Archive | TABOU Flux RSS de cette section

Les Migrants Bloqués Par Leurs Pays.

 Allemagne

 Maghrébins en Europe

Les pays du Maghreb refusent de reprendre leurs ressortissants émigrés !

Trois pays d’Afrique du Nord, le Maroc, l’Algérie et la Tunisie, qui ont participé à l’invasion de masse de l’Europe initiée par « Angela Merkel », refusent désormais de reprendre leurs ressortissants « réfugiés », même lorsque ces derniers font l’objet d’une ordonnance d’expulsion, a-t-on appris.

Cette révélation ridiculise l’annonce de « Merkel » selon laquelle son gouvernement allait « accélérer » les expulsions de ressortissants de ces trois pays.

D’après un article publié par la chaîne « NTV » en Allemagne, les responsables du gouvernement allemand ont admis que les tentatives pour expulser les ressortissants de ces trois pays ont largement échoué du fait que leurs gouvernements ont refusé de coopérer sérieusement.

Un rapport gouvernemental obtenu par cette chaîne de télévision a donné un aperçu du genre de problème auquel étaient confrontées les autorités allemandes :
Fin juillet 2015, d’après ce rapport, le Ministère de l’Intérieur a ordonné l’expulsion vers leurs pays de quelques 5.500 Algériens, Marocains et Tunisiens, après le rejet de leurs demandes « d’asile ».
Mais sur les 5.500, seulement 53 ont été renvoyés chez eux depuis.

La principale raison de cet échec, d’après le rapport gouvernemental, est « le blocage du processus par les pays du Maghreb », une politique délibérée.

Les rapatriements vers le Maroc ont été limités « du fait du manque de coopération de l’ambassade », dit le rapport, ajoutant que le « comportement des autorités tunisiennes est également insatisfaisant. »

Le rapport a révélé que sur la question du retour de leurs ressortissants, le contact avec les ambassades de chacun de ces trois pays était « extrêmement difficile.
À part quelques cas isolés, on n’obtient aucune réaction et aucun résultat. »

D’après le rapport de « NTV », la situation est si mauvaise que le ministre de l’Intérieur « Thomas de Maizière » et le ministre des Affaires étrangères « Frank-Walter Steinmeier » ont adressé une lettre commune à leurs homologues du Maghreb, pour « insister sur la nécessité de mieux coopérer ».

Certains ont suggéré que l’Allemagne réagisse en réduisant « l’aide à l’étranger » qu’elle apporte à ces pays, mais cette idée a cependant été rejetée.

angelamerkel

Merkel a échoué !

La divulgation du rapport gouvernemental n’aurait pu tomber à un pire moment pour la chancelière « Angela Merkel ».
D’après le journal « Bild », elle vient d’annoncer que son parti a « accepté de créer une procédure spéciale pour les réfugiés d’Algérie et du Maroc afin de les expulser plus vite. »

Suivant les termes de cette « procédure spéciale », les envahisseurs non-blancs « ne seront plus ventilés dans différentes communautés de toute l’Allemagne, mais seront placés dans des établissements spéciaux en attendant leur expulsion. »

Cette procédure a déjà été mise en place pour les immigrés illégaux provenant du Kosovo et d’autres pays déjà classés comme « sans danger ».

Le nouveau plan ne tient naturellement pas compte du fait que ces pays refusent de reprendre leurs ressortissants – mais il faut dire que rien de ce que « Merkel » a décidé en rapport avec l’invasion non-européenne n’a marché comme elle l’entendait.

Les trois pays – connus comme faisant partie de la région du “Maghreb” – se sont joints au Pakistan qui refusait aussi de reprendre ses citoyens.
En novembre 2015, « Chaudhry Nisar Ali Khan », ministre pakistanais de l’Intérieur, a annoncé que son pays n’accepterait plus les Pakistanais expulsés d’Europe.
La raison qu’il a avancée est que les pays européens, en exigeant le retour chez eux des Pakistanais qui ont illégalement envahi l’Europe, « maltraitent » ces derniers.

Le ministre pakistanais avait d’ailleurs fini par mettre ses menaces à exécution début décembre, renvoyant en Grèce des pakistanais qui en avaient été expulsés.

Source : « newobserveronline.com »

Traduction par Alofred

https://blancheurope.wordpress.com   du 18/01/2016

 

Nos Médias Sont Muets Sur L’Ukraine.

Ukraine juive

L’ascension d’un juif ORTHODOXE ukrainien,
des tranchées à la politique !

La vie de « Acher Tcherkasski » se résumait à observer les traditions des juifs orthodoxes et à élever ses trois enfants dans le respect de ces traditions.
Mais la guerre, dans l’est de l’Ukraine, a tout changé.

« Acher » s’est engagé dès le début du conflit dans un bataillon de volontaires pro-ukrainiens affrontant les rebelles prorusses.
Avec sa longue barbe et ses lunettes, il est rapidement devenu un des visages du conflit, ce qui lui a permis de gagner en popularité et d’entrer en politique.

Originaire de Féodossia, cité historique du sud-est de la Crimée, cet homme de 45 ans qui gagnait sa vie en faisant des menus travaux n’a pas hésité une seule seconde à abandonner la péninsule ukrainienne après son annexion par Moscou en mars 2014, estimant que le nouveau statut de la Crimée n’était « pas en accord » avec ses convictions.

Il a alors rejoint Dnipropetrovsk, bastion de la communauté juive dans le centre-est de l’Ukraine, où il est entré dans les rangs du bataillon Dnipro qui, dès avril 2014, s’est engagé dans la lutte contre les séparatistes.

Le bataillon Dnipro fut créé par « Igor Kolomoïski », oligarque ukrainien à la réputation sulfureuse et aux méthodes douteuses.
« Kolomoïski », lui aussi juif, fut un temps gouverneur de la région de Dnipropetrovsk, au coeur de son empire financier.

« Je devais protéger mes enfants.
Si l’intégrité territoriale de votre pays est en jeu, vous devez le défendre. »

explique sobrement « Acher » pour commenter son engagement.

Et, allant à l’encontre des dires des séparatistes prorusses selon lesquels les bataillons de volontaires pro-ukrainiens sont composés de « fascistes », il affirme ne jamais avoir subi d’antisémitisme au sein de son unité.

« Nous agissions comme une seule unité, sans aucun soupçon les uns envers les autres »,

déclare-t-il à l’AFP, admettant juste que respecter ses traditions et manger casher était difficile sur le champ de bataille.

« La Russie a attaqué l’Ukraine.
C’est une véritable guerre »
,

affirme encore « Acher Tcherkasski », évoquant le conflit dans l’est du pays qui a fait plus de 9.000 morts.

« Acher Tcherkasski » est devenu célèbre en Ukraine après la diffusion d’une vidéo, fin 2014, le montrant en tenue de camouflage sur la ligne de front.
Avec sa très longue barbe, il détonnait alors par rapport aux autres combattants.

Ukraine-juif

« Acher Tcherkasski »

«  »Tcherkasski » est l’un des symboles de la nouvelle Ukraine, il est un lien entre les nations qui considèrent l’Ukraine comme leur mère patrie »,

estime un journaliste local, « Dmytro Rozmeritsa », auprès de l’AFP.

Selon les dirigeants des communautés juives d’Ukraine, celles-ci ont en effet principalement soutenu leur pays face à l’insurrection prorusse.

« Nous sommes tous des citoyens ukrainiens et nous devons nous battre pour notre pays »,

déclare ainsi « Iossif Zissels », président de l’association des organisations et communautés juives d’Ukraine.

Toutefois, « la position de « Acher Tcherkasski » n’est pas vraiment typique », reconnaît-il.

Peu de juifs orthodoxes se sont en effet engagés dans les combats, nombre d’entre eux évitant, partout dans le monde, tout service militaire qui pourrait venir entraver leurs pratiques religieuses.

La corruption, le nouvel ennemi

Après l’entrée en vigueur de plusieurs cessez-le-feu dans l’est de l’Ukraine, les combats ont nettement baissé en intensité, même si des incidents sporadiques se produisent encore régulièrement tout au long de la ligne de front.

Et « Acher Tcherkasski » a abandonné les combats.
Son engagement et la renommée acquise lui ont permis de remporter un siège d’élu au conseil municipal de Dnipropetrovsk, battant lors des élections de puissants hommes d’affaires et politiques locaux.

Il combat depuis un autre ennemi : la corruption.

« Nous pouvons arrêter ces choses »,

dit-il.

« L’argent ne va pas aller dans la poche des bureaucrates mais dans les programmes sociaux de la ville afin d’améliorer la qualité de vie »,

ajoute-t-il.

S’il reste toujours membre du bataillon Dnipro, cette nouvelle mission est désormais sa priorité.

« Si je sens que le service militaire m’empêche d’être un conseiller municipal efficace, je préfèrerais rester élu car je pense que je peux faire plus dans ce travail »,

conclut-il.

Dmytro GORSHKOV pour Dnipropetrovsk (Ukraine) via (AFP)

http://jforum.fr   du 17/01/2016

Nous nous rendons compte, ENFIN, quel peut être l’état d’esprit général en Ukraine, soigneusement occulté par nos médias autorisés.
On peut se faire une idée, de qui peut tirer les ficelles en plein cœur de notre Europe dans ces mouvements, escarmouches, conflits à répétitions.
Il est certain que l’Ukraine est un état plus important, plus attirant, plus stratégique aussi, que le Birobidjan.

Eglises En Feu Mais Thé A La Mosquée

F.HOL.traitre

Les Eglises Brûlent ?
Réception
A La Grande Mosquée !

Quelques heures avant que notre Président n’aille à la Grande Mosquée rendre son respectueux hommage au recteur Boubakeur, deux églises étaient incendiées et une immense croix de pierre était abattue dans la région de Fontainebleau, à une encablure de l’Élysée, de la place Beauveau et de ladite Grande Mosquée.

Sans doute mal renseigné par les chaînes de télévision pour qui de tels faits sont mineurs, François Hollande ne s’est même pas fendu d’un communiqué.
Et notre ministre de l’Intérieur et accessoirement ministre des Cultes – mais surtout d’un seul -, Bernard Cazeneuve, s’il s’était empressé de se rendre à Ajaccio pour le mini-saccage d’une salle de prière coranique pourtant clandestine, s’est contenté d’envoyer le préfet de Seine-et-Marne déplorer des dégâts considérables.
Il finira par s’y rendre en personne 36 heures plus tard

Saint-Louis de Fontainebleau

Autel profané et détruit

Dégâts considérables et même irréparables en ce qui concerne l’église Saint-Louis de Fontainebleau puisque ont disparu dans les flammes criminelles, alimentées par un bûcher de chaises, une vierge du XIVe siècle et un autel du XVIIe qui avaient appartenu au château voisin.
Trois départs de feu ayant été constatés à l’intérieur de l’édifice religieux, l’intention criminelle ne fait aucun doute.

Ciboires volés, hosties jetées à terre…

À dix kilomètres de là, et quelques heures après, c’est l’église de Veneux-les-Sablons qui a été presque entièrement détruite.
Comme il ne fallait pas mettre de l’huile sur ce feu-là, le préfet en nie l’origine criminelle.

Le hasard serait-il satanique ?

Car ce n’est pas fini, et ce même dimanche, entre les deux églises, une croix de pierre de 2 mètres de haut, dite « Croix de Guise », a été sciée sur son socle, en pleine forêt, comme elle l’avait été une première fois en 1793.

Les révolutionnaires se seraient-ils réveillés, ou ces trois faits sont-ils des actes christianophobes dus à une nouvelle guerre de religion ?

L’Observatoire de la christianophobie de notre ami « Daniel Hamiche » a relevé sur son site, pour les onze premiers mois de l’année passée, 251 actes antichrétiens qui vont de la profanation de tombes à des tabernacles détruits en passant par des graffitis odieux et des débuts d’incendie, crèches détruites ou interdites, et aujourd’hui des incendies tout court.
On se souvient de cette église en partie détruite par la furie destructrice de « jeunes » qui avaient mis le feu à trois voitures sur le parking qui jouxtait l’église de Saint-Martin-le-Beau en Touraine, ou encore de cette voiture-bélier lancée en flammes contre les portes d’une église de Tourcoing en février dernier…

La liste est longue des 251 actes christianophobes dont nos chers policiers aux ordres trouvent rarement les coupables cachés…
251 lieux de culte vandalisés ou profanés.
Sans que ne soient comptabilisés les gestes ou comportements de certains « radicaux » envers les chrétiens.

Le pouvoir en place, comme les médias à ses ordres et ses journalistes aveugles, comptabilisent beaucoup plus aisément les rares vrais actes d’islamophobie répertoriés sur le site du CCIF.
En 2014, 764 actes contre l’islam ont été relevés par cet observatoire.
Un mauvais regard porté à une femme illégalement voilée de la tête aux pieds est signalé comme un tel acte, désormais considéré comme un délit.
En revanche, rouer de coups un prêtre comme ce fut le cas d’un « petit gris » de la communauté Saint-Jean, est-ce vraiment si grave ?
Pas d’amalgame, surtout.

C’est ainsi que la France, hier fille aînée d’une Église qui l’a façonnée, devient de plus en plus laïco-islamophile, jusqu’à complexer nos évêques qui n’osent même plus protester contre la christianophobie ambiante…

Floris de Bonneville

http://www.bvoltaire.fr   du 12/01/2016

Les Médias Contraints A Dire La Vérité !

presse-desinformation (1)

La Chimère du  ’Vivre-Ensemble’

La fiction médiatique rattrapée par la clameur réelle !

Cologne est aujourd’hui au cœur d’un scandale inédit.
Le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre des milliers d’individus « d’origines arabes ou nord-africaine », ainsi qualifié par les autorités, ont en effet agressé sexuellement des jeunes Allemandes de souche.

Des événements accablants qui constituent une fausse note sans appel dans la propagande pro-migrants de l’Union Européenne et montrent que « le vivre-ensemble » est décidément une chimère.
Des événements qui auront mis les autorités et les médias dans une situation embarrassante, entre volonté d’étouffer l’affaire et incompréhension.

Retour sur une manipulation rattrapée par le réel.

Les faits

Pour commencer, revenons sur les faits qui se sont déroulés à Cologne – mais aussi, dans une moindre mesure, dans d’autres villes européennes (Zürich, Hambourg, Stuttgart…).
Le 31 décembre, soir du réveillon du Nouvel an, entre 1000 et 2000 hommes de type maghrébin, selon les rapports de la police et les victimes, se sont rassemblés en petits groupes de 20 à 40 personnes pour ratisser la ville à la recherche de femmes.

« Nous avons traversé ce groupe d’hommes.
[Ils] ont ouvert une voie, que nous avons traversé.
Soudain, je sentis une main sur mes fesses, puis sur mes seins, à la fin, j’étais pelotée de partout.
Ce fut un cauchemar.
Nous avons crié et nous les avons frappées, mais ils continuaient.
Je suis désespérée, je pense que j’ai été touchée une centaine de fois en l’espace de 200 mètres »
,

raconte une victime.

« Plein d’hommes ont soudainement commencé à nous encercler.
Ils se rapprochaient de plus en plus.
Quand ils étaient près de nous, ils nous ont touchées.
J’ai senti des mains un peu partout : aux seins, aux fesses et entre les jambes.
Ils étaient très violents. Nous avions mal »
,

raconte une autre, précisant que :

« ils avaient tous le teint un peu foncé.
Ils ne parlaient pas bien l’allemand ».

Des dizaines d’Allemandes ont ainsi été agressées, touchées, dénudées et même parfois franchement violées par ces hordes survoltées, très probablement composées de ceux qu’il fallait, jusqu’à présent, présenter comme des « réfugiés » dans le besoin et dont 10 000 sont récemment arrivés dans la ville.

En effet, d’après les dernières informations publiées par le journal « Welt am Sonntag », la police de Cologne, bien que largement dépassée ce soir-là, dispose de nombreuses informations sur le profil des agresseurs.
Les plaintes, tout d’abord, ont aujourd’hui dépassé la barre des 120 et permettent d’y voir plus clair au travers de témoignages tous plus sordides les uns que les autres.

Aussi, le soir des faits, une centaine d’interpellations ont eu lieu dans les rues de la principale ville de Rhénanie-du-Nord, certaines se terminant en garde à vue.

« Seule une petite minorité de ces personnes étaient des Nord-Africains, la plus grosse partie était des Syriens »,

affirme le journal.

Une information qui va à contre-courant du discours officiel servi par les autorités allemandes, lequel consiste à marteler que, malgré l’abondance des témoignages, « rien ne permet de dire qu’il s’agissait de réfugiés ».

Pire :
D’après les informations du quotidien allemand, ce ne sont pas 1 000 personnes qui ont participé à ces agressions sexuelles mais « plus de 2 000 personnes, presque toutes d’origine arabe, réparties dans un rayon de deux kilomètres autour de la gare centrale ».
Des faits confirmés par un rapport de la police de Cologne daté du 2 janvier, que « Welt am Sonntag » a pu se procurer.
Tout récemment, un porte-parole du ministère fédéral de l’Intérieur a affirmé lors d’une conférence de presse que sur 31 personnes suspectées d’être impliquées dans les violences survenues, 18 avaient fait une demande d’asile en Allemagne.

Avant d’en arriver à ces comptes-rendus assez précis, il a pourtant fallu attendre plusieurs jours, le temps que les autorités et la presse d’outre-Rhin ne parviennent plus à étouffer cette choquante affaire d’agressions sexuelles de masse.

Le retard à l’allumage
des médias allemands

Quatre Jours !

C’est le temps qu’il aura fallu attendre avant que les médias allemands ne relatent les faits.
Malgré l’extrême gravité de la situation (on parle tout de même de viols organisés et coordonnés à une échelle encore jamais imaginée), presse écrite comme journaux télévisés ont observé un silence religieux jusqu’à ne plus être en mesure de nier l’évidence.

Tout a commencé par un premier mensonge de la police de Cologne.

Dans son rapport du 1er janvier traitant de la nuit de la Saint-Sylvestre, celle-ci explique que la soirée s’est déroulée sans incidents, « dans une atmosphère détendue » et que les célébrations sur la place de la cathédrale avaient été « très paisibles »…!!!

Évidemment, l’ampleur de l’événement a tué dans l’œuf cette incroyable tentative de dissimulation.
Rapidement, les témoignages ont germé sur les réseaux sociaux et, face à la multiplication des plaintes de victimes, la police a été contrainte de faire machine arrière en reconnaissant à la fois les faits mais également le profil « arabe et nord-africain » des auteurs présumés de ces agressions.

Côté médias, le silence était également de mise.

Vu l’ampleur des événements, on aurait pu penser que ces derniers auraient pu, comme ils en ont l’habitude en d’autres circonstances, se baser sur les premiers témoignages et sur les fuites sur les réseaux sociaux.
L’occasion, peut-être, d’un traditionnel « breaking news » ou d’une « édition spéciale » sur un phénomène qui concernait alors des milliers de personnes dans une ville majeure de l’Ouest allemand.
Il n’en fut rien.
Pas un reportage, pas une mention, pas une dépêche, rien.
Pas même un bandeau glissé à la va-vite au bas d’une édition en continu.

Devant ce malaise, la chaîne publique « ZDF » a même rétrospectivement présenté des excuses pour avoir tardé à relater les agressions.
Dans un communiqué publié sur Facebook et Twitter, celle-ci estime que le fait que le journal de lundi soir (donc quatre jours après les faits) « n’ait pas au moins mentionné les incidents était une négligence » et « était (…) clairement un jugement erroné ».
Un mea culpa qui fait suite à de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux.

Sur la page de la chaîne, on peut ainsi voir un spectateur mécontent déclarer que « (sa) confiance dans (cette chaîne), pour laquelle (il) paie des impôts, s’amenuise de plus en plus ».
Un autre estime que cette dernière « passe sous silence depuis un certain temps certaines choses ».
Mais la « ZDF » n’aura pas été la seule à briller par son mutisme.
D’autres, comme « l’ARD« , première chaîne publique, ou encore la « WDR », chaîne de la région de Cologne, ont également raté le train.

Au final, c’est seulement mardi 5 janvier 2015 que l’affaire a véritablement éclaté dans les médias, qui cette fois n’ont pas manqué de moyens avec des éditions spéciales à tour de bras.
Concernant les 4 jours de silence, on évoque ici et là un choix éditorial « motivé par la nécessité d’enquêter, de retrouver témoins et victimes ».
Une prudence qui n’est pas toujours de mise selon le sujet traité…
De quoi soulever de nombreuses questions :
Les médias allemands ont-ils eu peur de rapporter ces agressions sexuelles d’une ampleur inédite commises par des individus de type arabo-musulman ?

Il faut dire qu’outre-Rhin, la ligne officielle insufflée par madame « Merkel » plaide en faveur d’un accueil massif des « réfugiés ».
En 2015, l’Allemagne en a accueilli 1,1 million, soit cinq fois plus qu’en 2014.
Sans aucun doute, cet épisode des plus choquants impliquant un grand nombre d’entre eux porterait un sérieux coup dur à cette politique basée sur une vision arc-en-ciel du monde.
A-t-on estimé, dans les rédactions, qu’après tout il valait mieux étouffer ce « malheureux effet collatéral » tant qu’il en était encore temps ?
Nul ne peut le dire pour l’instant.

Quoi qu’il en soit, constatant ce mensonge par omission, de nombreux Allemands ont repris à leur compte les slogans de « Pegida », mouvement anti-immigration, qui qualifie notamment la presse de « Lügenpresse » (presse mensongère).
De son côté, le journal conservateur Frankfurter Allgemeine Zeitung (« FAZ ») a brocardé ses confrères sur leur position de « prudence ».

« Ne savez-vous pas sur quoi vous devez informer ? (…)
Vous devriez vous mettre au journalisme »,

a-t-il préconisé, accusant les médias de prendre les téléspectateurs pour des imbéciles incapables de ne pas verser dans le populisme.

En revanche, pour le syndicat des journalistes allemands, les chaînes publiques ont eu raison de prendre du recul car :

« Les journalistes doivent en premier lieu enquêter, et non spéculer ».

Une déclaration qui illustre bien l’alignement total des grands médias d’outre-Rhin sur la politique délirante de leur gouvernement en matière d’immigration.
La consigne est donnée :
Même si les faits le prouvent, l’amalgame ne doit pas être fait entre les agresseurs et les migrants.

…Et l’embarras
des médias français !

Dans les médias français, les rédactions ne se sont également pas jetées sur l’information.
Dans l’hexagone, il a fallu attendre 5 jours pour que la presse subventionnée commence à en parler, avec toutes les prudences de langage nécessaires.

Mardi 5 janvier, « Le Monde » rapportait l’indignation provoquée par cette nuit d’agressions.
Pour justifier son énorme retard, l’air de rien, le quotidien du soir expliquait que le pays venait tout juste de « saisir l’ampleur » des événements.

Des événements pourtant connus depuis plusieurs jours pour qui essaie de s’informer sur Internet.

D’ailleurs, la veille, « RT France » fut le premier média francophone à relater les faits, le tout sans s’embarrasser de politiquement correct.

