues, ils ne courent aucun risque ? »

Visage crispé des membres de l’association, réponse maladroite :
Décidément, ces Français posent les questions qu’il ne faut pas poser !

« Jai peur des vols et des agressions sexuelles »
dit une personne …
« qui va satisfaire leurs besoins sexuels ?
ont crié plusieurs villageois,
« nos femmes et nos filles ? »

Plusieurs villageois, craignant des agressions, ont réclamé que les arrêts de bus soient éclairés.
Une autre habitante qui disait « on a tous vu les vidéos de Calais », a osé rapporter la réalité : « les migrants sont sales ».

Et parlant du château qui va les accueillir à partir de novembre, elle a ajouté :

“c’est un beau château, il est organisé pour recevoir des enfants.
Que vont-ils faire là haut, ces hommes ?”

En réponse à ces propos et ces questions de bon sens, le parquet de Roanne a ouvert une enquête pour incitation à la haine raciale et menace contre des représentants de l’Etat.

Très gêné, le procureur de la République de Roanne, « Eric Jallet », a précisé à l’AFP que l’ouverture de l’enquête n’est pas consécutive à des dépôts de plainte, mais aux constatations de la gendarmerie.

En mai dernier, « Yves Nicolin », était traîné devant les tribunaux par les organisations racistes anti-blanc dénommées « antiracistes » car il avait demandé que Saint-Denis-de-Cabanne accepte les minorités les plus fragilisées, les premières victimes des guerres, à savoir les chrétiens et les Yézidis.

Le maire René Valorge, a déploré le « comportement haineux et fasciste » de certaines des 250 personnes présentes dans la salle communale.

Citoyens,
la France est une démocratie,
le pouvoir vous appartient,
à condition de s’en servir !

Vous êtes en droit d’exprimer votre opinion – à condition d’être respectueux, de ne prononcer aucune menace ni aucune insulte – à ce maire qui devrait être au service de ses concitoyens – il est payé pour ça – et devrait faire preuve d’un peu plus de réserve au lieu lui de proférer des insultes répugnantes en abusant de termes dont il ne connaît apparemment pas le sens : fasciste, afin de diaboliser des gens légitimement inquiets.

source : « Alain Leger » pour Dreuz.info.

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 19/09/2016

Mais c’est de la dictature !
Et c’est le parti socialiste qui met cela en place au nom du peuple , « de la démocratie » ?
Le parti socialiste et leurs compères de l’ump…nous sommes tous républicains, « LR » ne veut rien dire !
Et les autres bien sur !
Nous ne pouvons accepter cette dictature qui nous mène à la perte de notre identité !
A bas tous ces traîtres !

La Gangrène Ne Cesse De S’ Etendre !

Europe islamisée

L’invasion continue !

Louis Aliot a eu raison de sortir son communiqué :

« La droite et la gauche planifient une immigration de peuplement en Europe ».

C’est ce que les partis européistes font !
Cette invasion laisse à nos enfants et petits-enfants la situation infernale d’un continent ruiné,
couvert de dettes et de chômeurs,
et miné par la violence et le terrorisme islamiste.

Pour « Federica Mogherini »

« l’immigration est un phénomène qui va subsister ».

Dans son délire, la vice-présidente de la Commission européenne affirme que « nous continuerons à avoir besoin de migrants » et que ces derniers « constituent une chance incroyable pour ceux qui les accueillent ».

On en parlera aux femmes allemandes violées le jour de l’An,
aux spectateurs du Bataclan ou aux Niçois,
aux habitants de Calais qui ne peuvent plus sortir la nuit,
aux habitants du centre de Rennes terrorisés par 200 migrants violents
et aux contribuables matraqués d’impôts pour aider ces pauvres !

Entre le 4 et le 6 septembre derniers, les Italiens ont récupéré 13.000 « pauvres migrants », et 110.000 depuis le début de l’année.
Le flot s’accélère !

Les médias du système se gardent de l’annoncer.
Pour que le bon peuple croit que la crise des migrants est terminée !
La classe politico-administrative européenne est d’une lâcheté invraisemblable et maintient nos pays dans un mensonge stalinien.

Staline parlait des résultats glorieux du « réalisme socialiste » alors que 30 millions de Russes mouraient de faim dans les années 30 après la nationalisation des terres !

Les réfugiés arrivent en Italie, où ils reçoivent peu d’aides, et cherchent à passer en France ou en Allemagne, pays plus généreux.
La seule solution consisterait à fermer la frontière à Vintimille.
Ce qu’aucun parti non populiste ne fera.
Voici le résultat de la folle politique de Madame Merkel et de la Commission européenne.

Pour accueillir ces réfugiés, parmi lesquels se cachent de nombreux partisans de l’État islamique, le gouvernement français a trouvé la solution :
créer des mini-Calais sur tout le territoire.
Une pure folie !
Vous avez un gros incendie…
Vous décidez de déplacer les bûches incandescentes aux quatre coins de votre terrain.

Nos dirigeants n’ont pas lu les livres de « Christophe Guilluy » ?
Il n’y a pas de « vivre ensemble ».
Les Français de la périphérie s’y sont réfugiés pour échapper à la réalité multiraciste et multiconflictuelle. Si les Européens ne changent pas leurs gouvernements, ils risquent de disparaître dans la misère (6,3 millions d’inscrits à Pôle emploi, 2,5 millions de RSA, 2.160 milliards d’euros de dettes) et la violence multiconfessionnelle.

Mylène Troszczynski

http://www.bvoltaire.fr  du 17/09/2016

Un Monstrueux « Cadeau » Des U.S.A. !

soldats-Odin

L’Europe n’est pas un dépotoir !

L’invasion africaine et musulmane de l’Europe !

Le journal autrichien Info-Direkt montre que, selon une fuite des services secrets viennois, les passeurs des migrants qui traversent la Méditerranée pour s’établir en Europe seraient payés par les Américains.
On sait que tous ces passeurs sont, comme les agents du printemps arabe, hautement équipés sur le plan technologique, et que « Facebook », « Twitter » ou « Skype » sont passés par là.
Car eschatologie rime ici avec technologie.
- Rappelons que c’est sur ordre de l’OTAN que l’on a fait la guerre à la Libye, détruit son armée, lynché son chef et organisé un chaos tel qu’il débouche sur la venue sur notre sol de millions de Subsahariens.
- On a organisé, sous le prétexte indu et comique du printemps arabe, une guerre civile en Syrie, qui a débouché sur la mort d’un million de Syriens et le départ de plusieurs millions de malheureux.
- Les Américains ont aussi tué ou déplacé quatre millions d’Afghans depuis quinze ans et quelques millions d’Irakiens, déplacés qui doivent bien se retrouver quelque part, c’est-à-dire chez nous.
- On se souvient enfin que les Américains ont organisé pendant les Jeux olympiques de Sotchi un coup d’État en Ukraine, avec les drones de CNN qui survolaient Kiev et des foules aux poches bourrées de dollars.
- On se souvient encore que des snipers venus d’on ne sait où se mirent à tirer sur la foule – comme pour prouver que cette foule était bien victime d’un « terrible tyran ».

Depuis Wilson qui sut saisir sa chance, flanqué de la France du frère Clemenceau (il se fit enterrer debout) et de l’Angleterre, l’Amérique ne cesse jamais d’intervenir, renforcée par son messianisme sanguinaire et sa monnaie-réserve.
On le voit avec la chute de l’or, qui accompagne l’effondrement des matières premières, de toutes les sources d’énergie, le tout sur fond de maintien immarcescible du dollar et des cours de la Bourse (52 % de la Bourse mondiale pour 16 % du PNB !).
Et pour l’instant, il faut reconnaître admirativement que le magicien américain tire encore son épingle du jeu – même si sa production d’acier est à un huitième de celle de la Chine.

Il y a un an, Obama reprochait à la Russie de ne pas attirer assez d’immigrants.
Quel grave défaut !

Les États-Unis en ont fait entrer vingt millions depuis l’an 2000.
Ils regardent les frontières de la Russie et de l’Ukraine, prêts au conflit nucléaire pour cela, et ils se moquent de leur propre frontière.
Une minorité de patriotes locaux y prennent garde, vite traités de théoriciens racistes de la conspiration.

En organisant le chaos en Afrique et l’invasion en Europe, en se servant aussi de politiciens à leur cause (Renzi, Merkel, Hollande), les Américains appliquent les principes néo-machiavéliens de Leo Strauss et des stratèges à la Wolfowitz, ex-trotskistes qui veulent gouverner par le chaos des entités de qui ils auront retiré toute réalité humaine et historique, les patries devenant une base, un terrain vague, un drugstore, un centre d’accueil.

source : Nicolas Bonnal _ Boulevard Voltaire

http://www.delitdimages.org   du 21/08/2015

Rien n’a changé depuis plus d’un an !
Les envahisseurs déferlent maintenant sur nos campagnes !

Le Politislam En Europe Catholique !

CATHOLIQUES

Nos églises sont profanées !

Un musulman incendie une église en Navarre !

On nous dit que les musulmans sont respectueux de Jésus – enfin de celui qu’ils nomment « Issa » –, le fils de Marie.
Mais certains n’hésitent pas à en détruire ou à en profaner les effigies en Irak, en Syrie, en Égypte et même en… Italie (voir ici et ).
On nous dit aussi que les musulmans sont respectueux de Marie, mère de Jésus.
Mais ses effigies sont systématiquement profanées ou détruites en Irak, en Syrie et ailleurs
(trop d’occurrences pour j’en mette les liens : on en retrouvera bien des cas sur ce blogue en cherchant un peu).

« ACI Prensa » vient de nous en signaler un tout dernier exemple en Espagne.
Le 8 septembre dernier, jour où les catholiques fêtaient la naissance de Marie, un pyromane marocain musulman a incendié trois effigies de la Vierge Marie et un très ancien retable du XVIIe siècle, dans l’église de Fontellas (diocèse de Pampelune-Tudela) en Navarre.
Sans l’intervention rapide des pompiers, alertés par le curé, c’est tout l’édifice qui aurait été ravagé par les flammes.
Le jeune homme d’origine marocaine a été interpellé, il a reconnu les faits et les a même revendiqués estimant avoir, par son geste, gagné le paradis…
Il est soupçonné d’être l’auteur d’autres attaques contre des églises catholiques autour de la ville de Ribera (Navarre) où il réside.

Daniel Hamiche

source : http://www.christianophobie.fr

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 12/09/2016

Que disent les médias autorisés ? RIEN !

Il Ne Faut Pas Oublier Marine Le Pen !

MLPbandeau

Les Français oubliés grondent !

Alors que la « majorité » – qui n’en est plus une depuis longtemps – et son « opposition » - qui n’en a jamais été une non plus – se déchirent et voient, chacune dans son camp, s’accumuler les intrigues et les coups de comm’, « Marine Le Pen » sera samedi auprès du peuple de France, avec le peuple, pour sa rentrée politique à Brachay.

À Brachay, petite commune de Haute-Marne, petite capitale de la France des oubliés.
À Brachay, là  où comme dans tant de territoires on ressent la  double-agression que représentent la globalisation sans frein et l’abandon d’un État qui ne remplit plus son rôle protecteur.
Une France des oubliés à laquelle « Marine Le Pen » n’offre pas seulement une oreille attentive, mais une voix qui porte.

La France des oubliés, c’est d’abord la France de nos campagnes, de nos villages et de nos  territoires.
Cette France qui n’attire l’attention de nos dirigeants de droite comme de gauche qu’à l’approche des échéances électorales, et qui, une fois les scrutins passés, n’est plus ni écoutée, ni considérée, mais délaissée.

Que valent donc les 55 Brachayens pour les apôtres de la gouvernance, pour ceux qui veulent réguler et non plus diriger, pour ceux qui ne jurent que par les statistiques ?
Dans les couloirs dorés de l’Élysée, dans les allées froides de la Commission européenne, tout le monde a abandonné Brachay.
Pire, tout le monde s’en moque.
Pas nous !

La France des oubliés gronde.
Elle aspire à  retrouver sa liberté, son identité et sa  souveraineté.
Elle aspire à retrouver la  maîtrise de son destin.
C’est tout le projet de  »Marine Le Pen » et du Front National, c’est tout le sens de la bataille qui s’ouvrira bientôt.

Nicolas Bay
Secrétaire Général du Front National

http://www.frontnational.com  du 02/09/2016

Un Camp D’ Eté Interdit Aux Blancs !

 france-deuil

Notre France est envahie
par des pillards !

Camp d’été interdit aux blancs, ils font quoi Licra, LDH, SOS racisme et autres mrap ?

Le Figaro se réveille, un peu tard, pour s’interroger sur cette monstruosité (qu’il appelle par euphémisme « décolonial »)

Or il se trouve que dès avril dernier nous avions tiré la sonnette d’alarme :

Je propose un camp d’été réservé aux patriotes, interdit aux non blancs et aux musulmans

Il s’agira d’un camp de formation  destiné à ceux qui souffrent ou risquent de souffrir du racisme anti-blanc.
Il est donc indispensable que participent à ce camp uniquement les victimes ou futures victimes.

Je sens la LDH, la Licra, SOS racisme, le CCIF et autres officines chargées de faire régner l’ordre moral sur les dents après une telle entrée en matière, je vois déjà la plainte rédigée contre l’affreuse raciste, auteur de discrimination « Christine Tasin ».

Certes, je sais que le Président de la Licra, « Jacubovitch », est au courant… mais va-t-il porter plainte ou se contenter de protester mollement sur son blog ?

«Cette dérive identitaire, qui consiste à penser que certains critères de notre identité sont surdéterminants est commune à l’extrême droite et à l’extrême-gauche, qui s’entretiennent dans une surenchère. C’est le signe d’une déstructuration complète de la politique»,

ajoute l’universitaire.
Un point de vue que partage le président de la LICRA, « Alain Jakubowicz », qui s’est fendu d’ un billet sur son blog pour dénoncer «la non-mixité racisée comme un «racisme qui ne dit pas son nom».

«La logique folle et prétendument «anti-système» qui préside à l’organisation de ce type d’événement [L’organisation de «Paroles non-blanches à Paris 8] est exactement la même qui conduit les identitaires d’extrême droite à l’affirmation d’une France «blanche» :
les extrêmes, chacun à leur manière, organisent le séparatisme et véhiculent la même logique d’apartheid.
Sous couvert d’antiracisme, notre pays risque de voir émerger des «Ku Klux Klan inversés» où le seul critère qui vaille sera la couleur de peau.»

Manque de bol, c’est un simple exercice, pour voir si vous suivez, ô gardiens de la pensée unique et, surtout, pour attirer votre attention sur « le camp d’été décolonial réservé aux non blancs ».

Deux proches des Indigènes de la République (qui s’en étonnera ?) sont les auteurs de cette belle invention.
Sans doute que les spots télévisés de la campagne anti-raciste et anti-discrimination du gouvernement a atteint son but, elle n’a sensibilisé que les blancs, les  non musulmans et non juifs.
Les autres n’ont pas dû se sentir concernés puisque ils n’étaient présentés que comme victimes.
Victimes… des blancs, des non musulmans et non juifs.
Mais je compte sur la vigilance de Tubiana et ses acolytes pour porter plainte contre le gouvernement qui a encouragé la proposition des deux donzelles.

Un camp d’été «décolonial»
interdit aux blancs

Des proches des Indigènes de la République ont lancé un camp de formation à l’antiracisme… réservé uniquement aux personnes souffrant du « racisme d’état ».
Une revendication de non-mixité de plus en plus présente dans les milieux de gauche radicale.

Une forme d’antiracisme très spéciale, puisqu’elle exclut les personnes blanches.
En effet, est-il précisé sur le site :

«Le camp d’été est réservé uniquement aux personnes subissant à titre personnel le racisme d’État *en contexte français*, nous accepterons cependant quelques inscriptions de personnes subissant le racisme d’État mais vivants dans d’autres pays.»

Une précision qui exclut de facto les personnes blanches, qui ne souffrent pas selon les organisateurs de «racisme structurel».
Une exclusion qui n’est pas sans susciter l’indignation.

«Où sont les critiques?
Où sont les demandes d’interdiction?»
,
se demande ainsi le journaliste « Laurent de Boissieu », qui le premier a repéré l’évènement, sur son blog.
(http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/04/21/01016-20160421ARTFIG00149-un-camp-d-ete-decolonial-interdit-aux-blancs.php?pagination=3#nbcomments)

Il s’agit, une fois de plus, de mettre en application les grandes idées qu’une « Houria Bouteldja » égrène sur tous les plateaux télévisés, sans susciter de réactions, sans se voir évincer des dits plateaux :
le racisme ne peut être que le fait des blancs et le racisme anti-blanc n’existe pas.

Il est donc cohérent de proposer une formation interdite aux blancs !

Si ça ce n’est pas du racisme et de la discrimination, monsieur le juge, qu’est-ce que c’est ?
Il me semble que Pascal Hilout, Pierre Cassen, Renaud Camus et bien d’autres ont été condamnés pour bien moins que ça, puisqu’ils se contentaient d’alerter sur l’islamisation de notre pays.

Il s’agit bien ici d’incitation à la haine contre le blanc, coupable d’un racisme d’Etat, traduisez structurel, traduisez génétique.

C’est la deuxième phase de la fameuse menace de « Houria Bouteldja », qu’on ne se lasse pas de rapporter, incrédules devant l’impunité judiciaire dont elle relève :

« Un Blanc gentil, on n’y croit plus !
Oui on en est là.
Parce qu’on a tout fait …
On a tout exploré.
On est parties de chez nous.
On vous a aimé e s.
On a voulu faire comme vous :
les filles en mini-jupe, les mecs en costard-cravate, les cheveux décolorés … on a parlé le français mieux que vous, on a mangé du porc, on est sortis avec des français, des françaises, on a insulté nos parents, on a rampé…
On a été violents, on s’est battu…
On vous a tant aimé-e-s !
Et on s’est trouvé devant un mur d’ARROGANCE…
Donc après çà, on se dit qu’il n’y a rien à faire.
Alors l’appel des « Indigènes »(?) dit : « Merde. »

« Il propose de partir sur des bases saines.
C’est là que c’est un cadeau qu’on vous fait.
Prenez-le :
le discours ne vous plait pas…mais prenez-le quand même !
Ce n’est pas grave, il faut que vous le preniez tel quel !
Ne discutez pas !
Là, on ne cherche plus à vous plaire…
vous le prenez tel quel et on se bat ensemble, sur nos bases à nous…
et si vous ne le prenez pas, demain, la société toute entière devra assumer pleinement le racisme anti-Blanc. Et ce sera toi, ce seront tes enfants qui subiront çà.
Celui qui n’aura rien à se reprocher devra quand même assumer toute son histoire depuis 1830.
N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres.
Parce que, lorsqu’il n’y a plus de politique, il n’y a plus de détail, il n’y a plus que la haine.
Et qui paiera pour tous ?
Ce sera n’importe lequel, n’importe laquelle d’entre vous.
C’est pour cela que c’est grave et que c’est dangereux…
si vous voulez sauver vos peaux, c’est maintenant.
Les Indigènes de la République, c’est un projet pour vous…
cette société que vous aimez tant, sauvez-là… maintenant !
Bientôt il sera trop tard :
les Blancs ne pourront plus entrer dans un quartier comme c’est déjà le cas des organisations de gauche.
Ils devront faire leurs preuves et seront toujours suspects de paternalisme.
Aujourd’hui, il y a encore des gens comme nous qui vous parlons encore.
Mais demain, il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des Blancs. »

La première phase, c’était la menace.

La deuxième phase c’est le camp où l’on va former des anti-blancs, où on va les inciter à chercher noise aux blancs, accusés d’être porteurs par nature d’un racisme anti gens de couleur et anti-musulmans.

Naturellement, être contre l’immigration, c’est du racisme !

Un Georges Marchais doit se retourner dans sa tombe…
Au programme du stage, on trouve, pêle-mêle :
des ateliers d’écriture pour «décoloniser l’imagination»,
des formations pour «construire une lutte anticapitaliste décoloniale à l’échelle de l’UE»,
mais aussi «lutter contre la négrophobie des personnes racisé.e.s non noir.e.s»,
et «combattre les politiques anti-migrations »».

La troisième phase, et c’est demain, c’est l’agression des blancs,
c’est la tentative d’extermination des blancs pour assouvir une haine pathologique
et c’est, aussi,comme par hasard, le moyen privilégié pour mettre la main sur notre patrimoine, nos richesses, notre pays.

Il me semble que ce qui se prépare là est infiniment plus grave qu’un étron sur une mosquée, et pourtant le silence de Valls-Cazeneuve est assourdisant…

http://resistancerepublicaine.eu  du 24/08/2016

Migrants Aidés A Passer Nos Frontières !

soldats-Odin

On ne nous dit pas tout !

La Serbie a arrêté plus de 3 000 migrants en un mois !

Un porte-parole du gouvernement serbe a annoncé que le pays avait arrêté 3 000 migrants entrés illégalement sur le territoire le mois dernier.

La route des Balkans ne s’avère pas si fermée.

La Serbie a annoncé jeudi avoir arrêté plus de 3 000 migrants tentant d’entrer illégalement dans le pays au cours du mois écoulé, signe que des réfugiés cherchent encore à rejoindre l’Union européenne par la route des Balkans malgré la fermeture des frontières dans la région.

L’année dernière, les pays des Balkans ont fait face à l’arrivée de centaines de milliers de migrants à leurs frontières avant de fermer celles-ci en février.

De nombreux réfugiés paient toujours des passeurs pour atteindre les pays riches de l’UE.
Le 16 juillet, la Serbie a formé des patrouilles conjointes de la police et de l’armée pour les intercepter.

« Depuis le 22 juillet, la force conjointe de l’armée serbe et du ministère de l’Intérieur a repéré 3 112 personnes tentant de traverser illégalement la frontière »,

a indiqué dans un communiqué le porte-parole du ministère de la Défense, « Jovan Krivokapic ».

Deux personnes ont également été arrêtées alors qu’elles tentaient de faire passer la frontière à une trentaine de migrants.
(En dépit des apparences, la crise migratoire s’accroît en Europe)

Après avoir réussi à entrer en Serbie, la plupart des migrants se trouvent bloqués dans le pays puisque la Hongrie voisine a limité en juin le nombre d’arrivées sur son territoire à 30 par jour, créant un véritable goulot d’étranglement.

D’après le commissariat serbe pour les réfugiés, environ 4 000 migrants vivent en ce moment dans le pays, dont les trois quarts dans des centres d’accueil gérés par le gouvernement.
Les autres se réfugient dans des parcs de la capitale Belgrade ou dans des camps aux postes-frontières d’Horgos et Kelebija, en attendant de pouvoir entrer dans l’UE.
(Les migrants reprennent le chemin de la Grèce après la tentative de putsch turque)

Depuis le début de l’année, 100 000 migrants sont entrés en Serbie et plus de 650 000 l’année dernière.

Plus d’un million de personnes fuyant la guerre et la pauvreté en Afrique et dans le Moyen Orient sont arrivés en Europe l’an dernier.
La grande majorité d’entre elles ont demandé l’asile en arrivant sur le sol européen, en Grèce.

Un accord signé au mois de mars entre l’UE et la Turquie a permis de réduire le flux d’arrivées par la mer dans les îles grecques, mais les migrants continuent d’arriver, notamment en prenant la mer en Libye pour rejoindre les côtes italiennes.
(L’accord UE-Turquie, victime collatérale du coup d’État raté ?)

Plus de 200 000 migrants et réfugiés sont donc coincés dans des centres en Grèce et en Italie, incapables d’aller plus loin depuis que les frontières se sont fermées, au début de cette année.
(Le camp d’Idomeni, une catastrophe européenne)

http://www.euractiv.fr/section/l-europe-dans-le-monde  du 22/08/2016

Le Peuple Patriote Est Vigilant !

Lettre

On ne nous dit pas tout !

Les Français sont-ils si lâches ?

Dans le camp « patriote », après chaque attentat, nous pouvons lire une avalanche de critiques sur la lâcheté française :
Notre peuple se laisserait massacrer, consciemment, et sans réagir.

Pourtant, il ne faut pas penser que la majorité désire la paix à tout prix.
Nombreux sont ceux qui seraient joyeux de prendre les armes et d’entrer en guerre.
Mais pas une guerre sur deux fronts, à la fois contre les islamo-racailles et contre l’État français.