Ainsi le site n’a-t-il pas hésité à citer le ministre de l’Intérieur de la Rhénanie-du-Nord–Westphalie, « Ralf Jäger », qui a déclaré :

« Nous n’accepterons pas que des groupes d’hommes nord-africains se rassemblent délibérément pour agresser sexuellement les femmes. »

Et de citer le chef du syndicat policier de la Rhénanie, « Arnold Plicker », pour qui :

« les réfugiés, qui ont un problème intégration dans notre société ouverte, doivent être traités avec la force de la loi.»

Aussitôt, l’article a été beaucoup partagé sur les réseaux sociaux, certains internautes en profitant pour interpeller les médias français sur leur silence.

Suite, sans doute, à un malheureux concours de circonstances (machine à café en panne, problème de connexion wifi, épidémie de grippe), il faudra attendre le lendemain (parfois même le lendemain soir) pour que les journalistes français relaient l’information.
Nous avons déjà cité « Le Monde » qui, très prudent, mettait le plus de guillemets possible concernant l’origine des agresseurs.
Le quotidien du soir est même allé jusqu’à suggérer que « certains éléments indiquent (…) qu’il pourrait s’agir de criminalité organisée, active à Cologne depuis plusieurs années ».
On pourrait également évoquer « Le Figaro », qui a tout d’abord annoncé que les violences sur les femmes de Cologne étaient le fait de « bandes de jeunes »
Ces fameux « jeunes » qui terrorisent le monde entier.

Au fil des témoignages, toujours plus nombreux, et des rapports de police, les médias français ont, comme leurs confrères allemands, été amenés à reconnaître progressivement l’évidence :

Il s’agissait bien d’individus d’origine arabe, et particulièrement de réfugiés.

Malgré tout, malgré l’implacable réalité des faits, un discours persiste dans l’hexagone comme en Allemagne :
Il ne faut pas faire d’amalgames entre ces actes barbares et les « réfugiés » et ne surtout pas poser la question du choc des cultures ayant permis cela.
Le cas échéant, le château de carte sur lequel repose toute la politique européenne risquerait de s’effondrer sous le poids de ses propres mensonges…

Ainsi « Le Point », en chœur avec le gouvernement allemand, nous explique-t-il que :

« Les opposants à la chancelière « Merkel » tentent de faire le lien avec sa politique en faveur des réfugiés ».

Et bien évidemment, ce lien est dangereux pour l’hebdomadaire bienpensant, même s’il est avéré.
Pour « L’Obs » également :

« les vols et agressions sexuelles perpétrés par des dizaines de personnes à Cologne le 31 décembre [alors qu’ils étaient des milliers, ndlr] sont utilisés par des politiques contre la politique d’immigration d’Angela Merkel ».

L’affaire est donc à prendre « avec précaution dans le contexte actuel ».

En parlant de « précaution », « Libération » en a usé et abusé dans son papier pour relater les faits (le 5 janvier) puis dans son « décryptage » (le 6 janvier).
Tout d’abord, les violences ne sont pas « commises » mais « attribuées par la police » à des « hommes d’origine nord-africaines ».
Évidemment, comme l’a noté le premier ministre allemand, « Thomas de Maizière », l’apparence des agresseurs « ne doit pas conduire à faire peser une suspicion générale sur les réfugiés qui, indépendamment de leur origine, viennent chercher une protection ».

Aussi « Libération » dénonce-t-il les réactions « surprenantes » ou « idiotes » qui n’iraient pas dans ce sens, comme celle d’un journaliste autrichien, « Thomas Mayer », qui « s’est risqué à un pseudo-éclairage à la pertinence très relative, écrivant qu’”en France, le phénomène des abus sexuels commis par des bandes de jeunes hommes (les tournantes) est connu depuis longtemps” ».
Sombre idiot, vous dit-on.

Dans l’article suivant, le « décryptage » donc, « Libé » poursuit en parlant d’« hommes présentés comme des maghrébins » et même « d’apparence maghrébine » (car il pourrait très bien s’agir d’Allemands de souche ayant un peu trop abusé des vacances à la plage ; la précision était donc nécessaire).
Et le journal d’insister sur le fait qu’il faut faire attention à la « stigmatisation des réfugiés ».
D’ailleurs, à en croire « Libé » :

« La police ne croit pas que les agressions de la Saint-Sylvestre soient le fait de demandeurs d’asile mais plutôt d’une ou plusieurs bandes de petits criminels maghrébins installés de longue date en Allemagne et pour certains déjà connus des forces de l’ordre ».

Le lendemain, la police elle-même infirmera cette information, révélant avoir contrôlé 18 demandeurs d’asile parmi 31 individus interpellés.

Pour couronner le tout, le quotidien dont les ventes sont en chute libre depuis plusieurs années citera les propos délirants de la verte « Claudia Roth », vice-présidente du Bundestag, pour qui « on ne peut pas prétendre que ce genre d’agressions soit typique des Arabes ou des réfugiés.
Il s’agit de violence masculine ».

Mais comment expliquer qu’avant l’arrivée des réfugiés, ce type d’épidémie ne se soit jamais déclaré ?

L’occasion de noter qu’aucune association féministe française n’a, à ce jour, dénoncé cette agression sexuelle de masse.
Partout, dans les ministères comme dans les rédactions, la « prudence » est de mise.

Le réel est-il d’extrême droite ?

« Je croyais que c ‘était de la propagande d’extrême droite, de « Pegida », mais non ! C’était bien réel ! »

Ainsi s’est exprimé « Ivan Jurdevic », videur de Cologne, dans une vidéo-témoignage de ce qu’il a vu le soir de la Saint-Sylvestre dans sa ville.
À l’instar de ce citoyen allemand, ébahi de voir de ses yeux ce qu’il pensait être un fantasme, il semblerait que les médias français et allemands ne parviennent plus à saupoudrer la réalité de leurs paillettes multicolores.

Le réel est implacable, et ces derniers mois d’extrême tension en Europe semble rappeler aux médias subventionnés que la réalité n’est pas toujours rose au-delà du périphérique.

Après les attentats du 13 novembre, déjà, les journalistes avaient opté pour la même stratégie de négation inconditionnelle des faits :
non, la crise des migrants n’a aucune conséquence sur la sécurité des Français ;
non, aucun terroriste de Daech ne s’infiltre parmi les clandestins.

Avec le recul et les informations fournies par la police, force est de constater que les faits leur ont donné tort.

Une fois de plus.

Un nouveau revers qui, visiblement, ne leur a absolument pas servi de leçon.
Aussitôt les violences de Cologne étaient-elles connues et rapportées que, déjà, il était question de marteler qu’aucun lien ne devait être fait avec les 1,1 million de clandestins entrés en Allemagne en 2015.

Petit à petit, le réel reprend le dessus et les manipulations médiatiques s’épuisent.
Faudra-t-il que le terrorisme entre dans les salles de rédaction pour que ceux qui nous informent voient la réalité en face ?
Cela s’est déjà produit, le 7 janvier 2015 dans les locaux de « Charlie Hebdo ».
Un an plus tard, presque jour pour jour, tout a déjà été oublié.
Les passeports retrouvés sur les terroristes ou les rapports de police n’y changeront rien.
Nos journalistes aux ordres continuent d’appliquer les directives idéologiques de Bruxelles et de préférer la négation du réel à l’implacable constat d’une politique suicidaire.

http://www.ojim.fr/cologne-chronique-dun-mensonge-rattrape-par-le-reel/    du 08/01/2016

Epidémie De Viols Par Trop De Migrants !

invasion-islam- (1)

Solution idéale
pour le grand remplacement !

L’agression sexuelle est une arme de guerre musulmane !

Cet été, sur son écran de télévision, chacun pouvait voir que le flot de migrants forçant les frontières de l’Europe, était essentiellement composé d’hommes jeunes.

Mais les médias parlaient de «familles».

Les ordres donnés étaient de filmer les rares femmes et enfants mis en avant par les chefs du troupeau.

Nous avons maintenant les statistiques :
70% d’hommes (entre 18 et 35 ans), 13% de femmes et le reste, 90% de garçons, des mineurs souvent sans famille.

Toujours sur nos écrans, nous sentions que ces mâles n’étaient pas particulièrement des intellectuels.
Mais les médias et les politiques affirmaient que c’étaient surtout des ingénieurs, des médecins, des écrivains qui venaient enrichir l’Europe de leurs savoirs et leurs œuvres.

En guise de feux d’“artifesse” du Nouvel An, les agressions sexuelles qui ont eu lieu à Cologne, Stuttgart, Hambourg, Zurich, Helsinki (en attendant que tombent les noms d’autres villes : Berlin, Düsseldorf, Francfort, Munich, Vienne, Salzbourg…?), nous annoncent que nous n’en avons pas fini avec les joies du vivre-ensemble vanté par la nomenklatura européiste.

Les bombes migrantes ne sont pas seulement des kamikazes à la recherche des 72 vierges (qui ne doivent plus l’être depuis longtemps), ce sont aussi des bombes démographiques.

L’arrivée par centaines de milliers de jeunes mâles de type arabe ou nord-africain en rut dans nos contrées chamboule la démographie occidentale en transformant le rapport entre les sexes.

Tous les rapports entre les sexes.

Quand on sait de quelle manière est considérée la femme dans les sociétés musulmanes, quand on constate de quelle façon elle est traitée dans les Etats islamo-totalitaires d’Arabie saoudite ou d’Iran, on se doute que la vision des jeunes boucs (pas vraiment émissaires) musulmans sur les petites chèvres occidentales n’est pas celle de l’amour courtois.

Quand on entend le programme de quelques exemplaires de migrants à propos de ce qu’ils vont accomplir sur les jeunes européennes de souche —les engrosser pour qu’elles donnent naissances à de petits musulmans qui régneront sur l’Europe au nom d’Allah—, on n’a pas forcément le sourire aux coins des lèvres.

Mais c’est le sex-ratio nombre d’hommes/nombre de femmes qui est le plus préoccupant.

En Chine, où ce ratio est de 117/100, les problèmes sont immenses —en particuliers les viols dans les campagnes— et c’est une des raisons pour laquelle le pays de Mao abandonne la politique de l’enfant unique.

En Suède, le ratio est de 123/100.

En 1975, le Parlement suédois a décidé à l’unanimité de transformer la Suède autrefois ethniquement homogène en un pays multicul.
Elle s’est donc attachée à accueillir les migrants sans les compter.

En 1975, 421 viols ont été signalés à la police, en 2014, 6 620.
Une augmentation de 1472%!
Ce qui, avec 53,2 viols pour 100 000 habitants, place ce pays à la deuxième place derrière le Lesotho, confetti enclavé de l’Afrique australe.

En comparaison, le très proche Danemark à un taux de 7,3 viols pour 100 000 habitants.

Il apparaît que 85% des condamnés à au moins deux ans de prison pour viol sont nés à l’étranger ou sont des immigrés de deuxième génération.

Dans les cas des viols collectifs, presque tous les auteurs sont issus de l’immigration, et pratiquement 100% sont originaires de pays musulmans.

Les juges suédois absolvent généralement les violeurs car dans la plupart des affaires, même dans celles des viols collectifs, ils arguent que la victime était consentante.

Cette défense des coupables et cette accusation des victimes ressemblent à la réaction du bourgmestre de Cologne, « Henriette Reker ».

Cette femme, élue au premier tour avec plus de 51% des voix par tout ce que Cologne compte de collabos, de dhimmis, de bien-pensants, a fait du bisounoursisme pro-migratoire sa spécialité.
Au moment de son élection, elle était dans le coma après avoir été poignardée par un Allemand originaire de Bonn, au chômage, qui a expliqué son geste par son hostilité à l’accueil des migrants prôné par Madame « Reker ».

Aujourd’hui, cette dame demande quasiment aux femmes allemandes de porter la « burqa » pour ne pas provoquer les mâles syriens, irakiens, nord africains, subsahariens qui, grâce à Merkel, se sont abattus sur l’Allemagne comme un vol de criquets pèlerins (de La Mecque?) sexuellement affamés.

Cologne, Stuttgart, Hambourg, Zurich, Helsinki ne sont qu’un début.

Les agressions sexuelles vont avoir lieu dans toute l’Europe sauf dans les pays comme la Pologne, la Hongrie, la République Tchèque, qui ont eu le réflexe de fermer leurs frontières à la horde sauvage.
Elles ont pour but de terroriser la population, de briser les familles, d’imposer la soumission aux hommes dont les femmes ont été violées.

L’Etat Islamique a fait de l’agression sexuelle une arme de guerre, légitimée par sa propre interprétation du Coran, une sorte de théologie du viol qui devient un acte codifié, rendu public, pour un peu plus assommer les populations dominées.

En refusant de contrôler le flux des migrants, Merkel tue l’Europe.

Mais n’est-ce  pas le but recherché depuis des décennies par nos supposées «élites» du vivre-ensemble ?

Marcus Graven

http://ripostelaique.com   du 09/01/2016

Sacrilèges Autour De Notre Enfant Jésus !

baby-jesus2-500x648

Enfant Jésus Brisé !

À l’évidence, personne n’en a entendu parler !

Pas de message à la télé ou à la radio !

Pas de gros titres dans la presse !
Pas de vertueuse indignation de nos gouvernants,
Pas de phrases fortes comme :

« Nous mettrons tout en œuvre pour retrouver les coupables ».

Et pourtant !

Le crime est audacieux :
On a kidnappé le petit Jésus dans son berceau de bois et de paille !
Cela s’est passé entre Noël et le jour de l’An et aucun panneau « Alerte enlèvement » n’a brillé dans la nuit de la Saint-Sylvestre.

Les paroissiens de l’église Saint-Cyr-Sainte-Julitte de Villejuif n’en sont pas encore revenus.

Le curé a exclu d’emblée une fugue de l’enfant : ce n’est pas son genre.
Sur place, on fait le triste rapprochement avec l’attentat que voulait commettre dans cette même église, il y a huit mois, « Sid Ahmed Ghlam », ce Franco-Algérien de 24 ans lourdement impliqué dans l’assassinat d’Aurélie Châtelain.
Heureusement, à l’époque, l’attentat avait été déjoué.
À l’heure où ces lignes sont écrites, on n’a retrouvé ni le bambin ni les santons.

Quelques jours plus tard, à quinze kilomètres de là, et toujours dans le profond silence des médias, il ne s’agit plus d’enlèvement mais de meurtre !
Enfin, de simulacre, mais quand même.

Une femme est entrée dans l’église Notre-Dame-de-Toutes-Grâces, au Perreux, s’est emparée de la figurine du petit Jésus, l’a précipitée par terre, la brisant en mille morceaux, puis est tranquillement repartie.

Selon « Le Parisien », des témoins la décrivent comme voilée et parlant arabe.
Pour le curé de la paroisse, il ne s’agit que d’un incident « auquel il ne faut pas donner plus d’importance qu’il n’en a »
Ah bon ?
Parce que s’en prendre ouvertement au symbole d’une période liturgique particulièrement importante pour les chrétiens, ce n’est pas important ?
Monsieur le curé, ce n’est pas un morceau de plâtre peint qui a été réduit en poussière, c’est la représentation de votre Dieu.
Puis-je respectueusement vous rappeler que « sacrilège » vient du latin « sacrum » (objet sacré) et « legare » (ramasser, prendre).
En d’autres termes, dérober ou, pire, briser, fracasser un objet sacré est un sacrilège.
Selon votre catéchisme, « le sacrilège consiste à profaner ou à traiter indignement les sacrements et les autres actions liturgiques, ainsi que les personnes, les choses et les lieux consacrés à Dieu ».
Votre catéchisme poursuit :

« Le premier commandement de Dieu réprouve l’action de tenter Dieu, en paroles ou en actes, et le sacrilège. »

Coup sur coup,
on commet deux sacrilèges
dans deux églises
de la banlieue parisienne
et personne ne moufte !

Messieurs les abbés, arrêtez de faire les autruches,
dites ce que vous avez sur le cœur,
dites ce que ces actes vous inspirent,
dites que vous êtes scandalisés par ces sacrilèges,

exprimez-vous,
« n’ayez pas peur »,
comme vous le recommandait Jean-Paul II,
appelez-en aux autorités, si promptes à réagir lorsque l’on tague une mosquée ou une synagogue.
Ce n’est pas en vous taisant que vous empêcherez ces actes d’être commis.
En plus, par votre silence, vous abandonnez vos ouailles en rase campagne !
Pas très charitable !
Ni très pastoral !

Yannik Chauvin

http://www.bvoltaire.fr   du 07/01/2016

Une église profanée ne fait pas déplacer un ministre et le plâtre de la figurine d’une crèche dans cette église n’a pas la valeur sacrée du papier brûlé de quelques feuilles d’un coran dans une salle de prière.
Pauvre France !

Le Jeudi Noir Pour L’ Equateur ! ! !

People face policemen during a demonstra...People face policemen

Manifestation à Quito !

En Équateur, lorsque la police montée charge dans la rue !

Revenant d’un semestre en Équateur, je débarque à Paris le 31 décembre.

Un Paris changé, qui pense à ses soucis, et commence l’année 2016 avec des idées noires.
J’ai alors l’impression de venir d’un tout autre monde…
ici, l’on pense immigration, terrorisme…
là-bas, de l’autre côté de l’Atlantique,
l’on pensait viol de la démocratie et dictature.

Et, voyant les policiers dans la rue, assurant la sécurité des citoyens français, le souvenir d’une journée particulière à Quito me revient…
Celle du jeudi 3 décembre 2015, jeudi noir pour l’Équateur…

« Si la démocratie était faible jusqu’à maintenant, aujourd’hui l’Assemblée lui donne le coup fatal »,

déclare d’un air sombre un député présent au milieu des manifestants, face à la rangée de policiers en armes.

Depuis 7 h 00 du matin, quelques milliers de contestataires attendent les députés, résolus à ne pas laisser passer les réformes de la Constitution sans faire entendre leur voix.

Leurs libertés et leurs droits sont en jeu.

Dix-neuf réformes à la Constitution vont être proposées, discutées et votées, cette Constitution qui depuis 2008 était restée inchangée, donnant un espoir de stabilité à un peuple lassé des constantes réformes, des changements et des décisions autoritaires.

Les rues menant au siège de l’Assemblée sont barricadées et solidement gardées par des troupes de policiers casqués, armés.

De 7 h à 16 h, sous un soleil de plomb et tandis qu’un silence lourd règne sur le quartier de Belén, les députés discutent des amendements.
Mais les lois passeront inévitablement, cela ne fait de doute pour personne parmi les manifestants.
Réalistes, mais non résolus, ils sont pourtant bien là :
de toutes les classes sociales, métis ou blancs, députés ou simples ouvriers, ils sont présents pour témoigner de leur mécontentement et de leur détermination à ne laisser violer leurs libertés.

Soudain, un battement sourd se fait entendre, se rapprochant peu à peu.
Un groupe d’indigènes arrive, tambours battants et agitant des crécelles.
Et puis on entend ce slogan, repris par l’ensemble de la foule :

“¡Fuera Correa ! ¡Fuera !”
(« Dehors Correa ! Dehors ! »).

À 16 h, la tension monte.
Les députés sortent, la nouvelle se répand :
17 amendements sur les 19 proposés ont été votés à majorité, cette majorité issue du « 35 », le parti de Rafael Correa.
Seuls huit députés contre cent ont osé s’opposer à ces lois qui, entre autres, soumettent les moyens de communication à l’État et permettent au président d’être réélu indéfiniment.
Les gens applaudissent, acclament les réformes, la victoire est remportée.
À quelques centaines de mètres, cependant, derrière les barrières de policiers, c’est la rancune, la colère d’avoir été trompés et non écoutés, la profonde tristesse de voir la « démocratie » équatorienne s’éteindre.

Voyant les indigènes se soulever, crier et devenir menaçants, la milice se met en position d’attaque :
Arrivent alors 300 policiers à cheval, un renfort visant à assurer la « sécurité » de la ville.
Et voilà que la cavalerie charge :
hommes, femmes ou enfants, indigènes ou métis, les chevaux ne font pas de différence et bousculent, renversent, tout cela dans un bruit de cris et de sifflets abrutissant.
En plein quartier résidentiel de Quito, en cet après-midi tranquillement ensoleillé, une scène de guerre civile a lieu, dans l’ignorance générale du reste de la ville et du monde, semble-t-il.

Mais tout cela, c’était il y a une éternité, un siècle, un mois.

En Équateur, un pays que beaucoup de Français doivent situer en Afrique…

Isabelle Pierrefils

http://www.bvoltaire.fr   du 03/12/2016

Il fallait entretenir la peur des attentats, la soif des achats de fin d’année, insister sur le « padamalgam », etc !
Il a bien été fait une vague mention d’une victoire de Carrea mais nulle allusion à la manifestation.
Il faut se soutenir entre « démocraties » similaires, non ?

Des Bonnes Et Des Mauvaises Surprises !

Happy New Year 2016 replace 2015 concept on the sea beach

Un peu d’humour ne fait pas de mal !

Janvier 2016 est avancé,
et pour ceux qui pensaient que nous allions nous prendre le mur,
bonne nouvelle,
nous allons déjà nous prendre les portes .

vaseline

Accrochez-vous bien !

Et à chaque nouvelle année, il y a son lot de changements, et parfois,  pas des moindres !

Un petit résumé de ce qui va changer sans faire trop de bruits.

Commençons par les particuliers, beaucoup de choses vont changer :
le montant du SMIC qui se prend 0,6% alors que les députés européens ont vu leur salaire monter de 2,4%,
les prix du timbre ainsi que des taxis vont augmenter,
la fin de « Pacitel » qui empêchait certaines entreprises de vous démarcher par téléphone,
le passage des régions voulu et imposé pour la mise en place du TAFTA,
plein de choses changent, un vrai programme :

Smic, prime d’activité, prêt à taux zéro, litiges de la consommation, prix du timbre, tarifs des taxis, mutuelle d’entreprise, indemnité kilométrique vélo, gilet de sécurité pour les motards, fin de Pacitel, mise en place des nouvelles régions…
Retrouvez dans notre dossier une première sélection des changements prévus à partir du 1er janvier 2016.