Il est facile de condamner la passivité des Français d’aujourd’hui, qui feraient piètre figure face au courage des hoplites grecs, des légionnaires romains et des poilus.
C’est oublier qu’ils étaient tous appuyés, commandés, par leurs dirigeants politiques.
Ils n’étaient pas pris en étau entre l’ennemi étranger et leurs propres institutions.
Certes, c’était la situation des résistants durant la Deuxième Guerre mondiale, à ceci près qu’il n’ont jamais été éduqués par une idéologie transformant l’envahisseur allemand en une chance pour la patrie.

Car des Français, on exige l’impossible.
On demande à des individus ayant grandi dans une société dévirilisée et pacifiste de montrer davantage de ferveur que leurs ancêtres, forgés dans le monde de la guerre.
Si le courage est l’aptitude à surmonter sa peur, le Français qui osera brandir le glaive en aura bien davantage que le soldat s’élançant à l’assaut des tranchées allemandes.
Le premier doit réapprendre la guerre, étant à lui-même son propre général, et de surcroît criminel au regard de l’État…
le second n’est qu’un pion au milieu d’une marée humaine, encadré par une discipline de fer.
Ce ne sont pas les Français que nous devons juger, mais le monde qu’ils habitent.

Les seuls individus susceptibles de passer à l’acte seront des marginaux, qui n’ont que peu à perdre, des dépressifs aux tendances suicidaires, mais choisissant de quitter ce monde en entrant dans l’Histoire.
Des déséquilibrés qui, pour une fois, joueront en notre faveur.

Leurs représailles pourraient hâter la guerre civile, ce qui serait heureux car, au regard des évolutions démographiques, le temps joue contre nous.
Mais la priorité reste la reconquête des commandes de l’État, afin qu’à nouveau il serve le vrai peuple, plutôt que de le combattre.
Nous ne saurions nous satisfaire d’un scénario où l’État arbitrerait un affrontement entre Français.
De la même façon que l’État islamique préfère s’en prendre à l’ennemi proche (les régimes militaires mécréants) plutôt qu’à l’ennemi lointain (les attentats sur sol européen sont pensés comme des ripostes aux bombardements aériens en Irak et en Syrie), les Français doivent évincer l’ennemi proche :
les collabos qui, depuis trop longtemps, nous gouvernent.

C’est la première bataille, et la plus difficile : celle pour la reconquête de l’Élysée.
La seconde bataille – la reconquête territoriale – sera, elle, une promenade de santé.

Romain d’Aspremont

http://www.bvoltaire.fr  du 20/08/2016

Les Femmes Devant En Burkini !

burkini devant

Derrière les hommes
embusqués avec leurs armes  !

La confusion entre religion et culture conduit à une inversion surprenante entre la tolérance théoriquement impliquée par la laïcité et l’obligation stricte revendiquée par la religion.

Depuis quelques jours, le maillot de bain intégral qui correspond à la pudeur féminine exigée par les textes et la tradition islamiques, le « burkini », fait l’objet d’arrêtés d’interdiction sur les plages de plusieurs stations balnéaires.
C’est donc la laïcité qui contraint et la religion qui proclame le droit de s’habiller comme on le veut.

La France détient le secret de ces débats vestimentaires qui cachent son incapacité d’affronter le véritable problème, qui est celui de l’immigration.
Il y a eu, dans les années 90, la question du voile à l’école.
La « burka », en fait le « niqab », fut l’étape suivante de cette guerre du vêtement.
Le troisième acte de la comédie est donc le « burkini ».

Entre la satisfaction un peu primaire de dire bien fort « On est chez nous » et le ridicule d’une situation qui fait rire une bonne partie de la planète, l’opinion tangue.
Est-il normal que, dans un pays libéral, on puisse empêcher les gens de se vêtir comme ils le désirent ?
Il est grotesque de parler, ici, des valeurs de la France comme le fait Manuel Valls.
L’impudeur serait-elle une valeur, dès lors que les seins nus deviennent plus admissibles que le burkini ?
Il est trop facile, à une musulmane, de répondre qu’elle ne souhaite pas s’offrir aux regards comme une marchandise et que tel est son choix.

En fait, de façon implicite, la réaction de rejet répond à une intention de provocation parfaitement identifiée, même si elle se camoufle en exigence pudique.
La tenue ample et sombre d’un seul tenant, des pieds à la tête, ne cache pas, elle provoque, et agace à juste titre.
Le paradoxe de l’interdiction vient de la très grande liberté qu’il y a de se déshabiller, qui légitime mal qu’on empêche de se couvrir.
Le monokini, les seins nus, le nudisme marginal pratiqué ici et là parce que la police a autre chose à faire que de défendre la pudeur offensée, fournissent aux musulmans un argument de poids :

« Ces corps dénudés nous choquent, mais nous sommes bien obligés de les tolérer.
Pourquoi voudriez-vous stigmatiser notre correction vestimentaire ? »

On se rend compte à quel point nous sommes loin de la religion, car la plupart des chrétiens souhaitent également une certaine rigueur du vêtement.
Alors, comme le Premier ministre, on se réfugie dans les plis de la République laïque :
le voile exhibe l’inégalité des sexes et la servitude féminine.

Chacun sait que cet argument est de mauvaise foi.
Cette tenue est, en fait, insupportable parce qu’elle nous jette à la figure la présence, chez nous, de gens qui n’aiment pas notre façon de vivre et affichent de manière ostentatoire leur différence, voire leur hostilité.
Le costume n’est pas qu’une coutume, mais un message.
Il dit qui vous êtes, et en l’occurrence se fait signal, un signal d’affrontement délibéré.
C’est là toute la question que l’on n’ose pas nommer, parce qu’elle remet en cause la litanie du « vivre ensemble » et qu’elle dévoile la guerre en gestation entre les « communautés ».

Christian Vanneste

http://www.bvoltaire.fr  du 19/08/2016

Le djihad culturel est en route et les guerriers de leur allah envoient en première ligne les femmes essuyer le feu ennemi, ils ne savent que tabasser, tuer !
Notre peuple ne peut pas assimiler ces femmes soumises  par peur et ces hommes couards !

Une « VALS »e Financière Bien Douteuse !

questions

On ne nous dit pas tout !

Que cache l’entreprise de l’épouse du Premier ministre ?

Anne Gravoin, épouse de Manuel Valls, gère un orchestre - l’Alma Chamber Orchestra - autour duquel gravite une nébuleuse de personnages douteux.
On y trouve pêle-mêle :
- un délinquant financier multirécidiviste,
- un grand marchand d’armes,
- une figure importante de la Françafrique
- et un homme d’affaires à la fortune mystérieuse.

Les comptes des deux sociétés qui produisent de l’orchestre en question, détenues respectivement par Madame Gravoin et son associé, ne sont d’ailleurs même pas déposés au tribunal de commerce.

Pourquoi tant de cachotteries ?

Avec le scandale des Panama Papers, comment peut-on croire que le Premier ministre sera en mesure de s’attaquer réellement à l’évasion fiscale, si lui même n’est pas capable d’être totalement transparent sur les activités économiques et politiques de son épouse ?

Demandez à Manuel Valls de faire toute la lumière sur les activités opaques de la société de son épouse !

L’enquête de « L’Obs », qui a révélé l’affaire, est édifiante.
Après deux ans et demi à financer seul l’orchestre, à partir de revenus de source inconnue, l’associé d’Anne Gravoin - épouse de Manuel Valls - a cherché des partenaires.
Il a trouvé un inquiétant duo formé d’un marchand d’armes et de l’homme de confiance du dictateur congolais « Denis Sassou-Nguesso », mis en examen en France dans l’affaire des « biens mal acquis ».

L’homme de confiance du despote congolais – Monsieur « Jean-Yves Olliver » – a d’ailleurs été décoré de la Légion d’honneur par Manuel Valls.
Est-ce un hasard ?

Comment le gouvernement pourra-t-il appliquer les sanctions contre les entreprises liées aux scandales des « Panama Papers », comme « la Société Générale », si le Premier ministre, Manuel Valls, ne se montre pas lui-même exemplaire ?

Les révélations des  »Panama Papers » ont déjà eu raison du premier ministre islandais.
Nous avons besoin d’une transparence totale sur les activités obscures entourant la société de l’épouse du Premier ministre.

Dites à Manuel Valls que la transparence est primordiale, surtout en ces temps de scandales financiers !

La nébuleuse qui gravite autour de l’orchestre ne s’arrête pas là :
La société de l’épouse du Premier ministre, « AG Productions », est hébergée par une société présidée par le sulfureux homme d’affaires « François Gontier ».
Ce dernier possède en effet un casier judiciaire vertigineux :
condamné à plusieurs reprises pour « fraude fiscale »,
mis en examen pour « exercice illégal de la profession de banquier »,
et une de ses entreprises (Magforce International) vient d’être mise en examen pour « corruption d’agents publics étrangers » dans une affaire touchant le président du Mali, « Ibrahim Boubacar Keïta ».

Toute ces relations douteuses, cette opacité qui entourent l’entreprise de Madame Gravoin et les conséquences sur les actions de Manuel Valls soulèvent des inquiétudes.

Le Premier ministre perd notamment toute crédibilité face aux banques frauduleuses tant qu’il est entaché par alliance à des soupçons de montages financiers douteux et à des hommes d’affaires sulfureux.

Une récente mobilisation au Royaume-Uni, appuyée par plus de 50.000 membres de « SumOfUs », a déjà réussi à faire pression sur « David Cameron », Premier ministre britannique, pour qu’il fasse la transparence sur un scandale de fraude fiscale l’entourant lui et ses proches, suite aux révélations des « Panama Papers ».

Mettons maintenant nos voix en commun pour nous assurer que Manuel Valls en fasse de même en levant le voile sur le montage financier qui sert au financement de l’entreprise de Madame Anne Gravoin, son épouse.

Exigez que Manuel Valls donne l’exemple et fasse la lumière sur le financement de la société de son épouse.

https://actions.sumofus.org

C’est une pétition qui tourne sur la toile mais nos médias n’en ont pas fait écho.
Personne d’ailleurs.
Pourquoi ?

Les Médias Bretons Se Taisent !

 à faire circuler

On ne nous dit pas tout !

Deux cents « mineurs » étrangers, protégés par les juges, ont pris le contrôle de Rennes !

Pendant que nos inutiles glandouillent à droite et à gauche… enfin surtout à gauche…
et qu’ils prennent des vacances, eux et leur pitoyable descendance, aux frais de la princesse…
des choses se passent… des choses graves !

En Corse, par exemple, une tribu de bédouins, emmaillotés, barbus à n’en point douter, belliqueuse et raciste à coup sûr, a encore fait des siennes, en agressant des autochtones
(pas la meilleure idée, mais bon, s’ils étaient intelligents ces cons-là, cela se saurait !).

Bref, dans l’Ile de Beauté, et malgré les mises en garde d’un groupuscule actif, des « musulmans modérés », comme aiment les appeler nos imbéciles de ministres et autres, ont agressé des indigènes.
Pourquoi ?
Et bien, d’après les journaleux à la botte… parce que ON les avait agressés et bafoués dans leur honneur.

Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, je pense que tous ceux qui lisent Riposte Laïque, connaissent la version VRAIE.

Donc encore un attentat, islamiste, si on veut résumer, parce que en fait c’est de cela qu’il s’agit !
Mais un peu plus haut, à l’ouest, dans la capitale bretonne, pour ne pas la nommer, RENNES, c’est autre chose qui se produit, une chose insidieuse, malsaine, vicieuse, petite, minable, vile….

Comme je vous le disais dans un précédent courrier, un nombre constant de mineurs étrangers isolés, débarquent à Rennes comme l’opération du Saint-Esprit.
On croirait la multiplication des pains ou des poissons… et pourtant, moi qui suis athée pure souche, je ne peux que m’interroger.

Ben, oui, courant 2015, ces gentils Marocains, jeunes, pauvres, seuls, isoles, perdus… n’étaient qu’ une vingtaine… bien évidemment, et à moins d’être bigleux, voire aveugle, voire con, il était évident que ces mineurs ne l’étaient pas… J’entends par là, qu’ils avaient au moins 20 ans…

Mais vous savez ce que c’est, sans papiers, sans identité, sans adresse…
Les juges d’extrême gauche rennais ont eu beaucoup de mal à punir avec « justesse » leurs méfaits… qui étaient nombreux à l’époque :
deal de stupéfiants, vols, rackets, agressions diverses, cambriolages, extorsions de fonds, violences en réunion…

Bref tous ces braves petits sont donc restés en liberté à la charge du contribuable… et au détriment du citoyen lambda, payant ses impôts, et donc s’estimant libre de circuler en toute sécurité dans sa ville….