Source: Service-public.fr/particuliers

Il y a également des changements pour les professionnels qui ne vont pas être beaucoup aidés pour le coup pour s’en sortir mieux en ces temps de crise :

Le point sur les principales nouveautés qui concernent les entreprises et les professionnels à partir du 1er janvier 2016 : interdiction des sacs de caisse en plastique à usage unique, mutuelle d’entreprise obligatoire, généralisation de la DSN…

  • Légère hausse des cotisations sociales des auto-entrepreneurs :
    Avec la hausse des cotisations vieillesse et la réduction de la cotisation des allocations familiales dues par les employeurs et les travailleurs indépendants.
    Le prélèvement social forfaitaire du régime micro-social des auto-entrepreneurs est modifié à partir du 1er janvier 2016.
    Légère hausse des cotisations sociales des auto-entrepreneurs en 2016
  • La gratification horaire des stagiaires reste à 3,60 € en 2016 :
    Un employeur qui accueille un stagiaire au-delà de 2 mois doit lui verser une gratification minimale, dont le taux horaire reste fixé à 3,60 € pour les conventions signées à partir du 1er janvier 2016.
    La gratification horaire des stagiaires reste à 3,60 € en 2016
  • L’employeur doit proposer une mutuelle d’entreprise à ses salariés :
    Une couverture complémentaire santé collective (mutuelle d’entreprise) doit être proposée par l’employeur à tous les salariés, n’en disposant pas déjà, en complément des garanties de base d’assurance maladie de la Sécurité sociale.
    Mutuelle d’entreprise : les obligations de l’employeur
  • La déclaration sociale nominative (DSN) généralisée :
    La déclaration sociale nominative (DSN) devient progressivement obligatoire pour les employeurs.
    La DSN remplace l’ensemble des déclarations sociales adressées par les employeurs aux organismes de protection sociale, pour leur permettre de calculer les cotisations, contributions sociales et certaines impositions dues, ainsi que les droits des salariés en matière d’assurances sociales, de prévention de la pénibilité et de formation.
    La généralisation de la DSN qui devait intervenir pour tous les employeurs le 1er janvier 2016 devrait être aménagée en tenant compte de la taille de l’entreprise.
    La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016 a acté ce déploiement progressif qui doit s’achever en juillet 2017.
    Généralisation progressive de la déclaration sociale nominative (DSN) en 2016
  • Tarifs des taxis :
    Pour 2016, les tarifs maximaux ne sont pas modifiés pour les taxis non parisiens.
    Seuls les taxis parisiens peuvent revaloriser leurs tarifs dans la limite 0,5 % par rapport aux tarifs 2015.
    Nouveaux tarifs pour les taxis
  • Le fichier des interdits de gérer opérationnel : À partir du 1er janvier 2016, sera mis en œuvre le fichier national des interdits de gérer, créé par la loi du 22 mars 2012, avec pour objectif de lutter contre les fraudes et permettre l’application des condamnations pénales portant interdiction de gérer.
    Le fichier des interdits de gérer opérationnel en 2016
  • Plan vélo : réduction fiscale pour l’employeur : Une entreprise qui met, de façon facultative, à disposition de ses salariés des vélos, pour leurs déplacements domicile-lieu de travail, peut réduire du montant de son impôt sur les sociétés les frais générés par cette mise à disposition gratuite, dans la limite de 25 % du prix d’achat de la flotte de vélos.
    Plan vélo : réduction fiscale pour l’employeur
  • Litiges de la consommation : généralisation de la médiation : Les professionnels ont jusqu’au 1er janvier 2016 pour se conformer à la nouvelle possibilité qu’a tout consommateur de passer par la médiation afin de faciliter le règlement à l’amiable des litiges avec un professionnel.
    Litiges de la consommation : généralisation de la médiation au 1er janvier 2016
  • Bornes de recharge des véhicules électriques obligatoires dans les bâtiments industriels et commerciaux :
    L’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides est obligatoire dans tous les bâtiments neufs à usage tertiaire (bâtiment industriel, local commercial, immeuble de bureaux, entrepôt, complexe de cinéma…) comprenant des places de stationnement destinées aux employés ou à la clientèle.
    Les demandes de permis de construire déposées à partir du 1er janvier 2016 doivent prévoir le pré-câblage permettant le rechargement des voitures électriques et hybrides.
    Rechargement des véhicules électriques obligatoire dans les nouveaux bâtiments construits à partir de 2017
  • Bureau de change : vérification de l’identité du client pour toute opération de plus de 1 000 € :
    Le professionnel dit « changeur manuel » qui procède à l’échange de devises, sous forme de billets, de monnaies ou de chèques de voyage libellés en devise autre que l’euro, est tenu de vérifier l’identité de tout client occasionnel dès lors que le montant échangé dépasse 1 000 €.
    Bureau de change : vérification de l’identité du client pour toute opération de plus de 1 000 €
  • Nouveaux seuils de marchés publics : À partir du 1er janvier 2016, de nouveaux seuils de procédures formalisées de marchés publics sont applicables.
    Nouveaux seuils de marchés publics à partir du 1er janvier 2016
  • Suppression des tarifs réglementés de vente de gaz pour les clients professionnels :
    Dans le cadre de l’ouverture du marché du gaz à la concurrence, en conformité avec le droit européen, les tarifs réglementés de vente (TRV) proposés par les fournisseurs historiques (GDF-Suez et les entreprises locales de distribution) sont progressivement supprimés pour les consommateurs non résidentiels.
    Les tarifs réglementés de vente de gaz supprimés pour les clients professionnels
  • Les délais de paiement entre professionnels sont réglementés.
    Des dérogations existent pour certains produits, notamment périssables, et, à partir du 1er janvier 2016, dans certains secteurs d’activité.
    Quels sont les délais dérogatoires pour le paiement entre professionnels ?

Source: Service-public.fr/professionnels-entreprises

Quoi d’autre….

Car il n’y a pas que cela ?

Non, il y a également :

  • La TVA sur les tampons féminins va baisser :
    La mobilisation a payé.
    La TVA sur les protections hygiéniques féminines va passer de 20% à 5,5%.
    Le coût pour l’Etat sera de 55 millions d’euros par an.
    Reste à voir si cette baisse sera répercutée sur les prix.
    Les associations féministes ont averti qu’elles allaient rester vigilantes.

  • Les taxes sur le gazole augmentent au total de 3,5 centimes d’euro (taxe carbone et réduction de l’avantage fiscal), et de 2 centimes pour l’essence sans plomb 95.
    Une hausse qui pourrait être compensée par la chute des prix du pétrole.

  • Tous les véhicules diesel immatriculés avant le 1er janvier 2006 sont éligibles à la prime de conversion pour l’acquisition d’une voiture essence neuve ou d’occasion.

  • Un certificat de qualité de l’air
    Un nouveau dispositif doit faciliter l’identification des véhicules les moins polluants par le biais d’une pastille de couleur apposée sur le véhicule et intitulée certificat qualité de l’air (crit’air).

  • Les sacs plastique de caisse à usage unique seront désormais interdits.
    Pour les sacs destinés aux fruits et légumes, la date butoir est fixée au 1er janvier 2017.
    En 2020, ce sera au tour de la vaisselle jetable en plastique (gobelets, verres et assiettes jetables) d’être interdits.

  • Une nouvelle chaîne d’information sur la TNT gratuite « LCI » deviendra la 26e chaîne de la TNT gratuite au début de l’année.
    La chaîne du groupe « TF1″ a promis de se démarquer de ses concurrents « BFMTV », « iTÉLÉ » et de la future chaîne d’information du service public en proposant davantage de magazines et des sujets plus légers.

  • A compter de juillet, les plateformes collaboratives, de type « Airbnb » (location d’appartement) ou « Drivy » (location de voiture), devront envoyer à leurs usagers un récapitulatif annuel des recettes générées.
    L’objectif, clarifier la frontière entre les « activités assimilables à celles d’un travailleur indépendant » et celles relevant « de l’économie du partage ».

    Issu d’un article de France3-regions.francetvinfo.fr

Mais tout cela est indiqué par le gouvernement, en officiel, en clair, il y a d’autres informations qui étrangement sont moins mises en avant, comme le fait par exemple que votre argent n’est plus tellement protégé, et que les banques vont pouvoir puiser sur le compte de leurs clients en toute légalité, c’est la directive « BRRD » :

La directive « BRRD » permet à une banque en situation de faillite de ponctionner les comptes de ses clients pour se renflouer, et elle entre en vigueur en France, nous l’avons dit.
Mais au-delà de sa présentation générale, il faut se plonger dans le texte la directive pour mieux appréhender les risques qu’elle fait peser sur nos comptes bancaires.

Qui est visé,
quels produits financiers sont concernés,
voici les informations à connaître à l’avance plutôt que de les découvrir le jour même.

Les mots clés à retenir, que l’on retrouve tout au long de ce texte, sont « comptes couverts » et « comptes éligibles ».

Ils sont explicités dans le considérant 111 :

« Si les dépôts couverts sont protégés des pertes en cas de résolution, d’autres dépôts éligibles sont potentiellement disponibles aux fins de l’absorption des pertes. »

Les « comptes couverts » sont les comptes protégés de toute ponction, ceux comptant moins de 100.000 euros.
Nous avons déjà expliqué ici l’aspect illusoire de cette garantie, n’y revenons pas. Les « comptes éligibles » sont précisément ceux dépassant cette somme et qui seront donc soumis à des ponctions plus ou moins importantes.
Voici pour le vocabulaire.

Ensuite, quels types de placements sont concernés ?
L’article 44 (« Champ d’application de l’instrument de renflouement interne »), dans son point 2, exclut, si on lit bien, les OPCVM.
Cela semble logique :
Vendre massivement les portefeuilles d’actions ferait chuter les cours de bourse, ce n’est pas la peine de rajouter une crise à une autre !
De plus, vendre les actions de ses clients se révèle, pour une banque, une opération plus complexe qu’une simple ponction de leurs comptes, elle s’expose à des recours juridiques (il s’agit d’une vente forcée).
Dans la même logique, même si nous n’en avons pas trouvé explicitement mention, l’assurance-vie semble exempte de cette menace.
La vente massive de ce produit affecterait le marché des obligations souveraines, ce qui ne manquerait pas de mécontenter l’Etat.
Ce sont donc bien les comptes courants et les livrets qui sont concernés.

Autre élément à prendre en compte :
Les entreprises n’y échapperont pas, enfin plus précisément les PME, même s’il est recommandé de ne pas les viser en premier.
Le considérant 111 précise ainsi :

« Afin d’assurer un certain niveau de protection aux personnes physiques et aux micro, petites et moyennes entreprises, les dépôts éligibles qu’ils détiennent au-delà des dépôts couverts devraient bénéficier d’un niveau de priorité plus élevé que les créances des créanciers ordinaires non garantis et non privilégiés en vertu du droit national régissant les procédures normales d’insolvabilité. »

La formulation « micro, petites et moyennes entreprises » se retrouve à de nombreuses reprises dans le texte de la directive, elle désigne les entreprises de moins de 250 personnes et dont le chiffre d’affaires annuel n’excède pas 50 millions d’euros selon la définition de l’UE…elles ne passeront donc pas à travers les ponctions.
Etonnement, la formule « grande entreprise », ou un synonyme, ne s’y trouve pas, elles semblent ainsi complètement protégées.
Il est vrai que si leur trésorerie, qui se compte en millions ou en milliards d’euros, risquait de disparaître du jour au lendemain, elles chercheraient à s’installer ailleurs.
On le voit, la directive protège les « gros » (l’Etat, les grandes entreprises, cotées ou non), et vise les « petits » (particuliers et TPE/PME).

On nage en plein « capitalisme de connivence », faut-il s’en étonner ?

Philippe Herlin pour Goldbroker.fr

source : http://www.wikistrike.com

http://www.citoyens-et-francais.fr  du 03/01/2016

Silence Complice Des Journaux Télévisés

 injustice

 Quant aux meurtres de Rouen

 

Dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre, « Julien Tesquet », 31 ans, et « Élise Fauvel », 24 ans, sont retrouvés morts dans la chambre de cette dernière à Rouen.
Dès les premières constatations effectuées dans l’appartement, situé à deux pas de la place du Vieux-Marché à Rouen, les enquêteurs du SRPJ acquièrent la certitude que la jeune femme de 24 ans et son ami de 31 ans ont été victimes d’un double meurtre.
Recouverts d’un drap, les corps en partie dénudés, présentant de nombreuses ecchymoses, étaient allongés côte à côte sur le sol.
Les autopsies pratiquées révélèrent que les deux amis étaient morts par strangulation et qu’Élise avait préalablement été violée.

Moins de dix jours après ce double meurtre, la police judiciaire plaçait un suspect en garde à vue.

L’homme, « Jean-Claude Nsengumukiza », un Rwandais de 34 ans né en Ouganda, était sorti du centre pénitentiaire du Havre trois semaines auparavant.
En 2011, il avait été condamné à huit années de prison pour le viol d’une Rouennaise par la cour d’assises de la Seine-Maritime.
La PJ dispose contre lui d’éléments matériels solides, grâce à la téléphonie et à la vidéosurveillance :
Il a été vu avec les deux jeunes sur la voie publique, puis les raccompagnant.
Rentré dans le logement avec eux, il n’en est ressorti que le lendemain en fin de matinée.
De plus, d’après « Paris-Normandie », son ADN correspond à celui retrouvé sur la scène de crime et sur le corps des victimes.
Le suspect avait été arrêté en fin de semaine pour non-respect de ses obligations auprès de la police.
Fiché comme délinquant sexuel, il ne s’était pas rendu auprès d’un poste de police.
C’est pendant cette première garde à vue que les enquêteurs ont fait le rapprochement avec le double homicide.

Cette affaire est scandaleuse à double titre.

Alors que la condamnation du suspect pour le viol, en 2011, était assortie d’une interdiction de séjour en France, faute de coopération des autorités consulaires ougandaises, le sauf-conduit permettant l’expulsion à sa sortie de prison n’a pu être obtenu, le laissant ainsi libre de ses mouvements.

Condamné à 8 ans en 2011, il a pu sortir avec les réductions de peine en 2015, soit 4 ans plus tard alors que la dangerosité de cet individu était reconnue.
À l’époque, l’expert psychiatre avait relevé chez lui l’existence de troubles psychotiques et le médecin avait retenu une altération de son discernement.

Mais le plus intolérable est que ni « Soir 3 » ni les journaux de « TF1″ et de « France 2″ n’ont évoqué l’affaire.
Si le casse mobilier d’une salle de prière clandestine a été relayé durant plusieurs jours avec, en apothéose, la visite de Cazeneuve en Corse, pas un mot, pas une image, pas une interview n’ont été accordés pour montrer les tenants et aboutissants de ce double homicide.

Quant à notre gouvernement, pas une seule parole de compassion pour les deux victimes, par un seul mot de réconfort pour les familles.
Devant une telle abomination, aucun communiqué des ligues de vertu (MRAP, LICRA ou SOS Racisme) pour fustiger assassinats et viol.
Aucun responsable de la Ligue des droits de l’homme pour intervenir au « Soir 3 » comme il l’avait fait pour fustiger l’« extrême droite » à travers la manifestation de soutien aux pompiers corses. Pour ces médias boboïsés, le saccage d’une salle de prière clandestine est sans doute plus important que le viol et le meurtre de jeunes Normands.

Nous savons bien, évidemment, pourquoi…

Il faut que cette « propagande du silence » des médias cesse !
Il faut que par notre nombre nous fassions pression sur ceux-ci pour qu’ils y renoncent !

J’ai quelques idées pour cela.

Jean-Pierre Fabre-Bernadac

http://www.bvoltaire.fr   du 01/01/2016

La Guerre Civile Couve En Turquie !

kurdistan

Ça ne vous rappelle rien ?

La Turquie peut facilement devenir une nouvelle Syrie !

Une centaine de femmes Kurdes ainsi que des enfants ont été tués dans le sud-est de la Turquie au cours des six derniers mois.
C’est un chiffre encore susceptible d’évoluer, les victimes ayant péri lors des opérations militaires gouvernementales et des affrontements armés…

Ça ne vous rappelle rien ?

Les mêmes constats sont déjà devenus tristement habituels, mais s’agissant d’un autre pays, la Syrie.
Ces derniers temps, pourtant, les tensions se sont embrasées entre les autorités turques et les Kurdes.

« Kani Xulam », activiste Kurde et directeur du réseau d’informations américano-kurde, s’exprime sur le sujet des actes de génocide exercés par le gouvernement turc à l’encontre du peuple Kurde.

« Un couvre-feu a été imposé dans plusieurs villes et les habitants ne peuvent pas sortir dehors.
La région est pilonnée, sans discontinuer, et si l’on est blessé, on n’a pas la possibilité de se rendre à l’hôpital »
,

raconte « Kani Xulam » dans un entretien accordé à « Sputnik ».

« Les maisons sont restées sans électricité et sans eau.
C’est une guerre non déclarée que la Turquie mène contre ses civils Kurdes dans le sud-est du pays ».

D’après lui, environ 20 millions de Kurdes vivent en Turquie dans une absence totale de droits de l’homme fondamentaux et de droits politiques.
Ils sont contraints d’adopter une culture qui leur est étrangère, la culture turque, ainsi que la langue et la littérature.

Logique, qu’ils en aient marre.
Les Kurdes briguent une autonomie locale et souhaitent, depuis déjà plusieurs mois, faire entendre leur voix.

C’est un génocide culturel et ethnique, censé couper la voix à ceux qui n’ont pas le droit de s’exprimer sur le sol turc.
Ce qui va à l’encontre de toutes les lois internationales, de toutes les normes, maintient Monsieur « Xulam ».

« Dans sa constitution, la Turquie nie l’existence même des Kurdes et les oblige à s’assimiler dans la société turque ».

Ce qui est effrayant, c’est que la Turquie semble emprunter la voie du scénario syrien.
Les pierres d’achoppement sont les mêmes, avec la majorité sunnite souhaitant réprimer les minorités kurdes et alaouites.

« La Turquie peut facilement devenir une nouvelle Syrie »,

résume l’interlocuteur de « Sputnik ».

Alors que les Kurdes veulent voir Ankara mener une enquête pour révéler son implication dans les sales jeux de Daech, ce dernier ne consentira jamais à un projet qui pourrait dénoncer ses crimes.
Et cette confrontation peut aller jusqu’à ce que les parties en conflit défendent leurs positions par les armes, pour finir ensuite par une guerre civile, met en garde Monsieur « Xulam ».

http://fr.sputniknews.com/international   du 24/12/2015

Et nous accepterions ce pays dans l’Union Européenne ?
Ils sont musulmans, sunnites, oppressent les Kurdes, aident l’Etat Islamique…tout pour être de « vrais » Européens…à la sauce mondialiste de qui vous savez !

Des Relents De « Dèche » Aux USA ?

Forces Irakiennes

Forces  Irakiennes.

Les forces irakiennes ont libéré lundi la ville de Ramadi, à l’ouest de Bagdad, et levé le drapeau national sur le complexe gouvernemental, a indiqué un porte-parole du commandement irakien des opérations.

« Ramadi a été libérée et les forces armées du contre-terrorisme ont dressé le drapeau sur le siège gouvernemental »,

s’est félicité le général de brigade « Yahya Rassool » sur la télévision d’Etat.

source : AFP

https://fr.news.yahoo.com   du 28/12/2015

§§§§§§

obama-daesh

Les forces américaines évacuent Daesh
de l’Irak…vers leurs Etats-Unis ?

L’AFP rend  donc complaisamment compte de la déroute de Daesh à Ramadi en Irak…
Mais se garde bien de creuser un peu !

On lit :

« Les derniers combattants du groupe Etat islamique (EI) ont quitté dimanche un complexe gouvernemental stratégique de Ramadi, offrant aux forces irakiennes leur plus importante victoire depuis l’offensive des jihadistes en Irak il y a un an.
Tous les combattants de Daech sont partis.
Il n’y a pas de résistance »

Les assassins de Daesh « sont partis », ils « ont quitté » Ramadi.
Partis où ?
Partis comment ?
L’AFP se garde bien de creuser, MAIS ose même ajouter que « les forces d’élite antiterroristes et l’armée irakienne » ont été « aidées par les raids aériens de la coalition internationale menée par les Etats-Unis ».

A les entendre donc, les Etats-Unis ont permis la déroute de Daesh à Ramadi.

Et pourtant…
Il faut s’informer sur « Sputnik », l’agence officielle d’information de Russie, pour apprendre que ce sont les forces américaines qui ont évacué, par hélicoptère, les terroristes de Daesh vers une destination « inconnue »!

On sait donc comment les responsables de Daesh ont quitté Ramadi.
Reste à savoir où ils ont été emmenés par leurs « sponsors » américains.
Il semble que la première étape de ce sauvetage ait été une base secrète américaine en Algérie.
Ceci n’est qu’une étape, et ces alliés encombrants seront ensuite très prochainement transférés … aux Etats-Unis !
Non pas dans une prison de haute sécurité ou un camp style Guantanamo, mais vers une base secrète sur le territoire national américain, édifiée justement pour accueillir ce genre d’alliés en toute discrétion.

Le but est clair :
Empêcher que les chefs de Daesh ne tombent aux mains des irakiens (ou des Russes…) :
Convenablement interrogés, ils ne manqueraient pas de dévoiler de très intéressants détails sur l’assistance américaine à l’Etat Islamique, que ce soit en armes, ou…
Ils pourraient sans doute parler de certains « stages de formation » dans de discrètes bases américaines du Nebraska et du Montana….

https://jeanfouche.wordpress.com   du 28/12/2015

Médias Et Gouvernants Nous Ont Menti.

attention1

La Grande Muette Parle

En France, heureusement que nos militaires sont là.
Pour que « certains » officiers supérieurs et généraux à la retraite se mettent à « l’ouvrir » afin de recadrer certains discours, c’est que la coupe tend à être plus que pleine.
Ce qu’il convient de noter, c’est que ceux qui parlent, le font en connaissance de cause, même s’ils ne savent pas tout, en fonction des postes qu’ils ont occupés.
D’autre part, ils s’expriment avec le sentiment d’un assentiment général de la part de leurs amis et collègues dont certains sont encore en activité au sein de la grande muette, et dont ils sont, quelque part, les porte-paroles.
Nous sommes donc très loin des petites considérations journalistiques de « complotisme », « conspirationnisme », etc.
Nous aurions plutôt affaire à des lanceurs d’alerte.

Source

Le colonel « Régis Chamagne » fut d’abord pilote en escadrille de défense aérienne et commandant d’escadrille sur « Mirage F1C » à Cambrai puis commandant d’un escadron de reconnaissance sur « Mirage F1CR » à Strasbourg.
Il a effectué des détachements opérationnels au Tchad, en Arabie Saoudite et en Turquie, puis devint officier rédacteur à l’Inspection générale de l’Armée de l’air pendant une année avant de commander la 3ème escadre de chasse sur « Mirage IIIE » et « Mirage 2000D » à Nancy, commandement qui a mis un terme à la partie opérationnelle de sa carrière.

Image de prévisualisation YouTube

Au sujet du terrorisme islamique

source : http://www.delitdimages.org

Image de prévisualisation YouTube

« La java des bombes atomiques !« 

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 17/12/2015

Qui pousse à la course aux armements depuis Hiroshima ?

Le Bosphore Fermé Par La Turquie ? ? ?

 erdogan

Coup monté des bellicistes
de l’OTAN

La Turquie islamiste « et l’Otan » pourraient fermer l’accès de la Méditerranée à la Russie !

L’acte de guerre qu’a constitué la destruction du bombardier SU-24 russe a été planifié et mis en oeuvre avec le plein soutien de l’OTAN.
Ou plus exactement, « de la composante US » du commandement de l’OTAN.
L’intervention russe en Syrie menace les intérêts de la faction radicale de l’établissement politique américain qui dispose de liens stratégiques avec l’Arabie Saoudite depuis le Pacte du Quincy, en avril 1945.