Nous sommes en 2017, et cette bande de malfrats, est actuellement composée de 200 individus.

Ces individus, forts de leur impunité datant de plusieurs mois d’activités répréhensibles non punies, s’attaquent aux policiers venant les contrôler et font de leur terrain de razzias, le centre  ville de Rennes.

Toutes les semaines, une vingtaine d’entre eux est interpellée ET relachée avec une convocation en justice.

Je voudrais comprendre comment des individus qui n’ont NI adresse, NI identité établie, NI existence réelle sur le territoire peuvent être convoqués en justice…. quand on sait que le jeune homme qui a eu le malheur de croiser la route de Clément Meric, qui lui dressait un guet-apens, a eu le droit à de la prison ferme alors qu’il avait LUI, adresse, travail, famille, identité ET était français…
Je m’interroge.
Enfin passons !!!

Et donc ces « pauvres » jeunes gens, dealent à qui mieux mieux, agressent sexuellement les jeunes femmes et filles, volent, rackettent, extorquent, tabassent, des petits blancs, qui (cons comme ils sont) pensent encore qu’on peut faire la fête tranquille à Rennes.

Ils jettent des bouteilles, des tessons de bouteilles sur les policiers en plein après-midi, en plein centre ville, il dealent de la cocaïne, du shit, des amphétamines, ils dépouillent des personnes âgées, des plus jeunes…. et TOUT ce que ces juges de merde de gauche trouvent à répondre à cela, c’est une convocation en justice pour les mois suivants.

Et le pire, dans cet état de fait, c’est que cette godiche de maire de Rennes, et son incompétent notoire de responsable de la sécurité, sont aux abonnés absents.

Rennes a toujours été une ville festive et estudiantine, où les premières années on venait se « déflorer » de sa ruralité, et où on pouvait festoyer sans problème.
Rennes est devenue une ville de banlieue, pire que Sarcelles ou Saint-Denis (que je connais) où les blancs se font agresser, et où les moins blancs font la loi.

Merci la gauche d’avoir fait en si peu de temps ce travail de sape…
mais vous le paierez…
Oh oui vous allez le payer cher, soyez en sûrs !

Et vous juges de gauche, juges de pacotille… je prie chaque jour pour qu’un de vos filles ou fils soient victimes d’un ce ces crevards.

Merci d’avoir pourri ma ville !

Geronimo

http://ripostelaique.com  du 18/08/2016

Taubira Rattrapée Par Notre Justice !

taubira

Prise illégale d’intérêts !

Sur « Orange », Taubira dénonce les « provocations déplacées » de Sarkozy !

Alors j’ai envie de parler un peu de son actualité … judiciaire, y pas de raison hein ?
Cette hyène vociférant mérite bien un peu de ma bienveillante attention.

Christiane Taubira, ex-indépendantiste millionnaire, ex-ministre de la justice, les médias devraient se pencher en toute objectivité sur sa situation actuelle.
En effet, si vous ne connaissez pas l’association « Anticor » ou figuraient encore « Taubira » et « Duflot » au comité de parrainage, il y a peu de mois encore, et bien vous découvrirez celle-ci en tapant son nom dans votre moteur de recherche préféré.

Hors il se trouve que Taubira est soupçonnée d’être intervenue dans une affaire judiciaire pour nuire à « Patrick Buisson » et tenter ainsi d’atteindre Nicolas Sarkozy.

Taubira sera entendue à la fin de l’été pour « prise illégale d’intérêts » selon un ancien membre de l’association « Anticor » !
Qui ajoute, je cite :

« Madame Taubira m’a dit qu’elle ferait tout pour faire condamner « Buisson »" !

En novembre 2015, France 3 dévoile des échanges d’e-mails au sein de l’association « Anticor » faisant état de l’inquiétude de membres de l’association quant à l’évolution de la procédure visant Christiane Taubira.

Certains membres se posent des questions sur la présence de Christiane Taubira au sein du comité de parrainage de l’association.
En outre, France 3 fait également état d’échanges de mails entre l’association « Anticor » et le cabinet de Christiane Taubira destinés à gérer de manière coordonnée la crise ouverte par la plainte de « Patrick Buisson ».

« Anticor » réplique en affirmant que Christiane Taubira, en tant que simple membre du comité de parrainage, n’a à aucun moment influencé les décisions de l’association.

Le 20 juillet 2016, le Figaro annonce la convocation prochaine de Christiane Taubira devant un juge d’instruction.

Enfin, comme les médias n’en parlent pas, (sauf Le Figaro et Valeurs Actuelles dans son numéro 4157), je précise que Taubira sera entendue le 24 août prochain aux fins de mise en examen.

Bien sur, en plein été et en toute discrétion !

Falempin

http://hsene.over-blog.com  du 29/07/2016

Mondialisme, Les Races Et Ethnies.7/7

questions

 

L’avenir des races humaines.

Lorsque cette question de l’avenir des races humaines était évoquée au XIXème siècle, les penseurs européens expliquaient que la race blanche dispose de l’avantage que constitue la maîtrise des sciences et des techniques.
Les penseurs, se référant au principe du « le mieux adapté s’impose au dépens du moins bien adapté », estimaient que grâce à leur maîtrise des sciences et techniques les Blancs européens finiraient par s’imposer sur les continents où les humains indigènes étaient techniquement moins évolués.

Le texte donné en exemple ci-dessous est extrait du bulletin de la Société d’anthropologie de Paris, publié en 1892 :
Volume 3, Numéro 3, p. 664, « Disparités et avenir des races humaines » par Monsieur « Zaborowsky ».

Les Blancs européens, en appliquant leurs sciences dans une organisation plus efficiente de leur société (médecine, agriculture, industrie, etc.) devaient évincer les autres races.
Telles étaient les prévisions des scientifiques qui se référaient à l’expansion des Blancs européens du XVIème au XIXème siècle.

Les événements du XXème siècle ont montré sur quelles hypothèses erronées étaient basées ses prévisions.

Car les scientifiques de la fin du XIXème siècle n’ont pas prévu que ces mêmes « sciences développées par les Blancs européens » allaient bénéficier aux autres races.
Par exemple la diffusion en Afrique des moyens d’hygiène et des techniques médicales a, à partir du milieu du XXème siècle, très fortement réduit la mortalité infantile alors que les taux de fécondité élevés s’y sont maintenus.
Il en a résulté, à partir du milieu du XXème siècle, un taux de croissance très élevé de la population africaine.
De plus les flux migratoires du XVème au XXème siècle se sont inversés à partir du milieu du XXème siècle :
Désormais les autres races migrent en masses vers les zones peuplées par les Blancs européens.
Et à partir du milieu du XXème siècle les Blancs européens ont fortement réduit leur taux de fécondité.

Ce taux de fécondité est désormais si faible en Europe (en moyenne moins de 1,5 enfant par femme) que non seulement il ne permet pas le renouvellement endogène de la population mais qu’en plus à terme, d’ici 150 à 250 ans, il conduit à la disparition des habitants autochtones.
 Le Conseil de l’Europe a produit le rapport intitulé « Les tendances en matière de population en Europe et leur sensibilité aux mesures des pouvoirs publics ».

Ce qui nous intéresse dans ce document est l’image intitulée  :
« Figure 12 : Diminution de la population en Europe »
qui est reproduite ci-dessous :

Race blanche

Parmi les races humaines, les « Blancs européens » sont actuellement en déclin, « même en voie d’extinction », partout sur la planète et pas uniquement en Europe.

Aux États-Unis d’Amérique, les projections du Census Bureau (le service gouvernemental du recensement) montrent que les Blancs deviendront minoritaires aux États-Unis d’Amérique à partir de 2042.
Ce déclin de la race blanche est doublement accéléré d’une part par le fait que les autres races sont majoritaires parmi les immigrants et d’autre part parce que les autres races ont un taux de fécondité plus élevé.

La même tendance est observée là où les flux d’immigration sont négligeables.
Au Brésil, où les flux d’immigration se sont taris à partir du milieu du XXème siècle, les Blancs représentaient 62 % de la population en 1950 et les Noirs étaient donc largement minoritaires. Parmi les groupes raciaux brésiliens, les Noirs maintiennent le taux de fécondité le plus élevé ce qui explique que depuis de 2008 ils forment désormais la majorité de la population brésilienne et les Blancs sont devenus minoritaires. C’est ce que montrent les recensements effectués par « IBGE ».
(« Instituto Brasileiro de Geografia e Estatística »)

Concernant l’évolution de la démographie et la fécondité des populations, il faut comprendre que la notion de « palier démographique » est une erreur largement répandue.
L’erreur est dans le fait que le « palier démographique » est présenté comme une règle générale.
Nous avons vu ci-dessus, dans le graphe publié par le Conseil de l’Europe, que les Blancs européens ne sont pas sur un « palier démographique » mais sont sur une courbe descendante que l’on pourrait appeler le « toboggan démographique ».
À l’opposé, les pays africains de race noire voient leur population globale croître selon une courbe fortement ascendante que l’on pourrait appeler la « rampe de lancement démographique » :
La vitesse de croissance des Noirs africains correspond à un doublement de la population tous les 50 ans environ.
C’est la moyenne globale des pays subsahariens.
Mais par exemple au Niger, le temps de doublement de la population est même inférieur à 25 ans.
La vérité est que la « courbe démographique » est le résultat des convergences entre les mentalités (qui produisent la définition consciente ou inconsciente des objectifs poursuivis), les contraintes environnementales (qui fixent les limites matérielles de ce qui est possible), les capacités organisationnelles (qui permettent ou pas d’atteindre les objectifs dans le cadre des limites matérielles) et les aides extérieures (qui permettent de compenser l’insuffisance des capacités organisationnelles propres).
Selon les cas la « courbe démographique » d’une population peut pendant certains intervalles prendre l’allure d’un « pallier » mais elle peut aussi prendre d’autres formes.

La Division de la Population du Secrétariat des Nations Unies réunit les statistiques sur la démographie mondiale et notamment sur les taux de fécondité dans les diverses régions de la planète.
Le graphique suivant en est la synthèse : (agrandir l’image)

Taux_de_fecondite_monde_2006_17

« Certains » prétendent que le mondialisme est au niveau de la planète l’étape ultime de l’évolution de l’humanité.

Le mondialisme se déroule aux risques de la perte de la diversité et des identités dans un métissage global, métissage culturel et biologique.
La diversité des groupes humains – qui est une richesse de l’humanité – risque de disparaître si les flux migratoires de masse, instaurés par les dispositifs politiques mondialistes, se poursuivent à leur rythme actuel.
Cependant on constate que le métissage mondialiste qui se déroule sous nos yeux ne sera probablement pas global en ce qui concerne les races :
Les Noirs notamment se maintiendront en tant que groupe racial majeur.

Le mélange racial ne se produira pas dans toutes les régions de la planète :

On constate, c’est un fait, qu’il ne se produit que dans les régions d’immigration de masse.
Sur la majorité des territoires de la planète le métissage est minime, marginal, et les groupes raciaux qui y sont présents ne disparaîtront pas dans le métissage.

Le continent Africain n’est pas un territoire qui reçoit de forts flux d’immigration en provenance d’autres continents.
C’est au contraire un territoire de forte émigration dirigée quasi exclusivement vers l’Europe. L’Extrême-Orient asiatique est dans le même cas :
Le territoire chinois est exportateur des flux migratoires, il ne s’y produit pas de mélange avec des forts flux d’immigration qui viendraient s’installer en Chine en provenance d’autres continents.
Le Japon est depuis toujours fermé à l’immigration massive.
Les populations sur ces territoires sont donc en position de conserver leurs spécificités.

L’Europe par contre est un territoire où depuis des décennies « les gouvernants ont mis en place les conditions » qui favorisent l’immigration forte en provenance d’autres continents.