Tout est désormais fait pour provoquer l’échec de l’intervention russe, y compris la fermeture du Bosphore par lequel transite le ravitaillement russe pour ses troupes en action en Syrie.

Le président russe, qui s’exprimait devant le parlement russe aujourd’hui, a clairement indiqué que cette attaque était une provocation visant à entraîner la Russie dans une confrontation avec la Turquie et donc l’Otan :
(source)

“Nous n’aurons aucune réaction nerveuse, hystérique, dangereuse pour nous-même et pour le monde entier.
Une réaction destinée à obtenir un quelconque effet extérieur ou à obtenir des dividendes intérieurs immédiats.
Cela n’aura pas lieu.
Nos actions seront avant tout guidées par la responsabilité envers notre pays et envers notre peuple”
,

a-t-il dit.
Poutine démontre là qu’il comprend parfaitement le but de cette destruction volontaire, qui n’a absolument pas pu être réalisée de manière indépendante des USA dont dépend Ankara pour sa défense.

Le ministre de la Défense grec, « Panos Kammenos », a indiqué à la télévision grecque que l’avion russe avait été abattu au dessus du territoire syrien et non pas au dessus de la Turquie (source), soulignant que c’est un groupe radical turc connu pour être contrôlé par le gouvernement qui avaient abattu le pilote russe :

“L’attaque a eu lieu dans l’espace aérien syrien.
Cela ne fait aucun doute.
La partie turque sait que autrement Ankara devrait invoquer l’article 5 de la charte de l’Otan et demander l’aide de l’alliance.
Il s’agit indubitablement d’une action militaire dans le territoire d’un autre état.
Mais le meurtre du pilote est encore plus important, car il a été assassiné par des membres du groupe extrémiste turc des « Loups Gris »
.

Les “Loups Gris” sont connus pour être secrètement dirigés par le renseignement turc, y compris en Europe, mais aussi pour faire partie des réseaux secrets de l’Otan (source).

La chaîne de commandement paraît donc évidente et la provocation établie.

Alors que Poutine, Obama et, plus récemment Hollande, se sont accordés pour parvenir à une détente globale au Moyen-Orient, la faction radicale de Washington, les états du Golfe et la Turquie tentent par tous les moyens de parvenir à leur but de guerre :
S’emparer de la Syrie et reprendre pied en Irak.
En plus de faire échouer les accords entre l’Iran et la Maison Blanche.

Rappelons ici que le but de cette opération contre le bombardier russe vise à empêcher un rapprochement entre la Turquie et la Russie pour le transit de gaz vers l’Europe.

Les USA étaient déjà parvenus à empêcher le projet russe de gazoduc devant transiter par la Bulgarie (“South Stream / Courant Sud”), pays vassal membre de l’Otan.
L’alternative russe était le “Turkish Stream / Courant Turc” (en bleu) :

1423566023

La Grèce avait commencé à bâtir le prolongement du “Turkish Stream” afin d’atteindre la Hongrie et l’Autriche.
De quoi renforcer la coopération euro-russe :

Le cauchemar de
l’impérialisme atlantique

Turkish Stream

Le premier résultat de la destruction du bombardier russe a été de suspendre, provisoirement, les négociations entre la Turquie et la Russie au sujet du “Turkish Stream” :
(source)

“A l’heure actuelle, les négociations (sur le gazoduc « Turkish Stream », ndlr) sont suspendues, d’autant plus que le travail de la commission intergouvernementale sur la coopération commerciale et économique russo-turque a été suspendue conformément à un arrêté « ad hoc » du gouvernement russe”,

a indiqué aux journalistes Monsieur « Alexandre Novak ».

La crise syrienne n’est qu’un autre volet de la même guerre :
Empêcher l’Europe et la Russie de créer une intégration économiquement, notamment énergétique, dont les ramifications seront à termes géopolitiques.
Ainsi, les pétromonarchies du Golfe tentent de faire transiter leur projet de gazoduc vers l’Europe via la Syrie.
Mais cette dernière est actuellement encore contrôlée par le gouvernement syrien, pro-iranien et pro-russe.

La constitution d’un axe Iran-Irak-Syrie est en passe de créer un géant énergétique capable de marginaliser Turcs, Saoudiens et Qataris, « mais aussi Israël ».
C’est-à-dire des alliés des USA.

Mais pour cela, il doit atteindre les côtes de la Méditerranée :

iran-iraq-syria-pipeline

« A cette fin », le gouvernement socialiste français, soudoyé par les pétrodollars d’Arabie Saoudite, a mis au service de la théocratie « wahhabite » l’armée et la diplomatie de la France.
Quitte à soutenir et appuyer des forces djihadistes et participer, aux côtés de l’ancien chef du renseignement saoudien, « Bandar Ben Sultan », un état sunnite extrémiste, connu sous le nom de “Etat Islamique” (lire notre article ici).

Cette fermeture du Bosphore

En échange de son renoncement au projet gazier conjoint avec la Russie,
l’Otan a promis à la Turquie de l’intégrer rapidement au sein de l’Union Européenne,
(lire ici) mais aussi, vraisemblablement, de mettre en oeuvre un plan permettant une victoire en Syrie qui lui permettrait d’accueillir le gazoduc saoudo-qatari.

Ce qui expliquerait son revirement brutal et ses actions récentes qui visent à empêcher la Russie de remporter la victoire.
Cela renforce l’hypothèse d’une intervention au sol, probablement déjà planifiée, mais encore impossible en raison de l’opposition de la Maison Blanche.

La Convention de Montreux de 1936 qui régule le passage des navires dans le détroit du Bosphore, entre la Méditerranée et la Mer Noire, assure de la liberté de navigation pour les navires civils.
« Nikolay Tokarev », président de la compagnie de transport russe « Transneft », spécialisée dans l’acheminement de pétrole par voie maritime, a cependant évoqué l’hypothèse d’une telle fermeture.
S’il se veut volontairement “rassurant” sur la question, le fait qu’il l’évoque et commence à citer le coût induit pour la Turquie – 440 millions de dollars par an – indique que Moscou pense la menace crédible.
(voir ici)

Le gouvernement turc a multiplié les signaux en ce sens à l’attention de Moscou.
Ainsi un sous-marin turc a été aperçu à proximité d’un navire russe dans les Dardanelles.
(source)
Les navires commerciaux russes ont également été ralentis pendant des heures par l’utilisation de contrôles. (source)

Une telle fermeture viserait à étouffer l’offensive aérienne russe en Syrie qui est en train de rapidement détruire les forces islamistes actives dans le pays.

Ne nous trompons pas.

Une telle fermeture constituerait un acte de guerre de la Turquie islamiste – et de l’OTAN – contre la Russie.

Ceci au moment où les révélations se multiplient sur l’implication de la Turquie dans le soutien à l’Etat Islamique.

source : http://breizatao.com

Pourquoi Une 21eme COP A Paris ?

cop21

Pour enfumer encore
les  « sans dents » !

Le petit âge glaciaire

Pendant plus de 400 ans, du début du 15e siècle au milieu du 19e siècle, ce que l’on a baptisé « la petite période glaciaire » ou « petit âge glaciaire » régna sur l’Europe et sur l’Amérique du Nord.
Cette période fut marquée par un refroidissement important des hivers et par des étés courts.

Le froid s’abat sur la France

En 1693 et 1694, près de 1,7 millions de Français meurent, autant que durant la Première guerre mondiale.
Les 25 ans qui vont de 1690, à la mort de Louis XIV, constituent la face sombre du règne du Roi Soleil.
Les guerres s’enchaînent mais les pertes militaires ne sont rien à côté de la famine qui règne dans le pays.
Hivers glaciaux et été pluvieux plongent la France dans le désarroi.
Paysans et pauvres se lancent sur les routes, mendiant et espérant trouver en ville de la nourriture.
Pour ne pas mourir de faim, on cueille des glands et des fougères pour en faire une sorte de pain.
Mais, ces expédients meurtriers achèvent de tuer une population déjà affaiblie.
Les animaux meurent aussi car on ne peut plus les nourrir.
Les charognes de chiens, de chevaux et autres animaux sont consommées malgré leur état avancé de putréfaction.
Suicides et anthropophagie ne sont pas rares.
Durant l’été 1694, la chaleur accélère la décomposition des milliers de cadavres qui jonchent les routes.
Des épidémies, dont la typhoïde, se propagent.
L’hiver de 1709-1710 est également resté dans les mémoires.
Le vin a gelé jusque dans le verre du roi.
Le froid atteint -25°C en campagne.
Cet hiver a entraîné la mort de 200 000 à 300 000 personnes par le froid et la faim.

La mort blanche dans le monde

En Angleterre, la Tamise a été fréquemment prise par les glaces pendant ce refroidissement.
A partir de 1608, on y organise les « fêtes de la glace » sur les eaux gelées.
Mais, si en ville, les nobles et bourgeois s’en amusent, en campagne, les paysans meurent.
En Amérique du Nord, en 1816, la neige tomba en plein été.
Plusieurs vagues de froid venant de l’Arctique firent d’énormes dégâts.
La même année, il faisait 26,7°C à Williamstown (Massachusetts) le 5 juin.
Le 6 au matin, il ne faisait plus que 7,2°C et la température continua à chuter.
Le 7 juin, il neigea.

Les causes du petit âge glaciaire

En 1913, un météorologue américain établit un rapport entre le froid de 1816 et une série d’éruptions volcaniques, notamment celle du « Tambora » en Indonésie actuelle.
L’éruption de ce volcan en 1815 a été la plus importante de l’histoire.
Elle éjecta près de 200 milliards de tonnes de cendres dans la haute atmosphère.
La circulation de la poussière et des gaz entraîna dans le monde un changement climatique général.         L’année 1816 est connue comme « l’année sans été ».
En effet, le voile épais a suffit à arrêter une partie des rayons du soleil.

Plus récemment, les experts ont constaté que les périodes froides coïncident avec des périodes où les tâches solaires sont rares.
L’activité solaire semble être alors à son minimum.
Le Soleil connaît des cycles  réguliers tous les 11 ans en moyenne.
Le champ magnétique solaire est régit  par ce cycle de 11 ans.
A chaque nouveau cycle, les pôles magnétiques  s’inversent.
L’activité magnétique solaire a  pratiquement cessé entre 1645 et 1715.
Cet épisode est appelé « minimum de  Maunder ».

La Nasa a mis en évidence, en 2001, un rapport entre le « minimum de  Maunder » et le petit âge glaciaire.
Une autre théorie met en avant les cycles orbitaux.
Le climatologue « Milutin Milankovitch » identifia trois fluctuations cycliques pouvant agir sur le climat :
L’excentricité de l’orbite terrestre :
L’orbite terrestre passe du cercle à l’ellipse tous les 100 000 ans.
La distance du soleil à la Terre varie alors.
L’inclinaison de l’axe :
Il peut varier de 3° selon un cycle de 42 000 ans.
La précession des équinoxes :
Elle est due à la rotation de l’axe de la Terre selon un cycle de 25 800 ans.

Les dates que « Milutin Milankovitch » a obtenues coïncident avec les différents âges glaciaires.

Le réchauffement climatique actuel n’est pas uniquement dû à l’élévation du taux dans l’atmosphère des gaz à effet de serre.
N’oublions pas que la Terre ne fait que sortir du petit âge glaciaire.
Cependant, ces cycles ne doivent pas nous faire oublier nos responsabilités vis-à-vis des générations futures.

V. Battaglia (02.2005)
http://dinosoria.com/periode_glaciaire.htm  en février 2005

 

§§§§§§

Et Dans Trente Ans

Une « mini-période glaciaire » d’ici quinze ans ?

La Terre pourrait être confrontée à une mini-période glaciaire à partir de 2030 en raison de changements dans les cycles d’activité du soleil, estiment des scientifiques dans une étude publiée par la « Royal Astronomical Society » et relayée par plusieurs médias britanniques.

D’après ces scientifiques, l’activité solaire diminuera de 60% entre 2030 et 2040, entraînant une « mini-période glaciaire » similaire à celle qui avait touché la planète entre 1645 et 1715.
Lors de cette période, appelée le petit âge glaciaire, les hivers étaient particulièrement rigoureux et les étés très courts en Europe et en Amérique du Nord.

Le nouveau modèle scientifique est calculé d’après l’effet dynamo de deux couches de matière composant le soleil.

« Nous avons trouvé que deux vagues magnétiques ont pour origine deux différentes couches de matière à l’intérieur du soleil.
Elles ont toutes deux une fréquence d’environ onze années, même si elles sont légèrement différentes et sont parfois décalées.
Au cours du cycle, les vagues fluctuent entre les hémisphères nord et sud du soleil.
En combinant les effets des vagues et en les comparant avec les données réelles du cycle actuel du soleil, nos prévisions montrent une exactitude de 97% »
,

affirme le professeur « Valentina Zharkova », qui a présenté ses conclusions lors d’un meeting d’astronomie à Llandudno, au Pays de Galles.

http://www.7sur7.be  du 12/07/2015

Qui rassure et protège tout le peuple Français, si peu de temps après ce triste vendredi NOIR, quand tant de sécurité est monopolisée dans la région parisienne pour…oserais-je dire une utopie ?
Certes l’action humaine a son impact, relatif, mais nous sommes bien mal informés sur les conditions climatiques passées et même à venir.
Il fallait que notre président normal puisse se pavaner, aux frais, financiers et psychologiques, des contribuables dans ce joyau qui n’est pas le sien mais celui de toute une ancienne Nation meurtrie par de trop récents attentats !

Le Blog De Christine Tasin ? ? ?

censurea

Et notre liberté d’expression
bien Française ?

Depuis quatre jours, à l’adresse christinetasin.over-blog.fr, mes lecteurs ont la surprise de trouver un message d’erreur 404 « la page que vous avez demandée n’a pas été trouvée »

J’ai multiplié les courriels aux différentes adresses d’ »over-blog » que j’ai pu trouver, en vain.
J’en déduis que, pour une raison inconnue, « over-blog » a supprimé mon blog personnel, ouvert il y a près de 9 ans.

Faut-il y voir un rapport avec les attentats du 13 novembre dernier ?
Certains ont-ils pris le mors aux dents de constater que je persistais – et persiste toujours – à accuser l’islam ?
Certaines plaintes ont-elles été plus efficaces que les précédentes ?
Parce que, bien évidemment,  il y en a eu des dénonciations calomnieuses !
Mais cela n’avait jamais été pris au sérieux par les responsables d’ »over-blog »…

Les propriétaires ont changé en 2014.

« Over-blog », racheté par le groupe « Webedia »,  est devenu une machine à gagner des sous.
Ils proposent deux formules, la gratuité avec des blogs infestés de publicité, et une offre premium, payante, dont les abonnés sont les seuls à être considérés, à avoir le droit d’appeler pour signaler un problème.
Je n’ai pas pris la peine de passer au stade premium dans la mesure où je me consacre à « Résistance républicaine » et à son site, me contentant de mettre en double sur mon blog les articles publiés sur « RR », pour mes plus vieux lecteurs persistant à rester sur over-blog.
Il y en avait encore quelques milliers chaque jour, j’ignore  s’ils auront l’idée de venir sur « Résistance républicaine » dorénavant…

Cette disparition pose trois problèmes.

Le premier c’est que cela puisse arriver, sans prévenir, sans explication… du fait d’over-blog ?
Du fait d’un juge
comme ce fut le cas pour Minurne il y a un an ou Révolte en Europe l’été dernier ? Nul ne le sait puisque je n’ai reçu aucune notification officielle.

Le second c’est que je perds, de fait, 9 années d’archives, ce qui n’est pas très grave pour les dernières années puisque j’en possède le double sur « RR », mais entre 2007 et 2012, j’ai écrit essentiellement sur mon blog, postant seulement quelques articles de temps à autre sur « Résistance républicaine » ou « Riposte laïque ».
Il m’arrivait régulièrement d’utiliser ces archives qui représentent un travail et une source d’informations considérables en renvoyant mes lecteurs à d’anciens articles…
Cela ne sera plus possible…

Le troisième c’est que, plus que jamais, la critique de l’islam est interdite et  criminalisée au moment où les faits, terribles, cruels et révoltants, montrent à quel point nous avons raison de tirer la sonnette d’alarme.

Ainsi avance Anastasie en la France hollandesque.

Quelques jours après les attentats qui montrent à quel point le combat que nous menons est juste et justifié, les islamophiles -islamolâtres- collabos de notre gouvernement, de facebook ou des medias sont à l’oeuvre…
Ils n’ont rien compris, ils ne comprendront rien.
A nous de continuer d’informer et d’ouvrir les yeux  sans nous décourager.
Par tous les moyens possibles.

Et puis, en 40, il n’y avait ni Internet ni les smarphones,
mais ils ont réussi à communiquer…

On les aura !

Christine Tasin

http://ripostelaique.com/ils-ont-ferme-le-blog-de-christine-tasin-sans-le-moindre-avertissement.html  du 20/11/2015

Par contre les vidéos salafistes et islamistes continuent à proliférer sur NOTRE toile !
Nos gouvernants sont bien perfides… ils ont continué à agir dans l’intérêt de leurs campagnes électorales !
Mettez le brouillon de vos articles sur clé USB avant de les envoyer sur la toile, vous en garderez ainsi la trace.
Non à la dictature mondialiste programmée même sur la toile.
Il serait à souhaiter que toutes les connexions tombent en panne !
Quels seraient les premiers dans la dèche ?
Les lobotomiseurs ou les sans dents ?

Les Gendarmes Ne Sont Pas A La Fête

la-france (1)

Notre Drapeau Pleure !

Ce n’est pas un scoop puisque cette affaire date déjà de plusieurs mois.
Cependant nous n’avons pas manifesté notre solidarité envers cet officier général qui vient de dénoncer l’incompétence d’un système et des acteurs qui le mettent en œuvre.
Il vient de payer cash les vérités qu’il a communiquées à la France.

Cette sanction est la démonstration que le destin de notre pays est aujourd’hui entre les mains de dangereux irresponsables ! ! ! !

Parce qu ‘il a eu le courage de dire la vérité, le Général SOUBELET a été limogé de son poste par le pouvoir actuel.

Il semblerait que la ministre de la Justice Christiane TAUBIRA et le Premier ministre Manuel VALLS n’ aient pas apprécié les critiques du Général SOUBELET, numéro 3 de la gendarmerie, à l’ encontre de la politique pénale, lors de son audition à l ’Assemblée nationale.

Faites voir ces vidéos à vos amis afin qu ‘ils entendent eux aussi ces vérités.

Autre que Réseau Social du 16/10/2015

 Image de prévisualisation YouTube

Intervention du Général Bertrand Soubelet

 §§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Le Général Bertrand SOUBELET mis au placard après avoir critiqué la politique de Madame Taubira !
La Ministre de la Justice Christiane Taubira et le Premier ministre Manuel Valls n’ont pas apprécié les critiques du Général Soubelet, numéro trois de la gendarmerie, à l’encontre de la politique pénale, lors de son audition à l’Assemblée nationale.
L’homme a été remplacé, et mis au placard :
Le tort du Général Soubelet ?
Avoir critiqué la politique pénale de Christiane Taubira.

Le 18 décembre dernier, lors de son audition devant la commission parlementaire de lutte contre l’insécurité, ses propos avaient créé un choc.
Le général Soubelet, haut fonctionnaire, numéro trois de la gendarmerie, avait déclaré que la politique pénale était «en décalage» avec les infractions constatées.
L’homme avait poursuivi son raisonnement en expliquant que le nombre d’incarcérations avait diminué de 33%, alors que, dans le même temps, il y a eu une hausse de 14% de personnes inquiétées par les services de la gendarmerie.
Des propos choc, qui ne sont manifestement pas passés.

Salué par les gendarmes, le général a provoqué la fureur de Manuel Valls.
Dès lors, les propos du général ont été relayés sur les réseaux sociaux et ont été très commentés. Beaucoup de gendarmes ont salué le courage du général.
Mais le ministre de l’Intérieur de l’époque, Manuel Valls, ne l’a pas entendu de cette oreille :

«opposer justice aux forces de l’ordre est extrêmement contreproductif et affaiblit l’Etat»

avait déclaré Manuel Valls lors de ses vœux à la gendarmerie.
Une sorte d’avertissement, qui visait directement le général Soubelet.

Après le tollé suscité par ses propos au sein de sa hiérarchie, la direction de la Gendarmerie nationale avait justifié les propos du général, en expliquant que :

«son intention n’était pas de mettre en cause la politique pénale ni de critiquer l’institution judiciaire, mais de souligner les difficultés rencontrées au quotidien par les unités dans la lutte contre la délinquance».

Des explications qui n’auront apparemment pas suffi.
Hier lors du conseil des Ministres, il a été décidé que le général Soubelet sera remplacé.
L’homme devrait, à la place, prendre le commandement de la gendarmerie d’Outre-Mer.
Beaucoup y voient une mise au placard, comme le député UMP « Philippe Goujon », qui est vice-président de la commission parlementaire où le général Soubelet s’est exprimé :

«on a censuré un général qui a dit la vérité, c’est de la censure !»

fustige l’élu dans des propos rapportés par le « Parisien ».

Le général « Michel Pattin » va remplacer le général Bertrand Soubelet au poste de numéro trois de la gendarmerie, selon le compte-rendu du conseil des Ministres.

Agence France Libre et Patriote  le 15/02/2015

Nous Sommes Les Derniers Informés.

francedesinfo-300x300 (1)

Poutine balance tout sur
l’ISIS et les Etats-Unis

« Vladimir Poutine », dans cette séance de questions-réponses de la conférence de « Valdai » de fin 2014 dénonce publiquement le rôle des Etats-Unis dans la création de l’ISIS.
le texte est en anglais, pensez à activer les sous-titres en français.

Image de prévisualisation YouTube

« Poutine », « ISIS », les U.S.A.

Transcription des sous-titres :

« Premier point, je n’ai jamais dit que je considérais les États-Unis comme une menace pour notre sécurité nationale.
Le président Obama, comme vous l’avez dit, perçoit la Russie en tant que menace, mais je n’ai pas cette crainte par rapport aux Etats-Unis.
Je pense que les politiques de ces cercles de pouvoir, si je peux utiliser ces termes, les politiques de ces cercles de pouvoir sont erronées.
Non seulement elles vont à l’encontre de nos intérêts nationaux, mais elles minent également toute confiance que nous avions envers les États-Unis.
Ces politiques font donc également du tort aux États-Unis.
Cette confiance est minée vu qu’il s’agit de l’un des leaders mondiaux, en termes politiques et économiques.
Je peux garder le silence sur de nombreuses choses, mais comme je le dis toujours, et « Dominique » ici l’a juste mentionné, les actions unilatérales, la recherche continue des prochaines alliances et coalitions qui sont prédéterminées…
Il ne s’agit pas d’une méthode pour trouver un terrain d’entente.
Il s’agit d’actions unilatérales.
Elles ont lieu tout le temps.
Elles débouchent sur des crises.

Une autre menace mentionnée par le président Obama est l’ISIS.
Mais qui les a armés ?
Qui a armé les Syriens qui combattent aux côtés d’Assad ?
Qui a créé le climat politique et médiatique nécessaire pour faciliter cette situation ?
Qui a poussé pour la livraison d’armes dans la région ?
Ne comprenez-vous vraiment pas qui combat en Syrie ?
Ce sont principalement des mercenaires.
Comprenez-vous que ces gens sont payés ?
Un mercenaire combat pour le plus offrant.
Ils les arment donc, les payent une certain somme pour faire la guerre.
Donc ils combattent, ils ont les armes, et quand ils découvrent qu’ils peuvent gagner un peu plus ailleurs, ils changent de camp.

Ensuite ils occupent les champs de pétrole.
Partout, en Irak, en Syrie.
Ils commencent à extraire le pétrole, qui est acheté par quelqu’un.
Où sont les sanctions contre les entités qui achètent ce pétrole ?
Pensez-vous que les États-Unis ignorent qui achète ce pétrole ?
N’est-ce pas leurs alliés qui achètent le pétrole des terroristes ?
Ne pensez-vous pas que les États-Unis disposent de l’influence politique nécessaire pour influencer leurs alliés ?
Ou est-ce simplement qu’ils ne souhaitent pas le faire ?
Alors, pourquoi bombarder l’ISIS ?
Dans des zones en Irak où ils ont commencé à exploiter du pétrole et où ils payent les mercenaires davantage, dans ces zones, les rebelles des forces d’opposition syrienne « civilisées » ont immédiatement rejoint l’ISIS parce qu’ils payent plus.
Il s’agit selon moi de politiques absolument non professionnelles.
Elles ne se basent pas sur la réalité.

« Nous devons soutenir l’opposition démocratique et civilisée en Syrie ».

Donc vous les soutenez, vous les armez, et ensuite le lendemain ils rejoignent l’Isis.
Ce genre de chose était prévisible.
Nous ne tolérons pas ce genre de politiques des États-Unis.
Nous estimons qu’elles sont erronées.
Elles font du tort à toutes les parties concernées, y compris à vous (les États-Unis).
Lorsque nos intérêts nationaux sont en jeu…

J’aimerais vraiment que des gens comme vous (les journalistes américains), qui posez les questions, soyez un jour à la tête de votre gouvernement.
Nous pourrions alors peut-être retourner la situation.
Si cela ne marche pas, je vous demanderai au moins de livrer mon message à votre gouvernement.
Au président des États-Unis, au vice-président et à toutes les personnes concernées.
Dites-leur que nous ne souhaitons pas, que nous ne cherchons aucun type de confrontation.

Lorsque vous commencez à considérer vos actions dans le cadre de nos intérêts nationaux, peu importe les désaccords que nous ayons ils pourront se régler d’eux-mêmes.
Mais il faut agir et ne pas uniquement en parler.
Vous devez prendre en compte les intérêts des autres, ainsi que respecter les autres.
Vous ne pouvez pas « presser les autres comme des citrons » en considérant uniquement ce que vous pourrez en tirer…
Que ce soit en termes économiques, militaires, dans toutes les sphères.

Regardez l’Irak, la situation y est terrible.
Regardez la Libye et ce que vous y avez fait, ce qui a fini par coûter la vie de votre ambassadeur.
Est-ce nous qui avons fait cela ?
Vous avez même obtenu une décision du Conseil de Sécurité pour établir une zone d’exclusion aérienne !
Pourquoi ?
Pour que les forces aériennes de « Kadhafi » ne puissent pas bombarder les rebelles !
Ce n’était pas la décision la plus intelligente à prendre !

Mais bon…
Qu’avez-vous ensuite fait ?
Vous avez commencé à bombarder le pays.
Tout cela en contravention flagrante avec la résolution du Conseil de Sécurité.
Il s’agit même d’une agression flagrante d’un pays.
Est-ce nous qui avons fait cela ?
Vous l’avez fait de vos propres mains
.
Et cela s’est terminé avec l’assassinat de votre ambassadeur.
La faute à qui ?
C’est de votre faute.
Est-ce positif que votre ambassadeur ait été assassiné ?
Non, il s’agit d’un drame horrible.
Mais ne cherchez pas un bouc émissaire ailleurs alors que vous commettez vous-même ces erreurs.

Vous devez faire tout le contraire.
Réprouver ce désir insatiable de domination.
Vous devez cesser d’agir sur base d’ambitions impérialistes.
N’empoisonnez pas la conscience de millions de gens, comme si les politiques impérialistes étaient la seule solution.
Nous n’oublierons jamais la relation nouée durant notre soutien des États-Unis dans la guerre d’indépendance.
Nous n’oublierons jamais que nous avons collaboré dans les 2 grandes guerres, en tant qu’alliés.
Je pense personnellement que les intérêts géostratégiques de la Russie et des États-Unis sont essentiellement identiques.
Nous devons nous focaliser sur cet intérêt mutuel. »

Galoupix

Source :
http://www.businessbourse.com/2015/10/12/poutine-balance-tout-sur-lisis-et-les-etats-unis/

Le blog de Christine Tasin  du 13/10/2015

Image de prévisualisation YouTube

Yvan Blot parle de la Russie

Nos médias sont en dessous de tout, ne parlons pas de nos oligarques !

Pegida Veut La Démission De Merkel !

pegidapg-5x3 (1)

Pegida  à Dresde.

Les attaques contre Angela Merkel ont fusé lundi soir lors du rassemblement hebdomadaire du mouvement islamophobe allemand « Pegida » à Dresde.

Les militants ont demandé la démission de la chancelière.

« Merkel a fait de l’Allemagne un gigantesque camp dans la jungle »,

a lancé face aux milliers de manifestants « Tatjana Festerling », une candidate de « Pegida » qui avait rassemblé 10% des suffrages en juin lors des municipales de Dresde, raillant la politique d’accueil de la chancelière à l’égard des demandeurs d’asile.

Pour « Tatjana Festerling », qui était absente des rassemblements précédents, la dirigeante allemande est « une bonne femme irresponsable qui bavasse », voire la « femme la plus dangereuse d’Europe », qu’elle accuse de s’abstenir « délibérément de protéger les frontières allemandes ».

Affluence stable

En l’absence de chiffres policiers, un comptage indépendant assuré par l’université de Dresde a fait état de 7500 à 9000 manifestants au rassemblement, soit une affluence stable par rapport aux deux dernières semaines.

Le ton de « Pegida » à l’égard des responsables politiques s’est nettement durci à mesure que des centaines de milliers de réfugiés affluent en Allemagne, de loin le premier pays d’accueil en Europe.

Le Haut-Commissaire de l »ONU’ pour les réfugiés (« HCR »), « Antonio Guterres », a d’ailleurs appelé lundi l’UE à accueillir davantage de réfugiés dans le cadre de sa politique de « relocalisations ».

Source : http://www.rts.ch/info/monde du 12/10/2015

civilwarineurope

du 12/10/2015

Nos médias se gardent bien de nous dire ce qu’il se passe en U.E. et dans le monde quand cela ressemble à des « problèmes », dirons-nous… pour rester vagues.
Donc les états fédérés Allemands ne semblent pas très contents.
En Autriche, l’extrême-droite talonne la gauche dans les élections municipales :
39 % pour la gauche qui sauve sa première place mais 32 % pour l’extrême-droite qui fait un bond historique.
En Biélorussie le Président sortant est très largement réélu avec plus de 83 % des voix.
On ne parle pas non plus des manifestations des noirs aux U.S.A., cela aurait une connotation « raciste » dans notre vieux continent « angélique » !
Etc, Etc !

Procédures pénales contre Merkel ?

alternative-fuer-deutschland-6x3 (1)

« Alternative pour l’Allemagne »

Fin du regroupement familial !
Procédures pénales contre Merkel !
Retour des valeurs identitaires allemandes dans les discours politiques !

Nouveau parti fondé le 6 février 2013, qui exige la souveraineté de l’Allemagne contre l’occupation américaine et  le pouvoir de Bruxelles,  restructuré en juillet 2015 par l’élimination à la suite d’un vote de son président, « Bernd Lucke »,  qui voulait finalement soutenir Bruxelles et le traité transatlantique (ce qui avait été ressenti comme une haute trahison par ses élus et la grande majorité de ses  électeurs), le parti AfD a annoncé le dépôt d’une plainte au pénal contre Angela Merkel pour  organisation criminelle constituant des réseaux de passeurs de migrants illégaux au cours de l’année 2015.

Image de prévisualisation YouTube

« AFD » porte plainte contre  Merkel,
« reine des passeuses »

« Seehofer », chef de la CSU en Bavière, allié de Viktor Orban, dépose une plainte devant la Cour constitutionnelle fédérale contre le gouvernement fédéral au motif de mise en danger de la stabilité et de la sécurité des Länder :

« Orban mérite d’être soutenu,  pas d’être critiqué ! »

Situation sociale catastrophique.

L’Allemagne sombre dans la pauvreté depuis l’instauration de « Hartz 4″ par les socialistes du « SPD », comme si tout avait été prévu pour recevoir de nouvelles populations et permettre la baisse des salaires des Allemands en adaptant ces derniers au niveau de vie de pays plus pauvres.
« Inge Hannemann », ancienne employée de l’’Arbeitsagentur’ (Pôle emploi) de Hambourg, avait dénoncé publiquement la politique inhumaine et catastrophique liée à « Hartz 4″ qui permet de sous payer les salariés, tout en enrichissant les boîtes d’interim qui touchent de l’argent de cet organisme.
Lors d’un entretien, « Inge Hannemann » avait expliqué se sentir menacée d’être envoyée en psychiatrie et elle expliquait que ses mails, son ordinateur et ses conversations téléphoniques, étaient mis sous surveillance.
« Inge Hannemann » avait refusé d’appliquer les contrôles et les sanctions contre les chômeurs.

On a aussi appris que l’’Arbeitsagentur’ a un rôle de  police puisque cet organisme a le droit de  dénoncer  les parents chômeurs au « Jugendamt » qui peut leur retirer la garde de leurs enfants !
Depuis septembre 2015, le gouvernement français, socialiste (lui aussi !)  a également décidé de mettre  en place un contrôle des chômeurs, alors que les élites politiques actuelles, incapables de gérer la société et de protéger son identité, se remplissent les poches sur le dos des citoyens.

« J’ai vu des salariés au chômage complètement écrasés physiquement et psychologiquement par les mesures de l’’Arbeitsagentur’.
Les droits les plus élémentaires ont été retirés aux chômeurs allemands.
J’ai reçu un jour un chômeur qui était allongé sur un lit roulant et je devais l’obliger à trouver un emploi.
Les médecins de cet organisme avaient en effet, validé sa capacité à travailler même pour quelques heures.
J’ai refusé de suivre ces ordres horribles ! »,

a dit « Inge Hannemann » qui a été mise à pied par l’’Arbeitsagentur’.
Aujourd’hui « Inge Hannemann », après une procédure victorieuse contre son ancien employeur, travaille auprès des handicapés de la ville de Hambourg mais elle ne s’exprime plus sur ce sujet.

Les Allemands sont dépouillés de leurs droits, ne peuvent plus facilement se défendre, ni défendre leurs familles, leurs enfants et leurs parents âgés, et actuellement l’Etat les menace.

« La pauvreté toucherait plus de 10 millions de citoyens allemands, sans compter les retraités dont les ressources ne cessent de diminuer depuis 2000 .»

a expliqué en 2014 « Inge Hannemann » dans un entretien à la « Voix de la Russie ».
Les experts veulent supprimer l’âge de la retraite à 63 ans et faire travailler les Allemands jusqu’à l’âge de 74 ans pour réduire les dépenses au lieu d’augmenter les impôts et la dette pour financer l’intégration des réfugiés.

« Les statistiques sur le chômage sont fausses !»,

a-t-elle rajouté.
Berlin, comme Paris, ment à son peuple.

Le « Frankfurter Rundschau » parle en date de février 2015 de 12 millions de pauvres dans le pays, un record en Allemagne !
L’article explique que la pauvreté serait voulue par la politique !
Il suffit de faire un tour dans les rues allemandes pour voir la souffrance de nombreuses personnes, notamment les retraités qui sont les personnes les plus vulnérables !

De plus,  il existe en Allemagne un établissement digne du film  « Soleil Vert », qui recycle les cadavres des vieillards :

www.plastinarium.de.

Les retraités pauvres qui  ne peuvent pas régler un enterrement convenable,  ont dû, de leur vivant, signer un contrat avec  la société de recyclage.
Dans l’immense centre, situé à 2 heures de Berlin dans le Land de Brandenbourg, tout près de la frontière polonaise, les dépouilles  sont entièrement recyclées pour être revendues et enrichir l’industrie qui utilise les produits dérivés obtenus à partir de la matière première gratuite.
Avec le nombre de vieux  retraités qui arrivent « sur le marché » (il est bien question d’un commerce !), l’Etat ne peut plus gérer les enterrements, d’autant plus que les pompes funèbres ont, les unes après les autres, fait faillite pour non paiement de leurs services (surtout dans les nouveaux Länder).
Les services sociaux prennent en charge les frais mais les remboursent trop tardivement, de sorte que les pompes funèbres sont en faillite.
Soutenu par les autorités du Ministère de la famille au niveau du Land qui gère les « Jugendamt », ce centre de recyclage est une chance.
Il donne du travail et permet de trouver une solution à court terme à une situation difficile à gérer, au mépris de la dimension humaine.

Une catastrophe humaine et humanitaire a lieu actuellement en Allemagne.
Dernièrement la police a trouvé des cadavres stockés dans un ancien magasin discount du Land de Brandenbourg dans des chambres réfrigérées construites à cet effet, tant l’infrastructure pour la gestion humaine de la mort a disparu.

Les services sociaux avec les « Jugendämter », les organisations de la jeunesse et des familles, retirent chaque année davantage d’enfants aux parents allemands (344 enfants par jour pour 2014).
En 2015, les  retraits d’enfants de la garde parentale  en Bavière seule,  ont augmenté de 50 % .
Un parent dénonçant les cours sur le « Gender » à l’école et refusant que ses enfants y participent, verra débarquer le « Jugendamt » chez lui pour lui prendre ses enfants.
Il en est  de même, sur dénonciation par les enseignants ou même par les médecins, quand les enfants ont des parents chômeurs.
Si l’enfant porte trop souvent les mêmes vêtements ou des vêtements troués,  si le casse-croûte paraît trop maigre (les enfants déjeunent ensemble à la maternelle et à l’école le matin dans la classe),  le Jugendamt intervient sur signalement de l’enseignant.
Très souvent les parents se trouvent nez à nez avec 3 agents du « Jugendamt » à la maternelle où à l’école en train de prendre leur enfant.
Les parents n’ont même pas le temps de rien lui dire.
Ces actions violentes précipitent leur déchéance sociale de parents dans l’impossibilité de retrouver des forces pour travailler.
De nombreux cas de parents qui ont un travail mais critiquent le système ont aussi la visite du « Jugendamt » et de leurs agents, souvent des femmes.
Ce n’est pas pour rien si le journaliste « Udo Ulfkotte » expliquait dans un entretien :

« Je n’ai rien à craindre. Je n’ai pas d’enfants… »

La Ministre du Travail fédéral a déclaré tout récemment que les migrants rentrés en Allemagne ne vont pas trouver d’emploi car ils ne parlent pas la langue allemande, une langue difficile qui nécessite un certain temps d’apprentissage.
De plus, ils sont analphabètes ce qui nuit à l’apprentissage de la langue et ne possèdent pas, dans la grande majorité des cas, une formation professionnelle.

« Ces réfugiés, 1 million, vont toucher « Hartz 4 ! » »,

a déclaré la Ministre .

Inutile de dire que les citoyens allemands sont sur le point de laisser exploser leur colère et de voter pour un parti politique qui va les protéger !

Nous arrivons à la fin de l’existence des « Grünen » et des lignes politiques suivies par la « CDU » et du « SPD ».
Le fait que l’Etat expulse des citoyens allemands de leurs maisons et appartements pour y mettre les réfugiés, alors que les pauvres  n’obtiennent pas toute cette logistique, participe à l’augmentation de la violence populaire.

Plainte pour
organisations criminelles.

Dans une conférence de presse donné le vendredi 9 octobre, « Alexander Gauland », le vice-président de l’’AfD’, responsable de l’’AfD’ pour le Land de Brandenbourg, accuse Angela Merkel d’avoir servi de  passeur pour les immigrés illégaux.

« Merkel viole constamment la loi !
Elle l’enfreint déjà sur la question de l’Europe.
Dans ce pays, si vous roulez trop vite, on vous retire votre permis de conduire mais quand vous enfreignez les lois, c’est de l’aide humanitaire et un droit de l’Etat.
Nous avons décidé de faire un dépôt de plainte au pénal contre Merkel pour violation du paragraphe 96 alinéa 1 numéro 1 B du droit de l’immigration
Merkel a décidé d’agir sans respecter le droit et les lois…
et elle a déclaré dans un entretien vouloir répéter de telles actions…
Un étranger en Allemagne doit avoir un passeport valide et un visa…
Ces illégaux n’avaient ni passeport ni de visa…
Angela Merkel a donc participé à une organisation criminelle de passeurs… ce qui est puni par le paragraphe 96 du droit sur l’immigration par 5 ans de prison ou une amende…
Nous voulons vérifier si le droit existe encore en Allemagne et  si un procureur  entame la procédure…que nous avons envoyée aujourd’hui ! »,

a déclaré « Alexander Gauland » devant la presse, en brandissant la plainte envoyée au procureur ce vendredi 9 octobre .

La présidente de l’’AfD’, « Frauke Petry », exige le contrôle aux frontières et refuse les individus sans visa. En outre, « Frauke Petry » demande d’annuler le droit aux migrants de faire venir les membres de leur famille en Allemagne par le regroupement familial.

« Pour chaque réfugié, ce sont 8 membres de la famille qui vont venir »,

a dénoncé un autre responsable politique de l’’AfD’.
L’’AfD’ et « Pediga » parlent d’une même voix.
Une nouvelle formation politique forte existe en Allemagne pour retirer le pouvoir à « Die Mutter » et prendre la direction du pays.
Avec les « Pegida » qui ne cessent de grossir, d’autres mouvements parallèles viennent d’être lancés pour occuper de manière démocratique les rues :
« www.wirsinddeutschland-plauen.de », « nous sommes l’Allemagne », un slogan qui fait suite à « nous sommes le peuple ! »
Pour refuser les illégaux et pour les renvoyer dans leurs pays.

De la Bavière, la « CSU » avec « Seehofer », celui qui soutient « Orban », a décidé de déposer une plainte contre l’instance fédérale de mise en danger de la stabilité et de la sécurité des Länder.
« Seehofer » menace de renvoyer par la force les illégaux en Autriche  et déclare agir dans ce sens pour sauver son Land.

Le pouvoir politique identitaire est revenu en force en Allemagne chez les élites politiques et devrait pouvoir compter sur la base du peuple pour changer, par des élections, la politique allemande.
Avec l’action du parti « AfD », nous avons la preuve de la soumission de nos responsables politiques, ainsi qu’en France, pour détruire nos identités.

Olivier Renault

http://ripostelaique.com/  du 11/10/2015

Nos Médias N’en Disent Pas Un Mot !!!

manif.invasion (1)

Il y avait pourtant du peuple !

Paris, le 24 septembre, devant l’ambassade d’ Allemagne.

Tous nos remerciements à « Brice », de « TV patriotes » pour avoir filmé et mis en ligne au petit matin, après avoir travaillé toute la nuit pour que nos lecteurs puissent eux aussi, dès potron minet, participer à distance à cette mémorable soirée.

Image de prévisualisation YouTube

Manifestation contre
l’immigration de masse

Environ 300 personnes étaient présentes à Paris le jeudi 24 septembre 2015 devant le consulat de la République Fédérale Allemande pour protester contre la vague d’immigration que connaît l’Europe depuis plusieurs mois.
De nombreux mouvements politiques et personnalités contestant l’immigration de masse étaient présentes parmi lesquels le « SIEL », le mouvement allemand « PEGIDA », « Riposte Laïque », « La Manif Pour Tous », « l’Action Française », « Le parti de la France », l’écrivain « Renaud Camus » ou encore « La Dissidence Française ».

Toutes les videos du premier rassemblement contre l’invasion migratoire.

Image de prévisualisation YouTube

Lancement de la manifestation 

Lancement de la manifestation contre l’immigration organisée par le « SIEL » à Paris le 24 septembre 2015.

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

La Marseillaise

La Marseillaise chantée à la manifestation contre l’immigration organisée par le « SIEL » à Paris le 24 septembre 2015.

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Message de Béatrice Bourges

Message de « Béatrice Bourges » (porte-parole du Printemps Français) lu par « Hélène Rochefort » (responsable départementale) à la manifestation contre l’immigration organisée par le « SIEL » à Paris le 24 septembre 2015.

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Discours de Frédéric Pichon

Discours de « Frédéric Pichon » (Vice-Président du « SIEL », avocat) à la manifestation contre l’immigration organisée par le « SIEL » à Paris le 24 septembre 2015.

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Discours de Jean-Yves Le Gallou

Discours de « Jean-Yves Le Gallou » (fondateur de « Polémia ») à la manifestation contre l’immigration organisée par le SIEL à Paris le 24 septembre 2015.

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Discours d’Olivier Perceval

Discours d’ »Olivier Perceval » (secrétaire général de l »Action Française ») à la manifestation contre l’immigration organisée par le « SIEL » à Paris le 24 septembre 2015.

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Discours de Pierre Cassen

Discours de « Pierre Cassen » (fondateur de « Riposte Laïque ») à la manifestation contre l’immigration organisée par le « SIEL » à Paris le 24 septembre 2015.

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Discours de Melanie Dittmer

Discours de « Melanie Dittmer » (responsable de « PEGIDA ») à la manifestation contre l’immigration organisée par le « SIEL » à Paris le 24 septembre 2015.

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Message de Christian Vanneste

Message de « Christian Vanneste » (Président du « Rassemblement Pour la France ») lu par « Martine Pincemin » (secrétaire du « SIEL ») à la manifestation contre l’immigration organisée par le « SIEL » à Paris le 24 septembre 2015.

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Message de Robert Ménard

Message de « Robert Ménard » (Maire de Béziers) lu par « Martine Pincemin » (secrétaire du « SIEL ») à la manifestation contre l’immigration organisée par le « SIEL » à Paris le 24 septembre 2015.

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Discours de Karim Ouchikh

Discours de « Karim Ouchikh » (Président du « SIEL ») à la manifestation contre l’immigration organisée par le « SIEL » à Paris le 24 septembre 2015.

§§§§§§

Christine Tasin

resistancerepublicaine.eu  du 25/09/2015

Migrants, Volkswagen, Euro, Ukraine…

merkel-poutine5x3 (1)

 Colère des USA  !

Attaques systémiques US contre la politique pro-russe de l’Allemagne.