De sorte qu’en compilant les projections que donnent les démographes (celles qui tiennent compte des fécondités, des migrations transcontinentales en cours et du fait que dans la plupart des États d’Europe aucun moyen efficace n’est mis en place par les gouvernements pour arrêter ces migrations, et du fait que « la courbe démographique » a une forme qui varie selon la population concernée) on obtient la synthèse suivante pour le milieu du XXIIème siècle :
– L’Europe réunira entre 3 % et 6 % de la population mondiale selon que l’on retient les projections minimales ou maximales.
Ces chiffres témoignent mieux du déclin européen si on rappelle le fait qu’en 1900 l’Europe rassemblait 25 % de la population mondiale et en 2000 environ 12 % de la population mondiale.
– L’Afrique réunira entre 35 % et 45 % de la population mondiale selon que l’on retient les projections minimales ou maximales.
– L’Europe et les deux Amériques seront des continents peuplés majoritairement de métis et de Noirs alors que les Blancs – ne formant plus qu’entre 0,1 % et 2 % de la population mondiale – subsisteront dans certains îlots régionaux (dans certains pays du centre et de l’est de l’Europe, dans certains États des États-Unis d’Amérique, etc.).
– L’Asie d’Extrême-Orient et l’Afrique garderont la même structure raciale qu’actuellement.
– Les Noirs – présents en Afrique, en Europe et dans les deux Amériques – formeront le groupe racial le plus nombreux, et peut-être majoritaire, de la population mondiale.

Le graphe suivant montre l’évolution de la part des Noirs dans la population mondiale.

PartDesNoirs

Les projections démographiques énumérées ci-dessus peuvent étonner les personnes qui découvrent la démographie des races humaines.
Il n’est pas nécessaire d’être un spécialiste des questions démographiques pour vérifier la validité de ces projections.
Il faut néanmoins tenir compte de la variété des « courbes démographiques ».

Les courbes du tableau « Part des Noirs dans la population mondiale » sont obtenues par des recoupements entre plusieurs projections démographiques publiées par la Division de la Population du Secrétariat des Nations Unies.
(La Division de la Population du Secrétariat des Nations Unies publie périodiquement une « synthèse » sur ses prévisions concernant la démographie mondiale, on pourra par exemple consulter « World Population Prospects- The 20?? Revision »la plus récente.)
Le lecteur dubitatif peut aisément vérifier la validité des données globales présentées par ces courbes en faisant des recoupements entre divers documents mis à disposition par la Division de la Population.

Notamment une vérification simple est à la portée de tous :
En totalisant à partir des données parcellaires qui sont mises à disposition par la « Division de la Population » du Secrétariat des Nations Unies sur le site « Populations Estimates and Projections Section ».
Les projections par pays qui y sont disponibles sont des estimations moyennes (c’est-à-dire celles qui sont les plus probables, mais par pays les démographes établissent par ailleurs également des projections basses et hautes qu’ils qualifient de peu probables).

À partir des données parcellaires on détermine la part des Noirs dans la population mondiale en tenant compte du fait que les pays d’Afrique Subsaharienne sont de population noire et pour les autres pays en tenant compte de la répartition raciale de la population lorsque le pays est multiracial et que les statistiques sur les races sont disponibles (Brésil, États-Unis d’Amérique, etc.).
La courbe du « scénario haut » correspond à l’écart que donnent certaines projections démographiques : Par exemple les démographes des Nations Unies estiment que dans les pays d’Afrique Subsaharienne le taux de fécondité pourrait baisser moins vite que ce qui a été retenu dans les hypothèses qui ont été utilisées pour élaborer les projections moyennes.

Chaque humain a le droit
d’affirmer qu’il appartient
à une race

C’est un fait indéniable que sur cette planète il y a différents groupes humains, appartenant à l’espèce « Homo Sapiens », répartis selon des zones géographiques et que ces groupes humains sont identifiables statistiquement par des caractéristiques biologiques qui dominent parmi les individus qui forment ces groupes.

Ces groupes humains se sont formés au fil du temps, en ajoutant aux spécificités physiques visibles, ou décelables par examen biologique, qui définissent les races, des spécificités culturelles, qui définissent les ethnies.

L’existence des races humaines – quel que soit le terme par lequel on les désigne – est un fait indéniable, mesurable et observable scientifiquement et statistiquement, comme l’est de façon analogue l’existence des langues littéraires qui ont également leur existence propre, comme les races humaines, malgré les mélanges partiels.

Le processus de mondialisation, imposé par l’idéologie du mondialisme, est nuisible à la sauvegarde de la diversité des groupes humains,
du point de vue biologique (les races),
du point de vue culturel (les ethnies),
du point de vue des civilisations (ensemble des aspects culturels et sociaux d’un groupe humain).

Le mondialisme détruit ce qui constitue la véritable richesse de l’humanité :
Le mondialisme conduit à la destruction de la diversité des civilisations et des cultures ainsi qu’à la destruction de la biodiversité de l’espèce humaine.

En fin de compte, le lecteur aura compris :
Sous la pression de la bienséance du « politiquement correct », il est actuellement en France conseillé dans les discours publics de remplacer le mot « race » par le mot « type » ou par le terme « minorité visible ».

En dehors de ces conventions de langage, il reste néanmoins que les races humaines, les groupes et les sous-groupes raciaux, différenciés d’après les caractéristiques biologiques, quel que soit le nom qu’on donne à ces groupes – « type » ou « race » – existent.
En Europe, et en France, des voix commencent à s’élever pour exiger que l’on cesse d’occulter la vérité et que l’on prenne en considération la question de l’évolution de la structure raciale de la société européenne.
(Lire par exemple l’article « Race et civilisation : la fin de l’hypocrisie ? »)
(ou l’article « La France qui aime le racisme ».)

Les antiracistes réagissent à cela, en voulant éviter que cette question ne devienne d’actualité dans les grands médias, en prétendant qu’évoquer la question des races humaines c’est faire preuve de racisme.
Les antiracistes veulent temporiser afin que l’évolution de la structure raciale, telle qu’elle est souhaitée par les mondialistes, puisse se poursuivre dans la discrétion relative, sens prise de conscience des changements fondamentaux qu’elle met en place, sans heurts que l’opposition ouverte à ce processus pourrait générer.

Pour empêcher la prise de conscience de la spécificité raciale des Européens, les antiracistes s’appuient habituellement sur l’idéologie « néo-lyssenkiste » selon laquelle tous les groupes humains sont biologiquement égaux et selon laquelle les races humaines n’existent pas.

Cependant reconnaissons que les citoyens ont le droit d’exprimer la vérité basée sur les faits établis.

Lors de recensements les Américains ne se privent pas de ce droit lorsqu’ils se déclarent par exemple « White » ou « Native Hawaiian ».
C’est un droit de pouvoir constater l’appartenance des individus à divers groupes raciaux et ce droit n’est pas limité aux Américains, il est universel, et chaque Européen peut aussi exprimer son appartenance à une race, et le plus souvent un Européen pourrait affirmer :

« je suis un Blanc européen ».

http://lemondeactuel.angelfire.com/article/lesraceshumaines

cinq_continents

Partie 7/7 du dossier « Les races humaines ou les types humains » déjà publiée le 22/07/2015.

Le mondialisme échouera car il a la mémoire courte !
La terre n’est pas constituée que des continents occidentaux, il y a aussi l’Asie qui garde précieusement ses ethnies.
Par ailleurs il est difficilement concevable de voir l’oligarchie mondialiste dirigée par des noirs ou des métis, absolument pas prévu !
Que va-t-il se passer ?
Ou tout le monde se calme ou tout explose !
Et tout recommence sur les ruines…comme les civilisations précédentes !

La France Restera Aux Vrais Français.

Lettre ouverte mais restée morte.

C’est par une lettre ouverte que le Président du Bloc identitaire et fondateur de Novopress, « Fabrice Robert », a souhaité s’adresser aux supporteurs de l’équipe d’Algérie.
Prenant acte des émeutes successives impliquant les supporteurs de l’équipe d’Algérie à chaque rencontre des “Fennecs”, Fabrice Robert en appelle au courage et à la cohérence des populations algériennes installées sur le sol français.

Lettre ouverte aux supporteurs de l’équipe d’Algérie.

Quelques semaines avant le coup d’envoi de la Coupe du Monde de football, le Bloc identitaire a demandé à l’Etat français des mesures préventives contre les débordements dont vous, supporteurs algériens, êtes, hélas, trop souvent coutumiers sur notre sol national.

Cette demande vous a peut-être choqué.
Vous l’avez perçu comme une stigmatisation, pour employer les mots de la novlangue socialiste, de la communauté algérienne.
Vous vous êtes sans doute interrogé sur nos objectifs.

Ce courrier a pour but de vous apporter quelques éléments de réponse.

Nos propositions sont-elles liberticides ?
Non.
Elles sont calquées au mot près sur les textes de lois appliqués depuis plusieurs années à l’encontre des supporteurs stéphanois, marseillais, niçois, lyonnais ou parisiens
, et ce sans que nul ne s’en émeuve. Lorsqu’il s’agit de lutter contre les excès éventuels à la sortie de stade de Français de souche, le silence est absolu.
Ni les médias, qui prennent votre défense, ni les associations prétendument antiracistes qui nous accusent maintenant de discrimination, n’ont contesté ces dispositifs.
En les appliquant aux supporteurs de l’Algérie, nous avons simplement souhaité mettre les autorités face à leurs responsabilités.
Comme l’immense majorité des Français, nous en avons assez des violences commises par certains des vôtres à chaque rencontre des « Fennecs ».

En effet, depuis 2001 et le match France-Algérie, on ne compte plus les émeutes ni les actes de vandalisme de toutes sortes commis en France par les supporteurs de l’Algérie.
Une violence qui reste à ce jour totalement impunie, alors qu’à l’inverse, les supporteurs français de football subissent une répression démesurée.
Raison pour laquelle nous considérons aujourd’hui que les gouvernements successifs appliquent une véritable préférence étrangère dans l’application des lois.

Il est temps pour vous, supporteurs de l’équipe d’Algérie, de comprendre le ras-le-bol des Français face à de tels débordements. 
Nous sommes un peuple tolérant, peut-être le plus tolérant du monde, mais les conséquences de l’immigration dont le football n’est qu’un petit volet, deviennent insupportables pour notre peuple.
Accepteriez-vous sincèrement que des centaines de milliers de Français, d’Egyptiens ou de Marocains défilent sur votre sol avec leur drapeau, insultant votre nation et saccageant des villes comme Alger, Oran ou Constantine ?

Certains d’entre vous pourraient peut-être se sentir agressés par l’emploi de l’expression « préférence étrangère ».
Mais, entre nous, est-ce que vous vous sentez réellement Français ?

Cette interrogation nous paraît légitime lorsqu’on vous entend siffler la Marseillaise ou accrocher des drapeaux algériens au fronton de certaines mairies.
Oui, nous avons de quoi nous poser des questions lorsqu’on vous voit défiler avec les couleurs algériennes dans les rues de France.
C’est d’ailleurs pour cela que nous avons lancé la campagne :
« L’Algérie, c’est ton pays ? Retournes-y ! ».
Nous vous demandons simplement de faire preuve de cohérence.
Croyez-vous vraiment que vos ancêtres étaient les Gaulois ?

Vous aimez l’Algérie ?
Alors partez vivre là-bas !
Soyez courageux !

Ce pays a des ressources naturelles énormes, c’est à vous de les exploiter et de contribuer au développement de l’Algérie.
Ce que nous vous proposons, c’est une remigration dans la dignité sur le sol de vos ancêtres et dans l’intérêt de nos deux peuples.
Nous, Français, ne souhaitons pas un conflit communautaire.
Vous, Algériens, avez tout à gagner à vous ré-enraciner.
Car l’identité hors-sol n’existe pas.
Elle conduit aujourd’hui, en France, à une schizophrénie porteuse de violence et de racisme entre les communautés.

La remigration est-elle impossible ?
Non et l’histoire l’a montré

En 1962, plus d’un million d’Européens ont quitté en un mois l’Algérie pour un voyage sans retour.
Pourtant, depuis 130 ans, on leur disait qu’ils étaient chez eux là-bas.
Et pourtant, ils ont du partir.
Alors pourquoi le retour de millions d’Algériens – de manière pacifique – sur la terre de leurs ancêtres serait impossible aujourd’hui ?