Les Etats-Unis ont lancé une campagne stratégique d’affaiblissement de leur vassal allemand dont ils craignent l’émancipation progressive au profit d’une politique de coopération euro-russe.
La crise ukrainienne, la crise de l’euro, la crise migratoire ou le scandale industriel autour de Volkswagen sont autant d’offensives concentriques contre Berlin dont la politique pro-russe menace l’hégémonie américaine en Europe.

Comprendre la stratégie US

Washington est fidèle à la ligne stratégique « anglo-saxonne » :
Diviser pour régner d’une part, maintenir ses alliés dans un état de faiblesse structurelle d’autre part.

Pour les Etats-Unis, la seule alliance capable de menacer l’hégémonie américaine sur le monde serait celle formée par le bloc Union Européenne / Union Eurasiatique.
Les USA s’inspirent de la stratégie arrêtée par le général polonais de l’entre-deux guerres, « Josef Pilsudski ».
En tant que Polonais, le général « Pilsudski » devait penser la position géopolitique de son pays, avec à l’esprit, que ce dernier était sous la menace constante de la Russie.
Aussi conceptualisa-t-il deux axes stratégiques à mettre en oeuvre par la Pologne pour neutraliser l’empire eurasiatique.

Premièrement, le général estimait qu’il fallait priver la Russie de ses territoires non-russes.
Il percevait à juste raison que la Russie cherchait fondamental à acquérir et maintenir une profondeur stratégique en associant, généralement de force, des territoires susceptibles de protéger le coeur de la Russie européenne.
Sans sa ceinture caucasienne, centre-asiatique ou européenne, la Russie devient fragile, faible et cesse d’être une menace.
En conséquence, le général « Pilsudski » soutenait les efforts d’autodétermination des peuples périphériques de l’empire russe.
Cette politique est aujourd’hui soutenue par les « USA », notamment dans le Caucase où ils agitent le séparatisme et l’islamisme radical, ainsi qu’en Géorgie et en Ukraine. L’utilisation de l’islamisme radical comme moyen de déstabilisation des périphéries russes a été mise en oeuvre en Afghanistan pour la première fois, sous la direction du stratège d’origine polonaise « Zbigniew Brzeziński ».
C’est là que la « CIA » armera les « moudjahidines » afghans et arabes, dont « Ousama Ben Laden » (“Opération Cyclone”, lire ici).

Deuxièmement, « Pilsudski » entrevoyait la constitution d’un vaste complexe d’états d’Europe de l’Est qui, alliés les uns aux autres, seraient en mesure de contenir la Russie.
Il devait inclure la Finlande, les Pays Scandinaves, les Pays Baltes, la Pologne, l’Europe Centrale, les Balkans, l’Italie et la Grèce.
Soit, pour ainsi, la moitié Est du continent.
Ce qu’il appelait l’ »intermarium », ou “l’entre-mers”, en référence à la jonction de ces états devant s’établir des mers polaires à la Mer Noire.

Les « USA » ont globalement repris cette idée et ont entrepris de constituer un bloc entre l’Europe de l’Ouest et la Russie, sous l’égide de l’Otan dont le rôle consiste à empêcher la jonction stratégique entre l’Allemagne et la Russie.
A cet effet, la Slovaquie, la Hongrie et la Tchéquie, sous l’égide de la Pologne, ont décidé de former un groupe de combat dit de “Visegrad” auquel est associé l’Ukraine.
Il doit entrer en service en 2016 et est explicitement tourné contre la Russie !
(lire ici).

La réaction allemande

L’Allemagne a essayé de contenir cette entreprise dont le déclenchement véritable remonte au coup d’état du 22 février 2014 à Kiev.
« Angela Merkel » a ainsi refusé de soutenir la constitution du rempart oriental inspiré par le projet de « Pilsudski » sous l’égide de l’OTAN.
C’est pourquoi l’Allemagne, en août 2014, refusa de participer au renforcement militaire de l’Alliance Atlantique dans les Pays Baltes
(lire ici).

Ce premier développement en préfigurait un second lorsque Berlin négocia avec Moscou le règlement de la crise ukrainienne lors des accords de “Minsk 2″.

Cette rébellion allemande manifeste contre le projet anglo-américain dans la région fut parfaitement illustrée par la réaction de colère de « Joe Biden », vice-président des « USA », lors de la conférence sur la sécurité de Munich.
(lire ici).
Cette attitude faisait suite au véto allemande sur la livraison d’armes à l’Ukraine.
Décision prise afin d’empêcher les USA de créer « ex-nihilo » un conflit à même de justifier par contrecoup la constitution d’un rempart antirusse.

Face à ce dangereux précédent, les « USA » ont entrepris de fragiliser l’Allemagne en compromettant ses outils de puissance au sein de l’Union Européenne.
Car ce sont eux qui permettent à Berlin d’inspirer à l’UE un positionnement pacifiste vis-à-vis de la Russie.
En isolant l’Allemagne, les « USA » entendent créer entre l’Europe de l’Ouest et la Russie une “Troisième Europe”, directement placée sous commandement américain via l’OTAN et la Pologne.

Première attaque :
l’Euro

Pour parvenir à brider le leadership allemand au sein de l’UE, les « USA » ont décidé de frapper ce qui fonde cette influence : son économie.
C’est parce que l’Allemagne est garante financièrement des membres de l’eurozone que celle-ci est mesure de les convaincre, sur d’autres dossiers, d’adopter un positionnement plus “tempéré” sur la question russe.

Les « USA » ne veulent pas “détruire l’Euro” mais le fragiliser suffisamment pour qu’il soit un levier de pression sur Berlin.
Washington a donc entrepris, dès 2013, d’utiliser l’extrême-gauche grecque dans ce plan.
Le ministère des Finances américain a ainsi bruyamment pris le parti de « Tsipras » lors des négociations autour d’un nouveau plan de sauvetage de la Grèce
(lire ici).

En février 2015, le représentant du ministère des Finances US, « Daleep Singh », se rendit à Athènes pour aider le gouvernement d’extrême-gauche à affronter Berlin.
Fait révélateur, « Singh » est un ancien membre de la banque juive américaine « Goldman Sachs » !
(lire ici).

Autre fait révélateur, « Alexis Tsipras » a choisi la banque juive « Lazard », détenue par « Mathieu Pigasse » – propriétaire du journal Le Monde – pour “restructurer la dette grecque”.
C’est-à-dire négocier avec les prêteurs nord-européens du pays.
La banque « Lazard » est liée au gouvernement américain puisqu’elle a restructuré les dettes des pays conquis par les « USA » comme l’Irak, l’Ukraine !
(lire iciet(lire ici).

Cependant Berlin n’a pas cédé.

Depuis le gouvernement d’extrême-gauche s’est rallié au programme allemand et cherche en Russie un appui géopolitique…ce qui n’était absolument pas anticipé par les « USA » !
Ainsi, Athènes a accepté de participer au projet de gazoduc euro-russe devant transiter par la Turquie afin de contourner l’Ukraine.
Ce qui a suscité la colère de Washington !
(lire ici).

Révélateur également, le refus récent d’Athènes d’obtempérer aux exigences des « USA » qui appelait la Grèce à fermer son espace aérien aux vols russes à destination de la Syrie alors que Moscou y envoie un corps expéditionnaire massif.
(lire ici).

La crise de l’Euro s’est depuis calmée, du moins temporairement.
Mais l’attaque contre la zone euro – donc contre l’économie allemande et sa zone de libre-échange – fut forte.
Si Berlin a pu endiguer cet effort américain, le flanc sud de l’UE est fragilisé.

Deuxième attaque :
Schengen

L’Allemagne était dans le même temps déjà la cible d’un flux massif d’immigrés musulmans en provenance de divers pays musulmans, dont l’Afghanistan.
Cet afflux soudain vise explicitement l’Allemagne.

On a pu relever la présence d’organisations – telle « IsraAID » – qui sous couvert d’aide humanitaire fournissent aux migrants extra-européens des cartes avec les informations requises pour pénétrer en Europe.
Des membres de cette organisation jouaient même le rôle de guide.
(lire ici).

Une information émanant du renseignement militaire autrichien affirme par ailleurs que des “organisations américaines” financent les passeurs
(lire ici).

La réaction du gouvernement allemand, par la voix de la chancelière Angela Merkel, a traduit une déstabilisation évidente :
Celui-ci, dans les premiers jours, s’est engagé à accueillir “sans limite” les clandestins.
Ce qui s’est avéré matériellement impossible.
Puis, après une semaine, les organismes de sécurité de l’Etat Allemand ont littéralement dépossédé Angela Merkel du dossier.

« Horst Seehofer », leader de la CSU bavaroise – parti allié à la CDU au pouvoir – a exigé l’adoption d’une politique “réaliste” en fermant la frontière avec la Hongrie.
(lire ici).

Ce retournement brutal a entraîné la suspension des accords de libre-échange de Schengen en Slovaquie, en Autriche, en Allemagne, en Hongrie.
Là encore, et comme dans le cas de la crise grecque, la crise migratoire a compromis la zone de libre circulation dont a besoin l’Allemagne.

Fait remarquable, les pays qui ont mené la fronde contre la volonté de Berlin – pour garantir Schengen – de répartir partout les immigrés musulmans sont les 4 pays du groupe de « Visegrad ».
La Hongrie, la Slovaquie, la Tchéquie et la Pologne.
La Finlande a également fait valoir son soutien ainsi que les Pays Baltes.
Très concrètement, la crise migratoire renforce la fracture entre la “Troisième Europe” et l’Europe de l’Ouest.
Si cela affaiblit la cohérence de l’UE sous direction allemande,
cela renforce objectivement la stratégie américaine évoquée plus haut.

Troisième attaque :
l’industrie allemande

Après l’attaque contre l’Euro et Schengen, bases de la zone de libre-échange qui fait la force de l’industrie allemande, c’est cette dernière qui a été directement visée.

Le “scandale” ciblant Wolkswagen récemment n’est pas fortuit.

Il cible un symbole de la puissante industrie allemande qui permet aujourd’hui à Berlin de contenir le bellicisme américain en Europe.
Est-ce un hasard si les “révélations” concernant le groupe automobile ont été produite par une ONG américaine ?

L’ »International Council for Clean Transportation « est financée par deux fondations californiennes :
« William and Flora Hewlett Foundation » et « David and Lucile Packard Foundation ».
Elles appartiennent aux fondateurs de la marque d’ordinateur « Hewlett Packard ».
Ces deux fondations alimentent en fonds la fondation « Climateworks » qui soutient l’ »ICCT » à l’origine des “révélations”.
La « William and Flora Hewlett Foundation » est liée au « Council of Foreign Relations » (« CFR »), un des organismes décisionnels de l’oligarchie atlantique qui définit la politique étrangère des « USA » et de leurs alliés.
(source).
Elle finance également le groupe de réflexion « Pacific Council », une succursale du « CFR »
(source).
On notera qu’appartient au « Pacific Council », l’ancien ambassadeur des USA en France, le juif « Charles Rivkin ».
Ce dernier est l’artisan de la mise en oeuvre du multiculturalisme à tous les niveaux en France, essentiellement au profit de l’immigration musulmane !
(lire ici).

Le résultat de cette opération de déstabilisation d’un des fleurons de l’industrie allemande est sans appel :
L’action du groupe automobile a perdu, en 3 jours, 25 milliards de dollars !
(lire ici).
Il est probable, au passage, que la finance judéo-américaine – dûment informée de l’imminence de la médiatisation du “scandale” – en ait profité pour spéculer sur le cours du titre.

L’attitude allemande
sur le dossier syrien

Quoiqu’il en soit, l’Allemagne continue de tendre la main à la Russie.

Alors que Moscou est en train de détruire toute la stratégie américaine en Syrie comme nous en parlions avant-hier (lire ici), le président de la CSU – « Horst Seehofer » – a clairement soutenu le plan que Vladimir Poutine entend présenter à l’ONU le 30 septembre :
(source)

“Nous avons besoin d’une initiative diplomatique conjointe des Nations unies avec la participation de la Russie, des Etats-Unis, de l’Union européenne et des puissances régionales”,

a-t-il indiqué, citant à titre d’exemple les négociations sur le dossier nucléaire iranien.
Une position radicalement différente de celle de la diplomatie américaine qui condamne l’intervention russe.
(lire ici).

Plus globalement, l’Allemagne soutient l’implication de la Russie dans une campagne contre l’ »Etat Islamique ».
(lire ici).
De la sorte, et malgré des réticences formelles quant au projet russe pour l’avenir du gouvernement syrien, Berlin entend en profiter pour permettre à Moscou d’être considéré comme un partenaire incontournable de l’Europe.

Ce qui contrarie le plan américain d’isolement de la Russie et de neutralisation de toute coordination stratégique germano-russe.

Breiz Atao

http://breizatao.com/  du 23/09/2015

Nos médias autorisés nous enfument !
Merci Breiz Atao !

Nos Médias Taisent Ces Faits Divers !

medias-4x3 (1)

A Toulouse,
Coups de couteau !

 

  • rue-Parga.jpg

    Deux militaires en permission agressés à coups de couteau rue Pargaminières

    22/09/2015-11:00 : Lundi 21 septembre 2015, vers 23 heures, deux militaires en civil ont été blessés à coups de couteau alors qu’ils faisaient la queue dans un fast-food de la rue Pargaminières.

http://actu.cotetoulouse.fr

  • Capture-d’ecran-2015-04-23-a-12.22.04.png

    Poignardé dans une station-service pour un regard :
    30 jours d’ITT et un couple interpellé

    23/04/2015-12:41 : Parce que son compagnon n’avait pas le dessus dans une bagarre, une jeune femme de 25 ans a poignardé un homme, dimanche 19 avril, dans une station-service de Toulouse.

http://actu.cotetoulouse.fr

  • Capture-d’ecran-2015-04-08-a-11.27.50.png

    Coup de couteau.
    La rixe dégénère en centre-ville en plein après-midi.

    08/04/2015-11:35 : Mardi 7 avril, à 17 h, une bagarre entre une dizaine de personnes a dégénéré en plein centre-ville de Toulouse.
    Un homme a reçu un coup de couteau.
    Ses jours ne sont pas comptés.

http://actu.cotetoulouse.fr

  • Capture-d’ecran-2015-04-01-a-14.47.02.png

    Tué à coups de couteau avenue Jules-Julien :
    le suspect mis en examen et écroué.

    01/04/2015-15:11 : Lundi 30 mars 2015, un homme de 44 ans a été mis en examen et écroué.
    Il est soupçonné d’avoir tué un homme à coups de couteau, dans la nuit du 28 au 29 mars, avenue Jules-Julien.

http://actu.cotetoulouse.fr

  • Expresso-630x02.JPG

    Coups de couteau mortels dans la nuit de samedi à à dimanche, dans le centre-ville.

    30/03/2015-07:20 : Dans la nuit de samedi à dimanche, un homme d’une cinquantaine d’années est décédé après avoir reçu des coups de couteau dans le centre-ville de Toulouse. Une enquête est en cours.

http://actu.cotetoulouse.fr

  • Police-nationale.JPG

    Coups de couteau en centre-ville :
    Un mort et une personne interpellée.

    29/03/2015-12:00 : Dans la nuit du 28 au 29 mars, un homme d’une cinquantaine d’années est décédé après avoir reçu des coups de couteau avenue Jules-Julien à Toulouse.
    Une enquête est en cours.

http://actu.cotetoulouse.fr

  • Capture-d’ecran-2015-03-15-a-11.04.12.png

    Un jeune homme poignardé dans le quartier Arnaud Bernard, samedi 14 mars.

    15/03/2015-11:19 : Samedi 14 mars 2015, un homme de 26 ans a été retrouvé au pied du métro Compans-Caffarelli.
    Il venait de se faire poignarder.

http://actu.cotetoulouse.fr

  • hotel-de-police-commissariat-Russeil.JPG

    Maureen, 19 ans, assassinée de plus de 60 coups de couteau à Toulouse.

    04/03/2015-09:02 : Vendredi 27 février 2015, le corps de Maureen, 19 ans, a été découvert lardé de 62 coups de couteau, à son domicile, en plein centre-ville de Toulouse.
    Une enquête est en cours.

http://actu.cotetoulouse.fr

  • police 2

    Une jeune femme de 19 ans tuée à coups de couteau.

    28/02/2015-15:18 : Une jeune femme de 19 ans, employée par Airbus, a été découverte morte à son domicile toulousain, lardée de plusieurs coups de couteau.

Anthony Assemat
Journaliste

http://actu.cotetoulouse.fr

 

Amandine Briand
Chef de projet à Côté Toulouse

http://actu.cotetoulouse.fr/deux-militaires-en-permission-agresses-a-coups-de-couteau-rue-pargaminieres_19347/  du 22/09/2015

 

Les Français ne sont vraiment plus en sécurité dans nos villes et nos médias nous le cachent !
La ville rose est devenue un véritable coupe-gorge au sens littéral du terme !

Le Futur Marché Mondial Aux Esclaves.

nom300 (1)

L’ AURORE   ROUGE

Voilà un texte  qui exprime le projet politique du   »Nouvel Ordre Mondial ».

Un texte écrit en 1985 qui pourrait être actuel tant ce qui est décrit semble s’accomplir sous nos yeux.

A vous de vous faire votre opinion mais rien n’arrive par hasard…

Voici, ci-dessous, un texte particulièrement intriguant, censé , selon le journaliste « Serge Monast » -mort subitement et surtout prématurément tout comme  son compatriote le « Père Régimbald »-, avoir été concocté dans une loge crypto-maçonnique dénommée « 666″.

« Serge Monast » – tout comme le « Père Régimbald » – fut l’un des pionniers de la lutte contre le Nouvel Ordre Mondial, alors même que celui-ci n’était encore dans les médias de l’époque qu’une « théorie du complot »limitée à 2 ou 3 énergumènes plus ou moins dérangés, avant de devenir aujourd’hui l’objectif, voire l’obsession, des « Grands de ce Monde » et de leurs (très) puissants Maîtres.

But du Projet Mondialiste:

ÉTABLISSEMENT DE L’OCCULTE MONDIAL

Moyens de Financement du Projet:
Contrôle du « F.M.I. »,
du « G.A.T.T. ».,
de la« Commission de Bruxelles »,
de l’« OTAN »,
de l’« O.N.U ».
et d’autres Organismes Internationaux.

« Les dernières dix-huit années furent très profitables pour l’avancement de nos projets mondiaux.
Je peux vous dire, Frères, que nous touchons maintenant presque au but.

La chute des États-Nations n’est plus qu’une question de temps, assez court, dois-je vous avouer en toute confiance.
Grâce à nos Agents d’infiltration et à nos moyens financiers colossaux, des progrès sans précédents ont maintenant été accomplis dans tous les domaines de la Science et de la Technologie dont nous contrôlons financièrement les plus grandes corporations.

Depuis les réunions secrètes avec Monsieur de « Rothschild » dans les années 56, et qui avaient pour but de mettre au point le développement, et l’implantation mondiale des « Ordinateurs », il nous est maintenant possible d’entrevoir la mise en place d’un genre « d’Autoroute Internationale » où toutes ces machines seraient reliées entre elles.

Car, comme vous le savez déjà, le contrôle direct et individuel des populations de la planète, serait à tout le moins totalement impossible sans l’usage des Ordinateurs, et leur rattachement électronique les uns par rapport aux autres en un vaste « Réseau Mondial ».

Ces machines d’ailleurs ont l’avantage de pouvoir remplacer des millions d’individus. De plus, elles ne possèdent ni conscience, ni morale aucune… ce qui est indispensable pour la réussite d’un projet comme le nôtre.

Surtout, ces machines accomplissent, sans discuter, tout ce qui leur est dicté.
Elles sont des esclaves parfaits dont ont tant rêvé nos prédécesseurs, mais sans qu’ils aient été à même de se douter qu’un jour, il nous serait possible d’accomplir un tel prodige.

Ces machines sans patrie, sans couleur, sans religion, sans appartenance politique, sont l’ultime accomplissement et outil de notre Nouvel Ordre Mondial.
Elles en sont la « Pierre angulaire » !
L’organisation de ces machines en un vaste « Réseau mondial » dont nous contrôlerons les leviers supérieurs, nous servira à immobiliser les populations.
Comment ?

Comme vous le savez, la structure de base de notre Nouvel Ordre Mondial est composée, dans son essence, d’une multitude de « Réseaux » divers couvrant chacun toutes les sphères de l’activité humaine sur toute l’étendue de la planète.

Jusqu’à ce jour, tous ces « Réseaux » étaient reliés entre eux par une base idéologique commune :
Celle de l’Homme comme étant le « Centre » et « l’Ultime Accomplissement » de l’Univers.
Ainsi, grâce à tous ces « Réseaux » unis par le lien de la « Nouvelle Religion de l’Homme pour l’Homme », nous avons pu facilement infiltrer tous les secteurs humains dans tous les pays Occidentaux, et en modifier la base « Judéo-Chrétienne ».

Le résultat est qu’aujourd’hui, « cet Homme », qu’il fasse partie du Politique, de l’Economique, du Social, de l’Education, du Scientifique ou du Religieux, a déjà, depuis notre dernière Réunion de fin Juin 67, abandonné son héritage passé pour le remplacer par notre idéal d’une Religion Mondiale basée uniquement sur l’Homme.

Coupé ainsi qu’il est dorénavant de ses racines historiques, cet Homme n’attend plus, en définitive, que lui soit proposé une nouvelle idéologie.
Celle-ci, bien entendue, est la nôtre… celle du « Village Communautaire Global » dont il sera le « Centre ».

Et c’est précisément ce que nous lui apporterons en l’encourageant à faire partie, « Corps et Ame », de ce « Réseau Électronique Mondial » où les frontières des États-Nations auront été à tout jamais abolies, anéanties jusqu’à leurs racines les plus profondes.

Pendant que cet homme égaré sera absorbé par son enthousiasme aveugle à faire partie de sa nouvelle « Communauté Mondiale » en faisant partie de ce vaste « Réseau d’Ordinateurs », pour notre compte, nous verrons, à partir des leviers supérieurs qui lui seront cachés, à le ficher, à l’identifier, à le comptabiliser, et à le rentabiliser selon nos propres objectifs

Car à l’intérieur de cette « Nouvelle Société Globale », aucun individu ayant un potentiel de « Rentabilité » pour nous, ne pourra nous échapper.
L’apport constant de la « Technologie Électronique » devra nous assurer de tous les moyens pour ficher, identifier, et contrôler tous les individus des populations de l’Occident.

Quant à ceux qui ne représenteront aucune « Rentabilité Exploitable » par nous, nous verrons à ce qu’ils s’éliminent d’eux-mêmes à travers toutes les guerres intestines locales que nous aurons pris soin de faire éclater ici et là en nous ayant servi :
- et de la « Chute de l’Économie » des États-Nations,
- et des « Oppositions et des Revendications » des divers groupes composant ces mêmes États.

Voici donc la manière détaillée par laquelle nous procéderons d’ici 1998 pour paver la route à la naissance de notre « Gouvernement Mondial ».

1. – Décupler la « Société des Loisirs » qui nous a été si profitable à date.
En nous servant de l’invention du « Vidéo » que nous avons financé, et des jeux qui lui sont rattachés, finissons de pervertir la morale de la jeunesse.
Offrons-lui la possibilité de satisfaire maintenant tous ses instincts.

Un être possédé par ses sens, et esclave de ceux-ci, nous le savons, n’a ni idéal, ni force intérieure pour défendre quoi que ce soit.
Il est un « Individualiste » par nature, et représente un candidat parfait que nous pouvons modeler aisément selon nos désirs et nos priorités.
D’ailleurs, rappelez-vous avec quelle facilité nos prédécesseurs ont pu orienter toute la jeunesse allemande au début du siècle en se servant du désabusement de cette dernière !

2. – Encourager la « Contestation Étudiante » pour toutes les causes rattachées à « l’Écologie ».
La protection obligatoire de cette dernière sera un atout majeur le jour où nous aurons poussé les États-Nations à échanger leur « Dette Intérieure » contre la perte de 33 % de TOUS leurs territoires demeurés à l’état sauvage.

3. – Comblons le vide intérieur de cette jeunesse en l’initiant, dès son tout jeune âge, à l’univers des Ordinateurs.
Utilisons, pour cela, son système d’éducation.
Un esclave au service d’un autre esclave que nous contrôlons.

4. – Sur un autre plan, établissons le « Libre-Échange International » comme étant une priorité absolue pour la survie économique des États-Nations.

Cette nouvelle conception économique nous aidera à accélérer le déclin des « Nationalistes » de toutes les Nations… à les isoler en factions diverses, et au moment voulu, à les opposer farouchement les uns aux autres dans des guerres intestines qui achèveront de ruiner ces Nations.

5. – Pour nous assurer à tout prix de la réussite d’une telle entreprise, faisons en sorte que nos Agents déjà infiltrés dans les Ministères des Affaires Intergouvernementales et de l’Immigration des États-Nations fassent modifier en profondeur les Lois de ces Ministères.

Ces modifications viseront essentiellement à ouvrir les portes des pays occidentaux à une immigration de plus en plus massive à l’intérieur de leurs frontières (immigrations que nous aurons d’ailleurs provoquées en ayant pris soin de faire éclater, ici et là, de nouveaux conflits locaux).

Par des campagnes de Presse bien orchestrées dans l’opinion publique des États-Nations ciblées, nous provoquerons chez celles-ci un afflux important de réfugiés qui aura pour effet, de déstabiliser leur économie intérieure, et de faire augmenter les tensions raciales à l’intérieur de leur territoire.

Nous verrons à faire en sorte que des groupes d’extrémistes étrangers fassent partie de ces afflux d’immigrants… ce qui facilitera la déstabilisation politique, économique et sociale des Nations visées.

6. – Ce « Libre-Échange » qui, en réalité, n’en est pas un car il est déjà contrôlé par nous tout au sommet de la hiérarchie économique, noyautons-le en « Trois Commissions Latérales » :
[celle de l'Asie, celle de l'Amérique, celle de l'Europe].
Il nous apportera la discorde à l’intérieur des États-Nations par la hausse du chômage relié aux restructurations de nos Multinationales.

7. – Transférons lentement, mais sûrement, nos multinationales dans de nouveaux pays acquis à l’idée de « l’Économie de Marché », tels les pays de l’Est de l’Europe, en Russie et en Chine par exemple.
Nous nous fichons bien, pour l’instant, si leur population représente ou non un vaste bassin de nouveaux consommateurs.

Ce qui nous intéresse, c’est d’avoir accès, en premier lieu, à une « Main-d’œuvre-Esclave » (à bon marché et non syndiquée) que nous offrent ces pays et ceux du Tiers-monde.
D’ailleurs, leurs gouvernements ne sont-ils pas mis en place par nous ?
Ne font-ils pas appel à l’aide étrangère, et aux prêts de notre « Fond Monétaire International » et de notre « Banque Mondiale » ?

Ces transferts offrent plusieurs avantages pour nous.
Ils contribuent à entretenir ces nouvelles populations dans l’illusion d’une « Libération Économique », d’une « Liberté Politique » alors qu’en réalité, nous les dominerons par l’appétit du gain et un endettement dont ils ne pourront jamais s’acquitter.

Quant aux populations occidentales, elles seront entretenues dans le rêve du [Bien-Être Économique] car les produits importés de ces pays ne subiront aucune hausse de prix.

Par contre, sans qu’elles s’en aperçoivent au début, de plus en plus d’industries seront obligées de fermer leurs portes à cause des transferts que nous aurons effectués hors des pays occidentaux.
Ces fermetures augmenteront le chômage, et apporteront des pertes importantes de revenus pour les États-Nations.

8. – Ainsi nous mettrons sur pied une « Économie Globale » à l’échelle mondiale qui échappera totalement au contrôle des États-Nations.
Cette nouvelle économie sera au-dessus de tout… aucune pression politique ou syndicale ne pourra avoir de pouvoir sur elle.
Elle dictera ses propres « Politiques Mondiales », et obligera à une réorganisation politique, mais selon nos priorités à l’échelle mondiale.

9. – Par cette « Économie Indépendante » n’ayant de Lois que nos Lois, nous établirons une « Culture de Masse Mondiale ».
Par le contrôle international de la Télévision, des Médias, nous instituerons une « Nouvelle Culture », mais nivelée, uniforme pour tous, sans qu’aucune « Création » future ne nous échappe.

Les artistes futurs seront à notre image ou bien ne pourront survivre.
Fini donc ce temps où des « Créations Culturelles Indépendantes » mettaient à tout moment en péril nos projets mondialistes comme cela fut si souvent le cas dans le passé.

10. – Par cette même économie, il nous sera alors possible de nous servir des forces militaires des États-Nations (telles celles des États-Unis) dans des buts humanitaires.

En réalité, ces « Forces » nous serviront à soumettre des pays récalcitrants à notre volonté.
Ainsi les pays du Tiers-Monde et d’autres semblables à eux ne pourront pas être en mesure d’échapper à notre volonté de nous servir de leur population comme main-d’œuvre-esclave.

11. – Pour contrôler le marché mondial, nous devrons détourner la productivité de son but premier (libérer l’homme de la dureté du travail).
Nous l’orienterons en fonction de la retourner contre l’homme en asservissant ce dernier à notre système économique où il n’aura pas le choix de devenir notre esclave, et même un futur criminel.

12. – Tous ces transferts à l’étranger de nos Multinationales, et la réorganisation mondiale de l’économie auront pour but, entre autres, de faire grimper le chômage dans les pays occidentaux.

Cette situation sera d’autant plus réalisable parce qu’au départ, nous aurons privilégié l’importation massive des produits de base à l’intérieur des États-Nations et, du même coup, nous aurons surchargé ces États par l’emploi exagéré de leur population à la production de services qu’ils ne pourront plus payer.
Ces conditions extrêmes multiplieront par millions les masses d’assistés sociaux de tous genres, d’illettrés, de sans abris.

13. – Par des pertes de millions d’emplois dans le secteur primaire… à même les évasions déguisées de capitaux étrangers hors des États-Nations, il nous sera ainsi possible de mettre en danger de mort l’harmonie sociale par le spectre de la guerre civile.

14. – Ces manipulations internationales des gouvernements et des populations des États-Nations nous fourniront le prétexte d’utiliser notre F.M.I. pour pousser les gouvernements occidentaux à mettre en place des « Budgets d’Austérité » sous le couvercle de la réduction illusoire de leur « Dette Nationale »… de la conservation hypothétique de leur « Cote de Crédit Internationale »… de la préservation impossible de la « Paix Sociale ».

15. – Par ces « Mesures Budgétaires d’Urgence », nous briserons ainsi le financement des États-Nations pour tous leurs « Méga-Projets » qui représentent une menace directe à notre contrôle mondial de l’économie.

16. – D’ailleurs toutes ces mesures d’austérité nous permettront de briser les volontés nationales de structures modernes dans les domaines de l’Énergie, de l’Agriculture, du Transport et des Technologies nouvelles.

17. – Ces mêmes mesures nous offriront l’occasion rêvée d’instaurer notre « Idéologie de la Compétition Économique ».
Celle-ci se traduira, à l’intérieur des États-Nations, par la réduction volontaire des salaires, les départs volontaires avec [Remises de Médailles pour Services rendus]… ce qui nous ouvrira les portes à l’instauration partout de notre « Technologie de Contrôle ».
Dans cette perspective, tous ces départs seront remplacés par des « Ordinateurs » à notre service.

18. – Ces transformations sociales nous aideront à changer en profondeur la main d’œuvre « Policière et Militaire » des États-Nations.
Sous le prétexte des nécessités du moment, et sans éveiller de soupçons, nous nous débarrasserons une fois pour toutes de tous les individus ayant une « Conscience Judéo-Chrétienne ».
Cette « Restructuration des Corps Policiers et Militaires » nous permettra de limoger sans contestation, le personnel âgé, de même que tous les éléments ne véhiculant pas nos principes mondialistes.

Ceux-ci seront remplacés par de jeunes recrues dépourvues de « Conscience et de Morale », et déjà toutes entraînées, et favorables à l’usage inconsidéré de notre « Technologie de Réseaux Électroniques ».

19. – Dans un même temps, et toujours sous le prétexte de « Coupures Budgétaires », nous veillerons au transfert des bases militaires des États-Nations vers l’Organisation des Nations-Unies.

20. – Dans cette perspective, nous travaillerons à la réorganisation du « Mandat International des Nations-Unies ».

De « Force de Paix » sans pouvoir décisionnel, nous l’amènerons à devenir une « Force d’Intervention » où seront fondues, en un tout homogène, les forces militaires des États-Nations.

Ceci nous permettra d’effectuer, sans combat, la démilitarisation de tous ces États de manière à ce qu’aucun d’entre eux, dans l’avenir, ne soient suffisamment puissants (indépendants) pour remettre en question notre « Pouvoir Mondial ».

21. – Pour accélérer ce processus de transfert, nous impliquerons la force actuelle des Nations-Unies dans des conflits impossibles à régler.
De cette manière, et avec l’aide des Médias que nous contrôlons, nous montrerons aux populations l’impuissance et l’inutilité de cette « Force » dans sa forme actuelle.

La frustration aidant, et poussée à son paroxysme au moment voulu, poussera les populations des États-Nations à supplier les instances internationales de former une telle « Force Multi-Nationale » au plus tôt afin de protéger à tout prix la « Paix ».

22. – L’apparition prochaine de cette volonté mondiale d’une « Force Militaire Multi-Nationale » ira de pair avec l’instauration, à l’intérieur des États-Nations, d’une « Force d’Intervention Multi-Juridictionnelle ».
Cette combinaison des « Effectifs Policiers et Militaires », créée à même le prétexte de l’augmentation de l’instabilité politique et sociale grandissante à l’intérieur de ces États croulant sous le fardeau des problèmes économiques, nous permettra de mieux contrôler les populations occidentales.

Ici, l’utilisation à outrance de l’identification et du fichage électronique des individus nous fournira une surveillance complète de toutes les populations visées.

23. – Cette réorganisation policière et militaire intérieure et extérieure des États-Nations permettra de faire converger le tout vers l’obligation de la mise en place d’un « Centre Mondial Judiciaire ».

Ce « Centre » permettra aux différents « Corps Policiers des États-Nations » d’avoir rapidement accès à des « Banques de Données » sur tous les individus potentiellement dangereux pour nous sur la planète.

L’image d’une meilleure efficacité judiciaire, et les liens de plus en plus étroits créés et entretenus avec le « Militaire », nous aideront à mettre en valeur la nécessité d’un « Tribunal International » doublé d’un « Système Judiciaire Mondial »… l’un pour les affaires civiles et criminelles individuelles, et l’autre pour les Nations.

24. – Au cours de la croissance acceptée par tous de ces nouvelles nécessités, il sera impérieux pour nous de compléter au plus tôt le contrôle mondial des armes à feu à l’intérieur des territoires des États-Nations.
Pour ce faire, nous accélérerons le « PLAN ALPHA » mis en œuvre au cours des années 60 par certains de nos prédécesseurs.

Ce « Plan » à l’origine visait deux objectifs qui sont demeurés les mêmes encore aujourd’hui :
Par l’intervention de « Tireurs fous », créer un climat d’insécurité dans les populations pour amener à un contrôle plus serré des armes à feu.

Orienter les actes de violence de manière à en faire porter la responsabilité par des extrémistes religieux, ou des personnes affiliées à des allégeances religieuses de tendance « Traditionnelle », ou encore, des personnes prétendant avoir des communications privilégiées avec Dieu.

Aujourd’hui, afin d’accélérer ce « Contrôle des Armes à Feu », nous pourrons utiliser la « Chute des Conditions Économiques » des États-Nations qui entraînera avec elle, une déstabilisation complète du Social… donc augmentation de la violence.
Je n’ai pas besoin de vous rappeler, ni de vous démontrer, Frères, les fondements de ce « Contrôle » des armes à feu.

Sans celui-ci, il deviendrait presque impossible pour nous de mettre à genoux les populations des États visés.
Rappelez-vous avec quel succès nos prédécesseurs ont pu contrôler l’Allemagne de 1930 avec les nouvelles « Lois » mises en application à l’époque…
Lois d’ailleurs sur lesquelles sont fondées les Lois actuelles des États-Nations pour ce même contrôle.

25. – Les dernières « Étapes » se rapportent à la « PHASE OMEGA » expérimentée à partir des expérimentations effectuées au début des années 70.
Elles renferment la mise en application, à l’échelle mondiale, des « Armes Électro-Magnétiques ».
Les « Changements de Climat » entraînant la destruction des récoltes… la faillite dans ces conditions, des terres agricoles.

L’avenir du « Contrôle des Populations » de ces États passe obligatoirement par le contrôle absolu, par nous, de la production alimentaire à l’échelle mondiale, et par la prise de contrôle des principales « Routes Alimentaires » de la planète.
Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser l’Électro-Magnétique, entre autre, pour déstabiliser les climats des États les plus productifs sur le plan agricole.

Quant à l’empoisonnement de la nature, elle sera d’autant plus accélérée que l’augmentation des populations l’y poussera sans restriction.
La dénaturation, par moyens artificiels, des produits alimentaires de consommation courante… l’empoisonnement de la nature par une exploitation exagérée et inconsidérée, et l’utilisation massive de produits chimiques dans l’agriculture; tout cela, Frères, mènera à la ruine assurée des industries alimentaires des États-Nations.

26. – L’utilisation de l’Électro-Magnétique pour provoquer des « Tremblements de Terre » dans les régions industrielles les plus importantes des États-Nations contribuera à accélérer la « Chute Économique » des États les plus menaçants pour nous… de même qu’à amplifier l’obligation de la mise en place de notre Nouvel Ordre Mondial.

27. – Qui pourra nous soupçonner ?
Qui pourra se douter des moyens utilisés ?
Ceux qui oseront se dresser contre nous en diffusant de l’information quant à l’existence et au contenu de notre « Conspiration », deviendront suspects aux yeux des autorités de leur Nation et de leur population.

Grâce à la désinformation, au mensonge, à l’hypocrisie et à l’individualisme que nous avons créé au sein des peuples des États-Nations, « l’Homme est devenu un Ennemi pour l’Homme ».

Ainsi ces « Individus Indépendants » qui sont des plus dangereux pour nous justement à cause de leur « Liberté », seront considérés par leurs semblables comme étant des ennemis et non des libérateurs.

L’esclavage des enfants, le pillage des richesses du Tiers-Monde, le chômage, la propagande pour la libération de la drogue, l’abrutissement de la jeunesse des Nations, l’idéologie du « Respect de la Liberté Individuelle » diffusée au sein des Églises Judéo-Chrétiennes et à l’intérieur des États-Nations, l’obscurantisme considéré comme une base de la fierté, les conflits inter-ethniques, et notre dernière réalisation : « les Restrictions Budgétaires »tout cela nous permet enfin de voir l’accomplissement ancestral de notre « Rêve » :

celui de l’instauration de
notre NOUVEL ORDRE MONDIAL .

Ecrit fin juin 1985

http://laurorerouge.blogspot.fr/  du 08/06/2011

Toujours A Chercher Des Problèmes !

burkasiraq-3 (1)

Si BlaBlaCar interdit la liberté de choisir ses co-voiturés,
c’est l’arrêt de mort de cette entreprise !

« Sos racisme » prétend imposer partout SA vision du monde.

Vision du monde qui, comme chacun sait, restreint considérablement la liberté d’expression et la liberté de chacun.

Le « vivre ensemble » qui n’est trop souvent que le « supporter l’inacceptable et se faire avoir ».

« Sos racisme » prétend donc mettre son nez dans ce qui ne le regarde pas, une fois de plus, et imposer, de gré ou de force, à « Blablacar » d’inscrire dans son règlement intérieur l’interdiction des discriminations, autrement dit le libre choix de ses compagnons de route par celui qui met à disposition quelques places dans sa voiture en échange du partage des frais.
(http://www.sosracisme-rhonealpes.com/index.php/rhone2/146-blablacar-doit-introduire-une-clause-de-non-discrimination)

Quelques suggestions

Alors, interdiction de refuser l’alcoolique à 2 g susceptible de créer un accident ?

Alors, interdiction de refuser le camé en manque ?

Alors, interdiction de refuser le défonsé hors d’état de se contrôler ?

Alors, interdiction de refuser celui qui pue et va lever le coeur de ses compagnons de voyage ?

Alors, interdiction de refuser celui qui est violent, arrogant, insultant ?

Alors, interdiction de refuser le raciste qui vous prend la tête avec des propos xénophobes, homophobes, sexistes…

J’en passe et des meilleures ?

J’en appelle à nos lecteurs pour tirer la sonnette d’alarme ! et insister auprès de Blablacar afin qu’ils n’obéissent pas aux injonctions de l’officine liberticide et qu’ils garantissent la liberté de chacun.
Sauf à voir leur entreprise finir en eau de boudin…
Si on n’est plus sûr de rien, si on doit partager des centaines de kms avec des gens qui vous insupportent, on finira par ne plus proposer la moindre place dans sa voiture.
Et ce sera légitime.

https://www.blablacar.fr/contact

contact@blablacar.com

Christine Tasin

Le blog de Christine Tasin  du 14/09/2015

Montpellier Voit D’abord Sa Sécurité !

liguemidicontreclandestins (1)

Montpellier dit Non !

la « Ligue du Midi » contre l’installation des clandestins !

Pseudo migrants,  faux réfugiés, vrais clandestins, Montpellier n’en veut pas !

Ce jeudi, en fin d’après-midi, la section de Montpellier de la « Ligue du Midi » a débarqué dans le quartier résidentiel Pompignane-Mermoz, proche du Lez, où un centre d’accueil pour migrants devrait ouvrir ses portes dans les prochains jours dans les locaux d’une résidence d’étudiants.Ce centre  sera installé dans les locaux du « Cedip » –327 rue du Moulin de Semalen derrière le lycée Mermoz-.
Le personnel, interrogé par les dirigeants de ‘la Ligue », a déclaré ne pas être au courant de ce projet.
Deux banderoles, dont l’une déclarait sans détour “Clandestins dehors”, ont été déployées provoquant de nombreuses interrogations des voisins et riverains.

Voici le texte du discours prononcé au mégaphone par un porte-parole de la Ligue du Midi :

“Alors que l’Europe connait actuellement une invasion migratoire sans précédent, la mairie de Montpellier et le préfet de l’Hérault ont annoncé cette semaine l’ouverture prochaine d’un centre d’accueil pour les immigrés clandestins à Montpellier qui devra accueillir 60 clandestins avant la fin de l’année, plusieurs centaines en 2016.

Face aux millions de clandestins qui prennent l’Europe d’assaut, nos dirigeants ne trouvent pas d’autres solution que de les accueillir à bras ouverts.
Incapables de donner du travail aux français, « ces incompétents » veulent désormais que nous donnions nos maisons pour accueillir toute la misère du monde…
misère dont ils sont d’ailleurs les principaux responsables.
La guerre en Libye déclenchée par Nicolas SarkÖzy et la désastreuse politique de François Hollande en Syrie ont entrainé le basculement de ces régions dans l’horreur du jihadisme sanglant de l’ »État Islamique ».

Refusant de voir son peuple disparaitre, submergé sous les assauts de l’immigration massive, « la Ligue du Midi » s’oppose fermement à ce que la ville de Montpellier et le préfet de l’Hérault accueillent « avec l’argent du contribuable » de faux réfugiés alors que tant de Français sont dans le besoin.
Nous exigeons que le projet de centre d’accueil dans les locaux du « Cedip » soit transformé en centre d’accueil pour les Français qui vivent dans la rue et de distribuer l’argent aux retraités dans la misère”.

En conclusion, le porte-parole de la Ligue du Midi invitait le préfet à accueillir les clandestins dans ses luxueux appartements de la Préfecture et exigeait  de poser, en bon démocrate qu’il doit être, la question sur l’accueil des migrants à la population par référendum.
Signalons que, retranchée derrière ses grilles, une Adjointe d’Education du Lycée Mermoz après avoir pris grossièrement à partie les manifestants a demandé l’intervention des forces de police (à quel titre ?) qui sont arrivées une fois que ce rassemblement, qui a duré une 1/2 heure, fut terminé.

Plus que jamais, défendons les nôtres avant les autres !”

Richard Roudier

http://ripostelaique.com/  du 12/09/2015

Quelle inconscience de situer ce centre d’accueil juste à côté d’un établissement scolaire fréquenté par NOS enfants !

Nos Médias Censurés Par Les U.S.A. ?

censurea

Pourquoi nous le cacher ?

Aux Etats-Unis d’amérique, un crime de masse tous les jours en moyenne !

Les Etats-Unis détiennent de loin le triste record du plus grand nombre de fusillades :
31% des tueries de masse perpétrées dans le monde depuis 1966 se sont produites aux Etats-Unis !

Dans sa récente étude, le criminologue de l’Université de l’Alabama, « Adam Lankford » tente d’élucider les facteurs qui font des Etats-Unis un terrain si fertile pour les tueurs de masse.

Selon le chercheur, parmi ces facteurs figurent l’écart persistant entre les attentes des Américains sur le plan personnel et leurs réalisations dans la vie, ainsi que l’obsession du succès et de la gloire et, ce qui est plus évident, la densité de possession d’armes à feu dans le pays.
Accompagnés chez telle ou telle personne d’un problème de santé mentale mal soigné, ces éléments se combinent pour former un mélange explosif.

Des 178 pays inclus dans l’analyse, les Etats-Unis sont les premiers en termes d’armes à feu par habitant.
D’après une étude réalisée en 2007, les civils américains détiennent 270 millions d’armes à feu, soit 88,8 armes pour 100 personnes.

Le « Y E M E N » est deuxième avec 54,8 armes pour 100 habitants !