Vous pouvez donc faire le choix de l’honneur et de la raison en repartant chez vous, ou bien celui de la honte et de la fuite en avant en adoptant une attitude d’ultra-patriote algérien sur le sol français tout en profitant des richesses et de l’hospitalité bienveillante de vos hôtes.
Mais sachez que, plus tôt que vous ne le croyez, cette générosité et cette patience risquent de prendre fin.

Fabrice Robert
Président du Bloc identitaire

http://www.bloc-identitaire.com/  du 23/06/2014

http://fr.novopress.info/  du 24/06/2014

posté initialement le 29/04/2014

Il faut réagir !

L’ Eglise De Satan Est A L’ Oeuvre !

Pour information :

“Interpelés par Monsieur  »Kamel Kabtane », les responsables des Eglises catholique et reformée de Lyon apportent leur soutien au projet d’un « Institut de Civilisation Musulmane » dans la Métropole lyonnaise.
De même qu’existent aujourd’hui l’ECCLY (Espace culturel du christianisme à Lyon) et l’Espace Hillel (consacré à la culture juive) lancés avec le soutien du Grand Lyon, il nous parait juste qu’un lieu de présentation, d’études et de débats permettant de découvrir les apports de la culture musulmane, puisse fédérer de larges soutiens.
Depuis plus d’un demi-siècle, les principaux acteurs de la vie publique lyonnaise, très attachés à une juste conception de la laïcité, portent le souci d’une heureuse entente entre les différentes confessions.
Cette concorde ne doit jamais craindre de voir progresser la culture, condition indispensable de la paix.”

L’Institut français de civilisation musulmane, dont la première pierre a été posée en mai à côté de la grande mosquée de Lyon, dans le 8e arrondissement, devrait ouvrir ses portes au cours du premier trimestre 2018.
Lors du conseil municipal du lundi 4 juillet, les élus lyonnais ont voté l’attribution d’une subvention d’investissement d’un million d’euros.
(avec les impôts de qui ?-pelosse)

L’Observatoire de l’islamisation précise que cet institut jouxte la Grande Mosquée de Lyon sur 2700m2.
Ses travaux ont commencé en mai dernier.
Il sera financé à hauteur de 2 millions d’euros chacun par l’Algérie et l’Arabie Saoudite.

Les accointances avec l’islam radical ne font aucun doute à la Grande Mosquée.

Le salafiste  »Abdelkader Bouziane » expulsé du territoire en 2004 y était invité à donner des conférences !

L’imâm  »Bajrafil » d’Ivry-sur-Seine, formé à l’école des islamistes radicaux « Safwat Hegazi » et  »Al Qaradawi » a été récemment invité par la Grande Mosquée de Lyon en conférence (29 mai 2016).
Dans son livre récent Islam de France an I, (éditions Plein jour)   »Bajrafil » qualifie de “livre de référence du droit musulman dans la gestion du pouvoir” le livre Les statuts gouvernementaux de  »El Mawerdi » (972-1058),  traité de droit devant guider un califat idéal, qui interdit d’édifier des églises entre autres discriminations légales contre les chrétiens.

source  : http://www.riposte-catholique.fr

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 14/07/2016

Tiens, On Parle De Révolution Culturelle !

medias-4x3 (1)

On n’a rien vu !

Silence sur les banquets cannibales de la révolution culturelle chinoise !

Le régime communiste refuse tout examen historique notamment sur les carnages qui se sont déroulés au Guangxi.

Lancée le 16 mai 1966 par « Mao Tsé-toung » pour renverser ses adversaires, la Révolution culturelle a été marquée par une frénésie de violences, plongeant le pays dans le chaos sous couvert de luttes politiques.
Des adolescents, les « gardes rouges », ont battu à mort leurs professeurs, des familles se sont entredéchirées, des factions entre-tuées.
Mais le régime communiste observe toujours un silence obstiné sur les pires excès commis à l’époque.

A Wuxuan, dans des campagnes isolées de la province du Guangxi (sud-est), la barbarie a atteint des sommets : Les coeurs, foies et parties génitales de victimes y ont été découpés et cuits avant d’être consommés par leurs tortionnaires.

« Pire que des bêtes »

Aujourd’hui, la ville offre un tableau paisible :
Boutiques de yaourts, pêcheurs à l’ombre de pics karstiques verdoyants et bannières rouges à la gloire du Parti.
C’est pourtant là que, 50 ans plus tôt, au moins 38 personnes ont été victimes de cannibalisme organisé, a rapporté à l’AFP, sous couvert d’anonymat, un cadre ayant participé au début des années 1980 à une enquête officielle sur ces évènements.

« C’est en exacerbant l’injonction à la lutte des classes qu’on en est arrivé au cannibalisme »,

explique-t-il.

« Les meurtres étaient effroyables, pire que des bêtes ».

« Durant cette décennie catastrophique, le Guangxi [...] a été le cadre d’une cruauté et d’une sauvagerie révoltante »,

écrit ce retraité du Parti, dans un manuscrit consulté par l’AFP.

« Des gens ont été décapités, battus à mort, enterrés vivants, lapidés, noyés, ébouillantés, massacrés en groupe, vidés de leurs entrailles [...] explosés à la dynamite.
Toutes les méthodes ont été utilisées. »

« Au nom d’une idéologie »

Contrairement aux scènes de cannibalisme survenues durant les famines du « Grand bond en avant » (1958-62), les violences de Wuxuan étaient motivées par le pur fanatisme.

« C’est un cannibalisme causé par des évènements politiques, une haine politique, au nom d’une idéologie et de rituels politiques »,

explique à l’AFP « X.L. Ding », professeur de la « Hong Kong University of Science and Technology », expert de la période.

Selon les universitaires, l’horreur a été rendue possible à Wuxuan par l’isolement géographique, la brutalité du chef régional du Parti communiste, la pauvreté et une multiplication des factions.

Les détails connus sont glaçants.
En 1968, un professeur de géographie du collège local est battu à mort par ses élèves :
Son corps est traîné près de la rivière Qian, où un autre professeur est contraint, sous la menace d’une arme, d’en retirer le coeur et le foie.
Les organes sont rapportés à l’école où ils sont cuits au barbecue et mangés par les adolescents. L’établissement scolaire a été depuis déplacé et reconstruit.

Interrogés par l’AFP, certains habitants de la vieille ville affirment ne rien savoir ou affichent un silence embarrassé.
Un nommé « Luo » confie toutefois :

« Du cannibalisme ?
Oui.
J’étais là, j’ai vécu cela ».

Mais il s’empresse d’ajouter que Wuxuan s’est énormément modernisé :
ce passé « ne signifie plus rien ».

Omerta

La rumeur des carnages au Guangxi – 150.000 morts, selon certains recoupements – a poussé les autorités à diligenter une enquête officielle, une quinzaine d’années plus tard. Ses conclusions n’ont jamais été rendues publiques. Mais le journaliste Zheng Yi en a tiré un livre-choc, « Stèles rouges », publié à l’étranger au début des années 1990 – et interdit en Chine.

Plus récemment, le cadre rencontré par l’AFP - l’un des responsables de la commission d’enquête - a fait paraître un article dans un magazine chinois libéral à faible tirage.
Il y détaillait ses découvertes et rappelait qu’au moins une centaine d’individus avaient pris part à des actes de cannibalisme.
Mais ses efforts pour toucher l’opinion ont rencontré une vive résistance.

Des officiels régionaux retraités ont aussitôt rédigé une virulente réplique, envoyée aux plus hautes instances communistes.

« Ils m’accusaient d’être anti-Parti et antisocialiste »,

et réclamaient une autocritique, se souvient le cadre.

« Zheng Yi », qui avait le premier exposé au grand jour les cas de cannibalisme de Wuxuan et qui vit désormais exilé aux Etats-Unis, s’alarme du silence persistant sur les violences barbares de la Révolution culturelle.

« Comme le gouvernement n’a jamais permis un examen historique en profondeur de la période, il est impossible de dire si des leçons en ont été tirées. »

source : http://tempsreel.nouvelobs.com/monde  du 11/07/2016

http://actu.orange.fr/monde  du 11/07/2016

Les occidentaux ne peuvent pas espionner les Chinois mais ils savent tous, chez eux, ce qu’a pu coûter cette révolution culturelle.
Par contre, il n’est pas question de déballer leurs histoires privées chez les ennemis !
Au fait, les Chinois sont ils au courant de TOUT ce que les oligarques occidentaux ne portent pas à la connaissance de leurs « sans dents »…ne serait-ce que le génocide initial des Améridiens tardivement révélé par la bande ?

Violences Partout En France !

foot

Portugal Champion  !

Après le match de demi finale France – Allemagne  !

Image de prévisualisation YouTube

Pauvre France !

Paris

Un bus de la RATP saccagé et son conducteur violemment pris à partie par des jeunes, à proximité de l’Arc de Triomphe.

(Merci à Breizh-Cola)


Amiens

Plusieurs personnes ont été interpellées dans la nuit de jeudi à vendredi en marge des manifestations de joie qui ont suivi la victoire des Bleus. [...]

Un automobiliste au volant d’une Citroën C5 a forcé un barrage policier mis en place pour réguler la circulation dans le quartier Saint-Leu.
Il a manqué de renverser plusieurs fonctionnaires avant de prendre la fuite.  [...]

Un peu plus tard, vers 0h25, une voiture de police était la cible de jets de projectiles près de la gare.
Pas vraiment seul dans sa tête, l’auteur du « caillassage », un habitant du village de Folies, ne se démontait pas et montait sur le toit de la voiture de police, avant de prendre la fuite à pied.
Identifié, il a été interpellé peu de temps après sur le boulevard de Belfort.
Âgé de 21 ans, il a été emmené au commissariat pour dégradations.

source : « Le Courrier Picard »


Lille

Pas moins de douze personnes ont eu maille à partir avec les forces de l’ordre lilloises dans la soirée de jeudi, pendant et à la suite de la demi-finale France-Allemagne.
Elles ont été appréhendées d’une part dans la fan zone ou à proximité, place des Buisses,
d’autre part rues Solférino ou Masséna (dites rues de la Soif),
secteurs privilégiés pour la retransmission du match. [...]

source : « La Voix du Nord »


Beauvais (60)

Peu avant minuit, une rixe éclate, et une personne est blessée.
Les forces de l’ordre interviennent à ce moment-là.

« On s’aperçoit que la foule est surexcitée »,

lâche un observateur.
Des dizaines de personnes sautent sur des voitures.
Polices nationale et municipale sont la cible de tirs de feu d’artifice.
Trois personnes ont été interpellées :
l’une pour refus d’obtempérer après avoir fait des rodéos en ville,
et deux autres pour s’être interposées entre le conducteur et les forces de l’ordre
.[...]
Un quatrième individu, soupçonné d’avoir jeté une bouteille sur un policier a aussi été arrêté.
Mineur, il écope d’une réparation pénale (mesure éducative). [...]

source : « Le Parisien »


Grigny (91)

[...] « A chaque match de foot, c’est la même chose. Mais là, c’était encore plus fort que d’habitude. »
Il est peu après 23 heures quand une voiture s’embrase sur le rond-point Pasteur.
Plusieurs patrouilles de police arrivent sur les lieux et sont rapidement prises à partie par des dizaines de jeunes.
Les émeutiers ont accès aux étages des immeubles et jettent de nombreux projectiles sur les forces de l’ordre. Bouteilles de verres, boules de pétanques…
Des explosions retentissent.
 [...]

Cinq policiers blessés.
Deux policiers de la brigade anticriminalité sont blessés par des jets de pierres,
trois autres souffrent de brûlures causées par des tirs de mortiers.
Le local à poubelles du 1, square Surcouf est incendié. [...]

Aux 8 et 10, rue Lavoisier, à quelques mètres de là, les propriétaires ont aussi été obligés de sortir.
Des caves ont brûlé.
L’électricité a été coupée et n’était toujours pas revenue dans la matinée de ce vendredi obligeant les habitants à emprunter les escaliers portables en main pour y voir plus clair. [...]

source : « Le Parisien »


Cluses (74)

[...] Au milieu de la fête, trois gendarmes tentent alors d’effectuer un contrôle d’identité au niveau de la place Charles-de-Gaulle :

« Il s’agissait d’une personne alcoolisée.
Les gendarmes voulaient la contrôler voire l’interpeller »
,

explique le major « Martin », de la brigade de Cluses.