Monsieur « Lankford » indique que la « culture des armes » aux Etats-Unis est profondément enracinée dans l’idée selon laquelle une importante circulation d’armes à feu constitue un rempart contre l’émergence de la tyrannie, conception soutenue par 65% des Américains selon un sondage de l’opinion publique mené en 2013.
Cependant, cette volonté qui veut que les droits individuels soient protégés contre les abus des autorités se traduit par un prix à payer.

Le criminologue cite une autre étude qui démontre que les jeunes Américains continuent de nourrir le fameux « rêve américain » qui consiste notamment à réussir dans la vie mieux que ses parents.
Ceux qui échouent sont considérés comme des parias, ce qui provoque dépression, schizophrénie et narcissisme.

« La combinaison de ces troubles explique le niveau très élevé des tueries de masse aux Etats-Unis.
Lorsque des personnes confrontées à ce type d’environnement social ultra-compétitif mettent la main sur des armes, le résultat est prévisible »
,

explique le chercheur.

« Aux Etats-Unis, peut-être comme dans aucun autre pays du monde, la gloire est de plus en plus perçue et vénérée comme une fin en soi.
Certains tueurs de masse subissent de terribles désillusions de grandeur et cherchent donc la gloire grâce aux meurtres »
,

indique Monsieur « Lankford ».

http://fr.sputniknews.com/international  du 25/08/2015

§§§§§§

Entre Autres

Les États-Unis rapportent une nouvelle tuerie avec l’usage d’une arme à feu sur leur territoire.

En Virginie, dans la ville de Roanoke, un criminel a tiré sur un groupe de tournage constitué de la présentatrice « Alison Parker », 24 ans, et de l’opérateur « Adam Ward », 27 ans.

Le crime, qui a eu lieu en direct, a bouleversée toute l’Amérique.
Ces phénomènes sont devenus fréquents aux États-Unis.
Les spécialistes qui ont analysé les tueries sont arrivés à la conclusion que des crimes de ce genre se produisaient dans le pays au moins une fois par jour.
Ce double meurtre prémédité a été perpétré à Roanoke par « Vester Lee Flanagan », 41 ans, qui a filmé ses actes et a diffusé l’enregistrement des faits sur les réseaux sociaux après son crime, avant de se suicider.

Le tueur a expliqué ses motifs dans une lettre :
Il avait travaillé au sein de la même chaîne que les victimes, mais a été licencié après une lettre de « Ward ».

« Flanagan », « Afro-américain », a pris son renvoi comme une discrimination raciale.

Il accusait également « Alison Parker » d’avoir tenu des propos racistes.

« Flanagan » avait nourri tellement de haine envers ces deux journalistes qu’il avait même gravé les noms des victimes sur les balles.

Selon la lettre laissée avant son suicide, le journaliste licencié n’a pas été poussé à déclarer la guerre à la société uniquement par rancune personnelle, mais aussi pour tous les Américains noirs qui, selon lui, continuent d’être opprimés aux USA.
La goutte qui a fait déborder le vase, écrit « Flanagan », fut l’assassinat de neuf paroissiens noirs d’une église de Charleston cet été, commis par un raciste blanc.
Une tuerie en a entraîné une autre.

Qui sait ?

Peut-être que cette réaction en chaîne pourrait également englober une autre tuerie de mercredi — une journée très chargée en meurtres de masse.
A trois heures des événements sanglants à Roanoke, un criminel a pénétré dans une maison résidentielle de Minneapolis et tué ses quatre résidents.
Dans la soirée, un autre crime a été commis en Louisiane, à Sunset.
Un certain « Harrison Riley » a d’abord blessé au couteau son épouse et deux autres femmes, dont une est décédée plus tard.
Puis il a tiré sur la voiture de police arrivée sur les lieux et s’est barricadé dans un magasin, où il a été arrêté après l’assaut de la police.
Trois tueries en une journée, c’est excessif même pour une Amérique folle des armes à feu.

L’organisation « Mass Shooting Tracker », qui enregistre minutieusement toutes les tueries, affirme qu’un crime de ce genre se produit en moyenne tous les jours en Amérique, plus exactement 247 crimes en 238 jours.

Néanmoins, d’après les sondages, le combat entre les défenseurs et les opposants à la vente libre des armes à feu penche pour l’instant à l’avantage des premiers.

http://fr.sputniknews.com/presse  du 28/08/2015

Nos caniches lustrés ont les dents (qu’ils nous ont arrachées) si nous osons réclamer !

Le Golfe Ne Veut Pas Des Migrants !!!

pays-islam- (1)

Cette carte indique le nombre de migrants et réfugiés syriens recueillis par les pays voisins.

Turquie : 1.8 million
Liban : 1.2 million
Jordanie : 628.427
Egypte : 133.000
Irak : 247.861
Arabie saoudite : 0
Koweit : 0
Qatar : 0
UAE : 0

Comparer les pressions morales de certains politiques en mal de clientèle musulmane et qui réclament que les Français accueillent des migrants chez eux, à leur silence de tombe sur l’indifférence des pays du Golfe est choquant non ?

« Amnesty International » l’a récemment fait remarquer :

« les six pays du Golfe, Qatar, Emirats, Arabie saoudite, Koweit, Oman et Bahrain — ont accepté zéro migrants venant de Syrie. »

Cette réalité est particulièrement choquante, car ces pays sont géographiquement assez proches, mais surtout, ils possèdent des ressources financières gigantesques pour accueillir les migrants :
Il s’agit des Etats arabes les plus riches, offrant le niveau de vie le plus élevé, disposant (pour l’Arabie saoudite) de surfaces inhabitées immenses.
Et surtout, ce sont des pays musulmans où les réfugiés n’auront pas à batailler pour par exemple obtenir un repas halal ou trouver une mosquée.

Autre réalité :
L’Arabie saoudite, le Qatar, les Emirats et le Koweit ne sont pas étrangers au conflit.
Ils y ont joué un rôle en finançant et armant des groupes rebelles et des factions islamistes contre le président « Assad ».

Mais l’Arabie saoudite et les pays voisins ne veulent pas de migrants car ils craignent le terrorisme, et songent à la sécurité intérieure.
De plus les migrants prendraient des emplois à leurs citoyens.
Autant de bonnes raisons de refuser ces réfugiés.

Pourtant, la région a la capacité de construire très rapidement des infrastructures.
Les entreprises de bâtiment géantes qui ont construit les tours de Dubaï, d’Abu Dhabi, et de Riyadh, pourraient créer des abris.
L’Arabie saoudite a tout à fait le savoir faire pour gérer une grande quantité de migrants :
Elle sait déjà accueillir chaque année des millions de pieux musulmans qui font le pelerinage à la Mecque.

Rien ne les empêche d’utiliser ces ressources et ce savoir faire pour des objectifs humanitaires.

La raison, en réalité est simple :
Une totale indifférence pour le sort des réfugiés,
un désintérêt politique total,
et aucune pression internationale !
Aucun chef de gouvernement n’a assez de courage pour rappeler les pays du Golfe à l’ordre.

Quand aux médias, ils sont bien trop occupés à culpabiliser les Européens avec des photos d’enfants morts échoués sur une plage, à attaquer, comme « Valentin Graff » dans Libération, les sites internet qui leur font de l’ombre, et bien trop couards pour donner de la voix et exiger des pays du Golfe qu’ils assument leurs responsabilités morales, éthiques et qu’ils montrent combien l’islam est une grande religion d’amour.

Je rêve.

Si les journalistes avaient des valeurs, cela se saurait.

Jean-Patrick Grumberg pour « Dreuz.info »

 

http://www.dreuz.info/  du 06/09/2015

Combien De Questions Sont Eludées ?

Rat_Invasion

Ils Nous Envahissent !

Victimes ou « Djhadistes » ?
Presonne ne veut répondre !

Lors d’une émission « « C dans l’air » »,
en début de semaine,
à la question posée par Yves Calvi :

«Y a-t-il des djihadistes qui s’infiltrent parmi les migrants ?»,

« Mohamed Sirfaoui », (l’incontournable journaliste-écrivain présent sur tous nos médias), lui a répondu :

« Il s’agit d’une rumeur qui circule pour faire peur, s’il y en a ?
C’est sans doute moins de 1 à 2 %
 ».

1 %, Monsieur Sirfaoui cela fait 3500 sur les 350.000 déjà rentrés en Europe !

J’irai moins loin que Monsieur Sirfaoui.
Il n’y a probablement pas 3500 terroristes islamistes, du moins je veux l’espérer, mais quelques centaines certainement, et c’est déjà bien trop.
En février 2015, par une note interne les services de renseignements turcs ont informé les autorités européennes qu’environ 3000 djihadistes avaient prévu de franchir la frontière turque depuis la Syrie et l’Irak afin de pénétrer en Europe par la Bulgarie et la Hongrie.

Nos autorités UE n’ont pas réagi.

On constate le résultat actuellement à Budapest où des émeutes se produisent quotidiennement.
« Abdul Basit Haroun », conseiller du gouvernement libyen, a déclaré à la BBC que des combattants islamistes étaient envoyés en Europe dans les bateaux des migrants.

Les portes de l’Europe sont largement ouvertes aux migrants, y compris aux terroristes de l’État islamique infiltrés.
5 terroristes ont tenté de passer la frontière entre la Bulgarie et la Macédoine à l’aide d’un « bakchich » proposé à un douanier.
Ils ont été arrêtés par hasard entre des milliers de migrants.
Leurs smartphones contenaient des vidéos de décapitations (auxquelles ils avaient peut-être participé ?), ainsi que de la documentation de propagande.

Le procureur de la sécurité interne bulgare (DANS) de la région du Kyustendil, les a envoyés en prison.
De nombreuses bonnes âmes (Il y en a même à « Boulevard Voltaire »/em>) estiment qu’un certain courage est nécessaire pour quitter son pays !
Il me semble, à moi, que le vrai courage serait de rester et de se battre, pas de fuir.
Il faut en revanche de l’argent, beaucoup d’argent, oui, pour payer les passeurs jusqu’aux portes de l’Europe.
La question peut d’ailleurs se poser :
Comment se procurent-ils toutes ces sommes, énormes pour des pays où l’on ne gagne que quelques dizaines d’euros par mois… quand on travaille ?
Et ce matériel très sophistiqué :
Des téléphones satellitaires qui permettent aux migrants en détresse, perdus en pleine mer, de téléphoner, par exemple, à Strasbourg afin de contacter le bureau de l’Association des Travailleurs maghrébins de France ou le « « Watch the Med » », afin de signaler la position de leur bateau, le nombre de personnes à bord, s’il y a des blessés, etc., de manière a être secourus dans les plus brefs délais par les gardes-côtes les plus proches.
Des cartes seraient distribuées aux migrants indiquant les numéros à appeler et l’intitulé du collectif écrit en anglais, français, arabe et persan.
Ces informations seraient même fournies au Maroc, en Tunisie et, paraît-il, à Calais, Vintimille et aux autres frontières européennes.

On recherche des passeurs mais peut-être devrait-on s’intéresser également à quelques associations humanitaires qui, semblent-ils, prennent le relais en toute légalité ?

Manuel Gomez

http://www.bvoltaire.fr/  du 05/09/2015

L’Arménie Est Victime De Tracasseries.

armenie (1)

Erevan électrique !

Nouveaux affrontements entre manifestants et forces de l’ordre.

Une centaine de jeunes militants se sont bagarrés avec la police anti-émeute à Erevan hier, alors qu’ils tentaient en vain de bloquer une avenue centrale de la ville pour protester contre l’augmentation récente des prix de l’électricité en Arménie.

Les militants, pour la plupart affiliés au mouvement de jeunesse « Non au pillage », ont brièvement bloqué la circulation à travers l’avenue Bagramian, en face du palais présidentiel.

Le groupe, à l’initiative de la manifestation de deux semaines non-stop à Erevan en juin, a décidé de reprendre sa campagne de « désobéissance civile » après que le gouvernement arménien a clairement indiqué qu’il va subventionner le prix de l’électricité uniquement pour les ménages et certaines petites entreprises.

Pour « Non au pillage », cela va à l’encontre de l’annonce de « Sarkissian » en juin.
Il avait déclaré que le gouvernement prendrait à son compte « la charge complète » de la hausse de plus de 17 % des tarifs de l’énergie en attendant un audit international du réseau de distribution d’électricité de l’Arménie.

Hier, la police a arrêté six manifestants, parmi eux deux dirigeants de « Non au pillage ».
Tous ont été remis en liberté et ont de nouveau rejoint la protestation sur les trottoirs de l’avenue quelques heures plus tard.

Les dirigeants de « Non au pillage » ont annoncé qu’ils tiendront un rassemblement à Liberty Square vendredi 11 Septembre dans le cadre de ce qu’ils appellent une « deuxième phase de la lutte active » contre cette mesure impopulaire.

Source : http://www.armenews.com

L’opinion de civilwarineurope

L’Arménie, « pièce maîtresse de la Russie dans le Caucase », fait plus que jamais l’objet d’une tentative de déstabilisation de la part de l’Occident.
Aprés l’échec cuisant du premier « Maïdan » de ce printemps, les pions de « Georges Soros » et de la « CIA » ont dû recevoir de nouvelles instructions et de nouveaux fonds pour leur entreprise de déstabilisation.

Espérons qu’elle connaîtra la même issue que la première.

http://civilwarineurope.com  du 02/09/2015

Les Gouvernants Briment Les Peuples.

eu-flag-1 (1)

De gré ou de force !

Européens, il y a  des pays qui ont prévu de prendre vos biens pour les mettre à disposition des « réfugiés » !

Soyons prêts à accueillir des migrants  dans nos foyers, de gré ou de force…(NON) !

La submersion actuelle de l’Europe n’est pas un fantasme,
n’en déplaise aux experts des plateaux de télévision,
mais une bien dangereuse réalité.

Débordés   par l’afflux sans précédent de migrants, les gouvernements occidentaux, aux ordres des bons samaritains de l’UE, ne savent plus comment gérer  la  catastrophe humanitaire qui s’annonce.
Alors, ils  s’adressent aux peuples pour les aider et font appel à leur  bon cœur, avant de passer à l’étape suivante,  imposer par la force de la loi l’accueil des migrants, par la réquisition de leurs  biens inoccupés.

Et si cela ne suffisait pas, vu l’afflux ininterrompu,
imposeront-ils aux citoyens de les accueillir dans leur maison …
tout en reléguant les propriétaires dans les caves,
afin d ‘accueillir   dignement ces pauvres « refugiés » ?

En Italie, une solution extravagante a été suggérée au Maire de Rome, ville en faillite, par le sous-secrétaire du ministère de l’intérieur « Domenico Manzione », proposition que le Maire de Rome s’est empressé d’accepter avec un enthousiasme des plus touchants.
(Source : « Marino finanzia gli immigrati »: 900 euros al mese a chi li ospita : Il  Giornale.it)

« Proposer des immigrés à des familles d’accueil contre un salaire de 900 Euros/mois, prélevés sur les finances publiques, soit 30 Euros/jour pour un réfugié enfant, ou adulte. »

Afin de montrer l’exemple au bon peuple, l’ensemble des membres du gouvernement ne devrait-il pas faire le premier pas et accueillir gratuitement au sein de leurs familles respectives l’un de ces pauvres réfugiés à la recherche d’une vie meilleure ?

Ils pourraient ainsi vivre un expérience des plus enrichissantes, être enfin connectés à la réalité du fameux « vivre ensemble » qu’ils imposent si gentiment aux autres –
sans leur demander leur avis.

Mais ne rêvons pas.

Le métissage et tous les prétendus « bienfaits » du multiculturalisme, c’est réservé au petit peuple, et non aux élites, et cette proposition soulève déjà une marée de polémiques.
Si de nombreuses familles dans le besoin pourraient être attirées par l’idée, de multiples questions quant au contrôle des familles d’accueil et les risques encourus par ces dernières demeurent en suspens.
Si l’invité est de confession musulmane, la majorité de ces réfugiés étant issus de « pieux » pays musulmans, la famille d’accueil devra-t-elle modifier sa façon de vivre, pour la rendre halal compatible, afin de ne pas froisser sa sensibilité « religieuse » et ainsi éviter toute accusation de racisme et d’islamophobie ?

 En Belgique 

« Face à l’urgence de la situation des migrants, les évêques de Belgique et l’association « Caritas » lancent un appel à la solidarité.
Ils demandent aux fidèles, propriétaires, de mettre leurs biens à disposition des réfugiés, moyennant un faible loyer qui sera réglé par « Caritas ».»

Hier encore, le pape François appelait les catholiques à se mobiliser pour l’accueil des migrants et des réfugiés.
Un appel entendu en Belgique.

« On est dans l’urgence.
Il y a quelques mois j’avais entendu le pape à Strasbourg, parler de la mer Méditerranée qui menaçait de devenir le cimetière de l’Europe.
Je me suis dit: il faut bouger.
Et les choses n’ont fait que s’empirer.
Il fallait donc des mobilisations globales, de toute l’Eglise de Belgique et aussi de « Caritas international » pour organiser cet accueil. »

a dit « Tommy Scholtès », porte-parole de la conférence épiscopale, au micro de notre journaliste « Christophe Giltay ».
« Caritas » cherche de petits appartements pour une personne seule mais aussi des lieux un peu plus spacieux pour accueillir des familles.
Ces logements doivent être habitables, disponibles au moins six mois et être pourvus de sanitaires et de cuisines.
C’est « Caritas » qui assure le paiement des loyers, et une éventuelle mise en état. Cette solution est préférable à l’accueil direct que certaines personnes souhaiteraient offrir aux migrants.

« On s’est dit qu’on allait avoir une solution en trouvant des propriétaires responsables pour pouvoir accueillir les migrants et faire en sorte qu’ils puissent vraiment être hébergés et intégrés dans la société »,

a expliqué « François Cornet », directeur de « Caritas international ».
Il faut dire que les besoins sont énormes.
Bien que l’initiative soit lancée par l’Eglise catholique, les appartements seront mis à disposition de tout migrant, peu importe sa nationalité ou ses convictions religieuses.
(Source : RTL/Info)

Les réactions à cet appel  ont été très vives

Elles vont de l’indignation, à l’expression d’un sentiment d’injustice profond, car les Belges vivant dans la précarité, les SDF, les familles, qui attendent un logement social depuis 2-3 ans, ne   semblent pas  susciter la bienveillante attention des Evêques de Belgique, ni « Caritas ».

Priorité aux migrants !
Cette charité sélective de l’église catholique  révolte les citoyens. 

En Allemagne

Là, ce n’est plus un appel   aux bons sentiments des habitants, « mais carrément  la réquisition de maisons privées vides, » via une  restriction temporaire du droit fondamental à la propriété, qui se profile. 

« Le maire de Salzgitter, « Frank Klingebiel » (CDU), a décidé de restreindre « temporairement » le droit fondamental à la propriété.
En raison de l’afflux massif de demandeurs d’asile, le maire a l’intention de réquisitionner des maisons privées vides.
Le maire promet que les propriétaires seront indemnisés.
Combien ?
Par qui ?
Pendant combien de temps ?
Comment ferait un propriétaire qui voudrait récupérer l’usage de son bien ?
Dans quel état le propriétaire va-t-il retrouver son bien immobilier et qui va payer les frais de remise en ordre après saccage ? »

Cette mesure qui relève du « totalitarisme démocratique » est soutenue par le gouvernement fédéral qui a estimé qu’il fallait adapter les lois « à une situation d’urgence ».
Il est notamment question de modifier les exigences légales en matière de construction pour faire bâtir de nouveaux logements destinés aux demandeurs d’asile.

Le maire de Salzgitter a également demandé que les villes puissent se lancer dans de nouveaux emprunts pour « financer l’asile des migrants » !

Le scandale est d’autant plus grand que l’Europe compte de nombreux citoyens qui vivent dans la précarité et qui n’ont pas accès aux services offerts aux immigrés. »
Source:
(Beschlagnahmung leerstehender Wohnungen für Flüchtlinge www.pi-news.net/…/asyl-irrsinn-erster-cdu-oberbuerg..))
(traduit par MPI)

Comment dès lors s’étonner de la multiplication des manifestations anti-immigration, anti-islamisation  et des violences visant des foyers ou futurs foyers de migrants :
 l’Allemagne est confrontée à un afflux record de demandeurs d’asile, qui devrait attendre le nombre de 800.000 cette année.

Slovaquie

Enfin un gouvernement responsable !
Le soleil de l’espoir se lèverait-il à l’Est ?

Le gouvernement  slovaque a déclaré mercredi dernier, qu’il accepterait  uniquement des chrétiens parmi les 200 réfugiés syriens devant être accueillis dans le cadre des plans de réinstallation des réfugiés de l’Union européenne.  

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, « Ivan Metik », a souligné que les musulmans ne seront pas acceptés, car «ils ne se sentiraient pas à la maison » , entre autres raisons parce qu’il n’y a pas de mosquées dans le pays.

« Nous voulons aider l’Europe avec cette vague d’immigration, mais nous sommes seulement un pays de transit, les gens ne veulent pas rester en Slovaquie »

a déclaré le porte-parole slovaque à la télévision britannique « BBC ».

Le Premier Ministre a déclaré, que son pays n’a pas à accueillir des réfugiés de conflits dans lesquels il n’a joué aucun rôle.
Se référant à l’intervention de l’OTAN contre la Lybie de « Mouammar Kadhafi », « Robert Fico » a ainsi posé la question qui fâche :

« Qui a bombardé la Libye.
Qui a créé des problèmes en Afrique du Nord ?
La Slovaquie ?
Non . »

L’opinion slovaq ue semble également plus que réticente à l’accueil des réfugiés.
Ainsi, un village situé près de la capitale slovaque, Bratislava, a récemment tenu un référendum sur l’opportunité d’abriter temporairement 500 demandeurs d’asile.
97% des votants s’y sont refusé.
Pourtant, les musulmans représentent 0,2% des 5 millions d’habitants que compte le pays.
En 2014, la Slovaquie n’a accordé l’asile qu’à 14 personnes.
(Source : MPI)

Réponse de « Thomas de Maizière », ministre  de l’Intérieur allemand  lors d’une interview  télévisée :

«  Il serait alors peut-être temps de construire des mosquées en Slovaquie » !!!

Avec de tels politiciens, tout acquis à la cause de l’islam,
le Calife des égorgeurs de l’Etat islamique peut continuer à caresser sa barbe,
la mine réjouie et son rêve de conquête de l’Occident.

Je  suggère d’afficher des pancartes aux frontières des pays mécréants,
pris d’assaut par les « réfugiés »  mahométans :

Avertissement

«  A vous, membres de la meilleure communauté qui soit,
selon Allah,
vous pénétrez dans  un pays  judéo-chrétien, un pays impur.
Nous sommes les gens, que vous maudissez   dans vos prières quotidiennes, plusieurs fois par jour.  Pourquoi souhaitez-vous entrer dans le pays des singes et des ânes, les  créatures  les plus viles qui soient, selon votre livre sacré ?
Ne craignez-vous pas de vous souiller  à leur contact ?
»

Rosaly
pour « http://resistancerepublicaine.eu »

Le blog de Christine Tasin  du 26/08/2015

123456...17

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43