C’est alors que les militaires sont pris à partie par un groupe qui tente d’empêcher l’interpellation.

« Les choses se sont un peu envenimées »,

glisse le major Martin.

Renforcés par des policiers municipaux, les gendarmes ont dû employer du gaz lacrymogène pour disperser le groupe. [...]

source : « Le Messager »


Longwy

Dans la nuit de jeudi à vendredi, la fin de la fête liée à la victoire des Bleus a été tendue à Longwy-Haut. Postés en nombre autour d’une place Darche envahie par environ 1 500 supporteurs, les policiers sont intervenus pour une bagarre à la terrasse d’un café.
Afin de séparer les protagonistes, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène.
Vers minuit, deux jeunes hommes ont été interpellés et conduits dans un fourgon stationné devant le lycée Darche.

Aussitôt, des individus ont commencé à provoquer verbalement les fonctionnaires.
Composé d’une trentaine de personnes, le groupe s’est alors fondu dans la foule présente de l’autre côté de la rue Mercy.
Quelques instants plus tard, les policiers ont essuyé des jets de bouteilles en verre et de pétards de gros calibres.
Aucun fonctionnaire n’a été blessé. (…)

source : « Républicain Lorrain »


Marseille

Selon les chiffres de la préfecture de police, les policiers avaient, à 1h du matin, procédé à sept interpellations à Marseille :
un pour outrage,
un pour une entrée sur la pelouse,
deux pour escroquerie,
un pour un vol de billet,
un pour un jet de projectiles
et enfin un pour détention d’artifice.

source : « La Provence »


Reims

23 h 50. premiers Débordements Une cinquantaine de jeunes provoquent les forces de l’ordre, à l’angle de la rue de Talleyrand et de la rue de l’Étape, en plein centre-ville.
Des bouteilles sont jetées contre les voitures de police.

0 h 15. évacuation musclée De vingt à trente policiers vident une partie de la place d’Erlon, autour de la fontaine Subé, à coups de grenades lacrymogènes.
Face à eux, environ 40 jeunes se dispersent.
Quelqu’un met le feu à une poubelle.
Le calme revient peu à peu.

source : « L’Union »


Le Cateau-Cambresis (59)

Une voiture de gendarme et une voiture de police ont été prises à partie « par des gens extérieurs au Cateau », précise-t-on.(…)

source : « La Voix du Nord »


Grenoble

Les sapeurs-pompiers sont intervenus à deux reprises, dans deux endroits distincts de l’agglomération grenobloise, ce jeudi soir, pour porter secours à deux hommes grièvement blessés à coups de couteau dans le dos, vraisemblablement en marge des manifestations de joie liées à la victoire des Bleus.

Violences Partout En France ! dans FRANCIA 1607081649000104

Peu après 23 heures, un garçon de 17 ans a ainsi été frappé à deux reprises dans le dos, à l’arrêt de tramway de Grand’Place.
Grièvement blessé, trois suspects auraient été interpellés.

Une demi-heure plus tard, vers 23h45, c’est à Seyssinet-Pariset, rue de la République, qu’un homme de 23 ans aurait reçu quatre coups de couteau dans le dos.
Un suspect a été interpellé et placé en garde à vue.

source : « Le Dauphiné »

Des affrontements ont éclaté peu après minuit et demi sur le cours Berriat à Grenoble où les forces de l’ordre ont été la cible de bouteilles en verre et de divers autres projectiles.
Les policiers ont riposté en tirant des grenades de gaz lacrymogène.
La situation est toujours très tendue.

Peu après 00h30 les sapeurs pompiers ont du intervenir pour des feux de poubelles rue Condorcet, rue Gabriel Peri et rue Testoud.
Une voiture a également été incendiée rue Cure-Bourse.
Aucun policier ni émeutiers n’ont été blessés au cours des affrontements.
A 1h30, la situation dans le centre-ville était redevenue relativement calme.

source : « Le Dauphiné »

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 10/07/2016

Que va t il en être à présent maintenant que c’est le Portugal qui est Champion ?
Quelle gifle sportive, médiatique et même politique !
Attention citoyens lambda, les fauves sont lâchés, soyez prudents même s’ils semblent en vouloir plus particulièrement aux fonctionnaires de police délégués par un état qui devrait nous défendre, eux comme nous, de toute agression !

OTAN Et USA Sont Bien De Mèche !

russie

Bouc Emissaire Des USA

Comment le commandant de l’OTAN a tenté de pousser Obama à déclencher la guerre avec la Russie !

OTAN Et USA Sont Bien De Mèche ! dans Politique 5776da52c3618843098b46eb

Alors que le général « Philip Breedlove » vient de prendre sa retraite après avoir laissé le commandement de l’OTAN, son compte Gmail a été piraté.

Au menu de sa correspondance : « lobbying » intense tous azimuts, fausses preuves et complots.

Des dizaines de mails ont été mis en ligne sur le site « DCLeaks », et ils permettent de retracer une correspondance active de « Philip Breedlove » avec de nombreuses personnalités, et pas des moindres, concernant la situation en Ukraine après le coup d’Etat de février 2014 qui a renversé le gouvernement élu en faveur d’un régime soutenu par les Etats-Unis.

« Philip Breedlove » a été commandant suprême de l’OTAN entre mai 2013 et mars 2016.
Dans la presse européenne, il est décrit comme un homme belliciste connu pour s’appuyer sur des alliés afin de contourner la diplomatie et adopter un rôle plus agressif contre les rebelles en Ukraine.
En février dernier, « Philip Breedlove » avait qualifié la Russie de «menace existentielle de long terme pour les Etats-Unis et pour nos alliés européens».

Il apparaît à la lecture de ses courriels que le général correspond par exemple avec son prédécesseur à l’OTAN, le général « Wesley Clark », ainsi qu’avec l’ancien secrétaire d’Etat, « Colin Powell », resté célèbre pour sa fiole de pseudo-anthrax brandie devant l’Assemblée des Nations-unies, la responsable pour l’Europe de l’Est du département d’Etat, « Victoria Nuland », et l’ambassadeur des Etats-Unis en Ukraine, « Geoffrey Pyatt ».

Une activité de « lobbying » frénétique pour influencer Barack Obama !

L’étude de ces mails révèle que Philip Breedlove déploie une formidable énergie pour convaincre un Barack Obama voulant éviter toute escalade militaire que la Russie représente une menace pour l’Ukraine, pour l’Europe et même pour le monde.
Il demande ainsi des conseils à « Colin Powell » pour infléchir la position d’apaisement du président américain.

«Je me trompe peut-être mais je ne vois pas cette Maison Blanche (« WH ») vraiment prête à collaborer avec l’Europe et l’OTAN [...] et se laisser entraîner dans un conflit [...]
J’ai besoin de vos conseils sur deux sujets :
Un,comment trouver une fenêtre d’opportunité et deux, comment y travailler directement avec le président des Etats-Unis (POTUS)»

5776c560c36188b2668b4641 dans SECURITE

De fausses preuves de chars russes

Mais le commandant suprême ne se borne pas à tenter d’approcher Barack Obama pour l’influencer !
Il s’active beaucoup pour mettre de l’huile sur le feu en Ukraine.

Selon « Der Spiegel », « Philip Breedlove » a «étourdi» des dirigeant allemands avec une annonce surprise en 2015 selon laquelle des rebelles avaient «augmenté la mise» dans l’Est de l’Ukraine, après que «plus d’un millier de véhicules de combat, des groupes de combat russes, de la défense aérienne la plus sophistiquée et des bataillons de l’artillerie» ont été envoyés dans le Donbass, le centre du conflit.

Les chiffres assénés par « Philip Breedlove » étaient plus élevés que ceux des renseignements de l’OTAN et ont semblé exagérés aux yeux des responsables allemands.
L’annonce s’est révélée être une provocation visant à perturber les efforts de médiation faits par la chancelière allemande Angela Merkel.

Emporté par son envie de convaincre que la Russie est une menace, il produit des éléments pour démontrer l’accumulation d’équipements militaires russes à la frontière, tels que des chars.
Mais les photos sont celles de chars russes datant de 2008 ou de tanks en Ossétie, et non pas en Ukraine.

source : https://francais.rt.com

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 04/07/2016

Quelques « Oublis » De Nos Médias !

top secret

Révélés quand même !

Gendarmerie

Après la Porsche de « David Douillet » dont la carte grise était au nom de l’association « Les Pièces Jaunes »

Un peloton de gendarmerie de HAUTE SAVOIE a procédé à l’arrestation d’un conducteur au volant d’une Ferrari roulant à 240 km/h sur l’autoroute !
Ce conducteur fort connu, ancien Ministre, se nomme « Bernard KOUCHNER »
Les gendarmes lui ont retiré son permis de conduire,
… encore heureux !!!
Mais lorsqu’ils ont contrôlé la carte grise du véhicule en question, ils ont constaté que celle-ci était enregistrée au nom de l’association  « Médecins sans Frontières » !

Moralité de cette histoire :

n’hésitez pas à faire des dons,..

cet argent est entre de bonnes mains !

 

Les 3 Suisses

 

                            -Quelques
As-tu reçu leur nouveau catalogue ?

Ils viennent soutenir la politique de Hollande….
et payent leurs impôts en Suisse… !!!!!!!

sauf Noah dont la FRANCE a effacé sa dette de 100 millions d’impôts dûs,
pour avoir pris la direction du « tennis Français » .

Bravo et merçi, nous payons pour tous ces cons là…
Pardon, je me suis trompé, les cons c’est nous !!!

Autre Que Réseau Social

Trop Flagrante La Comédie Israëlienne !

netanyahou

Traître à l’Humanité !

Le Conseil de sécurité « s’apprête » à enjoindre à Israël de rompre avec al-Qaïda ?

Israël a participé à l’expulsion des Casques bleus de la zone tampon du Golan, en août 2014, et a confié depuis deux ans ce territoire à al-Qaïda dont il assure la logistique.
Puis, « Benjamin Netanyahu » a annoncé son intention de violer la résolution 338 et d’annexer le Golan occupé. C’en était trop.
Les États-Unis ET la Fédération de Russie ont décidé de rappeler Tel-Aviv à l’ordre.

Le 17 avril 2016, Benjamin Netanyahu narguait la communauté internationale en organisant un conseil des ministres sur le plateau du Golan et en déclarant qu’il ne le rendrait jamais à la Syrie.

Le Conseil de sécurité devrait prochainement adopter une résolution co-rédigée par les États-Unis ET la Fédération de Russie sur la « Force des Nations unies chargée d’observer le dégagement » (« FNUOD »), c’est-à-dire sur les casques bleus chargés de s’interposer entre Israël et la République arabe syrienne sur le plateau du Golan.

45 casques bleus fidjiens ont été faits prisonniers par al-Qaïda, puis libérés après le virement d’une rançon sur un compte bancaire

Le 28 août 2014, le Front al-Nosra (al-Qaïda) parvenait à s’introduire dans la zone tampon et à prendre en otage 45 casques bleus fidjiens.
Désobéissant aux ordres des Nations unies, des casques bleus philippins tentèrent de les sauver.
En définitive, des casques bleus irlandais accompagnés de soldats israéliens parvenaient à établir le contact avec les jihadistes.
À l’issue de longues négociations, l’Onu refusait de retirer al-Nosra de la liste des organisations terroristes,(double jeu – pelosse) mais décidait de verser une rançon par virement bancaire (!).
La libération des otages n’était pas annoncée par l’Onu, mais depuis Londres par l’Observatoire syrien des Droits de l’homme, une ONG servant de couverture au MI6.
Jamais les Nations unies n’ont motivé leur ordre de laisser tomber les Fidjiens, ni entrepris d’enquête sur le compte bancaire d’al-Qaïda.

Le Premier ministre israélien « Benjamin Netanyahu » vient féliciter les « jihadistes d’al-Qaïda » soignés en Israël.

Depuis lors, il n’y a plus de casques bleus pour assurer l’application de la résolution 338, ce rôle étant dévolu à al-Qaïda.
Lorsque des « jihadistes » sont attaqués et blessés par l’armée arabe syrienne, ils se replient en territoire israélien et sont soignés au « Ziv Medical Centre », puis raccompagnés par l’armée israélienne à la frontière pour reprendre le combat.

Le 17 avril 2016, Israël s’était livré à une provocation, organisant un Conseil des ministres sur le Golan. Le Premier ministre « Benjamin Netanyahu » avait alors déclaré que son pays n’appliquerait jamais la résolution 338 et ne restituerait jamais le Golan.

Le 14 juin 2016, l’ancien Premier ministre « Ehud Barak » avait dénoncé la politique irresponsable de Monsieur « Netanyahu » et appelé les dirigeants israéliens à le renverser par tous les moyens.

Les soldats israéliens ont confié la zone tampon à al-Qaïda en lieu et place de la « FNUOD ».

Le projet de résolution stipule notamment :

- « Le Conseil de sécurité souligne qu’il ne devrait y avoir aucune activité militaire des groupes d’opposition armés dans la zone de séparation et prie instamment les États Membres de signifier clairement aux groupes d’opposition armés syriens présents dans la zone d’opérations de la FNUOD qu’ils doivent cesser toute activité risquant de mettre en danger les soldats de la paix et laisser au personnel des Nations Unies la liberté dont il a besoin pour s’acquitter de son mandat en toute sécurité ;

- Demande à tous les groupes autres que la FNUOD d’abandonner toutes les positions de la Force ainsi que le point de passage de Qouneïtra et de restituer les véhicules, les armes et tout autre matériel appartenant aux Casques bleus ; »

Pendant soixante ans, Israël a dénoncé le danger du terrorisme arabe et musulman.

Cependant, sur le Golan, il a aidé à expulser la « FNUOD » et confié la zone tampon à al-Qaïda.

Après deux ans de violation du Droit international, le Conseil de sécurité devrait donc redéployer la « FNUOD » et enjoindre Israël de cesser son soutien à l’organisation terroriste.

L’État d’Israël n’a jusqu’à présent respecté presque aucune des résolutions du Conseil de sécurité le concernant.

Thierry Meyssan

Source : http://www.voltairenet.org

http://www.wikistrike.com  du 03/07/2016

Il aura fallu du temps pour que les « Droits de l’Homme » admettent qu’Israël n’avait pas un rôle neutre en très proche voisin !
Que de « non-dits », de silences volontaires auprès des « sans-dents » de tous les pays alors que nous nous rendions tous compte du jeu des oligarques !
Eux jouent mais les petits peuples subissent…comme au moyen-âge !
Pas plus évolués que leurs ancêtres !

Fauche Dans Poste De Police A Présent !

chut

Vous êtes en sécurité !
Ben voyons !

Trois pistolets volés sans effraction dans le coffre-fort d’un commissariat du… 93 !

L’information a été révélée par RTL :

Entre les 25 et 26/06/2016, trois armes de poing (des pistolets automatiques de marque Sig Sauer, de calibre 9 mm parabellum, que les fonctionnaires de police ont en dotation individuelle) ont été dérobées dans le coffre fort où elles avaient été entreposées, dans la salle des officiers du commissariat de Noisy le Grand (93).

Au delà de l’interrogation légitime qui consiste à se demander pourquoi, auprès l’odieux attentat ayant coûté la vie à deux policiers à Magnanville le 13 juin 2016, des policiers décident de ne pas porter leur arme en permanence alors que cela est désormais possible, il convient de souligner que le vol a eu lieu sans effraction.

Cela implique que l’auteur des faits (ou les auteurs) est (sont) familier(s) du service, ou même un (des) membre(s) des forces de l’ordre.
Le parquet de Bobigny a d’ailleurs confié l’enquête à l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN).

Ce vol d’armes ne doit pas surprendre, eu égard au fait qu’il existe une pluralité de cas où des policiers ont été identifiés comme étant des fondamentalistes islamistes.
Cette réalité a par ailleurs été en partie dévoilée par « Le Parisien » dans ses colonnes du 09 mars 2016, qui a rendu public une note confidentielle à ce sujet pour la seule Préfecture de Police à Paris :
http://m.leparisien.fr/faits-divers/radicalisation-la-police-n-est-pas-epargnee-09-03-2016-5610617.php (bien que la conclusion de l’article minimise le phénomène).

Il convient d’affirmer que cette réalité concerne tout aussi bien la Gendarmerie Nationale, l’Armée, et la plupart des administrations où des personnes ont été recrutées « à la va vite », bien souvent avec pour seul critère de promouvoir un multiculturalisme dont l’une des doctrines était la « discrimination positive », et pour la police un effectif « à l’image de la population qu’elle protège ».

Vaste fumisterie !

Certains membres de la « Grande Muette » ont d’ailleurs pris le risque de le dénoncer, tel que le « Héron des casernes » sur ce blog :
http://miledeux.over-blog.com/2015/03/la-gendarmerie-se-reveille.html

Quels que soient les résultats de l’enquête en cours, qui une fois de plus concerne un grave dysfonctionnement sur le plan de la sécurité, il convient de rappeler que nous sommes en Etat d’urgence, que nous vivons dans un contexte de menace terroriste avérée, et qu’une fois de plus nous sommes la risée du monde entier.

Il est grand temps de reprendre la main sur nos institutions, d’en finir avec des idéologies qui nous mènent droit dans le mur, et de remettre de l’ordre une bonne fois pour toutes en ne tolérant plus le laxisme et l’amateurisme qui ne cessent d’accroitre l’insécurité.

Les enquêtes de personnalité concernant les postulants aux postes de fonctionnaires de police doivent être rendues systématiques et renforcées.

Sébastien JALLAMION

http://ripostelaique.com  du 30/06/2016

Les Médias Taisent Ces Crimes !

sang300x133 (1)

Islam Monstre Criminel !

Un gamin brûlé par son père pour s’être converti au christianisme !

« Nassif Malagara » est un jeune garçon de 9 ans membre d’une famille musulmane habitant le village de Kakira (sous comté de Kisozi, district de Kamuli, à l’est de l’Ouganda).
Le 5 juin dernier, et à sa demande, un de ses voisins chrétien l’a emmené assister à un service religieux chrétien dans un village voisin.
Après le service, le jeune garçon a dit au pasteur qu’il voulait reconnaître Jésus comme son Sauveur.
De retour chez lui, « Nassif » a refusé de participer à tout culte musulman, de faire le ramadan et de continuer à fréquenter la madrassa de son village.
Son père, « Abubakar Malagara », 36 ans, et sa belle mère sont devenus furieux en apprenant sa conversion.
L’enfant s’est débrouillé pour se nourrir auprès de voisins discrets mais son père l’a surpris en train de s’alimenter le 9 juin.

Il a commencé à le frapper à coups de bâton, l’a attaché à un bananier dont les feuilles étaient sèches donc inflammables, et il a mis le feu à l’arbre.

L’enfant a été grièvement brûlé sur tout le corps.
Ses cris ont alerté des voisins qui sont venus le détacher et ont alerté la police.
Le jeune garçon a été conduit à l’hôpital le plus proche mais devra être transféré dans un autre où existe un service pour les brûlés, et son père a été arrêté.
Il est inculpé mais laissé en liberté sous caution.

source : « daniel hamiche » pour « http://www.christianophobie.fr« 

http://resistancerepublicaine.eu  du 30/06/2016

Notre Beau Monde Se Dévergonde.

Lettre

Interdit aux lecteurs sensibles !

 

carla-bruni-aime-susciter-l-etonnement-lors-de-ses-interventions_5625883

« Les confessions déjantées de la tigresse Carla »

L’on vous devine, Madame, si petitement vêtue d’un affriolant négligé arachnéen, tranchant la gorge de l’infidèle qui vous cocufia éhontément.
Digne héritière des Borgia, vous confessâtes à une gazette que votre époux, « Nicolas le Bref », dormait sans pyjama, abîmé dans le sommeil vertueux d’un mari qui n’a rien à craindre de la vindicte d’une femme bafouée.
Nous fûmes ébaubie d’apprendre que « le Bref » se trouve présentement rangé des voitures.
Avouez, Madame, qu’il ne mérite point d’éloges pour cet exploit!
Qu’il vienne en effet à sombrer de nouveau dans le marivaudage, qu’aussi sec, vous lui tranchez la gorge ou les oreilles durant son sommeil.
Par le Ciel, Madame, vous nous fîtes chuter de notre méridienne, à lire vos propos sur votre propre condition de bâtarde, condition que vous aimez au point d’en affubler votre mari.
L’ancien roi « Nicolas le Bref », un bâtard!
Un sang mêlé, un esclave affranchi qui, selon vos propres mots, ne fait point partie de l’establishment !
Une sorte de corsaire, de Spartacus, un mulâtre révolté, convenablement ciré, couvert de chaînes, fouetté au sang par les sbires d’un latifundiaire bordelais, avide et cruel :
un nobliau hiératique sans cesse à prononcer de terribles sentences, rendues d’une voix caverneuse.
Cet allusion à l’establishment, établissement devrait-on dire à présent que les « Rosbifs » ont décidé de nous snober, cette allusion toute de perfidie, Madame, qui visait-elle au juste ?
Monsieur de Juppé, archétype de l’énarchie régnante, tout le contraire de votre époux, valeureux héros de la « Puszta », dont vous louez la gueule de métèque.
Votre Raymond, ainsi que vous le chantâtes, « Tu es ma came, je t’aspire, je t’expire et je me pâme », serait-il réchappé de Koh-Lanta, triomphant des éléments hostiles d’une implacable jungle, royaume d’une tigresse aux crocs acérés, assoiffée de sang ?
Nous nous pâmâmes également à vous lire :
ce remake des « Feux de l’amour » nous enchanta :
Ce fut un délice !

 Bâtarde !

Quel plaisant divertissement !
Ces confessions brûlantes, d’une richesse inouïe, nous ont donc appris qu’à l’instar de « Madame de Maintenant », vous êtes une bâtarde.
Une bâtarde qui a réussi, tout au contraire de son ancêtre qui avait du faire son content d’un mariage morganatique, à ce que l’on raconte en gloussant.
Mais nous nous interrogeâmes sur la pertinence d’un entretien aussi déjanté.
Et nous flairâmes le coup de com’:
habile, mais un peu cousu de corde à puits.
Sous couvert d’évoquer votre vie conjugale de façon si peu conventionnelle, vous tentâtes de nous faire gober que votre mari n’était point de cette engeance « enarchique » que la vulgate brocarde à tout va.
Vous fîtes d’une pierre deux coups:
flétrir Monsieur de Juppé, le doge de Bordeaux, tout ainsi que le Flou, lui-même issu de ce sérail tant décrié.
Monsieur de Sarcosie, Lucky Luke.
Jusques alors, ses ennemis le peignaient plutôt comme Joe Dalton :
Du progrès dans le casting…
Mais avez-vous seulement confessé, Madame, que vos sulfureux propos vous avaient valu de recevoir pléthore de cadeaux d’un goût plus ou moins exquis ?
L’on jabote en Cour :
- Monsieur de Juppé vous aurait (fait) porter une dague, assortie d’un écu, à des fins de conjurer le mauvais sort.
- Monsieur Le Maire, avec ses airs d’enfant de choeur un peu polisson, vous aurait fait tenir un poignard adoré de scènes de chasse.
Avec un petit mot galant :
« Vise la carotide, Carla, d’un coup sec! ».
- Madame d’Alliot-Marie, « envapée » de ses séjours en Cyrénaïque, se serait fendue d’un cimeterre au manche couvert d’éclats de nacre.
- Monsieur de Fillon, moins entiché de salamalecs, aurait choisi un Opinel, jugeant que le meurtre du « Bref » ne valait point qu’il sacrifiât à la dépense.
- La baronne Morano aurait quand à elle chipé un couteau de cuisine :
la roture a elle aussi son étiquette.
Ainsi donc gréé de toutes ces lames dressées, le plumard du « Bref » ressemblerait à présent à un tapis de fakir.
Peut lui chaut!
Le voici aux anges, à exulter!
Son étoile brille de nouveau au firmament, tout alors que celle de Monsieur de Juppé prend des allures de luciole.
Le voici à chanter :
« Le Flou dans les choux, le Vieux à l’asile ».
Vous a-t-il suggéré de mettre en musique cette ritournelle de fan zone ?

source :   »Hervé Karleskind » sur  » http://blogs.lexpress.fr/chroniques-politiques-marquise-sevigne« 

http://actu.orange.fr  du 30/06/2016

12345...17

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43